follow up - test enfant 5 ans en langue étrangère

Aller en bas

follow up - test enfant 5 ans en langue étrangère  Empty follow up - test enfant 5 ans en langue étrangère

Message par tyuip le Mer 14 Déc 2016 - 15:38

Bonjour, 
Pour tous ceux qui avaient eu la gentillesse de me répondre et de m´orienter, et pour tous les autres que ça pourrait intéresser, petit rappel et suivi. 
Nous avons finalement laissé le psy tester notre fille de 5 ans à l´étranger (donc pas dans sa langue maternelle). 
Contexte : pour avoir accès à un thérapeute (ce que nous voulions au départ, histoire de discuter des difficultés rencontrées), il fallait d´abord poser un diagnostic. En dépit de nos réserves, et après avoir aussi pris contact avec une psy en France, nous avons finalement laissé faire en Allemagne (un test français n aurait pas suffi, et ils lui en auraient refait passer un pour se faire leur idée de toute façon. Et nous ne pouvons pas faire le suivi en France...). Bref, plein de mauvaises raisons en fait. 
J´avoue naïvement avoir espéré que les choses se passeraient "bien" et que nous aurions enfin des débuts de réponses, des pistes de travail pour améliorer le quotidien... 
Sauf que évidement, elle a "chuté" (91) en verbal (ce qui est franchement risible pour quiconque a déjà parlé avec elle), a répondu en français à certaines questions, n´en a pas compris d´autres et s´est agacée assez violemment vers la fin du test. Pas de précocité donc, puisque le total a été estimé autour de 116. Le psy a noté que le résultat était vraisemblablement sous estimé du fait du TDAH et des difficultés de langue.

Selon les questionnaires remplis à la maison et à l école, elle est dans la limite haute du TDAH... mais en deçà des seuils d intervention (!). Bien sur je préfère éviter les médicaments donc c´est plutôt une bonne nouvelle finalement mais ça n´aide pas beaucoup au quotidien. 

Enfin, le but de l´opération étant de poser un diagnostic de manière à orienter une prise en charge, notre fille présenterait selon la psy un "trouble de l´attachement" ce qui expliquerait son besoin constant d´attention et ses difficultés dans le rapport aux autres. Mon mari et moi pensions plutôt à la précocité (nous sommes tous 2 HP) et surtout à une hyperactivité / dyspraxie...
Pour finir, on nous recommande une psychothérapie "profonde" donc psychanalyse, et surtout pas une thérapie comportementale. 

A l´école, ça va mal. J´ai du mettre le holà car j´avais le droit à mon flot de réprimandes tous les jours en allant la chercher :  elle dérange, est "insolente", n´écoute pas les consignes, s´agite, répond... et bien sur, à de moins en moins d´amis, pour ne pas dire aucun. L´attitude des enseignantes n´aide pas du tout comme on peut s´en douter, c´est le vilain petit canard. 
Elle est enfant unique donc trop gâtée et bénéficie de trop d´attention. Elle s´exprime dans un registre que les autres enfants ne comprennent pas, donc évidement "je la pousse".
Le clou : lors des 10 min d entretien-bilan du 1er trimestre la maîtresse m´a carrément recommandé une thérapie familiale ! Selon elle, ma fille n´est pas à sa place d´enfant... Cette charmante dame et sa collègue ont ainsi posé beaucoup de problèmes sans évoquer l´ébauche d´une solution. C´est peu dire que nous commençons à voir rouge...

En attendant ma fille va mal. Elle souffre de son isolement à l´école, a de plus en plus de "maladies", petits bobos et compagnie. 
Le centre qui l a testée nous a proposé des séances de "travail au champ d´argile"... Je ne sais meme pas quoi penser de cette thérapie. 
Ma fille est ravie d aller créer des golems mais franchement j´ai l´impression d´avoir reculé... 

Bref, voilà pour la petite synthèse. Si certains d entre vous ont déjà entendu parler de ce type de thérapie, je serais curieuse d´avoir des retours. 
Pour le reste, il me semble que nous sommes bons pour la refaire tester à l´occasion de vacances en France. 
Encore que je me demande aussi franchement à quoi tout ca peut bien servir si l´école n´est pas à l écoute, et que l aide qu on peut obtenir se limite au "champ d´argile". 
tyuip
tyuip

Messages : 93
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

follow up - test enfant 5 ans en langue étrangère  Empty Re: follow up - test enfant 5 ans en langue étrangère

Message par nikko76 le Ven 16 Déc 2016 - 14:45

"lors des 10 min d entretien-bilan du 1er trimestre la maîtresse m´a carrément recommandé une thérapie familiale " Pourquoi est ce une mauvaise idée ? Peut être que c'est amené de façon trop cash....mais c'est une piste intéressante.
J'ai eu une enfance "compliquée", et sincèrement, j'aurais bien voulu, lorsque j'étais gosse, que l'on cesse un peu de m'envoyer chez des psy - que l'on cesse de s'occuper de moi, en somme : de mes angoisses, de mes phobies etc....pour réfléchir un peu, en se penchant sur le fonctionnement familial - à ce qui avait pu conditionné tous ces "troubles" chez moi....
Un enfant est  souvent le symptôme d'un dysfonctionnement plus vaste....

Un enfant, c'est une interface entre des paramètres individuels (en partie génétique, du reste : son niveau d'intelligence, des tendances innées à l'anxiété, l'introversion ou l'extraversion etc...)  et des paramètres environnementaux  (l'éducation qu'il a reçu de ses parents, plus globalement, la sphère familiale, son "économie psychique"; les relations avec ses pairs, à la maternelle, à l'école primaire etc...) . Cela me semble hasardeux de vouloir isoler l'un de l'autre - en somme, se concentrer exclusivement sur ce petit humain en construction (le paramètre individuel: "tiens, est ce qu'il est pas comme ça juste parce qu'il est surdoué ? Ou dys quelque-chose ?) - sans se pencher sur son environnement au sens large (familial et scolaire.)

nikko76

Messages : 637
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

follow up - test enfant 5 ans en langue étrangère  Empty Re: follow up - test enfant 5 ans en langue étrangère

Message par tyuip le Ven 16 Déc 2016 - 15:16

merci pour ta réponse. 
Bien sur qu elle n est pas juste envoyée en solo chez le psy et qu on ne la considère pas comme un organe malade à isoler...
Nous avons eu aussi chacun à notre manière des enfances plus ou moins compliquées. Le fait est que l histoire en se répète pas et qu on essaie de faire au mieux avec la donne actuelle. 
Elle n a pour le moment aucune phobie sinon la peur du noir Smile
tyuip
tyuip

Messages : 93
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum