Comment savoir si on en est sans test...

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Hakaan le Lun 6 Fév 2017 - 1:34

tu sais que tu as un haut potentiel quand tu lis les posts de ceux que tu as mis en ignoré

Hakaan
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 567
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 33
Localisation : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Badak le Lun 6 Fév 2017 - 2:00

marieba a écrit:
J'ai la quarantaine,mon enfance à été très solitaire,pas d'amis (c'est vrai que je ne faisais pas trop d'efforts pour aller vers les autres),je n'étais bien que seule dans ma chambre.Je faisais régulierement des crises d'angoisse.

Mon adolescence à été dans la même veine,on me trouvait bizarre(même les profs),la seule personne qui s'est questionnée à mon sujet à cette époque,c'est un jeune professeur de gym sympa,qui  me demandait souvent pourquoi j'étais si mystérieuse et différente.
je séchais les  cours pour aller lire dans la forêt,là j'étais vraiment bien...

Alors que toutes les autres filles s'intéressaient aux fringues et aux fêtes,moi j'ai commencé à me passionner pour l'ésotérisme,j'étais aussi obsédée par la vie après la mort,lisant tous les livres que je trouvais sur le sujet.J'étais bien évidemment encore plus angoissée après.
......
Moi maintenant,
toujours les mêmes angoisses,le même manque d'assurance...l'impression de toujours devoir m'excuser pour tout,tout le temps.
Parfois,me vient à l'idée que je ne mérite rien,d'être une m.....    

salut.  Comme "tout le monde ici" te dit, tu n'es certainement pas la seule (sur ce forum en particulier ) à te sentir anxieuse / parfois déprimée/ différente de la normale / timide.    

Par exemple, le 3/4 de ce que tu dis de toi s'applique aussi à moi. (sauf la question de la vie après la mort, mais bof. ) Aller lire et rêvasser dans un coin d'un parc pour éviter les gens de mon age, ça a été toujours ma spécialité.   Et moi aussi je me sens comme une vraie merde de temps en temps, et je préfère m'évader dans l'abstraction pour éviter le réel concret...   On a chacun nos trucs plus ou moins inadaptés...

Et moi non plus je ne suis pas testé. Suis-je un "vrai" ou non ? Ce que je sais dans tous les cas, est que la moitié des gens ici ne sont pas "testés", mais que tous partagent certaines caractéristiques mentales dans un sens large et flou... et qu'on peut discuter avec des gens qui peuvent aussi partager tes intérêts. Et en même temps, il y en a toujours beaucoup qui ne partageront ni tes intérêts ni tes valeurs.... comme partout...

marieba a écrit:Pourquoi c'est si important pour moi d'être reconnue en tant que zèbre?J'ai déjà essayé de le faire comprendre.
Cela pourrait enfin mettre un mot sur  mes maux,sinon c'est que je suis une folle,et ça cela serait quand-même plus dur à avaler.

Je le répète encore une fois que çela ne m'est venu à l'esprit qu'après  soupçons de zebritude chez mon fils,qui a certaines de mes caractéristiques(heureusement d'une façon moins marquée),couplée à une intelligence trés vive.

Mes seules passions sont la lecture et mon enfant,qui est lui la seule grande réussite de ma vie,même si notre relation est très conflictuelle,il m'à dit devant sa psychologue qu'il en avait marre que je baisse sans cesse les bras...d'Où cette idée lui est venue,il n'à que 8 ans.Peut-être que dans sa tête,c'est plus complexe qu'on ne le pense.
Que ton enfant t' "accuse" de quoi que ce soit, c'est son sentiment, mais (plus facile à dire qu'à faire), ça ne signifie pas que ce soit nécessairement le reflet de ce qu'à doit signifier pour toi.    Je pense bien que tous les enfants intelligents "manipulent" ou "testent" un peu leurs parents... certains plus jeunes que d'autres.  De toute façon la psy, elle doit être habituée, mais toi est-ce que tu as pu voir la psy pour toi, et pas que pour ton fils ? Si ce que tu ressens dans ton rôle de parent est trop lourd, peut-être que ça peut aider de lui en parler (ou à un autre spécialiste, si ce n'est pas trop cher).  

(Je dis ça, mais personnelleemnt j'ai presque ton age et me sentirais pas très capable d'avoir un enfant, alors je te souhaite beaucoup de courage, il paraît qu'on s'en sort toujours. )

Pour le QI:    On comprend que d'avoir une mesure objective de ton intelligence est supposée fournir une explication objective pour le fait d'avoir été socialement différent(e) ou angoissé(e), mais est-ce qu'avoir une mesure relative subjective de cette intelligence ne devrait pas suffire à remplir ce rôle ?
Or tu as déjà dite que tu étais d'une intelligence plus vive que celles des gens.  Et tu as déjà dire que tu étais différente... voilà on a déjà les éléments important de l'explication... le reste est de vouloir valider ce que tu sais déjà en allant chercher la vérité dans un NOMBRE....  comme si ta vie se réduisait à un NOMBRE...

Rappelle toi surtout que QI = 130 comme seuil de surdouance, est objectif, mais choisi de manière purement technique pour correspondre aux 2 écart-types supérieure d'une échelle (le QI) qui a aussi des limites intrinséques....   Est-ce que de parler en ces termes à une signification concrète pour expliquer ou fonder notre valeur personnelle ?   L'objectivation de l'intelligence par le QI n'est pas censée servir à ça au départ....  

Le QI comme échelle est échantilonné sur la population moyenne... il est probable que la sous-population formant l'ensemble des gens qu'on a fréquenté à l'école ou au travail ne soit pas toujours représentatif...et donc il est possible que tu sois malgré tout 2 écart-type au dessus d'eux, même en rapport avec ces foutue échelle qu'elle le QI.  
Bref...  à une question cherchant à donner à notre vie et à notre différence, ou a nos problèmes, ce n'est peut-être pas l'idéal de commencer par réifier une échelle comme le QI comme si on devait la croire sur parole tandis que la vérité  qu'on cherche en est une d'interprétation.
avatar
Badak
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1062
Date d'inscription : 02/12/2011
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Kolyma le Lun 6 Fév 2017 - 2:26

Nan mais tu nous as lu, franchement ?

marieba a écrit:J'imagine quand même que votre point commun a tous est un intellect largement supérieur ,sinon on ne parlerait pas de "surdouance".
Si, si, on en parle malgré tout.

et quand je serais sûre de ne pas être des votres,je quitterais ZC sur la pointe des pieds,je n'y aurais plus aucun intérêt...
Ça, c'est pour le cas où tu serais surdouée, sinon tu peux rester t'amuser avec les cancres Wink

Kolyma
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 971
Date d'inscription : 28/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par ISIS75 le Lun 6 Fév 2017 - 11:09

Caroline Goldman n'a pas étudié les surdoués qui s'en sortent bien (1/3 des surdoués paraît-il).
Les Aspergers ne savent pas toujours qu'ils le sont (surtout les hommes)...
Je ne commente que ce que j'ai lu.
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2505
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Invité le Lun 6 Fév 2017 - 11:20

@Badak
Je te remercie pour ta réponse très détaillée.
Je suis OK avec tout ce que tu écris,il y a pourtant une chose que tu as mal interprété (ou mal lu).Je suis vraiment très loin de penser que mon intelligence est plus vive que celles des autres personnes,bien au contraire,c'est justementour ça que j'ai des doutes... @ Question
À bientôt.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par -Benoit- le Lun 6 Fév 2017 - 13:00

En fait, la vie de zèbre est plus simple que ça encore ...

On se sent différent, on a un passé parfois difficile, ou peu enviable.
Pour ma part, j'avais même tendance à me considérer comme une victime. Je ne savais pas d'où venait mon mal-être, alors je cherchais des prétextes comme la perte d'un proche ou je ne sais pas quelle excuse.
C'est une étape que beaucoup d'entre nous avons du mal à franchir. Désormais, c'est terminé, j'ai changé.

Le fait est, qu'on a probablement une mauvaise image de nous même. On aurait du mal à attendre quoi que ce soit de la part des autres, mais en vérité, on attend beaucoup, on veut être accepté . Leur "amour" envers nous ne fait que masquer le manque d'amour que nous portons envers nous mêmes .
Bien entendu, tout ça est tellement inconscient ...

Du coup, à quoi sert le test de QI : comme on est incapable de savoir qui on est, incapable de s'aimer soi même, incapable de s'accorder de la valeur, incapable de se comprendre et de se valider . Comme on est juste incapable de se regarder en face, on va attendre des autres qu'ils le fassent à notre place : du coup, on va se cacher derrière un test de QI, qui nous validera , comme étant zèbre, ou pas.
Après le passage du test, cette validation est bénéfique si on a envie de creuser : En étant "validé" , on peut enfin se dire " tiens, je ne suis pas fou / folle" .

Et c'est cette supposition, cette voix intérieure (qui dis "tu vois, t'es intelligent, t'avais raison" ) c'est cette voix qui nous autorise enfin a nous regarder dans une glace.
Et à partir de là, on peut mieux se comprendre, mieux s'accepter, et travailler sur qui on est vraiment.

Alors du coup, le test de QI, moi j'ai bien envie de le passer pour avoir une idée de l'intelligence que j'ai
-ça m'aideras à me la péter, et à me sentir fier
-ça m'aidera à mieux cerner certaines capacités insoupçonnées.
Pour le reste, j'en ai pas eu besoin.
Quand j'étais petit, j'avais passé le test, mais je l'ai pas compris. Je voulais (inconsciemment) être accepté par les autres, quitte à oublier (inconsciemment) le résultat du test.
Du coup, j'ai passé toute ma vie à me demander pourquoi j'étais différent des autres, alors que j'avais la réponse sous le nez : j'appartiens à un stéréotype de personne cliniquement reconnu : les zèbres !

Mais pourquoi donc avons-nous besoin de passer un test ?
Si nous ne sommes pas des zèbres, ça ne change strictement rien.
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 896
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 25
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par ISIS75 le Lun 6 Fév 2017 - 16:13

avec le test, tu as une explication de la psychologue, ça coûte 30 euros en général (l'explication). 30 euros que je n'ai pas payés car à l'époque je pensais que cela ne servait à rien, surtout qu'il y avait quasi 30% du test que j'avais occulté (auquel je n'avais pas répondu), le psychiatre m'ayant dit (pour pas que je stresse) que ce n'était qu'un test pour le TDAH (mes tests ont duré plus longtemps qu'un simple test de QI car effectivement, ils incluaient aussi des tests d'attention).
Pas très envie de refaire toutes les démarches pour le repasser, ceci dit, je serai ptêtre amenée à repasser des tests régulièrement.
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2505
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Kleopasse le Lun 6 Fév 2017 - 16:20

Le test de QI n'est pas fait à la base pour détecter les surdoués, mais pour repérer d'éventuelles déficiences/difficultés d'apprentissage.
Pour les enfants eventuellement, pour confirmer une avance cognitive dans le but d'adapter l'enseignement ou justifier un saut de classe.
ISIS : l'explication est obligatoire, je ne comprends même pas que l'on t'ai demandé de la payer en supplément. Si on m'avait laissé comme ça devant mes résultats sans explications, cela ne m'aurait strictement rien apporté.
Exigez les comptes rendus. Sinon autant faire un test de QI sur internet ou chez Mensa.

Kleopasse
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 156
Date d'inscription : 10/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par ISIS75 le Lun 6 Fév 2017 - 16:43

du coup, le psychiatre (spécialisé tdah et surdouance) est resté dubitatif. Il en croyait pas en les tests fait ailleurs que dans un cabinet, pourtant, j'obtiens à chaque fois le même résultat à 2 points près... (net, livre...)
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2505
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Invité le Lun 6 Fév 2017 - 18:18

@doc-pisto-colle

Salut,
Parfois j'ai envie de passer ce test une bonne fois pour toute. queen
Si il s'avère positif j'aurais le regret de ne pas l'avoir fait plus tôt,maintenant ,je ne vois plus chambouler ma vie,c'est un peu tard.
Si il est négatif,je serais capable de mettre le résultat en doute,du style...c'est à cause du stress...la psy est nulle...je suis tombée sur des mauvaises questions etc... affraid

Dans tous les cas,je trouverais les moyens de cogiter.
Mais j'y réfléchit quand-même.

En parlant de test ,je me suis souvent amusée à en faire sur internet,des résultats pas fameux, une fois j'ai 135 de qi,la fois d'après seulement 56, avec souvent une moyenne autour de 100. scratch


Le verbal ,ça peu aller,mais le pire ce sont les matrices de Raven(je crois que c'est comme cela que ça s'appelle),ces trucs là ont l'air méchamment redoutables.
Je ne m'imagine pas non plus les exercices chronomètrés,dans le stress je ne peux plus réfléchir,je fais une sorte de bloquage.
Les problèmes de math,pas même la peine d'y penser,je suis dyscalculique.

Je ne sais pas si dans mon cas,cela serait judicieux de faire ce test. study

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Weirdo le Lun 6 Fév 2017 - 18:39

Ah les tests sur internet , Razz (56 me paraît douteusement exagéré)

Blague à part , la dyscalculie ne semble pas être un gros problème , contrairement aux test mensa par exemple les test de weschler ne prennent pas de calculs/suites calculatoires en compte , il y a quelques epreuves chronométrées sur lesquelles le stress peut influer mais sans influence significative sur le résultat global a mon avis. J'etais moi aussi très stressé lors de mon premier test j'avais l'impression de rien réussir au chronométrage mais il se trouve que le psy dans son rapport a noté "Une attitude de calme et de maîtrise de soi" Very Happy

Pour ce qui est des "mauvaises questions" en principe tu les aborde toutes si tes resultats sont satisfaisants aux plus simples le psy doit prendre en compte ton état d'esprit et de stress avant de conclure de la significativité du test.

Enfin je pense que le test est judicieux quel que soit ton cas si tu veux savoir.(personnellement j'ai pas voulu lire les résultats , le psy m'avait garanti que ceux ci étaient très élevés mais j'ai attendu 6 mois avant de lire son rapport)

Weirdo
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 17
Date d'inscription : 03/02/2017
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Badak le Lun 6 Fév 2017 - 19:21

marieba a écrit:.....Je suis vraiment très loin de penser que mon intelligence est plus vive que celles des autres personnes,bien au contraire,c'est justementour ça que j'ai des doutes... @  Question
 Oui je sais j'ai interprété (un peu lu entre les lignes Wink volontairement ) ce que tu écrivais.    Puisque tu dis que ton fils a une intelligence très vive et que d'autre part il a plusieurs de tes caractéristiques.  J'ai eu l'impression que tu valorisais davantage ton fils que toi-même, alors qu'il y a des chances que le fils tienne de sa mère...    

Je suis bien d'accord avec doc-pisto-colle aussi.  
marieba a écrit:...Parfois j'ai envie de passer ce test une bonne fois pour toute. queen
Si il s'avère positif j'aurais le regret de ne pas l'avoir fait plus tôt,maintenant ,je ne vois plus chambouler ma vie,c'est un peu tard.
Si il est négatif,je serais capable de mettre le résultat en doute,du style...c'est à cause du stress...la psy est nulle...je suis tombée sur des mauvaises questions etc... affraid

Les "tests" de QI sur Internet n'ont aucune valeur pour mesurer quoi que ce soit, c'est pour s'amuser.   Pour la mesure, ce qui compte c'est de ramener le score à un barème qui te compare à la population.  

En fait, je t'avoue que moi aussi parfois j'aimerais le passer ce foutu test.  Mais je me dis aussitôt ce que j'ai écrit plus haut, et que comme toi, je risque de requestionner la validité des conditions du test d'une manière qui chercherait à ajuster la signification du résultat à mes attentes.  Donc si ce qu'on cherche c'est de se faire dire qu'on est "bon".... on dirait que notre problème en est un d'estime de soi.    Bref, encore la recherche de validation externe (comme le dis doc-pisto-colle) ..    Et je ne suis pas certain que ça règlera notre problème d'estime de soi d'une façon bien profonde.

Et puis,  pour expliquer notre écart à la norme, on peut aussi se dire que même dans le cas où on ne serait plus vraiment surdoué maintenant, peut-être qu'on l'était vraiment étant plus jeune.     Il semble que de se sentir déprimé et anxieux diminue forcément la performance...   Or ce qui compte pour l'explication, ce sont les conditions qui prévalaient au moment où on se sentait en décalage avec les autres (enfant et adolescent surtout)... C'est ce qui a contribuer à forger notre personnalité décalée...  Déjà aller s'isoler pour lire et se coucher dans l'herbe à se poser des questions métaphysiques ou en se demandant comment régler les problèmes de l'humanité quand les autres pensent qu'à fêter... c'est un signe de plus grande intellectualité et de "philosophie" qu'eux...  

Pas besoin d'une confirmation numérique pour fouiller dans nos expériences.   Qu'on soit plus de 2 écart-type au dessus des "autres" ou juste 1.5 écart-type au dessus, disons que ça n'a pas forcément besoin d'avoir du sens pour nous, du point de vue de la comprehension qu'on peut avoir de nous-même...

rappelons qu'il y a quelque chose d'assez arbitraire dans les échelles de mesures qui nous valorisent...  On cherche ici à se valoriser avec son QI tandis que d'autres préferont la taille des seins ou la vitesse de course à pied...  Bref il s'agit de trouver les domaines dans lequel on peut s'estimer face à autrui.
Pour s'estimer, on peut commencer par se faire une liste de qualités.  Ce n'est pas convaincant toujours si on se compare qu'aux meilleurs en étant trop perfectionniste (ce qui est mon cas), mais on pourrait aussi faire l'exercice de s'inventer une échelle psychométrique sur mesure...  (ne serait-ce qu'en pensée..)

Donc si on déterminait nos points forts et qu'on construisait une échelle agrégée de nos qualités et aptitudes, et qu'ensuite on évaluait cette échelle dans une population représentative et ceci d'une manière parfaitement aussi scientifique que l'échelle de QI, en prenant soin de bien étalonner (etc etc)  pour bien montrer que c'est du sérieux, alors on côterait forcément haut sur cette échelle.    Tu serais à 199 sur l'échelle Marieba, et moi peut-être à 120...       (  et ça pourrait "expliquer"  que si on est trop comme "nous" (sur notre "échelle idiosyncratique" ) et pas assez comme la moyenne, alors on risque de se retrouver décalé par rapport aux autres sur certains points...  )  

Nous sommes uniques.... comme tout le monde...
avatar
Badak
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1062
Date d'inscription : 02/12/2011
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Invité le Lun 6 Fév 2017 - 20:29

@badak
Je te remercie d'essaier de me donner confiance en moi(c'est ce que je ressens),mais je crois que je suis un cas désespéré,impossible de trouver quelque chose de positif chez moi,je peux me comparer à n'importe qui,j'ai toujours cette impression de ne jamais être à la hauteur des autres.

Et cela vient de très loin, trop pour que je puisse y changer quelque chose,j'imagine avoir des qualités bien sûr,je n'aime pas faire de mal,avec parfois la sensation de porter les malheurs de mes proches sur mes épaules,dans ces moments là j'ai seulement l'envie de dormir.

Je suis comprehensive,j'accepte les différences chez les autres,quand je vois des personnes de moquer des autres,à cause d'un handicap ou d'un physique particulier,ça me blesse profondément,comme si on s'attaquait à moi-même.

C'est peut-être à cause de ça aussi que j'ai du mal à dire non...

Désolée(je dois aussi m'excuser sans arrêt)j'ai un peu dévié du sujet,mais pour le reste je suis totalement d'accord avec toi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par -Benoit- le Lun 6 Fév 2017 - 21:04

Alors tout est là
A partir du moment où on "croit" que le changement est possible, alors il survient !
A partir du moment où j'ai su que j'étais surdoué, je me suis accordé de l'estime, et j'ai commencé à creuser. J'ai cherché comment être heureux.

Cette recherche, c'est un état d'esprit, un travail.
C'est comme arrêter de fumer : avoir envie d'arrêter , ça ne suffit pas.
Il faut avoir une volonté d'acier (1000 fois supérieure à avoir "juste envie" ...)
Et aussi un contexte, un conditionnement, des habitudes revisitées...
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 896
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 25
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Sun Simiao le Lun 6 Fév 2017 - 22:20

Moi, je n'intégrerais jamais un groupe qui accepte des gens dans mon genre.
avatar
Sun Simiao
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 666
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par -Benoit- le Lun 6 Fév 2017 - 23:31

ça signifie quoi exactement ? Tu aurais du mal à te retrouver dans un groupe avec des gens uniquement comme toi ?
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 896
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 25
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par ISIS75 le Mar 7 Fév 2017 - 1:37

@marie : plusieurs types d'intelligence sont testées dans un test de QI type WAIS.
T'as du tomber sur des tests qui ne testaient qu'un seul type d'intelligence.
Sinon je m'insurge. Le WAIS passé chez le psychiatre, je l'avais passé aussi sur le net, d'après un test de la TV, dans un livre... les mêmes types d'intelligence étaient testés et le coef selon les sous-tests, pareil. Je pense que les psychiatres, surtout ceux qui discréditent les tests hors cabinet veulent surtout gagner leur croûte Wink.
en gros, c'est comme tous ceux qui sont contre le BIO ou le naturel alors que le BIO/naturel a existé avant "le chimique" (idem pour la naturopathie versus médecine conventionnelle qui s'en est largement inspirée). Bref, rien de nouveau sous le soleil, comme d'hab Wink

"La WAIS est composée de plusieurs tests brefs, les sous-tests. Chaque sous-test commence par un item (une question, un problème) simple, pour progresser sur des items de plus en plus difficiles à résoudre.

L'échelle se compose de tests dits verbaux et de tests non-verbaux, dits tests de performance (puzzles, cubes, etc.).

Chaque sous-test donne un nombre de points au participant. Lorsque le test est terminé, les points sont transformés en scores par le psychologue. Ces scores correspondent à la performance du participant par rapport à une population générale. Le score global donne un Quotient Intellectuel, ou QI.
Validité statistique et mises à jour

La WAIS a fait l'objet de révisions depuis sa première publication. Ces révisions sont notées dans le titre de l'échelle, ainsi la 4e édition est la WAIS-IV, publiée par Pearson en 20082.

Les résultats de la WAIS ont fait l'objet de nombreux débats scientifiques. La validité et les propriétés statistiques de l'échelle sont régulièrement vérifiées et améliorée, par les concepteurs du test mais également par de nombreux scientifiques indépendants2.
Utilisation et applications

La WAIS n'a pas de valeur diagnostique mais est utilisée par les psychologues dans le cadre plus général d'un examen psychologique. Sa passation est précédée d'un entretien clinique. La passation dure environ 45 min. Elle fait l'objet d'une procédure très précise à laquelle le psychologue est formé et qu'il doit très strictement respecter pour garantir la validité du résultat3.

L'interprétation des scores qui en résultent (les QI et les scores aux sous-tests) est effectuée par le psychologue et s'effectue dans le contexte du bilan psychologique qui inclut les entretiens cliniques et éventuellement d'autres tests psychométriques ou neuropsychologiques. Son interprétation ne se résume pas seulement au score final, le QI, mais inclut l'interprétation des scores aux tests qui composent l'échelle et qui doit prendre en compte le reste des informations et observations dont dispose le professionnel4,5.

La WAIS est l'échelle d'intelligence pour adultes la plus utilisée au monde1."

ps : ce que je dis n'invalide pas ce qui a été dit plus haut, à savoir que certains "intelligences" ne sont pas testées dans le WAIS mais peuvent être "repérées" par les psy... d'où l'entretien clinique. Wink
http://www.reussirmavie.net/Quelle-forme-d-intelligence-avez-vous_a10.html


Dernière édition par ISIS75 le Mar 7 Fév 2017 - 3:38, édité 1 fois
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2505
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Badak le Mar 7 Fév 2017 - 3:32

ISIS75 a écrit:
Sinon je m'insurge. Le WAIS passé chez le psychiatre, je l'avais passé aussi sur le net, d'après un test de la TV, dans un livre... les mêmes types d'intelligence étaient testés et le coef selon les sous-tests, pareil. Je pense que les psychiatres, surtout ceux qui discréditent les tests hors cabinet veulent surtout gagner leur croûte Wink.
......La WAIS n'a pas de valeur diagnostique mais est utilisée par les psychologues dans le cadre plus général d'un examen psychologique. Sa passation est précédée d'un entretien clinique. La passation dure environ 45 min.

Qu'est-ce que tu veux dire que le WAIS n'a pas de valeur diagnostique ? (la question n'est pas rhétorique, je suis juste perplexe, je ne suis pas psy)

Et tu penses que les psy (psychologues et psychiatres) sont malhonnêtes parce qu'il te disent que les tests que tu fais sur internet ne valent rien ??? Il faut arrêter d'accuser les gens à tort et à travers... Pourtant tu as ensuite l'air de donner toi même l'explication de ce pourquoi les tests doivent être passés par un psy, j'imagine que tu t'en rends compte.

(et je ne ferai pas de commentaire sur la chimie qui serait supposée ne pas être naturelle Razz.. Je te souhaite juste de prendre un cours de bio ou de chimie... hahaha )
avatar
Badak
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1062
Date d'inscription : 02/12/2011
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par ISIS75 le Mar 7 Fév 2017 - 3:36

badak : tu es sur ma liste d'ignorés. Je ne sais plus pour quelle raison et peu m'importe...
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2505
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Badak le Mar 7 Fév 2017 - 4:09

ISIS75 a écrit:badak : tu es sur ma liste d'ignorés. Je ne sais plus pour quelle raison et peu m'importe...

Et bien je commence à comprendre le genre de personne que tu es....   affraid

Spoiler:

Tu sembles surtout douée pour cultiver la haine autour de toi....

Tu bases ta vie sur l'exclusion des autres ? tu t'amuses à dénigrer tous ceux qui en savent plus que toi sur certains domaines (psychiatres, médecins, chimistes)... et surtout ceux à qui tu n'as jamais parlé .... C'est tellement minable comme mentalité...

Je trouve juste ton comportement pire que si tu m'envoyais chier en face. Pourquoi tu me détestais déjà ? Si tu me déclares que je suis ton ennemis, j'en prends note, et et je suis heureux de ne pas avoir de risque de te croiser.
Je sais que je dois me calmer mais que tu me déclares ta haine comme ça sans explication ni possibilité de communication, ça me scie.

Ce qui me fait "rigoler" est que la liste de tes ennemis semble longue de la manière que tu en parles. j'espère que tu ne caches pas d'armes chez toi (ceci est une tentative de blague mais je ne te trouve pas drôle )...


Dernière édition par Badak le Mar 7 Fév 2017 - 9:26, édité 1 fois
avatar
Badak
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1062
Date d'inscription : 02/12/2011
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par soto² le Mar 7 Fév 2017 - 6:05

.


Dernière édition par soto² le Mar 7 Fév 2017 - 12:12, édité 3 fois (Raison : Soto-censure : private joke qui n'a rien à faire sur ce fil)
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2336
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Mark Larx le Mar 7 Fév 2017 - 9:02

@Marieba : si ce test est important pour toi, passe le.
En sachant que ce n'est qu'un outil pour mieux se comprendre. Cela ne te dira jamais comment t'en servir...
Bon courage,
avatar
Mark Larx
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 223
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 37
Localisation : sud deux sèvres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Invité le Mar 7 Fév 2017 - 11:32

Je pense donc... je suis ? Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Kleopasse le Mar 7 Fév 2017 - 13:56

@Badak et Marieba :
Le test passé chez un psychologue ne se résume pas à vous balancer un nombre et heureusement.
Si c'est un BON psychologue, et j'insiste, le test servira à mettre en lumière des difficultés d'apprentissage, à mettre sur la voie d'un trouble dys par exemple, ou d'une dyssynchronie importante qui cause des problèmes au quotidien (par exemple, un verbal fort avec une vitesse de traitement faible, ça peut faire bugguer surtout à l'école, pour un élève qui comprend tout mais est super lent à retranscrire. Si la mémoire de travail est pas au top par dessus le marché, il y a risque de découragement).

En plus, l'examen clinique est encore plus important, ça permet de faire la part des choses entre ce qui est lié au haut potentiel (souvent moins que ce qu'on pense) et ce qui est lié au vécu ou à l'environnement.

L'erreur serait de croire qu'on vous balance un nombre et que la lumière va se faire d'un coup. C'est une pièce du puzzle, ni plus, ni mois.

Kleopasse
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 156
Date d'inscription : 10/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Invité le Mer 8 Fév 2017 - 15:14

Bonjour,
Toujours à propos du test,
Décidément il m'attire,il me fais peur ,mais il ne me laisse pas indifférente ce fameux test.
Ce que je voudrais bien savoir,c'est quel item (pas sûr que cela se nomme comme ça) est le plus important,celui qui si il est réussi ,on pourra dire que finalement on est intelligent queen Et à contrario lequel l'est le moins? Cool?

J'ai souvent lu que l'intelligence cristallisée compte beaucoup,plus même que l'intelligence fluide.Cela veut dire quoi exactement?

Je ne vous pose pas la question seulement pour moi,j'aurais bientôt dans les mains le test de mon enfant,et comme je ne suis pas sûr de l'avis de la psy,je l'interprèterais par mes propres moyens. confused

Merci à vous tous. sunny





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on en est sans test...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum