Doute zébrique , aimer en doutant?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par TARTEMPIONNE le Mer 7 Juin 2017 - 11:00

Kadence a écrit:@Tartempionne: je dirais que je cherche mon opinion'Là je suis dans le doute donc tout Et rien n'est valable. J'ai besoin d'arriver à ce qui fera sens . À force de remue ménage, en général j'arrive à ce moment de prise de conscience, à une clarté' à un accord entre ce que je sens, ce que je vis , ce que je pense. C'est un sujet difficile pour moi, le couple. Je me perds souvent. Je ne sais même plus ce que je suis sensée accepter. De ne pas l'aimer assez, que la relation idéale n'existe pas ou ou ou. Et d'une étrange facon, il y aura un moment où ces doutes laisseront la place à cette autre chose qui sera juste pour moi. Comme si la sur sollicitation de mes questionnements mettait fin au questionnement. ( c'est en tous cas mon expérience).
Par contre je ne comprends pas ce que tu exprimes et que t'ont inspiré tous mes messages. Veux-tu préciser.?Qu'est le cela que tu utilises dans tes phrases ? Le cela vain?Le cela qui peut transformer la vie? ( désolée, ca m'échappe).
Merci pour ton message Et oui, ça m'intéresse d'échanger sur ce sujet. Epictete il voulait dire qu'il ne faut pas avoir d'opinion du tout? Moi je cherche la mienne mais c'est le non chercher dont on parle ici? Parce qu'alors j'ai plein de questions...dans le concret que ca représente dans la vie de tous les jours.
@Kadence,

Assez peu présente sur le forum, j'ai, malgré tout, envie, aujourd’hui,  de revenir sur cet échange.

Le "cela" dont je parlais est le moment où l'on s'aperçoit que ce n'est pas du tout la REALITE, les évènements,  qui font mal mais seulement le fait que nous ne les acceptons pas : que nous les jugeons mauvais,
Cela peut paraître débile tellement cela semble banal pourtant je t'assure que quand cette prise de conscience survient, elle transforme intensément ce que l'on vit!
Quand cela m'arrive, je vois que c'est moi qui crée le problème.
Je sais bien que je ne parviens à cela que quand le problème est léger mais pourtant, lorsque je sens un malaise plus important j'ai conscience que c'est moi (le "JE" ) qui crée le malaise.
Le sentiment de responsabilité est différent de celui de la culpabilité: Être responsable c'est disposer d'un pouvoir.
Si ce que j'écris là ( et je n'ai rien inventé, ce n'est pas moi qui aI découvert cela) semble banal c'est parce que nous confondons SAVOIR et VOIR alors que ce sont deux choses complètement différentes. Savoir est un processus intellectuel et n'apporte aucun soulagement. Ce qui aide c'est le moment où où on le découvre par soi-même, intimement, d'une façon fulgurante, éclatante.
Mais pour moi ces moments sont rares alors parfois je me demande si je ne devrais pas laisser parler ceux qui vivent cela plus souvent plus profondément que moi.
Je suis désolée Kadence de ne pas réussir à mieux communiquer sur ce sujet, qui me semble pourtant si fondamental. Voir, découvrir, comment nous créons notre malheur c'est vraiment être au cœur de  la vie.
Bonne journée à toi, Kadence!

TARTEMPIONNE
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 16/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Le Vinaigre Epris le Mer 7 Juin 2017 - 11:45

Déjà, merci pour ton témoignage, ça m'aide beaucoup à comprendre. Moi, j'aimerais bien proposer de comprendre ce qui se passe de l'autre côté de la vitre.

Dans beaucoup de cas (surtout celui des hyper-), l'homme le sent. Il sent le doute, il sent le détachement. Il peut décider de l'ignorer, consciemment ou pas, il peut croire se tromper (et de fait, il arrive de se tromper en soupçonnant une partenaire de détachement à tort). S'il reste malgré tout, s'il s'obstine, on peut sûrement y trouver des vestiges de son passé affectif. Des relations mère-fils compliquées (je ne suis pas Freudien cela dit), une première relation fusionnelle...

Peut être que vraiment comprendre ce qu'il ressent lui t'aiderait à y voir plus clair dans ce que tu ressens toi. Surtout qu'un zèbre réagit instinctivement à des perceptions émotionnelles discrètes voir inconscientes, et que pour saisir le schéma et évoluer, il faut explorer des aspects à priori obscurs. Peut être que ton ennui vient est aussi porté par une angoisse qu'il véhicule en secret ? Peut être que ton envie de regarder ailleurs vient d'une routine "trop parfaite" dans laquelle tu ne trouves pas d'équilibre ? Je dis n'importe quoi, ce n'est que pour illustrer.

En général, tout le monde doute. Ce ne sont pas les mêmes natures de doute, je crois, il y a des façons de douter qui diffèrent tellement dans l'objet et le ressenti qu'on ne peut qu'affirmer qu'elles ont en commun le doute. Lui doute peut être d'être aimable, ou peut être de choses plus obscures dont il ne te fait pas part. Peut être a-t-il des fantasmes impossibles à assumer. Peut être que tu les sens - ou pas - et que cela pèse sur toi comme tes doutes pèsent sur lui ?

Vous êtes-vous déjà présentés ce que certains appellent vos "enfants intérieurs" ?

On ne peut pas se forcer à aimer. Mais peut être que s'il disparaissait avec une autre tu t'en rendrais peut être compte. Parfois, l'amour est silencieux, latent. C'est souvent terrible parce qu'on se croit ennuyé alors que le moindre roulis rend malade. Enfin tu as sûrement une plus grande expérience que moi de ce sujet.


L'imperfection la plus déprimante du monde, c'est que l'amour soit injuste et circonstanciel.
avatar
Le Vinaigre Epris
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 136
Date d'inscription : 30/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par ISIS75 le Mer 7 Juin 2017 - 12:53

doit bien y avoir des gars beaux, intelligents et (à peu près) normaux Wink
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2505
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Invité le Mer 7 Juin 2017 - 13:16

J'aime beaucoup ce que tu ecris vinaigre. Tu m'éclaires également .
Je crois que oui à te lire il y avait tout plein de trucs qui faisaient qu'on ne se projetaient pas.
Je crois qu'il avait envie de construire une famille. Des envies plus normales . La différence d'âge n'était pas assumée de son côté . Il est d'ailleurs parti pour une femme de dix ans de moins que lui, rien n'est un hasard. 
Trop de barrières psychologiques entre lui et moi. Une évolution trop décalée sur nos chemins de Vie. Valeurs communes amour commun pour l'humain et la nature , plein de choses allaient . Mais le cerveau reptilien a été le plus fort ma lassitude a fait le reste.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Le Vinaigre Epris le Mer 7 Juin 2017 - 13:34

Merci Smile

Tu disais que ton ancienne moitié était ennuyeuse et "débattait des futilités alors que tu avais trois coups d'avance". Etait-il normo-pensant ? Manquait-il de métacognition ?

La différence d'âge a un impact très important et souvent ignorée (à dessein).

Ce sujet m'intéresse beaucoup parce que je suis désespéré (presque de vivre) de constater à quel point l'amour est un mécanisme bancal. D'autant plus que c'est pour moi une problématique existentielle.
avatar
Le Vinaigre Epris
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 136
Date d'inscription : 30/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par ISIS75 le Mer 7 Juin 2017 - 13:35

Le cercle psy juillet 2016 : "les patients pensent trop !"
Entretien avec Giorgio Nardone
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2505
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Invité le Mer 7 Juin 2017 - 13:45

Alors pas normo pensant non. Mais moins profondément doué assurément .
Les discussions n'avançaient pas et ressemblaient plus à une confrontation systématique ( recherche de limites?).
Il indique qu'avec cette fille il transmet . 
Oui la différence d'âge joue. De 30 à 40 on construit sa famille.
La ils ont 20 et 30.
C'est ce qu'il veut meme s'il ne le sait pas ou se l'avoue pas.

Ca a toujours été une barrière ce truc. Il n'y a jamais eu de projet sur le long terme. Juste des envies irréfléchies et sans consistance ( il avait envisagé le fait de me suivre à bordeaux - alors qu'il n'était plus amoureux par exemple...wtf?).

Et c'est quand on a su qu'on se séparait qu'il a été tellement avec moi , cette dernière fois. Soulagé d'avoir avoué. Incapable pourtant de se détacher de moi. Bref. J'ai fait le taf j'ai coupé les ponts. Ca servait à rien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Le Vinaigre Epris le Mer 7 Juin 2017 - 13:58

Hm je vois.

Personnellement et à moins de me tromper de beaucoup (mais je doute de me sous-estimer), j'ai eu des amis dont la douance devait être bien supérieure à la mienne (un QI aberrant en particulier) et ils n'étaient pas particulièrement futés pour ce qui était des discussions de fond. Trop empêtrés dans leurs dénis, constructions mentales et émotions envahissantes qu'ils embrassaient comme des vérités absolues, ils étaient toujours tout à fait à côté de la réalité ou de la compréhension des vrais noeuds logiques et de la vraie dynamique soumise au débat.
avatar
Le Vinaigre Epris
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 136
Date d'inscription : 30/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Invité le Mer 7 Juin 2017 - 14:03

Ah, oui mais la le décalage émotionnel était incroyable. Je me débattais pour lui faire entre apercevoir mes pensées, qui j'étais.
Mais non ca lui était pas accessible. Il me renvoyait dans des schémas fondés sur l'unique volonté, mes anxiétés etc il comprenait pas, mais n'a jamais approfondi le sujet. C'était des jugements empiriques. Il me disait par exemple que les médecins disaient de la merde sans rien connaître du sujet des phobies . Enfin vain.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Invité le Mer 7 Juin 2017 - 14:04

Je pouvais pas entendre ca, ca m'angoissait encore plus ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Invité le Mer 7 Juin 2017 - 14:07

Il disait aussi que je gâchais mon potentiel que je m'emprisonnais . Enfin tout était négatif .
Conclusion : je l'ai fui.
Je n'allais plus le voir. Parfois impossible blocage total.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Phaco le Mer 7 Juin 2017 - 18:19

Je voulais rebondir sur la question de la différence d'âge.
Mes premières relations se sont toutes passées avec des hommes beaucoup plus âgés (au moins 10 ans de plus que moi).
Elles se sont toutes soldées par un échec cuisant.
Avec le recul, j'ai compris que tout ce que je recherchais avec eux c'est une forme de protection de sûreté que je n'avais pas eu enfant.

C'est seulement le jour où j'ai compris cela que j'ai vivre pleinement une relation épanouie avec un homme de mon âge.
Même si cette relation s'est aussi terminée je n'en garde que le positif aujourd'hui.
Aussi paradoxal que ça puisse paraître, ce fut aussi ma rupture la plus douloureuse.

Phaco
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 03/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Kadence le Jeu 8 Juin 2017 - 8:04

A


Dernière édition par Kadence le Ven 18 Aoû 2017 - 21:18, édité 1 fois

Kadence
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 39
Date d'inscription : 02/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Kadence le Jeu 8 Juin 2017 - 8:21

A


Dernière édition par Kadence le Ven 18 Aoû 2017 - 21:18, édité 1 fois

Kadence
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 39
Date d'inscription : 02/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Le Vinaigre Epris le Jeu 8 Juin 2017 - 9:57

Être irréprochable c'est un mécanisme de défense intéressant.

Est-ce que tu regrettes qu'il manque un peu de relief dans son rapport à l'autre ? D'indépendance morale peut être ? Que sa gentillesse lisse manque de prises auxquelles s'accrocher ?
avatar
Le Vinaigre Epris
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 136
Date d'inscription : 30/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Bulle de Puce le Jeu 8 Juin 2017 - 10:44

Kadence, je suis d'accord avec la réponse de Le Vinaigre Epris...
si sa gentillesse (lisse?) te pose problème, que voudrais tu qu'il fasse?
qu'il t'engueule?
te pose des limites
claque la porte?
exprime son ras le bol?

tu en l'aimes "pas assez".. mais si tu l'aimais assez que se passerait-il?

Mon meilleur ami est ainsi... il a été la dans mes années les plus difficiles. Je lui ai dit qu'il était mon phare, ou les cordes de mon ring... sans fléchir sauf si je passais certaines limites (dans ma provocation à le faire sortir de ses gonds).. en quel cas il faisait 'olé' et restait silencieux ou alors "stop" en m'expliquant pourquoi j'allais trop loin et comme je tenais a lui j'ai respecté ces règles là..

Nous avons eu une relation très forte et constamment en évolution (de ma part), avec de l'intimité, mais c'est terminé, en douceur et nous restons les meilleurs amis du monde, je crois qu'on s'aime très fort et nos vies respectives sont de part et d'autre de la planète dorénavant.
avatar
Bulle de Puce
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 203
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 51
Localisation : délocalisée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Kadence le Jeu 8 Juin 2017 - 14:27

A


Dernière édition par Kadence le Ven 18 Aoû 2017 - 21:19, édité 1 fois

Kadence
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 39
Date d'inscription : 02/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Kadence le Jeu 8 Juin 2017 - 14:42

A


Dernière édition par Kadence le Ven 18 Aoû 2017 - 21:19, édité 1 fois

Kadence
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 39
Date d'inscription : 02/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Bulle de Puce le Jeu 8 Juin 2017 - 15:20

Kadence

si ej comprends bien ce que tu décris, cela me donne l'impression qu'en face de toi tu as une personne qui soit dit toujours "oui oui" ou "c'est comme tu veux toi".. voire "c'est comme cela te fait plaisir"...
Si c'est cela, alors si j'etais dans ton cas effectivement je détesterais... c'est comme Don Quichotte quoi!
car cela donne l'impression d'un vide, en face.. pas de répondant. Brasser de l'air. Tout porter en fin de compte. C'est un peu cela?
Je ne suis pas sure que cela soit de la gentillesse, car cela me donne l'impression d'une certaine peur de prendre des décisions, surtout, des responsabilités, peur de se tromper, peur du jugement, peur de reproches, peur, peur, peur... en d'autres termes, courage fuyons. OU alors un vide incommensurable (il ne sait VRAIMENT pas ce qu'il veut, il s'en fiche de tout??)

je pense, mais est-ce que je pense bien, la est la question (hihihi) que face à cela, eh bien ne l'interpelle plus. Ne lui demande plus son avis. Plus tu lui demande plus il élude et renvoie à toi. Mais il garde (et toi aussi) un lien. Pourquoi? Si tu demandes leur avis à d'autres, si tu fais pour toi, même si tu n'as pas envie de faire seule et que tu préfèrerais faire/ décider à deux (mais au point ou vous en êtes tu sembles bien seule...), peut être alors bougera-t-il? fuis moi je te suis, suis moi je te fuis.. dit on. on encore, yin yang... ne jamais passer par le frontal pour faire bouger quelquechose on y perd son énergie et son moral. Pour qu'il avance il faut que tu crées le creux nécessaire, la place qu'il va vouloir occuper?  

je retourne bosser, ce fut ma recré hihihi
avatar
Bulle de Puce
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 203
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 51
Localisation : délocalisée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Kadence le Ven 9 Juin 2017 - 15:07

A

Kadence
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 39
Date d'inscription : 02/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute zébrique , aimer en doutant?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum