Mémoire corporelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mémoire corporelle

Message par Invité le Jeu 26 Jan 2017 - 20:24

Alors voilà, je me pose des questions parce que depuis un certains temps je constate chez moi un sorte de "mémoire corporelle" que j'ai acquise des autres.

Je m'explique: Parfois selon comme je me tiens, comme je souris, comme j'ai "un air", je vois un autre, ça peut être mon frère, ma mère, ou d'autres personnes avec qui je me suis senti très proche.
Mais plus que de les voir, j'ai l’impression d'être eux, qu'a ce moment ils sont moi ou que je suis eux.
Et je ne sais pas si c'est le fait d'avoir de plus en plus un regard observateur sur moi, mais ça en devient de plus en plus "évident", dernier en date, j'ai carrément eu l'impression d'avoir le visage de l'autre, d'être l'autre.
Bien sur ce n'était pas le cas, mais c'est comme si j'étais physiquement ou du moins le visage, l'autre. Comme si pendant quelques secondes j'avais "fusionné" et senti sur moi, toute son expression, être dans sa peau en quelque sorte. Bien que je doute pas que ce ne soit pas concrètement le cas bien sur.
Du coup, ça me rappelle aux autres, et en même temps, ça me rappelle à moi. Et orgueil ou pas, j'éprouve souvent à ces moments une grande sympathie ou tendresse pour l'autre comme pour moi.
Parfois c'est douloureux, parce que ça peut-être pour des personnes qui ont fait partie de ma vie, mais qui ont voulu en sortir.

Je suis partagé avec ça, d'un coté, je sais pas, je ne dirais pas que ça me plait, mais j'ai de la compagnie quoi. D'un autre, ça me "lie" et parfois ça peut-être douloureux, impossible de s'en défaire. ça me rappelle aussi bien des gens avec qui je n'ai pas de conflit que ceux avec qui j'en ai eu sans qu'il puisse y avoir de "réconciliation".

Alors je me demandais si certains de vous avaient déjà partagé ce genre d’expériences ?
S'agit-il seulement de mémoire corporelle ?
Est-ce grave docteur ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire corporelle

Message par Revz le Jeu 26 Jan 2017 - 21:45

Mmmm je suis pas sur de te comprendre, alors vais tacher de répondre comme je peux Wink

J'ai l'impression que tout les gens de "mon cercle" sont un petit bout de moi. Une sorte de responsabilité en quelque sorte, toujours à prendre soin autant que de moi meme.
Parfois, lorsque je me rends compte que la relation "déconne", je vais avoir une tendance à essayer d'apaiser, de réconcilier... quand l'autre ne va pas... je ne vais pas non plus, surtout quand "j'aime" les gens.

Quand les relations "ne se passent pas bien", et bien... je lache l'affaire. Non pas que je n'aime plus les gens, je comprends surtout qu'ils ne sont pas du meme monde que moi (En général des personnes qui ne me comprennent pas et qui finissent par me pourrir ou se moquer - comment leur en vouloir - sujet zebre bien connu Laughing )

Avoir l'impression de devenir un autre, oui, completement, ca m'est arrivé une fois Very Happy C'était bizarre d'ailleurs j'avais souhaité a cette personne d'avoir mon regard sur le monde, je me dis que j'ai fini par avoir le sien Laughing

L'impression étrange d'etre "lié". Peut etre parce que l'on a pas pu se dire au revoir "comme il fallait".

Mais pour moi ce n'est pas une histoire de mémoire corporelle. C'est ptete perché, mais je crois plutot aux histoires d'ames à travers les ages Very Happy
avatar
Revz
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5064
Date d'inscription : 29/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire corporelle

Message par Bimbang le Jeu 26 Jan 2017 - 22:07

Mon père avait une habitude "d'accouder" son bras gauche en posant deux doigts sur sa tempe gauche et du bout de ses deux autres doigts, il titillait ses lèvres tout en réfléchissant.
Je me surprends parfois à faire la même chose, et je repense à lui. J'aime bien. Ça me tranquillise.
Et il y a un peu de ce que tu dis. Je suis comme "en phase" avec mon souvenir.
Comme c'est un souvenir heureux, ça ne me gène pas du tout.

Quand il est décédé, j'ai ressenti avec force le lien qu'on avait par les gènes qu'il m'a transmis. Je porte en moi une partie de son histoire via son Adn. Ainsi, il est avec moi toujours un peu.
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2103
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire corporelle

Message par PJ le Ven 27 Jan 2017 - 0:46

Ce sujet me renvoie à deux vidéos d'Elliott Hulse ( si tu comprends l'Anglais, ca peut aider )
Lorsque je suis trop proche des autres dans mon propre agir, je fais au mieux pour m'en défaire, sauf si je le fais consciemment ( comme Jim Carrey lorsqu'il imite par exemple Clint Eastwood ).



( bon, de quoi me faire rentrer dans le tas, mais je crois que ce sujet m'importe grandement )
Bien à vous,
PJ.
avatar
PJ
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1151
Date d'inscription : 10/01/2017
Age : 26
Localisation : Europe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire corporelle

Message par Alaintuitif le Ven 27 Jan 2017 - 7:14

Depuis tout petit, j'ai observé ce que tu décris, Narkyss. Je me suis aperçu que je développais un certain mimétisme à reproduire de petits gestes, des attitudes, à employer des tonalités, des accents... de certaines personnes que je côtoyais ou que j'avais croisées.

Comme Bimbang, j'ai constaté également que je reproduisais parfois des gestes de mon père, décédé depuis bien longtemps. Par exemple, j'ai constaté que j'avais la même façon de faire lorsque parfois je conduisais ma propre voiture alors même que je ne le côtoie plus depuis l'âge de 12 ans.

Je mets cela sur le çompte de nos capacités d'empathie.
D'après moi, tout est énergie et les manifestations corporelles ne sont qu'une variable, parfois troublante dans ses manifestations, que nous pouvons aisément passer de l'un à l'autre.

Personnellement, j'ai poussé assez loin mes investigations dans ce sens jusqu'à maîtriser cela sur commande. Pour ce faire, j'ai tout simplement augmenté l'écoute de mon ressenti en direction de mes capacités d'empathie.

Dans ce parcours d'évolution, j'ai longtemps pratiqué les ''constellations familiales''.
Connais-tu cette méthode développée par Bert Hellinger : https://fr.wikipedia.org/wiki/Constellation_familiale ?
avatar
Alaintuitif
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1077
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 50
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire corporelle

Message par Pieyre le Ven 27 Jan 2017 - 10:36

Je crois qu'il y a trois éléments qui peuvent rendre compte de ce phénomène que décrit Narkyss : l'empathie à l'égard de ceux qu'on observe et la ressemblance naturelle dans nos façons d'être avec nos ascendants comme cela a déjà été dit, mais aussi le mimétisme, qui ressemble à la première forme mais qui est plus durable.

Concernant le troisième élément, j'ai remarqué cela à de nombreuses reprises entre les politiciens qui sont proches : celui qui est plus jeune ou qui a un rôle de second plan a souvent tendance à imiter le dominant dans son intonation (ses autres façons peut-être aussi mais j'y suis moins sensible). C'est assez curieux dans la mesure où ce sont tous des personnes à la volonté plus affirmée que la moyenne. Ce doit être l'enjeu important qui conditionne cela.

Sinon, moi aussi il m'arrive de retrouver des façons d'être de mon père, voire de l'un de mes grands-pères dans un geste que j'avais oublié depuis plus de 40 ans. Mais c'est surtout avec mon frère un peu plus jeune que le phénomène est le plus net. Au moment où je m'exprime, je me vois parfois reproduire ses façons sans pouvoir les incliner autrement, c'est-à-dire que cela peut me gêner que nous ayons en commun certaines déterminations dont je croyais qu'elles constituaient son style propre. Il me semble que c'est avant tout naturel, mais n'ont nos parents n'ont généralement pas ces façons; aussi il pourrait y avoir une part qui tient aux circonstances communes de notre vie.

Quant à l'empathie à strictement parler, je remarque cela aussi assez souvent, notamment après avoir vu un film ou un reportage où un personnage intervient. Il ne s'agit pas là de mon expression orale mais plutôt de l'air que je prends ou du dynamisme que je ressens, comme si j'avais plaisir à me couler un peu dans le personnage. Mais là, c'est de façon transitoire.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18424
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire corporelle

Message par Revz le Ven 27 Jan 2017 - 13:59

Oui, ou aussi une forme de volonté naturelle de s'améliorer.

L'observation d'un comportement qui nous plait, avec lequel on "se sens mieux", fait alors l'objet d'une appropriation de notre part.

Ou encore, l'observation d'un comportement qui ne nous plait pas à priori, que l'on rejete, et qui fini par s'imposer lorsque les à priori tombent.

Ce qui est peut etre le plus difficile, avec tout les savoirs et cadres que l'on accumule, c'est de réussir à penser par soit meme.

Faire beaucoup de rencontres, de gens différents, d'autres milieux, d'autres styles, d'autres culture, aide beaucoup à se trouver, à "capter les comportements qui nous conviennent", si l'on est assez ouvert bien sur.

Après l’empathie permet de se mettre facilement dans la peau de personnages, très utile au boulot par exemple.

avatar
Revz
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5064
Date d'inscription : 29/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire corporelle

Message par Pieyre le Ven 27 Jan 2017 - 14:21

Qu'il y ait parfois une volonté de s'améliorer, et qu'il y ait aussi quelque chose de naturel en relation à cela, je le pense aussi. Et pourtant ces deux aspects me semblent contradictoires, sinon à considérer une volonté inconsciente, qui serait volontaire sans être délibérée.

Quand le comportement d'une personne me plaît, j'ai sans doute une tendance à intégrer ce qu'elle est, ce qui se répercute sur mon propre comportement, tout au moins de façon transitoire. Mais cela n'exclut pas parfois une certaine jalousie, qui pourrait inhiber ce mouvement.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18424
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire corporelle

Message par Alaintuitif le Ven 27 Jan 2017 - 14:34

Pour ma part, je n'ai pas décelé de "volonté de m'améliorer" mais davantage une curiosité : j'aime comprendre pourquoi telle personne m'a fait une remarque désobligeante, j'aime ressentir ce que c'est que de porter un enfant, j'aime savoir si mon chien va bien, j'aime vivre un instant la vie d'un autre. Comme un voyage.

Cela est beaucoup plus facile quand je suis totalement "neutre", tout au plus bienveillant, prêt à accueillir des émotions et des ressentis les plus variés loin de quelconque projection personnelle qui viendrait polluer ma perception.
avatar
Alaintuitif
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1077
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 50
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire corporelle

Message par Invité le Ven 27 Jan 2017 - 16:02

Oui, il y a certainement du mimétisme bien sur. De l'empathie si l'on considère l'attention à l’autre, qui finalement peut se mélanger au mimétisme.

Pour la "volonté de s'améliorer", je n'écarte pas. Dans le sens ou même si je ne prends pas quelque chose de l'autre en me disant "tiens ça va me servir", il arrive parfois que certaines de mes postures etc.. qu'elles soient de moi naturellement ou que j'y rencontre l'autre, je peux y accorder un intérêt, mais purement de l'ordre de l’esthétique. en me disant "ah, j'aime bien" et reproduire un geste qui à la base n'avait pas ce but.

Le truc, c'est que parfois, ça devient "organique" , j'ai vraiment l'impression d'être "accompagné" par la personne. Je pense que c'est aussi un mouvement de mémoire, surement. Une sorte "d'étreinte", bon le mot est gros, mais je n'arrive pas trop à bien exprimer.
D'être deux, moi et cette personne, je serais pas comment l'expliquer. Y doit y avoir une question de mémoire et d'élan, de rappel.
Et au final, comme si j'étais plusieurs. ça me perturbe dans le sens ou comme je l'ai dis, je peux en souffrir, une mémoire qui ne veut pas partir, mais j'en trouve aussi une certaine "jubilation", une "sortie de moi".

Mais pour en revenir à la volonté de l'amélioration, j'aime bien l'idée, mais si c'est lié indirectement, ça m'a fait penser.

@PJ : Je comprends pas l'anglais

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire corporelle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum