Écrire son prénom

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Invité le Mar 18 Avr 2017 - 13:01

Ils sont assez méchants en campagne avec les étrangers, c'est à dire avec ceux qui ne viennent pas du même département.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Invité le Mar 18 Avr 2017 - 13:03

Et si en plus ils ont un accent (comme celui du sud). Je me souviens y'avait eu un belge et aussi un enfant africain adopté, sont pas restés...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Pieyre le Mar 18 Avr 2017 - 13:16

En effet, j'oubliais la campagne. Il faut dire que j'habitais une banlieue de province, et dans une région où il n'y avait pas une identité régionale forte.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20245
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Invité le Mar 18 Avr 2017 - 13:16

J'aime pas l'accent du sud.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Invité le Mar 18 Avr 2017 - 13:18

C'était l'accent de Toulon, bien plus joli que celui de Marseille !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Invité le Mar 18 Avr 2017 - 13:19

Ah ! ça change tout alors !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Pieyre le Mar 18 Avr 2017 - 13:22

Bah, il y en a un paquet de différents... Et puis, les enfants d'immigrés que j'ai connus n'en avaient pas.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20245
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Invité le Mar 18 Avr 2017 - 13:33


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Invité le Mar 18 Avr 2017 - 13:34

Pareil. Après le gamin dont parle narkyss avait été adopté, donc c'était sans doute pas son accent d'origine.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Invité le Mar 18 Avr 2017 - 13:35

À vrai dire je me rattache assez peu à mon prénom et j'ai toujours un sentiment étrange à l'écrire. Est-ce vraiment moi ? Je ne le ressens pas comme ça, c'est un personnage comme Circé, sauf que Circé je l'ai choisie et que son nom me correspond sans doute bien mieux que celui de cet apôtre trop humble... Du moins dans l'être que j'incarne, aux yeux des autres.

Je ne pense jamais à moi en tant que tel, à travers ce prénom, c'est un signal pour me signifier quand on oublie qui je suis. C'est un mot-code, comme pour me rappeler à la réalité dans un jeu relationnel trop enivrant. Quand en bas d'un courrier j'en viens à le griffer, j'éprouve un semblable décrochage, je m'interroge toujours du coup si c'est réellement moi qui ai écrit ou le personnage que mon interlocuteur attend qui a rédigé la lettre.

Paul

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Pieyre le Mar 18 Avr 2017 - 13:58

Ça m'arrive à moi aussi de ressentir un tel décalage quand il s'agit de courriers indifférents : j'inscris mon prénom et mon nom comme un simple matricule. Reste que, dans les rares correspondances privées que j'ai entretenues, comme avec des membre de ce forum, c'était une façon de me départir d'un pseudo qui, tout en étant choisi et investi d'une certaine identité intellectuelle, pouvait apparaître comme un masque.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20245
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Invité le Mar 18 Avr 2017 - 14:20

Je le conçois Pieyre, mais le prénom reste un autre masque selon moi. Que je signe Circé ou Paul, je ne resterai que celui qu'on voudra percevoir parmi ce que je dévoilerai.

Après où je peux éventuellement te rejoindre c'est que signer avec son prénom cela aide à sortir du cadre forumesque, cela montre à son interlocuteur qu'on l'invite à découvrir son soi (ou encore une fois ce qu'on en dévoile) en dehors du cadre limité qu'est celui de ZC. Il y a là une portée symbolique.

Mais où j'accorderai encore plus d'importance c'est à la formule de politesse ou à une signature définissante. Signer "Ton Ami", par exemple, cela montre vraiment que je souhaite passer à une nouvelle relation avec mon interlocuteur (hypothèse de travail, les *zèbres* n'ont pas d'amis !)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Kadjagoogoo le Mar 18 Avr 2017 - 19:21

L'individu a écrit:Ma mère voulait une fille: "véronique".
C'est ma sœur à la maternité qui a dit pourquoi pas "..."?
Et c'est devenu mon prenom.
Tiens, c'est curieux : j'étais persuadé que tu étais un homme... Faut dire que "L'Individu", en même temps, ça oriente le jugement. Suspect

Brume a écrit:
vous souvenez-vous de cette sorte d'épreuve initiatique d'avoir formé votre prénom (ou votre nom) par écrit ?
Yep, mais pas forcément la première fois - juste quand je commençais à l'écrire en lettres capitales, maternelle.
Pas spécialement important.
Pour ma part, ce fut exactement le contraire : un événement décisif, en CP. J'avais modelé avec application mon prénom désuet (Gilles – lequel demandait sans doute un effort supplémentaire pour l'entendement du gosse que j'étais, avec cette seconde moitié superfétatoire – "Gil" suffisait parfaitement à la prononciation, et aurait économisé de la pâte à modeler Neutral), ce qui m'avait valu l'unique « bon point » de ma carrière d'écolier. Et je crois pouvoir dire, rétrospectivement, que cette modeste gratification m'a coûté la conscience lancinante de mes premiers symptômes HP, avec l'émergence concomitante du syndrome de l'imposteur. Faut dire que j'avais alors été le seul à recevoir l'insigne distinction, sans raison apparente. Non désolé
Bref. Je ne dis rien
avatar
Kadjagoogoo
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 899
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Pieyre le Mar 18 Avr 2017 - 19:36

Circé, signer « Ton ami » ce serait pour moi excessif, et même déjà « Amicalement » auquel je me résous quand on m'en gratifie, parce que je n'oserais pas invoquer l'amitié envers quelqu'un que je ne connais pas depuis longtemps et avec qui c'est devenu évident. Mais je peux employer la formule « Bien à toi », qui peut signifier des sentiments mais sans en supposer de réciproques.

Kadjagoogoo, eh bien voilà un événement décisif qui correspond à ce que je demandais, merci ! En fait, dans ces conditions, je m'en serais peut-être souvenu aussi.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20245
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Kadjagoogoo le Mar 18 Avr 2017 - 19:44

Pieyre a écrit:Kadjagoogoo, eh bien voilà un événement décisif qui correspond à ce que je demandais, merci ! même si, dans ces conditions, je m'en serais peut-être souvenu aussi.
Huhu, merci ! Par contre, c'est limite traumatique, pour moi, de satisfaire ainsi à l'exercice ici sollicité. En effet, mon enfant intérieur se révolte encore face à ce "bon point" virtuel que tu lui adresses là, nonobstant ta réelle bienveillance et ton souci sincère de me remercier ! Razz
L'instit aussi, à l'époque, elle était certainement persuadée de me combler en me félicitant devant mes petits camarades (envieux ?) de m'être excellemment acquitté de cette activité plastique. Va comprendre pourquoi j'ai résisté/somatisé à tant d'égards (illégitimes ?)... What a Face
Paie ta mise en abîme, tiens. facepalm
Nan mais je suis content de t'agréer, en fait. Wink
avatar
Kadjagoogoo
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 899
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par ifness le Dim 7 Jan 2018 - 0:04

Je me suis toujours posé la question du rapport entre
l'Etre
et le Nom (Prénom, ou Nom.)
..................................................................................................................

Je précise : en tant que totalement français, de prénom et de nom.
(Nom ou prénom exo : autre pb. La compagne de mon fils se nomme Kropacz, prononcez "cropatch", apparemment elle l'a bien vécu Smile )

Je me prénomme.........
Je me nomme.......... (problème à redéfinir aussi pour les épouses ayant changé de patronyme, pour les mères ayant à donner à leurs enfants un patronyme)

Mon prénom, et mon nom, ne peuvent être un "masque", comme dit Pieyre.
Pourtant, ils en sont un.

Là est le mystère.
Masque de quoi ?
Identité de quoi ?

J'aime bien, à force d'utilisation, mon pseudo .
Mon auteur de SF préféré avait bien pensé, ma foi.
If.

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2305
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Invité le Mar 16 Jan 2018 - 15:11

Pour ma part je ne me souviens pas du moment où j'ai écris mon prénom la première fois mais comme il a déjà été dit par quelqu'un d'autre, mon prénom est tellement commun que je ne l'assumais pas vraiment... Le sentiment de ne pas exister en temps qu'individu différent de tout autre... En même temps, déjà marginalisée à l'époque alors que je voulais rentrer dans le moule...mais pas trop quand même ! Fou
Puis j'ai noté que mon prénom était un bel anagramme...et me suis "forçée" à l'accepter (m'accepter??) I love you
Par contre le nom de famille... Est-ce ce qui nous définit réellement? Ce qui nous identifie formellement ? C'est ma grande question de ces quelques mois, étant en plein divorce, avec retour, de fait, de mon nom de jeune fille (qui est le nom de ma mère) et la possibilité que j'ai d'en changer encore, et prendre enfin le nom de mon père... Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par ifness le Mar 16 Jan 2018 - 16:51

Du coup, j'ai relu tout le fil. Merci camél'( ton pseudo est long, fort heureusement tu ne nommes pas la C°)
..........................................
En fait, je ne sais pas. Cela reste sous forme de ?
Pour répondre à Pieyre (sors de ce pseudo, Macron !), non, pas d'importance de l'avoir écrit.
(pas non plus subi de "syndrome du réfugié", pasque je pense qu'alors, se faire faire des paiers étouétou, ça doit marquer autrement)
En fait, c'est plutôt quand on t'interpelle, que tu es "nommé" : et là, jeune, j'étais plutôt interpellé par mon nom de famille.
J'ai un prénom composé mais de 2 syllabes : c'est bon. Enseignant, j'ai remarqué que souvent les élèves raccourcissaient à 2 syllabes (ou réinterprétaient) le prénom des autres à 2 syllabes. Mon ami Pierre devint Peter, ou Pedro. Marie-Angélique se disait Marie. Dans le choix des prénoms de mes/nos enfants, nous avons fait attention à ça.
Amusant : ma fille Sarah (grande brune aux traits affirmés) s'est vue souvent demander si elle était juive, bien sûr, ou arabe. Moi je voyais plutôt ce prénom comme très commun en anglo-saxonnie.

N'empêche qu'à l'âge de 13 ans il m'a fallu m'inventer un pseudo...de plume. Mes nom et prénom ne convenaient pas pour un écrivain. Smile

Je comprends, camél'.

- J'ai connu pas mal de cas de femmes dans ton cas. Chacun répond à sa manière à la problématique. Même sans divorce, beaucoup de femmes ont réintégré leur nom de jeune fille. C'était leur identité, faut croire, donc. Ou réaccollé celui-ci.
Après divorce, d'autres ont laissé accollé leur nom d'épouse : on les avait connues longtemps sous ce nom, qu'elles n'exécraient pas, et c'était aussi le nom de leurs enfants.

-Mon propre nom de famille : oui, c'est plutôt lui mon identifiant global, il est rare, plutôt long, géographiquement marqué (j'habite dans le sud désormais et je dois le répéter et l'épeler, il est normand d'origine, ET il commence par "De......")
Donc un identifiant fort. Je n'ai jamais su départager : encombrant, ou identifiant fort ?

Quant à mon prénom, je le "pense" souvent selon la formule "le petit ...-...", preuve que dans ma tête il est mon nom d'enfant. Fait amusant : une paire de femmes "amoureuses" ont tenu à s'adresser à moi sous le même nom-doux "Loulou", pourtant pas très proche de mon prénom réel, Jean-Luc (anagramme Jean-Cul, jamais employé à mon égard : les gens manquent d'imagination), le même surnom que celui qu'employait mon père lorsque j'étais enfant (et ma mère lorsque de bonne humeur Smile)

En grec : Ioannès (ou Yannis) Loukas, ça fait très judéo-grec évangélique... Mais chuis bien vu en la Grèce très orthodoxe Smile

Sur ces considérations...
@léonne : j'en profiterais pour faire selon mon désir. Ceci dit, exercice de liberté ou enfermement psycho-machin, quoiqu'on le (ne) veuille (pas) ???

Identité ? Vous avez dit "identité" ? Tes papiers !

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2305
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Invité le Mar 16 Jan 2018 - 17:03

ifness a écrit:Du coup, j'ai relu tout le fil. Merci camél'( ton pseudo est long, fort heureusement tu ne nommes pas la C°)
..........................................
Amusant : ma fille Sarah (grande brune aux traits affirmés) s'est vue souvent demander si elle était juive, bien sûr, ou arabe. Moi je voyais plutôt ce prénom comme très commun en anglo-saxonnie.

Amusant oui parce que c'est justement mon second prénom, que j'avais pensé utiliser au moment où mon premier prénom me sortait par les yeux parce que trop partagé..! Mais mon nom de jeune fille est déjà très juif du coup j'ai préféré de pas trop insister Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Invité le Mar 16 Jan 2018 - 17:13

ifness a écrit:Je comprends, camél'.

- J'ai connu pas mal de cas de femmes dans ton cas. Chacun répond à sa manière à la problématique. Même sans divorce, beaucoup de femmes ont réintégré leur nom de jeune fille. C'était leur identité, faut croire, donc. Ou réaccollé celui-ci.
Après divorce, d'autres ont laissé accollé leur nom d'épouse : on les avait connues longtemps sous ce nom, qu'elles n'exécraient pas, et c'était aussi le nom de leurs enfants.

@léonne  : j'en profiterais pour faire selon mon désir. Ceci dit, exercice de liberté ou enfermement psycho-machin, quoiqu'on le (ne) veuille (pas) ???

Au moment de la séparation, je pensais aussi garder mon nom d'épouse afin d'avoir le même nom de famille que mes enfants...mais gros conflits avec mon ex qui ne souhaite pas que je le conserve...donc Acte!
Sauf que je me suis mariée et pas pacsée en partie à cause de cet aspect-là : je voulais me débarrasser de ce nom de jeune fille qui me pesait tant, parce qu'il "appartenait" à ma mère (personne TRES toxique) et avant ça à mon grand-père tout aussi toxique (les chiens font pas des chats...!) Du coup quoi..?
Je n'ai jamais eu l'occasion de porter le nom de mon père (il ne m'a reconnu qu'à l'âge de 8 ans) et je me pose la question maintenant : "ne serait-ce pas le bon moment pour reconnaître ton père toi aussi ?" Et du coup porter enfin son nom...marquer mon appartenance à sa famille que je connais peu...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par ifness le Mar 16 Jan 2018 - 17:32

Merci pour l'expli.
je me doutais d'un truc dans le genre (le "ton" de l'écriture, si je puis m'exprimérinci laissait transparaître quelque chose), mais je n'aime pas "cuisiner", chuis pas flic.

Oui, s'il t'a reconnue, donc (je m'étais posé la question).

Maintenant : marquer ton appartenance à... Oui, c'est toi qui vois. Tu n'appartiens qu'à toi, en fait. Mais p-ê qu'il a une famille + sympa, ou "normale"... (???)
Et qu'en pense(rait) ton père ? Et est-ce que ça vous plairait, à l'un comme à l'autre ?

Mais je m'immisce, je m'immisce, ça ne me plaît pas.

Ceci dit (facile! de causer...) faut bien que tu fasses un choix. Et ce choix est limité.

PS. Il est gonflé, ton ex. Non ? (Scuse, ça me regarde pas, mais y'a toujours un truc pour que les bonshommes imposent un truc aux femmes, ça m'énerve.)

:--))

Silence dans les rangs ! Le petit De......machin, là, zêtes rangé avec qui ?
LA LA LA LA LA Un ange
if




ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2305
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Invité le Jeu 18 Jan 2018 - 12:15

En fait le peu de la famille de mon père que je connais a vraiment l'air super et prête à m'accueillir en leur sein avec beaucoup d'enthousiasme et de gentillesse..!! Une famille qui a l'air "normale" oui ! Ce à quoi je ne suis absolument pas habituée! No ça fait tout drôle, c'est pas désagréable Smile
Mon père lui rêve que je prenne son nom depuis le début mais ma mère ne voulait pas donc... Il est ravi que je l'envisage maintenant!
Et pour mon ex Evil or Very Mad ne m'en parle pas!! Gonflé est un mot beaucoup trop gentil pour ce qu'il nous fais subir aux enfants et moi mais bon.... En ce qui concerne le nom de famille j'en ai pris mon parti, j'ai expliqué aux enfants que changer mon nom ne changeait rien à notre lien indéfectible et ils ont l'air de ne pas y accorder trop d'importance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Invité le Jeu 18 Jan 2018 - 12:17

Et pour en revenir au sujet du prénom, mon fils de 8 ans a un prénom peu usuel, donc souvent mal écrit par les autres, et ça l'énerve assez pour en faire systématiquement la remarque, même aux amis. Il est très important pour lui que son prénom s'écrive de cette manière et pas d'une autre! sinon ce n'est plus lui!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par ifness le Jeu 18 Jan 2018 - 19:44

Mon fils Matthieu râlait quand on orthographiait Mathieu. Smile

Bien, tu es donc au clair en ce qui concerne ton nom de famille.
Et si la famille est "normale", que ton père est ravi.... Fonce !

Moi, c'est Jules. Enfin Julius. De la famille des Julia (ou Iulia).
César est mon surnom.
Mon petit nom est Caïus. Mignon.
Mais appelez-moi César (ou Caesar, comme la sauce Laughing )

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2305
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Invité le Dim 16 Sep 2018 - 22:30

Si j'ai eu au moins une chance c'est celle d'avoir un prénom qui me plaît, et qui m'a servi d'une certaine manière à créer mon identité. Je m'appelle Xavier, je trouve ce prénom magnifique et mystérieux, je m'interrogeais plus jeune sur les rapports qu'il y avait entre les lettres, et les liens que je voyais entre le X, le A, le V, le I et le E, et le R qui semble différent de toutes les autres lettres. J'ai toujours eu l'impression qu'il y avait comme un code caché dans ce prénom. Comme un mystère mathématique, ou une règle de construction, une réponse à des choses que je ne sais pas encore. C'est un prénom qui reste un mystère comme l'est ma vie. J'ai toujours eu conscience de la chance d'aimer mon prénom, et cela a probablement contribué d'une certaine manière à mon indépendance de caractère. Je n'aime pas trop croiser d'autres personnes qui le portent mais ça n'arrive pas souvent, et ce sont des gens qui le portent bien. J'aime bien être unique Surprised
Certains n'arrivent pas à prononcer le X, quelques-uns prononcent Z, d'autres le prononcent à l'espagnol, chaque prononciation a un charme différent qui identifie aussi celui qui le prononce. C'est comme un mot magique qui détient mon identité et révèle celle des autres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écrire son prénom

Message par Pieyre le Mar 18 Sep 2018 - 16:35

Je comprends que tu ne t'étendes pas a priori sur les rapports que tu as trouvé entre les lettres de ton prénom, parce que cela pourrait être perçu comme nombriliste. Mais, si c'est moi qui te le demande ?

En effet, ce que tu dis m'a intrigué et j'ai trouvé en effet un certain nombre de symétries dans ton prénom :
— trois voyelles et trois consonnes, c'est le plus évident;
— les trois voyelles dans la première moitié de l'alphabet; les trois consonnes dans la seconde;
— et même trois voyelles et trois consonnes qui ne tiennent de façon proche (1, 5 et 9 pour les voyelles, avec un espacement constant mais pas dans l'ordre, et 24, 22 et 18 pour les consonnes, avec un espacement pas si régulier mais dans l'ordre, fin l'ordre inverse);
— une consonne, le R, non prononcée en français, mais bien en espagnol; une voyelle, le I, qui joue quasiment le rôle de consonne (même on appelle le plus souvent semi-voyelle dans ce cas);
— une consonne, le X, qui en français correspond à l'association de deux phonèmes, qu'on peut transcrire en gz; une voyelle, le E, qui est ici associée avec une consonne, le R, pour la prononcer autrement qu'elle ne s'énonce habituellement;
— en phonétique : ɡʒavje, c'est-à-dire deux motifs de la forme : 2 consonnes + 1 voyelle, une forme d'anapeste élémentaire pourrait-on dire en référence à la métrique grecque.

Et tout ça dans un prénom qui paraît tout simple, sinon sa lettre initiale introduite tardivement dans l'alphabet français...

Par ailleurs, de mon côté, je me demande si ma première rencontre avec ce prénom ne correspond pas au professeur Xavier de l'univers Marvel, que j'ai découvert au milieu des années 1970 dans le magazine Strange : un super-héros dont l'idéal le pousse à croire que les mutants seront un jour acceptés dans la société et qu'en attendant il leur faut apprendre à maîtriser leurs dons, enfin à ce que je lis aujourd'hui sur Wikipédia...


Dernière édition par Pieyre le Mar 18 Sep 2018 - 17:52, édité 1 fois (Raison : expression)

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20245
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum