Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mar 25 Avr 2017 - 10:59

La semaine dernière j'ai eu le très grand privilège de lire un homme écrire sa mère.
J'ai aussi le très grand privilège d'avoir un fils et une fille, le choix du roi comme on dit !
Les filles et leur mère, je connais un peu, je l'ai été, je le suis encore.
Par contre, en lisant cet homme qui parlait de sa mère, j'ai beaucoup appris.
" Mais quelle bande de cons ! S'ils nous en parlaient plus souvent, on ferait peut-être moins de conneries ! " me suis-je alors écrié dans le fort de mon intérieur qui résonne encore de ce cri.
A ce qu'il paraitrait, Freud aurait dit quelque chose de particulièrement significatif à la mort de sa mère. Mais je ne retrouve pas mes sources pour le citer exactement. Ce sera la cerise à l'eau de vie servie à la fin de la discussion !  Wink

Alors lâchez vous donc, Messieurs ! Levez donc ce tabou, il pourrait sauver l'humanité !  Razz

ps : je n'ouvrirai pas le parallèle avec les dames... fille / père, mais libre à une ou un de le faire.
reps : on peut le planquer dans la section tabou, si vous avez les chocottes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Godzilla le Mar 25 Avr 2017 - 11:15

(très chouette sujet !)
Alors, Maman m'a bien castré comme il faut mais c'est pas tellement sa faute, vu sa vie et le pignouf (pas totalement irrécupérable) avec qui elle a convolé.
Mouais, ou pas.
J'en sais rien en fait, alors que ma mère est très importante pour moi, notre relation est passé par tellement de phases que bon, dur de résumer.
Déjà elle l'admettra même pas sous la torture, mais elle a un coté mère juive (c'est à peu près logique), et c'est parfois vaguement chiant ^^

Mais bon, la pauvre elle s'en prends plein la tête, donc on va parler des bons cotés, ma créativité je lui dois, ma gentillesse aussi (même si elle tourne un peu vieille bique à son age canonique ^^), ma tolérance (ouais, pas absolue, OK, mais pour les affaires de slibards en tout cas ^^)

Le truc qui "coince" quand je pense à tout ça, c'est que je crois qu'elle m'a "transmis" certains de ses propres traumas et que ça a beaucoup pesé sur mes névroses. Je lui en veut pas, c'est plus un constat qu'autre chose.

En conclusion (ouais je l'ai pas fait trop longue ^^), je lui botterais bien les fesses parfois (notamment pour son absence totale de rigueur intellectuelle, alors qu'elle est loin d'être con dans l'absolu), mais j'aurais le plus souvent envie de lui dire que je l'aime bien. (Ou que je l'aime tout court, mais pudeur, toussa)
avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2635
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 39
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Portez des lunettes roses le Mar 25 Avr 2017 - 11:18

Stress post traumatique. Je ne peux rien dire du bourreau. Juste qu'elle était déglinguée et que c'était pas de sa faute.

Portez des lunettes roses
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18925
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mar 25 Avr 2017 - 11:30

Ouarf !
C'est quoi une bonne mère pour vous ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Godzilla le Mar 25 Avr 2017 - 11:44

Une MILF Dent pétée
(je remplace Mystère Bleue en son absence ^^)
Sérieusement : je ne sais pas... une qu'on ne regrette pas d'avoir eu, je suppose Perplexe
Ce qui n'est pas mon cas, en fait : j'aime bien ma mère, mais j'aurais préféré qu'elle se passionne pour autre chose que l'idée de me faire ma soeur et moi. Parce que bon tout ça est sympathique, je suis content d'être en France plutôt qu'aux Philippines (simple exemple), m'enfin ya pas de quoi fouetter un chat, niveau épanouissement ^^

avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2635
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 39
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mar 25 Avr 2017 - 11:55

Sérieusement, la seule réponse qui me parait sérieuse est qu'on ne sait pas. J'entends des gars adorer leur mère et reconnaitre qu'ils sont mieux à mille lieues d'elle. D'autres qui ont vécu un martyre à leurs côtés et qui leur restent "dévoués" corps et âme. Ça me laisse très perplexe sur la place de la mère dans la vie de chacun.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mar 25 Avr 2017 - 11:57

ah maman, une salope et une sainte , disons le ainsi


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mar 25 Avr 2017 - 12:12

Very Happy
J'aime bien quand tu fais l'effort de résumer !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Godzilla le Mar 25 Avr 2017 - 12:23

Roger "névrosé génial" Waters nous parle de sa maman.
Powered by Pink Floyd Hourra !
(Contexte : album/film "The Wall" ou le leader des Floyd parle beaucoup de sa propre enfance - élevé seul par sa mère, son père étant mort aux combats, une mère qu'il décrit comme très étouffante. Comme tout "The Wall", c'est caricatural, cru, méchant, mais aussi et surtout génial ^^)



avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2635
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 39
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mar 25 Avr 2017 - 13:16

Je vous ai pas encore dit que la musique, c'est du bruit pour moi ? Razz
Bon, moi, je sors jouer aux billes.
A plouch !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par jolindien le Mer 26 Avr 2017 - 5:59

Vous connaissez :"aurais-je été pire ou meilleurs que ces gens si j'avais été allemand..."

Je suis ce que je suis, somme de tant de relatifs, événements indépendants mais dépendants les uns des autres.
Merci Maman, car d'une moitié et d'une autre moitié on fait un tout.
Merci Maman de t'être enfin autorisée à 60 ans un peu de joie de vivre, pour toi, et non pour tes enfants.
Merci Maman car c'est aussi par ton courage que je suis là aujourd'hui.
Merci Maman d'avoir était bien incomplète, car tu n'es pas déesse ...mais tu l'es quand même.

Alors que cette femme qui exprimait sa douleur il y a quelques années:" mais qu'ai-je donc fait, comment ai-je pu vous faire subir ça (mon père d'état civil, pas des gênes et certainement pas de cœur), c'est de ma faute si vous avez eu la vie difficile..."
Et de cette femme qui aurait voulu porter toute notre douleur pour que l'on soit (avec ma sœur), que l'on puisse être heureux...
Tout ce que j'ai envie de dire:
Va femme, va en paix.

jolindien
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1178
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mer 26 Avr 2017 - 9:06

Jusqu'à présent, vous avez tous dit la même chose... Ça m'interroge... Vous avez la même ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par jolindien le Mer 26 Avr 2017 - 9:58

Va savoir...la Terre Mère?

jolindien
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1178
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mer 26 Avr 2017 - 10:00

Ah putain, non, pas ça !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par jolindien le Mer 26 Avr 2017 - 11:54

Et pourtant sans la planète pas d'hommes.

jolindien
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1178
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Godzilla le Mer 26 Avr 2017 - 11:58

Tout le monde fait des erreurs, même Gaia ^^


avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2635
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 39
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mer 26 Avr 2017 - 12:25

jolindien a écrit:Et pourtant sans la planète pas d'hommes.
Ouais certes, pas de femmes non plus !
Et c'est Maya l'abeille qui a fertilisé l'Eden. Du chou sortit l'homme, de la rose naquit la femme.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Godzilla le Mer 26 Avr 2017 - 12:39

Je savais que ça allait être un sujet sérieux ^^
avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2635
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 39
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mer 26 Avr 2017 - 13:14

Godzilla a écrit:Je savais que ça allait être un sujet sérieux ^^
Nan, mais attend, c'est très sérieux, déconne pas !
Mais pour arriver à démythifier le mot/fonction/fantasme de la mère, va falloir en passer par la déconne, sinon, on va virer au tragicopascomique. Des millénaires de patriarcat fantoche et misogyne, on peut penser qu'il y a un mythe costaud derrière qui parle d'un archétype féminin puissant. Baille
T'as vu ? J'ai fait des progrès... demain, je te case anticonstitutionnellement, promis !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par nikko76 le Mer 26 Avr 2017 - 13:43

Globalement toxique, dans le genre  envahissante et fusionnelle (pseudo incestuelle, pourrait on dire.), avec beaucoup d'immaturité et des traits sans doute pervers....si l'on ajoute à cela un père distant et froid, peu présent (old school dans le style patriarcale : pour lui, un enfant ne devenait intéressant que passé la majorité : Laughing !), les névroses s'expliquent facilement. (Au moins, j'ai échappé à la psychose.)
Mais bon : aujourd'hui, je sais qu'elle a vécu des choses extrêmement traumatisantes (et je pèse mes mots.) Donc, je lui pardonne...et en fidèle petit garçon préféré de sa maman (désolé pour mon frère, qui a vécu l'excès inverse.), je continue de beaucoup l'aimer (aujourd'hui, du haut de mes 40 ans, en toute connaissance de cause....)

nikko76
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 480
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Godzilla le Mer 26 Avr 2017 - 13:54

@Alice : Ca va être mon suspens de demain, je me demande ou tu vas le caser (t'as pas le droit aux sujets politiques ! Trop facile ^^)

Ca, c'est de la mère qui tape (c'est démythifie violemment le petit cirque du biologique ^^)
avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2635
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 39
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par chuna56 le Mer 26 Avr 2017 - 14:07

Un forum de dépressifs névrosés est il le bon endroit pour poser la question ? Hinhinhin ^^
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4852
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Invité le Mer 26 Avr 2017 - 15:31

chuna56 a écrit:Un forum de dépressifs névrosés est il le bon endroit pour poser la question ? Hinhinhin ^^
Pourquoi ? Y'a des forums sans névrosés dépressifs ?
C'est pas possible, tout le monde a au moins une mère et parfois un père.
En plus ici, y'a plein de PN, c'est plus rigolo. Dans la vraie vie, on a les narcissiques qui habituellement sont suffisamment chiants pour vous pourrir la vie, mais ici, ils sont en plus pervers. C'est plus fun.

A en croire la lecture psychopaslogique du XXè siècle, les discours éducationologues qui se poursuivent au XXI, en tant que mère, on se dit que pour être sûre de ne pas brimer notre bambinoterie et faire des impuissants ou des hystériques, la seule solution serait qu'on meure à leurs 20 ans. Ce qui devait être le cas pour nos lointains, très lointains, ancêtres dont l'espérance de vie était bien plus adaptée à un archétype familial de l'humain.
Pourtant la solution est écrite dans les Evangiles (Mathieu, si mes souvenirs sont bons) mais l'appliquer, c'est vivre anticonstitutionnellement ! Aussi vous avez le choix, ou vous êtes emprisonnés par vos morales intérieures, ou par les regards de ceux font bouillir la marmite à archétype.
Guitare

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par chuna56 le Mer 26 Avr 2017 - 16:41

En fait, je pensais que ça serait pour demain, mais en fait, demain c'était aujourd'hui tongue

Ya des mamans super et des garçons équilibrés, faut arrêter d'accuser la mère, non mais!...
Je les connais pas, mais c'est un autre problème.

60% d'attachement sécure, d'abord.

Un jour, ma mère m'a dit, que de toute façon quoi que tu fasses pour tes enfants, ils seront jamais contents. Alors autant faire ce que tu peux par amour.
Je me suis dit "c'est pas faux". Mais c'est vrai que j'ai pas tout compris... Je suis pas maman.

La première psy que j'ai vue quand je l'ai rencontrée, m'a dit, en se présentant, qu'ici en France, ses patients venaient surtout pour des soucis avec leur mère. Tandis que dans son pays d'origine, je ne sais plus quel pays d'Amérique du sud, les gens se faisaient soigner pour des stress post-traumatiques dus à la forte criminalité.
L'homme doit avoir pour objectif spécifique d'être malheureux, quelque soit la façon d'y arriver, je pense tongue

Dans ma courte vie, j'ai plus souvent croisé des gens qui en voulaient à leur maman pour un truc ou l'autre que des gens qui vivaient en équilibre avec leur famille (dont la maman est souvent le point central).
ça m'intéresserait aussi d'entendre ces messieurs parler de leur maman.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4852
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par jolindien le Mer 26 Avr 2017 - 17:26

Alice le choix duel, une prison intérieure, ou extérieure,ce n'est plus un choix qui me concerne ou si peu.
Peut-être que tu as lu ça et là ma position sur la question de l'être, son équilibre, etc...
Ni féministe, ni anti, alors tu peux relever l'emploi du mot homme que j'ai fait, j'aurai dû dire femme/homme, à défaut d'humain (ce terme là prend une valeur plus grande pour moi que ce qu'il est censé définir...un ersatz d'homme n'est pas vraiment humain), mais je veux bien être la cible à atteindre du moment.
...que sait-on de la "vie" de la Terre, d'ailleurs dans cet équilibre que génère la Terre, puisqu'elle le conserve et évolue, et qu'on en comprend qu'une petite partie, dire que la Terre est vivante n'est pas  dénué de sens, et certainement pas quelque chose qu'on est en mesure d'appréhender.

Parler de culture, ce qui sert de paravent à la femme et l'homme pour cacher leurs sombres peurs, pourquoi pas.

Chuna, je viens de demander à ma fille quel papa j'étais pour voir? Elle me regarde et dit" trop gentil, le meilleur papa de la Terre"
Tant que je lui apporte l'équilibre qui lui convient cela me va.
Et pourtant elle est en opposition pour pas mal de choses en ce moment.

Je ne suis pas là pour être d'accord ou avoir raison, juste échanger.


jolindien
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1178
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messieurs : et si vous nous parliez de vos mères ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum