Le pere michel

Page 3 sur 26 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 14 ... 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Invité le Mer 21 Juin 2017 - 8:05

cyranolecho a écrit:la référence à la Rolex?

Oui.

cyranolecho a écrit:moi c'est une des premières fois que je suis allé à Paris que j'ai compris pas mal de choses (tu m'étonnes, le provincial)

je m'arrête brusquement, comme chez moi, mais il fallait pas, je compris plus tard que c'est des autoroutes pour piétons, faut pas freiner

moi- excusez moi mademoiselle
elle- ouais c'est ça connard
moi- beuh?

je compris que ce n'étais pas la fête partout, je n'étais pas seul à être malheureux, c'était beau

Laughing

cyranolecho a écrit: que je regarde constamment dans mon rétro (véridique),

Pareil, c'est devenu un reflexe.

En ce moment j'ai une voiture du boulot, et sur la plage arriere il n'y a pas de rideau pour se proteger des regards arriere comme sur ma voiture. J'ai donc mis le rétroviseur en position "nuit" afin qu'on ne me voit pas.

Depuis 2 jours je l'ai remis en position normal.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Invité le Mer 21 Juin 2017 - 8:17

Zarbitude a écrit:Elle est mignonne, celle avec les escargots LOL

C'est 2 mémés qui discutent sur un banc:

tu te souviens quand on était plus jeune et qu'on voulait ressembler a brigitte bardot ?

ouii iii

et ben maintenant ça y eest

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Zarbitude le Mer 21 Juin 2017 - 18:54

@ le père Michel,

Et il vient d'où, ce clown triste ? Essaye d'identifier la première fois que tu as joué ce rôle et pourquoi. C'est seulement ensuite que tu peux désamorcer les épisodes suivants.

Tu sais, les craintes, la peur de manière générale, c'est le contraire de l'amour.
On ne peut pas être dans les deux sentiments en même temps.
Tu vois, c'est simple : il faut juste choisir.
Chaque fois que tu prends conscience que tu es dans la peur, reviens dans l'amour.
C'est une exercice très salutaire.
Si tu le veux, on prend une de tes craintes et on fait l'exercice, ensemble.
Tu as peur de devenir fou? Ca te fait peur ?
Pose-toi un instant et ressens l'amour qui est en toi. Avec l'aide de l'hypnose, comme tu es attiré par ça, ça peut le faire.
La peur s'en va si tu es dans l'amour.
Recommence chaque fois que tu ressens cette peur.
Alors je te pose la question ( chuis pas pressée pour la réponse mais pour toi-même y'a intérêt à trouver rapidement la réponse ): pourquoi as-tu cette peur ? Elle vient d'où ?
A un moment de la vie, quand tu étais plus jeune, tu as ressenti cette peur. Et tu avais probablement des raisons. Mais ces raisons existent-elles toujours ?
Si la réponse est non, tu peux abandonner cette peur.
Et prendre ton envol Very Happy
Je sais pas trop ce que tu veux dire avec cette histoire de barque....
Heureusement, tu ne m'en veux pas, c'est cool Razz
Pour les peurs, laisse faire ton inconscient, il va te les repasser une par une....jusqu'à ce que tu les dépasses.
A moins d'être une femme, tu ne pourras pas être multi-tasks, sorry LOL
PS: fais gaffe, je suis une fan de BB Wink

avatar
Zarbitude
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4991
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par ortolan le Mer 21 Juin 2017 - 19:59

J'en ai une sur Bardot mais on va éviter alors Dent pétée

C'est donc deux nonnes qui font du stop. Une Ferrari s'arrête et la blonde pulpeuse qui se trouve au volant accepte de déposer les soeurs à leur couvent. Pour meubler le silence, l'une d'elles lance :
« Belle voiture !
  - Oui, j'ai un amant millionnaire passionné de voitures ; il me l'a offerte l'an dernier.
  - Belle bague aussi que vous avez là, relance l'autre, sur un ton un peu pincé.
  - Oui, un bijoutier d'Anvers... »
Et ainsi de suite jusqu'à ce qu'elle les mène à destination. Les deux soeurs descendent et, un peu plus tard, se regardent désabusées et un peu agacées : « Il nous a bien eues, le père Michel, avec ses porte-clés ! » Dent pétée
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4906
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Zarbitude le Mer 21 Juin 2017 - 20:28

C'était pour y accrocher les clés du paradis Razz
avatar
Zarbitude
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4991
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par ortolan le Mer 21 Juin 2017 - 20:35

Ah j'ai trouvé une façon de la raconter quand même.

La femme d'un homme fan de BB King donc Rolling Eyes décide de se faire tatouer un B sur chaque fesse pour lui faire plaisir lors de leurs ébats. Le soir venu, au moment propice, la femme fait la surprise à son mari. Lui : « C'est qui Bob ? » Embarassed
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4906
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Zarbitude le Mer 21 Juin 2017 - 20:42

affraid
avatar
Zarbitude
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4991
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Invité le Mer 21 Juin 2017 - 23:32

Zarbitude a écrit:Si tu le veux, on prend une de tes craintes et on fait l'exercice, ensemble.
Tu as peur de devenir fou? Ca te fait peur ?

Ado me rappelle plus trop mon age, j'avais ma grand mere paternelle qui était dépressive et qui picolait. Mon grand pere m'avait expliqué plus tard qu'il avait planqué l'alcool, les parfums et meme le lave glace. A l'époque ils ne mettaient pas de produit "vomitif", me rappelle plus le nom.

Elle faisait des crises, elle commençait un alzheimer en plus, je veux pas etre méchant mais on se serait cru dans le film "l'exorciste". Purée comme ça me faisait flipper en fait, j'avais peur. Ca a duré des années en plus.

Parfois je reve d'elle. Je la revois plus jeune, souriante.

Aprés j'ai bossé en restauration, *j'avais 18 ans, j'étais apprenti et il y avait un autre gars apprenti qui bossait avec moi aux entrées. Il était bizarre et en fait sa santé mentale déclinait chaque jour un peu plus. Il a fini dans un centre spécialisé. La aussi ça m'a fait flippé, comme je me sentais déja bizarre a l'époque.

La derniere fois j'ai parlé d'un truc avec mon frere, enfant il s'est pris une baffe et il ne savait meme pas pourquoi. J'étais la aussi. Je lui ai dit t'es sur ? C'était toi ?
Oui oui me dit-il, je m'en rappelle bien.

Je croyais que c'était moi qui avait pris la baffe. Persuadé. J'absorbe en fait.

Quand mon pere bourré, cassait les couilles a ma mere la nuit, tant que je l'entendais parler ça voulait dire que ma mere ne dormait pas. Et tant qu'elle ne dormait pas je ne dormais pas. J'absorbe.

Quand je bossais de nuit en ambu, je l'ai deja dit, j'ai vu la misere, la solitude, la détresse affective, le desespoir.

Je rentrais le matin chez moi, crevé. J'allais au lit et je n'arrivais pas a dormir. Je repensais a la nuit. A toute cette merde sur terre.

J'absorbe.

Je ne sais pas pourquoi, mais j'absorbe.

J'ai vu des gens en grande solitude, j'absorbe et je ne sais pas quoi leur dire. Alors une poignée de main chaleureuse, une tape amicale, parfois je prenais meme des gens dans mes bras.

Super pas déontologique (le probleme de la France c'est que ça devient de plus en plus procédurier, on peut plus draguer sans passer pour un pervers, on se déshumanise tandis que les sites de rencontres explosent. Putain comme je me gausse, bande de baltringue)

Donc super pas déontologique mais je le faisais quand meme. D'abord parce que je le sentais, et que c'était mon seul moyen d'expression. Je ne savais pas quoi dire pour "réconforter". J'irais meme plus loin en disant que la je ne jouais pas de role. Que pour une fois j'étais moi meme quand je prenais les gens dans mes bras. C'est pour ça que je disais que ce métier m'a fait "tenir". A la fois c'était dur, mais parfois je me sentais utile.

Zarbitude a écrit: multi-tasks, sorry LOL

Ah ? Je ne connais pas cette expression.


Zarbitude a écrit:PS: fais gaffe, je suis une fan de BB  Wink

Je dirais pas que je suis un fan mais je l'aime bien.

Je n'arrive pas a pleurer. La derniere fois chez la kinésio elle m'a pris les mains et elle a eu un mouvement de recul. WOW a t-elle dit.

Ensuite elle s'est assise a pris mes mains et je me suis effondré au sol. J'ai posé ma tete sur ses jambes je l'ai meme enlacé par la taille et je sentais que  j'allais pleurer. Au dernier moment je me suis relevé, je me suis excusé, j'étais gené de l'avoir enlacé comme ça.

Je me suis tellement blindé que j'arrive plus a chialer.

Tiens je viens de me rappeler un truc. Enfant un jour un gamin ou une gamine me rappelle plus trop, en lisant les lignes de ma main m'avait dit que je mourrais fou.

Bref.


Dernière édition par le pere michel le Mer 21 Juin 2017 - 23:52, édité 1 fois (Raison : * j'avais)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Invité le Jeu 22 Juin 2017 - 4:34

@ortolan: vous me preniez pour un troll ?   C'est curieux que tu fasses cette blague de BB je l'ai faite il n'y a pas longtemps a ma femme en lui proposant de tatouer mon prenom sur ses fesses J E R sur la fesse gauche, etc.


Zarbitude a écrit: Avec l'aide de l'hypnose, comme tu es attiré par ça, ça peut le faire.

J'arrive plus a dormir.

Je me souviens d'un truc. Nous étions a Bandol mes parents et moi ainsi que ma copine de l'époque pour quelques jours de vacance l'été. Un soir on boit un peu mon pere et moi et nous allons au casino de Bandol.

Je met quelques Francs (en 1995) dans les machines a sous mais ça ne m'interesse pas trop, je prefere me taper des demis. Je suis a coté de mon pere il joue aux machines a sous également, et au bout d'une heure il gagne 15 000 francs !

Il était content bien entendu, il disait:"ouaiiiiis jérome j'ai gagnééé"

Mais...il levait les bras en l'air mais pas de la façon d'un adulte. Tu vois un gosse qui vient de marquer un but ? Il leve les bras mais ça reste un geste pas tout a fait maitrisé. J'arrive pas a expliquer la.

Et surtout son visage. Je n'avais jamais vu mon pere comme ça. Un sourire jusqu'au oreille, il trépignait de joie, un gamin en fait.

Son enfant.  

J'avais meme un peu honte qu'il se donne en spectacle comme ça.
Alors que c'était son enfant qui ressortait. Encore une fois je ne l'avais jamais vu comme ça. Et il était beau il était heureux.

Perso j'ai trouvé un moyen plus économique de faire sortir mon enfant, l'auto hyp. Ca marche sans problemes, mais je me suis calmé un peu ces 2 derniers jours.
D'abord c'est fatiguant et pssshitt moral a zéro si t'en fait trop d'un coup. Marathon de Paris  Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Zarbitude le Jeu 22 Juin 2017 - 6:30

.


Dernière édition par Zarbitude le Jeu 22 Juin 2017 - 6:35, édité 1 fois
avatar
Zarbitude
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4991
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Zarbitude le Jeu 22 Juin 2017 - 6:34

Je pense que si tu t'intéresses à l'hypnose, ce n'est pas par hasard.
Tu as besoin de laisser "parler" ton inconscient ( en fait, on en a tous besoin Wink ).
Et du coup, tes rêves sont limpides. En l'occurrence, celui qui revient, celui où tu vois ta grand-mère souriante.
C'est ça que tu dois faire pour conjurer, exorciser ta peur. Tu dois choisir de te souvenir d'elle lorsqu'elle était souriante, quand c'était "facile" de l'aimer.
L'amour, toujours l'amour...toujours choisir l'amour.
Tu connais Jung ? L'analyse des rêves, tout ça ?
Ta compassion est grande!
Mais tu ne peux pas tenir toute la misère du monde sur tes épaules. Ce n'est pas un rôle qu'on peut tenir longtemps.
Quand tu étais petit, avais-tu le droit de pleurer ou devais-tu "être un homme" ?
Beaucoup de petits garçons se sont retrouvés dans cette situation.
Du coup, ils ont appris à ne pas être eux-mêmes !
Ils ont appris très jeune à jouer un rôle qui n'était pas le leur.
Ils ont construit une grosse carapace. Ils n'ont pas pu être des enfants.
A un moment, elle devient trop encombrante, faut l'enlever.
Pièce par pièce, c'est mieux.
Je pense que c'est ce que tu es en train de faire. Laisse parler ton enfant quand tu iras chez la kinésio.
Bizzz
avatar
Zarbitude
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4991
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Invité le Jeu 22 Juin 2017 - 8:10

Zarbitude a écrit:Je sais pas trop ce que tu veux dire avec cette histoire de barque....

Fait pas l'innocente.  Bisous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par ortolan le Jeu 22 Juin 2017 - 10:32

le pere michel a écrit:@ortolan: vous me preniez pour un troll ?
Que nenni ! N'eussé-je osé. Bon esprit comme je l'ai écrit par ailleurs Wink
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4906
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Invité le Jeu 22 Juin 2017 - 16:34

Zarbitude a écrit:Je pense que si tu t'intéresses à l'hypnose, ce n'est pas par hasard.
Tu as besoin de laisser "parler" ton inconscient ( en fait, on en a tous besoin Wink ).
Et du coup, tes rêves sont limpides. En l'occurrence, celui qui revient, celui où tu vois ta grand-mère souriante.
C'est ça que tu dois faire pour conjurer, exorciser ta peur. Tu dois choisir de te souvenir d'elle lorsqu'elle était souriante, quand c'était "facile" de l'aimer.
L'amour, toujours l'amour...toujours choisir l'amour.
Tu connais Jung ? L'analyse des rêves, tout ça ?
Ta compassion est grande!
Mais tu ne peux pas tenir toute la misère du monde sur tes épaules. Ce n'est pas un rôle qu'on peut tenir longtemps.
Quand tu étais petit, avais-tu le droit de pleurer ou devais-tu "être un homme" ?
Beaucoup de petits garçons se sont retrouvés dans cette situation.
Du coup, ils ont appris à ne pas être eux-mêmes !
Ils ont appris très jeune à jouer un rôle qui n'était pas le leur.
Ils ont construit une grosse carapace. Ils n'ont pas pu être des enfants.
A un moment, elle devient trop encombrante, faut l'enlever.
Pièce par pièce, c'est mieux.
Je pense que c'est ce que tu es en train de faire. Laisse parler ton enfant quand tu iras chez la kinésio.
Bizzz

Jung oui, parce que je suis trés curieux et j'aime beaucoup les biographies. Avec le net deux clic et en avant. Ses travaux pas du tout par contre.

Enfant ? Ben si je pleurais j'en prenais une autre, évidemment.  Parce qu'un homme, ça doit pas bla bla.

Alors la derniere fois j'ai regardé sur you tube des vidéos des inconnus. Perso j'adore. Je me suis laissé aller et j'ai ris aux larmes. Ce n'est donc pas un probleme lacrymale. Et ça m'a fait du bien de rire.

En vrac: je fais des paralysies du sommeil, je sent quand ça va venir maintenant, j'arrive a gerer l'angoisse.

Plus cool: j'ai fais 2 reves lucides, le premier j'étais dans une rue animés le soir, je me baladais seul et devine ce que je cherchais: une femme bien entendu. Et j'en trouvais pas. Curieux hein.
Le 2 eme j'étais au volant de ma caisse sur une corniche au bord de la cote d'azur, je m'en suis rendu compte alors je me suis pris pour "Sébastien Loeb" et j'ai commencé a faire le con.

J'ai fini dans le ravin et je me suis reveillé  Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Invité le Jeu 22 Juin 2017 - 16:36

Zarbitude a écrit:@ le père Michel,

Et il vient d'où, ce clown triste ? Essaye d'identifier la première fois que tu as joué ce rôle et pourquoi. C'est seulement ensuite que tu peux désamorcer les épisodes suivants.

Je ne me souviens pas du tout. Je vais y réfléchir, merci choupie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Zarbitude le Jeu 22 Juin 2017 - 16:39

le pere michel a écrit:
Zarbitude a écrit:Je sais pas trop ce que tu veux dire avec cette histoire de barque....

Fait pas l'innocente.  Bisous

Je ne fais pas l'innocente. Je SUIS innocente !
Mais le problème, tu vois, c'est que je ne sais pas de quoi, dans ce cas précis.
Tu devrais m'expliquer, je trouve.
avatar
Zarbitude
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4991
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Zarbitude le Jeu 22 Juin 2017 - 16:44

Les travaux de Jung auxquels je me suis intéressée, portent sur l'analyse des rêves qui, selon lui, sont la voie royale de l'inconscient.
En analysant ses rêves, seul ou accompagné, on accède à des pans entiers de notre personnalité, que l'on a enterrés.
Une mine d'or quoi !
Franchement, ça ne coûte pas grand chose d'essayer.
Si tu veux, on analyse tes rêves ensemble.
L'idéal est de les écrire ou de les raconter à quelqu'un.
Ce simple fait déclenche parfois un : mais oui bon sang, c'est bien sûr!
PS: selon Jung, le meilleur interprète d'un rêve, c'est le rêveur lui-même.
Ne jamais perdre ça de vue.
Je peux te dire ce que j'en comprends mais le mot de la fin sera toujours pour toi.
avatar
Zarbitude
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4991
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Zarbitude le Jeu 22 Juin 2017 - 16:49

Tes rêves lucides : j'te dis ce qui me vient :
1. Ca n'a rien de curieux. Ton inconscient te parle de ton côté féminin. Il doit être bien enfouis...
2. Celui-là est encore plus clair ( pour moi ) : si tu te prends pour quelqu'un que tu n'es pas, tu te casses la gu..le !
Kestanpanse ?
avatar
Zarbitude
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4991
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Zarbitude le Jeu 22 Juin 2017 - 16:55

Paralysie du sommeil : je ne connaissais pas !
2 clics sur YT plus tard, je trouve que c'est pas cool du tout! Intrusion du sommeil paradoxal.
Elle en dit quoi ta kinésio ?



avatar
Zarbitude
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4991
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Invité le Jeu 22 Juin 2017 - 19:39

Zarbitude a écrit:Je ne fais pas l'innocente. Je SUIS innocente !
   Laughing


Zarbitude a écrit:Mais le problème, tu vois, c'est que je ne sais pas de quoi, dans ce cas précis.
Tu devrais m'expliquer, je trouve.

Je t'expliquerais en MP si tu m'y autorise chouchou.

Zarbitude a écrit:Les travaux de Jung auxquels je me suis intéressée, portent sur l'analyse des rêves qui, selon lui, sont la voie royale de l'inconscient.
En analysant ses rêves, seul ou accompagné, on accède à des pans entiers de notre personnalité, que l'on a enterrés.
Une mine d'or quoi !
Franchement, ça ne coûte pas grand chose d'essayer.
Si tu veux, on analyse tes rêves ensemble.
L'idéal est de les écrire ou de les raconter à quelqu'un.
Ce simple fait déclenche parfois un : mais oui bon sang, c'est bien sûr!
PS: selon Jung, le meilleur interprète d'un rêve, c'est le rêveur lui-même.
Ne jamais perdre ça de vue.
Je peux te dire ce que j'en comprends mais le mot de la fin sera toujours pour toi.

Alors je vais essayer avec les reves récurent passé ou encore un peu présent. Bon en ce moment je ne me souviens de rien, je prend des trucs pour dormir.
Je triche pas hein, ça n'aurait aucun interet, on est bien d'accord.

Mon grand pere maternel*. Celui qui s'est occupé de moi durant ma scolarité maternelle et primaire, quand mes parents bossaient. Un Russe blanc, orthodoxe, qui a 17 ans a fuit par les toits les bolchévik. C'est beau l'etre humain. Autodidacte, il a atterrie en Tunisie (protectorat) et a nouveau a du fuir pour la France. Il me faisait faire les devoirs, les leçons, me surveillait par la fenetre a 16h30, avait préparé mon "poulain". Il a toujours voulu avoir un fils, il a eu 4 filles. Tu vois le truc. J'avais des bonnes notes a l'école. Il m'amenait a la maternelle ça je m'en souviens, et me mettait des bonbons dans la poche. "Et ne donne pas tes bonbons a tous le monde !" Comme ci déja enfant, j'essayais d'acheter l'amitié des autres enfants de mon age.

Ca me fait penser, meme ambulancier j'avais toujours des bonbons dans la poche. Et j'en donnais aux aides-soignantes que j'aimais bien. Par contre les connasses, non.

Il est mort je crois que j'avais 13/14 ans. Ce qui a coincidé a l'entrée au college. Les joints, les filles, un peu de dessin, plus rien d'autres. Je n'ai meme pas pleuré a sa mort, a son enterrement, j'ai meme ricané betement.

Mon reve avec pépé: Il est mort et il revient dans l'appartement, je suis content de le voir, et je lui dit: Pépé ? C'est comment la haut ? Il me regarde mais ne me répond pas.
Mon interprétation: La peur de la mort, enfin j'imagine. Savoir si il y a quelque chose aprés, pour me rassurer. C'est cette crainte de la mort qui me pousse a cette immédiateté, et qui a niqué beaucoup de mes relations, je l'ai d'ailleurs déja dit. Ou alors c'est une façon de me dire "je suis la, je serais la toute ta vie."

Mon pere. Il est mort en 2002. Je n'ai pas pleuré non plus.

Mon reve: Il revient a la maison. Il s'était faché avec ma mere et il revient vivre avec nous. Je suis content bien sur.

Mon interprétation: Je n'ai pas fait le deuil de sa mort ? Ou alors c'est ce pere que j'aurais voulu avoir ? Un pere qui revient ou plutot qui vient. Je ne sais pas.

L'hotel restaurant quand j'étais apprenti: Celui la meme ou l'autre apprenti a eu sa santé mentale qui a décliné, chaque jour un peu plus. Au début on trainait un peu ensemble je l'aimais bien en plus. Passionné de peche a la mouche, il racontait et me montrait comment en fabriquer, moi j'en avais rien a foutre mais bon. Une fois (a mon initiative) on a fait un test. Au bord de la nationale un soir, il était par terre et je faisais semblant de le rouer de coup des qu'arrivait une voiture. Simulation d'agression quoi. Putain personne s'est arrété !  Laughing  C'etait en 1991/92. C'est dire.

Tiens ça me fait penser a un truc: a ma formation AFPA j'avais sympathisé avec un mec, d'ailleurs la premiere fois que je l'ai vu j'ai senti que je m'entendrais bien avec lui.
Noredinne, d'origine Marocaine. Un jour on sort d'un bar et je sais pas pourquoi il se met a courir. Alors je courre derriere lui en gueulant "au voleur au voleur"    Laughing  Laughing  Laughing

Mon reve trés récurrent: je reve que je reviens travailler a l'hotel/resto.

Mon interprétation: ???

L'armée: J'ai été scout, ça a été une "formalité" pour moi. C'était la fin du service militaire obligatoire en plus, ça c'était bien assouplie. Contingent 92/12 Carpiagne, Cassis.
Picole, picole et heu...picole.
Je me rappelle super bien d'un truc qu'avait dit un caporal quand on venait d'arriver.  "Vous avez une copine ? Si elle est encore la a la fin de votre service c'est qu'elle tiens a vous."
Celle que j'avais a l'époque était toujours la a la fin. D'ailleurs elle me filait un peu de pognon parfois. J'ai commencé pelouse et j'ai fini pelouse. Ma grande fierté. 500 Francs la solde. Parfois elle venait me chercher avec sa bagnole pendant les perm. Un jour un peu bourré, j'ai monté la premiere a 90 Km/heure  Laughing  Elle était pas contente. (les deux en fait)

Par contre un jour j'ai désobéis a un ordre. Je suis sorti, je devais pas sortir (étant déja aux arrets pour d'autres conneries) et alors ça c'est le truc qu'il ne faut surtout pas faire a l'armée, désobéir. C'est ce qu'il y a de pire.
20 jours d'isolement. Un lit un chiotte un point d'eau un tabouret. Pas de papier rien.
Ce sont les 3 premiers jours les plus durs. A dessein ils te font mariner. On te dis rien, tu sais pas combien de temps tu vas rester, on te balance la nourriture. On t"exhibe aussi. Des appelés qui sont venus visiter les geoles. "Regardez ou vous finirez si vous faites les cons". Un animal en cage.
La lumiere allumé en permanence aussi. T'arrivais a voir un bout de ciel.
Au troisieme jour on vient me voir: "tu vas en prendre 20". Donc il en restait plus que 17. T'es soulagé. Plus le temps avançait plus c'était cool en fait. Tu pouvais rester dans la cour chaque jour un peu plus longtemps. Tu pouvais prendre une douche ! Le repas était trés important. C'est une activité. J'ai jamais mangé aussi lentement de ma vie je crois  Laughing
Sinon pour passer le temps: masturbation, assouplissement, et musculation comme on peut avec le tabouret. Chaque jour je repoussais les efforts a la muscu. Aprés une séance intensive, j'avais les muscles brulant, je vais m'allonger un peu. La porte s'ouvre et on nous emmene a la salle de sport pour faire de la muscu ! Histoire de nous aérer quoi.
Je m'allonge sur le banc, je veux soulever les halteres, et j'y arrive pas ! J'avais les bras en compote, brulant j'en pouvais plus  Laughing  Et le gradé qui me dit: "Mais t'es vraiment une fiotte !"  Laughing  Laughing  Laughing
Bref aprés les 20 jours je retourne aux arrets. La journée tu bosses, le soir tu rentres aux arrets. Principalement des deserteurs qui a force ont arrété de deserter. (harcelement des parents, l'impression d'etre en cavale, etc).
Et des témoins de Jéhovah. Eux ils se prennent direct 40 jours d'isolement, ils le savent par avance d'ailleurs. Je lui demande. Pourquoi ? Il me dit, parce qu'on refuse de porter les armes, l'uniforme. Comment t'as fait pour tenir le coup ?  Je ne suis pas seul, tous les témoins (appelés) ont fait de l'isolement, et j'ai Dieu. Respect mec.

Je me suis tapé 7 jours de rab', je suis rentré seul.

Mon reve: L'armée me rappelle, je n'ai pas effectué mon service militaire ! Je leur dis que si ! Non non, et je dois y retourner. Flute alors !

Mon interprétation: Pour le moment aucune idée.

J'arrete pour le moment, je suis crevé la.


Dernière édition par le pere michel le Jeu 22 Juin 2017 - 20:38, édité 1 fois (Raison : maternel*)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Zarbitude le Jeu 22 Juin 2017 - 20:50

Tout ça me fait penser que tu as dû éprouver une grande souffrance à un moment de ta vie et que tu as fermé la porte de ton coeur pour ne plus souffrir.
Tu ne pleures pas tes morts, tu pratiques la dérision....
Les solutions sont là aussi.
Dans les rêves, la cuisine ( hotel/resto) est le lieu par excellence, des transformations. Transformations intérieures, bien entendu.
Et puis l'armée : rigueur, discipline, volonté.
Ce travail de transformations intérieures en demande beaucoup.
Et comme tu es dans la quarantaine, c'est le bon moment pour entamer cette transformation.
Y'en a qui appellent ça "la crise de la quarantaine" mais en fait c'est le moment idéal pour un profond remaniement.
J'espère que ça te parle.
Bizz
avatar
Zarbitude
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4991
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Invité le Jeu 22 Juin 2017 - 21:31

Honnetement je ne crois pas.

Je dors mal, je prend des cachets (combo lexomil tercian deroxat, pluss le truc pour dormir) j'ai pas les idées encore claires, mais je ne crois pas.

Il faut vraiment utiliser les mots avec précision la.

Pour qu'il y ait remaniement, transformation il faut d'abord avoir été. Or de mémoire j'ai été de rares fois dans ma vie.

Si tu parles du démon de midi, c'est alors toute ma vie que je l'ai vécu.

Tu te rend compte qu'enfant je jouais au benêt avec mon grand-pere PATERNEL (me suis trompé taleur) en lui posant des questions naives pour qu'il s'interesse a moi ?
J'étais deja dans un role.

Je vais te raconter quelque chose. Un jour lors d'un pré-stage a la con, on devait répondre a un questionnaire.

Je commence a le remplir, a un moment  je leve la tete et en face de moi je vois une fille qui sourit, les mains posées a plat.

Je me dis: "y'a un truc" (Gérard si tu me lis  Wink  )

Je relis le questionnaire et je me rend compte qu'il ne fallait cocher que la derniere case. C'était un test pour te démontrer qu'on ne lit pas en fait. Bon moi j'ai eu du cul, c'est grace a la fille en face que je ne suis pas tombé dans le panneau.

Certains n'avaient meme pas compris le but du test.

le pere michel a écrit:

Mais putain qu'est ce que j'ai du me battre contre moi meme pour arriver a tout ça. Un putain de caméléon, tout le temps.


Pour le début je suis d'accord avec toi choupie.

Ca va trop vite pour moi la, Zarbitude, me faut du temps pour lire. Faut que je relise JB depuis le début j'ai l'impression.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Invité le Jeu 22 Juin 2017 - 21:50

Quand j'étais ambulancier, j'ai fais un jeune de 17 ans, tentative de suicide.

Je discute un peu avec lui dans l'ambulance. Il me dit qu'il le refera dés qu'il sortira.

Je ne sais pas quoi lui dire.

Tu aurais dis quoi toi, zarbitude ? Sachant qu'on est pas formé pour ça. Donc n'importe qui peut répondre en fait. Le temps du trajet, j'ai environ 15 mn pour lui dire quelque chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Zarbitude le Jeu 22 Juin 2017 - 22:54

Je lui dirais que quand on rate sa tentative de mourir c'est qu'on a une autre chance de réussir sa tentative de vivre.
Qu'une tentative de suicide est un appel au secours et qu'il n'est pas tout seul, qu'il y a des structures pour ce genre de problème.
Je lui demanderais de vivre parce qu'au bout de chaque tunnel, il y a de la lumière.
Puis je lui demanderais de me dire ce qui va si mal dans sa vie, je le ferais parler de lui et de ses problèmes.
Et puis, je pense que je ne pourrais pas m'empêcher de le prendre dans mes bras pour le réconforter et pleurer ensemble.
Un peu de chaleur, au fond, on n'est pas compliqués, nous les humains!

avatar
Zarbitude
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4991
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Invité le Ven 23 Juin 2017 - 7:38

Zarbitude a écrit:Je lui dirais que quand on rate sa tentative de mourir c'est qu'on a une autre chance de réussir sa tentative de vivre.
Qu'une tentative de suicide est un appel au secours et qu'il n'est pas tout seul, qu'il y a des structures pour ce genre de problème.
Je lui demanderais de vivre parce qu'au bout de chaque tunnel, il y a de la lumière.
Puis je lui demanderais de me dire ce qui va si mal dans sa vie, je le ferais parler de lui et de ses problèmes.
Et puis, je pense que je ne pourrais pas m'empêcher de le prendre dans mes bras pour le réconforter et pleurer ensemble.
Un peu de chaleur, au fond, on n'est pas compliqués, nous les humains!


J'ai appris quelques années plus tard qu'il avait fait le choix de nous quitter définitivement.

Dans l'ambulance et en l'écoutant, j'entendais un garçon determiné, je le sentais au fond moi. Alors je lui ai dit: "Si c'est vraiment ce que tu veux, surtout ne te rate pas, que ton corps ne devienne une prison, une douleur supplémentaire."

La il a relevé la tete, et il m'a regardé les yeux grand écarquillés. Comme si pour la premiere fois il y avait quelqu'un qui lui parlait franchement, et pas tous le baratin qu'il a toujours entendu.

La ou je m'en veux (j'y pense souvent) c'est de ne pas avoir pris son numéro de tel. C'est une chose encore une fois que nous n'avons pas le droit de faire (déontologie) mais bon osef. Puis bon qui suis-je ? Je ne suis pas psy, je ne suis pas un pro.

Ce pauvre gamin, il était si beau quand il m'a regardé, je crois maintenant que c'était son regard d'enfant. Avec de l'espoir dans ses yeux.

Chaque fois que j'ai pris des gens dans mes bras, quand je le sentais, que c'était un geste spontané et sincere, je voyais les gens qui retrouvaient un peu de d'espoir.
Dans mon premier message, je disais qu'enfant j'avais la sensation d'avoir une mission sur terre. Relis choupi.

Bref je me fais peut etre des films, mais pourquoi je me suis mis a l'auto-hyp. Moi qui était archi cartésien, que ne croyait en rien. Je t'assure que je commence a croire a des choses. A des forces, a des liens. Qu'il n'y a pas de hasard.

Et tu sais quoi ? Plus j'y crois et plus je me sent serein.

Je deviens fou chouchou ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pere michel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 26 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 14 ... 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum