la valeur attend le nombre des années

Aller en bas

la valeur attend le nombre des années

Message par Invité le Lun 20 Mar 2017 - 10:06

il est de coutume de dire pour certains prodiges ou génies ou gens en avance que la valeur s'exprime tôt, on dit que la valeur n'attend pas le nombre des années

moi c'est l'inverse, j'ai l'impression que plus je vieillis plus je prend de la valeur

pensez vous que si on ne brille pas tôt on ne puisse finalement pas revendiquer cette étiquette là de zèbre , que ce serait la vraie définition, être en avance dans un ou plusieurs domaines et l'exprimer naturellement comme tel ?

ou au contraire ou complémentairement à ce type de zèbre, existeraient des gens qui comme tout le monde des zèbres sont zèbres depuis la naissance mais qui n'ont pas eut ou voulu exprimer leur zébritude classiquement ? leur surdon s'exprimant autrement que par la précocité spectaculaire

en d'autres termes pourrait il exister des zèbres spectaculaires et des plus discrets ? quoique tout est relatif en terme de discrétion

mmm je n'arrive pas à l'exprimer clairement

disons plutôt que certains zèbres arrivent à exprimer leur potentiel de manière spectaculaire et d'autres le laissent en état de potentiel pour de multiples raisons et notamment la chance de pouvoir l'exprimer au mieux dans un cadre donné ?

sous cet angle la valeur ne disparait pas, elle est bien présente mais non exprimée par la précocité

pour résumer un zèbre est il forcément précoce dans tout ? ou au contraire existe-t-il des zèbres dont la valeur s'accroit avec les années ?

pour le dire encore autrement si on n'a pas exprimé son surdon jeune, est il impossible de l'exprimer plus vieux ?


question corolaire, si un prodige brille à 7 ans que devient il à 40 ? il disparait telle une comète d'avoir vécu trop vite par rapport à la moyenne, de nombreux génies et prodiges ne vivent pas vieux


bref c'est la relation du surdoué au temps, son décalage, son avance, sa différence

au lieu de la mesurer par le qi, pourrait on la mesurer par cette expression là ?

haut potentiel exprimé ou non exprimé ?

et qu'est ce que l'expression ? je veux dire s'agit d'être ou de faire ?

on peut en effet faire et être reconnu comme un prodige, par exemple Mozart ou d'autres , pondent des opéras à l'âge où les autres jouent aux billes

mais Beethoven a pondu ses oeuvres plus tard

Einstein a mis dit on 36 ans à valider ses théories

à l'inverse certains prodiges très jeunes finissent parfois mal après une période très courte de leur vie où leur talent a explosé et est reconnu

se pourrait il enfin qu'une reconnaissance trop appuyée ou trop précoce soit nocive au vrai développement réfléchi d'un surdon ?

aaaa que de questions que de questions.. et si peu de temps :-)












Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Nigiro le Lun 20 Mar 2017 - 10:20

Salut Zebulon !
Je crois qu'il n'y a de rapport de "valeur" (qui sommes-nous pour juger ce genre de chose ?) ;
qu'il n'y a pas de "revendications" possibles (on ne choisis pas ses étiquettes) ;
qu'il n'y a pas ou très peu de "spectaculaire" (ce sont seulement ceux qu'on remarque le plus dans la masse des doués silencieux).
Tu es certainement le mieux placé pour répondre à ta dernière question ("est il impossible de l'exprimer plus vieux ?"), tu ne penses pas ? =p
avatar
Nigiro
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 89
Date d'inscription : 01/03/2017
Localisation : derrière toi :)

Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Invité le Lun 20 Mar 2017 - 10:32

merci nigiro :-)

oui je taquine un peu mais c'est toujours utile d'avoir d'autres avis et regards

j'ai parfois l'impression de ne pas avoir changé du tout depuis que je suis gamin, je viens de me rappeler un épisode quand j'avais quoi 10 ans ?

ma grand mère bossait dans une école catholique elle y faisait la cuisine, et moi balloté je me retrouvais souvent tout seul dans cette école vide le week end , un jour un des curés qui donnait cours m'a fait venir dans son bureau , un type bien, savait il que j'étais plus éveillé que la moyenne ou pas je ne sais.. toujours est il qu'il m'a offert un livre et pas n'importe lequel

un livre sur la révolution française

sans doute cherchait il des réponses sur la mort de dieu

j'ai compris plus tard et je ne sais pas pourquoi j'y repense maintenant

il semble avec le recul du wais4 en 2015 que plein de gens savaient mon surdon sauf moi, je me suis balladé dans la vie comme si c"était normal , personne n'a cru bon de me le dire , et je n'ai pas été traité autrement mais je n'ai pas reçu de soutien non plus

du coup ce surdon aurait pu s'exprimer plus brillamment dans d'autres conditions , j'en suis totalement convaincu

pourtant je l'ai quand même exprimé, je n'ai pas un parcours classique et ce que je prenais pour mon caractère prend un goût différent , oui je comprend désormais mieux que ce que j'ai vécu ici ou là était directement lié à mon surdon

du coup je ne cesse de me demander si je devrais l'exprimer autrement ou juste continuer à avancer comme avant sans me prendre la tête avec mon surdon

je n'ai aucun soutien de plus avant ou après le wais4, j'ai bien essayé d'en parler, coming out toussa toussa mais c'est comme si je disais il fait beau hein ?

mais je me rends compte que dans ma vie plusieurs personnes avaient identifié ce surdon et que donc il transparait d'une certaine manière à certains

comme tu le dis Nigiro, peut être est ce juste une question de se faire remarquer ou pas finalement




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par i.a. le Lun 20 Mar 2017 - 11:31

Zebulon252 a écrit: ... et moi, ballotté, je me retrouvais souvent tout seul dans cette école vide le week-end ; un jour un des curés qui me donnait des cours m'a fait venir dans son bureau ...

... Ouf ; j'ai eu peur l'espace d'une seconde affraid


C'est environ à l'âge de 10 ans que je me suis (vraiment) demandé ce que les adultes auraient FONDAMENTALEMENT de plus à m'offrir (m'apprendre) que je n'eusse (que je ne sache) déjà.

Comme il n'y avait me semble t'il rien de flagrant (pas d'avantage décisif à devenir adulte), j'en suis resté là.
avatar
i.a.
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 522
Date d'inscription : 11/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Invité le Lun 20 Mar 2017 - 11:55

oui j'ai failli préciser, la pédophilie dans l'église est hélas une réalité mais sans doute fortement exagérée aussi, il serait sans doute provocateur et pas entièrement faux de se plonger si j'ose l'exprimer ainsi, lol, sur la pédophilie dans la franc maçonnerie et la libre pensée, je pense à un cohn bandit notamment et quelques autres

pire sans doute il serait sans doute sage de se pencher sur ces choses en 2017 , il semble que depuis l'affaire dutroux rien n'ai fondamentalement changé hélas et la pauvreté croissante n'arrange rien

mais il existe donc aussi des gens d'église clean et propres sur eux, on rappellera aussi que l'islam tolère le mariage à 12 ans, et que cela ne semble poser problème à personne en occident

pour ce que les adultes peuvent apporter ? je pense qu'on apprend beaucoup des ainés donc je ne me suis jamais posé la question en termes fermés,pas mal de surdoués aiment cotoyer des gens plus âgés , justement parce que leurs questionnements est ceux de personnes plus âgées qu'elles

à nouveau ce lien au temps

à l'inverse si un enfant ou un ado vient vers vous et vous pose mille questions, demandez vous si cet enfant , cet ado n'est pas éveillé et si oui comment le guider , lui expliquer comment il peut se renseigner

j'aurais aimé avoir des enfants aussi pour cela, éduquer, accompagner, faire grandir

chacun sa route

ce livre sur la révolution française était particulièrement bien réalisé, le film danton avec depardieu est une autre référence utile en ce sens qu'il fait sortir les côtés sombres des grandes idées, un chef d'oeuvre du cinéma moderne

on oublie que depardieu a aussi été un acteur formidable , depuis il boit..

"poignardé par l'alcool" disait mon arrière grand mère, paix à son âme

peut être que ceux que l'on cotoie vous influence parfois oui parfois non, c'est sans doute aussi une des clefs de l'expression du surdon

dis moi quel géant tu fréquentes , je te dirais ce que tu pourras devenir

mais là c'est le hasard sans doute, ou le hasard nécessaire

qui croise t on dans la vie et quand ? à quel étape de sa propre évolution

il ya des rencontres qui influent, d'autres non, mystère et boule de gomme

et ah oui.. malgré le fait que je cite quelques souvenirs familiaux, mon enfance n'a pas été sage et aidante , je n'ai pas bénéficié d'une enfance classique loin de là mais avec quelques ilots parfois oui

je suis un être compliqué, dans une vie plus classique je serais sans doute monté sur les épaules du géant

depuis j'en cherche et ils ne sont pas si courants que cela, alors j'en trouve dans la science, les arts , le cinéma et ailleurs, des modèles qui me semblent être costauds , surs, grands

en ce sens oui moi aussi tous les adultes ne m'intéressaient pas et pire j'en fuyais même quelques uns aussi




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Pieyre le Lun 20 Mar 2017 - 18:41

« Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées
La valeur n’attend point le nombre des années. »

Dans cette réplique du Cid de Corneille, il est question avant tout de vaillance, d'honneur et d'ardeur, pas forcément de capacités intellectuelles, même si on peut penser qu'il est aussi question d'intellect quand on exprime une telle assurance.

Alors, les capacités ne sont pas toutes en même rapport en fonction de l'âge, en moyenne bien sûr. Notamment, si une différence significative peut apparaître de façon précoce et être remarquée tout d'abord à cet âge, c'est tout de même lorsqu'elle est soutenue par une évolution ultérieure qu'elle devient généralement productive. Ainsi il serait question d'une plus grande créativité des mathématiciens entre 20 et 25 ans, même quand ils produisent davantage par la suite en raison de leur expérience. Ainsi pour les poètes ou les musiciens. Mais les philosophes atteindraient leur acmè plus tardivement, de même que les peintres ou les sculpteurs...

Voir : Une intelligence différente à chaque âge de la vie.

Par ailleurs, je ne retrouve pas la courbe du QI moyen en fonction de l'âge (non étalonnée). Mais ce serait instructif.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19096
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Invité le Mar 21 Mar 2017 - 2:25

Pieyre a écrit:même si on peut penser qu'il est aussi question d'intellect quand on exprime une telle assurance.


Et pourquoi ne le devrait-on pas ?


Pieyre a écrit:Alors, les capacités ne sont pas toutes en même rapport en fonction de l'âge, en moyenne bien sûr. Notamment, si une différence significative peut apparaître de façon précoce et être remarquée tout d'abord à cet âge, c'est tout de même lorsqu'elle est soutenue par une évolution ultérieure qu'elle devient généralement productive. Ainsi il serait question d'une plus grande créativité des mathématiciens entre 20 et 25 ans, même quand ils produisent davantage par la suite en raison de leur expérience. Ainsi pour les poètes ou les musiciens. Mais les philosophes atteindraient leur acmè plus tardivement, de même que les peintres ou les sculpteurs...

Voir : Une intelligence différente à chaque âge de la vie.

Par ailleurs, je ne retrouve pas la courbe du QI moyen en fonction de l'âge (non étalonnée). Mais ce serait instructif.

Le Poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens. Toutes les formes d’amour, de souffrance, de folie ; il cherche lui-même, il épuise en lui tous les poisons, pour n’en garder que les quintessences.

Rimbaud.

Lui dit ça, d'autres (poètes, philosophes, scientifiques, musiciens, parfois un peu de deux, parfois un peu de tout souvent même, créatif quoi), d'autres disent autrement donc, mais dans une espèce de proximité lié aux "sentiments", aux "émotions".


Renoir commence très jeune, Van Gogh a à peine trente ans etc.. et le contraire en poésie se trouve aussi, des vieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Invité le Mar 21 Mar 2017 - 2:58

J"ai effacer mon précédent post, parce que finalement, vrai comme faux.

Je ne sais pas ce que tu entends par valeur Zebulon.

De quel marché parle t-on ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Marya le Mar 21 Mar 2017 - 6:56

.


Dernière édition par Marya le Mar 11 Avr 2017 - 1:01, édité 1 fois
avatar
Marya
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 29
Date d'inscription : 10/12/2016
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Invité le Mar 21 Mar 2017 - 8:06

Marya a écrit:S'il est possible de passer à côté d'un HPI, ça me semble impossible pour un génie, précisément parce qu'un génie se distingue par ses créations. Un génie, plus que par les capacités, se caractérise par ses productions, intellectuelles, artistiques, scientifiques, si bien qu'on ne peut pas parler de génie pour quelqu'un qui n'a pas produit (d'oeuvre «retentissantes»).

hum... vu que certains de ces génies on été traités comme des crétins à leurs époques et que pour certain(s) encore leurs oeuvre(s) n'a retenti que bien après leur passage sur terre, comment être sûr de ne pas passer à coté de lui sans le considérer comme un crétin ou trouver ces œuvres un peu spéciales voir les méconnaître ?

Marya a écrit:C'est pour le génie, donc, que la question de l'âge se pose le plus pertinemment, je pense. Est-ce possible de «devenir» (?) un génie avec l'âge, donc en produisant «tard», ou est-ce qu'un génie se démarque forcément avant ses 10 ans? Et si oui, dans quelles proportions se démarque-t-il?

Certains n'ont commencés que sur le tard.
Ça à une conation magique ce mot mais en vérité ce sont des humains et si pour moi ils ont un "don" c'est celui d'être humain.

Pour l'âge, je suis d'accord, quand on est pas autonome, construit, etc.. il est difficile ne pas se perdre d'une façon ou d'une autre dans les influences.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Invité le Mar 21 Mar 2017 - 9:10

Ce n'est pas moi a écrit:J"ai effacer mon précédent post, parce que finalement, vrai comme faux.

Je ne sais pas ce que tu entends par valeur Zebulon.

De quel marché parle t-on ?

ce n'est pas monétisable ni commercialisable lol

la valeur est davantage une reconnaissance générale du fait de ce que le surdoué l'est sans que l'on doive se poser des questions de cette constatation, constat d'une évidence donc

ce qui me gêne est la notion de potentiel , elle implique une énergie qui n'est pas matérialisée

certains la matérialisent dans des activités, des choses concrètes physiques , des idées , des livres, des musiques, des créations artistiques ou culinaires, de la philosophie en effet et ces choses parce qu'elles sont partagées avec le plus grand nombre, ou un nombre quelconque amène une reconnaissance que ces choses ne sont pas ordinaires et que non décidémment tout le monde ne peut pas les faire


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Invité le Mar 21 Mar 2017 - 9:23

Marya a écrit:Je distinguerais la «zébritude» (le HPI) du génie. Déjà parce qu'il me semble que tout «zèbre» n'est pas génie, et que ces derniers sont bien moins nombreux que les premiers.

Mais l'existence du HPI n'est pas conditionnée ou mesurable par le fait de produire à tel ou tel âge (par le fait de produire tout court, en fait). Et puis au delà des créations, il se manifeste autrement, socialement, psychologiquement, etc....

oui je suis assez d'accord avec cette différence, mais justement , à partir du moment où on a un gros potentiel, ne serait il pas logique que celui s'exprime et non au contraire se contente d'exister comme il est , fait sa petite vie puis meurt , ou est le sens ?

certes je suis d'accord que mon surdon fait que je me manifeste autrement que les autres dans la vie, socialement certainement et psychologiquement certainement aussi, il est clair que je peux apporter ce que je suis dans ce que je fais et ce dans de nombreux domaines, mais d'autres non surdoués le font aussi

je ne me vois donc pas comme nécessaire ou pertinent, juste un éclairage différent, farfelu ou unique sur le monde, si cet éclairage est utile alors ok, s'il ne l'est pas on ne se prive pas de m'ignorer ou de me le faire savoir, c'est de bonne guerre, après tout on n'est pas toujours utile non plus

mais alors à quoi sers je ? en quelque sorte

et quand je vois certains qui brillent très tôt , je me dis que c'est cela servir, et je me demande si on peut servir à différents âges

je retiens les idées que certaines professions ou activités par nature ne voient que des expressions tardives, après tout un apprentissage est indispensable que l'on soit surdoué ou pas, des choses s'apprennent, le savoir se distingue clairement du don
sauf s'il s'(agt de savoir faire justement

le tour de main et l'imagination d'un grand chef fait la différence, la plume et la connaissance de la langue française de l'écrivain de même

--au passage certains continuent sans cesse de juger que si on a un mauvais français c'est qu'on n'est pas surdoué.. faudrait voir à apprendre l'effet paresse en surdon... et l'effet écrire va trop lentement...--

pour le génie et sans entrer dans la megalo la question se pose quand même de savoir si on en est capable naturellement ou pas dès qu'on est surdoué, il m'arrive parfois d'avoir des idées lumineuses , des fulgurances et je doute que je sois le seul, donc ce n'est pas de la megalo, c'est in constat d'une capacité de réflexion dans certains cas

mais entre belles idées et réalisations il ya le 99% de sueur classique, la persévérance et/ou une expression spontanée du surdon, c'est là que je me pose, cette expression spontanée existe bel et bien chez certains et à un âge souvent très bas

est ce que cela est du au fait que la personne sait dans quoi elle performe dès le départ, elle est née pour cela en somme, et de ce fait ceux qui ne le font aps seraient juste confrontés à un problème d'identification de leur niche , de leurs secteurs , activités, domaines ou ils performent ?

et sachant que dans certains on performe plus tard, le surdon alors s'y exprime plus tardivement ?

j'ai cette impression forte depuis toujours que je dois réaliser quelque chose, je suis totalement incapable de me dire d'où me vient cette intuition tenace, d'où mon questionnement








Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Invité le Mar 21 Mar 2017 - 9:35

oui sans doute l'idée que l'expression n'est pas indispensable que juste être ce qu'on est suffit




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Invité le Mar 21 Mar 2017 - 12:55

Zebulon252 a écrit:certains la matérialisent dans des activités, des choses concrètes physiques , des idées , des livres, des musiques, des créations artistiques ou culinaires, de la philosophie en effet et ces choses parce qu'elles sont partagées avec le plus grand nombre, ou un nombre quelconque amène une reconnaissance que ces choses ne sont pas ordinaires et que non décidémment tout le monde ne peut pas les faire


Non.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Invité le Mar 21 Mar 2017 - 13:23

alors c'est pire

cela signifie que la reconnaissance est non pas dans ce qu'on fait mais dans ce qu'on est

et en constatant qu'elle n'est pas je constate la négation de ce que je suis

mais bon on peut sans doute être aussi dans une confiance en soi reconstruite qui n'a pas besoin du regard des autres

cela m'arrive de temps en temps et alors je n'en fais qu'à ma tête, les autres ne comptent plus , je n'ai pas trouvé le mi chemin entre dépendance et indépendance du regard des autres, je ne suis pas très doué dans ce domaine là


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Invité le Mar 21 Mar 2017 - 13:28

je me demande souvent si on peut devenir surdoué par manque d'amour

ou si on l'est de naissance et que le manque d'amour complique tout

du coup présenter son surdon comme l'enfant présente son premier caca fièrement à ses parents, regardez ce que je sais faire

ce ne serait que cela toute la vie ? ce besoin d'appartenance et de reconnaissance ?

si oui la valeur n'a rien à attendre du temps, elle peut se produire à tous les âges


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Invité le Mar 21 Mar 2017 - 13:41

Zebulon252 a écrit:je me demande souvent si on peut devenir surdoué par manque d'amour


La souffrance est l'unique cause de la conscience. - Dostoïevski

L'Eau, s'apprend par la soif.
La Terre - par les Mers franchies.
L'Extase - par les affres -
La Paix, par le récit de ses combats -
L'Amour, par l'effigie -
L'Oiseau, par la neige.

Dickinson





La douleur est la grande éducatrice des hommes
. - Anatole France

Le rôle de la douleur, des déceptions et des idées noires n'est pas de nous aigrir,
de nous faire perdre notre valeur et notre dignité,
mais de nous mûrir et de nous purifier.

Hermann Hesse

Les douleurs sont comme les orages de plein été :
elles élargissent l'âme et la font mieux respirer.

D. Cardarelli

Quand tu souffres, regarde la douleur en face :
elle te consolera elle-même et t'apprendra quelque chose.

Alexandre Dumas

L'homme est un apprenti, la douleur est son maître.
Nul ne se connaît tant qu'il n'a pas souffert.

Alfred de Musset

Qui cherche la vérité de l'homme doit s'emparer de sa douleur.
Georges Bernanos

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Bimbang le Mar 21 Mar 2017 - 21:56

Je suis tombée sur cette vidéo un peu par hasard.
Un psychiatre Jungien qui parle d'une "crise" qui n'en est pas une, qui se passe vers 45/55 ans. Un besoin d'accomplissement personnel différent qui apparait, en relation avec toutes ces choses qu'on a mis de coté (dans l'Ombre) à cause des nécessités d'ancrage imposées par la vie.
C'est peut être ça ? Qu'est ce que tu en penses ?



Je me posais la question pour moi-même également. J'n'ai pas encore approfondi vraiment.
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2784
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Invité le Mar 21 Mar 2017 - 22:09

merci bimbang c'est intéressant

pas certain cependant que ce soit une crise de la cinquantaine, mais plutôt une crise existentielle , le sens toussa toussa

mais peut être est ce une part de cela aussi , je ne sais pas trop

sens de la vie toussa donc

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Mag le Mer 22 Mar 2017 - 9:18

Super ! magnifique pour moi cette émission en ce moment de passage équinoxal, "cette fenêtre de tir" de l'année...
Merci Bingbang et Zeb pour cet aspect du sujet qu'à ma façon je traduis par : "l'espace, le temps, et moietmoietmoi ?" Very Happy

Le Soi est le perceveur pas le penseur : se souvenir de ce qu'Il sait déjà avec une profondeur parfois sidérante…

"Le coeur du processus d'individuation de Jung est par essence spirituel" et certains sont tombés dedans en naissant... l'incarnation de cette "chute" prend la vie...
"It's a new love..."

Belle journée Very Happy
avatar
Mag
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3742
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 71

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Invité le Mer 22 Mar 2017 - 9:39

oui mag , j'avais fait un texte initial sur ce thème puis je me suis dit que ce serait un peu disons hors normes

j'en remets l'essence.. il me semble aussi que je suis tombé dedans très jeune, le questionnement sur ce sens date a minima de mes 12 ans

donc la crise 45-55 j'ai pris un peu d'avance

pour autant je n'ai pas de réponses, sauf cette impression que l'on n'est pas sur terre par hasard ni que l'on croise ou que l'on fait des expériences par hasard

tout se passe comme si il y avait quelque chose à apprendre, c'est ce que je recherche sur le surdon

pourquoi en ai je un et à quoi doit il servir

à m'élever ou juste être sans but précis

en boudhisme les cycles de réincarnation sont connus et sans doute le judaisme en a t il hérité, on sait en effet qu'il existe des liens très concrets entre israel et l'inde , peu connus mais concrets

de la même manière jesus, le personnage historique était d'ascendance royale, loin de l'image et a appris chez les prêtes esseniens mais aussi en .. inde

la résurrection doit sans doute à cela, mystère et tabou.. c'est à nouveau peu connu

sous cet angle le karma rejoint le christianisme et il y aurait donc à apprendre

je me demande ce que j'ai foiré pour vivre à nouveau en somme ou plus positivement ce que je suis sensé faire ici bas

j'ai cette intuition depuis ma naissance que je ne suis pas ici par hasard et que j'ai des choses à faire, malgré une recherche longue, et à presque 55 ans désormais je n'ai toujours pas cette réponse

quelle est donc cette valeur qui n'attend pas le nombre des années que je suis sensé déployer ? ou ai je raté l'occasion de le faire ? ou au contraire est ce que tout ce que j'ai fait y participe

car bizarrement j'ai aussi cette intuition que toutes les épreuves par lesquelles je suis passé ont fait ce que je suis et je ne peux faire ce que je dois si je deviens ce que je suis, une autre intuition

comme si les douleurs, les souffrances, les injustices, les combats, les manques étaient en somme nécessaires

non que je les recherche, que du contraire, je me bats comme un lion depuis gamin, mais que je constate combien il semble exister une fatalité dont je ne sais s'il s'agit d'un destin ou d'une malédiction

d'autres personnes ont souffert dans ma famille , cela remets les pendules à l'heure mais ma souffrance est bien réelle aussi

parfois je refuse ce chemin, je continue à me battre tout en continuant à essayer de comprendre

est ce le sommet de la pyramide de maslow comme l'indique la video ? je ne sais ma pyramide à moi par moment se limite aux besoins de base

la sécurité, la reconnaissance l'appartenance qui sont des échelons normaux pour la majorité des gens sont parfois absents ou absents depuis longtemps

comment passer au sommet alors ?

mais j'ai tendance à anticiper , intelligence propre oblige , du coup je fais les étapes en même temps

le processus de deuil de ce que j'étais avant le wais4 , la révolution prend plusieurs étapes, le choc de la découverte, la négation , l'acceptation etc

moi je fais toutes les étapes en même temps, je passe d'un état émotionnel et intellectuel comme on enfile un rôle, jarod oblige et pire j'en éprouve les sentiments émotions positives ou négatives

pour maslow pareil en somme, depuis très tôt , l'insouciance d'un gamin qui joue aux billes au vieux philosophe qui s'interroge sur le monde

comme je le dis parfois , parfois j'ai 8 ans, ou 54 ou 1000, je ne sais pas pourquoi et je me dis que c'est peut être lié aux mémoires passées, mes anciennes vies,ce cycle ci doit m'apprendre quelque chose

et sur ces chemins on reçoit aussi des aides, étranges, absurdes mais bien concrètes

genre panneau de signalisation en période de doutes qui risqueraient de tout jeter

chez moi c'est assez fréquent

l'héritage du doute cartésien et du relativisme d'albert

donc oui incarnation de la chute dans ce monde

j'ai souvenir prècis du moment où je me suis activé, cela peut paraître fou mais c'est pourtant ainsi, je peux même décrire mon impression fugace car cela n'a duré que quelques secondes

mais j'en ai encore souvenir 54 ans après

étrange la vie




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par ou-est-la-question le Jeu 23 Mar 2017 - 13:38

merci Bimbang je me suis vraiment délectée avec cette vidéo
et plein de mots m'ont fait échos
merci pour vos écrits

je viens d'effacer 4 pages de ma logorrhée indigeste car elles étaient sans fin  

ce que je vaux ? je n'en ai rien à faire de ce que je vaux aux yeux des autres
je sais ce que je veux : c'est être moi même , c'est tout
ou tout du moins le plus souvent moi-même

quelle est ma valeur ? si j'avais pu dans ma vie n'en avoir aucune j'aurais sans doute moins été le jouet des gens que j'ai aimé

ai-je été reconnue ?

--reconnue professionnellement oui
_ ce qui ne m'a jamasi empêchée de m'emmerder chaque 5 ans dans mon exercice,  alors que j'avais un boulot prenant donc je me collais des surtaches chaque 5 ans afin de combler mon ennui
_ce qui ne m'a jamais servi à rien pour mon moi ,sinon apporter un polishage de l'égo flatteur , or lustre et flatteries ne font pas avancer son être d'un iota

--reconnue personnellement ? jamais , au contraire ma personne a toujours été déniée voire niée avec les gens que j'ai aimés et que j'aime par des invectives et attitudes assez dures

parce que j'agis "à ma façon"

j'ai donc décidé de 2000 à 2010 , puisque cette reconnaissance était primordiale pour les individus , que j'allais leur en donner de la reconnaissance à foison (je le faisais déjà dans le boulot)

j'ai fait plein de choses avec des adultes des enfants en ce sens ,dans mes temps de loisirs, et ça a marché

j'en tire quoi ?
satisfation ? même pas
joie ? oui ,sur l'instant ,et la joie ça nourrit il est vrai , mais un chemin de vie n'est pas fait que de joies ce serait illusion
sensation d'avoir accompli quelque chose ? même pas


non pas que je soies insatisfaite ou malheureuse  ni désillusionnée , de ma vie et dans ma vie, non pas , mais disons que je pense que nous n'avons rien à prouver
et rien à nous prouver

le sens de sa vie l'utilité de sa vie sont des notions qui m'ont toujours gonflée . Oui, on n'a rien à prouver . Déjà que nous soyons sur terre et en vie est un cadeau inestimable en soi . Profitons de ce cadeau qui nous a été offert.....sans aucun mode d'emploi.
alors on y va à tâtons sur ce chemin de vie

le présent est capital : ne pas passer à coté de l'instant

rester le plus possible en accord avec soi-même même si l'on sait en toute conscience que nous devons faire des concessions

creuser en soi pour savoir, lors de la traversée de "passages douloureux ou difficiles " à quoi cela correspond le plus exactement possible
et à qui cela correspond pour justement rester le plus possible en accord avec soi-même

je ne suis pas dans le déni de moi-même attention , pas du tout
mais je suis et inestimable et je ne vaux pas un clou

c'est à dire

je vaux ce que je fais de ma vie , et même quand je ne fais rien
de celle-ci ou lorsque je fais plein de conneries , je ne perds pas de valeur pour autant
puisque je n'en ai pas

éh éh pratique hein ? (pas tant que ça...)

introduire cette notion de valeur dans son existence , je ne la comprends pas bien car c'est une torture de soi avec soi-même
(une torture de plus)

est-ce que j'ai de la valeur ? est-ce que je n'en ai pas ?
est-ce que j'ai une utilité ? est-ce que je n'en ai pas ?

mais pourquoi ? pourquoi un tel questionnement douloureux ?

j'existe , tu existes, nous existons , avec chacun nos particularités
et nos "façons de faire" ,
comprendre cela et l'admettre me suffit pour me sentir exister
exister seule avec mes pensées bien sur
avatar
ou-est-la-question
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3602
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par ou-est-la-question le Ven 24 Mar 2017 - 14:44

il y a un exemple qui m'est venu à l'esprit hier en bêtifiant gâteusement devant Sherlock
c'est sans doute con mais je le poste quand même :

voilà : je suis dans cette quête de sens , d"'utilité à ma vie et cherche sa valeur, je tourne en rond
ma décision ? au final je m'engage comme militaire pensant trouver ce fichu sens
ou qu'au moins je me sentirai utile

tout ça tâtonne dans mes pensées tandis que je suis au front
en mission un pote se jette devant moi et reçoit une balle mortelle à ma place

une fois à distance de ce choc, ça patauge dans ma tête :
le pote m'a donné sa vie pour sauver la mienne ok

est-ce que c'était parce qu'il considérait que ma vie avait de la valeur ?

existe-t-il une vie qui ait plus de valeur qu'une autre ?

est-ce que ma vie a maintenant de la valeur , voire une double valeur puisque ma vie porte en elle ce don inestimable de sa propre vie ?

la valeur d'une vie est-elle qualitative ?

la valeur d'une vie est-elle quantitative ? ......

je m'arrête là.....

avatar
ou-est-la-question
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3602
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: la valeur attend le nombre des années

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum