Gerer la rupture pour un Zebre.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par ElZebrito le Mer 17 Mai 2017 - 13:00

Je cherche des conseils ici sur comment gerer une rupture dans "notre" cas special d'hypersensibilité.

Je me suis decouvert HP apres cette rupture, et quand je lis les bouquins sur le sujet, je comprends tout a fait ce qui s'est passé en moi pendant cette periode, et je sais tres bien ce qui a amené a la rupture (i.e. un masque que je m'etais cree pour qu'elle ne rejete pas le "vrai moi") ne reviendra jamais.
Ce qui d'un côté est cool, j'en ai appris beaucoup, et de l'autre est triste, car elle ne connais absolument pas le "vrai moi" et j'ai gaché une chance avec quelqu'un qui resonne vraiment en moi.

Juste comment ce qui d'entre vous on connu un amour vraiment intense, et reciproque, gerent la descente brutale de l'apres rupture et de la perte de l'etre cher ?
J'ai pas l'impression que les methodes pour les NP aident vraiment pour moi.

Un peu de background en spoiler
Spoiler:

- J'ai eu plusieurs relations de 1-2 ans, pas souvent celibataire depuis 5 ans, je cherchais un complement en l'autre plus qu'une partenaire
- Je rencontre une fille avec qui ca fait un enorme Boom reciproque, le lendemain elle disait deja a ses parents qu'elle avait les papillons dans le ventre, et moi aussi.
- 3 premiers mois hyper intenses, a base de beaucoup de voyages, grosse complementarité, les premieres semaines on les passait a trouver les points qu'on a pas en commun, le compte de fees, sur tout les plans (physique, emotionnel, gouts, attentes de la vie du travail des relations ...), amour avec un grand A comme je ne l'avais jamais ressenti.
- Noel chez moi, meilleure semaine de ma vie, meilleur voyage pour elle, elle me dit qu'elle m'aime et je lui dit que c'est reciproque, on fait des plans pour les prochaines annees, on se dit toujours que tout va tres vite, nos amis nous disent que ca va trop vite, mais on s'en fout on est heureux, pour nos 5 mois on se dit "ah enfin 5 mois maintenant ca parrait raisonnable d'etre aussi fou".
- Apres ca, je deviens plus needy suite a une crise perso (depart d'amis, taf qui me renouvelle pas) alors qu'elle a vraiment besoin de beaucoup d'espace perso, et qu'elle a du mal avec les emotions et a peur de s'engager, et que ca devient trop intense pour elle tout ces plans du futur. Je fais de plus en plus de plans pour "la garder" et j'arrive pas a voir que je l'etouffe.
- 3 mois de up&down, ou on repete le schema: elle fait une crise, "c'est trop serieux j'ai peur" on la resout, et elle s'engage encore plus apres (par peur ? deni ? ...)
- Puis fin mars, elle me dis qu'elle veut une pause, j'apprends le lendemain par ses amies que c'etait une rupture, et on passe un mois tres difficile entre moi qui ai besoin d'explications et elle d'espace, j'en ai pleuré tous les jours.
- fin Avril, on arrive a se parler, et elle me dit qu'elle etait dans le deni (de faire plein de pas "vers moi"), qu'elle se sent pas d'avoir une relation serieuse, qu'elle a pas le temps (son emploi du temps est ouf cette annee), que c'etait trop intense pour elle.
- Mais elle me dit aussi que n'importe quelle fille serrait hyper chanceuse de m'avoir comme copain, que c'est etrange car on a vraiment toute la "checklist" pour etre le couple parfait, ce que tous nos amis nous repetaient , mais qu'elle est mieux seule.
Cette discussion c'est tellement bien passé, 2h a parler de ca mais aussi de tout et de rien, qu'elle me manque encore plus apres.
Elle part au pays fin juin et reviens mi septembre a Madrid.

J'ai un sentiment de gachis enorme, de laisser filer une partie de moi, et bien que j'ai rencontré d'autres filles depuis, et que je suis en espece de relation a distance avec une autre, j'arrive pas a la laisser partir dans ma tête. Elle est loin d'etre parfaite, mais j'ai ce sentiment dans le bide que c'est celle qui va partager un long pan de ma vie et que j'ai vraiment gaché un truc "unique" en me trouvant trop tard.
Des que je suis avec un autre, ca a l'air fade en comparaison.
On ne s'est pas reparlé depuis 3 semaines, je compte pas relancer le contact, il n'ya plus le temps et je sais qu'elle en a pas envie, mais j'ai vraiment du mal a tourner la page a 100%.
ElZebrito
ElZebrito

Messages : 96
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 30
Localisation : Madrid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par L'homme qui Sait le Mer 17 Mai 2017 - 14:20

ElZebrito a écrit:Juste comment ce qui d'entre vous on connu un amour vraiment intense, et reciproque, gerent la descente brutale de l'apres rupture et de la perte de l'etre cher ?
J'ai pas l'impression que les methodes pour les NP aident vraiment pour moi.
Moi, personnellement, je bois beaucoup d'alcool Very Happy
Sinon je réfléchis trop pour rien.

Au-delà de ça, ces situations ne sont faciles pour personne. Il faut oublier que t'es un zèbre, arrêter de croire que le fait que t'aies telle ou telle capacité change quoi que ce soit.


Et après avoir fait une bonne crise d'angoisse avec des sanglots nerveux pendant plusieurs heures, normalement ton cerveau est apte à s'ouvrir : il faut alors réfléchir + en profondeur :
- Sur l'instant présent,
- Sur ce qui est vraiment important dans le vie,
- Sur l'échec : on gâche tous quelque chose un jour ou l'autre, on passe tous à côté de quelque chose. Chaque jour tu passes à côté de quelque chose ! Et tu ne sauras jamais juger si, à l'avenir, ça aurait été mieux ou pas de ne pas passer à côté. Dans le doute, il vaut mieux se satisfaire de sa situation présente que de fantasmer sur un avenir qui n'existe même pas...
L'homme qui Sait
L'homme qui Sait

Messages : 672
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 32
Localisation : Rôde autour de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par ElZebrito le Mer 17 Mai 2017 - 14:41

Il faut oublier que t'es un zèbre, arrêter de croire que le fait que t'aies telle ou telle capacité change quoi que ce soit.

En fait c'est clairement le fait d'avoir été Zebre sans le savoir qui ont poussé a la rupture, car je cherchais a cacher cette difference que je sentais en moi par tout les moyens, un masque avec les autres, et un bien bien plus fort avec elle. Et ce masque etait vraiment a l'opposé de ma personnalité, le plus loin possible de qui je suis.
Alors qu'au debut j'en avais pas avec elle, au contraire je montrais tout, plus qu'aux autres, et elle etait folle de moi.
Du coup elle a cru que le debut etait un masque, et que l'apres etait mon vrai moi, alors que c'est l'inverse. J'ai essayé de lui expliquer lors de notre discussion, sans trouver les bons mots, car j'ai "trouvé" le fait que je suis Zebre la semaine apres notre derniere interaction.

Donc pour moi ca a clairement été un facteur clef dans cette relation en particulier, a cause du mauvais timing.

Par contre pour ce qui est de la gestion de l'apres, j'ai pas mal lu, et beaucoup parlé avec des gens, et j'ai pas l'impression que ca marche vraiment pour moi.
D'ou le sens de ma question, si notre particularité emotionelle demande des reponses differenciés et qui marchent mieux que celles qui marchent pour les NP.

Dans le doute, il vaut mieux se satisfaire de sa situation présente que de fantasmer sur un avenir qui n'existe même pas...

C'est ce que je cherche a faire depuis 2 mois.
Mais je sais pas bien que j'ai enormement appris, que j'ai bien remis ma vie sur le bon chemin (recherche du boulot que je veux vraiment faire au lieu de l'actuel, plein d'amis, plusieurs flirts, une dont je sais qu'elle tombe amoureuse, un voyage de 2 mois prevu ...) j'ai vraiment l'impression que la vie a perdu de son sel.

En plus du choc de la rupture, il y a eu le choc enorme de voir que ma vision de la vie etait a travers le prisme unique de mon masque que je m'etais cree. J'ai du tout desconstruire et reconstruire a l'interieur de moi, avant de realiser qui je suis vraiment sous ce masque.
J'ai essayé par le passé de detruire qui je suis vraiment au dessous de ce masque et parfois mon vrai moi ressortais mais de facon distordue (arrogance, jugement, besoin d'affection ...).
Je croyais qu'une fois cette realisation ""terminée", j'allais pouvoir tourner sereinement la page, mais je me rends compte que j'ai vraiment du mal.
ElZebrito
ElZebrito

Messages : 96
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 30
Localisation : Madrid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par L'homme qui Sait le Mer 17 Mai 2017 - 15:43

Bah écoute. Bienvenue, dans le monde des zèbres hahaha

Ce que tu racontes est très commun, tu t'en rends bien compte ?

J'aimerais tellement développer ce que j'en pense pour essayer de t'aider, mais, malheureusement, c'est le genre de sujet qu'on ne peut avancer que de vive-voix Wink
L'homme qui Sait
L'homme qui Sait

Messages : 672
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 32
Localisation : Rôde autour de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par Invité le Mer 17 Mai 2017 - 15:56

Bonjour,
On est comme tout le monde quand on vit une rupture, cela passe par un deuil, il m'a fallu plusieurs mois pour me remettre d'une histoire. Je pensais faire ma vie avec lui. A cette époque je ne savais pas que j'étais cerveau droit, et mes débordements émotionnels faisaient et font encore l'effet d'une bombe. Il est parti parce que cela lui faisait peur, c'est tout récemment que j'ai compris le pourquoi de la situation. C'était il y a 10 ans, depuis j'ai refait ma vie. On met du temps émotionnellement à se remettre surtout si c'était très fusionnel et qu'on avait l'autre dans la peau et l'âme. Bien du courage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par -Benoit- le Mer 17 Mai 2017 - 18:49

Espère tu secrètement que ta dulcinée tombe par magie sur cette discussion et qu'elle comprenne ?

Il y a deux aspects qui parfois se contre-disent : le verbal, et le non verbal. Les mots et le feeling.
Prenez les deux, secouez, mettez au four : rupture ...

Tu ne peux pas aimer une fille qui ne sait pas où elle en est. Peut être que vous devez tous les deux faire votre chemin, apprendre chacun de votre côté, quitte à vous retrouver plus tard.

Je comprends ta sensation de gâchis et je compatis de tout coeur.

Cependant, ne lutte pas trop, essaie d'accepter la situation telle qu'elle est, et d'y trouver du positif.

Telle est la vie , des hauts et des bas, des moments merveilleux, qui parfois cessent brutalement, tel un doux rêve auquel on aurait été arraché, où l'on voudrait se forcer à se rendormir en espérant revenir dans ce rêve. Mais helas, ce n'est pas possible.
Plus on passe de temps à ressasser le passé, plus on se détruit. Ce n'est pas constructif.
Sois pragmatiques, tu ne peux pas controler quoi que ce soit. Face à la fatalité, il faut sourire

Parfois, quand on perd, on gagne I love you
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 971
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 27
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par ElZebrito le Jeu 18 Mai 2017 - 9:20

Espère tu secrètement que ta dulcinée tombe par magie sur cette discussion et qu'elle comprenne ?

Pour le coup non, et de toute facon elle parle pas francais ^^
J'aimerais lui expliquer mais je sais que ca ne changera rien, surtout en ce moment ou elle est hyper occupée et n'a pas de temps pour quoique ce soit.
En vrai ce que je voudrais, c'est qu'elle passe juste du temps avec moi pour voir qui je suis, apprendre a connaitre le "vrai moi" et decider si c'est ce qu'elle veut ou pas, pas rester sur cette fausse image de moi que je lui avait donné et qui l'a épuisée. Je veux pas de la relation d'avant, elle est finie, mais je veux encore cette fille.

Peut être que vous devez tous les deux faire votre chemin, apprendre chacun de votre côté, quitte à vous retrouver plus tard.

C'est ce qui se passe en ce moment, et j'ai le pressentiment qu'on va se retrouver plus tard.
Mais en meme temps je veux pas que ce pressentiment devienne un objectif ou que je fasse des choix de vies en fonction de ca, je veux faire des choix pour moi et pas en fonction d'elle.
Car meme si je le sens au fond de moi, rationellement les chances sont trop faibles pour parrier dessus, tellement de choses peuvent se passer d'ici mi septembre.

Cependant, ne lutte pas trop, essaie d'accepter la situation telle qu'elle est, et d'y trouver du positif.

En fait c'est ce que je fais, j'accepte qu'on est plus ensemble, je refait ma vie et elle la sienne, et j'ai plein de positif de la rupture, j'ai decouvert ce qui "clochait" en moi, je me suis bien plus ouvert aux autres, et plein d'autres choses.
Mais en meme temps ca ne suffit pas a faire passer l'absence, meme quand je suis avec quelqu'un d'autre, ni ce sentiment de gachis. Je n'ai plus le sourrire stupide collé sur ma face tous les matins comme avant, et ca me manque. J'ai plus toutes les discussions qu'on avait, et les amis ne comblent pas ca non plus.

Je sais que la vie est longue, mais j'ai peur que je ne retrouverais jamais cette flamme avec la meme intensité.
C'est pour ca que je viens ici demander si pour les hypersensibles, il y a des methodes autres que "ca va passer" pour tourner la page, car pour le moment le reste aide en surface mais ne change pas en profondeur. Ca fait deja 2 mois, et meme si j'avance parfois, au fond de moi je suis toujours pas pret a passer la page a 100% et laisser cette histoire derriere.
ElZebrito
ElZebrito

Messages : 96
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 30
Localisation : Madrid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par -Benoit- le Jeu 18 Mai 2017 - 19:08

Bon, c'est pas trop mal, tu t'en tires bien Wink Je vois que tu apprends beaucoup, et vite .
Ne perds pas ta curiosité Wink
Peut être que ce manque pèse énormément, mais au moins il te sert de repère.
Si jamais tu t'obstinais à vouloir la récupérer, n'oublies pas de te mettre à sa place.
Tu cherches à provoquer chez elle une pensée du genre "il me manque, pourquoi je me mets autant de batons dans les roues ? Comment mieux le connaitre ? Quand est-ce que je vais le revoir ?"  Et bien sûr on veut éviter les "Je me suis complètement planté, je suis trop conne, j'ai pas de temps à perdre avec ce mec !"
Cool
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 971
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 27
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par ElZebrito le Ven 19 Mai 2017 - 10:12

Apprendre n'a jamais été le probleme, interioriser et que l'inconscient fasse le taf ca par contre c'est bien trop long.

Si jamais tu t'obstinais à vouloir la récupérer, n'oublies pas de te mettre à sa place.

C'est ce que je fais maintenant, en gros elle est trop occupée, dans 10 jours elle doit rendre son memoire donc elle a ni le temps ni la tête a penser a ce genre de truc.
Mais je pense vraiment que sans la revoir, jamais ces pensées vont se mettre dans sa tête, elle est tres "aller vers l'avant" et ne pense pas au passé, elle a tourné la page tres tres vite.

Mais clairement je suis sur que dans sa tete c'est pas "j'ai pas de temps a perdre avec lui" car je sais qu'elle m'estime beaucoup, c'est plus un probleme de disponibilité temporelle et emotionnelle couplé a mon ancien masque qui a fait s'ecrouler la relation, plus qu'une incompatibilité entre les deux personnes. Car la compatibilité n'est pas revée, on le sent tous les deux, et encore aujourd'hui.

Le vrai but, conscient et rationnel, pour moi c'est pas de la recuperer c'est de tourner la page, mais mon inconscient me dit par tout les moyens possible de la recuperer. Difficile de faire la part des choses entre savoir si c'est par manque pur, ou si c'est parce que mon instinct sait mieux que moi que si en fait c'est celle qu'il me faut.

Hier je l'ai croisé par hasard sur mon chemin pour la premiere fois en un mois, on a échangé des banalités car elle était avec une pote a elle, sur le moment ca allait mais bordel le choc emotionnel apres a pas été evident.
J'ai pas l'impression qu'on a rompu depuis 2 mois mais depuis une vie entiere, pas que ca a jamais existé mais presque, comme un reve, une parenthese.

Bref, pas evident d'aller de l'avant quand ton inconscient te crie "c'est une betise vous avez pas tout vecu ce que vous avez a vivre", et que mon rationnel me dit "elle est pas dispo pour le moment, elle le sera peut-etre jamais, tu peux pas l'attendre, faut avancer". Du coup je fais ce que rationellement je dois faire, mais je me sens pas mieux en le faisant.
ElZebrito
ElZebrito

Messages : 96
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 30
Localisation : Madrid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par -Benoit- le Sam 20 Mai 2017 - 18:15

On ne se sent bien que si le rationnel et l'émotionnel sont d'accord.
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 971
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 27
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par ElZebrito le Lun 22 Mai 2017 - 16:03

Ca c'est certain, mais bon le fait est que ce n'est pas le cas actuellement.
J'ai un peu du mal a voir ou aller, je me suis mis dans deux autres relations un peu etranges la:

- Une zebre que j'ai "diagnostiquee", on a un super feeling, on peut parler pendant des heures, bonne complementarite' physique aussi et intellectuellement c'est vraiment interessant, mais elle s'en va dans 4 jours

- Une "semi relation" de sex friends a distance, qui doute entre son ex, moi, et rester seule. Il essaye de la manipuler et lui fait du chantage affectif, et c'etait pret de marcher.

Du coup mes relations qui m'aident (-aient) s'etiolent et je ne supporte pas etre seul. Que ce soit sur le plan physique, j'ai une libido tres developpee et m'en passer pendant plus d'un mois est inenvisageable, comme sur le plan emotionnel ou je me nourrit beaucoup des relations, qu'elles soient "serieuses" ou sans avenir.

Je m'ennuie trop quand je suis seul en fait je me rends compte, et j'ai peur de chercher des gens et de me convaincre qu'il me faut une relation pour pas etre seul,serieuse ou non, alors que, sans pretention, j'ai pas trop de difficultes a connecter avec les membres du sexe oppose'.
Ca rends le fait de gerer la rupture plus difficile, et a chaque fois que je la croise (vendredi soir encore ...) mon niveau emotionnel explose et j'ai du mal a le contenir apres.

Bref partage entre le fait de rester seul, avec toute la souffrance emotionnelle, et physique (surtout ...), et le fait de retourner chercher des relations serieuses ou non pour me changer les idees et aussi passer du bon temps.
pour le moment, aucun des deux n'a vraiment fait le taf, ni ne m'a permi de ne pas avoir cette sensation du "ca va re-marcher entre nous car tout pointe vers ca ... pour dans 3 mois" alors que bon c'est du pipeau personne peut prevoir 3 mois a l'avance.
ElZebrito
ElZebrito

Messages : 96
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 30
Localisation : Madrid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par -Benoit- le Lun 22 Mai 2017 - 23:06

Peut être que j'en ai déjà parlé parci ou parlà sur le fofo...
->pense à avoir une bonne relation avec toi, avant de songer à avoir de bonnes relations avec les autres. Le "manque" que tu ressens, qu'il soit affectif, physique ou autre, ne fera que t'amener des relations peu durables ou toxiques...
-> regarde du côté du lâcher prise, y a des articles, des bouquins, des vidéos...
-> Tu t'en fous que la relation dure 3 mois ou pas, toute façon tu vois bien si le courant passe ou pas ...

99% des filles que je rencontre, mon cerveau les étudie en mode "scanner", et si je m'intéresse à certaines, je me fies à ce que je "vois" (ou ce que je crois voir) et je juge s'il peut y avoir un début de relation, et si cette relation va durer.

Or, en faisant ça, je suis dans ma tête, je ne suis pas dans l'émotionnel, je ne suis pas dans le vrai.

Pendant ce temps, je ne suis pas en train de créer un lien avec la personne.

En plus, inconsciemment, tu dois surement te dire "non , avec cette fille ça ne peut pas marcher / je ne veux pas que ça marche, puisque je suis toujours amoureux de l'autre" .

Après , je peux difficilement me mettre à ta place
-je ne suis pas amoureux en ce moment (même si y a des filles qui me plaisent bien mais ça s'arrête là... à cause de moi)
-Je m'entends suffisamment bien avec moi même, pour ne pas avoir de manque affectif, et pour ne pas avoir besoin d'une relation amoureuse , en fait. Même si , j'ai la sensation d'avoir une âme soeur qui m'attend quelque part, je ne suis pas non plus pressé de la retrouver... Smile

-Les "sex friend" me dégoutent complètement. Il faut vraiment que je sois amoureux de la personne pour qu'il se passe quelque chose, sinon c'est foutu.
On n'est pas tous fait pareil  alien

Ne mets pas la barre trop haut, prends ton temps Wink
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 971
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 27
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par ElZebrito le Mar 23 Mai 2017 - 11:29

->pense à avoir une bonne relation avec toi, avant de songer à avoir de bonnes relations avec les autres. Le "manque" que tu ressens, qu'il soit affectif, physique ou autre, ne fera que t'amener des relations peu durables ou toxiques...

Pour le moment j'ai eu "du bol" sur les relations longues je n'ai eu qu'une relation toxique, une que j'ai decidé d'arreter car je ne voyais plus de futur commun, et cette derniere ou j'ai juste crée un masque par peur du rejet de mon vrai moi, car c'etait trop precieux pour la perdre et que au final j'avais peur qu'elle voit qui je suis (ce que je ne savais pas a l'epoque).

La difference c'est que c'etait pas de l'amour patiemment construit comme j'ai eu auparavant, c'etait un coup de foudre reciproque et fusionnel, et il n'y a rien de plus fort et qui teste plus la personne que ca. Et j'ai bien peur aujourd'hui de l'unicité de la chose, car je veux revivre ces moments.
D'ou la peur de la perdre alors, et la peur de la "laisser partir" maintenant. Je sais qu'elle en a peur aussi, elle m'a dit depuis "c'etait trop intense, je suis pas prete a ca", mais que par peur de laisser une relation unique elle s'y etait accroché.
Maintenant dans son cerveau elle a appuyé sur la touche "off" car elle peut/veut pas gerer ca, et je pense pas que ca va changer prochainement. D'ou le cheminement perso qui doit se faire avec ce regret de "C'est probablement la bonne relation, mais faut qu'on soit bien avec nous meme d'abbord, mais je peux pas attendre un truc hypothetique"

Auparavant j'avais une bonne relation avec moi meme, que j'ai un peu perdu apres la relation toxique j'ai l'impression.
Le truc c'est que je marche a l'objectif. Je culpabilise quand je fais rien de "productif" et qui me fait grandir en tant que personne, meme pour un seul soir. C'est la ou les relations m'aident car elles me sortent de mon cerveau, etre avec quelqu'un m'appaise tout en provoquant des emotions, et je culpabilise pas quand je fais "rien" avec quelqu'un car je developpe une relation, qui sert donc un objectif.

Et ca, pour le coup, je sais pas comment etre appaisé avec moi meme, vu que mes objectifs perso ont tous changé quand j'ai realisé que je les faisais par attente sociale et non pas pour moi. La j'essaye de m'en fixer, mais je vois rien qui "stick" vraiment, c'est encore un peu dans tout les sens.

La "pression" affective vient evidement de la, c'est assez clair, et bon la litterature classique pour NP regorge de materiel dans le domaine, et je pense que c'est surrement pas le plus dur. Car dans le passé j'ai eu des periodes sans besoin d'affection, ou j'etais bien seul avec moi meme.
Par contre la pression physique vient d'autre part j'ai l'impression, ca vient surrement du rapport a la mort et a la peur du temps qui file si vite. Pour le coup c'est une autre paire de manche de travailler la dessus :p De plus cela cree une alteration du cerveau qui ne peut plus penser qu'a ca, et rien d'autre que l'intimité avec quelqu'un ne permet de relacher. C'est la ou les sex friends sont vraiment utiles, mais rares sont celles qui veulent vraiment que ca.

Par contre le scanner je l'ai totalement laissé tombé dans le cadre amoureux, c'est bien pour les relations pro et parfois pour les amicales, mais c'est un tue l'amour total.
Je le met en mode "on" apres un petit moment quand je pense que y'a le potentiel pour aller vers du serieux. Sinon ca fait un peu prophecie auto-realisatrice, et on ne laisse pas la place a la surprise.
ElZebrito
ElZebrito

Messages : 96
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 30
Localisation : Madrid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par lilili53 le Jeu 25 Mai 2017 - 20:11

Je me retrouve également dans tes messages. J'ai énormément de mal à me remettre de mes ruptures. Je m'emballe vite, c'est souvent passionnel et intense. Mais ça finit toujours par faiblir et arrive la rupture. Et voilà c'est le drame. Je m'étais tellement projetée que j'ai l'impression que mon monde s'écroule. L'autre devient tellement important pour moi en une très courte période, et au final ce n'est jamais réciproque. Enfin si ça l'est, mais pas au même degré que moi. Pas aussi vite, pas aussi fort. Et BAM, viens la désillusion.

Globalement, je mets longtemps à me remettre et à oublier. Mais quand je suis remise, rien ne me fait revenir en arrière. C'est catégorique. C'est soit blanc soit noir, jamais de nuances de gris. Sinon j'ai aussi une libido extrêmement développée (oui oui, une fille qui avoue ça en plus, scandaleux) et parfois c'est dur pour moi de rester seule. Mais pars du principe que même si tu juges que ça menera nul part, tant que ça t'apporte du bon et que tu ne regrettes pas, bah n'hésite pas. Ça ne fait de mal à personne (sauf si la légende qui dit qu'une personne meurt chaque fois que tu fais l'amour est vrai).

Bon trêve de plaisanterie. J'ai une petite astuce qui marche pour me remettre de quelqu'un plus rapidement. Essaye toujours, peut être que ça marchera avec toi. Alors, déjà dis toi que c'est fini. Vraiment fini. Que ça ne marchera plus jamais. Ça va être dur à accepter mais tu finiras par l'accepter. Ça coupe toute source d'espoir et tu peux enfin faire ton deuil. Après peut être qu'elle reviendra, peut être qu'elle est faite pour toi. Mais alors, quand ce moment arrivera, tu seras juste agréablement surpris. Et tu ne te jetteras pas sur elle tel un noyé qui vient de retrouver sa bouée de sauvetage. Des que tu fais le deuil complet, sans espérance, tu vis plus heureux. Je travaille énormément la dessus en tout cas. Diminuer mes attentes envers les autres, et analyser ce qu'ils m'apportent ! A espérer trop, on est souvent déçu Smile


lilili53

Messages : 30
Date d'inscription : 20/05/2017
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par lilili53 le Jeu 25 Mai 2017 - 20:13

Mais réfléchis aussi sur ton incapacité à rester seul. Que ce soit des relations éphémères ou non. Tu parles d'"ennui". Es-tu sur que tu ne combles pas un manque quelconque ?

lilili53

Messages : 30
Date d'inscription : 20/05/2017
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par Invité le Jeu 25 Mai 2017 - 20:54

Zebritude et vie amoureuse ratée semble aller de pair on dirait Crying or Very sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par ElZebrito le Ven 26 Mai 2017 - 8:47

lilili53 a écrit:Mais réfléchis aussi sur ton incapacité à rester seul. Que ce soit des relations éphémères ou non. Tu parles d'"ennui". Es-tu sur que tu ne combles pas un manque quelconque ?

C'est evident que je comble un manque par l'autre, et c'est assez classique HP ou NP de faire ca, au debut je croyais que c'etait juste un manque d'affection mais je pense plus que ca a voir avec le manque de "direction" dans la vie couplée a une peur de la mort.
L'ennui c'est le manque de challenge, intellectuel par exemple, j'ai l'impression que les journées se repetent un peu, et puis au taf je suis mis "au placard" jusqu'a la fin de mon contrat en aout donc ca aide pas vraiment.


lors, déjà dis toi que c'est fini. Vraiment fini. Que ça ne marchera plus jamais. Ça va être dur à accepter mais tu finiras par l'accepter. Ça coupe toute source d'espoir et tu peux enfin faire ton deuil.

Ca fait 2 mois que j'essaye de me mettre ca en tête, mais ca a du mal a rentrer.
Surtout vu qu'a chaque fois qu'on se croise (par hasard), je ressent toujours l'alchimie, et qu'elle me dit qu'on a toute la checklist du couple parfait mais que juste c'etait trop intense et qu'elle pouvait pas gerer ca et sa vie perso a la fois.

Zebritude et vie amoureuse ratée semble aller de pair on dirait

Je pense pas que ca soit une fatalité, ca la rends plus dure et il faut faire plus d'effort, mais je pense vraiment pas que ce soit une fatalité, on lit surtout ici les gens en recherche d'experiences ou d'aide, comme moi, et ca donne un prisme deformant de la realité. C'est comme dans les medias, on entends moins les bonnes nouvelles.
ElZebrito
ElZebrito

Messages : 96
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 30
Localisation : Madrid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par L'homme qui Sait le Ven 26 Mai 2017 - 19:55

sebraz a écrit:Zebritude et vie amoureuse ratée semble aller de pair on dirait Crying or Very sad
Tu remplaces "Zebritude" par "Humanité" et c'est correct.
L'homme qui Sait
L'homme qui Sait

Messages : 672
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 32
Localisation : Rôde autour de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par ManonD le Ven 26 Mai 2017 - 20:13

la rupture

ManonD

Messages : 71
Date d'inscription : 07/04/2017
Localisation : Longueuil Québec

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par Lord Brett le Ven 26 Mai 2017 - 21:35

L'amour est une chose simple.

Pas besoin de jouer de rôle ou de porter un masque (nous ne sommes pas au théâtre), il suffit simplement d'être soi et de porter ses couilles.

Faut oublier l'hypersensiblité, de partir dans des discours longs et compliqués : vivre heureux en couple ne doit pas devenir un casse-tête équivalent à résoudre l'équation de la relativité.

Oui j'ai eu tendance aussi à trop en faire en amour : on veut en aller trop vite, vivre plein de choses très intenses, là encore, il faut rester simple, demain je suis blindé de fric, je mange du caviar à louche tous les jours : forcément, je vais vite m'en lasser...

L'amour, c'est pareil, il faut vivre des choses simples, des fois plus pimentés, des fois çà sera pas bon, voit tu va vomir et tomber malade, mais faut jamais baisser les bras, surtout si on veut vivre le grand amour : le mariage en grandes pompes et la pièce montée géante...

Moi un garçon gourmand, mais pas du tout king king

Lord Brett
Lord Brett

Messages : 159
Date d'inscription : 19/01/2015
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par Invité le Lun 12 Juin 2017 - 10:32

Merci pour ton témoignage ElZebrito. 
C'est utile, moi je me sens exactement comme toi, le problème que moi, ça fait beaucoup plus longtemps....
Comment gère-tu tout cela? 
Moi, de plus, je suis anxieuse, donc pas facile. 
Quand tu dis "Je La croise etc', moi c'est exactement pareil et pour lui aussi. 
Je suis peut-être tombée sur des gens qui sont comme moi. 
Ps. Justement, je t'ai rajouté en ami, je voulais bien prendre le temps de tout lire. 
¡Gracias, amigo!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par Sherryn le Lun 12 Juin 2017 - 10:48

.


Dernière édition par Sherryn le Ven 21 Juil 2017 - 11:27, édité 1 fois
Sherryn
Sherryn

Messages : 133
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 32
Localisation : Lausanne, Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par ElZebrito le Lun 12 Juin 2017 - 11:05

Comment gère-tu tout cela?

Alors pour le moment, ca depends, beaucoup de hauts et de bas. J'ai actuellement une autre "semi-relation" a distance qui aide parfois, mais je me sens un peu vide en ce moment apres quelques semaines ou tout allait mieux.
En gros j'ai pas eu seulement le choc de la rupture a digerer, j'ai eu le choc de me decouvrir Zebre, et de debloquer tout ce que j'avais bloque de facon inconsciente dans mon cerveau. Du coup j'ai du remettre en doute absolument tout ce que je faisais. Donc je sais pas exactement ce qui vient de la rupture et ce qui vient de cette remise en cause.

J'ai arrete a peu pres toutes mes precedentes passes temps qui etaient au final energivores, qui m'occupaient l'esprit plus qu'autre chose, et qui ne m'aidaient pas a ressortir le meilleur de moi meme.
En ce moment, je sais pas trop quoi faire en cela que je ne me souviens plus de comment je vivais avant, et comment vivre seul sans avoir besoin de quelqu'un pour combler le manque. Pour le moment je rempli le manque avec des amis, meme si ca aide pas le manque physique.
Apres je sais que ca n'est que transitoire car mon contrat s'arrete, et je sais pas quel job je vais faire et surtout ou, et que c'est normal d'etre un peu perdu au milieu de tout ca, donc je me fais pas plus de soucis que ca pour le futur.

Pour ce qui est de la rupture en elle meme, j'oscille entre "elle me meritait pas" a "je retrouverais jamais ce sentiment" (et non pas une personne comme elle). Apres ma nature tres sociable fait que j'ai pas mal d'opportunitees, et decouvrir d'autres filles aide a passer le cap, meme si je suis hyper impatient.
Ce qui me fait le plus mal c'est pas ne plus l'avoir en copine, c'est de ne plus lui parler et d'avoir ete raye' aussi sec de sa vie, comme si on n'avait jamais existe', alors que pour moi ca comptait enormement, j'avais jamais eu de rupture aussi brutale et sans retour. Au niveau de l'estime de soi, se sentir comme une simple passade dans la vie de quelqu'un apres des sentiments aussi fort, c'est pas evident.

Donc la pour le moment je peux pas vraiment donner de conseil vu que je suis un peu perdu, mais je sais que c'est passager (c'est deja ca).
ElZebrito
ElZebrito

Messages : 96
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 30
Localisation : Madrid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par -Benoit- le Lun 12 Juin 2017 - 11:26

En attendant, mon rêve de fonder une famille est bien enterré, je me dis que je me ferai ma famille avec des animaux, eux au moins ils me trahiront pas.

Evidemment, ce n'est qu'une piste, ce n'est pas la vérité .
Trahison ? => psychologies => blessures typiques => rejet, abandon, trahison (c'est les 3 grands classiques)

Méthode pour s'autoriser à tomber amoureuse ? Taper "blessure trahison" sur youtube ou google Wink

Les gens , des fois, ils ont des problèmes, mais ils cherchent pas comment les résoudre. Du coup, bah ils ne trouvent pas de solution cat
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 971
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 27
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par Invité le Lun 12 Juin 2017 - 11:42

Merci ElZbrito. 
Moi je suis Par contre complètement bloquée. 
Je le suis faite virer car j'avais des crises hystériques et je ne savais rien du tout de mon vrai état de santé, fichons une sale étiquette, et du problème. Maintenant, je sais ce que  je sais ce qui me faisiati disjoncter... 
et en plus, petit à petit je me retrouve dans beaucoup de caractéristiques des gens présents ici. 
C'est peut-être un peu simplet de faire le lien, mais bon, tu vois des coïncidences ici, y en a. 

Pourtant, j'ai essayé, pendant ces années, Mais Je n'ai jamais trouvé une personne pareille, meme au niveau physique, nada car c'est cette personne que je voudrais, donc je me pose des questions. J'ai même vu des psy. 
Sans succès. 

Moi aussi, il ne me parle plus depuis que j'ai eu l'occasion de tout lui dire. Disparu. Des fois l'angoisse, des fois j'espère même qu'il trouvé une copine. Et après je me dis, Mais que racontes-tu? Avant au moins, j'avais de ces nouvelles et ça me donnait de l'air...

Enfin bon, merci pour tes témoignages, merci à tous.
Car vous lire m'aide à le dire que je ne suis pas complètement folle, Mais il y en a qui souffrent comme moi. 
J'espère que au moins mon anxiété sera calmée, il y a des fois où c'est vraiment dur, c'est une vraie maladie et tu souffres autant.
Merci de me montrer qu'il y a des personnes comme toi qui ne simplifient pas ces "épreuves" comme conneries.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par Bulle de Puce le Lun 12 Juin 2017 - 13:34

Hello Clair de Lune
Peut être est-ce que tu trouveras quelques pistes de réflexion sur un site génial de psy humanistes du Québec qui s'appelle RedPsy... je n'en dit pas plus, soit ca te parle soit j'aurai tapé à coté de la plaque en quel cas, milles excuses...
Courage...
Bulle de Puce
Bulle de Puce

Messages : 243
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 53
Localisation : délocalisée

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par Moody Swan le Mer 21 Juin 2017 - 9:31

Je crois qu'une rupture est toujours difficile à gérer qu'on soit Zèbre ou pas..

J'ai vécu trois ans avec quelqu'un, dans une relation où je me suis beaucoup investie. La rupture s'est faite soudainement au mois de mars. On a l'impression qu'on ne s'en remettra jamais, que plus qu'une rupture c'est un bout de nous qu'on perd, un pan de sa vie. J'ai vécu un mois au fond de mon lit, à me lever parce qu'on m'appelait ou me tirait littéralement du lit.

Et puis la vie continue, même si on n'y croit pas, la Terre tourne toujours. De fil en aiguille, de lever en coucher de soleil, la Terre tourne toujours. Et même sans nous, elle continuera de tourner. La douleur ne s'atténue pas, mais on apprend à vivre avec. Un peu comme un invité surprise qu'on n'apprécie pas vraiment, on peut se battre avec lui, le supporter, l'ignorer. La bataille est épuisante. L'ignorance peut être une solution, mais un jour il finit par réapparaître. Reste la solution de le supporter. Il y a des jours où on le supportera bien, tellement que cet invité surprise finit par disparaître dans une pièce de notre maison, et d'autres jours où il se colle à nous toute la journée, où qu'on aille, de la chambre au salon il est là.

Pour répondre à la question de base, comment gérer la rupture. Je dirai que ça dépend de chacun. L'entourage compte beaucoup, les ami(e)s, la famille. Parfois ce n'est pas suffisant. Certaines personnes cumulent les aléas de la vie, et en ce qui me concerne c'était la tuile de trop. Et même si la démarche a été difficile, je crois qu'il ne faut pas hésiter à se tourner vers d'autres personnes, des professionnels (bref un psy !). L'hypnose m'a été d'un grand secours aussi, et m'a permis de m'apaiser, notamment avec des exercices de respiration (pour apaiser les angoisses).

Parmi leurs nombreux bagages, plus ou moins lourds, les Zèbres ont aussi une forte capacité de résilience (on peut pas avoir que des défauts). Alors certes, ça ne suffit pas à combler la culpabilité qui nous ronge (qui fait partie des valises les plus lourdes du Zèbre), mais ça aide un peu.
La recette miracle, ce serait d'arrêter de s'en vouloir, de croire que tout est de sa faute (le Zèbre est le bouc-émissaire parfait), d'apprendre à s'aimer, et se reconstruire.

En attendant, pour gérer le manque, encore une fois l'entourage est essentiel. Avoir des projets aussi, sortir. Au début c'est dur. Le contact avec les autres est douloureux, on se force un peu, et puis à force ça finit par devenir spontané.

Le grand amour, je ne sais pas s'il existe, pour certains sans doute. Mais je suis suffisamment naïve pour espérer un jour y avoir droit ! En attendant, j'apprends à vivre avec moi même, et même si c'est dur, je pense que c'est une étape indispensable. Comment réapprendre à aimer sinon, si on ne s'aime déjà pas soi-même ?

Voilà, j'ai un peu divagué, je sais pas si j'ai bien répondu au questionnement initial, quand je lis les réponses des autres j'ai le sentiment d'être à côté de la plaque ^^ Tant pis je laisse quand même mon pavé pour les courageux Smile
Moody Swan
Moody Swan

Messages : 76
Date d'inscription : 24/03/2017
Age : 26
Localisation : Châteaulin

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par tordopensant le Jeu 22 Juin 2017 - 14:17

Ma méthode à moi, c'est que je me suis préparé à cette rupture, soit en devenant chiant pour me donner l'illusion que j'ai été l'initiateur, soit en organisant une suite...un rebondissement

En tout cas je pense pas que les zebres soient les plus compétents pour l'amour, j'ai plus appris le bonheur et l'amour avec des femmes non zebres me concernant

tordopensant

Messages : 35
Date d'inscription : 15/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par ElZebrito le Ven 23 Juin 2017 - 9:39

Bon bon bon, elle vient de rendre la chose "plus facile", en gros elle vient de me delete de facebook pour ne plus avoir rien qui lui rappelle que j'existe.
Pour elle, malgres tout ce qu'elle me disait quand on était ensemble (jusqu'au dernier jour ...), ca n'etait pas une relation importante, que contrairement a ce qu'elle disait c'est pas parce qu'elle se sentait pas prete qu'elle m'a quitté mais pour des trucs qu'elle croyait avoir vu en moi (sans plus de details).

Elle m'a avoué que elle croyait pas un mot de ce que je lui avait dit en avril alors que je lui avait ouvert mon coeur apres avoir decouvert mon faux self, et lui avoir expliqué ce qui s'etait passé en moi. Elle croit que tout ca n'est que mensonge.

Elle m'a menti sur le fait qu'on etait en bon terme, juste pour pas que je sois une potentielle nuisance (elle se persuade que c'etait pour etre "sympa").
Je suis enervé d'avoir perdu tant d'energie ces 9 derniers mois pour quelqu'un qui n'en vaut pas la peine.

Elle est doté d'un bon 0 empathie et me traite de victime dans l'histoire (alors que j'ai rien fait pendant 3 mois pour la contacter ou quoi) et s'attends a ce que je reagisse comme elle, que je mette a la poubelle 6 mois sans comprendre ni me retourner, l'imaginer comme morte. Elle n'a aucun sens des responsabilités sur ce que peut produire ce qu'elle dit dans l'autre.

J'ai peur pour la suite, car les deux seules filles dont je suis tombé amoureux se sont révélé etre des monstres, des egoistes primaires qui se foutent totalement de l'autre. Je l'avais jamais pensé etre capable de me mentir comme ca, je pensais qu'elle avait un bon fond mais juste un peu perdue, alors qu'en fait elle n'a pas de fond, elle est vide et incapable d'empathie.
Bref, je pensais avoir enfin apres 27 ans trouvé quelqu'un qui me correspondait, premiere fois que je sentais une connexion comme ca, pour vori au final que c'est la pire personne avec qui j'ai été, alors que j'ai deja eu avant un an avec une bipolaire manipulatrice.
ElZebrito
ElZebrito

Messages : 96
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 30
Localisation : Madrid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par amesauvage le Ven 23 Juin 2017 - 10:29

ElZebrito rien à voir mais j'aime bien ton pseudo Wink

Je n'étais pas là au début du post, mais la souffrance présente dans le dernier me laisse oser intervenir.

Que dire qui ne seraient pas des choses entendues mille fois et qui te font une belle jambe ? Je peux te dire que ce n'étais pas la bonne, qu'une prochaine sera mieux. Que même si aujourd'hui tu te persuades que c'était la dernière le temps fera son oeuvre etc etc mais ça, au fond de toi, tu le sais non ?

La peur pour la suite a sa place, si j'ose dire. Pardonne moi l'image mais quand tu as un accident de voiture, tu as peur de reprendre la voiture, parfois même en tant que passager.

Cette histoire a l'air très importante pour toi donc par conséquent très douloureuse, surtout que si je comprends bien la fin n'étais pas simple. Aujourd'hui tu ne peux que te donner le temps de faire ton deuil. Ca aussi ça fait peur en fait je pense. Prendre le temps de se mettre un peu à l'écart, de se poser, de pleurer. Comme si tu t'écartais de la course effréné de la vie quelques temps, tu te mets un peu sur le côté. Et tu verras, tu n'es pas tout seul Tchao

Prends du temps surtout, et n'oublie pas, quoi qu'elle dise, tu n'as pas tous les torts Wink

Prends soin de toi Au galop !

amesauvage

Messages : 62
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 28
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par ElZebrito le Ven 23 Juin 2017 - 10:50

Ah non mais je sais clairement maintenant que j'ai pas tous les tords, c'est meme grandement l'inverse, 1 er janvier elle me dit qu'elle m'aime, j'ai une phase delicate personellement (blessure physique, travail qui "joue" avec ma prolongation, amis qui partent de ma ville) et au lieu d'etre la, elle commence a douter et a se detacher, au bout de meme pas 15 jours ...

Et depuis la rupture ca a ete 0 empathie, elle a meme pas eu le cran de me le dire, elle m'a dit un fait un break de 2 semaines pour voir comment ca va, et dans mon dos dit a toutes ses amies (dont on a la moitié en commun) que c'est fini, des le meme jour !
Quand j'essaye de la confronter la semaine d'apres elle me dit qu'elle a besoin de temps pour reflechir, et me lance le lendemain a la tronche que j'etais super relou de l'avoir contacté pour savoir ce quise passait et ou on en était.

Aussi j'etais bien pote avec ses collocs avant de la connaitre, et pendant la rupture je leur parlait pour essayer de savoir se qui c'etait passé et si elle savaient le pourquoi du comment, savoir s'il y avait une chance toussa. Et je viens d'apprendre qu'elles lui recrachaient tout et que du coup elle était soulée alors que je la voyait meme pas et que je lui disait rien.

Et apres 3 semaine encore, apres avoir demandé de se voir , qu'elle refuse puis change d'avis, on parvient a se voir, je lui deballe ce qui s'etait passé avec moi et ce que j'avais vu de nous, elle me donne un semblant de debut d'explication (qui etait un mensonge j'ai appris hier) et me dit qu'on est cool, que n'importe quelle meuf serrait hyper chanceuse de m'avoir en copine, que c'etait juste trop intense et pas le moment, qu'elle oublie que je l'avait saoulé et que moi je passais l'eponge sur sa communication vraiment pas cool.

Et la bim j'apprends aussi que ca c'est un mensonge, qu'elle voulait juste pas de la confrontation et qu'elle m'avait rayé meme de son histoire et que rien n'avait compté pour elle.
Que meme me voir par hasard etait trop, comme si j'avais été horrible avec elle alors que ca fait 2 mois que je n'ai ni interagit avec elle ni parlé de la relation a ses collocs ...
Elle peut juste pas voir l'image d'elle que je lui renvoit je crois.

Le deuil de la relation il était fait, difficilement, mais j'avais plus d'espoir qu'autre chose qu'une relation cordiale d'ex, mais la elle vient de tomber le masque et c'est vraiment pas beau ce qu'il y a derriere. Une telle duplicité, manque d'empathie et lacheté ca me depasse.

C'est ca qui me fait peur. La precedente, je savais que c'etait pas une bonne personne, elle je croyais vraiment que c'etait dans le fond quelqu'un de bien, et m'appercevoir que j'avais tout faux ... c'est dur pour comment vais-je selectionner la prochaine ?
Parce que au rythme ou je vais, de pire en pire, j'ai vraiment peur que la prochaine soit pas mieux.
Et j'ai pas envie de devenir comme ceux qui ont peur de l'attachement sous pretexte qu'ils ont eu des mauvaises experiences avant, alors que ce sont des evenements independants.
Mais en meme temps je peux pas continuer comme ca, ma vie affective est un bordel sans nom, et pour la premiere fois que je la croyais enfin en ordre, c'etait le contraire qui se passait.
ElZebrito
ElZebrito

Messages : 96
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 30
Localisation : Madrid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par amesauvage le Ven 23 Juin 2017 - 11:23

Comment sélectionner la prochaine ? Elle se sélectionnera toute seule mais pour ça il faut te laisser du temps...

Niveau vie affective bordélique, bienvenue au club, j'ai fait à peu près tous les types de cas sociaux qui peuvent exister, ça m'a tellement lessivé que je me suis concentré sur mon taf (seule bouée de secours dans une vie qui n'était que précarité et instabilité) et puis j'ai rencontré ma copine 'par hasard' (sachant que je ne crois pas au hasard). Pour la première fois j'ai discuté longtemps avec quelqu'un avant que nous sortions ensemble. Et j'ai fini de régler quelques gros points noir de ma vie aussi (c’était le timing de les régler, ce n'étais pas prémédité).

Tout ça pour dire qu'avant de rencontrer la prochaine, il y a toujours de la douleur et de la colère à gérer. Se retrouver soi parce qu'une relation, qu'elle quelle soit, nous fait évoluer...

Patience et travail Au galop !

amesauvage

Messages : 62
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 28
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par tordopensant le Ven 23 Juin 2017 - 11:34

J'ai peur pour la suite, car les deux seules filles dont je suis tombé amoureux se sont révélé etre des monstres, des egoistes primaires qui se foutent totalement de l'autre. Je l'avais jamais pensé etre capable de me mentir comme ca, je pensais qu'elle avait un bon fond mais juste un peu perdue, alors qu'en fait elle n'a pas de fond, elle est vide et incapable d'empathie. a écrit:

Elzebrito, il y a un mécanisme psy (sais plus comment ca s'appelle) qui revient souvent , et encore plus vers ton age

C'est le fait de chercher inconsciemment des situations, ou des impressions qui nous sont familières de notre enfance, une fois qu'on a trouvé la personne susceptible de reproduire ça, (c'est à dire en gros qui ressemble à ta mere ou a ton pere) on fait tout pour réhabiliter la relation, car c'est comme si on voyageait dans le temps et qu'on se reconciliait avec son parent au moment ou ca a fait mal.

Bon ca peut etre un autre raison...j'en sais rien

J'ai fait ça, y a longtemps.... il faut que tu te constitue comme un petit guide qui t'alerte, des constats simples qui prouvent que tu démarre une relation pour de mauvaises raisons :

Quelques exemples :

- Tu es rarement apaisé / serein avec elle,
- Tu n'identifies pas vraiment ce qui te plait chez elle, et finalement après réflexion pas grand chose mais un truc puissant t'attire
- Quand vous vous engueulez, elle utilise ce que tu lui as dit d'intime sur toi pour avoir raison,
- Tu as plus souvent mauvaise conscience depuis que tu es avec elle
- Dans une situation ou tu pourrais avoir honte, elle te laisse dedans
- Tu as en gros, sans savoir vraiment pourquoi, souvent le sentiment d'être utilisé

En gros, constate ce que tu ressens, ce ressenti est un "fait" bien réel, il existe et n'est pas la par hasard.

C'est un peu le contraire de l'amour, mais quelquefois, quand tu as ce genre d'alerte, tu dois faire appel à ton raisonnement pur et dur pour faire des constats douloureux.

Ensuite c'est filtres la deviennent naturels, moi je fuis dés le début les gens polluant pour moi sans meme m'en rendre compte, et donc pour tout les autres tu t'ouvres à l'amour et cette fois sans reffléchir trop





tordopensant

Messages : 35
Date d'inscription : 15/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par Bulle de Puce le Ven 23 Juin 2017 - 16:10

ElZebrito

Hey.. courage.. ce qui est bien c'est que tu exprimes tes emotions et tu racontes, ca en général ca fait du bien, donc vas y, on t'écoute (enfin, on te lit).. ca va prendre du temps.. mais voila, c'est con on a souvent mal plus longtemps que l'on se sent bien (ca doit etre fait pour nou spousser a eviter la douleur mais il y a des fois ou on se demande si le logiciel a buggé). Bref, tu vas rebondir mais le ballon est un peu degonflé et le sol est chaud et mou.. patience.
"Tout ça pour dire qu'avant de rencontrer la prochaine, il y a toujours de la douleur et de la colère à gérer. Se retrouver soi parce qu'une relation, qu'elle quelle soit, nous fait évoluer...".. ben oui, colère et chagrin, frustratio, ressentiment. Vis tes emotions accueilles les elles sont justifiées...

Apres, si tu penses vraiment, mais chaque chose en son temps, soit que tu n'as pas de bol, soit que tu tombes toujours sur des nanas tordues, tu vas peut etre vouloir te demander pourquoi (sans doute ta capacité à accepter une dose de tordu quelque part non?). Tu voudras peut etre aller lire ce qu'il y a sur le site RedPsy.com.. et lire un de leurs bouquins : Michèle Larivey "le défi des relations, comment résoudre nos nos transferts affectifs".. ca va pas te donner des solutions mais des pistes pour réflechir et "te voir agir"... et bien sur comme tu es HP tu vas piger au quart de tour et appliquer plus vite que ton ombre. Donc il y a de l'espoir, meme si ce n'est pas facile du tout, on le sait.. sinon les psy seraient en voie de disparition.

A plus
Bulle de Puce
Bulle de Puce

Messages : 243
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 53
Localisation : délocalisée

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par KissMeIamFamous le Sam 24 Juin 2017 - 9:53

Le temps fait bien les choses...

Ce qui a fonctionné pour moi c'est d'être bien entouré, famille, amis.

C'est peut-être un peu bête ce que je vais dire, mais ça te laisse plus de temps pour toi.
S'occuper de soi, faire des choses qui te font plaisir.
Prendre du temps pour soi finalement.

Quand les idées qui font mal reviennent. FAIT quelque chose. Ne reste pas bloquer dans cet état. C'est toi qui es au contrôle! Alors Décide de te changer les idées en FAISANT autre chose ^_^

Facile à dire hein ? Ca a fonctionné avec moi en tout cas.

Une chose sûre ça n'est jamais facile quand une relation s'arrête.

A ton écoute si tu as besoin.


KissMeIamFamous

Messages : 5
Date d'inscription : 07/06/2017
Age : 29
Localisation : Bulle

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par -Benoit- le Sam 24 Juin 2017 - 10:58

Hello !
Ha, c'est intéressant tout ça !
Merci pour vos contributions, et désolé que ça se passe comme ça ...
Malheureusement, la vie nous amène ce dont on a besoin, et on ne s'en rend pas compte. On prend tout dans la tronche en se disant que c'est pas juste.
Mais à mon sens, il y a toujours un enseignement à tirer d'une situation malheureuse .

il y a un mécanisme psy (sais plus comment ca s'appelle)
On peut par exemple commencer par les jeux psychologiques

Effectivement, c'est un processus très répandu : tout comme certains rêves, ce processus peut nous faire reproduire des situations "non résolues", pour qu'on en comprenne le sens. Ainsi, chacun peut se mettre dans des situations très critiques, juste pour se retrouver face à un problème qu'on doit résoudre, inconsciemment.

Bien sûr , il ne faut pas se focaliser sur "le passé", ce n'est qu'un indice comme un autre.

J'ai une petite histoire à vous raconter : Dans mon cercle d'amis, j'en ai un qui est particulièrement "con" ( et ce n'est pas un jugement Dent pétée )

Il s'est trouvé une nana il y a un an. Un vrai cas social. Comme beaucoup d'entre nous, mon ami en question a un gros problème : il ne voit que le bon côté des gens. Il a du mal à voir le mauvais.
On croit qu'on peut changer les défauts de l'autre, lui faire ouvrir les yeux , mais on se gourre, on dépense de l'énergie pour rien.
Pour prendre du recul , il suffisait de se référer à ses amis : si pour moi, ça sonne faux, c'est qu'il y a déjà un problème.
Aujourd'hui il se fache avec, et il se sent stupide d'avoir été si longtemps avec. Les "je te l'avais dit" sont évidemment à utiliser avec précaution ...

Bref, on se met inconsciemment dans des situations critiques, mais il est inutile d'accuser les autres, et inutile de porter un jugement sur soi. Le but est de grandir de cela. D'en tirer quelque chose de positif.

Ce que j'ai dit à mon ami, et que je vous dis à chacun, c'est : Tu ne peux rien reprocher cette fille. Tu l'as laissé entrer dans ta vie, tu es aussi responsable des dégâts. Mais tu n'as rien à te reprocher.

On peut être reconnaissant pour ça : effectivement on peut se sentir trahit (voir blessure psychologique : trahison ) .
Mais cette épreuve est parfaite pour toi car elle te fait grandir. Tu as appris un truc et tu es à présent plus fort.

Ce genre d'évènements nous apprend aussi comment prendre du recul dans une situation, pour faire des choix qui nous correspondent vraiment.
Cela nous apprend à accueillir les évènements et à en tirer quelque chose de positif. Cela nous apprend à ne pas juger l'autre, et à l'aimer pour sa différence, pour ce qu'il est. Peut importe qu'il y ai un conflit ouvert, car cela nous apprend justement à nous en détacher. (voir lacher prise).

Bon voilà, c'était quelques pistes...

Au début , moi aussi, comme mon pote sus-mentionné, j'avais tendance à me la jouer caliméro : je croyais que ma vie c'était de la merde, et que je méritais ce qu'il m'arrivait . Or, il n'est pas question de mérite, ni de justice.
Il est question d'apprendre d'une situation pour en sortir plus fort, plus résilient, plus ouvert, et surtout, plus "aimant" envers soi et les autres cat
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 971
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 27
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par ElZebrito le Mar 27 Juin 2017 - 11:02

C'est étrange mais depuis la dispute finale et la réalisation que c'était pas du tout la personne que je pensais, ca va mieux et pas mieux a la fois.
J'ai vu de ses amis relativement proche qui m'ont confirmé ce que je pensais, que c'est son mecanisme de défense de mentir pour me couper et tout oublier, car elle a eu peur. De leur dires elle était vraiment a fond et se disait totalement amoureuse, et a changé quasi du jour au lendemain ce qu'elle disait.

C'est etrange, depuis cette periode, vu que j'ai coupé mes passes-temps qui ne me convenaient pas/plus, j'ai une sensation de vide.
Entre ne plus avoir de copine, "perdu" la pluspart de nos potes en commun, plus une grande partie de mes amis qui sont partis pour l'été, j'ai vraiment beaucoup de temps libre et rien ne fait briller l'éteincelle comme avant.
C'est pas que je fais rien, je me force a me bouger et a faire des plans, mais j'ai plus envie comme avant.
Je vois plus le but d'essayer d'etre meilleur (i.e. fuir qui je suis maintenant ?) qui prenait beaucoup de mon temps. Et mes (ex-)passions ne me nourissent pas autant que mes relations (qui partent), je ne trouve rien qui me fasse sentir "ah ca c'est cool je devrait en apprendre plus" comme avant. Comme les voyages, j'en faisais un tout les deux weekends mais j'ai pas mal reduit, certains étaient vraiment pour fuir, alors que d'autres avaient un but.
Je le faisais par reflexe, plus maintenant, et une grosse partie de la joie de vivre que j'avais était calquée sur mon masque qui n'est plus, du coup je dois re-apprendre a trouver une source de confiance (qui n'est pas dans l'autre) et de nouvelles passions et/ou approfondir mes interets multiples.

Bref c'est chaint d'etre en periode nihiliste "a quoi bon" qui n'est ni productive ni epanouissante, mais j'ai un peu du mal a en sortir vu que mon precedent moteur (i.e. les relations) se trouve etre un moteur tres instable et peu fiable, et que j'ai du mal a en trouver un nouveau vu que j'ai passé 20 ans avec ce dernier.
ElZebrito
ElZebrito

Messages : 96
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 30
Localisation : Madrid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par corriche le Mar 27 Juin 2017 - 11:03

Mince alors elles sont plusieurs.
corriche
corriche

Messages : 21
Date d'inscription : 15/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par -Benoit- le Mar 27 Juin 2017 - 22:48

Salut l'ami Wink

Petites pistes auxquelles tu as déjà pu penser : au lieu de creuser tout seul, refais toi vite un cercle social.
A travers d'autres activités , à travers le regard des autres, on trouve vite quelques nouveaux repères.

Tu as besoin de te ressourcer, de te retrouver.

Perso j'ai quelques passions qui m'animent, mais qui sont solo :
-le voyage (en vélo)
-le modélisme (j'aime fabriquer / réparer des hélicos)
-la musique (je joue de la batterie et j'en écoute pas mal Wink )

Il y a des périodes de passage à vide "quand tout va bien", et si je me force à faire mes activités , bah ça marche pas.
Quand j'étais ado et que mes passages à vides étaient encore plus fréquent, inutile de te décrire quel dégout j'éprouvais pour mes "passions" .

Du coup, pour me redonner la pêche, je me remet en contact avec la nature, j'écoute de la musique stimulante, et déjà ça m'aide à me reconnecter avec moi même, et avec la nature.

Ensuite, j'ai pu constater qu'on fonctionnait uniquement de manière sociale.
La plupart d'entre nous peut être heureuse ou malheureuse seule, mais en vérité on est efficace dans ce qu'on fait, si on est stimulé, que ce que l'on fait a un but, et qu'on est apprécié par soi et les autres.

Du coup, perso, j'aime bien encadrer des mômes. (prof de musique, mono en colonies de vacances...)

Voilà comment je fonctionne, et évidemment je ne te parle pas de mon plan anti-suicide que j'ai mis au point pour , justement, essayer de ne pas avoir de passage à vide.
Le pire, quand on va mal, c'est qu'on ne veut pas aller bien. C'est tordu, l'humain Dent pétée

Qu'est ce qui te stimule vraiment ?
Tu as le droit à ta période de tranquillité pour digérer tout ça. Je t'invite à prendre un calendrier, à le mettre en évidence sur la porte de ta chambre ou de ton bureau, et de marquer des petits objectifs chaque jour.
J'aime bien fonctionner avec des maximes écrites ça et là dans ma maison...
Chacun sa méthode Wink
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 971
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 27
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par L'homme qui Sait le Mer 28 Juin 2017 - 9:15

ElZebrito a écrit:Ah non mais je sais clairement maintenant que j'ai pas tous les tords, c'est meme grandement l'inverse,
Le truc c'est que ses torts et défauts : tu peux directement rien n'en faire. En revanche, pour le peu que tu aies des torts/responsabilités : tu peux directement agir dessus ! Donc il est toujours préférable de se regarder dans la glace, et même si on n'a que 10% ou 20% des responsabilités, peu importe la relation sociale, beaucoup de situations s'arrangent lorsqu'on devient quelqu'un de meilleur. Et ce n'est jamais la meilleure solution de jauger et juger qui est le fautif dans le fond de l'histoire.

Elle, elle est comme elle est. Et la gestion de son développement personnel ne tient qu'à elle. Alors que toi, tu as toutes les cartes en main pour essayer de surpasser l'ego et te concentrer sur les choses que tu pourrais améliorer chez toi. Et, souvent, étonnamment, même lorsqu'on n'a que 10% ou 20% des responsabilités, si on les règle, ça résorbe souvent plus de la moitié des problèmes et ça motive et encourage la partie adverse d'en faire de même.

Et les événements et embrouilles avec elle pourraient être tournés comme un déclic, pour toi, justement.

Courage !
L'homme qui Sait
L'homme qui Sait

Messages : 672
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 32
Localisation : Rôde autour de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par ElZebrito le Mer 28 Juin 2017 - 10:03

Merci de ta reponse.

au lieu de creuser tout seul, refais toi vite un cercle social.

Ca pour le coup j'en ai encore un, j'ai un groupe de potes de 10 personnes ici, plus 1-2 petit groupe que je vois parfois, et un groupe pour jouer au foot.
Mais avant j'avais plusieurs groupe en gros de 40-50 personnes, plus tous les amis de mon Ex, donc la reduction est drastique. Je suis hyper social, mais je tourne vite en rond avec les gens du coup si j'ai pas beaucoup de groupes et de sollicitations j'ai l'impression d'avoir rien.

Pour ce qui est des passions perso qui prenait beaucoup de temps j'ai un jeu de cartes, que j'ai arreté car ce que j'aime c'est le challenge dans ce jeu, et la ceux sur place sont vraiment pas au niveau et je gagne tout le temps, c'est comme jouer a Fifa en mode amateur, aucun interet.
Apres les films mais c'est assez solitaire, lectures sur les zebres idem, et pas mal d'autres trucs, mais le principal c'est ce point que tu souleves:
mais en vérité on est efficace dans ce qu'on fait, si on est stimulé, que ce que l'on fait a un but, et qu'on est apprécié par soi et les autres.

C'est surtout ca le probleme actuel, je ne voit pas de but.
Je me suis rendu compte apres mon introspection de deux mois, que ce que je faisait avait deux buts, etre seduisant pour attirer LA femme que je veux, ou pour me prouver a moi meme (et surtout aux autres) que je suis trop fort/intelligent/etc...
Et je me suis rendu compte aussi que bon je peux pas baser ma vie sur mon desir de fonder une famille, que les relations amoureuses doivent etre un plus dans la vie et non pas un but. Sinon ca met trop de pression sur la relation, et vu que je m'engage vite, ca fait peur aux personnes "normales" et ca attire celles avec une blessure narcissique (i.e. la majorité de celles que j'ai croisé a ce jour).
Et du coup je me cherche un autre but, que je n'ai jamais trouvé jusque la, et que j'ai du mal a trouver. C'est assez difficile de faire une quete de sens sans but aucun.

Je suis dans un entre-deux bizarre, je n'aime pas la majorité des gens, ou plus exactement j'ai du mal avec leur faiblesse, leur etroitesse d'esprit et surtout leur egoisme et narcissisme mais j'aime pas particulierement etre seul, auparavant, et encore plus aujourd'hui.
En bref j'ai du mal a accepter les gens pour ce qu'ils sont mais j'en ai besoin pour ce qu'ils me font sentir parfois. Du coup je papillone d'un groupe a l'autre pour prendre ce qu'il y a a prendre et ne surtout pas trop approfondir car je suis trop sovuent decu du manque de profondeur.
Mais je sais que c'est pas sain comme maniere de fonctionner, et que surtout quand on est different, il vaut mieux pas chercher soi dans l'autre, mais accepter l'autre comme un soi unique. Apres entre le dire et l'integrer ...

Apres j'ai conscience que ma vie actuelle, malgres ces "problemes" est (tres) bien, je vis dans le pays que j'aime, je suis honteusement sur-payé pour le taf que je fais jusqu'en aout, je suis en bonne santé, pas trop moche, jeune, entouré d'amis et avec une bonne famille, j'ai vecu dans 7 pays, parle 4 langues et en comprend 6, voyage chaque mois et vais passer 2 mois en amerique du sud, itou itou.
Mais bon comme souvent qu'importe les apparences si on ne sent pas "le drive" c'est plus dur d'avancer.
ElZebrito
ElZebrito

Messages : 96
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 30
Localisation : Madrid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par ElZebrito le Mer 28 Juin 2017 - 10:11

@ HQS
Donc il est toujours préférable de se regarder dans la glace, et même si on n'a que 10% ou 20% des responsabilités, peu importe la relation sociale, beaucoup de situations s'arrangent lorsqu'on devient quelqu'un de meilleur. Et ce n'est jamais la meilleure solution de jauger et juger qui est le fautif dans le fond de l'histoire.

Pour le coup ca je le fait deja bien trop, meme quand je suis fautif a 5% dans un truc je me le retourne dans la tete, me flagelle pour ne pas avoir reussi a avoir 0% et essaye d'apprendre pour plus que ca se reproduise.
Je ne me permet pas l'erreur.
Alors que les 95% de l'autre je laisse couler en général, "c'est pas de sa faute", "elle est faible, j'aurais du l'aider ou mieux comprendre" blablabla

Du coup pour moi me rendre compte que c'est elle qui avait vraiment merdé dans l'histoire, et que son mecanisme de defense est non seulement immature, il est cruel pour l'autre, qu'elle avait meme pas une seconde essayé de se mettre dans mes pompes, ca m'a "soulagé" de me dire que pour une fois je devait pas prendre toute la faute sur moi, enfin.

Le declic je l'ai eu des le lendemain de "la pause" (quelle lache, meme pas pu dire qu'elle voulait rompre) et je me suis rendu compte de comment j'avais été et surtout pourquoi. Et apres j'ai vraiment passé un mois a m'explorer le pourquoi du comment de mon cerveau. C'est meme tout seul que j'ai decouvert que je reflechissait differement des autres et que en fait j'etais Zebre et pas fou.
Le processus de deconstruction et faire tomber le masque a été long (pour mon rythme) mais efficace, par contre c'est quoi construire en dessous de ce masque qui a été la pendant si longtemps qui est difficile.

Je ne dis pas tout ca juste pour moi, j'espere que ce fil pourra aider d'autres "recemment decouverts" dans cette reconstruction "post-traumatique".
ElZebrito
ElZebrito

Messages : 96
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 30
Localisation : Madrid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par L'homme qui Sait le Mer 28 Juin 2017 - 10:37

ElZebrito a écrit:Pour le coup ca je le fait deja bien trop, meme quand je suis fautif a 5% dans un truc je me le retourne dans la tete, me flagelle pour ne pas avoir reussi a avoir 0% et essaye d'apprendre pour plus que ca se reproduise.
Je ne me permet pas l'erreur.
Alors que les 95% de l'autre je laisse couler en général, "c'est pas de sa faute", "elle est faible, j'aurais du l'aider ou mieux comprendre" blablabla
Le tout, c'est pas d'en faire trop, mais de rentrer dans cette dynamique de remise en question personnelle de manière juste et raisonnée. Et non pas dévaloriser les torts de l'autre. On s'en fout qu'il soit faible, ou fort, ou con, ou manipulateur, ou égoïste. Tu ne peux rien y faire ! C'est surtout ça, le principal de mon idée : tu ne peux rien faire sur les défauts des autres. Et tu peux tout faire quant à toi-même.

Dire que tu en fait déjà trop, et que tu ne te laisses aucune erreur : est-ce que ça signifie que tu es déjà parfait ? Que tu arrives vraiment à ne faire aucune erreur ?

Je comprends ton soulagement. Mais c'est un soulagement émotionnel basique, ce n'est pas ça qui va réellement te faire avancer. Et ne prends pas mal ce que j'écris-là, hein Very Happy je comprends bien ta situation. J'essaie juste de te donner une perspective différente sur la situation et sur ton avenir.
L'homme qui Sait
L'homme qui Sait

Messages : 672
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 32
Localisation : Rôde autour de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par ElZebrito le Mer 28 Juin 2017 - 16:00

Oui mais bon la c'est clairement pas l'esprit que je dois avoir maintenant, vu que je suis toujours dans l'exces de l'auto critique, vu que je considere inconsciemment que avec un cerveau comme le mien je devrais pas faire d'erreurs.
Consciemment je suis faillible.
Apres des années de quetes a la recherche de l'amelioration personelle a marche forcée et a renier qui je suis, repartir dans la boucle de l'autocritique pour un truc ou j'ai determiné que ma principale erreur a été le choix de la miss et lui avoir fait confiance plus que mes actions, ca me semble contre productif actuellemment.

Le soulagement c'est pas le soulagement enfantin "c'est pas ma faute", c'est plus le soulagement d'avoir brisé le cercle d'autocritique sur chaque petit point-pardon rapide sur les enormités de l'autre-re-autocritique.
ElZebrito
ElZebrito

Messages : 96
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 30
Localisation : Madrid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par L'homme qui Sait le Mer 28 Juin 2017 - 16:10

Ta réponse prouve un peu que t'es pas allé assez profondément dans l'autocritique.

Tu confonds les boucles de prises-de-tête qu'on peut avoir lorsqu'on cherche ses propres défauts (ou qu'on cherche à les améliorer) avec la réelle remise en question et prise de conscience profonde.

Et si tu veux un exemple concret, c'est cette phrase-là qui prouve le tout : Apres des années de quetes a la recherche de l'amelioration personelle a marche forcée et a renier qui je suis rien que le fait que tu considères que tu renies qui tu es c'est que tu n'as fait que de te prendre la tête en surface plutôt que d'aller réellement derrière ton ego et travailler sur les racines.
L'homme qui Sait
L'homme qui Sait

Messages : 672
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 32
Localisation : Rôde autour de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par ElZebrito le Mer 28 Juin 2017 - 16:20


Et si tu veux un exemple concret, c'est cette phrase-là qui prouve le tout : Apres des années de quetes a la recherche de l'amelioration personelle a marche forcée et a renier qui je suis rien que le fait que tu considères que tu renies qui tu es c'est que tu n'as fait que de te prendre la tête en surface plutôt que d'aller réellement derrière ton ego et travailler sur les racines.

Bein justement c'est ce que j'ai passé les trois derniers mois a faire a travailler sur les racines et a tuer l'ego pour voir ce qu'il y avait derriere.
C'est pour ca que je suis un peu perdu sur la suite a donner car c'est souvent lu duo ego/envie d'amour qui guidait inconsciemment mes choix, avec le bonus Zebre de l'ennui rapide / besoin de challenge qui m'a fait bouger beaucoup (7 pays en 7 ans).

C'est grace a la prise de conscience profonde que j'ai compris d'ailleurs que j'etais Zebre, truc qui m'avait pas effleuré l'esprit avant.
Je me reniais avant, dans ma marche forcée je fesais que peu de cas de qui j'etais et je devais changer pour m'ameliorer car je me considerais pas comme une personne valable, pas assez bien pour etre, pour moi et surtout pour les autres.
Ca a changé tout ca, je ne me renie plus, je me laisse me decouvrir, et c'est pas evident.

J'ai compris le pourquoi du comment de la pluspart de mes actions, d'ou venaient mes patterns, d'ou venait mes problemes relationnels, amoureux et avec moi-meme. Maintenant je me comprends tres bien je dirais. Trois mois d'introspection profonde, de mon enfance a mes reactions d'adultes, ont portés leur fruits la dessus.

Le truc ou je suis perdu c'est "and now what?", j'arrive pas a trouver une direction qui me convient, j'ai le sentiment un peu de repartir de 0, mais je suis encore en stand-by dans mon ancienne vie en attendant aout et le voyage, le demenagement et la recherche d'un nouveau taf.
Je sais tres bien que je suis a une croisée des chemins apres cette enorme mise en question qui a litteralement changé la facon dont je vois le monde, la vie, les autres et moi meme. Mais pour le moment je sais pas ou aller.
ElZebrito
ElZebrito

Messages : 96
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 30
Localisation : Madrid

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par L'homme qui Sait le Mer 28 Juin 2017 - 16:30

Et si je te disais que tu devrais, de nouveau, te remettre en question profondément ?
L'homme qui Sait
L'homme qui Sait

Messages : 672
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 32
Localisation : Rôde autour de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par Bulle de Puce le Mer 28 Juin 2017 - 16:42

"Apres des années de quetes a la recherche de l'amelioration personelle a marche forcée et a renier qui je suis, repartir dans la boucle de l'autocritique pour un truc ou j'ai determiné que ma principale erreur a été le choix de la miss et lui avoir fait confiance plus que mes actions, ca me semble contre productif actuellemment." dit ElZebrito

ben voila un début de voyage derriere l'ego et possiblement un examen des racines n'est-ce pas HQS? ce que tu conseilles n'est pas facile... ElZebrito fait un chemin que tu as peut etre deja fait et il le fait à sa manière...

ElZebrito.. le probleme avec l'autoflagellation (ou l'autocritique) c'est que comme tu le sens bien ca ne mène a rien quand ca tourne en rond. Pour autant ces "crises" sont réelles. C'est aussi un aveu d'impuissance qui me semble-t-il nous pousse à penser que l'on est nul (et ce d'autant que le cerveau persiste a vouloir chercher le pourquoi du comment, les solutions ou des explications plausibles... tout... tout sauf le vide et l'angoisse quoi!).
Ce qui peut aider, c'est d'ecrire sur un papier les pensées d'autoflagellation. Les ecrire pour ne surtout pas les oublier, mais ensuite, prendre de la distance et te demander, est-ce que vraiment, vraiment, ce que je pense là, est fondé? est-ce q'uil y a des faits qui me disent le contraire? qu'est-ce qui sous-tend, concrètement, cette croyance? cela s'appelle le gel de l'émotion... même si je ne pense pas que ca gèle quoi que ce soit, quand tu y arrives c'est assez surprenant, et comme c'est aussi très soulageant (et bon pour l'égo) ton cerveau va vite apprendre à faire appel à ce reflexe. En fait, face à Mister Sabotage tu mets en place une Miss Revenons En Aux Faits.. face à l'avocat de l'accusation tu crée un avocat de la defense, et par conséquent, en arriere plan, le juge qui va bien voir que tout cela doit être nuancé. Mister Sabotage jouera encore son role, mais tu vas voir que tu vas rebondir plus vite et mieux (resilience psycho) car tu renforces Miss Coaching (pom pom girl encourageante)... sans Mister Sabotage tu serais une personne sans conscience, il faut simplement qu'il n'en fasse pas trop quand même quoi!!

Tu te reproches d'avoir mal choisi la Miss? mais a l'époque tu avais des critères qui ont influencé ce choix... pouvais tu savoir à ce moment là ce qui se passerait? honnetement? si oui alors qu'en as tu fais? si non alors pourquoi des reproches? etc, etc... déroule, deroule..
Tu es faillible... en quoi. en quoi l'es tu moins? quand est-ce qu'il t'es arrivé, malgré tes faiblesses, de t'en sortir?
etc...

bon courage.. mais ca marche, crois moi.
Bulle de Puce
Bulle de Puce

Messages : 243
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 53
Localisation : délocalisée

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par Bulle de Puce le Mer 28 Juin 2017 - 18:03

desolee j'ai posté mon messag eprécédent sans avoir vu ton dernier... "and now what"... incoryable le nombre de zebres qui se posent cette question. Bon, ca te fait une belle jambe (patte)
Bulle de Puce
Bulle de Puce

Messages : 243
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 53
Localisation : délocalisée

Revenir en haut Aller en bas

Gerer la rupture pour un Zebre. Empty Re: Gerer la rupture pour un Zebre.

Message par -Benoit- le Mer 28 Juin 2017 - 22:07

Waho, belle avancée !

Je vais vous raconter une petite histoire :
J'ai jamais accepté mes rayures de zèbres, quand j'étais petit.
J'ai grandit en oubliant. Et à 20 ans, j'en ai eu marre, j'ai cherché pourquoi ça allait pas. Je voulais comprendre comment j'arrivais à me mentir à moi même, pour faire des choix de vie qui ne me correspondaient pas.
Et à partir de là, je me suis autorisé à vraiment chercher, ce qui m'a amené à m'autoriser à m'accepter tel que je suis. C'est cette démarche d'acceptation qui a été libératrice et qui m'a donné ce que j'ai aujourd'hui:
-L'équilibre entre l'avocat qui enfonce et l'avocat qui défend Wink
-Un recul énorme, qui me sort de toutes les situations critiques.
-Un amour inconditionnel envers moi et les autres, qui me permet d'avoir une bonne relation avec moi. Du coup, je n'ai pas besoin des autres pour être heureux (Je suis content d'être avec les autres, mais je suis aussi content d'être seul.).
Peut être voudrais tu travailler là dessus, pour justement ne plus avoir cette sensation de "vide" lorsque les "autres" (tes amis, tes potes du foot...) ne sont pas là...
-Une caisse à outil pour profiter de la vie et me relever quand je tombe.
-Une remise en question permanente pour choisir le bon outil au bon moment.

-Un but dans la vie : Inverser le négatif pour le changer en positif, trouver un enseignement à travers chaque chose . Partager ce que je sais pour faire grandir les autres.
Depuis que j'ai compris ce que "zèbre" signifiait, il m'est venu à l'idée un projet : aider les zèbres à se reconstruire. Et en particulier, être directeur et prof dans une école pour enfants spéciaux (dont zèbres).

Ma vraie finalité, c'est de faire avancer le monde dans le bon sens.
Aurais-je trop d'orgueil à penser que je peux sauver le monde ?
Peut être. Mais déjà je peux me sauver moi, et partager mes outils avec les autres.

Le plus dur, c'est d'arriver à communiquer : Face a un problème, il y a rarement de remise en question. Du coup, si quelqu'un voit un problème à notre place, on ne peut pas accepter son point de vue, et encore moins la solution que l'autre pourrait apporter, même si elle est parfaitement trouvée.
Par exemple, je ne m'acceptais pas tel que j'étais. Il était inutile que mes parents me soutiennent et m'aident à me comprendre : je refusais leur aide. Je préférais ne rien comprendre à la vie, et continuer à souffrir.

L'humain est con : quand on souffre, on aime rester la tête "dans le guidon" et continuer à souffrir.
Inconsciemment, on doit penser que si on souffre, quelqu'un viendra nous aider. Or, cette aide doit venir de soi.

C'est pour ça que, finalement, je pense que si tu mets le nez dans le développement personnel (voir google) tu risque de passer des heures sur des bouquins ou sur youtube.

J'aime apprendre, comprendre, et grandir. Tout le monde ne fonctionne pas comme ça. Wink

Quelques questions, auxquelles tu peux me répondre ou pas :
Vu la tartine, j'ai du mal à retrouver le moment où tu en parle : à quel moment tu as décidé de chercher qui tu es ? A quel moment tu as eu l'idée d'ouvrir un bouquin qui parlait des zèbres ? A quel moment tu t'es autorisé à chercher ? Puis à partir du moment où tu as compris que tu faisais partit des zèbres, comment as tu décidé de l'accepter ? As tu eu un déclic ? Te sens tu libéré, tout d'un coup ? Penses tu que les autres ont besoin d'un déclic similaire pour évoluer dans la vie ? Moi je pense que oui. Je pense que la plupart des gens ne se posent pas de questions, et par conséquent il n'évoluent pas, ils ne grandissent pas. C'est très difficile de ne pas porter de jugement sur les autres lorsqu'ils sont débiles ou juste pas à notre hauteur. Mais ce travail sur le jugement, fait qu'on accepte les autres et qu'on les aime. Combiné à un 2eme travail : la connaissance , l'acceptation, la validation et la réalisation de soi . Ces paramètres, ensemblent, font que tu te sens heureux en chaque instant, peu importe ce qu'il se produit, peu importe le contexte.

Perso, j'ai commencé avec des "ancrages" :
-Je suis en vacances, tout le temps. Où que j'aille, je me sens aussi bien .
-A la plongée, tant qu'on a notre détendeur dans la bouche, on a de l'air. C'est tout ce qui compte. Dans la vie, quand j'ai un moment de stress, je pense à ces moments où je me sentais en sécurité sous l'eau : je respire, je suis en vie, et c'est tout ce qui compte. Le ressentir avec son corps et ses émotions (et non avec sa conscience ou sa tête) , bah ça fait vraiment du bien .....
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 971
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 27
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum