Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par -Benoit- le Lun 6 Mar 2017 - 1:39

Salut Wink

Ta question est intéressante, mais il y a plein de paramètres à prendre en compte.

Pour commencer, il faut différencier les stéréotypes
-les zèbres heureux et les malheureux
-ceux qui vivent dans leur tête et qui brident leurs émotions
-ceux qui savent qui ils sont, et ceux qui ne le savent pas
-ceux qui se sentent rejettés , et ceux qui se fichent du regard des autres...

Par exemple, y a 2 ans, quand mes parents me parlaient de surdouance, je les envoyer balader, parce que je ne voulais pas en entendre parler.

J'étais dans une spire infernale où je ne savais pas qui j'étais, j'étais plus ou moins mal dans ma peau, et je ne voulais pas me remettre en question pour que ça change.

Il n'y a pas de mode d'emploi pour comprendre les zèbres.
Parfois nous avons du mal avec les codes sociaux.
Parfois nous rêvons d'une vraie connexion avec les gens, une vraie confiance, mais parfois on est trop désabusé par notre passé.
J'ai personnellement développé une méfiance envers tout le monde. Je redoute souvent le contact avec les autres, car je sais d'avance que je risque de m'ennuyer avec eux, et au pire, je sais qu'ils finiront par me juger et me trouver des défauts.
Tout ça pour dire : loin de moi l'idée de faire de mon cas une généralité.
Mais si on parle d'un zèbre qui sait qui il est : pas de problème, tout reposera sur les valeurs habituelles qui fondent une amitié... L'écoute, la confiance, tout ça tout ça.
En revanche, si on parle d'une personne qui est mal dans sa peau... Il faut y aller progressivement pour inviter la personne a mieux se connaitre, pour mieux se comprendre, donc mieux s'accepter.
Cette soit disant douance n'est qu'une particularité comme une autre.
J'ai longtemps cru que je menais une guerre contre le monde entier, et quand j'ai appris que je n'étais pas seul ,que d'autres surdoués existaient, alors ça m'a permis de me remettre en question.
Ceci dit, mon mode de fonctionnement et mes valeurs n'ont rien a voir avec la plupart des zèbres, c'est pourquoi je ne cherche pas particulièrement à faire des rencontres : Chacun traine ses casseroles, et le fait de discuter avec un autre zèbre, ce n'est pas "plus simple" ou "mieux" que de discuter avec une personne non zèbre.
Je dirais qu'être zèbre, ça engendre un certain mal aise dans la vie, pour certains, ou un handicap.
Je dirais qu'il faut se comporter avec un zèbre de la même façon que pour un handicapé moteur :
Si la personne ne reconnait pas son trait, sa particularité, son "handicap", alors il est inutile d'en parler a tout va : ça va l'agacer, inutilement.

Au début je pensais pouvoir m'entendre uniquement avec des "comme moi", des zèbres. Finalement c'est la plus grosse connerie que j'aurais jamais dite, puisque les relations avec "tout le monde" sont d'autant plus gratifiantes.

Pour sortir de notre grotte nous devons tirer un trait sur nos peurs et nos préjugés. Une main tendue peut suffire. Parfois on peut mordre cette main .
Tout tourne autour de la relation a soi, et de la connaissance de nos particularité (passé, profils psychologiques, blessures typiques comme le rejet ou l'abandon, particularités comme l'asperger, le surdoué etc, nos peurs, la gestion des émotions , etc)
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 784
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 24
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Fanette le Lun 6 Mar 2017 - 17:46

-Benoit- a écrit:
J'ai personnellement développé une méfiance envers tout  le monde. Je redoute souvent le contact avec les autres, car je sais d'avance que je risque de m'ennuyer avec eux, et au pire, je sais qu'ils finiront par me juger et me trouver des défauts.
Voilà le genre de discours que tient mon fils.

-Benoit- a écrit:
Au début je pensais pouvoir m'entendre uniquement avec des "comme moi", des zèbres. Finalement c'est la plus grosse connerie que j'aurais jamais dite, puisque les relations avec "tout le monde" sont d'autant plus gratifiantes.
J'aime lire ça ...

Merci Benoit pour ton témoignage, je le trouve très intéressant (et touchant aussi).

Fanette
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par ShineFlower le Lun 6 Mar 2017 - 18:43

Fanette Laughing fais ce que te dis ton ❤️. Il ne se trompe jamais.
avatar
ShineFlower
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3538
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 58
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par -Benoit- le Lun 6 Mar 2017 - 19:01

J'aurais envie de dire : les choses changeront quand ton fils aura décidé de changer. Mais la volonté ne suffit pas toujours
. C'est une longue route. Peut être qu'il lui suffit de rencontrer d'autres zèbres, peut être que ça n'aura aucune influence.
Il ne pourra pas changer le regard des autres sur lui.
En revanche, il faut qu'il ai envie de changer son propre regard sur lui même, et c'est pas si évident que ça.
Il faut identifier par exemple la "croyance limitante" (qui fait " qu'on est sûr " d'être nul et que ça ne changera jamais), il faut identifier une sous-couche du zèbre : l'hypersensibilité.

Est-il réticent à entendre parler de sa soit disant surdouance ?
Parfois le test de QI peut aider : quand on est "trop mal" pour oser se regarder dans une glace, on ne peut pas s'accepter tel qu'on est. On ne peut pas faire la paix avec soi. On ne peut pas se valider. On ne peut pas s'aimer.

En ce qui me concerne, j'ai longtemps attendu que cela vienne des autres.
Le test de QI par exemple, ou les rencontres entre zèbres, ce ne sont que des "validations" venants de l'extérieure : les autres m'ont dit que j'étais pas con, donc peut être que je vais accepter , une fois dans ma vie, que je ne suis pas con. Et c'est cette indulgence là, qui m'a permis de me libérer.
J'ai fabriqué des outils en rapport avec mon vécu et mon mode de fonctionnement.
Je ne dis pas que mes outils ne marcheront pas, mais tous ceux inscrits sur ce forum ont les leurs aussi, certains n'en ont pas et vivent "à côté de la plaque" depuis trop longtemps.
Ton fils doit décider de lui même d'être heureux . C'est sa décision. Quoi que tu fasse, c'est son chemin.
Je ne voudrais pas reprocher a mes parents de ne pas m'avoir renseigné sur ce que "surdoué" voulait dire : c'est moi qui ne voulait pas en entendre parler.
A quoi bon aider les autres lorsqu'ils ne veulent pas de notre aide ?
Je ne dis pas d'abandonner. Je me dis qu'il faut être très subtil.
Je crois que les bouquins de JSF sont un bon début, t'as eu une bonne idée Wink
Y a aussi Christelle Petit Colin, ça peut être sympa à lire (sympa est un euphémisme).

A+ cat
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 784
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 24
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Fanette le Lun 6 Mar 2017 - 20:23

ShineFlower : Pour Toi

Benoit : Merci pour tous tes conseils, je vais lire Petit Colin ... Le livre de JSF a disparu de la table où je l'avais posé Wink On va y aller doucement, surtout que je peux me tromper : si je focalise sur une éventuelle surdouance et que ce ne soit pas le cas ? Il ne faudrait pas que le remède soit pire que le mal... Ça ne fait qu'un mois que je me penche vraiment sur le sujet et encore moins longtemps que j'en ai parlé sérieusement à fiston...

Fanette
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Hydrolat de Neroli le Lun 6 Mar 2017 - 20:32

Je ne sais pas si on t'en a parlé, mais le livre de Cécile Bost "Différence et souffrance de l'adulte surdoué" est vraiment bien.

Elle a aussi un blog: http://www.talentdifferent.com/

Tu peux switcher de l'anglais au français le cas échéant.
avatar
Hydrolat de Neroli
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18853
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par -Benoit- le Lun 6 Mar 2017 - 21:27

Bien vu Fata Wink
Faut explorer toutes les pistes.
On a de la chances, ce sont des particularités bien identifiées, et répandues.
Des fois je m'imagine, si j'étais le seul sur terre à être comme ça, et bien je n'aurais pas l'excuse de dire :il y a d'autres personnes comme moi, je suis normal -vis à vis des autres "surdoués-
C'est donc une étape intermédiaire, mais au final il faut arriver à se dire : je suis moi et j'emmerde (j'accepte) les autres

Tiens nous au courant Wink
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 784
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 24
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par ISIS75 le Mar 7 Mar 2017 - 16:00

"Dois je venir vous chercher dans votre grotte ou au contraire, accepter une certaine distance ?
Seriez-vous gênés que j’évoque votre douance si vous n’en avez pas parlé (une façon pour moi de montrer que je vous accepte tels que vous êtes) ? Aimeriez-vous des débats intellectuels avec moi, même si je ne suis pas toujours au niveau, ou préféreriez-vous des conversations plus légères ?
Quand vos émotions vous emportent tout en haut, ou tout en bas, dois-je vous accompagner ou au contraire rester zen et relativiser vos réactions ? Auriez-vous besoin que je ne vous mette pas la pression, que je vous donne l’impression de vivre cette relation de façon légère, ou bien au contraire avez-vous besoin de sentir une implication forte, avec une certaine exigence du coup ?
Mon empathie n’étant pas aussi développée que la vôtre, je vais nécessairement tâtonner et commettre des maladresses, seront-elles rédhibitoires ?
Bon, beaucoup de questions, cela se voit-il que je suis quelqu’un qui a tendance à tout analyser, tout décortiquer ? Laughing  
J’imagine que les réponses pourront être bien différentes, je ne crois pas qu’il y ait un seul profil de surdoué mais cela nourrira ma réflexion.

Merci pour vos réponses à venir, il y a sûrement plein de non zèbres qui, comme moi, interpellés par la douance d’un proche par exemple, viennent sur ce forum et s’interrogent … même s’ils n’interviennent pas."

tu peux aller vers eux. Après, pourquoi penses-tu ne pas en être ? et puis, c'est quoi, être zèbre pour toi ? être "surdoué" ? car on peut être surdoué sans être zèbre et aussi le contraire, selon certains (et moi, maintenant). Etre zèbre, pour moi et maintenant, c'est plus avoir des difficultés et des difficultés à les surmonter.
Je débats avec tout le monde du moment que les gens restent polis (par contre, débattre pour passer son temps, très peu pour moi, j'estime avoir mieux à faire). J'ai remarqué, par contre, que les gens non zébrés (qu'ils soient intelligents ou pas), ne débattent pas forcément pendant des heures. Ils n'en éprouvent pas le besoin.
Je te conseillerais de rester zen avec des hypersensibles ou autres.
Pas de pression.
Enfin, je ne crois pas qu'on ait besoin d'être zébré pour être empathique ou qu'un zèbre est plus empathique qu'un non zèbre ou qu'un zèbre soit forcément plus gentil qu'un non zébré...
Enfin, tout dépend de ta définition du zèbre. Si être zèbre, c'est être membre du forum (sachant que n'importe qui peut s'inscrire) ou avoir été testé positif au WAiS (ou avoir un résultat proche de 130+entretien psy allant dans le sens d'une surdouance ou d'une intelligence différente) ou autre .
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2300
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par ISIS75 le Mar 7 Mar 2017 - 16:14

Fanette a écrit:
Mily a écrit:
En fait, je comprends pas la question. Est on en droit d'attendre des autres autre chose que ce qu'ils sont ?

Peut-être me suis-je mal exprimée. J'ai eu une collègue (dont je comprends maintenant qu'elle était zèbre pour tout un tas de raisons), qui alternait les jours où elle se montrait très chaleureuse, très amicale, et d'autres où elle était bien plus distante, voire glaciale ... Ça me déstabilisait beaucoup, je me demandais si j'avais dit ou fait quelque chose qu'il ne fallait pas, je ne savais pas si dans ces moments-là je devais la laisser tranquille ou redoubler d'attention... bref, ce fut une amitié avortée, et je le regrette, parce que je l'aimais beaucoup.
Dans "Trop intelligent pour être heureux ?" (oui, je m'informe Smile  ) il est dit que les zèbres s'impliquent à fond dans leurs amitiés, qu'ils sont exigeants, et  souvent blessés par des détails qui paraissent anodins aux autres. Je sais qu'il ne faut pas croire tout ce qui est écrit dans les livres Smile mais je me demandais en fait si être zèbre changeait la vision que l'on a de l'amitié. L'idée n'est pas de tricher sur ce que l'on est vraiment, mais plutôt, parce qu'on a le souci de l'autre, de tenter de lui apporter ce dont il a besoin à tel ou tel moment.

Edit : pendant que je répondais à Mily, d'autres contributeurs sont intervenus. Merci à vous, je prend le temps de vous lire dans le détail !
ce que tu dis ne dit pas si ta collègue était HP ou pas HP... beaucoup de gens m'en veulent sur ce forum, mais je le redis : des Hauts potentiels ou très hauts potentiels bien dans leurs baskets, ça existe (et je suis pas la seule à le dire, en passant).
Ne crois pas trop ce que tu lis sur les forums non plus.. il faut y passer un certain temps pour connaître les gens.. de plus, beaucoup de gens ne sont pas sur internet comme ils sont dans la vraie vie...
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2300
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Fanette le Mar 7 Mar 2017 - 18:49

ISIS75 a écrit:
Enfin, tout dépend de ta définition du zèbre
Bonne question ! Smile
Tu m'aurais posé la question il y a deux mois, j'aurais dit "zèbre ? c'est quoi un zèbre ? Un surdoué, c'est quelqu'un de plus intelligent, voilà !"
Maintenant que je me suis penchée sur la question, je dirais que c'est quelqu'un qui a un fonctionnement cérébral différent de la norme, que cela se traduit généralement par une capacité de réflexion, de traitement de l'information et du nombre d'informations traitées simultanément supérieure à la moyenne. Que cette différence de fonctionnement va souvent de pair avec une hypersensibilité (refoulée ou pas) et la capacité à ressentir les émotions des autres (empathie, pas nécessairement gentillesse, on est d'accord). Que ce n'est pas nécessairement synonyme de réussite, que ce fonctionnement particulier peut générer de la souffrance, mais que ce peut être une grande richesse et je l'espère, une source d'épanouissement.
Qu'un test et l'avis d'un (bon) psy permettent de confirmer le diagnostic.
Ma collègue, je la pensais HP parce que son cerveau fonctionnait à 100 à l'heure, qu'elle réfléchissait sur tout, tout le temps, en disant que sinon, elle s'ennuyait, qu'elle se souvenait de tout, tout ce qu'on avait dit, comment on l'avait dit, qu'elle s'impatientait souvent face aux réactions trop lentes des autres, qu'elle avait l'air sociable mais pouvait se refermer comme une huître d'un coup ...
Si nous avions une conversation argumentée, j'avais l'impression de renvoyer des balles à Federer  Laughing ça allait trop vite, elle avait des arguments d'une logique imparable, un recul pendant la conversation que moi je n'avais pas (c'est pour ça que je pense ne pas être zèbre, mon cerveau n'est pas une Ferrari  Laughing ).

Fanette
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par ISIS75 le Mar 7 Mar 2017 - 19:08

alors peu de gens sont zèbres, ici, en tout cas, pas les plus "bruyants", si je suis ta définition...
j'ai souvent lu ici qu'un pervers narcissique par exemple pouvait être HP sans être zèbre. Est-ce que comme ça, ça te parle plus ?
Je pense aussi qu'on peut être HP sans être zèbre ni pervers narcissique (ce que Khaltu appelle les Tigres, par exemple). Par extension et déférence (?) j'ai, du coup, "inventé" le concept de tigre non HP Wink
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2300
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Fanette le Mar 7 Mar 2017 - 19:26

Bon, va falloir que je creuse encore un peu le sujet ! Wink

Fanette
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Hydrolat de Neroli le Mar 7 Mar 2017 - 19:38

Un petit coup de rasoir d'occam et on y verra peut-être un peu plus clair.
Il faut de temps en temps débroussailler la savane (et les incendies d'orage font ça très bien)
avatar
Hydrolat de Neroli
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18853
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Hakaan le Mar 7 Mar 2017 - 19:53

ISIS75 a écrit:j'ai, du coup, "inventé" le concept de tigre non HP Wink
on appelle ça un bauf Laughing
avatar
Hakaan
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 474
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 33
Localisation : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par -Benoit- le Mar 7 Mar 2017 - 20:36

mouais, les définitions compliquées, zèbre, HP...
Je comprends votre attachement sur la valeur des mots, mais là, je pige pas l'intérêt. On veut gagner du temps en résumant zèbre = ceci, tigre = cela, mais au final, on s'emmêle les pinceaux, pas vrais ?
Pourquoi ne pas dire simplement je suis un "surdoué heureux" ? Serait-ce trop osé ? Dent pétée

Parce que la première fois que j'ai lu "zèbre" par ci et "tigre" par là, j'étais complètement largué. pas vous ?
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 784
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 24
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

apprivoiser un zèbre oui mais

Message par ZEBRE MASQUE le Mar 7 Mar 2017 - 21:33

s'attendre à le voir et revoir régulièrement ..
ce n'est pas évident..
j'ai dû mal à être régulière en amitié, je peux ignorer une copine pendant des semaines..
et reprendre contact avec elle..
Quand le contact reprend, je peux répondre au message de ma copine qui me demande des nouvelles
et ensuite hop je passe à autre chose.

mon ami non-zèbre a l'unique privilège d'avoir une relation suivie lol
mais il m'arrive de réclamer un week end en célibat, car même si je végète chez moi
et bien j'y tiens à ce week end tranquille sans attache.

En même temps j'apprécie ma solitude mais j'aime bien les gens mais à petites doses, et pas n'importe quels gens !!
je m'évade très vite dans les conversations
avatar
ZEBRE MASQUE
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 46
Date d'inscription : 03/03/2017
Age : 57
Localisation : NANTES

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Fanette le Mar 7 Mar 2017 - 22:38

ZEBRE MASQUE a écrit:
j'ai dû mal à être régulière en amitié, je peux ignorer une copine pendant des semaines..
et reprendre contact avec elle..
Quand le contact reprend, je peux répondre au message de ma copine qui me demande des nouvelles
et ensuite hop je passe à autre chose.

Oui, voilà, c'était par exemple à ça que je pensais ... c'est un peu déstabilisant pour moi ... Smile

Fanette
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par ISIS75 le Ven 10 Mar 2017 - 0:41

Hakaan a écrit:
ISIS75 a écrit:j'ai, du coup, "inventé" le concept de tigre non HP Wink
on appelle ça un bauf Laughing
un bEauf, stp :p
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2300
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Sun Simiao le Ven 10 Mar 2017 - 1:28


Apprivoiser ? Kessa veut dire ?

Changer, non.
Entrer en relation, facile.
Connaître, long et difficile.
Comprendre, deviner : le travail d'une vie.

afro


avatar
Sun Simiao
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 567
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Circé le Ven 10 Mar 2017 - 1:36

Le petit pince. Il me faudrait la taille au dessus.
avatar
Circé
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1177
Date d'inscription : 13/05/2015
Age : 35
Localisation : Bavay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par ISIS75 le Ven 10 Mar 2017 - 1:41

si tu t'intéresses aux Tigres HP, ça peut être plus facile (de les comprendre). Perso, je ne cherche pas (plus) à comprendre les zèbres... je ne crois pas qu'ils veulent qu'on les comprenne...
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2300
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Sun Simiao le Sam 11 Mar 2017 - 0:06


Zebras are meant to be loved, not to be understood.
avatar
Sun Simiao
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 567
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par ISIS75 le Sam 11 Mar 2017 - 9:29

on dirait ma cousine (et mon cousin ?), et c'est bien là, le problème...
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2300
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par poulette63 le Dim 12 Mar 2017 - 13:53

Bonjour Fanette,

Je peux te faire part de mon expérience qui n'est en rien une vérité car nous sommes tous différents.

Mes amis ne sont pas des zèbres (quoique je me pose des questions pour certains).
Seule ma plus vieille amie sait que je suis un zèbre.
Je ne ressens pas le besoin d'en parler ou que les autres m'en parlent.

D'un côté, je suis très satisfaite de mes relations amicales car j'ai un grand besoin d'échanges, sérieux comme futiles ; cela me stimule et je me sens utile.
D'un autre, je suis déçue : je donne beaucoup et j'ai l'impression de recevoir peu, j'ai le sentiment qu'ils ne me connaissent pas, ne me comprennent pas.

J'ai consciente que c'est parfois difficile d'être mon ami : je suis intransigeante, perfectionniste, têtue, franche et donc brusque dans mes paroles. Avec moi, ça passe ou çà casse Laughing
Je me sur-investie dans mes relations et attends des autres la même chose.
Parfois, je pense même que l'on se sert de moi, de mes aptitudes à analyser, à donner des bonnes solutions aux problèmes, à organiser les choses.

Je vais peut-être te sembler très dure, arrogante mais c'est ce que je ressens au plus profond de moi.
Je cherche de la profondeur, de la sincérité, de l'engagement mais malheureusement, je ne les trouve pas aujourd'hui dans mes relations amicales car mon niveau d’exigence est démesuré. Je me contente donc de relations sympathiques, distractives qui m'amusent/ me passent le temps. C'est ma stratégie !

Je trouve donc ta démarche super ; tu te renseignes, cherches à comprendre, à partager.
Peut-être trouveras-tu un moyen de te connecter avec des personnes comme moi, au niveau d'exigence que l'amitié implique pour nous. Mais encore une fois, je ne suis qu'un exemple !






poulette63
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 8
Date d'inscription : 11/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par ISIS75 le Dim 12 Mar 2017 - 14:52

ISIS en mode très feignasse (et en attente d'une réponse d'une THQI pour un rdv) :

"Bonjour Fanette,

Je peux te faire part de mon expérience qui n'est en rien une vérité car nous sommes tous différents."> possible mais nous sommes rassemblés ici pour une/des bonne(s) raison(s), aussi

Mes amis ne sont pas des zèbres (quoique je me pose des questions pour certains).>j'ai eu des fréquentations de tous types (par contre, les drogués, très peu pour moi)
Seule ma plus vieille amie sait que je suis un zèbre.>je l'ai plus ou moins dit à 2 potes pas HP, ils ont du mal avec le concept de douance. J'ai fini par ne plus les fréquenter quand ils se sont fâchés avec moi car je leur reprochais leurs mensonges. C'était des gens qui mentaient vraiment souvent. Ou alors le fait que je fasse attention aux détails fait que j'ai une sorte de don pour repérer les (mauvais) menteurs ?
Je ne ressens pas le besoin d'en parler ou que les autres m'en parlent.<moi non plus. Par contre, je ressens le besoin d'être crue. Le mec (S) m'énervait quand je me plaignais d'allodynie mécanique et qu'il ne me croyait pas (il me prenait pour une folle ou une menteuse comme lui, que je voulais faire mon intéressante comme lui devait le faire) alors que parmi mes fréquentations HP ou certains handicapés que je fréquentais (mais qui étaient souvent HP), il n'y a jamais eu de souci à ce sujet, puisque bcp d'entre eux ont les mêmes soucis (ou sont ouverts ou cultivés ou matures).

D'un côté, je suis très satisfaite de mes relations amicales car j'ai un grand besoin d'échanges, sérieux comme futiles ; cela me stimule et je me sens utile.>idem mais je peux aussi avoir des échanges normaux avec des personnes "intelligentes", on est pas forcément dans la branlette intellectuelle à longueur de journée. Ca nous arrive même d'être dans l'empathie et ouais Smile (mais ça c'est plus parce qu'ils sont bien dans leur peau, même si l'intelligence aide à cerner plus vite la personne, donc ses besoins).
D'un autre, je suis déçue : je donne beaucoup et j'ai l'impression de recevoir peu, j'ai le sentiment qu'ils ne me connaissent pas, ne me comprennent pas.>j'ai ce pb avec certains zèbres mais pas avec les tigres. Comme je le disais, avec les THQI tigres, je reçois plus que je ne donne. Avec la population non HP, j'ai donné plus que je n'ai reçu, très globalement (mais je parle en général et non, en particulier, puisque j'évite les profiteurs en relation duelle).

J'ai consciente que c'est parfois difficile d'être mon ami : je suis intransigeante, perfectionniste, têtue, franche et donc brusque dans mes paroles. Avec moi, ça passe ou çà casse Laughing>je suis pareille niveau caractère mais têtue oui et non car je me trompe rarement, au final, si on pense à long terme et quand il s'agit de "diagnostiquer" qqch ou qqn.
Je me sur-investie dans mes relations et attends des autres la même chose.>je l'étais
Parfois, je pense même que l'on se sert de moi, de mes aptitudes à analyser, à donner des bonnes solutions aux problèmes, à organiser les choses.>pas moi. Je pense qu'il faut apprendre à savoir dire non, mettre des limites aux autres et à soi-même. Il y a toutefois des cas où c'est plus facile que d'autres, c'est sûr ^^

Je vais peut-être te sembler très dure, arrogante mais c'est ce que je ressens au plus profond de moi.
Je cherche de la profondeur, de la sincérité, de l'engagement mais malheureusement, je ne les trouve pas aujourd'hui dans mes relations amicales car mon niveau d’exigence est démesuré. Je me contente donc de relations sympathiques, distractives qui m'amusent/ me passent le temps. C'est ma stratégie !>j'ai vécu des trucs qui ont été très intenses pour moi et brefs, comme des relations moins intenses mais plus longues. Les 2 ont été ok pour moi, au final. Il me faut les 2 en même temps, je crois (mais c'est p-e aussi lié à mon histoire familiale
).
Je trouve donc ta démarche super ; tu te renseignes, cherches à comprendre, à partager.>idem.
Peut-être trouveras-tu un moyen de te connecter avec des personnes comme moi, au niveau d'exigence que l'amitié implique pour nous. Mais encore une fois, je ne suis qu'un exemple !">que sera, sera Wink
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2300
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum