zèbre et crise de la quarantaine

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: zèbre et crise de la quarantaine

Message par Kadjagoogoo le Mar 10 Oct 2017 - 21:32

« Ce que la jeunesse trouva et devait trouver au-dehors, l’homme, dans son [après-]midi, doit le trouver au-dedans de lui-même. »
— Carl Gustav Jung, Psychologie de l’inconscient


[Image : Jerry Uelsman]
avatar
Kadjagoogoo
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 899
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbre et crise de la quarantaine

Message par olivier77 le Mar 10 Oct 2017 - 23:07

American Beauty, A voir d'urgence, what else?
avatar
olivier77
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 46
Date d'inscription : 17/08/2017
Age : 36
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbre et crise de la quarantaine

Message par Suivel le Mer 11 Oct 2017 - 11:52

phenix49 a écrit:Bonjour,
Je vis actuellement une crise existentielle, que j'ai d'abord mis sur le compte de la fameuse crise de la quarantaine ou "du milieu de vie" comme disent les psy.
A mon mal-être chronique, j'ai tenté de trouver des réponses, je comprendre pourquoi j'étais tellement à côté de la plaque, ou plutôt, pourquoi le monde autour de moi était à côté de la plaque.
C'est comme ça que j'ai découvert que j'étais un zèbre. Et l'idée commence à faire son chemin.
Mon psy est en train de m'aider à "accoucher" de moi-même. J'ai découvert la théorie de la désintégration positive de Dabrowski, et je me reconnais totalement.
Parallèlement, j'ai noué une relation charnelle avec un homme que je connaissais depuis 7 ans, qui m'a toujours attirée, mais je n'avais jamais osé franchir le pas: je suis mariée. Cela remettait trop de choses en question.
Mais aujourd'hui, même si je souffre, je vis une passion dévorante, un amour indicible, quelque chose de foudroyant... Je suis en train de me révéler. Cela doit faire partie du "travail" aussi, je suppose.
Je sais que cela va me prendre du temps pour trouver ma place, mais je sens que je suis sur la bonne route. Elle est bordée d'épines, recouverte de pierres tranchantes, mais au bout j'espère trouver la sérénité et la sagesse.

Bonjour,

Je ne me suis jamais présentée sur ce forum mais je suis dans une situation d'urgence et je lance un appel un peu désespéré.
Pour faire court, bientôt 40 ans, ce début d'été j'ai pété les plombs, tout remis en question dans mon couple (ce n'est pas la première fois, j'ai un mari extraordinaire et que j'aime, mais on ne se comprend pas émotionnellement - on a aussi 3 enfants, et une vie construite ensemble)..... A cette occasion et en discutant de ma détresse avec un ami, il me met sur la voie de la zébritude, une vraie révélation! J'ai entrepris les démarches pour un diagnostic (test lundi 16, je suis pétrifiée), pour savoir.... Parallèlement, j'avais visité une maison et l'agence a retenu notre dossier et met une pression pour la signature avant fin de semaine prochaine.
Il me reste donc 10 jours pour décider du reste de ma vie.
Quitter un mari que je n'ai pas su aimer comme il le mérite, qui a souffert, qui ne souhaite plus faire d'efforts de rapprochement (il est même très fermé) et qui serait aujourd'hui partant pour une 'belle' séparation d'un commun accord.
Rester avec lui avec toutes les jolies choses que l'on a construites, en acceptant de faire un travail long et difficile sur moi, sans doute en acceptant quelques renoncements, encore..... et en étant la seule à porter notre couple... mais ma grille de lecture est si différente aujourd'hui.

Sans vouloir commenter plus, j'ai posté le message de Phenix49 qui me parle tant. Phenix49, si tu me lis, j'aimerais savoir comment tu t'en es sortie?!

Merci à tous ceux qui pourront m'aider, j'ai besoin qu'on m'aide dans mon choix.
Merci...

Suivel
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 27
Date d'inscription : 19/09/2017
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbre et crise de la quarantaine

Message par Zorglub_33 le Mer 11 Oct 2017 - 12:18

Crise de la quarantaine il y a une dizaine d'années. J'ai fait du grand n'importe quoi, j'ai tout quitté du jour au lendemain, mari, enfants, chat chien poissons rouge, maison... et si je n'ai pas quitté mon boulot, ma vie perso mouvementée a forcément eu des répercussions sur ma vie pro.
Aujourd'hui, je vis seule, apaisée, mais il m'a fallu du temps pour remonter la pente. J'ai dû non pas me reconstruire, mais me construire une vie différente, inconnue, et cela ne se fait pas sans douleur.
Si je n'ai pas de doutes (quoique) sur les choix que j'ai fait à ce moment là, j'ai toutefois des regrets, énormes, sur la façon dont je les ai imposés à mon entourage. J'ai sabré à la hussarde, quand un peu plus de dialogue et d'empathie eussent été bienvenus, en particulier vis à vis de mes fils qui ont bcp souffert.
Donc, pas de conseil à te donner si ce n'est celui de te demander ce qu'elles sont tes aspirations profondes, et surtout d'agir avec tact et bienveillance vis à vis de ton entourage (et, aussi, vis à vis de toi-même, et bienveillance n'est pas égoïsme). Bon courage :-)

Zorglub_33
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 79
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbre et crise de la quarantaine

Message par Fleur de Lotus le Mer 11 Oct 2017 - 12:39

Tu poses une question très difficile Suivel... mais je suppose que tu en es consciente.

Sans trop réfléchir et sans vouloir t'influencer, même si je sais que tu le seras, moi qui suis passée par là, je pense que tu ne dois pas signer pour cette maison.

Entends bien que je ne te dis pas que tu dois quitter ton mari mais surtout ne pas t'engager dans une impasse, car on ne sauve pas un couple avec un projet de vie commune autour d'une maison. Ou plutôt, même si tu t'investis sur la maison, tu ne pourras pas te brider, maintenant que tu as pris conscience de ta différence (et le test, franchement, y'en a pas vraiment besoin, et je suis certaine que tu le sais, là, maintenant). Et surtout donc, on ne peut pas réparer seule une relation bancale. C'est triste mais c'est ainsi. Quand bien même tu y mettrais toute ton énergie, et je sens à te lire comme elle est belle, tu ne rattraperas pas toutes les incompréhensions entre vous deux.... sauf si lui aussi est un HP qui s'ignore, et qu'il ACCEPTE d'y réfléchir ! Auquel cas tout ce que je dis là serait caduque.

Moi j'ai démoli ma famille, mon ex, mes 5 enfants aussi d'une certaine façon (même si tous en sont sortis grandis au final, et plus heureux je crois, car plus conscients de leur propre vérité), alors que tout allait "parfaitement bien dans le meilleur des mondes", en apparence. Nous étions même pour tout notre entourage, avec nos 5 enfants tous vifs et adorables de gentillesse, "la famille idéale".

Sauf que lui souffrait et ne cessait de m'envoyer des signaux que je ne voyais pas pour ce qu'ils étaient (insatisfaction chronique au travail, difficulté à me suivre dans mes questionnements, sentiment que je l'aimais moins qu'il ne m'aimait, perte de désir, etc) et que moi.. en fait je faisais une belle dépression sans que personne ne s'en rende compte vraiment (et je me suis évadée pour commencer dans un MMORPG).

Résultat, j'ai fini par le tromper, plusieurs fois, avec des joueurs, des "petits jeunes", moi que le mensonge insupporte et l'absence de sincérité encore plus. Et bien évidemment je l'ai fait souffrir encore plus, quand est arrivé le moment où je ne pouvais plus jouer ce double jeu.

Acheter cette maison, en ce moment, est à mon sens un pari sur l'avenir qui est dangereux, pour vous cinq, toi c'est évident, ton mari aussi car tu le décris fermé et il va donc y aller à reculons, et tes trois enfants car, mais tu le sais aussi, ils sentent tout et sont déjà bien informés, même inconsciemment, de tout ce qui se trame entre vous deux.

Voilà, j'aimerais simplement que tu prennes bien ce post pour un retour d'expérience, bon courage à toi Smile
avatar
Fleur de Lotus
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 180
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbre et crise de la quarantaine

Message par Suivel le Mer 11 Oct 2017 - 12:47

Merci beaucoup Zorglub, ça me fait du bien de te lire.

Le contact avec mon mari est très apaisé.
Notre fille aînée a eu des angoisses (elle a surpris des éléments de nos conversations et les a interprétés - elle croyait que j'allais mourir...-, mais nous avons beaucoup parlé avec elle et nous avons vu un 'médecin de la tête' sur sa demande, ça a l'air d'aller...).
Pour tout cela, je pense qu'une séparation se passerait 'bien', en ce sens que tout le monde finirait par retrouver son équilibre un jour, a delà des regrets et des renoncements affectifs, matériels, etc.
Je suis plus interrogative pour la solution 'rester ensemble' finalement, même si c'est celle qui serait la plus facile aujourd'hui, et qui me paraitrait de loin la plus belle en cas de succès. Mais je doute, sur ma capacité à me pardonner mes erreurs, sur la volonté de mon mari épuisé à surmonter déception, douleur et incertitudes.

De ton côté, as-tu des regrets sur ton choix de l'époque, au delà de la façon dont tu t'y es prise? Vous vous entendiez bien avec ton mari? Et aujourd'hui?
Quel part attribues-tu à la quarantaine et à la zébritude dans ce choix?

Désolée pour toutes ces questions, et merci si tu veux bien partager...

Suivel
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 27
Date d'inscription : 19/09/2017
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbre et crise de la quarantaine

Message par Suivel le Mer 11 Oct 2017 - 12:49

Fleur de Lotus!
Un grand merci.....

En fait, la maison nous l'avons achetée à Noël dernier. Celle dont je parle, c'est une maison de location pour moi... pour partir.....

Suivel
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 27
Date d'inscription : 19/09/2017
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbre et crise de la quarantaine

Message par Suivel le Mer 11 Oct 2017 - 12:53

Je comprends ce que tu m'écris..... tellement....
Je crois au fond de moi que je n'ai plus vraiment le choix aujourd'hui que de partir..... Ton message m'éclaire un peu, en fait.
C'est hyper dur, je n'aurais jamais cru en être là un jour, moi aussi, famille parfaite à laquelle tout sourit...
Mais je me sentais aussi mourir à petit feu, et là je fais tout exploser pour renaître en quelques sortes.
Je sais que je m'en sortirai, mais j'ai vraiment peur de la route à venir.

Suivel
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 27
Date d'inscription : 19/09/2017
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbre et crise de la quarantaine

Message par Fleur de Lotus le Mer 11 Oct 2017 - 13:12

Désolée, je n'avais pas compris que tu voulais en fait signer un bail de location.

Alors, oui, fais le, tout sera bien plus clair, pour tout le monde.

L'engagement pour une séparation à l'amiable via un autre lieu de vie n'a rien de dangereux puisque tu ne t'engages à rien qui ne soit déjà dit, à savoir votre besoin de tenter de repartir chacun du bon pied.

Et si je peux me permettre, surtout, que les choses soient dites clairement aux enfants. De toute façon, ils le savent, comme je l'ai déjà dit. Il faut maintenant qu'ils comprennent qu'ils ne sont en rien responsables de ce qui arrive à leurs parents.

Et pour répondre à crise de la quarantaine ou pas, je dirais plutôt que les zèbres sont des personnes foncièrement enthousiastes, qui mettent "tout leur coeur" à réussir ce qu'ils entreprennent, le couple et la famille y compris. Mais au bout d'un moment, quand ça ne fonctionne pas, ils finissent par aller mal, s'étioler, mourir intérieurement.

Si ton projet de vie intégrait la famille (c'était, c'est toujours le mien, fondamentalement, avec un tas d'autres envies/projets/désirs qui me constituent tous), et bien il faut le temps de la créer, de la développer, avec amour et énergie tant qu'on y croit. Ce qui prend tout de même quelques années...

Donc ce n'est pas tant la crise de la "quarantaine" mais le temps d'aller au bout du projet et de commencer à ressentir en soi qu'il est arrivé en partie à terme, en tout cas dans son état actuel.

Il faut ensuite alors tout reprendre à zéro et réinventer le projet de départ.

Il y aura des pleurs, des douleurs, des peurs, même, mais au final vous en sortirez tous plus vrais et plus vivants. En tout cas, c'est ce qui fait sens pour moi.

Et puis, qui a dit que la vie était un long fleuve tranquille, sûrement pas un zèbre Wink
avatar
Fleur de Lotus
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 180
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbre et crise de la quarantaine

Message par Suivel le Mer 11 Oct 2017 - 14:44

Merci +++ Fleur de Lotus.
Je ne sais pas encore si je suis un Zèbre ou pas, mais vraiment je trouve ici des réponses et un partage d'expériences qui me parle et qui m'aide de façon incroyable.
C'est fou comme je peux être tiraillée entre deux vies contradictoires: un attachement immense à cet homme qui est mon mari (je le ressens dans mes tripes, limite me séparer de lui c'est un peu comme me couper un bras), et cette envie cyclique de renouveau, de liberté, d'idées neuves....... accompagné de tout ce qui ne colle pas avec une vie de couple durable et routinière.... Je fais pas un dessin, j'ai fait mon lot de conneries aussi, complètement contraires à mes valeurs apparentes ou à ce que j'aurais souhaité 'dans le meilleur des mondes', mais je l'ai fait quand même, par curiosité, ou pour tout foutre en l'air et recommencer, je sais plus trop....

J'aimerais savoir (que de questions), si celles et ceux qui ont pris la décision de se séparer savaient exactement ce qu'ils cherchaient en prenant ce virage, ou ce qui n'allait pas et qu'il fallait laisser là. Le tableau du 'pour/contre' ne marche pas très bien pour moi.....

Merci à tous!

Suivel
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 27
Date d'inscription : 19/09/2017
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbre et crise de la quarantaine

Message par Zorglub_33 le Mer 11 Oct 2017 - 14:50

Suivel a écrit:De ton côté, as-tu des regrets sur ton choix de l'époque, au delà de la façon dont tu t'y es prise? Vous vous entendiez bien avec ton mari? Et aujourd'hui?
Quel part attribues-tu à la quarantaine et à la zébritude dans ce choix?

Aucun regret sur le choix. Divorcer était un choix mûrement réfléchi. Mon ex-mari et moi nous étions éloignés au fil des années, on ne partageait plus rien et nous n'avions plus rien à nous dire. La séparation ayant été particulièrement difficile, nous sommes restés en mauvais termes quelques années, mais j'ai fini par arrondir les angles, afin que nous retrouvions des rapports apaisés de façon à nous retrouver au moment des fêtes familiales, pour le bien être des enfants, et aujourd'hui nous nous fêtons les anniversaires ensemble, et nous retrouvons également pour un repas familial à Noël.

Je ne sais pas quelle part attribuer à la quarantaine dans cet évènement, je me pose toujours la question quand j'entends parler de la fameuse crise de la quarantaine. Quand à la zébritude (dont je n'avais jamais entendu parler à l'époque), elle a pu jouer, en partie, dans la mesure où j'avais à ce moment là des aspirations intellectuelles autres que le ronronnement de la vie en commun avec un mari qui se satisfaisait trop d'une routine boulot/tv/dodo dans laquelle je ne me retrouvais pas du tout.

Zorglub_33
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 79
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbre et crise de la quarantaine

Message par Suivel le Mer 11 Oct 2017 - 21:51

Merci vraiment à vous deux pour vos réponses, ça fait chaud au coeur.
Si d'autres veulent partager, je suis preneuse.... ;-)
Nous nous laissons jusqu'à la fin de la semaine pour faire un choix......

Suivel
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 27
Date d'inscription : 19/09/2017
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbre et crise de la quarantaine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum