Les zèbres sont des hyper-conscients

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Lumynose le Dim 15 Avr 2012 - 14:34

Kara a écrit:
La question étant ensuite, si c'est l'illusion qu'il faut améliorer... What a Face
Ou bien au contraire le monde sans l'illusion, ou aider à en sortir de ces peurs.
Les illusions engendrent la peur, la soumission, les blocages, les nocivités. Rendre ces illusions "meilleures" n'arrangerait donc pas le moins du monde. No No No

C'est en se libérant d'elles que l'on grandit, en devenant capable de dire "je n'ai plus peur dans le noir"... Même si pendant un temps, allumer la lumière rassure un peu, cela ne fait pas disparaître la peur. Et même s'il est plus facile de se dire qu'il "suffit" d'éclairer partout pour ne plus ressentir la peur.
L'autonomie de se dire soi-même "je n'ai plus peur" est bien plus puissant et libérateur. Tandis que vouloir allumer des lumières pour se rassurer dans ces illusions, rassure certes, donne bonne conscience, mais au final, cela maintient bel et bien dans l'ignorance de sa propre force, et de son propre potentiel.

C'est très juste et c'est une image qui retransmet bien l'idée. Very Happy
C'est en fait ce qu'il se passe dans notre société, société de l'illusion, où le mensonge de se dire que la solution consiste à allumer la lumière est l'unique et la meilleure, alors que l'on se force à croire à l'illusion par le mensonge dont on a conscience qu'il n'est pas la solution (cette phrase assez incompréhensible montre en fait que l'illusion nourrit le mensonge, qui nourrit l'illusion qui nourrit le mensonge et c'est un joli cercle vicieux que l'on a là).
Les dirigeants qui ont des intérêts à ce que la société ne change pas, s'efforcent de nous donner les solutions miracles aux problèmes de leur société, c'est facile de créer les problèmes et des donner les solutions...

Ils éteignent les lumières et nous vendent les chandelles.

Lumynose
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 241
Date d'inscription : 01/10/2011
Age : 23
Localisation : 4ème planète du système solaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Dim 15 Avr 2012 - 15:46

Lumynose a écrit:Ils éteignent les lumières et nous vendent les chandelles.

Ou restent aussi avec l'idée que l'Humanité doit allumer les Ténèbres, ce qui est certes une idée, mais implique alors de rester à vivre dedans (dans les ténèbres). Laughing

Si les Ténèbres se dissipent localement avec des lumières, il reste quand même l'idée aussi de carrément et simplement... En sortir "tout court" au lieu de perpétuellement faire Sysiphe qui allume partout des torches.


Ces petites torches locales, ou ces grandes lumières artificielles autour des codes collectifs imposés, nous maintiennent dans les cavernes, comme des fourmis ou des zombies malheureux. Et nous distraient de vouloir, ou de se souvenir, d'écouter... Et lorsqu'une belle torche s'allume, le premier réflexe est effectivement de vouloir dissiper avec elle, une part de ténèbres...

Mais il y a bien mieux: en sortir. La caverne restera caverne. La vraie lumière, perpétuelle, est au-dehors, au grand air.

Et "au-dehors" n'est pas résumé à "après la vie sur terre", ou "dans un autre lieu mieux fait, mieux construit"
C'est la Vie ici, en écoutant son Coeur, en étant prêt à le suivre.






Retrouver sa liberté de Coeur, sa liberté de penser, sa liberté de dire "non" lorsque cela ne nous convient pas, sa liberté d'être acteur de sa vie, de la construire, et de vivre en Harmonie, selon l'Harmonie que l'on décide pour soi, et pas selon celle que l'on dicte à un peuple-esclave qui ne peut qu'écouter et obéir... Y compris avec des personnes bien-pensantes qui oublient que le "mieux dans la caverne", n'est pas "le mieux tout court"...

Ou qui oublient que "le mieux pour un-tel" ne sera pas celui de tous, et que l'imposer ou le rendre incontournable car c'est la vision de la majorité, ou celle que la majorité croit comme incournable, ou la vision d'un groupe parmi d'autres, est donc une maltraitance et une mise en soumission de ceux qui ne vivent pas selon ces préceptes-là...



Arrow Si certains aiment détruire le monde, ce n'est pas à imposer à ceux qui ne veulent pas le faire.

Arrow Si certains choisissent de faire prendre des risques aux autres plus faibles qu'eux, de les faire vivre en des lieux pollués ou à haut risque, pour donner du confort et du pouvoir à ceux qui évitent soigneusement d'y vivre...

Arrow Si certains aiment piller et tout s'approprier, ce n'est pas non plus à faire en arguant que la société fonctionne ainsi. En se cachant derrière la masse contrôlée pour se donner de l'importance. Ni en s'élevant dans la masse pour justifier ensuite ces décisions, que ce soit politiquement ou financièrement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Lumynose le Dim 15 Avr 2012 - 15:53

Ton exemple de la caverne me fait directement penser au mythe de la caverne de Socrate (c'est bizarre :p)

Sinon les 3 derniers points sont très justes et quand on regarde c'est bien parce que j'ai un titre qui me permet de me sentir supérieur aux autres, mais de manière artificielle et injuste, car on est tous égaux (pas pour tous malheureusement), pareil pour l'argent --'

Lumynose
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 241
Date d'inscription : 01/10/2011
Age : 23
Localisation : 4ème planète du système solaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Dim 15 Avr 2012 - 16:03

Ou qui oublient que "le mieux pour un-tel" ne sera pas celui de tous, et que l'imposer ou le rendre incontournable car c'est la vision de la majorité, ou celle que la majorité croit comme incournable, ou la vision d'un groupe parmi d'autres, est donc une maltraitance et une mise en soumission de ceux qui ne vivent pas selon ces préceptes-là

... mais par ailleurs, il est impossible de satisfaire chacun en prenant en compte ses désirs personnels.
A force de brandir le spectre de la dictature et du totalitarisme dès qu'il est question de la moindre règle, du moindre projet collectif, à force d'objecter sans arrêt "Oui mais si moi je veux pas !... Faut respecter MA liberté !"... nous sommes arrivés à ce point de consensus paradoxal : l'immense majorité est d'accord pour refuser toute espèce de vivre-ensemble. Nous sommes tous d'accord sur le fait qu'il ne soit pas tolérable de vivre avec les autres.
Nous marchons à reculons, tournés du côté danger totalitaire, sans même nous demander s'il est réel. Nous nous en éloignons à toutes jambes mais à reculons. Et nous sommes en train de nous prendre plein buffet le mur que nous n'avons même pas vu : les innombrables conséquences mortelles de l'hyperindividualisme massif.
S'il est question de ténèbres, les premières ténèbres de cette chose sont l'effrayant repli sur soi, la haine a priori de l'autre, qui, second paradoxe, est en train d'imposer, au nom du respect de l'Individu, un modèle unique plus étroit que jamais totalitarisme n'est parvenu à en faire triompher.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Lumynose le Dim 15 Avr 2012 - 16:16

Belle analyse Fusain Smile
On remarque bien par toutes les choses qu'il y a dire sur cette société et de toutes les maladies qu'elle engendre... Il est temps de changer !!
Pourquoi s'amuser encore et encore à réparer un bateau condamné à couler ? Parce que le capitaine a simplement envie ? Bien sur lui ne profite que du fait que son bateau navigue par le travail des autres matelots malheureux. Alors pourquoi les matelots ne cracheraient-ils pas à la gueule de ce petit tyran, pour se reconstruire un beau navire ?

On est arrivé là aujourd'hui, sauf dans un plan plus large que les autres crises qui ont traversé l’humanité au fil des siècles, car aujourd’hui il y a la mondialisation, donc c'est juste un peu navire plus grand qu'il faut faire, ca devrait pas être insurmontable vu qu'on a l’expérience passée de plus petits bateaus Smile

Lumynose
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 241
Date d'inscription : 01/10/2011
Age : 23
Localisation : 4ème planète du système solaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Dim 15 Avr 2012 - 20:35

Encore faudrait-il qu'un plus grand nombre de matelots fussent conscients de la vraie situation.
ça va venir, hélas... contraints et forcés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par nid_d'abeille le Dim 15 Avr 2012 - 20:57

un film sur l'hyper-conscience ?
Merci pour ce fil. J'ai pensé à cette interprétation de la zébritude aussi... c'était géant de te lire, Cher Monsieur (merci cathoo, pour le lien sur le fil d'Emilievole.).

albino

nid_d'abeille
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 428
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 25
Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Dim 15 Avr 2012 - 21:44

Fusain a écrit:... mais par ailleurs, il est impossible de satisfaire chacun en prenant en compte ses désirs personnels.
A force de brandir le spectre de la dictature et du totalitarisme dès qu'il est question de la moindre règle, du moindre projet collectif, à force d'objecter sans arrêt "Oui mais si moi je veux pas !... Faut respecter MA liberté !"... nous sommes arrivés à ce point de consensus paradoxal : l'immense majorité est d'accord pour refuser toute espèce de vivre-ensemble. Nous sommes tous d'accord sur le fait qu'il ne soit pas tolérable de vivre avec les autres.
Nous marchons à reculons, tournés du côté danger totalitaire, sans même nous demander s'il est réel. Nous nous en éloignons à toutes jambes mais à reculons. Et nous sommes en train de nous prendre plein buffet le mur que nous n'avons même pas vu : les innombrables conséquences mortelles de l'hyperindividualisme massif.
S'il est question de ténèbres, les premières ténèbres de cette chose sont l'effrayant repli sur soi, la haine a priori de l'autre, qui, second paradoxe, est en train d'imposer, au nom du respect de l'Individu, un modèle unique plus étroit que jamais totalitarisme n'est parvenu à en faire triompher.

Satisfaire "Chacun", non. Very Happy
Mais l'obliger à suivre, non plus. Sinon cela s'appelle de l'esclavagisme. Là est la limite franchie.

Laisser chacun libre de suivre ou non.
Pas en obligeant à être dans le train qu'il n'a pas choisi, surtout si de surcroît cela mène le train dans le pillage et la destruction, la main-mise des ressources, la domination des uns sur les autres.

Suis-je d'accord pour voir les Océans se faire tombeaux ?
Suis-je d'accord pour voir et subir des Fukushima ? Des Tchernobyl ?
Suis-je d'accord pour que les populations moins riches vivent à côté des usines qui me fournissent de l'essence, et aient des enfants asthmatiques pour cela ? Ventoline à l'école, traitement de fond pour les plus touchés, dès la maternelle, est-ce une vie dont on est fiers lorsque l'on se dit "humain" ? Du profit pour les malins, et de l'essence pour la population, voilà le beau prix contre le fait de rendre malades des enfants...



"Et dans les Ténèbres, les lier..." disait Tolkien. Corrompre le coeur des Hommes, et dans les Ténèbres les lier.
Voilà la caverne dans laquelle l'humain accepte de se laisser embarquer, ou oublie qu'il peut dire "non", dire qu'il ne "veut pas aller dans cette direction" s'il le pense.
Celui qui veut y aller, s'il y tient, pourquoi pas, mais qu'il le fasse donc seul, et sans obliger la "masse liée" à suivre en esclaves soumis. Socrate oui, mais c'est aussi un thème qui appartient à l'Invisible et qui en décrypte quelques clés...


Et ceux qui y sont, dans la Caverne, mais qui veulent un autre Monde... Reprenez votre Coeur. Faites-le parler, écoutez votre humanité de coeur, et pas un code social qui dicte que l'homme doit vivre en créant des inégalités, en les maintenant et en les perpétuant. La Caverne, on n'est pas obligés d'y rester si elle nous fait Mal, ou si l'on juge qu'elle fait Mal aux autres autour de soi.

Il y eut par le Passé d'autres "Cavernes", et il y en aura encore.
Mais lorsqu'on en voit une, de ces Cavernes ténébreuses... Mieux vaut la quitter et refuser d'y rester.



Construis le monde selon le code auquel tu crois.
Pas selon celui qu'on te dit qu'il est "mieux" ou "moins pire" pour faire passer la pilule de continuer à accepter ce monde qui est inacceptable... Sauf si tu fais partie de ceux à qui ce monde plait, convient, ou si tu restes défaitiste et plié à cet esclavagisme. Les chaînes, cela se retire, il suffit de les ouvrir soi-même, chacun en a la clé sur lui pour dire "stop", et agir en son âme et conscience au quotidien, à chaque seconde, chacun là où il vit, chacun là où il travaille.

Redevenir "humain de Coeur", tout simplement.
Le reste après, suit tout seul...
Wink








Il ne reste que quelques minutes à ma vie
Tout au plus quelques heures, je sens que je faiblis
Mon frère est mort hier au milieu du désert
Je suis maintenant le dernier humain de la terre

On m'a décrit jadis, quand j'étais un enfant
Ce qu'avait l'air le monde il y a très très longtemps
Quand vivaient les parents de mon arrière grand-père
Et qu'il tombait encore de la neige en hiver

En ces temps on vivait au rythme des saisons
Et la fin des étés apportait la moisson
Une eau pure et limpide coulait dans les ruisseaux
Où venaient s'abreuver chevreuils et orignaux

Mais moi je n'ai vu qu'une planète désolante
Paysages lunaires et chaleur suffocante
Et tous mes amis mourir par la soif ou la faim
Comme tombent les mouches...
Jusqu'à c'qu'il n'y ait plus rien...
Plus rien...
Plus rien...

Il ne reste que quelques minutes à ma vie
Tout au plus quelques heures, je sens que je faiblis
Mon frère est mort hier au milieu du désert
Je suis maintenant le dernier humain de la terre

Tout ça a commencé il y a plusieurs années
Alors que mes ancêtres étaient obnubilés
Par des bouts de papier que l'on appelait argent
Qui rendaient certains hommes vraiment riches et puissants

Et ces nouveaux dieux ne reculant devant rien
Étaient prêts à tout pour arriver à leur fins
Pour s'enrichir encore ils ont rasé la terre
Pollué l'air ambiant et tari les rivières

Mais au bout de cent ans des gens se sont levés
Et les ont avertis qu'il fallait tout stopper
Mais ils n'ont pas compris cette sage prophétie
Ces hommes là ne parlaient qu'en termes de profits

C'est des années plus tard qu'ils ont vu le non-sens
Dans la panique ont déclaré l'état d'urgence
Quand tous les océans ont englouti les îles
Et que les innondations ont frappé les grandes villes

Et par la suite pendant toute une décennie
Ce fut les ouragans et puis les incendies
Les tremblements de terre et la grande sécheresse
Partout sur les visages on lisait la détresse

Les gens ont dû se battre contre les pandémies
Décimés par millions par d'atroces maladies
Puis les autres sont morts par la soif ou la faim
Comme tombent les mouches...
Jusqu'à c'qu'il n'y air plus rien...
Plus rien...
Plus rien...

Mon frère est mort hier au milieu du désert
Je suis maintenant le dernier humain de la terre
Au font l'intelligence qu'on nous avait donnée
N'aura été qu'un beau cadeau empoisonné

Car il ne reste que quelques minutes à la vie
Tout au plus quelques heures, je sens que je faiblis
Je ne peux plus marcher, j'ai peine à respirer
Adieu l'humanité...
Adieu l'humanité...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Catre le Dim 15 Avr 2012 - 22:09

Carotterose j'ai beaucoup ris en regardant la vidéo. Je ne connaissais pas. Merci.
Et Kara, j'aime beaucoup les Cowboys Fringants. J'ai quelques-uns de leur CDs.




Pour ma part, il n'est pas seulement question de cavernes noires et d'hyperindividualisme massif... quand il s'agît de faire bouger le monde et de le changer.

Je prendrais l'exemple des animaux sauvages et des Amérindiens. À bat les propriétés, la Terre est à tout le monde. Les territoires peuvent être partagés, les politiques plus simplifiées et diversifiés par les différentes tributs ou meutes (plusieurs mondes), pour qu'on ait plus de chances de trouver celle qui nous convient, librement, et l'harmonie pourra s'installer... quand un "monde" ne nous plaît pas, on s'en va voir ailleurs. Résultat: beaucoup beaucoup moins de guerre (car la plupart des guerres ne sont (seraient) pas vraiment nécessaire) et de génocide de la créativité.

Bon je m'expliquerai sans doute mieux demain.

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Lumynose le Dim 15 Avr 2012 - 22:13

"Le mal n'existe que parce que les gens biens n'agissent pas"

(c'est dans cet esprit, je me souviens pas exactement et l'auteur non plus ...)


Lumynose
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 241
Date d'inscription : 01/10/2011
Age : 23
Localisation : 4ème planète du système solaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Lumynose le Dim 15 Avr 2012 - 22:21

Et d'ailleurs, il faut juste regarder l'épaisseur des codes et des livres sur les lois pour se rendre compte de la stupidité de la chose Shocked
Des pavés, et des pavés de lois à pas en finir.... Est-ce que c'est ça la justice ?
Surtout que si un acte commis qui n'est pas inscrit dans les codes mais qui est pas essence un acte mauvais ne peut pas être condamné car il n'est pas écrit dans les Tables Sacrées de la Loi (nan pas d'ironie, pas moi :p), comme tel.
Donc la connerie dans l'histoire c'est qu'on a basé notre justice surtout ce qu'il faut pas faire. Ca aurait été intéressant de construire un justice juste ... Parce que comme on peut le voir, il suffit d'avoir un bon avocat et les lois n'existent pas.
Alors que si l'on condamne les actes mauvais, ben la c'est assez simple, la justice se résume en : ne pas nuire à autrui, parce que l'on ne peut pas magouiller comme ça.

C'est pas trop le sujet mais cathoo m'a fait penser a ça avec "des politiques plus simplifiées" ^^

Lumynose
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 241
Date d'inscription : 01/10/2011
Age : 23
Localisation : 4ème planète du système solaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Catre le Dim 15 Avr 2012 - 22:24

Mais je suis d'accord avec toi Lumynose! La justice porte très mal son nom... et aimez-vous les uns les autres et vivez et laisser vivre et mourir devraient être de vraies lois quoique je n'aime pas le mot loi...

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Lumynose le Dim 15 Avr 2012 - 22:51

Dieu non plus n'aime pas les lois, faut se lever de bonne heure pour respecter les lois de l'ancien testament, pareil pour les autres religions.

Lumynose
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 241
Date d'inscription : 01/10/2011
Age : 23
Localisation : 4ème planète du système solaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Dim 15 Avr 2012 - 23:14

Lumynose a écrit:"Le mal n'existe que parce que les gens biens n'agissent pas"

(c'est dans cet esprit, je me souviens pas exactement et l'auteur non plus ...)


C'est plus complexe, je le crains. Embarassed
Avis qui vaut comme un avis, mais combien de choses "moins mauvaises" si en amont elles n'avaient pas eu d'abord un progrès bénéfique...

A titre d'exemple, des groupes positifs et forts, tombés ensuite sous la coupe d'une personne mal intentionnée et très futée, sans que ces groupes ne puissent réagir.
Idem avec des progrès: ce qui protège, devient ensuite ce qui "attaque"... Disponible pour le premier malin qui passe récupérer derrière...

Ce n'est pas toujours vrai.
Mais quand on y regarde, cela fait réfléchir à "comment agir", que construire exactement, ou que "ne pas construire", si je puis dire... Ou que rendre irrécupérable*inutilisable, sans bonnes intentions annexées.


Bêtement, la Bible ou le Coran, réutilisés ensuite à des fins de guerres religieuses, ou de massacres, de tortures. A des fins de pouvoirs individuels selon les lieux et époques... Qui pourtant sont bel et bien des messages d'Amour, et de progression positive à la base, écrits dans le contexte d'une époque où c'était un progrès...
La Déclaration des Droits de l'Homme et la Justice dont le souci est cité dans le topic... Idem. Un progrès considérable à son époque, utilisé aujourd'hui à des fins de perdre les citoyens et les hommes de Bien dans un système-impasse.
Et il en existe bien d'autres...


Une partie des maux actuels, ou des maux anciens qui traversèrent notre Histoire, sont des perversions de choses initialement bénéfiques à 100%. Soit parce que vouloir ensuite les perpétuer sans la compréhension totale créait carrément un point nocif, soit parce que des mauvaises intentions s'en jouaient.




Rendre les gens capables de dire "non", lorsque cela leur contredit leur "coeur", est le meilleur moyen de stopper.
Qu'ils puissent en autonomie, refuser, dire et expliquer. La Parole créatrice... Répétée à chaque fois que l'on revient fausser la pensée... Dire "la Vérité" de ce que l'on pense, la dire à tous, partout.



Like a Star @ heaven Que les noirceurs ne puissent plus passer pour des obligations, car non, nous ne sommes pas obligés.

Like a Star @ heaven Qu'elles ne puissent plus passer pour des bienfaits avec des codes et des règles "sans coeur": si "je" pense que c'est mauvais, j'ai le droit de le dire, de le penser, de le maintenir encore et encore, même si on me dit que le code "social" pense le contraire... C'est "moi" qui pense, et pas les autres à ma place, encore moins un "groupe" quelconque qui dicte comment penser et comment "bien penser" aux autres autour...

Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Lumynose le Dim 15 Avr 2012 - 23:36

http://extraneens.free.fr/actualite/doc/Le_Truc_Du_Psychopathe.pdf

Dès les premières pages, on voit pourquoi les "bonnes" inventions, les systèmes "bons", démocratiques etc... tournent au mal.
La soif du pouvoir, de la domination et surtout l'absence de conscience. Y a Jésus qui disait assez souvent "N'avez-vous donc point d'esprit ? ", et ça demande un réel effort de conscience de percevoir l'essence du propos, la parabole du semeur, faut avoir la foi pour comprendre la première fois (ca tombe bien :p).
Mais plus récent y aussi : "Science sans conscience, n'est que ruine de l'âme" (je sais décidément toujours pas qui sait), on pourrait faire une extension en disant "Vie sans conscience, n'est que ruine de l'âme" et je crois qu'on serait encore dans le vrai.

Lumynose
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 241
Date d'inscription : 01/10/2011
Age : 23
Localisation : 4ème planète du système solaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Lun 16 Avr 2012 - 7:50

Satisfaire "Chacun", non. Very Happy
Mais l'obliger à suivre, non plus. Sinon cela s'appelle de l'esclavagisme. Là est la limite franchie.

Laisser chacun libre de suivre ou non.
Pas en obligeant à être dans le train qu'il n'a pas choisi, surtout si de surcroît cela mène le train dans le pillage et la destruction, la main-mise des ressources, la domination des uns sur les autres.
(...)
Ces constats sont, malheureusement, des théories qui ne fonctionnent plus à notre époque. Parce qu'on a oublié qu'à chaque fois qu'on les a énoncées, y compris (voire surtout) dans le Fais ce que voudras de Rabelais, il y avait un sous-entendu, tellement évident qu'on omettait de le préciser : une certaine homogénéité culturelle du contexte entraînait une adhésion tacite et toute naturelle à un fond, projet, système de valeurs ou ce qu'on voudra, commun. C'était Fais ce que voudras dans les limites du bien et du mal. Des limites tacites parce que communes.
Un fond de valeurs qui faisait qu'on ne criait pas à la loi liberticide chaque fois qu'on écrivait dans les lois fondamentales des choses aussi évidentes que : ne pas tuer, ne pas s'approprier par la force le bien d'autrui, ne pas le vandaliser pour s'amuser non plus, honorer ses parents, prendre soin de ses enfants, être prêt de manière générale à des parcelles de liberté individuelle pour la paix et la prospérité du plus grand nombre possible. Aujourd'hui, même "tu ne tueras point" ne fait plus consensus et on entend revendiquer le droit non seulement à se tuer mais aussi à tuer l'autre (par exemple la personne âgée dépendante) à partir du moment où on en retire un confort personnel. De manière générale on revendique le fait que RIEN ne doit pouvoir être opposé à une volonté d'un individu quel qu'il soit, autrement c'est la dictature etc etc.

Seulement, et particulièrement après des décennies de triomphe de la cupidité, le vivre-ensemble ne peut pas exister sans règles "imposées", sinon, ton voisin il vient et il te tue, pour prendre ce que tu as ou tout simplement parce qu'il trouve ça amusant comme un jeu vidéo. Si l'exploitant de centrale nucléaire on ne lui impose aucune règle, il néglige la sécurité et ça fait Fukushima. Parce que ton directeur de centrale il y a longtemps qu'il a dans la tête qu'on ne doit l'obliger à rien et surtout pas à quelque chose qui réduirait la capacité à se gaver. Donc il fait comme il se sent libre de faire, parce qu'il n'a même plus la capacité à percevoir comme étant Mal des conséquences funestes sur d'autres que lui.

De manière générale, d'ailleurs, instaurer, cad imposer, un système où on ne fixe aucune règle à quiconque, où la seule règle est "laisser faire, laisser vivre", c'est ce dans quoi nous sommes actuellement, c'est le modèle qui nous est imposé actuellement avec la violence d'un totalitarisme et cependant les théorisations de la "vraie liberté". Et l'homme libre vient tuer. N'est-ce pas son droit ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Fata Morgana le Lun 16 Avr 2012 - 8:14

De toute façon les lois ont aboli "le bien et le mal"; il n'y a plus que le légal et l'illégal.
Sans doute parce que les catégories du bien et du mal se réfèrent à une forme de transcendance et que le dogme de l'homme seul et "libre" ne supporte pas la concurrence d'un supérieur. L'homme Faustien est à l'œuvre et ces temps sont mauvais.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Lun 16 Avr 2012 - 8:56

L'illégal qu'il est devenu futé et adroit de transgresser.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par nid_d'abeille le Lun 16 Avr 2012 - 10:11

Lumynose a écrit: "Vie sans conscience, n'est que ruine de l'âme" et je crois qu'on serait encore dans le vrai.
[b] bounce cheers
ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
ça me rappelle quand, petite, j'ai cherché une fois ce qui dans le langage correspondait le mieux à ce que je ressentais comme colère vis-à-vis de mon frère, "quelle parole exprimerait le mieux" ce qui me faisait hurler intérieurement, sa connerie que je ne pouvais regarder, écouter en face, et je me souviens de crier "Inconscient de la vie" .
mais il était parti...
j'y repense en me disant que ca avait du sens... que c'est ce que je voudrais hurler 25 fois par jour. il faudrait une pancarte accrochée à mon front, un filigrane à toute perception que je prête!!!!!!!! en fait, c'est ce qu'il y a... mais maintenant, elle est tournée contre moi et me triture.

[navrée de cette pause non constructive dans la discussion constructive. ]

nid_d'abeille
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 428
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 25
Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Lun 16 Avr 2012 - 11:03

Fusain a écrit:Et l'homme libre vient tuer. N'est-ce pas son droit ?

Le "droit" humain est la liberté, donc par conséquent, "sa" liberté vaut autant que celle du voisin. Et a la même valeur, le même prix.
C'est le principe même de la liberté: mais si tu la coupes, si tu la rends "liberté-qui-tue-les-autres", alors cela ne s'appelle plus du tout "liberté"... Wink




Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui dans le fait de parquer des gens dans des Cités.
Ni de laisser des usines polluantes près des habitations.
Ni de laisser des personnes, enfants compris qui y sont les plus vulnérables, devenir asthmatiques et suivre des traitements de choc à vie pour s'en guérir.
Ni de laisser des centres dangereux pour l'environnement, dangereux pour les humains, qui sont déjà condamnés pour des rejets illégaux dans la Nature ou dans les Eaux des villes.
Je ne cite là, ou je me contenterais dans un premier temps, que des dérives françaises, voire occidentales pour certaines.


C'est cette soi-disante "liberté" et cette justice-là que l'on "doit" défendre ?
Parce que sinon, "on serait dans la tuerie"???

Est-ce la tuerie qui règle la vie des groupes sociaux qui ne fonctionnent pas ainsi sous cette coupe ? Non. Pas de tueries. Pas de bagarres même au sein des enfants, cela ne se "développe" pas et n'apparaît donc nullement... Les bagarres, les violences, sont les résultats d'une société:
Like a Star @ heaven soit violente et qui l'encourage, qui attise et crée cette violence dans sa façon de vivre...
Like a Star @ heaven Soit d'une société qui violente elle-même ses citoyens. Et le stress produit, la violence latente et la maltraitance de rendre esclave, de mettre les gens dans des lieux inhumains, tant en terme de logements que de sécurité et de santé respectée: voilà d'où viennent les violences de "notre" société actuelle.



Après, il existe ensuite (parmi d'autres) l'argument selon lequel "ils le méritent, s'ils n'en sortent pas c'est que c'est leur niveau de vie, ou qu'ils peuvent comme tout le monde faire mieux"... Cela s'appelle de la maltraitance, que de décider que telle tranche de la population "mérite" un tel traitement, et que les décideurs ne sont pas dans cette tranche-là. Avec le fait qu'on le voit bien, non, les gens là-bas ne peuvent pas s'en sortir ou se résignent... On profite donc du fait qu'ils n'y arrivent pas, pour garder la main-mise sur leur vie.



Il va falloir trouver des arguments qui recentrent le droit humain, le droit à être protégé actuellement, ici et maintenant, où que l'on vive, cité ou près d'une usine compris.
Et pas des spectres de terreur ou de soumission-socialement-nécessaire qui rend esclave la masse. Pendant que d'autres peuvent tout piller en arguant que c'est normal car "la loi de l'économie le permet" ?


"Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais"... Basketball
"Je vous dis de consommer, de ne pas penser aux enfants malades pour que l'on ait de l'essence, de ne pas penser aux pauvres parqués dans des cités inhumaines, aux pauvres qui n'ont pas de logement, ils n'ont qu'à réussir eux aussi, je vous dis de ne pas penser que pendant ce temps d'autres ont des salaires indécents, d'autres détruisent la Nature pour s'enrichir davantage, mais attention, vous, en bas, vous ne devez pas faire tout ça... La "loi" vous l'interdit, votre conscience aussi.






Oui, la loi me l'interdit. Ma conscience aussi.
Qu'en est-il donc de ceux qui les transgressent, en se permettant de surcroît de dire qu'ils sont là pour faire respecter cette soi-disant "liberté" ?

N'est-ce pas une maltraitance ? Une main-mise et de l'esclavagisme, le Fort qui profite du Faible en se cachant derrière les pouvoirs et l'argent, et en utilisant la loi ou le code social pour empêcher les Faibles de se relever...






Arrow Celui qui "tue" actuellement, et ici, c'est celui qui prend toutes les ressources, qui maintient des usines dangereuses pour les habitants, dangereuses pour l'environnement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Lun 16 Avr 2012 - 11:24

Ma conscience aussi

Tout ça pour ça.
Ta "conscience", c'est ce que j'appelle le fond de valeurs commun tacite. Tellement tacite qu'on le croit inné. Sauf que l'archéologie du Méso et Néolithique n'est pas vraiment d'accord avec cette vision angélique.
Mais ta conscience, PLUS PERSONNE ou presque ne l'a.

On est en présence d'une société où l'immense majorité des consommateurs, ci-devant citoyens, EXIGE le droit de consommer sans fin sans se préoccuper de l'impact sur qui que ce soit. EXIGE le droit de liquider les vieux par confort pour soi-même. EXIGE tout ce qui tue en masse, et tout cela au nom de sa liberté. La liberté de vivre comme on veut, de faire ce qu'on veut sans penser à rien.
Quels arguments peux-tu opposer à ceux qui te répondent : "que mon mode de vie pollue, tue, enferme les autres, je m'en bats immensément les couilles puisque c'est les autres" ?
Tu ne peux plus faire appel à la conscience : elle n'existe plus. Tu ne peux plus faire appel à la loi : elle est jugée insupportable, pour les mêmes raisons.
Tu peux crier, souligner, mettre en gras autant que tu veux, ça ne changera rien : pour 99,99% de nos concitoyens, la liberté, ce n'est pas la liberté de bien vivre ensemble, de ne pas commettre des actes qui tuent ou détruisent, c'est la liberté de se goberger seul, sans limites et en pissant à la raie du reste de l'humanité. L'idée que la liberté de l'un s'arrête où commence celle de l'autre est, désormais, massivement considérée comme révoltante : "l'autre, je l'encule".

Quels arguments ? Des choses que maintenant il faut se sortir les doigts du cul pour retrouver ou inventer. Et avant toute chose arrêter de porter au pinacle le mot liberté. Parce que lui, c'est fini, il a été volé, dévoyé et souillé comme il arrive à tous les concepts que le système touche : il se les approprie.

Et la "société qui violente", elle violente précisément parce qu'en s'abandonnant au principe de libre cupidité individuelle comme le RECLAMENT les individus qui le composent, elle débouche, inévitablement, sur l'oppression du fort par le faible, qui théorise précisément cela comme l'exercice de sa liberté.

Chaque fois que tu brandiras le mot liberté, tout le monde comprendra que tu défends le droit de chacun à faire ce qu'il veut en se contrebranlant ostensiblement des conséquences. C'est ça, hic et nunc, la définition du mot liberté. Ce sont d'autres mots qu'il faut utiliser, c'est la Cité qu'il faut faire revivre et pas en revendiquant le droit de CHACUN, de MOI MOI MOI à ne pas subir ceci ou cela.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Catre le Lun 16 Avr 2012 - 14:49

Il n'y a pas de liberté sans amour... il n'y a pas d'amour sans liberté.
On a pollué l'amour... et la donc la liberté.
Tout est compris de travers, rien de va plus.
Il semble que nous soyons dans une impasse.
Alors on éteint la race des humains ou on continue à s'en plaindre pendant encore quelques générations?

Non, non. Commence par changer toi-même ou applique tes convictions... les gens finirons bien par suivre la voie de la raison... en sachant que les choses empirent avant de s'améliorer. Il ne faut pas se décourager.

Les humains sont une espèce jeune... et la nature s'inquiète pour nous. On évoluera assurément... et cette fois pas empirant j'espère.

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Lumynose le Lun 16 Avr 2012 - 15:02

Je suis en partie d'accord avec toi Fusain mais il ne faut pas oublier les campagnes publicitaires qui ont fait débuter la consommation de masse. "On" nous a forcé à consommer et surtout "on" nous a obligé a croire que c'est l'unique système évolué qui ne permette pas la loi sauvage. Belle enculade ^^

Mais comme tu dis cathoo, les humains sont une espèce jeune, donc peut-être que c'est ce qui ont compris qui doivent agir pour le Bien et par pour l'intérêt ...

Lumynose
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 241
Date d'inscription : 01/10/2011
Age : 23
Localisation : 4ème planète du système solaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Lun 16 Avr 2012 - 15:17

cathoo a écrit:Il n'y a pas de liberté sans amour... il n'y a pas d'amour sans liberté.

Axiome de vie, merci de le rappeler !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Lun 16 Avr 2012 - 15:25

Plu, Fusain, je n’arrive pas à adhérer à ton raisonnement, tout aussi logique qu’il soit. Probablement parce que mes propres conclusions (provisoires ?) sont basées sur l’empirisme (comme tout un chacun ici ?).
D’une façon plus générale, je ne parviens plus, et depuis longtemps, à partager ce regard noir sur l’humain qu’on retrouve à longueur de topics ici.
En voyage – y compris en France (et j’ai pourtant relativement peu voyagé), chaque fois que je me suis retrouvée en galère j’ai rencontré sur ma route des inconnu(e)s qui m’ont dépannée, hébergée etc. Des individus lambdas, ni zèbres ni hyperconscients. Définition même de la générosité-solidarité gratuite, que celle qui consiste à tendre la main à un(e) inconnu(e) qui passe en coup de vent dans notre vie, qu’on ne reverra jamais, et dont on ne peut espérer aucun retour de « manivelle » . (On dit que les voyages forment la jeunesse)… Hasard, chance pure ? Peut-être…

Quand bien même l’homme serait, sur le plan individuel, ce monstre sanguinaire, égoïste et cupide que tu décris, tu sembles oublier malgré tout une loi qui elle n’est pas écrite dans les textes : nécessité fait Loi.
Et la nécessité que tout animal social rencontre, celle de la survie, ne peut aboutir qu’à la reconnaissance de son interdépendance avec autrui.
Parmi tous ceux qui seraient prêts à ratifier une décision gouvernementale conduisant plus ou moins indirectement à « éliminer » des humains, combien, en tant qu’individus, seraient tout aussi prêts à prendre eux-mêmes une arme pour aller butter le voisin ?
Je ne peux pas comprendre cette vision de l’homme, parce que l’homme, c’est moi rabbit . Et tous ceux que j’ai pu rencontrer sur ma route.

Je rejoins Kara : à mon sens, c’est la coercition qui génère la violence, lorsque cette coercition n’offre pas à l’individu des conditions de vie décentes dans une société aux inégalités et aux injustices frappantes.

Pas le temps de développer plus, et malheureusement, le développement rhétorique n’est pas mon point fort, ça fait trop longtemps que j’apprends par l’expérimentation concrète….


Dernière édition par Equinoxe le Sam 16 Fév 2013 - 19:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:52


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum