Le désir plus suave que l'acte

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Le désir plus suave que l'acte

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Sam 4 Mar - 9:33:31

Godzi a écrit:


Ben en étant tout seul, faut que je supporte mes manies et mes chaussettes qui trainent, alors je vois pas de différence ^^

J'ai souri. Very Happy

avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 445
Date d'inscription : 21/04/2016
Localisation : Fôrêt enchantée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le désir plus suave que l'acte

Message par Akerblad le Lun 13 Mar - 23:20:57

Ca me parle beaucoup ce que vous décrivez la... Personnellement j'aime beaucoup penser et fantasmer des choses que j'aimerais faire... mais après le passage à la réalité est dur... d'autant plus dur que j'ai passé du temps à le rêver. Et depuis petit j'ai une grande angoisse de la fatalité, des choses qui ne se réalisent jamais. Tout cela entraine beaucoup de culpabilité, je me sens bloqué..

Akerblad
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 9
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le désir plus suave que l'acte

Message par ifness le Sam 18 Mar - 0:49:21

Mwais, bon.

Les philosophes ont conceptualisé ce "titre" depuis fort longtemps.

Il est de notoriété "publique" (vraiment ?) que
le désir est le moteur de
que le désir n'est pas la réalisation de

On arrive à saturation.

que l'acte....

Ah ! L'acte !

L'acte...Ouaah ! Lactation.
Je fais du Lacan. Lac...quand ?
L'acte. Putaing cong ça fait peur, nong ?

Bon, allez, je vais pas vous faire un cours, mais bon, faudrait réviser vos classiques, les cums et les nanas.
Toute la littérature en parle, de ça !!!!
Alors si surdoués vous êtes, surdoués ils furent !

Bon
maintenant
il nous faut vivre.
(Les Classiques nous y aident, ils nous apprennent, autant que des expériences réelles, vécues ou observées)

Non, l'acte (le réel vécu) est bien supérieur au désir.
Il comporte l'acte de l'Autre. Le Désir de l'Autre, concurremment au Désir Propre.
La confrontation positive des deux désirs est une expérience limite.
(Elle entraîne près des frontières de l'insaisissable.)

Ceci posé, il n'est pas facile de pérenniser.
Peut revenir sur scène le fantasme.

Mon expé :
je n'ai pas vécu assez longtemps mes actes délicieux pour.
J'ai morflé. Je me détruis depuis.

Lorsque l'Acte devient "olympien", il devient mortifère
si l'Autre ne suit pas (ce ne fut pas le cas, le temps n'est pas passé)
si le vécu le détruit (d'une manière, ou d'une autre, ou d'une autre....)

La littérature, le cinéma, la chanson, .....
tout en est nourri.

Le problème est là. Il est là.

C'est notre vie, je crois.
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1599
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le désir plus suave que l'acte

Message par MoojiKadja le Jeu 4 Jan - 17:39:37

« L'indépendance, tellement vantée, est souvent un piège ; tout désir peut être satisfait, toute inclination peut être suivie, tout caprice peut être nourri jusqu’à ce qu'ils se conjurent contre vous-même. » ; « ...de la pondération, de la sagesse et de la patience sont nécessaires pour vaincre la lassitude qui suit souvent la réalisation d'un désir. » — Søren Kierkegaard

[Danièle Gaubert & Michel Duchaussoy dans La Louve solitaire (Édouard Logereau, 1968)]

avatar
MoojiKadja
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 183
Date d'inscription : 21/05/2017
Localisation : Avant « Je Suis »

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le désir plus suave que l'acte

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum