Libertinage sexualité

Page 3 sur 21 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Mer 12 Juil 2017 - 17:36

Oui,mais comme la souffrance est inévitable,pourquoi chercher un chemin qui vous mènera obligatoirement vers elle?
Faut être fou pour redemander des coups de bâton lorsque l'on sait que ça fait mal?!!
J ai pas envie de prendre le risque de tomber amoureuse.
C'est une dépendance affective!!
On est même plus capable de penser d'une façon lucide et réfléchie.On est vulnérable,on ne voit pas le partenaire sous sa réelle personnalité? Ces euphories durent en moyenne trois ans tout au plus,et après? trop tard!!il faut tout défaire,tous les engagements ou autres pris à la va vite...Puff
On est tellement bien toute seule,on a de compte à rendre à personne,on fait ce que l'on veut,avec qui l'on veut,où l'on veut,et quand on veut.Pourquoi vouloir dépendre de quelqu'un?
Le libertinage apporte soulagement aux pulsions sexuelles,il y en a assez.
Evidemment,selon les étapes de la vie,on s'y laisse prendre.
A quinze ans on est très fleur bleue,à 30 ans on veut le père de ses enfants,mais plus tard,on est beaucoup trop observateur,et critique,et le côté "aveugle",n 'est plus là!!



avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1057
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par chuna56 le Mer 12 Juil 2017 - 17:48

J ai pas envie de prendre le risque de tomber amoureuse.
C'est une dépendance affective!!


Non non, c'est pas une dépendance affective, trouve un autre terme. C'est un état amoureux, rien de plus normal.

On est même plus capable de penser d'une façon lucide et réfléchie.On est vulnérable,on ne voit pas le partenaire sous sa réelle personnalité? Ces euphories durent en moyenne trois ans tout au plus,et après? trop tard!!il faut tout défaire,tous les engagements ou autres pris à la va vite...Puff

Ou bien on a réussi à transformer l'état amoureux en attachement intense et profond, et sentiment de sécurité vis à vis de la figure d'attachement qu'est devenu le partenaire.

Lutter contre la nature humaine avec des arguments "philosophiques" me parait tellement illogique...

Tu me dirais que tu as des blessures ou un mode de fonctionnement particulier qui fait que tu ne souhaites pas tomber amoureuse car jusqu'à présent tu n'as eu que des expériences négatives, je comprendrais.
Mais nier la nature humaine, y apporter une vision anthropomorphique, c'est juste être à côté de la plaque, AMA.

Pour le coup, sous cet angle, le libertinage est une fuite en avant qui me fait craindre la fin pour les protagonistes, dont les besoins fondamentaux risquent de ne pas être respectés (sécurité affective).

ça me parait plus sain quelqu'un qui fait ça en conscience, comme le faisait remarquer le père michel...
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5717
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par fleurblanche le Mer 12 Juil 2017 - 17:52

J ai pas envie de prendre le risque de tomber amoureuse.
C'est une dépendance affective!!

Etre amoureux n'implique pas nécessairement être dépendant sur le plan affectif.

La dépendance affective est un problème réel mais ce ne sont pas tous les amoureux qui la vivent.
avatar
fleurblanche
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4100
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 49
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Mer 12 Juil 2017 - 18:02

Transformer l'état amoureux en attachement intense,pour moi, c'est une transition entre l'amour passionnel,et l'amour raisonné,(on reste ensemble par habitude,parce-que quelque chose vous retient,enfants,biens...)rien de plus.
Il suffit de voir combien de couples en arrivent au libertinage en couple,par le simple fait de constater une "usure" de la relation.
Nous ne sommes pas biologiquement constitués pour aimer toute une vie.
avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1057
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par chuna56 le Mer 12 Juil 2017 - 18:12

Qui te dit d'aimer forcément toute une vie ? On peut passer 10-15 ans avec qq1 en étant heureux, pas forcément par habitude.

Par contre, rechercher l'intense en permanence, ça montre surtout un souci de dépendance aux sensations fortes.
Vouloir s'en couper totalement est une forme de contrôle absolu, une solution personnelle trouvée pour s'aider soi même. Si on le vit bien, pourquoi pas, personne n'a à juger ça, mais faut pas croire que c'est ça la norme biologique.
C'est comme si un alcoolique repenti disait qu'il ne faut strictement jamais boire de l'alcool. Non, quelqu'un n'ayant aucun souci de dépendance peut boire. Celui qui a été dépendant ne doit absolument plus s'il ne veut pas retomber...
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5717
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par Fab. Fabrice le Mer 12 Juil 2017 - 18:52

poupée BB a écrit:
(1) Transformer l'état amoureux en attachement intense,pour moi, c'est une transition entre l'amour passionnel,et l'amour raisonné,
(2) (on reste ensemble par habitude,parce-que quelque chose vous retient,enfants,biens...)rien de plus.
Il suffit de voir combien de couples en arrivent au libertinage en couple,par le simple fait de constater une "usure" de la relation.
Nous ne sommes pas biologiquement constitués pour aimer toute une vie.

1 oui
2 Non, c'est parfois ( souvent/trop rarement ?) un choix, un moment vient ou des gens acceptent de rester avec un(e) compagnon(ne) par choix, ils évoluent, il choisissent un autre mode de vie que la passion, par choix ( raisonné certe mais c'est un droit), décision personnelle sinon tu fait comme trop de mecs avec leur voiture, il courent toujours après la dernière , ridiculement à courrir arrivé à un certain moment, ils ne profitent pas a fond de toutes le possiilitées de la leur, en voiture c'est des "doubleurs de ligne droite", en courbes.. on en rediscutte...

Enfin je crois que des gens le vivent comme cela


.... Une passion bien menée peu d'ailleur durer plus que l'octroi de la nature ( 3 ans) pour atteindre facilement 10 ans, plus surement



poupée BB a écrit:Oui,mais comme la souffrance est inévitable,pourquoi chercher un chemin qui vous mènera obligatoirement vers elle?
Faut être fou pour redemander des coups de bâton lorsque l'on sait que ça fait mal?!!


On est même plus capable de penser d'une façon lucide et réfléchie.On est vulnérable
On est tellement bien toute seule,on a de compte à rendre à personne,on fait ce que l'on veut,avec qui l'on veut,où l'on veut,et quand on veut.Pourquoi vouloir dépendre de quelqu'un?

1) Parceque rien n'égal la félicité de cet état, toutes les autres choses ( dépendance) ne sont au fond qu'un (mauvais) succédanné de cet état

2) pourquoi serait-on dépendant, on peut-être plus simplement deux êtres consentants ! cela ne veux pas dire vulnérable ou alors vulnérale confié à un être respectueux ( je sais je suis idéaliste, encore heureux...)
En quoi cela devrai-il rendre dépendant /non autonome/source d'empêchement de faire ce que l'on veux

( Tu défend des arguments masculins , souvent détournés de façon falacieuse...)


Dernière édition par Fab. Fabrice le Mer 12 Juil 2017 - 19:01, édité 1 fois
avatar
Fab. Fabrice
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 48
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par Pieyre le Mer 12 Juil 2017 - 18:59

Classiquement il y a deux formes d'amour, au sens large, celui qui dépend de la libido et celui qui correspond à un projet familial validé par l'ordre social. D'une façon primaire, les deux ont été associés, le désir devenant naturellement passion, selon un phénomène de cristallisation (cf Stendhal), tout en s'inscrivant dans une société où l'amour était lié au mariage en vue de produire des enfants. Ainsi le désir pouvait être considéré comme le moyen qui conduisait à assurer la perpétuation de l'espèce. Mais, historiquement, les deux ont été assez tôt dissociés (voir notamment le Banquet de Platon). Et déjà, selon Balzac, dans les Mémoires de deux jeunes mariées, la passion et la raison peuvent s'opposer y compris chez des personnages féminins qui se distinguent des séducteurs masculins obnubilés par leur libido.

Il n'empêche que, de façon plus moderne, on peut distinguer trois formes d'amour, selon le modèle de Sternberg, qui distingue passion, engagement et intimité. Personnellement, je dirais plutôt libido, reproduction et affinité.

Par ailleurs, je m'étonne qu'une personne qui se dit libertine ait empêché la discussion libre en faisant appel à un modérateur complaisant. C'est une parenthèse, mais je tenais à le dire.


Dernière édition par Pieyre le Mer 12 Juil 2017 - 19:04, édité 1 fois

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18620
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par Fab. Fabrice le Mer 12 Juil 2017 - 19:03

( Amoureux/Enchainé/Libertin pour BB )
avatar
Fab. Fabrice
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 48
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Mer 12 Juil 2017 - 21:18

Ma façon de pensée est peut être trop radicale, mais je persiste à dire que l'amour est une parenthèse bien inutile, tout en sachant que les histoires d'amour c'est comme un mirage.

*****Par contre, rechercher l'intense en permanence, ça montre surtout un souci de dépendance aux sensations fortes*****

C'est peut être pas faux, je suis toujours en recherche de l'exceptionnel .J'ai sans doute une sorte d'errance de perfectionnisme que je n'arrive jamais à atteindre.
Trop exigeante sans doute.
Grâce ou à cause de cela,je n'ai jamais été capable de m'abandonner réellement et intensément pour quelqu'un.Comme toujours sur mes gardes.
Je suis restée fidèle au même homme pendant 27 ans.
Un homme que j'ai apprécié parce-qu'il était gentil courageux,bon père,et il m'aimait.
Un beau jour,en me confiant ici même,j'ai réalisé que j'étais devenue une momie qui se satisfaisait de ce qu'elle avait,et qui trouvait sa vie ordinaire,mais normale.
Ce mari avait glissé insidieusement dans l'alcool (justement),depuis ces 10 dernières années,et je faisais l'autruche.
Il ne m'avait plus touché du tout la dernière année de vie commune.La dépendance le rendait défaillant de ce côté.
Et moi je me disais,"c'est normal ma fille,vous frisez la cinquantaine,le sexe c'est fini"
Je ne souffrais pas de la situation,j'étais juste passive et éteinte.
On m'a juste dit "faut pas rester comme ça,il faut te trouver un amant!"
Ah bon? septique à ce que ça allait bien pouvoir m'apporter?
Mais j'écoute quand même,et je m'inscris sur un site de rencontre extra conjugale .(site donné)
La première personne que je rencontre,est en fait mon tout premier libertin.
Il me réveille une libido que je ne soupçonnais même pas chez moi.
C est un électrochoc .
Un an plus tard je quitte mon mari.
Depuis je trouve ça "facile".
c'est pour ça que j'insistais pour dire à la fille qui a posté le fil,que si elle cherche l'amour par le biais du libertinage,et bien qu'elle ne devrait pas rester dans des sites ou des lieux exclusivement libertins.
Ceux ci ne sont pas conçu pour trouver l'amour.
Elle y croit,c'est son droit,mais au moins essayer d'avoir un site plus crédible.
Ces personnes sont juste là pour partager du sexe .
Il n'y a pas de suivi à y avoir,pas de personne à revoir.
La vie perso du couple en demande de piment,ou de la personne à rencontrer n'est pas à connaitre.
(malgré tout dans le meilleur des mondes,parce-que les dérives arrivent)


avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1057
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par JCVD le Mer 12 Juil 2017 - 22:28

Bonjour.

Je cherche une idée de vacances. Est-ce que quelqu'un aurait quelque chose de sympa à me conseiller ?
avatar
JCVD
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5695
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 99

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par chuna56 le Mer 12 Juil 2017 - 22:30

Poupée BB : T'étais malheureuse avec ton mari, vous n'avez pas évolué ensemble, ma foi, ce sont des choses qui arrivent, régulièrement faut être honnête.

la suite à donner à ça : s'éclater quelques temps sexuellement, pourquoi pas. On n'a qu'une vie après tout, si on y trouve du plaisir, et bien faut pas s'en priver.
En déduire que l'amour c'est une dépendance affective, c'est juste être à côté de la réalité des choses. Je suis affirmative, car je ne crois pas me tromper. à part pathologie, l'homme a besoin de l'autre, et intimement (pas forcément sexuellement).
Fuir l'amour, fuir le couple, c'est fuir également la sécurité affective, et tout le bonheur que c'est qu'être à 2.

L'humain n'est pas fait pour vivre seul. Il est fait pour être en couple, même si le couple n'est pas durable.

Quitter fait partie des choses de la vie. Ne pas savoir quitter au point de refuser d'être à nouveau en couple, c'est être dysfonctionnel. C'est ça la dépendance affective, en fait.
Et je doute que ça soit vraiment agréable à vivre, de se priver du couple.
et ya des moyens d'apprendre à gérer ça.

Des milliers de couples se font tous les jours, des milliers se défont, des milliers de gens tombent et se relèvent, et recommence à construire.
Parce que le besoin humain, c'est l'amour.

Je suis certaine que le jour où toi ou cérébrale tombez sur un homme tendre, aimant, attentif à vos besoins, et respectueux, vous arriverez à vous attacher et reconstruire quelque chose de beau, en tout cas, c'est tout ce que je vous souhaite.

Tant que ça n'arrive pas, c'est que vous n'êtes pas prêtes, et que vous avez quelque chose à terminer de régler avec vous même.
C'est ça qui est chouette dans la vie. Elle vous met toujours face à vous même, et vous avez toujours la possibilité de continuer le voyage envers vous même, aussi long et difficile qu'il puisse être parfois Smile
(bon, ptèt que des fois, ya besoin d'un coup de main extérieur, via un psy par ex)
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5717
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Mer 12 Juil 2017 - 22:38

http://www.femina.fr/Sexo/Sexualite/Interview-d-un-libertin/Tranches-de-vies-libertines

Le libertin ici interrogé ,explique d'une façon assez fidèle ce qu'il faut attendre de ce monde.
avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1057
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Mer 12 Juil 2017 - 23:03

cerebrale a écrit:Un vrai libertin c'est une personne qui respecte son ou sa partenaire et applique les codes libertins... une personne qui vit sa sexualité sans tabou et n'impose rien. Il ne juge pas quelque soit la sexualité d'autrui. Il ne va pas en club ou soirées privées pour son simple plaisir. Il est bien dans don corps et sa tête. La nudité ne pose pas de problème et il ne pose pas de problème. Une femme qui aime le plaisir charnel n'est pas une salope, mais tout naturel... respect des autres.

En dehors des clubs libertins, il y a des hommes comme ça aussi...je ne saisis pas bien en quoi cette définition s'applique au libertin.

Pour la question de l'affectif, il existe des couples qui sont liés sentimentalement/affectivement et sexuellement, qui ont besoin de la stabilité affective du couple qui se laissent le droit à des escapades sexuelles. Est-ce ça être libertin? Je ne sais pas. Je ne le définirais pas comme cela.

Mais, dans ta recherche, ça peut être une piste pour toi, définir tes envies et besoins, clairement, à un potentiel partenaire amoureux, pour que les choses soient claires dès le départ et ainsi il restera en connaissance de cause...
avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 253
Date d'inscription : 21/04/2016
Localisation : Fôrêt enchantée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Mer 12 Juil 2017 - 23:13

L'humain n'est pas fait pour vivre seul?
Des tas de personnes vivent seules !!pourquoi le bonheur de l'être humain devrait passer obligatoirement par le couple?
j'entends ça quand je rencontre des amis.
comme çi à leurs yeux,j'étais une bête curieuse.
"tu es belle encore jeune,tu retrouveras quelqu'un...tu ne vas tout de même pas rester toute seule!!!et ça ne te manque pas? (sous entendu le sexe hihi ,si ils savaient!!).
Je laisse sous entendre que de nos jours il y a des solutions pour ça....Qu'est ce que je dis là!!! oups tais toi !!
Oh non tu n'es pas comme ça,tu es une fille bien,tu sais il y a des gens biens...
Bon sang,c'est pas une tare d'être célibataire et de bien le vivre.
c'est pas pour ça que je n'ai pas de relations humaine,j'ai des amis,je sors (beaucoup)je suis indépendante financièrement.
je ne voie pas de quoi tu parles quand tu parle de "sécurité affective"?
Etre en couple ça rassure?
C'est bien une idée de femme . La femme aime se sentir "protégée"
J e fais tout toute seule.
Mes papiers, ma route si je pars loin, je reviens de vacances seule, (j'ai trouvé de l'animation et des amis sur place,donc de quoi animer mon social) je décide ma carrière, je décide à qui je veux parler,ou pleins de choses auxquelles je ne pense pas immédiatement.
je ne me prive pas du couple,puisque je n'en éprouve pas le besoin.
je ne me prive pas de la relation humaine non plus.
j'ai besoin des autres, et je l'accepte toujours avec joie.
Grace à mes amis,je peux aller au ciné,ou à la mer avec de la compagnie.
(oui c'est j'avoue un peu mieux que toute seule)
C'est la faille du libertinage .
Partager autre chose que du sexe est bien souvent une chose assez rare.
je vie bien ma vie,en toute joie!!
tout ceci n'est pas à relié à la nécessité d'être amoureux.





avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1057
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par chuna56 le Mer 12 Juil 2017 - 23:24

C'est bien une idée de femme .

réflexion machiste, pour le coup, et totalement à côté de la plaque Wink

http://www.sfms.fr/prod/system/main/?page=/prod/data/litterature/originaux/originaux17.asp
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5717
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par cyranolecho le Mer 12 Juil 2017 - 23:28

vola c fait:
Bon, ça fait déjà trois fois que je modifie, ça calme, salut Fab scuze

Pour les vacances, Jean Claude, il parait le Cap d'Agde, mais c'est surfait aussi il parait.

Sinon je trouve ce topic pas con du tout, même si j'avoue ne pas y être passé forcément pour me lustrer l'intellect.

ça porte à l'humour forcement, car sans bonne humeur, ça doit être moyen, mais j'essayerai de pas en faire, surtout que j'y suis un peu pataud

donc je ne demanderais pas si on s'est pas déjà vu quelque part à qui que ce soit, de toute façon je connaissais que le "look" à Toulouse, et j'y suis jamais allé, je suis prude.

par contre la libido, c'est assez dingue, je saute sur personne encore dans la rue, mais c'est assez dingue

là j'ai un peu du mal à voir, du répit donc, car avec AD, alcool et clope à l'excès, on peut pas vraiment bien juger

c'est pas pour parler de moi, c'est pour donner un contexte

je connais, donc, et je connais d'autres choses qui sont pas écrivables ici, oui écrivables, parfaitement le correcteur, c'est des copines qui m'ont raconté, on a bien rigolé, après on a fait l'amour aussi, c'était chouette, bon, là c'était ya un peu de temps... donc en semaines mois

bref, et ça n'apporte pas vraiment grand chose vu que ça a été mieux dit, c'est pour confirmer

le sexe, c'est de la came, de la bonne came, mais de la came

l'amour aussi, ensemble, ça explose, rarement, mais parfois ça fait des étincelles de bonheur pas facilement descriptibles, ou alors peut être la poésie

on est des primates, on est grégaires

j'ai vu hier qu'une mère ourse (mrd je retrouve plus le mot) qui avait sa première naissance, abandonnait son petit en le laissant crever pour aller voir le mâle, parce que ses hormones la commandait, parce peut être qu'un seul ourson ne tire pas assez de lait pour activer le besoin irrépréhensible de maternité

pas d'analogie biensur, j'en fais jamais, d'ailleurs les syndicats ne sont pas politisés aussi, c'est vrai, c'est écrit

Le Libertinage... ça suppose de dépasser la jalousie... j'imagine
ça suppose aussi quand même un soupçon de camés du sexe, j'ai pas écrit tous, un soupçon, comme une proportion d'alcooliques parmi ceux qui boivent (pour reprendre dito)

Moi ça ne me va pas franchement, malgré ma libido plus que débordante, parce que j'ai besoin que la personne me plaise vraiment, sans cela je ne suis capable de rien.

Et comme écrivait l'autre, aujourd'hui, il y a les filles que je trouve belles, et celles qui me regardent... bien que des fois quand même... non, rien.... je rate souvent, je suis pas un lucky luke

Malgré tout, malgré ce que je ne gouterais pas alors que c'est pas mon style, je reste profondément persuadé qu'il ne peut y avoir de vrai plaisir sans artifices qu'avec une personne avec qui on se sent particulièrement bien.

Pour faire une mauvaise analogie, le sexe sans amour, c'est un peu comme boire de l'eau quand on a soif mais attendre inconsciemment le pastis qui n'y est pas, on peut boire des litres.

Même si je conçoit qu'on peut faire plaisir et y trouver du plaisir, parfois ça m'arrive de faire des cadeaux et d'en être remercié en retour, par pure gentillesse, faire des caresses et en recevoir, c'est le stade un peu au dessus de l’épouillement, chaque camé voit ça came différemment, il n'y a pas que des camés dans le monde, enfin, pas à la même chose.

je remarque à l'instant que le terme analogie n'est pas très bien choisi, mais je suis pas le premier sur ce sujet à commettre des imprudences de langage, si je retrouve je cite Smile

dernière minute, suite commentaire sournoisement imbriqué pendant que j'écrivais, le couple c'est certainement ce qu'il y a de plus beau, mais on finit toujours seul, c'est court, je sais


Dernière édition par cyranolecho le Mer 12 Juil 2017 - 23:38, édité 1 fois
avatar
cyranolecho
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2291
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 44
Localisation : un peu au dessus de mes pieds et en dessous de mon cheveu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Mer 12 Juil 2017 - 23:32

***Mais, dans ta recherche, ça peut être une piste pour toi, définir tes envies et besoins, clairement, à un potentiel partenaire amoureux, pour que les choses soient claires dès le départ et ainsi il restera en connaissance de cause...****
ouuuhh ça c'est pas gagné!!
N'importe quel homme normal n'acceptera jamais de construire une relation avec une libertine qui se revendique.
un libertin peut être,parce-qu'il aura le même état d'esprit.
On ne sors pas du libertinage sans "séquelles" on oubli pas, c'est impossible,et fatalement on y retourne.
(lire le lien)
Ce qui veut dire qu'à présent,même si on veut tomber amoureux,il nous faut quelqu'un comme nous!!
c'est valable pour un couple solide qui est déjà très sûr du couple qu'il forme,mais certainement pas pour former un couple amoureux et libertin en même temps.
Ca ne parait pas compatible
avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1057
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par cerebrale le Mer 12 Juil 2017 - 23:32

Ah ces personnes qui savent tout sur tout... qui pensent détenir LA vérité et se posent en donneur de leçon.
Il serait plus simple de faire preuve d'humilité; d'écouter et oar pitié éviter de porter un jugement. Il est tellement plus sain et ouvert de dire : je ne vois pas les choses de la même manière.  Mais c'est vrai nous n'avons ni la même histoire,  ni le même vécu, ni la le même tempérament.
Pourquoi remettre en question la façon de penser des personnes ? C'est si prétentieux de se mettre au-dessus des autres.
On peut avoir un avis différent, sans remettre en question celui des autres.

cerebrale
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 47
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par Fab. Fabrice le Mer 12 Juil 2017 - 23:32

La sécurité affective c'est peut-être juste quelqu'un qui te connait bien, en qui tu a confiance et qui est disponible à ton besoin affectif quand il se fait présent, inconditionnelement.

Ce n'est pas qu'un besoin à destination de la femme ( qui aimerait se sentir "protégée")
avatar
Fab. Fabrice
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 48
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par cyranolecho le Mer 12 Juil 2017 - 23:45

ok, il ne faut pas juger, mais:

j'ai trouvé chez certains hommes que j'ai côtoyés, notamment après la trentaine, une certaine frénésie qui n'était pas sans rappeler une quelconque quête de souvenirs impossibles, et de peur de l'horloge qui tourne aussi, une des seules solutions de leur faire oublier un quotidien bien banal voire triste

leur quête du plaisir de l'autre n'avait pas de limites, surtout à la tartufferie, car c'était avant tout leur plaisir qu'ils recherchaient

pour les filles, je ne sais pas, j'aime le mystère, et je connais mes potes, dans ces cas là c'est de gros mythos, sauf peut être un ou deux, mais eux c'est des attrape filles

bon, désolé, je peux pas m'en empêcher...

c'est pour quand cet IRL au fait? Embarassed
avatar
cyranolecho
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2291
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 44
Localisation : un peu au dessus de mes pieds et en dessous de mon cheveu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Mer 12 Juil 2017 - 23:53

avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1057
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par chuna56 le Jeu 13 Juil 2017 - 0:00

"J'aimerais de l'aide sur :
Trouver l'amour
Réussir mon couple"

Claude Lasanté coach de vie
Vente de formations et de livres
Pas de références scientifiques
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5717
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Jeu 13 Juil 2017 - 0:02

C'est étonnant poupée BB comme tu sembles te sentir offusquée alors que d'une, je ne juge pas les pratiques des uns et des autres, de deux, je ne m'adressais pas à toi mais à Cérébrale. Ta vérité n'est pas forcément celle de quelqu'un d'autre. Il y a aussi des gens qui aiment AIMER et qui trouvent ça bon.

Et Fab, tout à fait d'accord avec toi pour dire que ce que j'appelle la sécurité affective, ce n'est pas exclusivement féminin. J'ai du mal à définir ce que c'est, mais je crois que certains m'ont comprise Wink .
avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 253
Date d'inscription : 21/04/2016
Localisation : Fôrêt enchantée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Jeu 13 Juil 2017 - 0:02

Fab. Fabrice a écrit:La sécurité affective c'est peut-être juste quelqu'un qui te connait bien, en qui tu a confiance et qui est disponible à ton besoin affectif quand il se fait présent, inconditionnelement.

Ce n'est pas qu'un besoin à destination de la femme ( qui aimerait se sentir "protégée")

un grand ami vous apporte ça aussi.Je ne voie pas la nécessité ni le plus qu'apporterai le fait d'être en couple?
avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1057
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Jeu 13 Juil 2017 - 0:08

Miss aux yeux arc-en-ciel a écrit:C'est étonnant poupée BB comme tu sembles te sentir offusquée alors que d'une, je ne juge pas les pratiques des uns et des autres, de deux, je ne m'adressais pas à toi mais à Cérébrale. Ta vérité n'est pas forcément celle de quelqu'un d'autre. Il y a aussi des gens qui aiment AIMER et qui trouvent ça bon.

Et Fab, tout à fait d'accord avec toi pour dire que ce que j'appelle la sécurité affective, ce n'est pas exclusivement féminin. J'ai du mal à définir ce que c'est, mais je crois que certains m'ont comprise Wink .

je ne suis pas offusquée de quoi que ce soi?
On me dit juste pas normale parce-que je ne crois pas en la relation amoureuse.
Je ne juge pas les sentiments des autres et respecte qu'ils croient en l'amour.
Que l'on respecte aussi le fait que je n'y crois pas c'est tout.
avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1057
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertinage sexualité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 21 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum