Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par MerQuiBrasse le Sam 19 Nov 2016 - 23:49

Bonjour à tous !

Voilà maintenant 3 ans qu'entendre parler de souffrance due à la surdouance m'a fait l'effet d'une décharge électrique. Lire " Trop intelligent pour être heureux ? " et " Comment faire simple quand on est compliqué " m'a pris pas loin d'un an, fait ressentir beaucoup d'angoisses et couler des sceaux de larmes. Cela fait 5 ans que je me demande qui je suis, pourquoi je ressens un tel mal-être et un tel sentiment d'incomplétude, et la douance est visiblement l'une des réponses à ces questions. Je n'ai pas fait de test mais les émotions innombrables et intenses que je ressens à chaque fois que je lis quelque chose sur le haut potentiel me semblent plus probantes que n'importe quel test (plus ou moins) rationnel.

Mon parcours scolaire a été une réussite d'un point de vue social, puisque je suis allée jusqu'au doctorat. Le lendemain de ma soutenance de thèse, je me suis dit " J'ai fait ce qu'on attendait de moi, maintenant je peux vivre pour moi ". Suite à ça… patatras !! Après une année et demie de découverte du milieu " alternatif " (en faisant du wwoofing en France, notamment), la dépression m'est tombée dessus. Car même là, dans ce milieu qui me ressemblait, où je me découvrais, je ne parvenais pas à m'intégrer vraiment, à me sentir bien, à mettre en place un projet personnel et/ou professionnel.

S'en est suivi un intense et interminable travail sur moi, toujours en cours. Durant toutes ces années, je n'ai pas travaillé (pour l'extérieur, j'entends), et j'ai vécu de façon marginale. J'ai repris contact avec mes émotions, largement refoulées jusque là, et suis depuis lors confrontée au quotidien à la tristesse et l'angoisse. Je comprends maintenant que mes études, mon doctorat, je ne les ai pas faits seulement pour mon père (le seul qui en ait exprimé de la fierté) mais aussi, et peut-être avant tout, pour moi. Car sans réflexion intellectuelle, je m'écroule. Elle compense mon hypersensibilité.

Mon souhait pour l'avenir est de réussir à concilier ma réflexion et mes émotions, et de les mettre au service de la cause qui me tient le plus à cœur aujourd'hui : l'écologie. J'ai déjà commencé, doucement, et j'espère pouvoir créer mon activité professionnelle dans ce domaine d'ici quelques temps. Quand ma dépression aura pris un peu le large…

Après six années d'errance, je suis revenue dans ma contrée d'origine, la Loire-Atlantique, et je la redécouvre avec plaisir. Je savais que la mer me manquait, mais maintenant que je la retrouve, qu'elle est toute proche, je sais que je ne la quitterai plus jamais ! Mes racines, elles sont ici. Malgré tout.

Mon histoire avec la douance est largement liée à mon histoire avec ma famille, puisque je suis visiblement la seule, de mes parents et mes deux frères, à être surdouée. Heureusement, il me semble déceler parmi mes neveux et mes cousines quelques congénères… ça fait du bien. La solitude me pèse, c'est pour ça que je suis ici, bien sûr  Smile  Me reconnaître et être reconnue, me sentir appartenir à une communauté, une humanité.

Parmi mes passions se trouvent la nature, l'écriture, la recherche, la compréhension du monde et de l'être humain, la psychologie, et peut-être bientôt le dessin…

Au plaisir de partager avec vous toutes ces idées et émotions qui me brassent !

MerQuiBrasse
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 214
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 34
Localisation : Près de la mer... et de la Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par Bimbang le Dim 20 Nov 2016 - 0:21

Bienvenue à toi ^^
Et bonne découverte du forum Wink

Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1164
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par ortolan le Dim 20 Nov 2016 - 0:25

Bonjour MerQuiBrasse et bienvenue sur ZC Courbette

ortolan
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2716
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par MerQuiBrasse le Dim 20 Nov 2016 - 1:16

Merci à vous! Je découvre, je découvre... Very Happy

MerQuiBrasse
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 214
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 34
Localisation : Près de la mer... et de la Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par utilisateurdebase le Dim 20 Nov 2016 - 9:10

salut, je viens de faire suite à un des tes posts sur un autre fil ^^
je suis de nantes sinon Wink pour le côté "proche de la loire"
bon dimanche à toi Smile

utilisateurdebase
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 787
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par MerQuiBrasse le Dim 20 Nov 2016 - 15:32

Ah bah oui, Nantes, avec la mer, c’est ce que je suis le plus contente de retrouver depuis que je suis de nouveau ici! Very Happy C'est vraiment une chouette ville je trouve, dynamique, agréable et tout et tout. Moi qui étais un peu fâchée avec la ville (overdose due à 7 ans de vie en région parisienne dont 3 dans Paris), ça me réconcilie un peu...

Et j'ai répondu à l'autre post Wink

MerQuiBrasse
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 214
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 34
Localisation : Près de la mer... et de la Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par utilisateurdebase le Dim 20 Nov 2016 - 15:47

hey!! ça a l'air bien ta thèse! ça se trouve où? moi, j'ai fait une thèse en socio Smile
sinon, je ne pense pas être un zèbre. je suis juste un mix entre un introverti et un hypersensible avec, en prime et/ou par conséquent, quelques soucis d'ordre relationnel et une inadaptation chronique au monde du travail ^^
on devrait faire du lobbying pour qu'on nous permette de vivre sans bosser Very Happy

utilisateurdebase
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 787
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par MerQuiBrasse le Jeu 24 Nov 2016 - 1:48

utilisateurdebase a écrit:hey!! ça a l'air bien ta thèse! ça se trouve où? moi, j'ai fait une thèse en socio Smile

C'était sur quoi, ta thèse?

utilisateurdebase a écrit:on devrait faire du lobbying pour qu'on nous permette de vivre sans bosser Very Happy

Oui, ou promouvoir le revenu universel... Wink

MerQuiBrasse
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 214
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 34
Localisation : Près de la mer... et de la Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par utilisateurdebase le Jeu 24 Nov 2016 - 9:22

olala, je sais pas si je peux dire ^^ c'était sur le masochisme Smile (venez nombreux ^^)
en fait, j'aimerais bien qu'il y est une vraie réflexion sur la condition des fonctionnements alternatifs au travail. objectivement, il y a des potentiels pour une entreprise mais comme tout le monde s'en fout ça génère juste du mal être et ces potentiels sont gâchés. c'est dommage. du coup, pour ne pas être mal, ben j'ai pas d'autres solution dans l'immédiat que de ne pas me confronter à cette difficulté. donc soit j'arrive à trouver quelque chose de vraiment adapté, soit je pries pour un revenu universel Very Happy c'est con mais des fois je me dis qu'une reconnaissance des fonctionnements alternatifs et des souffrances que ça génère pourrait ptete favoriser la mise en place de certaines choses pour que l'accès et le maintien dans l'emploi soit plus cool et que tout le monde y gagne. mais pour l'heure, je ne vois pas d'autre alternative que la fuite ou me taper la tête contre les murs Sad

utilisateurdebase
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 787
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par Yoda300 le Ven 25 Nov 2016 - 22:43

Bienvenue !

Yoda300
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 742
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 43
Localisation : Lot-et-Garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par MerQuiBrasse le Sam 26 Nov 2016 - 0:04

@ utilisateurdebase: Sur le masochisme?! C'est pas plutôt un sujet de psycho ça? Enfin j'imagine qu'on peut aussi l'étudier sous un angle sociologique. Effectivement c'est sympa comme sujet à placer dans une soirée... Wink
Et tu veux dire quoi par "il y a des potentiels pour une entreprise"? J'ai pas bien compris.

@ Yoda300: Merci! Very Happy

MerQuiBrasse
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 214
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 34
Localisation : Près de la mer... et de la Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par utilisateurdebase le Sam 26 Nov 2016 - 9:12

inutile de te dire que j'ai été l'attraction de bien des soirées ^^
ben, le potentiel pour une boite c'est que c'est un regard différent sur une situation, donc potentiellement une solution à un problème, des éléments de compréhension en plus. mais plutôt que de capitaliser là-dessus, les collègues préfèrent au mieux s'en foutre, au pire te fracasser pour te faire rentrer dans leur moule. combien de fois on a identifié des problèmes, apporté des débuts de solutions, voire des solutions clés en main, pour se prendre un vent cosmique... et après, ils s'étonnent que les soucis durent... bah maintenant, qu'ils se démerdent Very Happy !!!!

utilisateurdebase
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 787
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par Jarod le Lun 28 Nov 2016 - 21:47

Coucou MerQuiBrasse

Je fais une petite escale par ici Wink

MerQuiBrasse a écrit:Mon parcours scolaire a été une réussite d'un point de vue social, puisque je suis allée jusqu'au doctorat. Le lendemain de ma soutenance de thèse, je me suis dit " J'ai fait ce qu'on attendait de moi, maintenant je peux vivre pour moi "
Oui un peu le même sentiment que toi, la page de la scolarité se termine enfin, on est allé au bout du bout, difficile d'aller encore plus loin...On peut enfin décider seul de ce qu'on veut faire
Alors ce sujet de thèse ? Wink
Moi le mien est un peu capillotracté Smile

MerQuiBrasse a écrit:Ah bah oui, Nantes, avec la mer, c’est ce que je suis le plus contente de retrouver depuis que je suis de nouveau ici! Very Happy C'est vraiment une chouette ville je trouve, dynamique, agréable et tout et tout. Moi qui étais un peu fâchée avec la ville (overdose due à 7 ans de vie en région parisienne dont 3 dans Paris), ça me réconcilie un peu...)

J'ai eu la chance de visiter Nantes 2 / 3 fois et c'est vrai que c'est une ville agréable entre les nouveaux quais et la rencontre d'un pachyderme de bois elephant
Par contre sur Paris depuis 6 ans, je me sens comme un poisson dans l'eau de mer dans la vie parisienne entre musées, spectacles, concerts etc...
Bon les montagnes me manquent quand même un peu

Jarod
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 21
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 32
Localisation : Le Centre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par MerQuiBrasse le Mar 29 Nov 2016 - 21:11

Jarod a écrit:Coucou MerQuiBrasse

Je fais une petite escale par ici Wink

Bienvenue à bord! Very Happy

Jarod a écrit:Oui un peu le même sentiment que toi, la page de la scolarité se termine enfin, on est allé au bout du bout, difficile d'aller encore plus loin...On peut enfin décider seul de ce qu'on veut faire
Alors ce sujet de thèse ? Wink
Moi le mien est un peu capillotracté Smile

Ben, mon sujet de thèse, c'était l'étude des conflits au sein des colonies de fourmis (du point de vue de la théorie de l'évolution)... Oui oui  Laughing  J'en rigole encore! En vrai c'était intéressant, et un peu "hors du commun", c'est sans doute aussi pour ça que ça me plaisait. Je faisais du terrain dans le sud de la France (Banyuls, Argelès), et le sud de l'Espagne (Séville et la parc naturel de Donana), ça c'était vraiment bien!  Cool  Le reste du temps au labo à Paris était un peu long, j'étais pas fan de biblio ni de rédaction d'articles. Pis bon, surtout, je trouvais pas ça très utile ce que je faisais (c'était de la recherche fondamentale), alors je me voyais pas le faire toute ma vie. Ça et les autres contraintes de la recherche...

Et toi, c'était sur quoi?! Tu fais quoi maintenant, tu n'as pas non plus continué dans la recherche?

Jarod a écrit:J'ai eu la chance de visiter Nantes 2 / 3 fois et c'est vrai que c'est une ville agréable entre les nouveaux quais et la rencontre d'un pachyderme de bois  elephant
Par contre sur Paris depuis 6 ans, je me sens comme un poisson dans l'eau de mer dans la vie parisienne entre musées, spectacles, concerts etc...
Bon les montagnes me manquent quand même un peu

J'ai voulu aller saluer l'éléphant de ta part aujourd'hui (pis aussi de la mienne parce que ça fait ben ben longtemps que je l'ai pas vu), mais finalement non... Je vais attendre de garder mes neveux pour y aller avec eux.

Ah! Paris... Pendant plusieurs années, je ne voulais plus en entendre parler! Mad Mais maintenant j'ai presque un brin de nostalgie... Pour la culture, comme tu dis. Et puis pour l'ouverture d'esprit, la diversité des personnes qu'on y croise ou rencontre, les découvertes incessantes... J'y ai passé de bons moments, mais à la fin je ne supportais plus le bruit, le monde, et la pollution. Surtout le bruit en fait.

Les montagnes? Lesquelles? Quand j'habitais à Paris justement, j'allais de temps en temps dans les Alpes (je n'y étais jamais allée avant, depuis Nantes on va plutôt dans les Pyrénées), ça me faisait un bien fou!! Ça aussi ça me manque. Bon ok, je suis nostalgique en ce moment... Smile

MerQuiBrasse
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 214
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 34
Localisation : Près de la mer... et de la Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par Jarod le Mar 29 Nov 2016 - 23:15

MerQuiBrasse a écrit: l'étude des conflits au sein des colonies de fourmis
Ah pas mal en effet Smile

MerQuiBrasse a écrit: Et toi, c'était sur quoi?! Tu fais quoi maintenant, tu n'as pas non plus continué dans la recherche?
Je me débrouille pas mal avec le mien aussi !! Quand j'ai dit capilotracté, j'en étais pas loin : la détection des cheveux dans une photo  afro
J’avais pas beaucoup de déplacements pour mes recherches mais j'ai eu la chance de pouvoir voyager pour les conférences, Bucarest, San Diego et Hong Kong Smile

Chercher pour chercher c'était pas suffisamment pour moi... à un moment il fallait pouvoir trouver un peu !!
Non surtout je voulais plus de concret que juste la recherche fondamentale en effet et le milieu universitaire

D'où mon exil parisien !!

MerQuiBrasse a écrit: J'ai voulu aller saluer l'éléphant de ta part aujourd'hui
Tu lui feras la bise la prochaine fois mais sans faute !! Wink

MerQuiBrasse a écrit: Les montagnes? Lesquelles?
J'ai habité pendant plus de 20 ans entre Grenoble (Gre pour les locaux) et Chambéry (Chambé)
Au pieds d'un des meilleurs spots de parapentes au monde et théâtre chaque année de la fête du Vol Libre, la Coupe Icare

Et bien sûr un super spot si tu es sportive : vélos, randonnées, ski ...

Tu étais allée où dans les Alpes ?

Jarod
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 21
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 32
Localisation : Le Centre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par MerQuiBrasse le Mer 30 Nov 2016 - 0:25

Jarod a écrit:Tu étais allée où dans les Alpes ?

Entre Gre et Chambé... Wink  À Allevard, plus précisément. Je connaissais du monde là-bas. On allait se promener aux alentours: randonnées avec, en hiver, quelques descentes en "galette" (ce truc tout plat en plastique qu'a la forme d'une galettière, et qui glisse si bien sur la neige)... Trop bien!! Very Happy

MerQuiBrasse
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 214
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 34
Localisation : Près de la mer... et de la Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par Colane le Mer 30 Nov 2016 - 23:40

Bienvenue Merquibrasse.
Je connais bien les alpes, je suis savoyarde d'origine et j'ai travaillé un moment à Saint Hilaire du Touvet chez les personnes handicapées physiques. La montagne me manque.

Colane
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 27
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : sud Touraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par MerQuiBrasse le Jeu 1 Déc 2016 - 0:24

Merci Colane, et bienvenue à toi aussi! Very Happy

La Touraine, c'est sympa aussi (je connais un peu Tours et j'ai de la famille à Montbazon)... Tu t'y plais?

MerQuiBrasse
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 214
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 34
Localisation : Près de la mer... et de la Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par Colane le Jeu 1 Déc 2016 - 17:51

MerQuiBrasse a écrit:Merci Colane, et bienvenue à toi aussi! Very Happy

La Touraine, c'est sympa aussi (je connais un peu Tours et j'ai de la famille à Montbazon)... Tu t'y plais?

J'ai beaucoup de mal à vivre ici car je suis une montagnarde, en fait je n'ai pas choisi de vivre ici, c'est un concours de circonstances.

Colane
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 27
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : sud Touraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par *M* le Dim 8 Jan 2017 - 3:41

Ah voilà! Je ne pouvais pas te répondre sur ma présentation avant d'avoir lu la tienne Smile Sincèrement, j'ai trop aimé tous les sujets que tu y abordes et j'avais juste besoin de lire ta présentation avant d'aller plus loin! C'est maintenant chose faite (même si je ne suis pas sûre d'avoir le temps de te répondre ce soir)!

Suite à ça… patatras !! Après une année et demie de découverte du milieu " alternatif " (en faisant du wwoofing en France, notamment), la dépression m'est tombée dessus. Car même là, dans ce milieu qui me ressemblait, où je me découvrais, je ne parvenais pas à m'intégrer vraiment, à me sentir bien, à mettre en place un projet personnel et/ou professionnel.

J'ai l'impression de bien comprendre ce que tu as vécu. Ma compréhension, c'est que: pendant tes études, tu pouvais te concentrer sur ton côté intellectuel et laisser ton émotivité de côté? Et peut-être que même si tu te sentais inadaptée dans le milieu universitaire parfois, tu laissais ça de côté en te disant que ça irait mieux quand tu serais «vraiment à ta place»?

Mais ensuite, quand tu es retournée «dans la vie» et que tu cherchais à trouver ta place et t'intégrer dans un milieu qui aurait dû te convenir, tu t'es prise un mur? Est-ce que ma compréhension est bonne?

Je suis désolée d'apprendre que tu souffres de la dépression, MerQuiBrasse. Mais si tu veux mon avis, c'est en fait positif que tu passes par là. Selon moi, tu ne pouvais pas continuer à faire taire ton émotivité au profit de ta réflexion intellectuelle. Tu es les deux, et c'est jamais très sain de faire taire (inconsciemment ou pas) une partie de soi. (Et je dis pas ça en jugeant hein, c'est juste ma propre expérience qui parle: je serais devenue un monstre si j'avais continué à tout rationnaliser!)

Bref, je pense que tu es en train de déconstruire pour reconstruire et que c'est super. C'est sans doute difficile, mais courage Smile

À très bientôt, chère écolo Very Happy

P.S. Ton sujet de thèse, il me semble carrément fascinant! Il faudra vraiment que tu me fasses un résumé un jour!

*M*
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 47
Date d'inscription : 04/01/2017
Localisation : Montréal, Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par MerQuiBrasse le Dim 8 Jan 2017 - 16:25

*M* a écrit:J'ai l'impression de bien comprendre ce que tu as vécu. Ma compréhension, c'est que: pendant tes études, tu pouvais te concentrer sur ton côté intellectuel et laisser ton émotivité de côté?

Je ne dirais pas les choses comme ça. Ma compréhension actuelle est que de graves traumatismes que j'ai vécus enfant m'ont coupée de mes émotions (via le phénomène de dissociation, il y a un post sur le sujet http://www.zebrascrossing.net/t28115-la-dissociation-ca-vous-parle?highlight=dissociation si ça t'intéresse ). Mon refuge a été de verser dans la chose intellectuelle, et c'est comme ça que je m'en suis sortie. Ça a marché jusqu'à la fin de ma thèse car j'évitais de me poser des questions sur moi, ma vie, ma satisfaction, tout ça. Ensuite je suis sortie du cadre de l'université et je suis partie à l'aventure, c'est là que les choses se sont gâtées parce que j'ai été confrontée à d'autres parties de moi-même, à mes limites, à mes envies et mon incapacité à les réaliser...

*M* a écrit:Et peut-être que même si tu te sentais inadaptée dans le milieu universitaire parfois, tu laissais ça de côté en te disant que ça irait mieux quand tu serais «vraiment à ta place»?

En fait je me sentais à ma place dans le milieu universitaire. J'avais tout misé sur ma réussite scolaire donc y avait intérêt que je réussisse... Pendant ma thèse, je n'ai pas douté une seule fois que j'irais au bout. Par contre, dès le début j'ai cherché ce que je pourrais faire d'autre que de la recherche...

*M* a écrit:Mais ensuite, quand tu es retournée «dans la vie» et que tu cherchais à trouver ta place et t'intégrer dans un milieu qui aurait dû te convenir, tu t'es prise un mur? Est-ce que ma compréhension est bonne?

Mais l'université c'est la vie!  Razz Sérieusement, je n'avais pas l'impression de ne pas être dans la vie quand j'y étais. Seulement effectivement, j'ai ressenti certains manques et pas mal de déceptions qui ont fait que j'ai décidé de faire autre chose ensuite. J'ai pensé au départ que le milieu alternatif me convenait, et effectivement je me suis pris un mur quand j'ai constaté que je ne parvenais pas à y prendre vraiment ma place. Aujourd'hui, je pense qu'il y a des choses qui me conviennent dans chacun de ces milieux, et je souhaite faire un pont entre les deux en créant ma propre activité, qui serait tournée à la fois vers l'écologie scientifique et l'écologie pratique.

J'espère avoir éclairé ta compréhension des choses. Merci pour tes questions, elles m'aident à y voir un peu plus clair sur mon propre parcours  Very Happy

*M* a écrit:Je suis désolée d'apprendre que tu souffres de la dépression, MerQuiBrasse. Mais si tu veux mon avis, c'est en fait positif que tu passes par là. Selon moi, tu ne pouvais pas continuer à faire taire ton émotivité au profit de ta réflexion intellectuelle. Tu es les deux, et c'est jamais très sain de faire taire (inconsciemment ou pas) une partie de soi. (Et je dis pas ça en jugeant hein, c'est juste ma propre expérience qui parle: je serais devenue un monstre si j'avais continué à tout rationnaliser!)

Je suis d'accord avec toi sur le côté positif de la dépression, lorsqu'on arrive à faire un travail sur soi. C'est "grâce" à cette dépression que j'ai retrouvé le souvenir de mes traumatismes d'enfant et que j'en ai compris les conséquences sur ma vie. C'est aussi grâce à elle que j'en suis arrivée à me reconnaître dans la douance. Je pense que tout cela est primordial pour moi, et j'ai d'ailleurs misé dessus en faisant beaucoup de travail sur moi, avec diverses méthodes.

Pour autant, je pense aussi que la dépression est une maladie, qu'il est parfois (très) difficile de soigner. Je pense que j'ai beaucoup avancé depuis 5 ans, je me sens maintenant "prête à guérir", à revenir dans la société, à y prendre ma place, de fil en aiguille. Et pourtant... ça coince. Les émotions sont trop fortes, je ne parviens pas à les contrôler. Je fais des crises d'angoisses qui débarquent sans prévenir. Elles n'arrivent pas quand je suis face aux gens (j'ai donc quand même un certain contrôle dessus), mais parfois je dois partir parce que je me sens trop mal, et dès que je suis seule la crise arrive (j'ai acquis la capacité de faire des crises d'angoisse en conduisant, je me demande si c'est très prudent  scratch ). Même sans crises d'angoisse, le sentiment de tristesse est trop grand, la fatigue aussi, et parfois je m'énerve sans bonne raison, juste parce que je suis trop sur les nerfs.

Tout ça pour dire que j'ai besoin d'aide pour franchir l'étape qui me permettra d'aller suffisamment bien pour pouvoir travailler à nouveau (je vise un temps partiel pour commencer). J'ai un RDV avec une psychiatre qui pratique l'hypnose (c'est recommandé pour traiter les angoisses dues à des traumatismes) dans 10 jours, ça fait plus de deux mois que je l'attends ce RDV, et je peux te dire que je stresse! Si cette psychiatre ne me convient pas ou ne peut pas m'aider (ces deux cas me sont déjà arrivés), je ne sais pas comment je ferai car je sens que je ne peux pas me sortir seule du trop-plein émotionnel dans lequel je suis. Alors je croise les doigts...

*M* a écrit:Bref, je pense que tu es en train de déconstruire pour reconstruire et que c'est super. C'est sans doute difficile, mais courage Smile

À très bientôt, chère écolo Very Happy

Merci pour le courage, je prends!  Very Happy

*M* a écrit:P.S. Ton sujet de thèse, il me semble carrément fascinant! Il faudra vraiment que tu me fasses un résumé un jour!

J'en ai dit un peu plus sur un autre fil, je te copie ça ci-dessous  Smile

Quelques infos en plus sur mon sujet de thèse:
Et bien j'ai travaillé sur les conflits au sein des colonies de fourmis, chez deux espèces méditerranéennes qui se reproduisent de façon assez particulière, en scindant la colonie en plusieurs nouvelles colonies (au lieu des traditionnels vols nuptiaux, qui conduisent les reines survivantes (y en a très peu, les pauvres) à fonder une nouvelle colonie toute seules). J'ai donc essayé de savoir comment les nouvelles reines étaient choisies (il y en a plus de produites que nécessaire), à combien de nouvelles colonies la reproduction aboutissait chez ces deux espèces, et autres questions liées.

C'était de l'écologie comportementale dans le sens où tous les questionnements étaient tournés vers la compréhension des mécanismes évolutifs sous-jacents, alors que l'éthologie est plus descriptive et fonctionnelle. Moi, j'aime bien les "pourquoi" alors je préférais...   Wink  Ce que j'aimais bien dans mon sujet de thèse, c'est que les questionnements théoriques étaient assez complexes (le fonctionnement des sociétés d'insectes est assez fascinant je trouve), sans être trop casse-tête non plus. Et puis il mettait à mal l'idée reçue selon laquelle les sociétés d'insectes fonctionnement parfaitement bien, sans conflits, avec une reine-mère qui régente tout son petit monde: belle projection des humains que nous sommes...

MerQuiBrasse
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 214
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 34
Localisation : Près de la mer... et de la Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par *M* le Mar 10 Jan 2017 - 4:14

Salut MerQuiBrasse,

Je pense que j'écris seulement pour me défouler: je viens de passer la dernière heure à t'écrire un long message de réponse et quand j'ai cliqué sur ''envoyer''... ben j'avais été déconnectée du site et j'ai tout perdu! affraid

Bon, je suis sûre que c'est arrivé à tout le monde ici au moins une fois et que, maintenant, tout le monde prend la peine de copier son message au cas où... Mais en ce moment même, je suis vraiment frustrée!! (haha je me fous de ma gueule mais rrrrrrrrrrrrrrrrrrr)

Alors tu m'excuseras, mais je suis vraiment trop frustrée en ce moment pour tout recommencer!

À demain sans doute Rolling Eyes

P.S. Et là au bout d'une demi-heure et l'aide généreuse de mon copain, je viens de retrouver la moitié, mais bon je suis trop énervée quand même Very Happy

*M*
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 47
Date d'inscription : 04/01/2017
Localisation : Montréal, Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par MerQuiBrasse le Mar 10 Jan 2017 - 15:06

Aaaaargh, je suis désolée pour toi! Console

J'ai lu plusieurs messages qui évoquaient des dysfonctionnements du forum hier soir.

J'espère que tu auras le courage de réécrire la deuxième moitié car je suis curieuse! Wink  

À bientôt!

MerQuiBrasse
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 214
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 34
Localisation : Près de la mer... et de la Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par *M* le Mer 11 Jan 2017 - 1:01

(Voici donc ce fameux message perdu et à moitié retrouvé!)

Bon, c'est malin... Maintenant que j'ai entamé une conversation avec toi sur deux fils différents, je ne sais plus où te répondre! Smile Si tu me permets, et bien que ce soit un peu lourd, je pense que je vais répondre aux deux endroits: ça risque tout de même d'être plus simple!

Tout d'abord, pardonne-moi: je n'avais pas enregistré que tu es en dépression depuis 5 ans. Évidemment, dans ce contexte, tu fais bien de nuancer le côté «positif» de la maladie. Je pense cependant bien comprendre quand tu dis que ''Ça coince''. C'est pas parce qu'on se sent prêt à aller mieux que le reste coule naturellement et parfois c'est très frustrant! Et même quand le travail psycho a bien été fait et tout et tout, les réactions sont souvent quasi-instinctives et non-contrôlables... c'est malheureusement souvent le cas avec tout ce qui est lié aux traumatismes...

D'où le fait que je trouve géniale ta démarche d'aller voir une psychiatre qui fait de l'hypnose! C'est vrai que c'est particulièrement approprié! Je te souhaite que ça fonctionne avec elle et que tu puisses entrer dans une nouvelle étape! Tu nous/me tiendras au courant, dis? Smile Sinon, je sais pas à quel point c'est connu en France ou non, mais on m'a dit beaucoup de bien aussi de l'IMO ou l'EMDR. Ça a l'air un peu de n'importe quoi à première vue, mais c'est aussi reconnu pour les traumatismes. Je connais deux personnes que ça a bien aidé (et je tenterai peut-être ma chance un jour). Bref, peut-être une piste de plus pour toi?

Et si je peux me permettre un truc, sans vouloir faire la morale gnangnan... Je sais que, parfois, j'oublie d'être indulgente avec moi-même. Donc je ne sais pas si c'est ton cas aussi, mais rappelle-toi que tu as vécu au moins une vingtaine d'années sans tes émotions. C'est juste normal que tu ne parviennes pas facilement à gérer ce que tu as enfoui tant d'années : tu es en apprentissage dans un contexte salement déstabilisant! Donc ne te culpabilise pas trop : indulgence, indulgence.

(À partir d'ici ça risque de se gâter, car c'est moi qui essaie de réécrire ce que j'ai perdu hier Wink )

Ensuite, merci pour tes explications sur ton passé et ta vie. Je peux me permettre de te demander quelques précisions? Tu dis:

En fait je me sentais à ma place dans le milieu universitaire. J'avais tout misé sur ma réussite scolaire donc y avait intérêt que je réussisse.

et

Mais l'université c'est la vie!  Razz Sérieusement, je n'avais pas l'impression de ne pas être dans la vie quand j'y étais. Seulement effectivement, j'ai ressenti certains manques et pas mal de déceptions qui ont fait que j'ai décidé de faire autre chose ensuite.

Je me demande quels sont les manques et déceptions que tu as ressentis dans le milieu universitaire? Quand je parlais de se sentir inadaptée, je ne pensais pas aux capacités intellectuelles, mais plutôt aux relations avec les autres peut-être? Ou autres difficultés? Je te pose cette question parce que je me demande s'il y a un lien entre ce que tu as vécu ensuite dans le milieu alternatif? Un bref aperçu de ce à quoi tu allais être confrontée, ou c'était sur deux registres complètement différents?

Cette question m'en amène une autre. Si tu veux en parler, peux-tu préciser «tes limites, tes envies et ton incapacité à les réaliser» et ce sentiment de ne pas «parvenir à ta prendre ta place» vécus dans le milieu alternatif? (Entretemps, j'ai lu le sujet sur la dissociation. Peut-être que tes limites sont ce que tu décris sur ce fil? (Au passage, sujet très intéressant, merci!))

Je te pose cette question car je n'arrive pas à bien comprendre si tes freins proviennent de tes relations/enjeux avec les autres, ou de la relation que tu as avec toi-même. C'est sans doute un peu des deux, mais je serais curieuse d'en lire plus à ce sujet.

(Sinon, t'as raison : l'université c'est aussi la vie, haha! Smile J'avoue que, quand j'y étais, je ne voyais pas les choses comme ça car j'idéalisais vraiment mon futur travail. Cela dit, j'ai l'impression que le cadre y est tout de même différent : plus intellectuel, donc plus accueillant aussi peut-être? En tout cas chez moi, l'esprit critique y est beaucoup plus valorisé que dans la société en général. Mais bon, c'est pas très pertinent pour toi tout ça et je m'égare! Wink )

Je crois que c'est tout! Je sais que ça fait beaucoup de questions, et personnelles en plus, alors sens-toi bien à l'aise d'y répondre ou pas. Tu m'as l'air d'une fille intéressante et j'aime toujours en apprendre plus sur le riche vécu de chacun, mais surtout pas de pression ou d'indiscrétion! Smile

Pour conclure, j'ai simplement envie de t'envoyer d'autre courage, si ça peut vouloir dire quelque chose. Je n'ai jamais fait de crises d'angoisse, alors je peux seulement imaginer à quel point ça doit être atroce... (Cela dit, euh NON ça ne semble pas prudent de conduire en même temps... Mais chapeau pour la maitrise, quand même! Wink ) Toutefois, la tristesse et la fatigue plus grandes que soi, je connais alors je t'envoie aussi plein de compassion.

Mais sincèrement : à te lire, à ressentir ton intelligence, ta sensibilité et voir ce que tu entreprends pour t'en sortir, tout mon instinct me dit que tu vas parvenir à trouver un mieux-être.

Accroche-toi solidement au mât pendant la tempête, MerQuiBrasse! Wink

*M*
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 47
Date d'inscription : 04/01/2017
Localisation : Montréal, Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par MerQuiBrasse le Mer 11 Jan 2017 - 3:24

Merci beaucoup pour tes encouragements, *M*, ça m'a beaucoup touchée!  Very Happy

Je te réponds dans les jours qui viennent, le temps de réfléchir à tout ça...

MerQuiBrasse
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 214
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 34
Localisation : Près de la mer... et de la Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques brasses pour parvenir jusqu'à vous

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum