Libertinage sexualité

Page 3 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Dr Yueh le Ven 14 Juil 2017 - 1:33

J'sais pas. Quand je pense un peu longtemps, j'ai tendance à me dire qu'il faut être vachement cynique pour imaginer que l'amour est essentiel, qu'un de ses composants lui est spécifique. L'amour comme sentiment et surtout comme relation, comme on l'entend en 2017 n'existe que depuis peu de siècles. Ça fout quand même un sacré paquet de l'humanité passée au placard, oups, perdu, ça se faisait pas en ton temps. Note en passant, si on estime que l'amour implique l'égalité de pouvoir et de statut entre les amoureux, il faut changer siècles par décennies et ne surtout pas regarder les chiffres de divorce ou de violence conjugale, sinon on se retrouve avec une pauvre petite fraction et on déprime.

Toute notre culture passée ou actuelle présente à elle seule une infinie variétés de "solutions" au "problème" des besoins affectifs et/ou sexuels. Et chaque école, des libertins aux monogames, est persuadée en son for intérieur que les autres sont déçus/frustrés/dans le déni/etc. Dans les faits, chaque école marche sur ceux qui y sont adaptés, et tout le monde galère côté affectif parce que c'est humain. Côté psy, je pense que ça se saurait si le couple à l'occidentale 21e était nécessaire à notre psychisme, ça aurait bien fait marrer les historiens par contre.

Mais côté droit, c'est beaucoup plus drôle. Pas les lois, on s'en fiche, mais les éléments à charge produits lors des procédures de divorce. Un peu comme si les sentiments partis, ne restaient que le contrat que chacune des parties avaient dans la tête.

Revenons dans le sujet. Je ne m souviens pas avoir vu que la question avait été posée, mes excuses si ça a été le cas. Pourquoi cerebrale disais-tu "avoir des difficultés à trouver un chéri"? Ça signifie que tu en voudrais en retrouver un? Auquel cas, ça n'a finalement pas grand chose à voir avec le libertinage. Quand tu rencontreras quelqu'un qui te semblera un potentiel chéri, il sera temps de se poser la question de ses limites, insécurités, possibilités sur le sujet, de réfléchir tous les deux à ce à quoi vous êtes prêts à renoncer ou à accorder. Je n'aime pas l'idée d'accorder de la valeur à l'idée que ta vie sexuelle diminuerait tes chances de le rencontrer. Comment croire au respect de quelqu'un qui refuserait d'écouter d'éventuels sentiments envers toi parce que tu n'es pas romantique et fais du sexe avec qui et quand tu veux? Ca vaut pour poupéeBB aussi.

Dr Yueh

Messages : 869
Date d'inscription : 16/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Jonedo le Ven 14 Juil 2017 - 2:12

J'ai rencontré le grand amour,
avec une femme, qui au départ, ne devait être qu'un plan cul.

Jonedo

Messages : 1437
Date d'inscription : 09/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Fab. Fabrice le Ven 14 Juil 2017 - 9:33

Dr Yueh a écrit:L'amour comme sentiment et surtout comme relation, comme on l'entend en 2017 n'existe que depuis peu de siècles.

Toute notre culture passée ou actuelle présente à elle seule une infinie variétés de "solutions" au "problème" des besoins affectifs et/ou sexuels.
.../...
, je pense que ça se saurait si le couple à l'occidentale 21e était nécessaire à notre psychisme, ça aurait bien fait marrer les historiens par contre.

Je pense que ton raisonnement néglige que nous avons ( l'humain et l'environnement qu'il façonne) plus changé en 2 ou 3 siècles que lors des 17 précédents sur de nomreux points, et que le mien se pose aujourd'hui et maintenant, avec la donne actuelle, je me vois mal dire à quelqu'un "ben va vivre au 17ème mon chou" !

Il me semble à contrario ( je parle aussi des sociétés occidentales) que "l'on" souffre énormément du manque du couple, tu l'entend d'ailleurs toi même quelque par dans la suite de ta réponse mais, tout le monde ne galère pas, juste ceux qui "galèrent" en discuttent plus facilement entre eux, un peu comme des joueurs de boules entre eux, du coup il ne faut pas réduire la monde à sa vision, fut-elle périphérique.

Même si je te l'accorde "on" galère de plus en plus majoritairement mais c'est dû, puisque tu aime discuter histoire, aussi à l'évolution des exigences que nous posons pourcréer un couple ( il suffit de lire quelques messages de ce post pour s'en rendre compte, il faut que l'autre soit comme çi, comme ça et patati et patata, bref on n'est pas ouvert à l'autre, on le "cherche" préexistant à un niveau d'exigences dont on n'offre pas le pendant !, quasi aucune chance de le trouver à ce compte, c'est chez MacDo qu'on passe des commandes à 2 balles, en plus plus on avance dans le temps plus en est -et se clame- exigeant, rideau) , il y à 1 ou 2 siècles, une fille épousait le gars dispo localement et n'avait pas d'autre choix que de rester avec jusqu'à la mort, la survie primant sur la vie ??


Jonedo a écrit:J'ai rencontré le grand amour,
avec une femme, qui au départ, ne devait être qu'un plan cul.

Pareil... à l'envers !


Dernière édition par Fab. Fabrice le Ven 14 Juil 2017 - 9:42, édité 2 fois (Raison : ortaugrafe de merde !)
Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 50
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Ven 14 Juil 2017 - 10:29

Dr Yueh a écrit:J'sais pas. Quand je pense un peu longtemps, j'ai tendance à me dire qu'il faut être vachement cynique pour imaginer que l'amour est essentiel, qu'un de ses composants lui est spécifique. L'amour comme sentiment et surtout comme relation, comme on l'entend en 2017 n'existe que depuis peu de siècles. Ça fout quand même un sacré paquet de l'humanité passée au placard, oups, perdu, ça se faisait pas en ton temps. Note en passant, si on estime que l'amour implique l'égalité de pouvoir et de statut entre les amoureux, il faut changer siècles par décennies et ne surtout pas regarder les chiffres de divorce ou de violence conjugale, sinon on se retrouve avec une pauvre petite fraction et on déprime.

Toute notre culture passée ou actuelle présente à elle seule une infinie variétés de "solutions" au "problème" des besoins affectifs et/ou sexuels. Et chaque école, des libertins aux monogames, est persuadée en son for intérieur que les autres sont déçus/frustrés/dans le déni/etc. Dans les faits, chaque école marche sur ceux qui y sont adaptés, et tout le monde galère côté affectif parce que c'est humain. Côté psy, je pense que ça se saurait si le couple à l'occidentale 21e était nécessaire à notre psychisme, ça aurait bien fait marrer les historiens par contre.

Mais côté droit, c'est beaucoup plus drôle. Pas les lois, on s'en fiche, mais les éléments à charge produits lors des procédures de divorce. Un peu comme si les sentiments partis, ne restaient que le contrat que chacune des parties avaient dans la tête.

Revenons dans le sujet. Je ne m souviens pas avoir vu que la question avait été posée, mes excuses si ça a été le cas. Pourquoi cerebrale disais-tu "avoir des difficultés à trouver un chéri"? Ça signifie que tu en voudrais en retrouver un? Auquel cas, ça n'a finalement pas grand chose à voir avec le libertinage. Quand tu rencontreras quelqu'un qui te semblera un potentiel chéri, il sera temps de se poser la question de ses limites, insécurités, possibilités sur le sujet, de réfléchir tous les deux à ce à quoi vous êtes prêts à renoncer ou à accorder. Je n'aime pas l'idée d'accorder de la valeur à l'idée que ta vie sexuelle diminuerait tes chances de le rencontrer. Comment croire au respect de quelqu'un qui refuserait d'écouter d'éventuels sentiments envers toi parce que tu n'es pas romantique et fais du sexe avec qui et quand tu veux? Ca vaut pour poupéeBB aussi.

J ai au contraire répondu clairement pour ma part,
On ne mélange pas les torchons avec les serviettes.
J ai une amie libertine (seule aussi avec encore des enfants avec elle)
Elle est amoureuse d'un "Bisounours",(oui c'est comme celà que l'on appel les personnes qui ne marchent au sexe qu'avec des sentiments(c'est pas mal vu hein))
Elle lui a dit dès le départ qu'elle était libertine (pour moi c'est honnête,et surtout c'est important!)
Elle m'a confié son ressenti
"Il voudrait que j'arrête (elle ne le fait pas même en le voyant),et il voudrait que je vienne vive avec,on s'aime,mais je refuse,parce-que je sais que j'aurai tôt ou tard besoin d'y revenir.Je ne sais plus me contenter que de rapport h/f qu avec toujours le même partenaire".
Elle me regarde et me dit aussi:
" tu sais comme moi,que nous connaissons des partenaires d'exceptions,et que point de vu sexe, R, est un homme "normal".
C'est pour ça que je parlais du "piège" du libertinage.
Tous sont assez unanimes sur ce fait.
Certains essayent d'y convertir l'aimé. Avouent souvent s'y casser les dents.
Pour moi,c'est clairement non!!
Je pose une question parfois à des hommes,qui n'ont pas forcément l'esprit libertin "lol".
"Si tu es amoureux un jour,aimerai-tu continuer à prêter ta femme?"
La majorité des réponses c'est non!
S ils aiment leurs femmes,ils la gardent rien que pour eux.
je réponds qu'ils ne sont pas de vrais libertins, que si là ils sont là pour profiter des relations avec celles çi, ils  leurs seraient pourtant difficile de renoncer à ce batifolage .Je suis même sûr,qu'encore amoureux,ils ne se priveraient pas de continuer, sans en informer leur belle.
Ce sont juste des hommes qui aiment tromper.
Parce-qu'en fait,ils voient les choses que dans un sens,le leur!
Ils ne tolèrent pas le partage, mais rêvent aisément d'un trio FFH.(c'est souvent comme ça que je les identifie d'ailleurs hihi).
C est donc compliquer d'avoir une relation amoureuse et libertine à la fois.
Surtout, quand ce n'est pas un couple solide à la base,qui s'y est converti en se parlant longuement. Par choix commun.
Il faut donc trouver pour une libertine,un libertin lui même. Ce qui réduit encore le champs des possibles amoureux.
On a effectivement (si l'envie s'en fait sentir) énormément de mal à trouver un chéri.
poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Ven 14 Juil 2017 - 13:10


A l'époque où on ne parlait pas sentiments
poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Fab. Fabrice le Sam 15 Juil 2017 - 0:58

Oui, tu a raison BB, à un moment faut choisir, et choisir c'est abandonner, abandonner l'autre choix.

Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 50
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Sam 15 Juil 2017 - 9:24

Je pense que tomber amoureux peut être radical dans la balance du choix.
Ce n'est pas un problème à première vu.
Ce qui pourrait poser un soucis, c'est le soucis d'avoir envie d'y revenir.
Vous pouvez aimer une personne,mais au bout d'un moment,si elle ne vous suit pas sur vos désirs sexuels,je pense que ça peut faire du dégât..?
sans prendre de cas extrêmes, il arrive que certains hommes aimeraient que leur compagne leur fasse une fellation.Si elle est toujours refusée,s'installe un sentiment de frustration.(dispute,reproche,tromperie...)
La sexualité évolue au sein d'un couple, la routine ne maintien pas un couple.
Moi la question que je me poserai alors serait :"Quand la "concordance" sexuelle n'est plus là,faut il s'interroger sur le devenir du couple?"
poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Fab. Fabrice le Sam 15 Juil 2017 - 11:30

poupée BB a écrit:Je pense que tomber amoureux peut être radical dans la balance du choix.
Ce n'est pas un problème à première vu.
Ce qui pourrait poser un soucis, c'est le soucis d'avoir envie d'y revenir.
Vous pouvez aimer une personne,mais au bout d'un moment,si elle ne vous suit pas sur vos désirs sexuels,je pense que ça peut faire du dégât..?

Oui, si tu n'est pas sûre de tenir tes "engagements" envers l'autre ( c'est le mot consacré je pense), tu pourrait faire du dégat

Ceci étant dis, il faut que tu te rende compte que depuis le déut de ton discours, tu n'a toujours pensé que c'est à l'autre de rejoindre Ton mode de désir, Tes activités, rarement tu as évoqué la possibilité que ce soit toi qui rejoigne les modes de fonctionnement de l'autre........


Et d'expériences, la durabilité d'un couple dépend de la construction commune, si l'un, l'autre, ou chacun fait son chemin, le couple fini ou fini par ne plus être un couple au sens conventionnel mais devient un duo, une paire... ( attention, pas de jugement)


poupée BB a écrit:sans prendre de cas extrêmes, il arrive que certains hommes aimeraient que leur compagne leur fasse une fellation.Si elle est toujours refusée,s'installe un sentiment de frustration.(dispute,reproche,tromperie...)

Oui, mais ce sont des "sous-hommes" si ils ne trouvent qu'a se retourner sur ce genre de moyens sans trouver d'autres possibilités, en gros ils n'ont rien dépassés, rester un besoin à ce point n'est pas "être" ( bon là on part sur de la philosophie mais... réfléchir à ses comportement, parfois...)



poupée BB a écrit:La sexualité évolue au sein d'un couple, la routine ne maintien pas un couple.
Moi la question que je me poserai alors serait :"Quand la "concordance" sexuelle n'est plus là,faut il s'interroger sur le devenir du couple?"

Il faut évoluer ensemble , y compris sur la sexualité et je pense que c'est une des façon d'aller le plus loin dans le rafinement des plaisirs, bien sûr tu ne maitrise plus tout, l'autre non plus, c'est le couple , il faut donc une volontée de chacun à maintenir cette relation...

Par contre effectivement si la concordance sexuelle n'est plus là, si les gens ne "sont" pas ( cf. plus haut), généralement ça tue le couple car chacun est ses blessures ( sa fellation, ta non fellation pour reprendre ton exemple), ses incapacité à se dépasser, à des dépasser ses failles.

Mais les gens qui oont dépassés leur égo, leurs défauts de construction, qui on plus de parcours (sastifaisant ) arrivent parfois dans ce cas à évoluer vers une autre forme de couple, différente, la ou chacun peut avoir sa vie en plus de celle du couple mais attention, ca ne s'impose que rarement d'entrée de jeu ( ou alors à un certain age)
Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 50
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par JCVD le Sam 15 Juil 2017 - 12:36

Jonedo a écrit:J'ai rencontré le grand amour,
avec une femme, qui au départ, ne devait être qu'un plan cul.

Ok Jonedo, je sais qui tu es. Alors maintenant, sois tu me files 500 000 boules en billets de 50 et de 100, soit je balance ton identité à la Terre entière !

Pour te prouver que je ne rigole pas, voici un indice :

https://www.ft.com/IMF-Managing-Director-DSK-I-was-looking-for-rough-sex-in-Sofitel-and-found-love

Au cas où je ne me sois pas bien fait comprendre :

http://www.voici.fr/DSK-j-ai-rencontré-le-grand-amour-avec-une-femme-qui-ne-devait-être-qu-un-plan-Q

Aboule le fric, Dominique !


JCVD
JCVD

Messages : 6627
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 101

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Sam 15 Juil 2017 - 13:17

Fab. Fabrice a écrit:
poupée BB a écrit:Je pense que tomber amoureux peut être radical dans la balance du choix.
Ce n'est pas un problème à première vu.
Ce qui pourrait poser un soucis, c'est le soucis d'avoir envie d'y revenir.
Vous pouvez aimer une personne,mais au bout d'un moment,si elle ne vous suit pas sur vos désirs sexuels,je pense que ça peut faire du dégât..?

Oui, si tu n'est pas sûre de tenir tes "engagements" envers l'autre ( c'est le mot consacré je  pense), tu pourrait faire du dégat

Ceci étant dis, il faut que tu te rende compte que depuis le déut de ton discours, tu n'a toujours pensé que c'est à l'autre de rejoindre Ton mode de désir, Tes activités, rarement tu as évoqué la possibilité que ce soit toi qui rejoigne les modes de fonctionnement de l'autre........

C est pourtant vrai que je ne me pose pas la question " inverse", humm ?
Peut être parce-que je ne suis pas dans le cas d'être en couple?Alors là, je pense que je regarderai plus les désirs de l'autre,et les écouterais? Du moins être en couple c'est parler et décider à deux. "sa moitié" comme on le dit.





Et d'expériences, la durabilité d'un couple dépend de la construction commune, si l'un, l'autre, ou chacun fait son chemin, le couple fini ou fini par ne plus être un couple au sens conventionnel mais devient un duo, une paire... ( attention, pas de jugement)


poupée BB a écrit:sans prendre de cas extrêmes, il arrive que certains hommes aimeraient que leur compagne leur fasse une fellation.Si elle est toujours refusée,s'installe un sentiment de frustration.(dispute,reproche,tromperie...)

Oui, mais ce sont des "sous-hommes" si ils ne trouvent qu'a se retourner sur ce genre de moyens sans trouver d'autres possibilités, en gros ils n'ont rien dépassés, rester un besoin à ce point n'est pas "être" ( bon là on part sur de la philosophie mais... réfléchir à ses comportement, parfois...)



poupée BB a écrit:La sexualité évolue au sein d'un couple, la routine ne maintien pas un couple.
Moi la question que je me poserai alors serait :"Quand la "concordance" sexuelle n'est plus là,faut il s'interroger sur le devenir du couple?"

Il faut évoluer ensemble , y compris sur la sexualité et je pense que c'est une des façon d'aller le plus loin dans le rafinement des plaisirs, bien sûr tu ne maitrise plus tout, l'autre non plus, c'est le couple , il faut donc une volontée de chacun à maintenir cette relation...

Par contre effectivement si la concordance sexuelle n'est plus là, si les gens ne "sont" pas ( cf. plus haut), généralement ça tue le couple car chacun est ses blessures ( sa fellation, ta non fellation pour reprendre ton exemple), ses incapacité à se dépasser, à des dépasser ses failles.

Mais les gens qui oont dépassés leur égo, leurs défauts de construction, qui on plus de parcours (sastifaisant ) arrivent parfois dans ce cas à évoluer vers une autre forme de couple, différente, la ou chacun peut avoir sa vie en plus de celle du couple mais attention, ca ne s'impose que rarement d'entrée de jeu ( ou alors à un certain age)

Je suis d'accord avec le reste.
poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par JCVD le Sam 15 Juil 2017 - 16:47

poupée BB a écrit:Je suis d'accord (...).

JCVD
JCVD

Messages : 6627
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 101

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Sam 15 Juil 2017 - 20:57

Ben JC,c'est ça d'être une femme open dans le jargon libertin
poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Sam 15 Juil 2017 - 21:06

poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Sam 15 Juil 2017 - 21:48


c'est tellement sympa de pouvoir parler librement et sans tabous
poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par ortolan le Sam 15 Juil 2017 - 22:28

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017 - 16:39, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 12698
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Jonedo le Dim 16 Juil 2017 - 12:33

JCVD a écrit:
Jonedo a écrit:J'ai rencontré le grand amour,
avec une femme, qui au départ, ne devait être qu'un plan cul.

Ok Jonedo, je sais qui tu es. Alors maintenant, sois tu me files 500 000 boules en billets de 50 et de 100, soit je balance ton identité à la Terre entière !

Pour te prouver que je ne rigole pas, voici un indice :

https://www.ft.com/IMF-Managing-Director-DSK-I-was-looking-for-rough-sex-in-Sofitel-and-found-love

Au cas où je ne me sois pas bien fait comprendre :

http://www.voici.fr/DSK-j-ai-rencontré-le-grand-amour-avec-une-femme-qui-ne-devait-être-qu-un-plan-Q

Aboule le fric, Dominique !




Damned ! Je suis repéré.
Hier j'étais en soirée, j'ai claqué toutes mon oseille en ce joyeusetés (tu sais comme je suis quand je suis en soirée).....Tu accepterai un euro symbolique ?...suis vraiment fauché comme les blés

Jonedo

Messages : 1437
Date d'inscription : 09/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par cyranolecho le Lun 17 Juil 2017 - 19:36

Fab. Fabrice a écrit:
cyranolecho a écrit:
non, j'efface plus rien maintenant:
au poker, avec 38%, je considère que les chances sont largement de mon côté, surtout si je l'ai bien joué

mais en ce moment j'ai vraiment pas de bol, donc je pioche, le temps que ça passe

l'amour c'est certainement le mieux qui puisse exister, ceux qui ne l'admettent pas considèrent peut être que le perdre c'est trop risqué, s'en protéger c'est peut être parfois essentiel, au moins pour un temps

de tout façon ya jamais eu de mal à se faire du bien tant qu'on fait pas de mal aux autres

j'avais raté le spoiler dis donc

non, pas de métaphore ce soir, il fait chaud:
des moules sans la sauce?

être seul au lit ça a ses avantages, ça peut éviter de tuer la magie Razz

même si dormir ou plutôt se réveiller avec quelqu'un qui pue de la gueule, ça doit être un des sommets de la preuve d'amour, ou de la résignation, à moins d'avoir perdu le nez

Purée, être cynique ça doit quand même sacrément gacher la vie...

non, tu sais que c'est l'inverse, ceux qui ont eu une vie gâchée sont souvent cyniques

sauf dans l'ïle aux enfants où il y a des monstres gentils


cyranolecho
cyranolecho

Messages : 2705
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 50
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Lun 17 Juil 2017 - 20:40



Les libertins appellent les personnes qui ont besoin de sentiments dans un monde idéal pour le sexe, des bisounours.

poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par cyranolecho le Lun 17 Juil 2017 - 21:26

c'est compliqué la libido de chacun, mais c'est un peu comme les gâteaux je crois, on a ses préférés, gros, petits ou plusieurs, fruités ou glacés, parfois on aime être surpris, parfois pas, mais si sans sucre c'est pas terrible, sans une pincée de sel ça ne vaut rien

et surtout, c'est au goût de chacun, y'en a même qui préfèrent le saucisson en secret alors qu'ils font mine de préférer les gâteaux, et se cacher parfois aussi c'est meilleur, surtout si on aime le gâteau au saucisson
cyranolecho
cyranolecho

Messages : 2705
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 50
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Lun 17 Juil 2017 - 21:43

Chacun fonctionne individuellement dans ses fantasmes et dans son idéal.
poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par ortolan le Lun 17 Juil 2017 - 21:59

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017 - 16:40, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 12698
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Invité le Lun 17 Juil 2017 - 22:05

ortolan a écrit:
poupée BB a écrit:

Les libertins appellent les personnes  qui ont besoin de sentiments dans un monde idéal pour le sexe, des bisounours.

Utopiste, idéaliste, ça je savais. D'après la nomenclature, je serais donc hétéro fidèle cisgenre phallocrate patriarcal paternaliste et maintenant bisounours ? Shocked Wow, Tout ça !?

Ton cas s'aggrave de jour en jour !
Toi, tu es bon pour la tagadathérapie. Je ne vois que cette solution...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Jonedo le Lun 17 Juil 2017 - 23:26

Le sexe pour le sexe peut convenir à certaines périodes d'une vie (pour des raisons qui peuvent varier en fonction de chacun)....mais tôt ou tard le manque d'amour (relations amoureuses veritables) se fera présent

Jonedo

Messages : 1437
Date d'inscription : 09/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Fab. Fabrice le Lun 17 Juil 2017 - 23:54

cyranolecho a écrit:
Fab. Fabrice a écrit:
cyranolecho a écrit:
non, j'efface plus rien maintenant:
au poker, avec 38%, je considère que les chances sont largement de mon côté, surtout si je l'ai bien joué

mais en ce moment j'ai vraiment pas de bol, donc je pioche, le temps que ça passe

l'amour c'est certainement le mieux qui puisse exister, ceux qui ne l'admettent pas considèrent peut être que le perdre c'est trop risqué, s'en protéger c'est peut être parfois essentiel, au moins pour un temps

de tout façon ya jamais eu de mal à se faire du bien tant qu'on fait pas de mal aux autres

j'avais raté le spoiler dis donc

non, pas de métaphore ce soir, il fait chaud:
des moules sans la sauce?

être seul au lit ça a ses avantages, ça peut éviter de tuer la magie Razz

même si dormir ou plutôt se réveiller avec quelqu'un qui pue de la gueule, ça doit être un des sommets de la preuve d'amour, ou de la résignation, à moins d'avoir perdu le nez

Purée, être cynique ça doit quand même sacrément gacher la vie...

non, tu sais que c'est l'inverse, ceux qui ont eu une vie gâchée sont souvent cyniques

sauf dans l'ïle aux enfants où il y a des monstres gentils


Quelque soit le sens, c'est dommage une vie gacchée je trouve, quelle idée de se la gacher ou de l'accepter gachée



poupée BB a écrit:

Les libertins appellent les personnes qui ont besoin de sentiments dans un monde idéal pour le sexe, des bisounours.


Et l'inverse ?

Juste des libertins ? , il me semble que c'est en fait quelque part un terme flatteur , socialement acceptale ( un peu comme il existe du politiquement correct) qui parfois peut recouvrir une autre réalité au fond
Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 50
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par cyranolecho le Mar 18 Juil 2017 - 0:16

non rien:
et toujours pas d'IRL sur Toulouse, c'est décevant
cyranolecho
cyranolecho

Messages : 2705
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 50
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par L'homme qui Sait le Mar 18 Juil 2017 - 10:30

cyranolecho a écrit:
non rien:
et toujours pas d'IRL sur Toulouse, c'est décevant
Il est chaud, le cyranolecho ! Dès que ça parle de libido, ça lui donne envie de faire des iRL Libertinage sexualité  - Page 3 39
L'homme qui Sait
L'homme qui Sait

Messages : 671
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 31
Localisation : Rôde autour de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par cyranolecho le Mar 18 Juil 2017 - 19:07

IRL que je rate avec une belle régularité sur Toulouse,Dent pétée j'étais persuadé d'avoir supprimé le message Nargue
cyranolecho
cyranolecho

Messages : 2705
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 50
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Mar 18 Juil 2017 - 21:39

Code:
Les libertins appellent les personnes qui ont besoin de sentiments dans un monde idéal pour le sexe, des bisounours
Aucun jugement,aucune méchanceté, juste faire la différence entre ceux qui ont besoin de sentiments pour le sexe,et ceux qui en n'ont pas forcément besoin.
Les deux pouvant être réunis lorsqu'il s'agit d'un couple.
Celui-ci s'adonne au sexe,mais les sentiments restent réels rien que pour eux deux.
Tout libertin peut aimer un bisounours, et inversement.
Seulement entre nous, on le précise.
(ben oui faut pas faire de boulettes,on va pas l'aborder de la même façon,ni le frustrer)
poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Mar 18 Juil 2017 - 21:51

Jonedo a écrit:Le sexe pour le sexe peut convenir à certaines périodes d'une vie (pour des raisons qui peuvent varier en fonction de chacun)....mais tôt ou tard le manque d'amour (relations amoureuses veritables) se fera présent

Comme l'amour n'est ni gérable,ni contrôlable, il arrive un point c'est tout.
C' est pas pour ça qu'il faut passer une vie à l'attendre!!d'autant qu'il ne peut jamais venir?
Et la vie peut passer....et vite.... à se lamenter? Rolling Eyes
Faut il pleurer tout le reste d'une vie à attendre une hypothétique venue?
C est triste
poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par L'homme qui Sait le Mar 18 Juil 2017 - 23:25

poupée BB a écrit:Comme l'amour n'est ni gérable,ni contrôlable, il arrive un point c'est tout.
C' est pas pour ça qu'il faut passer une vie à l'attendre!!d'autant qu'il ne peut jamais venir?
Et la vie peut passer....et vite.... à se lamenter? Rolling Eyes
Faut il pleurer tout le reste d'une vie à attendre une hypothétique venue?
C est triste
J'espère que tu ne crois pas que la débauche est une échappatoire pour ne pas croire que l'on recherche un amour hypothétique ? Ce serait encore plus triste...
L'homme qui Sait
L'homme qui Sait

Messages : 671
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 31
Localisation : Rôde autour de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Jonedo le Mar 18 Juil 2017 - 23:40

poupée BB a écrit:
Jonedo a écrit:Le sexe pour le sexe peut convenir à certaines périodes d'une vie (pour des raisons qui peuvent varier en fonction de chacun)....mais tôt ou tard le manque d'amour (relations amoureuses veritables) se fera présent

Comme l'amour n'est ni gérable,ni contrôlable, il arrive un point c'est tout.
C' est pas pour ça qu'il faut passer une vie à l'attendre!!d'autant qu'il ne peut jamais venir?
Et la vie peut passer....et vite.... à se lamenter? Rolling Eyes
Faut il pleurer tout le reste d'une vie à attendre une hypothétique venue?
C est triste

Pleurer ou attendre non, mais avoir les capacités de le voir quand tu la devant le nez oui. Et souvent c'est là, mais les aveugles continuent à lutter.

Jonedo

Messages : 1437
Date d'inscription : 09/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par cerebrale le Mer 19 Juil 2017 - 5:42

J'ai lu vos messages. Certains m'ont plus par leur ouverture d'esprit et d'autres m'ont consternés.
Il n'existe pas une vérité, contrairement à ce que certains pensent, mais autant de vérités que d'individus.
Les témoignages des personnes qui sont en couple (sauf jonedo) veulent à tout prix persuader que c'est ainsi qu'il faut vivre. Que c'est ça la vérité. Ils oublient seulement que c'est leur choix de vie.
Les personnes qui ont décidé de faire un choix de vie différent sont dans l'erreur à leurs yeux.
Je constate que nous les libertins ou ceux qui ont fait un choix de vie différent ne jugent pas les couples, mais essaient de se justifier en permanence.
Il nous serait facile de vous dire que votre vie est triste, toujours la même personne, toujours les mêmes plaisirs, toujours la même vie... c'est fade tout ça. Vous passez à côté d'une vie trépidante dans laquelle on découvre des plaisirs que vous n'aurez jamais, aucun ennui,  ni routine. On pourrait dire que vous suivez le troupeau. On accepte votre choix de vie et ne le remettons pas en question.  A bien y réfléchir est-ce vraiment votre choix ? Depuis, tout petit on nous dit ce qui est bien ou non. Un seul partenaire bien... plusieurs partenaires... pas bien. Un seul homme pour la vie.... bien. Divorcer c'est pas bien...
Alors, on fait ce que la société a dit qui était bien. C'est du bourrage de crâne.
Certaines personnes ne veulent pas de cette vie établie car elle ne leur correspond pas ou plus. Certaines personnes ont essayé la vie "normale" et ne sont pas épanouies. On sait de quoi on parle. On a un certain âge, un certain vécu et une certaine expérience. Mais après mûre réflexion et constat, ça ne va pas. C'est pas NOTRE vie ça. On ne veut pas de la vie en couple, on préfère vivre seule, être libertins, homosexuel, nonne... A la bonne heure... profitons en ! C'est peut être une évolution dans la façon d'appréhender la sexualité.
Avant une femme n'avait pas le droit de travailler, d'ouvrir un compte bancaire sans l'autorisation de son mari, de voter, de vivre seule (à défaut d'être taxée de pute). Les premières femmes qui ont osé braver ces interdits, car ce n'était pas leur choix de vie, ont ouvert la voie aux autres femmes qui elles n'ont jamais osé. Maintenant la majorité des femmes travaillent, votent, ont un compte et peuvent vivre seule. Quelle évolution et révolution !
Après, un choix de vit peut être permanent ou momentané. Pour ma part, je ne sais pas si je serai libertine toute ma vie. En attendant, ce choix de vie me va très bien. J'ai rencontré des hommes qui étaient curieux de connaître ce milieu. Je leur ai montré. D'autres étaient contre car ils voulaient leur femme à eux seuls.... j'accepte ce choix. J'ai aussi été avec des libertins... et là pas besoin de s'expliquer, de se justifier... on sait pourquoi on est dans ce milieu.
Il ne faut pas oublier, que nous avons toute une vie pour s'accomplir.  Pour ma part, je ne veux aucun regret. Alors, je me lance. Le libertinage m'a tenté, j'y suis allée et accomplie sexuellement. Où est le problème. Problème serait si je l'avais mal vécu. Non ?
Ce que je fais maintenant, je ne sais pas si je le ferai toute ma vie. Ma sexualité retrouvée, je me rends compte que ce n'est pas tout et que j'ai besoin d'un chéri. Je passe dans une autre phase de mon existence...
Et oui, certaines personnes peuvent faire des choix dans leur vie qui peuvent surprendre. Mais il ne faut pas oublier qu'il y a une vie, un vécu, des raisons pour faire ce choix. Généralement, c'est mûrement réfléchi et répond à un besoin et parfois même à une nécessité.
En tout cas, ce débat est très intéressant car il reflète notre société d'aujourd'hui. C'est ainsi que nous faisons avancer les choses.

cerebrale

Messages : 47
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Ardel le Mer 19 Juil 2017 - 12:28

J'ai supprimé quelques interventions. Il est dommage de devoir (rerere)rappeler que le respect et la bienveillance sont attendus sur ce forum, spécialement sur des sujets qui touchent à l'intime.

Je (rerere)rappelle aussi que si un sujet ne vous intéresse pas et/ou que ses intervenants vous paraissent [insérer un adjectif dépréciatif de votre choix] mais que vous n'êtes pas capable de le dire de façon constructive et avec respect, vous pouvez vous abstenir d'y participer.

Enfin, j'aimerais ne plus avoir à intervenir sur ce fil.
Ardel
Ardel

Messages : 4881
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 31
Localisation : Marseille

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Mer 19 Juil 2017 - 14:47

Jonedo a écrit:
poupée BB a écrit:
Jonedo a écrit:Le sexe pour le sexe peut convenir à certaines périodes d'une vie (pour des raisons qui peuvent varier en fonction de chacun)....mais tôt ou tard le manque d'amour (relations amoureuses veritables) se fera présent

Comme l'amour n'est ni gérable,ni contrôlable, il arrive un point c'est tout.
C' est pas pour ça qu'il faut passer une vie à l'attendre!!d'autant qu'il ne peut jamais venir?
Et la vie peut passer....et vite.... à se lamenter? Rolling Eyes
Faut il pleurer tout le reste d'une vie à attendre une hypothétique venue?
C est triste

Pleurer ou attendre non, mais avoir les capacités de le voir quand tu la devant le nez oui. Et souvent c'est là, mais les aveugles continuent à lutter.
C 'est plus compliqué que ça.
Comme je l'ai dit, il est très difficile de conjuguer libertinage et amour.
Ce n'est pas conçu pour !!
Théoriquement, on a pas à voir de l'amour quelque part lors d'une rencontre,puisque l'on se rencontre pour une partie de sexe.
On libertine parce-que l'on sait à qui on a s'adresse.
Ce monde n'est pas hypocrite,et pas de faux semblant.
Perso,il est préférable d'avoir devant moi un homme qui me dira je te désire,mais je ne veux pas passer ma vie avec toi,plutôt qu'un homme qui offrira des fleurs et des mots doux tous les jours, pour finalement finir par aller voir ailleurs sans scrupule.
(c'est extrême, d'un côté comme de l'autre)certains ne trompe jamais leur aimé,et des mentalités dites libertines ont beaucoup de dérapages.
Combien de fois n'ai je pas eu à faire à des hommes qui avaient pourtant le droit de libertiner en toute confiance et autorisation par leur femme apprécier de le faire en dessous sans que mme ne le sache pas!!
Et oui de la tromperie même dans ce milieu.

On désacralise le sexe.Le sexe étant avant tout vu comme un jeu.
C est une façon de voir à des millénaires du monde bisounours.
Ca bouscule les idées reçues.... comme le dit la postante.
Il faut être capable de ne pas associer sexe et sentiments.
C est pour ça aussi que j'ai dit, qu'il était périlleux d'avoir un suivi, parce-qu'il augmente les risques de tomber amoureu(ses) de la personne que l'on voit régulièrement.
On ne peut accepter,que ce que l'on est prêt à accepter.
Et il est possible aussi dans ce monde de "débauche" pour reprendre le terme exact, de rencontrer l'amour véritable. (surtout quand deux personnes peuvent voir de la même façon).C'est plutôt rare mais j 'avoue que j'ai plus de chance de gagner au loto






poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Fab. Fabrice le Mer 19 Juil 2017 - 18:38

@cerebrale , attention parcequ'il me semble que tu risque de tomber dans le travers de jugement que tu critiques, je ne suis pas sûr que les critiquants-critiqués soient du coup prêt à entendre ( intellectuellement, comprendre quoi) ton discours...

C'est comme cela que l'on fini en guerre de positions, dans des de tranchées, non ?


Le plus interressant si je me souvient bien du démarrage du sujet était au fond ce vers quoi tu reviens, comment conciler ta sexualité épanouissante et un besoin de chéri ?

( après, la guerre de tranchée, faut laisser tomber je pense, un chat ne convaincra pas un panda, ni l'inverse, il s'agit juste au minimum de cohabiter de façon totalement apaisée...)


Dernière édition par Fab. Fabrice le Mer 19 Juil 2017 - 18:43, édité 3 fois (Raison : Raide de prime abord, je prend des gants :))
Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 50
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par cerebrale le Mer 19 Juil 2017 - 19:42

Pourquoi n'aurai je pas mon mot à dire ? Je suis en désaccord c'est tout et j'explique pourquoi. Ce que je dis peut déplaire en effet. Mais je m'exprime comme tout à chacun ici...
Dois-je me taire car ce que je pense déplaît ?

cerebrale

Messages : 47
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Fab. Fabrice le Mer 19 Juil 2017 - 22:27

laisse, tu interprête mal mon propos
Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 50
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Chuna le Jeu 20 Juil 2017 - 9:12

Guerre de tranchée, c'est tout à fait ça lol

Cérébrale : en fait, là on est en train de parler de valeurs. Forcément ce sujet ne peut que bousculer les valeurs de chacun. Les tiennes comme celles des non libertins.

Moi, honnêtement, je me moque éperdument de ce que peut faire mon voisin de ses fesses. Tant qu'il est heureux et qui ne me l'impose pas, ma foi, ça me regarde pas.

ça m'intéresse par contre d'essayer de comprendre ce qui pousse au libertinage.
Pour plusieurs raisons.
La première concerne donc forcément mes valeurs. Je peine à comprendre ce choix. Dans mon monde à moi, en effet, mon corps est sacré. L'idée de rentrer dans un club pour profiter du plaisir de la chair, et laisser le premier venu me toucher m'est juste insupportable. Je trouve plus "sain", enfin plutôt honnête (pour moi, dans ma vie), la drague et la baise que décrivait le père michel de manière très crue. Enfin surtout la partie séduction, le plaisir qui se gagne, et non la facilité d'un club. ça ne concerne que mon corps. J'ai eu par le passé baisé, sans sentiment, je me suis sentie nulle, j'ai pas assumé. Bon ben voilà, je fonctionne ainsi. J'ai mis cette valeur là dans ma chair.
Et ma crainte serait qu'une personne libertine ayant des valeurs pas si éloignées des miennes s'abime dans ce milieu. Je souhaite de tout cœur que ça ne soit pas le cas, pour personne. Tu vois, ces histoires de débauche chépakoi sont bien loin de mon esprit.

Dans d'autres cultures, à priori c'est différent (ailleurs sur la planète). Le sexe n'est pas sacré, (?) ou le corps, je sais pas, je n'ai pas assez de connaissances pour pouvoir discuter de ça. Juste quelques exemples qui me sont passés en tête, mais je ne peux pas en parler, je suis trop inculte de ce côté. pourtant ça m'intéresserait de pouvoir comparer.

Mais dans notre société, toutes les personnes que j'ai croisées qui avait une sexualité très libre (du genre un compagnon différent tous les soirs, je n'ai jamais croisé de libertins tels que tu le décris), avaient une blessure à un moment ou l'autre de leur vie (entre autres des filles violées).
Que ça soit toi ou Poupée BB, on voit bien que la vie n'a pas été tendre, et que ce choix est une alternative à une vie plus classique.
Sortir de la norme pour se reconstruire, s'aimer à nouveau.

Je discutais hier avec un ami qui a plus de connaissances que moi, et qui a donc croisé un certain nombre de libertin(e)s (surtout des filles).
Il me disait la même chose.
Que ces personnes avaient une blessure.
Mais chacune disait connaître des libertins tout à fait équilibrés. Sauf qu'il n'en a jamais rencontré.

ça me laisse réfléchir.
Est-ce réellement bénéfique ? Est-ce que ça ne rajoute pas au mal-être, que de libertiner ?

Encore une fois, si ce n'est pas le cas, et que ça permet de se reconstruire, ma foi, ça ou autre chose, hein, m'en fous un peu.

En revanche, ce qui me dérange un peu, chez certains, c'est l'espère de mensonge qui dit que, non va bien dans leur vie, le libertinage qui peut priver de couple, c'est tout à fait sain et que ça ne cache pas un possible mal-être, pire que ça comble affectivement.

Il est plus honnête à mes yeux de dire : voilà, j'ai souffert, le couple, je veux plus tenter, trop de mauvaises expériences, plutôt que dire : le couple c'est que de la merde, on n'en a pas besoin, c'est juste de la dépendance affective. ça, c'est juste nier les besoins fondamentaux de l'homme.
(et couple, ça veut juste dire dans ce contexte "union psychique de deux être humains", pas forcément vivre ensemble, toute une vie, avec l'exclusivité sexuelle, avoir des gosses toussa)

Toi, j'ai pas trop senti ça dans ton discours.
j'ai pas non plus senti ce côté sectaire qui me fait frissonner et me met mal à l'aise.

L'essentiel étant de faire les choses en conscience, dans la vie.

Moi même, je suis loin d'avoir une sexualité épanouie, et je n'ai pas de vie de couple (j'ai été en couple 5 ans en 36 ans lol).
J'ai de leçon à donner à personne concernant la manière de chercher le bonheur et l'équilibre.
Ce qui m'importe vis à vis de moi même, c'est d'être réaliste, et honnête. Sans ça, je ne vois pas comment on peut évoluer.

Pour trouver un chéri avec cette étiquette libertine, ça risque d'être compliqué.
Le père michel l'avait dit de manière très crue, du coup c'est difficile à entendre, mais il avait raison dans le fond.
La sexualité fait partie du couple, c'est très important, et à priori, l'humain n'aime pas partager.
Je me demande si ya pas moyen de trouver le frisson que tu recherches dans d'autres activités, si vraiment le couple est important pour toi. Les orgasmes, on peut les avoir autrement, intellectuellement je veux dire.
Faudrait ptèt décortiqué ce que tu ressens exactement, et identifier tes besoins.
Ma première psy m'avait demandé de faire une liste de ce que j'aurais aimé chez un homme. Si j'avais trouvé ça ridicule sur le moment (il faut dire que j'étais engagée affectivement), aujourd'hui je trouve ça assez cohérent...
Chuna
Chuna

Messages : 14313
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Jeu 20 Juil 2017 - 13:57

http://7-peches-capitaux.fr/la-luxure.htm
A une autre époque la vision n'est pas toujours la même.
https://www.scienceshumaines.com/le-plaisir-sexuel-un-moteur-de-l-evolution_fr_33001.html
le plaisir sexuel (un système de récompense)
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/leclerc_sacralisation.php
poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Fab. Fabrice le Jeu 20 Juil 2017 - 15:54

? y'a un rapport luxure-libertinage que je ne vois pas : tu peut être libertin sans etre dans la luxure comme tu peut etre dans la luxure sans être libertin.

(Du coup je trouve étonnant que tu fasse le lien ou tu penses que quelqu'un le fait , ou alors en réponse à "la débauche" alors ?)


Quand à la sacralisation de son corp par Chuna, je ne suis pas sur qu'elle ai à voir avec la représentation ( collective inconsciente, culturelle, sociétale, je ne sais pas comment le dire bien) de l'époque de Flaubert, "nous" avons plus évolué sur ce poiint en 2 ou 3 siècles que les quelques millénaires précédents décris dans le second article ( et je ne parles même pas de la génération millenium...)

Je pense même que dans son cas c'est un comportement exactement comparable au libertinage décris ici en fait.
Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 50
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Jeu 20 Juil 2017 - 17:49

****Dans mon monde à moi, en effet, mon corps est sacré. L'idée de rentrer dans un club pour profiter du plaisir de la chair, et laisser le premier venu me toucher m'est juste insupportable.****

Diablerie,qu'est ce donc?
A moi aussi,il ne me vient pas à l'idée de rentrer dans un club avec la pensée que tout le monde va me passer dessus!!
On nous propose, on choisi!!, le "non" est accepté sans aucune discussion.
TOUT EST PERMIS, RIEN N'EST OBLIGATOIRE.

CHARTE (recueillie) sans mentionner la source.



Le libertinage en quelques mots
Le libertinage est un mouvement philosophique radical né au XVIe siècle en Italie et qui a connu son apogée en France au XVIIIe siècle.
En ces temps où la vie des hommes était soumise aux règles religieuses, le libertin rejette la morale dogmatique.
Libre penseur, il entend vivre selon sa propre morale et jouir de sa vie terrestre en s'affranchissant des limites de la morale conventionnelle.
Dans le contexte des Lumières qui apportent un regard neuf sur la notion de liberté individuelle opposée au puritanisme ambiant, émergent des œuvres littéraires qui feront référence en matière de libertinage.
Citons notamment : "La philosophie dans le boudoir" du Marquis de Sade (1795), ou l'incontournable "Les liaisons dangereuses" de Choderlos de Laclos (1782).
Quelques règles libertines
Le monde du libertinage est très codifié et le respect de ces règles est impératif à qui souhaite intégrer ce milieu particulier.

La liberté
C'en est le principe fondateur.
Le fameux précepte "Tout est permis, rien n'est obligatoire" est d'ailleurs celui qui sous-tend les rapports de la communauté.
Ainsi un libertin saura respecter les désirs et les refus de ses congénères.
Le "Non" est sacré et n'a pas à être justifié.
Ainsi un homme sollicitant une femme et essuyant un refus ne demandera pas d'explication et n'insistera pas.
Il en va de même pour les pratiques sexuelles qui ne sont pas partagées et vécues par tous de la même façon.
Un libertin saura accepter un refus avec sérénité, courtoisie et élégance.
Le jugement est proscrit et chacun est libre de ses goûts et dégoûts sans avoir à subir la désapprobation d'autrui.

Le respect
Un libertin est respectueux et ceci s'exprime à plusieurs niveaux.
Il n'est pas admis de forcer une femme en quoi que ce soit (respect du non), il est de mise de solliciter ses faveurs avec courtoisie et de se plier à sa réponse (Libertine ne signifie pas "facile" mais "affranchie").
Un couple se doit d'être appréhendé comme tel et (sauf sur invitation) il sera toujours mal vu de solliciter une personne en excluant son conjoint.
Le soin apporté à l'hygiène personnelle ainsi qu'à sa tenue est un gage de respect pour soi-même mais aussi pour les autres et le milieu libertin est très pointilleux à ce sujet.
Le savoir vivre est un atout indispensable : tenir ses engagements ou se désister en cas d'empêchement (un "lapin" est toujours mal vécu surtout si votre venue a occasionné des préparatifs), être ponctuel, offrir des fleurs ou une bouteille font partie des habitudes libertines.
La cordialité est très importante et il est souvent bien vu de savoir faire preuve de patience avant de passer à la chambre, ce préambule permettant de se découvrir et de se séduire autour d'un verre ou d'un repas, par exemple.
Pour une majorité de libertins, la convivialité et les relations amicales sont plus précieuses que les parties fines.....

*******
C est une idée reçue,entièrement fausse.
Il y a des couples qui en franchissent la porte, rien que par curiosité.
Ils n'ont aucunement partagé d'échanges sexuels.
Je vais parfois seule en club.
Je m'y sens en toute sécurité.
Je sais que je peux y aller en petite tenue légère,et que personne ne me passera la main aux fesses.
Le respect est présent.
Jamais il ne me viendrait d' aller en boite de nuit toute seule.
Même en pantalon !





*****Pour trouver un chéri avec cette étiquette libertine, ça risque d'être compliqué.
Le père michel l'avait dit de manière très crue, du coup c'est difficile à entendre, mais il avat raison dans le fond.
La sexualité fait partie du couple, c'est très important, et à priori, l'humain n'aime pas partager.
Je me demande si ya pas moyen de trouvle frisson que tu recherches dans d'autres activités, si vraiment le couple est important pour toi. Les orgasmes, on peut les avoir autrement, intellectuellement je veux dire.
Faudrait ptèt décortiqué ce que tu ressens exactement, et identifier tes besoins.
Ma première psy m'avait demandé de faire une liste de ce que j'aurais aimé chez un homme. Si j'avais trouvé ça ridicule sur le moment (il faut dire que j'étais engagée affectivement), aujourd'hui je trouve ça assez cohérent...*****
eri


Je connais énormément de couples "partageurs".
l'orgasmes autrement??? humm,oui, j'ai essayé les jouets,mais hélas ça ne remplace pas un homme.C est froid.

C est difficile d'expliquer à quelqu'un qui ne conçoit pas le sexe sans sentiments que ces relations sont sans importances.
Par site, par ex, il m'arrive très souvent d'oublier un homme que j'ai vu.
parfois,ils refont surface,et oups, qui c'est déjà  celui là?

Fab, la luxure n'a en effet aucun rapport avec le libertinage,mais c'est l'idée de ce que s'en fait la société.Au même niveau.

Je pense d'un avis perso, que l'on ne peut pas retourner dans une vie "classique".
La dépendance au libertinage est réelle.
Il faut vraiment être conscient sur ce à quoi l on va s'attacher .
Les libertins sont en général des personnes d'une maturité sexuelle confirmée.
Ils s'indignent souvent de voir un monde arriver de plus en plus jeune.
disent souvent que les jeunes ont autre choses à faire avant...
Avant ça?
Oui,des bébés,une famille une maison des projets.Pour tout ça il faut une certaine stabilité sexuelle.
Le soucis,c'est que le jeune d'aujourd'hui a accès à toute les connaissances,qu'il les utilise(et ça, ça fait du dégât)
On y peut rien,c'est la grande vitesse d'internet et autres réseaux sociaux .
Je vois de jeunes couples arriver en soirées privées,ils ont respectivement 24 et  25 ans.
Ca fini en eau de boudin
"oui, toi tu t'es amusé,moi pas!!!..."
L'accès à l'info, ne permet pas l'accès à la maturité.

Tant qu'on le vie en toute connaissance de cause,il n'y a aucune raison de le  vivre mal ,de s'y épanouir, d'y trouver du plaisir .
Maintenant, la question d'avoir envie d'aimer peut-elle se poser un jour?
Je ne sais pas répondre? pour le moment, je n'en éprouve pas le besoin?
Mon monde "" m'accapare toutes mes pensées, toutes mes sorties, tous mes loisirs,et tous mes amis.
On m'a fait la réflexion d essayer de connaitre autre chose,comme d'aller vers des assos,ou faire du sport, pour rencontrer d'autres genre de personnes que ces libertins uniquement.
J ai essayé!!
je me suis inscrite en salle de sport,lol j'en avais jamais fait de ma vie!! j'ai trouvé ça génial de découvrir que l'on a un corps qui en réclame.par contre pour parler à quelqu'un zéro .tout le monde reste gentiment dans son coin.c'est ennuyeux sur ce point,aucune relation humaine.
j'ai essayé ovs
oui, on se retrouve à 15 à 50 piges en boite de nuit à danser sur les années 80. Ca défoule un peu,mais question relationnel là encore on repassera!!personne vous parle.
j'avais l'impression d'être là pour faire la mendicité  du "occupez vous de moi,je ne sais pas combler mon ennui"
Ca peut paraitre très paradoxal, mais dans la vie normale,je ne saurai pas aller vers un homme, même s'il me plait.
Impossible de regarder un homme dans les yeux ni de lui sourire.
Je ne les laisse même pas m'approcher ni m'aborder. je suis une vrai sauvage.
peut etre que je ne sais plus comment ça fonctionne ?et puis je m'en tape,j' ai tout ce que je veux et tellement facilement autrement,que franchement j'ai pas le temps d'avoir envie d'aimer
poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Fab. Fabrice le Jeu 20 Juil 2017 - 23:24

Merci de ta réponse BB car elle n'est, contrairement à trop d'autres posts ici, pas dogmatique mais pragmatique, du coup c'est bien plus instructif et matière à se repositionner.

On n'oublie jamais ce qu'on a pu voir en entrouvrant une porte, en cela comme dans d'autre domaines, on peu par contre toujours avoir une chance de s'affranchir d'une dépendance, de plusieurs façons, ne serait qu'à commencer à que, sans s'en passer, elle ne représente plus une dépendance à ses propres yeux.

Mais, sii tu arrive à le vivre comme la charte en fait la promotion, c'est cool pour toi et l'aspect social est effectivement tres tentant, je trouve même cela franchement jouable sur cet aspect en tout cas pour moi. Connaissant (?trop) bien les hommes, reste pour moi à le confirmer par le point de vu d'un libertin ( masculin) et de son ressenti sincère tel que tu le livre.

Etant plutôt raccord avec ton analyse sur l'apport, plutôt "nul", d'autres activitées, je me permet juste un détail; je trouve dommage que tu n'arrive pas à transposer les bénéfices de cette expérience sur ton assurance en toi dans le monde "civil", fait attention aussi à ce que trop accaparée tu ne t'éloigne de toi même à force



Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 50
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Numero6 le Ven 21 Juil 2017 - 0:48

.


Dernière édition par Numero6 le Ven 28 Juil 2017 - 9:27, édité 1 fois
Numero6
Numero6

Messages : 6843
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par ortolan le Ven 21 Juil 2017 - 0:53

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017 - 16:40, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 12698
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Ven 21 Juil 2017 - 1:09

j'ai juste mis un lien d'un témoignage masculin içi.(a défaut d'un courageux qui s'exprime )
il représente assez fidèlement ce que ces hommes vivent comment ils le vivent .

Tous les lieux qui se revendiquent libertins,ne le sont pas forcément.Il faut tout de même bien faire attention où l'on met les pieds !!Il y a des lieux qui vont accueillir à bas coût, comme le bas de gamme un peu .
Là c'est la porte ouverte à toutes les dérives.
Par ex,les clubs sont sécurisés,il y a des vigils. Des portails de sécurités.On fait des fiches d'entrée....
Les personnes qui se comporteraient mal seraient immédiatement mis à la porte.(alcool,non respect de la charte)
l'entrée des hommes seuls est souvent régularisé en fonction du nombre de couples présents.Pour un équilibre.
il n'en est pas de même sur le "libertinage sauvage". Souvent pratiqué sur des plages (par ex) à peine surveillées.Les dérives sont à la merci de tous, et franchement je n'irai pas y risquer mes fesses toute seule Mad
le problème d'une dépendance,c'est que pour arriver à s'en "sevrer" il faut une compensation au moins égale au plaisir que la dépendance procurait.
Exactement quand tu donne la dose à un drogué,et qu'on le dupe avec son substitut.
Pour aller tout doucement vers ce sevrage.
Je sais pas comment substituer ?
Il faudrait que je me pose la question "qu'est ce qui pourrait être assez fort pour me faire oublier pour remplacer, ?"
je ne sais pas si je dépasse mes propres limites? je ne sais pas si je suis loin de moi même?
je sais que je le vie bien.
je me juge dépendante parce que toute ma vie tourne autour et ça c'est un constat.
je ne fais même plus l'effort d'avoir envie de vivre autre chose.
c'est grave docteur?
je passe à côté de quoi en fait?
je me permet juste un détail; je trouve dommage que tu n'arrive pas à transposer les bénéfices de cette expérience sur ton assurance en toi dans le monde "civil"
simplement que le monde "civil" est bien plus compliqué.et puis je sais pas séduire.





poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Invité le Ven 21 Juil 2017 - 1:26

Je voudrais juste saluer la patience et la demarche explicative , cette facon d'être et de vivre est tienne en ce moment, ca nous permet de faire connaissance avec toi.
Perso, je te pense absolument lucide et consciente, la demarche est mûrie. Apres tout entre adultes consentants hein, liberte chérie.
Juste une question, si on part du postulat suivant : faire l'amour entraînerait un attachement entre les personnes . Je conçois que le faire une fois ou deux n'entraîne pas nécessairement cela, mais si ca arrive plus souvent?
Enfin il y a t il des regles que tu t'imposes quant à l'habitude éventuelle que tu pourrais avoir avec une seule personne?
Je m'interroge juste et pardon si cela a été abordé ( auquel cas je chercherai ).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Numero6 le Ven 21 Juil 2017 - 1:37

.


Dernière édition par Numero6 le Ven 28 Juil 2017 - 9:27, édité 1 fois
Numero6
Numero6

Messages : 6843
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Ven 21 Juil 2017 - 13:55

Emilienne a écrit:Je voudrais juste saluer la patience et la demarche explicative , cette facon d'être et de vivre est tienne en ce moment, ca nous permet de faire connaissance avec toi.
Perso, je te pense absolument lucide et consciente, la demarche est mûrie. Apres tout entre adultes consentants hein, liberte chérie.
Juste une question, si on part du postulat suivant : faire l'amour entraînerait un attachement entre les personnes . Je conçois que le faire une fois ou deux n'entraîne pas nécessairement cela, mais si ca arrive plus souvent?
Enfin il y a t il des regles que tu t'imposes quant à l'habitude éventuelle que tu pourrais avoir avec une seule personne?
Je m'interroge juste et pardon si cela a été abordé ( auquel cas je chercherai ).
Pour répondre à ces deux questions,puisque là on ne parle plus de généralité, mais de mon avis perso et de ma propre expérience,je dirai qu'avoir un régulier ça peut être bien,parce-que l'on apprend à le découvrir en "profondeur".
On se permet de se demander des petits plus que l'on oserai pas demander lors d'un unique rapport.
Il y a la mise en confiance aussi,et l'abandon plus profitable.
L acte est de meilleur qualité.Surtout qu'il y a affinité.On parle même de complicité (l'adjectif étant souvent utilisé)
On m 'a raconté l'histoire de deux couples :
Ceux ci étaient des libertins confirmés qui pratiquaient depuis de longues années (aux témoignages multiples genre 250 lol)
Ils avaient eu une période de lassitude .De ce fait et comme l'entente était parfaite entre ces deux couples, ils se voyaient régulièrement,au rythme de 2f/s
Ce qui devait arriver arriva.Ils tombèrent réciproquement amoureux l'un de l'autre.
(séparation,dégats financiers,l'un est parti avec l'autre,bref beaucoup de dégats).
c'est clair la régularité est à prendre avec beaucoup de prudence.
Même si j'ai des chouchous, je m'arrange qu'il y ai une période où je ne les voient pas.
Le plus gros danger étant pour moi, la rencontre en duo, en intimité. Les rencontres multi ne sont pas à craindre,c'est franchement un moment de rigolade avant tout.
Le jour où j'aurai quelqu'un que je voudrai voir trop souvent,il faudra que je m'interroge sur mes sentiments.

Numéro 6, non ces hommes ne sont en aucun cas de gros lourds, bien au contraire.
Ils sont souvent même de vrais gentleman.
Courtois,galants,de très bons amants,parfois même aux capacités sexuelles exceptionnelles (hihi). Ils ont souvent une classe sociale assez élevée.Ils connaissent parfaitement la femme, et passe leur plaisir après le leur.
Ils aiment entretenir leurs corps et l'épilation est coutume.
ils ne vont pas être insistant si vous ne voulez pas les revoir. ne vous harcèlerons pas au tel, et ne vous ferons pas de scènes, si vous leur racontez vos dernières coquineries.S en amuseront même à questionner.
Lorsque vous leur annoncez que vous allez en club,ils vous souhaiteront toujours un bon amusement.

Enfin, oui j'ai pris la peine d'expliquer,parce-que pour moi apprendre c'est comprendre.Lorsque l'on connait les choses on maitrise mieux ses peurs,ses interrogations ou ses angoisses.
poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Surfi le Ven 21 Juil 2017 - 14:31

Pendant que vous écrivez y'en a qui baisent  Laughing Laughing Laughing
Surfi
Surfi

Messages : 737
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : A ma place.

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Surfi le Ven 21 Juil 2017 - 14:31

Ok je sors.
Surfi
Surfi

Messages : 737
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : A ma place.

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 3 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par poupée BB le Ven 21 Juil 2017 - 14:35

lol, moi c'est pour ce soir, après ma semaine de travail.Nous allons à 4 découvrir un grand club au coeur de Paris,très réputé.
poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum