A propos d'hypersensibilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A propos d'hypersensibilité

Message par Lanza le Jeu 2 Juin 2011 - 14:37

Bon.
A force de voir ce mot à toutes les sauces, lui faire dire tout et son contraire, il me semble qu'il serait bon qu'on définisse de quoi il en retourne exactement, et en corollaire, de quoi il n'est pas question.

De mon point de vue, l'hypersensibilité n'entraîne pas mécaniquement et n'est pas synonyme de :
- susceptibilité
- dépression
- angoisse
- incapacité
- faiblesse
- etc.

Wikipédia nous dit juste ça :
L'hypersensibilité désigne un état de réactivité plus élevé que la normale.
En gros, on réagit plus fort et plus facilement à un stimuli. Ce que ça ne défini pas, en revanche, c'est la pertinence de la réaction à un stimuli.

Quand je ressens quelque chose, je le ressens plus fort que beaucoup d'autres. Par exemple, une angoisse peu très facilement me clouer sur place.

Maintenant, ce qui relève de l'acquis et de l'éducation, c'est la situation dans laquelle va se déclencher l'angoisse, et ça, ça se travaille. L'hypersensibilité ne doit pas être une excuse derrière laquelle se réfugier lorsqu'on est blessé. Parce que si la force du ressenti est effectivement plus importante que chez quelqu'un à la sensibilité moindre, ça ne signifie pas que ce ressenti est adapté.

Il est des situations où le déclenchement d'une réaction n'est pas adapté, et ça, ça mène à la susceptibilité, l'angoisse, l'incapacité, la faiblesse et toutes ces sortes de choses et au bout du compte, la dépression.

Le but d'une psychothérapie est précisément d'identifier et de changer une réaction inappropriée à un stimuli. Autrement dit, ne plus ressentir d'angoisse dans une situation auparavant angoissante, par exemple.

JSF dit dans l'émission sur Europe 1, que le surdoué a une amygdale (siège des émotions, pour faire court) plus sollicitée que la moyenne, autrement dit, une émotion qui peut paraître une broutille pour quelqu'un de moyennement sensible, sera violent pour un surdoué hypersensible.

La différence ici, c'est que certains peuvent ignorer sans trop de dégâts leurs émotions et ressentis, et l'éducation va dans ce sens, puisque l'hypersensibilité est l'exception. ("Bah, c'est rien, tu es trop sensible"). Là où la majorité peut se contenter d'ignorer ses émotions, nous, on ne peut pas, le travail qu'on a à faire est différent, mais parfaitement de l'ordre du possible : éviter qu'elles ne se déclenchent à tort et à travers. Le gros avantage pour les autres, c'est que leur méthode est plus facile d'accès, le nôtre, c'est qu'au bout du chemin, nous pouvons être beaucoup plus équilibré et moins esclave des situations.

Voilà, en gros, mon avis sur la question. Et le vôtre ?

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par p2m le Jeu 2 Juin 2011 - 14:51

A brûle-pourpoint

Pour moi le ressenti, l'émotion est toujours juste, adaptée à la conjonction posture mentale(croyances) et vécu(l'évènement qui en fonction de cette croyance a déclenché ce ressenti). Par contre il est justement le signe, quand il est négatif, que cette croyance, elle est inadaptée et doit être revue, remise en perspective, en question...

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par Lanza le Jeu 2 Juin 2011 - 14:55

Oui, le travail dont je parle consiste essentiellement à changer les croyances. Il y a la méthode brute : se mettre exprès en situation et constater qu'on en sort vivant (approche TCC), et la méthode analytique comprendre d'où vient la croyance et pourquoi elle est fausse (approche psychanalytique). Smile

Quand je dis qu'une émotion n'est pas adaptée, je veux dire qu'elle empêche de vivre normalement, notamment en société. Effectivement, elle ne se déclenche pas pour rien.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par p2m le Jeu 2 Juin 2011 - 15:00

Par contre le fait qu'elles soient vécues quasiment systématiquement paroxystiquement est(potentiellement?) effectivement un facteur d'accélération du développement (cfr Dabrowski). Et la clé qui supprime pour moi le point d'interrogaton après le potentiellement est selon moi la capacité à lâcher prise.

Mais je m'écarte du sujet ...

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par p2m le Jeu 2 Juin 2011 - 15:05

la question est-elle, "y a t-il une manière d'être au monde, une destruction suffisante des croyances, une absence de croyances(?) qui permette d'atténuer cette hypersensibilité. " ou "qu'est-ce que l'hypersensibilité? de quoi dépend-elle?"

Et donc, quelle est la part d'inné et d'acquis ... (question selon moi insoluble...)

Quand je dis qu'une émotion n'est pas adaptée, je veux dire qu'elle empêche de vivre normalement, notamment en société.
Pour moi il était important de préciser parce que si tu te dis que ton émotion n'est pas adaptée, est en elle-même négative, tu risques justement d'en bloquer l'expression et donc ne pas en percevoir le message.

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par Luc le Jeu 2 Juin 2011 - 15:20

Pour faire un peu de tri parmi les hypersensibilités, je dirais qu'habituellement on distingue chez les surdoués :
- l'hypersensibilité émotionnelle
- l'hypersensibilité sensorielle

Et chez Dabrowski, on distingue cinq hypersensibilités, appelées hyperstimulabilités :
- Hyperstimulabilité émotionnelle
- Hyperstimulabilité intellectuelle
- Hyperstimulabilité imaginative
- Hyperstimulabilité sensorielle
- Hyperstimulabilité psychomotrice

Donc je pense qu'il faudrait toujours préciser de quelle hypersensibilité on parle. En général, mais pas toujours, il s'agit de l'hypersensibilité émotionnelle.

Luc
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3958
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 58
Localisation : La Défense, près de Paris

http://wiki.zebrascrossing.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par p2m le Jeu 2 Juin 2011 - 15:38

Lanza a écrit:je veux dire qu'elle empêche de vivre normalement, notamment en société.
Et ceci pour moi voudrait dire que derrière il y aurait une volonté de vivre"normalement en société". Est-ce que c'est le but? Est-on obligé d'essayer de répondre à ce qu'on croit que la société attend de nous?(quelle en est la partie fantasmée, quelle est la partie réelle?) La société? Les gens? Quelles gens?
En clair doit-on se soucier de l'embarras de certaines personnes vis-à-vis de ces réactions qui leur semblent inappropriées? Ne serait-ce pas les couper de la possibilité de s'ouvrir l'esprit et donc leur capacité d'amour?

L'important pour moi étant de maintenir un équilibre entre nos réactions apparemment inadaptées socialement à certains moments et leur plus grande pertinence par rapport à celles de "normo-pensants" ("les normos-pensant existent je les ai rencontrés" prochainement dans vos meilleures boucheries) à d'autres.

pardon je m'égare encore, donc, c'était quoi la question? What a Face

Luc il me semble que c'est l'hypersensibilité émotionnelle dont il est ici question.

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par Lanza le Jeu 2 Juin 2011 - 15:40

(Merci pour la page Wiki sur Dabbrowski...)

p2m a écrit:la question est-elle, "y a t-il une manière d'être au monde, une destruction suffisante des croyances, une absence de croyances(?) qui permette d'atténuer cette hypersensibilité. " ou "qu'est-ce que l'hypersensibilité? de quoi dépend-elle?"
Pas le temps, là, mais il n'est pas question de diminuer l'hypersensibilité (émotionnelle essentiellement), justement, mais d'éviter qu'elle nous pourrisse la vie.

Et donc, quelle est la part d'inné et d'acquis ... (question selon moi insoluble...)
Justement, je ne pense pas qu'elle soit insoluble et j'ai une opinion sur la question, basée sur mon vécu et mon évolution récente. L'idée maîtresse est là : la force (ou l'intensité) de l'émotion est innée, la situation dans laquelle elle se déclenche, acquise.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par p2m le Jeu 2 Juin 2011 - 15:43

L'idée maîtresse est là : la force (ou l'intensité) de l'émotion est innée, la situation dans laquelle elle se déclenche, acquise
tout à fait d'accord. Et pour moi l'hypersensibilité, est uniquement(la manière de vivre?) la force de l'émotion.

Mais une fois une croyance désintégrée, après un temps de confort de ce nouvel espace de liberté, tu vas créer une nouvelle croyance contre laquelle tu vas à un certain moment buter avec la même force. Et donc c'est un travail jamais fini, sans bien entendu dire qu'il n'en vaut pas la peine pour autant...

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par Lanza le Jeu 2 Juin 2011 - 16:34

p2m a écrit:Et pour moi l'hypersensibilité, est uniquement(la manière de vivre?) la force de l'émotion.
Oui, c'est ça.

p2m a écrit:Mais une fois une croyance désintégrée, après un temps de confort de ce nouvel espace de liberté, tu vas créer une nouvelle croyance contre laquelle tu vas à un certain moment buter avec la même force.
Ah, tiens, je ne suis pas d'accord.

C'est là que les questions existentielles sur le monde, l'homme, l'évolution, les mécanismes psychosociaux, l'univers et l'intérêt pour la connaissance (et une certaine capacité d'abstraction, hélas) prennent tout leur sens. L'idée est de se bâtir des croyances qui collent le plus possible à la réalité observable, une représentation du monde la plus juste possible, débarrassée du maximum d'à priori et d'idées reçues (au sens propre).

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par p2m le Jeu 2 Juin 2011 - 16:48

et une certaine capacité d'abstraction, hélas
mort de rire, pourquoi hélas?

L'idée est de se bâtir des croyances
c'est peut-être là la pierre d'achopement. Moi je dirais plutôt que le but est de se débarrasser de toute croyance, pour qu'il n'y ait plus d'obstacle entre la conscience et la réalité, avec comme but d'être constamment dans le moment présent, sans prisme sur lequel se baser pour "être dans sa tête". Mais peut-être que ce combat-là est irréaliste. mouais, ça va m'faire réfléchir, ça.

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par p2m le Jeu 2 Juin 2011 - 16:52

disons que pour moi, vu que le monde change en permanence, tu ne peux pas arriver à une représentation juste du monde. La pensée est toujours en retard par rapport à la réalité.

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par Lanza le Jeu 2 Juin 2011 - 17:03

Prends un peu plus de recul, alors, en distance et en temps. Smile Edit : pour être plus précis, le monde change, oui, mais certains mécanismes sont invariants. Beaucoup, même. Se contenter de l'observer à un instant T ne suffit pas à comprendre le pourquoi du comment.

Morceau choisi du wiki sur Dabrowski (encore merci, Luc, pour la traduction, j'avais la flemme de m'y attaquer). L'emphase est de mon fait :
La résolution de cette phase commence lorsque des valeurs choisies individuellement commencent à remplacer les moeurs sociales qui ont été enracinées par l'apprentissage, et sont intégrées dans une nouvelle hiérarchie de valeurs personnelles. Ces nouvelles valeurs entrent souvent en conflit avec les valeurs sociales précédentes de la personne. Plusieurs des explications relevant du statu quo sur « la manière dont sont les choses », apprises à travers l'éducation et par l'ordre social, s'écroulent sous un examen individuel et conscient. Cela cause encore plus de conflits centrés sur l'analyse de la personne à propos de ses réactions propres vis-à-vis du monde en général et du comportement de soi et des autres. Les comportements habituels et l'éthique de l'ordre social en viennent à être vus comme inadéquats, faux ou hypocrites. L'inadaptation positive prévaut. Pour Dabrowski, ces crises présentent un potentiel fort pour le développement vers le développement personnel et la santé mentale. Pour utiliser une définition positive, la santé mentale reflète plus que la conformité sociale : elle implique un examen personnel et attentif du monde et de ses propres valeurs, qui mène au développement d'une personnalité individuelle.

Tout est là. Smile

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par volcan auvergnat le Jeu 2 Juin 2011 - 17:20

j'ai encore un bloquage avec toutes ces théories du "soyez vous meme".

Je veux dire.. Poussé a l'extreme, le raisonnement "remplacer les moeurs et les valeurs sociales par les valeurs choisies individuellement" peut amener a la solitude non ?

Imaginons qu'onarrive au bout du chemin. On est nous memes, on est blindés, on a plus peur du jugement des autres et de la société. Ok. Donc, on ose, on agit, on vit en phase avec soi meme. Mais l'autre peut nous juger en nous rejetant, et on pourra jamais s'en foutre, de la solitude. Jamais.

Alors ok ces théories sont déculpabilisantes, mais concrètement ? Concrètement, s'assumer, c'est bien beau , mais si c'est assumer et accepter des traits de caractères qui nous rendent incompatibles a une majorité, est ce un bien ?

(en gros la je ne veux pas imposer mes vues, je sais que j'ai tort, mais j'ai envie qu'on me réexplique, d'etre mieux convaincu Very Happy)

volcan auvergnat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 256
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 40
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par p2m le Jeu 2 Juin 2011 - 17:50

Lanza a écrit:Tout est là. Smile
Tu peux expliciter? Parce que "Tout" n'est à l'évidence pas là. Wink

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par Lanza le Jeu 2 Juin 2011 - 18:09

Le rejet... Oui, on se fait parfois rejeter, mais souvent, c'est nous qui nous rejetons nous-même en interprétant l'attitude de l'autre comme un rejet, alors que c'est juste un coup de gueule.

Et non, ça ne mène pas à la solitude, pour tout plein de raisons.
- Se faire rejeter par tout le monde est tout aussi improbable que de se faire accepter de tout le monde.
- Ensuite, ta propre attitude change. Ce qui était perçu comme du rejet avant, ne l'est plus forcément. J'arrive à accepter des situations aujourd'hui avec bienveillance, en me disant "bon, il comprend pas, j'insiste pas", alors qu'avant, j'aurais vécu ça comme une fin de non recevoir, et une remise en cause de ma propre valeur.

A un moment, arrive la question :
"De qui crains-je le rejet, précisément ?", dont la réponse peut amener à faire le ménage dans ses relations, y compris parmi ses proches.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par paela le Jeu 2 Juin 2011 - 18:09

Tiens, ce sujet est intéressant pour moi, et je retrouve adrctoune (pseudo imprononçable et que je n'arrive donc pas à retenir Smile ) qui avait commenté ma présentation/message il y a quelques jours...

Personnellement, je ne suis sujet ni à une hypersensibilité émotionnelle ni à une hypersensibilité sensorielle alors que ça a l'air d'etre le cas pour une grande partie d'entre vous. Je me dis donc: soit ce n'est pas impliqué par la zébritude, soit il y a des facteurs qui pourraient inhiber ces sensibilités, et c'est dans ce sens que je me propose de participer à ce topic. Ou alors je me trompe complètement, ne sachant pas si les hypersensibilités sont incluses dans la définition "minimum" de la zébritude, mais passons.
Je me dis simplement que quelqu'un qui possède la caractéristique (le défaut) d'etre assez souvent dans un état de déni de ses ressentis peut ne pas avoir souffert ou profité des hypersensibilités. Et donc ce genre de personne, moi notamment, ne serait que peux concerné par le rejet des autres car elle serait finalement peu différente d'eux sur le plan émotionnel.


Adrctoune (c'est une sorte d'éternuement en fait ^^): à mon avis, ne plus etre affecté par le jugement des autres signifie que ce que l'on est ne sera que très rarement rejeté par les autres. Je dis ça car les personnes qui sont à la fois en parfaite harmonie avec leur personnalité, et qui sont massivement rejeté par leur société sont très rares. Dans un cas comme celui-ci, je pense qu'en effet c'est un bien de s'assumer, mai cela veut dire que le milieu dans lequel nous vivons est un endroit terrible...

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par volcan auvergnat le Jeu 2 Juin 2011 - 18:17

ok merci pour ces réponses

(et mon pseudo se prononce Adéerressétoune, si ca peut t'aider ^^) (A D R C toune quoi)

(bon après j'me pose d'autres questions sur ce que sont nos valeurs individuelles (qui sont forcément des réactions a la société et aux autres, on aurait pas de valeurs si les autres n'existaient pas..), et je me demande aussi si disposer d'un panel de valeurs individuelles n'est pas source d'intolérance et de rigidité, mais ca c'est un autre débat)...

Ce que je veux dire, c'est que parfois, j'ai l'impression d'avoir trop de valeurs (il m'est arrivé de pleurer parce qu'un proche agissait mal (selon mes valeurs) avec quelqu'un d'autre, alors que je n'étais pas du tout concerné par ce mal finalement ! Juste parce que je voulais pas que ce proche soit "mauvais" ou en tout cas agisse mal. Et finalement, on en arrive pour cause de valeurs, à ne pas tolérer l'autre et a ne plus le comprendre, et donc a moins l'aimer.

Alors après on peut toujours se dire "c'est mes valeurs c'est comme ca point, ne te renie pas". Mais bon... Bref.... En tout cas j'aime bien le raisonnement "quand on s'assume pleinement on est difficilement rejeté" parce que si je ne le vis pas moi meme (parce que je ne m'assume pas pleinement et que je suis encore très dépendant du jugement des autres) je sais que cette phrase est vraie notamment pour l'homosexualité. (donc par extension elle doit l'etre pour la zebritude et ce que ca implique)

volcan auvergnat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 256
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 40
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par paela le Jeu 2 Juin 2011 - 18:47

En effet ^^
Je suis aussi dépendant du jugement des autres. Encore une fois peu de personnes parviennent à se débarrasser de ça, et c'est tout de meme important car on ne peut pas passer une vie à etre jugé négativement tout en s'assumant sans se poser des questions, le jugement des autres et l'attention qu'on lui porte sert aussi de lien avec eux, ça permet de garder en tete que se couper leurs valeurs ont autant de légitimité que les notres si on ne 'attache pas les comprendre.
J'ai la conviction que la race humaine toute entière possède des valeurs disons "primaires" en commun: j'espère que tout le monde possède au fond de lui-meme l'idée que faire du mal aux autres est mal (ici il faudrait que j'explique exactement ce que je veux dire mais ce n'est pas le sujet). Quand une personne que j'apprécie agit de manière inappropriée selon moi, il m'arrive d'etre convaincu que cette personne a mal agi, et a trahi non pas mes valeurs mais paradoxalement une valeur absolue qui est indiscutable. Je trouve que signaler à ces personnes qu'elles ont mal agi en leur expliquant pourquoi selon moi est souvent positif. Certaines personnes reconnaitrons leurs torts sans que ça ait une incidence sensible sur leur comportement, d'autres n'accorderont aucune importance à ce que j'ai dit, et d'autres auront un réel changement de mode de pensée.
Si on connait bien une personne qui a mal agi, on comprendra que son acte n'est pas représentatif de sa personnalité et on pourra pardonner si il y a prise de conscience, mais dans les autre cas, je dirais que moins aimer de telles personnes est incontournable. D'une certaine manière, ce sont les actes qui définissent un personnes donc notre affinité avec elle doit forcément diminuer de temps en temps.

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par Lanza le Jeu 2 Juin 2011 - 19:43

Je ne suis dépendant du jugement des autres plus de quelques minutes. J'ai encore ce foutu réflexe en situation réelle qui va sur le coup me mettre mal, mais ça passe très vite.

Je l'ai été, jusque très récemment et la différence est libératrice.

Abandonner ses valeurs n'est pas se renier... Surtout le jour où l'on s'aperçoit que ces valeurs ne sont pas les nôtres, mais qu'on nous les a transmises, voire imposées. Je me rappelle très bien de ce moment-là, le premier, ça m'a fait tout drôle... J'en ai pleuré toute une nuit.

La souffrance vient souvent d'un conflit entre nos valeurs profondes, et celles qu'on croit être les nôtres, parce qu'elles font bien en société, ou auprès des parents ^^. C'est en gros une très bonne façon de ne pas être en accord avec soi-même, et ça, notre inconscient, il se gêne pas pour nous le rappeler.

paela a écrit:Quand une personne que j'apprécie agit de manière inappropriée selon moi, il m'arrive d'etre convaincu que cette personne a mal agi, et a trahi non pas mes valeurs mais paradoxalement une valeur absolue qui est indiscutable.
Amen. Et puis quoi encore ?

Non elle n'est pas indiscutable, et c'est l'une des plus dangereuses... Elle mène tout droit à se faire mal à soi-même sous prétexte de ne pas faire mal à l'autre.
Faire mal à l'autre, c'est mal, se faire mal à soi, c'est tout aussi mal. Et manque de pot, c'est de notre vie dont on a la responsabilité, pas de celle de l'autre, donc...

Parfois, ne pas se faire mal à soi passe par faire mal à l'autre, il arrive qu'il n'y ait pas d'alternative à une certaine injustice (les situations amoureuses sont les plus évidentes à ce niveau : l'un est amoureux, l'autre pas.).

C'est tellement évident qu'il y'a plein de gens par ici qui ne le savent pas Razz... Et qui attendent toute leur vie que les autres se fassent mal tout seul pour éviter de leur faire mal à eux (vu que c'est ce qu'ils font eux-même). Ça marche pas comme ça. What a Face

Ça a été le conflit le plus difficile à résoudre chez moi : "ou je sacrifie ma vie, ou j'accepte d'être le méchant dans cette histoire et je vis". Et c'est celui qui a tout déclenché.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par paela le Jeu 2 Juin 2011 - 20:54

Lanza: Je ne comprends pas ce que vous voulez dire quand vous écrivez que ma "valeur indiscutable" à laquelle je tiens tant (Smile) est dangereuse. Quoiqu'en y réfléchissant je vois ce vous voulez dire. Je ne veux encourager personne à se faire du mal plutot qu'aux autres, en partie parce que je pense que les conséquences des décisions que nous prenons prennent en compte leurs impact sur les autres. Plus de précisions: je pense qu'il faut toujours tenir compte exclusivement de soi meme, mais la plupart du temps nous souhaitons le bonheur des autres (on devrait toujours le souhaiter à mon sens, mais encore une fois pas au en dépit de nous-memes), et le notre passe par le leur. C'est probablement faux en ce qui concerne les gens sur ce forum, mais pour la majorité des gens, il est plus courant de penser d'abord à soi et de passer à coté du fait que certains de nos actes causent beaucoup de peine à d'autres personnes tout en nous simplifiant relativement peu la vie.
Par contre je pense que la réponse que vous avez apporté à votre conflit est personnelle et provisoire pour le coup, provisoire jusqu'à ce que le problème ne se pose plus et qu'aucune des deux solutions ne soit à choisir nécessairement.

Je suis en train de me rendre compte que ma participation au forum va un peu à contre courant de ce que les membres pensent, nous n'avons visiblement pas la meme expérience. Mes points de vue sont calqués sur ma vie et sont en réalité non adaptés certains zèbres.
Pour finir, je vais dire qu'ayant à peu près cerné les caractéristiques de personnalité de la plupart de ces derniers, il me semble que l'option "faire du mal aux autres plutot qu'à soi" rétablit l'équilibre perturbé par leur tendance à vouloir le bien des autres.

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par Greysun le Jeu 2 Juin 2011 - 21:40

Bon j'espère ne pas être trop HS mais voilà quelques unes de mes idées en vrac.

Pour moi l'hypersensibilité c'est "ressentir très fortement", si on parle d'émotion c'est être plus ému que la majorité des gens dans une situation donnée ou tout simplement être ému alors que la majorité ne l'est pas.

Pour moi il y a à la fois une part d'inné et une part d'acquis. Exemple : on peut être hypersensible aux sons parce qu'on a une audition très développée ou alors on peut être hypersensible à CERTAINS sons parce qu'on les a associés à une expérience négative (par exemple), on peut aussi être les 2 à la fois.

Concernant le jugement des autres je pense qu'on est surtout sensibles à celui des gens qui nous sont proches ou aux personnes qui ont les mêmes idées que des personnes qui ont eu un impact sur notre vie (arf pas sûre d'être claire là). Je veux dire par là que si quelqu'un a les mêmes idées que mes parents je vais être plus sensible à son jugement, je précise que je parle dans l'absolu et pas de moi.
Concernant nos très proches (conjoint, ami) on est sensibles à leur jugement sans doute parce qu'il est important pour nous qu'ils aient une bonne image de nous-mêmes.
Perso je ne pense pas être particulièrement sensible au jugement des autres par contre je suis trèèèès sensible à celui de mon mari, peut-être parce qu'au fond de moi je me sens nulle (mais bon je progresse Wink ) et que j'ai peur qu'il s'en aperçoive lol.
D'ailleurs cette petite réflexion m'en amène une autre : si on craint tant le jugement des autres n'est-ce pas justement parce qu'on a au fond de nous une mauvaise image de nous-même et qu'on essaie de la cacher ?

Bon désolée je m'écarte du sujet Arrow

Greysun
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 43
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par Lanza le Jeu 2 Juin 2011 - 21:52

Paela a écrit:C'est probablement faux en ce qui concerne les gens sur ce forum, mais pour la majorité des gens, il est plus courant de penser d'abord à soi et de passer à coté du fait que certains de nos actes causent beaucoup de peine à d'autres personnes tout en nous simplifiant relativement peu la vie.
Oui.

Sauf que les zèbres du coin ont tendance à comprendre trop bien le message de tolérance adressé à ces gens-là, et à tomber dans l'excès inverse. Je dirais même que beaucoup sont terrorisés à la seule idée de déranger légèrement quelqu'un, quoi que ça puisse leur coûter à eux (jusqu'à ce qu'ils explosent). Ça a longtemps été mon cas, et j'en reconnais des symptômes un peu partout. Ça va parfois très très loin, et la moindre affirmation de leurs propres désirs, voire besoins éveillent chez certains une culpabilité titanesque, si elle présente un début de commencement de risque de provoquer quelque remous dans l'humeur de l'autre.

D'où mon exagération volontaire dans l'autre sens : pensez d'abord à vous, bordel ! Razz

Ensuite, que vous teniez à l'indiscutabilité de votre valeur, grand bien vous fasse. Smile Cela reste la votre, et pour moi elle n'est que le corollaire de ce que vous exprimez plus bas : le bonheur des autres fait le mien, donc il est dans mon intérêt de leur faire du bien, plutôt que du mal, tant que je me respecte. Il est donc heureux pour mon entourage que je me sois aperçu que j'aime bien qu'ils le soient aussi. Razz

J'ai choisi mes nouvelles valeurs selon un seul critère : est-ce que leur application me rendra plus serein, ou pas ?

Pour y arriver, j'ai dû faire abstraction de leur effet sur les autres, tous les autres, et de la pression même voire surtout ma propre famille (à la seule exception de mes enfants), et j'ai fait le choix de TOUTES les remettre en question, sans exception aucune, même les plus basiques. J'en ai réadopté un bon paquet par la suite, mais avec des nuances que je n'aurais pas pu mettre avant, et surtout, surtout, des arguments pour les défendre. Je n'aurais pas pu faire ce travail, si j'avais décidé qu'il existait des valeurs absolues, inaliénables et intangibles.

C'est en ce sens que je dis qu'il est dangereux de considérer que cette valeur est indiscutable, parce que ça crée un tabou qui fait qu'on ne va pas oser la remettre en question sans culpabiliser, et donc risquer de ne pas réussir à se l'approprier vraiment.

J'ai donc eu une période très égocentrique, où j'ai fait abstraction de l'autre, et j'ai fait exprès, envers et contre tout. Na ! Razz Et j'en suis fort content, parce que ça me permet au final de me réouvrir de manière beaucoup plus authentique, avec moins d'attentes et d'exigences inconscientes vis à vis de l'autre... qui n'étaient pas étrangères à un certain rejet. Rolling Eyes Smile

(J'ai jeté un tas de trucs dans ce post, je ne sais pas si c'est très clair, ni tellement dans le sujet... Bon. Tant pis)

Greysun a écrit:D'ailleurs cette petite réflexion m'en amène une autre : si on craint tant le jugement des autres n'est-ce pas justement parce qu'on a au fond de nous une mauvaise image de nous-même et qu'on essaie de la cacher ?
Si. cheers
Si on prend le temps de s'examiner, on risque de s'apercevoir (horreur affraid) qu'on n'est pas aussi nul qu'on ne l'imagine. Mais pour ça, il faut arriver à surmonter la peur d'être nul. Et donc accepter l'état dans lequel on est, et se pardonner nos faiblesses. (J'ai dit pardonner, pas excuser, hein Smile )

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par paela le Jeu 2 Juin 2011 - 22:26

Bon j'ai rien à dire sur tout ça, votre démarche est en fait extremement profonde.

Ah si, juste un petit truc quand meme Smile :

Pour moi, cette valeur, que vous avez justement décrite comme le corollaire de ce que je pourrais presque appeler le théorème zéro de la vie, tellement importante que je n'arriverais presque pas à en douter (dès lors que je fait ça j'imagine les conséquences à grande échelle de son refus par les humains et c'est pas du joli). En y réfléchissant je n'ai pas toujours eu cette idée, mon vécu en est surement à l'origine. Votre démarche est en quelque sorte salvatrice, parce que je reconnais que dire qu'il existe des idées de ce genre absolument vraies de sorte qu'on doit les respecter sans questionnement est dangereux.

Décidément les choses sont pus compliquées qu'elles ne le paraissent ici.


paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par Greysun le Jeu 2 Juin 2011 - 22:40

Lanza a écrit:C'est en ce sens que je dis qu'il est dangereux de considérer que cette valeur est indiscutable, parce que ça crée un tabou qui fait qu'on ne va pas oser la remettre en question sans culpabiliser, et donc risquer de ne pas réussir à se l'approprier vraiment.
J'ai donc eu une période très égocentrique, où j'ai fait abstraction de l'autre, et j'ai fait exprès, envers et contre tout. Na ! Razz Et j'en suis fort content, parce que ça me permet au final de me réouvrir de manière beaucoup plus authentique, avec moins d'attentes et d'exigences inconscientes vis à vis de l'autre... qui n'étaient pas étrangères à un certain rejet. Rolling Eyes Smile
)

J'ai également ce type de cheminement mais c'est assez récent en ce qui concerne la non culpabilisation dans le fait de "déranger" quelqu'un ou plutôt de ne pas tout faire pour l'arranger geek
Perso j'ai beaucoup évolué depuis que je suis maman. Je me suis posée beaucoup de questions sur ce que je voulais transmettre ... heu surtout pas transmettre en fait lol ... à mon fils.
La première chose qui m'ait fait progresser c'est d'accepter mon passé. Dans un premier temps ça a consisté à regarder les choses telles qu'elles se sont passées et pas en me disant que tout était sûrement de ma faute. C'est là qu'être maman m'a aidée car je me suis dit qu'on ne pouvait pas reprocher à un enfant certaines choses donc non ça ne pouvait pas être ma faute (ma faute ma très grande faute lol!). J'ai donc "auto consolé" la petite fille que j'ai été puis très étrangement je me suis sentis beaucoup plus sereine et j'ai accepté beaucoup de choses sans éprouver ni haine ni pardon, juste accepté. Bref je raconte ma vie mais tout ça pour dire qu'à partir de là j'ai commencé à progresser (enfin j'espère Wink ), en tout cas à me sentir mieux (c'est déjà pas mal).

Ah oui ce que je voulais rajouter c'est que parfois on se met en 4 parce qu'on s'imagine que l'autre est aussi hypersensible que nous et qu'on a peur de lui faire du "mal" alors qu'en fait les sentiments qui peuvent nous animer en de telles circonstances ne l'effleurent même pas Suspect

Greysun
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 43
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'hypersensibilité

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:36


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum