Selve Portrait

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Selve Portrait - Page 2 Empty Re: Selve Portrait

Message par Lorelei le Sam 1 Juin 2019 - 21:47


Lorelei

Messages : 1270
Date d'inscription : 15/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Selve Portrait - Page 2 Empty Re: Selve Portrait

Message par Invité le Dim 2 Juin 2019 - 12:14

Selve Portrait - Page 2 461px-Lascapigliata
La scapigliata (l'échevelée), Leonard de Vinci, v. 1500-1510

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Selve Portrait - Page 2 Empty Re: Selve Portrait

Message par Invité le Dim 2 Juin 2019 - 14:10

Toujours le sfumato cher à Léonard...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Selve Portrait - Page 2 Empty Re: Selve Portrait

Message par ifness le Dim 2 Juin 2019 - 16:55

@ lorelei
Superbe et craquant. Un Amour Parfait, en quelque sorte.
Mais, bon, une grecque pure souche et un antique romain, même si un peu germanique (Guillaume...)
Non, mais ils sont superbes : un portrait de l'Amour en glissant... Laughing

@ludion : sfumato pas trop, quand-même !

ifness

Messages : 2805
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Selve Portrait - Page 2 Empty Re: Selve Portrait

Message par ifness le Dim 2 Juin 2019 - 20:21

NB.
(Parce que la seconde citation me perturbe.)

Les grandes intelligences (j'en fréquente une, laquelle en fréquente d'autres, ne serait-ce que par écrits interposés)
ne peuvent être jalouses.
Ta citation sous-entend : jalouses de leur non-savoir.

Non, un vraie grande intelligence dépasse, selon moi, ces petitesses.
Elles poursuivent à jamais la connaissance, sachant par le même temps qu'elles ne parviendront jamais à leur but, au terme de leurs rêves.
C'est aussi cela, l'intelligence.
Celles dont tu parles sont petites en leur grandeur.

Quant à Bossuet, oui, je suis en accord avec sa phrase,
mais il est plus honnête de remplacer "Dieu" par "les Dieux",
Bossuet n'a rien inventé, il ne fait là que réinterpréter "à la française" ce que, par exemple, les Tragiques grecs avaient illustré 2000 ans avant lui.

Je pense que la nuance que j'apporte n'est pas anodine :
- d'une part elle évacue le principe de "Dieu", du Dieu unique qui n'est qu'une création des hommes, comme tous les dieux.
- d'autre part je relativise, par le Tragique (ou le Comique, les grecs ou romains savaient bien faire), un effet simple "d'être humain", le ridicule (ou le Tragique, selon comment on se situe) de nos questionnements sans réponses possibles, à jamais je crois. (Au moins pour moi, en ma vie !)

Ce fil s'avère riche, malgré ton auto-dénigrement primal, chère Lorelei.

if

ifness

Messages : 2805
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Selve Portrait - Page 2 Empty Re: Selve Portrait

Message par Invité le Dim 2 Juin 2019 - 20:42

EDIT : Mise sous spoiler par respect pour la rédactrice de ce fil

@ifness:
L'étymologie de déplorer : Vient du latin déplorare (pleurer), et, historiquement en français, "pleurer sur"; donc bien loin de la jalousie que tu évoques dans ton post.

Ensuite, remettons la citation de Bossuet (qui a étudié le grec et le latin bien plus que l'écrasante majorité de nos contemporains) dans son contexte, et la religiosité qui l'imprégnait : Etant évêque de Meaux et prédiacteur, il lui aurait été difficile de parler de polythéisme ou même de l'invention par l'homme du concept de divinité. Remplacer Dieu par cynique ou quelque autre mot ne change en rien la forte expression de la phrase qui plus est, et la réalité, constatée tout les jours, de son bien fondé.


Dernière édition par ludion le Dim 2 Juin 2019 - 21:47, édité 3 fois (Raison : faute)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Selve Portrait - Page 2 Empty Re: Selve Portrait

Message par Invité le Dim 2 Juin 2019 - 21:26

@ludion & ifness:
Je ne sais pas par ailleurs, pour la citation de Cherbuliez, s'il est nécessaire de lier l'affliction et la jalousie. On peut ressentir une profonde douleur sans pour autant être jaloux (de qui ou de quoi, d'ailleurs ? De l'omniscience qui est inhumaine ?) La soif du savoir, l'envie de comprendre, ne se font pas aux dépends des autres. Je ne vois pas trop la part de jalousie dedans, au contraire, je lis une douleur humble dans la citation. Ma propre interprétation de ces mots est que la conscience de ses doutes et de ses savoirs incomplets est plus motrice, intellectuellement, que la certitude des connaissances acquises et des corpus intégrés - qu'on aurait tort de ne jamais remettre en cause ou questionner. Du moins, c'est l'interprétation que je fais de cette phrase.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Selve Portrait - Page 2 Empty Re: Selve Portrait

Message par Invité le Dim 2 Juin 2019 - 21:35

@CaeCae:
A peu de différence près de ce que tu dis, je lis dans cette citaiton la conscience aigue de l'immensité qu'ouvre devant nos pieds le premier embryon de connaissance... "Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage !" - Boileau

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Selve Portrait - Page 2 Empty Re: Selve Portrait

Message par ifness le Lun 3 Juin 2019 - 19:22

@ ludion
Ce n'est pas du tout contre toi, mon ami, mais :
je ne rentre plus dans des discussions sur ce site.
Il arrive que je dise mon mot, c'est tout.

Non, je replace en effet Bossuet dans son contexte historix, t'en fais pas.
Mais le citer hic et nunc nécessiterait une explication subsidiaire.

NB Bon, c'est duuuur, de s'adapter pof ! à chaque esprit, chaque parcours, pour initier une discut'.
Raison pour laquelle je me mets out.


Lis-tu les scientifix ? Je l'ignore.
Hors tout esprit de chapelle, et me nourrissant de l'interdisciplinarité que professe encore E.Morin, que chérissait Michel Serres,
je suis "motivé" par leur humilité.
Ils "savent" que leur savoir est provisoire. Plus que tout philosophe.

La "Connaissance" ouvre à une intense et vivifiante curiosité, qu'on sait dès le départ frustrante, parce que définitivement non-finie.
D'autre part, les grands esprits de cette époque-là n'ignoraient pas la culture antique.
Il ne me semble pas absurde d'à posteriori m'amuser à les confronter.

Je voulais simplement suggérer par là que Bossuet , nimbé de sa haute culture chrétienne, ne faisait guère qu'énoncer une phrase qu'un Tragique grec eût pu insérer dans son texte.

Bon j'ai tapé la suite de mon texte dans le VIDE.
Capté par les ondes/la puissance d'un trou noir facétieux.

On se retrouvera, si tu ne professes pas trop : moi aussi je suis de culture latine et hellénix, mais je ne le montre pas trop.
Je suis vieux. Laughing Laughing Laughing

- So loving you.
- Who ?

if

ifness

Messages : 2805
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum