D'hypersensible à insensible ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

D'hypersensible à insensible ?

Message par marinaputzu le Jeu 1 Juin 2017 - 19:47

Bonjour à tous, en ce moment je me pose des questions sur l'hypersensibilité.

Voilà, je me reconnais beaucoup dans les caractéristiques des hp, mais pour ce qui est de l'hypersensibilité c'est confus.

Petite, jusqu'à mes 17 ans j'étais une vraie pleuricharde, timide et renfermée. Au lycée quand il y avait des disputes (même si je n'étais pas liée à ça) je pleurais à coup sûr. Un mot, un geste, un regard, un simple détail pouvait me blesser. À côté de ça je me souviens aussi que chaque nouvel an ma résolution était de ne pas pleurer aha
Mais à partir du jour où je me suis couper les cheveux, ça signifiait pour moi une nouvelle vie. J'allais devenir la personne que je voulais être idéalement. J'ai donc assumer être lesbienne (une grande étape pour moi), j'ai essayé de paraître plus confiante, plus souriante, mais surtout plus forte. Les gens aujourd'hui me voient comme une personne optimiste et forte, (surtout pas sensible !), je m'en foutiste, et moi-même je crois être devenue comme ça...
Mais je me suis rendu compte il y a quelque jours, que maintenant, quand je suis confrontée à une personne sensible, ben ça m'irrite. Quand une personne s'attache à moi, s'inquiète pour moi, ou que je la sens fragile, je me met à devenir horrible, méchante, blessante, insensible, alors que j'ai moi-même été comme ça avant...!

Je ne comprend pas ce que je suis vraiment.
Ma mère ne me vois pas sensible. Je ne pleure jamais, je contrôle parfaitement mes émotions, ce que d'après elle, je serais incapable de faire si j'étais hypersensible. Elle m'a aussi dit que j'ai eu une enfance douce et qu'à l'adolescence c'est normal d'être plus sensible. Enfin bref, ma mère me dit toujours que j'ai rien de spécial, que je me fait des idées pour rien aha

Mais ce qui me perturbe aujourd'hui, c'est surtout comme je l'ai dit, que je me sente mal à l'aise avec les gens sensibles. Ça m'énerve... J'ai l'impression de ressentir leur faiblesse, leur vulnérabilité, et ça me rend très désagréables envers eux. Je les repousse à tout prix. J'ai l'impression d'être une belle connasse sur le moment, (j'ai même cru être perverse narcissique à un moment , mais apparemment ils ne se remettent pas en question) et après je me met à culpabiliser à mort, car je ressens tout le mal que j'ai fait...

J'ai du mal à comprendre ce qui ce passe en moi. Suis-je "hypersensible" , à l'inverse "insensible" , ou juste "normale" ?
(On me dit souvent que j'essaye de me placer toute seule dans des catégories mais j'ai surtout envie de savoir qui je suis...)
Puis pourquoi les gens "faibles" me repoussent autant ? Surtout qu'à force de culpabiliser j'ai le désir profond d'être une bonne personne...

Merci à ceux qui me liront , et désolée si mon sujet n'est pas bien clair. J'avais surtout besoin de m'exprimer un peu. Merci Smile
avatar
marinaputzu
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 7
Date d'inscription : 21/04/2017
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'hypersensible à insensible ?

Message par Bimbang le Jeu 1 Juin 2017 - 20:35

C'est pas les faibles que tu repousses, ce sont les "lisibles". Ceux qui n'ont pas appris à se cacher, pour une raison ou pour une autre. Peut être ils avaient intérêt à l'être, à un moment.
Lisant les autres, tu t'es adaptée pour te cacher, mais ce n'est pas le cas de tout le monde.
Enfin, c'est comme ça que je vois les choses.
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2197
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'hypersensible à insensible ?

Message par CarpeDiem le Jeu 1 Juin 2017 - 21:37

Je pense que ce que tu repousses en autrui (sensible), c'est la fille que tu as été, celle que tu as peut-être détesté et que tu n'as plus envie de voir..?
avatar
CarpeDiem
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1014
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'hypersensible à insensible ?

Message par ortolan le Jeu 1 Juin 2017 - 21:44

C'est trèèèès fréquent d'être énervé(e) par une personne qui fait comme on faisait au même âge /stade : nous on a fait le chemin et pas elle. On a à la fois l'envie de l'aider, de lui faire prendre conscience de ce qui ne va pas, et elle nous agace prodigieusement parce qu'elle nous renvoie cette image de nous qu'on a appris à détester (et peut-être enfouir comme dit Bimbang). C'est paradoxal et ça peut même déclencher de l'agressivité justement parce que l'attitude de la personne en face, qu'on reconnaît comme la nôtre avant qu'on ne change, peut nous "mettre en danger", nous déstabiliser (dans ton cas faire ressurgir cette émotivité enfouie pour avoir l'air plus forte). On ne change pas vraiment au fond de soi ; essaie d'être plus patiente et compréhensive avec eux : ils n'ont pas encore fait le chemin que tu as parcouru, il faut être indulgente et leur en laisser le temps Courbette
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5886
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'hypersensible à insensible ?

Message par marinaputzu le Ven 2 Juin 2017 - 0:01

Bonsoir, merci beaucoup pour vos réponses !

J'ai encore réfléchi et je crois comprendre un peu mieux mon comportement. Je pense que je ne fais que refouler cette "faiblesse" que j'ai en moi (rien que me dire que je l'ai toujours m'effraie), car comme vous le dites j'ai appris à la détester.
En temps normal je suis quelqu'un de très patiente et compréhensive. A vrai dire, je rêve même pouvoir aider les gens à être heureux lol. C'est aussi pourquoi je ne comprends pas trop mes réactions qui sont contraire à ce que je suis vraiment.
Je vais sûrement devoir accepter ma propre sensibilité afin de pouvoir accepter celle des autres... Après tout, l'extérieur n'est que le reflet de mon intérieur...

Encore merci beaucoup pour vos commentaires, je crois vraiment y voir plus clair...! Smile
avatar
marinaputzu
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 7
Date d'inscription : 21/04/2017
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'hypersensible à insensible ?

Message par fleurdesel le Dim 4 Juin 2017 - 0:48

Je te conseillerais bien un documentaire sur arte mais il ne reste que les 2 premières minutes, encore qu'elles peuvent quand même t'apporter quelques éléments liés à l'hypersensibilité (et empathie) :
http://www.arte.tv/fr/videos/051656-000-A/vers-un-monde-altruiste

C'est la 2è fois qu'ils le diffusent, je suppose que ça repassera dans quelques mois

bonne continuation
avatar
fleurdesel
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 747
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 38
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'hypersensible à insensible ?

Message par I am so sure le Dim 4 Juin 2017 - 13:49

Hello, moi je te remercie, je suis allée au resto y'a deux jours (et impossible de poster de suite après, des sensations que tu décris si bien me traversaient, j'ai attendu qu'elles aient fini le passage pour piétons).

J'aurais découvert ici et ailleurs que le fait de ne pas vouloir ressembler à ma mère dès petite, n'aurait été alors qu'une façon de vivre ma propre vie selon ce dont j'étais équipée moi.

Et avant d'aller au resto donc avec ma mère, son ami et ma frangine, j'avais lu ton post qui en fait m'a bien servie à passer une bonne soirée. Si je t'ai un peu comprise, tu m'as alors rappelée que lorsque j'étais jeune, parfois c'était la fête des pensées et des sensations, une tornade. Je voulais faire ça, mais ça blessait truc, je voulais aller là mais ça faisait peur à bidule, et il me semble avoir découvert par la suite, la façon de "hiérarchiser" tout ça un peu plus simplement et de réussir à trouver les "justes distances" dans chaque interaction (qui sont différentes à chaque fois forcément) d'où l'impossibilité d'agir d'avance dessus, mais sur soi si et ça c'est chouette. J'ai semble t il alors "cloisonner", mes groupes, ect. Les ceusses "forts" ? qui me tiraient toujours vers "devant", "vers le haut", les ceusses, que j'aimais mais plus "faibles, fragiles" ? comme on voudra dire pour passer d'autres moments plus simples, moins creusés et en fait je me suis rendue compte ensuite que cette espèce de vie intergroupes me permettait aussi d'équilibrer tous mes moments. M'étant enrichie là de telle info, je pouvais la refiler à bidule, m'étant un peu culpabilisée par là d'être moins un peu moins présente parce que ça me touchait trop, je pouvais tout de même avoir la sensation d'avoir apporté un petit quelque chose.

Bref je ne développe pas plus au cas où ça ne te "parle pas" du tout mais merci car j'ai pu passer cette soirée avec un recul d'autant plus me disant que ce n'est pas avec ma mother que j'ai avancé le plus dans la vie, mais que ma seule responsabilité était en fait (hors loi et légal) de vivre la mienne et que si, comme tu en parles, j'étais restée trop à disposition d'autres personnes qui alors avaient plus peur, étaient plus craintifs ou l'inverse, j'aurai au jour d'aujourd'hui des regrets et ces personnes si lucides, des remords.

J'aime bien en cela la métaphore des échanges auto routiers. Sa vie ça serait les autoroutes. Et on se croise alors ou pas, ou plus, ou plus pendant un temps, dans les échangeurs. On peut donc si on peut rouler un peu plus vite sur la file de gauche avec certaines personnes, supporter mieux de parfois moins souvent faire du 50 sur la file de droite.

et comme je l'ai fait souvent dans ma vie et ici je vais te sortir mon copain le Maréchal :

Spoiler:

Depuis quelques temps déjà
S'enroulent et se déroulent
Des histoires sans toi
Des jeux sans chat ni sans loup
Que tu n'comprendrais pas
Et ce n'est pas tout
Des moments
Bien plus grands
Que j'n'aurais pas pu toucher
si j'étais resté chez toi
Des sursauts de liberté
Où je ne serre plus ton bras
Où je deviens moi
Où je deviens moi

Quelques années que je vois
Tes yeux ronds se perdre
s'étonner de moi
Suis-je toujours un peu le même?
Fallait-il me laisser t'échapper?
Tu n'es plus sûre de ça
Regarde moi
Je suis là
Je suis comme tu me rêvais la nuit à me voir partout
Dix ans plus tard et c'est fait
Me voilà au rendez-vous
Et je deviens moi
Et je deviens moi

J'me lance dans la course à l'instinct
Et j'traverse la route sans rien voir
D'autre que cette envie qui vient
Cette tempête qui me fait croire que
Je deviens moi
Je deviens moi
Je deviens moi
Le même en plus grand
Je deviens moi
Je deviens moi
On devient soi
Le même en plus grand
Et je deviens moi

J'me lance dans la course à l'instinct
Et j'traverse la route sans rien voir
D'autre que cette envie qui vient
Cette tempête qui me fait croire que
Je deviens moi
Je deviens moi
Qu'on devient soit
Le même en plus grand
Je deviens moi
Je deviens moi



car il traduit pour moi bien ma pensée et considérant le fait qu'il n'est plus de ce monde et parti jeune, il y a longtemps, et que je suis vieille, encore en vie, je ne vois toujours pas comme une "faiblesse" ou même une fragilité que de me rebooster régulièrement avec ce jeune homme alors que se devrait logiquement être tout autrement. Donc effectivement pour moi, on ne change pas, on devient soi le même en plus grand. Ton propos m'a rappelé l'époque où je me mélangeais, voulant d'une part grandir et m'affirmer et me "forger" ainsi que mon caractère, tout en ne voulant "trahir", "abandonner" personne sur le bord de la route, ni blesser du coup. Je pense que je me suis trouvée des alternatives avec mon réseau routier pour modèle à cela. Il m'évitait les "on se voit plus, on a changé de direction" ou bien les "je les supporte plus, j'ai trop avancé". J'ai donc passé encore plus une bonne soirée grâce à toi et tes propos en toile de fond en fait. Je n'ai pas regardé ma mother comme quelqu'un à protéger (elle a son propre réseau auto routier même si différent du mien), comme quelqu'un qui ne m'aurait pas apporté les éléments de celui que moi je me suis crée dans ma vie mais comme une personne avec qui on s'arrête un bon moment pour passer un bon moment à une croisée des chemins qu'on provoque. Comme quoi c'est marrant la jeune "faible" que tu écris être a été un rappel de force en plus pour une vieille Smile qui n'a pas changé dans le fond mais dans la forme si. Tes émotions, tes ressentis, ne sont pas "toi". Tout le monde en a. Je te souhaite de réussir à trouver les outils qui te permettront d'équilibrer justement tout ça mais tu auras toujours des ressentis et des émotions et ça n'est pas grave, l'important est ce que tu en fais, comment tu les gères, et comment tu les apprivoises. J'aime beaucoup de fait ton titre qui me parle de cela : les variations et le jonglage qu'on peut faire ou tenter de faire dans la gamme qui va d'insensible à sensible. En tous cas chapeau car du moins à mes yeux à te lire tu as déjà et en plus tu penses à le faire fait un gros travail sur toi même Smile

Ce site ci dessous (par ce forum lui c'est le top hors catégorie, le hors normes, l'inclassable,) m'a beaucoup aidée pour ma part quand j'étais jeune à faire mon tri de mes ressentis, à y mettre des mots, voire mes mots à moi pour m'y retrouver dans mes "tambouilles" de moi et me faire au fur et à mesure ma "boite à outils de moi" ainsi que de rechercher systématiquement tout ce que je pouvais trouver sur les mots que je pouvais me sortir et que du coup donc je ne refoulais pas. Ca m'a permis je pense de pouvoir être toujours être moi ou une partie authentique mais pas du coup comme tu le soulignes bien avec tout le monde, sans pour autant m'adapter, juste jongler et sans vu les thématiques ici, développer un faux self, mais plutôt me développer moi (ou alors parfois justement ne pas développer totalement).  Razz

Spoiler:

En espérant être un peu compréhensible du moins en diagonale et dans les grandes lignes et qu'un brin d'idée te tilte dans ta boite à outils à toi.
Du coup for fun : merci de ne pas avoir en plus manger mon dessert  Razz  Wink  cat
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8621
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'hypersensible à insensible ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum