Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mar 25 Avr 2017 - 10:59

La semaine dernière j'ai eu le très grand privilège de lire un homme écrire sa mère.
J'ai aussi le très grand privilège d'avoir un fils et une fille, le choix du roi comme on dit !
Les filles et leur mère, je connais un peu, je l'ai été, je le suis encore.
Par contre, en lisant cet homme qui parlait de sa mère, j'ai beaucoup appris.
" Mais quelle bande de cons ! S'ils nous en parlaient plus souvent, on ferait peut-être moins de conneries ! " me suis-je alors écrié dans le fort de mon intérieur qui résonne encore de ce cri.
A ce qu'il paraitrait, Freud aurait dit quelque chose de particulièrement significatif à la mort de sa mère. Mais je ne retrouve pas mes sources pour le citer exactement. Ce sera la cerise à l'eau de vie servie à la fin de la discussion !  Wink

Alors lâchez vous donc, Messieurs ! Levez donc ce tabou, il pourrait sauver l'humanité !  Razz

ps : je n'ouvrirai pas le parallèle avec les dames... fille / père, mais libre à une ou un de le faire.
reps : on peut le planquer dans la section tabou, si vous avez les chocottes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Godzilla le Mar 25 Avr 2017 - 11:15

(très chouette sujet !)
Alors, Maman m'a bien castré comme il faut mais c'est pas tellement sa faute, vu sa vie et le pignouf (pas totalement irrécupérable) avec qui elle a convolé.
Mouais, ou pas.
J'en sais rien en fait, alors que ma mère est très importante pour moi, notre relation est passé par tellement de phases que bon, dur de résumer.
Déjà elle l'admettra même pas sous la torture, mais elle a un coté mère juive (c'est à peu près logique), et c'est parfois vaguement chiant ^^

Mais bon, la pauvre elle s'en prends plein la tête, donc on va parler des bons cotés, ma créativité je lui dois, ma gentillesse aussi (même si elle tourne un peu vieille bique à son age canonique ^^), ma tolérance (ouais, pas absolue, OK, mais pour les affaires de slibards en tout cas ^^)

Le truc qui "coince" quand je pense à tout ça, c'est que je crois qu'elle m'a "transmis" certains de ses propres traumas et que ça a beaucoup pesé sur mes névroses. Je lui en veut pas, c'est plus un constat qu'autre chose.

En conclusion (ouais je l'ai pas fait trop longue ^^), je lui botterais bien les fesses parfois (notamment pour son absence totale de rigueur intellectuelle, alors qu'elle est loin d'être con dans l'absolu), mais j'aurais le plus souvent envie de lui dire que je l'aime bien. (Ou que je l'aime tout court, mais pudeur, toussa)
Godzilla
Godzilla

Messages : 10290
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 41
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Fata Morgana le Mar 25 Avr 2017 - 11:18

Stress post traumatique. Je ne peux rien dire du bourreau. Juste qu'elle était déglinguée et que c'était pas de sa faute.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 61
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mar 25 Avr 2017 - 11:30

Ouarf !
C'est quoi une bonne mère pour vous ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Godzilla le Mar 25 Avr 2017 - 11:44

Une MILF Dent pétée
(je remplace Mystère Bleue en son absence ^^)
Sérieusement : je ne sais pas... une qu'on ne regrette pas d'avoir eu, je suppose Perplexe
Ce qui n'est pas mon cas, en fait : j'aime bien ma mère, mais j'aurais préféré qu'elle se passionne pour autre chose que l'idée de me faire ma soeur et moi. Parce que bon tout ça est sympathique, je suis content d'être en France plutôt qu'aux Philippines (simple exemple), m'enfin ya pas de quoi fouetter un chat, niveau épanouissement ^^

Godzilla
Godzilla

Messages : 10290
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 41
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mar 25 Avr 2017 - 11:55

Sérieusement, la seule réponse qui me parait sérieuse est qu'on ne sait pas. J'entends des gars adorer leur mère et reconnaitre qu'ils sont mieux à mille lieues d'elle. D'autres qui ont vécu un martyre à leurs côtés et qui leur restent "dévoués" corps et âme. Ça me laisse très perplexe sur la place de la mère dans la vie de chacun.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mar 25 Avr 2017 - 11:57

ah maman, une salope et une sainte , disons le ainsi


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mar 25 Avr 2017 - 12:12

Very Happy
J'aime bien quand tu fais l'effort de résumer !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Godzilla le Mar 25 Avr 2017 - 12:23

Roger "névrosé génial" Waters nous parle de sa maman.
Powered by Pink Floyd Hourra !
(Contexte : album/film "The Wall" ou le leader des Floyd parle beaucoup de sa propre enfance - élevé seul par sa mère, son père étant mort aux combats, une mère qu'il décrit comme très étouffante. Comme tout "The Wall", c'est caricatural, cru, méchant, mais aussi et surtout génial ^^)



Godzilla
Godzilla

Messages : 10290
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 41
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mar 25 Avr 2017 - 13:16

Je vous ai pas encore dit que la musique, c'est du bruit pour moi ? Razz
Bon, moi, je sors jouer aux billes.
A plouch !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par jolindien le Mer 26 Avr 2017 - 5:59

Vous connaissez :"aurais-je été pire ou meilleurs que ces gens si j'avais été allemand..."

Je suis ce que je suis, somme de tant de relatifs, événements indépendants mais dépendants les uns des autres.
Merci Maman, car d'une moitié et d'une autre moitié on fait un tout.
Merci Maman de t'être enfin autorisée à 60 ans un peu de joie de vivre, pour toi, et non pour tes enfants.
Merci Maman car c'est aussi par ton courage que je suis là aujourd'hui.
Merci Maman d'avoir était bien incomplète, car tu n'es pas déesse ...mais tu l'es quand même.

Alors que cette femme qui exprimait sa douleur il y a quelques années:" mais qu'ai-je donc fait, comment ai-je pu vous faire subir ça (mon père d'état civil, pas des gênes et certainement pas de cœur), c'est de ma faute si vous avez eu la vie difficile..."
Et de cette femme qui aurait voulu porter toute notre douleur pour que l'on soit (avec ma sœur), que l'on puisse être heureux...
Tout ce que j'ai envie de dire:
Va femme, va en paix.

jolindien

Messages : 1375
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mer 26 Avr 2017 - 9:06

Jusqu'à présent, vous avez tous dit la même chose... Ça m'interroge... Vous avez la même ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par jolindien le Mer 26 Avr 2017 - 9:58

Va savoir...la Terre Mère?

jolindien

Messages : 1375
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mer 26 Avr 2017 - 10:00

Ah putain, non, pas ça !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par jolindien le Mer 26 Avr 2017 - 11:54

Et pourtant sans la planète pas d'hommes.

jolindien

Messages : 1375
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Godzilla le Mer 26 Avr 2017 - 11:58

Tout le monde fait des erreurs, même Gaia ^^


Godzilla
Godzilla

Messages : 10290
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 41
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mer 26 Avr 2017 - 12:25

jolindien a écrit:Et pourtant sans la planète pas d'hommes.
Ouais certes, pas de femmes non plus !
Et c'est Maya l'abeille qui a fertilisé l'Eden. Du chou sortit l'homme, de la rose naquit la femme.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Godzilla le Mer 26 Avr 2017 - 12:39

Je savais que ça allait être un sujet sérieux ^^
Godzilla
Godzilla

Messages : 10290
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 41
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mer 26 Avr 2017 - 13:14

Godzilla a écrit:Je savais que ça allait être un sujet sérieux ^^
Nan, mais attend, c'est très sérieux, déconne pas !
Mais pour arriver à démythifier le mot/fonction/fantasme de la mère, va falloir en passer par la déconne, sinon, on va virer au tragicopascomique. Des millénaires de patriarcat fantoche et misogyne, on peut penser qu'il y a un mythe costaud derrière qui parle d'un archétype féminin puissant. Baille
T'as vu ? J'ai fait des progrès... demain, je te case anticonstitutionnellement, promis !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par nikko76 le Mer 26 Avr 2017 - 13:43

Globalement toxique, dans le genre  envahissante et fusionnelle (pseudo incestuelle, pourrait on dire.), avec beaucoup d'immaturité et des traits sans doute pervers....si l'on ajoute à cela un père distant et froid, peu présent (old school dans le style patriarcale : pour lui, un enfant ne devenait intéressant que passé la majorité : Laughing !), les névroses s'expliquent facilement. (Au moins, j'ai échappé à la psychose.)
Mais bon : aujourd'hui, je sais qu'elle a vécu des choses extrêmement traumatisantes (et je pèse mes mots.) Donc, je lui pardonne...et en fidèle petit garçon préféré de sa maman (désolé pour mon frère, qui a vécu l'excès inverse.), je continue de beaucoup l'aimer (aujourd'hui, du haut de mes 40 ans, en toute connaissance de cause....)

nikko76

Messages : 637
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Godzilla le Mer 26 Avr 2017 - 13:54

@Alice : Ca va être mon suspens de demain, je me demande ou tu vas le caser (t'as pas le droit aux sujets politiques ! Trop facile ^^)

Ca, c'est de la mère qui tape (c'est démythifie violemment le petit cirque du biologique ^^)
Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Aigle
Godzilla
Godzilla

Messages : 10290
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 41
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Chuna le Mer 26 Avr 2017 - 14:07

Un forum de dépressifs névrosés est il le bon endroit pour poser la question ? Hinhinhin ^^
Chuna
Chuna

Messages : 14315
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mer 26 Avr 2017 - 15:31

chuna56 a écrit:Un forum de dépressifs névrosés est il le bon endroit pour poser la question ? Hinhinhin ^^
Pourquoi ? Y'a des forums sans névrosés dépressifs ?
C'est pas possible, tout le monde a au moins une mère et parfois un père.
En plus ici, y'a plein de PN, c'est plus rigolo. Dans la vraie vie, on a les narcissiques qui habituellement sont suffisamment chiants pour vous pourrir la vie, mais ici, ils sont en plus pervers. C'est plus fun.

A en croire la lecture psychopaslogique du XXè siècle, les discours éducationologues qui se poursuivent au XXI, en tant que mère, on se dit que pour être sûre de ne pas brimer notre bambinoterie et faire des impuissants ou des hystériques, la seule solution serait qu'on meure à leurs 20 ans. Ce qui devait être le cas pour nos lointains, très lointains, ancêtres dont l'espérance de vie était bien plus adaptée à un archétype familial de l'humain.
Pourtant la solution est écrite dans les Evangiles (Mathieu, si mes souvenirs sont bons) mais l'appliquer, c'est vivre anticonstitutionnellement ! Aussi vous avez le choix, ou vous êtes emprisonnés par vos morales intérieures, ou par les regards de ceux font bouillir la marmite à archétype.
Guitare

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Chuna le Mer 26 Avr 2017 - 16:41

En fait, je pensais que ça serait pour demain, mais en fait, demain c'était aujourd'hui tongue

Ya des mamans super et des garçons équilibrés, faut arrêter d'accuser la mère, non mais!...
Je les connais pas, mais c'est un autre problème.

60% d'attachement sécure, d'abord.

Un jour, ma mère m'a dit, que de toute façon quoi que tu fasses pour tes enfants, ils seront jamais contents. Alors autant faire ce que tu peux par amour.
Je me suis dit "c'est pas faux". Mais c'est vrai que j'ai pas tout compris... Je suis pas maman.

La première psy que j'ai vue quand je l'ai rencontrée, m'a dit, en se présentant, qu'ici en France, ses patients venaient surtout pour des soucis avec leur mère. Tandis que dans son pays d'origine, je ne sais plus quel pays d'Amérique du sud, les gens se faisaient soigner pour des stress post-traumatiques dus à la forte criminalité.
L'homme doit avoir pour objectif spécifique d'être malheureux, quelque soit la façon d'y arriver, je pense tongue

Dans ma courte vie, j'ai plus souvent croisé des gens qui en voulaient à leur maman pour un truc ou l'autre que des gens qui vivaient en équilibre avec leur famille (dont la maman est souvent le point central).
ça m'intéresserait aussi d'entendre ces messieurs parler de leur maman.
Chuna
Chuna

Messages : 14315
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par jolindien le Mer 26 Avr 2017 - 17:26

Alice le choix duel, une prison intérieure, ou extérieure,ce n'est plus un choix qui me concerne ou si peu.
Peut-être que tu as lu ça et là ma position sur la question de l'être, son équilibre, etc...
Ni féministe, ni anti, alors tu peux relever l'emploi du mot homme que j'ai fait, j'aurai dû dire femme/homme, à défaut d'humain (ce terme là prend une valeur plus grande pour moi que ce qu'il est censé définir...un ersatz d'homme n'est pas vraiment humain), mais je veux bien être la cible à atteindre du moment.
...que sait-on de la "vie" de la Terre, d'ailleurs dans cet équilibre que génère la Terre, puisqu'elle le conserve et évolue, et qu'on en comprend qu'une petite partie, dire que la Terre est vivante n'est pas  dénué de sens, et certainement pas quelque chose qu'on est en mesure d'appréhender.

Parler de culture, ce qui sert de paravent à la femme et l'homme pour cacher leurs sombres peurs, pourquoi pas.

Chuna, je viens de demander à ma fille quel papa j'étais pour voir? Elle me regarde et dit" trop gentil, le meilleur papa de la Terre"
Tant que je lui apporte l'équilibre qui lui convient cela me va.
Et pourtant elle est en opposition pour pas mal de choses en ce moment.

Je ne suis pas là pour être d'accord ou avoir raison, juste échanger.


jolindien

Messages : 1375
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mer 26 Avr 2017 - 19:17


C'est vrai que je trouve intéressant d'entendre les hommes parler de leur mère.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Nexwally le Mer 26 Avr 2017 - 22:39

Hey salut,
Bah pour ma part c'est simple, ma mère est une schizophréne doublée d'une perverse narcissique
Voili voilou, c'était plutôt mignon comme ambiance à la maison XD
Nexwally
Nexwally

Messages : 18
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 25
Localisation : Quelques part entre deux univers

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mer 26 Avr 2017 - 23:01

Bah, imagine qu'en plus elle ait eu des puces... T'en aurais chopé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par ortolan le Mer 26 Avr 2017 - 23:06

.


Dernière édition par ortolan le Lun 18 Déc 2017 - 21:27, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 12700
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Jeu 27 Avr 2017 - 11:33


Spoiler:
Freud lui-même fut perplexe devant ce qu’il appela sa « réaction singulière » à « ce grand événement ». Il n’en a laissé qu’une description succincte dans deux lettres écrites à ses amis Jones et Ferenczi presqu’aussitôt après la mort de sa mère. À Jones il écrivit le 15 septembre : « Je ne vous cacherai pas que ma réaction à cet événement, par suite de circonstances singulières, a été elle aussi singulière. Certes, there is no saying, quant à ce qu’une telle expérience peut provoquer dans les couches les plus profondes mais superficiellement je ne ressens que deux choses : l’accroissement de liberté personnelle que j’ai acquis car de penser qu’elle apprendrait ma mort m’a toujours effrayé et, deuxièmement, la satisfaction de lui voir enfin échue une libération à laquelle elle avait droit après une si longue vie. Sinon, pas de deuil comme en montre avec tant de douleur mon frère de dix ans plus jeune que moi. Je n’étais pas à l’enterrement. Anna m’a de nouveau représenté, comme à Francfort. Son importance pour moi ne saurait plus guère augmenter. [4]
[4] Sigmund Freud-Ernest Jones, Correspondance complète,...
»
5

À Ferenczi, le jour suivant, 16 septembre, Freud disait : « Ce grand événement m’a affecté d’une façon toute particulière. Pas de douleur, pas de regret, ce qu’expliquent probablement les circonstances accessoires : son grand âge, la pitié qu’inspirait vers la fin sa détresse et, en même temps, un sentiment de délivrance, d’affranchissement, dont je crois comprendre aussi la raison. C’est que je n’avais pas le droit de mourir tant qu’elle était encore en vie, et maintenant j’ai ce droit. D’une façon ou d’une autre, les valeurs de la vie seront sensiblement modifiées dans les couches profondes. Je n’ai pas été à l’enterrement, là aussi Anna m’a représenté [5]
[5] S. Freud, Correspondance 1873-1939, Nrf, Gallimard,...
. »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Oliv'yeah le Ven 28 Avr 2017 - 23:09

Et bien moi, j'ai une très bonne relation avec ma mère. En même temps, j'ai grandi dans une famille globalement équilibrée avec des parents présents (surtout elle parce qu'elle a participé plus directement à notre éducation), elle est déterminée et très protectrice, mais elle accepte bien l'humour. Elle a toujours un avis sur ce qu'il faudrait faire ou pas (même s'il est parfois un peu biaisé en faveur de ses enfants vis à vis du reste de la société), mais elle n'ira pas jusqu'à empêcher les autres d'expérimenter et d'échouer. En bref, je crois que je lui dois beaucoup, (même si son soutien a pu m'empêcher de devenir indépendant plus rapidement) et je l'aime, on peut parler (et souvent rire) de tout (ou presque) avec elle. Voilà voilà
Oliv'yeah
Oliv'yeah

Messages : 191
Date d'inscription : 25/04/2017
Localisation : Lagwyann

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Sam 29 Avr 2017 - 11:09

Oliv'yeah a écrit:Et bien moi, j'ai une très bonne relation avec ma mère. En même temps, j'ai grandi dans une famille globalement équilibrée avec des parents présents (surtout elle parce qu'elle a participé plus directement à notre éducation), elle est déterminée et très protectrice, mais elle accepte bien l'humour. Elle a toujours un avis sur ce qu'il faudrait faire ou pas (même s'il est parfois un peu biaisé en faveur de ses enfants vis à vis du reste de la société), mais elle n'ira pas jusqu'à empêcher les autres d'expérimenter et d'échouer. En bref, je crois que je lui dois beaucoup, (même si son soutien a pu m'empêcher de devenir indépendant plus rapidement) et je l'aime, on peut parler (et souvent rire) de tout (ou presque) avec elle. Voilà voilà

Ouf !
Mercis !
Ça nettoie le "quoi-qu'on-fasse, ils-seront-jamais-contents, ils-auront-quelque-chose-à-nous-reprocher !"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par tieutieu le Sam 29 Avr 2017 - 11:29

Je reproche à la mienne de ne rien avoir à dire sur ce fil parce qu'elle a bien réussi son coup en faisant de moi quelqu'un d'autonome et responsable, elle s'est assurée que je ne lui rejette pas la responsabilité de mes actes et difficultés.
Mon père, c'est pas mieux, il l'a encouragée et soutenue : des malades!
Mon espoir c'est que cette vision se transforme avec le temps : parler de ses parents, ça en dit plus sur soi que sur eux.

Pour Freud, je n'ai pas de conseils à recevoir d'un mec qui veut tuer son père.
tieutieu
tieutieu

Messages : 950
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 42
Localisation : LA

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Sam 29 Avr 2017 - 12:00



Donc à vous lire, si ça se passe bien, c'est pas forcément anormal ou louche...
Et votre môman n'est pas nécessairement la cause de vos malheurs...
Et vous avez réussi à survivre à de telles idées dans cette ambiance délétère et invivable qu'a créée la lecture dogmatique de tonton Freud, papa Jacques et Carlito... Vous seriez pas un peu zarbis dans vos têtes, vous ? Razz
Je ne suis donc pas obligée de m'autolyser avant les 20 ans de mon fils pour qu'il puisse faire sa vie en paix ?
Vous êtes sûrs ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par tieutieu le Sam 29 Avr 2017 - 12:11

C'est bien ça, mais si ça te rassure, il n'est pas trop tard pour le traumatiser : principe de précaution.
Ça te permettra d'être certaine qu'il ne t'oublie pas parce que c'est pas facile pour une mère poule de voir ses enfants quitter le nid. Loin des yeux, loin du cœur, toussa.
Tu veux en parler ?

Spoiler:
Freud a été visionnaire en tant que père de la psychanalyse parce que les critiques dont il fait l'objet sont très oedipiennes finalement.

Alice l'ermite, j'apprécie la façon dont tu parles des enfants.  sunny
tieutieu
tieutieu

Messages : 950
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 42
Localisation : LA

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Sam 29 Avr 2017 - 12:55

Tu veux en parler ?
Nan, ça ira...
J'attendrai pour ça que les tiens quittent le nid... Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par tieutieu le Sam 29 Avr 2017 - 18:44

Alice l'ermite a écrit:
Tu veux en parler ?
Nan, ça ira...
J'attendrai pour ça  que les tiens quittent le nid... Razz
Dent pétée
Soyons sérieux, ça n'arrivera pas, ils resteront des bébés. Razz
tieutieu
tieutieu

Messages : 950
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 42
Localisation : LA

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par T-HeoriquementOui le Sam 29 Avr 2017 - 22:01

https://www.youtube.com/watch?v=lzq54ymcO8c

T-HeoriquementOui

Messages : 51
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 39
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Dim 30 Avr 2017 - 12:54


J'ai le son de mon ordi qui m'arrache les tympans aussi j'ouvre rarement les youtube musique.
Ça dit quoi de ta môman ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Sarella le Dim 30 Avr 2017 - 13:33

Personnellement, je me suis dernièrement intéressé à la théorie de l'attachement, et je serais plutôt un craintif/évitant.
Donc ma mère n'aurait pas répondu correctement à mes besoins étant bébé. Il paraît que je pleurais toutes les nuits, j'en manquais pas une, ça parait cohérent.
Avec ça, j'ai un TOC du couple sévère. Ce qui est congruent aussi.

De mes souvenirs d'enfance, il y avait un gros gros manque de communication dans ma famille, ce qui n'est déjà pas bon.
Mon père, un fantôme, passons.
Plus spécifiquement, ma maman est très, très, très angoissée. Et évidemment, comme vous pouvez le deviner, le sentant, je m'attelait à l'éviter/ne pas m'appuyer sur elle.
Elle n'était pas forcément mauvaise mère, mais elle était trop anxieuse pour faire quoi que ce soit.
De plus, à l'adolescence, elle s'est beaucoup occupé de mes cousins. Je ne sais pas si ça a eu un impact.
En tout cas, je sais que je me sentais pas autorisé à avoir mes problèmes étant donné l'ampleur des leurs.
Elle avait aussi une tendance inconsciente à obtenir ce qu'elle voulait par la culpabilité.
Pour abaisser son angoisse, en gros, elle nous culpabilisait (probablement sans s'en rendre compte) pour qu'on arrête de lui en causer.
Je ne me rappelle pas de câlin, ni de tendresse diverse, mais pourtant elle n'est pas froide, comme si elle n'osait pas...
Sarella
Sarella

Messages : 237
Date d'inscription : 02/06/2016
Age : 30
Localisation : Lyon 2

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par T-HeoriquementOui le Dim 30 Avr 2017 - 19:41

Alice, je ne me sens pas prêt pour parler de ma maman ici.
Je me défilais un peu en postant cette musique, je les ai trouvé tellement touchants ces deux grands hommes!
Il y a aussi ce livre (que je n'ai pas lu mais qui me permet de me dérober une nouvelle fois) qui me touche déjà beaucoup:
https://www.youtube.com/watch?v=SUOFLtHGUKw

T-HeoriquementOui

Messages : 51
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 39
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Dim 30 Avr 2017 - 21:40

Oui, rien que le titre en dit long... J'ai lu son livre sur sa dépression (La traversée)...

La théorie de l'attachement est intéressante pour comprendre certains vides mais faut pas s'arrêter à ces constats. Une fois qu'on a pigé, on peut s'adapter à ce qu'on est devenu. J'en sais quelque chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Lun 1 Mai 2017 - 22:05

Elle m'a fait chier dans les grandes largeurs, j'ai mis de la distance, quand je la revoie, où que je l'ai au téléphone, il suffit de 5 mn pour qu'elle me refasse chier, donc je l'envoie chier, si vous vous dites qu'on a une relation de merde, vous êtes dans le vrai, elle est malade ! Dent pétée

PS : Elle est constipée chronique !


Dernière édition par Mystère Blue le Lun 1 Mai 2017 - 22:18, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Chuna le Lun 1 Mai 2017 - 22:14

C'est sûr qu'une relation où on passe son temps à cher, c'est une relation de merde, et ça coûte une blinde en PQ Sad
Chuna
Chuna

Messages : 14315
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Manuel le Mar 9 Mai 2017 - 21:50

Cuicui a écrit:Jusqu'à présent, vous avez tous dit la même chose... Ça m'interroge... Vous avez la même ?

Il y a probablement un profil de mère qui fait que seuls leurs fils en parlent de la même façon :-)

Quant à la mienne, je me demande encore si ma vie aurait pu être pire si je ne l'avais pas eue.

Manuel

Messages : 21
Date d'inscription : 29/04/2017
Localisation : Bordeaux

http://www.rigoloclic.com

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mar 9 Mai 2017 - 21:56

Il y a probablement un profil de mère qui fait que seuls leurs fils en parlent de la même façon :-)
Ouais, je crois que c'est à cause du mythe marial. Ça fout des trucs pas très catho dans la tête. Mais c'est pas bien de le dire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par lepetitprince le Lun 19 Juin 2017 - 0:48

s'il y a une personne que je ne regrette pas dans cette vie , c'est ma mère, elle m'a transmis le courage, la vérité, la justice, la politesse, la générosité, la patience , elle m'a tout simplement enseigné la foi.
lepetitprince
lepetitprince

Messages : 138
Date d'inscription : 19/07/2012
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par JT le Lun 19 Juin 2017 - 7:16

Ma mère a été comme toutes les mères.
Elle a endossé ce rôle mais n'a pas réussi à mes yeux.
Aurais je fait mieux qu'elle en y mettant tout ses ingrédients à elle?
C'est la base de ce qui fait nos différences.
Des encodages différents dans chacun de nous.

JT
JT

Messages : 34
Date d'inscription : 08/01/2017
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par PapyYuNyu le Ven 23 Juin 2017 - 7:04

Ma mere souhaitait m'avorter, n'a pas pu, a fait son possible pour nier ce que j'etais, ce que je ressentais (au point de refuser de me donner de la ventoline en pleine crise d'asthme). Puis elle a trompe mon pere avec une femme, a divorce en emportant les economies de mon pere, sa voiture, sa maison alors meme que tout ceci avait ete paye par mon pere ingenieur et non ma mere au foyer. Et puis la garde alternee, ou elle preferait me faire attendre une semaine si j'etais malade pour que ce soit mon pere qui paye le medecin. Et enfin, un soir elle a repris les cles de la maison et m'a mis dehors, puis m'a fait un proces (pour violence contre ma petite soeur, ce qui est faux et a ete dementi par ma soeur de 7 ans a l'epoque) pour ne pas passer pour une mauvaise mere.

Depuis 2 ans maintenant je ne lui ai plus parle, meme par sms ou telephone. J'essaie de me soigner, mais elle a laisse certaines marques trop profondes.

La seule chose que je retiens d'elle sont ses phrases vicieuses, toujours tournees pour etre destructrices, mais sans en avoir l'air, son deni absolu de toute verite et faits qui ne servent pas sa cause, son art de manipuler les autres avec le sourire.
Si je devais faire une analogie, ses phrases ne sont pas des balles. Ce sont autant de petits nuages empoisonnes qui ne font que peu d'effet sur le moment, mais incurable au long terme.

J'essaie de me reconstruire en ce moment. J'ai arrete d'avoir gout a la mort, mais je n'ai pas retrouve celui de la vie. Toutes les meres ne sont pas des anges, mais ce n'est que mon avis.

Des bisous,
Papy

PapyYuNyu

Messages : 39
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 84

Revenir en haut Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ? Empty Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Chuna le Ven 23 Juin 2017 - 7:45

Courage, papy.

Pour le coup, ce que tu décris ressemble fortement à de la perversion narcissique tel que décrite dans les bouquins.

Il est totalement incompréhensible pour un enfant de ne pas recevoir l'amour dont il a droit, cet amour inconditionnel dont les mères sont normalement dotées.

Ces blessures profondes sont guérissables, j'en suis certaine, même si c'est long. Je te souhaite de retrouver le plus vite possible le goût de la vie.
Chuna
Chuna

Messages : 14315
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum