dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Clemelle le Lun 20 Juin 2011 - 9:00

juste pour dire que... je vous aime de plus en plus XD

Clemelle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Mégalopin le Lun 20 Juin 2011 - 9:09

alty a écrit: Quand les gens me disent bonjour, je leur demande aussi si ça va. Par contre, comme je hais le fait de parler de mon week-end ou d'entendre les autres parler du leur, je ne pose jamais la question

Ben oui mais c'est ça qui marche...

Mégalopin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4098
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par DoomGopher le Lun 20 Juin 2011 - 9:46

l autre jour, lors d'une soirée ou j etais aussi fatigué physiquement que psychiquement ( j avais passé la journée a faire de la demolition dans une maison en refection ) j etais assez chiant ( et avec tout mon potentiel , je sais etre super chiant ^^ )
mais une des convives a jugé opportun de me foutre genre une double claque sur les tempes ... et par derriere encore , autant dire que je ne m y attendais pas et qu en plus de la surprise pas franchement agreable , ca m'a gratifié d'une douleur assez vive .
le lendemain je me suis excusé de mon attitude aupres de ces amis , car bah c est nul d etre chiant avec les gens qu on aime bien .
et elle a ramené ca sur le tapis ... donc moi qui avait l intention de me taire , je l ai "gentiment" informée qu'il n y aurait pas de prochaine fois , que si elle s avisait de porter la main sur moi encore une fois , elle risquait de s en prendre une sans sommation .
Evidemment levée de bouclier de son petit ami " hey c est minable de s en prendre a une femme ho ! "
J ai gentiment rappelé que pour moi le sexe faible , n en avait que le nom selon moi, que par consequent son discours n'engageait que lui meme et que c etait pas moi qui avait mené le "debat" sur le registre physique car il est evident que c est un no match ( je fait ptet 25 cm de plus et pas loin de deux fois son poids) que toutefois , si elle voulait jouer a ca , je n y voyais pas d inconvenient .

Et là j avoue que j ai été un peu surpris , elle ma balancé ma douance a la gueule ( il se trouve que j en ai parlé une fois ou deux )
un truc du style " oui on sait que tu nous trouves cons avec ton QI , mais t as qu a te mettre a notre niveau au lieu de faire des phrases compliquées"

(je vous epargne l ecriture sms que je ne sais pas reproduire , pour info , des phrases compliquées ne le sont pas , c est juste un discours organisé et correctement articulé avec quelques conjonctions et des trucs du style )
j'avoue que j ai pas franchement de regret d en avoir parlé , je lui ai simplement repondu :
"si tu nourris un quelconque complexe , je t invite a voir ca avec un therapeute , je ne suis pas competant en la matiere . Il se trouve que la douance n'a rien a voir avec la connerie , ou son contraire . Je ne comprends meme pas pourquoi tu amene ca sur le tapis . Il se trouve que je n aurais pas la chance de connaitre ce chinois qui inventa la poudre il y a plus de 2000 ans et je m en porte tres bien .
Il se trouve que je vous parle comme a des adultes capables de comprendre un discours correctement enoncé, il me semble pas que c est vous faire insulte . Il est de votre liberté de lire ou pas , de faire un effort de comprehension ou pas , mais là encore ca n a rien a voir avec moi .
Quant a se mettre au niveau des autres , imagine que je fais deja cet effort permanent , ca n est pas une raison pour me forcer a ecrire un langage desartculé et sms juste pour te plaire ,es tu seulement capable de produire le meme effort que tu me demandes ? au moins de faire l effort d ecrire correctement pour qu on se vrille pas un neurone a lire ton texte a voix haute pour etre en mesure de le comprendre ?
Je prefere le nivellement par le haut que l inverse . a bon entendeur , je te la souhaite bien bonne "*

la morale ? c est pas parcequ on nous dit que la surdouance , c est se la peter que ca l est , c est pas parcequ on nous dit que l hypersensibilité c est du flan que ca l est , ca n est parce qu on nous dit que l'empathie c est de la science fiction que ca l est ...
le plus souvent les gens nient ces notions là car ca les renvois a qq chose qui leur pose pb en eux meme , ca n a bien souvent rien a voir avec nous , simplement avec l image d eux meme qu on leur renvoi ... qui est une consequence passive de ce que nous sommes ... ca n est pas une raison pour remettre notre nature , notre etre en question du tout au tout ( je crois que notre propre tendance a la remise en question de nous meme est deja bien suffisante pour qu on s impose la remise en question exterieure, du moins avec parcimonie)

bon j avoue que je sais pas bien ou je veux en venir en postant tout ce' merdier ... je me suis un peu paumé dans mon fil de pensée ^^

DoomGopher
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4044
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 34
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Mélanie le Lun 20 Juin 2011 - 10:21

J'ai trouvé ton merdier très clair et j'ai compris tous les mots!
Et merci de ce petit rappel à propos de ce qu'on renvoie aux gens sans s'en rendre compte. Leur agressivité n'est pas dirigée contre nous mais souvent contre eux-même. A nous de faire la différence quand ça se produit pour ne pas être blessé pour rien.
Je pense que c'est une gymnastique de l'esprit d'apprendre à reconnaître quand c'est personnel ou quand on fait juste office de miroir déformant.

Mélanie
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1246
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 36
Localisation : Banlieue parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Clemelle le Lun 20 Juin 2011 - 11:19

et dire que si elle t'avait fait un bisous sur les tempes tu n'en aurais pas parlé ... ^^
ya des jean et des jeannes cons partout ^^
contente de voir que je ne suis pas la seule à devoir lire certains sms a voix haute pour les comprendre cela dit ^^'

Clemelle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par DoomGopher le Lun 20 Juin 2011 - 11:22

ah bah oui je crois bien que c est là que je voulais en venir ^^
merci lapinounette ^^

DoomGopher
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4044
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 34
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Mégalopin le Lun 20 Juin 2011 - 12:24

DoomGopher a écrit:
le lendemain je me suis excusé de mon attitude aupres de ces amis , car bah c est nul d etre chiant avec les gens qu on aime bien .

Ben... change d'amis.
Déjà comme potes ils semblent pas terribles... What a Face What a Face What a Face

y'a tout plein de zèbres à rencontrer dans la vie bounce bounce bounce

Mégalopin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4098
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par DoomGopher le Lun 20 Juin 2011 - 12:35

mouaip , je ne fais pas des Z mes seuls amis , et c est pas parcequ une fois ca s est mal passé que ca fait moins d eux des amis , et puis dans un grp d amis , bah on a plus ou moins d affinités avec les uns et les autres ...

DoomGopher
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4044
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 34
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Bird le Lun 20 Juin 2011 - 17:10

cramique a écrit:Ca me rassure Smile
Je suis très perfectionniste aussi. Mais je me raisonne.

Il faut trier peut-être. Se payer de temps en temps un bon p'tit coup de perfectionnisme dans quelques domaines choisis, histoire d'assouvir ses instincts. What a Face

Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Eloïse le Mar 21 Juin 2011 - 9:09

j


Dernière édition par circé le Mar 4 Oct 2011 - 10:33, édité 1 fois

Eloïse
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 216
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 38
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Nicole le Mar 21 Juin 2011 - 12:02

circé, je plussoie
je ne le dirai jamais, sinon fini le droit à l'erreur et l'indulgence d'autrui
quand on regarde une bête série policière à la télé avec ma pote (on se partage une télé...) et que je comprends pas (j'adore, je débranche devant la télé) elle est complètement étonnée: "mais, tu ne comprends pas? une fille intelligente comme toi!!!"
merci pour le terme "bienveillance publique" qui pour ma part, rentre dans mon lexique.
cela dit, j'espère qu'on se trompe :-)

Nicole
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 110
Date d'inscription : 18/06/2011
Age : 38
Localisation : Bruxelles, Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Bird le Mar 21 Juin 2011 - 14:01

Je suis d'accord avec vous : prudence, prudence ...

Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Mar 21 Juin 2011 - 19:59

Clemelle a écrit:juste pour dire que... je vous aime de plus en plus XD

Long hug


J'aime bien cet échange car il me libère de ce souci justement..

Il y a quelques semaines j'ai fait la bise à quelques collègues que je vois souvent (c'est donc une habitude), on discutait tous, arrive un gars que je zappe sans trop le faire exprès parce qu'on parlait, et j'hésite, bise, pas bise ? Je ne le croise jamais et j'avais oublié son prénom Embarassed (ce qui m'arrive régulièrement alors que presque deux ans de boite quand même donc plus pardonnable :s). Et il me dit "oui oui je voulais te faire la BISE c'est bien ça", vexé silent
C'est gênant Embarassed

Mais depuis cette conversation je me prends nettement moins la tête avec ce genre de trucs Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Mar 21 Juin 2011 - 20:07

lectrice a écrit:Avant, j'étais d'une maladresse incroyable pour faire la bise (par stress et mal à l'aise physique face aux gens qui ne me sont pas proches ). Au point qu'il fallait que je me concentre sur mon corps. Et que j'oubliais de mémoriser le nom de la personne.
Maintenant, c'est une habitude quand j'entre dans un groupe, je n'y pense même pas, je le fais direct (petite concentration quand même)
Pour la poignée de main, même concentration. Poignée ni trop ferme, ni trop molle.
Et j'excelle dans l'art du "ça va ?". Et dans la réponse enthousiaste et enjouée "très bien, et vous ?" (nb: penser à attendre la réponse 2nd degré ). C'est totalement vide de sens mais ça a une fonction de contact, juste pour signaler "vous êtes important pour moi (ou je fais semblant que vous l'êtes 2nd degré). Les codes sociaux vides de sens rassurent les gens, et ça me rassure de savoir que j'ai des choses en commun avec tout le monde. Et le temps du "ça va" et "il fait beau", ça laisse le temps de trouver un sujet de conversation.

Plus j'y pense et plus je suis d'accord avec le fait que dire qu'on est "surdoué" peut mettre mal à l'aise la personne (et je ne le ferai pas). Parce que même si derrière ce mot (ou autres synonymes), on n'y met pas de supériorité, les autres en mettent et se sentent mal. Et je préfère dire quelque chose du genre "tout le monde est différent, et moi, j'aime....(à compléter), c'est important pour moi" (oui je sais, ça fait cliché mais ça passe). Il me semble que de toute façon, tout le monde ne peut pas comprendre. Donc je préfère être une parcelle de moi même et assumer à fond cette parcelle là (et en assumer une autre avec une autre personne), que d'être tout à la fois, et de galérer (encore plus) à me faire comprendre. Bon ce que je dis ici est en totale opposition avec mes lectures actuelles, mais tant pis.


Ah ah Smile

J'ai été catapultée dans un nouveau boulot avec de nouveaux codes, je débarquais en réunion sans serrer les mains et sans me présenter. Je disais bonjour simplement. J'ai été un peu recadrée, heureusement je m'adapte vite. En fait tout ça c'est principalement de la diplomatie :serrer les mains, se présenter, sourire, etc. Des fois la moitié de la réunion se passe en courbettes sans intérêts. A présent je fais ça très bien, je flatte où il faut quand il faut Wink C'est sans intérêt pour moi, je suis constructive avant tout.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Mar 21 Juin 2011 - 20:11

Mégalopin a écrit:
alty a écrit: Quand les gens me disent bonjour, je leur demande aussi si ça va. Par contre, comme je hais le fait de parler de mon week-end ou d'entendre les autres parler du leur, je ne pose jamais la question

Ben oui mais c'est ça qui marche...


Moui

Tu as

bonjour ça va ==> oui ça va et toi ?
as-tu passé un bon week end ?
comment vont les enfants ? la grossesse ?
le foot
les vacances passées ou à venir (il FAUT partir loin et revenir bronzé et épanoui)
la météo
le potager (!) (ça j'aime bien)
fumer (hypersocial)
dire du mal des supérieurs

What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Mar 21 Juin 2011 - 20:29

DoomGopher a écrit:l autre jour, lors d'une soirée ou j etais aussi fatigué physiquement que psychiquement ( j avais passé la journée a faire de la demolition dans une maison en refection ) j etais assez chiant ( et avec tout mon potentiel , je sais etre super chiant ^^ )
mais une des convives a jugé opportun de me foutre genre une double claque sur les tempes ... et par derriere encore , autant dire que je ne m y attendais pas et qu en plus de la surprise pas franchement agreable , ca m'a gratifié d'une douleur assez vive .
le lendemain je me suis excusé de mon attitude aupres de ces amis , car bah c est nul d etre chiant avec les gens qu on aime bien .
et elle a ramené ca sur le tapis ... donc moi qui avait l intention de me taire , je l ai "gentiment" informée qu'il n y aurait pas de prochaine fois , que si elle s avisait de porter la main sur moi encore une fois , elle risquait de s en prendre une sans sommation .
Evidemment levée de bouclier de son petit ami " hey c est minable de s en prendre a une femme ho ! "
J ai gentiment rappelé que pour moi le sexe faible , n en avait que le nom selon moi, que par consequent son discours n'engageait que lui meme et que c etait pas moi qui avait mené le "debat" sur le registre physique car il est evident que c est un no match ( je fait ptet 25 cm de plus et pas loin de deux fois son poids) que toutefois , si elle voulait jouer a ca , je n y voyais pas d inconvenient .

Et là j avoue que j ai été un peu surpris , elle ma balancé ma douance a la gueule ( il se trouve que j en ai parlé une fois ou deux )
un truc du style " oui on sait que tu nous trouves cons avec ton QI , mais t as qu a te mettre a notre niveau au lieu de faire des phrases compliquées"

(je vous epargne l ecriture sms que je ne sais pas reproduire , pour info , des phrases compliquées ne le sont pas , c est juste un discours organisé et correctement articulé avec quelques conjonctions et des trucs du style )
j'avoue que j ai pas franchement de regret d en avoir parlé , je lui ai simplement repondu :
"si tu nourris un quelconque complexe , je t invite a voir ca avec un therapeute , je ne suis pas competant en la matiere . Il se trouve que la douance n'a rien a voir avec la connerie , ou son contraire . Je ne comprends meme pas pourquoi tu amene ca sur le tapis . Il se trouve que je n aurais pas la chance de connaitre ce chinois qui inventa la poudre il y a plus de 2000 ans et je m en porte tres bien .
Il se trouve que je vous parle comme a des adultes capables de comprendre un discours correctement enoncé, il me semble pas que c est vous faire insulte . Il est de votre liberté de lire ou pas , de faire un effort de comprehension ou pas , mais là encore ca n a rien a voir avec moi .
Quant a se mettre au niveau des autres , imagine que je fais deja cet effort permanent , ca n est pas une raison pour me forcer a ecrire un langage desartculé et sms juste pour te plaire ,es tu seulement capable de produire le meme effort que tu me demandes ? au moins de faire l effort d ecrire correctement pour qu on se vrille pas un neurone a lire ton texte a voix haute pour etre en mesure de le comprendre ?
Je prefere le nivellement par le haut que l inverse . a bon entendeur , je te la souhaite bien bonne "*

la morale ? c est pas parcequ on nous dit que la surdouance , c est se la peter que ca l est , c est pas parcequ on nous dit que l hypersensibilité c est du flan que ca l est , ca n est parce qu on nous dit que l'empathie c est de la science fiction que ca l est ...
le plus souvent les gens nient ces notions là car ca les renvois a qq chose qui leur pose pb en eux meme , ca n a bien souvent rien a voir avec nous , simplement avec l image d eux meme qu on leur renvoi ... qui est une consequence passive de ce que nous sommes ... ca n est pas une raison pour remettre notre nature , notre etre en question du tout au tout ( je crois que notre propre tendance a la remise en question de nous meme est deja bien suffisante pour qu on s impose la remise en question exterieure, du moins avec parcimonie)

bon j avoue que je sais pas bien ou je veux en venir en postant tout ce' merdier ... je me suis un peu paumé dans mon fil de pensée ^^


Pas de soucis pour la diversion d'ailleurs c’en est pas une^^.

En fait y a deux façons d'être : soit l'adaptation qui est une baisse de notre niveau de fonctionnement au niveau complexité des idées, rapidité d'action, etc (ce qui est un fait pour moi et pas un orgueil mal placé). Pour moi c'est à force fatiguant, j'en ai presque fais une dépression et c'est ce qui m'a amené chez le psy, à force de faire cela je m'étais perdue moi-même. De plus même en faisant cela à peu près tous le temps je ne suis pas à 100 % en accord avec les autres. Donc i l y a une double frustration très destructrice.

Autre façon d'être : soi-même à 100 % ce qui va demander un effort aux autres bien souvent. Comme tu l'expliques parler un langage complexe nous est familier, simple et naturel, le vocabulaire idem. Ne plus la fermer quand on a une idée qu'on trouve pas idiote, la défendre, aller au delà des peurs, timidités, et puis prendre le risque de la critique basse , bizarre, tu t'y crois etc..

A vrai dire j'ai plus eu trop le choix que de prendre la seconde option. Je pense que mes collègues me trouvent très chiante quand même pale Mais attachante aussi. Et je suis ouverte au dialogue vue mon empathie naturelle. Je ne vais jamais me vexer si on vient me dire que je suis insupportable ( c'est déjà arrivé). Au contraire je suis tjs dans le doute donc venir me dire que tel ou tel truc ne va pas me permet d'en parler, au final ça rassure tout le monde et on est tous mieux après. J'avoue que, ex timide, ex ultra adaptée, je prends du plaisir à présent à bousculer un peu les gens et je me rends compte que c'est aussi très souvent (peut-être le plus souvent d'ailleurs) pris pour ce que c'est : une initiative, un investissement (quelle que soi la cause). Et une catégorie de gens hp ou pas aiment bien ça. On m'a dit dernièrement que sans moi c'était pas pareil au boulot, et pas négativement. en tant que hp notre dynamique de pensée, d'action, est différente.

Pour ton histoire tu te remets en question (pas de bonne humeur ce soir-là) mais ta copine pourrait reconnaitre que son action était déplacée. Pas question de douance ici. Perso je suis plus difficile avec mes amitiés depuis quelques années. T'y retrouves-tu encore avec des personnes ou bien les vois-tu pour le moment social ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par DoomGopher le Mar 21 Juin 2011 - 21:44

a c est marrant ce que tu decris du boulot , ca ressemble pas mal a ce que je vis au mien .
Et j ai d ailleurs un peu la meme position , ca me gene pas qu on me dise que je fais chier ou que ce que je raconte saoule ou ne les interesse pas ^^
je l accepte assez facilement , ca m empeche pas de continuer d ailleurs lol ( sauf quand ca n interesse vraiment personne et que c est pas important)
et de meme on me dit quand je suis trop calme ou absent " t es malade ? " " on s est bien fait chier sans toi "
Perso je suis toujours un super timide qui compense avec une hypersociabilité et un humour sur prononcé ^^
et j ai aussi cette tendance a bousculer les gens voir a essayer de les choquer ( je peux pousser tres loin une logique qui me parait absurde pour qu on se rende compte qu elle l est , ou je peux aller loin dans l humour je suis sans tabou , racisme , religion , handicap etc ... je n epargne rien ni personne meme si ca n est pas politiquement correct , c est ma maniere a moi de discrediter ce genre de folie ^^ ... parfois c est mal interpreté , souvent on fini par comprendre ou je veux en venir )
on me prend souvent pour un "connard" de prime abord ou un mec qui se la pete , certains s en tiennent a ca , d autres creusent , je crois que c est une facon de faire un premier filtre ....

non je m y retrouves avec une partie de ces personnes , mais le grp d amis c est un package , je partage bcp avec certains , d autres m apprennent et m apportent pas mal de trucs , et puis bah yen a qui m interessent moins ( en fait en soirée, cette nana là ,elle est vraiment ininteressante , mais elle est pas a jeter pour autant , elle s exprime a travers des photos que j aime bien , le soucis c est qu elle partage pas bcp la dessus ... )

DoomGopher
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4044
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 34
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par alty le Mer 22 Juin 2011 - 6:20

cramique a écrit:

En fait y a deux façons d'être : soit l'adaptation qui est une baisse de notre niveau de fonctionnement au niveau complexité des idées, rapidité d'action, etc (ce qui est un fait pour moi et pas un orgueil mal placé). Pour moi c'est à force fatiguant, j'en ai presque fais une dépression et c'est ce qui m'a amené chez le psy, à force de faire cela je m'étais perdue moi-même. De plus même en faisant cela à peu près tous le temps je ne suis pas à 100 % en accord avec les autres. Donc i l y a une double frustration très destructrice.

Autre façon d'être : soi-même à 100 % ce qui va demander un effort aux autres bien souvent. Comme tu l'expliques parler un langage complexe nous est familier, simple et naturel, le vocabulaire idem. Ne plus la fermer quand on a une idée qu'on trouve pas idiote, la défendre, aller au delà des peurs, timidités, et puis prendre le risque de la critique basse , bizarre, tu t'y crois etc..

A vrai dire j'ai plus eu trop le choix que de prendre la seconde option. Je pense que mes collègues me trouvent très chiante quand même pale Mais attachante aussi. Et je suis ouverte au dialogue vue mon empathie naturelle. Je ne vais jamais me vexer si on vient me dire que je suis insupportable ( c'est déjà arrivé). Au contraire je suis tjs dans le doute donc venir me dire que tel ou tel truc ne va pas me permet d'en parler, au final ça rassure tout le monde et on est tous mieux après. J'avoue que, ex timide, ex ultra adaptée, je prends du plaisir à présent à bousculer un peu les gens et je me rends compte que c'est aussi très souvent (peut-être le plus souvent d'ailleurs) pris pour ce que c'est : une initiative, un investissement (quelle que soi la cause). Et une catégorie de gens hp ou pas aiment bien ça. On m'a dit dernièrement que sans moi c'était pas pareil au boulot, et pas négativement. en tant que hp notre dynamique de pensée, d'action, est différente.

Alors, moi, en public, j'ai encore tendance à choisir la 1ère option. J'ai encore (voire tout le temps) ce sentiment de peur, quoique non, pas de peur, de gêne, de malaise cette petite voix en moi qui me rappelle tout mon passé. En fait, à l'écrire, je me rends compte que c'est une forme de peur.
Bref, maintenant, j'arrive à exposer mes idées en petit comité y compris quand je suis avec le chef dans son bureau. J'ai appris à lui faire confiance.
Je me rappelle que du coup, à l'école, je ne participais plus en classe. Même malaise. On disait de moi que j'étais timide alors que non... En même temps, en réunion, je trouve que ça va tellement lentement (je m'y ennuie aussi tellement) que je ne vois plus l'intérêt d'exposer mes idées (en plus de ce sentiment bizarre que j'éprouve).

Idem, on m'a aussi dit la même chose sur moi au boulot. C'est marrant. C'est la première fois, dans ce boulot, que je me laisse (un peu) aller à mon potentiel (j'ai même du mal à écrire ça -- c'est curieux comme on a bien été formatés, même sur un forum dédié, j'ai du mal à parler de notre différence).

alty
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 44
Date d'inscription : 12/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par alty le Mer 22 Juin 2011 - 6:24

cramique a écrit:
Clemelle a écrit:juste pour dire que... je vous aime de plus en plus XD

Long hug


J'aime bien cet échange car il me libère de ce souci justement..

Il y a quelques semaines j'ai fait la bise à quelques collègues que je vois souvent (c'est donc une habitude), on discutait tous, arrive un gars que je zappe sans trop le faire exprès parce qu'on parlait, et j'hésite, bise, pas bise ? Je ne le croise jamais et j'avais oublié son prénom Embarassed (ce qui m'arrive régulièrement alors que presque deux ans de boite quand même donc plus pardonnable :s). Et il me dit "oui oui je voulais te faire la BISE c'est bien ça", vexé silent
C'est gênant Embarassed

Mais depuis cette conversation je me prends nettement moins la tête avec ce genre de trucs Smile

A vous lire, je me dis que franchement, j'ai vraiment bien fait de sauter le pas et de m'inscrire sur ce forum. Finalement, je ne suis pas bizarre sur mon non respect des codes sociaux bounce

Et quand les gens me disent, je voulais te faire la bise ou toute autre salade. Je dis que je n'aime pas. Je ne vais pas me prendre la tête, ce ne sont que des collègues et maintenant, ils l'ont bien intégré même si, en revenant de congés, ils ont oublié et retentent leur chance.

alty
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 44
Date d'inscription : 12/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Bird le Jeu 23 Juin 2011 - 21:50

L'hyper-adaptabilité est une chose dont on prend conscience petit à petit. Je me prend en flagrant délit 267 fois par jour si je commence à y prêter attention.
Se découvrir "zèbre" (décidément aucun terme ne me convient), c'est comme un oignon qu'on épluche... Une peau, une autre, et encore. Avec l'espoir de faire ou refaire connaissance avec ce qu'il y a au centre, au coeur de soi.
Et puis après. Qu'en faire ?
Sur ce bonne nuit.

Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Jeu 23 Juin 2011 - 21:59

.


Dernière édition par Inconnu le Mar 10 Jan 2012 - 15:25, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Jeu 23 Juin 2011 - 22:07

Bird a écrit:
cramique a écrit:Ca me rassure Smile
Je suis très perfectionniste aussi. Mais je me raisonne.

Il faut trier peut-être. Se payer de temps en temps un bon p'tit coup de perfectionnisme dans quelques domaines choisis, histoire d'assouvir ses instincts. What a Face


Chuis perverse en perfectionnisme en fait What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par R16H7_8R41N3D le Ven 24 Juin 2011 - 21:57

Je l'ai dis à mes proches et à mes collègues de travail.

A midi entre deux mains au poker je leurs sors en gros "je suis surdoué, c'est pour ça que certains me trouverons bizarre et ça me bouffe la vie" on en à parlé 5 min et c'est tout, une ou deux petite vanne mais rien de bien méchant

Certains amis dubitatifs, sans essayer de me "descendre" cherchent plutôt à me montrer qu'eux aussi on tel, tel ou tel caractéristique et sont meilleurs que moi dans certains domaines.
Même si je le pense, je n'ose pas dire "toi, je pense pas que tu sois surdoué". N'ayant pas la même signification pour eux et moi nous n'interpréterions pas le mot de la même façon et ça pourrais blesser, dans ce cas j'acquiesce bêtement et coupe court.(rhaa ! saleté de mot)

Certain on l'air d'y croire d'autres moins, ça ne me gêne pas je trouve que c'est normal, de toutes façon j'ai une foultitude d'arguments, je connais mon sujet.


J'adore l'expression "cerveau droit" moi qui cherchait désespérément une alternance à l'affreux mot surdoué, merci bien

R16H7_8R41N3D
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 35
Localisation : Piscop (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par lectrice le Sam 25 Juin 2011 - 7:21

Oui "cerveau droit", c'est bien pratique.
Le problème c'est que le mot "surdoué" est vu comme un peu trop positif (ou alors si ce n'est pas positif c'est vu de façon très cliché). Les gens ayant tendance à être jaloux de tout et de n'importe quoi, dire "je suis surdoué", ou "je suis zèbre" (mais c'est pareil, les gens ne sont pas dupes et comprennent vite...cf: le sous titre de TIPEH), c'est susciter la jalousie. Si on demande à quiconque dans la rue "vous aimeriez être surdoué ?", je doute fortement qu'il y ait beaucoup de "non" comme réponse.
Le mot "cerveau droit" est plus neutre, car on peut plus facilement mettre l'accent sur les inconvénients liés aux avantages indéniables. Après, c'est certainement réducteur, mais ça donne l'avantage d'être compris sans être ni jugé, ni idéalisé.

lectrice
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 114
Date d'inscription : 17/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Sam 25 Juin 2011 - 9:51

alty a écrit:
cramique a écrit:

En fait y a deux façons d'être : soit l'adaptation qui est une baisse de notre niveau de fonctionnement au niveau complexité des idées, rapidité d'action, etc (ce qui est un fait pour moi et pas un orgueil mal placé). Pour moi c'est à force fatiguant, j'en ai presque fais une dépression et c'est ce qui m'a amené chez le psy, à force de faire cela je m'étais perdue moi-même. De plus même en faisant cela à peu près tous le temps je ne suis pas à 100 % en accord avec les autres. Donc i l y a une double frustration très destructrice.

Autre façon d'être : soi-même à 100 % ce qui va demander un effort aux autres bien souvent. Comme tu l'expliques parler un langage complexe nous est familier, simple et naturel, le vocabulaire idem. Ne plus la fermer quand on a une idée qu'on trouve pas idiote, la défendre, aller au delà des peurs, timidités, et puis prendre le risque de la critique basse , bizarre, tu t'y crois etc..

A vrai dire j'ai plus eu trop le choix que de prendre la seconde option. Je pense que mes collègues me trouvent très chiante quand même pale Mais attachante aussi. Et je suis ouverte au dialogue vue mon empathie naturelle. Je ne vais jamais me vexer si on vient me dire que je suis insupportable ( c'est déjà arrivé). Au contraire je suis tjs dans le doute donc venir me dire que tel ou tel truc ne va pas me permet d'en parler, au final ça rassure tout le monde et on est tous mieux après. J'avoue que, ex timide, ex ultra adaptée, je prends du plaisir à présent à bousculer un peu les gens et je me rends compte que c'est aussi très souvent (peut-être le plus souvent d'ailleurs) pris pour ce que c'est : une initiative, un investissement (quelle que soi la cause). Et une catégorie de gens hp ou pas aiment bien ça. On m'a dit dernièrement que sans moi c'était pas pareil au boulot, et pas négativement. en tant que hp notre dynamique de pensée, d'action, est différente.

Alors, moi, en public, j'ai encore tendance à choisir la 1ère option. J'ai encore (voire tout le temps) ce sentiment de peur, quoique non, pas de peur, de gêne, de malaise cette petite voix en moi qui me rappelle tout mon passé. En fait, à l'écrire, je me rends compte que c'est une forme de peur.
Bref, maintenant, j'arrive à exposer mes idées en petit comité y compris quand je suis avec le chef dans son bureau. J'ai appris à lui faire confiance.
Je me rappelle que du coup, à l'école, je ne participais plus en classe. Même malaise. On disait de moi que j'étais timide alors que non... En même temps, en réunion, je trouve que ça va tellement lentement (je m'y ennuie aussi tellement) que je ne vois plus l'intérêt d'exposer mes idées (en plus de ce sentiment bizarre que j'éprouve).

Idem, on m'a aussi dit la même chose sur moi au boulot. C'est marrant. C'est la première fois, dans ce boulot, que je me laisse (un peu) aller à mon potentiel (j'ai même du mal à écrire ça -- c'est curieux comme on a bien été formatés, même sur un forum dédié, j'ai du mal à parler de notre différence).


Je ne fais pas ça à 100% non plus, je m'en rends compte en te lisant.
Les 3 premiers mois j'ai pas ouvert la bouche quasiment, en même temps chaque soir je me disais que j'y retournais pas le lendemain, et puis le gout du défit de m'adapter...
Les moments chiants me poussent à l'ouvrir et à recadrer tout le monde vers une discussion constructive, en général tu en as au moins 2 ou 3 qui sont super contents qu'on se recentre vers le sujet de discussion pour pas y passer la journée. Mais évidemment faire attention à qui on parle, tjs la même chose, diplomatie etc.

Mais c'est bizarre car pour le moment je me sens hyper mal au boulot, je vois bien lucidement que je suis comme la mouche derrière la vitre qui veut ressortir à l'air libre. Je vois bien lucidement mes collègues tout moisis contents de leur sort. Et pourtant voilà deux fois qu'on me dit que sans moi c'est pas pareil et que lorsque je ne serai plus là ce sera dommage. Et sincèrement en plus. Je les distraits de leurs habitudes ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum