Ici, ne postez rien

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par Invité le Mer 13 Jan 2016 - 17:29

Rien





[ltr] Pour les articles homonymes, voir Rien (homonymie).
Selon le contexte de son emploi, rien est soit le néant, soit peu de chose, soit quelque chose. Étymologiquement le mot rien est issu du latin rem, accusatif du nom féminin res, la « chose ».
Dans une phrase, il peut avoir un rôle de pronom, de nom ou d'adverbe.[/ltr]





  • 1Utilisation pronominale
  • 2Utilisation nominale
  • 3Utilisation adverbiale
  • 4Contexte religieux
  • 5Apparition en littérature
  • 6Dans l'Art moderne et dans l'Art contemporain
  • 7Références
  • 8Voir aussi


[ltr]

Utilisation pronominale



Par son utilisation récurrente avec l'adverbe négatif ne, le pronom indéfini rien a pris en français moderne le sens négatif de « nulle chose » :[/ltr]


  • « Je n'ai rien à vous dire. »
  • « Le témoin n'a rien vu. » (il n'a vu aucune chose)
  • « Mais cet homme n'a rien fait ! » (il n'a fait aucune chose)


[ltr]
Mais en dehors du contexte négatif de cet adverbe, il reprend son sens originel de « quelque chose » :[/ltr]


  • « Il fut incapable de ne rien dire »
  • « Il est parti de rien, de moins que rien ! Le voilà maintenant prospère » (soit une belle progression !)
  • « Parler beaucoup sans rien dire d'important » (sans dire quelque chose d'important).


[ltr]

Utilisation nominale






En tant que nom (masculin), rien voit sa signification diminuer, puisqu'il représente « une chose de peu d'importance, une bagatelle » :[/ltr]


  • Un rien l'habille (ou un rien ne l'habille)
  • Être dérangé pour un rien
  • Ils se disputent pour des riens
  • De nos jours, ce n’est pas rien de concilier le travail et la vie de famille (c'est un exploit diront même certains)

[ltr]

Utilisation adverbiale







Comme adverbe, rien peut signifier « seulement » :[/ltr]


  • « Tu peux prendre une part du gateau, rien qu'une ! » (à dire à un(e) gourmand(e) si l'on veut qu'il en reste pour les autres)
  • « Qui est-ce ? Oh, ce n'est rien que toi ! »


[ltr]
voire « très », comme dans :[/ltr]


  • « Il est rien beau » ( Il est très beau)


[ltr]

Contexte religieux






Citant l'Actes des Apôtres 9:8 :[/ltr]

« Saul se releva de terre, et, quoique ses yeux fussent ouverts, il ne voyait rien; on le prit par la main, et on le conduisit à Damas. »

[ltr]
Où Dieu venait de s'adresser directement à Paul de Tarse, tombé à terre d'émoi, afin qu'il cesse sa persécution des Chrétiens, Maitre Eckhart écrit1 :[/ltr]

« Paul fut relevé de terre, et ses yeux ayant été ouverts, il voyait rien. »
Il me semble, que ce petit mot (le rien, le néant que voit Paul) a quatre significations :
• La 1ère : quand il se releva de terre, les yeux ouverts, il vit le néant et ce néant était Dieu.
• La 2e : lorsqu'il se releva, il ne vit rien d'autre que Dieu.
• La 3e : en toutes choses, il ne vit rien d'autre que Dieu.
• La 4e : quand il vit Dieu, il vit toutes choses comme un néant. »

[ltr]

Apparition en littérature









On a reproché au roi Louis XVI d'avoir écrit dans son carnet de chasse en date du 14 juillet 1789 le seul mot Rien2.
Il a été étudié par l'humoriste Raymond Devos dans « Parler pour ne rien dire » :[/ltr]

« [...] si on peut trouver moins cher, c'est que rien vaut déjà quelque chose !
On peut acheter quelque chose avec rien ! En le multipliant !
Une fois rien... c'est rien !
Deux fois rien... c'est pas beaucoup !
Pour trois fois rien on peut déjà acheter quelque chose !... Et pour pas cher ! »

[ltr]
« Rien » est aussi la réponse à une devinette qui circule beaucoup depuis le début des années 2000 (notamment dans la série de livres sur les dieux de Bernard Werber) :[/ltr]

« Qu'est ce qui est mieux que Dieu,
pire que le diable,
les pauvres en ont,
les riches en ont besoin,
si on en mange, on meurt ? »

[ltr]

Dans l'Art moderne et dans l'Art contemporain









Les artistes du XXe se sont risqués à « rien ». Marcel Duchamp ouvre la voie en 1917 à New York, en proposant d'exposer sa Fontaine, un objet sur lequel il n'a rien fait. Yves Klein organisera en avril 1958 à la galerie Iris Clert à Paris une exposition où il n'y aura rien à voir. Les artistes Hauser, Aloïse, Van Genk, Wölfi, Borneyvski travaillent ou ont travaillé « sur rien ». 4′33″ est un morceau de musique de John Cage où l'on ne joue rien pendant quatre minutes et trente-trois secondes. Au Centre national d'art et de culture Georges-Pompidoul'exposition « Vides, une rétrospective » qui s'est déroulée du 24 février au 24 mars 2009 a présenté une série de galeries où il n'y avait absolument rien.[/ltr]



  • Néant
  • Tout
  • Serge Druon, À propos de rien, Edilivre, (ISBN 978-2-332-47141-3), 2012.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par ShineFlower le Jeu 14 Jan 2016 - 15:08

@ six s'if Tres jolie texte sur le rien.

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par ShineFlower le Jeu 14 Jan 2016 - 15:10

<•^_^•>

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par ShineFlower le Jeu 14 Jan 2016 - 15:10

(••^_^••)

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par ShineFlower le Jeu 14 Jan 2016 - 15:11

*****

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par ShineFlower le Jeu 14 Jan 2016 - 15:12

Nada

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par ShineFlower le Jeu 14 Jan 2016 - 15:12

Shocked

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par ShineFlower le Jeu 14 Jan 2016 - 15:13

Razz

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par ShineFlower le Jeu 14 Jan 2016 - 15:14

Surprised

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par ShineFlower le Jeu 14 Jan 2016 - 15:14

Like a Star @ heaven

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par Pieyre le Jeu 14 Jan 2016 - 15:23

Étymol. et Hist. I. Empl. avec un élém. nég. A. « aucune chose » 1. a) fin Xe s. non ... ren (Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 290: El mor a tort [Jesus], ren non forsfist); b) 1130-40 ne ... rien (WACE, Conception N.-D., éd. W. R. Ashford, 68: Fors ciel e mer rien ne veeient); c) ca 1160 ne ... pas rien (Eneas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 3863: Ne m'en puez pas rien retolir); 2. en fonction d'attribut a) ca 1050 ne ... rien (St Alexis, éd. Chr. Storey, 245: Ne l'en est rien [le deuil de ses parents], si'st a Deu aturnét); ca 1260 (Récits Menestrel de Reims, 37 ds T.-L.: assembla tant de gens [...] mais ne fu rien au regard de l'ost que Solehadins avoit assemblei); 1372 (d'une personne) n'estre rien [a aucun] « être étranger [à quelqu'un] » (Chevalier de La Tour Landry, éd. A. de Montaiglon, p. 38); b) 1640 cela n'est pas rien: ne rien est inversé par pas « c'est quelque chose » (A. OUDIN, Gramm. fr. [1632] d'apr. MARTIN Rien, p. 177); 3. ca 1165 en fonction de compl. de prix, d'estime, apr. les verbes d'appréciation (cf. ibid., pp. 248-249) (BENOÎT DE STE-MAURE, Troie, 3846 ds T.-L.: Tot iço [...] rien ne pris); cf. la subst. rien-ne-vault « vaurien » ca 1530 (Le Vin des notaires ds Anc. poésies fr., éd. A. de Montaiglon, t. 10, p. 12); 4. 1176-81 en fonction de suj. rien ... ne (CHRÉTIEN DE TROYES, Chevalier à la charrette, éd. M. Roques, 2564); 5. a) ) 1269-78 rien est directement déterminé par un adj. (JEAN DE MEUN, Rose, éd. F. Lecoy, 16828: Si con li vairres transparanz [...] Qui par dedanz ne par darriere N'a riens espés qui les refiere [les rayons]); ) fin XIVe s. de est introd. entre rien et l'adj. déterm. (FROISSART, Chron., éd. S. Luce, I, § 358, t. 4, p. 165: riens ne demoroit de bon devant ces pillars); pour la concurrence entre ces deux tours au XVIIe s., v. MARTIN Rien, pp. 253-257; b) rien est déterminé par un subst. précédé de de ) 1456-67 il n'y a rien d'oultrage « il n'y a rien à dire » (Cent nouvelles nouvelles, éd. Fr. P. Sweetser, LXV, 112); ) fin XVe s. le subst. désigne une pers. (COMMYNES, Mém., éd. J. Calmette, t. 2, p. 331: Il n'avoit riens de son père); 6. Ne ... rien moins (que) a) 1456-67 ne ... rien inverse le sens de moins: « tout autant » (Cent nouvelles nouvelles, LXXXV, 13: [il] ne l'amoit rien mains qu'elle luy); 1542 empl. ell. (RABELAIS, Pantagruel, éd. V. L. Saulnier, XIV, 152, leçon éd. M: et n'en aurez rien moins); 1608 ne ... rien moins que « bel et bien » (SCHELANDRE, Tyr et Sidon, éd. J. Haraszti, 2211); b) « ne ... nullement » 1534 (RABELAIS, v. moins I C 3 a); 7. 1548 ne ... rien que « ne ... que » loc. restr. marquant l'exception (MARGUERITE DE NAVARRE, Théâtre profane, éd. V. L. Saulnier, Mont de Marsan, 644: Rien que d'amour ne faict son compte); 1623 rien que de + adj. (SOREL, Francion, I, éd. E. Roy, t. 1, p. 17, 18: Je vous promets de ne vous conter rien que de véritable). B. Désigne une pers. ca 1160 une pers. indéf. (Eneas, 2358: Ja rien qui cele puor sente Ne vivra puis une sole ore); déb. XIVe s. terme non marqué englobant personnes et choses (Fouke Fitz Warin, éd. L. Brandin, p. 75, 3: rien ne troverent si le chevaler noun), empl. encore en usage, dans la lang. littér., MARTIN Rien, p. 25. C. Empl. adv. 1. ca 1150 ne... rien « en aucune façon » (WACE, St Nicolas, 1496 ds T.-L.); 1563 rien ne me sert (L. DES MASURES, David fugitif, 2247 ds MARTIN Rien, p. 247); 2. loc. adv. ca 1160 ne ... de rien « en aucune manière, nullement » (Eneas, 1821: Quant il de rien ne me conforte); 1377 ne ... en rien « id. » (GACE DE LA BUIGNE, Deduis, 1554 ds T.-L.). II. Subst. fém. 1. « chose » dans une phrase affirm.; avec un déterm. 1re moit. XIIe s. tutes riens (Psautier de Cambridge, 145, 5, ibid.); ca 1150 alcone ren (WACE, St Nicolas, 1413 ibid.); ca 1170 une rien (MARIE DE FRANCE, Lais, éd. J. Rychner, Guigemar, 682); ca 1175 la rien (BENOÎT DE STE-MAURE, Chron. ducs de Normandie, 1768 ds T.-L.); 2. désigne un animé ca 1165 a tote rien « à tout le monde » (ID., Troie, 713, ibid.); ca 1170 avec un adj. qualificatif nule rien vivant (MARIE DE FRANCE, op. cit., 279); 1174-87 la rien que je plus amoie (CHRÉTIEN DE TROYES, Perceval, éd. F. Lecoy, 3432). III. En phrase d'atmosphère nég., rien, empl. sans nég., garde sa valeur positive de « quelque chose » A. 1. a) ca 1150 dans une sub. introd. par ainz que [action non encore réalisée] (CHARROI DE NÎMES, éd. D. McMillan, 1282); b) ca 1165 id. par sanz ce que (BENOÎT DE STE-MAURE, Troie, 1934 ds T.-L., s.v. sans); 2. a) 1155 apr. une princ. nég. (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 66: Ne trova puis ki li nëust Ne de rien li contr'estëust); b) ca 1160 apr. une loc. à valeur nég. (Eneas, 2184: Ja mar t'esmaieras de rien); 3. id. en prop. hyp. introd. par si (ibid., 4583); 1160-74 introd. par qui rel. indéterminé (WACE, Rou, éd. A. J. Holden, III, 5369: E qui rien de l'autrui prendreit, Escumengié estre deveit); 4. en prop. interr. a) ca 1170 interr. dir. (CHRÉTIEN DE TROYES, Erec, éd. M. Roques, 1114: Senechax, savez an vos rien?); b) ca 1241 interr. indir. (HUON LE ROI, Vair palefroi, éd. A. Långfors, 720; 721); 5. 1225-30 en prop. compar. d'inégalité (GUILLAUME DE LORRIS, Rose, éd. F. Lecoy, 3154: Je veil mieux sosfrir ma mesaise Que fere rien qui vos desplaise); 6. apr. certains verbes de sens nég., notamment ceux exprimant la défense: 1372 (Chevalier de La Tour Landry, 189: se doit garder [...] de riens respondre à son seigneur). B. ca 1160 déterminé par un subst. précédé de de qui paraît avoir une valeur partitive [ici, dans une hyp.] (Eneas, 335: S'avons ja mes de repos rien); déb. XVe s. (Myst. St Bernard de Menthon, éd. Lecoy de La Marche, 820: Y a il riens de muscatel?), v. MARTIN Rien, p. 258. C. 1340 déterminé par un adj. qualificatif précédé de de [ici, dans une interr.] (Miracles de N.-D., éd. G. Paris et U. Robert, III, 931, t. 1, p. 137: Dites nous [...] Se [...] savez Riens de nouvel); ce tour fait, en réalité, suite à rien directement déterminé par un adj.: 1533 [dans une hyp.] (Cl. MAROT, Epîtres, éd. C. A. Mayer, XVIII, 55, p. 154: vous supply Si rencontrez rien dur en cest Epistre, De l'oublier). D. Suivi de que marquant l'exception « autre chose que » [ici, en prop. interr.] 1583 (GARNIER, Les Juives, éd. M. Hervier, 469: Nous est-il rien resté qu'un esprit gémissant?); 1656 rien ... que de + adj. en prop. hyp. (MOLIÈRE, Dépit amoureux, III, 10: si j'ai dit rien que de très constant). IV. Sans particule nég. « nulle chose » A. 1. empl. prép. a) ca 1160 pour rien (Eneas, 2531); b) 1464-1503 venir a riens (JEAN MOLINET, Faicts et dictz, éd. N. Dupire, p. 257, 56); c) 1559 (chose) de rien (AMYOT, trad. PLUTARQUE, Hommes illustres, Alexandre, LII, éd. G. Walter, t. 2, p. 357); 1648 homme de rien (SCARRON, Virgile travesti, I, éd. V. Fournel, Paris, 1858, p. 28a); 2. empl. p. ell. de la particule nég. ne, spéc. a) 1442 cas d'antithèse pau ou riens (A. DE LA SALE, Œuvres, éd. F. Desonay, t. 2, La Sale, p. 91); b) 1464 réponse à une question riens quelconques « rien du tout, en aucun cas » (Pierre Pathelin, éd. R. T. Holbrook, 1157); 1513 rien rien « non » (GRINGORE, St Loys, l. VI [II, 201] ds HUG.); c) 1464-1503 en style proverbial A cœur vaillant riens impossible (JEAN MOLINET, op. cit., p. 193, 16; cf. p. 76, 312: il n'est riens impossible); 3. en syst. compar. 1541 comme riens (A. DE LA SALE, Œuvres, t. 1, La Salade, p. 8, 55); 1456-67 mieux que rien (Cent nouvelles nouvelles, LXIII, 100); 1583 en moins de rien (GARNIER, op. cit., 1791). B. Nég. par lui-même dans les tours suiv. 1. av. 1361 riens faire (JEAN LE BEL, Chron., éd. J. Viard et E. Desprez, t. 1, p. 142; noter que cet empl. est évité par Froissart qui recopie presque mot à mot ce passage, cf. éd. Kervyn de Lettenhove, t. 2, p. 456 et éd. S. Luce, t. 1, p. 144); 2. 1544 [celuy] qui est riens (MARGUERITE DE NAVARRE, op. cit., Trop. Prou..., 295). C. Empl. adv. 1873 p. antiphr. « beaucoup, très » (ZOLA, Ventre Paris, p. 724: c'est rien muche!) V. Subst. masc. A. désigne une quantité minime 1. a) mil. XVe s. (CHARLES D'ORLÉANS, Œuvres, éd. P. Champion, Rondeaux, CCXIV, t. 2, p. 471: En me contentant d'un beau rien); b) 1544 en un rien sens temp. (M. SCÈVE, Délie, éd. M. Parturier, CCXX, 10); 1616 pour un rien sens final (D'AUBIGNÉ, Tragiques, éd. A. Garnier et J. Plattard, VII, 461); c) 1544 un rien empl. adv. « un peu » modifie un verbe (M. SCÈVE, op. cit., CLIX, 3); d) 1834 un rien de pain (BALZAC, E. Grandet, p. 71); 2. av. 1549 son rien « son néant » (MARGUERITE DE NAVARRE, Nativité [II, 63] ds HUG.); B. désigne une pers. sans importance, sans valeur ca 1537 un rien (Cl. MAROT, Epitaphe XXXIX, de Mme de Chasteaubriant ds Œuvres, éd. C. A. Mayer, t. 4, p. 234); 1655 un rien qui vaille (TH. CORNEILLE, Geôlier de soi-même, V, 10 ds Poèmes dram., Paris, t. 2, 1748, p. 80). Du lat. rem, acc. du subst. res « chose ». D'abord, et malgré la chronol. des ex., subst. fém. à signif. positive [II], rien s'allie très tôt à l'élém. nég. ne, perdant en ce cas son art., comme il est fréq. en phrase nég.; ce fait, ajouté à sa signif. très gén. de « chose », favorise son passage à l'indéterm. d'un mot gramm. et son évolution progressive de l'indéterm. à la nég. [III; I]. Peu à peu, à travers divers empl.: ell. de ne, prép., en syst. compar., rien s'oriente vers un empl. nég. par lui-même [IV], s'acheminant vers la ,,nullitude absolue`` qui rend possible la subst. par l'art. masc. [V], MARTIN Rien, pp. 171-289. Fréq. abs. littér.: 95 017. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 113 291, b) 128 334; XXe s.: a) 145 417, b) 151 211. Bbg. CRISTEA (T.). La Struct. de la phrase négative en fr. contemp. Bucarest, 1971, 264 p.  DARM. Vie 1932, p. 124, 160.  GAATONE (D.). Ét. descriptive du syst. de la négation en fr. contemp. Genève, 1971, pp. 164-172.  GORCY (G.). Rien: cadres généraux de la rubrique d'analyse synchr. à paraître dans le TLF. In: Coll. Internat. sur le Lex. Intellectuel Européen. 3. 1980. Rome, pp. 358-373.  HERIAU (M.). Le Verbe impers. en fr. mod. Thèse, Lille; Paris, 1980, t. 1, pp. 637-639, 651, 680-681; t. 2, p. 929-930, 1031, 1042.  HUCHON (M.). Rabelais grammairien... Genève, 1981, p. 148.  MARTIN (R.). Le Mot rien et ses concurrents en français ... Paris, 1966, passim; R. Ling. rom. 1973, t. 37, pp. 504-508.  MOIGNET 1973, pp. 179-180.  NØJGAARD (M.). Les Auxil. négatifs ... R. rom. 1980, t. 15, n o 2, p. 296.  QUEM. DDL t. 13 (s.v. bon à rien).  ROGGERO (J.). Le Quantificateur minimal. Sigma. 1980, n o 5, pp. 115-137.  VIKNER (C.) Les Auxil. négatifs ... R. rom. 1978, t. 13, n o 1, pp. 88-109.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15330
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par Invité le Jeu 14 Jan 2016 - 20:01

Pieyre a écrit:Étymol. et Hist.



I. Empl. avec un élém. nég. A. « aucune chose »



1.

     a) fin Xe s. non ... ren (Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 290: El mor a tort [Jesus], ren non forsfist);

    b) 1130-40 ne ... rien (WACE, Conception N.-D., éd. W. R. Ashford, 68: Fors ciel e mer rien ne veeient);

    c) ca 1160 ne ... pas rien (Eneas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 3863: Ne m'en puez pas rien retolir);




2. en fonction d'attribut

    a)

ca 1050 ne ... rien (St Alexis, éd. Chr. Storey, 245: Ne l'en est rien [le deuil de ses parents], si'st a Deu aturnét); ca

1260 (Récits Menestrel de Reims, 37 ds T.-L.: assembla tant de gens [...] mais ne fu rien au regard de l'ost que Solehadins avoit assemblei);

1372 (d'une personne) n'estre rien [a aucun] « être étranger [à quelqu'un] » (Chevalier de La Tour Landry, éd. A. de Montaiglon, p. 38);



     b)

1640 cela n'est pas rien: ne rien est inversé par pas « c'est quelque chose »
(A. OUDIN, Gramm. fr. [1632] d'apr. MARTIN Rien, p. 177);




3. ca 1165 en fonction de compl. de prix, d'estime, apr. les verbes d'appréciation

(cf. ibid., pp. 248-249) (BENOÎT DE STE-MAURE, Troie, 3846 ds T.-L.: Tot iço [...] rien ne pris);

cf. la subst. rien-ne-vault « vaurien » ca

1530 (Le Vin des notaires ds Anc. poésies fr., éd. A. de Montaiglon, t. 10, p. 12);



4.

1176-81 en fonction de suj. rien ... ne
(CHRÉTIEN DE TROYES, Chevalier à la charrette, éd. M. Roques, 2564);



5.


     a)

1269-78 rien est directement déterminé par un adj.
(JEAN DE MEUN, Rose, éd. F. Lecoy, 16828: Si con li vairres transparanz [...]

Qui par dedanz ne par darriere N'a riens espés qui les refiere [les rayons]); ) fin XIVe s. de est introd.

entre rien et l'adj. déterm.
(FROISSART, Chron., éd. S. Luce, I, § 358, t. 4, p. 165: riens ne demoroit de bon devant ces pillars); pour la concurrence entre ces deux tours au XVIIe s., v. MARTIN Rien, pp. 253-257;



    b)

rien est déterminé par un subst.
précédé de de )

1456-67 il n'y a rien d'oultrage « il n'y a rien à dire » (Cent nouvelles nouvelles, éd. Fr. P. Sweetser, LXV, 112); ) fin XVe s.

le subst. désigne une pers.

(COMMYNES, Mém., éd. J. Calmette, t. 2, p. 331: Il n'avoit riens de son père);



6. Ne ... rien moins (que)


     a)

1456-67 ne ... rien inverse le sens de moins: « tout autant »
(Cent nouvelles nouvelles, LXXXV, 13: [il] ne l'amoit rien mains qu'elle luy); 

1542 empl. ell.
(RABELAIS, Pantagruel, éd. V. L. Saulnier, XIV, 152, leçon éd. M: et n'en aurez rien moins);

1608 ne ... rien moins que « bel et bien »
(SCHELANDRE, Tyr et Sidon, éd. J. Haraszti, 2211);


    b)

« ne ... nullement »
1534 (RABELAIS, v. moins I C 3 a);


7.

1548 ne ... rien que « ne ... que »
loc. restr. marquant l'exception

(MARGUERITE DE NAVARRE, Théâtre profane, éd. V. L. Saulnier, Mont de Marsan, 644: Rien que d'amour ne faict son compte);


1623 rien que de + adj.

(SOREL, Francion, I, éd. E. Roy, t. 1, p. 17, 18: Je vous promets de ne vous conter rien que de véritable).

B. Désigne une pers.

ca 1160

une pers. indéf.

(Eneas, 2358: Ja rien qui cele puor sente Ne vivra puis une sole ore); déb. XIVe s.

terme non marqué englobant personnes et choses

(Fouke Fitz Warin, éd. L. Brandin, p. 75, 3: rien ne troverent si le chevaler noun),

empl. encore en usage, dans la lang. littér.,

MARTIN Rien, p. 25. C.

Empl. adv.

1. ca

1150 ne... rien « en aucune façon »
(WACE, St Nicolas, 1496 ds T.-L.);
1563 rien ne me sert
(L. DES MASURES, David fugitif, 2247 ds MARTIN Rien, p. 247);

2.
loc. adv. ca

1160 ne ... de rien « en aucune manière, nullement »

(Eneas, 1821: Quant il de rien ne me conforte);

1377 ne ... en rien « id. »

(GACE DE LA BUIGNE, Deduis, 1554 ds T.-L.).



II. Subst. fém. 1. « chose » dans une phrase affirm.; avec un déterm.



1re moit. XIIe s.

tutes riens

(Psautier de Cambridge, 145, 5, ibid.);

ca 1150 alcone ren

(WACE, St Nicolas, 1413 ibid.);


ca 1170 une rien

(MARIE DE FRANCE, Lais, éd. J. Rychner, Guigemar, 682);


ca 1175 la rien

(BENOÎT DE STE-MAURE, Chron. ducs de Normandie, 1768 ds T.-L.);

2. désigne un animé

ca 1165 a tote rien « à tout le monde »

(ID., Troie, 713, ibid.);

ca 1170 avec un adj. qualificatif nule rien vivant

(MARIE DE FRANCE, op. cit., 279);

1174-87 la rien que je plus amoie

(CHRÉTIEN DE TROYES, Perceval, éd. F. Lecoy, 3432).


III. En phrase d'atmosphère nég., rien, empl. sans nég., garde sa valeur positive de « quelque chose »


A.

1.

    a) ca 1150 dans une sub. introd. par ainz que [action non encore réalisée]
(CHARROI DE NÎMES, éd. D. McMillan, 1282);

    b) ca 1165 id. par sanz ce que
(BENOÎT DE STE-MAURE, Troie, 1934 ds T.-L., s.v. sans);


2.

    a) 1155 apr. une princ. nég.
(WACE, Brut, éd. I. Arnold, 66: Ne trova puis ki li nëust Ne de rien li contr'estëust);


    b) ca 1160 apr. une loc. à valeur nég.
(Eneas, 2184: Ja mar t'esmaieras de rien);


3.

id. en prop. hyp. introd. par si

(ibid., 4583); 1160-74

introd. par qui rel. indéterminé

(WACE, Rou, éd. A. J. Holden, III, 5369: E qui rien de l'autrui prendreit, Escumengié estre deveit);

4.

en prop. interr.


     a) ca 1170 interr. dir.

(CHRÉTIEN DE TROYES, Erec, éd. M. Roques, 1114: Senechax,

savez an vos rien?);


    b) ca 1241 interr. indir.

(HUON LE ROI, Vair palefroi, éd. A. Långfors, 720; 721);




5.

1225-30 en prop. compar. d'inégalité

(GUILLAUME DE LORRIS, Rose, éd. F. Lecoy,


3154: Je veil mieux sosfrir ma mesaise Que fere rien qui vos desplaise);



6.

     a) pr. certains verbes de sens nég., notamment ceux exprimant la défense:

1372 (Chevalier de La Tour Landry, 189: se doit garder [...] de riens respondre à son seigneur).


     b) ca

1160 déterminé par un subst. précédé de de qui paraît avoir une valeur partitive
[ici, dans une hyp.]

(Eneas, 335: S'avons ja mes de repos rien); déb. XVe s.
(Myst. St Bernard de Menthon, éd. Lecoy de La Marche, 820: Y a il riens de muscatel?), v. MARTIN
Rien, p. 258.

     c)

1340 déterminé par un adj. qualificatif précédé de de [ici, dans une interr.]

(Miracles de N.-D., éd. G. Paris et U. Robert, III, 931, t. 1, p. 137: Dites nous [...] Se [...] savez Riens de nouvel);


ce tour fait, en réalité, suite à rien directement déterminé par un adj.:


1533 [dans une hyp.]

(Cl. MAROT, Epîtres, éd. C. A. Mayer, XVIII, 55, p. 154: vous supply Si rencontrez rien dur en cest Epistre, De l'oublier).


    d). Suivi de que marquant l'exception « autre chose que » [ici, en prop. interr.]


1583 (GARNIER, Les Juives, éd. M. Hervier, 469: Nous est-il rien resté qu'un esprit gémissant?);

1656 rien ... que de + adj. en prop. hyp. (MOLIÈRE, Dépit amoureux,III, 10: si j'ai dit rien que de très constant).


IV. Sans particule nég. « nulle chose »



A.


1. empl. prép.



     a) ca 1160 pour rien (Eneas, 2531);



     b) 1464-1503 venir a riens (JEAN MOLINET, Faicts et dictz, éd. N. Dupire, p. 257, 56);



     c)
1559 (chose) de rien

(AMYOT, trad. PLUTARQUE, Hommes illustres, Alexandre, LII, éd. G. Walter, t. 2, p. 357);

1648 homme de rien

(SCARRON, Virgile travesti, I, éd. V. Fournel, Paris, 1858, p. 28a);


2. empl. p. ell. de la particule nég. ne, spéc.



     a) 1442 cas d'antithèse pau ou riens

(A. DE LA SALE, Œuvres, éd. F. Desonay, t. 2, La Sale, p. 91);



     b)

1464 réponse à une question riens quelconques « rien du tout, en aucun cas »
(Pierre Pathelin, éd. R. T. Holbrook, 1157);

1513 rien rien « non »
(GRINGORE, St Loys, l. VI [II, 201] ds HUG.);



     c)

1464-1503 en style proverbial

A cœur vaillant riens impossible
(JEAN MOLINET, op. cit., p. 193, 16; cf. p. 76, 312: il n'est riens impossible);


3. en syst. compar.

1541 comme riens

(A. DE LA SALE, Œuvres, t. 1, La Salade, p. 8, 55);

1456-67 mieux que rien

(Cent nouvelles nouvelles, LXIII, 100);

1583 en moins de rien

(GARNIER, op. cit., 1791).



B. Nég. par lui-même dans les tours suiv.



1. av.

1361 riens faire

(JEAN LE BEL, Chron., éd. J. Viard et E. Desprez, t. 1, p. 142;

noter que cet empl. est évité par Froissart qui recopie presque mot à mot ce passage,

cf. éd. Kervyn de Lettenhove, t. 2, p. 456 et éd. S. Luce, t. 1, p. 144);



2.

1544 [celuy] qui est riens

(MARGUERITE DE NAVARRE, op. cit., Trop. Prou..., 295).



C. Empl. adv.

1873 p. antiphr. « beaucoup, très »

(ZOLA, Ventre Paris, p. 724: c'est rien muche!)



V. Subst. masc.



A. désigne une quantité minime 1.


     a) mil. XVe s.

(CHARLES D'ORLÉANS, Œuvres, éd. P. Champion, Rondeaux, CCXIV, t. 2, p. 471: En me contentant d'un beau rien);


     b)

1544 en un rien sens temp.

(M. SCÈVE, Délie, éd. M. Parturier, CCXX, 10);

1616 pour un rien sens final

(D'AUBIGNÉ, Tragiques, éd. A. Garnier et J. Plattard, VII, 461);


     c)

1544 un rien empl. adv. « un peu » modifie un verbe

(M. SCÈVE, op. cit., CLIX, 3);


     d)

1834 un rien de pain

(BALZAC, E. Grandet, p. 71); 2. av.

1549 son rien « son néant »

(MARGUERITE DE NAVARRE, Nativité [II, 63] ds HUG.);



B. désigne une pers. sans importance, sans valeur



ca 1537 un rien

(Cl. MAROT, Epitaphe XXXIX, de Mme de Chasteaubriant ds Œuvres, éd. C. A. Mayer, t. 4, p. 234);


1655 un rien qui vaille

(TH. CORNEILLE, Geôlier de soi-même, V, 10 ds Poèmes dram., Paris, t. 2, 1748, p. 80).


Du lat. rem, acc. du subst. res « chose ».

D'abord, et malgré la chronol. des ex.,

subst. fém. à signif. positive [II],

rien s'allie très tôt à l'élém. nég. ne,

perdant en ce cas son art., comme il est fréq. en phrase nég.;

ce fait, ajouté à sa signif. très gén. de « chose », favorise son passage à l'indéterm.
d'un mot gramm.

et son évolution progressive de l'indéterm. à la nég. [III; I].

Peu à peu, à travers divers empl.: ell. de ne, prép., en syst. compar., rien s'oriente vers un empl. nég. par lui-même [IV],

s'acheminant vers la ,,nullitude absolue`` qui rend possible la subst. par l'art. masc.[V],

MARTIN Rien, pp. 171-289.
Fréq. abs. littér.: 95 017.
Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 113 291, b) 128 334; XXe s.: a) 145 417, b) 151 211. Bbg.


CRISTEA (T.).



La Struct. de la phrase négative en fr. contemp. Bucarest, 1971, 264 p.  DARM. Vie 1932, p. 124, 160.  GAATONE (D.).

Ét. descriptive du syst. de la négation en fr. contemp. Genève, 1971, pp. 164-172.  GORCY (G.).

Rien: cadres généraux de la rubrique d'analyse synchr.

à paraître dans le TLF.
In: Coll. Internat. sur le Lex. Intellectuel Européen.
3. 1980. Rome, pp. 358-373.  HERIAU (M.).


Le Verbe impers. en fr. mod. Thèse, Lille; Paris, 1980,

t. 1, pp. 637-639, 651, 680-681;
t. 2, p. 929-930, 1031, 1042.  HUCHON (M.). Rabelais grammairien... Genève, 1981, p. 148.  MARTIN (R.).


Le Mot rien et ses concurrents en français ...

Paris, 1966, passim; R. Ling. rom. 1973, t. 37, pp. 504-508.  
MOIGNET 1973, pp. 179-180.  NØJGAARD (M.).


Les Auxil. négatifs ... R. rom. 1980, t. 15, n o 2, p. 296.  
QUEM. DDL t. 13 (s.v. bon à rien).  ROGGERO (J.).


Le Quantificateur minimal. Sigma. 1980, n o 5, pp. 115-137.  VIKNER (C.)
Les Auxil. négatifs ... R. rom. 1978, t. 13, n o 1, pp. 88-109.


On sait pas tout sur rien (syndrome de la secrétaire  Suspect)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par higeekomori le Ven 15 Jan 2016 - 12:40

Nothing

higeekomori
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 20/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par GaranceL le Ven 15 Jan 2016 - 13:21

nada

GaranceL
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 11/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par GaranceL le Ven 15 Jan 2016 - 13:24

niente

GaranceL
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 11/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par GaranceL le Ven 15 Jan 2016 - 13:35

alien

GaranceL
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 11/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par GaranceL le Ven 15 Jan 2016 - 13:36

tidak ada apa apa

GaranceL
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 11/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par GaranceL le Ven 15 Jan 2016 - 13:38

Sleep

GaranceL
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 11/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par Man Kind le Ven 15 Jan 2016 - 16:53



Man Kind
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 86
Date d'inscription : 11/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par ShineFlower le Ven 15 Jan 2016 - 17:49

cheers

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par ShineFlower le Ven 15 Jan 2016 - 17:50

Duel

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par ShineFlower le Ven 15 Jan 2016 - 17:51

Flebelebele !

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par ShineFlower le Ven 15 Jan 2016 - 17:51

Conteste

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par ShineFlower le Ven 15 Jan 2016 - 17:52

Impec !

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par ShineFlower le Ven 15 Jan 2016 - 17:52

Nargue

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ici, ne postez rien

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum