La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par Invité le Dim 13 Nov 2016 - 6:24

La pollution de l'air, un fléau pour la santé
En dépit des preuves qui s'accumulent sur la nocivité du gasoil, le gouvernement français se refuse pour le moment à se saisir du dossier.

La pollution, au dioxyde de carbone notamment, est un problème récurrent en Chine à Pékin.
Benjamin Disraeli, qui fut par deux fois premier ministre britannique, l'affirmait déjà au XIXe siècle : "Le souci de la santé publique est le premier devoir d'un homme d'Etat." Les gouvernants contemporains seraient bien avisés de suivre son conseil.
Et pour cause. Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), l'une des agences de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a décidé de classer la pollution atmosphérique comme cancérogène certain. Son directeur, Christopher Wild, espère que cet "acte solennel" accélérera une prise de conscience mondiale et ouvrira la voie à de véritables politiques de santé publique.
La pollution de l'air serait directement impliquée dans les cancers, selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé).
Jusqu'à maintenant, que ce soit dans les pays émergents ou dans les pays développés, les gouvernements ont largement minimisé le phénomène et échoué dans leur rôle de régulateur : l'air est vicié pour la grande majorité des habitants de la planète.
"AIRPOCALYPSE"
L'OMS estime que, en 2010, 223 000 personnes sont mortes d'un cancer du poumon directement lié à la pollution atmosphérique. Cette dernière est aussi responsable de maladies chroniques respiratoires et cardio-vasculaires, ainsi que de cancers de la vessie.

Les Chinois, qui n'en peuvent plus de ne plus pouvoir respirer, parlent d'"Airpocalypse".
Dans les grandes villes du pays, il n'est pas rare que la pollution de l'air, liée au bouillonnement des activités industrielles, atteigne ou excède quarante fois les seuils de risque établis par l'OMS. Dans l'Etat de Sao Paulo, le plus riche du Brésil, on meurt deux fois plus de la pollution que des accidents de la route.
L'Europe n'est pas plus exemplaire. La grande majorité des Etats membres ne respectent pas les valeurs recommandées par l'OMS d'émission de particules fines.
La France, qui continue de favoriser son parc automobile diesel – un carburant déjà classé en 2012 comme cancérogène –, est traduite par Bruxelles devant la Cour de justice européenne pour non-respect de la directive sur la qualité de l'air.
L'Hexagone encourt d'énormes pénalités financières. En dépit des preuves qui s'accumulent sur la nocivité du gasoil, le gouvernement se refuse pour le moment à se saisir du dossier. La France reste le pays qui dispose du parc diesel le plus important au monde.
Pourtant la pollution de l'air coûte cher au système de santé français et au contribuable...
Et maintenant ? En Asie, et tout particulièrement en Chine, les habitants multiplient les manifestations pour contraindre les gouvernements à agir.
Ce sont ces citoyens directement concernés qui pourraient faire bouger les lignes.
En Europe, la décision du CIRC devient aussi une arme juridique, comme le soulignent plusieurs juristes spécialistes de l'environnement.
En France, par exemple, comme dans les dossiers précédents de l'amiante ou dans celui des algues vertes, les citoyens pourraient attaquer l'Etat, dont l'action préventive face à un danger connu et désormais certain est insuffisante devant la justice pour "carence fautive". Une "class action" engagée ou des plaintes individuelles déposées devant les tribunaux obligeraient les pouvoirs publics à des dédommagements financiers importants.
Les Particules fines c'est au moins 42 000 morts par an en France. (ça fait peur)
Le levier financier sera-t-il le seul, finalement, à inciter les Etats à agir ?
Les millions de morts prématurées dus à la pollution, là encore déjà pointés par l'OMS, n'ont pas suffi jusque-là.

Alors la question qu'on se pose tous est la suivante : qu'attendons-nous pour faire face à l'ampleur et la violence de ce phénomène lié à nos sociétés modernes qui ont abusé des énergies fossiles ?

Une transition vers des énergies renouvelables ? Trop chers ? Les cellules photovoltaïques ne sont pas recyclables et leur rendement est trop faible ?

L'éolien est lui plutôt correct malgré ses soi-disant détracteurs martelant qu'il causerait des maladies et des troubles de la santé, qui croire ?

A chaque minute qui passe c'est peut-être un zèbre en moins car il aura succombé aux particules fines s'étant malicieusement logée dans ses petits poumons. SOS

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par ortolan le Dim 13 Nov 2016 - 6:43

.


Dernière édition par ortolan le Ven 22 Déc 2017 - 15:48, édité 2 fois
ortolan
ortolan

Messages : 11934
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par Invité le Dim 13 Nov 2016 - 15:34

Mouais, c'est pas si simple.

- concernant le CO2, ce n'est pas tant la "pollution" qu'il génère (en fait 0 : il n'est pas nocif tant que le taux d'oxygène est viable), mais entraine un effet de serre
- concernant le CO, aucun mort (à part meurtres ou volontaires) n'a été vu à ce jour (mort par asphyxie). De toutes façons sa durée de vie dans l'air est de 8 minutes, en plus les pots catalytiques sont faits pour éviter d'en balancer trop (moyennant un soucis détaillé dans le point suivant)
- les NOx, qui sont en fait des produits dus à l'oxygénation de l'azote présent dans l'air. Valable pour des combustions à hautes pression et/ou hautes températures (diesel en particuliers). Les catalyseur des voitures oxygènent le CO pour le rendre innofensif en CO2, mais multiplie drastiquement l'émission des NOx. Durée de vie : 80 ans (autant que les CFC), gaz très hautement à effet de serre (traduction : pots catalytiques = daube). Les avions en génèrent pas mal aussi, en particulier lors des phases de remise des gaz en vue de la rétro poussée avant l’atterrissage (haute température, mélange très riche -> plein de NOx).
- les particules fines, qui sont en fait un mélange de suie et de résidus de combustion. Majoritairement dus à la combustion d'hydrocarbures à longueus chaines, type diesel, ou carburation trop riche. Feux de cheminées aussi.
- les acétaldéhydes, majoritairement dus à la combustion incomplètes des alcool (type bioéthanol, présent à 10% dans le SP95 E10). Lui pour le coup est très, très hautement cancérigène.

On peut partir là dessus si tu veux en discuter, mais les problèmes ne sont pas si simples... On peut aussi rajouter l'augmentation significative des particules fines dans le nord de la France (Paris inclus) du à l'arret du nucléaire en Allemagne et à leur remise en service massive de centrales à fuel/gaz/charbon.

EDIT : sauf erreur de ma part, la cérine n'est pas dans l'essence, mais est un additif à mettre une fois tous les XXXXXX km, pour nettoyer le FAP. Ce n'est pas une émission en continue de polluant mais plutot ponctuel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par ortolan le Dim 13 Nov 2016 - 16:05

.


Dernière édition par ortolan le Ven 22 Déc 2017 - 15:48, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 11934
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par Invité le Dim 13 Nov 2016 - 16:15

ortolan a écrit:Oui, c'est ce que je disais : adjonction de cérine, effectivement depuis un réservoir à part ; cela permet d'abaisser la température de combustion d'environ 150°C (sinon il faut 450 à 500°C pour brûler les suies présentes dans le filtre). Dès que le FAP recycle (tous les 700 à 1.000km), des particules fines (micro-particules qui pénètrent bien plus loin dans les alvéoles pulmonaires) et donc un peu des résidus de cette cérine sont relâchés dans l'atmosphère. Je peux te l'affirmer car ma voiture sent la colle blanche quand je coupe le moteur dans ces phases-là. Mais multiplie ça par le nombre de véhicules du parc automobile (50 à 60% de véhicules diesel en France je crois), et les effets sont bien plus dévastateurs.
Le monoxyde de carbone (CO) provoque des intoxications dans les cas de chauffages domestiques mal réglés (et les fumeurs connaissent bien ce phénomène aussi : principale cause d'essoufflement).

On est tout à fait d'accord :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par Invité le Dim 13 Nov 2016 - 16:15

http://www.notre-planete.info/environnement/pollution_air/pollution-atmospherique.php

Cet article est-il pertinent ? (je l'ai juste parcouru, j'aimerais des avis sur son "sérieux")

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par Invité le Dim 13 Nov 2016 - 16:32

Ca a l'air, mais juste un truc à redire :

"elle émane majoritairement du trafic routier." Ca, c'est pas précis. Sur le périph, c'est sur, en haut de la tour Montparnasse, nettement moins, et encore moins en campagne...

Pour le reste je n'ai pas tout lu mais ça a pas l'air trop mal, oui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par Invité le Dim 13 Nov 2016 - 16:42

OK, merci hobb Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par ISIS75 le Dim 4 Déc 2016 - 2:44

et quid de la cigarette ?  celle qui pollue les poumons des fumeurs et des non fumeurs et qui créée aussi des incendies de forêt ?
ISIS75
ISIS75

Messages : 2813
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par Lyade le Dim 4 Déc 2016 - 9:42

isis a écrit:et quid de la cigarette ?  celle qui pollue les poumons des fumeurs et des non fumeurs et qui créée aussi des incendies de forêt ?

^^

ou comment se toucher de bonne heure...

Le "clan" des "climatosceptiques" est pour l'instant maître des décisions environnementales à l'échelle de la planète.

Si tu es vraiment intéressé par le sujet Klaan, et prêt à te farcir des lectures conséquentes, je partage ici ce que j'ai lu récemment, le dernier essai de Naomi Klein : Tout peut changer.

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Toutpeutchanger

Percutante et précise, son enquête nous emmène dans les sphères des décisions politiques les plus absurdes qui soient, où règnent évidemment corruption, manipulation et déni le plus total d'une situation littéralement catastrophique.

Vous le voyez le mur, là-bas ?

Si c'est pas nous qui le prenons en pleine gueule, ce seront nos enfants ou petits-enfants.

Nous pouvons quand même l'éviter, mais il y a encore du pain sur la planche. Êtes-vous du genre à attendre que les choses se passent ou êtes-vous du genre à bouger pour faire pencher la balance ?


Et Isis, ton problème avec le tabac devrait plutôt se situer au niveau des multinationales qui vendent cette daube. Pas au niveau de ceux et celles qui la consomme. Wake up. Neutral
Lyade
Lyade

Messages : 1825
Date d'inscription : 21/03/2012
Localisation : Montagnes.

Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par ISIS75 le Dim 4 Déc 2016 - 12:25

pas de demande, pas d'offre, c'est d'une simplicité enfantine Wink
exemple : je suis contre le tabac, je ne fume pas, je n'achète pas de cigarette pour en offrir non plus. Point.

On est sur un forum de surdoués ou pas ?
ISIS75
ISIS75

Messages : 2813
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par Lyade le Dim 4 Déc 2016 - 15:48

C'est pas si simple que ça ma grande...

Isis:
Le problème, qui sera de taille si nous essayons vraiment d'échanger un peu Isis, c'est que tu es "contre" une chose. Ici, le tabac.

Je peux discuter avec des personnes qui seraient portées sur le "pour" une excellente santé, par exemple... les possibilités d'échanges sont bien plus grandes.

Il y a des surdoués très cons cocotte. (et/ou très chiants)

Qu'est ce que tu fais dans la vie pour aider cette société à prendre un autre chemin que celui qui se dessine à l'horizon ? Que fais-tu pour toi, pour les autres ? Pas de demande, pas d'offre ? Ben voyons... qu'est ce que le système actuel t'offre de lui-même et que tu redemandes encore et encore ? ta lessive ? tes repas préférés et tes chocolats ? tes fringues et tes savons ? ta sécurité ? Regarde autour de toi, tu devrais savoir de quoi je parle... Rolling Eyes

Cherche pas, tu es non-fumeuse, c'est bien. Mais tu as du te saouler la tronche une paire de fois dans ta vie... l'alcool et ses ravages, ça te dit surement quelque chose. Que tu sois pour ou contre l'alcool, on s'en tape. Une certitude, les effets nocifs sur la santé. Le tabac, c'est pareil. La télévision, idem.

Wake up.

Je ne dis rien  
Lyade
Lyade

Messages : 1825
Date d'inscription : 21/03/2012
Localisation : Montagnes.

Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par boule-d-ombre le Dim 4 Déc 2016 - 18:23

je me trompe peut etre mais les climatologues se posent la question si le rechauffement climatique c est nous ou non le CO2 rechauffe la planete mais (enfin il me semble) le NOx lui refroidirait la planete.

pour les problemes de sante en france c est comme le probleme de l amiante on refuse de s en charger car ca generait les industriels. j ai entendu parle de projets de voitures propres qui se sont fait torpiller alors qu'ils etaient viables. les projets de voitures a hydrogene sont toujours interdit car la loi datant des annees 30 reste toujours valide. et j ai meme entendu parler de mairie qui se sont faites verbalisees pour avoir utilise des vehicules avec des carburants moins polluants.
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1243
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par Pieyre le Dim 4 Déc 2016 - 18:36

Le problème, c'est que les enjeux de la pollution atmosphérique sont surtout moraux, pas tellement économiques. Or, sur le plan moral, c'est comme avec la question de la malbouffe ou de l'abrutissement culturel : tant que ceux qui détiennent les leviers économiques ne se sentent pas trop obligés de faire quelques concessions pour que les populations en pâtissent moins, qu'est-ce qu'ils en ont à faire ? Eux se protègent, et protègent leurs enfants. L'économie ne dépend plus tellement du niveau de bien-être de la population. Il s'agit d'exploiter ceux qui sont en mesure de travailler utilement; il y en a toujours; et les autres, eh bien que les politiciens qui sont en charge de la solidarité s'en occupent comme ils peuvent...

Pieyre

Messages : 20530
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par Poyo le Dim 4 Déc 2016 - 18:52

A mon sens, c'est pas tant la pollution de l'air que le réchauffement général qui est le vrai problème. La transition vers des énergies plus "propres" se fera nécessairement au fil des générations mais trop lentement et trop tard.

(je voulais mettre un lien mais je peux pas : je vous laisse taper nationalgeographic méthane bulle sur google)

Une fois que ce phénomène sera lancé, on pourra pas faire grand chose pour l'empêcher.

Poyo
Poyo

Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 30
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par ISIS75 le Dim 4 Déc 2016 - 20:37

@lyade : non je ne fume pas, ne bois pas, n'utilise quasi pas de lessive etc. Je fais plein de choses moi-même et je milite même pour une réduction massive de la consommation de produits animaux et le BIO Wink
bref, est-ce que la cigarette est la seule chose qui fasse du "bien" sur le coup et est-ce qu'on ne peut la remplacer par autre chose ? Smile Smile Smile
merci aussi de lire les messages (et les avatars ?) des gens avant de poster, ça réduit le nombre de post ou le nombre de lignes, ce qui réduit la pollution au final Wink

@boule d'ombre : http://www.viande.info/schemas
ISIS75
ISIS75

Messages : 2813
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par boule-d-ombre le Lun 5 Déc 2016 - 8:33

merci isis75
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1243
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par boule-d-ombre le Lun 5 Déc 2016 - 8:41

l un des problemes qui se rajoute est celui de la standardisation. un industriel trouve un moyen rentable mais polluant et tous doivent s y mettre. quand on entend qu un agriculteur bio s est retrouve au tribunal parce qu il a refuse de traiter ses cultures a coup de produits chimiques il y a de quoi s interroger. l interdiction aussi d utiliser des moyens non reconnus officiellement aussi est souvent bloquante. je veux bien que le respect des normes pour tout ce qui touche la securite soit un point important, mais quand ca devient pretexte pour interdire l utilisation de moyens sortant des sentiers battus et oblige les gens a 'consommer' c est trop.
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1243
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par Lyade le Lun 5 Déc 2016 - 9:07

Isis:
Isis, si tu changes ton quotidien, ta façon de vivre, en fonction de la situation économique et environnementale, et de tes convictions, qui plus est en résidant dans l'agglomération parisienne, je ne peux que saluer tes actions. J'ai toutefois une difficulté à comprendre ton aversion pour le tabac en particulier.

De ma fenêtre, il y a aujourd'hui tellement de réalisations humaines qui pourrissent continuellement l'état de l'éco-sytème planétaire auquel nous appartenons que la consommation de ce poison qu'est le tabac, aussi grande soit-elle, m'apparaît négligeable au plus haut point.

Ce que je comprends du sujet qu'il nous est proposé ici, c'est que la Terre vit des cycles climatiques depuis son commencement. Ce qui revient le plus souvent est le nombre de 5 ères glaciaires, séparées par des ères interglaciaires, où naturellement les températures globales augmentent.

Nous serions actuellement en "sortie" d'une ère glaciaire. Autrement dit, nous sommes entrés dans une nouvelle ère interglaciaire. L'augmentation des températures - le réchauffement du climat - est donc somme toute "normale".

Là où ça coince, c'est l'activité industrielle des hommes, se développant sans cesse depuis quelques siècles, qui accentue et accélère ce phénomène climatique. La pollution atmosphérique n'est qu'une partie du tableau. Elle est interconnectée avec la pollution des eaux et des sols. En polluant notre air, on pollue les eaux et les sols ; en polluants les sols, on pollue les eaux et l'atmosphère... de même en polluant les eaux... Cycle.

En d'autres termes, ça se "réchauffe", ça "change", plus vite, et plus fort. Et c'est ici que nous avons lieu de nous alarmer, car les décisionnaires en matière d'industrie et d'économie sont les mêmes décisionnaires des moyens à mettre en oeuvre pour palier aux bouleversements climatiques qui sont déjà réalités pour des millions de personnes et qui se profilent en masse à l'horizon.

Leur limite de 2% du réchauffement général de la planète n'a pas été écrit sur papier pour être respecté. C'est quasiment déjà plié. Les seuls scientifiques qui semblent tenir des discours opposés à la majorité de leurs confrères sont pieds et poings liés au mouvement climatosceptique. C'est un fait.

Si tu as déjà fait le tour du sujet et que lire des lignes te gêne Isis, que veux-tu que je te dise ? Neutral

Je fais en sorte de mettre sous spoiler ce qui sort du sujet. Le reste s'y attache d'une façon ou d'une autre. Je partage juste des infos et analyses, et j'accrois mes connaissances avec ce que les autres partagent. (que partages-tu ?)  Neutral
Lyade
Lyade

Messages : 1825
Date d'inscription : 21/03/2012
Localisation : Montagnes.

Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par ISIS75 le Lun 5 Déc 2016 - 12:47

@lyade : ça se voit bien et depuis le début que tu te fiches de ce que j'écris, contrairement à d'autres. Pas la peine que j'échange plus avec toi...
@boule d'ombre : tu peux toujours faire tourner ces info : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs310/fr/
ISIS75
ISIS75

Messages : 2813
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ? Empty Re: La pollution atmosphérique, un fléau à grande échelle ?

Message par emmanuelfrfr le Lun 19 Déc 2016 - 2:15

> Qu'attendons nous ?

La société est un système fort complexe. Met 30 personnes pour réparer une voiture, tu vas voir beaucoup de discussions, beaucoup de "moi je pense qu'il faut ...", mais qui va se mettre les mains dans le cambouis pour chercher à comprendre comment fonctionne une voiture et qu'elle est la cause de la panne ? Pratiquement personne.

Une société est énormément plus compliquée qu'une voiture. Bien des personnes sont dans un état d'esprit tellement passif qu'ils n'ont pratiquement aucune expérience ou motivation pour résoudre des questions des plus complexes comme celle là, et en fait ne voient même pas la complexité de la question.

Si tu as un peu d'énergie pour comprendre un petit élément du problème je t'invite à réfléchir sur ce texte écrit par celui qui a structuré l'école républicaine que l'on connaît :
http://www.gutenberg.org/cache/epub/15433/pg15433.html (cherche la partie "gouvernement des esprits").

cordialement



emmanuelfrfr

Messages : 11
Date d'inscription : 29/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum