hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Ven 28 Avr 2017 - 9:41

...


Dernière édition par Lanlina le Lun 15 Mai 2017 - 4:54, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par izo le Ven 28 Avr 2017 - 9:56

Il est hyper long ton texte.
avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1246
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Ven 28 Avr 2017 - 9:59

...


Dernière édition par Lanlina le Lun 15 Mai 2017 - 4:55, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Sam 29 Avr 2017 - 21:00

Ça dépend de la raison pour laquelle tu veux employer ces termes, ce que tu mets derrière, à quelles théories tu te réfères.

Bref, vous utilisez le même mot pour parler de choses différentes.

Ton hypersensible appartient peut-être à cette famille:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Sam 29 Avr 2017 - 23:47

x

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Dim 30 Avr 2017 - 14:15

Oh, un message volatilisé !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Dim 30 Avr 2017 - 14:23

...


Dernière édition par Lanlina le Lun 15 Mai 2017 - 4:55, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Dim 30 Avr 2017 - 14:48

Ça ne dit pas si ta lanterne fonctionne mieux ça !

Les gens qui ont répondu n'ont d'ailleurs pas répondu à la moitié des questions !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Dim 30 Avr 2017 - 15:08

...


Dernière édition par Lanlina le Lun 15 Mai 2017 - 4:55, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Dim 30 Avr 2017 - 15:21

Et l'hyperémotivité ne doit rien vouloir dire non plus... ça n'existe pas. On est tous aussi émotifs les uns que les autres.

Pour l'émotivité, c'est tout de même visible.
Certaines personnes ont des réactions qui apparaissent "disproportionnées" et se laissent facilement déborder.
J'ai tendance à me dire hyperémotive - parce que je pleure par exemple facilement (joie/tristesse) c'est la chose la plus visible. Mais un peu pareil pour d'autres émotions, qui suscitent transpirations, tremblements etc - qui apparaissent de manière socialement inadaptées.
Après ce n'est pas tout le temps, et en faisant attention à ne pas me surcharger et à bien dormir, ça se manifeste moins.
Mais comme pour un peu tout, il y a différentes causes possibles à ce phénomène - et c'est l'explication qui peut éventuellement être intéressante.

Hier, j’en ai assez longuement parlé avec une personne submergée par des vagues d’émotions depuis TOUJOURS (liées à ses relations aux autres uniquement) à tel point qu’elle ne sait plus quoi en faire. Je lui ai dit que je pensais que l’hypersensibilité était autre chose que ce qu’elle croyait (je me suis racontée à elle pour lui donner des exemples, voir plus bas) et je lui ai suggéré de plutôt regardé du côté de l’hyperémotivité.
Après hypersensible ou hyperémotif... perso je préfère utiliser le deuxième, mais c'est le premier qui recouvre mon carnet de santé de quand-j'étais-petite (terme souvent utilisé pour désigner les gamins introvertis réservés (terme qui apparait aussi, j'avais oublié) et impressionnables, au moins à l'époque)

Pour l'hypersensibilité, c'est avant tout une manière de parler de soi. Il y a une grosse mode sur la douance et tout ça - les gens ont envie de se sentir spéciaux, plus que les autres qu'ils discernent à peine, donc oui ce mot est très utilisé.
Après, ce qui est intéressant c'est de savoir ce que décrit la personne qui utilise ce terme.

Par exemple, toi t'es hypersensible, tu as décrit sur quoi. Maintenant, pourquoi veux-tu être identifiée à ça par les autres ? Est-ce que tu cherches un groupe de personnes qui soient comme toi (ce qui me semble être la piste la plus probable) ?

Puis un mot, on peut toujours se demander par quel autre on pourrait le remplacer pour voir son sens. Rien ne t'empêche de te faire une catégorie hypersensible/susceptible (les autoritaires), une catégorie hypersensible/superman (pour les sens), une catégorie hypersensible/incontinent (les chialeurs) etc
Après c'est pour ta compréhension personnelle, par pour partager nécessairement ces catégories avec les autres (qui ne seront pas forcément d'accord sur leur légitimité)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Dim 30 Avr 2017 - 18:33

x


Dernière édition par Zebulon252 le Lun 1 Mai 2017 - 14:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par chuna56 le Dim 30 Avr 2017 - 19:27

Toi, Zébulon, on devrait te retirer la fonction éditer, c'est trop frustrant pour nous!
(m'enfin là, tu as eu la gentillesse de le remettre, merci Smile )

Lanlina : Ton message m'a fait sourire Wink

J'avoue ne m'être jamais réellement penchée sur la question hypersensibilité/hyperémotivité.
J'ai juste lu que 20% (il me semble, ou 25) des gens étaient hypersensibles.

Le souci est que chacun met ce qu'il veut derrière les mots, souvent ce qui l'arrange.
La définition que tu donnes à ces mots est celle que je donne également, soit :

Hypersensibilité : capacité à percevoir les choses exacerbée
Hyperémotivité : réponse exagérée aux stimulations de l'environnement.

AMHA, les 2 vont souvent de paire. Et je pense que les gens sont souvent plus hyperémotifs qu'hypersensibles.
Il faudrait voir dans la littérature médicale/psychologique ce qu'il en est, d'où sortent ces 20% que l'on retrouve régulièrement sur le net.

Le souci auquel tu te heurtes, toi, quand tu es face à des gens bornés (soyons clairs, c'est ce que tu décris), c'est ton besoin de vérité, de justesse et de précision.
Ce besoin là est loin d'être partagé par tout le monde...

Ton hypersensibilité te faire sentir les incohérences chez les gens, leur malhonnêteté parfois, à priori leurs besoins sont autres, et l'hyperémotivité te ferait te rendre frustrée ^^

Perso, ça fait bien longtemps que j'ai compris que ça ne servait à rien de chercher à convaincre les gens.
Mon hypersensibilité me fait comprendre très rapidement si ça vaut le coup d'essayer ou non lol (et c'est très souvent non, je m'y suis faite, je le vis très bien du coup désormais, sauf quand on touche à mes animaux tongue )

Maintenant, je ne suis pas assez connaisseuse pour tirer des conclusions sur ce que tu dis, je t'imagine hypersensible, pour l'hyperémotivité, faudrait que je te voies faire dans ton contexte.

Chez moi, l'hyperémotivité, c'est ce qui fait que je pleure devant quelque chose de triste ou au contraire de beau, que je me vexe facilement, et via un mauvais contexte familial étant petite, a fait que j'ai développé une confiance en moi assez basse (mais en hausse désormais ^^)

c'est tout ce que je peux te répondre...

Ah, ptèt cet article que tu as probablement déjà lu puisque tu t'intéresses à la question : Zici
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4481
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Dim 30 Avr 2017 - 19:30

chuna56 a écrit:
J'avoue ne m'être jamais réellement penchée sur la question hypersensibilité/hyperémotivité.
J'ai juste lu que 20% (il me semble, ou 25) des gens étaient hypersensibles.
[...]
Il faudrait voir dans la littérature médicale/psychologique ce qu'il en est, d'où sortent ces 20% que l'on retrouve régulièrement sur le net.

fr.wikipedia.org/wiki/Hypersensibilit%C3%A9_(psychologie)

En psychologie cette notion distingue aussi un tempérament, une caractéristique individuelle qui permet d'identifier un ensemble clinique défini en 1996 par Elaine Aron (dans The Highly Sensitive Person), rattaché à une présentation empiriquement faite par Carl Gustav Jung. En 2014 cette notion anglophone s'est internationalisée, mais n'a que peu touché l'espace francophone.

Selon les recherches qui ont suivi, ces « individus hautement sensibles » représenteraient environ 15 à 20 % de la population. Les caractéristiques de cet ensemble découlent d'une plus forte réactivité à une même stimulation, ce qui a des aspects positifs – Jung parle de « caractère enrichissant » – et des aspects négatifs, comme une sensibilité accrue à la phobie et à la peur panique.

Le terme « individus hautement sensibles » est ici traduit par hypersensible, mais cette traduction peut porter à confusion.

Les caractéristiques cliniques sont celles définies à l'origine par Elaine Aron et accessibles depuis son site, mais on trouve de multiples reprises, parfois sérieuses comme un test en français créé par Isabelle Taubes et Boris Cyrulnik, et parfois moins.

D'après Elaine Aron la timidité et l'introversion ne doivent pas être confondues avec l'hypersensibilité, même si ce sont des réponses possibles, car il existe des hypersensibles extravertis et la thérapie peut révéler une tendance refoulée à l'extraversion chez certains hypersensibles7.

Cependant, les personnes hypersensibles n'ont pas une réaction linéaire aux stimulus déclenchant une réponse émotionnelle : les ressentis et réactions sont perçus de manière exagérée par rapport à un individu neurotypique, mais la courbe d'intensité a tendance à suivre un effet de seuil. Comparativement à un individu normal, une situation perçue comme de faible intensité, ne déclenchera aucune réaction chez l'hypersensible, donnant l'image sociale au premier abord d'une personnalité froide et détachée. Cependant rapidement à partir d'une certaine importance dans la stimulation, la réaction émotionnelle va croître jusqu’à niveau comparable a une personne normale, et rester stable sur un nouvel intervalle de stimuli, jusqu’à ce que l'intensité émotionnelle perçu se mette a croître exponentiellement et dépasser excessivement celle qu'aurait fourni un individu neurotypique.

Très succinct: .leshypersensibles.ch/assets/test-hypersensibles-a30279cc86da49a765365f9e77cd2226cc30fc4a2c8c3521cbdd1d5182e5e4d2.pdf

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Lun 1 Mai 2017 - 0:41

...


Dernière édition par Lanlina le Lun 15 Mai 2017 - 4:56, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par chuna56 le Lun 1 Mai 2017 - 1:02

En fait, je pense que les gens ont perdu leurs repères dans notre société moderne, et le sentiment rassurant d'appartenir à un groupe (village, régiment d'armée, école, métier, pays, tribue...)
Y'a un côté rassurant pour un animal humain grégaire que de faire partie d'un groupe.
Suite à cette perte de repère, les gens essaient de se définir comme ils peuvent.
Et ce besoin de se sentir unique et différent en même temps.
Donc oui, l'autodiagnostic est un phénomène récent, mais logique aussi. Et qui découle du collage d'étiquette ancestral...

À partir du moment où tu comprends ça, tu as plus d'indulgence pour les gens et leurs incohérences...
Tu te dis que si ça leur fait plaisir et que ca les rassure, et bien c'est une bonne chose.
Et t'évites de parler de ca avec eux si tu veux pas t'énerver.

Plutôt que te taire ou mentir, tu peux exprimer ton point de vue.
Moi je laisse toujours une porte ouverte aux gens, ptet que toi tu considérerais que tu mens, mais mon besoin est plus dans l'harmonie toute relative de la relation que dans mon besoin d'avoir raison. Je sais que j'ai raison, je me moque que l'autre soit pas d'accord sauf qd ca concerne mes chevaux lol
Du coup je vais dire c'est intéressant ce que tu dis, mais moi je vois plutôt les choses ainsi, bla-bla-bla. Et si j'ai vraiment trop borné en face, c'est si tu le dis, je ne vois pas les choses ainsi avec un grand sourire.
Bon si la personne est trop con j'essaie même pas, je perds mon temps et risque le conflit lol. J'aquiesce en attendant que ça passe lol
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4481
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Lun 1 Mai 2017 - 1:41

x


Dernière édition par Zebulon252 le Lun 1 Mai 2017 - 14:15, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Lun 1 Mai 2017 - 3:09

...


Dernière édition par Lanlina le Lun 15 Mai 2017 - 4:56, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Lun 1 Mai 2017 - 4:21

...


Dernière édition par Lanlina le Lun 15 Mai 2017 - 4:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par chuna56 le Lun 1 Mai 2017 - 9:19

Spoiler:
Cette fausse étiquette n'a des effets positifs que sur du court terme

Je ne suis pas d'accord, ça dépend vraiment des gens et des situations.
Certains peuvent par ex réussir à mieux s'accepter en se collant une étiquette et prendre confiance en eux. Plus tard, ils peuvent s'en éloigner, pour chercher ce qu'ils sont réellement.
Tu sais, on peut mettre un an ou une vie à trouver ce qu'on est, et à évoluer. Chaque personne évolue à son rythme, en fonction de ses propres blocages.

Je comprends que ça te frustre, que tu vois tout, tout de suite, mais au final, c'est pas à toi de choisir pour tes amis.
Tu as le droit en revanche de refuser de payer les conséquences des actes insensés des gens. Et de mettre une limite.

Ex : j'étais amoureuse du gars qu'il fallait pas. Je le savais, mais je pouvais pas faire autrement. ça me rendait malheureuse. Je savais ce qu'il fallait faire, même si je ne me l'avouais pas directement, mais me manquait la force et l'impulsion. Elles ont fini par venir, et de moi, et du coup je peux en être fière. Personne d'autre que moi n'avait à décider de ça. Chaque chose en sont temps, tout se fait au moment venu.
Peu d'amies étaient au courant (j'avais honte), et une qui en était a fini par me dire qu'elle ne voulait plus en entendre parler, que ça l'agaçait.
et bien je ne lui en ai plus parlé.
Si je l'avais fait, c'était un manque de respect, et je ne méritais pas de continuer à être son amie.
Les choses sont aussi simples que ça, AMHA. Des règles que l'on pose dans une relation.

Moi aussi, bien souvent, je vois les choses. J'ai en tête une copine que j'adore, elle a le cœur sur la main. Elle a quitté un connard (enfin elle s'est fait virer comme une grosse m***) pour se faire mettre le grappin dessus par un autre connard.
ça me fait mal au cœur de voir ça, mais c'est ainsi, c'est son choix, et je le respecte. Lui mettre le nez dans le caca si elle ne me le demande pas ne l'aidera pas.
En tant qu'amie, je me dois de l'accompagner comme je peux, en fonction de sa demande.
Si un jour elle a besoin, elle sait qu'elle peut me demander plus. Si elle le fait pas, c'est parce qu'au fond d'elle, elle sait, mais qu'elle préfère se convaincre que c'est la bonne solution.

Des copines comme elle, j'en ai d'autre, dont celle qui s'est mis en couple avec un gros naze, a acheté la maison au bout de 6 mois, et pleure parce qu'il est alcoolique.
ça fait râler, mais c'est ainsi. Son choix.
Celle-ci, j'ai décidé de ne plus la fréquenter, car son boulet a tendance à s'incruster et que je le supporte pas. J'avais tenté une mise en garde, elle a réagit fortement sur la défensive, et bien soit.

Si on n'est pas très sociable ou bien si on se fiche un peu des autres et de tout leurs malheurs, c'est plus facile je pense.

Oui, ou si on a accepté que chaque personne est maître de son destin, que l'on n'est pas responsable des autres, et que décider pour l'autre c'est le priver de sa liberté...

je crains que tu prennes ceci comme une agression ou un jugement, mais telle n'est pas mon intention. Je n'arrive pas à dire le fond de ma pensée très clairement, sur ce sujet.
C'est pourtant quelque chose qui me tient à cœur.
D'autant plus que je suis prof, que je vois des choses chez mes élèves, et que ça me touche. C'est difficile de savoir dans quelle mesure on a le droit d'aider les autres, sans qu'ils nous l'aient demandé.
Quand il y a demande claire, nette, et précise, c'est autre chose...

Le problème, c'est la vérité, ou la recherche de vérité. La plupart sont persuadés de l'avoir, même quand ce n'est pas le cas

Ah ça, tu as bien saisi l'essence de l'être humain tongue
Je crois vraiment que l'homme trouve le confort dans le mensonge. La croyance étant une forme de mensonge.
Moi je n'y vois pas de souci, généralement, je pense que dans la majorité des cas ça rend heureux. Des fois, non, c'est le contraire.
L'homme va toujours vers le plus confortable, et ce qui demande le moins d'énergie.
Il est certain que le plus logique, pour toi ou moi, c'est de se dire qu'il vaut mieux que ça fasse mal d'un coup plutôt que de laisser durer éternellement les choses, au final on y gagne largement. Mais l'énergie demandée pour sortir d'un inconfort est souvent trop impressionnante pour tenter quoi que ce soit.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4481
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Lun 1 Mai 2017 - 9:38

Je ne vois pas vraiment comment il pourrait y avoir de fausses étiquettes là-dessus.
Sauf si on donne plein de toutes belles qualités à ces fameux hypersensibles - alors là oui ça peut ne pas correspondre.
Sinon ce truc d'hypersensibilité est suffisamment vaste pour englober tout et n'importe quoi, alors si quelqu'un veut de revendiquer "hypersensible"...

La différence ça reste ce qu'on met derrière. Tu sembles avoir une définition peut-être plus restrictive de l'hypersensibilité que la moyenne Lanlina, tu parles peut-être de quelque chose de plus ciblé (je sais pas trop) et rare.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Lun 1 Mai 2017 - 12:45

D'ailleurs, questionnaire aron:






Flaque a écrit:
En psychologie cette notion distingue aussi un tempérament, une caractéristique individuelle qui permet d'identifier un ensemble clinique défini en 1996 par Elaine Aron (dans The Highly Sensitive Person), rattaché à une présentation empiriquement faite par Carl Gustav Jung.

(de mon côté je trouve tout ça assez bidon - et la tendance de ceux qui se disent hypersensibles à s'attribuer des pouvoirs magiques me fatigue. Je les trouve parfois très bétas)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Lun 1 Mai 2017 - 13:07

...


Dernière édition par Lanlina le Lun 15 Mai 2017 - 4:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Lun 1 Mai 2017 - 13:10

...


Dernière édition par Lanlina le Lun 15 Mai 2017 - 4:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Lun 1 Mai 2017 - 13:13

Ben j'essaie de ne pas froisser les susceptibilités Lanlina, je me calme, mais globalement d'accord avec certains de tes propos sur eux.
(j'aime utiliser des euphémismes)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Invité le Lun 1 Mai 2017 - 13:26

...


Dernière édition par Lanlina le Lun 15 Mai 2017 - 4:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hypersensibilité, hyperémotivité,hyperesthésie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum