Prise de hauteur?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prise de hauteur?

Message par Tutu le Mar 15 Nov 2016 - 14:06

Je ne sais pas trop par quel fil commencer..

Hier était une des fois de trop, de trop plein, de trop de ras-le-bol, de trop envie de gueuler que, merde; que, quand bien même; que de toute façon j'y peux rien.

Comme beaucoup ici, je crois, je subis complètement mes émotions, qui débarquent souvent sans prévenir d'une intensité tel qu'il me faut du temps pour calmer tout ça (si c'est négatif), ou l'encadrer pour pas passer pour une cinglée (si c'est positif). Quoique je peux avoir besoin de calmer quand c'est positif, et encadrer quand c'est négatif.. Bref;
Je me suis remise à aller dans un bar, ou j'ai rencontré plusieurs personnes, en majorité des gens que j'ai envie de serrer très fort pour tout recoller, d'autres avec qui je sais que je pourrai avoir des discutions interminables et génialissime. I love you

Mais là n'est pas le sujet, une d'entre-elles avec qui j'ai passé ma soirée hier soir jusqu'à ce que je finisse par courir jusqu'à mon vélo pour partir toute bouillonnante et débordante m'a complétement heurté.
Entre les "appuis" de doigts de manière sympathique et qui -ce n'est pas faute de l'avoir dis- me dérange. J'aime pas que l'on me touche. Pas comme ça. Merci.
Entre les phrases type "mais tu es jeune, amuse toi". Sauf que c'est pas parce que je suis jeune qu'il faut que j'aille faire n'importe quoi, avec n'importe qui, au dernière nouvelle je fais encore ce dont J'ai envie. Non?! Bon. Et ça revient quand même après. Arrrrrrrrrrrrg.
Entre les "mais tu es magnifiques arrête de te prendre la tête". Euh, bon, déjà on va dire merci, c'est ce qu'il faut dire non après un compliment? Haha...Et je voudrai enchainer sur; il est où le rapport s'il te plaît? Que (apparemment) avoir un physique attrayant (et en plus j'en suis pas convaincue, mais passons, tout est relatif n'est-ce pas?) implique qu'on doit faire taire notre cerveau? Ne pas se poser de questions? Ne pas remettre en question?
J'avoue je dois être fatiguante sans cesse à demander pourquoi, à chercher un sens à tout. bounce
Mais je fais comment, quand dans tous les cas c'est comme ça, je fonctionne comme ça, j'ai un besoin absolu de COMPRENDRE. Merde alors!! Si ça te dérange, éloigne toi et va parler avec d'autres personnes? Et de me dire de ne pas faire quelque chose j'ai tendance à le faire encore plus. Surtout que cela faisait plusieurs fois qu'on se voyait, même si on ne se connait pas, il à bien comprit (je l’espère) que j'étais dans le questionnement.
Entre les "arrête de trop réflechir". rgmdfkhjsdfpghkfsmrkdfgjcN??????????????!! (je vais pas m'étaler ça rejoins en un sens le point au dessus.)
Et j'ai décroché plusieurs fois. Malheur. Au début je réussissais à revenir seul avec une petite pensée "merde, de quoi on parle déjà, il en est rendu où?' avec les petits hochements de tête et les oui oui. Puta*n.


A la fin il y avait des gens un peu étrange sur le bord qui me regardaient de manière très insistante et vraiment génante. La personne en question présente avec moi l'avait remarqué, j'oscillais entre fou rire hyper nerveux, et moment de gène intense ou je sais plus ou me mettre, et je l'ai fais part à ladite personne; qui s'est empressé d'aller discuter avec eux, de moi en prenant le même air qu'eux.
"!?"
Bouffée de colère et d'incompréhension.
Prise de tête, il m'a fait craché des choses que je n'avais aucune envie de dire.
"Je voulais seulement rigoler je pensais pas que tu allais le prendre comme ça"
= aucune prise de considération pour la personne que je suis. = il a renié totalement le fait que j'étais mal à l'aise et dont je lui ai fait part et à seulement ajouté à ma gène.
Ensuite je lui ai dit de manière calme que j'étais énervée et qu'il fallait me laisser me calmer. Résultat des courses= toute les 30 secondes il venait rajouter une couche.
Pourtant j'ai besoin d'un certain laps de temps pour faire redescendre la marmite, j'aimerai arriver à plus sentir et ressentir en claquant des doigts mais ce n'est pas possible. = encore une fois il n'a pas respecté le fait que pour pouvoir éventuellement (car je sais pas si potentiel possibilité que je me calme totalement) passer une bonne fin de soirée il fallait me laisser un peu d'espace et un petit quart d'heure TRANQUILLE, style sortir fumer sa clope et discuter avec la jolie minette à côtès, ou ton pote un peu plus loin, ou avec le poteau. C'était comme qu'il voulait.
Résultat je suis partis.



Je suis partis bouillonante.
Je lui en ai voulu.
Mais je m'en veut encore plus à moi, c'est fatiguant de toujours ressentir de manière excessive. De subir.
Je sais que c'est une personne que je ne reverrai plus seul, c'était la première et la dernière fois - juste tout les deux. Avec les autres ça va, on jongle plus facilement. Un dans le bordel qui à capté comment je fonctionnais, et qui fonctionne me semble-t-il de la même manière, agréable, reposant.

Tout ça pour ça;
Comment faite vous pour vous "détacher" de ça? (quand je dis ça, c'est vos émotions. quand je dis se détacher, c'est laisser couler. j'arrive pas moi, ça me défonce de dedans, ça me prend la gorge, c'en ai quelque chose de physique tellement. ça me fais mal. j'ai peur qu'en laissant couler, je devienne moins humaine, mais j'ai peur qu'en continuant à ressentir comme ça, je finisse par exploser.)
Avez-vous des techniques? Pour vous recentrer? Moins décrocher? Prendre plus de hauteur/recul?

Et puis pourquoi nous ne sommes pas pris dans notre intégralité? Quand on a fait passer le message que l'on fonctionnais de tel ou tel manière, sans trop rentrer dans les détails mais assez pour éviter d'être heurté, et que la personne en face ne prend pas ça en considération on fait comment?
J'avais envie de le secouer.
Et de me secouer d'être trop excessive comme ça.
Je lui en veux qu'il ai engendré une situation que me montre encore que je suis dans le trop.
Dis docteur, c'est grave? Ça se soigne? alien


Tutu
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 8
Date d'inscription : 05/11/2016
Localisation : deux vents et des rires

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prise de hauteur?

Message par utilisateurdebase le Mar 15 Nov 2016 - 14:10

bah ça vaut ce que ça vaut mais perso... je me détache des gens ^^ depuis, c'est vachement plus cool Smile

utilisateurdebase
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 787
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prise de hauteur?

Message par boule-d-ombre le Mar 15 Nov 2016 - 14:28

j ai effectivement appris a rester stoique devant ce genre personne et ca pendant de longs moments mais je doute que ca soit ce qu il te faut. la visiblement tu es en manque de relations humaines donc tu vas n importe ou avec les risques que ca comporte de mauvaises rencontres. le fait qu il ne te respecte pas entraine invariablement une reaction comme tu as eut (et pas que pour les zebres ) le meilleur moyen pour rester zen n est pas d ignorer ses besoins loin de la c est plutot d arriver a les gerer. tu as envie de gens alors trouves toi un endroit avec des gens en qui tu as confiance(et surtout qui te respectent). le fait que tu sois jolie(ou au moins a leur gout) renforce leur envie d aller plus loin que ce que tu voudrais et malheureusement on commence tout juste a combattre ce probleme. "bah quoi elle est mignonne je lui ai fait un compliment" sans comprendre que l autre en face n est pas un quartier de viande et que les compliments proferes sont insultants plus qu autre chose.
avatar
boule-d-ombre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1078
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prise de hauteur?

Message par Tutu le Mar 15 Nov 2016 - 14:45

Utilisateur de base ;
Du coup plus de temps seul et moins de relation?
Parce je visualise ça comme moins de relation authentique? Ou moins de relations tout court?

Je sais qu'en particulier ce n'est pas une personne qui va rester dans mon entourage, pour sur pour me mettre dans un état pareil!
Mais il y a quand même des moments ou le trop plein prend le dessus, là c'était un exemple car c'est ce qui m'est arrivé hier soir et qui m'a laissé sur le popotin, d'où ma question lorsque vous êtes trop pleins avez vous des choses mis en place pour réguler le tout?



boule-d-ombre ;
Dans ce petit groupe que j'ai rencontré c'est la personne sur laquelle j'avais le plus de toute quant aux atomes crochus possible, bien que ce soit quelqu'un de relativement drôle certaines choses me perturbaient. J'aime bien aller creuser pour confirmer ou non mon point de vu. Ayant eu l'occasion hier de voir ça, j'ai finis par couper court en le laissant là, car trop pour moi. Les autres sont respectueux de la personne que je suis! Ô joie Wink
Pour la constante des réactions provoqués par ce genre de comportements, j'ai eu l'occasion à mon plus grand malheur d'observer que majoritairement ça n'atteint même plus. Autre soirée. Autre circonstance. Autre "heurtage". Tout dépend de comment c'est fait, par qui, en compagnie de qui (...).
La chose qui me chiffonne c'est d'être partis avec ce bouillonnement, avec cet énervement et incompréhension.
De moi subir, alors que lui ça allait c'était quelque chose de léger pour lui.
J'aimerai moins subir/moins ressentir? Ou pas réagir en bloque, j'aurai aimé pouvoir partir au même moment, mais d'une manière plus sereine, un peu plus détaché, pas à me ronger le sang, pas à me relancer sur des questionnements quant à l'être humain, de pas être comprise, ni prise en tant que personne etc.. u see?
Et quand tu dis les gérer ça ne m'éclaire pas plus, oui je me doute qu'il faille les gérer au delà de ça, comment les gérer Question



Tutu
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 8
Date d'inscription : 05/11/2016
Localisation : deux vents et des rires

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prise de hauteur?

Message par boule-d-ombre le Mar 15 Nov 2016 - 14:57

deja comprendre pourquoi tu reagis comme ca la moitie des situations genantes ou je suis reste stoique c etait du a une profonde connaissance de moi meme. la connaissance permet de prevoir comment tu vas reagir et donc d amoindrir le choc du deferlement des emotions. souvetn le plus gros probleme des gens comme nous c est que tout nous atteint. la c est un manque flagrant de respect il ne t ecoute pas ne te respecte pas voir meme fait l inverse de ce que tu lui demandes c est sur que tu vas t enerver la reciprocite si chere et si evidente pour un zebre est brisee

par exemple je suis capable de subir un harcellement moral pendant plusieurs mois d affiles sans broncher mais surprends moi avec une pique et je vais me facher direct.
avatar
boule-d-ombre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1078
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prise de hauteur?

Message par Tutu le Mar 15 Nov 2016 - 15:16

Le fait de savoir que non, je ne supporte pas l'irrespect, ni le jugement ni la non recherche de compréhension de l'autre (un minimum, je dis pas que je suis parfaite, loin de là!!) etc... etc...  je sais en majorité ce qui va me toucher (et ça fait un gros paquet de choses! bom ) mais je suis incapable lorsque ça arrive, d'éviter que ça monte, que ça chauffe, se propage etc..
Peut être que le pourquoi est encore trop flou, pourtant il me semble que cela reste des notions relativement simple!

Quand je le peux j'évite d'entrer en situation, ou de voir/entendre quand je sais que ces choses me heurterons, là en l’occurrence c'est une situation difficilement évitable, en tout cas pour cette fois-ci car on ne m'y reprendra plus bounce  

"Je suis douée d'une sensibilité absurde, ce qui érafle les autres me déchire" - Flaubert

Oui je vois totalement.
Tu as réussis à analyser pourquoi dans l'un tu mettais le ""pied devant l'autre"" et que dans l'autre cas tu freinais des quatre fers?

Je me suis demandé si le premier est une chose qui se met en place d'une manière si sournoise et lente qu'une fois lancé, c'est tellement bien rodé qu'on trouve cela "normal" ?
Me souviens avoir capté à un moment, et m'être dis que vu que j'avais aperçus ça je saurai m'en protéger, aha.. si j'avais sus!
Et la pique et quelque chose de "spontané" disons, que ce n'est pas une ambiance mis en place, ca n'a rien à voir avec un brouillard/cotonneux/grisârte et lourd bien dégueulasse dans lequel on s'est embourbé mais étant quelque chose de complétement direct/visé/précise comme une racine dans laquelle on se serai pris les pieds et rétamé de tout notre long = réaction immédiate?
J'espère que la phase est passé, et que tu as pu te redresser sans trop de bosse I love you

Tutu
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 8
Date d'inscription : 05/11/2016
Localisation : deux vents et des rires

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prise de hauteur?

Message par boule-d-ombre le Mar 15 Nov 2016 - 15:42

dire que la reaction de l homme c est normal est deja un manque de respect vis a vis des femmes ca legitime aussi toute forme de harcellement. disons que pour eviter de se mettre en colere il faut surtout se rendre compte que les autres n ont pas les meme points de vue que toi.
pour une partie des hommes c est une jolie femme=> j ai envie de toucher=> j ai le droit de toucher=> elle rale je la calme avec un compliment. pour toi il touche sans demander=>manque de respect+ compliment foireux pour se justifier. pour lui j ai envie, je prends c est un raisonnement bestial (et sans aucun respect pour l autre). limite tu l imagine comme un chien qui se colle a toi pour avoir un calin ca t enerveras moins(c est vrai les chiens le peuvent et les hommes non c est de la discrimination Razz Wink ). disons que ca te touche de la meme maniere que tu ne te permettrais pas de manquer de respect a un parfait etranger c est en toi ca ne se fait pas. la plupart de nos reactions dependent de notre point de vue si c etait ton amoureux qui t avait touche tu aurais apprecie(enfin je l espere). le truc c est d arriver a comprendre que l autre ne respecte pas nos regles et donc la colere resultant du non respect de celles ci est vaine. tu serais en colere quand un chat ou un chien te touche ? pourtant c est le meme geste il a envie de te toucher sauf que pour toi c est different

pour la pique effectivement c est un peu comme quand t es dans tes idees et d un coup quelqu un te secoue (ou si tu te prends un poteau en pleine tronche parce que tu faisais pas attention)
avatar
boule-d-ombre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1078
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prise de hauteur?

Message par utilisateurdebase le Mar 15 Nov 2016 - 16:36

bah là je suis dans une grosse phase ermite! marre de faire des efforts sans retour de la part des autres. donc, s'ils ne sont pas capables de voir les efforts que je fais et d'en faire pour que moi aussi je passe un bon moment avec eux... bah je fais mes trucs seul... et c'est bien en fait Smile j'assume (enfin?) mon côté introverti ^^ ?

utilisateurdebase
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 787
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prise de hauteur?

Message par Tutu le Mer 16 Nov 2016 - 21:15

Mais c'est pas un chien! Ni un chat ni un cheval.
Il pourrai s'apparenter à un taureau, ou un truc un peu plus visqueux style une méduse, qui pique. Même si c'est jolie, c'est pas agréable pour certains sens..
Et puis je l'aurai pas exprimé de la même manière, mais quand mon chat vient me toucher, si ça me gène je le met plus loin, et inversement quand mon chat n'a pas envie/besoin de caresse il me semble que tous font ça, il s'en va..!

Ouaip c'est peut être ça la solution! pis on est pas si mal seul, y'a personne qui vient te détruire ton monde intérieur. ou te bousculer, mais du coup tu reste dans ta zone de confort, tu te bouscule pas trop. Parce que des fois, se faire bousculer ça peut faire du bien..
Parce que des fois ça peux emmener des étincelles, et des matières en plus..
Et même de l'amour.. moins souvent que la haine, et tout les trucs nauséabonds, mais un peu quand même, et je me demande si ça vaut pas quand même (un peu) le coup?

Tutu
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 8
Date d'inscription : 05/11/2016
Localisation : deux vents et des rires

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prise de hauteur?

Message par Augustas le Lun 5 Déc 2016 - 22:23

Bonjour,

Je ne sais pas si je suis capable de répondre à ta question mais me la pose également souvent.

Je pense qu'il y a deux choses:

- La 1ère, j'ai lu que nous avions un sens de la justice décuplé et une parfaite intolérance à l'injustice.

Si tu t'es sentie dans une situation d'injustice, il te faudra potentiellement beaucoup d'efforts pour "redescendre".

- Il y a peut être contradiction dans ta tête? Si tu es intelligente, tu as peut être une grande capacité à te remettre en question ce qui est saint.
Mais face à l'horreur ressentie lorsque ton interlocuteur ne le fait pas lui-même, une contradiction se crée peut être dans ta tête est c'est certainement ce qui est le plus douloureux!

Lorsqu'on ne réfléchit pas, on a pas mal.

Enfin je ne sais pas ce que ca vaut mais c'est une piste de réflexion.

En tout cas rassures toi! Nous y sommes également confrontés et nos émotions sont toutes aussi difficiles à gérer.

Et si d'autres ont la solution, je suis également preneuse

avatar
Augustas
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 35
Date d'inscription : 22/10/2015
Age : 29
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prise de hauteur?

Message par Tutu le Lun 5 Déc 2016 - 23:08

Injustice, incompréhension et irrespect oui Smile
Aujourd'hui avec du recul, je comprend mieux pourquoi j'ai réagis comme ça,
Je ne lui en veux plus, et je ne m'en veux plus; la colère-frustration-bouillonement ne résous rien (et heureusement, que de négatif sinon!)

Je sais que c'est récent, et que j'apprends et n'ai pas finis d'apprendre, mais je crois avancer vers la compréhension de laisser "couler" mes émotions, ne pas aller contre.
Plus j'allais contre, plus elles augmentaient de manière significative.
Quand on force, (tirer, pousser (etc...)) on J'obtients -pour ceci en tout cas, et pour moi même, peut pas me permettre de juger vos perceptions, donc mon on est mal utilisé haha- l'effet totalement inverse,
J'essaye d'apprendre, je m'y astreint en tout cas, à ne plus chercher à canaliser, mais à les vivre, et m'aimer en faite, et ne pas aller contre moi même, et je suis dans un calme presque constant depuis, étrange hein ? :p

Je pense que tu as raison, cette phrase me semble juste et me parle "lorsqu'on ne réfléchit pas, on a pas mal" j'accepte!

Moooon dieu I love you MERCI! -tu m'apportes une nouvelle compréhension-
Bon, ça vaut ce que ça vaut, mais c'est ce qu'il m'arrive en ce moment, ce côtès calme que j'ai, à calmer mon cerveau, alors ce n'est pas nécessairement le bon mot, je dirais que je laisse couler, même mes pensées.
Je me suis entourés d'un certain amour, et je ne lutte plus contre ma tête, ni contre mes émotions, et du coup je réfléchis moins, je prend les choses de manières intuitive (bon j'ai encore du travail, encore aujourd'hui j'ai eu le droit à une monté d'adrénaline/stress/répercussion au travail et ai du me réfugier en réserve pour fermer les yeux et me recentrer et écarter ce négatif de moi, chose assez difficile, j'ai du attendre de rentrer chez moi pour ma calmer totalement et retrouver cet état dans lequel je suis depuis 2/3 jours.
Disons que je réfléchis moins, je laisse les choses venir à moi, et je vais aux choses, sans forçage..

Et merci de ta réponse, tu m'as fais remettre un pied ici Smile

Tutu
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 8
Date d'inscription : 05/11/2016
Localisation : deux vents et des rires

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prise de hauteur?

Message par Augustas le Mar 6 Déc 2016 - 6:11

Je trouve que ta façon de voir les choses est très saine!

Et effectivement t'aimer comme tu es est un très bon départ!

Si tu as depuis de nombreuses années souffert de l'incompréhension des autre, quelque part au fond de toi il est possible que tu n'ai pas autant d'estime de toi que nécessaire. Ce serait peut être l'origine de l'incohérence mentale quand les autres ne respectent pas tes emotions.

Comme tu dis si tu arrives à les accepter en te disant qu'elles sont là et que c'est légitime mais que si tu ne veux pas te détruire il fait lâcher prise, alors peut être que la vie sera plus simple.

Loooool j'ai l'impression de me parler à moi même... n'importe quoi.

Bon je te souhaite plein de courage en tout cas et tu n'es jamais seule!

Et c'est pour cela que j'adore ce forum, il nous le rappelle avec bienveillance
avatar
Augustas
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 35
Date d'inscription : 22/10/2015
Age : 29
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prise de hauteur?

Message par Invité le Jeu 22 Déc 2016 - 17:56

boule-d-ombre a écrit: le truc c est d arriver a comprendre que l autre ne respecte pas nos regles et donc la colere resultant du non respect de celles ci est vaine.

Je ne suis pas du tout d'accord!!! Shocked Au contraire, la colère est l'émotion qui nous permet de nous faire respecter des autres (cf notamment les ouvrages d'Isabelle Filliozat). Si je nie ma colère (parce que je ne la juge pas acceptable, parce qu'elle n'a pas été autorisée pendant mon enfance, parce que je crains d'être débordée par elle,...) c'est moi-même que je ne respecte pas.

Si on part du principe qu'on a le droit et raison de se mettre en colère, la question est donc ensuite: de quelle façon est-ce que je peux prendre en compte ma colère, voire l'exprimer, pour que ça soit le plus sain et porteur possible?

Par exemple, dans le cas décrit initialement par Tutu, écouter sa colère me semble la meilleure option possible. C'est elle qui lui indique qu'elle n'est pas respectée par cet homme. Par contre, je vois deux pistes d'amélioration: 1) prendre conscience plus rapidement de cette colère due à l'irrespect, afin de régair plus vite (en l'occurrence en partant) et de ne pas en arriver à ce sentiment d'énorme colère bouillonnante et envahissante  2) trouver une façon d'exprimer cette colère, par exemple envoyer une pique à cet homme et partir "la tête haute", en étant fière de soi, et non pas en se sentant en colère mais impuissante (qui est ce que je ressens quand je bouillonne).

Bien sûr, gérer la même situation sans colère est possible aussi, et moins éprouvant émotionnellement. Mais quand la colère est là, je pense que le mieux est de ne pas chercher à la nier ou la minimiser, mais au contraire de l'utiliser pour se faire respecter.

boule-d-ombre a écrit:  tu serais en colere quand un chat ou un chien te touche ? pourtant c est le meme geste il a envie de te toucher sauf que pour toi c est different

Je n'adhère pas du tout non plus à la comparaison, qui de plus me semble en contradiction avec le propos féministe tenu plus haut. De toute façon, on peut se mettre en colère aussi bien contre un animal que contre un homme, si on se sent envahi ou non respecté...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prise de hauteur?

Message par boule-d-ombre le Jeu 22 Déc 2016 - 21:05

ce que je voulais dire avec l histoire de l animal qui te touche et pas un homme c est que nos reactions dependent de nos points de vue avant tout. on ne tolere que difficilement d etre touche ou envahi par un etre humain la colere explose souvent plus facilement que dans le cas ou c est un animal. je ne cherche pas a justifier les actes de sexistes/ etres bestiaux/ obsedes divers juste a proposer une methode pour etre moins enerve quand ca t arrive. apres tu peux toujours t enerver pendant des annees j ai cherche des moyens d etre plus zen justement pour cause de lassitude. j ai fait pas mal de percees (j exige toujours un minimum de respect quand meme) ca me facilite la vie en general.
pour la colere effectivement ca aide a te faire respecter enfin en general. moi quand la colere eclate justement j ai souvent eut comme retour des quolibets, blagues et autres reactions similaires(mon hypersensibilite fais souvent rire et me rends peu credible). crois moi c est tres exasperant (et dans mon cas tres dangereux) quand c est arrive la situation s est au debut termine par une catastrophe, voir des blesses ou une surreaction (genre l un des protagoniste scotche contre un mur suspendu par la gorge avec un regard noir qui indiquait des envies limites meurtieres a son encontre ou couche a terre avec quelques bleus en se demandant pourquoi il avait mal et ses collegues qui fuyaient) ou d une facon plus recente une fuite pour justement eviter que la solution precedente n arrive.
franchement je prefere rester calme c est plus simple, moins fatiguant et surtout moins dangereux d ou mes propositions.
avatar
boule-d-ombre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1078
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prise de hauteur?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum