Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par Mcgicdiver le Dim 28 Mai 2017 - 14:20


Bonjour à tous!

Quelle incroyable richesse d’expériences, de conseils de vie sur ce site d’échanges, je voulais d’abord vous témoignez ma gratitude, vous tous  Very Happy
Je découvre mon hypersensibilité exacerbé que très récemment tout comme ce site.
Désolé par avance si ce sujet a déjà été évoqué…

Allez je tente de vous expliquer au mieux ma situation actuelle sans être trop long : en couple depuis 9ans avec une probable HPE (d’après mes petites recherches personnelles et témoignages) de nature introverti, tout vacille depuis plusieurs mois. C’est une artiste (l'écriture), avec un pouvoir empathique exacerbé, et puissant. Je pense donc être également dans la case hypersensible en mode extraverti, peu importe les petites lettres associées s’il y en a.
Cette relation a été fusionnelle, extraordinaire, sans calculer quoi que ce soit, en tentant de nous laisser notre espace vital, même si de son côté je sentais grandir un besoin de se (re)trouver plus profond. J’ai tenté au mieux d’être au près d’elle tout en lui laissant sa liberté d’action et de pensées. Mais un jour, l’élastique a pété quand elle a imaginé construire un peu plus ensemble je pense, elle a quitté l’appartement sans pouvoir expliquer son besoin de partir : cependant le fait d’avoir eu peu d’expérience sentimentale auparavant en ressortait, sans me le dire franchement, elle avait besoin de comparer, de voir ce qui se passait ailleurs.
Vient la phase 2e effet KissCool de mon côté : après des mois de souffrances émotionnelles terribles (year vive les hypersensibles dans ces moments-là lol), j’ai pu me recentrer sans trop de dégâts, grâce à ma passion pour l’accomplissement personnel et des outils sous la main que j’ai pu dégainer rapidement, j’en ressors très secoué et encore un peu fragile mais grandi. Gratituuuude.
Nous sommes donc séparés depuis un an, chacun vit de son côté : elle a décidé de vivre seule, mais le fait de me perdre de vue la terrorisait. Moi aussi je pense. J’ai donc validé le fait de se voir de temps en temps, ca me faisait du bien même si on fond de moi, je pense que ce n’était pas une bonne idée. Je nous sens connecté, on se nourri mutuellement. J’ai également décidé de la laisser tranquille, et de m’occuper de moi, pour de vrai. De tenter de voir d’autres femmes, mais sans résultat, je m’ennuyais dès les premières approches…
Pour être honnête, et un peu naïf, j’espérerai aussi qu’une fois son « travail sur soi » accompli on pourrait se retrouver, une fois sa location saisonnière terminée, c’est-à-dire fin Juin.
J’attendais de voir comment elle imaginait la suite de son côté, sans lui mettre la moindre pression : he ben c’était hier. Arrivé en pleurs chez moi, elle me dit que je suis la personne la plus importante de sa vie mais qu’elle ne peut pas vivre à nouveau avec moi pour l’instant, il lui faut encore du temps, se confronter à elle-même, sans savoir vraiment où elle va et que l’on se retrouvera un jour car nous sommes connectés. Elle a de nouveau peur de me perdre si je décide de refaire ma vie, ou bien que l’on ne se soit plus amis. J’ai l’impression d’entendre la même chose que l’année passée… Je suis à nouveau (trop?) compréhensif, empathique. Alors qu’elle a énormément grandi de son côté : la conscientisation de son côté n’est pas là.
Cette fois, impossible dans l’instant d’imaginer la voir, la rencontrer comme une simple « amie »… J'ai envie de tout couper, tourner la page.
Allez 3e effet KissCool pour moi même s’il est moins douloureux, car mieux préparé.

Je pense que certains se reconnaitront ; j’ai l’impression que tout est là, tout peut paraître parfait dans nos vies imparfaites d’hypersensibles, mais ça ne veut pas : l’alignement, le timing ne sont malheureusement pas là… Et évidemment le fait de ne pas retrouver sa belle, tout mon monde en pâti (tiens marrant, comme « empathie » lol): professionnel, amical, joie de vivre, etc…
Comme vous l’aurez sûrement compris, je sens qu’elle est mon âme sœur mais en même temps à 35ans j’ai aujourd’hui besoin de construire une relation plus durable, envie d’une famille, envie de ne plus attendre… Ce fameux lâcher-prise je le travaille assez souvent, d’ailleurs tout comme la méditation et le reiki : ils m’aident à me canaliser. Je tente d’écouter mon cœur et ma raison quand il faut. Mais avec ma petite expérience de vie, j’ai décidé d’écouter mon cœur de plus en plus car il me fait sentir que je suis avant tout vivant et un être sensible. Et les vibrations hautes m’aident à garder la tête hors de l’eau.

- Vous messieurs hypersensibles comment imaginer retrouver une autre âme sœur quand vous savez qu’elle est là et qu’il faut probablement être encore « plus patient »? Au détriment de notre bonheur du présent… Refaire « sa vie » avec quelqu’un d’autre et peut être un jour revoir votre ange revenir?

- Vous mesdemoiselles hypersensibles, avez-vous déjà vécu cette situation, des conseils à me donner? Comment ressentez-vous de l’intérieur cette fragilité et en même temps cette puissance émotionnelle que vous nous envoyez, qui nous font nous sentir si vivant (ou en décomposition)?

Désolé c’était un peu long et sûrement décousu… un grand merci pour m’avoir lu jusqu’au bout  Smile
Au grand plaisir de vous lire
- Laurent -
avatar
Mcgicdiver
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 35
Localisation : Cagnes-sur-Mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par fleurblanche le Lun 29 Mai 2017 - 20:06

Il y a quelques années, j’ai eu un contrat de quelques mois avec une boîte. Elle avait recruté tout un groupe de personnes extérieures, pour exécuter des tâches spécifiques. Nous étions donc un groupe de travail qui se réunissait régulièrement, sans être à proprement parler des employés de la boîte. Très vite, il est apparu aux autres membres du groupe qu’un homme du groupe et moi interagissions comme si nous étions liés depuis longtemps, alors qu’on ne se connaissait pas auparavant. C’était comme une complicité innée. On est devenus sujets de taquineries dans le groupe, et à la complicité s’est ajouté le sentiment amoureux.  Donc, nous avons développé un attachement l’un pour l’autre. Mais au moment d’entrer effectivement en relation, moi j’étais prête, lui non. Il était indécis. La complicité et les sentiments étaient réels, mais il était indécis et disait de lui laisser du temps. Les mois passaient. Il continuait à dire de lui laisser du temps. A la longue, c’est devenu une torture émotionnelle pour moi, et je me suis donné un délai. Si au bout de tel laps de temps il n’était toujours pas décidé, j’allais partir de l’avant. Ce laps de temps s’est écoulé, et je lui ai alors annoncé que je faisais une croix sur une éventuelle relation avec lui, et que j’allais aller de l’avant et qu’il ne me verrait plus. Il n’a pas bien accueilli ma décision, il en a été touché. Mais je n’étais pas prête à attendre indéfiniment une personne qui n’est pas prête. La souffrance émotionnelle était trop grande. On avait pris l’habitude de se voir de manière platonique, puisqu’on aimait la compagnie l’un de l’autre. Le sevrage a été dur. Des années ont passé, et comme on évolue à peu près dans les mêmes sphères professionnelles, il arrive que de temps en temps on se croise et à ces occasions, ceux qui nous connaissent séparément sont surpris de constater qu’il y a comme un lien évident entre nous (comme si on était un vieux couple ? ? ?). Parfois je me fais de la romance fiction et je me demande comment je réagirais si aujourd’hui il demandait à avoir une relation avec moi. La réponse est que je l’accueillerais avec des pincettes, car j’ai déjà expérimenté comment son côté indécis pouvait occasionner de la souffrance chez moi. Bref : c’est moi qui ne serait plus prête…

A l’occasion de cette relation ou plus tard, je ne sais plus, je me suis renseignée, documentée, sur le concept d’âme sœur. On dit beaucoup de choses sur les âmes sœurs. Une théorie est que l’on peut avoir plusieurs âmes sœurs. Car selon cette théorie, âme sœur ne rime pas forcément avec sentiment amoureux. Une âme sœur peut être quelqu’un qui nous complète en partie, quelqu’un qui nourrit certaines parties de nous. Ça peut-être un ami, un collègue, un camarade, un membre de la famille, etc. Ces âmes sœurs nous apportent quelque chose, mais l’on n’est pas forcément amoureux d’eux. Dans la relation que j’ai évoquée plus haut, il y avait le lien, et il y avait aussi le sentiment amoureux.

En réfléchissant sur les années antérieures, je me suis rendue compte que j’avais bien eu, au moins à 2 reprises, ce lien particulier sans sentiment amoureux. Puisque l’expression « âme sœur » a une connotation amoureuse, je me suis créé une nouvelle expression : « esprit frère »  Wink  .
J’ai donc eu des esprits frères. L’un d’eux, je l’ai rencontré le premier jour à la fac, devant un panneau d’affichage. Je ne sais plus lequel d’entre nous a demandé un renseignement à l’autre, mais la minute d’après, on causait comme si on s’était connu toute notre vie. Le lien qui nous unissait était si évident qu’il est devenu comme un fils adoptif pour mes parents. Et quand mes parents veulent me faire « entendre raison » sur quelque chose, ils l’appellent et lui disent « Va parler à ta sœur »… Le lien qui nous unit était évident pour tout le monde, de  même qu’il était évident que ce n’était pas du tout un lien amoureux. D’ailleurs, les quelques étudiants qui s’intéressaient à moi s’adressaient à lui pour le convaincre de plaider leur cause. Mon ami avait horreur de ça.

J’ai connu un 2ème esprit frère quelques années plus tard. Dans les 2 cas, ils étaient en couple, et leurs petites amies/conjointes ne voyaient pas en moi une rivale. Au contraire, quand elles avaient des problèmes avec mes esprits frères, elles me demandaient de jouer les arbitres. Je n’aimais pas ça car la tendance naturelle de ce type de lien, c’est de prendre fait et cause pour son esprit frère, au moins en public, même quand il a tort. Comme elles étaient aimées par mes esprits frères, comme par transitivité, j’avais moi aussi de l’affection pour elles.

Je vois dans tout ça la complexité des relations humaines. Il y a ainsi des gens avec lesquels on a un lien fort sans qu’il soit amoureux, et il y a les gens avec lesquels on a un lien fort et en même temps amoureux. Une variable de plus dans l'équation, c'est la capacité de celui/celle que l'on pense être son âme sœur à vivre en couple.

Il m’est arrivé par la suite de repérer de possibles esprits frères. Parfois, l’autre sent qu’il y a comme un lien, mais comme il ne comprend pas la nature de ce lien, il a peur et prend ses distances.

Pour en revenir à tes moutons, c’est toi seul qui sait ce que tu es capable de supporter, combien de temps, etc. Ce sont tes limites ou absence de limites personnelles. Moi j’ai décidé que je n’allais pas soupirer indéfiniment après lui, laissant ainsi le contrôle de ma vie entre ses mains. Ai-je eu tort ou raison de fermer la porte en refusant d’attendre ? Je n’en sais rien. Mais ce que je sais, c’est que ma souffrance était réelle et était devenue insupportable. Il fallait que je sorte de cette souffrance.

Je te souhaite bon courage et de trouver ton bonheur… Smile
avatar
fleurblanche
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3967
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 49
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par Mcgicdiver le Mar 30 Mai 2017 - 19:27

Bonjour Fleurblanche,
Merci pour ton récit très riche Very Happy : il me donne une autre perspective sur ce type de relations avec ces "esprits frères", terme que j'aime beaucoup tiens, je garde Wink Je te rejoins sur cette limite à la souffrance, qui ne doit pas dépasser le seuil du supportable... C'est mon cas.
Entre temps je suis allé voir une psy (tout à fait remarquable en passant : centre Cogito'Z) qui connait bien les hypersensibles, RDV pris surtout pour parler de ma manie de changer de boulot souvent, car je m'ennuie souvent dès que je ne suis plus en émulsion, et je commence à fatiguer : finalement elle a vite focalisé sur ma relation pas vraiment finie, car la souffrance première est surtout là. Et le sujet concernant son père est évoqué une fois mon récit conté.
Je me rend compte que ce n'est pas la première fois que son père revient, car elle a vu quelques praticiens divers (hypnothérapeute, soin Reiki) : je vais lui en parler à nouveau, si elle le désire pour creuser dans ce sens là.
En tout cas je me sens mieux depuis ce RDV (repris pour la semaine prochaine: je me sens guidé et en grande confiance) car indépendamment ce que doit sûrement travailler mon ex copine, j'ai du taff aussi de mon côté pour retrouver un peu plus mon "moi" que j'ai laissé de côté  Wink Gratituuuude
Merci encore Fleurblanche
avatar
Mcgicdiver
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 35
Localisation : Cagnes-sur-Mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par Lord Brett le Mar 30 Mai 2017 - 22:18

"nos vies imparfaites d’hypersensibles, mais ça ne veut pas : l’alignement, le timing ne sont malheureusement pas là"

Personne n'est parfait, hypersensible ou pas.

Pas besoin d'attendre, un alignement, un timing ou l'apparition de la pleine lune pour re-conquérir celle qui te fait planer.

Il faut être simple et naturel, oublier cette hypersensibilité et tout ce qui se greffe autour et vivre l'instant présent, je sais que que j'ai un peu la délicatesse d'une lame de caterpillar D9 en parlant de la sorte king , mais je sais, par expérience, qu'en amour on à beaucoup trop tendance à en faire trop et se retourner la tête pour pas grand chose, alors qu'il ne faut pas.
avatar
Lord Brett
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 120
Date d'inscription : 19/01/2015
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par ZenZ'elle le Jeu 1 Juin 2017 - 0:19

Bonjour Mcgicdiver,

Le titre de ton message sur le forum a capté toute mon attention, il m'a parlé, j'ai donc cliqué sans hésitation.La curiosité, l'envie de trouver des réponses sans doute, d'échanger pour mieux se décaler, pour trouver l'angle de vue adéquat permettant le recul nécessaire,... m'ont invité à te lire, à découvrir ton partage d'expérience.
Tout d'abord merci pour ce partage.Malgré toute la complexité de la situation et la manière de l'appréhender avec cette hypersensibilité émotionnelle, beaucoup de courage se dégage au travers de tes lignes.Il y a certes cette résistance que l'on peut ressentir, ce paradoxe, mais tu ne t'oublies pas, et tu sembles tout mettre en oeuvre pour garder ce recul nécessaire à la considération de toi même, en tant qu'être avec ses propres envies.Je suis assez admirative.
Tu es dans l'envie d'être de plus en plus à l'écoute de ton coeur, que dire si ce n'est : suis le.Je crois que globalement il est tant notre force que notre faiblesse, tout dépend du niveau où nous nous plaçons, mais il reste néanmoins notre guide quand on apprend à l'écouter très attentivement et que l'on peut se positionner, et ça demande beaucoup, juste en deça du tourbillon émotionnel qui certes peut s'avérer être porteur dans certains cas. (t'écrire me fait bien réfléchir dans le même temps, mode "double niveau" Wink ).

En ce qui me concerne, Celle, qui en 34 ans d'existence a perçu qui j'étais vraiment, vient il y a...(regard sur le calendrier car la notion du temps n'est plus la même) à peine 3 semaines (équivalent à des mois dans mon coeur) de me dire qu'elle mettait un terme à nos 2 ans de relation.Nous habitions ensemble, j'avais emménager dans son appartement, notre chez nous, et ce dans une autre région à 500km.J'ai laissé mes amis (enfin tout est relatif), mon appartement (vacant), je suis partie avec le minimum car j'avais l'Essenti'Elle.Ni elle, ni moi, (2 zébrettes que nous sommes) n'avons connu une relation aussi "simple" malgré toutes nos complexités et nos grands 8 émotionnels respectifs dans lesquels nous étions là pour chacune, une vraie "team" comme on disait.La compréhension, les valeurs, une honnêteté comme jamais et un respect à toutes épreuves comme on ne l'avait connu avant sur nos routes.L'apaisement, la sérenité totale dans le fait d'être comprise et perçue sans même parfois ne dire mot.Plus de justification, plus de "je dois trouver les mots adaptés pour que la personne comprenne éventuellement ce que je veux dire ou ressens", non, plus de tout ça.Un grand Ouf dans un bain de tendresse, une relation atypique, non conventionnelle (au-delà du fait que nous sommes 2 femmes et que c'était une première pour elle), une très grande complicité , un lien évident fort... et si fragile.Quelque chose d'à part mais finalement sans doute trop évident (paradoxe).

Mcgicdiver a écrit:
Cette relation a été fusionnelle, extraordinaire, sans calculer quoi que ce soit, en tentant de nous laisser notre espace vital, même si de son côté je sentais grandir un besoin de se (re)trouver plus profond. J’ai tenté au mieux d’être au près d’elle tout en lui laissant sa liberté d’action et de pensées.
Cette phrase m' a beaucoup parlé... .L'impression que tout coule sereinement, que tout va de soi, un respect mutuel et naturel des besoins de chaque être, la fluidité...

Mcgicdiver a écrit:
après des mois de souffrances émotionnelles terribles
euh...en plein dedans et oui c'est assez rude, vive les montagnes russes...

Mcgicdiver a écrit:
J’ai donc validé le fait de se voir de temps en temps, ca me faisait du bien même si on fond de moi, je pense que ce n’était pas une bonne idée. Je nous sens connecté, on se nourri mutuellement

Pour notre part nous maintenons le lien, nous ne nous voyons pas (distance géographique+un peu de temps nécessaire peut être) mais ce sont plusieurs sms par jour et un appel chaque soir.J'en ai besoin, certainement plus qu'elle qui se trouve être dans une protection émotionnelle envers tous,même si les premiers mots de la journée n'émanent pas de moi.Je ne sais si c'est vraiment la bonne solution et en même temps je ressens quelque chose de vital, surtout dans le fait qu'elle est l'unique personne à me connaître vraiment et me comprendre dans mon ensemble (l'inverse étant valable aussi).
Même si j'ai eu conservé une part d'espoir, aujourd'hui je me fais à l'idée aussi difficile qu'elle soit et je chasse par protection chaque souvenir qui s'invite à mon esprit, car je dois garder la force nécessaire pour faire face à tout ce que cette situation implique de près ou de loin (vente de mon appartement sans aucun bénéfice ce en même temps que la rupture, pas de travail, et 2 mois pour trouver une solution de relogement,...bref très galère).

Mcgicdiver a écrit:
Je pense que certains se reconnaitront ; j’ai l’impression que tout est là, tout peut paraître parfait dans nos vies imparfaites d’hypersensibles, mais ça ne veut pas : l’alignement, le timing ne sont malheureusement pas là… Et évidemment le fait de ne pas retrouver sa belle, tout mon monde en pâti (tiens marrant, comme « empathie » lol): professionnel, amical, joie de vivre, etc…
Comme vous l’aurez sûrement compris, je sens qu’elle est mon âme sœur

Oui, tout y est et.... ça ne veut pas.C'est peut être justement parce que tout y est, que tout semble "trop" parfait pour être vrai, "trop" atypique au final,peut être "trop" serein et "trop" vases communiquants à la fois, "trop" limpide aussi, "trop" complice pour être amour...que ça destabilise, fait peur  et que la fuite peut être l'issue ? ... .Libérateur et emprisonnant à la fois?... intense réflexion...

En tout cas je te souhaite du courage encore pour poursuivre ton avancée.
avatar
ZenZ'elle
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 31
Date d'inscription : 26/05/2017
Age : 35
Localisation : Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par lunaa le Jeu 1 Juin 2017 - 18:55

Zenz'elle, je ne sais pas pourquoi, je pensais que tu avais 25-26 ans.
C'est beau ce que tu as connu avec ton ex. l'évidence, genre, c'était lui, c'était moi et c'était suffisant, j'ai jamais connu à long terme. ça me rend bien triste quand j'y pense. Sad

lunaa
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 56
Date d'inscription : 25/05/2017
Age : 36
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par ZenZ'elle le Jeu 1 Juin 2017 - 23:07

Lunaa tu viens de me faire faire des économies, du coup j'ai repoussé le lifting à dans 8/9 ans Very Happy .
C'était la fluidité natur'elle, et elle me manque.

Sinon ne sois peut être pas triste de ce que tu n'as pas connu, mais heureuse de ce que tu ne connais pas encore, ce que tu as sans doute à découvrir.
avatar
ZenZ'elle
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 31
Date d'inscription : 26/05/2017
Age : 35
Localisation : Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par Godzilla le Jeu 1 Juin 2017 - 23:23

J'ai lu en diagonale, parce que c'est un sujet sensible pour moi... 10 ans avec "l'âme soeur" avant qu'elle ne s'envole vers de plus verts paturages (i.e un mec plus... moins...). Loin d'être un long fleuve tranquille, avec sa maladie les 4-5 dernières années, son passé douloureux, ma connerie aussi, souvent. Même des violences réciproques (rien de dramatique mais quand même...).
Pourtant je sais que rien n'égalera ces années à l'avenir, même si je retrouve quelqu'un (probabilité : 0,1 % ^^). Parce que oui c'était grand aussi, souvent.
Donc aujourd'hui je me pose la question. Est-ce que cela aurait été mieux de ne pas vivre cette histoire (ma seule, au demeurant ^^), et donc ne pas connaitre les tourments de l'après rupture (2 ans que ça dure quand même ^^) ?
Ou est-ce que continuer de végéter sans avoir connu l'amour avec un grand A m'aurait été "fatal" ? C'est une bonne question, mais je sais pas si je me remercie de me la poser ^^
avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2712
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 39
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par ZenZ'elle le Ven 2 Juin 2017 - 13:07

Godzilla,
Wouah 10 ans de relation, c'est beau.
J'imagine aussi que ça puisse être très douloureux...

J'entends dans tes questions, tout à fait compréhensibles : est-ce utile d'avoir des regrets ? et qu'est ce qui fait le plus souffrir ?... crois tu, et je me mets dedans aussi, que ça puisse être utile pour avancer que d'obtenir ces réponses ? perso j'ai un doute, même si on cherche à tout comprendre
Courage à toi en tout cas
avatar
ZenZ'elle
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 31
Date d'inscription : 26/05/2017
Age : 35
Localisation : Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par lunaa le Ven 2 Juin 2017 - 13:37

Moi, je pense qu'on a besoin d'obtenir certaines réponses à certaines questions mais le problème c'est que parfois, on se trompe de questions et du coup, on obtient les mauvaises réponses. Je ne sais pas si c'est clair. Rolling Eyes

lunaa
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 56
Date d'inscription : 25/05/2017
Age : 36
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par Godzilla le Ven 2 Juin 2017 - 13:55

@ZenZ'elle : je ne cherche en effet pas trop les réponses Smile Je te souhaite également du courage pour surmonter ta situation ! On dit que le temps... ... 'fin bon, faisons confiance à la sagesse populaire Very Happy

(Catharsis, pour celles et ceux qui n'ont pas peur de soigner le mal par le mal ^^):
avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2712
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 39
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par Mcgicdiver le Sam 3 Juin 2017 - 10:37

Bonjour ZenZ'elle,

Merci beaucoup pour tes mots justes, choisis, et d'avoir pris le temps de répondre, cela me fait du bien : ton récit résonne bien pour moi, je me sens à tes côtés tout en ayant ce sentiment d'être compris. On se comprend Wink
Houa quelle belle aventure de ton côté, malgré ces tourbillons émotionnels que tu décris, et que je connais bien.

ZenZ'elle a écrit:
Malgré toute la complexité de la situation et la manière de l'appréhender avec cette hypersensibilité émotionnelle, beaucoup de courage se dégage au travers de tes lignes.Il y a certes cette résistance que l'on peut ressentir, ce paradoxe, mais tu ne t'oublies pas, et tu sembles tout mettre en oeuvre pour garder ce recul nécessaire à la considération de toi même, en tant qu'être avec ses propres envies.Je suis assez admirative.
Merci. Une des mes forces et ressources actuelles résident je pense dans mon travail continu d'introspection : à l'époque pour m'améliorer dans ma profession de formateur technique (et mes deux passions : moniteur de plongée et animateur atelier magie-enfants) j'ai puisé dans différents domaines ces outils précieux pour mieux me connaître et garder un cap de vie Wink Je remercie aujourd'hui ce qui est en moi, ils m'ont aidé à mieux appréhender cette situation. Mais comme tu le dis très bien, et comme un outil classique, mal utilisés et au mauvais endroits ces outils ne sont pas efficaces voir même dangereux si on insiste... L'image qui me vient: utiliser un couteau à beurre pour enlever cette satanée vis qui ne veut pas sortir, parce que tu n'as rien d'autre sous la main, alors que ton coeur te dit  "Heu t'es gentil y a pas mal de doigts en fâcheuse posture autour, t'es sûr de toi?..." Laughing

ZenZ'elle a écrit:
Je ne sais si c'est vraiment la bonne solution et en même temps je ressens quelque chose de vital, surtout dans le fait qu'elle est l'unique personne à me connaître vraiment et me comprendre dans mon ensemble (l'inverse étant valable aussi).
Idem dans ce que je ressens : l'unique être à te connaître mieux que personne (même mieux que toi même lol) et inversement. Et donc la peur de quitter, et de ne pas retrouver... Je comprends un peu mieux aujourd'hui cette notion de disharmonie dans laquelle un des deux réalise cet effort supplémentaire pour garder à flot ce bateau qui prend l'eau et qui coule tout doucement : un écope et l'autre peut regarder faire car c'est "confortable". Souvent de manière inconsciente évidemment, car dans nos cas, si les deux ont une empathie assez forte : ils tentent de ne pas faire de mal à l'autre quoiqu'il arrive. Et ca tourne en boucle, l'un des deux s'épuise inlassablement à écoper alors que ca fuit de partout et l'autre ne sachant pas trop quoi faire sait également que la situation n'est pas géniale, mais est contente de voir qu'elle n'est pas seule... A l'époque où on était unis dans la joie intense, on bascule alors unis dans une douleur silencieuse. Cette interprétation m'appartient, et peut ne pas correspondre à ta situation évidemment   Wink

ZenZ'elle a écrit:
Oui, tout y est et.... ça ne veut pas.C'est peut être justement parce que tout y est, que tout semble "trop" parfait pour être vrai, "trop" atypique au final,peut être "trop" serein et "trop" vases communiquants à la fois, "trop" limpide aussi, "trop" complice pour être amour...que ça destabilise, fait peur  et que la fuite peut être l'issue ? ... .Libérateur et emprisonnant à la fois?... intense réflexion...
Je te rejoins : cet ascenseur émotionnel qui nous quitte rarement et les "trop" qui s'insèrent partout...

Merci encore ZenZ'elle Smile
As tu pu retrouver des pistes pour un boulot et logement?
avatar
Mcgicdiver
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 35
Localisation : Cagnes-sur-Mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par Mcgicdiver le Sam 3 Juin 2017 - 11:56

Bonjour Godzilla,

Godzilla a écrit:
Donc aujourd'hui je me pose la question. Est-ce que cela aurait été mieux de ne pas vivre cette histoire (ma seule, au demeurant ^^), et donc ne pas connaitre les tourments de l'après rupture (2 ans que ça dure quand même ^^) ?
Ou est-ce que continuer de végéter sans avoir connu l'amour avec un grand A m'aurait été "fatal" ? C'est une bonne question, mais je sais pas si je me remercie de me la poser ^^

Malgré mon questionnement de départ, je crois que rapidement toutes vos réponses ont eu une résonance rapide de mon côté, et la tienne également: même si tout comme ZenZ'elle, cette période est affreuse émotionnellement parlant, je ne regrette rien de ce que j'ai vécu avec elle : cette relation m'a rendu vivant pendant ces 10 années. J'imagine que c'est également ton cas d’après tes propos. Et que c'était "grand" : tu as probablement grandi je pense dans ce parcours  Very Happy J'adore cette phrase de Nelson Mandela : "Sois je gagne, sois j'apprends".
Pour tenter de prendre ce recul, un peu de travail sur soi est nécessaire mais c'est tellement gratifiant. Cela permet de mettre le doigt sur nos "failles" émotionnelles et que cet amour tant recherché chez l'autre, vient compenser ce qui peut nous manquer plus profondément. Un voyage un peu plus intérieur est nécessaire.
J'ai envie de te proposer une piste qui n'est pas si simple mais prend tellement de sens une fois conscientisée : prendre soin de soi, pour de vrai. C'est magique Smile
Se sentir plus éveillé, ancré à la vie et s'aimer un peu plus chaque jour.
Au plaisir Godzilla
avatar
Mcgicdiver
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 35
Localisation : Cagnes-sur-Mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par lepetitprince le Sam 3 Juin 2017 - 17:46

disant que j'ai forcé son départ de mon âme sœur au moment ou j'ai perdu mon frère, , car je ne pouvais pas vivre avec elle pour plusieurs raisons, et parmi ses raisons, je ne supportais pas l'intensité de mes sentiments, je crois que j'ai battu le record de ma vie en question d'amour. Après elle, plus rien ne me fait peur, et je sais que jamais je ne vivrais une intensité égale , une sorte de conviction intérieure , teinté d'une peur de cet Amour infini, elle est irremplaçable, le pire que je n'arrive pas a comprendre pourquoi, elle est peut être normale pour les autres, mais pour moi, elle est simplement magique, mème après tant d'années, le temps a effacé toutes ces femmes de ma mémoire émotionnelle, mais elle, elle est la, en moi, et le temps m'a prouvé avec une preuve par récurrence qu'elle le seras toujours.
avatar
lepetitprince
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 108
Date d'inscription : 19/07/2012
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par Bulle de Puce le Sam 3 Juin 2017 - 18:33

en resonnance avec ce que vous ecrivez tous... Merci.
avatar
Bulle de Puce
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 162
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 50
Localisation : délocalisée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par Godzilla le Sam 3 Juin 2017 - 18:55

@Mcgicdiver : j'ai rien à ajouter, simplement que ta réponse est... pffft j'ai pas le mot... belle Smile Tu es sur la bonne voie, bon courage pour la suite !
avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2712
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 39
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Sam 3 Juin 2017 - 20:51

Merci pour le partage. Je vous aime les "trop" ceci ou "trop" cela. Love.
avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 210
Date d'inscription : 21/04/2016
Localisation : Fôrêt enchantée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par Phaco le Dim 4 Juin 2017 - 8:42

Bonjour
Avec le temps la douleur ne s'estompe pas toujours, j'en suis la preuve vivante. Par contre j'apprends péniblement à vivre avec.
Cet homme m'a fait grandir émotionnellement parlant , il est comme mon oxygène, toujours présent et essentiel. C'est bien pour ça que son départ, il y a un an de ça, m'a littéralement dévastée .
Aujourd'hui j'ai pris la décision de partir vivre à l'autre bout du monde pour essayer de prendre de la distance. Très sincèrement je ne suis pas persuadée que cela suffise mais d'après ma psy ça me fera du bien.
Ça me fait souffrir d'imaginer d'être loin de lui et en même temps je me dis que je ne saurais jamais plus autant souffrir après. La suite de mon existence ne peut qu'être meilleure.
Peut-être est-ce cela une facette de l'amour finalement , une épreuve qui rend tout le reste plus beau mais pas toujours au moment où l'on si attend.

Axelle

Phaco
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 03/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par lunaa le Dim 4 Juin 2017 - 9:09

Moi, je pense qu'avec le temps, la douleur diminue si tout est clair...mais un an, si c'était vraiment, ta grande histoire, c'est pas non plus des masses, et ce, même si ça paraît long. Je pense que ce qui peut faire du bien, c'est la nouveauté, la découverte d'autre chose. Partir n'effacera pas l'être aimé, ça c'est sûr, mais au moins, là ù tu seras, rien ne te renverras à lui :-) Courage

lunaa
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 56
Date d'inscription : 25/05/2017
Age : 36
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par Phaco le Dim 4 Juin 2017 - 20:39

Merci, en effet peut-être n'ai je pas encore suffisamment de recul pour laisser les choses s'estomper d'elles-même. Je crois que le fait de savoir si la douleur va partir ou non est encore plus angoissant que la douleur seule.

Phaco
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 03/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par Lord Brett le Dim 4 Juin 2017 - 21:34

Pour avoir été très longtemps victime de mon hypersensibilité, j'ai toujours trouvé pendant cette période que je n'étais pas "vraiment" moi, surtout pour la façon de parler et de s'exprimer et en général pour vivre.

Alors en amour, comment être en accord avec une autre personne si on ne l'est pas avec soi-même.

J'ai rencontré, il y a quelques temps une fille géniale (le grand amour de ma vie), elle est canon, très extravertie mais à aussi ses défauts, ben ouais aussi elle est hypersensible, elle est tombé très vite amoureuse de moi, on est parti sur des choses très intenses et compliquées (moi aussi dans l'histoire, je me suis laissé emporté par mes sentiments et moi qui croyait être définitivement débarrassé de mon hypersensibilité) et rapidement on est arrivé à la rupture, pourtant on s'adorent par dessus tout et façon de penser, d'agir et de vivre on se ressemble comme deux gouttes d'eau...

La rupture à été une douche glacée, mais dans l'histoire, je ne peux m'en prendre qu'à moi-même, et depuis je me suis repris en main comme jamais, même si j'ai encore des efforts à accomplir, je sais que quand elle va me revoir, je pourrais la récupérer, mais je sais très bien que je n'aurais pas droit à 50 essais car elle habite très loin...

Mais si j'arrive à la faire venir chez moi ne serait-ce qu'un week-end, voir pour des vacances et que l'on va engager une relation sur le long terme, çà voudra dire que je n'aurais pas fait ces efforts en vain et çà ne pourra que l'encourager à devenir plus forte et à vaincre elle-aussi son son hypersensibilité car elle à du caractère et de la volonté.

Tout çà pour dire qu'il ne faut jamais baisser les bras et que ce que l'on vit n'est pas du au hasard mais bien parce c'est nous et nous seuls qui avons décider de choisir ce que l'on veut vivre.
avatar
Lord Brett
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 120
Date d'inscription : 19/01/2015
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par Mcgicdiver le Dim 18 Juin 2017 - 9:49

Lord Brett a écrit:

Tout çà pour dire qu'il ne faut jamais baisser les bras et que ce que l'on vit n'est pas du au hasard mais bien parce c'est nous et nous seuls qui avons décider de choisir ce que l'on veut vivre.

Merci Lord Brett pour avoir parlé de ton expérience et tes mots qui résonnent juste, pour moi Smile Il est clair que pour les plus spirituels d'entre nous, on comprend vite que rien n'est dû au hasard, même dans ces situations. Et que ces choix nous appartiennent; en les assumant c'est moins douloureux Wink
Au plaisir Lord Brett
avatar
Mcgicdiver
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 35
Localisation : Cagnes-sur-Mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couple hypersensible : tu es mon âme sœur, mais je dois partir…

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum