petit bonjour extraterrestre !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

petit bonjour extraterrestre !

Message par TimeLady le Jeu 20 Avr 2017 - 16:06

Bonjour,

après quelques hésitations et une période de sous-marinage, je me décide à me présenter, parce que bon, quand même, c'est plus poli ! Smile

Je suis une extraterrestre de 35 ans, qui traîne depuis sa naissance l'impression d'avoir atterri bien malgré elle sur une planète hostile dont elle ne maîtrise pas tous les codes, loin s'en faut. J'ai toujours été bizarre, décalée, différente, bref ! Vous avez compris l'idée, je pense !

Je vais tenter de me présenter en détail, en essayant de ne pas tomber dans le roman-fleuve.

J'ai mis dans mon profil que je n'avais pas été diagnostiquée, mais c'est un peu plus complexe que ça. Je sais de source parentale que, à mon entrée en maternelle, on m'avait d'abord crue autiste. Sauf qu'à l'époque, on ne connaissait visiblement que l'autisme "sévère", et que malgré mes bizarreries sociales, je ne collais pas au profil. Je n'avais aucune difficulté d'apprentissage, au contraire, je savais lire avant mon entrée en maternelle (merci maman) et j'ai toujours été précoce. Mon étrangeté ressortait surtout dans mes relations aux autres. Je pouvais me cacher sous les tables pour éviter la compagnie des enfants, je les mordais s'ils voulaient jouer avec moi (promis, je ne mords plus !!), et ma mère m'a raconté que je me laissais "marcher dessus" (au sens propre) sans sourciller ni pleurer. J'ai vu des tas de psychologues scolaires durant ma scolarité, j'ai même découvert sur le tard qu'il y avait des tonnes d'inepties dans mon dossier médical scolaire, mais passons !

J'ai suivi une scolarité quasi normale à un redoublement près. J'avais des facilités mais je ne les mettais pas en pratique car je m'ennuyais horriblement en classe. Sans parler, toujours, de ce contexte social qui m'épuisait. J'ai passé mon temps à jouer à cache-cache avec les professeurs, qui ne comprenaient pas pourquoi je refusais de jouer avec les autres (je devais me cacher pour lire, car c'était là ma grande passion !!) ou pourquoi je ne voulais pas manger à la cantine (idem, je me cachais dans les salles de classe pour manger mes repas...)... Pour avoir une certaine forme de paix, au lycée j'ai décidé de traîner avec les filles qui étaient mises à l'écart du fait de leur poids ou de leurs différences, mais ça ne dépassait jamais le cadre scolaire. Je n'ai jamais cherché à sympathiser en dehors, je n'ai jamais participé à une fête, je n'ai jamais voulu inviter personne chez moi, et je garde d'ailleurs de très mauvais souvenirs des fois où mes parents (incités par l'école) ont voulu que je fête mon anniversaire en classe... Une fois au lycée, j'ai bâclé mes devoirs, j'ai arrêté d'apprendre mes cours (j'ai la chance d'avoir une très bonne mémoire auditive et visuelle)... J'ai relu mes bulletins il y a cinq ans, c'était jonché de "a des facilités mais ne travaille pas". J'ai quand même eu le bac, avec mention, mais vu le niveau du bac en question, je ne suis pas sûre que ça veuille dire grand-chose. J'ai ensuite tenté la fac, sans aucune conviction mais pensant naïvement que là, mon côté solitaire ne serait pas un handicap. J'ai mis une semaine à déchanter. J'ai cessé d'aller en cours, et devant les faux frais que ça engendrait pour mes parents, j'ai décidé d'arrêter les frais et de changer de filière pour revenir dans la ville où mes parents habitaient, parce que je ne voyais pas l'utilité de leur faire payer une location pour glander toute la journée. J'ai quand même validé ma première année de DEUG (comment, aucune idée...), j'ai entamé la deuxième année, puis l'occasion de travailler s'est présentée et j'ai tout laissé tomber, avec un certain soulagement !

J'ai commencé à bosser en 2003. A 22 ans, donc. J'ai fait ma place dans la fonction publique, j'ai mis 11 ans à être titularisée et donc à avoir le statut de fonctionnaire. Je bosse toujours au même endroit. Depuis 2009, je suis sur le même poste. Je fais de la comptabilité et j'ai découvert avec un grand étonnement que j'étais très douée avec les chiffres, moi qui m'étais toujours crue littéraire. Je n'ai aucune formation, je me suis formée toute seule et je pense pouvoir dire que je m'en sors très bien. Après, restons lucides, c'est de la comptabilité basique, rien à voir avec la compta privée qui nécessite de grosses connaissances.

Je ne suis pas carriériste, à l'étonnement de ma hiérarchie. Je n'ai aucune difficulté à me représenter à la même place, au même boulot, au même salaire dans dix ou vingt ans. Je ne veux de toute façon pas déménager, ce qui est un gros frein à une éventuelle évolution de carrière, et je serais totalement incapable de faire deux heures de route pour travailler ailleurs ! Déjà, je ne conduis pas, et puis je n'aime pas du tout les transports en commun que j'ai endurés pendant toute ma scolarité.

Avec mes collègues, j'ai des relations très superficielles. C'est plus ou moins bien perçu. J'ai décidé récemment de ne plus accorder d'intérêt à ce que les gens peuvent penser de mon attitude. Je suis polie, courtoise, j'aide quand je peux, mais je ne socialise pas, je ne cherche pas à me faire des "amis" car de toute façon je trouve l'amitié entre collègues assez hypocrite. Il y a une collègue en particulier qui m'a prise en grippe depuis le départ, car elle souffre énormément de sa propre solitude et semble me reprocher de bien vivre la mienne. Mais dans l'ensemble tout se passe bien. Pareil avec ma hiérarchie qui semble avoir perçu ma différence mais ne s'en plaint pas, bien au contraire vu que je bosse dans un milieu où la discrétion est plutôt une qualité qu'un défaut.

Au quotidien, je suis indépendante à tous les plans, financièrement, administrativement. De l'extérieur j'ai l'air "normale", oserais-je dire, même si la normalité est à mes yeux une notion surfaite. Sur le plan privé, ceci dit, c'est autre chose...

J'ai cru un temps qu'en vieillissant mes différences s'estomperaient, ou que du moins le décalage finirait par être moins important. Naïveté là encore. Je n'ai pas eu la même enfance que les autres, j'ai tendance à dire que je suis née vieille ( Laughing ) et forcément à 35 ans je n'ai pas la même vision des choses que les gens de mon âge... Je n'ai pas le même mode de vie non plus. Et ça se ressent énormément dans mes relations aux autres. Je ne souffre pas de ma solitude mais j'ai parfois du mal à différencier ce qui fait partie de ma personnalité propre (j'ai toujours eu du mal avec la dimension sociale...) et ce qui est venu se greffer au fil du temps, parce que moins on fait d'efforts pour s'intégrer et plus le fossé se creuse. Je sais que je ne serai jamais le genre de personne à avoir 40 amis et à passer ses soirées au resto ou en boîte. Mais sur le plan privé, reste la question de la solitude à venir, et là je parle plus vie amoureuse que vie amicale. Je n'ai jamais eu de relations sentimentales. Jamais jamais. Pas de flirt, rien du tout, à part quelques relations virtuelles très éphémères. Je ne ressens pas de manque, ceci dit j'ai quand même une petite étincelle de curiosité, mais...eh bien toujours ce sentiment de décalage qui me freine ! Je ne rêve pas d'un beau mariage blanc, je ne veux pas d'enfants, mais j'aimerais bien trouver un compagnon de route, probablement bizarre comme moi et qui pourrait accepter mon étrangeté...

Il y a 5 ans, j'ai décidé de reprendre l'avis d'un psychologue, et c'est là que j'en arrive au "non diagnostiquée mais..." : j'avais lu des choses sur Asperger et je m'étais reconnue dans beaucoup de domaines (notamment via un article en anglais sur "the spoon theory" chez les Aspies) et je voulais savoir ce qu'un professionnel pouvait avoir comme avis sur mon parcours. Pour être honnête, arriver chez un psy avec un sourire crispé et une question toute franche ("suis-je Aspie ?") ce n'est pas la bonne approche !! La psy a tiqué au départ. Visiblement la mode est de se dire Aspie sans l'être. Mais elle m'a écoutée. M'a fait passer quelques tests, notamment un très long sur Internet (elle voulait être à côté pour que mes réponses soient bien spontanées...). M'a demandé des photos de classe, des photos de moi gamine, des bulletins de note, des choses que je dessinais ou écrivais. M'a questionnée sur ma vie d'adulte. J'avais longtemps traîné des étiquettes à cause de mes crises d'angoisse... On m'avait dit que j'étais atteinte d'une timidité maladive, que j'étais phobique sociale, que j'étais agoraphobe, mais moi je n'y ai jamais cru. Je voulais mettre les choses à plat, avoir une réponse moins vague, plus claire. Et après de nombreuses séances, la psy a fini par me dire qu'il était effectivement très très probable que je sois Aspie.

Ca n'a rien changé à mes différences mais ça m'a éclairée et ça m'a aussi permis de changer de mode de vie, d'adopter une routine structurante qui me sécurise et me repose, d'être davantage à l'écoute de mes besoins. Exit les crises d'angoisse. Je ne panique plus non plus quand, le soir, je suis épuisée alors que j'ai eu une journée de travail lambda. Je sais que ça vient du fait que les situations sociales vampirisent mon énergie. Je l'accepte, même si c'est parfois un peu casse-pied de sacrifier ma soirée télé pour aller dormir à 21h00... Je ne fais plus semblant, je ne surjoue plus socialement, je ne cherche plus d'excuses pour refuser une sortie.

Je n'ai pas voulu faire officialiser le diagnostic par le CRA, comme la psy me l'a conseillée. Je n'en éprouve pas le besoin. Un jour peut-être. Pas maintenant.

Je viens par ici pour tenter de sortir un peu de ma bulle. Je me dis qu'ici j'ai des chances de rencontrer d'autres extraterrestres à la recherche de leur soucoupe ! et que peut-être avec des gens comme moi je serais plus disposée à échanger...
avatar
TimeLady
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 27
Date d'inscription : 16/04/2017
Age : 35
Localisation : Loir-et-Cher

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit bonjour extraterrestre !

Message par truth le Jeu 20 Avr 2017 - 16:22

bonjour bienvenue :-)

je trouve ça agréable à lire comment tu écris
avatar
truth
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 622
Date d'inscription : 25/03/2016
Localisation : 26 ans

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit bonjour extraterrestre !

Message par Pola le Jeu 20 Avr 2017 - 16:39

Bienvenue !

avatar
Pola
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4122
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit bonjour extraterrestre !

Message par Loranea le Jeu 20 Avr 2017 - 17:39

Bienvenue !
Merci pour ta présentation et à bientôt pour échanges cosmiques ;-)

Loranea
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 9
Date d'inscription : 24/03/2017
Localisation : Dans l'Univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit bonjour extraterrestre !

Message par Miyuki le Jeu 20 Avr 2017 - 17:41

truth a écrit:bonjour bienvenue :-)

je trouve ça agréable à lire comment tu écris

C'est totalement vrai !

M'a demandé des photos de classe, des photos de moi gamine, des bulletins de note, des choses que je dessinais ou écrivais.

affraid Je suis en train de faire des démarches de diagnostic pour une suspicion d'Asperger alors en te lisant je ne peux pas m'empêcher de penser que si la nouvelle psy que je vais voir la semaine prochaine me demande ça, ça va bloquer, parce que je garde rien, je n'ai aucune preuve de mon passé ^^;

ça me fait plaisir de lire la présentation d'une nouvelle personne Asperger sur le forum ^.^
avatar
Miyuki
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 91
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 29
Localisation : Les hauts de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit bonjour extraterrestre !

Message par Kadjagoogoo le Jeu 20 Avr 2017 - 18:59

Bienvenue dans la savane, TimeLady, et bravo pour cette belle présentation-fleuve, très soignée et agréable à lire. Impec !

TimeLady a écrit:Je ne suis pas carriériste, à l'étonnement de ma hiérarchie. Je n'ai aucune difficulté à me représenter à la même place, au même boulot, au même salaire dans dix ou vingt ans. Je ne veux de toute façon pas déménager, ce qui est un gros frein à une éventuelle évolution de carrière
Je pense que cela sera(it) également un frein majeur à ces velléités de vie sentimentale que tu pourrais avoir, si tu te laissais gagner par une certaine porosité aux injections sociales. Je me permets de présenter la chose ainsi - comme je l'ai déjà fait sur ton autre post, parfaitement complémentaire à celui-ci - parce que tu fais partie de ces rares personnes capable de s'avouer la réalité telle qu'elle est, dans ses précieuses limite ("L'art nait de la contrainte", nous dit André Gide Idea ) ; tu n'essaies pas d'enjoliver les choses où de te bercer d'illusions toxiques, de nourrir quelque absurde chimère, bien trop consciente que tu es de ta nature intrinsèque.
Concernant ton absence totale de carriérisme, j'ai toujours cultivé la même, au grand dam de mes collègues fonctionnaire qui n'ont jamais compris pourquoi, « avec [mon] potentiel », je me cantonnais à ce poste subalterne, tandis qu'eux, si logiquement, aspiraient à vérifier toujours plus résolument le principe de Peter. Grand bien leur fasse : ma résistance crasse à toute forme d'ambition, c'était toujours de la concurrence qui leur était épargnée – et pas la moindre ! Twisted Evil

TimeLady a écrit:Je n'ai pas eu la même enfance que les autres, j'ai tendance à dire que je suis née vieille ( Laughing ) et forcément à 35 ans je n'ai pas la même vision des choses que les gens de mon âge...
Cela m'évoque ce que confiait le comédiens Michel Blanc, lorsqu'il expliquait avoir été soulagé en atteignant la quarantaine. En effet, il avait toujours eu le sentiment d'avoir cet âge en son for intérieur, ce qui l'avait maintenu dans un long et pénible hiatus avec les gens de sa génération.

TimeLady a écrit:j'ai parfois du mal à différencier ce qui fait partie de ma personnalité propre (j'ai toujours eu du mal avec la dimension sociale...) et ce qui est venu se greffer au fil du temps, parce que moins on fait d'efforts pour s'intégrer et plus le fossé se creuse.
Intéressante façon d'envisager le « problème ». Je crois, pour ma part, que nous sommes avant tout et surtout la somme de nos expériences, lesquelles nous polluent ou libèrent plus ou moins ; et je pense ma personnalité davantage dans cette globalité de mon for intérieur prolongé de mes interactions sociales – lesquelles se raréfient progressivement, cela dit, en toute logique. Puisque je n'ai plus besoin de la validation du regard d'autrui ; et que les possibilités de partage se font toujours plus hypothétiques, sacrifiées à l'aune de ma volonté nouvelle, cette aspiration drastique à l'authenticité – mes faux-selfs sont tombés comme autant de peaux mortes, inutiles...

Je m'arrête là car je commence déjà à te voler la vedette pour – trop – parler de moi Razz (une sale manie que j'aie là ! facepalm ).

Je te souhaite de beaux échanges et de grandes révélations parmi nous, pour ton plus grand plaisir et le nôtre.

Kadja Courbette
avatar
Kadjagoogoo
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 735
Date d'inscription : 15/11/2014
Age : 39
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit bonjour extraterrestre !

Message par Yoda300 le Jeu 20 Avr 2017 - 21:41

Bienvenue !

TimeLady a écrit:Mais sur le plan privé, reste la question de la solitude à venir, et là je parle plus vie amoureuse que vie amicale. Je n'ai jamais eu de relations sentimentales. Jamais jamais. Pas de flirt, rien du tout, à part quelques relations virtuelles très éphémères. Je ne ressens pas de manque, ceci dit j'ai quand même une petite étincelle de curiosité, mais...eh bien toujours ce sentiment de décalage qui me freine ! Je ne rêve pas d'un beau mariage blanc, je ne veux pas d'enfants, mais j'aimerais bien trouver un compagnon de route, probablement bizarre comme moi et qui pourrait accepter mon étrangeté...

Tu as la possibilité de faire une fiche Zeetic sur le forum.
avatar
Yoda300
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 891
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 44
Localisation : Lot-et-Garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit bonjour extraterrestre !

Message par TimeLady le Ven 21 Avr 2017 - 9:53

Merci pour vos messages !

Miyuki a écrit:

M'a demandé des photos de classe, des photos de moi gamine, des bulletins de note, des choses que je dessinais ou écrivais.

affraid Je suis en train de faire des démarches de diagnostic pour une suspicion d'Asperger alors en te lisant je ne peux pas m'empêcher de penser que si la nouvelle psy que je vais voir la semaine prochaine me demande ça, ça va bloquer, parce que je garde rien, je n'ai aucune preuve de mon passé ^^;

ça me fait plaisir de lire la présentation d'une nouvelle personne Asperger sur le forum ^.^

D'après ce que j'ai compris, ils aiment bien avoir des documents tangibles sous les yeux pour ne pas juste se fier à ce que le patient raconte, parce qu'on peut avoir une vision faussée de sa propre enfance. La psy m'avait dit que le mieux était encore de faire intervenir ses proches, c'est notamment quelque chose qui est souvent demandé par le CRA, mais vu l'obstination de ma mère à nier ma différence, je me suis contentée d'amener sagement mes documents. Wink
avatar
TimeLady
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 27
Date d'inscription : 16/04/2017
Age : 35
Localisation : Loir-et-Cher

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit bonjour extraterrestre !

Message par TimeLady le Ven 21 Avr 2017 - 9:59

Yoda300 a écrit:Bienvenue !

TimeLady a écrit:Mais sur le plan privé, reste la question de la solitude à venir, et là je parle plus vie amoureuse que vie amicale. Je n'ai jamais eu de relations sentimentales. Jamais jamais. Pas de flirt, rien du tout, à part quelques relations virtuelles très éphémères. Je ne ressens pas de manque, ceci dit j'ai quand même une petite étincelle de curiosité, mais...eh bien toujours ce sentiment de décalage qui me freine ! Je ne rêve pas d'un beau mariage blanc, je ne veux pas d'enfants, mais j'aimerais bien trouver un compagnon de route, probablement bizarre comme moi et qui pourrait accepter mon étrangeté...

Tu as la possibilité de faire une fiche Zeetic sur le forum.

Merci, je n'avais pas vu cette possibilité, je vais y réfléchir. Wink
avatar
TimeLady
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 27
Date d'inscription : 16/04/2017
Age : 35
Localisation : Loir-et-Cher

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit bonjour extraterrestre !

Message par TimeLady le Ven 21 Avr 2017 - 10:05

Kadjagoogoo a écrit:Bienvenue dans la savane, TimeLady, et bravo pour cette belle présentation-fleuve, très soignée et agréable à lire. Impec !

TimeLady a écrit:Je ne suis pas carriériste, à l'étonnement de ma hiérarchie. Je n'ai aucune difficulté à me représenter à la même place, au même boulot, au même salaire dans dix ou vingt ans. Je ne veux de toute façon pas déménager, ce qui est un gros frein à une éventuelle évolution de carrière
Je pense que cela sera(it) également un frein majeur à ces velléités de vie sentimentale que tu pourrais avoir, si tu te laissais gagner par une certaine porosité aux injections sociales. Je me permets de présenter la chose ainsi - comme je l'ai déjà fait sur ton autre post, parfaitement complémentaire à celui-ci - parce que tu fais partie de ces rares personnes capable de s'avouer la réalité telle qu'elle est, dans ses précieuses limite ("L'art nait de la contrainte", nous dit André Gide Idea ) ; tu n'essaies pas d'enjoliver les choses où de te bercer d'illusions toxiques, de nourrir quelque absurde chimère, bien trop consciente que tu es de ta nature intrinsèque.
Concernant ton absence totale de carriérisme, j'ai toujours cultivé la même, au grand dam de mes collègues fonctionnaire qui n'ont jamais compris pourquoi, « avec [mon] potentiel », je me cantonnais à ce poste subalterne, tandis qu'eux, si logiquement, aspiraient à vérifier toujours plus résolument le principe de Peter. Grand bien leur fasse : ma résistance crasse à toute forme d'ambition, c'était toujours de la concurrence qui leur était épargnée – et pas la moindre ! Twisted Evil

TimeLady a écrit:Je n'ai pas eu la même enfance que les autres, j'ai tendance à dire que je suis née vieille ( Laughing ) et forcément à 35 ans je n'ai pas la même vision des choses que les gens de mon âge...
Cela m'évoque ce que confiait le comédiens Michel Blanc, lorsqu'il expliquait avoir été soulagé en atteignant la quarantaine. En effet, il avait toujours eu le sentiment d'avoir cet âge en son for intérieur, ce qui l'avait maintenu dans un long et pénible hiatus avec les gens de sa génération.

TimeLady a écrit:j'ai parfois du mal à différencier ce qui fait partie de ma personnalité propre (j'ai toujours eu du mal avec la dimension sociale...) et ce qui est venu se greffer au fil du temps, parce que moins on fait d'efforts pour s'intégrer et plus le fossé se creuse.
Intéressante façon d'envisager le « problème ». Je crois, pour ma part, que nous sommes avant tout et surtout la somme de nos expériences, lesquelles nous polluent ou libèrent plus ou moins ; et je pense ma personnalité davantage dans cette globalité de mon for intérieur prolongé de mes interactions sociales – lesquelles se raréfient progressivement, cela dit, en toute logique. Puisque je n'ai plus besoin de la validation du regard d'autrui ; et que les possibilités de partage se font toujours plus hypothétiques, sacrifiées à l'aune de ma volonté nouvelle, cette aspiration drastique à l'authenticité – mes  faux-selfs sont tombés comme autant de peaux mortes, inutiles...

Je m'arrête là car je commence déjà à te voler la vedette pour – trop – parler de moi Razz (une sale manie que j'aie là ! facepalm ).

Je te souhaite de beaux échanges et de grandes révélations parmi nous, pour ton plus grand plaisir et le nôtre.

Kadja Courbette

Merci ! Pour la carrière, j'ai tendance à répondre que je n'ai qu'une préoccupation : mon bonheur, qui pour moi ne passe pas par la reconnaissance sociale mais plutôt par l'invisibilité sociale. Wink Je détesterais avoir un poste d'encadrement où je serais en première ligne... j'ai un poste à responsabilité, mais la responsabilité en question est uniquement financière, je ne gère personne d'autre que moi, et ça me va bien comme ça. J'ai déjà bien du mal à endurer la bêtise de certains collègues (je parle de bêtise mais le terme approprié est moins poli et commence par un c...) qui me semblent n'avoir jamais quitté la maternelle, alors m'imaginer en train de les encadrer, au secours !

J'ai tendance à ne plus chercher à faire semblant en société, c'est bien trop fatigant. Je me contente d'être polie, bien élevée, de faire ce que j'ai à faire, sans chercher à être dans la communication (tant pis si mon mutisme agace, j'assume !) ou dans le surjeu social... le monde du travail m'a rendue assez cynique sur le monde qui m'entoure. Et mon observation des fameux "réseaux sociaux" aussi, d'ailleurs !! Laughing
avatar
TimeLady
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 27
Date d'inscription : 16/04/2017
Age : 35
Localisation : Loir-et-Cher

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit bonjour extraterrestre !

Message par elstudio le Ven 21 Avr 2017 - 21:19

Belle présentation : bienvenue !
avatar
elstudio
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 85
Date d'inscription : 08/05/2015
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit bonjour extraterrestre !

Message par TimeLady le Sam 22 Avr 2017 - 18:40

elstudio a écrit:Belle présentation : bienvenue !

Merci !
avatar
TimeLady
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 27
Date d'inscription : 16/04/2017
Age : 35
Localisation : Loir-et-Cher

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit bonjour extraterrestre !

Message par Ashildr le Sam 22 Avr 2017 - 20:42

Bienvenue également TimeLady Smile
avatar
Ashildr
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 10
Date d'inscription : 19/04/2017
Localisation : Vous êtes ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit bonjour extraterrestre !

Message par Invité le Dim 23 Avr 2017 - 12:34

Ca n'a rien changé à mes différences mais ça m'a éclairée et ça m'a aussi permis de changer de mode de vie, d'adopter une routine structurante qui me sécurise et me repose, d'être davantage à l'écoute de mes besoins. Exit les crises d'angoisse. Je ne panique plus non plus quand, le soir, je suis épuisée alors que j'ai eu une journée de travail lambda. Je sais que ça vient du fait que les situations sociales vampirisent mon énergie. Je l'accepte, même si c'est parfois un peu casse-pied de sacrifier ma soirée télé pour aller dormir à 21h00... Je ne fais plus semblant, je ne surjoue plus socialement, je ne cherche plus d'excuses pour refuser une sortie.

Bravo ! Vivat Impec !

Bienvenue TimeLady

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: petit bonjour extraterrestre !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum