Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par SyndromeChinois le Jeu 5 Jan 2017 - 17:57

Croyez-le sincèrement, je ne troll pas, j'ai un gros problème (de sousdoué avec les tests).

J'ai voulu me prendre au jeu et "défricher" un peu certaines questions tout en gardant en tête le caractère totalement anecdotique des résultats obtenus en ligne (les test gratuits). J'ai conscience qu'aucun ne diagnostique réellement les troubles pour lesquels ils sont fait, tout au plus ils offrent des indices grossiers, des indications pour aller plus loin. J'ai bien compris que les évaluations sérieuses devaient êtres plus denses, plus complètes et surtout encadrées par des spécialistes. Néanmoins j'ai passé des tests conseillés/indiqués sur des blogs de zèbres, d'autistes, d'aspis. En fait ma question porte sur pertinence des questions et l'objectivité de celui qui doit y répondre.

Pour faire simple, quasiment aucune question n'est claire pour moi. C'est affreux, j'ai eu l'impression de me retrouver à l'école ou au lycée à devoir dire "okay, moi je veux bien répondre à cette question si je savais quelle est la question car là c'est flou, moi je peux donner trois interprétations différentes de la question donc trois réponses contradictoires".

Il y a donc ce premier problème, les questions sont trop vagues, trop imprécises pour ne générer qu'une seule réponse potentielle, et ce même si je tente de rester objectif, même sans chercher la moindre provocation. Quand on imagine le prix que ça coût, on évite de jouer au malin..

Ensuite il y a un problème d'ordre culturel et social à propos des contextes. Pour faire simple, je suis presque dans 50% des - j'exagère à peine - dans l'incapacité de pouvoir répondre car,
- soit je n'ai pas vécu la situation décrite (je peux m'imaginer l'être mais dans ce cas on est en pleine subjectivité)
- soit je ne sais plus car ça remonte à trop loin dans le temps
- et dans d'autres cas la situation vécue impliquait des facteurs (trop) spécifiques pour en faire une généralité, facteurs que la question ne prend pas en compte et ne décrit pas.

J'ai la certitude que dans une situation donnée identique (téléphoner dans un lieu public par exemple), les événements vécus et le contexte n'aboutissent pas aux mêmes réactions (à qui je téléphone? est-ce vital? est-ce un ordre ou un acte volontaire?), l'impact de ces événements influençant bien plus ma réaction à cet instant T (est-ce urgent? quelqu'un va mourir et je suis bourré d'adrénaline? Suis-je sur écoute?.. non là je déconne mais bon..) que le ne fait la situation elle-même (le fait de téléphoner)..

Enfin, comment puis-je savoir si je suis réellement honnête avec moi-même ou si je ne me projette pas/me fantasme pas dans un idéal même lorsque je tente de réellement d'être objectif ? Dans certains cas je ne me rend même pas compte de ce que j'éprouve avant qu'une personne extérieur me le dise (t'es blanc c'est normal ?).

Pour chaque question, même si je comprends la question telle que je suis censé la comprendre, je vois encore mille situations, cas de figures alternatifs, de nombreux facteurs qui ne me permettent pas d'y répondre. Or je suis censé y répondre..
Au final le résultat me semble bien aléatoire.

Et j'en arrive à ma propre question : j'imagine que je vais rencontrer exactement le même problème auprès d'un véritable spécialiste me soumettant de véritables questions (payantes cette fois) avec des sujets "sans-queues ni têtes" qui voudront "m'extorquer" des réponses complément sorties de leur contexte ? Peut-on dans ce cas demander au spécialiste de préciser la question ?

En l'état j'oppose mal-grès moi une résistance à chaque question (hein? Quoi? Dans quels sens? Que signifie exactement ce terme dans quel contexte? Ça dépend? Un seul choix possible? ), parfois je ne saurais carrément pas répondre n'ayant même pas vécu la situation en question ayant eu un vécu atypique (Robinson Crusoé).
Ces questions décrivant des situations sociales sont trop larges, trop ouvertes, le contexte est absent ainsi que mon état mental émotionnel (voir taux d'alcoolémie et autre..) au moment de l'événement qui amène la question. Je suis censé deviner qui je suis dans la plus part des cas.

On va me dire, on parle de situation normale dans lequel tu étais dans un état normal, quelle serait ta réaction normale : je n'ai qu'une chose à dire, ça n'existe pas.

Vous faites comment avec ça ? Comment on fait ?

La séance va ressembler à ça :


- Monsieur, répondez à ceci : Il est difficile de comprendre ce que les autres attendent de moi.

- Qui sont les autres ? Des proches, des inconnus ? Quelle est la mission ? ça dépend si le patron est un parfait crétin et que j'arrive pas à le suivre dans sa tentative de me faire faire un truc illogique, ça dépend si c'est un fonctionnaire qui m'embrouille avec des notions abstraites et que ma patience s'est effondrée après deux heures d'attente..

- Écoutez, monsieur, imaginons que ce sont vos amis.

- Je n'en ai pas.

- Vos proches alors, vous êtes en repas de famille et..

- Je déteste les repas de famille mais imaginons, alors je connais ma famille donc oui je sais ce qu'ils attendent de moi, ils voudraient déjà que j'accepte l'invitation et ensuite que je ne déborde pas trop à table notamment en parlant de la Syrie ça oui je le sais mais..

- Très bien très, c'est suffisant monsieur merci donc vous êtes capables de comprendre ce que votre famille désire..

- Oui quoi que, je ne comprends pas toujours ce que j'ai bien compris qu'ils voulaient mais… cette question ne s'adressait qu'à ma famille ? Parce que je vous arrête, je n'ai jamais rien compris à ce qu'une femme attendait de moi par exemple. Ceci m'a souvent mis dans l'embarras, heureusement avec l'alc...

- Donc!.. vous répondez quoi ?

- Donc, dans ce cas c'est plutôt non. C'est quoi l'histoire c'est oui ou c'est non quand je veux ? Bhen attendez, je fais pile ou face.

- Jouez le jeu s'il-vous-plait, vous savez très bien que l'on parle d'ordre général, en général.

- Mais c'est vous qui ne jouez pas le jeu, il n'existe pas de situation générale ni d'autres "généraux", c'est qui les autres ?

- Passons à une autre question, vous avez visiblement un problème à vous soumettre aux règles et à l'autorité.

- Pas du tout, vos question ne signifient rien, vous me demandez de répondre précisément à quelque chose qui n'a aucun fondement sur lequel m'appuyer pour vous dire comment je me serais comporté. Précisez, précisez, précisez (en mode Dr Who)

- J'ai entendu, j'ai entendu. Dites-moi, on change de question: certaines textures ordinaires qui ne dérangent pas les autres..

- les autres encore ?

- Très bien, oublions cette question.. voyez plutôt celle-ci elle est facile : Arrivez-vous a vous sentir à l'aise lors d'une réunion au travail.

- Je ne sais pas. Jamais fait. Bon, admettons que je m'imagine en réunion.. si je connais les gens depuis 10 ans dans la boite ce sera très facile, surtout si je connais le sujet, je vais même déconner. Si je connais pas mes interlocuteurs, que je suis nouveau ou pire que je ne maîtrise pas le sujet alors j'aurais des suées froides voyez-vous ?

- Ceci est tout à fait normal, je vous rassure, c'est le cas pour la plus part des personnes, ce n'est pas la question.

- Quelle est la question ?

- Dans une situation normale, face à un public normal..

- Un public normal masculin, normal féminin, anormalement mixte à quelle proportion ? Ce sont des collaborateurs, des alliés, des frondeurs? Je suis leur patron ou inversement? Nous sommes en été et il fait trop chaud dans la salle ?

- J'ai une meilleur question, appréciez-vous le bavardage en société..?

- Avec qui ? On parle de télé-réalité ou des castors argentés menacés par la pollution ? Quel est mon objectif au cours de cette conversation?

- Écoutez monsieur, on va arrêter là pour l'instant, je peux vous dire que vous avez répondu à au moins une question : vous êtes incapable de comprendre ce que les autres attendent de vous.


Dernière édition par SyndromeChinois le Jeu 5 Jan 2017 - 19:09, édité 2 fois (Raison : correction à la volàe erf -_-')
SyndromeChinois
SyndromeChinois

Messages : 95
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 40
Localisation : Dordogne, Pays de l'Homme -_-'

Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par Invité le Jeu 5 Jan 2017 - 18:39

Haha excellent la "séance" Laughing
Je vois assez bien ce que tu veux dire, c'est pour ça que je passe pas les "vrai" tests pour Asperger...
Bon désolé j'ai rien de profond à t'offrir en réponse, mais je crois simplement que t'es loin d'être le seul à ressentir ce problème, donc pas la peine de "culpabiliser".
A partir de là, la vraie question a se poser est peut-être : a-t-on vraiment besoin de tels diagnostic ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par SyndromeChinois le Jeu 5 Jan 2017 - 18:48

^^ je voulais faire ça pour d'autres questions mes les blagues les plus courtes sont comme on dit hein..

Et bien, crois-moi, j'ai eu mal au ventre à poster ça (attendant de recevoir des cailloux ou je sais pas..en fait..genre "keski veut lui? encore un nouveau etc etc") et ta réponse c'est déjà bcp car, d'une part tu me dis que je suis pas le seul qui bloque là-dessus (c'est énorme merci) et ensuite que ce n'est pas important..

Je veux bien que ça ne soit pas important, mais ça l'est pour moi, je voulais, je veux encore, qu'un spécialiste étudie ce que je suis mais là c'est évident, c'est mal barré selon toi ^^

Merci en tous cas pour cette franchise.. et je me sent moins "con" face à ces questions bizarres.. Je pensais que ce serait plus pointu ces tests de dépistage (mais si les vrais le seront ils resteront de cet ordre donc..).

Bref, suis quand même un peu rassuré du coup Smile)
SyndromeChinois
SyndromeChinois

Messages : 95
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 40
Localisation : Dordogne, Pays de l'Homme -_-'

Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par Invité le Jeu 5 Jan 2017 - 19:05

Smile Je me suis peut-être mal exprimé : étant déjà passé par ton questionnement (sur les tests "infaisables" pour moi) il y a un moment, j'en suis parvenu à la conclusion que je n'avais pas un besoin absolu d'être diagnostiqué (savoir de façon informelle que j'ai pas mal de traits Asperger me suffit).

Mais ça c'est moi : je veux surtout pas te décourager de passer le test si tu estimes que c'est vraiment important pour toi ! (ce qui est parfaitement légitime).
Le fait d'avoir comme tu le décrit, "40" questionnements qui te viennent en tête a chaque question, c'est la fameuse "pensée en arborescence", qui est un trait commun à la plupart des "zébres" (j'emploie ce mot un peu vague, je suis pas hyper-calé sur toute les différentes chapelles de surdoués, etc - en tout cas sur ce forum c'est "la norme" pratiquement, d'ou les sujets qui partent très vite dans tout les sens ^^)

J'espère que d'autre personne passeront sur ce fil pour témoigner, s'ils ont passés des tests, (et comment ils ont "gérés" la problématique des questions "vagues"), afin que tu ais plus de matière pour réfléchir à tout ça, en tout cas bon courage pour la suite Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par Invité le Jeu 5 Jan 2017 - 19:20

J'ai bien ri en lisant le post initial Wink

Je me demande si le diagnostic du syndrome Asperger ressemble à ce questionnaire qu'on voit sur internet.
Pour les enfants, clairement il n'y a pas ca.

Asperzebre les a passé y'a peu, il saura peut-être te dire ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par SyndromeChinois le Jeu 5 Jan 2017 - 19:27

@GOD : Je n'avais pas compris en effet que, voir les choses ainsi, était presque "suffisant" pour avoir une idée.. erf..

Au début je voulais illustrer mon texte avec une image, celle du manga Paprika car elle représentait bien ma tête.. mais en fait c'est ça oui : un joyeux bordel, une fanfare, d'hypothèses bien rangées mais dérangeantes.. (je peux poster l'image étant trop nouveau ici)

Alors c'est ça la pensée arborescente..? j'ai un petit arbre dans la tête. ..les vannes qui déversent dans tous les sens des quintaux de réponses ou comportements possibles à avoir ..provoquant parfois un blocage à la plus simple des question, le fameux "slt sava" d'un inconnu qui te laisse perplexe..
.. et libère une tonne de trucs complètement hors cadre, que l'autre attends une réponse simple et que y'a rien de simple face à une question vide..que tu sais pas si tu le persécutes ou si tu renvois un autre "sava" (mais dan ce cas ça peut aller encore loin et t'imagine déja sa réponse, "ouep et toi" et c'est l'enfer car tu sent que t'as mis des doigts dans un engrenage fou de non sens..) ..

Je n'avais pas encore pris le temps de saisir cette histoire d'arborescence.. pensant que c'était réservé aux HQ... moi je venais pour une p'tite maladie sociale, un toc allez et autres trucs.. je repars avec l'hypothèse que j'ai de la verdure dans le bocal ^^

Te tiens pas la jambe, du coup je sais comment poursuivre mes questions sur le sujet dans ce cas, et c'est en pépinière..

@ Parisette
^^ c'est comme ça depuis petit.. en entreprise ça rend les choses.. compliquées..

Et oui, merci pour le tuyau avec Asperzebre c'est noté bien évidemment dans ce cas il pourra me dire en effet si ça va être ça ou non =)
SyndromeChinois
SyndromeChinois

Messages : 95
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 40
Localisation : Dordogne, Pays de l'Homme -_-'

Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par Invité le Jeu 5 Jan 2017 - 19:40

Je pense que tu m'as mal compris.
Dans le diagnostic fait aux enfants, il n'y a pas de questionnaire. Voilà ce que je voulais dire.

Je doute que le diag aspie soit le meme que ce que tu as lu sur internet, et surtout je doute qu'on tire des conclusions sans observer tes réactions, tes difficultés, intérêts etc.
Mais voilà je ne connais que les tests qu'on fait passer aux enfants, pas celui version adulte

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par meï le Jeu 5 Jan 2017 - 19:56

oui on a besoin d'un diag quand on est autiste asperger.
je suis surdouée, j'ai des enfants (dont un aspi thqi) et un couple etc...poutant lors du bilan j'ai été très vite identifiée autiste asperger par l'equipe du CRA...(et tous les tests et bilans)
le blan etait très approffondi et les questions pertinentes.
l'analyse c'est pas a nous, patients de la fair e (avant même de mettre les pieds chez un vrai pro de l'autisme) mais bien aux professionnels de l'autisme de la faire.
je sais ca n'st pas parfait dans ce domaine, (j'en sais quelque chose) mais ca reste totu a fait faisable et je connais des dizaines de personnes autistes asperger adultes diag sans souçis.malgré des situations "normales".
tous les aspis en sotn pa des "surdoués tellement mincement autistes qu'ils sont peu identifiables ".....et de toute façon, dans ce cas, en effet pourquoi aller chez un pro et surtout, j'ai envie de dire, s'identifier a un groupe qui lui a bsoin d'aide concrete, d'accompagnement, (et pas d'etre perçu comme une vague mode pour mal identiaires.)
raz le bol.....

meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 46
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par SyndromeChinois le Jeu 5 Jan 2017 - 20:11

Oui, je comprends mieux et c'est tout à fait logique d'observer la personne, réactions/comportement etc.. Bon, je me doutais quand même qu'avec un spécialiste ce serait plus approfondit de cette manière comme je le disais en introduction.

Rien d'identitaire meï, moi aussi j'en ai raz le bol, raz le bol de ne pas comprendre ce qui m'arrive depuis longtemps, pourquoi ranger une maison en couple devenait compliqué, pourquoi mes méthodes semblaient compliquées, pourquoi la moindre discussion prenait des proportions compliquées..
Gros raz le bol de n'avoir rien géré, que l'on ne m'explique pas, au point d'avoir gâché ce qui était la plus belle partie de ma vie avec ma compagne, dix qui ont pourris à cause de nombreux problèmes (pas tous liés à quelque chose en rapport avec un problème de ce type, mon caractère étant de la partie, les conditions économiques etc..)

A 37 ans, si quelqu'un (un spécialiste) peut me dire comment ne plus rater certaines choses oui, je suis preneur c'est indispensable.

C'pas une mode.. c'est pas un don, c'est une malédiction en réalité ce cocon de verre.
EDIT: Et mon frère non plus, ne trouve pas que ce qui lui arrive est une mode.

Je croyais que tout le monde pensait comme moi à vrai dire, que le problème était d'ordre intellectuel : je pensais que j'étais une petite merde débile incapable de s'organiser socialement. Je ne savais pas à quel point certains sont plus posés dans leur être car tout est plus simple. Comprendre comment je fonctionne c'est pas une mode, c'est comprendre comment faire avec.

Et arrêter le grand gâchis.. c'est la raison de ma venue ici, telle que je l'ai expliqué en présentation. J'ai dit "je me sent ni HQ ni zèbre mais j'ai découvert que je ressemblais à bcp ici" et que ma seule raison c'était d'arrêter de gâcher.
SyndromeChinois
SyndromeChinois

Messages : 95
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 40
Localisation : Dordogne, Pays de l'Homme -_-'

Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par meï le Jeu 5 Jan 2017 - 21:04

SyndromeChinois a écrit:Oui, je comprends mieux et c'est tout à fait logique d'observer la personne, réactions/comportement etc.. Bon, je me doutais quand même qu'avec un spécialiste ce serait plus approfondit de cette manière comme je le disais en introduction.

Rien d'identitaire meï, moi aussi j'en ai raz le bol, raz le bol de ne pas comprendre ce qui m'arrive depuis longtemps, pourquoi ranger une maison en couple devenait compliqué, pourquoi mes méthodes semblaient compliquées, pourquoi la moindre discussion prenait des proportions compliquées..
Gros raz le bol de n'avoir rien géré, que l'on ne m'explique pas, au point d'avoir gâché ce qui était la plus belle partie de ma vie avec ma compagne, dix qui ont pourris à cause de nombreux problèmes (pas tous liés à quelque chose en rapport avec un problème de ce type, mon caractère étant de la partie, les conditions économiques etc..)

A 37 ans, si quelqu'un (un spécialiste) peut me dire comment ne plus rater certaines choses oui, je suis preneur c'est indispensable.

C'pas une mode.. c'est pas un don, c'est une malédiction en réalité ce cocon de verre.
EDIT: Et mon frère non plus, ne trouve pas que ce qui lui arrive est une mode.

Je croyais que tout le monde pensait comme moi à vrai dire, que le problème était d'ordre intellectuel : je pensais que j'étais une petite merde débile incapable de s'organiser socialement. Je ne savais pas à quel point certains sont plus posés dans leur être car tout est plus simple. Comprendre comment je fonctionne c'est pas une mode, c'est comprendre comment faire avec.

Et arrêter le grand gâchis.. c'est la raison de ma venue ici, telle que je l'ai expliqué en présentation. J'ai dit "je me sent ni HQ ni zèbre mais j'ai découvert que je ressemblais à bcp ici" et que ma seule raison c'était d'arrêter de gâcher.

ok...mais ca n'empeche, il faut aller au bout de ses doutes si on est mal. ne pas rester ainsi sans agir.
conatcter le CRA le plus proche et leur demander un bilan, ...ou au moins rencontrer un pro réellement competent.
ce que tu decris peut ete en effet un TSA, -(bien que certaisn TSA sont en couple, ou autre sans trop de souçis, leurs souçis a eux se situent ailleurs), etc mais tout autre chose aussi....
il existe maintenant plethore de troubles divers dans le DSM 5....(comme le trouble de la communication sociale etc)

donc, mieux vaut bien faire les démarches concretement, une par une pour avancer plutot que de bloquer sur "et si j'etais "et "si je n'etais pas"..et "comment va reagir la personne en face",  ou encore "comment ça va se passer".  Wink c'est leur métier, (quand ils le font bien certes), et ils ont l'habitude.
l'equipe CRA qui m'a reçue à 39 ans etait super. je me susi sentie pour la première fios écoutée et considérée dans mes difficultés.(et pourtant jai passé un an en HP à 19 ans ....pour troubles anxieux et phobie sociale...et gavée de medocs à l'epoque.le SA etait encore balbutiant et bien evidemment personne n'y aurait songé.ni même moi..)
en ce qui concerne le hpi en geneal c'est aussi vu avc le bilan TSA ....mais sinon cette partie la au moins, peut etre vérifiée facilement.(psy competent.)

bon courage.
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 46
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par SyndromeChinois le Jeu 5 Jan 2017 - 21:26

C'est noté Meï, merci d'avoir pris le temps de m'expliquer rapidement ton parcours et de finir de me convaincre sur le fait de ne plus se poser de questions, et de "leur" faire confiance.. ça à le mérite d'être clair (les différents bilans etc je vois mieux comment ça va se faire) et j'ai pas envie de rendre ça moins clair, c'est parfait, vais faire comme ça.
SyndromeChinois
SyndromeChinois

Messages : 95
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 40
Localisation : Dordogne, Pays de l'Homme -_-'

Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par Mildiou le Jeu 5 Jan 2017 - 21:29

Salut,
Je devrais bientôt passer une batterie de test pour diagnostiquer ou non un Asperger. Première rencontre avec la spécialiste en fin de mois. Je te filerai des tuyaux si je peux.
o/
Mildiou
Mildiou

Messages : 655
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 39
Localisation : Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par Invité le Jeu 5 Jan 2017 - 21:38

Pour mon ex (qui cumule diagnostics Asperger et TDA), ça été le parcours du combattant, avec des "pros" au comportement parfois franchement douteux.
Je dis pas ça pour te dégouter, SyndromeChinois, c'est juste qu'il faut mieux le savoir, comme partout il y a des pros pas franchement à la hauteur...
(en fait je réagis parce que je perçois un peu d'aggressivité chez Mei, je peux me tromper mais j'ai l'impression qu'elle sous-entend que ceux qui comme moi ne désirent pas passer le test, c'est parce qu'on serait dans la "mode pour mal identitaire", merci mais c'est pas le cas, il peut avoir plein de raisons valables que j'ai pas forcement envie de développer ici...)
(et mei, si je me trompe, ne prends pas mal mes propos, hein, j'interpréte peut-être mal, mais bon je suis pas dans ta tête - ni l'inverse d'ailleurs ^^)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par SyndromeChinois le Jeu 5 Jan 2017 - 21:56

Oui Mildiou, j'avoue que je serais intéressé, c'est évident, ton retour sera utile pour pas mal de monde en plus de ceux existant.

Godzilla, j'ai compris, je crois ce qui a un peu agacé Meï.. c'est l'impression qu'au moindre bobo "on" débarque sur ce forum en étant heureux de rentrer enfin dans une catégorie pour un oui ou un nom.

En fait, à ma réaction (froide) elle a compris (enfin crois que c'est lié) que ce n'était pas un petit bobo cosmétique et quoi que ce soit - moi ne sachant pas - c'était en tous les cas pas pour rechercher une étiquette à agrafer comme une médaille.

Une liste des mes caractéristiques légères je pourrais en fait en sachant que tout n'est pas forcément lié à un trouble mais ça fait de quoi se poser la question:

émotions intenses et émotions sentimentales anormales / dépendance affective / fusion, sensibilité physique extrême (c'est effrayant si on me touche sauf si c'est ma copine, dans ce cas c'est l'inverse totale), je n'aime pas la lumière ça peut me mettre en colère la lumière blanche des boulangeries et des super-marchés ça me fait péter littérallement des plombs, j'en arrive à théoriser inutilement les raisons de choisir des putains de néons à la con qui t'éblouissent mais en fait c'est juste de l'agacement, problème avec les vêtements qui grattent, les étiquettes, avec les vêtements qui me touchent trop, être à poil le rêve, incapacités sociales diverses (connais pas la notion de meilleur ami, connais pas les notions et les moeurs sociales et si je les connais je n'y arrive pas, drame internal error page 404), le sexe peut me dégouter parfois mais comme je suis bancal là dessus je n'ai pas eu souvent à devoir y être confronté, les odeurs.....les odeurs.... les miennes ou ceux des autres, me dégoutent, me lave les mains dès que je suis revenu chez moi car j'imagine ces millions de gens qui font des trucs avec leur mains sans les laver, je me haie, je suis hautain, je suis vulgaire et colérique, tous les défauts du monde mais je m'en fiche y'a pire dehors et à cause d'eux on se tape des hommes politiques de merde.. etc etc totalement associal, j'aime pas les gens, et pourtant .. pourtant je peux crever de douleur de voir des gens se battre, se gueuler dessus, avoir mal, je peux lire leur visage, ils parlent je dis chut j'ai deja compris ce que t'allais dire , je peux même m'engueuler à l'avance avec une personne car elle n'a pas compris que j'avais compris ce qu'elle allait dire (à tord ou a raison, 99% à raison) et le gout aussi très développé sans connaissance en vin je peux le décrire au vigneron avec mes mots et pire qui en reste bouche bée car j'ai découvert qu'il avait foutu quelques morceaux de chêne pour arranger en douce une cuvée d'une année raté, des tonnes de disques dures qui trainent pleins car dès que je commence des recherches je collectionne tout, images doc tout, j'ai des tonnes de fenêtres ouvertes sur mon pc qui sature tellement je le charge, ya pu de ram tout en même temps un vrai psychopathe de l'archive etc etc..même l'alcool ne m'empêche pu de penser (là j'ai pas bu je précise) insomnie même trois jours même pas peur ...youhouuu joyeux fourre tout..la liste à la Prevert-

alors quoi, oui faut consulter.


Dernière édition par SyndromeChinois le Jeu 5 Jan 2017 - 22:04, édité 1 fois
SyndromeChinois
SyndromeChinois

Messages : 95
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 40
Localisation : Dordogne, Pays de l'Homme -_-'

Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par Mildiou le Jeu 5 Jan 2017 - 22:03

Quand tu dis je me haie, sur quelle distance ? Laughing
Mildiou
Mildiou

Messages : 655
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 39
Localisation : Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par SyndromeChinois le Jeu 5 Jan 2017 - 22:04

mdrrr

nan mais là j'ai écrit comme un goret.. mais p'tain t'mas fait rire
SyndromeChinois
SyndromeChinois

Messages : 95
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 40
Localisation : Dordogne, Pays de l'Homme -_-'

Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par Mildiou le Jeu 5 Jan 2017 - 22:11

On dirait que tu as le sens du capharnaüm, j'ai un peu le même je crois.
j'essaie de ne rien faire 1/4 d'heure voir 1/2 heure par jour, ça vaut tous les rangements du monde.
Mildiou
Mildiou

Messages : 655
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 39
Localisation : Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par Asperzebre le Jeu 5 Jan 2017 - 22:19

Tiens on parle de moi ici.

Je vais essayer de répondre à la problématique posée.

Lors des entretiens de diagnostic d'Asperger, il y a beaucoup de questions d'ordre général, assez proches de celles de la séance fictive, qui pourraient effectivement te poser problème, mais il n'y a pas que ça.
Le psy va analyser ton comportement pendant l'entretien (attitude corporelle), et il va aussi te demander de faire participer un proche (parent, conjoint...) qui va apporter des éléments à ton sujet que tu ne pourrais apporter toi-même: comment les autres te perçoivent.
Il y a aussi ton enfance qui sera prise en compte (si tu parviens à fournir suffisamment d'informations à ce sujet, ce qui n'est pas forcément évident).
Tu peux aussi être amené à passer un test de QI lors des tests.
Asperzebre
Asperzebre

Messages : 2098
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par Invité le Jeu 5 Jan 2017 - 22:43

Ben oui, j'ai lu ta liste, et j'ai pas mal de trucs en communs, mais en fait je m'y suis "habitué" à tout ça ^^ je me dis que certes je suis bizarre, mais quand je vois les soit-disant normaux, ce sont eux qui me semblent bizarres, donc voila, l'équilibre du monde est respecté Pété de rire
Mon "pire" symptôme c'est que je supporte pas de consulter, je crois Laughing

Dans tout les cas, c'est cool si tu avances dans tes choix Very Happy Impec !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par SyndromeChinois le Jeu 5 Jan 2017 - 22:48

Merci pour ce complément extrêmement utile (car il soulève de nouveaux problèmes, les proches.. je ferais avec) Asperzebre et à chacun de vous tous en fait.. ça vaut de l'or j'ai demandé de l'aide, j'en avais besoin je l'ai eu.

Tout ce que je devais savoir pour commencer à m'aider, pour comprendre le processus, le "parcours" a été dit, et bien dit par chacun de vous.
Je sais mieux à quoi m'attendre pour planifier ce saut dans le monde des psy..

Oui God, moi aussi je voulais pas consulter y a quelques jours encore, inimaginable.. Je vais être honnête je n'aime pas ce "milieu" médical du tout mais là j'ai trop fait de mal à trop de personne, à moi en premier.

Merci bcp vous..
SyndromeChinois
SyndromeChinois

Messages : 95
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 40
Localisation : Dordogne, Pays de l'Homme -_-'

Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par Invité le Jeu 5 Jan 2017 - 22:56

Smile Hésite pas à ouvrir un sujet sur l'évolution de tout ça, c'est toujours très intéressant pour tout les concernés de prés ou de loin, et ça permet de faire un "journal de bord" qui peut être très utile à soi-même (il me semble que Mildiou a un sujet comme ça).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable Empty Re: Passer des tests (Autisme, Asperger, etc.) quand les questions sont vagues et le vécu malleable

Message par SyndromeChinois le Jeu 5 Jan 2017 - 23:00

Je le ferais c'est certain, ça entre aussi dans mes cordes ce genre d'archivages, pour moi et les futures personnes quelques soient les résultats ou les doutes.
Enfin sauf si la conclusion est que je suis un pervers narcissique ..là j'assumerais pas Laughing

Du coup je vais cherche celui de Milidiou aussi.
Y a mon frère aussi.. lui c'est encore un autre truc.. je sais pas si il voudra venir..
SyndromeChinois
SyndromeChinois

Messages : 95
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 40
Localisation : Dordogne, Pays de l'Homme -_-'

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum