La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Page 5 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 19  Suivant

Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Jeu 16 Fév 2017 - 4:02

Spoiler:


J'ai aussi eu subitement une image de seau d'eau mais je sais pas de où elle est venue... je vais chercher  Razz



I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par soto² le Jeu 16 Fév 2017 - 7:03

çà me rappel une histoire de roseur et de rosé, mais bien frais.


Dernière édition par soto² le Jeu 16 Fév 2017 - 9:49, édité 2 fois
soto²
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par Mildiou le Jeu 16 Fév 2017 - 7:36

Ça rentre dans ta boite ?

Musique:
Mildiou
Mildiou

Messages : 655
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 39
Localisation : Rouen

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par Lokyloc le Jeu 16 Fév 2017 - 7:54

Allo ??? ya de la friture là, ou alors faut que j'enlève mes bouchons d'oreilles, ou les deux mon capitaine ?...
Je peux aussi allez voir là-bas si j'y suis, d'ailleurs j'y suis déjà.
Lokyloc
Lokyloc

Messages : 133
Date d'inscription : 12/02/2017
Localisation : Antipodes

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Jeu 16 Fév 2017 - 16:03

Chant, t'y es ? je ne sais pas mais la musique est encore bonne, bonne, bonne.
Spoiler:

Ca fait réellement des tranches de vie totalement différentes.
Je plaisante mais pas. Rien ne se posait en ces termes.
Je pensais à Maruche ce matin et ses chaussures gothiques mais qui me voyait en "boule à facettes".
Marrant en fait cette histoire de moules. 
Il était écrit qu'un doué peut retrancher l'autre dans ses limites.
Et il peut y avoir aussi une question d'époque de générations.
Marrant cette idée que je pourrais sans souci rejoindre, lier le temps de 3 jours des personnes totalement différente.
Et le "tu" ou "vous" faites peur m'amuse. Quand je vois de qui il vient. Il faut pour cela avoir le caractère bien accroché. Mais bon terrifier Mistinguett qui n'a aucun charisme et a l'air plus perdue que moi mais qui tient quand même à m'en imposer, et à vouloir me faire faire à sa sauce pour finir toute honteuse.
1998. En fait je regarde des événements ou des parties de ma vie désormais comme si ça n'était pas moi. Je sais qu'elles font partie de moi, que je les ai vécues, mais j'en suis hors totalement.
L'ensemble de ma vie est peut être totalement incohérente à regarder. C'est possible. Mais bon il aurait fallu que je fasse comme tout le monde pour que ça le soit.
Je pensais à mon boulot. J'ai été fonctionnaire 23 ans. Lire à 40 ans que ça n'aurait pas du être c'est cocasse tout de même. Mais c'est par rapport à aujourd'hui et à des découvertes d'aujourd'hui. Du coup pour cela et d'autres choses, je n'ai jamais été totalement cohérente ou perceptible tout à fait nulle part.
Petite je me souviens effectivement de ce "brouillard", c'est super impressionnant posé comme ça. Se renfermer parce que l'entourage ne convient pas. Dans chaque milieu que j'ai traversé et même parfois à plusieurs reprises, ben non je suis pas cohérente, là pour untel j'ai raté ma vie j'aurai du faire des études, là pour untel "mais comment je peux faire un boulot pareil, c'est surprenant".
Je ne pense pas qu'on puisse me voir comme je vois d'autres personnes. Même doués qui finalement ont suivi plus la norme que moi.
Demain je vois un long vide, très long. Ou pas. Pour pouvoir vivre comme j'ai voulu, ou alors parfois comme j'ai pu, j'ai toujours du cacher. Je me disais en fait plutôt émue : "ben mince des personnes savent !" J'aime bien cette idée : des personnes savent mais en fait ne savent pas quoi exactement".
Le rapport humain et les interactions. Se positionner dans une interaction sociale pour moi est différent de "manipuler", il y a une subtilité.
Un jour une jeune stagiaire me dit : vous faites peur. Et le lendemain toute rouge elle me dit : en fait je me suis trompée de mots, vous êtes impressionnante. Ben oui mais bon j'espère tout de même à 39 ans "impressionner" alors une jeune fille de 17 ans. Comme j'ai pu impressionner des copains mais juste parce que je suis une fille. Exploser les codes. Sauf avec des personnes fermées, j'ai toujours dans des interactions, exploser les codes. Comme la nounouille de psy a failli exploser ma vie ! des années de moins, pas d'expérience administrative dans mon boulot, un diplôme de psy et paf : t'as des handicaps. Allo ! Du recul. Ca me fait penser à la douance, se mettre à niveau. Oui oui Casimir, et la douance et on est pareils. Ben non pas du tout. Il faut aussi voir l'échiquier en trois dès.
Les choses qui marquent dont on tire expérience ou pas, conclusion ou pas. J'ai bien aimé ce sketch où cette jeune fille énonce des diplômes qui ne vont pas ensemble et qui finissent par rien en fait.
Ca n'est pas cohérent du tout dans la vie dite normée. Et les bistrots. Mode Daho "café Paris le flore" et chez certaines personnes dont ma mère c'est de suite l'incompréhension totale. C'est sûre que célibataire, non mariée, j'ai eu d'autres activités que le repassage, la course à la seule copine dans le travail parce que Monsieur veut .... Le nombre d'hommes en fait qui ont essayé de me changer et de femmes aussi. Ca n'est même pas "entrer" dans un "rang" c'est les "rassurer".
J'ai planté un jour ma mère dans ma voiture au milieu d'un carrefour. Mais que veux tu ? ben démerdes toi, fais comme tu voudrais que je te fasse maintenant. Ca me fait un effet vouloir être dans l'autre.
Déjà niveau études j'ai fait des noeuds dès le départ, j'ai redoublé et puis je suis partie en BEP après avoir fait 2 secondes. Et en plus en gestion comptab et une autre en social. Et en plus dans ma ville et en plus dans une autre fille.
J'ai été un paquet de linge sale en fait toute ma vie. Ca ne m'attriste pas c'est le problème d'autres avec moi et c'est la perception d'autres, pas la mienne.
J'ai parfois peur plus ou moins comme tout le monde, je ne sais pas, et d'autres pas du tout. Ma doudouille a vu ça comme une "taupe". Une taupe au top (j'adore la couleur taupe). Semble t il le grand avantage qui pose à d'autres inconvénients, c'est que je ne pense pas que des choses ou des gens me soient inconnues.
Petite j'avais déjà lu ou visité toute ma ville, discuté avec des métiers différents, des adultes différents, des personnes différentes. De fait en propos je fais toujours la "nique" à l'autre en fait. J'explose mais en douceur ses dogmes ? on dit comme ça ? Ma mère a été en couple trois fois, moi deux fois six mois. Des hommes dans des couples ont fini par ne pas être contents, car bien accouplés pour un projet de vie mais mal sur d'autres plans me voyaient un jour correspondant plus à certaines de leurs facettes.
Toute petite déjà, je suis restée toute seule à l'école sans m'inquiéter plus que ça. La maîtresse m'avait punie et était partie. Ma mère m'a crue chez mon père, et mon père chez ma mère. Ca donne tout de suite confiance aux adultes  Razz
Mais t'aurai du être, mais t'aurai du faire. Mon père a été directeur puis remplacé par un jeune. Je dis ça parce qu'en autres événements ça m'a permis puisqu'apparemment je sais faire ça et pas d'autres de prendre des décisions. Comme j'ai dit à ma mother, écoutes t'es sympa mais ton bazar a me coller et à te penser tout pour moi, ça va être la claque pour moi le jour où tu seras plus là.
Des références il est vrai semble t il j'en ai à profusion. Quand je lis ici, je vois. Je vois le musicien dans son contexte, je vois l'écrivain dans le sien, le street arter, l'enseignant, le maître de conférence, le chargé de mission, le drh, ect....
La musique mais alors pour autre chose. De cette découverte, j'ai écouté ensuite des choses que j'avais écouté et il semblerait que j'ai réalisé donc des concepts chantés qui m'ont plu, qui me correspondent. Alors "faire peur" ou "être impressionnante". Monsieur qui s'est fait servir 20 ans par Madame dans une vie routinière, c'est pas dur de faire peur ou d'être impressionnante. J'ai alors tout fait sauf.... ça !
L'autre jeune psy de plus fêtarde et alcoolique y a vu un caméléon. Le caméléon ne poste pas des photos de lui deux verres à la main devant un môme de 3/4 ans. Moi avec mon CAP/BEP non Smile Comme quoi les études hein ?!!!! Je vais avoir des problèmes ou pas. Ca dépend si on me "prend" au présent ou si on m'analyse alors selon une grille d'analyse, celle de chacun. Les tu devrais en être là, tu aurais du passer par là, tu devrais faire ça. Bon courage à tous et à tous les "tu devrais, il faut".
DLC.
C'est sur tu me mets à coté d'une "princesse" qui le croit mais ne l'est pas, et je lui sors "dans ton cul" ou je lui fais écouter "ACDC" parce qu'elle veut être ma "copine", subitement elle a peur Smile Je ne colle pas du tout à son idéal. Je ne sais donc pas si je suis ce "truc" qui voit les autres adultes souvent comme des enfants. Mais bon la nana qui est juste cadre sur un seul poste qui me parle de Marie Antoinette partant de chez ses parents à 40 ans et m'expliquant l'histoire de la "pauvre" fille qu'elle a croisé en formation.... intérieurement je me marre. Je suis par ma façon de mener ma vie, beaucoup moins désormais toujours la pauvre fille de quelqu'un. Ou alors ça se pose autrement. En douancie ça me fait un papa ou une maman par excès de traits de douance.
La psychiatre attendait mon : j'en peux plus. Apprivoiser ses pensées par rapport à un cadre. Ben oui sur cette autoroute là j'en peux plus mais si je vois et je la vois déjà la suivante, ben je pète la forme, je suis en joie d'avance.
Après j'ai été différente parce que j'étais plus normée et parce que j'avais un boulot. Moins hier qu'aujourd'hui mais pour moi un boulot ça se refuse pas. Je vais avoir des problèmes ou pas.
Comme les histoires d'insu de son plein gré ou d'inconscients qui se parlent. Je pose cela aussi différemment. Soit la personne à coté sans même y faire attention je lui fais confiance et ça sort tout seul. Soit pas du tout et zou rien. J'appelle des vies, des vies mortes. C'est ici en fait que j'ai découvert que j'ai un sacré catalogue de la vie. Et je n'ai pas trié du tout de la même façon. C'est peut être pour ça qu'on m'a dit : là tu utilises ça. Est ce que je l'ai appris en le lisant quelque part ? ou en le pratiquant ? Alors là pour savoir. Mr le psychiatre courage à vous. Comme mon "quoi de la drogue ?".
Le rejet. C'était écrit aussi ça. Le doué se rejette lui même. Du coup non j'ai pas le sentiment d'avoir vécu le rejet. Quand ça fait le tour et que je ne me sens plus utile et pour moi aussi, je m'en vais. J'ai bien aimé dans le pdf d'ici le "relire sa vie simplement et juste ça" pas se mettre à se demander comment ça aurait pu être autrement. Ouf parce que sinon je serai mal barrée. La peur des gens. Je n'ai pas peur des gens autour de moi puisqu'en gros je les connais tous. Salut à toi. Sauf les exceptions les gens ont tous plus ou moins un code barre, une trame. Ma mère est PNO Stratico bidudolo machinito... c'est déjà trop loin, trop profond, ça deviendrait mon problème, mon analyse, je suis pas analyste.
Je suis une fille en plus. Un drame pour certains hommes. Essayer de m'englober. Ben écoutes si t'as du temps. Un jour chat un autre rat. Plutôt banale par là, plutôt atypique ici, truc par là bas.
J'imagine ce rendez vous. Bonjour Monsieur, Docteur psychiatre. Vous m'avez vue en 1998 pour ceci et vous m'avez dit ça et il s'est passé ça, alors ceci et le Docteur Truc vous l'avez appelé pour lui dire que, parce que vous reveniez d'une méga conférence aux Etats Unis qui disait que et donc en 2009, vous savez pas la meilleure ? Je vous avais envoyé promener en quittant votre bureau puisque j'ai toute perdue d'un décès et que vous m'aviez dit : quand vous saurez expliquer ce que vous avez, on pourra en reparler. La vision des bumpers par les autres. Un sac à linge Smile et puis en fait un jour une machine à laver. Le concept m'éclate depuis le début. Il va falloir alors que je dise à ce monsieur. Et déjà dire c'est faire ce que j'ai toujours fait, modifier les rôles, et les interactions. Mais juste parce que de l'échange en fait. Je suis incapable d'évaluer comment je vais. Trop en mouvement Smile
Je donne aussi souvent les conseils non pas des "bumpers" logiques de la vie mais d'aller voir quelqu'un qui est passé par là. J'ai toujours fonctionné comme ça pour moi, aller voir celui qui est déjà passé par là. Il y a des endroits où je suis tout et je fais peur, d'autres endroits où je suis toute petite et rien.
Pour moi la vie n'est pas statistique, mais surtout pas statique, même moi je dois me poser pour ne pas être statique. Je comprends pourquoi je n'ai pas fait une tartine de présentation en arrivant ici. Déjà en regardant le forum dans son ensemble, c'est mort. Je suis déjà en morceaux. Tiens tu veux un café ? du sucre. Du sucre en morceaux. C'est ça parfois je suis le sucre dans la boite complète, parfois je suis la boite entière ailleurs.
Savoir pointer les différentes étapes de la vie de quelqu'un. Voir son tracé. Je me souviens au mariage d'un doué qui d'ailleurs m'avait invitée parce qu'il m'avait eue au téléphone dans la semaine... c'est dire comment un doué peut se mélanger rapidement.... qu'un de ses amis m'avaient dit : ah toi aussi tu as été de toutes ces vies. Je ne savais pas que ça n'était pas normal !!! ou alors que c'était un handicap ! ça dépend. être suivie par un spy c'est pas bête en fait. surtout alors pour un doué paumé un peu. au moins y'a quelqu'un qui sait un peu où il en est. On m'a dit c'est toi qui décides. Ben tu m'étonnes. Vu les noeuds, c'est bibi qui va encore devoir s'y coller, je m'en doutais.
Embrasser le ciel immense, ou brasser la vie complète. En voilà une idée qu'elle est pas bonne. C'est pire que de l'avoir sur le dos, c'est faire tout son boulot et en se prenant bien la tête. Pour moi la sensibilité vient d'un déjà vécu. J'ai l'esprit tranquille en fait. Je vois venir mon médecin et ça va encore passer par un psychiatre. Je suis heureuse que les choses aient évolué dis donc. Je ne regrette rien mais toute ma compassion à des petits bouchons où je me rassure de suite puisque la vie est bien faite et alors désormais pour des petits bouchons. Doser, ben oui mais bon pour moi c'est facile pour moi même mais quand c'était vis à vis de quelqu'un d'autre et en particulier de petits bouchons, alors là. J'ai vécu un peu près ce que tu vis et je suis un peu près jusqu'au moment où nous en parlons vécu comme toi dans les grandes lignes mais te donner un conseil de faire ça ou çi comme moi, euh. Ca va pas être possible. Je me suis fait du mal selon moi pour aller vers un bien mais bon c'est moi pour moi.
Je suis donc admirative des personnes qui donnent des conseils et sur des sujets ardus.
Entre Patratas et Pouet on peut mettre des choses très diverses et variés. Selon. Tout va alors dépendre des dominantes et des besoins. Et s'écouter, pouvoir le faire ou pas. Si l'année prochaine et ça va être le cas, je ne suis plus liée à mon boulot, ça ouvre d'autres champs. C'est donc pour moi très rassurant sa conférence aux Etats Unis. Il va me voir en large.... Pas en psy de 30 ans qui me sort à mes 40 ans, avoir le choix !!! ben non j'ai pas 30 ans, j'ai pas juste vécu mon mariage et deux trois rencontres donc pas la peine de vouloir m'ouvrir plein d'horizons, je viens de passer des années à en fermer.
Il y a eu un déclic. Le doué est apaisé quand on le parasite pas. Je suis apaisée et on ne me parasite plus. Rien n'est pire que de voir en double, d'un coté la personne qui te donne un conseil mais à qui tu vois un défaut. Je relisais mes fils et je me disais qu'en fait je l'ai fait en mode de ma vie habituelle à savoir répéter un vécu des conseils.
Forcément à 46 ans se protéger du jugement de certaines personnes. Pour réaliser des événements, il faut un feedback, un vrai, un bon, un "un peu près complets". Une bonne analyse se fait je pense par une lecture de l'autre par intégration de sa grille de lecture à lui. Pas par la sienne propre. Sinon c'est parti pour la valse des "t'es trop", "t'es pas assez", bla bla bla.
Je peux être partout et nulle part. Et en même temps Smile Et je peux tout par rapport à un rien et rien dans un tout ou en dehors des tout. Tout ce que l'on met ou pas dans un propos. Et alors ce plaisir de pouvoir ne rien dire du tout. Ce fameux jour où je m'étais dit : il faut que je fasse l'inverse. C'était pire que ça. Il semblerait donc que j'ai bien un cerveau qui jongle. et que je regarde parfois jongler en plus. Par contre pour jongler il faut des balles et des balles concrètes et connues.
Des drôles de choses complexes qui s'expliquent. Des explications qui se posent dans mes "et puis merde". C'est bien "et puis merde je me casse". Chouette la dame 2 et la dame 1 m'ont rien demandé. Je n'aurai forcément pas eu de relations avec certaines personnes, j'ai pris de suite d'autres chemins. Je comprends mieux alors ce semble t il pouvoir magique ou ce don, qui n'est pas en fait. Dépasser des murs. C'est sur que des personnes que moi je vois emmurées ne risquent pas d'oxygéner qui que ce soit et d'entendre ce fameux : ça me fait du bien, ça me donne confiance en moi.
Ca dépend. Un mode "racontage" ou alors un mode de suite "on ouvre une autre page d'un autre livre". J'ai eu raison d'attendre et de ne pas dire. Les "je vais t'aider" qui finissent par s'inverser, l'enfer. Et alors les "braquages". En fait a contrario moi ça m'a jamais gène de passer pour la barrée de service qui se tire. Quand je me "tire" je n'y reviendrais pas donc ce que l'on en dira je le saurais pas donc je m'en fous. En cela Facebook. Ca fait tout de suite hétéroclito  Very Happy. Je "perds" tout le monde ou presque, tout le monde se noie mais pas moi. Pire que de la mosaïque désormais je peux lire sur le même tableau des vies, les miennes, mais toutes des vraies. Ca fait des points mondiaux sans avoir même bougé de chez moi. Marrant l'expression "avec elle ça peut partir en tout et on ne sait pas quoi". Si tu savais à quel point c'est l'inverse. Je n'aurai pas aimé du tout non être un autre "truc" que moi.
Je me suis déjà bidonnée 1000 fois d'avance à m'imaginer devant quelqu'un qui me dirait : bon alors rangez moi les cubes Smile Je demande déjà un peu près à mon nouveau médecin et à la dame 2 ça a du vous faire bizarre.. Il y a les codes sociaux mais aussi les codes de soi, et les donner ou pas. Passer de prout à pouet en un clin d'oeil. Peu de gens il est vrai ont pu me donner un feedback. Peu de gens à ma vue qui vaut ou pas, on s'en fout ont le droit que je leur en donne.
En fait pour moi le brouillard c'est juste le parasitage des autres. Je suis pareille à personne et je suis plusieurs marches d'escalier, on dirait et voire même sur plusieurs escaliers. Alors je vais avoir des problèmes ou pas.
Des rencontres sur le pont, les rencontres "Pompom". Tu vis quoi là ? moi ça ? et toi ? ça, bon alors c'est différent, on se retrouve ou pas au prochain carrefour. Etre une fille. Lâches tout, je suis l'homme ! scuses mais bon homme sur certains parties ou par rapport à une trame de la vie, mais pour moi t'es personne.
Il faut que je fasse tout l'inverse, je fais des doubles et hop je me fais une vie vers un entonnoir logique et doudouille me dit à l'envers à l'endroit, ben merde j'en reviens, je suis pas une crêpe, et ouvrir les horizons de l'entonnoir, allo au secours, quelqu'un ?
Mon modèle secret. Mon point d'ancrage, mon point de repère. Réduire son champ de vision en fonction. Ce fut bizarre de voir son point de repère "déborder" !!! Ca me sortait de mon flipper. Vouloir me faire grandir par rapport à mes grands. Quelle conne (pardon). Quelle poufiasse/connasse. Je suis sans s'être éprouvé ni avoir fait ses preuves. Quelle drôle de concept. Moi pas comprendre. Moi pas équipée pareille, pour ça.
Ca semble une réalité dès qu'on a commencé à discuter sur moi sans moi, je me suis vite cassée moi. Je n'avais jamais autant baigné dedans et aussi longtemps que par rapport à Doudouille. Mais je vois pas du tout ça comme être ailleurs ou comme dans ce film allongée sur mon lit où tout se balancerait n'importe comment sans cohérence, tout est classé en fait.
Cette confiance absolue. Ce fut très troublant. Flippant même. D'un coté cette terreur de monstres, non même pas fantômes du passé, et en toute conscience et de l'autre cette confiance absolue d'office. C'est pas possible.
Dans chaque contexte de la vie, on peut être celui qui sait ou celui qui sait pas et donc l'autre peut être celui qui sait ou celui qui sait pas. Effectivement ça ne me serait pas venue à l'esprit tout seul de trouver bizarre d'aller voir un physicien pour lui dire : tu peux me prêter tes boules deux secondes, c'est pour comprendre et visualiser un truc". Petit président d'en bas je disais et petit président d'en bas. Du coup c'est drôle, pendant que tu mates mon cul ou que tu essaies de voir sous ma jupe, je te regarde et vois encore mieux que tu me vois d'en bas...
Pour certaines personnes ce n'est pas forcément un rapport écrasant, écrasé, qu'il faudrait placer je crois. Ce ne sont pas les mêmes dimensions ni la même temporalité.
Je m'étais à force de.... rassurer un peu toute seul il y a donc aujourd'hui plus de 26 ans... se faire rassurer complètement et en plus large 20 ans plus tard, c'est joli. Alors y'a des gens qui classent les nouilles des paquets de nouilles....
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Jeu 16 Fév 2017 - 16:15

Spoiler:

Allo ??? ya de la friture là, ou alors faut que j'enlève mes bouchons d'oreilles, ou les deux mon capitaine ?...
Je peux aussi allez voir là-bas si j'y suis, d'ailleurs j'y suis déjà.

Hello, superbe cet avatar, c'est votre/ta main ? ça donnerait envie de racheter un portable qui fait des photos et de te vous les envoyer pour te répondre en "mi" par ma main Smile Me and you, mi and you ou alors par curiosité maladive ou pas de te/vous demander si sur l'autre il est écrit "you" aussi " ou alors "qui" ?


Il était où ? hein ? le "youki" ? lucky locked ? ou Lucie sait faire ?


Où l'on apprendre que le "la douée" sait frire le poisson avant de l'avoir pêché ? cela dit en apnée on met des bouchons aussi...

Very Happy cat


Dernière édition par I am so sure le Sam 25 Fév 2017 - 12:01, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Jeu 16 Fév 2017 - 16:20

Mildiou a écrit:Ça rentre dans ta boite ?

Musique:

Spoiler:

Marrant je me demandais justement si je n'allais pas me mettre enfin au marbré après le fondant.

Ca fait un peu comme ça tu as raison, en fonction de là où on va appuyer, ça ne sera pas la même mélodie à chaque fois qui démarre.

Marble, ça serait du Marvel mais en mode musical ?

Pour la boite du coup je sais pas, je me dis que le chat à défaut d'être encore la boîte va peut être plutôt se diriger vers être son cat dans une boîte  Very Happy




Dernière édition par I am so sure le Lun 20 Fév 2017 - 23:01, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Jeu 16 Fév 2017 - 16:40

Spoiler:



Nicolas Gauvrit






[ltr]Nicolas Gauvrit, né le 25 septembre 19711, est un mathématicien et psychologue français spécialisé en science cognitive. Il enseigne les mathématiques à l'ESPE Lille-Nord-de-France et est membre institutionnel du laboratoire universitaire « Cognitions Humaine et Artificielle » (CHArt)2.[/ltr]






Sommaire








  [masquer] 



  • 1Travaux
  • 2Publications
  • 3Liens externes
  • 4Notes et références




Travaux[modifier | modifier le code]








Il est membre de la Société française de statistique, du comité de parrainage de la revue Science et pseudo-sciences éditée par l'Association française pour l'information scientifique, du Algorithmic Nature Group, et fondateur du site « Esprit Critique Info »3.
Il poursuit des recherches sur la modélisation mathématique pour la psychologie. Ses travaux portent sur la perception humaine du hasard, le raisonnement et l'éducation mathématique. Il a notamment contribué


  • À expliquer un biais statistique appelé « fossé de Sloane » découvert dans l'Encyclopédie en ligne des suites de nombres entiers4
  • À proposer une explication mathématique simple à la loi de Benford5
  • À modéliser mathématiquement le Time Based Resource Sharing Model, un modèle psychologique de mémoire de travail6
  • À développer une nouvelle méthode d'estimation de la complexité algorithmique d'une suite courte, la Coding Theorem Method7,8,9
  • À appliquer la théorie de la complexité algorithmique à divers domaines de la psychologie, comme la mémoire, l'adhésion aux théories du complot ou la psycholinguistique.



Il est surtout connu pour son combat rationaliste, contribuant par exemple occasionnellement aux magazines Skeptic ou Skeptical Inquirer.

Publications[modifier | modifier le code]









  • Stats pour psycho (De Boeck, coll. « Ouvertures Psychologiques », 2005)
  • Statistiques : Méfiez-vous ! (Ellipses, 2007)
  • Vous avez dit hasard ? : Entre mathématiques et psychologie (Belin Pour la Science, 2009)
  • Quand les nombres font perdre la boule : numérologie et folie des grandeurs (coll. « Une chandelle dans les ténèbres » n°5, 2009)
  • Les psychanalyses : des mythologies du XXe siècle ? avec Jacques Van Rillaer (coll. « Une chandelle dans les ténèbres » n°9, 2010)
  • Comme par hasard ! : Coïncidences et loi des séries… avec Jean-Paul Delahaye (coll. « Une chandelle dans les ténèbres » n°17, 2012)
  • Culturomics avec Jean-Paul Delahaye (Odile Jacob, 2012)
  • Causes toujours ! : Les pièges de la causalité avec Isabelle Drouet (coll. « Une chandelle dans les ténèbres » n°24, 2013)
  • Les surdoués ordinaires (PUF, 2014)
  • "Madness in the method: Fatal flaws in recent mediumship experiments" avec Christian Battista et Etienne LeBel, In The myth of an afterlife. The case against life after death. Dirigé par Michael Martin et Keith Augustine (Rowman & Littlefield, 2015)



Liens externes[modifier | modifier le code]









  • Notices d'autoritéLa Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 10px-Blue_pencil.svg : Fichier d'autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données)
  • « Raison et psychologie » [archive], blog sur Scilogs
  • Scepticisme scientifique: Le balado de la Science et de la Raison [archive], podcast co-animé avec Jean-Michel Abrassart
  • Researchgate [archive]



Notes et références[modifier | modifier le code]

























------------------------------------------------------------------
François Bégaudeau
(Redirigé depuis Francois Begaudeau)




François Bégaudeau

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 220px-Fran%C3%A7ois_B%C3%A9gaudeau_17_12_2011



François Bégaudeau en février 2011.

Données clés






















[th]Nom de naissance[/th][th]Naissance[/th][th]Activité principale[/th][th]Distinctions[/th]
Bégaudeau
27 avril 1971 (45 ans)
à Luçon, France
Écrivain
Critique littéraire
Scénariste
Prix France Culture-Télérama 2006
César de la meilleure adaptation 2009
Auteur







[th]Langue d’écriture[/th][th]Genres[/th]
Français
Romans, théâtre, essais, scénarios
Œuvres principales

  • Entre les murs (Roman, 2006)
  • Vers la douceur (Roman, 2009)
  • La Blessure, la vraie (Roman, 2011)
  • Deux singes ou ma vie politique (Roman, 2013)


modifierLa Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 12px-Gtk-dialog-info.svg


François Bégaudeau est un écrivain, critique littéraire et scénariste français, né le 27 avril 1971 à Luçon.


Sommaire








  [masquer] 



  • 1Biographie

    • 1.1Jeunesse et débuts
    • 1.2Succès et diversification


  • 2Ouvrages

    • 2.1Fiction
    • 2.2Essais
    • 2.3Jeunesse
    • 2.4Bande-dessinée
    • 2.5Théâtre


  • 3Filmographie

    • 3.1Réalisateur
    • 3.2Acteur


  • 4Liens externes
  • 5Notes et références

    • 5.1Notes
    • 5.2Références






Biographie[modifier | modifier le code]








Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]








Né à Luçon en Vendée1, François Bégaudeau passe toute son enfance à Nantes.
Le sport tient très tôt une place importante dans sa vie et influencera ses écrits depuis son premier roman où le narrateur, librement inspiré d'une figure du FC Nantes dont l'auteur fut longtemps supporter, expose ses vues à ses joueurs, jusqu'à la direction d'ouvrages collectifs (Le sport par les gestesLa politique par le sport) en passant par des chroniques écrites pour le quotidien Le Monde depuis l'année 2008.
Le rock est un autre déterminant : durant ses années d'études supérieures, il fonde avec quelques amis le groupe punk rock Zabriskie Point dont il est le chanteur et le parolier. Le groupe enregistre quatre albums entre 1992 et 1999, réédités en 2009 par le label Des Gens de l'Occident et un album live enregistré pendant la tournée d'adieu en 19992.
Agrégé de Lettres modernes à l'université de Nantes, il poursuit d'abord une carrière d'enseignant, mais livre dès 1995 quelques textes aux Cahiers du cinéma[citation nécessaire] dont il devient un rédacteur à part entière fin 2003, après avoir publié aux éditions Verticales son premier roman Jouer juste. Suivent un autre roman Dans la diagonale (2005), et une « fiction biographique », Un démocrate, Mick Jagger 1960-1969 qui inaugure une nouvelle collection chez Naïve.
Par ailleurs François Bégaudeau est réalisateur au sein du collectif Othon dans lequel on retrouve également Gaëlle Bantegnie et Xavier Esnault, avec par exemple Jacques en 20073. Le collectif a réalisé trois documentaires : Jeunes militants sarkozystes (2008), On est en démocratie (2010), Le fleuve, la tuffe et l’architecte (2012). Un documentaire sur Cergy est sorti en 2014, avec un certain nombre de clins d'œil au film d'Éric Rohmer, L'amie de mon amie[réf. nécessaire].

Succès et diversification[modifier | modifier le code]








La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 220px-Fran%C3%A7ois_B%C3%A9gaudeau_1a



A une masterclass parisienne, à l'occasion de la sortie vidéo de Entre les murs, le 25 mars 2009.


François Bégaudeau a régulièrement participé à l'émission Le Cercle sur Canal+, traitant de l'actualité cinématographique et animée par Frédéric Beigbeder ainsi qu'à Ça balance à Paris, sur Paris Première et il est actuellement rédacteur en chef adjoint des pages cinéma du magazine Transfuge auquel il fournit une chronique littéraire depuis 2005, ainsi que des articles plus longs sur la littérature ou le cinéma.
En 2006, son troisième roman, Entre les murs, inspiré par son expérience d'enseignant en ZEP au Collège Mozart à Paris4, lui vaut de recevoir le Prix France Culture-Télérama. Pour Jean-Paul Brighelli, les réflexions de François Bégaudeau concernant l'école rejoindraient le « degré zéro » de l'éducation5. Quelques années auparavant, dans une interview donnée au Monde en 2006, Bégaudeau avait lui-même attaqué Brighelli, le considérant comme le chantre d'"une tradition pamphlétaire moisie".
En 2008, Entre les murs est porté à l'écran par Laurent Cantet. François Bégaudeau écrit le scénario avec le réalisateur et Robin Campillo. Le film, dans lequel François Bégaudeau joue son propre rôle de professeur, obtient la Palme d'or au Festival de Cannes 2008. L'auteur-scénariste obtient aussi le César 2009 de la meilleure adaptation cinématographique. Les réactions de la presse sont excellentes, mais l'avis du public s'avère plus contrasté. Une partie des enseignants, notamment, émet de fortes réserves et l'œuvre fait débat. Un certain nombre de professeurs s'attachent à considérer Entre les murs comme une sorte de documentaire sur l'école, mettent en cause la posture du professeur face à ses élèves, alors que Bégaudeau insiste, tout au long de la promotion du film, sur la dimension fictionnelle et profondément cinématographique de l'œuvre.[réf. nécessaire]
La même année, il publie un Antimanuel de littérature, dans une collection inaugurée par Michel Onfray.
Suivront Vers la douceur, un livre jeunesse chez Hélium, L’invention du jeu, un essai sur la jeunesse écrit avec Joy Sorman, Parce que ça nous plait. Soucieux d'éviter ce qu'ils considèrent comme un surplomb de l'essai, les deux auteurs intègrent la narration de leurs propres expériences à des réflexions sur la jeunesse, au carrefour de la sociologie, de la philosophie et du récit autobiographique. Cette hybridation dans l'écriture marque aussi un certain nombre d'essais écrits par François Bégaudeau.

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 220px-Fran%C3%A7ois_B%C3%A9gaudeau_salon_Radio_France_2011



François Bégaudeau au salon du livre Radio France, le 26 novembre 2011.


Sa première pièce, Le problème, est créée en janvier 2011 au Théâtre du Nord, avec dans les rôles principaux Emmanuelle Devos et Jacques Bonnaffé, puis est jouée plus de deux mois à Paris.
En avril 2011, les critiques littéraires de l'émission Le Cercle (émission de télévision) consacrent[pas clair] La Blessure, la vraie, roman dont l’action se déroule durant l’été 1986. Le réalisateur Abdellatif Kechiche (L'EsquiveLa Graine et le MuletVénus noireLa Vie d’Adèle) a prévu d’adapter ce roman pour le grand écran. Le tournage, prévu pour l'été 2014, a été reporté. Gérard Depardieu est pressenti pour un des rôles.
En janvier 2012, il publie Au début, un recueil composé de treize récits, pris en charge par des narratrices et dont la thématique est la grossesse.
L'année suivante, il scénarise son premier album de bande-dessinée, Mâle Occidental Contemporain, dessiné par Clément Oubrerie, paru chez Delcourt le 30 octobre 20136, qui évoque les pérégrinations sentimentales d'un jeune trentenaire. L'œuvre est publiée en plusieurs épisodes dans le journal Libération, durant l'été 2013.
En 2015, l'auteur publie "La politesse". Il y évoque, à travers des séquences narratives, la circulation publique d'un écrivain entre émissions littéraires, dédicaces dans des salons du livre, interventions en milieu scolaire. La troisième partie du récit revisite certains lieux explorés et les réagence sur le modèle de l'hétérotopie foucaldienne, imaginant, au-delà même du statut de l'auteur et du lecteur, les fondements d'une société auto-gérée.
L'année suivante, l'écrivain fait paraître deux textes aux contenus dissemblables : le premier intitulé "L'ancien régime" narre l'entrée Marguerite Yourcenar à l'Académie Française. François Bégaudeau en profite pour égratigner l'institution séculaire, en adoptant les codes d'un style volontairement classique. Le second, "Molécules", est un récit policier qui déjoue les attentes propres au genre, mêlant notamment satire du système judiciaire et écriture autofictionnelle.[réf. nécessaire]
Se réclamant d'une pensée libertaire[réf. nécessaire], plusieurs fois revendiquée à travers ses points de vue sur l'éducation et la politique, de multiples fois incarnée dans ses œuvres par l'intermédiaire de figures féminines émancipées, François Bégaudeau cite des influences diverses, qui vont de Jacques Rancière à la musique punk.

Ouvrages[modifier | modifier le code]








La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 220px-Fran%C3%A7ois_B%C3%A9gaudeau_2012



François Bégaudeau à Mouans-Sartoux en 2012.


Fiction[modifier | modifier le code]









  • Jouer juste, éditions Verticales, 2003, (ISBN 2-84335-158-8).
  • Dans la diagonale, éditions Verticales, 2005, (ISBN 2-84335-202-9).
  • Un démocrate : Mick Jagger 1960-1969, Naïve, 2005, (ISBN 2-350-21001-4).
  • Entre les murs, Éditions Verticales, 2006, (ISBN 2-07077-691-3).
  • Fin de l'histoire, Éditions Verticales, 2007
  • Collaboration à Une chic fille, ouvrage collectif, Naïve Records, 2008
  • Vers la douceur, éditions Verticales, 2009, (ISBN 978-2-07-012301-8)(notice BnF no FRBNF41438347)
  • La Blessure, la vraie, éditions Verticales, 2011, (ISBN 978-2-07-013107-5)
  • Au début, éditions Alma, 2012
  • Deux singes ou ma vie politique, éditions Verticales, 2013, (ISBN 978-2-07-013980-4)
  • La Politesse, éditions Verticales, 2015
  • L’Ancien Régime. La Première Femme à l'Académie Française, Editions Incipit, 2016.
  • Molécules, éditions Verticales, 2016, (ISBN 978-2-07-019722-4)



Essais[modifier | modifier le code]









  • Collaboration à Débuter dans l'enseignement : Témoignages d'enseignants, conseils d'experts, ouvrage collectif, ESF, 2006
  • Collaboration à Devenirs du roman, ouvrage collectif, Naïve, 2007
  • Collaboration à Une année en France : Réferendum/banlieues/CPE, ouvrage collectif, Gallimard, 2007
  • Codirection avec Xavier de La Porte de Le sport par les gestes, Calmann-Lévy, 2007
  • Collaboration à Remix # 4, ouvrage collectif, Hachette Littératures, 2008
  • Antimanuel de Litterature, éditions Bréal, 2008 (ISBN 2-74950-328-0)
  • Collaboration à La Politique par le sport, ouvrage collectif, Éditions Denoël, coll. Médiations, 2009 (ISBN 978-2207261330)
  • Parce que ça nous plaît : L’invention de la jeunesse, avec Joy Sorman, Larousse, collection Philosopher, 2010 (ISBN 978-2035842930)
  • Tu seras un écrivain mon fils, éditions Bréal, 2011 (ISBN 2749530547)
  • « Une vie périphérique » dans le magazine Megalopolis, mars 2012
  • D’âne à zèbre, Grasset & Fasquelle, 2014
  • La critique de cinéma à l'épreuve d'Internet, Éditions l'Entretemps, 2014 (ISBN 978-2-35539-190-3)



Jeunesse[modifier | modifier le code]









  • L'Invention du jeu, roman, Hélium, 2009



Bande-dessinée[modifier | modifier le code]









  • Mâle Occidental Contemporain, en collaboration avec Clément Oubrerie, Delcourt, 2013
  • Petite frappe, dessin de Grégory Mardon, Delcourt, collection Mirages, 2014 (ISBN 978-2-7560-4333-3)
  • Wonder, dessin de Élodie Durand, Delcourt, collection Mirages, 2016



Théâtre[modifier | modifier le code]









  • Le Problème, éditions Théâtre Ouvert, collection Tapuscrit no 119, 2008 (ISBN 978-2-904742-91-0) (notice BnFno FRBNF41348611)
  • Le Foie, éditions Théâtre Ouvert, 2012



Filmographie[modifier | modifier le code]








Réalisateur[modifier | modifier le code]









  • 2007 : Jacques, court-métrage tourné à Brest



Acteur[modifier | modifier le code]









  • 2008 : Entre les murs de Laurent Cantet



Liens externes[modifier | modifier le code]









  • Notices d'autoritéLa Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 10px-Blue_pencil.svg : Fichier d'autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Service bibliothécaire national • WorldCat


Sur les autres projets Wikimedia :

  • François Bégaudeau, sur Wikimedia Commons
  • François Bégaudeau, sur Wikiquote



  • Begaudeau.info, site officiel de François Bégaudeau [archive]
  • (en) François Bégaudeau [archive] sur l’Internet Movie Database
  • Site de son ancien groupe, Zabriskie Point [archive]
  • Interview avec François Bégaudeau [archive] sur Eurochannel



Notes et références[modifier | modifier le code]








Notes[modifier | modifier le code]









Références[modifier | modifier le code]


I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Jeu 16 Fév 2017 - 16:44

Spoiler:

Dave Gahan
(Redirigé depuis David Gahan)



[ltr][size=14]Dave Gahan
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 220px-Dave_Gahan_Bilbao_BBK_Live_2009_II
[/ltr][/size]


Dave Gahan en concert avec
Depeche Mode à Bilbao en 2009.

Informations générales













[th]Nom de naissance[/th][th]Naissance[/th][th]Activité principale[/th][th]Genre musical[/th][th]Instruments[/th][th]Années actives[/th][th]Labels[/th][th]Site officiel[/th]
David Gahan
9 mai 1962 (54 ans)
Epping, Essex, Angleterre
Chanteur, auteur, compositeur
New wave, pop rock
Voix, guitare, harmonica, batterie, synthétiseur, échantillonneur, piano, glockenspiel, percussions, tambourin
Depuis 1979
Mute Records (1979-2012)
Columbia Records (depuis 2012)
www.davegahan.com
modifierLa Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 12px-Gtk-dialog-info.svg

[ltr]
Dave Gahan, né David Gahan le 9 mai 1962 à Epping dans l'Essex, en Angleterre, est un chanteur anglais, de type baryton. Leader du groupe Depeche Mode, ses prestations scéniques excentriques donnent au groupe un dynamisme que l'aspect figé des programmations et des synthétiseurs permettent difficilement. En 2003, la sortie de son album Paper Monsters marque le début de sa carrière solo, s'ensuivra Hourglass le 22 octobre 2007. Il signe également, en 2005, ses premières chansons pour Depeche Mode qui figurent sur l'album Playing the Angel, ainsi que sur les deux albums suivants, Sounds of the Universe et Delta Machine.[/ltr]

[ltr]

Sommaire



  [masquer] [/ltr]



  • 1Biographie

    • 1.1Jeunesse
    • 1.2Carrière musicale

      • 1.2.11980-1985 : les garçons coiffeurs
      • 1.2.21986-1989 : la conquête des stades
      • 1.2.3Violator : le tournant de leur carrière
      • 1.2.4Les années noires : 1991-1996
      • 1.2.51997-2003 : une envie d'indépendance grandissante
      • 1.2.62004-2013 : reconnaissance en tant qu'auteur-compositeur


    • 1.3Inspirations
    • 1.4Projets solos

      • 1.4.1Albums
      • 1.4.2Collaborations
      • 1.4.3Singles
      • 1.4.4Vidéos




  • 2Références


[ltr]

Biographie[modifier | modifier le code]



Jeunesse[modifier | modifier le code]



Dave est le deuxième enfant et le premier garçon d'une mère chauffeur de bus Sylvia Ruth, déjà mère d'une fille Susan Christine (1960). L'homme que l'on considère le plus souvent comme son père, Jack Gahan, d'origine irlandaise, est en réalité son père adoptif, on sait maintenant que le véritable père de Dave est Len Callcott, un chauffeur de bus à Londres d'origine malaisienne. Len et Sylvia vivaient à Chigwell, jusqu'à ce que Len quitte le domicile familial alors que Dave n'est âgé que de six mois. Peu de temps après, Sylvia épouse Jack Gahan et emmène ses deux enfants vivre à Basildon. Le nouveau couple aura deux autres garçons, Peter Eric (1966) et Philip Michael (1968).
Dave se souvient de lui comme d'un enfant râleur. Son premier souvenir d'enfance est de boire du lait chaud à l'école maternelle, mais il dit ne pas se souvenir si cela était bon ou mauvais1. Au cours du temps, il a révélé les peurs enfantines qui le paralysent encore et qui l'empêche souvent de réaliser ce qu'il souhaite faire. Dave admet également d'essayer toujours d'attirer l'attention des autres : « Quand j'étais très jeune, mes tantes venaient à la maison et je voulais divertir ma mère en imitant Mick Jagger ou Jim Morrison. Je faisais de mon mieux, je provoquais les rires à travers la pièce. Je n'étais vraiment bon à rien d'autre, mais je voyais qu'il y avait une réaction. » Il est cité pour la première fois dans un journal pour avoir gagné un prix pour un gâteau cuit sur place avec les scouts. Dave a fait ses premières apparitions en tant que chanteur pour l'Armée du salut, dont faisait partie sa mère. « Je n'ai jamais été religieux, bien qu'elle m'ait appliqué ses croyances. J'avais l'habitude d'aller à l'école du dimanche avec ma sœur, Sue, sur nos vélos. Et au lieu d'y aller, nous nous baladions dans le coin pendant quelques heures. Et quand nous rentrions, nous disions que c'était super. »
En 1972, le père adoptif de Dave, qui l'a élevé comme son propre fils, décède et c'est à ce moment-là que le père biologique du garçon réapparaît : « Je venais de rentrer. Et j'ai trouvé cet homme dans la cuisine de ma mère qui disait être mon père. Je me suis mis en colère parce que je pensais que mon vrai père était mort. Toute la famille s'est engueulée parce que je pensais qu'on aurait dû me mettre au courant. » Pendant environ un an, Len va régulièrement rendre visite à Dave et Sue, avant de disparaître, cette fois à jamais. Selon Dave, sa mère lui aurait dit qu'il était parti ouvrir un hôtel à Jersey. Cet abandon traumatisera Dave. Quatre ans plus tard, le jeune Gahan fête tout juste ses 14 ans mais il a déjà comparu trois fois devant le tribunal de jeunesse pour des histoires de vol de voiture et de vandalisme2. Il en a de mauvais souvenirs, se souvenant particulièrement de la méfiance de ses professeurs à son égard. Dave expérimente les drogues pour la première fois à l'âge de douze ans en volant une boîte de barbituriques dans l'armoire à pharmacie de sa mère. Puis sont venus l'alcool, le speed, ainsi que l'héroïne alors qu'il vit, à l'âge de 17 ans, dans un squat des environs de la gare de King's Cross, mais l'a très vite abandonnée, n'appréciant pas ses effets.
Dave est loin d'être un élève brillant. « Je détestais l'école. C'est drôle que je m'en souvienne, parce que je ne me souviens pas de grand-chose des dernières années. Quand il était quatre heures un quart et qu'on terminait à quatre heures et demie, le dernier quart d'heure me semblait toujours durer une éternité. Tout ce qui m'intéressait était de sortir le soir pour voir un concert. J'ai tout quitté à l'âge de seize ans et je me suis enfui à Londres. » Il se décrit comme un adolescent destructeur, qui au lieu d'étudier à l'école préférait traîner. Alors est venu le punk : « Au grand dam de ma mère, je me suis vite retrouvé là-dedans, me teignant les cheveux de couleurs différentes et portant des fringues immettables à ses yeux. J'ai vu beaucoup de groupes à cette époque-là. Mais j'ai fini par m'ennuyer du punk parce que tout le monde devenait pareil : mêmes vêtements, même couleur de cheveux, cela devenait une douleur. » À la suite de ses délits judiciaires, il passera ses week-ends dans un centre pour adolescents où il travaillait. Sa première expérience amoureuse le marque profondément : « La seule fille dont j'ai fini par tomber amoureux en étant ado, mon meilleur ami Mark a fini par la baiser. J'étais à cette soirée, et je ne trouvais ma petite amie nulle part. Tout le monde me regardait. Ils savaient. J'ai poussé la porte de la salle de bain, et là je vois le cul blanc de Mark aller et venir. Ce fut mon premier constat de la réalité. Ça m'a conforté dans l'idée que je n'étais pas assez bien. Je me bats contre ça depuis ce temps là. »
Ayant quitté l'école, il rêve d'intégrer une école d'art. En attendant, il vit de petits boulots : serveur, paysagiste, vendeur dans une parfumerie, entre autres. Il n'a jamais réussi à conserver un emploi à cause de son attitude rebelle. « Enfin, j'ai réalisé que je n'avais pas de travail. Alors, j'ai postulé pour un poste d'apprenti dans la compagnie North Thames Gaz. Mon agent de probation m'a conseillé d'être honnête lors de l'entrevue, de ne pas cacher que j'étais un ancien délinquant juvénile. À cause de cela, je n'ai pas obtenu le poste alors que j'avais réussi les tests de Q.I. Je suis retourné à son bureau et je l'ai saccagé. » Enfin, il réussit à intégrer une école d'art à Londres, où il étudie le design, la mode ainsi que la peinture. Il y rencontre notamment John Lydon et George O'Dowd, futur Boy George. « J'ai vraiment aimé l'école d'art. Le professeur était un mec sympa qui fumait pendant les cours. J'ai aimé tout ce qui était conception des vêtements, c'était une bonne expérience. » Finalement, il sera renvoyé par le directeur de l'école en raison de ses absences régulières.
Lors d'un concert de The Damned, il rencontra Joanne Fox avec qui il deviendra ami avant de sortir avec elle. C'est également durant cette période qu'il jouera dans quelques groupes, dont un nommé The Vermine, d'influence punk. Lassé, il commence à écouter les disques de David Bowie, Gary Numan, Roxy Music et du groupe allemand Kraftwerk. « Je faisais partie d'une bande, qui sortait ensemble le week-end, qui économisait pour cela toute la semaine, se privant de dîner. Nous passions nos soirées à Londres, puis prenions le train depuis Liverpool Street. C'était une sacrée longue marche. J'ai fini par m'ennuyer de cela, mais pendant un certain temps c'était passionnant. » Il déclare également : « J'avais une double vie, le gang de l'école d'art et la maison à Basildon. J'allais au pub maquillé. Heureusement pour moi, les types me connaissaient. Je ne risquais rien. »

Carrière musicale[modifier | modifier le code]



1980-1985 : les garçons coiffeurs[modifier | modifier le code]



En 1979, Dave Gahan mixe le son pour un groupe nommé French Look alors constitué de Vince Clarke, Martin L. Gore, Andrew Fletcher, Rob Marlowe et Rob Allen. Martin le connaissait alors de vue : « Ce n'était pas un parfait inconnu. En fait, nous nous sommes tous connus les uns et les autres à partir du collège. » Cependant, en 1980, Vince forme un nouveau groupe baptisé "Composition Of Sound" avec Martin et Fletch. Ni Gore ni Clarke ne se sentant la capacité d'assurer le rôle de chanteur, le groupe décide d'en intégrer un à leur formation. Lors d'une jam session pour jeunes talents, les trois musiciens l'entendent chanter Heroes de David Bowie et lui proposent de rejoindre le groupe. Selon Vince : « Dave était l'accessoire de mode local à Basildon. Il était un de ces Nouveaux Romantiques, réputé pour avoir assisté à la Blitz Club de Londres. Il était très glamour, nous avons donc décidé de faire de lui notre leader, parce qu'il était très flamboyant et très confiant. » Lors de leur premier concert, Dave était très nerveux, et selon Fletch il aurait bu dix bières blondes allemandes avant de parvenir à se calmer. « J'avais cette bande de copains qui aimait s'habiller et aller aux concerts. Donc, nous avons eu un public presque prêt à l'emploi d'environ trente personnes. »
En 1980, alors que le groupe donne un concert dans un pub populaire de Basildon, le responsable demande à Dave quel groupe il est censé annoncer. Alors étudiant dans le domaine de la mode, Gahan prend le titre du premier magazine qui lui tombe sous la main, c'est-à-dire Depeche Mode (un magazine tendance français)3. C'est à cette époque que le groupe enregistre ses premières démos, mais elles sont refusées par les maisons de disques à cause de la surcharge de synthétiseur, instrument de prédilection du groupe. Ils finiront par signer chez Mute Records après que Daniel Miller les a repérés lors d'un concert au Bridgehouse dans l'est de Londres, et enregistreront un premier album, Speak and Spell, sur lequel figure la chanson désormais dite d'anthologie - bien qu'elle ne reflète pas l'image du groupe - : Just Can't Get Enough, alors destinée aux boîtes qu'ils fréquentent. L'album rencontre un réel succès auprès du public britannique (classé no 10 des ventes d'albums au Royaume-Uni en 1981), ainsi qu'en Europe. Très vite, Dave se distinguera par son jeu de scène provocant et sera catalogué parmi les garçons coiffeurs à midinettes, image dont il souffrira beaucoup et cherchera à se débarrasser.
Vince Clarke quitte alors le groupe. Les trois garçons enregistrent le single See You, où l'on peut apercevoir Jo Fox dans le clip sur une série de photos. Après avoir passé une annonce dans le Melody Maker, les Modes recrutent Alan Wilder, qui allait devenir le pilier du son du groupe. Grâce à lui et aux compositions de Martin Gore, le groupe se trouve un style, d'abord proche de la musique industrielle comme sur leur troisième album, Construction Time Again, comme en témoigne le tube Everything Counts. Dave et Alan se lient très vite, faisant face à l'amitié de Martin et Fletch. Alan parle de Dave comme une « personne amicale et ouverte, très facile à vivre », tandis que celui-ci le décrit comme ayant « un sens très aigu de l'humour ». Il est alors de plus en plus difficile d'avoir une vie privée : Jo, la petite amie de Dave, est alors obligée de quitter son emploi d'infirmière et commence à diriger le fan club des Modes. Finalement, en 1984, le single People Are People lancera la carrière du groupe aux États-Unis. Le 3 août 1985, il épouse Jo dans la ville de Brentwood.

1986-1989 : la conquête des stades[modifier | modifier le code]



En 1986, Depeche Mode sort son album Black Celebration, contenant les tubes Stripped et A Question of Time. Durant l'enregistrement à Hansa, le groupe manque à plusieurs reprises d'en venir aux mains, notamment lors de la production du morceau-titre. Ayant depuis plusieurs années troqué ses costumes contre des pantalons en cuir et des marcels, le chanteur cherche à changer son image et à trouver de la crédibilité au sein du public adulte. Le groupe fait alors appel au photographe Anton Corbijn, qui se charge depuis de la photographie du groupe et de la plupart des clips. Ainsi, ils deviennent les représentants de la nouvelle vague des groupes anglais à la conquête des États-Unis. Les médias se disent alors impressionnés par le showman qu'est Dave, ayant réellement le contrôle de son public, à l'instar de ses idoles comme Jim Morrison ou encore Mick Jagger. « La performance statique est impossible chez les groupes de synthétiseurs. Nous restions immobiles derrière, nous étions là comme une sorte de soutien, tandis que Dave faisait son show, » selon Martin Gore.
En France, ils recevront un double-disque d'or. Le pays largement conquis par Depeche Mode reste cependant l'Allemagne. Selon certaines sources, Dave Gahan aurait commencé à écrire des chansons à cette époque-là mais aurait été trop timide pour les proposer au groupe. Le chanteur adore son métier, mais confie être heureux lors de la fin de la tournée : « Vers la fin de la partie européenne de la tournée, j'étais assez déprimé, je voulais juste rentrer à la maison. Ma femme me manquait, nous n'avions même pas fêté notre premier anniversaire de mariage ensemble. J'ai beaucoup boudé, parce que même si j'adore mon travail, que je le trouve idéal, c'est aussi physiquement et mentalement épuisant. »
Début 1987, le groupe entreprend l'enregistrement de l'album Music for the Masses, réputé pour avoir été enregistré en France. « Les fans français sont incroyables. Ils sont assis en dehors du studio d'enregistrement et deviennent barges si aucun d'entre nous ne sort. Il y a un mec complètement cinglé. Il nous attend au pied de notre hôtel jour et nuit, il ne dit jamais rien, il prend des photos de temps à autre. Et il a sur lui cette veste de combat, et nous pensons à chaque fois qu'il va nous sauter dessus. Du coup, personne ne veut sortir le premier. » Finalement, l'album sort en septembre et contient des chansons encore cultes à l'heure actuelle : Never Let Me Down Again, Strangelove et Behind the Wheel.
Le 14 octobre 1987, Dave devient père pour la première fois lorsque son épouse donne naissance à Jack, nommé ainsi en l'honneur de son beau-père. « Ma femme Jo et moi avons eu un bébé en octobre, Jack. J'étais assez excité à ce sujet parce que nous en voulions un depuis longtemps. Nous avions essayé pendant un moment mais rien n'arrivait. Puis, alors que nous n'y croyions plus, Jo a découvert qu'elle était enceinte. Ma plus grande crainte, c'était que le bébé naisse alors que j'étais en tournée. Je n'arrivais pas à imaginer quelque chose de pire que d'être sur scène et que quelqu'un vienne me chuchoter que Jo venait d'avoir son bébé. Vous ne pouvez pas dire à 10 000 personnes : « Excusez-moi, ma femme vient d'accoucher, je dois y aller. » La petite amie d'Alan, Jeri, est vraiment psychique. Environ une semaine avant que Jo ne tombe enceinte, elle est venue me voir et a dit « Est-ce-que Jo va avoir un bébé ? » Il s'avère qu'elle avait fait un rêve à ce sujet. » Heureusement, la tournée mondiale commence une semaine après sa naissance. Le film 101 témoigne de l'incroyable tournée des Modes, notamment à travers les États-Unis. Cependant, les premières failles de la vie privée du chanteur vont apparaître à la suite de sa rencontre avec Teresa Conroy, l'attachée de presse du groupe durant cette tournée.

Violator : le tournant de leur carrière[modifier | modifier le code]



En 1989, le groupe rentre en studio pour enregistrer l'album considéré par de nombreux fans comme le plus grand de leur carrière : Violator. Dave connaîtra une grande période de troubles, notamment lors des premières sessions à Milan. Son mariage bat de l'aile et il reprend contact avec Teresa, parfois ivre, dans le but de lui faire part de son quotidien, et notamment sur ses doutes et ses craintes. En effet, la plupart du temps, le groupe sort faire la fête après avoir passé sa journée en studio. Le groupe sort alors Personal Jesus plus de six mois avant la sortie de l'album. Malgré leurs appréhensions, il fera un tabac, et malgré ses paroles, sera régulièrement diffusé à la radio, y compris aux États-Unis. On peut noter que c'est Dave qui joue l'introduction à la guitare sur ce morceau dans la version studio. La chanson est inspirée de Priscilla Presley qui appelait son mari, Elvis, « Personal Jesus », mais aussi, selon le chanteur, des TV-prédicateurs aux États-Unis à qui il suffit de téléphoner pour se débarrasser de tous ses péchés.
Le 5 février 1990 sort le deuxième single, Enjoy the Silence, clip dans lequel on découvre un Dave Gahan déguisé en roi, parcourant de vastes étendues à la recherche du silence. Il confiera qu'il s'agit du pire tournage de clip, celui-ci ayant duré cinq jours, et dans des conditions climatiques difficiles. Le groupe connaît alors une gloire encore plus forte que celle connue durant le "Music For The Masses Tour", comme se rendront compte Dave et Alan Wilder lorsqu'ils seront poursuivis par 500 fans alors qu'ils sortent d'une émission radio. Ceci n'est rien comparé à un autre événement survenu quelque temps après : alors que le groupe se rend au Wherehouse, grand disquaire de Los Angeles, 20 000 fans font la queue dehors et finissent par détruire la vitrine du magasin. Les Modes sont alors évacués sur le champ, devenant le second groupe de l'histoire à être évacué par hélicoptère, après les Beatles.
La tournée promotionnelle "World Violation Tour", sera une véritable débauche, tous les membres du groupe consommant alors de l'ecstasy. Dave va d'autant plus mal lorsqu'il apprend le décès de son père biologique, Len, qu'il n'avait pas vu depuis dix-sept ans. Fletch a plus tard parlé des remises en question de Dave à cette époque : « Je pense qu'il estimait que la prestation scénique était la seule chose qu'il faisait bien, il était très émotif avec chacun d'entre nous. Personnellement, j'avais tendance à l'éviter. » À cette époque-là, il essayait encore de se montrer diplomate et de ne pas nommer les choses clairement : « Notre mode de vie a ses hauts et ses bas, et c'est parfois une lutte pour tout garder ensemble, parce que nous ne le voulons pas toujours. C'est une énorme pression, d'essayer de maintenir une vie de famille et de faire en même temps de longues tournées année après année. Je tiens absolument à avoir d'autres enfants, mais pour le moment c'est très difficile. Quand Jack est né il y a deux ans et demi, j'étais avec lui durant les trois premières semaines de sa vie, puis nous sommes partis en tournée toute l'année suivante. C'est une vie de schizophrène et il peut y avoir des conflits, mais j'aime tellement ces deux parties de ma vie que je continue. Ce serait un mensonge de dire que nous ne faisons pas certaines choses dans le passé ou le présent. Je pense que nous avons à peu près tout connu. Vous pouvez être tenté par les drogues ou les filles, mais elles ne peuvent s'empêcher de modifier vos relations, votre mariage. Je suis moi-même passé par là, et c'est seulement quand j'ai vu que je pourrais perdre des choses importantes dans ma vie que j'ai réalisé que ces choses étaient superficielles. Je parle ici d'expériences personnelles que je n'ai pas envie d'aborder. J'aime être avec ma femme et mon fils. »
En effet, à cette époque-là, Dave tente encore de sauver son mariage. Plus tard, il déclarera : « J'ai trompé ma femme. Souvent. Vous partez en tournée et c'est formidable de rencontrer des filles différentes, d'y trouver du plaisir. C'est là que vous vous rendez compte que vous foutez en l'air la vie des autres. Ainsi que la vôtre. Je crois que j'ai fait ça pendant des années. Ma femme précédente était totalement fidèle. Je revenais vers elle, et je n'avais pas à mentir. Elle savait, mais elle ne disait rien. Elle était loin d'être stupide. Je me sentais pris au piège par tout ce qui était autour de moi. Ces dernières années, nous avons rencontré un succès encore plus grand que tout ce que nous avions imaginé jusque-là. J'étais sur le toit du monde, j'avais tout ce dont un homme rêve, mais j'étais vraiment perdu. Je m'ennuyais beaucoup. Je me sentais vraiment en sécurité dans ma vie en Angleterre, et je n'aimais pas ça. J'avais une femme aimante et attentionnée, un nouveau bébé, une grande maison, des voitures de collection. Cependant, je ne me sentais pas bien. J'allais de fille en fille, puis j'ai rencontré Teresa. Avec elle, tout a changé. » Teresa Conroy était alors revenue travailler avec Depeche Mode, cette fois en tant que Tour Manager. Dave prend alors la décision de quitter sa femme lors d'un concert au Texas. À propos de son amour naissant pour la jeune femme, il a déclaré : « C'était comme vous fracasser la tête avec un marteau. Le matin, vous vous regardez dans un miroir et soudain, tout est très différent, la perspective a complètement changé. Je suis tombé amoureux d'elle, je n'avais jamais ressenti cela pour personne. Elle fait ressortir des émotions en moi qui m'étaient totalement inconnues. Je crois que pendant longtemps, j'ai renié mes véritables sentiments. Pendant que depuis des années, je mens aux gens que je suis censé respecter et aimer. »
C'est alors que commenceront des années particulièrement intenses pour Dave, comme le démontreront les événements.[/ltr]

I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Jeu 16 Fév 2017 - 16:45

Spoiler:

Les années noires : 1991-1996[modifier | modifier le code]


En 1991, Dave demande alors le divorce à Jo et emménage à Los Angeles avec Teresa, en tentant d'expliquer les choses de manière diplomatique : « C'est génial. Je profite, je vis le moment présent. Pour vous dire la vérité, je viens de divorcer, et j'essaie de mettre en place une nouvelle vie dont fera partie ma petite amie. J'ai gardé mon appartement à Londres, je passe mon temps entre les deux endroits. J'avais besoin de réfléchir à ce que je voulais faire de ma vie. Nous avons travaillé dur ces onze dernières années, j'ai besoin d'un peu de temps pour moi et les autres également. » Durant cette période, il s'enfoncera dans la spirale infernale de la drogue, de l'alcool et de l'autodestruction, monde auquel sa compagne appartient depuis déjà plusieurs mois.
L'année suivante, le groupe se rend à Madrid dans le but d'enregistrer son nouvel opus : Songs of Faith and Devotion. Alan, Martin et Fletch découvriront alors un Dave Gahan amaigri, cheveux longs, portant définitivement le bouc (ce avec quoi il avait flirté pendant plusieurs années), tatoué. Toujours encadré par Flood - qui avait déjà produit Violator -, Depeche Mode fait un pas en avant considérable en utilisant de plus en plus d’instruments organiques, à commencer par une guitare omniprésente. Le tout, sans tourner définitivement le dos à l’électronique. Walking in My Shoes, deuxième single et véritable petit bijou sombre et prenant, résume assez bien cette évolution avec ses violons qui rivalisent de beauté et son riff de guitare lancinant posé sur une rythmique tendue. Ses paroles évoquent le péché et le pardon ; des thèmes récurrents chez Martin Gore, mais traités avec plus de profondeur que jamais. « I’m not looking for absolution, peace of mind for the things I’ve done » chante Dave Gahan. Et on sait qu’il ne plaisante pas. Condemnation, troisième single, sera plus surprenant encore. Il s’agit ni plus ni moins que d’un vrai gospel, dans la plus pure tradition américaine, où la voix de Gahan est mise en valeur de façon magistrale. Même si les paroles ont été écrites par Gore - lui-même en proie à de sérieux problèmes d’assuétude à l’époque - elles s’appliquent également au chanteur, qui vit une crise personnelle sans précédent. Accueilli comme il se doit par la scène rock locale, il passe des mois à faire la fête sans dessaouler. Il écoute du grunge et du hard rock en compagnie de groupes comme Jane's Addiction, Porno for Pyros et Primal Scream (qu’il rejoindra même sur scène). Sa nouvelle compagne, Teresa Conroy et lui succombent alors à un monde dont ils n'ont aucune idée des dangers. Les dépravés Perry Farrell, Dave Navarro et Bobby Gillespie, entre autres, comptent parmi leurs compagnons de débauche et leur font goûter à toutes les facettes de la rock’n’roll attitude. La vraie. Gahan commence alors à aduler les Rolling Stones et se met en tête de ressembler à Keith Richards…
En vérité, bien avant de partir sur les routes, des conflits d’ego déchirent le groupe et l’enregistrement de l’album à Madrid, tourne au véritable cauchemar. Dave Gahan, en permanence sous les effets de l’héroïne, est incontrôlable et alterne crises mystiques, démence et accès de violence. Pendant l’enregistrement, il lui arrive de refuser tout contact avec les autres membres du groupe et de rester plusieurs jours de suite enfermé dans sa chambre, à se droguer, peindre, jouer de la guitare et écouter du rock. Flood s’arrache les cheveux et pense plusieurs fois à jeter l’éponge. Autant dire que le groupe est au bord de l’implosion. L’aspect positif, c’est que presque tout l’album sera empreint de cette détresse. Il s’en dégage une tension et un sentiment d’urgence tels qu’on en rencontre finalement sur peu de disques. Walking in my shoes, Condemnation, Rush, Higher love et plus encore In Your Room, n’auraient sans doute pas pu être écrits à une autre époque. Ou en tout cas pas de cette manière-là. Beaucoup pensent que cet hymne à un amour plus fort que tout déguisé en monologue d’un otage à son ravisseur, est le plus beau morceau de toute la carrière de Depeche Mode. Dave Gahan n’a, en tout cas, sans doute jamais aussi bien chanté. Qui plus est, sur un texte magnifique au refrain magique (« I’m hanging on your words, living on your breath, feeling with your skin, will I always be here ? »).
Au mois d'avril de la même année, Dave épouse Teresa lors d'une cérémonie intime à Las Vegas, avec pour seule invitée la mère de celle-ci. Malgré les difficultés, l'album sortira en mars 1993 et le chanteur le considère à l'heure actuelle comme un de leurs meilleurs disques. Bien qu'heureux en ménage, son fils lui manque et il tient à être à ses côtés : « c'est difficile d'admettre cela, mais je suis un papa à temps partiel. Je veux être là pour mon fils, je veux influencer sa vie. Mon père m'a abandonné, et je ne veux pas qu'il grandisse avec ce sentiment. Je viens de vivre un chagrin d'amour, Jo et moi étions dans l'erreur, mais je veux que Jack sache qu'il a un père. Quitte à ce qu'il me déteste. Joanne est quelqu'un de bien. Elle me laisse le voir de manière régulière et je lui souhaite de rencontrer quelqu'un qui la rendra heureuse. » Durant un concert à La Nouvelle-Orléans, il fera une crise cardiaque, obligeant le groupe à assurer le rappel sans lui. Les conflits au sein du groupe continuent, au point qu'ils font étages séparés dans les hôtels et se rendent chacun de leur côté aux concerts. Le 8 juin 1994, lors du dernier concert de l'Exotic Tour, Dave effectue un Stage diving comme il en a l'habitude, se fracturant deux côtes et subissant une hémorragie interne. Cependant, il est tellement défoncé qu'il mettra vingt-quatre heures à s'en rendre compte. Lui et son épouse louent une maison à Lake Tahoe durant sa convalescence, avant de partir quelque temps à Londres. C'est à ce moment-là que Teresa avoua à Dave son désir d'enfant. Bien que partagé, le chanteur a la tête sur les épaules. « Je lui ai dit : "Teresa, nous sommes accros. Nous sommes des junkies. Il ne faut pas se leurrer. Comme nous sommes accros, nous ne pouvons pas procréer. Toutes les fonctions corporelles ont foutu le camp. Nous sommes des corps sans âmes, des coquilles." À partir de ce jour-là, elle a commencé à aller de plus en plus mal. Quant à moi, je suis devenu complètement parano. Je ne sortais jamais sans mon 38, j'avais peur de tout et de tout le monde. J'étais persuadé qu'ils allaient venir me chercher. C'est alors que j'ai commencé à penser à en finir. J'étais désespéré, je voulais arrêter. Nous allions beaucoup trop mal pour nous aider l'un et l'autre. J'ai pensé qu'elle serait mieux sans moi. Je la faisais souffrir. »
C'est également à cette période que Dave perdra la garde partagée de Jack. « Habituellement, quand Jack venait me rendre visite, j'arrivais à être clean. Mais il y a eu un moment où j'étais si mal, que j'ai appelé ma mère en Angleterre, que je lui ai demandé de venir, que j'étais malade. Elle est venue, et j'ai essayé d'assumer mon rôle de père, de préparer le petit-déjeuner de mon fils et tout ça. » Il fera alors une overdose dans sa salle de bain et partira pour la première fois en cure de désintoxication aux alentours de Noël 1994. Un nouvel événement viendra frapper le quotidien de Dave, lorsque celui qui est alors son seul véritable ami au sein de Depeche Mode, Alan Wilder, quitte le groupe. Très en colère, le chanteur décrétera lors d'une de leurs conversations téléphoniques : « Je m'en fiche, de toute façon je suis en train de mourir. » Brouillé avec son épouse, il déménage temporairement et retrouve sa maison cambriolée : ses Harley Davidson, la stéreo, l'argenterie, le studio ont disparu ou ont été détruits. « J'ai appelé ma mère et elle m'a dit que Teresa lui avait dit que j'avais menti, que je n'étais pas parti en cure de désintoxication, et que je n'avais même pas essayé d'être clean comme je leur avais promis à toutes les deux. Pourtant, j'avais essayé, je faisais de mon mieux. Je me suis changé, j'ai bu beaucoup de vin, j'ai pris une poignée de valium. J'ai dit à ma mère que je revenais, je suis allé à la salle de bain et je me suis ouvert les veines avec une lame de rasoir. J'ai enroulé des serviettes autour de mes poignets et je suis revenu. J'ai dit à ma mère que j'étais désolé, que je l'aimais. Puis j'ai mis mes bras vers le bas et j'ai raccroché. » Il se réveillera dans un hôpital psychiatrique, interné pour avoir tenté de mettre fin à ses jours.
Début 1996, le groupe rentre en studio pour enregistrer l'album Ultra à New York. Dave est alors incapable de chanter et mettra une semaine à enregistrer les voix de la chanson Sister of Night. Le 28 mai 1996, débordé par sa notoriété, Dave tente de mettre fin à ses jours dans un club de Sunset Boulevard à Los Angeles en s'injectant du speedball, mélange de cocaïne/héroïne qui emporta de nombreux artistes (dont Layne Staley, chanteur d'Alice in Chains ou encore l'acteur River Phoenix). Gahan affirmera plus tard qu'il s'agissait davantage d'un appel à l'aide plutôt que d'une tentative sérieuse. Les secouristes le déclareront mort pendant deux minutes. Après avoir passé quelques heures à l’hôpital, il sera placé en garde à vue pendant quarante-huit heures, avant d'être libéré sous caution. « Je suis sorti de prison et je me suis retrouvé chez moi, sur le canapé. Je ne voulais plus faire souffrir les gens que j'aime. Je ne voulais pas que mon fils grandisse en se demandant pourquoi son père est mort ou s'est suicidé. Alors, j'ai décidé de retourner en cure de désintoxication. » Alors qu'il risquait deux ans de prison en vivant dans une maison avec d'autres toxicomanes, en prouvant qu'il est clean, il y échappera et récupérera la garde partagée de son fils par la suite. Dave proposera alors la chanson The Ocean Song, mais elle sera refusée par Gore. On pourra la retrouver plus tard en face B de son single I Need You sous le nom de Closer.

1997-2003 : une envie d'indépendance grandissante[modifier | modifier le code]


La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 220px-Dave_Gahan_DM



Dave Gahan signant des autographes, 2003.

Le couple formé par Dave Gahan et Teresa Conroy divorce officiellement après cinq ans de mariage, en mauvais termes. « Elle m'a dit que j'en étais responsable, que je ne m'aimais pas assez. Maintenant, la boucle est bouclée puisqu'elle a réussi à obtenir de moi de l'argent, prétendant que je suis responsable d'elle. » Dave emménage alors à New York et reprend contact avec Jennifer Sklias, une ancienne danseuse de jazz et de ballet, reconvertie en actrice et scénariste. « Je l'ai rencontrée en Arizona durant une cure de désintoxication. Jennifer venait de New York et moi de Los Angeles. Nous nous téléphonions de temps en temps. Puis, j'ai emménagé à New York, et j'ai commencé à la voir, elle et son fils. Elle ne connaissait même pas Depeche Mode et se souciait réellement de ce que je faisais. J'ai appris à lui faire confiance. » Il témoignera beaucoup de son passé de toxicomane au cours d'interviews, ce qu'il considère comme une thérapie. La chanson Barrel of a Gun témoigne des dernières années du groupe, notamment de la vie de Dave, la façon dont il se traitait lui ainsi que les gens autour de lui. Épuisé mais clean, Dave entamera une nouvelle vie. Le groupe ne partira pas en tournée, ne se sentant absolument pas prêt.
Dave effectue alors son premier projet solo en enregistrant une reprise de A Song For Europe de Roxy Music. Le 2 septembre 1998 est lancé le fameux "Singles Tour", tournée de rattrapage pour les fans et le groupe qui ne se sentait pas prêt à promouvoir leur dernier album. Très nerveux, il s'en sortira pourtant avec les honneurs. Le 14 février 1999, Dave épouse Jennifer Sklias dans une église orthodoxe de New York (religion de sa femme, new-yorkaise d'origine grecque). Le 29 juillet de la même année, il devient père pour la seconde fois, d'une petite fille nommée Stella Rose. Pour la petite histoire, Stella était le prénom de la défunte mère de Jennifer. Il est également l'unique membre de Depeche Mode à avoir conservé un contact régulier avec Alan Wilder.
Le 5 juin 2000, Depeche Mode rentre en studio pour enregistrer Exciter. Dave a de nouveau écrit des chansons pour l'album mais elles seront une nouvelle fois refusées par Martin Gore. Le groupe repart alors en tournée et Gahan se décrit alors comme un homme épanoui dans sa nouvelle vie : « Je rends ma vie difficile. Je fais partie d'un groupe, il y a un compromis. J'essaie d'apporter quelque chose à Depeche Mode, je pense que c'est important lorsqu'on tente d'exprimer quelque chose alors qu'on chante les mots de quelqu'un d'autre. Je suis très fier de mon fils, Jack. Quand je rentre chez moi, à New York, mon beau-fils, Jimmy, se jette dans mes bras et quand mon bébé, ma petite fille me lance un regard, je me sens aimé. Je reste très méfiant de beaucoup de choses. Ma femme et Stella Rose me manquent quand je pars en studio ou en tournée. J'ai une chouette vie maintenant. Ma carrière et ma vie privée sont distinctes. C'est la première fois depuis de nombreuses années et je suis déterminé à ne pas tout foutre en l'air. Je fais encore des erreurs mais je ne veux plus fuir. »
Durant l'année 2002, l'artiste s'enferme dans un studio de l'East Village et enregistre avec l'aide de son ami Knox Chandler ce qui va devenir son premier album solo, Paper Monsters. Il utilisera des chansons écrites dans le passé qu'il retravaillera et en composera de nouvelles. Le gros tube de l'album, Dirty Sticky Floors, relate sa tentative de suicide. « J'avais ces deux énormes statuettes dans mon appartement de Santa Monica, The Tin Man et The Cowardly Lion. Ils étaient à peu près mes seuls compagnons. Ils me parlaient, The Tin Man était le pire. C'était la paranoïa complète, je marchais dans mon appartement avec mon 38 chargé à l'arrière de mon pantalon. J'avais peur de mon ombre. J'en ris aujourd'hui mais c'était lourd à supporter. Je voulais refléter la stupidité de la dépendance, dire, montrer aux gens où cela se termine, à rester la tête en bas au-dessus de la cuvette des toilettes, sur votre plancher sale et dur. » Le single sera classé et atteindra la dix-huitième place des charts au Royaume-Uni et la cinquième place aux États-Unis. L'album sera lui dans le Top 10 des ventes en Europe. Dave entame alors une tournée de juin à novembre 2003, passant notamment par le festival de Glastonbury. Un DVD, Live Monsters, sera enregistré lors du passage du chanteur à l'Olympia de Paris. Le chanteur menace de quitter Depeche Mode s'il ne peut lui aussi contribuer en tant que parolier, Martin Gore cédera alors quelques pistes au leader du groupe.

2004-2013 : reconnaissance en tant qu'auteur-compositeur[modifier | modifier le code]


La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 220px-Dave_Gahan_BBK_Live_2009_I



Dave Gahan sur scène en 2009.

Le 17 janvier 2005, Depeche Mode rentre en studio à Santa Barbara pour enregistrer un nouveau disque. Comme promis, Gore et Gahan se partagent la partition : les fans du groupe retrouveront trois morceaux écrits par le chanteur : Suffer WellNothing's Impossible et I Want It All. « Je n'arrive pas à laisser aller mes sentiments. Il y a ce côté en moi qui est un peu étrange. Je ne pourrais jamais écrire une chanson sur le début euphorique d'une relation. C'est difficile pour moi de gérer l'amour donné par ma famille et mes amis. Peut-être que j'ai été déçu une fois de trop dans ma vie. J'ai tout fait. Je me sens aimé, mais je n'arrive pas à utiliser cette source merveilleuse, parce que c'est difficile pour moi de laisser quelqu'un pénétrer en moi. J'ai peur d'ouvrir mon âme et de me donner tout entier à quelqu'un d'autre. Ma vie n'arrange pas les choses. Peut-être que la raison est dans mon subconscient, profondément enterrée avec mon enfance. Ma femme essaie de me remonter le moral. Nous sommes très similaires de ce côté-là, c'est peut-être pour ça que nous sommes ensemble. »
Suffer Well sortira en tant que single de l'album Playing the Angel, Jennifer apparaissant dans le clip, d'abord déguisée en ange, puis en tant qu'elle-même à la fin du clip. La même année, Dave Gahan et Alison Mosshart jouent les mannequins en devenant les égéries du styliste suédois John Lindeberg. Il apparaît ainsi sur des photographies, légendées avec des phrases comme : « What would happen if we all told the truth ? » (« Que se passerait-il si nous disions tous la vérité ? ») ou encore « You can tell he's lying because his lips are moving » (« Vous pouvez dire qu'il est en train de mentir parce que ses lèvres bougent. »).
À la fin de l'année 2007, Dave Gahan sort son second album solo, Hourglass, qu'il a produit avec l'aide de Christian Eigner, qui assure les lives de Depeche Mode en tant que batteur, et Andrew Phillpott, un programmeur ayant déjà travaillé avec le groupe en studio. L'album a été classé dans le UK Top 50, le Top 20 en France et a été numéro 1 en Allemagne. Le premier single Kingdom, est classée au Royaume-Uni et aux États-Unis. Le 17 septembre 2007, iTunes sort Live from SoHo, enregistré lors de l'unique concert promotionnel de Dave, à l'Apple Store de New York. Paper Monsters était déjà un album très personnel, Hourglass l'est aussi. « Je venais de rentrer chez moi après Touring The Angel, et j'essayais de mettre de l'ordre. C'est toujours difficile après une tournée. Vous avez tendance à attendre qu'on vous dise ce que vous devez faire. Vous vous créez de nouvelles obsessions, comme changer la façon de charger le lave-vaisselle. Mon épouse et moi avons eu de grands conflits là-dessus, je me débrouillais toujours pour passer avant elle. Au bout d'un mois, elle m'a demandé de me trouver une occupation. J'ai réuni Christian et Andrew, puis nous avons commencé à travailler. Je parle beaucoup de ma vie, la difficulté d'être un homme de quarante-cinq ans quand vous en avez mentalement vingt-cinq. »
Le groupe rentre alors en studio pour enregistrer son douzième album, Sounds of the Universe. Il écrira à nouveau trois morceaux pour l'album : Hole To FeedComeback et Miles Away/The Truth Is. Il est important de noter la première collaboration entre Gore et Gahan sur la face B du single WrongOh Well. Le premier composa la musique tandis que le second écrivit les paroles.
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 220px-Dave_Gahan_in_RamatGan



Dave Gahan sur scène en 2009.

En 2009, lors de la tournée Tour of the Universe, Depeche Mode est obligé d'annuler une partie des concerts prévus. Et pour cause, Dave Gahan, initialement hors course pour une gastro-entérite, est opéré (à la suite de tests plus poussés) pour une tumeur cancéreuse à la vessie. Remis rapidement de cette opération, le groupe a pu poursuivre sa tournée. Plus tard, lors d'un concert à Bilbao, le chanteur subit une déchirure du muscle au mollet. Enfin, lors d'un concert à Seattle, le chanteur subit des problèmes aux cordes vocales. Malgré quelques concerts annulés, le chanteur revient. Le 17 février 2010, Alan Wilder est l'invité surprise du concert de Depeche Mode donné au Royal Albert Hall à Londres dans le cadre du Teenage Cancer Trust. Alan était alors au piano pour une version acoustique de Somebody chantée par Martin Gore. Selon Alan : « Dave m'a contacté il y a quelques semaines et m'a demandé si je serais prêt à les rejoindre sur scène. Il m'a assuré que les autres étaient d'accord. J'ai été très heureux d'accepter, en particulier car tout cela se faisait dans de bonnes conditions et nous envisagions depuis longtemps une réunion de ce genre. C'était génial de revoir tout le monde et de revenir un peu en arrière, et c'était aussi la première fois que je voyais Depeche Mode en tant que spectateur ! ».
La même année, il adopte officiellement Jimmy, le fils de sa compagne.
En mai 2012, Dave Gahan a prêté sa voix et sa plume au groupe Soulsavers. C'est lors de la tournée Tour of the Universe, à l’occasion de laquelle le groupe ouvrait pour Depeche Mode, que Rich Machin et Dave se sont rencontrés.
Ce dernier lui a proposé une simple collaboration qui s’est finalement transformée en album entier (The Light the dead see). The Light the dead see est le 4e album de Soulsavers pour lequel Dave Gahan s’est entièrement investi, en attendant le nouvel album de Depeche Mode, prévu pour le printemps 2013. Celui-ci, nommé Delta Machine, contient trois titres composés par le leader du groupe : Secret To The EndBrokenShould Be Higher.

Inspirations[modifier | modifier le code]


La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 220px-Dave_Gahan2009



Dave Gahan sur scène en 2009.

Dave Gahan est célèbre pour son jeu de scène très physique, voire excentrique, vu par beaucoup comme un mélange de ceux de Mick Jagger et Iggy Pop. Sa plus grande qualité reste cependant sa voix profonde et chaleureuse qui contraste avec la musique électronique de Depeche Mode.
Ses hobbies sont la peinture, la musique et assister à des concerts. On peut également noter que le chanteur a été longuement influencé par Jim Morrison et son personnage du Roi Lézard.
Ses groupes préférés sont Jane's Addiction, Sigur Rós, Nirvana, Pearl Jam, The Smashing Pumpkins, Alice In Chains, Primal Scream, Porno for Pyros, Soundgarden, The Cure, Joy Division, Led Zeppelin, The Rolling Stones, The Clash, Temple of the Dog, PJ Harvey, The Doors, Roxy Music, The Damned, The Sex Pistols ainsi que les chanteurs David Bowie, Serge Gainsbourg et Bryan Ferry. Ses albums préférés sont Nothing's Shocking et Led Zeppelin.
Dave déclare que sa chanson préférée de Depeche Mode est Condemnation, qui a toujours été difficile pour lui de chanter à cause de son engagement émotionnel pour celle-ci. Il apprécie également interpréter I Feel You, qui lui permet de découvrir ses étendues vocales. In Your Room, également sur l'album Songs of Faith and Devotion, est importante à ses yeux car elle correspond parfaitement à ses dires à la période la plus sombre de sa vie.

Projets solos[modifier | modifier le code]


La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Dgahan



Dave Gahan sur scène en 2006.

Albums[modifier | modifier le code]



  • 2003 : Paper Monsters
  • 2004 : Soundtrack to Live Monsters
  • 2007 : Hourglass
  • 2007 : Live from Soho
  • 2008 : Hourglass: Remixes

Collaborations[modifier | modifier le code]



  • 1997 : Dream Home Heartache : Remaking/Remodeling Roxy Music
  • 2004 : Radio JXL : A Broadcast From The Computer Hell Cabin - Junkie XL
  • 2008 : Mirror
  • 2012 : The Light And The Dead See - Soulsavers
  • 2015 : Angels & Ghosts (crédité Dave Gahan & Soulsavers)

Singles[modifier | modifier le code]



  • 2003 : Dirty Sticky Floors
  • 2003 : I Need You
  • 2003 : Bottle Living/Hold On
  • 2004 : A Little Piece (Live)
  • 2007 : Kingdom
  • 2008 : Saw Something/Deeper And Deeper
  • 2012 : Longest Day - Soulsavers
  • 2012 : Take Me Back Home - Soulsavers
  • 2015 : All of This and Nothing - Soulsavers

Vidéos[modifier | modifier le code]



  • 2004 : Live Monsters

En 2012, il apparaît dans une publicité pour Volkswagen, avec le morceau "People are People".

Références[modifier | modifier le code]


I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Jeu 16 Fév 2017 - 18:11

Spoiler:

Même "mettre des murs" ça change la donne aussi. mais du coup dans le sens positif.
Mettre des murs pour mieux entrer en relation, en mettant des murs en fait sur ou plutôt à ce que l'on voit en plus de l'autre. Du coup ça s'appelle plus du toxique, ça s'appelle du "on s'en fout de tout ça en plus, là, maintenant, ici au présent".
Individu face individu
Non pas :
passé/monde/intime/extime/
Répondre à celui qui était et qui n'est plus ou ne veut plus être, c'est être à coté.
Vouloir pour se protéger et protéger l'autre aussi mettre des murs à ce que l'on voit dont il n'a pas conscience, si ça n'est pas tordu ça, tu m'étonnes que ça me donnait des crampes.
Se croiser sur un chemin et discuter en avançant sur ce chemin et dans la conversation ou pas, mais pas converser pour cheminer dans l'un ou l'autre ou les deux.
Classer avant de faire ses phrases par lieux déjà vus.
Un "montres moi ton autre chemin" mais mental !
Voir la boule dans l'esprit de l'autre.
Pouvoir alors arrêter son propre propos et donc celui de l'autre au bon endroit. Ca fait passer du "mental" au "physique".
Sur la même lignée du fait que du coup je ne prends pas mal un "va voir un psychiatre". Selon qui en face, je m'inquiéterai ou pas. J'irai ou pas. Souvent ""va voir un psychiatre" peut être la seule phrase qu'arrive à faire un quelqu'un pour réussir à dire ce qu'il, forcément, n'arrive pas à expliquer, "je n'arrive pas à te cerner" ou "tu me perturbes, ça doit être forcément psychiatrique ton problème, ton état"  Very Happy Razz
Les états mentaux et les états de conscience. D'un coté les "il court il court le furet" et d'un autre coté "la fouine alors qui sait très bien où elle va fouiner dans son mental".
Evidemment si j'ai pu être "guest" dans les circuits d'autres, la classe et pas au palais des Glaces. Ca donne même plus qu'ouvrir l'esprit, c'est ouvrir des circuits.


La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Distributeur-chewing-gum-23cm

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Distributeur-boules-de-chewing-gum-geant

S'aborder en "tout" et quand il est alors "se saborder ensemble", s'aborder parfois uniquement en "peu". Un chewing gum à la fois, parfois.

En fait la douance ça peut sembler grave ou pas. Ca dépend des personnes. "mais j'en veux pas de ce pouvoir" c'était aussi une phrase bizarre.

Même le "on dirait que tu rentres dans ma tête", c'est complètement l'inverse en fait, c'est voir mieux de l'extérieur et dans son contexte, en fait c'est tout con. Comme du coup "insinuer". Parfois ça fait donc faire tomber tout le monde de gommes sur quelqu'un qui n'a même pas encore mis sa pièce pour en avoir une seule.



Les deux en même temps c'est le parasitage. ou le mixage.

Soit effectivement tu donnes un coup de pied dans le juke box soit tu laisses le train à la gare.

C'est ça mode hermétique, des fois je veux pas extimer l'autre à l'insu de mon plein gré et du sien.

Donc là se situe je peux ranger ta tête. Mais sans connaître de toi ou de tes rangements.

On peut donc en plus des échiquiers le poser en vinyls aussi.

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcQSYSMh49qPfGobBVbj4jZ_mdL3a5rP2sefjyf9Jbt1Ngq3Lha5

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcQ7Bpo8bOoXOYMPYWzUNdoh_FeUHYB1NPxBXq-fQplwmFFdB-_9

Donner des pistes, des tuyaux, du coup ça devient plus parlant.

Là c'est pas des questions d'intelligence, mais de fonctionnement, si tu as l'intelligence de ou même les connaissances mais pas l'équipement du fonctionnement, tu peux tourner longtemps.

De fait pouvoir revisiter puisque ça n'a jamais par le même angle.

Introspection/Extraspection.

"Tu peux pas faire des listes, c'est impossible". "Faire un tout d'un rien" du coup ça prend un autre sens aussi.

On peut parfois se reconnaître, mais sans pour autant se connaître.
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcRoR1za7pnyUuV3ARsDf-eNZ-BcdZ-zl228TJV1X4e9S-EYvzf8


comme "tracer sa route". ou alors les "parlers dans le vide des PN". Un doué peut voir un PN dans une personne même pas perverse mais qui est juste vide comme un quidam et juste dans une autre vie.

"gros détail" est pour moi un "petit détail". Dans ce cas précis, le "I'm chocking" ou pas venant d'une fille "un plan cul" quoi en fait.

Dans ce cas, Filou avait raison, il était bien amoureux au bout de 4 ans. Alors que moi même avant de commencer comme ça, déjà pas du tout. Ca fait un sacré décalage effectivement. Où alors pas un décalage juste une question de niveau d'étapes dans la vie.


Car toi, tu ne me vois pas. 
Oh, si je saute autour de toi, 
Je suis tout en dehors de moi. 
Je t'embrasse et te serre contre moi. 
Tu penses,"ça y est, il est à moi. 

Toi Ne Me Regarde Pas 
Car toi, tu ne comprends pas. 
Quand tu me vois, que je te noie, 
Et qui est toi, est qui est moi, 
Ne parlons pas, pour une fois, 
Je veux frémir, ou en finir. 

Toi Ne Me Regarde Pas 
Car toi, tu ne comprends pas. 
Un jour clochard, un autre roi, 
Je traîne ou je vole en éclats. 
T'en ramasse un juste devant toi, 
Et tu demandes,"Combien pour ça ?". 




Toi, Ne Me Regarde Pas, 
Car toi, tu ne me vois pas. 

Si tu savais combien de fois, 
La caméra de ton visage, 
A vu images et paysages, 
Tu viendrais de ce côté là, 
De ce côté du grand miroir, 
Mais qui tu es, tu l'oublieras, 
Qu'une fois tu pénètrera la glace, 
Viens, tu verras, tout a deux face. 

Je dis casse,...casse la glace, 
Casse,....casse la glace. 
Casse, casse...casse la glace, 
Casse la glace. (bis) 

Regarde moi 
Regarde toi 
Regarde nous Regarde tout 
Qu'est ce que tu vois (bis) 
De toute manière 
C'est toi qui vois




Je n'ai pas "pas besoin de personne", juste je sais que si besoin, je saurai aller trouver la personne dont j'ai besoin. Alors si le gars selon son parcours il le prend pour lui et sur un autre mode, évidemment là .... il risquait pas d'y arriver... là il peut pas aller, whaou

I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Jeu 16 Fév 2017 - 19:16

Ca me rassure enfin, c'est vous qui n'êtes pas très doués en normo pensance  Razz

Spoiler:

Reconnaître les implicites et développer une attitude interprétative
Jean-Pol Rocquet, PIUFM à Reims, IEN à Perpignan sud
 
 
Problématique
§  Comment l’école peut-elle susciter et développer un comportement de lecteur qui vise à rendre sensibles, sinon explicites, ces informations qui ne sont que supposées ?
§  Comment peut-on, dès lors qu’on travaille dans l’implicite en faire un objet de savoir ? Comment concilier le travail de compréhension qui vise à révéler le sens du texte, établi par les informations explicites et le travail d’interprétation qui fait que le sujet fait irruption dans le texte, pour se l’approprier ?
§  Comment concilier la tradition de l’institution (un enseignement de la langue écrite et de sa compréhension) avec un apprentissage de la lecture qui suppose interprétation ?
§  Dans quelles conditions les élèves exercent-ils leurs compétences à comprendre et interpréter ?
 
 
Le concept d’implicite
« La signification n’est pas donnée par le texte dont elle serait simplement extraite, elle est construite par le lecteur et varie donc autant en fonction de la base de connaissances et des stratégies du lecteur-compreneur qu’en fonction de l’information apportée. » (E Gombert)
Ce qui est implicite, par nature, n’est pas dit. Par économie, le discours oral ou écrit ne peut tout dire, ce qui est dit ou écrit procède de ce qu’est supposé connaître le lecteur.
Mais il existe plusieurs manières de dire qui en sous-entendent d’autres.
On peut distinguer ce qui est présupposé, ce qui est impliqué, et ce qui est sous-entendu.
 
 
Le présupposé est culturel
Le présupposé rend intelligible le message dès lors que ce qui est présupposé, c’est cet univers commun aux interlocuteurs, en situation, qui est partagé et qui n’a pas besoin d’être posé. Ce sont des informations non-dites parce qu’elles sont supposées être connues.
Elles permettent de comprendre l’univers dans lequel se déroule le récit. Par exemple : ce qui caractérise une sorcière, sa fonction, dans un conte, ou bien la personnification des animaux, ou encore l’organisation d’une famille. Ces présupposés font l’objet d’un travail d’élucidation. Parce qu’ils nous apparaissent évidents, certains présupposés culturels sont ignorés alors qu’ils restent très obscurs pour les enfants.
 
Exemple : “C’est la rentrée, le petit dernier d’Hélène a pleuré” présuppose que l’interlocuteur partage un certain nombre de connaissances sur un monde connu et commun avec le locuteur :
- la rentrée présuppose la connaissance du monde scolaire : l’organisation du temps (début septembre), de l’espace (l’école, espace public différent de l’espace familial privé) et des personnes (la famille et le personnel de l’école.)
- “le petit dernier d’Hélène” implique qu’Hélène a plusieurs enfants.
- “a pleuré” présuppose que l’émotion est ordinaire et attendue chez un jeune enfant. On peut même émettre l’hypothèse que cet enfant effectue sa première rentrée scolaire et qu’il est âgé de deux ou trois ans …
 
 
L’impliqué appelle une inférence souvent logique
Autrement dit, ce qui n’est pas énoncé est déduit. La déduction qui est opérée dans ce processus de lecture est appelée “inférence”. Il convient de faire prendre conscience que le texte procède par ellipses, que le lecteur doit comprendre ce qui n’est pas écrit et qui est impliqué. Certains élèves s’en tiennent à ce qui est « écrit dans le texte». Par exemple, ils ne sont pas en mesure d’inférer le sens d’un texte qui apparaît simple : « Jacques, Pierre et Paul marchent en file indienne. Pierre est devant, Paul est derrière. » Ce qui est impliqué, c’est que Jacques est au milieu.
Exemple : “Le petit dernier d’Hélène” implique qu’Hélène est une mère et que cette mère a plusieurs enfants. Cette information est construite par inférence.
L’inférence permet aussi des interprétations en fonction du contexte. Ainsi, si quelqu’un dit : “Cette année, Hélène a mis tous ses enfants dans la même école”, on déduit logiquement que les enfants d’Hélène, auparavant, n’étaient pas dans la même école, mais on peut également interpréter le message et induire que, cette année, Hélène gagnera du temps.
 
Il arrive que le locuteur cherche délibérément à influencer le lecteur en imposant certaines informations non dites mais forcément évidentes. Les messages contiennent des implicites qui mettent en cause la personne dans la relation.
Exemples : « Reprendrez-vous du café ? » implique que l’interlocuteur a déjà pris du café.
Quand l’élève répond à l’enseignant « Bien sûr, c’est encore moi qui doit payer pour les autres »
 
 
Le sous-entendu est intentionnel
C’est un implicite volontaire qui répond à des codes sociaux bien établis. Il suppose une connivence entre l’auteur et son lecteur. Il n’est pas certain que, dans un récit, les propos tenus par la mère d’un petit garçon qui porte des vêtements maculés de boue : « Et bien, tu es beau ! » soient entendus par antiphrase. L’ironie quand elle n’est pas perçue par les élèves est élucidée, même si l’effet perd en intérêt.
Une histoire drôle est fondée sur le sous-entendu. Mais pour que l’humour fonctionne, les interlocuteurs doivent partager un univers de référence et entendre sous le message.
“Maxime Legrand est un garçon de sept ans qui est très célèbre. On raconte qu’un jour que le pape se promenait dans Rome, tout le monde demandait : “Mais qui est donc ce petit homme habillé en blanc qui se trouve à côté de Maxime Legrand ?”
 
La publicité joue de l’implicite parfois jusqu’au paradoxe. « Ce film sans publicité vous est offert par … »
L’implicite peut révéler ce que l’auteur du propos voulait cacher. Un homme politique se défendant de faits qui lui étaient reprochés racontait « Ce sont des faits invraisemblables qui se sont produits il y a plus de quatorze ans »
 
Il y a également sous-entendu lorsqu’une information est posée comme “vraie” mais qu’elle est non-pertinente dans le contexte, ce qui amène l’interlocuteur à inférer une autre information. Un enseignant demande à son collègue : “A votre avis, Albert est-il intelligent ?” On lui répond : “Albert ? C’est un brave garçon !” La réponse ne semble pas pertinente : on ne demandait pas si Albert était brave. Mais cette réponse intentionnelle conduit l’enseignant à inférer qu’Albert n’est pas intelligent.
 
 
A l’école : compréhension, interprétation et signification
Le travail de lecture à l’école vise à assurer la compréhension (identification des mots, indices morphosyntaxiques, cohésion textuelle). Cette compréhension évite l’ambiguïté, réduit l’incertitude mais provoque souvent une vision univoque du texte.
Certains élèves s’arrêtent au sens littéral. Ils déchiffrent, comprennent mais sont incapables d’inférer.
Si on demande si Hélène a plusieurs enfants dans la phrase « Hélène a conduit son petit dernier à l’école », ils sont étonnés, cherchent l’information explicite et répondent « je ne sais pas » « on ne peut pas savoir, ce n’est pas marqué »
La compréhension qui vise à établir le sens premier du texte est indispensable mais insuffisante.
 
 
 
Une fois le sens littéral établi, le lecteur doit donner une « valeur » au texte, en le référant à la connaissance qu’il a du monde, en induisant les présupposés, en déduisant les impliqués, en élucidant les sous-entendus. Cette attribution de valeur, c’est ce qu’on nomme la signification du texte.
 

Reconnaître les implicites et développer une attitude interprétative












pedagogie.ac-toulouse.fr/.../Reconnaitre_les_implicites_et_developper_une_attitude_i...

[list="margin-right: 0px; margin-left: 0px; padding-right: 0px; padding-left: 0px; border: 0px;"]
[*]
[*]
[/list]

Reconnaître les implicites et développer une attitude interprétative. Jean-Pol Rocquet, PIUFM à Reims, IEN à Perpignan sud. Problématique. Comment l'école .
 



Spoiler:

Qui qui aurait pondu une belle thèse, un beau fil sur les implicites/explicites ? que je comprenne ce que j'aurai compris d'évident pour que je l'explique  ?  Razz c'est pas parce que tu sais tout ce que je sais, que moi je le sais ce que je sais que tu sais pas.



Dernière édition par I am so sure le Sam 25 Fév 2017 - 12:02, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Jeu 16 Fév 2017 - 20:48

Spoiler:

En fait ça donnerait se disperser mais de bonne façon, si tu peux pas être tout en un à un endroit, tu élargis ta zone géographique comme ça tu peux être toi en entier mais sur un plus grand terrain, donc en fait t'es toujours toi quand même et ça ne t'étrique pas. Donc toutes les facettes respirent en fait. Puisque tous les autres ils veulent pas être d'accord pour que je puisse être d'accord avec tout moi, je suis passée par ailleurs, des ailleurs, donc ça va y'a plein de choses dont je parlais en fait sans que ça dévoile des gens. 
Ca semblait bizarre que des choses ou des personnalités deviennent subitement plus extraordinaires que ça en fait. Sauf ce forum du coup puisqu'on va par exemple me vouvouyer moi longtemps longtemps après. Et forcément mon "tu" puisque dans ma vie assez rapidement si ça accroche un peu on se tutoie. Et non on se tue "toi". Ca sort vite en fait le "on peut se tutoyer" surtout avec des gars et surtout avec toi. 
Et donc on peut se tutoyer ? je t'emmène à l'écart pour qu'on discuter plus à deux ? tu me parles en écart dans la pièce en mode visuo spatiale ? ou en écarts de courbe de Gauss ? du coup ? ou alors t'as fait gymnaste quand t'étais plus jeune ? Les "je vois" ce qu'il y a derrière vous. Autour de vous. En fait c'est pas des je vois. Ce sont des déductions de propos. 
Un de mes voisins qu'on pourrait alors penser autiste (puisque son fils se balance parfois comme lui petit !!! y'aurait de grande chance ! ou alors son père est si barré, qu'il a planté la balançoire dans sa chambre, bref) avait fait un bond en arrière à l'époque. Comme si j'avais "tout" deviné, diantre l'homme dévoilé. Mais non andouille tu viens de me raconter ta vie, je synthétise et je te renvoie ce que j'en vois de cohérent ? de possibles, d'horizons ouverts ? fermés déjà et je projette et j'extrapole par rapport à ça. 
Ah ouf, donc tu sais pas tout, ben non, Terminator c'est un film, moi je suis une vivante avec de la peau Smile et donc tu disais whisky ? t'as du coca ? ben vas y coco, tout ou rien quoi. Peur que je te mette subitement "à poil" pour que deux minutes après à l'inverse tu me fasses comme à ta maison ? il faudrait se mettre d'accord. ca me fait penser au jeu quand on joue avec ses mains avec des fils.
du coup ça serait pas 4 mains mais 4 hémis sphères. on se demande d'où ça vient du coup le rapport avec le cul Smile les demies sphères. Mais chut il ne faut pas le dire dans tous les sphères. ou alors les spectres. On ne me voit toujours pas comme une handicapée Smile si ça peut vous rassurer, pas vis à vis de moi, vis à vis de vous. Je pense de même donc que je ne suis pas passée par le "c'est comme ça" le triste donc mais plutôt par le "je suis comme ça et si ça ne te va pas....", ça doit bien sauter toute objection en fait, ça donne que le choix de m'accepter ou pas, pas d'alternatives. du coup je n'ai jamais envisager les angles de vue de moi par les autres, ça fait gagner du temps aussi. 
Ca tombe y'a plein de musiciens ou autres métiers qui sont hp, hpi, hop aussi Smile yop même yoplait qui sait mais sans l'intériorisation, en fait les personnes ne font pas comme beaucoup, ils creusent pas donc au fond. être bizarre moi je trouve ça pas grave. A la différence de casimir la psy par contre, je ne suis pas psy mais j'ai su mieux poser la borne du domaine psychologique. Doudouille je l'ai rembarré de suite, si, si, "ben vas y fais ton "trusif" et puis alors des phrases spatiales du coup : "ah ben non ça t'as pas le droit de me le dire  Razz " oui mais tu le sais, ben oui mais je sais surtout que tu n'as pas à me le dire, c'est pas ta place, et les phrases de ta place, replaces toi immédiatement  Razz
Du coup je poste à 3h30 et je me suis levée à 15h heure mauvaise sur mon réveil pour ensuite être à 14h25 à l'ouverture du pc après.... on bascule vite sans repères.... enfin moi. explicite, implicite. Quoi t'es pas encore à la noise explicite ? pfff t'es nul, petit joueur.
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Parce-que-ca-nous-plait-couv
Du coup je comprends mieux ou pas. Je commençais à le lire en me disant punaise génial il mélange tout. Tout ce que j'aime et mes époques. Evidemment si je pensais être en parallèle et en diagonale alors que....
Donc l'élastique. Tu peux aussi le mettre dans ta tête de fait. Ben oui du tu et du bla bla parce qu'en fait oui j'ai parlé comme ça dans la vie sans souci et donc j'ai continué sur ma lancée et je vais continuer comme ça. Sauf que ça a fait une période : c'est grave, t'es peut être grave. Ben oui je suis un truc avec des trucs. 
Mais bon la vie est bien faite, y'a des filtres enfin logiquement. Rejoindre casimir et capitaine flam c'était pas l'endroit. Il faut partir sur le coté si on sait pas calibrer et surtout ne pas savoir en revenir. donc j'ai du pouvoir à maintes nombreuses reprises tester le "c'est grave, pas grave". Mais en creusant la vie, plutôt qu'en me creusant moi ou alors quelques autres. Alors peut être oui des épées des brouillards. Mais les brouillards ça se dissipe je pense et aussi comme sur ta voiture y'a des anti brouillards logiquement. Je suis donc un truc normal avec des trucs bizarres. Et les trucs bizarres ils ont des pares feux quelque part. Je peux faire le tirage du Loto dans ma tête. Rien de spécial en fait ou de plus spécial que d'autres. 
Evidemment qu'arriver dans une salle de classe pour dire attends je vais tout t'expliquer ton cours euh... ben non j'évite, idem en conférence, salut Nico, ça roule, après la Gauvrit, la gaufrette ? non plus. Donc parler comme un livre je l'ai fait aussi. Et c'est comme ça que je peux embarquer quelqu'un jusqu'à 4h du matin si je pousse à fond, enfin presqu'à fond. Quoi ? diantre ? 4h je bosse dans 2h t'aurais pu le dire, ben t'aurai pu me demander l'heure aussi hein ? et aussi si je bosse demain ? donc c'est de ta faute, qui veut faire sans formules de codes sociaux, fait moins de suite moins dodo. c'est pas du tout les mêmes équilibrages. Et oui donc les pourquoi pas ? 
là c'est clair tu visites. mais il faut veiller, c'est parce que le gars au bal t'a chanté à genoux Johnny et que ça t'a fait marrer, que du coup il est venu te chercher le lendemain avec la moumoute autour du volant, pour aller aux 4 chemins parce que 4 chemins ça sonne bien et qu'il y a un bon juke box, qu'on va se marier !!!! ouverte d'esprit on a dit, pas on a fait du Tétris ensemble et allez hop c'est parti. Lever les ambiguïtés surtout avant qu'autre chose se lève.... et puis les fidélités alors là, quand on visite les milieux sociaux ou qu'on fait de la résilience, il faut le savoir bien clairement pour gérer sinon c'est guimauve guimauve avec des passages d'équilibristes mode pas vie en rose. 
Je te le fais en réfléchissant justement, parce que je connais le 5 h et tu ponds un truc, mais aussi le coq qui lit le truc et du coup interprètes mal la poule. donc tu/vous dit jamais : retournes dans ton environnement immédiatement tout de suite ? ou tu veux bien retourner immédiatement dans ton échelle sociale ? 
Tu vas me remonter de suite les deux marches ? sinon de mon BEP je ne te vois pas bien d'un coup, même le "faire sauter les objections pratiquer par les gars" ça change tout. y'a de la surobjection aussi. en fait j'ai bien fait de faire ni douée ni sous douée ni sur douée, j'ai fait ! on rattrape de toute façon mieux ce qui est dit, est fait, que ce qu'on a pas dit ou fait. Filou m'avait dit ça : 'qu'est ce que j'ai pas dit ? qu'est ce que j'ai pas fait ? et moi de lui répondre : "toi t'as bu, non ?" 
les gars sont bizarres. doués ou pas doués. Je suis tout à l'inverse aussi. Je dis souvent très vite c'est de ma faute, oh pardon, désolée et hop quand ça peut pas faire guimauve, mais que ça va faire chewing malabar en fait. 
Les doués ça fait un peu des échanges d'analyses, d'expertises. C'est ça aussi, pouvoir espérer trouver des "similaires" un peu près mais pas des semblables car en plus à quelle heure et dans quelle espace temps ? pour être similaire un peu il faut que j'accepte de m'arrêter moi ou alors d'y revenir un peu.... même une personne à un fonctionnement cérébral un peu pareil il n'a pas forcément les mêmes boules pour faire son tirage et il peut avoir piscine il a le droit ce garçon de vouloir montrer son caleçon. 
Il n'y a pas non plus de sous adaptation ou suradaptation du coup. C'est quoi d'abord cette manie de vouloir mettre des sous ou des surs partout ? d'où ça sort ?
One + one
ou bien
0 + 0 tu peux aller faire la tête à Toto mais loin, loin, loin.

Bon après il faut avoir fait déjà des choix. Sinon on danse Il faut avoir déjà fermer des portes de réflexions, de perception.
Du coup je vais donc pouvoir dire que "je relis mes boules" et je vais donc avoir des problèmes, ou pas, c'est selon. L'expérience des limites et le champ des possible. S'intégrer pour soi même ne veut pas dire se désintégrer. Après oui la répartie.
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 500967715_0_PR_1_1200
TEFAL

Set 4 pièces Ingenio Préférence L9409502














Etre ingénio avant d'être un génie ? Ca peut s'empiler les casseroles plutôt que d'avoir à les traîner.
Si j'ai ramassé plein de "floods" de "normés" ? mais c'était écrit dans la bible (une des) de la douance : il faut trier ta tête tous les soirs". Et j'écris comme logiquement on échange, je suis pas un livre, je ne vais pas me raconter en une histoire. Déjà que tu me traites de :
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcQCN5B-BC0U7xMOJ4i-pr_qNPcSU_i8jOGWmHg8viqcwgO0lYDZ
Aware comme cela, tu perds de l'"aware" tu sais ? et puis plein d'autres choses ou rien.... Je crois que je vais prendre des trains ou pas. Déjà que j'ai plus de chaises ni de clic clac. C'est pratique le monde pour se cohérencer en fait, tu devrais essayer.
La vie n'est pas que deux faces de bouc ou deux faces de dés, dédé et il y a aussi les cubes où on s’assoit.
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcSJoFxj5FzsH6ZlUzYCG9ktC10X-z5GneIkaSwVSSAsGXHgpeVW1Q
Y'a des doués au parcours en fait très "normé".... du coup c'est sûr que si l'un descend pour pas prendre de hauteur, pendant que l'autre arrive à monter deux crans, il faut savoir s'arrêter quand même deux minutes pour se mettre d'accord sur où se pose et comment. Quand je dis que j'ai le deuil de choses ou de vie, c'était de mon plein gré, je le sais que je suis géniale et que je peux tout faire. Et de fait se mettre à l'écart d'un coté ça rejoint un autre écart en fait. Tout dans la vie n'est pas précipice. Bon il faut que je trouve un gouffre, du coup peut être un alpiniste et je dois encore appeler le plombier.
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 2Q==
Pour jouer aux légos il faut un peu savoir avec lesquels on démarre et si on veut jouer ou construire et quoi.
"Hello Nathalie,
Je lui en ai voulu un peu parce que je me suis sentie seule avec ce déménagement pendant une semaine, et que je semblais être la seule à m’en inquiéter à son retour.

Je me sentais seule avec toutes ces choses auxquelles penser. Trouver le bon ordre, le bon rythme, faire en sorte que tout soit fluide… J’avais l’impression que j’étais la seule à m’en soucier alors que j’avais plein d’autres choses auxquelles penser.

Et dans le même temps…

Je m’en suis voulu un peu de ne pas être présente comme je le souhaitais. À poser les bonnes questions, demander comment s’était passé son spectacle, écouter véritablement sa réponse, et être dans la conversation, pleinement.

Mais je me sentais assaillie de pensées, de réflexions au bout desquelles j’avais un mal fou à aller.

::

Je voulais continuer à faire comme si rien ne changeait, comme si tout était pareil, garder le même rythme de travail et poursuivre mes habitudes, mais la vérité était que tout était en train de changer.

Tout était en train de changer, et en même temps, rien ne changeait vraiment.

Rien de tout cela ne m’était étranger, à un niveau que je ne pourrais pas décrire.

Le paradoxe, c’est ça : tout est là, tout le temps, dans le même temps.
Tout bouge et tout est immobile.
Tout avance et tout est déjà là.
Je m’en veux et je lui en veux.
Tout coexiste en même temps.
Tout se mélange.

Émotions, actions, rêves, réflexions… tout coexiste et se mélange et forme quelque chose de nouveau qui ne l’est en réalité pas.

::

J’ai bien été contrainte d’arrêter. De lâcher prise. Lâcher le rythme, les habitudes, les certitudes. Naviguer, surfer sur ce qui m’était proposé. M’adapter.

Je n’avais plus le choix. À force de m’agripper, d’être dans le contrôle… j’étais dans la frustration, la contraction, la douleur. Il n’y avait plus de place pour rien. Plus de place pour la légèreté. Plus de place pour la joie.

Lorsque je m’accroche dans un effort désespéré de maîtriser la situation, de conserver un semblant d’habitudes, j’obtiens l’inverse de ce que je désire : tout ralentit, il n’y a plus de fluidité, plus de plaisir, et je me fatigue alors même que j’ai besoin de toutes mes forces.

Alors je lâche, plus qu’avant et moins que demain. Il me faut encore parfois un laps de temps pour me rappeler de lâcher, mais je finis par le faire de plus en plus rapidement. Dans certaines situations, c’est déjà un réflexe. Dans d’autres, c’est encore un apprentissage. Mais je me sens de plus en plus libre."
Newsletter : http://joannetatham.fr/


Dernière édition par I am so sure le Jeu 16 Fév 2017 - 23:46, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Jeu 16 Fév 2017 - 21:06

Spoiler:

Ben oui c'est bête à dire, mais t'as fait ni secrétaire, ni BEP, du coup je dois t'expliquer plein de choses avant pour que tu comprennes ce que je dis, alors t'expliquer tout l'évident et ce qu'il y a dedans pour te faire comprendre un peu de moi... avec un normé c'est plus pratique et ça va plus doucement...
Avoir toutes les réponses ça sert à rien en fait, ça dépend de ce que tu veux vivre et faire. Ca sent le retour 3 de "gros détail", il faut que je me grouille de me marier pour avoir une bonne excuse... l'avantage de parler des gens même en "dossiers" c'est mieux, regardes ta chemise rose cartonnée sur ta table ? tu te demandes pas si elle a souffert ? ben là c'est pareil et tenter de faire le bon distingo entre le perso de la douance qui peut intéresser tout le monde et le mode "my life", du coup j'ai eu l'impression d'être dans "SIM's social" plutôt que d'y jouer... Une présentation ça doit vivre en fait. Sinon c'est encore plus routine qu'un normé de base en fait. En profondeur et en surface. en surface puis en profondeur.
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par Chuna le Jeu 16 Fév 2017 - 21:17

Décidément, toi, tu m'épates...

je sais pas comment tu fais pour trouver toutes ces infos, et les mettre en forme avant de les poster. Moi j'y passerais ma vie.
J'ai même pas le temps de tout lire Sad

et merci (même si j'ai pas le temps de tout lire)

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Jeu 16 Fév 2017 - 21:17

Spoiler:


Mon enfant a été diagnostiqué « Haut potentiel », est-il nécessaire de lui dire ?
par Nathalie ALSTEEN | 14 02 17 | Haut potentiel, HPI, Surdoués, Zèbres ...Je réponds à vos questions | 0 commentaires
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Enfant-haut-potentiel-300x192
C’est une question qui fait souvent débat. Entre la volonté de lui laisser vivre sa vie parmi les autres enfants qui ne sont pas concernés par la douance et l’envie de lui transmettre toutes les clés qui lui permettront de grandir avec confiance, que choisir ? Que faut-il lui dire ou pas ?
Je pense qu’il est essentiel pour chacun d’apprendre à bien se connaître dans sa manière de fonctionner, dans ses valeurs pour identifier ce qui est important pour lui et dans la rencontre de ses propres besoins.
C’est vrai pour les adultes mais aussi pour les enfants dès qu’ils sont en âge de comprendre comment ils fonctionnent.
A mon sens, connaître la grille de lecture “haut potentiel” (peu importe le mot utilisé) est un aspect important pour mieux cerner son comportement et se situer dans un groupe. Je pense entre autre à la sensibilité et les ressentis parfois différents, sa capacité à voir les choses sous un autre angle, etc.
A cet égard, je ne crois pas que dire à un enfant “tu es haut potentiel et tu fonctionnes différemment des autres” soit la meilleure clé d’entrée. Par contre, lui expliquer qu’il a tel ou tel fonctionnement et que c’est important qu’il se respecte, c’est l’ancrer dans sa réalité et le valider. Tellement important pour l’estime de soi.
Si un enfant est testé, il me semble important de lui expliquer pourquoi avec authenticité mais aussi avec des mots justes (en fonction de son âge) et non stigmatisants. Je ne suis pas favorable aux non-dits surtout pour les personnes à haut potentiel, mais je ne suis pas non plus ouverte à des « identifications » qui n’apportent pas de pistes de construction.
Connaitre la grille de lecture « Haut potentiel », c’est une information parmi d’autres informations le concernant. L’idée n’est pas de lui expliquer ce qu’est une personne (enfant) à haut potentiel et de lui donner un sentiment de supériorité mais bien de lui transmettre des clés pour qu’il puisse s’intégrer (et non se sur-adapter) à son environnement en confiance. Surtout s’il a conscience qu’il fait les choses de façon différente, qu’il n’accroche pas aux consignes ou travaux qu’il reçoit en classe.
Lui apprendre à comprendre ses besoins et à trouver des moyens pour y répondre (souvent avec l’aide d’adultes) c’est lui offrir une stratégie gagnante.
Lui marteler des discours tels que « les autres ne te comprennent pas, les profs sont cons, le système est pourri, … » ne fera que le positionner dans des jeux de pouvoir dont il risque de se sentir très vite prisonnier. Offrez-lui des clés pour qu’il puisse avancer sereinement.
Sujet très sensible bien entendu surtout si en tant que parents vous avez vous-même été confronté à une stigmatisation durant votre enfance.
Prendre un recul en tant qu’adulte c’est offrir de belles clés à nos enfants.
http://emotifs-talentueux.com/enfant-a-ete-diagnostique-haut-potentiel-necessaire-de-lui-dire/?utm
------------------------------------------------------------------------------------------------------
J'essaie toujours de prendre alors "des planches du milieu" pour pouvoir poser mes idées.


I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Jeu 16 Fév 2017 - 21:43

Spoiler:

Décidément, toi, tu m'épates...

je sais pas comment tu fais pour trouver toutes ces infos, et les mettre en forme avant de les poster. Moi j'y passerais ma vie.
J'ai même pas le temps de tout lire Sad

et merci (même si j'ai pas le temps de tout lire)


Lesquelles ? parce que peut être à mon avis tu serais surprise et cela te semblerait plus "logique" et "pratique" qu'épatant Smile


Dernière édition par I am so sure le Sam 25 Fév 2017 - 12:03, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par Chuna le Jeu 16 Fév 2017 - 21:49

Ben toutes ^^

sur tant de sujets divers...

Moi je tourne en rond sur mes plants de tomates en ce moment Dent pétée
(bon, et le potager qui va avec, et surtout la forêt comestible, miam!)

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Jeu 16 Fév 2017 - 22:15

Spoiler:

Ben toutes ^^

sur tant de sujets divers...

Moi je tourne en rond sur mes plants de tomates en ce moment Dent pétée
(bon, et le potager qui va avec, et surtout la forêt comestible, miam!)

Je suis un faits divers déjà à la base en fonction de la vision par les angles de tous les milieux sur moi mais j'ai voulu faire mon gars punk rock...Smile


Spoiler:






Spoiler:

Ensuite en ce moment je ne travaille pas...
Ensuite je suis abonnée à pas mal de newsletters diverses dont l'info variée vient à moi...et comme c'était écrit dans un bouquin sur la douance, je lis donc dans ma messagerie les titres, ce qui m'informe déjà d'une façon plus rapide. Parce que j'ai fait secrétaire de presse un jour mais niveau BEP, on est donc sur le même fonctionnement, soit j'ouvre le mail ou pas...
Ensuite ça peut venir de mon fil d'actualité facebook où donc pour faire le lien avec toi, je ne me suis pas abonnée qu'à "tomates", que je n'utilise donc pas comme tout le monde et donc avec personne dedans Smile, ça doit me faire un book...s en face de moi du coup.
Idem pour Twitter.
Ensuite je pense puisque tu m'y fais penser que toutes ces "habitudes" de fonctionnement me viennent aussi d'avoir la chance d'avoir eu un métier et de l'avoir pratiqué d'une façon spéciale moi qui ne m'a pas obligée à me cloisonner et une vie plus simple idem.
Parce que tu es enseignante, me vient par exemple le fait que je pourrais te parler enseignement par mes anciens postes qui me mettaient en contact avec des enseignants, ou alors me vient plus un mariage où je suis arrivée je ne sais comment par le biais de passé par le biais de ... (je dois avoir des biais mais pas de comportement ou cognitifs comme tout le monde et non déclarés à la douane de la psychologie et de la psychiatrie), ensuite si c'est sur Begaudeau que tu tiltes aussi, ça me vient de la musique et du milieu rock punk.
Bref. En fait j'aime bien la comparaison avec le poulpe du coup, c'est un peu un fonctionnement en poulpe. Et contrairement je pense à ce que j'ai pu lire, tu vis à la campagne. Pour ma part en ville où j'ai vécu toute ma vie donc ça doit aider aussi et ça a du sauver le monde de moi aussi du coup. Que des "trop" ? à force soient depuis longtemps "canalisés" de cette façon ? Quelqu'un sans alors mon fonctionnement cérébral serait noyé dans ma messagerie ou autres là ou moi ça m'alimente comme j'ai besoin ? et voire qui sait, j'ai moins eu ces "manques" ? ou besoin d'attendre ? que ça vienne ?
En mode poulpe par exemple je suis au courant si je veux très vite de ce qui se passe dans ma ville ou alentours mais dans tous milieux, toutes catégories, tout domaine, ça me fait une carte de "resto" d'occupations forcément plus large. Je suis plus provoqueuse en fait et non provocatrice, qu'attendeuse.
Et on me faisait remarquer récemment par mp et je planche l'idée qu'en tant que nana j'ai eu la chance dans ma vie de pouvoir être intégrée sans problèmes à des groupes de "gars" et ça confirme alors que "ces gars c'est plus fort que toi"  Very Happy
Je te laisse ça comme ça, je ne sais pas du coup si ça répond plus ou moins à ton questionnement de pourquoi toi juste la tomate, et moi à ta vue tous les légumes ? et plusieurs potagers ? (j'aurai bien mis un jeu de mots là mais bon et aussi des smileys légumes tiens - private joke)


Dernière édition par I am so sure le Sam 25 Fév 2017 - 12:04, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par Chuna le Jeu 16 Fév 2017 - 22:23

ça répond, merci, et en fait c'est plus ou moins ce que je me disais ^^

Amoureux

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Jeu 16 Fév 2017 - 22:32

Spoiler:

ça répond, merci, et en fait c'est plus ou moins ce que je me disais ^^

Amoureux


Poser la question amène confirmation  Very Happy


Dernière édition par I am so sure le Sam 25 Fév 2017 - 12:05, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Jeu 16 Fév 2017 - 22:45

Spoiler:

çà me rappel une histoire de roseur et de rosé, mais bien frais.


roses j'ai mais qu'avec balançoire, l'arrosoir ça doit être chez Chuna pour les tomates 

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcRjz3nUnA7JA_vjf3YMRrV1IcZWY0c9YWVmOk2FrAbujQnhAW8yBQ


Dernière édition par I am so sure le Sam 25 Fév 2017 - 12:05, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Sam 18 Fév 2017 - 15:02

Spoiler:

Je l'avais dit que j'allais me demander comment j'allais m'éparpiller ou me réeparpiller ensuite.
http://gahangirlworld.blogspot.fr/2016/08/blog-post.html
Mais euh, euh plein de choses...
Vous faîtes partie de mon histoire... vous n'étiez pas prévus...
Pas pour que tu me relises, mais pour te dire que je t'ai tout piqué de mes mots ici, d'habitude je les sème au vent, je les sème aux gens, et je me disais qu'en fait, c'est drôle, j'ai fait une pause ici et je vais voir ce que je vais continuer ici mais en fait je me suis posée de l'extérieur, en me posant ici, à l'extérieur aussi  Arrow


Spoiler:

J'étais et je suis le même fil continu. On dirait que tu m'as d'évier, de ma baignoire...
Ce con met là, ce con ici, ce qu'on met ailleurs, ce connexe théoriorise.
Comme tous les concepts, je suis un concept, je suis partout ou nulle part, je suis ici ou ailleurs, je suis d'ici ou d'ailleurs, d'ailleurs que je vais je faire d'ici, que vais je faire là bas ?
T'es vraiment bizarre.
Je persiste et signe mais en étant d'accord ! l'extime de soi, l'estime de soi, pour moi échanger n'est pas se mettre en forme (enfin aussi mais...)
On verra, qui sait ça répondra à beaucoup qui m'ont dit : tu n'es pas à l'intérieur ce que tu montres à l'extérieur, ben si, après montrer son intérieur partout et parfois à l'extérieur...
Ca dépend où mais mettre d'abord son propos en forme en fonction de ce que l'autre va en penser, ou comment il aimerait le lire, c'est déjà transformer et influencer ce que l'autre va en penser. Comment savoir ce qui était de quoi, de qui, de moi, de toi, de nous ? avant de chercher ?
J'en suis je crois tout de même synchro dans tous mes dossiers. Je l'avais dit que je ne ferais pas une thèse. Il faut que je range mes cubes.
Et d'autres choses... forcément, le jour où je dis plus rien, c'est que je ne serais plus rien...


Dernière édition par I am so sure le Sam 18 Fév 2017 - 15:25, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Sam 18 Fév 2017 - 16:18

Spoiler:





La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Femme-et-miroir-donnant-lexemple







La loi du miroir : ce que vous voyez chez les autres est votre reflet
Lorsque nous construisons chaque étape de notre épanouissement personnel, nous nous focalisons à l’excès sur notre intérieur, alors qu’une grande partie de ce que nous pouvons apprendre se trouve à l’extérieur ou dans notre entourage de confiance.
Une infinité de légendes nous ont appris depuis l’Antiquité que ce que nous voyons chez les autres nous révèle une information sacrée sur ce que nous sommes nous-même.
Les études de psychologie personnelle là-dessus sont nombreuses. Elles affirment que l’extérieur agit comme un miroir pour notre esprit.



Un miroir où nous voyons différentes qualités, caractéristiques et aspects de notre propre essence, de notre être primitif se refléter.
Nous parlons des situations que nous vivons souvent dans notre quotidien quand nous observons quelque chose qui ne nous plaît pas chez les autres et que nous ressentons un certain rejet, voire même du mépris.
Car c’est la loi du miroir, qui dit que, d’une certaine manière, ce qui ne nous plaît chez une personne en particulier existe en nous.
Pourquoi cela nous arrive-t-il ? Aujourd’hui, nous allons partager avec vous la fonction et l’origine de cette loi.
“Les gens nous renvoient seulement le reflet de la manière dont nous leur parlons.”
-Laurent Gounelle-




Le défaut que nous percevons se trouve donc à l’extérieur, et non pas en nous-même ? 





La loi du miroir dit que notre inconscient, aidé par la projection psychologique que nous faisons à ce moment nous fait penser que le défaut que nous percevons chez les autres existe seulement “là-bas dehors”, et non pas en nous-même.

La projection psychologique est un mécanisme de défense par lequel nous attribuons aux autres des sentiments, des pensées, des croyances ou même des actions personnelles inacceptables pour nous. 
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 On-critique-chez-les-autres-ce-que-nous-naimons-pas-chez-nous-2
La projection psychologique commence à se mettre en marche lors des expériences difficiles qui supposent un conflit émotionnel ou quand nous nous sentons menacés, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.
Quand notre esprit comprend qu’il existe une menace pour notre intégrité physique et émotionnelle, elle émet comme rejet vers l’extérieur toutes ces qualités (positives ou négatives), en les attribuant à un objet ou un sujet extérieur à nous-même. Ainsi, en apparence, nous plaçons ces menaces en dehors de nous.
Les projections arrivent aussi bien avec les expériences négatives qu’avec les émotions positives.
Notre réalité est retranscrite sans filtre au monde extérieur, construisant alors la vérité extérieure avec nos propres caractéristiques personnelles.
Une expérience caractéristique de la projection psychologique arrive lorsque nous tombons amoureux et que nous attribuons à la personne aimée des caractéristiques qui n’existent qu’en nous.

Nous projetons sur notre entourage notre propre réalité 





La loi du miroir se reflète quand nous affirmons bien «connaître» d’autres personnes alors qu’en fait, nous ne faisons que projeter sur elles notre propre réalité.
Quand cette situation a lieu, nous superposons notre vision projetée de nous-même sur l’image physique de ladite personne, captée par nos sens.
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Scene-symbolique-femme-devant-un-miroir
Être conscient du fait que nous projetons sur les autres nous permet de découvrir comment nous sommes en réalité.
Nous permettre d’être conscient de ce mécanisme mental nous aide à retrouver le contrôle sur ce qui est en train de se passer dans notre intérieur pour pouvoir nous responsabiliser et travailler sur les aspects que nous voulons conserver ou transformer chez nous.
Il est indispensable de se souvenir que nous prenons pour la réalité tout ce qui arrive à travers nos sens mais nous ne reconnaissons pas souvent la partie d’interprétation ou de subjectivité qui s’y trouve.
Nous vivons en accord avec cette manière de percevoir la réalité, créant des distorsions négatives qui provoquent du mal être lorsque nous avons des relations avec les personnes de notre entourage, et même avec nous-même.

Si nous voulons employer cette ressource naturelle -projeter- de manière saine et pleine pour obtenir un épanouissement intérieur sain, la méditation nous aidera à tracer cette fameuse frontière, en facilitant un apprentissage différent de la manière de voir les choses. 
Toujours en se souvenant de la prémisse suivante : «observer en dit plus sur l’observateur que sur ce que l’on observe».
“Mais je l’ai vu… Mon esprit déchaîné était déjà le reflet de ton esprit. Toute mon âme s’est répandue dans ton âme, et en elle, on pouvait y voir comme dans un miroir clair.”
-Pedro Antonio de Alarcón-



https://nospensees.fr/la-loi-du-miroir-ce-que-vous-voyez-chez-les-autres-est-votre-reflet/

I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Sam 18 Fév 2017 - 16:19

A l'orque, quoi ? Alors quoi ?
Spoiler:

En fait oui ça redevient banal. Mais autrement. J'ai réussi, j'ai mis plein de "neuf" sur tous ces moments. Le déclic c'est la psychat 2 et d'autres choses, et d'autres gens....
En fait je ne sais pas qui est au courant de quoi pour ma situation normale, voire même pour moi même et je ne veux pas savoir en fait. Ne pas savoir, comme avant. Ici ça n'était pas gênant de dire si c'était pour servir à quelque chose peut être. Cela dit, oui pour dédramatiser. Ca semblait dramatique. Et ça prenait des proportions alors que je déproportionne.
Sinon dans les grandes lignes, rien de nouveau. J'ai eu la même vie. Du coup il n'y a qu'ici qu'on en connaît certaines parties. J'en connais qui ont du être surpris. Comme ça tu sais tu vois. Toujours remettre des mots et très vite, toujours remettre des repères et très vite.
L'éclectisme.


Dernière édition par I am so sure le Sam 25 Fév 2017 - 12:06, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Sam 18 Fév 2017 - 16:22

Spoiler:

[ltr]11 clés pour comprendre le fonctionnement de votre pensée[/ltr]


[ltr]Publication: 17/01/2017 14h32 CET Mis à jour: 17/01/2017 14h32 CET[/ltr]













En 1981, le prix Nobel de Médecine fut décerné au neurophysiologiste Roger W. Sperry. Il récompensa ses travaux sur l'asymétrie cérébrale.

En France, le Docteur en psychologie, Béatrice Millêtre, a récemment contribué à démocratiser ces travaux.

L'hémisphère gauche serait spécialisé dans le traitement des mots et du langage, des nombres, des connaissances et du raisonnement. La perception de l'environnement du cerveau gauche serait analytique, fondée sur la rationalisation. La plupart des êtres humains mobilise cet hémisphère dans l'élaboration de leur pensée, qui est alors dite "séquentielle" (elle traite les éléments d'un problème les uns après les autres, de manière linéaire, jusqu'à sa résolution).

A l'hémisphère droit correspondrait un mode de fonctionnement plus intuitif. S'y rattachent notamment les émotions, les impressions mentales, l'assimilation de l'expérience, la capacité d'abstraction, la perception visuo-spatiale et l'analyse complexe. La pensée qui s'y fonde est qualifiée de globale, traitant simultanément et en parallèle un ensemble de détails qui entrent en résonnance, chaque élément devenant un nouveau tout dont les parties seront également analysées pour aboutir à une solution instinctive.

La société s'est naturellement érigée sur le mode de pensée séquentielle, le plus représenté. Les personnes dont l'appréhension du monde est fondée sur l'hémisphère droit représentent une minorité. Nombre d'entre elles peuvent ainsi se sentir inadaptées, limitées voire en souffrance, dans un monde qui reconnaît scientifiquement cette structuration cognitive et neurophysiologique depuis moins de vingt-cinq ans.

Il existe de nombreuses solutions pour rendre à la pensée globale ses prodigieuses capacités d'analyses et d'innovation tout en s'adaptant à la pensée séquentielle, mais encore faut-il d'abord pouvoir l'identifier.

1 - Une intuition remarquable

L'"intuition" désigne le procès par lequel vous traitez l'intégralité des paramètres et détails d'une situation générale sans vous en apercevoir consciemment. Rien ne vous échappe et il arrive fréquemment que vous "fixiez" une chose que personne d'autre n'avait remarqué, par exemple dans la scène d'un film ou dans une conversation.

2 - Une extraordinaire capacité de raisonnement

Vous pouvez résoudre des problèmes ardus sans même avoir l'impression de réfléchir (c'est quand on vous demande d'y réfléchir consciemment que les choses deviennent plus difficiles). Votre force créative semble sans limite lorsqu'elle s'exprime librement.La pensée globale implique généralement un haut potentiel intellectuel.

3 - Une forte sensibilité sensorielle, surtout visuelle et auditive

Le tapotement d'une goutte d'eau dans un évier auquel personne ne prête attention vous agace. Un parfum vous donne envie de quitter une salle d'attente. L'hyperesthésie est nécessaire à l'hémisphère droit pour l'intégration de tous les signaux extérieurs qu'il traitera dans la pensée globale. Cette hypersensibilité se retrouve par ailleurs sur le plan émotionnel, vous percevez les affects de l'autre, déconstruisez intuitivement les masques que l'on vous oppose...

4 - Une pensée rapide

L'influx nerveux est plus rapide que pour l'hémisphère gauche. Vous ne savez pas suspendre le cours de vos pensées, chacune ramenant à une autre, vous en êtes parfois même épuisé ! Dans une discussion, vous devancez les conclusions et vous ennuyez rapidement. Si vous les verbalisez, vous avez du mal à expliquer le cheminement de votre pensée car elle en a traité tous les détails de manière subliminale. Béatrice Millêtre évoque des "évidences difficiles à détailler mais souvent vraies a posteriori".

5 - Des difficultés d'organisation

Il vous est difficile de faire un plan, de structurer vos idées puisque chacune de vos sous-parties à tendance à devenir un sujet à part entière. Vos meilleures performances orales furent celles où vous suiviez votre intuition après avoir griffonné quelques notes. Vous avez d'ailleurs besoin de faire plusieurs choses à la fois sinon vous devenez moins efficace.

6 - Une pensée en réseau

Vous avez un profond besoin de comprendre tout ce qui vous entoure, le réel auquel vous vous confrontez, et on parle de pensée arborescente car il s'agit d'explorer chaque "branche" d'un système de connaissance, chacune vous renvoyant à une autre, impliquant de nouvelles recherches ou associations mentales. Vous n'avez pas une unique passion mais vous intéressez à tout. Vous aimez nourrir cette pensée, vous lisez beaucoup et disposez d'un vocabulaire très riche.

7 - Un mal-être

Même s'il vous est difficile d'en définir l'exacte nature, vous ressentez un certain malaise "diffus, chronique et déstabilisant" écrit Millêtre. Vous avez tendance à trouver les conversations des autres insignifiantes, vous doutez de votre intelligence car certaines actions "faciles" pour les autres vous coûtent de nombreux efforts, vous oscillez entre fantasme d'omnipuissance et le découragement avec l'impression de ne rien entreprendre ou de ne rien achever de ce que vous commencez.

8 - De complexes relations aux autres

Votre façon de réfléchir, extrêmement féconde mais singulière, vous a parfois conduit à subir des jugements injustes. Vous avez besoin de solitude pour vous livrer à de riches associations d'idées mais vous pouvez souffrir parfois de ces étiquettes... D'autant que vous ne comprenez pas toujours ceux qui vous les apposent ! Cependant, avide de découvertes et de transmission vous aimez être entouré et vos amis et relations vous rendent cette affection pour la particularité de votre regard sur l'homme, sur le monde.

9 - D'excellentes capacités mémorielles

Votre capacité à tisser continûment des liens entre les événements, les personnes, les concepts, renforce votre mémoire et augmente à l'infini son "espace de stockage". Chaque détail de votre environnement ancre de nouvelles connaissances et mobilise les anciennes.

10 - Une motivation relative

Lorsqu'un sujet vous plaît, vous pouvez le creuser sans jamais vous arrêter, en explorer toutes les facettes. Dans le cas contraire, l'effort pour l'investir vous paraîtra insurmontable.

11 - Vous ne comprenez pas toujours les blagues des autres

On dit de votre humour qu'il est caustique mais c'est surtout la différence dans le traitement de l'information que vous recevez qui détermine la particularité de votre humour.

Les personnes sachant mobiliser leur cerveau droit peuvent soulever des montagnes et brillent par leur imagination, leurs capacités d'élaboration ou encore leur intuition. Il existe de nombreux moyens pour mettre à profit cette richesse cognitive. Certains sites internet peuvent à ce titre vous y aider, par exemple celui-ci ou [url=http://visualspatial.org. /]celui-là[/url].





Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.


[ltr]Suivre Samuel Dock sur Twitter: www.twitter.com/SamuelDock[/ltr]

PLUS:




http://cerveaudroit.ouvaton.org/
http://visualspatial.org/index.php

penséecerveaupsychologiehémisphèrehémisphères du cerveau

http://www.huffpostmaghreb.com/samuel-dock/11-cles-pour-comprendre-le-fonctionnement-de-votre-pensee_b_14221060.html
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Sam 18 Fév 2017 - 16:23

Spoiler:

Être très intelligent ne prédispose pas à des troubles psychologiques

TRIBUNE – Selon une idée reçue, les personnes dotées d'une intelligence élevée tendraient à développer plus de troubles psychologiques que les autres. Pourtant, les recherches menées pour explorer cette hypothèse réfutent une telle association. Si vous ou l'un de vos enfants possèdez ce que l'on nomme un "haut potentiel intellectuel", ne paniquez pas, ce n’est pas grave !













La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 11468219
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Allodocteurs
La rédaction d'Allodocteurs.frFrance Télévisions

Mis à jour le 23/12/2016 | 17:12
publié le 23/12/2016 | 16:47

313PARTAGES
PartagerTwitterPartagerEnvoyer

LA NEWSLETTER ACTUNous la préparons pour vous chaque matin


Le mythe d'une "contrepartie au génie"






On désigne comme étant "à haut potentiel intellectuel" (HPI) — ou "surdouées" — les personnes dont l’intelligence, telle que mesurée par un test de quotient intellectuel (le fameux QI), dépasse 130. Elles représentent environ 2,3 % de la population générale.
Les individus HPI, et surtout les enfants, sont tantôt perçus comme des génies à qui aucun problème ne résiste, tantôt… comme des victimes d’un avantage dangereux qui pourrait leur causer des troubles sans fin. Depuis quelques décennies, des associations (par exemple l’AFEP) et des entreprises privées (par exemple COGITO’Z) œuvrent à faire connaître ce qu’elles pensent être des spécificités des enfants HPI afin d’améliorer leur situation et notamment leur prise en charge éducative.
L’image véhiculée par ces différents acteurs, qui s’est peu à peu diffusée par les réseaux sociaux et les médias, est exagérément négative : on envisage les personnes HPI anxieuses, dépressives, prédisposées à l’échec scolaire, à la dyslexie, ou présentant des troubles du spectre autistique. Ces caractéristiques attribuées aux individus HPI contredisent fréquemment les données factuelles, comme nous l’allons voir sur quelques exemples.
Précisons tout de suite une chose importante : nous ne prétendons pas que les HPI ne peuvent pas être dépressifs, anxieux ou dyslexiques. Cela arrive. Simplement, l’association d’un QI supérieur et d’un trouble est probablement fortuite. Il ne faut pas chercher un lien de cause à effet entre les deux.

Les individus "HPI" ne sont pas particulièrement anxieux






Le génial Adrian Monk, héros de la série policière Monk (tout court), est un personnage typique de ce qu’on peut imaginer d’un HPI. Ses idées fusent, il trouve, par des détours inattendus, des solutions à des problèmes coriaces. Mais il est aussi, entre autres troubles évidents, terriblement anxieux.
Est-il possible que cette association soit générale ? Qu’une intelligence supérieure cause l’anxiété ? Cette hypothèse est en tout cas savamment entretenue par divers médias. L’idée n’est pas absurde a priori, car on peut imaginer des mécanismes qui pourraient expliquer un tel phénomène. Mais avant d’échafauder des théories sur un lien hypothétique, mieux vaut se préoccuper de savoir s’il existe.
Nous avons dénombré 14 études scientifiques effectuées dans différents pays (France, USA, Israël, Lettonie, Canada, Pologne) dont aucune n’aboutit à la conclusion que les HPI sont plus anxieux que les autres en général. Mieux : les études les plus rigoureuses et portant sur les plus grands échantillons donnent les résultats les plus encourageants, en associant au contraire un QI supérieur à une moins grande anxiété en moyenne. Ces études ont fait l’objet d’au moins deux méta-analyses qui confirment ce résultat : rien ne suggère que le haut potentiel s’accompagne, en moyenne, d’une plus grande anxiété. [1]

Les personnes avec autisme ont rarement un haut potentiel intellectuel






Le stéréotype du génie autiste et surdoué a inspiré plusieurs auteurs et réalisateurs. On pense par exemple au film Rain Man, qui conte l’histoire de Raymond (incarné par Dustin Hoffman), un autiste génial capable de prouesses intellectuelles. De telles personnes existent en effet : haut potentiel et autisme ne sont pas incompatibles.
Pour autant, l’autisme s’accompagne plus souvent d’un retard mental que d’un QI très élevé. Les cas de personnes à la fois HPI et autistes sont rares, et étudiés à part dans la catégorie des individus "doublement exceptionnels", qui présentent un trouble tout en étant HPI.
Une des sources possible de la fable d’un lien entre autisme et HPI pourrait être que par certains traits de caractère — comme par exemple une propension à avoir des centres d’intérêts décalés —, les HPI peuvent quelquefois évoquer des manifestations autistiques. Des chercheurs s’inquiètent d’ailleurs d’un risque d’erreur de diagnostic qu’ils jugent important à cause de telles similitudes. [2]

Les HPI ne souffrent pas spécialement de dyslexie






Même si cette idée est sans doute un peu moins vive que celles associant HPI et autisme ou anxiété, on peut lire ici ou là qu’un QI élevé serait souvent associé à la dyslexie, un trouble spécifique des apprentissages touchant la lecture. En réalité, le QI est lié positivement aux capacités de lecture, si bien que les personnes ayant les plus haut QI sont aussi celles, en moyenne, qui ont le moins de difficultés en lecture. Un apprentissage précoce de la lecture est d’ailleurs un signe évoquant le haut potentiel intellectuel.
On pourrait sans doute en déduire que les HPI sont au contraire particulièrement peu nombreux à souffrir de dyslexie. Ce n’est pas tout à fait le cas. Une personne est dite dyslexique si elle présente des difficultés en lecture qui ne peuvent pas s’expliquer par un QI trop faible. Autrement dit, une personne ayant un QI et des capacités en lecture faibles ne sera pas considérée comme dyslexique. On interprétera alors ses difficultés comme l’effet d’un déficit plus général détecté par le QI. Une conséquence de cette définition est que, si les HPI ont un meilleur niveau de lecture que les autres en moyenne, ils sont à peu près autant concernés par la dyslexie… mais pas plus ! [3]

Pourquoi de tels mythes ?






Ce que nous avons évoqué ici sur trois exemples est encore vrai pour d’autres. Les HPI sont, par exemple, rarement en échec scolaire, contrairement à un poncif victimaire qu’aucune preuve ne semble pouvoir arrêter. Ils ne semblent pas non plus particulièrement frappés de troubles de l’attention ; en revanche, ils peuvent donner l’impression d’en souffrir, ce qui conduit sans doute à des erreurs de diagnostic.
Les légendes noires circulant sur les HPI sont délétères, car elles font croire à tort aux personnes HPI souffrant par ailleurs d’un trouble que leur problème est, en quelque sorte, un effet secondaire de l’intelligence et qu’on ne peut toucher l’un sans l’autre.
Une des raisons de la persistance de ces mythes est que des spécialistes de terrain, qui n’ont pas le recul que donne l’épidémiologie, ont cru les observer. Ces praticiens ont hélas accès à un échantillon fortement biaisé. Les HPI qui ne souffrent pas de troubles particuliers ne consultent que peu, sont rarement repérés et pour la plupart ne connaissent pas leur QI. Pour cette raison, les cliniciens voient défiler essentiellement des HPI souffrant de divers troubles, leur donnant l’impression fausse d’un lien. Lorsqu’on prend du recul et qu’on cherche un échantillon représentatif de l’ensemble des HPI, le tableau est tout à fait différent et bien plus réjouissant pour les personnes concernées.


Nicolas GauvritLa Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Twitter-icon80x80
Chercheur en sciences cognitives
Laboratoire CHArt (École Pratique des Hautes Études)
auteur de l'ouvrage Les surdoués ordinaires (PUF)


Franck RamusLa Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Twitter-icon80x80
Directeur de Recherches
Département d’Études Cognitives, École Normale Supérieure






Notes et références






[1] Concernant la partie : Les individus "HPI" ne sont pas particulièrement anxieux

  • Emotional, behavioral and social difficulties among high-IQ children during the preschool period: Results of the EDEN mother - child cohort. H. Peyre et al. Personality and Individual Differences, 2016. doi:10.1016/j.paid.2016.02.0140191-8869
  • Mental Disorders Among Gifted and Nongifted Youth: A Selected Review of the Epidemiologic Literature. L.T. Martin et al. Gifted Child Quarterly, janv. 2010. doi: 10.1177/0016986209352684
  • Les enfants intellectuellement précoces sont-ils particulièrement anxieux ?par Nicolas Gauvrit, sur le blog Raison et psychologie (Pour la science)



[2] Concernant la partie : Les personnes avec autisme ont rarement un haut potentiel intellectuel

  • High “intelligence,” low “IQ”? Speed of processing and measured IQ in children with autism. K. Scheuffgen et al. Development and Psychopathology, 2000.
  • IQ in children with autism spectrum disorders: data from the Special Needs and Autism Project (SNAP). T. Charman et al. Psychological Medicine, 2016.



[3] Concernant la partie : Les HPI ne souffrent pas spécialement de dyslexie

  • The Relationship Between Reading and Intelligence in Primary School Aged Children: Implications for Definitional Models of Dyslexia. S. M. Cotton & S.G. Crewther. Open Education Journal, 2009
  • Identification and Assessment of Gifted Students With Learning Disabilities.L.M. Ruban & S.M. Reis. Theory into Practice





L’association de la folie et du "génie" est courante dans les œuvres littéraires ou cinématographiques. Dans Un homme d’exception, film qui relate la vie du grand mathématicien John Nash, la schizophrénie dont il était atteint semble indissociable de son intelligence... Pourtant, les faits contrastent beaucoup avec ce stéréotype.
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 AfficheHommeExceptionAffiche du film "Un homme d’exception", de Ron Howard (2001)La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Serie_MonkDans la série Monk, d'Andy Breckman (2002-2009), le personnage joué par Tony Shalhoub est terriblement anxieux, et souffre de troubles obsessionnels compulsifs (TOC).La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 RainManAffiche400Affiche du film "Rain Man", de Barry Levinson (1988)
http://www.francetvinfo.fr/sante/psycho-bien-etre/etre-tres-intelligent-ne-predispose-pas-a-des-troubles-psychologiques_1983691.html


Dernière édition par I am so sure le Lun 20 Mar 2017 - 22:35, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Sam 18 Fév 2017 - 16:24


Spoiler:

[size=20]Health[/size]

Autism detectable in brain long before symptoms appear
By James GallagherHealth and science reporter, BBC News website

  • 15 February 2017
     
  • From the sectionHealth


Share
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 _94657135_thinkstockphotos-640228020Image copyrightTHINKSTOCK
Brain scans can detect autism long before any symptoms start to emerge, say scientists.
The earliest that children tend to be diagnosed at present is at the age of two, although it is often later.
The study, published in the journal Nature, showed the origins of autism are much earlier than that - in the first year of life.
The findings could lead to an early test and even therapies that work while the brain is more malleable.
One in every 100 people has autism, which affects behaviour and particularly social interaction.
NHS: What is autism?
The study looked at 148 children including those at high risk of autism because they had older siblings with the disorder.
All had brain scans at six, 12 and 24 months old.

'Very early'

The study uncovered early differences in the part of the brain responsible for high level functions like language - the cerebral cortex - in children who went on to be diagnosed with autism.
Dr Heather Hazlett, one of the researchers at the University of North Carolina, told the BBC News website: "Very early in the first year of life we see surface brain area differences, that precede the symptoms that people traditionally associate with autism.
"So it gives us a good target for when the brain differences might be happening for children at high risk of autism."
The study opens up possibilities for big changes in the way autism is treated and diagnosed.
Giving children brain scans, particularly those in high-risk families, could lead to children being diagnosed earlier.
In the long run, it might be possible to do something similar for all infants if DNA testing advances enough to become a useful tool to identify children at high risk.
If it can be diagnosed early, then behavioural therapies such as those that train parents in new ways of interacting with an autistic child can be introduced earlier when they should be more effective.

Intervene early

Prof Joseph Piven, another researcher on the project, told the BBC: "Now we have the possibility that we can identify those who are most likely to go on to to get autism.
"That allows us to consider intervening before the behaviours of autism appear, I think there's wide consensus that that's likely to have more impact at a time when the brain is most malleable and before the symptoms have consolidated.
"So we find it very promising."
The researchers fed the brain scan images into an artificial intelligence. It was able to predict which children would develop autism with 80% accuracy.
Carol Povey, director of the National Autistic Society's Centre for Autism, said: "It's possible that MRI scanning of this type could be developed to help families who already have an autistic child to access earlier diagnosis for subsequent children.
"This would mean those children could receive the right support as early as possible."
However, she warned that autism was manifested in many different ways and "no single test is likely to be able to identify potential autism in all children".
The study also pours further cold water on the debunked claims that the MMR jab causes autism.
One of the reasons the link took hold was that autism tends to be diagnosed around the time that the vaccine is given to children.
Follow James on Twitter.
http://www.bbc.com/news/health-38955872

I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Sam 18 Fév 2017 - 17:34

Spoiler:

Tiens je vais te faire écouter un truc.
D'ailleurs je me disais
Attends je vais te montrer
Tout ne s'explique pas
Justement c'est ça qui est bien
Embarquer dans une ambiance
Je passais te faire un petit coucou comme ça pour rien.
L'avantage de toutes les infos rien que dans une image
Etre en brouillon
Parfois donc il est intéressant avant même de devenir parfait
Les je l'aurai pas dit comme ça, je l'aurai pas formulé comme cela
Effectivement dans plusieurs sens, ou/et à plusieurs niveaux.
Savoir se positionner, et donner sa positionnement
D'où ça sort, ben je viens d'y penser, parfois juste la conclusion, sans l'introduction, sans l'argumentation.
Continuité et discontinuité.
12 milliards de mails à une seule personne, ou 12 000 milliards de choses pour plusieurs personnes.
Tableau d'expérimentation
Ne pas perdre sa notion tout en appréhendant d'autres.
Quel est votre profil ? ça dépend lequel ?
Fragmentation, défragmentation.
Ni lisse ni droite je n'aurai voulu ma vie.
Gravir des sommets, atteindre des sommets, prendre des proportions.
De passage et vivant et humain, pas que le mode automatique, pas que le pilotage automatique.
Chiens perdus sans collier. Aller parfois au SPA plutôt qu'être la SPA.
Un jour je vous ai vu, je vous ai croisé, je connaissais déjà des bouts de vous. En l'état, en mauvais état, en représentation privée, en représentation publique.
Ben oui effectivement j'en reviens. Je ne vais pas par là, je n'y retournerai pas. Il suffit d'un pas. Il a suffit d'un clic pour que je ne me referme pas. Ca a fait taupe au taupe. Donc tu pouvais me le dire mais le dire à moi. Tu as dit : je suis là. J'aurai dit : je suis las(se).
Du baume au coeur, quelle jolie expression. La phrase dite, la mise en image.
Comment savoir avant ce qui est dedans, si dehors ce serait intéressant. J'avais dit pas deux fois. Et pourtant c'était moi qui était allée au contact. Un hors bord. Pire. Tiens hors bord ça te va bien en fait. Ski nautique. Une confiance absolue. J'étais du coup si sûre alors que je n'étais plus sûre de rien du coup.

Descendre de la contradiction, sortir du paradoxe. Une parallèle intérieure. Ah ben voilà autre chose, de mieux en mieux, de pire en pire.
Les phrases d'accroches, les phrases d'approches, les phases Da proches.
Attends je te montre. Pas de révolution, sans révolus.
Dans le mouvement effectivement mais pas non plus tout le temps.
Je n'ai rien compris ou alors un peu. Cartes mentales. Format, trouver d'autres formatages justement. Mise en forme, mise en page.
Ne jamais se laisser envahir suppose de ne jamais connaître certains états. Ca pétait et ça claquait beaucoup  plus avant en fait, je m'en souviens maintenant.
Ne pas être fausse elfe. C'est peut être pour ça que plus de générateur de secours, ça puisait quand même autrement mais par l'intérieur. "Je sais ce que tu vas dire" et si en fait je me trompais. Si au milieu des trompettes, y'avait un solo saxo ? un beau ?
Au présent. Et laisser faire sans chercher le qui, le pourquoi, le comment. Je pourrais être en train de corriger ma présentation de 2013. Ca serait plus propre, plus joli, plus parfait. Quel intérêt ? se réécrire ? pour être sans défauts ? sans qualités ? sans particularités ? pourquoi je devrais à ce stade t'être agréable ? Voir, regarder où l'on dévie. Dévidoir. Je n'aime pas me décortiquer, on m'a assez décortics quer d'ailleurs.
Franck m'avait dit suite à un mail : je sais comment tu fonctionnes. Et ... et c'est tout. Le but était l'échange, le but était le mail et ce dont on parlait.
Beaucoup de gars fonctionnent quand même beaucoup au : "c'est elle qui décide". L'important c'est le chemin, ça peut se dire aussi dans le sens : l'important peut être de montrer son chemin. Et être entière. Bof je n'aime pas cette page de moi même, tiens je la déchire. Euh bof. Je t'avais dit : tu n'es pas une liste. C'est vrai. Bien plus que dans une ou des cases, tu te coinces dans des phrases et des listes de phrases.
A l'envers à l'endroit : ben je finis ma conversation, merde, s'ils fonctionnent comme moi, ils voulaient finir la leur ?
Tout un bagage de phrases qui permet de savoir, de se situer.


Attends je suis encore de comprendre des trucs. Parfois parler en gommetes. Absolute continueer ?
Ajouter au raisonnement mais aussi continuer parfois à raisonner à plusieurs.
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcQR9Zyy2GOPknS01MFFhhXMjjAaH1AGxoEbqdr6wzsXVAsppYi1
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcTUt0W1-UUuRUgh698BqD_EzWI5tvbJFKhj33BooN557JmDAqXtKg
tu sais le jeu comme ça mais pas comme ça où il manque une case et on bouge les autres.
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcRZt63jifHZrdD9dLOrZHFKa6a7jdUxxzECqcYAiB5Oj7f7kIv6FA
Ca n'est pas un forum de littérature. Et c'est quoi cette fâcheuse habitude de lancer des "tartines" aux gens ? tu te crois donneur de pain aux pigeons ?
Fracture, fêlures, brûlures, armatures, articulations, avoir intégré l'autre ou les autres à son raisonnement. Ne pas être une déviation. Une nationale. Un chemin. Une aire de repos.
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Sam 18 Fév 2017 - 18:13

Spoiler:



La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 9k=
Arborescence

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcTFYxYeo3552leE2zYlbpL_1WZ9zj5RvnXQZHrAgihHv3rojO11sA
Bancal mais socle.

J'ai regardé hier soir un reportage sur la communauté juive, j'y ai vu du coup des arborescences, et dans les sucettes, je vois des Q, c'est te dire la profondeur de mes recherches, de où ça part ou alors comment ça s'éparpille ou pas  ?Smile
Pourquoi du monde veut mettre tout ici ?
Il faudrait ou pas, mettre "présentations - réflexions - fonctionnement intérieur - fonctionnement extérieur - cherchage-cher sage - trouvements - échanges - .....ect....
Ca fait plusieurs fois que je me fais "couilles au nez" ça commence à suffire. En mode mis en page de courrier et comment je vais me dispatcher ? tu ne peux pas comprendre, t'as pas fait secrétaire, tu dispatches pas.
Sérieux j'aurai laissé si longtemps tant de gens en suspens ? tu la vois la pince à linge sur son fil dans le jardin ? qui n'arrive pas à se refermer ? en attendant que tu repasses ?
Un poulpe à boulettes à facettes et à tentacules, c'est bien vu ça.
Donc les doués se regroupent sans faire exprès au même endroit.
Donc les doués s'attirent. Donc les doués se lisent. Ou s'enlisent.
La réalité, l'arrêt alité, mais en mouvement quand même. Je vais vers vaine, mais j'y vais quand même.
Confi dans ciel. Arrêt sur images, arrêtes surimirages.
Moi blogger, la bonne blague. En fait c'est juste que le monde je ne l'aurai pas organisé comme ça, pour le laisser se ranger, sans le déranger, tout en m'arranger pour mieux me ranger.
Réseauter. Ca faisait beaucoup de vies dont plusieurs en même temps. Et la dépression active ? elle est où la thèse sur "la dépression active ?". Un morceau de musique à plusieurs mains. Un sujet à plusieurs rédacteur.s On ne peut se graduer sans gradiateurs. Et on peut se lait caillé sans radiateur. J'aurai jamais pensé à me réfléchir comme ça, réchéflir.
J'aurai du commencer par le début, mais c'est un début qui commence plus près de la fin, qui sait, alors j'ai tuillé, et en même temps je ne voulais pas rajouter des dossiers. Si tu ne connais pas les fonds de dossiers, les chemises cartonnées, et les sous-chemises en pelure tu ne peux pas comprendre.
Les échanges en smiley. La nana qui m'a achetée "le Messie Récalcitrant" m'a mis un texto : merci je l'ai "dévoré" et un coeur sur l'enveloppe.
On m'avait dit : vous êtes littéraire. Dans un échange je ne veux pas être littéraire. Mais j'avais bien compris que  Very Happy à chaque ligne de Voltaire, je suis d'accord, ça en aurait jeté moins, je témoigne juste. De moi. C'est pour ça que j'aurai eu ce sentiment que des bouts de moi se barraient en même temps pas aux bons endroits ? Des "tiens ça je l'aurai dit chez le psychiatre", "tiens ça chez mon médecin", "tiens ça c'est la question que j'ai posée à la conférence sur Ferré. Comme un de mes ex faisait la technique, j'avais hésité, du coup j'ai écouté parfois et d'autres fois j'ai pleuré". Mi après, mi rupture effondrée ou pas. JSF je crois dit : il ne faut pas construire toutes vos phrases, ça suit donc votre rythme. Les débuts et puis de toute façon les restants de phrases reviennent.
Y'a des modèles débiles faits par moi chez un milliard de gens :
C'est drôle. J'ai pris un A5, fait un rond, mis moi (pour toi) au milieu et un peu d'autres trucs autour à remplir et hop les gens étaient contents. Prendre un A5, mettre un rond au milieu et un peu d'autres trucs autour, on est loin de Degans quand même...
Et la perforatrice ? non plus du coup ? la paire foratrice. T' y connais pas "l'archéologiconfetti" ?


Dernière édition par I am so sure le Dim 19 Fév 2017 - 23:55, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Sam 18 Fév 2017 - 20:34

Pensées du soir en passant (en vrac toujours en vrac, comme ça je trie donc on dirait que je structure pas tout pour rien ou si c'est pas l'endroit)

Spoiler:

J'avais regardé ça aussi. Pour le coté Ultra ! (très bon album parmi d'autres de Depeche Mode) mais aussi parce qu'on avait pensé me rencarder au PRG parce que j'avais répondu : oui je suis assez, plutôt, parfois, ça dépend, radicale.....
Et donc aussi parce que. En fait c'est plus un fil de vie que de présentation à force, mais en fait je me présente quasi jamais sauf obligation de suite. D'où mon "pour me connaître, il faut me pratiquer". Si du moins je veux bien passer aux travaux pratiques. Si je largue logiquement vite les gens en théorie. Comme en théorie tout se passe bien, du coup je peux passer à autre chose, avec d'autres, ailleurs...
Ca donne un monologue intérieur jusque chez le podologue (je n'y vais pas mais ça rime et ça se pourrait avec mon histoire de cors aux pieds, je suis douée en pieds paraît il mais en pieds moins en fait), bref, IMPACT, et ça fait un deuxlogs ou pas.
Là je vois les floods alors des dits np. (bon moi j'ai le gars en cours avec tout mon respect, il faut d'abord que je me marre intérieurement et que je parte en extrapolation mentale, mode sciée, pourquoi il a bouché son nez avant de commencer ? ou alors qu'est ce qu'il s'est passé ? mais j'écoute en même temps)
Ou alors mon "ajoutage à raisonnement".
Cela dit ça montre aussi comment un dit doué peut enrayer un dit np.
Parler, échanger en doués c'est plein d'avantages mais en dits nps aussi, ici ou ailleurs. Il y a plein de mots que je ne dis pas ici, je devrais peut être ou pas.
Ca me fait penser à des personnes par exemple rencontrés dans ma vie qui ne seront pas surpris de recevoir un texto de ma part même dix ans après. On sait que c'est mon fonctionnement. d'où le fait d'ailleurs d'avoir voulu intégrer un autre fonctionnement. Sinon je relance toutes les conversations en un envoi groupé et je revis toute ma vie et j'enraye ou pas c'est selon celle de tout le monde.
Comme là ça a fait plusieurs fois où j'ai essayé avec mes doudouilles récentes de "couper" comme le souhaitent certains nps. Sauf qu'ils ne me l'ont jamais demandé. Le patacaisse quoi.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
CPTO France - Collectif Parents TDAH Ouest
J’aime déjà
Hier, à 13:25 · 
Après avoir retenu mes larmes... je partage la bouille de ce petit bonhomme et son message si touchant.... Et j'en appelle à votre coeur si un autre petit minot vous demande une deuxième chance. Tout ne se fait pas du jour au lendemain. Protégez nos enfants de la stigmatisation,... ne les cataloguez pas trop vite et je peux vous promettre qu' ils vous surprendront.... comme ce message d'un petit garçon qui présente ses excuses pour quelque chose dont il n'était même pas coupable... 
Vous pouvez signer ici https://www.change.org/p/emmanuel-d-aillieres-le-droit-à-l-accès-à-l-école-pour-notre-fils?recruiter=73822719&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=autopublish&utm_term=des-lg-no_src-no_msg
Virginie du CPTO France
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 16729261_907031096104502_3584202842214364608_n
Là je peux faire un remix de "mon coeur lâche" et à "cause des enfants"
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 13879210
http://unmondepourlesintrovertis.fr/
Ca fait un tas de choses.
Ouvrir un P.M.U. de la douance ? pour les choses en vrac ? les phrases en l'air ? les déductions sur le coté ? ou un fil ?
Présentation n'est pas pour moi un curriculum vitae, en fait fonctionnement comme dans la vie.
De fait justement, pauser, condenser, réduire, revoir, réenvisager.
Exact ou non, cette histoire de sciences cognitives me "botte".
Je ne me serai pas vu commencer ici sur un tel niveau, tel domaine. En fait je suis un "vrac" pas en "vrac" qui se reconstitue et rapidement face à ... sinon ça ébulle constamment et ça trace sa route.... ça vit sa vie quoi.
Et je n'ai pas réfléchi non plus à comment être ici, c'est une continuité de conversation. Pas un monologue. Après effectivement si c'est dans mes "brouillons" que je mets de la douance ! Mon histoire de "c'est privé" Ici c'est particulier, ça mélange tout et en même temps.
Comme ignorer. J'ai peu d'ignorés. Quel intérêt sauf si c'est insupportable. Je ne peux pas te laisser dire ça. Ben si ! En quoi ça t'impacte ? J'aime bien le "salut ça va" comme ça si on me répond : "bof" hop si je veux je peux me casser.
Même si c'est en virtuel. Un peu comme dans la vie en fait, à force du temps, tu connais un peu les gens. Ca ne surprend donc pas plus que ça des gens "mes ponctuations". Intégré à la base le "tiens ça m'a fait penser à toi, je te l'envoie". Ouvrir des lucarnes ou pas.
Toutes les thématiques. C'est possible je suis un peu un Facebook mais configuré autrement. J'ai déjà "claqué" des bouquins à des gens. Ca veut pas dire "je veux pas te parler" ça veut dire "tiens tu devrais lire ça avant qu'on en discute et qui sait on n'aura même plus besoin d'en discuter".
On peut aussi classer ses pensées en mode bibliothèque.
Dans mon propos donc je sais où ça devrait aller, de fait ici c'était une façon d'être autrement mais soi quand même
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Donc ça tombe je vois comment ça mouline dans la tête de l'autre et hop je lui file en engrenage ou pas.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ce sont des essais, je veux voir comment je vais fonctionner ici ou ailleurs. Sinon je changerai le forum tous les jours, dans le fond et la forme. de l'intérêt qu'il ne bouge pas trop du cadre.
Comme par exemple avec Buzz, d'abord j'aurai bien aimé être prévenue de cette découverte de douance, déjà, hein, et de deux la découvrir tranquille, pas aussi celle des autres et du coup pas ce forum. enfin si et non. Comme c'était pas l'endroit ni la mission du lieu, je ne l'ai pas analysé ni sa douance donc ça a été la lutte en fait. C'est ce qui m'a laissé à penser que c'était un truc gérable. Si je peux ne plus l'être. Et y'a eu ce forum qui ne m'a pas "arrêtée" comme google. A savoir "je tombe toujours sur des trucs compliqués" et voici que je me retrouve au milieu de personnes qui font des phrases avec mon compliqué mais qui échangent dessus en fait, sinon je passais sur un blog et là c'est dans le domaine, ni un peu proche, ni un peu loin.
Ce que je suis n'a surpris ni les gens qui me connaissent : "ben ça se voyait" donc ça me fait dire que plein de personnes m'ont prises comme ça en fait. Je pense que le doué projette aussi ses comportements sur l'autre.
Mais bon alors dans la norme ou alors avec des doués que j'ai connu, ça "tilte" plus vite et 50 fois mini dans deux heures. Mon mode je raconte ma life raconte pas non plus mon trou du luc. Et sauf ceux qui me captent font s'arrêter sur mon fonctionnement.
Ben oui tout petit sujet la douance. Donc je me suis mise en mode "tirages de plusieurs lotos". Ca me vexe pas moi qu'on me voit en mode "brouillon". Sans rentrer dans les détails j'ai un peu fonctionné ici comme je m'écris à moi même. Doudouille m'avait dit : comment tu tiens ?, ça m'avait interpeller du coup, ben j'en sais rien, comprends pas ta question, et parce que c'était lui du coup j'ai écrit. ce qui me venait sur "comment tu tiens" ? c'est vaste et très ouvert comme question. Et comme je tenais ? plutôt que de me demander "comment ?" ....
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://heureuxoli.developpez.com/office/word/mise-en-page/ sur écran depuis tout temps.
donc l'habitude d'écrire, et d'y revenir et de mettre en forme, sauf qu'ici génial, on peut faire ça presque sur 50 pages !  Shocked Razz albino
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Et puis j'ai l'habitude de fonctionner comme ça. Donc ici j'ai fait un peu comme ça mais à l'extérieur. On dirait qu'au contact de Buzz plus clairement, il m'a mis un engrenage (chose logiquement impossible sauf autorisation) et que c'est parti sur un autre mode. On remarquera qu'il y a des petits engre, des grands, des gros, des superposés. J'avais fait donc "une synchro" (du coup une sacrée dis donc) avec Michou Bidou. et tout mon système on dirait à fonctionner plus de 20 ans avec lui, s'est ajouté Buzz, puis Doudouille !!! (la fête de l'engrenage !!!! il faudra que je trouve une expression...) et ici les engrenages sont déjà rangés et écrits ?
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le taxi aussi : http://100milliardsdeneurones.blogspot.fr/2017/02/hep-taxi-gps-contre-neurosciences.html 
(un taxi - driver dans ta tête (que  je développerai ou pas (chez moi le "ou pas" (ou Houppa) ferme l'idée ou la curiosité, ça fonctionne dans les deux sens)


Dernière édition par I am so sure le Lun 20 Fév 2017 - 0:08, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Sam 18 Fév 2017 - 20:58

Pensées du soir en passant (en vrac toujours en vrac, comme ça je trie donc on dirait que je ne structure pas tout pour rien ou si c'est pas l'endroit) 2

Spoiler:

Et là je me fais déjà "trécarrée".
http://www.editions-trecarre.com/autisme-explique-aux-non-autistes/brigitte-harrisson/livre/9782895687009
Ce qui est mieux que contrecarrer du coup.
Le vrai fonctionnement c'est les "brouillons" en fait.
Mais alors trouver, enfin créer, du coup un fonctionnement dans son fil.... présentation, réflexion, fonctionnement, bla bla, ect ect ect.
Il semblerait qu'ayant eu différents participants/intervenants dans ma vie, ça m'aurait fait plein de modes ? mais qui du coup à l'opposé ne tiennent pas tous dans un post.
Dans TIPEH c'était écrit, faites un blog que je n'avais pas fait, voulant d'abord vérifier si je pouvais de ma vie avoir quelque chose à apporter sur ces sujets ou à échanger. Là pas par besoin mais oui si des bouts de ce que je dis peuvent faire tilter un peu des qui voudraient que lire et pas forcément échanger, c'est peut être dans mes convictions et dans ma continuité de vie.
La douance c'est the avantage je trouve le fait de pouvoir se glisser dans une faille non pas boucher un trou.
et alors si effectivement ça part en sciences cognitives c'est intéressant. Ça n'est pas bouché car ça sera un peu plus à mes yeux grand public et je suis grand public. A mes yeux ça va ouvrir logiquement tout un tas de champs. Et j'y trouverai peut être un épi de blé où j'aurai envie de me mettre mon grain...
C'est bizarre tu sais ce truc tu vois comment les têtes elles sont bien remplies ou comment elles fonctionnent sans savoir ce qu'il y a dedans. Un truc dans ce genre là. Après moi je fais jamais de créneau sur les autoroutes...


Dernière édition par I am so sure le Dim 19 Fév 2017 - 23:46, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Sam 18 Fév 2017 - 21:12

T'es au fil, Gauthier, au deuxième étage, raccroches immédiatement .... 

Spoiler:




Aaprès les faiseurs de ponts, les faiseurs de liens mentaux ? et ça ça serait pas normal ? Bizarre. Après j'ai encore envie de dire : comme je considère une majorité des personnes dans la vie comme des "usines à informations" et que je suis personne et que moi en fait en mode normal/moi, si l'usine n'a pas les références exactes, ect, l'info pour moi est là quand même, avec ses mots, et comme avec moi tout le monde quasi a le droit d'être "lui"..... qu'il s'exprime en paix, je ne vais pas le contredire avant qu'il ait fini, y'a bien la liberté d'expression non ? A revoir la définition de "s'exprimer".

Tous les jours, écartant les roseaux et les branches, 
Près du fleuve où j'habite un pêcheur vient s'asseoir 
Car sous l'onde il a vu glisser des formes blanches
Et reste là, rêveur, du matin jusqu'au soir.

L'air frémit, l'eau soupire et semble avoir une âme, 
Un œil bleu s'ouvre et brille au cœur des nénufars, 
Un poisson se transforme et prend un corps de femme, 
Et des bras amoureux, et de charmants regards.


« Pêcheur, suis-moi ; je t'aime.
Tu seras roi des eaux,
Avec un diadème
D'iris et de roseaux !


« Perçant, sous l'eau dormante,
Des joncs la verte mante,
Auprès de ton amante
Plonge sans t'effrayer :


« À l'autel de rocailles,
Prêt pour nos fiançailles,
Un prêtre à mains d'écailles
Viendra nous marier.


« Pêcheur, suis-moi ; je t'aime.
Tu seras roi des eaux,
Avec un diadème
D'iris et de roseaux ! »


Et déjà le pêcheur a mis le pied dans l'onde
Pour suivre le fantôme au regard fascinant : 
L'eau murmure, bouillonne et devient plus profonde,
Et sur lui se ferme en tournant...


« De ma bouche bleuâtre,
Viens, je veux t'embrasser,
Et de mes bras d'albâtre
T'enlacer,
Te bercer,
Te presser !


« Sous les eaux, de sa flamme
L'amour sait m'embraser.
Je veux, buvant ton âme,
D'un baiser
M'apaiser,
T'épuiser !... »
Théophile Gauthier
http://100milliardsdeneurones.blogspot.fr/2016/09/quand-le-cerveau-oublie-de-respirer-le.html

-------------------------------------------------------------------------------------------------------
à revoir la définition de "s'exprimer"

S'exprimer




verbe pronominal Conjugaison


  • Définitions

  • Synonymes





  • Se faire comprendre par le langage, formuler sa pensée par la parole : S'exprimer avec élégance.


  • Faire connaître ses sentiments, ses opinions : S'exprimer librement à la télévision.


  • Faire connaître, représenter ses sentiments, sa personnalité : Il a trouvé à s'exprimer par la peinture.


  • Être traduit, figuré : Bonheur qui ne saurait s'exprimer.




En savoir plus sur http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/s_exprimer/32336#C3CpuBQZOXD6IGKb.99


Spoiler:


http://quebec.huffingtonpost.ca/milena-suro/scene-musique-austiste_b_14681940.html




Placer ses moments autobiographiques ? ses points "névralgico-historico" ?

Spoiler:


http://share2give.eu/un-celebre-neuropsychologue-explique-comment-le-fait-de-ne-rien-faire-est-en-fait-vitale-pour-la-sante/



Dernière édition par I am so sure le Dim 19 Fév 2017 - 23:43, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Sam 18 Fév 2017 - 22:25

Le quart de seconde HP de la digue du Q


La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Z





Spoiler:

Si tu veux la faire jouir, sois un coton tige ? le vibro revisité.... j'adore son romantisme profond, poétique et léger...



C'est rapide hein, c'est très très très rapide! 


Dernière édition par I am so sure le Dim 19 Fév 2017 - 23:48, édité 2 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 1:14

Sur les "goupes" de PN : goupilles, dégoupilles




Spoiler:

Pourquoi le renard est-il appelé goupil ?


Saviez-vous que le renard est également appelé goupil ? Il s'agit bien du même animal qui est nommé de deux façons différentes... C'est surprenant, car ces deux mots ne semblent pas avoir une racine similaire. Alors, à quoi est-ce dû ? Pourquoi le renard est-il appelé goupil ? Il nous faut remonter quelque siècle pour comprendre cela.

Le terme "renard" regroupe en fait plusieurs canidés. C'est surprenant, car ces deux mots ne semblent pas avoir une racine similaire. Cet animal est appelé Goupil en France jusqu'à la fin du 19e siècle. Ce terme est d'origine latine, avec des influences germanique. Cependant, un ouvrage va tout changer. 

C'est un livre intitulé Le Roman de Renard qui va donner à cet animal son nouveau nom. Ce dernier est un ensemble de plusieurs récits animaliers disparates, rédigés par différents auteurs. Les plus anciens dateraient de 1174. Renart était un nom propre donné à un goupil qui était le héros de cette œuvre. Ce dernier était un être extrêmement rusé et se jouait ainsi des autres animaux et des humains. Le personnage devint très célèbre et il était fréquent d'entendre dans le langage courant "malin comme un renart". Il prit ainsi une place importante dans la langue et la culture populaire. Petit à petit, Goupil a disparu, au profit de Renart. Ce dernier évolua rapidement et s'orthographia Renard. Le "t" s'est adouci, et a ainsi été remplacé par un "d".

Voilà pourquoi le renard est appelé goupil. On imagine bien que les auteurs de Le Roman de Renart étaient bien loin de penser que leur œuvre aurait un tel impact.

Envie d'en savoir plus sur nos amis les bêtes ? Apprenez pourquoi les éléphants ont une trompe, pourquoi les abeilles meurent après avoir piqué ou encore pourquoi on ne voit jamais de bébé pigeon.


http://www.pourquois.com/animaux/pourquoi-renard-est-appele-goupil.html




Spoiler:

Non sérieux.
Du bla bla bla brouillon dont je ferai peut être un pavé argumenté, référencé, ou pas mais ce point de croix ou ces croisements me turbulent depuis un moment, sauf qu'aujourd'hui quand tous les feux s'emballent aux croisements, vert, orange, rouge, et qui sait à la croisée des chemins voire des cerveaux dits doués, dits np... je recule de toutes mes cases de la vie. Là se situe peut être mon "perchée-lucide". J'ai perché de mon plein gré avec Doudouille mais tout en restant bien lucide sur qui est qui, à quelle place, qui fait quoi, ect. Là doit se situer mon "Garou".






Spoiler:

Elle voyage sans toucher terre
L'herbe et les arbres la saluent quand elle s'endort
Moi, j'ai trouvé ses souliers de vair
Et je la suis en courant
Dans les rues froides à l'aurore


Attends, attends-moi
On se connaît à peine
Mais je t'ai rêvée dans mes nuits si souvent
Attends, ne pars pas
Lis dans mes yeux, ma reine
Il y a tant d'amour, que plus rien ne compte vraiment


La ville n'est pas faite pour elle
Ni les honneurs ni les diamants je le sais bien
Alors je brûle des chandelles
Pour éclairer sa course
Jusqu'aux lignes de ma main


Attends, attends-moi
On se connaît à peine
Mais je t'ai rêvée si souvent dans mes nuits
Attends, reste là
Lis dans mes yeux, ma reine
Il y a tant d'amour, que même les pierres sourient




Lis dans mes yeux, ce que je te donne
Lis dans mes yeux, tout ce que j'abandonne
Mes songes d'éternité
Pour un sourire que tu ferais


Lis dans mes yeux, abaisse ta garde
On se connaît mieux quand on se regarde
À ce moment je saurais
Te faire dire ce que je sais



Comment : (et vice versa, à l'envers à l 'endroit alors et je comprends comment j'ai voulu des fois faire comprendre un truc donc de la douance ? et le gars me répond : je savais que t'étais raide dingue de moi, non pas par là !)
Attends, ne pars pas


Lis dans mes yeux, dans mes yeux, ma reine

--------------------------------------------------------------------------------------

J'avais mis sous spoiler dans ce fil ci dessus ce que j'avais lu avant de faire cette découverte de douance. Et j'avais d'ailleurs poster cela à une jeune fille qui s'interrogeait et s'étonner voire s'énerver semble t il que je semble vouloir lui faire une consultation en ligne !!! 
En vous lisant, et c'est pour cette raison que je me permets cette intervention, c'était un article pour "grand public" par Christel Petit Colin. Depuis elle a écrit "je pense mieux....". Ca me fait "tilter" en fait :
Les dits doués lisant de la lecture à destination grand public.
Les dits non doués lisant de la lecture à destination de "professionnels".
Les dits doués lisant de la lecture à destination de "professionnels".
et je peux donc continuer en chassé croisé comme ça pour tout.......
Là il me faudrait celui là :  Arrow mais en fait avec plusieurs flèches qui se croisent ou se mélangent ou justement pas.


Vous venez à vous lire de me faire "percuter" sur ce qui m'a perturbé à cette découverte, à savoir et dans ce cas, je vais ajouter "les surdoués ordinaires".... ça m'avait fait un "je ne sais plus qui dit quoi à qui ?". Comme le fait de ne pas vouloir me mettre de fait à parler n'importe comment de tout. La douance à mes yeux ne spécialisent en rien en fait si je ne me trompe pas. Si à mes heures perdues, j'ai lu que ce soit alors écrit par untel, truc ou machin (pardon) et que ça me et m'a permis une meilleure analyse de moi par moi, mais découverte faite ou pas, je ne me sens toujours "autorisée", on va le dire comme cela, à aller disserter sur tel ou tel sujet qui restent tout de même ce que moi j'appelais et classer en sujets "réservés".
De plus, ces échanges me font penser que je vais probablement comme pas mal de sujets, revisiter un ensemble de sujets donc, à la "sauce douance", à savoir dans ce cas précis, les liens ou pas et les différences entre justement ces "histoires de PN" et de "syndromes, pathologie".
Là par exemple, contrairement à 2013, tout n'est pas en train de se croiser ou se mélanger, je lis un article grand public et je peux converser dessus en en disant "tiens ça peut approcher cette notion de Pervers ect en psychiatrie" mais pour ma part, "découverte ou pas de douance", et comme je n'ai pas l'intention de devenir psy, psycha, psy pour surdoués, je ne changerai pas pour autant mon discours aujourd'hui : tiens ça peut approcher cette notion de Pervers ect en psychiatrie. Un fonctionnement cérébral similaire !.... ne fait pas le reste en fait à mes yeux.
De plus encore, n'étant pas testée, je me suis toujours positionnée en réfléchissant comme je l'ai appelé : le tiers (moi) et alors deux personnes. 
J'ai lu que la rencontre de deux doués hypersensibles peut s'avérer parfois comme la rencontre deux "nitro". Je me pose la même chose sur le dit PN et le dit doué (chaque personnalité pouvant faire un assemblage totalement différent si ils se rencontrent). Faire l'assemblage moi même en tant que quidam (qui dame) même après cette découverte avec mon fonctionnement cérébral alors particulier me semblerait "dangereux".
C'était juste une paren(pas)thèse en spoiler. J'ai vu et je les comprends les réactions de personnes du corps médical quand j'ai du et j'ai spontanément parler de cette découverte, je reste bien heureuse que l'on m'ait freiné et ici aussi. De plus découverte tardive, c'était à m'en faire exploser les neurones plutôt que de les faire travailler. Je pense avoir raison quand je ne souhaite pas vouloir faire des phrases structurées sur des sujets que je ne maîtrise pas, dont je n'ai pas le métier, la profession. Ca me fait penser aux appellations validées ou pas ici comme fonctionnement : discussion, recherche, simple échange (effectivement de P.M.U. comme j'aime à le dire et à le rappeler me concernant) ect ... C'est super intéressant de pouvoir échanger ici aussi parce que justement ça mélange métiers, niveau, age, ect mais j'ai par exemple (j'avoue) supprimer un compte car arrivée à 10 000 messages (si ce forum est d'échanges, je peux) je recevais des mps comme si j'étais quelqu'un de connaissance ici sur ce sujet, j'ai souhaité échanger ici comme ailleurs mais en mettant le plus souvent sous spoiler car échange de données, d'infos, d'articles, de sa propre expérience, pour moi ne retirent en rien alors ! la valeur sur ce sujet d'autres personnes.
Ne serait ce point le mot "amalgame" et ne pas en faire qu'il faudrait utiliser à propos (à propos de mon propos fort à propos ou pas) et dans ce cas, s'agissant d'un "mixer" comme j'ai tendance à m'auto appeler, de ne pas (quel est le mot ?) "mixamalgamer" ? Je n'ai donc pas parler douance en pro ni donc de sujets psycho, psycha, médicaux à des professionnels. Et donc encore moins PN.
Je pense justement classer tout cela puisque ça s'est présenté à moi à l'époque. Parce que le PN du doué qui serait HPI mais peut être HPE, qui aurait le WISC ou le WAIS, ou là par exemple Nicolas Gauvrit que je vais sûrement suivre mais pas sur les mathématiques... comme j'avais lu TIPEH et autres et de tout ça je dirais que du coup ça me fait comme ce "goupe" où éventuellement je ne sais pas si je peux intervenir, si ce sont des chercheurs (comme dans les labos dans la vraie vie)..., des chercheurs (des vrais aussi) d'ici... ça pourrait être à s'y perdre pour moi en fait. Le fait de "freiner des 4 fers" et alors des "4 fers de son cerveau aussi du coup" me semblent toujours pour moi même la chose à faire. Dans ce que l'on peut appeler ici la dite norme, souvent les personnes se positionnent en dessous et donc en discutent librement de cette façon, au bistrot on m'a déjà dit : "tu devrais faire psy", ben oui, finalement c'est bien dit, la personne semble t il me pointe là où je dépasse son seuil et qui se situe pour elle dans un cabinet de psy. Je fais la différence entre donner un tuyau, une piste, un conseil, un avis et faire une analyse même si je peux à un certain niveau, une certaine façon et avec mes infos...... mais je ne dépasse pas et ne dérange pas le "commun des mortels, surtout au bistrot et chez le coiffeur j'ai pas le temps tu sais bien il paraîtrait que je me lave les cheveux voire même je refuse le brushing parce que je m'aime pas en choucroute....

Spoiler:


Trop fort donc ça donne parfois les dits nps me destructurent (mais j'ai l'habitude et je trie d'office) et j'arrivais pas à dire puisque que le dit doué part en mode échange-doué donc en fait au fond "on destructure" ben oui mais moi je parle pas le "pavé-doué" et si on me donne pas des tites phrases de dits nps pour me guider sur ce qui l'intéresse, ou ce qu'il veut savoir plus précisément (plutôt que t'es pas dystruc, tu serais pas ci, t'as lu ça, tu tiens ça de où) je comprends mieux en fait le fait d'avoir continuer des conversations ou mon propos à leur égard à des personnes, ce n'est jamais leur douance qui m'a intéressée, ou leur niveau, ou leur que sais je, mais eux. En fait je les aime ! et je devais leur dire. Et donc ils le savaient et ils m'ont laissé le faire et encore aujourd'hui là ou avec eux je me suis tordu le cerveau pour faire comme avec des dits non doués dont j'ai appris le fonctionnement. A savoir cf TIPEH je crois, tout rapport ne devient pas ami. D'où mon "vous" persistant. Respect des Tétris des autres !
Alors vous allez me dire pourquoi le "tu" ici ? J'ai pris mon mode "bistrot", c'était écrit : échanges entre HP ect. Pas forcément échanges de Haut potentiel acquis sinon je serai partie depuis longtemps ou alors j'aurai que lu. Mais comme il y avait cette partie : les doués peuvent en échangeant se faire d'autant plus avancer entre eux sur eux.
Donc complet ça peut aussi se placer sur les cas de Tétris de domaines de la vie aussi. 
A suivre...
----------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------------------
la-communication-dans-tous-ses-supports-et-ses-insupportables
http:// www.zebrascrossing.net/t24687-la-communication-dans-tous-ses-supports-et-ses-insupportables
--------------------------------------------------------------------------------
essai-sur-une-differenciation-generale-du-doue-et-du-tout-le-monde
http:// www.zebrascrossing.net/t24970p20-essai-sur-une-differenciation-generale-du-doue-et-du-tout-le-monde

(pendant que j"aurai rédiger en gros, je continuais pas à communiquer et à bosser sur moi (et alors ici le troupeau de "doudouilles à informations extensibles superposables"..... et en plus je pouvais mourir avant ....)
Ils vont faire tu crois un BEP "sciences cognitives" ?



Dernière édition par I am so sure le Lun 20 Fév 2017 - 23:00, édité 3 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 2:17

Brouillon projet de fil : Rapport Q-In Team, rêve, fantasme, ou utopie ?
Section : recherche/douance/don de soi/partage de soi.


Spoiler:

Bonjour, 

J'aurai bien aimé vous lire sur ce sujet en fait. Dans le cadre de mes recherches toutes personnelles en vue d'un projet de mariage repoussé par maintes choses et aussi de fait par cette découverte tardive (qui du coup me fais m'interroger plutôt sur le "comment" et pas le "tu fais" (ou alors "tu fais vraiment dans le détail bref), je collecte des informations afin de pouvoir dissocier qui de moi ou des gars ou alors les deux, alors, met de la douance dans ses rapports ?
Textualiser et intellectualiser tous les subtilités qu'on pourrait trouver à dissocier les moindres détails des rapports dits doués/dits nps, ou dits doués/dits pas doués  (pardon, j'étais partie sur le "pas doué" de la norme qui se dit quand un gars n'est pas doué au lit). 
Reprenons, dits doués/dits doués (ben oui mais si le gars n'est pas doué mais doué ? on s'en fout, on est sur un forum où on échange sur le haut potentiel pas sur le "qu'est ce tu bois Didoux dis donc"),
Reprenons, afin de pouvoir dissocier dans les moindres détails et pour permettre une meilleure textualisation et intellectualisation de la chose (de la "Shoes", repardon), je sollicite vos avis, informations, expériences, tests en labo... 
Qui 
(on pourrait même désormais dire : "QI sait", voire même chanter désormais : "QI saura ? QI saura", rebref) 
sait cela finira t il peut être par un mode d'emploi/notice distribué lors d'un coaching à domicile afin de permettre aux doués de pouvoir plus "sensualiser" ou "déthéoriser" son intérieur pour s'ouvrir à l'extérieur parfois qui sait à l'intérieur... Question Rolling Eyes  (bref) pour faire des travaux pratiques, ou une émission télé "Secret Sto lit au lit à baldaquins à QI " ou une chanson "les ébats c'est tabou, on ne veut pas finir  à bout". 
Evidemment ce n'est qu'un concept, un pré-projet, une trame et je n'en suis qu'à une collecte d'informations, d'avis.
Question subsidiaire : 
Spoiler:
La douance modifie t elle le fait d'abaisser ou non la cuvette des toilettes et de fermer la porte ou pas ?
Plutôt "Héros-tisation" ou "Zéro-tisation" ou "Eros tisation" ?

Pièces requises pour pouvoir répondre au fil et qui sait participer à l'expérience : Pièce d'identité, score QI, Culrriculum Vitae,
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 13:21

Spoiler:

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-qi-question-d-interpretation_45.html

Donc l'irm pas le QI mais les capacités.

Et l'impact social.


----------------------------------------------------------------------------------------------


Spoiler:

http://assdesas.fr/wordpress/wp-content/uploads/2017/01/ASPIE-DAYS-Pr%C3%A9-programme-des-conf%C3%A9rences.pdf
----------------------------------------------------------------
https://www.facebook.com/pg/aspiedays1718/posts/?ref=page_internal
--------------------------------------------------------------------------------------------

A l’occasion de ses 10 ans, l’ASS des AS' organise le 1er salon international en France sur le syndrome d’Asperger et autisme sans déficience intellectuelle : « Aspie Days » les 17 & 18 Février à Lille Grand Palais.
Ce salon est l’occasion de :
- rassembler et de faire se rencontrer en un même lieu toutes les personnes concernées ou intéressées par l’Autisme Sans Déficience Intellectuelle (ASDI) de la région Hauts de France, de France, d’Europe et d’ailleurs.
-mettre en lumière et valoriser les bonnes pratiques, en matière d’ASDI, reconnues, innovantes ou émergentes visant à faciliter l’inclusion scolaire, sociale et professionnelle des personnes avec autisme dans notre société.
-donner aux visiteurs un éclairage et des contacts utiles pour construire le projet de vie d’une personne Asperger ou ASDI.
Il y aura des conférences et des tables rondes tenues par des acteurs de l’autisme reconnus et des villages d’expositions représentant le parcours de vie d’une personne.
COMMENT S’INSCRIRE ?
→ En téléchargeant le bulletin d’inscription 
→ Via Helloasso sur le site de l’ASS des AS'
Vous pouvez vous inscrire dès à présent en profitant d’un tarif préférentiel pour toute inscription avant le 15/12/2016.
http://assdesas.fr/



La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Safe_image.php?d=AQAsctW_F7J_5gfa&w=476&h=249&url=http%3A%2F%2Fassdesas.fr%2Fwordpress%2Fwp-content%2Fuploads%2F2016%2F06%2Ffond-aspidays-OK2-1


Assdesas | Association des Asperger Nord Pas de Calais
L'Assdesas est une association qui aide les familles et les proches confrontés aux situations complexes liées au syndrome d'asperger. Infos, actu, actions.
ASSDESAS.FR



-----------------------------------------------------------------------------------------

Monday, Tuesday, Aspie days.

Mais alors si tu es des Bas de France, ça baisse ton haut potentiel ou pas ?

Et est ce par contre les Haut de France ne retirent jamais le bas ?

Demain j'enlève le bas, mais où ? en haut ou en bas ? 






Spoiler:


Spoiler:

Ca fait un tas de choses.
Ouvrir un P.M.U. de la douance ? pour les choses en vrac ? les phrases en l'air ? les déductions sur le coté ? ou un fil ?
Présentation n'est pas pour moi un curriculum vitae, en fait fonctionnement comme dans la vie.
De fait justement, pauser, condenser, réduire, revoir, réenvisager.
Exact ou non, cette histoire de sciences cognitives me "botte".
Je ne me serai pas vu commencer ici sur un tel niveau, tel domaine. En fait je suis un "vrac" pas en "vrac" qui se reconstitue et rapidement face à ... sinon ça ébulle constamment.
Et je n'ai pas réfléchi non plus à comment être ici, c'est une continuité de conversation. Pas un monologue. Après effectivement si c'est dans mes "brouillons" que je mets de la douance ! Mon histoire de "c'est privé" Ici c'est particulier, ça mélange tout et en même temps.
Comme ignorer. J'ai peu d'ignorés. Quel intérêt sauf si c'est insupportable. Je ne peux pas te laisser dire ça. Ben si ! En quoi ça t'impacte ? J'aime bien le "salut ça va" comme ça si on me répond : "bof" hop si je veux je peux me casser.
Même si c'est en virtuel. Un peu comme dans la vie en fait, à force du temps, tu connais un peu les gens. Ca ne surprend donc pas plus que ça des gens "mes ponctuations". Intégré à la base le "tiens ça m'a fait penser à toi, je te l'envoie". Ouvrir des lucarnes ou pas.
Toutes les thématiques. C'est possible je suis un peu un Facebook mais configuré autrement. J'ai déjà "claqué" des bouquins à des gens. Ca veut pas dire "je veux pas te parler" ça veut dire "tiens tu devrais lire ça avant qu'on en discute et qui sait on n'aura même plus besoin d'en discuter".
On peut aussi classer ses pensées en mode bibliothèque.
Dans mon propos donc je sais où ça devrait aller, de fait ici c'était une façon d'être autrement mais soi quand même




Justino est l’unique gardien de nuit dans une fabrique de mannequins. Il consacre son temps imaginer des mises en scène pour donner le sourire à ses collègues qui travaillent la journée (et qu’il ne croise jamais).  Ce dévouement altruiste va être récompensé.



Les surdoués sont-ils sous-employés?
Parce qu’ils ont un QI hors norme, on leur imagine un destin à la Einstein ou Leonard de Vinci.
Publié le 
18 Février 2014
 par 
Eva Grau



On l’imagine volontiers travaillant à la NASA. Enseignant la physique quantique à l’université. Ou recevant le Nobel de médecine pour ses travaux sur l’élaboration d’un vaccin contre le sida. Dans l’imaginaire collectif, un surdoué, c’est forcément quelqu’un qui exerce un métier inaccessible au commun des mortels. Quelqu’un qui a réussi dans sa vie professionnelle. Pourtant, la réalité est parfois bien loin de cette image d’Epinal. Car être HP, autrement dit à haut potentiel – expression employée depuis une quinzaine d’années pour désigner les personnes dotées d’un quotient intellectuel (QI) supérieur à 130 – c’est penser différemment, plus vite, plus loin. Et dans le monde du travail, comme à l’école, questionner l’ordre établi, ça fait désordre.
«La tendance des personnes HP à réfléchir, à interroger, à anticiper, à perfectionner n’est pas toujours compatible avec la gestion habituelle d’une entreprise, confirme Claudia Jankech, psychologue et psychothérapeute à Lausanne. Et les surdoués se sentent souvent incompris car ils sont en avance sur les autres, leurs idées sont innovatrices car elles remettent en question les croyances et les façons de faire. Ces qualités sont source de souffrance. Notre société n’aime pas ce qui sort de la norme, cela l’empêche de bien tourner.» Il en va ainsi de l’intelligence. Cette dernière est mise sur un piédestal mais, en même temps, elle dérange. Drôle de paradoxe.

Voyage au bout de l’ennui










Solène Laurenceau, psychologue à Marly (FR) et spécialiste de la précocité chez l’enfant, note que les personnes HP sont atteintes du même mal sur leur lieu de travail que sur > > les bancs de l’école: l’ennui. «Beaucoup font le tour du service et de leur cahier des charges en quelques semaines, au mieux quelques mois, explique la thérapeute. Ils voient souvent les failles du système, les limites de leurs collègues, ce qui est fort gênant lorsqu’on n’est pas en haut de l’organigramme! Ils peuvent devenir des collaborateurs pénibles. Cependant, il ne faut pas généraliser: un être imbu de lui-même qui commence à pointer des choses qui ne sont pas de son ressort peut simplement être toxique, voire manipulateur, pourquoi pas pervers, mais pas forcément HP.»
Par ailleurs, les personnes à haut potentiel ne se contentent pas d’avoir un QI supérieur à la moyenne – estimée entre 90 et 110. Elles ont aussi une sensibilité exacerbée. Au point de douter d’elles-mêmes et de leurs aptitudes, «conscientes de tout ce qu’elles ne savent pas, de leurs limites et des améliorations possibles», note Monique de Kermadec, psychologue et psychanalyste française. Au point, aussi, de culpabiliser de tout ce qu’elles savent de façon innée.

Coupable d’être douée










Ainsi, Anne, surdouée, a toujours eu l’impression d’être une tricheuse. Un escroc, même, dit-elle. «Je n’ai jamais appris à lire, confie cette Vaudoise de 46 ans. Simplement, un jour, j’ai su. En associant les sons que prononçaient mes parents et les mots écrits dans le livre. J’avais 4 ans. Plus tard, à l’école, j’avais toujours de superbonnes notes sans jamais faire mes devoirs. Les autres, eux, avaient besoin de bosser. Je me sentais coupable car j’estimais ne pas mériter ma moyenne. A la fin du gymnase, alors que j’avais le niveau pour faire des études, je me suis inscrite à l’école de couture. Là, je me suis sentie enfin légitime. Je pouvais prouver que si je réussissais à faire quelque chose, c’était parce que j’avais travaillé pour.» Mais elle ne deviendra jamais médecin, profession qui la faisait pourtant rêver.
Combien de surdoués, comme Anne, n’exercent pas un métier à la hauteur de leur potentiel? Difficile à dire. Ce qui est certain, note la psychologue Solène Laurenceau, c’est que «tous n’ont pas un parcours d’élite, loin de là! Une bonne partie des précoces ont été des élèves médiocres ou peu intéressés par l’école.» La faute à un système mal adapté à des personnes dont «le cerveau n’est jamais en vacances.» Si cette nécessité de tout comprendre, doublée d’une pensée en arborescence (par association d’idées) ne facilite pas l’insertion dans la société, tous les HP ne sont pas des inadaptés. Certains s’intègrent très bien dans le milieu scolaire puis professionnel et ne sont même jamais diagnostiqués.
 


On estime que 2 à 5% de la population mondiale auraient un QI supérieur à 130. Soit, en Suisse, entre 160 000 et 400 000 personnes. Mais, selon la psychologue lausannoise Claudia Jankech, ce pourcentage représenterait moins de la moitié des personnes réellement surdouées. Certaines découvrent leur intelligence hors norme sur le tard, parfois lorsque leurs propres enfants sont diagnostiqués HP. C’est le cas d’Anne, dont les deux fils se sont révélés être à haut potentiel. Cette particularité étant souvent héréditaire, la psychologue scolaire a suggéré à leur mère de passer le test à son tour. «J’ai accepté par curiosité, pour savoir si ce sentiment de malaise, cette impression d’être différente des autres qui me poursuivaient depuis toujours étaient fondés.» Verdict: 144 de QI.

L’art de composer










A l’instar d’Anne, les femmes surdouées sont plus nombreuses que les hommes à passer inaperçues. «Dans les écoles pour enfants précoces, il y a environ 80% de garçons et 20% de filles, note la psychothérapeute Solène Laurenceau. Pourquoi? Parce que la fille s’expose moins, manifeste moins de troubles du comportement, elle reste donc dans des établissements normaux et n’a pas besoin d’un suivi spécialisé. Elle est simplement bonne élève en classe ou une fille calme qui comprend bien le système. Elle se lie plus facilement d’amitié, trouve sa place, tant bien que mal, même si c’est douloureux. Elle compose avec le monde qui l’entoure, alors que le garçon, lui, tombe plus vite en rupture: contre les profs, le système, les camarades de classe…»
Sans compter que, dans notre société patriarcale, un haut QI est perçu comme un signe de supériorité intellectuelle et d’autant plus mal vu s’il se manifeste chez le sexe dit «faible». «La femme surdouée doit gérer une double différence, confirme Monique de Kermadec. Ses fortes aptitudes dans un univers masculin peuvent déranger. Elle est ainsi amenée à être plus attentive encore, à redoubler d’efforts et à faire preuve d’une grande intelligence sociale ou relationnelle.»
Si l’on retrouve des surdoués dans tous les domaines professionnels, reste qu’ils sont particulièrement heureux dans les métiers où ils peuvent être autonomes et où leur créativité peut s’exprimer, note la psychanalyste française. «On en voit beaucoup dans les nouvelles technologies, la médecine, le droit, les professions libérales, mais aussi le sport, la musique, les arts, dit-elle. On sait que les petites entreprises, en général, leur conviennent mieux que les énormes structures très hiérarchisées où l’avancement est plus difficile et où le partage d’idées se fait dans l’anonymat. Les entreprises ont encore beaucoup à découvrir sur l’adulte surdoué pour mieux le comprendre, mieux l’utiliser.»
Même si le travail de dépistage effectué dans le milieu scolaire a bien déblayé le terrain, dans le monde professionnel, on est encore peu sensibilisé à la problématique des employés HP. Ce qui compte, c’est le CV. La question du quotient intellectuel ne se pose même pas. Ainsi, au Credit Suisse, point de test pour évaluer les performances intellectuelles des collaborateurs. Même son de cloche à l’Office du personnel de la Confédération, à Berne, ou encore chez Philip Morris International, à Lausanne. Faut-il s’en étonner? Comme le rappelle Monique de Kermadec, «le bon collaborateur n’est pas forcément le plus intelligent mais celui qui peut adhérer au projet de l’entreprise et travailler en équipe. Une personne avec un QI moyen peut donc être précieuse pour un employeur si elle convient à ses besoins.»
Mais la question de la surdouance fait son chemin. Ainsi, c hez Nestlé, «l’accompagnement des collaborateurs à haut potentiel est pris en compte tant dans les processus de recrutement que dans la gestion des carrières», explique son porte-parole Philippe Aeschlimann. Lorsqu’elle engage du personnel, il arrive à la multinationale d’utiliser «un test qui mesure les capacités cognitives des candidats, notamment la vivacité d’esprit et la capacité d’apprentissage». Lors du parcours professionnel, des entretiens annuels permettent de s’assurer que le poste occupé est en adéquation avec les aptitudes du salarié et son désir d’évolution, cette fois sans recours à des tests.
 

Le drame d’être «trop» dans tout










Le monde professionnel devrait-il en faire encore plus pour ces employés hors norme? Pas sûr, estime Solène Laurenceau. «Ce n’est pas au monde du travail de s’adapter aux personnes HP, mais à elles, et à elles seules, de mettre leur intelligence au service des autres, de leur travail, etc. Qui peut faire plus peut faire moins. Moins vite, donc moins de pression, pour plus de respect et d’harmonie. Le drame du précoce, c’est qu’il est «trop» dans tout: trop rapide, trop sensible, trop introverti ou trop extraverti.»
Ni supériorité, ni infériorité: être HP, c’est une différence. Point. «Ceux qui ont compris qu’il faut aussi une intelligence relationnelle, la seule positive, sont ceux qui réussiront dans la vie, conclut Monique de Kermadec. Ils auront vraiment le sentiment d’accomplir quelque chose. En plus, il ne faut pas être catastrophiste. Bien sûr, il est tentant de penser «les pauvres, ils ont quelque chose en plus mais ils le paient très cher: ils sont rejetés et malheureux.» Mais je ne vois pas pourquoi on devrait avoir à payer une qualité. On a le droit d’être beau, jeune, riche, intelligent et en bonne santé.»

Pour en savoir plus











  • «L’adulte surdoué», de Monique de Kermadec, Ed. Albin Michel.

  • «Précoce… Et après?» de Solène Laurenceau, NK Edition.

  • «Trop intelligent pour être heureux?» de Jeanne Siaud-Facchin, Ed. Odile Jacob.


Un test de qi, ça se passe comment?










Vous rêvez de connaître votre QI mais n’osez pas passer le test? Femina vous montre l’exemple. Nos journalistes Julien Pidoux et Eva Grau ont accepté de se soumettre au test que Mensa, société regroupant les personnes les plus intelligentes au monde, ouvre au public. Rendez-vous en mars pour découvrir leur reportage... et leurs résultats.
 

«J’ai fait la paix avec ma différence»











Isabelle, 53 ans, s’est longtemps sentie inadaptée au monde qui l’entourait. Jusqu’à ce qu’une psychologue découvre la raison de ce décalage: elle est surdouée.
«J’ai été diagnostiquée HP à l’âge de 50 ans. Cela faisait longtemps que je me trimballais une piètre image de moi. J’avais l’impression d’être inadaptée à la vie en entreprise, d’avoir toujours dix idées en tête que je ne parvenais pas à exprimer tant elles filaient vite: je pouvais lire dans le regard de mes collègues leur incompréhension. Quand ils ne me disaient pas, direct: «Quel rapport avec le sujet?» ou «Tu ouvres dix parenthèses, on ne te suit plus, là!» Résultat: dès mes débuts dans la vie professionnelle, et sans doute bien avant, j’ai appris à me taire. Avec le chagrin de rarement parvenir à «donner» le meilleur de moi. Et cet effet pervers: je décrochais. Des conversations, de l’action. Après avoir eu un train d’avance, je finissais souvent par en avoir deux de retard! Et c’était pire encore s’il y avait un enjeu émotionnel car, aussitôt, je me figeais. Tout s’embrouillait dans ma tête. Ou alors je procrastinais sur un dossier pendant des jours…
Surdouée, moi? Si on m’avait dit ça à 30 ou 40 ans, j’aurais éclaté de rire! J’en étais plutôt à me demander ce qui n’allait pas chez moi. Pourquoi j’étais incapable de me faire entendre, pourquoi j’avais cette impression de faire peur à tel de mes supérieurs, pourquoi on me prêtait des intentions persos lorsque j’avançais une idée, une question, dans le seul but d’apporter du sens ou de faire avancer les choses pour toute l’équipe… Pourquoi, surtout, je m’ennuyais tant en société!
 


C’est en tombant par hasard sur le livre «Trop intelligent pour être heureux?» qu’un début de réponse m’est venu. Je me retrouvais tellement dans les différents portraits et anecdotes amassés par l’auteure sur les personnes surdouées! C’était si familier et soulageant à la fois de découvrir que je n’étais pas seule, comme je l’avais longtemps cru… J’ai voulu m’assurer que c’était vraiment ça: j’ai contacté une psychologue qui m’a fait passer le test. Et m’a confirmé que j’étais HP.
Ce diagnostic m’a énormément apaisée. Il m’a permis de comprendre ma différence. Cette pensée arborescente, cette sensibilité à fleur de peau… Jusqu’à ce souvenir d’enfance, cette question à mon père quand j’avais 6 ans: «Avant Dieu et avant le temps, il y avait quoi?» Il en était resté bouche bée. Et moi, j’avais appris qu’il y a des questions à ne pas poser.
Aujourd’hui, je sais que ce terrain-là est le mien. J’ai appris à l’aimer plutôt qu’à le combattre comme si c’était une déficience. J’ai aussi appris quelques «trucs» pour canaliser mes pensées, mes émotions. Surtout, je m’accorde désormais le droit d’aller vers les choses que j’aime même si ce n’est pas «comme les autres», et de me préserver des situations qui ne me conviennent pas. Je m’autorise enfin à être qui je suis.»

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Femina_08_Zoom_Surdoues_Expert«L’intelligence dérange»










Spécialiste de la précocité, la psychologue et psychanalyste française Monique de Kermadec mesure le poids de la norme dans notre société.
FEMINA A quoi reconnaît-on une personne à haut potentiel?
MONIQUE DE KERMADEC  C’est quelqu’un qui pense vite et bien, et qui gère avec aisance des situations complexes. Autonome et curieux, il est passionné. Emotionnellement riche, il vit intensément et a besoin d’un contexte où il peut continuer à évoluer. Mais pour réussir dans la vie, il ne faut pas seulement savoir résoudre des équations du second degré. En majorité, les personnes HP que je reçois en consultation sont justement celles qui ont cherché à résoudre des problèmes affectifs et relationnels par le biais de leur intelligence cognitive. Ils n’ont pas compris que cette dernière ne suffisait pas car, dès leur plus jeune âge, leur entourage a négligé leurs difficultés à établir des liens avec autrui et encouragé uniquement leur intelligence. Ils peuvent donc finir par être amers, déçus.
Le milieu scolaire est de plus en plus sensibilisé à la problématique des enfants HP. Et le monde du travail?
Je pense qu’il y a encore beaucoup à faire. Il semble important que les ressources humaines mettent en place des stratégies pour mieux comprendre les surdoués, leur offrir les meilleures possibilités d’évolution. D’autant que l’adulte surdoué, contre toute attente, doute bien souvent de lui-même et de ses aptitudes, quand celles-ci n’ont pas été identifiées. Néanmoins, dépister par l’observation me semble préférable à un test pratiqué au sein de l’entreprise, surtout s’il s’agit d’un test de QI. Il vaut mieux inciter la personne que l’on suspecte d’être HP à consulter un psychologue extérieur, afin que ce soit une démarche personnelle de la part de l’employé plutôt qu’une injonction de l’entreprise. Le score de quotient intellectuel doit pouvoir rester du domaine du privé.
Si l’on est doté d’une intelligence hors norme, pourquoi vouloir le cacher?
Parce que, pour certains surdoués, cette intelligence leur a compliqué la vie par le passé, notamment à l’école. Alors pour se faire aimer et ne pas être seuls, ils préfèrent se fondre dans la masse. L’intelligence dérange. Elle peut donner l’impression que l’autre essaie de vous écraser de sa supériorité, alors qu’en réalité il manifeste tout simplement son plaisir à penser, à montrer ses conclusions. Car en aucun cas la personne HP ne souhaite prouver que l’autre est débile ou diminué... Cela dit, le poids de la norme se mesure dans tout. Si vous mesurez cinquante centimètres de plus que les autres, vous en souffrirez aussi. Toute différence peut être source de discrimination.
 

Ils ont réussi «malgré» un qi hors norme










Ils sont scientifiques de haut niveau, politicien, chef d’entreprise, joueur d’échecs, star de l’écran… Leur point commun? Un quotient intellectuel qui plane entre 130 et 190.
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Femina_08_Zoom_Surdoues_02Albert Einstein Le physicien d’origine allemande, Prix Nobel en 1921, est le symbole même du génie contemporain. On lui doit la théorie de la relativité, qui a révolutionné notre conception de l’univers, mais aussi la bombe atomique. Le QI d’Einstein culminait à 162 points. Pourtant, dans son autobiographie, il dit avoir passé de justesse son diplôme de l’école polytechnique de Zurich car «incapable de travailler de façon scolaire.»
 
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Femina_08_Zoom_Surdoues_03Bill et Hillary Clinton Ils se sont rencontrés à la bibliothèque de l’université de Yale, où tous deux faisaient leurs études. Et ne se sont plus quittés. Mister President et sa First Lady, devenue depuis sénatrice de l’Etat de New York puis secrétaire d’Etat des Etats-Unis dans le gouvernement Obama, semblent même avoir accordé leurs quotients intellectuels: 137 pour lui, 140 pour elle.
 
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Femina_08_Zoom_Surdoues_04Jodie Foster L’enfant prodige de Hollywood – son QI s’élèverait à 132 – est une précoce. A 3 ans, elle apprend à lire et fait ses débuts d’actrice dans un spot publicitaire. A 14, elle est nominée aux Oscar pour la première fois. Bien qu’elle ait grandi devant les caméras, Jodie Foster a mené ses études en parallèle au lycée français de Los Angeles, puis à l’université de Yale où elle a décroché une maîtrise de littérature.
 
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Femina_08_Zoom_Surdoues_05Geena Davis Elle est une des rares actrices à avoir intégré Mensa, organisation ouverte aux personnes les plus intelligentes de la planète. Dotée d’un QI de 140, Geena Davis («Thelma et Louise», «Stuart Little») joue de la flûte, de l’orgue, du piano et parle le suédois depuis l’adolescence. A 41 ans, elle s’est lancée dans le tir à l’arc. Deux ans plus tard, elle ratait de peu les qualifications pour les JO de Sydney.
 
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Femina_08_Zoom_Surdoues_06Garry Kasparov Entre 1985 et 2000, Garry a été le champion du monde d’échecs. C’est son père qui lui a appris à jouer. A 7 ans déjà, il entre au cercle d’échecs du Palais des pionniers de Bakou (Azerbaïdjan). Il lui faudra moins d’une décennie pour se faire connaître au niveau international comme l’un des meilleurs échéquistes de tous les temps. Aujourd’hui recyclé dans la politique, l’ex-joueur russe afficherait un QI de 190.
 
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Femina_08_Zoom_Surdoues_07Igor et Grichka Bogdanov A 6 mois, les jumeaux dialoguaient déjà au moyen d’une langue de signes de leur invention, affirme Grichka. Rien d’étonnant à cela: leurs mère et grand-mère étaient aussi surdouées et parlaient respectivement six et treize langues. A 3 ans, Igor et Grichka savaient lire en trois langues. Ils n’avaient même pas 15 ans lorsqu’ils ont passé leur bac. Leur QI dépasserait les 190 points (chacun). Soit le double d’une personne à l’intelligence «normale».
 
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Femina_08_Zoom_Surdoues_08Bill Gates Il a fondé Microsoft à 20 ans. Bien qu’il ne préside plus le conseil d’administration du groupe informatique – il a démissionné le 4 février dernier – Bill Gates (160 de QI) est redevenu en 2014 l’homme le plus riche de la planète, selon le classement Bloomberg. Ce philanthrope a déjà investi plusieurs milliards de sa fortune personnelle dans la lutte contre la pauvreté dans le monde.
 http://www.femina.ch/societe/news-societe/surdoues-employes



Fond de dossier/Espèce de map mind format post it ?




Spoiler:

En manuel je fais une pochette, je mets un titre qui dit ce qu'il y a dedans, et j'y mets quelques infos avec éventuellement des sous chemis avec un  titre qui dit ce qu'il y a dedans. Evidemment je ne fais pas ça dans mes rapports humains mais c'est pour expliquer, détailler un fonctionnement. (ça rejoint peut être là l'histoire des femmes qui classent par "dossiers". Ca ne veut pas dire que ça n'inclut du moins à mes yeux de l'affectif, de la tendresse, de la douceur. Mais c'est pour y voir clair rapidement dans un contact. De fait c'est là où j'accroche, à mon niveau "qui dame ?" à ce concept de HP Intellect et HP émotionnel. (je fais l'entonnoir aussi avec les vidéos, je décortique pas la personne, le cadre, les fautes, ect, je l'écoute en mode "échange". Et je prends les infos. Comme j'ai un "vécu", des propos peuvent correspondre à des choses que j'ai vues, ou ressenti, ou modifier, ect. Comme je l'avais dit je n'allais pas faire une thèse, c'était peut être une façon de dire, j'éjecte des infos (qui sait enfin dans ce cas j'ai un doute, je ferais peut être une thèse, la mienne), puisque je prends alors on va dire "l'humain", pas besoin ni envie de vérifier si c'est validé par le docteur truc en labo bazar. Ca c'est dans "apprentissage".
Ca me fait penser d'ailleurs à quelqu'un qui m'avait dit en voyant le forum : c'est toxique. Il y a même un monsieur que j'ai eu au téléphone qui m'a dit : tu vas sûrement m'intoxiquer mais discutons. (il faut s'accrocher !) Comme le but de notre conversation était en premier de discuter de "vécus" et d"avis" personnels, mon niveau social, le sien, son QI, ses références de propos, ça passe vite à l'essentiel. Et ce fut donc un échange gagnant-gagnant et équilibré. Ca avait trié des deux cotés. Alors on pourrait dire aussi qu'on a fait un "entonnoir conversationnel".
Ji



Spoiler:

Et juste au moment où j'étais bien tout seul
Tu m'arrives comme un coup d'poing sur la gueule
L'autoroute de ma vie filait tout droit devant
Notre rencontre est un accident
J'ai envie de crier comme un nouveau né
De hurler comme un animal traqué
Que l'amour est violent
Mais violent par dedans
L'amour est violent
Violent comme un volcan
Violent par dedans
L'amour est violent
Que l'amour est violent
Violent par dedans
J'ai erré sur les routes et au cœur des villes
Connu des madones et des filles faciles
Devant toi tout à coup je tombe à genoux
Du coup tu me passes la corde au cou
L'amour ne vient jamais là où on l'attendait
Je l'ai cherché mais sans le trouver
Quand ça vous surprend comme un coup de sang
On redevient adolescent
T'aimer me rend violent
Me rend violent
Me rend violent, oh
Parce que la vérité ne ressemble à rien
Tu me ferais marcher sur les mains
Si tu me demandais de croire à demain
Je me retournerais contre mon destin
Tu me ferais planter des fleurs dans ton jardin
Et m'endormir dans des draps de satin
Que l'amour est violent
Mais violent par dedans
L'amour est violent
Violent comme un volcan
Violent par dedans
L'amour est violent
Que l'amour est violent
Violent par dedans
Tu me rends jaloux, me rend fou
Je tire sur le premier qui bouge
Prends garde à moi quand je vois rouge
Même si je suis doux comme un loup
Et si tu me fais la vie dure
Au lieu de frapper dans les murs
J'irai vers d'autres aventures
Chercher l'homme libre que j'étais
Avant de tomber devant ta beauté
Et juste au moment où j'étais bien tout seul
Tu m'arrives comme un coup d'poing sur la gueule
L'autoroute de ma vie filait tout droit devant
Notre rencontre est un accident
J'ai envie de crier comme un nouveau né
De hurler comme un animal traqué
Que l'amour est violent
Mais violent par dedans
L'amour est violent
Violent comme un volcan
Violent par dedans
L'amour est violent
Que l'amour est violent
Violent par dedans, oh
Violent comme un volcan
Violent par dedans
L'amour est violent
Violent comme un volcan
Violent par dedans
Mais quand tu te rends
A mes caresses
Ma violence se change
En tendresse
Que l'amour est violent
Violent par dedans

Là c'était la même chose (pas donné son avis sur le montage de la vidéo, le gars qui chante, les fautes d'orthographe dans le texte s'il y a), ressentir juste.
Ca me remet même mon idée "d'entonnoir" et celle là elle date d'il y au moins 30 ans. Ca tombe la notion d'entonnoir, ah ben oui
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 24663910
Monochrome Point De Vue Abstrait Entonnoir Mouvement Toile De Fond ...
123RF.com1300 × 1300Recherche par image
Banque d'images - Monochrome point de vue abstrait entonnoir mouvement toile de fond dans la conception de l'art op Vector-illustration de l'art.

-----------------------------------------------------------------------

Spoiler:

ah ben oui. Voilà, ça a fait ça tout le temps. 
Si les spirales ça fait des entonnoirs aussi. Je parlais plutôt de l'entonnoir quand on arrive au milieu de la vie. Comme quoi c'est quoi, je viens de trouver quel entonnoir Doudouille il me montrait (je l'avais sous le nez en plus) et moi je lui ai expliqué ma notion d'entonnoir qui comprend aussi alors du coup le fait de se mettre en mouvement dans la vie en mode "entonnoir". En direct live : j'ai cherché en me disant y'a quand même un gars assez dingue pour avoir fait des images où il regarde par un entonnoir
Bref. Sinon Garou j'y vois l'excitabilité, éventuellement cette violence qui comme dit dans TIPEH peut être ressentie et difficile à supporter par un doué voire à dissocier. De fait, loin de moi l'idée de "rejeter" les notions des poètes d'antan ou les différentes recherches, mais pour ne pas que ça prenne 10 ans ! ..... il faut "doser" on dirait entre "manifestations physiques ou mentales" au contact pour savoir qui vient de quoi et pourquoi ? si ça vient de la douance, le fait de ne pas apprécier, alors un temps, d'être touchée, approchée, il faudrait avoir le réflexe d'essayer de s'habituer, alors que l'automatisme est de "reculer"  Arrow 
Bref si ça peut déjà ne pas être simple de savoir pourquoi si la personne se "barre", ajouter des couches de connaissances dans l'analyse peut aussi en plus compliquer encore plus les questionnements : "Il/elle se barre parce que je suis doué(e) ? parce qu'il l'est ? parce que la douance fait que ? Là où logiquement en général un dit np plonge dans le truc, voire même donc s'attache à juste titre ou pas (le fameux raisonnement à "la corde à noeuds".) et vit cette relation plus rapidement sans l'avoir prédite d'avance, analysée de fond en comble, et en plus de loin et en voyant la personne tous les six mois...
Je me souviens que Deusin m'avait : ça doit être très perturbant de faire une découverte tardivement. Mais non pas du tout !. Cela dit on a rapidement puisque c'est un gars et moi une fille : lever les ambiguïtés. Pour les lever, si possible, il faut se voir, se parler, échanger un peu, et dans un laps de temps court. On peut théoriser des "plombes" sur le sujet. De loin. A mes yeux ça ne donnera pas les réponses sur les "travaux pratiques" (là je parle pas des "travaux physiques").


Dernière édition par I am so sure le Sam 25 Fév 2017 - 11:44, édité 3 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 13:22

Spoiler:

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcR8J3clUypMLaYVYUo7PFSGIMf6PGB8_GyWi2aoUcfMUZZ9Z5R2

Quand on commence à voir des hémisphères ou des culs partout même dans les coeurs et les sucettes, on est à quel stade de la désintégration de Dabrowski ? J'étais plus pas mal désagrégé et en désagrégation, mais je trouve que j'atteins des sommets. 
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 9k=La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 9k=
Dédé et Catcat sont dans un bateau, qu'est ce qu'ils deviennent ?
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcRSQfnd2l4lHMj67NRX_mD53BriGpYNO9A36sWINR7YHqgWAd5u
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 13:23

Spoiler:

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 9k=
Combiné, combinaison ou pas.
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 2Q==
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 9k=
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcSHK0mY4hqbExDxNsqpqFMeQwme-HfzQl2hYsrSuqnwRP5U2f-g
Démarrer toutes ses applications ou pas
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Z
poser les applications du gros vilain "autre"
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 9k=

Dimanche, Lou ange ? mariage état civil ou du coup à l'église quand même ? coté croyances, parfois ça fait dans la dentelle, le haut potentiel peut il du coup être en "conflit d'intérêt" avec lui même ? "cachez ce saint que je ne saurais voir ?"

Spoiler:


La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcSVLrx5WPu2O8hbHV_p4Sm2SrEtB_h4fxDB5XW2ROAO0jojuSrp


I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 14:20

Spoiler:



Last habilité affective (priorité ? pour pouvoir faire le reste ? et éviter les questionnements réu
Trouver des activités loin de ce que l'on est pour ne pas faire d'efforts à trier
Souffrance physique et ennui
"entre deux passions" : vacuité de la vie ?
Les doués ne devraient ils pas écrire le "tipeh" avec un sommaire ? et "leurs" thématiques ?
Les extrêmes : le juste milieu. contrebalançage des pensées contradictoires, sous pesage et conclusion équilibrage.
Prévoir ou visualiser ses zones de conforts ? actuelles, possibles, voulues.
activités stressantes à éviter : contractions musculaires.
Les doués semblent parfois focaliser comme les hommes en général dans le frigo.
Avoir un groupe de "base" pour pouvoir se "promener" dans les autres en connaissance de cause des "frontières".
Border line : Bord'elle de journal. Elle et ses bords délimités par les bords des autres.
Donc mise à niveau n'est pas mais synchronisation de fonctionnement similaire
Vélo d'appartement, marcheur
Boule se balade dans son cerveau et donc ses acquis et doit alors s'étendre via imagination
Hamster, la peur de manquer, stockage inutile parfois.
Asso d'idées, mother, cheval, Lot, choix affectif sister pour les vacances : ennui !
Certains milieux/communautés d'office plus ouverts d'esprit ? milieu musical plus propice aux différences ? et à la pensée "out of the box" ?
Opposition administration sécurise les doués sur certains points/mais pas content de ne pouvoir exprimer ce qui n'y a pas sa place à la place : confère "tu dégages ou tu dégages"
Opposition du "jusqu'au bout ça dépend dans quoi avec qui" et "la pugnacité/procrastination"
Surdoués "ordinaires" : ordinaires ? Normés ? plus ancré dans le quotidien/vie courante ? ou fonctionnement plus ordinaire d'office ?
David : cours de management sur les messages "parasites"
Tests et diagnostics : intérêt pour la partie médical/soins/hospitalisation éventuelle/pharmacie/vieillesse
Féminin/masculin
Obsédé/doué
Névroses communes.
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 14:44

soto² a écrit:

Spoiler:

So Sure a écrit:CPTO France - Collectif Parents TDAH Ouest - Hier, à 13:25 

Après avoir retenu mes larmes... je partage la bouille de ce petit bonhomme et son message si touchant.... Et j'en appelle à votre coeur si un autre petit minot vous demande une deuxième chance. Tout ne se fait pas du jour au lendemain. Protégez nos enfants de la stigmatisation,... ne les cataloguez pas trop vite et je peux vous promettre qu' ils vous surprendront.... comme ce message d'un petit garçon qui présente ses excuses pour quelque chose dont il n'était même pas coupable... 
Vous pouvez signer ici https://www.change.org/p/emmanuel-d-aillieres-le-droit-à-l-accès-à-l-école-pour-notre-fils

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 16724610


Merci So Sure pour ce partage qui m'a beaucoup touché. On ne peux pas juste regarder.


>>> Vous pouvez signer ici :


















https://www.change.org/p/emmanuel-d-aillieres-le-droit-à-l-accès-à-l-école-pour-notre-fils

Spoiler:
En fait matière à polémique Smile Je ne connais pas ce petit gars mais je sais que plus jeune j'ai pu faire cela enfin demander recommencer, faire un reset en ayant donc découvert des limites et mes limites mais en ne posant pas en "c'est de la faute" ou "pas" (personne n'ayant pu se mettre dans ma tête quand j'étais petite, donc ça fait un apprentissage via "contact" Puisqu'il ne peut parfois pas exister un système : offre - demande. Perso pour moi même, si par la suite ou quand je vieillirai plus si mon médecin me dit qu'il est mieux pour moi que par exemple je reste sous traitement pour diverses choses pour moi et pour ma sociabilité, je ne le vivrais pas mal. Je ne le prendrais pas comme le fait de m'empêcher d'être moi ou une stigmatisation. D'où ma volonté au vu de tous ces sujets, de rester en mode "populaire" qui donne l'avantage de pouvoir entamer simplement et de façon pragmatique tous les sujets. D'où le fait de m'être imprégnée de tous ces sujets depuis 3/4 ans, baigner dedans sans me décortiquer, ce que je laisserai tout de même faire par le corps médical. Ca permet d'avancer sinon je trouve que réfléchir plus loin parfois c'est se faire du mal
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 15:16

Spoiler:

Y'a-t-il un calcul de la capacité/potentiel à faire des concessions ?
Pas mal de choses dans la culture populaire permettent de se tester tout au long de la vie de façon plus pratique que théorique.
Confère les tests Télé Loisirs : êtes vous ceci cela ? ou il me manquait il y a longtemps toujours une case à cocher qui sera plus subtile ou précise.
attachiante avec QI ou sans, ça reste attachiante quand même...
Exemple de chez Weight Watchers : I am so sure a des problèmes de boulimie (pour garder le groupe cohérent), passer pour boulimique dans une réunion de 20 personnes où moi je vais pour chercher d'autres repères alimentaires, je m'en fous comme de l'an 40
SDF : destructurés selon l'avis des institutions/doués : possibilité de compréhension : mais donner tout de même l'escalier des démarches.
Donc communication doués/structurés - doués/destructurés.
w : échange sur QI en baisse population/vu de dedans/vu d'en haut - d'ailleurs/asso autistes.
donc un apnée conversationnel ? via paliers ? différents de ceux communément utilisés donc logiques donc l'"évident" des dits nps.
Veiller troubles mentaux pouvant ressembler à certains fonctionnements de douance.
(nous on dit pas comme ça, tu le dis dans quel sens ? tu peux préciser un peu, donc tu veux dire que c'est ça ?)
Avis Sophie/Nico/Pierrot/Vietnam/Canada/New-York : retour chez soi et à sa place. Infos intéressantes à titre individuel/quotidien.
L'histoire du poney dans la ferme équestre dans le lot et le fils de famille
LD à Limoges
Partant par là, les commerciaux sont des formés ? ou des PN ?
Manipulation si pas dit explicitement ou pas demandé. (suggérer, insinuer, répondre, conseiller, donner un avis, reformuler ou pas)
Tétris : échange entre deux personnes: cases communes mais une ou plusieurs chez chacun peuvent être opposés
Vues de l'esprit ou d'une profession parfois efficaces pour mieux réfléchir sans être investie mais inefficace en pratique.
L'empathie peut permettre de se mettre un peu près à toutes les places, ne pas s'oublier ou se perdre au milieu en revenant à sa "presque place un peu près"
Un dit np regardant le potentiel et le niveau peut ne pas comprendre un doué qui dit ses lacunes faiblesses.
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 15:50

Spoiler:





le forum des Zèbres :
http://www.zebrascrossing.net/
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Prix du jury 2016 dans la catégorie Milieu ordinaire - Association « Des Têtes de l’Art » – Julien RUOLS

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ajoutée le 16 déc. 2016
Diffusé à l'occasion de la 3e Rencontre régionale "faire progresser la situation des personnes vivant avec un trouble du spectre autistique", le 29 septembre 2016, à Nantes, ce documentaire de 50 mn a été réalisé pour l'ARS Pays de la Loire par Nicolas Humbert, également auteur d'un autre film sur l'autisme "Dis-moi Elliot".
Le film nous emmène, en 5 moments, à la rencontre de plusieurs personnes autistes, enfants et adultes, et des professionnels qui les accompagnent, dans la région des Pays de la Loire.




------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ajoutée le 22 juil. 2016
La Thérapie d'Echange et de Développement (TED), a été mise au point au centre Universitaire de Pédopsychiatrie du CHRU de Tours depuis les années 1980 par les équipes du Pr Gilbert LELORD, puis du Pr Catherine BARTHELEMY. Elles est aujourd'hui largement utilisée dans ce service sous la responsabilité du Pr Frédérique BONNET-BRILHAULT. Sa pratique s'est aujourd'hui répandue en France, grâce notamment aux sessions de formation dispensées à Tours et reprises par bien d'autres équipes.

Ce document, qui date de 2014, complété par une introduction du Pr BONNET-BRILHAULT en 2015, suite aux précisions apportées par la plus récente CIM 10, vient véritablement en détailler les grands principes.

La TED s'appuie sur l'approche Neuro-fonctionnelle de l'autisme, trouble majeur du développement et de la communication sociale.
Elle vise à exercer, au cours de séances de jeu et dans un contexte de réussite, les réseaux du "cerveau social", qui vont permettre à l'enfant de s'inscrire dans une relation avec autrui, et de s'adapter à l'environnement.
Ce document présente les principes, les évaluations et les différentes composantes de ce modèle thérapeutique original, dont la pratique demande une formation approfondie.


I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 15:58

Spoiler:





O'rore of Aspieworld

Je précise qu'il s'agit de ma propre perception des bruits, ce qui n'est pas propre à tous les aspergers Smile
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ajoutée le 7 déc. 2016
Témoignage de Magali Pignard, personne autiste Asperger et maman d'un petit garçon atteint d'autisme.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------



----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Ajoutée le 27 mai 2016
Après la Dictature du "On" ; je souhaitais aborder avec vous un nouveau sujet méconnu du YouTubeGame : les haut-potentiels ou zèbres !
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 16:04

Spoiler:


Ajoutée le 5 sept. 2016
On parle beaucoup et régulièrement des enfants à haut potentiel, ou à QI élevé ou ‘précoces’ ou “enfants zèbres” si on a vraiment peur des mots… Mais on oublie souvent que les enfants ont une tendance à grandir et à devenir des jeunes hommes, des jeunes filles puis des hommes et des femmes.

Est-ce que les problèmes d’un QI élevé disparaissent alors? Comme par magie?

Bien sûr que non! Certains disparaîtront et d’autres feront leur entrée.

Dans cette conférence vidéo, je vais me concentrer sur le public féminin, sur les femmes à QI élevé et sur les problèmes qu’elles peuvent rencontrer notamment pour trouver un partenaire.

Car en ce XXI siècle, où nous avons la parité, l’égalité des sexes et bien d’autres bons principes, aucun homme ne devrait être effrayé par une femme intelligente, qui a du succès, qui est douée et indépendante, n’est-ce pas?

Pour participer aux webinaires et poser vos questions, voyez sur http://malka.tv



----------------------------------------------------------------------------------------------

Ajoutée le 28 nov. 2016
Vous le connaissez tous: Il (ou elle) ne peut rien jeter. Absolument rien de rien de rien! Tout est gardé et ça finit par encombrer le débarras, la chambre, la cuisine ou autre. 

Dans les cas extrêmes, qu’on appelle la syllogomanie, on finit par ne plus pouvoir entrer chez soi ou utiliser les meubles. Même sans aller jusque là, beaucoup de personnes ont de gros problèmes à se séparer de certaines choses et accumulent. Pourquoi? Quelle est la raison? 

Il n’y a pas une raison, mais plusieurs et c'est le sujet de ce webinaire.



---------------------------------------------------------------------------------------------------



Ajoutée le 1 janv. 2014
Une émission de ARTE sur les méthodes pour vite retenir cerveau et très longtemps, dissiper nos phobies et nos peur...
Une vidéo qui vous sera utile, surtout pour ceux qui ont l'habitude de présenter devant un public important.
Retrouver-moi sur http://attitudegagnante.site90.com pour d'autres vidéos...

  • Catégorie
















    • Vie pratique et style




-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le CARS (Schopler, "Echelle d’évaluation de l’autisme infantile" (CARS), Traduction B. Rogé, EAP Editions Scientifiques et Psychologiques)
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------


I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 16:24

Spoiler:


Ajoutée le 23 juin 2015
Comment assouvir ses désirs et envisager une relation amoureuse quand, des simples citoyens aux responsables politiques, tous nient ses besoins vitaux ? N’est-il pas vrai que chacun d’entre nous a droit à une vie affective et sexuelle pour accomplir sa vie ? 
Atteintes de maladies dégénératives, handicapées moteur ou déficientes intellectuelles, la plupart des personnes en situation de handicap vivent leur condition comme un obstacle au plaisir.
Le film aborde ces questions essentielles et envisage des solutions avec ceux qui sont au centre de cette souffrance et ceux qui s’engagent à leurs côtés. Confronter les difficultés, s’inspirer des pratiques les plus audacieuses et courageuses permettraient une transformation radicale d’une réalité insupportable.

Un film de Jean-Michel Carré.
Produit par les films Grain de Sable.


---------------------------------------------------------------------------------------------



-------------------------------------------------------------------------------------------------



-----------------------------------------------------------------------------------------------------


Invité(s) : Damien Guilmot, psychiatre, Centre de guidance de l'Université de Louvain-la-Neuve, et Marie-Laure Colona, psychanalyste.
-------------------------------------------------------------------------------------------


------------------------------------------------------------------------------------------

Ajoutée le 4 févr. 2017
Auteur du livre "Je suis parce que nous sommes, itinéraire d'un enfant surdoué" (Ed. Ipagination) 
Yor Pfeiffer parle de l'hyperesthésie et de ses conséquences.
www.yor.mu www.ipaginastore.com


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



-----------------------------------------------------------------------------------------------------


I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 17:09

Fin de "melting pop" d'infos tout sujets et de pistes d'idées. curseur BEP (mode survolage des sujets et thématiques), le doué peut continuer sa vie "active" tout de même.

Spoiler:


Ajoutée le 16 juil. 2014
Conférence tenue par Pierre Fourneret au grand auditorium de l'université Paul Sabatier, à l'initiative de l'ANPEIP sur développement du haut potentiel et du talent au XXIème siècle.
Power points visibles ici : http://conferenceanpeip.blogspot.fr/p...

  • Catégorie




















-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------






---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Ajoutée le 5 oct. 2014
Vidéo d'introduction du Colloque Académique: " Les EIP et les autres: famille, pairs, enseignants" organisé par l'Education Nationale, académie de Grenoble en partenariat avec l'ANPEIP Savoie (Association Nationale pour les Enfants Intellectuellement Précoces), le 16 avril 2014 au Centre des Congrès du Manège à Chambéry.. 

Vidéo et montage réalisés par Christelle LELARGE-SCHERMESSER



----------------------------------------------------------------------------------------------------




-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ce qui nous éloigne ? ce qui nous rapproche ? les points d'intersections confrontation/les points d'intersections réunions/les points d'intersection "clash".

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Capacités et/ou compétences d'auto modération, lacunes/déficiences possibles ou pas à combler/ou faire avec et autrement/ déclinaisons en étapes, vitesse/stades de vies/temporalité/


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Bilan d'avancée dans la vie quotidienne, soi, un autre, tous les autres. Bilan de compétences. Bilan médico/psycho/psychiatriques.


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


apprentissage d'une mise en "étapes" de ces dits "pétages de câble"


-------------------------------------------------------------------------------------------------------


Un mode "BEP" douance pour faire le tri et le bilan et faire des plans, à activités reparties proportionnellement et organisées selon soi et les parties/particularités/difficultés de soi ?


------------------------------------------------------------------------------------------------


Mode "douance" seul : parfois pas de connaissances de "pares feu existants". choix de vie différent de marginalisation.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ben si préciser je suis autiste ça sert surtout, peut être même encore plus sur un forum. Et c'est alors à celui le moins atteint de s'adapter ou de zapper si ça le gonfle. Ca serait comme dire sur un forum où poste un mal voyant, démerdes toi pour voir quand même. ou aller sur you porn pour vouloir discuter avec un gars de son addiction.
---------------------------------------------------------------------------------------------
http://pepite-depot.univ-lille2.fr/nuxeo/site/esupversions/b10d00b2-7e47-4d8a-ad2a-ffa265a2dcf0
--------------------------------------------------------------------------------------------------
On a donc du parfois parler à "mon potentiel" et d'autres fois à moi. D'où mon "je suis une mouche", "je suis grande" et le fait à un moment de me mettre à accroupie devant le bureau !!! pour pas partir en mode "déclamation, large, conférence)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Perso je suis médecin je reçois un doué qui me dit : oui mais, je lui réponds ben va te trouver un autre médecin. Au mieux ça se suggère après coup. Si de plus il existe désormais des médecins en "pack" du coup il en vaudrait presque deux listes à avoir pour rester au milieu sauf si ... Si le médecin a fait médecine pas spécial doué ? ni option psychiatrie ? il a le droit ne pas vouloir s'occuper de moi sur ces parties de moi spécifiques. D'où mon explication : j'avais confiance je vous l'ai donc dit de suite pour qu'au pire on gagne du temps : mode gagnant - gagnant.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------








I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 18:06

Passionnant mais ultra riche !
Spoiler:



La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Pareja
Tu es une drogue avec des effets secondaires
Il y a celleux qui, lorsqu’iels passent dans notre vie, laissent une marque qu’il est difficile d’effacer. Ce sont des personnes qui, de même qu’une drogue, vous trompent et vous font ressentir des sensations extraordinaires. Depuis l’extérieur, étrangères à l’effet qu’elles provoquent, elles altèrent notre chimie en déréglant tout notre organisme.
En amour, de même que dans le cas d’une addiction, généralement, le plaisir s’accompagne toujours d’effets secondaires. La tête se perd dans l’imagination du détail alors que le corps, lui, essaie de trouver une base solide où se tenir alors qu’il lutte pour ne pas tomber.
La bouche se tait et se donne des arguments à elle-même pour nous convaincre que tout continue comme avant. Le corps se voit avec le déguisement de la normalité et essaie de dissimuler le tourbillon interne que le regard est incapable de cacher.


Le ressac des émotions


Lorsqu’elles entrent dans notre vie, ces personnes sont capables de provoquer un tsunami venant altérer notre mer clame. Or, la houle couplée au ressac finissent par s’évanouir peu à peu, et la mer de retrouver son état calme.




«Car ainsi va toujours la mer : calme, fière, mais jamais immobile.»
– Ángeles Mastretta –




La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Mujer-con-barco-en-la-espalda-representando-el-tiempo
Toute action va de pair avec son action contraire. Les émotions intenses et complexes affectent l’esprit et le corps, dérangent leur équilibre et forcent des mouvement dont le seul but est de stabiliser tout ce que les sentiments ont pu dérégler.






«L’action est toujours égale à la réaction ; c’est-à-dire que les actions de deux corps l’un sur l’autre sont toujours égales et de sens contraires.»
– Troisième loi de Newton ou principe des actions réciproques (ou mutuelles) –




Après le désordre de l’impact, il nous faut remettre de l’ordre dans tout ce qui a été déplacé. Certains séismes peuvent faire trembler les édifices les mieux construits. Or, malgré les tremblements, ils résistent, à l’image de ces gratte-ciels où le sommet chancelle alors que la base reste parfaitement solide.

J’ai perdu la raison pour finalement la retrouver


Je tenais ma raison bien fort contre moi et, d’un mouvement brusque et sans aucun avertissement préalable, elle s’est échappée par la fenêtre. Elle s’en est allée sans crier gare et m’a laissé-e là à regarder le précipice face à moi, fenêtre encore ouverte.




«Je me suis jetée dans la gueule du loup, et je ne voulais pas autre chose.»
– Sara Búho –




La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Mujer-con-m%C3%A1scara-de-lobo

J’ai regardé de nouveau le précipice et, même si cela me donnait le vertige, j’avais conscience que mes pieds continuaient à toucher la terre. J’ai fermé la fenêtre pour que ne s’échappe pas aussi ce qu’il me restait encore et, en ouvrant la porte pour m’en aller, je suis tombé-e nez à nez avec ma raison, revenue très effrayée.
Tout en me regardant dans les yeux, la raison m’a demandé : «veux-tu que je reste, ou veux-tu que je m’en aille ?». Je lui ai répondu en faisant comme si je connaissais la réponse alors qu’elle m’écoutait en prétendant que mon opinion lui importait vraiment.

Tu es le chaos dans mon ordre


Tu es une drogue avec des effets secondaires. Tu es la substance qui me révolutionne, qui me secoue et qui me laisse tremblotant-e pendant des jours. Ce coup qui m’assomme et qui altère mon jugement en me laissant à la merci de sentiments qui ont leur rythme propre.
Celui/Celle qui, sans le prétendre, passe entre les grilles d’une prison – où iel n’était pas invité-e – pour mettre le chaos dans l’ordre établi jusqu’alors. Soit béni ce chaos qui, l’espace d’un instant, vous émeut et vous emballe, vous rappelant ce que vous pensiez avoir oublié.




La distraction réside précisément en cela, en le chaos. En le fait de désordonner ce qui était parfaitement rangé. En le fait de ne pas s’en tenir à ce qui était prévu et à improviser en fonction du coeur.




La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Pareja-abrazo-1
Cependant, ce qui la nuit vous séduit et parvient à faire en sorte que l’espace d’un instant vous ne pensiez qu’à cela peut en arriver, le lendemain à vous désorienter. Toutes les drogues ont des effets secondaires. Des effets que seuls le temps et les mains adéquates réussissent à faire disparaître.
https://nospensees.fr/es-drogue-effets-secondaires/

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:

Exemple de dommages collatéraux à entrer dans le détail (et dans ce cas non pas avec ou sans filtre, mais par la mauvaise entrée en matière et dans le sujet et entrée en contact : si quelqu'un ne s'est jamais drogué et "anti drogue" disons, entrer dans le détail serait de s'entretenir sur ce sujet non pas à un organisme tiers neutre informatif ? mais de se faire faire tester différents types de drogues par une personne consommatrice. Là où je situe les "rapports compliqués" des "rapports complexes".
Autre exemple sans être entrer dans la recherche plus que ça, je pense avoir un souci vis à l'alcool probablement sans que j'en garde un souvenir d’excès, entre autres impossibilités d'interactions via affinités/points communs avec mon père, j'évite de fait carrément de donner mon avis là dessus. Mon ressenti, mon analyse sera probablement influencé, modifié ect... et pourrait influencer, modifier celui de l'autre personnes pour qui je ne suis du coup pas une "bonne base" de références sauf sur le fait de "jouer mon rôle" tout de même, celui de "renvoyer/orienter" vers le réseau de personnes susceptibles de pouvoir répondre à son problème. Ca intervient du coup dans la difficulté à un moment donné d'envisager autrement ou pas des automatismes comme celui là, à savoir une personne a t elle alors recours à de l'alcool pour des questions de "douance", hormis désormais me renseigner encore et encore sur "existe t il des personnes référents sur les problématiques d'alcool mais en pied d'entrée "douance - alcool" et non pas 'alcool - ah bon vous êtes surdoué ? ça change un peu l'analyse..."
De fait je vais désormais (pardon) voir des personnes comme des cocktails
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcQynEicZ76dOAL547U3JAhbbtgm1DfHlmIhStlW4pyTYqEjiLqg
complexité bien classée ? 
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcS8qJisn_0utni4O_bvjeA9nQficxHwcdbUUeJeeC9fY7RJgXog_Q
mélangé ?
La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcTMrzpQx2LjPvwe6d_Ea3UwovnkSw8MAWVwpKCuOQtt7BDgqV8A
Je me souviendrais à vie de ces moments en suspens où j'ai commencé à adapter ma vie autrement en fonction de cette découverte mais tout en continuant l'ancienne tout en étant plus aucunement certaine de plus rien dans les deux. Comme par exemple utiliser l'expression "on ne mélange pas les torchons et les serviettes" n'inclut pas forcément une soumission, mais une notion de "rangement" selon un "contexte".
Dans le cas de l'affectif, j'ai vu se mélanger ou croire se compléter des personnes qui ça se voyait à terme allaient exploser. Il me semblerait alors qu'il y ait un triangle de Karpman version dits nps et version doués.... mélanger les deux angles de vue donne une mixture ultra compliqué et inclassable. Les ingrédients n'étant pas du tout les mêmes. Les réactions chimiques du coup non plus.
Là aussi doit se situer la phrase : le doué comprend l'autre doué. à savoir dans ses mécanismes, pour peu qu'il connaisse un minima les siens et les autres existants. Sinon oui ça correspond bien ça fait un effet deux malabars. Peut être faire des stades, mode maladar non maché, mode faire des bulles dans sa bulle avec le sien, et ensuite faire des bulles à deux et parfois se mélanger les bulles ?
Un rectangle : 4 points aux 4 coins. un doué peut repérer ses 4 points, y amener un autre doué et une conversation s'enclenche sans souci dans ce cadre conversatif.
En revanche, un doué ne peut faire un 4 points aux 4 coins environ avec un np qui mettra ses 4 coins à la file pour suivre son fonctionnent cérébral.
Evidemment au niveau dit hp on peut augmenter le nombre de points et pousser le cadre perspectif ? à l'inverse un dit np et ses points en mode cordes à noeuds en sera de plus en plus largué Ca fait comme si un doué devait d'abord parler comme dans un entonnoir (comme les anciens matériaux auditifs pour les sourds en fait) en partant du coté le plus large pour ensuite restreindre son filet pour adapter le même discours mais à l'univers de l'autre, l'info passera tout de même. Par contre si il passe donc par le système du dit np, à savoir commencer par le tuyau en espérant aboutir à une conversation plus élargie, il va perdre son temps, sauf si il maîtrise cela et l'utilise pour mesurer le champ de compréhension limite de l'autre. On imagine bien dans ce cas enfin moi du coup ça ne me gène pas et je préfère qu'un np me classe dans sa catégorie ; ça doit être un handicap ! au moins il pose comme il peut avec son référentiel sa limite de compréhension. Si le doué enchaîner sur la thématique : je suis pas handicapé, du coup il va provoquer l'effet totalement inverse, confirmer qu'il est aux yeux de l'autre totalement handicapé.
C'est passionnant mais alors c'était ultra riche !!!
De fait je pense à mon niveau et des rencontres avec des dits doués qu'ils ont aussi besoin de parler normalement. Pour avoir le bénéfice. Ca donne non pas du parler pour rien dire ou raconter sa life, mais se détendre en échangeant sans faire d'efforts sur des sujets légers qui ne mettent pas en route tout son système.


Dernière édition par I am so sure le Sam 25 Fév 2017 - 11:58, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 18:44

L'autre qu'on adorait

Spoiler:



[size=41]« L’autre qu’on adorait » : Catherine Cusset dévoile la face cachée d’un surdoué[/size]


Catherine Cusset consacre son nouveau roman à Thomas Bulot, un universitaire surdoué qui s’est donné la mort en 2008.
C’est l’un des romans phares de cette rentrée littéraire. Le nouveau livre de Catherine Cusset, « L’autre qu’on adorait », est consacré à son meilleur ami, l’universitaire Thomas Bulot, qui s’est donné la mort en 2008.

Chronique d’une descente aux enfers






L’ouvrage est l’occasion pour l’auteure de redonner vie à ce surdoué qui était fortement apprécié par ses confrères et son entourage : il était « L’autre qu’on adorait ».
Malgré cette popularité et ses facilités intellectuelles, Thomas porte en lui une faille : il est incapable de supporter l’échec. Après avoir raté le concours d’entrée à l’Ecole normale supérieure, il espère vivre le rêve américain en s’exilant à New York. Ce passionné de Marcel Proust va y trouver dans un premier temps le havre de paix dont il rêvait, en s’épanouissant sur les plans personnels et professionnels.
Enseignant à l’Université de Columbia, il va ensuite être victime de la pression du « Publish or perish » (« Publier ou périr« ), une tendance qui pousse les universitaires à publier des résultats de recherche le plus fréquemment possible s’ils ne veulent pas voir leur carrière stoppée. Ce stress le poussera dans ses retranchements et ravivera chez lui le sentiment d’échec.
A cela s’ajoute la maladie : Thomas est tardivement diagnostiqué bipolaire. La maladie l’enferme petit à petit dans la solitude, et ne fera que renforcer la spirale négative dans laquelle il est entraîné. Il mettra un terme à cette spirale en 2008, à l’âge de 39 ans. Entièrement écrit à la deuxième personne du singulier, Cusset dresse ici un portrait émouvant de cet homme brillant tourmenté par la peur de l’échec.
Source : [url=http://www.vousnousils.fr /]http://www.vousnousils.fr [/url] Par Antoine Desprez
https://mensacotedazur.wordpress.com/2017/02/19/lautre-quon-adorait-catherine-cusset-devoile-la-face-cachee-dun-surdoue/


I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 18:49

Sexe et science et philosophie... sortez couverts, il va faire chaud ou pas..
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:

Un classique... L'enfer est-il exothermique ou endothermique ?
C'est une question subsidiaire de chimie posée à l'université de Nanterre.
La réponse d'un étudiant a été si loufoque que le professeur l'a partagée avec ses collègues, via Internet, et c'est pourquoi vous avez le plaisir de la lire. (c'est, en tout cas, ce que raconte la légende)
Elle s'énonçait ainsi : L'enfer est-il exothermique (évacue la chaleur) ou endothermique (absorbe la chaleur) ? 
La plupart des étudiants ont utilisé la loi de Boyle (si un gaz se dilate il se refroidit et inversement) et ses variantes. Cependant, un étudiant eut la réponse suivante :
" Premièrement, nous avons besoin de connaître comment varie la masse de l'enfer avec le temps. Il nous faut donc savoir à quel taux les âmes y entrent. Je pense que nous pouvons affirmer qu'une fois parvenues en enfer, les âmes n'en ressortiront plus.
Pour calculer le nombre d'entrée des âmes en enfer, nous devons nous inspirer des différentes religions qui existent de par le monde.
La plupart proclament que si vous n'êtes pas membre de leur religion, vous irez droit en enfer. Comme quasiment toutes dictent cette règle, et comme les gens n'appartiennent pas à plus d'une religion à la fois, nous pouvons avancer sans crainte que toutes les âmes vont en enfer !
Maintenant, regardons la vitesse de changement de volume de l'enfer au regard de la Loi de Boyle, qui spécifie « pour que la pression et la température restent identiques en enfer, son volume doit se dilater proportionnellement à l'entrée des âmes ».
Par conséquent, cela donne deux possibilités et pas unes de plus :
1) si l'enfer se dilate à une moindre vitesse que l'arrivée des âmes, alors sa température et sa pression augmenteront rapidement jusqu'à ce qu'il explose.
2) si l'enfer se dilate à une vitesse supérieure à la vitesse d'arrivée des âmes, alors la température diminuera jusqu'à ce que l'enfer gèle.
Quelle solution choisir ?
Si nous acceptons le postulat de ma camarade de classe Jessica, m'ayant affirmé durant ma première année d'étudiant : « il fera froid en enfer avant que je couche avec toi », et en tenant compte du fait que j'ai couché avec elle la nuit dernière, alors une hypothèse doit être privilégiée. L'enfer ne peut-être qu'exothermique et déjà gelé ! Le corollaire de cette audacieuse théorie, c'est que sachant que l'enfer est gelé, il n'accepte plus aucune âme laissant ainsi le Paradis grand ouvert. L'existence d'un être divin n'est donc plus à prouver, ce qu'exprimait d'ailleurs fort bien Jessica la nuit dernière qui n'arrêtait pas de crier " Oh...mon Dieu !!!...."
(Cet étudiant est le seul ayant reçu la note 20/20)
https://www.facebook.com/idesjours
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si on mélange tout ça y'a plutôt intérêt à se mettre bien d'accord (et alors dans tous les sens du mot accord) au début, je vois tout à fait les histoires de synthèse du "tu/vous à plusieurs niveaux et dans plusieurs sens en plus des sens, il faut des lits superposables ? Razz  


Dernière édition par I am so sure le Sam 25 Fév 2017 - 11:59, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris) - Page 5 Empty Re: La Boite à Sauces Sures (dans le mille, doux, on s’emboîte mode Tétris)

Message par I am just Nath le Dim 19 Fév 2017 - 19:23

Spoiler:



Punaise, mode boites à outils "besace" au contact, parce que punaise si ils arrivent à rentrer toutes ces données dans un "pack" de détection. ça n'est pas des packs c'est des 38 tonnes ! me voilà en mode "cerf" mais... avec un bois d'un coté qui arbore en mode normo pensant et un autre en mode "truc douance" . Je vais enfin pouvoir savoir si comme indiqué dans la charte ce forum et fait pour moi ou pas et si j'y reste Smile ouf. Donc on est bien d'accord : tu me gonfles en doué et en np c'est pareil Smile J'ai la première phrase pour mon futur mariage, on va pouvoir commencer à communiquer ... plutôt coté droit ou gauche ? ça n'existe pas cerveau droit et gauche ! je te parle du coté du lit, Einstein, bon tu viens te coucher ? ou monsieur souhaite rédiger sa thèse sans plus de chaise ?


Dernière édition par I am so sure le Sam 25 Fév 2017 - 12:00, édité 1 fois
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13050
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 19  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum