Trop penser = souffrance éternelle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Trop penser = souffrance éternelle ?

Message par dakdakou le Ven 24 Juin 2011 - 11:07

" Penser c'est vivre, mais trop penser c'est souffrir "

Bonjour,

Je commence par cette situation car elle résume très bien la période de ma vie que je traverse actuelle.
Je m'appel dakdakou, âgé de 23 ans, je suis sur Rouen et vient de finir un BTS Informatique en alternance. J'ai été diagnostiqué "zèbre" à l'âge de 16 ans et 9 mois suite à un parcours scolaire plus que chaotique résultant d'une enfance qui ne l'était pas moins. Je préfère le terme zèbre car, ce n'est que depuis cette année que j'admet ma particularité, singularité. De plus, lorsque ce mot "surdoué" (ça c'est fait!) est lancé on a l'impression que tout le monde ce braque contre vous, limite près à sortir une arme si la personne en face en à une!! Que de souffrance lorsque l'on arrive à exprimer notre singularité et que personnes ne vous comprennent, pas même certains de vos amis proche. C'est pourquoi je l'ai un peu enfoui en moi durant ces dernières années car suite à cette annonce, on m'a rétorqué " toi ? surdoué ?" suivi de rire.... Ce qui m'a énormément blessé étant un adolescent en grande difficulté scolaire.
Je balance un peu tout mais ça fait du bien de ce dire que les personnes qui vous liront (ou presque) n'ont pas d'à priori et peuvent vous comprendre, voire même aider.
Je prend donc peu à peu conscience de cette particularité, pas mal à 23 ans! , et j'aimerais comprendre mon fonctionnement pour pouvoir avoir ainsi une vie plus calme, moins angoissée ! Car tel est ma grande difficulté du moment lorsque l'on se pose trop de question!
J'aimerais aussi avoir vos réactions sur votre vie en couple mais ce sera peut être la création d'un autre post!

Voilà un zèbre de plus dans la nature et qui ose s'affirmer.


dakdakou
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 27
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 28
Localisation : Rouen

http://dakdakou.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop penser = souffrance éternelle ?

Message par Nicole le Ven 24 Juin 2011 - 11:12

Hello Dakdakou!
Bienvenue de la part d'une zèbre non testée, j'espère que ça t'ira quand même geek
Ma vie de couple: néant ou souffreteuse.
Moi, ce que je trouve ici, c'est une soupape de sécurité, de grands moments de tendresse, de l'humour pour dédramatiser- vital!
Tu vas voir, tu vas te plaire avec nous :-)

Nicole
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 110
Date d'inscription : 18/06/2011
Age : 38
Localisation : Bruxelles, Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop penser = souffrance éternelle ?

Message par dakdakou le Ven 24 Juin 2011 - 11:27

ca me va très bien Very Happy
Je pense que je me plaire ici, au moins on se comprend Very Happy

dakdakou
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 27
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 28
Localisation : Rouen

http://dakdakou.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop penser = souffrance éternelle ?

Message par Ryoki le Ven 24 Juin 2011 - 11:32

Penser est naturel, il faut l'accepter, ce que tu vient de faire. Félicitation et bienvenu.

Ryoki
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 32
Date d'inscription : 03/06/2011
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop penser = souffrance éternelle ?

Message par Invité le Ven 24 Juin 2011 - 18:05

Trop penser = souffrance éternelle ?

NON !!!!
sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop penser = souffrance éternelle ?

Message par Invité le Ven 24 Juin 2011 - 19:23

.


Dernière édition par JD le Lun 30 Juil 2012 - 18:46, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop penser = souffrance éternelle ?

Message par Lanza le Ven 24 Juin 2011 - 20:29

Penser trop fort, peut-être, ça épuise.

Mais penser trop ou penser moins, c'est quelque chose qui m'est totalement étranger. Je passe mon temps à Smile

Donc nan, pas souffrance éternelle.

Bienvenue.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop penser = souffrance éternelle ?

Message par Invité le Ven 24 Juin 2011 - 20:58

Bienvenue

Il parait que les hp déconnectent de temps en temps genre le regard dans le vague... (Dans mon bain j'avoue que je déconnecte, c'est le seul endroit). Sinon je pense même en dormant tongue

Sinon la sophrologie m'aide à déconnecter aussi. Dans ce cas tu ne penses qu'aux sensations physiques agréables que tu éprouves ce qui repose l'esprit.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop penser = souffrance éternelle ?

Message par augenblick le Ven 24 Juin 2011 - 22:16

Bienvenue cheers

dakdakou a écrit:
J'aimerais aussi avoir vos réactions sur votre vie en couple mais ce sera peut être la création d'un autre post!
A ma connaissance, tu en as au moins deux qui existent, et plein de sujets sur l'amour, le sexe, le genre. Cherche un peu et pose la question sur le topic dont je donne le lien ci-après. Si tu ne trouves pas, tu auras toujours une bonne âme pour te renseigner.
http://www.zebrascrossing.net/t2184-etes-vous-certains-qu-un-sujet-n-est-pas-deja-cree-sur-le-sujet-cherchez-d-abord-et-demandez-ici

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop penser = souffrance éternelle ?

Message par Marsienne le Ven 24 Juin 2011 - 22:29

Réflexion, raisonnement, sur efficience mentale, hypercognition, hyper lucidité ...
Pour ce qui me concerne je constate aujourd'hui qu'il n' y a que l'action qui me soit bénéfique.

Mon cerveau est conçu pour traiter rapidement de l'info ? OK j'agis et lui, il traite les données, il m'assiste et comme un co-pilote.
action - réaction. Vivacité, rapidité, performance - quitte à aller dans un mur, au moins, le choc me fera découvrir et accepter une limite (parmi toutes celles que j'ignore encore) Je suis libre de mes actes (en accord bien sûr avec la bienséance et le sens civique)

C'est très récent pour moi cette acceptation, cette réorientation mais je suis maintenant persuadée que lors de la réflexion consciente et lucide (que nous pratiquons procrastinalement ou bien désespérément) nous échouons finalement sur les rives de l'immobilisme, et de l'incertitude grandissante.
Et pourquoi ? et comment ? oui, mais si... ? ai-je bien compris? Que se passera-t-il après ? Que risque-t-on ? .... Oui mais que faire ? Comment le faire, par quoi commencer ? Et eux, ils pensent comment ....

pfffff !

Je suppose qu'il s'agit de piloter une Ferrari, et pas de soigner perpétuellement le niveau d'huile, la pression, et la température du circuit ou le ralenti... la carrosserie... ni non plus chercher sur quelles routes il est possible de la pousser un peu... sur quels chemins elle s'enlisera....

Oui, j'ai besoin de vitesse pour ne pas m'enliser !!!!
Moi désormais ça me parle nettement.

Maintenant, je crois que je vais m'installer et vivre avec la "bête" et la dompter comme s'il s'agissait d'un outil technique performant ou pas d'ailleurs, peut-être la laisser simplement me dompter à sa guise .

Marsienne
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 356
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 47
Localisation : 92 en géo mais d'ailleurs en réalité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop penser = souffrance éternelle ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum