Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par -Benoit- le Lun 23 Jan 2017, 12:40

Salut les amis.

Si vous êtes enseignant, ou que vous songez à l'être. Si vous avez des rêves que vous voudriez les réaliser. Si vous rêviez de révolution et que vous êtes désabusé par la connerie humaine... Si vous êtes en quête de paix intérieur ... Ce post est un peu fait pour vous.
Je voudrais votre avis, surtout si vous êtes enseignant :
-Est-ce que vous êtes à votre place avec les élèves, les parents, la hierarchie, les autres profs ?
-Est-ce que le courant passe avec les élèves?
-Nous connaissons aujourd'hui l'approche de Céline Alvarez ou de Maria Montessori par exemple, qui révolution complètement l'éducation .
Que vous soyez dans le public ou pas, êtes vous intéressés par ces approches sur le développement de l'enfant ?
-Etes vous satisfait à l'idée que le monde de demain changera grâce à vous ?

Je pense qu'on est tous d'accord pour dire que le monde dans lequel on vit mérite d'être révolutionné, mérite d'être plus harmonieux.
C'est bien beau de jeter la faute sur les autres (la "masse de mouton" qui est bête comme ses pieds, les politiques qui nous mènent en bateau, les médias... ) Je suis le premier à leur cracher dessus, mais aujourd'hui je me rends compte de mon erreur. Aujourd'hui, je sais que le changement vient de soi, de chacun d'entre nous. L'idée n'est pas de changer le monde. Mais de créer un contexte pour que les adultes se réconcilient avec les enfants qu'ils ont été plus jeune. Se réconcilient avec leur rêve, leur conviction. Alors avant qu'il soit trop tard, je veux créer cet univers, dans mes classes.
Enfant, j'ai eu beaucoup de rêves, que j'ai laissé à l'abandon. Aujourd'hui je veux ma revanche.
Je sais que je ne peux pas sauver le monde.  Mais je veux créer un univers où chaque enfant est libre d'être qui il est, et où son potentiel sera exploité au maximum de ses envies . La règle du jeu qu'on nous a enseigné est "chacun pour soi" , alors qu'elle devrait être "chacun doit s'entre aider et aller vers le haut" .
Je ne souhaite pas imposer de règle, je veux juste permettre aux enfants et aux adultes d'être en  pleine conscience de qui ils sont, et du monde dans lequel ils vivent. De sorte, qu'ils aient le choix, et qu'ils aient l'envie de faire quelque chose de bien. C'est comme ça, à mon sens, que le monde peut changer.
J'ai appris certaines choses sur la vie, sur l'humain. Je ne sais pas grand chose, mais je veux partager ça avec mes élèves.
(Suffit de regarder le film "le cercle des poètes disparus" .)

J'ai fini par me trouver, par savoir qui je suis, où est ma place dans ce monde. Et ce métier m'a sauté aux yeux comme une évidence.
J'ai 24 ans, je fais de la maintenance sur les avions, mes 35h me laissent assez de temps libre pour bouquiner, me remettre a niveau avant de reprendre mes études (et m'économiser les années de fac svp ! )
Je ne me suis pas décidé encore : prof dans le public, dans le privée, dans le très très privé  ? Ecoles spécialisées ? primaire, collège ? Educateur spécialisé, moniteur éducateur , pion, accompagnateur , pédo-psychiatre / psychologue (pour enfant) , orthophoniste... Je ne sais pas par où commencer !  cat

Et vous, si vous vouliez changer le monde , si vous n'êtes pas enseignant, n'avez vous jamais pensé à l'être ?



Je m'excuse, je ne sais pas quel titre donner, ni où ranger ce topic !


Dernière édition par -Benoit- le Mer 03 Mai 2017, 20:57, édité 2 fois
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 839
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 25
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par chuna56 le Lun 23 Jan 2017, 12:49

C'est rigolo, ton post ^^

Je suis prof, enfin vacataire, plutôt, pas par vocation, mais pas erreur.
Sauf que j'ai découvert en enseignant que j'aimais ça.
Pas certaine que je continuerai toute ma vie, mais le temps que je suis prof, j'ai envie de le faire bien. Du moins au mieux.

J'ai pas pour vocation de changer le monde, mais de prendre soin de mes petits, les accompagner, et surtout, essayer de planter en eux la bonne graine, celle qui fera d'eux des personnes respectueuses des autres et surtout de l'environnement.

Je me dis qu'ainsi je peux peut être participer à changer le monde.

Je suis frustrée de ne pas avoir plus de moyen, et je m'en prends surtout à moi pour ça (c'est à moi de me former, d'aller chercher comment faire mieux).
Mais bon, chaque chose en son temps, on verra demain ce qu'il en est...

Pourquoi ne pas faire quelques stages directement dans les métiers qui te plaisent ? T'as pas un jour dans la semaine où tu bosses pas?
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5376
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Cercle des "Proêtres" pas tout à fait encore disparus

Message par Chaucoline le Sam 28 Jan 2017, 18:39

Beau soir (puisque je peux partager mon "âmour" du Métier...)
Je suis enseignante depuis 36 ans ( c'est dire que je ne suis plus très jeune et donc que j'ai connu plusieurs réformes et moult programmes ). Et  j'ai toujours cette petite flamme, cette excitation, cette peur au ventre aussi quand arrive la fin des grandes vacances et se profile à l'horizon de jours nouveaux la rentrée des écoliers et des écolières.
Je l'affirme haut et fort: il s'agit bien du plus beau métier du monde.
Pourtant cela avait mal commencé. Mis à part ma réponse à la question: "pourquoi voulait entrée dans la grande famille de la grande dame: Education Nationale", j'avais répondu sans sourciller: " Je veux faire aimer la poésie aux enfants"... Ils m'avaient tout de même gardée ( il faut dire qu'ils devaient faire face à une crise d'enseignants comme jamais auparavant... Voilà donc pourquoi ils m'avaient gardée)...
Mais ils avaient essayé de me formater, me "blediser", me faire entrer dans l'étroit chemin...
J'avais failli démissionner...
Je m'étais tellement ennuyée... Je n'allais pas moi aussi faire mourir d'ennui et perdre leurs envies à tous ces nez retroussés et ces têtes déjà informées...
Je m'étais passionnée aussi et c'est là que se fit le déclic...
J'ai lu, j'ai regardé, j'ai écouté ceux qui savaient ( comme seuls les passionnés savent), mon coeur et mon bon sens aussi ...
ET je continue à m'émerveiller, à apprendre ...des enfants et des autres ( ceux qui le sont restés au fond de leurs pensées)...
Cela n'est pas toujours facile, on se sent parfois seule ... Mais quand on aime et que l'on croit à ce que l'on fait, tout est possible. Bien sûr il y a des moments de doutes mais des nouvelles personnes comme Céline Alvarez arrivent et on se remet une fois de plus en question: on se dit que l'on n'est pas allé assez loin ... On voudrait être ce petit colibri de Pierre Rabhi, cette école de la "mouche"...( et non pas du poisson rouge...)
Au final je pense que nous sommes sur le bon chemin ...buissonnier peut-être, mais plein de richesses, de vies et d'envies...
( J'ai même des mamans d'élèves enseignantes qui veulent venir "se former" dans ma classe ( je ne suis en aucun cas maître formateur)) ...
Je ne sais pas si ces quelques mots et ces longues phrases répondent à ton questionnement... J'ai eu plaisir à les poser comme des petits cailloux de petit poucet...


Dernière édition par Chaucoline le Sam 28 Jan 2017, 18:41, édité 1 fois (Raison : Parce qu'il y en a marre de la sinistrose et des fausses idées ...)

Chaucoline
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 3
Date d'inscription : 28/01/2017
Localisation : CARNOUX EN PROVENCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par dameline le Sam 04 Fév 2017, 23:39

Bonsoir, je suis prof des écoles depuis 24 ans et j'ai enseigné 6 ans auparavant en collège. J'enseigne depuis plus de 10 ans en maternelle et j'en suis extrêmement heureuse!!! Un peu beaucoup de montessori, un peu de freinet mais pas que...et beaucoup à ma sauce! Heu....Mais je bosse plus de 36 heures!!

dameline
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 28/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par Chaucoline le Lun 06 Fév 2017, 11:39

Moi aussi ! Mais quand on aime on ne compte pas!!! Quand tu es enseignant et que tu aimes cela , tu l'es 365 jours par an ... Moi en tout cas je suis comme ça... Tu ne t'ennuies jamais, tu réfléchis tout le temps, tu essaies, tu innoves, tu échanges... Un vrai métier de "zèbre multicolore"...

Chaucoline
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 3
Date d'inscription : 28/01/2017
Localisation : CARNOUX EN PROVENCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par Enamor le Lun 06 Fév 2017, 13:07

Bonjour,
Je suis actuellement étudiante et je me dirige vers l'enseignement.
A l'université nous sommes préparés à faire face aux différences de chaque élève, à toutes les approches pédagogiques, etc. Je sais qu'enseigner est ce que je veux faire depuis toujours, et aujourd'hui j'ai davantage de cartes en main pour réussir (en termes de connaissances), mais j'ai peur de mal faire.
J'ai constamment la peur de ne ne pas être adaptée aux élèves.
Ma différence me pousse à penser que j'aurai du mal à comprendre et à faire avancer chacun des élèves.
J'ai le désir de bien faire, mais est-il possible d'être trop marginale, intellectuellement, pour réussir à enseigner à tous ?

Enamor
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 05/02/2017
Age : 28
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par Chaucoline le Lun 06 Fév 2017, 18:44

Bonjour Enamor.
Je me suis longtemps sentie différente voire "anormale"...
Comme toi j'ai toujours voulu enseigner mais j'avais toujours peur de ne pas être adaptée à mes élèves .
Maintenant avec le recul et le plaisir que j'ai éprouvé à être moi-même et à enseigner comme je le ressentais, je peux te répondre sans ambiguïté aucune. Fais confiance à ton instinct, écoute et observe tes élèves en classe, dans la cour, avec leurs camarades, dans toutes les situations du quotidien ... ET ta différence sera ta force, ta richesse. Tu les verras non pas à travers le prisme de l'Education Nationale mais à travers ton prisme multicolore et riche de milles idées et envies de découvertes.
Sois toi même... La "marge" est "grande" et peut accueillir tout une "ribambelle" d'idées nouvelles"...


Chaucoline
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 3
Date d'inscription : 28/01/2017
Localisation : CARNOUX EN PROVENCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par CD_CD le Lun 06 Fév 2017, 18:54

Salut,
Imposer des horaires, un contenu et des évaluations à contenu et moment non choisis par chacun des principaux intéressés est à mon sens contraires à tout ce que l'on sait du développement des enfants.
C'est mal barré pour concilier les deux aspects en milieu scolaire (français actuel, dans le public et dans l'immense majorité du privé (Céline Alvarez s'est fait lourder de l'EN (enfin, sa méthode tout au moins))).
Donc c'est mal barré pour changer quoi que ce soit.

(C'était mes deux secondes de point de vue en passant. Je vous laisse.)

CD_CD
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 628
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par -Benoit- le Lun 06 Fév 2017, 19:17

Elle est intéressante ta question.
Je dirais que tu ne cherches pas tout à fait au bon endroit .
Disons qu'il y a plein d'aspects à aborder pour répondre a ta question :
-Tu aimerais enseigner, mais qu'est ce qui te plait particulièrement ? Le contact humain ? Le fait d'aider les autres ? etc. (c'est juste par curiosité)
-En tant que zèbre, tu as déjà une ouverture d'esprit, tu as déjà une approche tolérante et bienveillante .
Tu n'es pas obligée de connaitre toutes les particularités de chaque élève. Tu n'es pas obligée de t'adapter a chacun, au cas par cas. Tu le feras naturellement et sans effort, car il ne s'agit pas de bosser sur les profils psychologiques des enfants, et encore moins sur la façon d'enseigner. Il suffit d'aimer tes élèves, et tout se passera bien cat . La recette miracle est sous tes pieds, n'essaies pas de prendre une paire de jumelle pour regarder au loin, tu perdrais ton temps Smile

-Comment s'est passé ta vie a toi ? Pas de problèmes particuliers ?
Dans mon cas, j'ai fait le parcours classique : je ne savais pas qui j'étais, je cherchais l'acceptation des autres (dépendance affective, quand tu nous tient) et finalement, a force de me mettre à l'épreuve, j'ai fini par comprendre ce que "être soi" veut dire. Et c'est cette étape vers la paix qui me donne l'énergie, aujourd'hui, de devenir enseignant.
J'aurais pu le faire de toute façon. Mais c'est mieux d'avoir le déclic le plus tôt possible Smile
-Tu auras le rôle de "grande" : en regardant de plus près la pédé motessori, j'ai appris que les enfants sont loin d'être des piles électriques incontrôlable : dans un contexte , dans un cadre déterminé, l'enfant a naturellement envie d'apprendre.
Tu ne seras qu'un guide pour eux, n'essaies pas de culpabiliser si tu " échoue " : tu peux toujours forcer un cheval a aller à l'abrevoir, mais tu ne pourras pas le forcer à avoir soif.
Tu pourras toujours bosser sur la méthode ou sur le cadre, pour faire en sorte que "ça marche", mais avant tout, sois indulgente envers toi .

(Je sais pas si tu as vu les films "freedom writers" et "le cercle des poètes disparus", ça met en appetit ! )
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 839
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 25
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par Anthousa le Dim 05 Mar 2017, 20:02

Oh bah je viens seulement de voir ce poste qui me parle! Very Happy

Prof des Lettres Classiques depuis 5 ans maintenant, j'ai un parcours atypique.
Notez bien qu'à la base, je n'aime pas les enfants. ça crie, ça pleure, ça fait pas ce qu'on leur dit, bref, ça nous casse les pieds pour un rien. Pour moi un enfant, c'était un mini humain dont le cerveau n'était pas encore très bien formé.
J'ai préparé le Capes et l'agreg parce que tout le monde (camarades, familles, profs), me disaient que je ferais une super prof (je donnais déjà des cours particuliers à des ados et à des étudiants).
J'ai commencé par le privé, en tant que vacataire. C'était chouette. J'étais finalement à l'aise face à des classes entières, donc pourquoi pas continuer. Je n'ai pas voulu rester dans le privé car je trouvais les élèves bien trop sages. Il me fallait des élèves plus remuants, plus "vivants". J'ai donc postulé comme contractuelle sur Paris et Créteil. On m'a proposé un poste dans chaque académie. J'ai choisi Paris, un collège ancien ZEP du 18e, 12h par semaine avec des élèves à l'extrême opposé de ce que j'avais connu.
Je me suis éclatée. Vraiment ça m'a plu. Même quand j'ai dû m'interposer pour empêcher une bagarre et que mes côtes en ont pris un coup (après ça plus aucune bagarre quand j'étais dans les parages). L'année suivante, on m'a demandé si je voulais bien rester (car oui, en général, tout le monde se sauve de ces établissements. La moitié de l'équipe pédagogique qui part chaque année). 
J'ai dit oui, et cette fois-ci j'ai demandé un temps plein (18h donc). Une super année à nouveau.
Du coup j'ai passé le Capes, et j'ai enchaîné.

A l'heure d'aujourd'hui, je peux dire que je suis fière d'enseigner, et finalement j'aime bien les enfants et j'aimerais bien en avoir aussi pour leur transmettre tout ce que je sais. /o/ 
Il y a une chose dont je suis sûre aussi, c'est que quand j'aurais des enfants, jamais, JAMAIS je ne les enverrais à l'école publique...

J'aime bien ce que tu dis: "Tu ne seras qu'un guide pour eux, n'essaies pas de culpabiliser si tu "échoue". L'ennui c'est que la hiérarchie va te faire culpabiliser, car ils veulent un résultat immédiat. Fais pas la même erreur que moi qui ait cru pouvoir tester différentes méthodes pour trouver la plus adaptée à mes élèves: t'es pas censé réfléchir à comment mieux faire les choses, tu dois juste le faire et tes élèves doivent t'obéir aussi aveuglément que toi tu obéis à l'éducation nationale. ^^' Comme on m'a dit en termes plus clairs: "tu te tais et tu fais ce qu'on te dit. Si ça marche pas, c'est que t'es pas faite pour le métier". Enfin ça fonctionne comme ça dans le public en tout cas actuellement, quand on est pas dans les petits papiers de pédago. 
Dans le privé heureusement, on te fait un peu plus confiance et si tu as une méthode efficace, tu peux l'appliquer sans qu'on te casse les pieds (au contraire, on te remercie). ^^
avatar
Anthousa
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 79
Date d'inscription : 20/02/2017
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par Aube le Dim 05 Mar 2017, 21:52

Anthousa a écrit:
je peux dire que je suis fière d'enseigner, et finalement j'aime bien les enfants et j'aimerais bien en avoir aussi pour leur transmettre tout ce que je sais. /o/ 
Il y a une chose dont je suis sûre aussi, c'est que quand j'aurais des enfants, jamais, JAMAIS je ne les enverrais à l'école publique...

Oui, les pauvres, ils risqueraient de tomber sur des enseignants qui ont le même profil et le même parcours que toi...

Plus sérieusement, autant il est certain que l'enseignement public est loin d'être le lieu idéal où chacun aimerait envoyer sa fragile progéniture, autant il me semble qu'il accomplit sa mission plutôt bien alors que ses moyens manquent, souvent au prix d'efforts des professeurs qui donnent beaucoup plus qu'ils ne reçoivent.


_________________
"Toute vie est bien entendu un processus de démolition" (F. Scott Fitzgerald).
avatar
Aube
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 617
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par Anthousa le Dim 05 Mar 2017, 23:01

Ce n'est pas les collègues qui m'effraient justement, puisqu'on subit autant que les élèves, non ce qui m'inquiète et que je trouve monstrueux, c'est plutôt ce qui pendouille au-dessus comme une épée de Damoclès et qui a les moyens de briser leur vie...
Je n'en reviens toujours pas qu'on nous oblige à appliquer des méthodes inefficaces et destructrices, juste parce qu'il ne faut pas trop de bons élèves dans les classes. 
Je n'en reviens pas qu'on menace des directeurs d'établissements de sanctions s'ils ne tiennent pas leurs troupes.
Je n'en reviens pas qu'on soit obligé de donner des cours d'orthographe à des élèves de fac parce qu'ils sont incapables d'écrire trois lignes sans faire de fautes.
Et surtout, je n'en reviens pas que des gens persistent dans ce massacre intellectuel, alors que même ceux qui en était à l'origine ont fait marche arrière et reconnaissent maintenant que c'était une mauvaise idée.

Je n'ai rien contre le public en lui-même (c'est un concept que j'admire et j'ai choisi d'y enseigner et d'y rester alors que j'aurais pu rester dans le privé), mais franchement, ça serait mille fois mieux sans le nid de vipère qu'on a au-dessus de nous. Le privé sous contrat n'est pas franchement mieux depuis quelques années (devinez pourquoi... ^^).
avatar
Anthousa
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 79
Date d'inscription : 20/02/2017
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par -Benoit- le Dim 05 Mar 2017, 23:11

Salut Anthousa, j'avais vu ton parcours quelque part...
J'ai l'habitude d'écrire des romans, mais cette fois je me contenterais de : merci du partage cat

Aube, de quelle mission parle tu ?
L'école publique forme des élèves pour les faire rentrer dans les rangs de la société actuelle.
Et si nous faisions en sorte qu'on parle de la société de demain, à la place des cours d'histoire géo ?
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 839
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 25
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par Aube le Lun 06 Mar 2017, 10:18

-Benoit- a écrit:L'école publique forme des élèves pour les faire rentrer dans les rangs de la société actuelle.

N'ayons en effet pas peur des clichés...
Es-tu sûr que l'école, qui apprend à lire, écrire, compter, et même faire réfléchir tout en donnant les bases (certes minimales) du savoir, a pour but de faire rentrer dans le rang ? Ne serait-ce pas plutôt le résultat (à condition qu'il soit prouvé que les gens rentrent dans le rang, d'ailleurs) de l'action des médias qui font la promotion permanente de la culture de la consommation et de la normalisation ?

-Benoit- a écrit:Et si nous faisions en sorte qu'on parle de la société de demain, à la place des cours d'histoire géo ?

Certes, s'inquiéter de l'avenir de notre planète, des risques sérieux en terme d'énergie et de ressources, et de l'avenir de l'humanité est essentiel. Toutefois, parler de demain sans connaître le passé (histoire) ni le présent (géographie) me laisse franchement perplexe.
avatar
Aube
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 617
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par ortolan le Lun 06 Mar 2017, 10:48

Aube a écrit:Toutefois, parler de demain sans connaître le passé (histoire) ni le présent (géographie) me laisse franchement perplexe.
Gros +1 avec Aube. C'est même inquiétant que ce ne soit pas une évidence Suspect
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5242
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par Parisette le Lun 06 Mar 2017, 13:01

Gros +1 aussi

L'école donne un panel de connaissances, à chacun de se construire avec tout ça. L'histoire permet de comprendre pourquoi/comment nous en sommes arrivés là.
J'enseigne l'économie et le droit (entre autre). En éco, si tu n'apprends pas les différentes crises traversées, les Trente glorieuses et les courants de pensées, tu pourras difficilement comprendre les choix faits aujourd'hui.

"Rentrer dans le rang" ce n'est pas l'exclusivité de l'école. Les parents sont les premiers à vouloir faire rentrer leurs enfants dans le rang. Et je ne m'en exclus pas. Cependant je suis toujours surprise quand un ami me dit "ma pauvre, ca doit être dur pour toi d'avoir un enfant " atypique ". (Ce n'est pas dur pour moi, c'est dur pour lui, c'est lui qui en chie en collectivité). Cette personne se projette sur son envie d'un enfant idéal, avec un avenir type mariage, enfants, travail valorisant et livret épargne.

Quand les profs mettent leurs enfants dans le privé, ca donne l'impression que même eux ne font pas confiance à l'Education Nationale. C'est triste

Après clairement ca dépend dans quelle ville on habite. Mes enfants sont dans le public. Chez nous le public est très correct et le privé c'est l'élite (établissements pourtant conventionnés, mais qui affichent 100% de réussite au bac et 0% de redoublement... J'imagine qu'ils ne sont pas tendres avec les gamins à la traine, genre "tu remontes tes notes ou tu dégages".
avatar
Parisette
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1415
Date d'inscription : 12/03/2016
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par -Benoit- le Lun 06 Mar 2017, 14:20

C'est pas faux cat
J'me suis mal exprimé : j'ai eu tord de dire "à la place" de histoire, j'aurais du proposer "en plus " de histoire géo Wink



avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 839
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 25
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par Doom666 le Lun 06 Mar 2017, 16:55

Bonsoir à tous,
Je ne pouvais, bien sûr, pas passer mon chemin. Je suis globalement d'accord avec ce qui a été dit. J'ajouterai que c'est une bouffée d'oxygène de lire que je ne suis pas seul à me battre contre les moulins. Je fus éducateur la première partie de ma carrière et, depuis 2004, je suis professeur des écoles. Contrairement à mes dignes collègues qui se sont exprimés, j'ai l'intention de changer le monde (faut dire que je ne suis pas modeste... Diable ). Sans tomber dans la "fameuse théorie du complot", je pense qu'il y a un réel désir de nos dirigeants de mettre l'école publique en faillite (car trop chère) ou, tout au moins, de faire en sorte qu'elle fabrique des crétins parachevant ainsi l'oeuvre des médias.
Je pense que sur ce thème, la façon de l'expérience de Cécile Alvarez a été close est assez parlante.
Aussi, à mon niveau, je lutte contre cette volonté en donnant à tous mes petits la bienveillance, le bien-être en classe, l'ouverture aux parents et tout ce qui peut permettre leur plein épanouissement. J'ai la ferme intention de devenir le cancer de l'Education nationale. Dent pétée Dent pétée
Je pourrais développer le cas échéant.
avatar
Doom666
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 948
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par Anthousa le Lun 06 Mar 2017, 17:44

Parisette a écrit:Gros +1 aussi

L'école donne un panel de connaissances, à chacun de se construire avec tout ça. L'histoire permet de comprendre pourquoi/comment nous en sommes arrivés là.
J'enseigne l'économie et le droit (entre autre). En éco, si tu n'apprends pas les différentes crises traversées, les Trente glorieuses et les courants de pensées, tu pourras difficilement comprendre les choix faits aujourd'hui.

"Rentrer dans le rang" ce n'est pas l'exclusivité de l'école. Les parents sont les premiers à vouloir faire rentrer leurs enfants dans le rang. Et je ne m'en exclus pas. Cependant je suis toujours surprise quand un ami me dit "ma pauvre, ca doit être dur pour toi d'avoir un enfant " atypique ". (Ce n'est pas dur pour moi, c'est dur pour lui, c'est lui qui en chie en collectivité). Cette personne se projette sur son envie d'un enfant idéal, avec un avenir type mariage, enfants, travail valorisant et livret épargne.

Quand les profs mettent leurs enfants dans le privé, ca donne l'impression que même eux ne font pas confiance à l'Education Nationale. C'est triste

Après clairement ca dépend dans quelle ville on habite. Mes enfants sont dans le public. Chez nous le public est très correct et le privé c'est l'élite (établissements pourtant conventionnés, mais qui affichent 100% de réussite au bac et 0% de redoublement... J'imagine qu'ils ne sont pas tendres avec les gamins à la traine, genre "tu remontes tes notes ou tu dégages".


Hum question: comment faire confiance à ceux qui trahissent notre confiance, à ceux qui, derrière de beaux discours, mentent et cachent des choses importantes? Comment faire confiance à l'Education Nationale quand les directives qu'on reçoit d'eux c'est "moins de bruit et débrouillez-vous" (je pense en particulier aux violences au collège et au lycée, qu'on "étouffe" parce que ce n'est pas bon pour la réputation des établissements).  Shocked
Je comprends pas non plus pourquoi on nous dit d'abandonner des élèves qui sont en difficulté avec des arguments plus que douteux (du genre "de toute façon, on n'a pas le temps de s'occuper de lui" ou "ses parents ont les moyens de le nourrir à vie, c'est pas grave")...  Shocked

Bon j'avoue, l'EN m'a profondément déçu en même pas 2 ans. Certains disent que c'est à cause des futures élections et que ces gens-là ont peur de perdre leur place. Mais dans ce cas pourquoi autant de monde se plaint de l'EN depuis tant de décennies? (je pense aux vieux profs à qui on raconte les cours de l'ESPE et qui nous disent que c'était déjà exactement la même chose à leur époque, il y a 30 ans et aux démissions qui ont triplé...  Suspect). Je suis sûrement trop idéaliste à vouloir que tous les enfants de France aient droit à cette éducation égalitaire et de qualité qu'on leur a promis, mais eh, j'ai signé pour ça moi!  Sad

Après oui, cela dépend aussi du lieu. Je parle principalement de ce qui se passe en public de région parisienne, puisque j'y enseigne depuis un moment maintenant. Les quelques collèges de campagne que je connais valent largement un privé de région parisienne, c'est plutôt bien. Je connais d'ailleurs des étudiants qui sont sortis d'un obscur lycée en pleine cambrousse et qui ont pourtant un meilleur niveau que ceux qui ont fait les grands privés parisiens!

Concernant les gamins à la traîne en privé, pour en avoir eu une en cours particuliers, ce n'est pas les notes qui comptent mais le niveau social des parents et l'argent qu'ils sont prêts à payer. Elle est passée de 8 à 14 de moyenne générale en deux mois, ça n'a pas empêché la directrice de vouloir la mettre dehors, alors qu'elle était presque devenue la première de classe. Heureusement pour elle, les profs et le reste de la direction n'ont pas laissé faire. Je précise qu'elle n'avait absolument aucun problème de comportement à part une grande timidité.

Et accessoirement, le "privé" n'est pas si élitiste que ça: il existe des établissements où les frais de scolarité sont adaptés aux revenus des parents et certains ont même droit à la gratuité lorsque leurs revenus sont vraiment trop bas. Alors oui, y en qui trouve bizarre que l'enfant de l'ouvrier côtoie l'enfant du chirurgien, mais c'est plutôt bénéfique pour leur ouverture d'esprit.

Quand au passé, à l'histoire et la géo, j'enseigne le latin et le grec, alors forcément, faire découvrir le "passé" est ma priorité Smile  Comment construire quelque chose de solide sans fondations sinon?  affraid

Avec Anatole et Félix, on résiste face à la vague de prédicats!  Boxe
avatar
Anthousa
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 79
Date d'inscription : 20/02/2017
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par Parisette le Lun 06 Mar 2017, 18:54

Je me rends compte en te lisant Anthousa que j'ai la chance d'enseigner dans un lycée bienveillant. Ou peut-être que ca se passe aussi chez nous sans que je le sache.
J'enseigne dans un petit lycée surtout professionnel dans le 93.

Pour le coté élitiste du privé, je ne parlais que de celui à coté de chez moi. Et "élitiste" ce n'est pas rapport à l'argent mais plutôt à l’état d'esprit qui y règne. Je ne connais pas assez les établissements privés pour en parler. Et toi qui y a bossé connait forcement mieux, donc je te fais confiance.

Est-ce par vocation que j'ai décidé de faire ce métier ? Honnêtement je ne pense pas. Changer le monde ? hummm j'en suis loin. J'essaie d'apprendre un métier à des jeunes, du savoir, du savoir-faire et du savoir-être (j'enseigne aussi la mercatique, la vente et la compta).

Par contre, je me souviens de profs qui ont changé ma façon de voir le monde.
avatar
Parisette
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1415
Date d'inscription : 12/03/2016
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par -Benoit- le Lun 06 Mar 2017, 20:37

Rien à voir, je voulais vous demander : si jamais vous aviez envie de sortir un peu du cadre, ça se passe comment ?
J'ai regardé les films de Robin Williams, dont will hunting et le cercle des poètes disparus. Dans ce dernier, il prend son rôle très a coeur.
Sans forcément inventer une nouvelle matière, il arrive quand même à élargir le "champ des possible", à ouvrir les esprits...
Ai-je tord de m'identifier à ce film ? Ai-je tord d'idéaliser ?
Dois-je me faire du soucis vis à vis de la hiérarchie si je m'implique trop ? (j'hésite encore entre prof et éduc spé, j'bosse essentiellement la théorie pendant mon temps libre, juste pour gagner un peu de temps, mais je ne peux pas lâcher mon taf actuel, besoin de payer le loyer Dent pétée )
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 839
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 25
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par Parisette le Lun 06 Mar 2017, 21:17

Si tu devenais prof, ce serait pour enseigner quelle matiere ?
avatar
Parisette
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1415
Date d'inscription : 12/03/2016
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par -Benoit- le Lun 06 Mar 2017, 21:48

J'ai pas envie de choisir Dent pétée
si je vais en primaire, j'irais dans le privé ou dans les centres montessori.
Si je vais au collège ce sera probablement n'importe quelle matière , j'irais peut être me réfugier en cours de musique mais vraiment , peu importe.
Par contre si je vais en lycée j'ai le choix entre philo et anglais (le reste j'suis pas sûr que ça m'intéresse, vu le niveau) .J'aurais pu utiliser mes compétences en mécanique pour être prof de méca, mais j'ai envie de tourner la page Wink

Je ne suis pas sûr que ce soit vraiment un choix. Je vais me lancer "au hasard" , tout me plait donc bon, quel risque de se tromper ?
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 839
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 25
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par ISIS75 le Mar 07 Mar 2017, 16:18

@anthousa : tu voulais dire que jamais tu ne mettrais tes enfants dans une école privée, non ?
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2456
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

.

Message par Invité le Mar 07 Mar 2017, 16:23

plusieurs membres de ma famille sont enseignants, plusieurs de mes amis également. j'ai moi aussi songé à embrasser cette carrière.

beaucoup, hélas, sont quelques peu désabusés par le fait d'avoir devant eux, tout du moins aux niveaux collèges et lycées, 25 ou 30 élèves parmi lesquels 5 écoutent.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vocation d'enseignant... ou comment changer le monde !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum