Tu sais que tu es seul(e) quand...

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Mer 29 Mar 2017 - 6:12

Oui, quand on se rend aux évidences.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Mer 29 Mar 2017 - 6:16

Et quand on a du apprendre à développer son humour rien que pour ne pas s’ennuyer de soi même.

(D'ailleurs par là c'est intéressant, que ne développe t-on pas d'autre dans cet apprentissage de "générosité" envers soi)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Mer 29 Mar 2017 - 6:18

Vous êtes déprimants . Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Mer 29 Mar 2017 - 6:21

Non mais je me désolidarise, y'a un chien dans ma Vie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Mer 29 Mar 2017 - 6:26

haha !

Allez, bisous désespéré à vous.
Bonne nuit sombre
Et seule
Et si sombre
Si seule
Seule
feule !
leule

Ma case s'en va, je file !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Mer 29 Mar 2017 - 14:07

tu sais que t'es seul quand personne n'est là pour critiquer ce que tu es

quand personne n'est là pour te demander une service ou une aide

quand si tu te lève tard personne n'est là pour te dire que tu est un fainéant

quand tu te couche tard personne n'est là pour te dire que c'est pas sain

quand tu commences à te causer à toi même ou au chat qui ne piges pas un traitre mot de ce que tu luis dis mais qui écoute quand même parce qu'il t'aime bien toi

quand tu es tant transparent au monde que tu ne reconnais plus ton reflet dans un miroir, est ce moi que je vois là ? ce n'est pas celui que je suis

quand en réunion de 30 personnes quoi que tu dises n'est pas écouté ou compris, que tu causes ou danses le jerk est la même chose

parfois du coup je danses le jerk en réunion, tant qu'à faire autant s'amuser non ?


quand tu comprends que tu es le dernier de ton espèce sur terre




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Pieyre le Mer 29 Mar 2017 - 14:36

Je ne me sens presque jamais seul. C'est sans doute parce que je ne suis pas dépressif et que je ne vis pas tellement dans l'instant.

Pourtant j'ai été seul la plus grande partie de ma vie. Déjà adolescent, dans une famille où j'étais bien et avec le souvenir encore proche de copains de jeu avec qui je m'étais beaucoup dépensé, je me sentais isolé quant à ce que je pouvais exprimer. J'aurais souhaité avoir un ami d'élection comme dans les romans, mais la mélancolie de cette idée me suffisait presque. Par la suite, quand j'ai vécu seul à Paris, j'ai souvent regretté rétrospectivement de n'avoir pu suffisamment éprouver les joies et les peines en compagnie d'autres personnes, avec qui j'aurais eu ces souvenirs en commun. Il y a eu la famille et quelques amis mais, la plus grande part de mes expériences (notamment de pensée) je les ai gardées pour moi, ou je les ai écrites sans que personne ne les lise. Pourtant, depuis que je participe à des forums, tout cela je peux en parler à des quasi-inconnus qui parfois me répondent, ce qui me satisfait assez. Et puis il y a eu quelques relations amoureuses, qui m'ont permis enfin de m'exprimer de façon plus complète, sur tout et sur rien; aussi je les regrette; mais cela devenait parfois aussi un empêchement.

Non, la seule expérience de la solitude, c'est pour moi la souffrance, que je n'ai heureusement pas tellement connue. C'était l'objet de ma première réflexion philosophique dans l'enfance, lorsque je me suis rendu compte que, dans ces moments, personne ne pouvait prendre une part de ce que j'éprouvais, pas même ma mère : là j'étais fixé à mon sort, radicalement seul.

Pieyre

Messages : 20530
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Godzilla le Mer 29 Mar 2017 - 15:36

@Kadjagoogoo : j'ai peut-être été maladroit, je me moquais pas du tout de ce fil : je suis juste moi-même pas tellement lyrique (en ce moment) mais il y a de belles choses écrites ici Smile
Godzilla
Godzilla

Messages : 9121
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 41
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Mer 29 Mar 2017 - 15:42

Zebulon c'est pas sain et t'es fainéant   lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Godzilla le Mer 29 Mar 2017 - 15:46

@Truth : trop fort ! tu viens (au 2eme degré hein ^^) de me rappeler quel chance j'ai de pas avoir une chieuse sur le dos, merci cheers
Godzilla
Godzilla

Messages : 9121
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 41
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Mer 29 Mar 2017 - 16:18

Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par tieutieu le Mer 29 Mar 2017 - 16:25

Tu sais que tu es seul quand tu es fâché avec ton ami imaginaire.
tieutieu
tieutieu

Messages : 943
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 42
Localisation : LA

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Mer 29 Mar 2017 - 23:31

Quand tu monologue sur ZC.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Pat Redwey le Mer 29 Mar 2017 - 23:34

Narkyss fait la cuisine a écrit:Quand tu monologue sur ZC.
Ça arrive assez régulièrement, d'après ce que j'ai vu. Je pense que ce ne sont pas vraiment des monologues, juste des gens qui disent des choses tellement vraies que les autres ne trouvent rien d'autre à ajouter (ou sont trop intimidées pour tenter d'ajouter quelque chose).
Pat Redwey
Pat Redwey

Messages : 85
Date d'inscription : 27/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Kadjagoogoo le Mar 4 Avr 2017 - 23:04

Godzilla a écrit:@Kadjagoogoo : j'ai peut-être été maladroit, je me moquais pas du tout de ce fil : je suis juste moi-même pas tellement lyrique (en ce moment) mais il y a de belles choses écrites ici Smile
Sache que je n'ai absolument pas mal pris ton intervention ; au contraire : je l'ai commentée avec enthousiasme et bienveillance, celle-là même qui irrigue ce fil de discussion, à ma grande joie.Smile

Narkyss-Objectif Lune a écrit:Non là j'avoue, faudrait peut-être un topic Tu sais que la folie s'est emparé de toi quand.. Perplexe
Excellente suggestion ! Je crois que si tu ne t'y colles pas, je risque bien de t'emprunter cette idée pour y déverser tous les indices de ma dinguerie avérée, héhé ! Twisted Evil

Pat Redwey a écrit:
Narkyss fait la cuisine a écrit:Quand tu monologue sur ZC.
Ça arrive assez régulièrement, d'après ce que j'ai vu. Je pense que ce ne sont pas vraiment des monologues, juste des gens qui disent des choses tellement vraies que les autres ne trouvent rien d'autre à ajouter (ou sont trop intimidées pour tenter d'ajouter quelque chose).
Je rejoins Pat pour valoriser ces précieux soliloques (car ils ne sont jamais rédhibitoires ni péjoratifs, en l'occurrence), pour envisager que certains monologues sont, ici, autant de bouteilles lancées à la mer pour faire réagir, pour créer un lien potentiel,

Zebulon252 a écrit:tu sais que t'es seul quand personne n'est là pour critiquer ce que tu es
Personne à par toi-même, qui reste le juge le plus légitime pour se prononcer sur la question, n'est-ce pas. Wink

Zebulon252 a écrit:quand tu es tant transparent au monde que tu ne reconnais plus ton reflet dans un miroir, est ce moi que je vois là ? ce n'est pas celui que je suis
J'ai connu cette sensation vertigineuse une nuit, il y a bien longtemps, qui fut alors si nette et intense que j'ai cru que mon équilibre psychique pourrait vaciller suite à ce moment de vérité. Et je n'avais même pas pris de psychotrope !

Zebulon252 a écrit:quand tu comprends que tu es le dernier de ton espèce sur terre
Ou bien le tout-premier ?...

Pieyre a écrit:Je ne me sens presque jamais seul. C'est sans doute parce que je ne suis pas dépressif et que je ne vis pas tellement dans l'instant. […]

Non, la seule expérience de la solitude, c'est pour moi la souffrance, que je n'ai heureusement pas tellement connue. C'était l'objet de ma première réflexion philosophique dans l'enfance, lorsque je me suis rendu compte que, dans ces moments, personne ne pouvait prendre une part de ce que j'éprouvais, pas même ma mère : là j'étais fixé à mon sort, radicalement seul.
Je te cite partiellement là, mais c'est bien l'entièreté de ton témoignage qui me fait dire que nonobstant ton déni (?), tu sembles évoluer – et depuis toujours – au cœur de ce sentiment et de cet état qui est ici examiné, moqué (sur le mode de l'autodérision), recensé, et dont les stigmates sont courageusement inventoriés. Je ne dis pas cela pour te contredire et te forcer à prendre ta place dans la communauté des solitaires assumés. Non, c'est plus subtil que ça, tu vas voir : ton témoignage, qui prend comme à l'accoutumée le parti de traiter la question soumise avec une nuance distinctive, me permet d'envisager plus précisément encore que la solitude est davantage une sensation qu'un état, un ressenti plutôt qu'un statut. En effet, si dans les faits, tu es techniquement seul – et c'est bien ainsi que je t'imaginais (ce qui t'a toujours rendu sympathique et séduisant à mes yeux – empathie oblige) – tu n'en cultives pas pour autant le sentiment d'être isolé, désolé. Dans Responsabilité et jugement, Hannah Arendt opère ce même distinguo (qui est en fait plus sûrement une distinction, moins ténue et plus valide) : « Dans la solitude, je suis "parmi moi-même", en compagnie de moi-même, et donc deux-en-un, tandis que dans la désolation, je suis en vérité un seul, abandonné de tous les autres. »

Pieyre a écrit:Pourtant j'ai été seul la plus grande partie de ma vie. Déjà adolescent, dans une famille où j'étais bien et avec le souvenir encore proche de copains de jeu avec qui je m'étais beaucoup dépensé, je me sentais isolé quant à ce que je pouvais exprimer. J'aurais souhaité avoir un ami d'élection comme dans les romans, mais la mélancolie de cette idée me suffisait presque. Par la suite, quand j'ai vécu seul à Paris, j'ai souvent regretté rétrospectivement de n'avoir pu suffisamment éprouver les joies et les peines en compagnie d'autres personnes, avec qui j'aurais eu ces souvenirs en commun. Il y a eu la famille et quelques amis mais, la plus grande part de mes expériences (notamment de pensée) je les ai gardées pour moi, ou je les ai écrites sans que personne ne les lise. Pourtant, depuis que je participe à des forums, tout cela je peux en parler à des quasi-inconnus qui parfois me répondent, ce qui me satisfait assez. Et puis il y a eu quelques relations amoureuses, qui m'ont permis enfin de m'exprimer de façon plus complète, sur tout et sur rien; aussi je les regrette; mais cela devenait parfois aussi un empêchement.
Une question, peut-être trop indiscrète, mais elle m'intéresse particulièrement, par rapport à ma propre situation, peut-être analogue : ton discours, affectant (?) la distanciation et évacuant tout pathos, semble émaner d'un individu qui a renoncé à vivre autre chose que ce qui lui paraît désormais dans ses cordes, après avoir identifier ses limites – en termes de relationnel et de capacité à évoluer en société. As-tu effectivement pris, en quelque sorte, ta retraite (anticipée) des relations interpersonnelles IRL, pour privilégier dorénavant des échanges plus confortables et secures, par la truchement de telles agoras – virtuelles et codifiées ?
Si je te pose cette question, c'est parce que je suis moi-même dans ce questionnement, alors que je suis dans une phase de désintégration sociale résolue et plus ou moins méthodique, et que je commence à admettre que cette rupture avec la société et le commerce humain était programmatique au regard de cette nature qui s'est prodigieusement affirmée chez moi, pour le meilleur et pour le pire, ces dernières années. Cet aveu pour que tu ne soupçonnes pas, chez moi, une quelconque condamnation d'une situation que je ne maîtriserais pas. Bien au contraire, tu vois.
Kadjagoogoo
Kadjagoogoo

Messages : 899
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Kadjagoogoo le Ven 7 Avr 2017 - 2:45

– Tu sais que tu es seul quand tu te moques pas mal de recharger la batterie de ton téléphone. Qui pourrait bien t'appeler ? Pas le moindre texto à envoyer, et encore moins de coup de fil à donner. Parler, même, ça t'arrive désormais si peu. Tu écris, à la place.
Deux filles discutent juste à côté de moi, dans le métro. L'une fait remarquer qu'il ne lui reste que 5% d'autonomie sur son portable, et s'en inquiète. L'autre rétorque, amusée : « Arff ! Moi, 5% de charge, ça me fait trois jours, facile ! » Et j'ai instantanément préféré cette fille à sa copine plus conforme à la normale.
Tu sais que tu es seul quand tu ressens des élans affectifs pour des gens au seul motif qu'ils viennent incarner à tes yeux l’anticonformisme et l'indépendance, si rafraîchissants et désirables dans cette société résolument sous perfusion des télécommunications et de leurs corollaires : les réseaux sociaux ; où la plupart panique à l'idée de ne plus être joignable, opérationnel et fonctionnel.

La crainte d'être différent, en rupture ou exclu des réjouissances collectives (les Anglo-Saxons ont un acronyme et une expression consacrés : F.O.M.O., pour Fear Of Missing Out, qui désignent et stigmatisent ceux qui redoutent maladivement de manquer quelque chose qui pourrait avoir lieu en leur absence). Cela vous faire de ces choses...
Tu es chez toi, face à ton four micro-ondes ; tu attends que ta tasse de café chauffe. Et ton regard accroche le dos d'un bouquin de recettes rangé là : Apéros, de Jamie Oliver & Co. Suspect Passablement incrédule, tu l'attrapes et tu l'ouvres, pour lire l'introduction du jeune chef glamour à la coule : « Bienvenue ! J'adore les tapas, les mezzés, tous ces petits plats disposés à table pour que chacun pioche dedans comme il le souhaite. C'est aussi l'occasion de goûter différents morceaux et de tester de nouvelles saveurs. Voilà le repas idéal pour les soirées entre amis, qui permet de se retrouver dans une bonne ambiance. Trinquons »
Et cette célébration liminaire de la convivialité, si insipide, convenue et composée (artificielle), te fait l'effet d'un témoignage documentant une culture exotique, un rituel étranger auquel tu te sens bien incapable de participer. Huh  Neutral
– Tu sais que tu es seul quand tu es saisi par un sentiment d'étrangeté et d'aliénation (perte de sens ; CNRTL : « [Une pers. considérée dans ses rapports avec elle-même] Fait de devenir étranger à soi-même, de perdre l'esprit. P. ext. Altération passagère du jugement, de la maîtrise de soi, égarement. ») face à ta petite collection de livres de cuisine (car tu ne cuisines pas, déjà ! Non désolé ), qui te toise en te signifiant que tu as pu pousser, jadis, le conformisme et l'optimisme (le conforptimisme) sociaux jusqu'à faire ces achats saugrenus et pathétiques, à l'antipode de ta prédilection pour la solitude, tout juste nuancée par des exceptions sur le mode prudent et sélectif du duo.
Kadjagoogoo
Kadjagoogoo

Messages : 899
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Syphzx le Ven 7 Avr 2017 - 3:04

Tu sais que t'es seul, quand tu es seul... Voilà voilà.
Non plus sérieusement tu sais que tu es seul quand ton seul sentiment n'existe que pour toi, quand tu n'a aucune similarité avec un autre, quand ta façon de penser reste seule et profondes, quand même ton point de vu et incompris de tous, quand ton esprit ce vautre et que personne est la pour le secouer à nouveau, quand tu es dépourvu d'émotion et de sentiment quand même la moindre larme ne veut sortir et ne s'y plairait pas...

Être seul ça reste très vague quand même la solitude n'a lieu d'être que si l'on s'y résolu.
Syphzx
Syphzx

Messages : 101
Date d'inscription : 07/04/2017
Age : 27
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Ven 7 Avr 2017 - 10:50

tu sais que t'es seul quand tu te br.. ah non c'est vrai j'essaye de dire moins de conneries Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par I am so sure le Ven 7 Avr 2017 - 19:23

quand tu cries : "tu peux me rapporter du papier toilette ?" et que personne ne te répond ....


Spoiler:
C'est une variante de : tu sais que tu es célibataire ou alors de : tu sais que tu deviens dingue quand...
I am so sure
I am so sure

Messages : 11871
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 48
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Jeu 13 Avr 2017 - 23:30

Oui voilà, tu sais que tu es seule ou que la folie s'est emparé de toi quand tu retrouve une note dans un livre sur les parasites (déjà ça) :

La réalité
Espace-temps ?


scratch

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par soto² le Dim 21 Mai 2017 - 10:52

"Tu" sais que tu est seul(e) quand je me "tu", pour mieux renaître.
soto²
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Nightul le Ven 9 Juin 2017 - 1:58

Tu sais que tu es seul quand tu n'as même plus le courage d'écrire, ayant perdu tout espoir que quelqu'un te lise, encore moins que quelqu'un te réponde. Tu restes là, invisible, te demandant ce qui cloches chez toi, quelle partie de ta folie te cause tant de difficultés, laquelle te vaut cette solitude.
Tu attends, désirant avec une obsession de plus en plus malsaine ce que chacun entends chaque jour de son existence sans même comprendre ce que cela signifie vraiment : tu voudrais savoir que l'on t'aime.
Nightul
Nightul

Messages : 130
Date d'inscription : 29/07/2016
Age : 22
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par SØnDay le Ven 9 Juin 2017 - 2:42

Tu sais que tu es seul quand...



Dernière édition par Un ange déchu le Ven 9 Juin 2017 - 21:09, édité 1 fois

SØnDay

Messages : 334
Date d'inscription : 15/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par soto² le Ven 9 Juin 2017 - 6:28

Quand la boule que tu as dans le plexus solaire t'as tellement irradié que tu ne trouve même plus la force de vouloir communiquer ta détresse. Quand tu en est au stade du cri silencieux. Quand le bucher s'embrase.

un peu de bacon avec vos oeufs ?!:
Bien sur Munch, mais aussi :
Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 G5g4df10

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Images18

Aux innocents aux mains pleines.
soto²
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Ven 9 Juin 2017 - 8:50

I am so sure a écrit:quand tu cries : "tu peux me rapporter du papier toilette ?" et que personne ne te répond ....


Spoiler:
C'est une variante de : tu sais que tu es célibataire ou alors de : tu sais que tu deviens dingue quand...

Voilà exactement ça ! 
Mon rêve car y'a toujours qqun derrière la porte...
Solitude chérie, reviens !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Le Vinaigre Epris le Ven 9 Juin 2017 - 9:32

Tu sais que tu es seul quand tu planes comme l'avion de Pablo.
Le Vinaigre Epris
Le Vinaigre Epris

Messages : 139
Date d'inscription : 30/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Samedi le Ven 9 Juin 2017 - 14:41

Quand tu penses que le péché porte en lui même sa propre punition.

Samedi

Messages : 153
Date d'inscription : 30/04/2016
Localisation : Stase

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Samedi le Ven 9 Juin 2017 - 14:51

Et que la métaphysique est au dessus de tout, est "mère" de tout.

Samedi

Messages : 153
Date d'inscription : 30/04/2016
Localisation : Stase

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Le Vinaigre Epris le Ven 9 Juin 2017 - 14:51

Samedi a écrit:Quand tu penses que le péché porte en lui même sa propre punition.

Effectivement, c'est assez intense comme solitude.
Le Vinaigre Epris
Le Vinaigre Epris

Messages : 139
Date d'inscription : 30/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Jonedo le Dim 11 Juin 2017 - 2:12

Quand tu continues à dialoguer avec le chien sachant que de toute façon, il ne comprend rien
sunny

Jonedo

Messages : 1371
Date d'inscription : 09/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par poupée BB le Jeu 3 Aoû 2017 - 22:11

Quand la veille au soir tu t'es tordu la cheville, mais comme tu avais bien dansé elle ne faisait pas encore mal, et tu monte tes deux étages sans ascenseur, et que le lendemain tu peux à peine poser le pied par terre.
Alors là tu appel un ami qui te dis:
Ben si tu balance la clé je pourrais peut être monter pour t'aider.
Et tu réalise qu'il faut pas qu'il t'arrive quelque chose....
poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Mer 11 Oct 2017 - 17:48

Insipiration


HhaaaAAA !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Lun 16 Oct 2017 - 20:15

Je dis qu'il se passe des chOOses !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Mar 17 Oct 2017 - 22:02

Quand vous vivez un truc fou, de totalement fou ! Imprévu, étonnement, stupéfaction, le corps est une stupéfaction, putain ! en plus je me marre.
Il se passe des choses, ici, ils se passent des choses.
Le théâtre, je voulais dire cette déformation de la voix et du corps, qui se tordent. ahhhh, c'est putain de putain de divin !
Et mon souffle, comment ça se fait que mon souffle à changé ? de grandes inspirations, respirations.
Ahhh je peux rien dire à personne, ici y'a personne et ici c'est tout comme çi. C'est indirect.Mais au moins j'ai l'impression de dire, j'ai besoin de dire, de parler. Alors je parle seule et je me tord seule, et je me marre seule.
Je peux pas, je peux pas, parce que c'est comme une autre réalité. 

Alors soit je deviens vraiment folle, soit, ben soit je sais pas.

Et je me marre encore.

J'ai besoin de le dire, j'ai besoin de le dire. Juste le dire, oui je dis que je m'incarne.

Ou la folie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Mar 17 Oct 2017 - 22:10

Ou alors c'est les deux, une incarnation, mais de la folie.


Perplexe

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Mar 17 Oct 2017 - 22:15

... quand tu cherches dans un vide ton propre reflet.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par fleurdesel le Mar 17 Oct 2017 - 23:33

... tu peux enfin te poser et faire les choses sans être interrompue, comme il te paraît pertinent de les faire
... tu n'as pas peur de la réaction imprévisible et le plus souvent désagréable de l'autre
... tu peux juste être toi, entièrement toi, et pas la partie de toi la plus présentable face à la situation impliquant une ou des autres personnes
... tu peux te coucher à 21h et que tu ne seras pas gêné(e) pour dormir
... tu peux rentrer à 3h et que personne ne guettera inquiet et/ou jaloux
... tu déballes ton coeur et tes tripes , et l'autre s'en retourne et marche dessus sans même y prêter attention
... tu pleures et que ta compagne / ton compagnon continue de jouer sur son téléphone
... tu vis avec quelqu'un et que pendant plusieurs semaines, il n'y a aucun contact physique, aucun mot autre que du pragmatique entre vous

j'avais envie de donner un autre aspect de la solitude, qui pour ma part est quelque chose d'essentiel (et qui manque actuellement) à mon équilibre, mais que je supporte mal quand je voudrais être en relation, surtout quand l'autre est présent (une douce torture alors...).

fleurdesel
fleurdesel

Messages : 948
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 40
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par franckyky le Jeu 19 Oct 2017 - 21:55

Tu sais que tu es pratiquement seul, si tu te dis que si je me fous en l air, le vendredi , il y aura que ton patron qui va s inquiéter le lundi matin. Putain de lucidité
franckyky
franckyky

Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 36
Localisation : Bergerac

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Ven 20 Oct 2017 - 17:34

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Lafont11

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Robur-10

Sac de "traveaux" brodé : Hercule


Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Kimono10

Kimono ou sac de sport brodé : Job



Quand tu es dans un très, très, mais trèèèès grand délire.



Quel orgueil !


Dernière édition par Madame Il le Ven 20 Oct 2017 - 17:37, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Ven 20 Oct 2017 - 17:37

Madame Il a écrit:Quand tu es dans un très, très, mais trèèèès grand délire.
Yes... Je crois que tout le monde se sent seul ici... ^_^'

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par franckyky le Ven 20 Oct 2017 - 20:49

Oui Kuo, surtout quand tu t aperçoit que les gens que tu as souvent aidé par simple gentillesse et soutenu dans les mauvaises passes et que toi même, tu te fais écarter quand, tu ne vas pas bien . Les boules
franckyky
franckyky

Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 36
Localisation : Bergerac

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Beautymist le Ven 20 Oct 2017 - 20:53

qui a dit : "je crois à la volupté de la chair et à l'irrémédiable solitude de l'âme" ?

je ne sais plus, mais en tout cas, je trouve ça bien dit.
Beautymist
Beautymist

Messages : 1512
Date d'inscription : 13/03/2016
Age : 46
Localisation : Ailleurs

http://teatatteredpages.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par franckyky le Ven 20 Oct 2017 - 21:01

Je ne sais pas qui dit ceci, mais la solitude de l âme, me poursuit de plus en plus,et me fait penser qu'elle sera très longue et jamais je ne pourrais être réellement heureux.
Mon âme soeur est vraiment introuvable.
franckyky
franckyky

Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 36
Localisation : Bergerac

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Sam 21 Oct 2017 - 20:31

.


Dernière édition par Kuo le Sam 4 Nov 2017 - 2:35, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Fulgrim le Sam 21 Oct 2017 - 21:31

-Tu sais que tu est seul quand tu ne trouves personne avec qui partager ce que tu vis, tu regarde ton répertoire, aucun nom ne te fais envie. Tu connais des gens, qui peut-être, serraient ravi de passer du temps avec toi mais tu n'ose pas les déranger. Pire, l'idée du refus te met tellement mal, que tu ne prends même pas le risque.
-Tu sais que tu est seul quand ceux qui t'entoure ne peuvent plus rien pour toi.

Fulgrim

Messages : 363
Date d'inscription : 03/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Chuna le Sam 21 Oct 2017 - 21:51

Ma meilleure amie parle de "médicamour"...
Le fait d'être avec quelqu'un, ça règle bien des choses, mais ça ne devrait pas.


Oui, l'amour ne devrait être que la cerise sur le gâteau.
Tu as besoin d'évoluer et te guérir, c'est pas le couple qui le fait, mais l'amour de l'autre est le soutien qui permet de rendre les choses plus faciles.

Je me sens seule également, même si je suis entourée. Il n'y a que la présence d'un chéri avec lequel je me sens bien qui me permet de calmer la solitude.
Donc, je me sens seule.
Alors je m'occupe comme je peux.
Le pire jour de la semaine est le samedi soir. Va savoir pourquoi...
Chuna
Chuna

Messages : 13669
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par apprenti surdoué le Sam 21 Oct 2017 - 23:26

Kuo a écrit:J'ai mis le mot 'seul' entre guillemets car c'est souvent une illusion.
Nous sommes bien plus entourés et soutenus qu'on pourrait l'imaginer...

C'est beau ce que t'écrit Kuo Crying or Very sad

Ce sentiment de solitude, même si parfois bien toléré le temps passant, est souvent lié à un manque d'amour de soi, en tout cas me concernant. j'ai beaucoup de mal a accepter que l'on m'apprécie. Étant également d'une sensibilité exacerbée au rejet, je comprends à force d'introspection, que ma "marge de manoeuvre" relationnelle n'est pas très grande. Je ressens pourtant souvent beaucoup de sollicitude et de bienveillance à mon égard.
apprenti surdoué
apprenti surdoué

Messages : 178
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Chuna le Sam 21 Oct 2017 - 23:34

Spoiler:
Tu sais que tu es seul quand tu peux péter dans ton lit ou sous la douche sans te poser de question ni te retenir...
Chuna
Chuna

Messages : 13669
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Invité le Lun 23 Oct 2017 - 0:39

chuna56 a écrit:
Spoiler:
Tu sais que tu es seul quand tu peux péter dans ton lit ou sous la douche sans te poser de question ni te retenir...

Face à l'océan,je mediterai à propos de cette citation si poétique,merci pour cette clairvoyance Mademoiselle. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par Fab. Fabrice le Lun 23 Oct 2017 - 0:49

Tu sais que tu es seul(e) quand...
quand tu ne sais pas que c'est toi qui l'a choisi
Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 50
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Tu sais que tu es seul(e) quand... - Page 2 Empty Re: Tu sais que tu es seul(e) quand...

Message par noixdecajou le Lun 23 Oct 2017 - 3:59

Quand tu bois 15 bières en une journée et que tu la passes sur internet, et que tu t'inscris sur un forum, no offense

Des bises
noixdecajou
noixdecajou

Messages : 91
Date d'inscription : 22/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum