Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Page 1 sur 14 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par soto² le Lun 12 Déc 2016 - 5:30

Y'a des zazous dans mon quartier...(cf. PS)

Bonjour,

Soto², j'ai 52 ans (mon dieu, déjà, non ce n'est pas possible...) et j'habite dans la région toulousaine. Comme pour beaucoup d'entre vous, j'ai enfin (!) pu mettre il y a quelques jours des mots sur mes maux, sur mon sentiment d'étrangeté qui se névrose. Courage, fuyons ! Çà sent la résilience épique (les lacaniens apprécieront), un peu comme le lieutenant-colonel Bill Kilgore, dans le film "Apocalypse Now", parle de l'odeur du napalm qui sent la "victoire". Mais un pas devant l'autre, doucement, la corde est raide et le colonnel Kurtz n'est pas loin... Cette boule récurrente dans le plexus, l'impression d'avoir vécu ma vie derrière un miroir demi-teint, l'enfer du rimoir, presque invisible et inaudible au monde social alors que je ressent tellement d'humanité en moi, alors que j'ai d'indéniables dons empathiques pour la communication, quelle faute originelle ai-je donc commis ?! la rayure se fait fissure et m'allège. Un rayon de soleil.(point)
Donc, oui, je me reconnais avec une très forte probabilité dans le portrait "clinique" du "zèbre" (ou du tigre). Et un grand merci à Jeanne Siaud-Facchin d'avoir écrit "Trop intelligent pour être heureux ?", à tous pour vos témoignages, souvent rafraîchissants et presque toujours poignants et fraternels, ainsi qu'à ma petite-fille par adoption (eh oui papy) d'avoir été "diagnostiquée". Pour le test et la certification des rayures, de mon coté, on verra.

Plus formellement, j'ai une formation scientifique (biologie), et je suis actuellement spirulinier de profession (producteur de spiruline, une microalgue consommée comme complément alimentaire tonifiant), après un parcours professionnel chaotique émaillé de longues périodes de "chômage"  : chef de projet multimédia pour une grosse boite d'audiovisuel, consultant pour des grands comptes,... j'ai aussi faillit être photographe ou encore vitrailleur (c'est pas de la résillience optique çà !?), fabricant de cadrans solaires en mosaiques (qu'est-ce que je disais !), paveur de plan de chaussée avec des motifs de Penrose (non, là je déconne). L'Indo quoi.
Mon parcours scolaire a été du même acabit : j'ai sauté une classe en primaire, mais j'ai ensuite redoublé ma seconde puis ma première, puis encore ma première année de fac, et malgrès tous mes éfforts, je n'ai pas pû accéder au statut officiel de chercheur que je ressentai pourtant comme une vocation profonde. Ah elles font parfois très mal les blessures narcissiques.
Ce qui m'a porté et sauvé, c'est une passion gloutonne et dévorante pour la connaissance et une fascination pour les grands mystères : qu'est-ce que le monde, qu'est-ce que la vie, qu'est-ce que la conscience, ou pour le dire autrement, quel est le sens du sens ? Aller roulez jeunesse ! et allons-y franco : avec çà, mon coté "scanneur" et mon sens de l'exploration des limites avaient de quoi s'occuper Wink  Plus particulièrement, j'ai fait un long parcours dans la cybernétique, les sciences et techniques cognitives, particulièrement les modélisations/simulations d'"intelligence" et de "vie" artificielles, l'épistémologie (théorie et histoire de la connaissance), couplés à une observation psycho-phénoménologique en 1ère personne, parce que tant qu'on y est, faut pas se priver. Ok, désolé pour les gros mots et la fumée, peut-être aurai-je l'occasion d'expliciter, ou à défaut de vous montrer une trace de ce voyage labyrinthique et initiatique, si çà peut intéresser quelqu'un... Sinon, j'aime non seulement la complexité, si possible ludique, mais aussi le baroque et même le rauque; Je suis perfectionniste et procrastinateur à souhait, et je perds aussi mes moyens dès que je doit parler en public dans un groupe important, mais je me soigne (percussion, jonglage, prestidigitation, adieu alcool et autres stupéfiants et bonjour papy totoche). Enfin çà fait 34 ans que je me dit qu'il faudrait que je pratique la méditation de façon plus disciplinée, histoire au moins de se préparer paisiblement et en douceur au grand voyage surpise (cf. le professeur Moustache sur ARTE). Ah il est retord le bougre, mais je n'ai pas dit mon dernier mot. Plaisir d'offrir, joie de recevoir.

Ce que j'attends de ce forum, c'est bien sûr de pouvoir me renseigner plus avant, mais surtout de pouvoir échanger convivialement avec des alter-égaux probables (bonjour les "alter-égo probables"...^ ^) : l'amour, l'humour, les Zèbres, tout le barnum avec sa ménagerie, et plus si affinité. Merci donc pour votre acceuil bienveillant. Je suis bien content d'avoir découvert cet espace d'expression, et plus on est de fous... Au plaisir.

P.S. : "Z" aussi comme ...


Dernière édition par soto² le Jeu 15 Juin 2017 - 17:38, édité 10 fois
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2163
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par Kass le Lun 12 Déc 2016 - 8:28

bienvenue soto !

avatar
Kass
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6282
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par Mégalopin le Lun 12 Déc 2016 - 9:15

Salut soto, bienvenue sur ZC Pour Toi
avatar
Mégalopin
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4310
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par Invité le Lun 12 Déc 2016 - 10:31

bienvenue soto :-)

biologie et cybernétique, le pas pour coder une ia dotée de circuits biologique serait assez fun ou pas ?

genre dis moi robot fais moi un café stp.. non tu en as déjà assez bu ... mmmm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par soto² le Mar 13 Déc 2016 - 9:12

Merci pour votre acceuil ! Smile

@Zebulon3.0 : Tout dépend de ce tu entend par " une IA dotée de circuits biologiques" :

Pour moi les approches directes du type "cyborg transhumaniste" avec les électrodes rivés aux neurones sont quasi-répulsives si elles sont prises trop au sérieux. Elles relèvent alors, à mon avis, plutôt d'une pensée faible ou trop grossièrement analogique, sauf par exemple dans le domaine limité de la médecine prosthétique. Je pense que ce qui s'y exprime inconsciemment est plutôt de l'ordre d'une réflexion sur la part technique, machinique et mécanique, de la compréhension de notre propre fonctionnement biologique et psychologique (cf. la conception cartésienne mécaniste du cognitif). Mais aussi, sociologiquement/politiquement, de notre propre soumission au "système" : je pense à la phrase vitriolique de Gilles Châtelet "Ce ne sont pas tant les robots qui sont à craindre que notre soumission de plus en plus étriquée à la commande socio-opérationnelle..." (Vivre et penser comme des porcs)... Quoi que, vu la gouvernementalité algorithmique qui arrive (GAFA, big data, etc). Donc une pensée qui court-circuite un peu trop facilement la complexité du sujet (au double sens du terme).

Ceci étant dit, ma source d'inspiration, c'est le biologique, que je ne conçoit pas réduit à un modèle purement mécanique (localisé et linéaire).
Donc oui, le projet d'une conscience artificielle, d'une machine sémantique, pourquoi pas, mais comme visée secondaire, "à la limite", utopique et heuristique, pour stimuler l'émulation du voyage de l'enfant joueur en nous. Du genre qui aurait pu répondre à ta question par "@Zebulon3.0 : Tout dépend de ce tu entend par " une IA dotée de circuits biologiques" : ... "  Wink Car après tout, rien ne te prouve que je n'en suis pas une ("IA") qui aurait passé le test de Turing !

Mais ce qui m'a intéressé en premier lieu, c'est de passer du concept des "machines qui pensent", à aussi celui des "machines qui donnent à penser". Le modéle cognitif simulé (par exemple le fonctionnement d'un système dynamique distribué de mémoire, comme un réseau "neuro-mimétique"), devient source d'inspiration, patterns et motifs prototypiques, pour mieux appréhender mon propre fonctionnement cognitif/psychologique lors de la phase d'auto-conception (car c'est bien de çà dont il s'agit). Ainsi se créer un cercle vertueux évolutif entre une approche objectivée et intersubjectivée (scientifique) du cognitif et l'observation inévitablement plus subjective de l'introspection, ceci en passant par le tiers médiateur abstrait de la modélisation et de la simulation informatique.

Oups, je m'arrête là, car j'ai bien peur de m'être laissé emporter et de devenir ennuyeux, au détriment de la dynamique de notre échange... le feed-back, c'est pourtant la base Wink


Dernière édition par soto le Ven 16 Déc 2016 - 18:24, édité 1 fois (Raison : orthaugrafe / mot manquants)
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2163
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par Yoda300 le Mer 14 Déc 2016 - 8:12


Bienvenue !

soto a écrit:Pour moi les approches directes du type "cyborg transhumaniste" avec les électrodes rivés aux neurones sont quasi-répulsives si elles sont prises trop au sérieux. Elles relèvent alors, à mon avis, plutôt d'une pensée faible ou trop grossièrement analogique, sauf par exemple dans le domaine limité de la médecine prosthétique. Je pense que ce qui s'y exprime inconsciemment est plutôt de l'ordre d'une réflexion sur la part technique, machinique et mécanique, de la compréhension de notre propre fonctionnement biologique et psychologique (cf. la conception cartésienne mécaniste du cognitif). Mais aussi, sociologiquement/politiquement, de notre propre soumission au "système" : je pense à la phrase vitriolique de Gilles Châtelet "Ce ne sont pas tant les robots qui sont à craindre que notre soumission de plus en plus étriquée à la commande socio-opérationnelle..." (Vivre et penser comme des porcs)... Quoi que, vu la gouvernementalité algorithmique qui arrive (GAFA, big data, etc). Donc une pensée qui court-circuite un peu trop facilement la complexité du sujet (au double sens du terme).

Voilà des choses comme j'aimerais en lire plus souvent.
avatar
Yoda300
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 978
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 44
Localisation : Lot-et-Garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par soto² le Mar 27 Déc 2016 - 15:03

Il y a une dizaine d'années, j'ai découvert pour la première fois les fascinants documentaires d'adam Curtis, qui analysent subtilement les mouvements profonds qui façonnent nos sociétés occidentales et leurs rapports à l'exercice du pouvoir. Et çà a été une grosse claque !

Un must, donc, pour ceux qui se posent des questions sur l'évolution du monde et qui pressentent que les choses sont un peu plus complexes que ce que nous en disent les théories complotistes ou la doxa du "prêt-à-penser". Les formats sont un peu long (3h env.) et en anglais, mais je peut vous garantir que vous ne verrez plus le monde de la même façon quand vous aurez fini de les visionner.

Le dernier en date, sortie cette année (d'ailleurs publié ce mois ci sur YT), qui intègre des développements sur la syrie et Trump  : HyperNormalisation.
Pitch Wikipedia :
HyperNormalisation is a 2016 BBC documentary by British filmmaker Adam Curtis. The film was released on 16 October 2016 on the BBC iPlayer.[2] In the film, Curtis argues that since the 1970s, governments, financiers, and technological utopians have given up on the complex "real world" and built a simple "fake world" that is run by corporations and kept stable by politicians.



Sinon, le grand classique en 4 épisodes : The Century of the Self. Un siècle de marketing, des "public relations" élaroré par le neveu de Freud (Edward Bernays) s'appuyant sur les théories de son oncle, jusqu'à son intrication intime avec le politique en fin de siècle, et leur relation avec la montée en puissance de l'individualisme contemporain.
Pitch WP :
The Century of the Self is a 2002 British television documentary series by filmmaker Adam Curtis. It focuses on the work of psychoanalysts Sigmund Freud and Anna Freud, and PR consultant Edward Bernays.[1] In episode one, Curtis says, "This series is about how those in power have used Freud's theories to try and control the dangerous crowd in an age of mass democracy."



Et il y en a d'autres, je vous laisse les découvrir sur YT...
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2163
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Mon frangin en a fait de même !

Message par i.a. le Sam 7 Jan 2017 - 22:08

soto a écrit: j'ai sauté une classe en primaire, mais j'ai ensuite redoublé ma seconde puis ma première, puis encore ma première année de fac

Waouh ; Bravo Soto, mon petit frangin (qui est MENSA) en a fait exactement de même ; il a sauté une classe en primaire, puis a redoublé sa seconde, puis sa première.  Il n'a pas été à la fac mais dans une école d'ingénieurs, y a redoublé sa première année ... puis a été gentiment prié de dégager des amphis !

Comme quoi tu n'es pas le seul à avoir un tel cursus obstaculosus !

Razz
avatar
i.a.
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 482
Date d'inscription : 11/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

soto² : semantic hacking (mind reverse engineering), featuring i.a. spirit

Message par soto² le Dim 8 Jan 2017 - 12:59

@ i.a. : tu étais juste dans ma tâche aveugle lorsque je répondais à Zébulon3.0 au sujet des "IA dotée de circuits biologiques"..., sans rancune Wink

En hommage à ta subtile énigme provocatrice :





selfyou:








okay, okay, ... on a compris, s'auto... ("me dis-je, en français et en moi-même, car j'en parlais couramment les deux langues.").


Dernière édition par soto² le Sam 4 Fév 2017 - 17:25, édité 1 fois
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2163
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par soto² le Sam 14 Jan 2017 - 22:46

Chasing the tail:


Dernière édition par soto² le Ven 24 Fév 2017 - 6:55, édité 1 fois
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2163
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par soto² le Mer 18 Jan 2017 - 16:41

Ce forum est vraiment addictif et déstabilisant, mais aussi très enrichissant pour moi. Pour les plus contemplatifs et les plus patients : un des meilleurs philosophe institutionnel contemporain, à mon avis, car capable de conjuguer avec virtuosité pensée occidentale et orientale. Ici dans un exercice de style universel et d'actualité :

L’intime découvre l’inouï de l’"être auprès" et ouvre l'existence à l'infini, François JULLIEN.




Dernière édition par soto le Mer 18 Jan 2017 - 22:50, édité 3 fois (Raison : J'avais oublié l'essentiel : "addictif")
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2163
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par Invité le Mer 1 Fév 2017 - 10:21

Soto, il me fait peur ton avatar....
C'est un effet kisscool de la spiruline ? Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par soto² le Mer 1 Fév 2017 - 10:54

Ouuuuuuuh, mais c'est gentil çà de venir me voir ! clown

Mais gnon, mais gnon, faux pas s'inquiéter comme çà. L'est gentil le soto, il prend plus de l'hélium, il s'est mis au chlorure de sodium maintenant. drunken
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2163
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par soto² le Ven 3 Fév 2017 - 4:35


.


Dernière édition par soto² le Dim 25 Juin 2017 - 10:49, édité 4 fois
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2163
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par Stauk le Sam 4 Fév 2017 - 10:09

Bonjour, je voulais mettre un "like" sur ta vidéo de l'organisation sociale du travail chez les rats. Mais j'ai pas trouvé le bouton pour mettre le like, alors je viens poster ici, pour dire

"Stauk liked your video about social organisation in 3-rat society".




Puisque je suis là et que j'ai lu ta présentation, j'en profite pour dire un truc
http://blog.otoro.net/2016/04/01/generating-large-images-from-latent-vectors/
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5806
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par soto² le Sam 4 Fév 2017 - 15:41

@ Stauk : Bonjour Stauk, content que çà t'ai plu. C'est parfois édifiant l'éthologie animale, même si bien sur "toute ressemblance..." affraid J'ai découvert ce genre de trucs à travers Henri Laborit, et même si çà fait un peu 68's hasbeen aujourd'hui, en période de tension c'est toujours une bonne piqure de rappel, histoire d'essayer de sortir plutôt par le haut de la cage. Rat race brother, rat race... Wink

Bien vu et bien entendu ta référence, futur is now :



... or do electric sheeps dream of androids ?, or both, that is the question.
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2163
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par soto² le Dim 5 Fév 2017 - 6:05

petites visite du grenier (coaf ! coaf !):

Aller, une petites visite du grenier. OSEF, mais çà me fait du bien.
Quelque uns de mes films d'auteurs préférés, un peu poussiéreux :

Au delà du réel de Russell (1980), c'est toute la base initiatique de ma jeunesse.



Stalker de Tarkowski (mais non, c'est de la provoc !...)


avec bien sur Solaris (l'original, même si j'ai bien aimé la version de Soderbergh avec George, un p'tit café ?!)


Le sacrifice


et Le septième sceau, mystique et buccolique.


Andrei Rroublev, religion et création.


Persona de Bergman, dédoublement de personnalité.


avec l'intense Cris et chuchotements, dur, stade terminal et souffrance.


Sinon, quelques autres à la volée :
l'incontournable Apocalypse now


Buffalo 66 de Vincent Gallo (que j'aime aussi beaucoup comme acteur), une histoire d'amour et de marginalité.


Tarnation de Jonathan Caouette (çà ne s'invente pas) m'a beaucoup touché. Folie et homosexualité refoulée.


Dans la série "re-bonjour les scaphandriers", Johny s'en vas-t-en guerre de Trumbo, un classique du lock-in (avec le plus récent Le scaphandre et le papillon).


Et, spécial dédicace à ZC : Freaks (La Monstrueuse Parade), Browning, 1932.

"One of us ! one of us !..."

Bref, que de la joie et du bonheur (pour ceux qui savent regarder) !

Nan, après c'est plus banal, j'adore tous les Felini par exemple et je suis un inconditionnel de Cronenberg : Ah, l'érotisme de Crash, Le festin nu d'après l’œuvre de Burroughs.



De Lynch (c'est Eraserhead qui a mis le feu aux poudres, probablement un de mes préférés toutes catégories, avec Staulker), ou la série Rabbits, mais là faut reconnaître que c'est complétement barré, entre poésie et folie du quotidien, décapant.



J'aime bien Jarmush aussi (Dead Man, c'est juste mythique), Carax , et pourquoi pas à l'occasion un mélo comme Cuisine et dépendances, mais c'est moins ma tasse (pas gloup, pas gloup). Et bien sur toute la (bonne) SF...





Dernière édition par soto² le Mar 7 Mar 2017 - 10:19, édité 15 fois
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2163
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par Stauk le Dim 5 Fév 2017 - 8:55

Et ben, ça semble assez sombre (enfin je les ais pas vu, mais juste les affiches déjà). Et coté science fiction alors, quelques titres pour mieux cerner "bonne science-fiction" ?
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5806
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par soto² le Mer 8 Fév 2017 - 16:07

@ Stauk :

Soto² a écrit:Bref, que de la joie et du bonheur !

Bon après, c'est pas le coté pathos qui m'attire, mais plus le choix des sujets traités, qui est plutôt baroque et peu habituel, tout en restant des sujets importants humainement, des thématiques "aux limites" (accident, folie, lock-in, mort, souffrance, dédoublement de personnalité, création, initiation, corps et technologies, marginalité, etc). Ouais, ouais, en l'écrivant comme çà, je reconnai que çà fait tourmenté, mais c'est plutôt une curiosité par rapport à l'exploration des limites, que je ne ressent pas comme malsaine ou perverse, bien au contraire. J'ai plutôt l'impression de regarder en face, grâce au génie créateur des auteurs, des perspectives qui révèlent des dimensions profondes de la nature humaine. Peut-être que çà m'a permis de tenir le coup et de rester équilibré. Du coup, je me dit que c'est peut-être pour çà que ZC me fait cet effet là ?!... va savoir.

Pour la SF, je ne sais pas trop quoi te répondre : les classiques de ma génération bien sûr (Blade Runner, Alien, Matrix, etc), avec Ghost In The Shell, et dans les plus récents Her, Interstellar, Inception, ... y'en a pleins, mais aucun que je revendiquerais en particulier. Ah si, un sur le voyage dans le temps, c'est la version originale dont s'est inspiré L'Armée des douze singes : La Jetée de Chris Marker, et du coup je pense aussi à Brazil de Guilliam. Oui, du coup, les Monthy Python, mais c'est plus de la SF. C'est tellement vaste tout çà...

Après, je pense que les écritures cinématographique créatrices du moment sont surtout au niveau des séries. Je ne peux pas ne pas citer les deux dernières que j'ai vu et que j'ai trouvé vraiment bien : WestWorld et Mr Robot. Là aussi il y a pléthore de très bon trucs (GOT, Breaking Bad, True Detective, etc) et en outsider je mettrai la série Black Mirror : qui "interroge les conséquences inattendues que pourraient avoir les nouvelles technologies, et comment ces dernières influent sur la nature humaine de ses utilisateurs, et inversement" (WP). Je sens comme une récurrence...

>>> çà te parle ? Et toi, qu'est-ce qui te fait tripper/kiffer dans le cinéma/séries ?
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2163
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par soto² le Ven 10 Fév 2017 - 6:32

Plaisir d'offrir, joie de recevoir.
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2163
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par Stauk le Ven 10 Fév 2017 - 6:59

soto² a écrit:@ Stauk :
>>> çà te parle ? Et toi, qu'est-ce qui te fait tripper/kiffer dans le cinéma/séries ?

Mmm

- Gremlins
- Groundhog day (un jour sans fin)
- Matrix (1)

(et les 150 000 trucs qui y ressemblent ...  Par exemple "Edge of tomorow, About time etc etc)

C'est vrai que du coup, il n'y a pas vraiment de film de science fiction qui me vienne à l'esprit, je crois qu'en la matière, les livres m'ont plus marqué que les films. Même des oeuvres comme StarWars (années 70s) ou Alien, je les citerais plus volontier comme des histoires que des films. Ou peut être qu'ils sont tellement connus, que j'ai du mal à les considérer comme quelque chose sur quoi avoir un avis. Il font parti du paysage, et ne méritent pas d'être vraiment discutés.

J'aime bien l'histoire de "Ender's game" (la stratégie Enders), mais le film ne m'a pas marqué autant que le bouquin.


J'aime bien les films avec des robots
- short circuit
- robocop
- chapie
- Ex machina
(etc etc).

Ce sont les films des années 80 tout de meme que je trouve les plus fascinants. Si tu prends short-circuit, les dialogues sont totalement étranges et délirants mesurés à l'aune des films modernes. Comme si dans les années 80 il était important de faire rire l'auditoire, le distraire, alors qu'aujourd'hui il est de bon aloi d'y aller d'une touche sombre.




spoilers concernant primer:

avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5806
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par Patate le Ven 10 Fév 2017 - 8:44

soto² a écrit:[size=56][/size]
Portrait fait vers 1995, par une ex un peu dépressive.

Ne le prends pas mal mais ce post m'a fait trop rire !!!

Tout comme Staukinou, j'ai regardé avec «passion» la marche vers une organisation sociale des 3 rats.

Et avant que tu ne poses pas la question. A voir, parce que je trouve ce film terriblement beau avec mes tripes, mon coeur et ma cervelle de moineau :


Dernière édition par Patate le Mar 14 Fév 2017 - 20:31, édité 1 fois
avatar
Patate
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 708
Date d'inscription : 20/01/2017
Age : 43
Localisation : Gaïa

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par soto² le Ven 10 Fév 2017 - 9:39

Patate a écrit:Ne le prends pas mal mais ce post m'a fait trop rire !!!
Weich Patate, c'est si bon de rire, pourquoi s'en priver ! Dent pétée

Merci pour la ref., je mate çà dès que possible.
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2163
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par soto² le Ven 10 Fév 2017 - 9:56

Stauk a écrit:je crois qu'en la matière, les livres m'ont plus marqué que les films
Itou. Par ordre +/- chronologique : Le monde des non-A (Van Vogt), Dune (of course), Gibson que j'ai découvert je crois avant l'Internet ( Papy )... Le dernier en date qui m'a marqué est La horde du contre-vent de Damasio et je suis en train de lire vivre La zone du dehors.

Sinon, je te suis à fond sur la thématique des jeux avec le temps. J'adore. Et pour les robots, çà me pasionne, mais mon psychisme n'est pas une mécanique.


Dernière édition par soto² le Ven 10 Fév 2017 - 10:15, édité 2 fois
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2163
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par Kass le Ven 10 Fév 2017 - 10:04

la zone du dehors c'est pas mal, mais j'ai pas été aussi transportée que la horde - que je lisais en marchant (contre le vent !) tellement je pouvais pas décrocher. rarement j'ai senti un univers prendre autant de place.

@stauk j'ai revu primer il y a peu, et j'étais allée voir cette vidéo d'explication sur youtube... à l'époque youtube existait pas, qu'est-ce que je m'étais faite chier avec mes graphiques !
avatar
Kass
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6282
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y'a des zazous dans mon quartier... (voir PS)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 14 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum