Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Page 5 sur 43 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 24 ... 43  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Pola le Mar 7 Fév 2017 - 10:32

"Amalgame toi même !"

Ça c'est une insulte sortie de sous les fagots Smile

Pola
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4884
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Fata Morgana le Mar 7 Fév 2017 - 10:37

est celle de ne pas faire d'amalgame !

Oui, et bien je préfère doser à la louche, parce que ces généreux scrupules m'ont foutu dans la merde sans aider personne en retour.
Le seul résultat c'est que les cons étaient contents d'être bêtes et méchants et qu'à l'autre bout j'étais complêtement démonté. Le bénéfice de la chose m'echappe.

Je précise quand même que je vis avec la même femme depuis les années soixante dix et qu'elle n'est pas surdouée. Mais au-delà de ça, je ne m'aventure pas, prudence oblige.

Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19918
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 60
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mar 7 Fév 2017 - 10:44

Je chip fata et beauty

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Pola le Mar 7 Fév 2017 - 10:48

"Allez chérie, prends tes amalgames je t'amène en virée"

Pola
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4884
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Fata Morgana le Mar 7 Fév 2017 - 10:51

A un moment donné, un type ultra violent a décidé de s'en prendre à moi sur internet. C'était une bande de black blocks à lui tout seul.
Je ne pouvais pas faire un pas sans que ce crétin m'allume. Finalement son service de blogging ayant reçu des plaintes il a été obligé de se calmer, sans omettre toutefois de revenir me relancer régulièrement pour ne pas que j'oublie l'épée de damoclès qu'il m'avait posé au-dessus de la tête. Les années passent et je communique alors avec une pin(e) up qui a un joli petit coup de plume, sans plus. On papote ect. Elle envisage de se mettre sur facebook. Bien avant Snowden, je lui fait remarquer que cette plateforme est un pot de miel rêvé pour l'espionnage. Moi je dis ça pour elle. Mais elle le prend mal ("cé ma liberté tu woi") et va chercher l'autre monstre pour qu'il recommence à me pourrir.

Et bien je lui souhaite que tout facebook est recouvert de ses photos à poil à cette conasse. Merde à la fin !

Je suis un HQI libre. Avant de me faire le devoir d'embrasser sur la bouche le premier venu, je m'autorise à le passer au scanner.
J'ai pas envie d'être copain avec tout le monde. J'ai pas envie de voir mes envolées rabattues plus bas que terre par des rase-motte dévorés par la bêtise et l'amertume. J'ai pas envie de jeter mes perles aux pourceaux.

C'est de ma part un choix éclairé:
J'ai eu les couilles de parler de ma foi. Les retours de connerie et d'ignorance n'ont pas tardés. Des ongulés bavants et frappés par la pelade en ont déduit que ça leur donnait le droit de balancer leurs chiasses de partout, qu'ils étaient ces triple crétins en droit de chier de partout en grognant comme des verrats en rut. L'extrême bêtise et l'ignorance conquérante se sont donnés le mot. Ils ont fait assaut de saloperies et de crachats. la plus belle parole qui soit libère la vilénie des imbéciles. C'est cathartique. Dès qu'il y a de la beauté quelque part, des singes puants se croient autorisés à chier sur ce qui les dépasse. C'est à dire sur tout.
Ils se sont mis à se renifler le cul entre eux à grands coups de groins. La beauté libère chez eux leurs coliques. C'est un réflexe: tu dis Dieu, ils chient. Reflexe conditionné. Ils frottent leurs glandes malodorantes sur tout ce qu'ils ne peuvent pas comprendre, c'est à dire sur tout. Ils sont cons à un point que tu te dis que finalement, une bonne grosse peste de temps en temps, ça a vraiment du bon.
C'est de ma part un choix éclairé. Une exigence. Ne pas frayer avec ces gorets, c'est d'abord un respect envers soi-même et envers ce que je respecte.


Dernière édition par Fata Morgana le Mar 7 Fév 2017 - 12:41, édité 6 fois

Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19918
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 60
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mar 7 Fév 2017 - 11:02

Je suis bien d'accord, c'est pour ça que la nature nous a donné des poings et une gueule pour les recevoir, faut quand même avouer qu'elle est bien faite ! Dent pétée

PS : Souvent faut pas croire tout ce que l'on vous dit, même si ça vient de soi ! Wink

Re-PS : Quitte à faire la part des choses, autant se donner la plus grosse !
avatar
Suce ces p'tits Bleus !
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 10061
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Fata Morgana le Mar 7 Fév 2017 - 11:13

Non mais jamais la connerie te rend ronchon ?

Par exemple là, si je te dis: " Je t'ai connu plus drôle" ça te fait rien ? Wink

Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19918
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 60
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Fata Morgana le Mar 7 Fév 2017 - 11:24

Dans la théorie, sur le papier, il n'y a pas de HQI, ou de THQI, ou de surdoués. On est tous frêres, on se fout des grandes tapes dans le dos, on se tire sur la quequette et tout et tout.
Puis vient la pratique. L'obligation consternante de devoir supporter les inepties rabachées "vues à la télé", les crises de nerf hors de propos, les digressions stériles, et les injures en réponse à une marque d'amitié.

Il y a des cochons dans le salon. On a deux choix, soit leur ouvrir la porte de la chambre, soit les foutre dehors à coups de pompes sous la queue. Librement, j'ai choisi la deuxième option. Vous verrez, vous me remercierez !

Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19918
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 60
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Pieyre le Mar 7 Fév 2017 - 11:26

Bah, on peut toujours les pousser tranquillement dans le jardin, si l'on en a un, ou dans la cour, voire même dans la cave...

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18712
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Switch71 le Mar 7 Fév 2017 - 11:29

Fata Morgana a écrit:les crises de nerf hors de propos,
Gêné

Switch71
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2824
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par chuna56 le Mar 7 Fév 2017 - 11:59

Le lithium à des vertus intéressantes et permet un discours très imagé lol
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6018
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Fata Morgana le Mar 7 Fév 2017 - 12:01

Non. Il est fort, mais apparemment moins que moi. Je suis une terreur ! Embarassed

Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19918
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 60
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mar 7 Fév 2017 - 12:22

chuna56 a écrit:Nr6, j'ai compris que tu n'avais pas passé le test. Ai-je bien compris ? Pourquoi donc ? Comment es tu sur de ton niveau ?
Une chose m'interpelle : le lien savoir/intelligence.

J'ai repensé à un truc.

Je ne m'étais jamais posé la question d'un niveau potentiel. Mon principe de base était de gagner, quand je le pouvais, je n'était préoccupé que par le but, l'intelligence éventuelle n'était qu'un des paramètres.
Quel que soit l'image fixe à un moment précis qu'en aura donné un test, ça ne changera rien à l'avantage que pourra me fournir mon intelligence quand j'en aurais besoin. J'en perçois les avantages mais j'en perçois tout le temps les limites, j'ai toujours l'impression de ne pas en avoir assez.

A force de lire, ici et ailleurs, j'ai fini par admettre que le cerveau était bien un organe, avec un mode de fonctionnement. On peut retrouver chez tout le monde ce fonctionnement, et à toutes les époques.
D'accepter ça m'a ouvert un grand nombre de portes. Quand tu réalises qu'un type du XVII° siècle utilisait le même organe que toi pour écrire ses livres, on ne lit plus tout à fait pareil.
Tout parait plus simple, parce que tout obéit partout aux mêmes schémas. Les particularités individuelles ne sont que des nuances.

Le lien savoir/intelligence ? Sans culture, sans savoir, sans schéma en tête, tu fais des liens entre rien et rien, entre du pauvre et de l'approximatif. On est capable de faire des associations étonnantes, encore faut-il avoir de quoi associer.

Donner son point de vue c'est indiquer la première association qui nous passe à l'esprit, c'est dire ce qui existe déjà dans notre tête.

Réfléchir c'est torturer l'existant, l'interroger. Partir d'un nouveau fait pour voir en quoi il modifie ce qui existe déjà. Les associations en place sont-elles contredites ? Faut-il en créer d'autres ?

Je trouve la plupart des échanges pénibles. Quand je tente de proposer une idée, je sais bien que la plupart des réponses vont ressembler à un ultimatum : et pourquoi, si ce que tu dis est vrai, cela n'entre pas dans le cadre de mes associations déjà faites ?
C'est très rare que ce soit l'inverse.
Un fait nouveau, une idée nouvelle, comment puis-je en tirer profit, enrichir mes associations ?

On passe beaucoup de temps à stabiliser nos acquis existants. C'est un gros effort que de chercher à y introduire un élément nouveau, il faut adapter ce qui existe pour rebâtir une nouvelle cohérence. C'est pourquoi la majorité des débats ici consistent à la défense de ce que les gens ont déjà dans la tête.

Moi je suis resté dans le schéma que je n'en ai jamais assez, je suis un boulimique. Je ne cherche pas à savoir quel est mon niveau d'intelligence, je cherche à faire rentrer un maximum de trucs, pour améliorer mes associations, mes liens existants.
Les liens eux-mêmes sont des infos majeures.

Ce qui fait que quand je vous lis, je suis très attentif aux liens que vous faites, aux associations que vous faites automatiquement sans le savoir. Ils sont limités par vos connaissances, mais aussi limités par les liens automatiques, ceux que l'on ne pense jamais à questionner.
Les liens que toi @Chuna tu as établi dans le domaine équestre ont un avantage considérable. Ils permettent de faire des analogies avec l'humain, dépouillés qu'ils sont des idéologies sociales et politiques qui embarrassent la réflexion sur l'humain.

D'un coté je vois ta capacité à bien observer les réactions spécifiques des étalons, tu as tout sous la main, tu as le schéma complet pour établir des analogies avec l'humain. Et non, tu butes complètement à chaque fois. Quelque chose t'interdit de le faire, tout un paquet d'automatisme déjà en place, et je t'ai vu récemment encore posé ton éternelle et inutile question des différences entre homme et femme.
Donc, ce que je retiens de ton esprit c'est que des schémas pré-cablés t'interdisent d'établir des analogies entre cheval et humain, c'est le trait le plus caractéristique. Tu as tous les outils pour la faire, c'est super simple, MAIS, tu te refuses à le faire. Je respecte. Donc j'ai arrêté de te fournir des arguments.

Et nous sommes tous comme ça.

Alors, avec mon Pasteur et son fils, ce que je trouvais absolument remarquable, certes il y avait une grande culture, certes aussi une habitude du discours, mais c'était cette capacité à se libérer des automatismes. Chaque pensée était examinée sans a priori, chaque pensée était considérée comme existante, produit par un cerveau, accouchée par un système de pensée. Donc chaque pensée n'est pas bonne ou mauvaise en soi, elle existe.

C'est ce que je sous-entendais en plaisantant d'une bouze que j'aurais pu leur balancer et qu'ils auraient réussi à utiliser. Disons qu'eux avaient la culture pour la relier à un discours sur le péché, la connaissance. Mais l'énorme différence par rapport à ici, c'est que ma bouze aurait été pris comme un point de départ.

@Chuna, il t'arrive parfois de me dire que tu ne comprends pas ce que je dis. Et souvent tu me demandes de remplir le gap entre ce que j'écris et ce que tu es capable de comprendre. Et je m'y refuse. C'est à toi de faire le boulot. Ma pensée est ce qu'elle est. SI elle n'a pas sa place parmi les associations que tu as déjà mis en place, où est le problème ? Passe ton chemin, tant pis. Je ne modifierais pas mes pensées jusqu'à ce qu'elles deviennent compatibles avec tes automatismes.

Je ne me pose jamais la question en terme de potentiel de QI. Je regarde ce qui m'est accessible, je regarde ce qui me donne la réponse à des questions en cours, j'évalue si un effort vaut la peine.

S'il te faut tailler dans tes associations en place pour libérer de l'espace pour ce que j'écris, c'est à toi de voir si tu estimes que ça en vaut la peine, je n'en suis pas du tout certain, tu as peut-être intérêt à garder tes schémas existants.

Parce que sinon ça aboutit à quelque chose que je ressens comme légèrement pénible (je survis, no soucy).
Quand j'essaye d'évoquer cette sensation étonnante, deux grands esprits cultivés qui tissent devant moi des associations, capables de les modifier phrase après phrase, c'est un spectacle de toute beauté. A mes yeux c'est ça le top, faire fi de ses associations en place, s'en libérer, pour s'approprier, établir des liens, modifier la trajectoire de sa pensée en permanence, rebondir.

Le légèrement pénible c'est ça : la dénégation. Oui, OK, c'était chô mais peut-être te donnaient-ils cette impression en raison des textes religieux qui te sont inconnus ? Ton esprit se ferme à ce que je viens d'écrire. Tu vas chercher dans tes associations déjà en place une explication alternative à la mienne. Au lieu de tenter de saisir le sens. Ce qui est un gros effort. Et cet effort n'est pas toujours intéressant à produire, il n'en vaut pas forcément la peine.

Je trouve que c'est un grand enrichissement de comprendre que beaucoup de choses nous échappent. Avec ces deux gugusses c'était très facile de le comprendre.
En retour ça donne de la valeur à mon petit trésor interne, j'y tiens encore plus. Je n'ai pas accès à tout, loin de là, donc je le chérie d'autant plus, parce que avec ça que je me débrouille comme je peux, tout simplement parce que je n'en ai pas d'autre, rare donc précieux.

Je trouve que c'est un bon moyen de chérir ce dont on dispose. Face à tout ce qui m'échappera toujours, ce qui est à ma portée devient d'autant plus précieux. Car je sais à quel point il est fantastique d'avoir accès à quelque chose, quand je vois l'océan de tout ce qui m'est inaccessible.
C'est la pirouette que j'ai utilisé en parlant de mon ego meurtri que je consolais avec ma grosse moto. C'est peut-être pas grand-chose, mais ça c'est à moi.
Vraiment, quand tu as la chance de fréquenter ce genre de gusses, ce que tu as, ce que tu es, deviennent d'autant plus précieux.

Et il y a plein de choses qui nous échappent. Je crois qu'il vaut mieux faire avec, parce qu'on n'a pas le choix.
Le seul truc qui m'est vraiment pénible, c'est la réaction qui veut que lorsque quelque chose nous échappe on cherche en premier lieu à en nier l'existence.
avatar
Numero6
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6843
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par izo le Mar 7 Fév 2017 - 12:38

Merci N6 pour cette contribution intéressante. Elle est car elle surpasse, dépasse cette notion de Qi pour le focaliser sur le potentiel, c'est - dire tout le champ exploratoire qui s'offre à nous et que nous pouvons expérimenter à notre guise si on veut bien admettre se tromper, c'est-à-dire faire des erreurs mais aussi invalider des croyances, opinions et savoirs que nous cultivons précieusement. Se détacher d'eux, c'est gagner en liberté et les torturer c'est les pousser au delà du langage pour les tester et voir leur solidité.
ça résonne en moi parce que je me dis que cette attitude en vaut la peine. Après on peut s'inventer des excuses pour ne pas y arriver (ce fameux décalage ressenti, cette incompréhension environnante), mais à la rigueur on peut s'en foutre car s'est une affaire personnelle et intime voire esthétique, c'est une chirurgie esthétique en fin de compte.
avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1591
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par chuna56 le Mar 7 Fév 2017 - 13:05

Merci, c'est très clair et très intéressant. Du coup me concernant, je me pause la question de savoir si ce qui m'empêche est mon processeur ou si Y'a autre chose (interdiction de penser)
A discuter avec moi même mais pas en ce moment ^^

En attendant je me nourris de vous tous, et je vous en remercie Smile
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6018
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mar 7 Fév 2017 - 13:17

@Chuna, c'est très simple, il n'est pas du tout certain qu'on soit gagnant à vouloir entrer sur certains territoires. Savoir qu'ils existent c'est déjà très bien. Ne pas y avoir accès n'est pas le signe d'une insuffisance, seulement d'une différence.
avatar
Numero6
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6843
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mar 7 Fév 2017 - 13:18

Pour vous dire à quel point je suis con, quand je pense aux nombres de fois où je gueule pour obtenir le silence qui m'est cher, et je continue, il va falloir que ça change, c'est ce que vous m'avez fait comprendre aujourd’hui, merci à tous ! Courbette
avatar
Suce ces p'tits Bleus !
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 10061
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Pola le Mar 7 Fév 2017 - 13:19

Pas mal cette histoire de processeur ou professeur que l'on apprend à manier avec bienveillance Smile

Pola
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4884
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Pola le Mar 7 Fév 2017 - 13:22

Je me demande souvent pourquoi j'écris certaines choses et puis finalement je constate toujours que ce que j'écris m'est essentiel

Pola
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4884
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mar 7 Fév 2017 - 13:31

À y est, je me suis acheté un pistolet avec un silencieux, y a pas à dire, ça fait du bien de faire travailler son cerveau, de changer ses opinions, moi qui était contre les armes à feux et tuer son prochain, je me mettais une pression énorme avec mes principes, merci, je me sens mieux, plus léger !
avatar
Suce ces p'tits Bleus !
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 10061
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Pola le Mar 7 Fév 2017 - 13:36

Pas question de changer mes opinions ! Se sont elles qui doivent s'adapter

Pola
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4884
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Fata Morgana le Mar 7 Fév 2017 - 13:56

Je ne sais même pas si on apprend quelque chose dans sa vie. Parfois je me dis que tout était là depuis toujours. Comme les objets entreposés dans une pièce noire qui apparraissent dès qu'on allume.
Tout ce que l'on croit apprendre n'est en fait qu'une série de confirmations, comme autant de spots soudain éclairés dans les recoins sombres.
Il s'agit de développer ce qui n'est qu'à l'état latent, la culture ne servant qu'à diriger les rayons sur tel ou tel point.

Il y a des gens qui ont le don de tout éclairer, ils jettent le bon rayon sur la bonne zone d'ombre. Ce n'est pas le rayon qui crée l'objet, l'objet préexistait.

La conscience précède la réflexion, mais la conscience est toujours conscience de quelque chose. Par la suite, cette conscience a besoin de l'esprit pour pouvoir devenir formulée et s'incarner. Mais pour les grandes lignes, tout était déjà là.
Certains ont pour pièce un débarras, d'autres un musée. C'est un donné sur lequel on ne peut pas agir. Mais chacun doit travailler à faire remonter au conscient tout le contenu de son espace. Alors et alors seulement la pièce sera pleinement lumineuse.

J'ai appris à chaque apprentissage qui je suis. "Sous l'abîme l'abîme continue" (jean claude renard)

Il s'agit d'un déploiement, d'une éclosion progressive. Il s'agit de bien choisir les lampes que l'on va utiliser: il y a des lumières sans chaleur.

Par contre, il y a une chose à laquelle je ne m'étais jamais attendu et qui me sidère encore, c'est la cruauté. Rien qu'à cause de ça je ne suis pas en mesure de "m'intégrer". Tant que ce problème ne sera pas résolu, je ne pourrais pas m'atteler à un autre travail.

Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19918
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 60
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par izo le Mar 7 Fév 2017 - 14:01

on vit pour se la raconter tous les jours.
Quand les mots qui nous inventent viennent à nous manquer c'est l'angoisse comme celle de la page blanche. Et les mots se transforment alors en maux. Chouette ils relancent pour le coup la machine à mots et on ressuscite !
avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1591
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Fata Morgana le Mar 7 Fév 2017 - 14:26

Et les mots se transforment alors en maux
Ah ben celle-là elle a jamais été faite ! Bravo ! Wink

Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19918
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 60
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par izo le Mar 7 Fév 2017 - 14:33

j'adore contribuer au bien être d'autrui.
avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1591
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 43 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 24 ... 43  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum