Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par soto² le Ven 10 Fév 2017 - 18:03

Salut Shlorkhan,

Je vois que çà bande de la singularité ici ! Poète Impec !

Est-ce que tu connais / apprécie la poésie de Juarroz ? (il y en a un autre même page, un peu au dessus)

soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par Shlorkhan le Ven 10 Fév 2017 - 19:58

Hello soto²,

Bof quelques inepties qu'il me faut sortir de la tête

Je ne connaissais pas mais j'ai été voir, il est vrai que c'est sympathique. Merci du partage!
avatar
Shlorkhan

Messages : 163
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 21
Localisation : Tas 2 win? Nope, 2 loose.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par soto² le Sam 11 Fév 2017 - 8:08

T'as raison, un jour un horticulteur m'a dit "c'est sur le fumier qu'on fait pousser les plus belles fleurs". flower
avatar
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par Shlorkhan le Sam 11 Fév 2017 - 10:58

soto² a écrit:T'as raison, un jour un horticulteur m'a dit "c'est sur le fumier qu'on fait pousser les plus belles fleurs". flower

Certes, mais si ce fumier est saturé en azote, fer et autres, seules y pousseront des orties. C'est mieux que rien, mais c'est moins 'esthétique' si l'on se réfère à ce qui est communément apprécié et considéré comme beau par une majorité. Cela dit, les orties réguleraient cette surconcentration d'éléments, il y aurait donc moyen d'obtenir des fleurs avec un peu de travail et de patience.
avatar
Shlorkhan

Messages : 163
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 21
Localisation : Tas 2 win? Nope, 2 loose.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par soto² le Sam 11 Fév 2017 - 11:24

Shlorkhan a écrit:il y aurait donc moyen d'obtenir des fleurs avec un peu de travail et de patience

Ah çà, c'est ce que me dit tout le temps ma grand-mère, qui sait préparer une soupe d'ortie à nulle autre pareille, très riche en vitamines C. Et toi, tu aimes la soupe d'ortie ?
avatar
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par Shlorkhan le Sam 11 Fév 2017 - 11:31

soto² a écrit:

Et toi, tu aimes la soupe d'ortie ?

Je n'en ai jamais goûté, une chose à ajouter à la liste des choses à faire avant le grand saut final. Primo, se mettre en quête d'une recette sur le net, deuxio trouver des orties...
avatar
Shlorkhan

Messages : 163
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 21
Localisation : Tas 2 win? Nope, 2 loose.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par soto² le Sam 11 Fév 2017 - 11:38

En tout cas, fait gaffe que tes orties soient pas trop parasités. Quoi que peut-être que çà rajoute des nutriments intéressants...?! Les gros boeufs urinent parfois dessus, alors pense à les désinfecter, par exemple en les faisant bouillir...
avatar
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par Shlorkhan le Sam 11 Fév 2017 - 12:19

Yes, après je pense savoir où en trouver d'à peu près saines
avatar
Shlorkhan

Messages : 163
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 21
Localisation : Tas 2 win? Nope, 2 loose.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par soto² le Sam 11 Fév 2017 - 12:23

Prends les bio si possible, après fait toi confiance, comme j'ai confiance en... moi ! jocolor Dent pétée
avatar
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par Shlorkhan le Sam 11 Fév 2017 - 12:39

Bah, au fond rien n'est vraiment bio... enfin (pas confiance en ce que font les autres avec la terre - lessivage, dispersion par le vent...) Bref
La question est, as-tu confiance en toi? Tu as quatre heures.
avatar
Shlorkhan

Messages : 163
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 21
Localisation : Tas 2 win? Nope, 2 loose.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par soto² le Sam 11 Fév 2017 - 17:25

Ma parole, mais c'est un ultime atome ! (dit-il) Perplexe Horreur

Bon aller, bisous tout doux mon petit oisillon, prends soin du nid Amour
avatar
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par Shlorkhan le Ven 17 Fév 2017 - 2:53

Foutu pour foutu, autant tenter autre chose...? Ou rien, tant pis

Connaissez-vous le jeu?:
You loose.

Au fond je n'ai perdu que parce que j'en ai décidé ainsi, c'est complètement idiot. Tant pis.
Bah, ça m'apprendra à vouloir compter sur d'autres truites. Pas tellement fiables ces bébêtes.

À rebrousse-poil, je me tire à tire d'aile de ce guêpier en lequel je me suis engluée. Quelle tache cette coccinelle.

J'divague - vague - complet.


Du lessivage...

// Des ions NO3-
// Du potassium, du calcium et autres Ium - Opium salvateur? Menteur
// De l'énergie, plus de tirant d'eau, pas de quoi moudre du grain
// De la moindre parcelle de courage.

Plus de rage au cœur
Même plus la foi d'écrire quoi que ce soit d'un peu construit, pas envie de réfléchir, plus envie de parler. Mais pas envie de me taire non plus, plus envie de me terrer encore sous la couette pendant des jours. Mais que ce soit ici ou ailleurs après tout...


Eloge enfumé d'une coquille d'acier; du tranchant de l'huître contre une pincée d'épi, d'air. Me lasserai donc jamais de pareilles censures, de pareilles tonsures. Epilepsie contendante, contentement d'une superficialité dépravante; détails futiles que ces formalités insensées. Pas le cœur à la cessation de ces douces morsures ardentes, ce froid qui de sa langue frivole effleure la fièvre extérieure, la happe pour l'entraîner en de sombres terres illusoires de l'oubli.
Et le myocarde s'emballe, douce adrénaline, sauve qui bat à tout rompre pour fuir un danger presque maîtrisé. La vie? La vie comme réaction à la mort, pas de l'une sans l'autre et contraposément. Réciproque d'une dualité quasi exclusive, sans compromis, sans non-dit, rien de caché, il suffit de jouer le jeu.

You loose.

Spoiler:
Faudrait peut-être arrêter de broyer du noir, c'est crade et de surcroît méga raciste.
Rho mais ta gueule.

La magie des langues aiguisées, des lames sucrées, des peaux fruitées.

J'f'rais mieux d'aller m'coucher au lieu d'écrire d'la merde...
avatar
Shlorkhan

Messages : 163
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 21
Localisation : Tas 2 win? Nope, 2 loose.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par JeanMath le Ven 17 Fév 2017 - 6:18

"La plus belle composition de mots que puisse imaginer mon cerveau" disait Stig Dagerman. Il avait pas tort, dans son testament, repris par les têtes raides. Des têtes plus raides que la sienne, lui c'était sa pente qu'était raide. Il a chu aurait dit Devos s'il avait développé sa plume noire. Bliss or Skyfall, Muse ou Morte Adèle, la chute perpétuelle du classicisme onirique. En bon requiem, pomme pomme pomme, un dessert Ludwig ? Fais vibrer ta pomme d'Adam quand tu prends un air grave, à moins que tu cherches la pomme d'happy à la Pharell Williams...

Logorrhée ou diarrhée, mêlant coliques et borborygmes, le vrai dernier soupir de l'humain, pas le fantasmé, pas le râle romantique du souffle ultime. Non non, le vrai. Le sphincter qui se relâche tandis que le sphinx se terre pour pas que la famille du mourant se retourne pour lui poser une énième fois cette question "Why the fuck ?". Douglas Adams a certainement eu un excellent insight dans son H2G2... en lettres de feu, d'une plume divine, "Veuillez nous excuser pour ce désagrément."
Une partie de mot mot motus qui se solde par le tirage de la boule noire de trop, et le jingle "oooh, oh oh oh oh !". Serais-ce un rire sarcastique ?

Et pendant qu'on s'agace chacun dans nos coins, ivres d'une solitude claustrophobique, les bourgeons se hissent sur les cimes, explosent en pétales comme au 14 juillet, libèrent en volutes un pollen thurifère au gré du vent que nous fout Dieu en réponse à nos prières. Elles se marrent, même la pensée dans le pot sur le balcon d'Huguette. Elle se marre de celle qui vit par procuration devant son poste de télévision. Le pigeon aussi se marre. "Miaou." se marre le matou, se pourléchant allègrement les babines à chaque aurore.

La pensée dans le pot. Et la mienne outside de box. Eclatée, elle est à fleur de pot, haha.

Alors on joute ! On fait danser nos doigts sur le clavier, ou valser le clavier par la fenêtre s'il le faut, on frappe sa tête quelques fois contre un mur du son qui n'a pas d'oreille, on compte les vies qui nous restent sur les doigts d'une main : une... dammit ! Jalousie envers le félin pour l'autre, ah non pour lui-même, il se pourlèche c'est vrai. Lui il a 9 vies, il s'en fout.
Un jeu sans continue, une mort subite avec pour joker la procréation, et pour temps mort la récréation. Divertissement, diversement tissé de mensonge déversés dans mes songes.
C'est comme une boîte de chocolat quand on s'appelle Forrest, forêt noire ça tombe bien j'adore. Mais quand on a une turbine dans le carafe plutôt que dans les jambes ?

Si réincarnation y'a, c'est celle d'un ongle de pied. Métatarse mes couilles.

Allez, finissons guillerets tel le badin que je suis.

Une homélie aux vibratos cristallins, quartz qui vibre du tac au tac pour la pierre, le fil et le métier à tisser, amène-moi un chas se pourléchant filandreusement.
Et la trame d'un espace-temps, sacré tesseract impalpable, ineffable, inconcevable, qui persévère dans sa révolution, ses volitions versatiles, vas-y tourne, change de bord encore, anime la matière au sang si bleu, de l'air, de l'air ! Mais que ferions-nous sans ce doux bleu, sens double...




Allez:

avatar
JeanMath

Messages : 661
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 26
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par Invité le Dim 19 Fév 2017 - 20:44

fame
I'm gonna live for ever
baby remember mah name

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par Shlorkhan le Dim 19 Fév 2017 - 23:12

High
I feel it coming together,
People will see me and cry
avatar
Shlorkhan

Messages : 163
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 21
Localisation : Tas 2 win? Nope, 2 loose.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par Shlorkhan le Lun 20 Fév 2017 - 2:11

Noires ailes, noires nouvelles.
Laissons planer le doute quant à la couleur des plumes de cet ange qui s'écroule.

L'ultime rêverie était à se dégager un peu de temps à encombrer par le vide. Un vide reposant? Douce utopie. Le comble de la crédulité, innommable. It takes the biscuit. Là voilà presque levée la pression, là voici presque ôtée l'apesanteur. Et c'est l'attirance des cieux sans fond qui y fait écho. Vide de plein, plein de vide et vice vers sa propre personne.

Mensonges protecteurs de songes. Puissent-ils apporter force et robustesse, vaillance et réconfort. Paix à ton âme douce créature.
La gratuité, oui m'enfin si tu savais ce qu'il en coûte.. Pardonnerez-vous cependant cette lâche trahison?

Et paf! Ca fait des Chocapic.
Bref-fouillages, babillages séniles d'une enfant débile.

Weird, insane, wicked. Or just weak?

Don't want you here
Don't want you near
'cause I think you're fucking weird


Holidays?:
J'y ai cru. C'est idiot, j'aurais dû m'en douter, quelle andouille. C'est le retour du vide. Comme une vertigineuse descente aux enfers, juste une de plus, au fond ce n'est pas grand chose. Repos nonchalant qui vire à la torture ménagère, qui se solde par l'ankylose du quotidien, petit journal du train-train d'une vie trop incommode.

Des plaquettes séchées entre les cuticules, un vieux pourpre vieilli en fût de chaînes au goût amer, de cette astringence d'une ancienne folie remise à la saveur d'un jour ou l'autre il faudra bien arrêter de s'assécher ainsi cette langue si singulièrement liée. Capillotraction, ou comment s'arracher par poignée ces appendices filamenteux, lamentable friction synaptique d'outre chute. L'ange choit et l'autre tombe, mais What? Fuck it.

Get out
'cause I don't know what you're thinking about
Something says leave
Just leave
'cause I don't like you looking at me

I don't want you here
I don't want you near
'cause your face just gives me the fear

Disappear
Before your voice it brings me to tears

Frémissante trépidance, fébrile décadence. Dansons, je le veux. Allons, vous dormez, c'est idiot, debout mollasson!
Si tu veux tu peux sortir jouer, il y a du soleil, il faut en profiter!

Spoiler:


Pourtant sitôt la cithare fredonnant après quelques verres, d'une estafilade s'étreignit bras ouverts à toute joie, farandole de motifs, signifiants gravés à même l'épi. D'airs maudits qu'il nous faille susurrer avec grandiloquence, vous n'en tiendrez aucun pour responsables de pareils outrages à l'intégrité corporelle de ces païens. Esta fila devant moi, telle l'autruche fuyant quelque reproche qu'il eût pu lui être fait.


Stop now before it's too late
Nothing lasts forever
That's the way it's gotta be
There's a great black wave in the middle of the sea
For me

Mischiefs managed.
avatar
Shlorkhan

Messages : 163
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 21
Localisation : Tas 2 win? Nope, 2 loose.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par soto² le Mar 21 Fév 2017 - 7:39

Scènes de manager d'antan (la hase bine).

inside:

out:
avatar
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par Shlorkhan le Mer 22 Fév 2017 - 17:18

Déblablatérons quelques jobarderies insalubres. Jobardises maladroites.

La douance fantasmée plus à tort qu'à travers une quelconque réalité. Filtre de l'espoir factice, oiseau trompeur se foutant allègrement de ta tronche. Pas de verbe, jamais; pas d'action, on se repose sur d'innocents lauriers à peine tangibles, on se pose comme ça entre deux chaises. L'essai est à la prise de recul, trop de filtres, philtres d'un semblant d'aisance, une fausse prise à laquelle il serait tentant de s'accrocher. L'énergie du désespoir faiblit, mais l'espérance qui s'en dégage n'a rien de réel aux yeux des corbeaux. Quelques effluves de pestilence et on en reparle sans cesse, on remue le couteau dans la plaie; on tourne et on retourne, écorche, casse et ré-ouvre sans cesse les même croûtes..
Par pitié, pas de la franchise exacerbée d'une lame de rasoir, laissez donc à disposition quelques plus traîtres fils, l'envie est à se délecter de quelque semi-surprise, d'une innocence simulée, du fake, encore et toujours. Inexorable et pourtant aléatoire. Aller, à toi revient la responsabilité d'énièmes fourberies rhétoriques dont tu affubles à tout va la moindre suspicion de quelque trouble occulte. Protège donc l'indicible,  dissimule-donc l'incompréhensible; tu ne risques pas d'être un jour entendu pour ce que tu as à partager de plus édifiant d'obscurité malsaine.

Soyons donc comme la dentelle, soyeuse, de quelque fraude-téton emmêlée avec le joyau qui surmonte ce dernier; comme la couche de gaze infiltrée au sein de la plaie à protéger initialement. Un coup sec, t'inquiète, ça passe crème. Ouais m'enfin le but était de préserver le squame, quoi. On crache sur la fin première, on se recycle dans l'impensable, on se terre dans l'insignifiance.


Mais bref, un peu de sérieux?
Futilité que le sérieux, dans tous les cas nul ne pourra se targuer d'en sortir vivant, autant s'amuser un peu. En l'occurrence, faire semblant d'écrire quelque chose de sérieux me divertit. J'en profite.

Doute, doute, doute, cher toi. Tu n'avais guère manqué.
C'est à se sentir comme une enfant, débile, ne connaissant rien à la vie. Je m'évertue à essayer d'aligner ces quelques mots pour témoigner des maux qui me tourmentent en ces instants. Il me semble que cela n'ait sur le ressenti aucun effet qui ne puisse se montrer bénéfique à cette âme en charpie. L'illusion d'avoir une place par ici s'est fait la malle, elle s'en est allée, dissipée en quelques lignes et voilà en remplacement quelques impressions d'usurpation.
Il faut se rendre à l'évidence. Quelle prétention que d'avoir pu croire un instant qu'il pu en être autrement.
Quelques jeux affables sur les mots ne révèlent en rien la qualité d'une plume, a fortiori l'agilité d'un esprit. Son avilissement sinon?

Mais je n'ai pas envie de parler de moi; je n'en ai jamais eu envie. Je n'écris que par nécessité absolue d'exprimer ce quelque chose dévorant d'une manière ou d'une autre.

À nouveau, l'envie poignante de hurler - de se jeter corps et âme à l'encontre de quelque surface solide - se présente. La voici qui, telle une fleur, se pointe et frappe à la porte de mes entrailles. C'est viscéral, il me faut expulser cet acide qui me corrode.
Un jour, - je saurai lacer mes chaussures et compter deux par deux, nan - je finirai aussi couturée de zébrures factices que Victor Zsasz...


De cette médiocrité qui est à vomir je ne veux plus. Je n'arrive à me résoudre à l'accepter, je me terre dans un songe, dans un mensonge; je rêve. Je rêve d'arriver un jour à briller à mes propres yeux, j'aimerais goûter à la plénitude, à la satisfaction d'être soi-même et de l'être bien; mais après tout, bien c'est tout et rien, ça n'a nullement de sens. Idiote. Vile crapule, craspouille d'ordre primaire. Petite chose molle et fade, tu ne possède pas même le gluant répugnant d'une huître et pourtant tu es d'un rébarbatif innommable.

Cela paraîtrait pourtant si simple, presque accessible. Mais c'est cela oui, vas-y berce-toi davantage d'illusions.. Sur quelle planète vis-tu donc?
avatar
Shlorkhan

Messages : 163
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 21
Localisation : Tas 2 win? Nope, 2 loose.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par Lokyloc le Sam 25 Fév 2017 - 17:56

Spoiler:
avatar
Lokyloc

Messages : 133
Date d'inscription : 12/02/2017
Localisation : Antipodes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par Shlorkhan le Mer 1 Mar 2017 - 18:22

@Lokyloc: Merci, j'ai écouté l'album du coup, vraiment chouette

@soto²: Ton poste a disparu, comment se fait-ce? :choquéedéçue:
avatar
Shlorkhan

Messages : 163
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 21
Localisation : Tas 2 win? Nope, 2 loose.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par Lokyloc le Mer 1 Mar 2017 - 18:34

Contente que çà t'es plu, moi aussi je l'ai bien kiffé celui-là. Je veux pas abuser non plus, mais je t'en propose deux autres de la même période et surtout, dans la même veine :

Spoiler:

Spoiler:
avatar
Lokyloc

Messages : 133
Date d'inscription : 12/02/2017
Localisation : Antipodes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par soto² le Mer 1 Mar 2017 - 19:40

Il suffit de demander ma belle. C’était juste une coquetterie pour me faire désirer.

Ode à une soupçonnée:
Cristal noir de la douance tu es le fumier de ta servante. Qu'importe les maux que tu jette à la face des chiens, les nourrir n'est que ce à quoi tu parviens. La lune est dans ton caniveau et hagard de ta douleur, tu vomis son cerceau qui pourtant illumine la nuit de ton cœur. J’attendais bien mieux de l'aventure des rois qu'une lascive pantois devant sa majesté les mouches. Reprends ton bâton ma méduse et relève ta fouille au lieu d'y patauger dans la souille comme une vulgaire pique-nidouille. Buvons nos coupe à la lie et abondons de victuailles, nous fêterons ensemble les épousailles des amants interdits. La ripaille se fait tendre lorsque le don de soi te nourrit et que l'oriflamme de la volaille est foulé sans un cri. Voles ou soit mots dits, mais par pitié ma sœur, soit le avec panache et sans mépris. Rejoignons le combat et que ton digne geste soit une chanson, sur laquelle danserons les futurs, les générations. Et je prie pour que des oripeaux de la tristesse jaillisse aveuglée et ivre du point du jour, à l'aurore boréale, une majestueuse tigresse d'amour.
avatar
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par Shlorkhan le Mer 1 Mar 2017 - 21:05

@Lokyloc: Yes, c'est ma foi bien sympathique!
- Virgin Prunes, rythmé à souhait, la faute sûrement à ce petit riff de ... basse? Bref, entraînant, il faut l'avouer même - surtout - après plusieurs écoutes.
- X Mal Deutschland: Un peu plus oppressant mais paradoxalement cela semble calmer un peu le bouillonnement incessant des idées (moins de relief... enfin, je me comprends)

Ainsi, merci une fois de plus! ^^


   @soto²: Ah super, merci! De quel crime/méfait/acte de petite vertu suis-je soupçonnée?
Peut-être trouverais-je dans un de mes rares éclairs de lucidité l'inspiration pour faire écho à cette ode.
Spoiler:
Hehe, l'espoir fait vivre ^^'
avatar
Shlorkhan

Messages : 163
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 21
Localisation : Tas 2 win? Nope, 2 loose.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par soto² le Jeu 2 Mar 2017 - 7:11

De quel crime/méfait/acte de petite vertu suis-je soupçonnée?

"Il n'y a que deux conduites dans la vie: ou on la rêve, ou on l'accomplit." - Eloge d'une soupçonnée (1988) de René Char.

A toute saigneuse... Amour
avatar
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par Shlorkhan le Mer 22 Mar 2017 - 1:16

Shlorkhanik blown mind

Un p'tit bout de temps que je n'avais éparpillé de cette cervelle brouillée par ici. Puis écrire quoi, d'abord? Dans quel but? En ai-je seulement l'envie, le courage, l'inspiration?

Je me sens...
Dos au mur, forcée à prendre incessamment tout un tas de décisions craspouilles. J'ai trop procrastiné, as usual
Vide et trop pleine à la fois. Sur quel pied danser? Quelles chaussures mettre? Rester pieds-nus ou opter pour de futiles nu-pieds?
Mi-chèvre mi-miel. J'ai les neurones presque autant grillés que ma tartine de ce matin. Immangeable, au passage, indigeste. Nous sommes ce que nous mangeons..?
Intellectuellement éteinte
Moralement inconsciente
Sistrophanée de la pomme de terre
Troublouillée
Comme un écrabouillable oublié au fond du pochon/sac/sachet/cabas (d'où venez-vous?)
Au moins aussi ratatinée qu'une tête de rat sous les crocs de Brit
Presque aussi à plat qu'un concurrent de Duracell dans leur com de mes deux
Prête à flancher, susceptible de m'écrouler sous peu, pour peu, pour tout ou rien, les deux sinon
Oppressée par toutes ses fausses règles de bienséance dont on nous assomme à tout bout de champ, de mine, de blé, de petit épeautre, de quinoa, de boulgour, de betteraves de Bref.
Revigorée, ravigotée par le henné; doigts carottes, auburnitude, brins de Soleil formant un écrin autour de cette bouille pâlotte, un peu de vie pour contrer la mort qui s'installe peu à peu. On fait comme on peut pour la sentir circuler un peu dans nos veines. À défaut, reste à l'en faire couler sur le plancher.. Drôle d'idée
Etrangère
Décalée sans pour autant rejetée
À la masse, complètement, indubitablement. Je vogue en d'autres mers que celles fréquentées par mes proches. Je me demanderais presque s'il serait un jour possible de les rencontrer au détour d'un banc de sable

Je crois...
Que la fatigue (physique cette fois) me guette (celle intellectuelle n'est plus à démontrer)
Qu'il est l'heure de céder au sommeil
Que survivre va être dur mais nécessaire si je veux pouvoir espérer vivre un jour (après tout, pourquoi pas?)
Que le dernier album de Depeche Mode me plaît bien

Force, honneur, robustesse et baies de Goji

Spirit:
avatar
Shlorkhan

Messages : 163
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 21
Localisation : Tas 2 win? Nope, 2 loose.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Damn it... Insan'itude attitude ou la folie sans rayures?

Message par Invité le Mer 22 Mar 2017 - 2:01

Victime + j'ai pas lu

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum