De l'intérêt de passer le test ?

Aller en bas

De l'intérêt de passer le test ?  Empty De l'intérêt de passer le test ?

Message par WendyGray le Jeu 2 Mar 2017 - 21:39

Bonjour à toutes et à tous,
Je suis nouvelle sur ce site et encore très novice vis à vis des définitions et des termes liés à la douance. Donc excusez moi par avance si je n'emploie pas les termes de manière adéquat.
Je lance ce sujet et ma question en espérant un peu de lumière et des retours de vos expériences.
J'ai 24 ans et j'ai récemment rencontré une pédopsychiatre, dans un contexte informel et amical, qui après nos discussions, m'a dit qu'elle pensait que j'ai été une enfant précoce et/ou au moins une adulte surdouée. Dans ma petite enfance, mon pédiatre avait aussi la même conclusion. Pour autant, je n'ai jamais subi de tests et durant le reste de mon enfance/adolescence/scolarité, aucun professeur ou médecin n'a jamais abordé la question à nouveau. Jusqu'à il y a peu avec cette pédopsychiatre. Je dois bien avouer que je me suis plusieurs fois posée la question sur une potentielle douance mais je n'ai pas cherché plus loin.
Actuellement, je suis une psychothérapie à cause de problèmes psychologiques de névrose qui me suivent depuis mon entrée à la fac et j'ai donc abordé le sujet avec ma thérapeute. Pour elle, le " diagnostic" de la psychiatre ne lui parait pas improbable mais elle considère qu'il est trop tard pour se poser la question et chercher à faire des tests, et que potentiellement cela pourrait me troubler encore plus.
Je me lance donc sur ce forum pour demander un peu d'aide car je suis un peu perdue, bien que pas forcément obnubilée par cela. Pour les "adultes" comme moi, qui ont été confrontés à cette possibilité tardivement, et qui ont passé les tests, est ce qu'un résultat positif ( ou négatif peut être) à changer quelque chose dans votre vie ? est ce que cela a eu un réel impact ? Ou bien est ce que ca ne pourrait pas être potentiellement néfaste ?
Merci par avance pour vos réponses Smile

WendyGray

Messages : 2
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

De l'intérêt de passer le test ?  Empty Re: De l'intérêt de passer le test ?

Message par Invité le Jeu 2 Mar 2017 - 21:47

Je ne suis pas d'accord avec ce qu'elle t'a dit. Bon, toi c'est un peu différent il y a des professionnels qui ont une forte suspicion, donc tu n'as pas trop de doutes à avoir, le résultat du test confirmera tout ça. A mon avis tu peux considérer que tu es surdouée et le prendre en compte pour t'aider dans ta thérapie. Pour moi, avec mon estime de moi dans les chaussettes (trouées et l'estime partie dans le trou), ça a été vraiment très révélateur. En fait, ça m'a beaucoup aidée et de manière très rapide curieusement, j'ai vu ma vie défiler devant moi et tout remettre en perspective avec cette info et ça a modifié en très grande partie la vision que j'avais de moi-meme. Il y a encore du boulot, mais franchement, au niveau "ouverture des possibles", c'est assez énorme. Si tu as besoin de ça pour te confirmer, vas-y. Je ne vois pas ce qui pourrait être néfaste. Sauf si tu prenais un gros melon, mais ... franchement j'en doute. Tu dis tardivement mais tu as ... 24 ans, c'est quand même jeune Smile Il y en a qui le découvrent à 60 ans !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

De l'intérêt de passer le test ?  Empty Re: De l'intérêt de passer le test ?

Message par Chuna le Jeu 2 Mar 2017 - 22:14

Pourquoi donc trop tard pour se poser la question ?

et pour n'avoir pas eu le courage ou les moyens de passer le test depuis 2 ans, honnêtement, si tu peux, fais le, au moins tu es fixée.

Si c'est positif, tu peux commencer à comprendre ton mode de fonctionnement. ça peut en effet aider à améliorer la confiance en soi.
Sinon, c'est que c'est une mauvaise piste, tu ne perds pas ton temps dans cette voie.

Et, AMHA, c'est à prendre en compte dans la thérapie... (dans une certaine limite bien entendu).

De toute façon, c'est à toi à prendre la décision, pas à ta psy.
Chuna
Chuna

Messages : 14912
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

De l'intérêt de passer le test ?  Empty Re: De l'intérêt de passer le test ?

Message par Mark Larx le Ven 3 Mar 2017 - 8:24

Je suis d'accord avec tout le monde. Je n'ai passé les tests que récemment et malheureusement, je n'ai plus 24 ans. Cela m'a permis de tout remettre en perspective et de mieux comprendre certains de mes fonctionnements qui, en fait, ne sont pas isolés.
Bon courage
Mark Larx
Mark Larx

Messages : 223
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 39
Localisation : sud deux sèvres

Revenir en haut Aller en bas

De l'intérêt de passer le test ?  Empty Re: De l'intérêt de passer le test ?

Message par Gigi le Ven 3 Mar 2017 - 11:10

WendyGray, ce sujet ayant déjà été abordé à de multiples reprises, tu trouveras aussi des réponses à tes questions dans cette section du forum, ainsi que dans la section parente (http://www.zebrascrossing.net/f8-definitions-references-tests-actualite-de-la-douance).

Je confirme qu'il n'est jamais trop tard pour se poser des questions sur son fonctionnement et avoir envie d'y apporter des réponses, surtout à 24 ans !
Gigi
Gigi

Messages : 889
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 46
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

De l'intérêt de passer le test ?  Empty Re: De l'intérêt de passer le test ?

Message par Csilla le Sam 4 Mar 2017 - 21:42

Au risque de répéter ce qui a été dit, je pense aussi que l'argument selon lequel il est trop tard n'est pas vraiment recevable.

Par contre, il est vrai que cela pourrait te troubler. Se découvrir surdouée, ce n'est pas anodin, et cela remet en question un peu tout ce que tu as fait de ta vie. En tout cas c'est le sentiment que j'ai eu. Mais quel que soit le résultat, avec un bon psychologue, tu peux en apprendre beaucoup sur toi-même, sur ta façon de fonctionner, et sur le pourquoi de certains de tes comportements, réactions, troubles, et cela ne peut que t'aider à mon sens. Tu évoques des problèmes psychologiques qui ont suivi ton entrée à la fac par exemple. Dans mon cas, c'est justement à l'entrée dans le supérieur que j'ai commencé à me sentir mal, et maintenant, je comprends mieux, et effectivement, je pense que certains problèmes sont liés à mon QI. Mais je ne peux pas généraliser mon exemple bien entendu.

Donc non, je ne vois pas en quoi cela pourrait être néfaste. C'est à toi de voir si tu ressens le besoin d'avoir des réponses, ou si tu vis bien sans le savoir.

Je peux aussi te conseiller de te renseigner sur le sujet. Avant d'avoir le diagnostic, j'avais déjà trouvé des réponses dans tout ce qui a été dit, et je pense que l'on peut posséder certaines des "caractéristiques" des HP sans l'être forcément.

Et donc pour ma part, j'ai été diagnostiquée à presque 21 ans. C'est encore très récent donc je ne l'ai pas encore complètement intégré, mais sans bouleverser ma vie, cela m'a apporté certaines réponses. Non, je ne suis pas complètement folle, non je ne suis pas seule, oui il y a moyen d'aller mieux. C'est un soulagement.

Csilla

Messages : 94
Date d'inscription : 20/02/2017
Age : 23
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

De l'intérêt de passer le test ?  Empty Re: De l'intérêt de passer le test ?

Message par fleurdesel le Dim 5 Mar 2017 - 16:58

Je ne suis pas testée. Peut-être suis-je HQI ou non. Aujourd'hui cela n'a pas d'importance pour moi, ce qui l'est plus est :

  • le fait d'avoir compris que la différence entre capacités intellectuelles existe ( que c'est dur de voir une majorité de personnes s'entêter dans des comportements autodestructeurs à long terme et de se dire qu'on est stupide de ne pas comprendre comment les autres arrivent à des conclusions différentes, simplement parce qu'on croit qu'on est tous égaux intellectuellement et que donc c'est nous qui "clochons")

  • que les capacités sont un continuum, autant entre les personnes que vis-à-vis de soi-même (voir par exemple les enfants qui face à des attentes positives à leur égard ont leur QI qui augmente de 15 points en 1 an cf l'effet Pygmalion)

  • Aujourd'hui je me sens bien, parce qu'entre 24 et 27 ans j'ai fait un gros travail sur moi. Et je me dis : "encore heureux qu'à l'époque je n'ai pas entendu parlé du sujet!", car cela m'aurait induit sur une fausse piste. J'étais du genre à avoir des oeillères. Il me semble que ce ne sont pas les capacités qui posent un problème (en dehors de choses spécifiques comme l'hyperaccousie par exemple), mais les expériences que nous menons.

Bref, te faire tester peut t'apporter des éléments de compréhension de ton fonctionnement et de tes différences par rapport à la "normalité" et être donc enrichissant pour toi, mais cela peut être à double tranchant si tu en viens à te focaliser dessus et à te dire que c'est LA cause de tes problèmes.
fleurdesel
fleurdesel

Messages : 955
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 40
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

De l'intérêt de passer le test ?  Empty Re: De l'intérêt de passer le test ?

Message par Invité le Lun 6 Mar 2017 - 0:46

"Pour les "adultes" comme moi, qui ont été confrontés à cette possibilité tardivement, et qui ont passé les tests, est ce qu'un résultat positif ( ou négatif peut être) à changer quelque chose dans votre vie ? est ce que cela a eu un réel impact ? Ou bien est ce que ca ne pourrait pas être potentiellement néfaste ? "

question compliquée, pour ma part sans entrer dans tous les détails complexes de mon parcours de surdoué , j'ai été testé en 2015 à 53 ans

c'est un choc lent.; c'est à dire que je suis passé par plusieurs phases , celles d'un deuil aussi, choc, négation , acceptation etc

j'ai coutume de dire que j'ai fait toutes les étapes en même temps et ce n'est vraiment pas une boutade

et ce n'est pas fini, donc oui cela a un impact , mais je voulais savoir, et avec le recul j'aurais considérablement aimé savoir cela bien plus tôt et avoir un parcours accompagné

si cela avait été le cas ma vie aurait été toute autre

un destin donc

mais je suis un cas à part et le test a été passé à une période de ma vie où tout était détruit ou presque, la perte de repère exigeait de nouveaux repères et ce test s'est présenté par hasard comme une vraie bouée de sauvetage

complexe à expliquer

après plus d'un an et demi je n'ai pas changé de vie ou de liens, les rares liens d'ailleurs, mauvais, faibles mais liens quand même, j'ai par contre énormément réflechi sur moi et mon passé pour redéfinir un avenir

je continue ce chemin, je l'ai commencé accompagné par une psy, je pense qu'au départ il est fondamental d'être accompagné, certains sous estiment le choc lent et ses conséquences, il faut aussi un mental particulier pour gérer le chemin

certains pêtent donc un cable parce que fragile ou mal soutenu, trouver un équilibre prend un certain temps propre à soi

est ce que je suis content d'avoir fait cela ? oui sans le moindre doute, je sais désormais même si je continue de nier mon statut mais de moins en moins

est ce que cela aide au delà de la connaissance de soi ? moins je dirais, faire son coming out est une mauvaise idée par exemple

mais on comprend mieux les écarts aux gens et donc on peut s'adapter autrement

au niveau souffrance et sentiments de solitude, de différence, comprendre que le surdon isole et peut être à la source de ces maux là est libérateur , cela ne solutionne pas les choses mais cela les éclaire autrement

si j'avais su plus jeune ce que j'étais il est clair que je l'aurais revendiqué nettement plus encore que ce que j'ai fait sans le savoir et que j'aurais choisi plus librement aussi par conscience , j'aurais surtout cherché plus rapidement les mêmes que moi, ceux que j'appelle les miens ou les miennes dans cette partie de l'univers

à 53 ans la recherche est plus complexe , plus dure, plus exigeante , plus fatiguante, on a acquis des armures qu'on a moins plus jeune

et puis le monde n'est pas gentil

et puis plus fondamentalement , je suis convaincu qu'on le sait au plus profond de soi, en refaisant le recul dans le temps je me rends compte qu'en réalité je me teste depuis toujours ou presque

cela signifie que le moitié martien que je pense être depuis toujours le savait

le test a ceci de fondamental cependant qu'il confirme concrètement ce ressenti et le chiffre de manière claire

comme je l'avais dit , j'avais passé un mensan en 1999 à 37 ans sans aucune autre conséquence de me savoir intelligent, la belle affaire mais les concepts de zèbres etc n'existaient pas en 1999

par contre à force d'avoir une vie compliquée je voulais comme je l'ai précisé avoir une confirmation, qu'ils ne s'étaient pas trompés en 1999

en réalité j'ai même pensé fortement que je n'étais pas si smart que cela, que mes maux n'étaient pas liés à cela, et en cela j'avais en partie raison et en partie tort

j'ai eut confirmation et je me suis empressé de contester immédiatement les résultats

puis j'ai accepté et j'ai alors pris des risques que avec le recul je qualifierai de totaux

c'était nécessaire , sans ce chemin je ne serai plus là











Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

De l'intérêt de passer le test ?  Empty Re: De l'intérêt de passer le test ?

Message par WendyGray le Mar 7 Mar 2017 - 15:36

Merci beaucoup pour vos réponses et d'avoir partagé votre vécu.
Je me rends compte, avec vos réponses, que ma psy et les membres de mon entourage avec qui j'ai échangé à ce sujet, (et éventuellement moi-même par ailleurs) ne voient un intérêt dans la détection de la douance que s'il est fait très tôt dans l'enfance, au début de la scolarité, pour pouvoir le prendre en compte dans l'éducation et la réussite scolaire. La dimension de l'appartenance à un groupe ou du moins le fait de partager une vision différente du monde (au travers du ressenti, de la manière de raisonner) avec d'autres personnes n'est pas vraiment entré en compte dans l'appréhension de la notion de douane, ce qui est très réducteur. Je n'avais pas complètement saisi cet aspect avant vos témoignages.

WendyGray

Messages : 2
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

De l'intérêt de passer le test ?  Empty Re: De l'intérêt de passer le test ?

Message par -Benoit- le Mar 7 Mar 2017 - 21:30

Salut !  Sois cool !
Chouette comme discussion (mais on l'a déjà abordé plein de fois sur le forum) Tomates

J'ai envie de rajouter deux points

-Un, on a de la chance, la "surdouance" est un phénomène répandu, donc reconnu.
Mais peu importe. Puisque le fameux test, finalement, ne sert qu'à valider que tu appartiens bien à ces 2% de la populations, dits "zèbres"

Avec le recul, je sais aujourd'hui qu'être zèbre, c'est juste une particularité comme une autre. Tout est prétexte pour être rejeté par les autres. Souvent c'est ça qui créé une mauvaise image de nous même : du coup, on n'ose pas emettre l'hypothèse qu'on est intelligent, qu'on est quelqu'un de bien. On créé une mauvaise relation a soi. Et on n'est pas curieux. Sinon, on aurait déjà lu des bouquins sur la surdouance, les émotions, et on se serait probablement retrouvé là dedans.
Passer le test, c'est une validation "extérieure".
Le monde a été créé par "les autres".
Que tu ne t'y adapte pas , n'est pas une tare. Seule toi peut en juger. Et quoi qu'il en soit, tu ne changera pas le monde. Par contre, tu peux te changer toi.
Que tu sois heureuse ou pas, le reste ne changera pas.
Alors décide d'être heureuse, et curieuse, tu auras ainsi plus d'outils et plus d'énergie pour aller de l'avant.
Le test de permettra d'être validé par "les autres".
Mais si jamais le test est négatif ? Est-ce une excuse pour rester plantée là, et te considérer ta vie comme une fatalité ? As tu vu comment fonctionne l'inconscient, et la croyance limitante?
Donc test ou pas test, valide toi , toi même. Parce que tu dois décider d'être toi même, et de faire la paix avec toi même. Si tu es perdue ou que tu as une mauvaise estime de toi, tu auras peut être du mal à vouloir faire ce travail là, tandis que le test , lui, sera là pour t'obliger à te regarder dans une glace.
Et les handicapés , comment ils font ? Pourquoi n'aurait-ils pas le droit d'être heureux ? L'important c'est d'être qui on est, qui on a envie d'être.

Vouloir changer, pouvoir changer, croire qu'on peut changer. 3 clés , c'est tout Wink

- Deuxième point . (c'est pas pour prendre mon cas pour une généralité, je dis juste que ... t'as rien perdu en l'apprenant à 24 ans ; ) )
J'ai été testé tout petit (5ans) mais ça fait qu'amplifier mes mésaventures : J'ai nié en bloc cette idée de surdouance, j'ai oublié le test, mon inconscient a effacé de ma mémoire tout ce qui pourrait me rappeler que je suis "moi", et en particulier le fait que je sois "surdoué". Je manquais de confiance en moi, je ne m'aimais pas (voir relation a soi) , je ne savais pas comment je fonctionnais (voir émotions ou hypersensibilité) et j'ai développé des mécaniques (dépendance affective, phobie sociale...)

Aujourd'hui tout a changé, je suis heureux et indémontable.
Je prends la vie avec recul et philosophie.
Je perçois la relativité de notre brève existence et ça m'aide à avancer, à faire évoluer les choses, et à vivre heureux , dans le présent .
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 970
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 26
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum