Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par ifness le Sam 29 Déc 2018 - 19:11

study
Tu déménages, cuicui ?
Moi aussi, je pense à déménager...

Bon, bref, la phrase de joli était trop tentante, je comprends.

J'aime bien, vous, etc...

Le problème est que je ne suis pas facilement spiritualiste, et que, bien que fort marqué (comme toi, cuicui) par mon imprégnation judéo-chrétienne (mais ma culture gréco-latine, initiée dès ma 6ème, y a-t-elle contribué ?), j'ai bossé pour me distancier, et y suis parvenu . Mon coeur pulse mon sang, mais mon "coeur" est dans ma tête.
Le problème est de trouver une philosophie de substitution.
(je ne suis pas porté sur les passions sociales ou politiques, bien que d'avis assez radical)
Vos textes me touchent toujours. Ton texte, joli, est plus explicite que d'habitude.
Je suis horriblement matérialiste. 
Je ne parviens à définir aucun sens à la vie (humaine).
Il m'a donc fallu me construire mon propre château.
(De forts architectes, morts ou vivants, m'y ont aidé : qu'ils soient ici remerciés.)

Il me plaît d'être en votre compagnie, lorsque je ne suis pas dans une période de retrait.
Je crée pour moi, désormais, sans me soucier de succès ou de gloire.
L'âge m'a calmé.
Il m'attriste aussi, parfois, à en pleurer : la vie est trop brève. Quel beau gâchis , que toutes ces existences magnifiques fauchées par le provisoire.

Il me plaît de me situer dans un constant questionnement. Etonnement.
Je nourris des projets : déménager ai-je dit (mais pour où ? La Bretagne, terre mythique, avec l'océan pour horizon ? Uzès, proche de chez moi, mais petite ville vivante  et cosmopolite ? Les Canaries, que je connais un peu, l'aventure de l'étrange(r), vivre selon une autre langue, en terre volcanique ?)
mais aussi partir quelques mois en Grèce ("ma" terre, ah ! si je maîtrisais la langue, j'y serais !)... Préparer mon CCar aux froidures scandinaves l'année prochaine pour longer les côtes norvégiennes (que je connais l'été) jusqu'aux aurores boréales ? (Une aventure !)

Je me conte, tiens mes comptes, la vie et les pensées ne sont qu'une suite de discours (de logoï), où l'on tente de se retrouver pour Etre, provisoirement.
Les mots sont des songes, comme nous l'ont appris les aborigènes d'Australie.

VOS mots me sont de jolis songes.
Merci à vous.
A bientôt.
if

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par siamois93 le Sam 29 Déc 2018 - 21:57

L'Odyssée de Pi est aussi une belle histoire d'amour.

siamois93
siamois93

Messages : 5113
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 52
Localisation : Somewhere over the rainbow

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par ifness le Sam 29 Déc 2018 - 22:06

Oui, pour les rêves.  Smile Smile

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Dim 30 Déc 2018 - 21:24

jolindien a écrit:Je lis tes mots cuicui, alors je me demande...
Pourquoi une chose peut avoir un sens à nos yeux, en fait à notre cœur?
Pouvons-nous trouver une résonance là à l'intérieur?
C'est à dire se mettre en phase, ne plus être séparé de cet chose à l'extérieur.
Et pourtant, souvent il ne s'agit que de laisser la chose se refléter.
Sur quoi? je dirai sur soi...pas que sur le moi.
Peut-être alors que nous pourrons commencer à comprendre ce que cette chose à l'extérieur a à nous apprendre,
serait-ce la question de prendre le point de vue d'un ensemble plus grand...?
Notre horizon, ce champ des possibles, ces possibles auxquels nous croyons, créateur de sa propre réalité mais aussi spectateur pour ainsi dire.
Je me dis qu'il y a bien une ligne d'horizon, qui est observable, parfois nous avons la vision basse alors l'ensemble auquel on se rattache n'est pas trop étendu, trop spécialisé car les lois qui le font ne le limitent pas moins...
Créer un cadre c'est limitant car limité.
Et pourtant il nous faut un cadre, quelque chose de connu, des références, des valeurs pour pouvoir comparer, se situer...dans un certain ensemble.
C'est aussi se séparer que de créer un cadre, et s'inclure dans un ensemble, car s'exclure de tous les autres.
Tiens je vogue à vue, une phrase m'en murmure une autre, j'espère que l'histoire aura une queue si elle n'a pas de tête!
Être son propre exemple, être et ne pas être en même temps, sauter d'un ensemble à un autre, se décentrer, se recentrer.
Sa vérité propre étant toute relative, et tant mieux, ainsi de l'expérience nous pouvons évoluer.
Alors parfois nous regardons derrière l'horizon, la vue est ni plus belle, ni plus moche, elle est autre.
La perspective qui se fait d'ensemble serait-elle plus réaliste que celle adoptant un point de vue?

Madame, voilà ou j'arrive et je ne sais plus d’où je suis parti.
Quand même le chemin me fut agréable, j'espère que pour toi aussi.
Une sorte de partage équitable entre nous...

Je ne sais pas où nos pensées peuvent nous conduire. Ce que j'aime, c'est quand je sens la mienne dessiner mon chemin.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par ifness le Mar 1 Jan 2019 - 18:33

Bonne année, mes amies, mes amis !

Bisous Un ange Amis

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par ifness le Mar 1 Jan 2019 - 18:57

Bonne année !  Amour Amour

L'occasion peut-être, de resituer le débat.
(Qui me semble s'éloigner du thème "de vos mères"...)

L'occasion, p-ê, 
(je n'ai pas eu de retours concernant mes allusions à la paternité, ou au problème du genre dans tout ce fouillis pycho)
de prendre de la distance.
Les femmes sont toujours "présentes" dans les témoignages de...
Les hommes beaucoup moins (ou bien : quelques originaux, sinon :
sinon : ce qui m'emmerde, m'emmerde, c'est cette expression du "sentiment maternel" -cf cuicui- qui n'est pas inhérent à (cf Elisabteh Badinter),
et l'omni-absence (hormis, cf + haut) de la présence de la relation maternelle père-enfant, je choisis mes mots, pour vous, surdoué(e)s.)

Alors : dois-je relancer un fil 
"et si vous nous parliez de vos pères" ?
Ou : "Qu'est la relation père-enfant" ?


La question me hante, et me taraude.
Le relationnel est "squatté" par les femmes.
(Y compris dans les problèmes graves.)
Alors: soit les hommes se taisent et les femmes parlent (avec difficulté, malgré l'anonymat de ce site)
soit je suis une exception.

Bon, allez, va : 
je suis une exception !
(ce qui me conforte dans ma pensée bipolaire et solitaire).

Je veux bien relancer un fil sur le thème de 
la parentalité. 

Mais je désire adhésions. (je n'ai pas de temps à perdre.)

So long, et 
Bisous Bisous Bisous

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mar 1 Jan 2019 - 19:22

Quelle mère aurai-je été sans le père de mes enfants ou avec un autre père... ?

Les interactions qui nous construisent...

Vas-y, ouvre ! On pourra adhérer... mais pas question de cotiser ! Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par ifness le Mar 1 Jan 2019 - 19:53

T'es une radine, cuicui !
(Pourtant je t'aime : on se retrouve, au bout du compte.)

Ok, j'ouvrirai, mais ça m'use d'avance.
Il est pourtant actuel au temps où s'ouvrent des possibles de couples homosexuels.
Ce qui me passionne.

Non, mais je lis, couramment, sur ce forum pourtant ouvert (théoriquement)  à toutes les interactions
des témoignages d'amour féminin.
Ca me gonfle.

Ca me gonfle parce que...
plein de trucs.

J'ai participé de la "révolution sexuelle" des années 70.
(OK, si vous voulez en savoir +, dites.)
J'ai été "papa" tendre.
Bilan : mes enfants ont le trentaine (bien) passée  et le rapport de sexes n'a pas bougé.
(Mes garçons sont devenus assez naturellement des papas attentifs, unique bénéfice visible.)


Ensuite, oui : "Et si vous nous parliez de vos mères ?"

Mais, mesdames, et si vous nous parliez de vos pères ?

Je suis prêt à relancer le sujet, s'il chute.
Je pense que que nos rapports à père ou mère conditionne nos vies.

Restent d'autres paramètres. Plus dramatiques.

Le débat est ouvert et libre.
if

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mar 1 Jan 2019 - 20:21

"Et si vous nous parliez de vos mères ?"

Heu... tété pas obligé non plus heing ! Personne ne t'a mis un couteau sous la gorge...

J'ai déjà dit trois mots ici sur mon père mais je n'en dirai pas plus. Je viens d'un monde que plus personne ne connait, et la pudeur et l'affection que j'ai toujours pour lui brideront ma parole. Peut-être aussi parce que l'émotion de sa mort reste très présente et que j'ai encore trop facilement la larme qui me vient.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par jolindien le Mar 1 Jan 2019 - 20:30

Oui le rapport à nos mère et père conditionne la personnalité, le rapport à soi, aux autres...
Il se peut pourtant, que parfois dans la boue immonde, pousse un joli nénuphar.
Alors à celle ou celui naissant, renaissant de ce chaos s'ouvrira un monde des possibles assez vaste,
jonction entre les mondes, cette terre du milieu...
Comme si expérimenter le pire était le fondement d'un meilleur.
Nous entrons au monde avec ces deux modèles, le père et la mère, des univers à eux tout seul pour un petit être novice et si fragile, modelable, se construisant grâce au reflet de lui-même qu'on lui donne à voir.

Je crois que je suis un père aimant pour ma fille essayant de l'accompagner, et l'aider à être au monde, drôle d'expression, je l'aime bien.
Confiance et respect dans toute chose.

Ma jeunesse fut tout autre, c'est vrai que longtemps ce fardeau m'a suivi.
Mais ce ne fut pas un toujours!

jolindien

Messages : 1375
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mar 1 Jan 2019 - 21:18

Il se peut pourtant, que parfois dans la boue immonde, pousse un joli nénuphar.
Alors à celle ou celui naissant, renaissant de ce chaos s'ouvrira un monde des possibles assez vaste,
jonction entre les mondes, cette terre du milieu...

Vouiiiiiii....
C'est même l'expérience d'un défi où s'entrechoquent déterminisme et liberté à armes plus ou moins égales.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par ifness le Mar 1 Jan 2019 - 23:13

Vous me semblez bien compliqués.

Moi, je pense à simple : un couple a un/des enfant(s). Il s'en occupe.
Bien sûr, en pratique courante, la mère met au monde.
Bon, c'est ainsi, ainsi que l'a décidé l'Evolution.
(Aucune "morale" à en tirer)
La notion "d'instinct maternel" est très remis en cause par diverses études, qu'elles soient historiques ou biologiques.
(En fait, on peut considérer que la survie de l'enfant répond à des critères variables en fonction du cadre et du mode de vie)
Le père s'occupe (ou pas) de l'enfant, selon des paradigmes avant tout culturels.

Point.
Ensuite, on écrit des livres à ce propos.
Les situations ou sentiments personnels ne produisent aucune structure. Ils sont un effet individuel.

Je ne suis pas (verbe suivre) joli dans ces pratiques.
Question de vécu, sans doute.
Donc : non généralisable dan une commune réflexion.

Oui, je me rends compte : je tente en permanence une analyse sociologique ou....etc...
et tente d'inclure mon sentiment propre dans un cadre politico-sociologique.
D'où ma césure avec joli.
Et, proba, avec cuicui.

En une réflexion, mon sentiment propre tend à s'estomper, au profit d'un "historique" .

L'échange me semble s'éloigner du thème, et devenir par trop abstrus.

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par jolindien le Mer 2 Jan 2019 - 7:46

Oui la mère met au monde l'enfant,
quand il s'agit d'être au monde,
les deux parents on là un rôle.

Tu sais If, avant tout j'aime ma fille pour ce qu'elle est, on ne m'a pas montrer comment faire plus jeune...comment aimer et surtout pourquoi.
J'ai compris sur le tard comment et pourquoi m'inclure dans l'ensemble, et le corolaire comment et pourquoi ne plus être séparé à l'intérieur.
Si nous (nous?!) débattons dans les sentiers inconnus, je suis assez content de cela.
Comprendre ton pourquoi et comment, et que tu comprennes les miens.
Depuis le temps que l'on discute ici...je n'ai pas manqué de voir, percevoir notre évolution propre, la tienne comme la mienne.
Et chacun de nous avons participer de près ou de loin à ce que nous sommes...
Oui l'être humain est fait des multiples relatifs qui le composent, c'est bête cela,
comme quelque chose qui échappe à notre contrôle ou pas...
Si l'on sait voir le reflet de toute chose dans chaque chose, établir le lien.
Ah je change pas moi. J'aime bien être facétieux, et tu deviens assez joueur ces derniers temps.
Cool.
Bye

jolindien

Messages : 1375
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mer 2 Jan 2019 - 10:49

Ce n'est pas parce que l'instinct est parfois mis en échec, que ce soit par la biologie ou par l'environnement, déficience innée ou acquise, qu'il n'existe pas.

Il est des sociétés où l'on fait naître des enfants non pour s'en occuper mais pour la main d'oeuvre future que cela procure ou pour de la chair à canons. Cf encore les enfants-soldats, les enfants des mines...

L'instinct maternant, qu'il soit de la mère ou du père... est un luxe que nous pouvons nous offrir, pourquoi le gaspiller en voulant le "genrer".


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par siamois93 le Mer 2 Jan 2019 - 11:06

Il y a la part hormonale qui déclenche «l'amour maternel».
https://www.pourlascience.fr/sd/neurosciences/linstinct-maternel-niche-dans-le-cerveau-2302.php
siamois93
siamois93

Messages : 5113
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 52
Localisation : Somewhere over the rainbow

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mer 2 Jan 2019 - 14:35

Oui, mais ça ne marche pas à tous les coups.

Beaucoup de femmes te rapporteront qu'elles n'ont rien ressenti de cet ordre-là. Et elles n'en ont pas pour autant abandonné leurs peutiots.
Personnellement, j'ai été inondée par ce truc. Mais mon mari semblait l'être tout autant sans avoir eu le douloureux bénéfice des décharges ocytociques.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par ifness le Mer 2 Jan 2019 - 15:27

D'accord avec toi, cuicui.

Cette sorte d'"obligation" à l'amour maternel que semble imposer la nature peut s'avérer un drame pour les femmes.
Auto culpabilisation . Ou culpabilisation par les autres. Interdits dans le domaine professionnel.
Les mâles ont bien su jouer de cet instrument pour asseoir leur domination !
(cf Elisabeth Badinter pour une réflexion , je sais que tout le monde ne l'apprécie pas.)

Et ne dites pas que ça s'arrange ! 
Il me semble que "la loi" contraint, et permet de changer les habitudes (cf pays nordiques). 

L'Homme est Nature et Culture. N'oublions jamais.

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Dim 6 Jan 2019 - 16:07

Toutafé... et c'est intéressant d'essayer de faire la part en chacun de nous de ce qui relève de la Nature ou de la Culture.
Regarder comment les hommes gens de pouvoir utilisent l'un ou l'autre pour asseoir leur emprise sur les autres n'est pas dénué d'intérêt non plus.
Je crois qu'il y a souvent d'énormes confusions entre les deux. Il est vrai que la barrière n'est pas aussi étanche que ce qu'on peut croire.
Mais on file vers du HS.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par jolindien le Dim 6 Jan 2019 - 19:24

Je ne crois pas que c'est hs.
Le pouvoir s'exerce par des moyens coercitifs s'appuyant sur notre culture et notre nature;
et le rapport à l'enfance, l'éducation reçue, etc...définie notre personnalité.


jolindien

Messages : 1375
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par St'ban le Dim 6 Jan 2019 - 19:36

"Vu mon penchant pour la bouteille, ma mère devait être très probablement une éprouvette" Papy Papy SOSBublegum Bublegum Bublegum
St'ban
St'ban

Messages : 5525
Date d'inscription : 24/10/2018
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? - Page 4 Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par ifness le Dim 6 Jan 2019 - 19:40

Oh, Sages,

je vous  study.

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum