dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Lun 13 Juin 2011 - 16:46

C'est une personne de ma famille qui trouvait que j'avais des rayures bizarres, mais ça ne s'est pas ébruité dans la famille (que je fréquente peu de toute façon).

Par contre je l'ai dit à trois reprises:
- mon ex qui est surdoué (grosse colère de sa part car il ne l’acceptait pas pour lui, ensuite ça s'est atténué mais en gros je lui ai fait part de ma découverte et je me suis fait engueulée^^)
- un ami assez ouvert d'esprit qui m'a dit que je me croyait au dessus des autres et que c'était bien nul (j'arrivais avec tous mes doutes juste après l'avoir appris)
- une connaissance qui est psy, la conversation a dérivé sur l'hypersensibilité puis de fil en aiguille.. Pour lui c'est un trip qu'on se fait pour se faire mousser. Ça m'avait très fort perturbé et c'est une personne que je ne fréquente plus pour mon équilibre mental on va dire (J'ai pas envie d'intervention psy en dehors d'un cabinet de psychologue)

En gros ce qui n'était pas tabou pour moi est devenu tabou. C'est dommage car ça fait partie de moi.

Je suis en thérapie et je ne dis pas au psy que je suis adulte surdoué par peur d'être jugée ou pas prise au sérieux, d'autant plus que je ne suis pas testée (par contre j'ai raté l'examen de mensa).
Il est hors de question que j'en reparle même si le sujet vient par hasard avec des copines ou autres. Surdoué veut encore trop dire pour les gens "enfant précoce schtroumpf à lunettes" et adulte surdoué soit un type genre autiste super calé en science totalement introverti ou bien quelqu'un qui se croit supérieur.

Je pense que ça renvoie trop à l'intelligence de l'autre, comment il se sent intelligent ou non intelligent, donc ses manques et ses doutes, comme si je lui disais "je suis plus intelligent que toi". Alors que pour moi être adulte surdoué est un terme mal choisi, une différence de fonctionnement du cerveau péjoratif ni pour moi ni pour l'autre. De plus tout le monde admet l'existence de moins doué que soit donc je ne comprends pas où est le souci.. J'aime bien les gens plus calés que moi ça m'éveille.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par paela le Lun 13 Juin 2011 - 16:59

Je crois qu'une thérapie ne peut etre efficace que si il s'installe une confiance entre le patient et le thérapeute. Le fait de savoir qu'un patient est surdoué peut erte utile en thérapie, donc si le thérapeute est digne de confiance, il ne jugera pas sur ce critère mais s'en servira pour mieux comprendre. Si il est borné et fait preuve de mépris par rapport à ce que vous dites, donc si il nie votre douance, il n'y aura surement pas de réelle compréhension de sa part. A moins qu'il n'y ait aucun autre psy dans la région ou que la thérapie date de si longtemps qu'il serait dommage d'arreter là, il vaut mieux lui faire part de vos caractéristiques et voir sa réaction.

Je ne veux pas trop encourager à prendre une très mauvaise décision, donc j'ajoute que ce n'est que mon avis.

Mais j'y crois!! Wink
paela
paela

Messages : 2344
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Lun 13 Juin 2011 - 17:17

Oui je sais mais effectivement la relation dure depuis quelques années et il m'a quand même dit une fois que j'étais comme un enfant surdoué qui cherche tjs à se stimuler. C'est déjà compliqué de trouver la personne qui convient.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par line le Lun 13 Juin 2011 - 19:43

paela a écrit:Je crois qu'une thérapie ne peut etre efficace que si il s'installe une confiance entre le patient et le thérapeute. Le fait de savoir qu'un patient est surdoué peut erte utile en thérapie, donc si le thérapeute est digne de confiance, il ne jugera pas sur ce critère mais s'en servira pour mieux comprendre.

je suis en therapie avec un psychiatre et j'ai mis près d'un an pour me trouver en confiance avec ; je sens que nos séances se passent beaucoup mieux au niveau relationnel, beaucoup plus d'empathie entre autre

line

Messages : 84
Date d'inscription : 01/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Clemelle le Lun 13 Juin 2011 - 20:06

t'as qu'a dire le nouveau truc a la mode "je suis cerveau droit" pas de sous entendu de précoce, d'age, de QI ni rien, juste un fait concret de fonctionnement différent... ni mieux, ni moins bien, juste complémentaire...

ce terme me plait de plus en plus drunken
Clemelle
Clemelle

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par line le Lun 13 Juin 2011 - 20:29

ah oui bonne idée tiens de dire qu'on est cerveau droit... au moins on froisse personne...
l'autre jour tiens avec le psy je lui ai dit que je repeignais des volets en bois et les lattes intérieures étaient en Z (méthode pour fixer les lattes en ensemble)... si avec ça il n'arrive pas à faire des liens...

line

Messages : 84
Date d'inscription : 01/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par lectrice le Mar 14 Juin 2011 - 21:17

J'aime bien moi aussi dire que je suis cerveau droit...
Je ne dirai jamais le mot "surdouée" ou "zèbre" précédé de "je" devant un non-z.
Par contre, voilà ce que je dis (un ou l'autre en fonction des circonstances, juste pour qu'on sache pourquoi je suis comme je suis; que l'on m'accepte comme ça...enfin c'est pas gagné non plus)
-j'adore lire et apprendre. tu vois, quand j'apprends quelque chose de nouveau, mon coeur s'emballe, j'adore
-je lis vite (j'ai lu plein de bouquins sur la lecture rapide et j'applique)
-j'ai besoin de partager ce qui m'intéresse, ce n'est pas pour étaler mon savoir
-je sais faire plusieurs choses en même temps avec une concentration plus soutenue qu'en faisant une seule chose (tu comprends, je me suis souvent entraînée)
-je vois des petits détails qui n'intéressent personne et j'adore les analyser...tu comprends, je suis littéraire, j'analyse tout
-et puis, j'utilise un bon vocabulaire (quand je ne parle pas familier), je ne sais pas faire autrement, j'ai pris l'habitude dans mes études, c'est pas du tout pour me la jouer
-j'aime être seule...ben oui y a des introvertis et des extravertis, moi ça dépend des jours
-j'ai besoin d'aller vite. ça me demande un effort de ralentir. quand j'accélère par contre, c'est agréable, j'ai davantage d'énergie
-mon sens de l'humour est quelquefois pourri et décalé, j'assume
-j'aime communiquer et échanger des idées en essayant d'approfondir
-j'ai besoin que les gens me parlent de ce qui les passionnent. c'est important pour moi et je m'intéresse à tout ce qui passionne quelqu'un au point de voir ses yeux briller...(besoin d'intensité dans la conversation)
-j'ai tendance à être un peu trop enjouée quelquefois, mais je me sens vraiment moi même comme ça
-je ne me prends pas assez au sérieux quelquefois, c'est vrai, mais je me sens pleine de vie comme ça
-j'adore penser, c'est un loisir pour moi
-j'aime les défis (intellectuels)
-j'ai tendance à m'adapter à ce que l'on attend de moi (je fais pas exprès)
-quand quelqu'un fait quelque chose de bien, j'observe et j'imite; j'adore imiter pour toute acquisition d'un savoir faire

Voilà, quand j'assume tout ça (j'en oublie), j'ai l'impression d'assumer à fond ma zébritude. Mais je ne dirai jamais de quoi il s'agit exactement pour ne pas dévaloriser qui que ce soit sans faire exprès. Et aussi pour pas qu'on en attende trop de moi.

lectrice

Messages : 114
Date d'inscription : 17/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Mar 14 Juin 2011 - 22:17

Je comprends ce que tu dis.
J'ai l'impression (peut-être fausse mais bon elle est là ) que je suis constamment en train de m'expliquer. Peut-être mal mais l'effort est là et constant. C'est une des choses qui me met en colère : je fais des efforts qui ne servent à rien (c'est mon impression en tout cas) . Efforts qui ont été longtemps l'adaptation, et qui ensuite ont été l'explication. De toute façon je reste "la bizarre". Sans qu'on puisse m'expliquer concrètement de quelle façon d'ailleurs.

J'admire ta constance et ton absence d'émotions (enfin c'est ce qu'il m'apparait en te lisant) mais je n'en suis plus capable. Donc parfois je suis plus ou moins un mur, plus ou moins en phase d'adaptation, ou d'explication (mais plus trop l'explication).

L'explication constante me met en colère contre les autresparce qu'elle ne parait pas être entendue alors même que ce que tu expliques me parait simplissime à comprendre et accepter. Et contre moi-même car je ne me fais pas comprendre.

Comprendre les choses est un des trucs qui m'énerve le plus, comprendre ou/et être comprise.

Donc je suis souvent en mode "fuite des autres" parce que c'est difficile à gérer et parce que j'en ai marre de secréter du bizarre. (Rien que de l'écrire ça fait extraterrestre orgueilleux en séance psy c'est lamentable Wink..).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Mar 14 Juin 2011 - 22:21

Clemelle a écrit:t'as qu'a dire le nouveau truc a la mode "je suis cerveau droit" pas de sous entendu de précoce, d'age, de QI ni rien, juste un fait concret de fonctionnement différent... ni mieux, ni moins bien, juste complémentaire...

ce terme me plait de plus en plus drunken

Je retiens l'idée. Et j'aime beaucoup ton avatar Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par lectrice le Mar 14 Juin 2011 - 22:57

Je te comprends tout à fait cramique. L'impression de devoir me justifier constamment d'être moi, je l'ai aussi. Et le mode "fuite des autres", je l'ai aussi.
J'ai ressenti pendant longtemps une impression difficilement supportable de ne pas être comprise, de devoir toujours être celle qui s'adapte, celle qui comprend, celle qui aide. Et que les autres ne m'apportent rien en échange, ou très peu. Et de ne pas être appréciée comme je suis, mais pour le rôle que je joue. Et de chercher de l'approbation, de la reconnaissance, en vain.

Et puis j'ai décidé de changer de point de vue. Je ne peux pas dire ce qui a changé, et il y a certainement un côté condescendant chez moi, un "ils ne peuvent pas comprendre, donc c'est à moi de faire en sorte d'être comprise". Et je m'en sors pas mal comme ça. J'aime être avec des gens, mais je ne leur en demande pas trop (ça fait prétentieuse de dire ça mais tant pis).

Pour l'absence d'émotions, tu as raison, mais ce n'est pas forcément positif. J'ai tendance à me blinder, à ne rien laisser transparaître comme émotions. L'hyper sensibilité, je ne l'assume pas du tout. Du coup, oui, je gère bien quand on ne me comprend pas, et j'agis comme il faut. Et pour m'énerver, il m'en faut beaucoup (et pour me faire pleurer, c'est quasiment mission impossible). Je suis dans le contrôle permanent (j'ai lu plein de trucs sur le détachement et ce genre de choses et ça a des conséquences sur moi). Je ne suis pas impulsive, et pas susceptible non plus (quand quelqu'un dit quelque chose qui me blesse, en fait, je ressens ça pendant quelques secondes, avant de transformer l'émotion, et de n'en avoir rien à faire finalement; voir de le prendre de façon ironique et cynique).

Et aussi j'oscille entre deux choses: l'envie d'être comprise et la peur d'être vue comme je suis (et que l'on m'en demande plus dans mon travail, ou alors que mes amis et connaissances me demandent des conseils sur divers domaines que je connais et profitent un peu de l'aide que j'apporte...).

Je veux que l'on me comprenne et je laisse transparaître par ci par là des éléments de la liste que j'ai faite dans le post précédent. Mais j'ai peur que l'on me cerne trop aussi. Et qu'on m'en demande trop parce qu'on sait que j'en sais plus que ce que je laisse voir dans une conversation banale. Quand quelqu'un cerne certains aspects zébrés chez moi (c'est le cas d'un gars à mon travail, qui l'est certainement aussi, et qui balance des phrases qui correspondent exactement à mes problématiques, comme s'il voulait implicitement donner son avis), c'est à la fois exaltant et stressant.

J'ai une fâcheuse tendance à me cacher.

lectrice

Messages : 114
Date d'inscription : 17/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Mar 14 Juin 2011 - 23:27

J'ai été comme ça bien longtemps. A présent je m'assume un peu plus. Du coup j'attire d'autres personnes et ça c'est bien Smile Le travail thérapeutique m'a fait comprendre des choses, des comportements que j'ai et qui sont mal interprétés. En gros mon "problème" est que je ne comprends pas les codes grégaires : se faire la bise le matin, parler de la météo, quand il faut rire d'un truc, quand dire bonjour, qui ignorer etc, pourquoi les gens ne disent pas ce qu'ils veulent dire mais tournent autour du pot. Du coup je passe mal. J'ai souvent peur de me planter. Mais je l'assume un peu plus parce que j'ai dit à certaines personnes que je n'aimais pas faire la bise le matin et que je préférais dire bonjour. Et parfois ça passe parfois pas.
Bref si j'applique les codes grégaires ça va mieux sauf que je ne vois pas bien le sens d'appliquer ce qui pour moi n'a pas de sens.

Je laisse plus paraitre mes émotions bien que je ne vois pas bien en quoi c'est nécessaire de pleurer devant tout le monde par ex, la tristesse c'est intime et je ne la partage pas avec n'importe qui.

Le cynisme je le manie trop bien, enfin c'est de l'humour grinçant, l'humour basique ne me fait pas spécialement rire, je dois me dire "oh la c'est drôle il faut rire" pour embrayer Wink

Sinon je me planque aussi. Par ex je travaille étroitement avec une personne qui est ma supérieure et j'ai tendance à être plus rapide, à trouver la solution avant elle, à synthétiser rapidement, à la limite j'empiète sur sa part du boulot sans le vouloir car c'est juste mon rythme, la logique des choses qui font que j'avance dans le boulot. J'essaie de me connecter "première vitesse" mais bon prise dans le mouvement c'est pas tjs le cas. Jusqu'à ce qu'on me reproche de trop en faire alors qu'on ne m'a rien demandé. Bref c'est parfois super délicat pour l'autre personne :s. Ma solution est d'apporter du boulot pour moi que je fais ne douce, ou de me connecter sur un site d'apprentissage des langues. Mais c'est mal vu de demander plus de travail au boulot ou de trouver la plupart des choses enfantines, ou encore de vouloir modifier la logique de travail parce que c'est pas logique pour moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par lectrice le Mer 15 Juin 2011 - 6:30

Moi, avec des gens "lents", ma première impulsion est de les aider à accélerer. Mais en fait, c'est épuisant et les gens sont comme ils sont. Ok, moi aussi, je suis comme je suis donc quand je vais vite toute seule et que ça me permet de gagner du temps pour moi, j'assume ma vitesse. Mais je ne vois pas pourquoi je ferais tout à la place des autres. Donc quand quelqu'un est lent, je ralentis aussi, je fais des exercices de méditation en même temps. Ou je réfléchis à autre chose. Dans tous les cas, je me débrouille pour paraître totalement concentrée, pas ailleurs.

lectrice

Messages : 114
Date d'inscription : 17/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Mer 15 Juin 2011 - 22:54

J'ai pris conscience que les autres sont différents et n'ont pas mon rythme, et je respecte cela. Par contre je n'accepte que difficilement les remarques sur ma vitesse de travail qui m'est naturelle (c'est pas pour jouer au fayot).

J'ai remarqué que mon humeur est meilleure si je ne passe pas la journée à ronger mon frein. Je me suis déjà rendu malade presque jusqu'à la dépression pour trop d'adaptation à mon lieu de travail, donc j'essaie de trouver un compromis acceptable et de m'écouter un minimum.


(édit pour les fautes de frappe)


Dernière édition par cramique le Jeu 16 Juin 2011 - 21:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par carodom le Mer 15 Juin 2011 - 23:09

Cramique

J'ai l'impression que tu parles pour moi. J'ai le même soucis avec ma responsable. Elle est adorable et tout mais c'est pas le même rythme ! Il y a aussi les reproches sur la rapidité. A la fin j'avais fini par croire que j'avais un sérieux problème.

Ouf, je me sens moins seule

Génial le coup du cerveau droit !
carodom
carodom

Messages : 26
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : D'ouest en Est

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Clemelle le Jeu 16 Juin 2011 - 8:32

C'est drôle quand même, moi personne ne m'a jamais reproché ma vitesse !
par contre on m'a toujours fait plein d'éloges sur mon efficacité...
Clemelle
Clemelle

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par carodom le Jeu 16 Juin 2011 - 9:03

Ben si !

C'est des remarques qui porte sur le doute de la qualité d'un travail. Quand les collègues le font en 5 jours et toi en 3,5, j'ai eu des remarques (c'est vrai détournées) comme quoi mon travail était peut être moins bien approfondi que ceux des autres. C'est pas la rapidité qui est directement en cause c'est la qualité sous jacente présumée. Et oui, quand je travaille en équipe, les autres se plaignaient de ne pas pouvoir me suivre. Pour moi c'était juste mon rythme naturel. Résultat depuis 5 ans j'ai levé le pied et les relations avec les collègues se sont améliorées mais moi je suis un peu frustrée quand même car ce rythme là il me convenait mieux.

Je me focalise peut être un peu trop sur ces remarques . C'est vrai aussi qu'on apprécie mon efficacité et qu'on fait appel à moi quand les délais sont courts. N'empêche, je n'aime pas qu'on présuppose que mon travail ets de moindre qualité parceque je le fais plus rapidement !
carodom
carodom

Messages : 26
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : D'ouest en Est

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Clemelle le Jeu 16 Juin 2011 - 9:24

Rha c'est trop ^^

J'ai eu de la chance alors d'évoluer ds un milieu speed (la communication) ou l'idée doit naitre vite et être exécutée rapidement (souvent pour la veille Laughing ) du coup, le mérite va au + efficace !
J'avais mon propre dossier de clients (j'etais essentiellement concentrée sur les clients "dynamiques" ceux qui font souvent des tirages variés genre une radio qui fait des flyers toutes les semaines etc) mes collègues eux avaient des projets + lourds du genre catalogues (ou il faut patience et endurance)

bref j'ai été une veinarde ^^
Clemelle
Clemelle

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par carodom le Jeu 16 Juin 2011 - 10:39

Chanceuse !

Chez nous c'est pas une tête qui dépasse !
carodom
carodom

Messages : 26
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : D'ouest en Est

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Jeu 16 Juin 2011 - 21:36

carodom a écrit:Cramique

J'ai l'impression que tu parles pour moi. J'ai le même soucis avec ma responsable. Elle est adorable et tout mais c'est pas le même rythme ! Il y a aussi les reproches sur la rapidité. A la fin j'avais fini par croire que j'avais un sérieux problème.

Ouf, je me sens moins seule

Génial le coup du cerveau droit !

Autant pour moi Very Happy

Enfin aujourd'hui ils ont bien profité de ma rapidité d'analyse et de travail... Je trouve que j'ai une méthode de travail "bizarre" quand même. Depuis lundi je savais que j'avais un travail conséquent à faire pour ce midi.

Mardi j'ai rattrapé le retard accumulé pendant ma semaine de congé. A 16 h j'étais à jour. Hier matin j'ai préféré (un peu par esprit rebelle Wink ) faire autre chose que je préférais faire, en plus y avait un petit défit que j'aimais bien Smile Donc à midi j'ai mangé, à 13 h je me dis je commence le travail conséquent (sachant que le tél sonne souvent, que je suis régulièrement dérangée, qu'un imprévu peut surgir...) Bon je traine je traine je lis les mails d'abord, je procrastine un peu quoi Wink.. Je commence vers 13h30. A 14h30 j'ai fait une pause (parce que les autres en font en fait). Bref retour bureau à 15h. A 16H15 c'était quasi fini Smile, en tout assez pour que ma collègue fasse une relecture et ses remarques. Ce matin toutes les consignes étaient changées ( on me donne souvent la moitié des consignes, ou des mauvaises, et au final il faut rebondir en 1/2 h pour sauver sa tête What a Face ). Donc ça m'a occupé quand même, mais surtout parce qu'il a fallu aller faire les photocopies finalement et que ça demande du déplacement et de la manipulation.

Une autre fois on m'a demandé une synthèse, et prise dans le mouvement, j'ai fait un audit complet . La synthèse était destinée à préparée un audit qu'un autre gars devait faire hum :s

Je ne le fais pas exprès, je trouve que je glandouille beaucoup en fait ..Est-ce que vous travaillez comme ça aussi ? (Je suis dans l'administratif)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Jeu 16 Juin 2011 - 21:38

Clemelle a écrit:C'est drôle quand même, moi personne ne m'a jamais reproché ma vitesse !
par contre on m'a toujours fait plein d'éloges sur mon efficacité...


Je travaille avec des fonctionnaires What a Face et le rythme général est assez cool.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Jeu 16 Juin 2011 - 21:47

carodom a écrit:Ben si !

C'est des remarques qui porte sur le doute de la qualité d'un travail. Quand les collègues le font en 5 jours et toi en 3,5, j'ai eu des remarques (c'est vrai détournées) comme quoi mon travail était peut être moins bien approfondi que ceux des autres. C'est pas la rapidité qui est directement en cause c'est la qualité sous jacente présumée. Et oui, quand je travaille en équipe, les autres se plaignaient de ne pas pouvoir me suivre. Pour moi c'était juste mon rythme naturel. Résultat depuis 5 ans j'ai levé le pied et les relations avec les collègues se sont améliorées mais moi je suis un peu frustrée quand même car ce rythme là il me convenait mieux.

Je me focalise peut être un peu trop sur ces remarques . C'est vrai aussi qu'on apprécie mon efficacité et qu'on fait appel à moi quand les délais sont courts. N'empêche, je n'aime pas qu'on présuppose que mon travail ets de moindre qualité parceque je le fais plus rapidement !


Pareil j'ai levé le pied mais je reste cataloguée travailleuse. Je me force à prendre des pauses même quand je n'en ressens pas le besoin car c'est un geste social important, et ça m'a permis d'un petit peu mieux m'intégrer (même si j'y ai renoncé finalement..).

Je n'ai pas vraiment de remarques en face à face, on m'a une fois dit "ici on ne court pas, on est cool". Les gens sérieux et impliqués apprécient ma façon d'être. De toute façon chacun doit faire des compromis au travail, des efforts de communication, de diplomatie parfois, et à ce niveau comprendre vite et bien une consigne c'est positif. Par contre ce que je ressens aussi parfois c'est qu'on profite un peu de moi, on me refile le gros bébé pas évident en retard, j'y passe du temps, et au final c'est présenté comme fait en équipe. Mais c'est un moindre mal tant que ça m'occupe, que j'y vois un défit et que j'apprends des choses. Le pire pour moi sont les périodes sans rien à me mettre sous la dent ça me rend presque agressive :s

C'est encore une fois des codes sociaux que j'essaie de mettre en pratique au final..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Jeu 16 Juin 2011 - 21:51

Du coup je me demande...

Est-ce que ce serait positif de le renseigner sur un CV en cas de recherche d'emploi ? Mal vu ou bien vu? Par ex loisirs "participe aux activités de douances.be" ou "membre de Mensa"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par bluecat le Jeu 16 Juin 2011 - 21:54

nan, tjs mieux de rien dire...qui voudra t'engager en sachant que t'es plus intelligente que lui/elle? ça veut juste dire "concurrence" ou "problèmes" pour la plupart des patrons/cadres... et sinon c l'attente de performances exceptionnelles, on t'engage justement pour ça et là, bonjour la pression.
bluecat
bluecat

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 40
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Jeu 16 Juin 2011 - 22:00

En même temps c'est un trait de personnalité important qu'il peut être important de prendre en compte si une personne doit rejoindre une équipe. Mais c'est sans doute préférable de dire "j'ai une pensée en arborescence", j'ai tendance à travailler vite, à l'oral.. (Sauf si tu postules chez un recruteur hp Very Happy)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Bird le Sam 18 Juin 2011 - 21:59

cramique a écrit:Je ne le fais pas exprès, je trouve que je glandouille beaucoup en fait ..Est-ce que vous travaillez comme ça aussi ? (Je suis dans l'administratif)

Dans tous les domaines, je "glandouille" (je pense que j'en ai besoin), mais quand je passe à l'action, ça déménage. J'ai l'impression d'avoir une sorte d'horloge interne qui me lance toujours au bon moment sur le boulot, sans que je le planifie vraiment. Ça se fait "tout seul". Tout en ayant aussi cette impression d'en faire peu, en fait, j'en abats beaucoup, en général c'est bien (voire très bien) fait (si j'arrive à mettre un peu mon perfectionnisme en veilleuse, cad dire me comparer aux gens qui bossent avec moi, et non à je ne sais quel absolu), et toujours à temps. Alors ...
Bird
Bird

Messages : 1328
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Sam 18 Juin 2011 - 22:25

Ca me rassure Smile
Je suis très perfectionniste aussi. Mais je me raisonne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par enzèbrée le Dim 19 Juin 2011 - 1:37

Quasiment tout ce qui est dit dans ce sujet me parle beaucoup mais en ce moment, avec les jours ensoleillés (et oui, on est plus dehors), je suis en difficulté particulièrement avec ceci :

cramique a écrit: des comportements que j'ai et qui sont mal interprétés. En gros mon "problème" est que je ne comprends pas les codes grégaires : se faire la bise le matin, parler de la météo, quand il faut rire d'un truc, quand dire bonjour, qui ignorer etc, pourquoi les gens ne disent pas ce qu'ils veulent dire mais tournent autour du pot. Du coup je passe mal. J'ai souvent peur de me planter. Mais je l'assume un peu plus parce que j'ai dit à certaines personnes que je n'aimais pas faire la bise le matin et que je préférais dire bonjour. Et parfois ça passe parfois pas.
Bref si j'applique les codes grégaires ça va mieux sauf que je ne vois pas bien le sens d'appliquer ce qui pour moi n'a pas de sens.

est-ce que quelqu'un peut m'aider : ce sujet a-t-il été abordé ailleurs ? je n'ai pas trouvé... Rolling Eyes

Sinon pour répondre à la question initiale... Je suis du genre à me cacher le plus possible... donc ça ne me viendrait même pas à l'idée d'avoir envie de le dire à quelqu'un... sauf à un z, mais ce n'est généralement pas la peine. Wink

enzèbrée

Messages : 384
Date d'inscription : 31/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Mégalopin le Dim 19 Juin 2011 - 1:48

enzèbrée a écrit:
cramique a écrit: des comportements que j'ai et qui sont mal interprétés. En gros mon "problème" est que je ne comprends pas les codes grégaires : se faire la bise le matin, parler de la météo, quand il faut rire d'un truc, quand dire bonjour, qui ignorer etc, pourquoi les gens ne disent pas ce qu'ils veulent dire mais tournent autour du pot. Du coup je passe mal. J'ai souvent peur de me planter. Mais je l'assume un peu plus parce que j'ai dit à certaines personnes que je n'aimais pas faire la bise le matin et que je préférais dire bonjour. Et parfois ça passe parfois pas.
Bref si j'applique les codes grégaires ça va mieux sauf que je ne vois pas bien le sens d'appliquer ce qui pour moi n'a pas de sens.

est-ce que quelqu'un peut m'aider : ce sujet a-t-il été abordé ailleurs ? je n'ai pas trouvé... Rolling Eyes



peut-être CECI ?
Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Mégalopin le Dim 19 Juin 2011 - 2:12

Mégalopin a écrit:
peut-être CECI ?

Ou plutôt cela: L’″Anti-JSF″ ou ″Comment vivre parmi les non-surdoués″

Un petit tour par l'analyse transactionnelle te servirait aussi. Drôle et facile à lire, "Que dites-vous après avoir dit bonjour" du Dr.Eric Berne

Bonnes study study cyclops Idea
Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par augenblick le Dim 19 Juin 2011 - 2:19

Merci Mégalopin, enfin quelque chose de nouveau !!!!!!!

(Cependant, petit problème technique, ton second lien renvoie aussi sur le premier article, que je suis en train de savourer.)
augenblick
augenblick

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Mégalopin le Dim 19 Juin 2011 - 2:27

[quote="Mégalopin"] Drôle et facile à lire, "Que dites-vous après avoir dit bonjour" du Dr.Eric Berne

Din'bebek! J"m'a trompu en insérant le lien

Voir ICI

et ICI



Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par enzèbrée le Dim 19 Juin 2011 - 2:32

je n'ai pas encore lu mais merci déjà d'avoir répondu si vite !
je me rends juste compte de l'heure... oups... mais je lirai ça sans faute !

enzèbrée

Messages : 384
Date d'inscription : 31/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Mégalopin le Dim 19 Juin 2011 - 2:42

Voilà Augen, c'est réparé.

C'est rigolo l'analyse transactionnelle, elle fait réfléchir à la façon dont on se présente aux autres, dont on veut 'l'impressionner"

Techniques faciles pour se réfléchir (miroir) autrement, le livre contient en plus quelques bouts de la "psychanalyse des contes de fées" de Bettelheim. Savoureux Laughing Le petit chaperon rouge rhoooo... Et le loup c'est le grand-père... rhoooo Le petit pot de beurre prend des allures de "Dernier Tango à Paris"...

Spoiler:
En écrivant tout ceci je pense aux smileys. Quel smiley de soi présente-t-on à l'autre? Shocked
Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par alty le Dim 19 Juin 2011 - 12:00

Je ne supporte pas non plus les remarques (que l'on me rapporte hein, comme ça, c'est plus méchant) sur la qualité de mon travail. Oui, je vais beaucoup beaucoup plus vite que les autres mais la qualité est vraiment là. On dit que je ne sais pas traiter un dossier, que je rédige mal ou autres. Que j'ai du bacler mes dossiers etc.

Alors que non ! Bien sûr, ma hiérarchie me fait des compliments, oui, mais je ressens la jalousie des collègues alors que je fais tout, en accord avec la hiérarchie pour qu'ils ne mesurent pas réellement ce que je fais vraiment au boulot. Ca les terroriserait.

Le pire ? C'est que je glandouille pratiquement tout le temps. Par contre, quand je suis au pied du mur, là, je fais tout en un temps record, ça me fait du bien et après, je repars pour un cycle où je ne fais pas grand chose. Je manque de stimulation.

Par contre, sans avoir dit que j'étais "surdouée" (ou me ressentais comme tel), les collègues plutôt proches disent que je fais peur... merci du compliment.


Dernière édition par alty le Dim 19 Juin 2011 - 15:05, édité 2 fois (Raison : ortho)

alty

Messages : 46
Date d'inscription : 12/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par carodom le Dim 19 Juin 2011 - 14:34

Alty, cramique

Même combat !. Je suis auditrice dans un grand groupe bancaire et parfois (souvent) cela ressemble à l'image que je peux avoir du travail au sein de la fonction publique : des couches et sous couches de hierarchies diverses et variées, le plus souvent contradictoires (cette image est peut être fausse). On est assez souvent dans l'absurde !

Mes solutions sont passées par un travail à temps partiel (75%). Mon chef a reconnu qu'on voyait pas la différence. Mais avec moins de temps, je vais moins dans le détail et je suis plus dans le rythme des autres (à temps plein !). Evidemment il faut pouvoir se permettre cette solution. Et je me suis forcée à faire des pauses café et à socialiser davantage avec mes collègues (et comment va le petit dernier ? Et les examens de ton fils ? Et où en est la varicelle de ton ainée ?). Au début je me suis un peu forcée mais au final j'y ai pris du plaisir. Le pire reste quand même le récit des vacances dans les hotel all inclusive (je suis méchante mais honnêtement c'est chiant de discuter et de comparer le qualité du buffet d’une année sur l'autre !). Il y a 5 ans, je me suis dit maintenant tu lèves le pied. Au début j'en étais malade d'être moins productive mais personne s'en rendait compte!!! Les gens étaient même plus satisfaits (mes collègues et mon chef). C'était hallucinant. Il a fallu 6 mois pour que je m'y fasse. J'ai refilé le conseil à mon mari (même situation) mais il ne peut s'y résoudre.

Au final, si cela va mieux, je suis pourtant amère car j'ai le sentiment de m'automutiler. J'aime travailler vite et foncer. C'est comme cela que je me sens bien

Le point positif : je me sens moins seule !

Bonne journée !
carodom
carodom

Messages : 26
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : D'ouest en Est

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Dim 19 Juin 2011 - 14:50

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Lovegirl


Dernière édition par Grigri le Ven 2 Sep 2011 - 11:29, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Clemelle le Dim 19 Juin 2011 - 15:01

par contre ça me viendrait effectivement pas a l'idée de le marquer sur un CV (pas plus que mes mensurations d'ailleurs ^^')

c'est pas pareil qu'avec un ami/copain à qui on ressent le besoin de le dire... et qui nous "voit" ...
Clemelle
Clemelle

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Dim 19 Juin 2011 - 19:31

Mégalopin a écrit:
Mégalopin a écrit:
peut-être CECI ?

Ou plutôt cela: L’″Anti-JSF″ ou ″Comment vivre parmi les non-surdoués″

Un petit tour par l'analyse transactionnelle te servirait aussi. Drôle et facile à lire, "Que dites-vous après avoir dit bonjour" du Dr.Eric Berne

Bonnes study study cyclops Idea


Oh merci Smile

Suis contente de voir que je ne suis pas la seule, j'en reviens pas !
L'autre jour j'ai croisé un gars du boulot qui n'aime pas non plus la bise le matin. On est super content de se voir le matin et de se dire bonjour SANS se faire la bise Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Dim 19 Juin 2011 - 19:38

alty a écrit:Je ne supporte pas non plus les remarques (que l'on me rapporte hein, comme ça, c'est plus méchant) sur la qualité de mon travail. Oui, je vais beaucoup beaucoup plus vite que les autres mais la qualité est vraiment là. On dit que je ne sais pas traiter un dossier, que je rédige mal ou autres. Que j'ai du bacler mes dossiers etc.

Alors que non ! Bien sûr, ma hiérarchie me fait des compliments, oui, mais je ressens la jalousie des collègues alors que je fais tout, en accord avec la hiérarchie pour qu'ils ne mesurent pas réellement ce que je fais vraiment au boulot. Ca les terroriserait.

Le pire ? C'est que je glandouille pratiquement tout le temps. Par contre, quand je suis au pied du mur, là, je fais tout en un temps record, ça me fait du bien et après, je repars pour un cycle où je ne fais pas grand chose. Je manque de stimulation.

Par contre, sans avoir dit que j'étais "surdouée" (ou me ressentais comme tel), les collègues plutôt proches disent que je fais peur... merci du compliment.

ah ha pareil je vois que je fais écho (et oui ça me fait du bien Wink )
On m'a déjà dit "ben tu t'en fiche de ce que pensent/disent les autres", mais il me semble que ce sont les autres qui ne s'en fichent pas de ce que je fais, pense, dis.

Idéalement je vais au boulot, je fais mon travail et basta, je n'y cherche ni amour, ni amitiés (si ça arrive tant mieux c'est tout). Je suis à l'ouest, complètement, dans le monde du travail. D'ailleurs je commence chaque jour de travail en musique comme ça je suis dans mon monde, ensuite je me mets dans ma bulle le plus souvent. Et je me vois mal dire "ah mais tu sais en fait je suis adulte surdoué", ça fait super pompeux quand même !

Donc bon.. Y a aussi des collègues que je soupçonne de surveiller mes rapports avec la hiérarchie. J'ai tendance à foncer dans le tas quand ça ne va pas ou que j'ai une "idée" What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Dim 19 Juin 2011 - 19:48

carodom a écrit:Alty, cramique

Même combat !. Je suis auditrice dans un grand groupe bancaire et parfois (souvent) cela ressemble à l'image que je peux avoir du travail au sein de la fonction publique : des couches et sous couches de hierarchies diverses et variées, le plus souvent contradictoires (cette image est peut être fausse). On est assez souvent dans l'absurde !

Mes solutions sont passées par un travail à temps partiel (75%). Mon chef a reconnu qu'on voyait pas la différence. Mais avec moins de temps, je vais moins dans le détail et je suis plus dans le rythme des autres (à temps plein !). Evidemment il faut pouvoir se permettre cette solution. Et je me suis forcée à faire des pauses café et à socialiser davantage avec mes collègues (et comment va le petit dernier ? Et les examens de ton fils ? Et où en est la varicelle de ton ainée ?). Au début je me suis un peu forcée mais au final j'y ai pris du plaisir. Le pire reste quand même le récit des vacances dans les hotel all inclusive (je suis méchante mais honnêtement c'est chiant de discuter et de comparer le qualité du buffet d’une année sur l'autre !). Il y a 5 ans, je me suis dit maintenant tu lèves le pied. Au début j'en étais malade d'être moins productive mais personne s'en rendait compte!!! Les gens étaient même plus satisfaits (mes collègues et mon chef). C'était hallucinant. Il a fallu 6 mois pour que je m'y fasse. J'ai refilé le conseil à mon mari (même situation) mais il ne peut s'y résoudre.

Au final, si cela va mieux, je suis pourtant amère car j'ai le sentiment de m'automutiler. J'aime travailler vite et foncer. C'est comme cela que je me sens bien

Le point positif : je me sens moins seule !

Bonne journée !

Et tu fais quoi du temps libéré ?

Je te comprends car j'attends juillet avec impatience car je vais suivre une formation en langue le matin ce qui m'assure des après-midi avec du travail. Vu que généralement j'ai fini ma journée entre 10H30 et 13h00. Je suis souvent dans l'absurde, au moins une fois par semaine. Une fois j'ai dû m'envoyer un formulaire moi-même (je n'ai pas voulu et on ne comprenait pas pourquoi!), une autre fois j'ai du faire une enquête téléphonique à la demande de mon supérieur pour savoir qui avait passé une commande, j'ai tourné une heure dans plusieurs services pour finir par apprendre que c'était mon supérieur lui-même. Mieux vaut en rire Suspect

Je papote aussi, en fait j'ai tellement passé des années à m'adapter que je suis très bonne à ça, tout ce qui est léger, c'est comme un réflexe que je cherche à perdre à présent Je me dis parfois que j'aurais fait une bonne actrice :S Par contre paradoxalement je peux très bien m'entendre et vraiment apprécier des gens non hp pour leurs qualités de franchise, de bonne volonté, de bonne humeur, les gens constructifs. Là une collègue partage chaque minute de sa grossesse avec nous, tout le monde en a marre moi j'aime bien Wink Wink

Par contre j'essaie de moins m'adapter. Parce que je le fais aussi avec les gens vulgaires etc, et bon faut pas pousser^^. Comme tu dis si c'est pour comparer les buffets all in.. Même les non hp n'aiment pas ça !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par alty le Dim 19 Juin 2011 - 19:53

cramique a écrit:
L'autre jour j'ai croisé un gars du boulot qui n'aime pas non plus la bise le matin. On est super content de se voir le matin et de se dire bonjour SANS se faire la bise Very Happy

J'ai dit aux gens que je n'aimais pas faire la bise. Donc, voilà, le problème a été réglé rapidement. Je dis juste "bonjour".

cramique a écrit:
Et je me vois mal dire "ah mais tu sais en fait je suis adulte surdoué", ça fait super pompeux quand même !

Donc bon.. Y a aussi des collègues que je soupçonne de surveiller mes rapports avec la hiérarchie. J'ai tendance à foncer dans le tas quand ça ne va pas ou que j'ai une "idée"

Je n'ai jamais dit que j'étais surdouée, loin de moi cette idée. Sauf que je ne peux empêcher mes collègues de parler de moi et ceux qui me sont proches (je déjeune avec en fait) disent que je fais peur, que je suis à part, qu'il y a les gens normaux et moi.
Quelques collègues savent que je suis probablement surdouée, une collègue qui me l'a demandé après avoir vu un reportage, et une autre dont l'enfant est surdoué et à qui, j'ai spontanément dit un jour, à propos de son enfant, "elle est surdouée" et là, elle m'a dit oui (phase de découverte pour sa fille). Et depuis, on en parle un peu quand elle le veut vraiement. Le seul problème, c'est que je la soupçonne d'être surdouée mais elle s'y refuse. Et comme je n'aime pas non plus en parler (je trouve cela tellement injuste d'être ou de peut-être surdoué)...



alty

Messages : 46
Date d'inscription : 12/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Dim 19 Juin 2011 - 19:54

ni-sa a écrit:De mon point de vue, c'est absolument inutile de dire qu'on est surdoué. Exception faite pour des lieux comme Zebra ou Mensa.

Mais pour moi, ça revient à dévoiler notre salaire à des gens qui touchent moins que nous. Le sentiment d'injustice (et de prétention) qui en découle n'est que du bon sens.

Vous dites à quelqu'un qui n'est pas surdoué (mot ridicule d'ailleurs) que vous, vous l'êtes, et vous déclencherez irrémédiablement chez lui un manque, du "moins", qu'il n'avait pas en tête : "ah merde, il y a des gens plus intelligents que moi ?! Jusqu'à maintenant, je me sentais pas si mal loti de ne pas y penser". Lorsque vous dites que vous êtes surdoué, ce qui en découle, c'est que vous indiquez que l'autre ne l'est sans doute pas (y compris s'il l'est mais l'ignore).

Moi, je suis riche et j'en suis content (et vous, êtes-vous riche ?).
Moi, je suis diplômé et j'en suis content (et vous, êtes-vous diplômé ?).
Moi, je suis un humain et j'en suis content (vous aussi, vous êtes humain, sans quoi, je ne communiquerais pas avec vous).

Il y a une nuance frappante entre les caractéristique qui incluent et celles qui excluent.

Je suis d'accord.
Je n'ai la télé que depuis cette année et lorsque je le disais au passage j'avais toujours une remarque type : "Tu n'as pas la télé Shocked ??? ...... Moi je ne regarde pas beaucoup hein et que les documentaires Embarassed ". En fait c'est curieux comme on se projette immédiatement dans un fait qui concerne une autre personne, y a comme une comparaison instantanée avec des conclusions qu'on tire. Je pense que c'est universel.
Oui se dire intelligent c'est faire en sorte que l'autre se dise "ola et moi suis-je bête ? " et ce malaise engendrera agressivité ou rejet je pense.

Bien entendu l'intelligence des autres ne me pose aucun soucis Neutral Je croise régulièrement des gens ultra calés c'est comme ça. Ils peuvent m'apprendre des choses, je peux mieux les comprendre sachant cela.. Je ne prends pas ça comme un problème.

En fait c'est lorsque je l'ai su que j'ai eu besoin d'en parler.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par alty le Dim 19 Juin 2011 - 19:56

cramique a écrit:

Et tu fais quoi du temps libéré ?

Je te comprends car j'attends juillet avec impatience car je vais suivre une formation en langue le matin ce qui m'assure des après-midi avec du travail. Vu que généralement j'ai fini ma journée entre 10H30 et 13h00. Je suis souvent dans l'absurde, au moins une fois par semaine. Une fois j'ai dû m'envoyer un formulaire moi-même (je n'ai pas voulu et on ne comprenait pas pourquoi!), une autre fois j'ai du faire une enquête téléphonique à la demande de mon supérieur pour savoir qui avait passé une commande, j'ai tourné une heure dans plusieurs services pour finir par apprendre que c'était mon supérieur lui-même. Mieux vaut en rire Suspect

Je papote aussi, en fait j'ai tellement passé des années à m'adapter que je suis très bonne à ça, tout ce qui est léger, c'est comme un réflexe que je cherche à perdre à présent Je me dis parfois que j'aurais fait une bonne actrice :S Par contre paradoxalement je peux très bien m'entendre et vraiment apprécier des gens non hp pour leurs qualités de franchise, de bonne volonté, de bonne humeur, les gens constructifs. Là une collègue partage chaque minute de sa grossesse avec nous, tout le monde en a marre moi j'aime bien Wink Wink

Par contre j'essaie de moins m'adapter. Parce que je le fais aussi avec les gens vulgaires etc, et bon faut pas pousser^^. Comme tu dis si c'est pour comparer les buffets all in.. Même les non hp n'aiment pas ça !

Moi, je commence plutôt ma journée à 14h30, voire pas du tout (je peux ne rien faire pendant une semaine ou plus). Sinon, quand je travaille, je la termine vers 16h, ou 18h ou 19h mais alors là, j'entrecoupe de bonnes doses de pause : lecture de la presse, rêverie, et papotage. J'aime bien discuter aussi, beaucoup, ça me distrait. Le seul souci, c'est que je me dis que j'empêche les gens de travailler...y compris la hiérarchie car tout le monde y a droit Wink Je ne cherche pas à perdre cette faculté de discussion car cela tue (un peu) mon ennui quotidien.

alty

Messages : 46
Date d'inscription : 12/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Dim 19 Juin 2011 - 19:59

alty a écrit:
cramique a écrit:
L'autre jour j'ai croisé un gars du boulot qui n'aime pas non plus la bise le matin. On est super content de se voir le matin et de se dire bonjour SANS se faire la bise Very Happy

J'ai dit aux gens que je n'aimais pas faire la bise. Donc, voilà, le problème a été réglé rapidement. Je dis juste "bonjour".

cramique a écrit:
Et je me vois mal dire "ah mais tu sais en fait je suis adulte surdoué", ça fait super pompeux quand même !

Donc bon.. Y a aussi des collègues que je soupçonne de surveiller mes rapports avec la hiérarchie. J'ai tendance à foncer dans le tas quand ça ne va pas ou que j'ai une "idée"

Je n'ai jamais dit que j'étais surdouée, loin de moi cette idée. Sauf que je ne peux empêcher mes collègues de parler de moi et ceux qui me sont proches (je déjeune avec en fait) disent que je fais peur, que je suis à part, qu'il y a les gens normaux et moi.
Quelques collègues savent que je suis probablement surdouée, une collègue qui me l'a demandé après avoir vu un reportage, et une autre dont l'enfant est surdoué et à qui, j'ai spontanément dit un jour, à propos de son enfant, "elle est surdouée" et là, elle m'a dit oui (phase de découverte pour sa fille). Et depuis, on en parle un peu quand elle le veut vraiement. Le seul problème, c'est que je la soupçonne d'être surdouée mais elle s'y refuse. Et comme je n'aime pas non plus en parler (je trouve cela tellement injuste d'être ou de peut-être surdoué)...




J'apprends seulement à oser dire "je n'aime pas faire la bise" pour moi c'est une avancée car avant j'essayais de m'intégrer. A présent je tente de m'assumer.

je fais peur, que je suis à part, qu'il y a les gens normaux et moi.
J'ai énormément de mal avec ça. Je ne comprends pas comment ils peuvent te dire une chose pareille sans se dire qu'ils ne devraient pas car cela t'exclut de leur groupe. Je suppose que tu ne leur dis jamais "vous êtes plus lents que moi, y a moi et vous".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par enzèbrée le Dim 19 Juin 2011 - 20:10

en fait, moi ce n'est pas que je n'aime pas faire la bise, mais simplement souvent je n'y pense pas car je n'en comprends pas l'intérêt ou bien alors je ne sais pas à qui faire la bise, à qui serrer la main, j'ai l'impression de ne pas comprendre ce code, du coup je préfère ne pas faire... mais alors parfois ça me met dans des situations embarrassantes où ceux qui arrivent après me font la bise alors que moi-même je ne l'ai pas faite aux autres arrivés avant moi... Je me dis que je dois paraître froide ou distante alors qu'en fait ce n'est pas le cas...

édit : j'ajoute que j'ai eu une connaissance une fois qui disait qu'elle n'aimait pas faire la bise, d'emblée et que ça me perturbait tout de même... car je ne refuse pas de faire la bise à ceux qui viennent vers moi, même si je ne sais jamais s'il faut commencer à droite ou à gauche... Laughing

enzèbrée

Messages : 384
Date d'inscription : 31/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par Invité le Dim 19 Juin 2011 - 20:32

En fait je pensais être la seule à vivre ce genre de truc.. Que personne ne comprend, même pas le psy :s. Je suis toujours polie, je dis toujours bonjour, je demande si je dérange pas avant d'entrer dans un bureau, j'attends la fin des conversations pour en placer une etc. Et idem je crée des froids avec cette histoire de bise ! Very Happy

En fait tu as raison on n'y pense pas et quand on voit quelqu'un il faut se mettre en tête d'appliquer le code social.

Mon cauchemar a été le dernier drink de nouvel an, 150 personnes à qui faire 3 bises de bonne année en plein période de grippe. L'année prochaine je pose/prends un jour de congé.

De toute façon je parais froide comme tu dis donc autant être soi-même quant à faire et se poser moins de questions..

Bon pour corser le tout je fais la bise à mes proches, amis etc.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par enzèbrée le Dim 19 Juin 2011 - 21:37

cramique a écrit:
Bon pour corser le tout je fais la bise à mes proches, amis etc.

je vais le faire uniquement si ça fait longtemps que je ne les ai pas vus... Parfois quand je rencontre quelqu'un, je me demande s'il faut faire la bise ou pas, je me demande si la personne en face aime faire la bise ou pas... Du coup, je bloque et le temps que je prenne une décision (vu que je ne sais pas quoi me répondre, lol), ben c'est un peu tard pour faire la bise...
Même à mon chéri, le rituel du bisou le soir en rentrant me semble vide de sens. pauvre chéri... heureusement ça ne le perturbe pas ! lol

enzèbrée

Messages : 384
Date d'inscription : 31/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par lectrice le Dim 19 Juin 2011 - 21:51

Avant, j'étais d'une maladresse incroyable pour faire la bise (par stress et mal à l'aise physique face aux gens qui ne me sont pas proches ). Au point qu'il fallait que je me concentre sur mon corps. Et que j'oubliais de mémoriser le nom de la personne.
Maintenant, c'est une habitude quand j'entre dans un groupe, je n'y pense même pas, je le fais direct (petite concentration quand même)
Pour la poignée de main, même concentration. Poignée ni trop ferme, ni trop molle.
Et j'excelle dans l'art du "ça va ?". Et dans la réponse enthousiaste et enjouée "très bien, et vous ?" (nb: penser à attendre la réponse 2nd degré ). C'est totalement vide de sens mais ça a une fonction de contact, juste pour signaler "vous êtes important pour moi (ou je fais semblant que vous l'êtes 2nd degré). Les codes sociaux vides de sens rassurent les gens, et ça me rassure de savoir que j'ai des choses en commun avec tout le monde. Et le temps du "ça va" et "il fait beau", ça laisse le temps de trouver un sujet de conversation.

Plus j'y pense et plus je suis d'accord avec le fait que dire qu'on est "surdoué" peut mettre mal à l'aise la personne (et je ne le ferai pas). Parce que même si derrière ce mot (ou autres synonymes), on n'y met pas de supériorité, les autres en mettent et se sentent mal. Et je préfère dire quelque chose du genre "tout le monde est différent, et moi, j'aime....(à compléter), c'est important pour moi" (oui je sais, ça fait cliché mais ça passe). Il me semble que de toute façon, tout le monde ne peut pas comprendre. Donc je préfère être une parcelle de moi même et assumer à fond cette parcelle là (et en assumer une autre avec une autre personne), que d'être tout à la fois, et de galérer (encore plus) à me faire comprendre. Bon ce que je dis ici est en totale opposition avec mes lectures actuelles, mais tant pis.

lectrice

Messages : 114
Date d'inscription : 17/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par alty le Dim 19 Juin 2011 - 21:56

Je ne fais la bise qu'à mes amis ou à ceux que je n'ai pas vus depuis longtemps. Je fais également la bise à toutes mes connaissances d'une association dont je suis membre, parce que là, ça me fait plaisir.

Alors qu'au travail, on se voit tous les jours. Je ne comprends pas l'intérêt de faire la bise... mais alors pas du tout. C'est pour ça que je dis que je n'aime pas faire la bise :p

cramique a écrit:je fais peur, que je suis à part, qu'il y a les gens normaux et moi.
J'ai énormément de mal avec ça. Je ne comprends pas comment ils peuvent te dire une chose pareille sans se dire qu'ils ne devraient pas car cela t'exclut de leur groupe. Je suppose que tu ne leur dis jamais "vous êtes plus lents que moi, y a moi et vous".
Je ne me sens pas exclue de leur groupe puisqu'ils sont assez honnêtes pour en parler avec moi... assez intelligents si j'osais. J'apprécie leur franchise... et ils en rigolent un peu aussi. C'est taquin mais pas méchant. On n'en discute pas toute la journée, ça revient juste sur le tapis au moment des évaluations annuelles et lorsque je fais des choses que personne n'avait encore oser faire ou lorsque je remets tout en question, en cause d'un coup sans rien demander à personne (ni même m'en apercevoir).


alty

Messages : 46
Date d'inscription : 12/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

dire qu'on est adulte surdoué ou non ?  Empty Re: dire qu'on est adulte surdoué ou non ?

Message par alty le Dim 19 Juin 2011 - 22:00

lectrice a écrit:Avant, j'étais d'une maladresse incroyable pour faire la bise (par stress et mal à l'aise physique face aux gens qui ne me sont pas proches ). Au point qu'il fallait que je me concentre sur mon corps. Et que j'oubliais de mémoriser le nom de la personne.
Maintenant, c'est une habitude quand j'entre dans un groupe, je n'y pense même pas, je le fais direct (petite concentration quand même)
Pour la poignée de main, même concentration. Poignée ni trop ferme, ni trop molle.
Et j'excelle dans l'art du "ça va ?". Et dans la réponse enthousiaste et enjouée "très bien, et vous ?" (nb: penser à attendre la réponse 2nd degré ). C'est totalement vide de sens mais ça a une fonction de contact, juste pour signaler "vous êtes important pour moi (ou je fais semblant que vous l'êtes 2nd degré). Les codes sociaux vides de sens rassurent les gens, et ça me rassure de savoir que j'ai des choses en commun avec tout le monde. Et le temps du "ça va" et "il fait beau", ça laisse le temps de trouver un sujet de conversation.

Pour la poignée de main, je ressens totalement la même chose, je veux dire que je la pense au moindre détail (pression correcte ou pas). Je ne tends pas spontanément la main non plus. Les gens doivent se dire que je suis complètement associale ou bizarre au travail de ce point de vue là mais je dis bonjour. Remarque, il n'y a pas qu'au travail, je ne le fais pas si les gens ne me la tendent pas mais comme j'anticipe le fait qu'ils vont me la tendre, je le fais preque instantanément... ils ne remarquent pas que je n'avais pas l'intention de serrer la main.

Quand les gens me disent bonjour, je leur demande aussi si ça va. Par contre, comme je hais le fait de parler de mon week-end ou d'entendre les autres parler du leur, je ne pose jamais la question. Et fais tout pour ne pas répondre non plus sur mon week-end ou mes vacances.

alty

Messages : 46
Date d'inscription : 12/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum