Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par Houna le Lun 8 Mai 2017 - 1:14

Bonjour à tous !

C’est mon tout premier post sur le forum, et comme je suis une sauvageonne (j’en demande pardon) je ne suis pas passée par la case présentation… Et pour cause, je souffre d’un bon gros sentiment d’imposture que je vais tenter de détailler ci-dessous, que ce soit parmi les zèbres ou les non-zèbres, et il m’a fallu beaucoup d’efforts pour venir poster sur ce forum, ce que je ne suis pas sûre de réussir à réitérer.

N.B. : pour ceux qui ne voudraient pas tout lire, je vous renvoie directement à mon questionnement le plus notable, à savoir le prochain passage en gras un peu (beaucoup ?) plus bas.

Je viens d’une famille très éduquée et cultivée qui ne s’est jamais étonnée de certaines de mes « prouesses », j’ai eu une scolarité sans histoire bien que très marquée par la solitude et l’introversion (et mis à part mes années collège qui m'ont fait vivre les moments les moments les plus noirs de mon existence et valu quelques réjouissances psychiatriques), j’étais une bonne élève qui prenait son mal en patience et qui avais simplement hâte que tout ça soit terminé pour entrer dans la vie active et oublier l’immaturité de ses camarades et l’ennui des salles de classe.
Mais une fois arrivée dans la vie active, tout s’est fortement compliqué, et après un burn-out (et d'énormes difficultés à communiquer avec ma supérieure, surtout), j’ai décidé de commencer une thérapie. J’ai vu des dizaines de psy (ce n’est pas une figure de style mais un chiffre réel) avant de tomber sur la bonne personne, celle qui m’a comprise et qui, au bout de quelques séances, m’a proposé un test d'efficience.

Et là, tout s’est éclairé. J’ai lu sur le sujet, je me reconnaissais dans beaucoup de choses, et tout d’un coup j’avais l’impression de pouvoir mettre des mots sur les problèmes que je rencontrais depuis si longtemps : ma solitude intellectuelle, mes insomnies extrêmes (et des nuits blanches qui s’enchainent parfois), ma sensibilité extrême elle aussi, mes cogitations permanentes sur ce qui m’entoure, sur ma vie amoureuse difficile et quasi-inexistante… Mon unique relation sérieuse avec un zèbre asperger et ma récente rencontre excessivement tourmentée avec un zèbre nouvellement découvert laissaient aussi présager quelque chose…
J’ai découvert que même le fait d’avoir lu ou marché très tôt n’était pas un hasard, alors que mes proches le traitait comme une anecdote potache qui se racontait à chaque réunion de famille un peu arrosée.

J’ai passé des jours entiers à stresser et à parcourir des forums pour me rassurer, mais rien n’y faisais. Après plusieurs longues semaines à me torturer, je me suis finalement vue passer mon test complètement gavée de benzodiazépine.
Ensuite, je me suis repassée le test en boucle, pensant à tout ce que j’avais échoué, à la déception que j'en ressentais, même si j’étais convaincue que je n’aurais pas pu faire beaucoup mieux (quand on s’estime nulle, on ne fait pas les choses à moitié).

Arrivée à la restitution, j’étais persuadée que j’avais inventé tous les signes qui m’avaient jetée corps et âme dans ce test, et que j’allais m’en tirer avec 110 voire 120 grand max. Plusieurs jours avant, j’ai même fait des recherches sur la déficience mentale, m’imaginant que j’en étais peut-être…!
Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre ma psy me dire que j’étais à 128, avec un score qu’elle estimait sous-évalué à cause de ma très grande anxiété, de ma peur de « réussir » ce test et de mon refus catégorique d’aborder le subtest arithmétique qui me faisait si peur (que j’ai chuté mais auquel j’ai quand même « réussi » à avoir 11, sans le faire vraiment exprès, en répondant aux premières questions que je trouvais évidentes).

Le résultat, c’est que je suis à la fois bouleversée par ce chiffre que je pensais infiniment plus bas, et à la fois soulagée de me sentir plus proche d'un groupe que j’ai si longtemps cherché (même si toute-petite-zébrette je suis ou suis peut-être). Comme j’ai vu qu’il tenait à coeur à certains que l’on dépasse vraiment les 130, j’ai envie de demander à ceux-là de m’épargner un énième débat sur le sujet…
J’ai conscience que, diagnostic de douance ou pas, ce score me place quand même dans une certaine solitude, suffisante pour officialiser mon ressenti.

Est-ce que je me sens en accord avec ce résultat ? C’est une autre histoire.
Globalement, j’ai toujours été rabaissée ou diminuée par l’ensemble de mes proches, famille, amis, pour des raisons variées, et je n’imaginais pas faire un score pareil.
Après avoir appris mon score, mes propres parents ont été pris d'un petit rire, pensant que je leur faisais une blague. Je pense que mes amis réagiraient pareil si je leur en parlais, ils me voient comme quelqu'un qui réussit mais je pense qu'ils ne perçoivent pas « le reste », tout ces moments où ils me déçoivent, où je m'écarte physiquement et/ou mentalement de la conversation, ceux où je ne dis pas ce que je sais ou ressens pour ne pas me faire remarquer... et le pire, c'est que ça ne me dérange pas plus que ça. J'ai toujours apprécié avoir une vie sociale et je pense que quel que soit l'interlocuteur, zèbre ou non zèbre, la communication nécessite quelques concessions et aptitudes à la tolérance.

Face à tous ces éléments qui se mélangent dans ma tête, j’ai perdu tout esprit critique et je ne peux pas m’empêcher de me demander si j’ai pu être sur-évaluée : mes résultats sont autour de 115, sauf l’ICV et l’IMT qui dépassent les 130.

Je ne remets pas en cause mon score à l’IMT, je n’y ai pourtant pas mis du mien, en revanche j’aimerais vous interroger sur la façon dont on vous a fait passer les épreuves de l’ICV.

Même si j’ai eu quasiment tous les points aux similitudes et au vocabulaire, la psy a pris beaucoup de temps pour me faire donner les définitions. Il y a certains mots que j’ai immédiatement trouvés, mais pour d’autres, je n’avais pas la définition indiquée sur son livret du premier coup. A chaque fois qu’elle ne cochait pas, je comprenais que je n’avais pas donné les mots qui me donneraient les points, et je retentais ma chance en ajoutant des précisions, jusqu’à ce que le point tombe.
Je me demande si cette façon de faire est très académique, n’aurait-on pas dû passer immédiatement à la question suivante dès lors que je ne donnais pas les mots attendus à la première tentative ? Bien sûr, j’aurais été déçue car je connaissais tous les mots de vocabulaire par exemple, mais je n’arrête pas de me demander si mon résultat n’a pas été surrévalué à cause de ça.
Pouvez-vous m’indiquer comme ça s’est passé pour vous ?


(PS : Maintenant que j’ai posé cette question, je me trouve un peu ridicule : est-ce que ça va changer quelque chose à mon ressenti ? Non, je ne crois pas. Je ne sais pas qui je suis, si ce n’est une personne ayant fait un bon score à un test de QI qui se sentirait aussi seule avec 5 points en plus ou en moins sur l’addition. Je cherche l’apaisement, la tolérance et le partage, sans pour autant me réclamer d’une communauté ou d’une autre. Vous l’aurez compris, ce post frôle le questionnement métaphysique Laughing . Entre ma psy qui me trouve HQI, mon score qui est 2 points trop bas, ma famille qui ricane et les fervents défenseurs du QI à 130, moi qui suis au milieu de tout ça, la vraie question que je me pose c’est surtout… qui suis-je et que fais-je dans cette galère ?)
Houna
Houna

Messages : 31
Date d'inscription : 07/05/2017
Age : 28
Localisation : Paris ou mon sud (celui de l'est, le seul, le vrai :p)

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par -Benoit- le Lun 8 Mai 2017 - 1:27

Bienvenue a toi !
Le test de QI n'est qu'un raccourci .
Ton vrai travail c'est du cultiver ta curiosité et ton introspection.
L'important c'est de savoir qui tu es, qu'est ce que tu vaux à tes yeux.
Le test de QI te mache le boulot en te disant "tu es plus intelligente que les autres", et démerdes toi avec ça ...
La validation de soi doit venir de l'intérieur. Médites là dessus Wink

Tu verras dans quelques mois, tu mettras ce test à la poubelle, tellement tu le trouvera inutile. Tu n'es pas un chiffre, mais une personne.
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 970
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 26
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par fleurdesel le Lun 8 Mai 2017 - 2:33

Beaucoup de témoignages parlent de ce décalage entre leur ressenti et la stupeur face au résultat, la difficulté à y croire aussi. Pour la plupart ça passe, souvent avec un travail sur soi, une revisite de son passé à la lumière de cette particularité. Ca prend un peu de temps de changer de représentation sur soi et c'est encore tout frais pour toi Smile

La barre des 130 me fait rire perso, comme si on prétendait qu'être grand c'est à partir de 1m90 et qu'une personne de 1m89 ne l'est pas. Le QI est un continuum. Alors oui, il faut bien donner une définition, une barrière, néanmoins...
La personne de 1m89 se sentira plus à l'aise avec des vêtements taillés pour une personne d'1m90 que pour des personnes d'1m75, et elle se sentira moins "étrange" au milieu de personnes entre 1m90 et 2m qu'entre des personnes de 1m70 à 1m80.

Bref, même s'il te manquait 2 points, tu peux avoir beaucoup plus d'affinités avec des HQI qu'avec des personnes plus proches de la moyenne et partager beaucoup de fonctionnement mentaux communs avec eux.

Et bienvenue sur ce forum Smile


Dernière édition par fleurdesel le Lun 8 Mai 2017 - 16:30, édité 1 fois
fleurdesel
fleurdesel

Messages : 955
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 40
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par Houna le Lun 8 Mai 2017 - 16:15

Merci à tous les deux pour vos réponses, j'espère effectivement que je pourrais, avec le temps, passer ce cap et avancer avec ces nouvelles données Smile

Fleurdesel, merci pour cette belle image que je trouve très parlante et qui me rassure pas mal.
Houna
Houna

Messages : 31
Date d'inscription : 07/05/2017
Age : 28
Localisation : Paris ou mon sud (celui de l'est, le seul, le vrai :p)

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par Weirdo le Mar 9 Mai 2017 - 13:26

Il est très facile de rater un test pour différentes causes (notamment émotionnelles) étant donné de la difficulté inhérente, cependant, la réussite est ,elle , difficilement contestable.
Weirdo
Weirdo

Messages : 46
Date d'inscription : 03/02/2017
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par Invité le Mar 9 Mai 2017 - 20:01

L'identification à la douance ne résume pas à la seule mesure / critère du QI total égal ou supérieur à 130. (note pour une très grande majorité de hpi selon une étude de Pierre Morin, plus de 90% ont un QI hétérogène et QI total non calculable en conséquence). Il se fait aussi par rapport au vécu (anamnèse), à l'observation du comportement durant l'entretien psychologique aussi. C'est un ensemble de faits et d'observations qui viendra confirmer ou non la douance de la personne qui consulte.

De plus la limite communément admise de 130 est une construction statistique faite en opposition avec ce qui est considéré comme le seuil de la déficience intellectuelle (QI total inférieur à 70). A partir du moment que l'on souhaite définir clairement un groupe, cela exclut inévitablement les résultats proches de la limite admise. Ce qui peut s'avérer préjudiciable en cas de doutes.

Pour ce dont je me souviens sur certains items de l'ICV, après un certain nombre consécutif de réponses fausses ou non répondues, le subtest s'arrête. Edit, par ailleurs je me souviens de ma passation du test, la psychologue demandait parfois quelques petites précisions pour certaines définitions. Je crois qu'il s'agit plutôt d'un moyen de motiver, de pousser ses capacités le plus loin possible. Je ne pense pas que cela soit un manque de professionnalisme. Ce genre de test est strictement codifié, sinon cela risque d'invalider les résultats.

Si tu te reconnais dans les descriptions faites de la douance, que ta psychologue te reconnait comme tel, que cela explique ton vécu et tes difficultés, les deux indices supérieurs à 130 sont une belle preuve de douance, alors oui à mon avis (en tant que simple membre de forum, je n'ai pas la prétention de refaire un diagnostic), tu es très probablement concernée. Les preuves sont belle et bien là.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par Houna le Mer 10 Mai 2017 - 18:30

Illium, un grand merci pour ta réponse très complète.
J'ai toujours un doute quant à mes résultats, mais il est possible que ce soit complètement irrationnel. Je suis de nature très anxieuse... et surtout je ne m'attendais pas du tout à un tel résultat.

Aujourd'hui j'ai acquis et commencé à lire le fameux "TIPEH" qui parle d'une possible remise en question des résultats du test et du professionnalisme du psy après la découverte du résultat. Pour le coup, lire ça m'a un peu rassurée.
Pourtant, j'ai encore beaucoup de mal à vivre le résultat. Je ne sais pas à quoi c'est dû, j'ai l'impression que c'est une vraie libération pour la plupart d'entre vous, que ça devrait être une explosion de joie, mais pour moi ça correspond plutôt à "qu'est ce que je dois faire de ma vie désormais ?" "Est ce que mes amis peuvent me rendre heureuse ou est ce que je dois essayer de vivre "parmi les miens" (avec de gros guillemets)?" J'ai aussi l'impression que la pression est bien plus intense que quand je me prenais simplement pour une personne douée/ayant des facilités.
Houna
Houna

Messages : 31
Date d'inscription : 07/05/2017
Age : 28
Localisation : Paris ou mon sud (celui de l'est, le seul, le vrai :p)

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par fift le Jeu 11 Mai 2017 - 15:29

Houna, je t'encourage à lire le post "venez vous exprimer après le test". Tu t'apercevras que nous sommes nombreux à avoir eu comme une sorte de déception après le test, à nous demander : "ok, et maintenant, ça change quoi ?".

Ca viendra après, laisse le temps faire son oeuvre, laisse tout ça maturer un peu.

Pour l'anecdote concernant le chiffre, un de mes petits cousins vient de passer le test : QIT 119. Pourtant, il a tous les signes du surdouement, nonobstant le fait que nous sommes quelques-uns dans la famille ... Il a passé le test alors qu'il venait de porter des lunettes pour la première fois : clairement, je suis assez persuadé que ça suffit pour chuter à quelques item (notamment la vitesse de traitement évidemment, mais globalement tout ce qui est visuel comme les cubes et autres).

Bref, comme indiqué plus haut par quelqu'un d'autre, le QIT est un indicateur, mais pas le seul. Et étant donné la difficulté du test, on n'arrive pas à un seuil haut par pur hasard.

fift

Messages : 4398
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 42
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par L'homme qui Sait le Jeu 11 Mai 2017 - 15:49

fleurdesel a écrit:La barre des 130 me fait rire perso, comme si on prétendait qu'être grand c'est à partir de 1m90 et qu'une personne de 1m89 ne l'est pas. Le QI est un continuum. Alors oui, il faut bien donner une définition, une barrière, néanmoins...
La personne de 1m89 se sentira plus à l'aise avec des vêtements taillés pour une personne d'1m90 que pour des personnes d'1m75, et elle se sentira moins "étrange" au milieu de personnes entre 1m90 et 2m qu'entre des personnes de 1m70 à 1m80.
Je le reprendrai, merci Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Sm016
L'homme qui Sait
L'homme qui Sait

Messages : 673
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 31
Localisation : Rôde autour de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par Invité le Jeu 11 Mai 2017 - 15:58

.


Dernière édition par Lemonum le Jeu 11 Mai 2017 - 16:41, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par Ceci n'est pas un tigrou le Jeu 11 Mai 2017 - 16:08

Lemonum a écrit:
fleurdesel a écrit:

La barre des 130 me fait rire perso, comme si on prétendait qu'être grand c'est à partir de 1m90 et qu'une personne de 1m89 ne l'est pas. Le QI est un continuum. Alors oui, il faut bien donner une définition, une barrière, néanmoins...


Ma psy confirme que cette limite, cette barrière de 130 est bien réelle. Les caractéristiques de zèbres" sont visibles de manière très claire à partir de là.

129 n'est pas du tout 130.


je connais une fratrie dont l'ainée à 129 de qi (études brillantes, un doctorat, doyen d'une faculté, auteur d'articles dans des revues scientifique) et a un fonctionnement de "normopensante", son frère a 135 (lui: zèbre total, vu comme farfelu par beaucoup, scolarité atypique, hypersensible, autodidacte dans des dizaines de domaines, culture générale immense, poète, musicien...)

quelle belle argumentation, alors en plus si tu connais quelqu'un qui...

nan bref, sans rire, 130 c'est juste un nombre, ce n'est ni une limite, ni une barrière, c'est une donnée statistique ni plus ni moins, comme 100 est la moyenne

De plus le QIT est calculé à partir d'indices variés, dans ta logique il faudrait aussi des limites sur chaque indice ? :p
Ceci n'est pas un tigrou
Ceci n'est pas un tigrou

Messages : 1501
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 39
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par Invité le Jeu 11 Mai 2017 - 16:09

.


Dernière édition par Lemonum le Jeu 11 Mai 2017 - 16:42, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par Ceci n'est pas un tigrou le Jeu 11 Mai 2017 - 16:17

Et cette fois, c'est un argument d'autorité ?

Bref, reparles en avec elle tu verras que ce n'est pas si simple ! Smile
Rien que par le fait que le score d'un test de QI est relatif, c'est juste une estimation avec une marge d'erreur...

Oui "130" définit le HP, c'est la définition la plus consensuelle donc considérée comme valide. Mais non il ne faut pas être obtus là dessus en oubliant la marge d'erreur.

Quelqu'un à 129 peut très bien être HP (même à 125 d'ailleurs). Inversement, quelqu'un qui a eut 132, tel jour dans telles conditions, peut très bien ne pas l'être.


Dernière édition par -Olivier- le Jeu 11 Mai 2017 - 16:40, édité 4 fois
Ceci n'est pas un tigrou
Ceci n'est pas un tigrou

Messages : 1501
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 39
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par Invité le Jeu 11 Mai 2017 - 16:20

.


Dernière édition par Lemonum le Jeu 11 Mai 2017 - 16:42, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par L'homme qui Sait le Jeu 11 Mai 2017 - 16:31

-Olivier- a écrit:quelle belle argumentation, alors en plus si tu connais quelqu'un qui...
Tu m'ôtes les mots Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Laughing
Ou l'art de ne pas savoir prendre en compte tous les facteurs...


Moi, ma psy elle me confirme qu'une b*te de 17,6cm c'est bien mieux que 17,5cm : quand je la saute, apparemment elle prend bien plus de plaisir qu'avec son mari. CQFD
L'homme qui Sait
L'homme qui Sait

Messages : 673
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 31
Localisation : Rôde autour de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par Houna le Jeu 11 Mai 2017 - 16:36

L'Homme qui Sait a écrit:
Moi, ma psy elle me confirme qu'une b*te de 17,6cm c'est bien mieux que 17,5cm : quand je la saute, apparemment elle prend bien plus de plaisir qu'avec son mari. CQFD

Je ne sais que répondre au débat (être en plein doute existentiel, ça n'aide pas à relativiser ce genre d'interventions) mais j'avoue que là, j'ai bien ri, merci Laughing Laughing
Houna
Houna

Messages : 31
Date d'inscription : 07/05/2017
Age : 28
Localisation : Paris ou mon sud (celui de l'est, le seul, le vrai :p)

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par Invité le Jeu 11 Mai 2017 - 16:40

.


Dernière édition par Lemonum le Jeu 11 Mai 2017 - 16:43, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par Ceci n'est pas un tigrou le Jeu 11 Mai 2017 - 16:41

Merde ta femme est sa psy ?! pas de bol :>
Ceci n'est pas un tigrou
Ceci n'est pas un tigrou

Messages : 1501
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 39
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par Invité le Jeu 11 Mai 2017 - 16:43

laisse tomber !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par L'homme qui Sait le Jeu 11 Mai 2017 - 16:45

Lemonum a écrit:.
Ouf, j'ai pris un screenshot à temps mdr
Je m'attendais trop à l'auto-censure du petit point Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) 39
L'homme qui Sait
L'homme qui Sait

Messages : 673
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 31
Localisation : Rôde autour de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par Ceci n'est pas un tigrou le Jeu 11 Mai 2017 - 16:49

Du coup je suis désolé pour Houna son post se fait salement troller ^_^
Ceci n'est pas un tigrou
Ceci n'est pas un tigrou

Messages : 1501
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 39
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par L'homme qui Sait le Jeu 11 Mai 2017 - 16:52

Le mec s'est auto-ban direct.

C'est bien, de prendre conscience de ses erreurs.

Etape #2, Lemonum, c'est les assumer entièrement et jusqu'au bout Wink
L'homme qui Sait
L'homme qui Sait

Messages : 673
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 31
Localisation : Rôde autour de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par Houna le Jeu 11 Mai 2017 - 16:56

-Olivier- a écrit:Du coup je suis désolé pour Houna son post se fait salement troller ^_^

Pour des interventions comme celles-ci je vous laisse carte blanche !!
J'aime bien l'animation, j'allais sortir les pop-corns mais j'ai pas eu le temps...
Laughing
Houna
Houna

Messages : 31
Date d'inscription : 07/05/2017
Age : 28
Localisation : Paris ou mon sud (celui de l'est, le seul, le vrai :p)

Revenir en haut Aller en bas

Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats) Empty Re: Se remettre en question après le test (et s'interroger sur la valeur des résultats)

Message par fleurdesel le Dim 14 Mai 2017 - 2:53

Lemonum a écrit:
fleurdesel a écrit:

La barre des 130 me fait rire perso, comme si on prétendait qu'être grand c'est à partir de 1m90 et qu'une personne de 1m89 ne l'est pas. Le QI est un continuum. Alors oui, il faut bien donner une définition, une barrière, néanmoins...


Ma psy confirme que cette limite, cette barrière de 130 est bien réelle. Les caractéristiques de zèbres" sont visibles de manière très claire à partir de là.

129 n'est pas du tout 130.


je connais une fratrie dont l'ainée à 129 de qi (études brillantes, un doctorat, doyen d'une faculté, auteur d'articles dans des revues scientifique) et a un fonctionnement de "normopensante", son frère a 135 (lui: zèbre total, vu comme farfelu par beaucoup, scolarité atypique, hypersensible, autodidacte dans des dizaines de domaines, culture générale immense, poète, musicien...)

Plusieurs points, si tu lis encore ce sujet :

- il n'y a pas de consensus chez les psy
- et puis les psy n'ont pas tous plus de 130, donc ça peut être dur pour eux de réfléchir à ça Razz
- un exemple que tu connais permet d'invalider que la chose en question n'existerait pas, mais pas de valider qu'elle soit la règle
- une autre hypothèse plutôt que ce seuil de 130 entre ceux qu'on remarque et les autres pourraient être la créativité, je trouve cette étude interessante à cet égard : http://www.refdoc.fr/Detailnotice?cpsidt=1525543&traduire=fr
- une autre hypothèse est que les différences perçues entre 2 types d'enfants HQI  perdurent à l'âge adulte
- une autre hypothèse pour la fratrie que tu connais pourrait justement être la place dans la fratrie (THE super source : http://www.ouest-france.fr/sante/quand-notre-place-dans-la-fratrie-influence-notre-vie-professionnelle-4157561)


Dernière édition par fleurdesel le Dim 14 Mai 2017 - 3:35, édité 1 fois (Raison : ajout)
fleurdesel
fleurdesel

Messages : 955
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 40
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum