Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par oslo le Jeu 3 Nov 2016 - 23:41

Très certainement un sujet du même genre existe quelque part, et je vous prie de bien vouloir m'excuser, mais en fouillant je n'ai rien trouvé qui correspondait vraiment à mes questions, donc j'ouvre un nouveau chapitre.

A la fois je crois en l'amour, la rencontre, je pense qu'au fond j'aimerais vraiment trouver quelqu'un avec qui partager ma vie.
A la fois, je ne pense pas que cet amour doive obligatoirement durée la vie entière. Je peux accepter l'idée qu'une histoire ait un début et une fin sans être fâchée.
A la fois, je ne considère pas que le fait d'être deux ou de construire une relation soit une fin dans la vie. Je veux dire d'autres possibilités existent, d'autres voies sont possibles et je peux l'accepter aussi.
A la fois, j'ai désespérément besoin d'amour, de tendresse, de quelqu'un pour combler mon manque d'affection.
A la fois, je n'ai pas envie de "m'encombrer" avec une relation, pas envie de me priver de ma liberté affective, pas envie de subir toutes les "contraintes" du couple, que je ne vais pas détailler ici.

Autour de moi, tout le monde veut une personne. Les couples se forment, se soudent et ça marche pour eux.
Pendant longtemps, j'ai aussi voulu que ça m'arrive. J'ai cherché à trouver la même chose.
Mais à vrai dire, je n'ai jamais réussi.
Quand je fais le bilan de mes expériences amoureuses, sérieuses ou frivoles, je me rends bien compte que le problème dans l'histoire c'est que
soit je suis attirée par des mecs indisponibles (en couple, post-rupture, pb d'engagement, pas intéressés), soit que je ne les intéresse en retour que pour le sexe, mais jamais pour moi, pour ce que je suis. (vous imaginez bien les remises en question incessantes).
Les seuls qui sont intéressés pour moi, ne m'intéressent généralement pas.
Pourquoi ?

Du coup, pour compenser mon problème de "relations amoureuses normales", j'ai créé ma propre version : j'ai adhéré depuis longtemps au "sexfriends" (ou plan fesse) et je fais appel à mes amis masculins pour combler mon manque d'affection ou de complicité intellectuelle.
Ce fonctionnement me plais bien et il marche souvent (quand je trouve les bonnes personnes).
Du coup, je me suis mise à croire à ce fonctionnement. A me dire que j'étais pas faite pour la "vie de couple normale", et que c'était pas grave.

Sauf que cette situation me rend dépendante de beaucoup de gens. (ce qui me dérange, car j'ai un grand besoin d'affection et donc je demande beaucoup d'attention). C'est aussi très instable.
Mais surtout, je ne me sens pas aimée, appréciée pour moi. Disons que, personne ne cherche vraiment ma compagnie. Et c'est parfois difficile à accepter.

Est-ce que des personnes ici ont une expérience plus ou moins similaire ? (c'est très personnel je sais, mais rien que qques points communs pourraient déjà m'aider).
Comment envisagez vous la relation amoureuse ? Est-ce que le "couple" est un fonctionnement qui vous convient ? Si non, comment faites vous ?

Merci à vous.

oslo
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 71
Date d'inscription : 05/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par -Benoit- le Ven 4 Nov 2016 - 2:22

Salut, et merci d'avoir ouvert le sujet Laughing

Je me reconnais dans quasi tout ce que tu dis.
Enfin, presque. J'ai jamais essayé les "plan culs", j'ai toujours refusé de justesse, et je ne regrette pas.
Parce que je peux pas faire ça. C'est pas moi qui décide, c'est mon inconscient : dès que ça va trop loin , je me sens pas bien, limite j'ai la nausée. Je me dis que ce n'est pas la bonne personne avec qui faire ça.
Je sais que depuis toujours, je suis très attiré , je me pose énormément de questions chaque fois que je croise une fille qui me parait mignonne . Je sais que je suis différent des autres et que le courant ne passe pas. Alors je me suis résigné, je n'essaie même pas . Je n'arrive plus à compter le nombre de filles avec qui j'ai tout gaché. Le courant passait suffisamment, mais j'en suis resté à "rester copain".
Mais je ne m'étalerais pas davantage : de toute façon, la plupart d'entre nous avons ce même ressentit. Nous avons ce même attachement avec l'autre, ce même besoin d'être sur la même longueur d'onde. D'être compris.

Ayant découvert que je suis zèbre depuis quelques semaines, j'arrive enfin à comprendre tout ce mécanisme. Et j'accepte encore plus aisément ce que je vis.

Finalement, on a tout faux. On voit que les autres "tombent amoureux", (ou pas !! et se mettent en couple quand même !!!! ). On se dit qu'on a loupé quelque chose.
On cherche la confiance et la complicité d'une amitié, et en même temps, l'amour véritable. C'est notre fonctionnement.
Je crois qu'il faut avoir une certaine résilience pour arriver à être en couple avec quelqu'un , en sachant au fond de nous, qu'on va se séparer dans quelques semaines, 2 mois, peut être 6mois, peut être un an. Perso j'y arrive pas. Disons le clairement : j'ai la flemme.

L'attachement est très différent entre un zèbre et une personne "normale" (je déteste ce terme).
La vision du couple est donc quelque chose qui me dépasse totalement.
Perso, je préfère avoir une amitié fusionnelle avec une fille , et tant mieux si on tombe amoureux. ça ne m'intéresse pas de chercher l'amour, ça voudrait dire que je devrais m'encombrer de tout ce jeu de séduction, faire gaffe à mettre des gants, mais à rester authentique. C'est trop compliqué , ça ne m’intéresse pas.
Finalement, que fait-on de notre masque ?

En fait, pour résumer, la question que tu te pose, nous nous la posons tous. Parce que nous prenons le risque de vouloir être amoureux d'une personne "normale". C'est pas impossible, ça peut marcher. L'amour ne se préoccupe pas de l'âge, de la couleur de peau ni même du QI. C'est juste plus pratique quand on se ressemble. Mais on le décide pas.
(et je ne parle pas uniquement du fait d'être un zèbre, c'est tout un vécu, tout un état d'esprit...)
Ta question du couple, ne se poserait pas avec une personne qui nous correspond vraiment. Ce serait intuitif et spontané ! Comme un coup de foudre , finalement. Sauf si cette personne a oublié d'enlever son masque !
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 839
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 24
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par zion le Ven 4 Nov 2016 - 3:37

c'est bizzare mais meme amoureux je ne le suis pas
non pas qu'il ne faille pas que je le sois
mais plutot a voir comme quelque chose d’irréel qui trouve rapidement ses limite dans les méandre de mon psychisme
c peut etre ( tres )bon signe
avatar
zion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 409
Date d'inscription : 27/04/2016
Age : 22
Localisation : marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par src le Ven 4 Nov 2016 - 8:34

Salut,

je me reconnais vraiment dans pratiquement tout ce que tu cites.
Tout comme toi, les personnes susceptible de m'intéresser ne sont pas intéressées par moi, et lorsque l'on s'intéresse à moi, c'est très souvent pour mon physique, ce qui ne me plait absolument pas.
Je me suis déjà posée la question de franchir le pas, d'avoir des sex friends, pensant que l'amour n'est pas pour moi, mais ayant un gros besoin d'affection.
Malheureusement (ou pas, tout est relatif), je me vois incapable d'embrasser un inconnu en boîte, car je souhaiterais qu'il ai envie de le faire pour moi, pour ce que je suis et non pas parce qu'il pue l'alcool, qu'il me voit trouble et que j'ai l'air jolie.
Pourtant, tout comme toi je ne cherche pas la personne avec qui je vais finir ma vie, puisque je suis jeune, ce qui va me permettre de rencontrer d'autres personnes.
Et encore une fois, toujours similairement à ta propre histoire, lorsque je vois mes amies autour de moi, tout parait plus simple. Lorsqu'elles ne se retrouvent plus en couple, tout le monde les dragues, et elles ne mettent pas longtemps à trouver une autre personne et à être heureuse.
Je comprends donc tous tes doutes et tes remises en questions puisque je les partage moi aussi. Je ne comprends pas pourquoi l'on ne s'intéresse pas à moi, pourquoi je reste seule, et pourquoi personne ne viendrait creuser un peu plus pour tenter de me connaître vraiment. Cette situation est extrêmement inconfortable, mais je n'ai cependant pas de réponses à toutes ces interrogations puisque je suis moi-même en plein dedans.

J'espère tout de même que quelqu'un puisse être capable de nous l'apporter, car ça commence vraiment à être pesant.

src
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 18
Date d'inscription : 01/11/2016
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par krapopithèque le Ven 4 Nov 2016 - 9:02

Belle analyse , pas de solution à proposer .

On oscille entre des besoins induits par nos hormones et des choix de vie intellectualisés.

Entre l'instinct de se reproduire et la stabilité relative qu'il entraîne en opposition au besoin de conquête et de renouvellement.

L'ourse tolère un compagnon pour une période restreinte à sa fécondation , elle chasse le mâle . Pour la mante religieuse elle s'en nourri !

Le choix ne nous appartient que dans les limites de notre espèce .

Le beurre , l'argent du beurre et les faveurs de la crémière ! Voilà un graal à poursuivre , , ,Approuve
avatar
krapopithèque
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2295
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 66
Localisation : sud

http://www.zebrascrossing.net/t11671-salutation-bonjour-kenavo-e

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par Stauk le Ven 4 Nov 2016 - 9:20

oslo a écrit:Est-ce que des personnes ici ont une expérience plus ou moins similaire ?
Oui

oslo a écrit:Comment envisagez vous la relation amoureuse ?
Je sais pas, je ne comprends pas la question.

oslo a écrit:Est-ce que le "couple" est un fonctionnement qui vous convient ?
oui ... mais heu .. enfin je dis oui. C'est un fonctionnement auquel j'aspire. Pour le peu d'expérience que j'en ai eu, j'en ai gardé l'impression que c'est bien ce que je cherche. Un truc solide, stable, qui s'inscrit dans une continuité générationnelle. Je sais même pas honnêtement qui sont mes ancêtres à moi. Enfin plutôt je le sais, mais il n'existe pas de notion de continuité dans mon arbre généalogique. Pourtant ma maman a pris le temps de faire son arbre généalogique. Mon père aussi. Peut être du fait que je viens de deux familles très dissemblables, ou peut être du fait que ma maman est fâchée à mort avec sa famille (et avec l'humanité aussi), son père, son frère, elle déteste le monde entier, même si elle refuse un peu de l'admettre. Ou peut être ça vient de moi aussi, tout simplement. Pendant longtemps je ne voulais dépendre affectivement de personne : surtout pas de mes parents. Je les voyais comme des individus perdus dans la masse.

Mon papa est remarié. Ca fait plus de vingt ans que son couple dure, y a des enfants et tout. Mais dans ma tête, c'est toujours "une copine provisoire".


Quand je regarde les couples épanouis, ce qui me saute souvent aux yeux c'est cette différence dans la continuité générationnelle. Mes parents ne font pas totalement partie de moi. Alors que pour eux (les gens en couple), les parents, les grands parents, les ancêtres, les enfants et les petits enfants, les cousins, les propriétés familiales parfois, s'inscrivent dans une continuité générationnelle. Bon il y a sans doute pleins de couples heureux, stables et épanouis qui n'ont pas cette caractéristique. Sans doute beaucoup de biais d'observation de ma part. Mais c'est mon impression du moment.


Ces derniers temps je pense au mariage. Je me dis : merde j'aimerais bien faire ma vie. J'ai déjà essayé une fois (bon je ne me suis pas marié), mais ça n'a rien donné - enfin rien en terme de stabilité du couple. Il commence à se faire tard sur l'horloge. Mais j'aimerais bien quand même réussir à trouver mon couple, ma moitié avec qui je m'engage pour le reste de la vie. On regarde dans la même direction, on s'inscrit dans une sorte de continuité ou chai pas quoi.


Voilà.
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5877
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par -Benoit- le Ven 4 Nov 2016 - 19:15

Je crois qu'on se pose trop de questions.
Déjà entre nous, c'est pas dit qu'on arrive à se comprendre...Alors avec les autres, comment faire ?
Personne n'a de réponse à nos questions.
On vit avec les autres, on croit que leur schéma de vie est un exemple à suivre . Je veux dire concrètement, qu'on croit que "former un couple" est un exemple à suivre. Que ce soit une fin en soi, ou pas, chacun fait ce qu'il veut.

Je ne sais pas pour vous, mais me concernant, le simple fait d'avoir appris, compris et accepté d'être zèbre, ça m'a changé la vie. J'accepte volontiers d'être différent des autres. J'accepte d'être rejeté. J'accepte que les autres ne me comprennent pas.
Je pense qu'on devrait juste accepter les choses telles qu'elles sont (en l'occurrence, notre célibat) . Bien sûr , il faut pas rester assis à attendre que ça se fasse tout seul. J'aime à croire que le hasard fera les choses correctement.
Mais tout commence par soi.
Une fois qu'on a compris comment on fonctionne, ce qu'on aime faire, quelles passions nous avons, quels métiers peuvent nous plaire... Tout s'éclaircit. Je crois que pour nous, zèbres, c'est une erreur de chercher la personne de notre vie, tant qu'on ne s'est pas cherché soi-même.
Je suis un peu fatigué, j'espère que je suis pas trop déjanté dans ce que je dis Smile
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 839
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 24
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par I am so sure le Ven 4 Nov 2016 - 19:23

Spoiler:


« L'amour, c'est quand la différence ne sépare plus. »
J.B.Busset






avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7671
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par oslo le Ven 4 Nov 2016 - 19:28

doc-pisto-colle a écrit:
On vit avec les autres, on croit que leur schéma de vie est un exemple à suivre . Je veux dire concrètement, qu'on croit que "former un couple" est un exemple à suivre. Que ce soit une fin en soi, ou pas, chacun fait ce qu'il veut.

Je ne cherche pas à rentrer dans un moule ou m'imposer un modèle de vie qui ne me convient pas. La vie de couple, dans le sens du fait de partager une complicité intime (spirituelle et charnelle), dans le sens d'avoir quelqu'un sur qui compter à n'importe quel moment, sans défaillances, c'est quelque chose auquel, au fond de moi j'aspire.

doc-pisto-colle a écrit:
Je ne sais pas pour vous, mais me concernant, le simple fait d'avoir appris, compris et accepté d'être zèbre, ça m'a changé la vie. J'accepte volontiers d'être différent des autres. J'accepte d'être rejeté. J'accepte que les autres ne me comprennent pas.

Personnellement, je ne suis pas une zèbre attestée. Je partage de nombreuses similitudes au niveau du fonctionnement, des ressentis et tout le toutim, mais je n'ai aucune certitude sur ma potentielle zébritude. Et j'ai d'ailleurs, un problème fou et existentiel à comprendre qui je suis (d'où ma présence ici), pourquoi je suis comme ça et du coup à m'accepter comme je suis ou comme je ne suis pas.

doc-pisto-colle a écrit:
Je pense qu'on devrait juste accepter les choses telles qu'elles sont (en l'occurrence, notre célibat) . Bien sûr , il faut pas rester assis à attendre que ça se fasse tout seul. J'aime à croire que le hasard fera les choses correctement.

Je suis tout à fait d'accord avec toi. J'ai depuis longtemps adhéré à cette phrase : " veuille que les choses arrivent, comme elles arrivent ", (Epitecte). Malgré tout, je ne peux m'empêcher de ne pas être satisfaite de la manière dont les choses m'arrivent depuis tout ce temps, d'où le problème. Pourtant, c'est pas faute de faire des efforts. Mais quand je me persuade trop qu'une situation me convient, j'ai l'impression de me mentir. (c'est un peu ce que j'ai tenté d'expliquer dans mon premier post).

doc-pisto-colle a écrit:
c'est une erreur de chercher la personne de notre vie, tant qu'on ne s'est pas cherché soi-même.

Ce que tu dis là, est une profonde vérité.

Je te remercie pour ton message (qui était d'ailleurs très clair) & m'excuse platement si j'ai fait des fautes d'orthographe (je tape bcp trop souvent à la machine ou en prise de note, mon niveau s'aggrave.. mais on s'en fou !)
O.

oslo
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 71
Date d'inscription : 05/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par oslo le Ven 4 Nov 2016 - 19:49

doc-pisto-colle a écrit:
Enfin, presque. J'ai jamais essayé les "plan culs", j'ai toujours refusé de justesse, et je ne regrette pas.
Parce que je peux pas faire ça. C'est pas moi qui décide, c'est mon inconscient : dès que ça va trop loin , je me sens pas bien, limite j'ai la nausée. Je me dis que ce n'est pas la bonne personne avec qui faire ça.

Carrément, des nausées ??
Moi je trouve ça plutôt sain, mais je n'ai pas vraiment une vision romantique des rapports intimes. Même s'ils peuvent l'être parfois. Je considère que j'ai des besoins à satisfaire et je n'ai aucun scrupule à les satisfaire.
Mais je comprends ton ressenti. Un ami m'a dit toute à l'heure "il y a toujours des conséquences, le sexe c'est jamais anodin". Et il a raison !


doc-pisto-colle a écrit:
Je sais que je suis différent des autres et que le courant ne passe pas. Alors je me suis résigné, je n'essaie même pas . Je n'arrive plus à compter le nombre de filles avec qui j'ai tout gaché. Le courant passait suffisamment, mais j'en suis resté à "rester copain".

C'est quand même dur ce que tu dis là, pourquoi ne pas te donner au moins une chance ??
Après si tu recherches absolument le "match" parfait et que du coup tu préfères ne rien tenter si tu sens que ça ne matchera pas je comprends, mais vas-tu du coup passer ta vie à attendre de trouver LA bonne personne ?  Es-tu sûre d'un jour la trouver ? Je trouve ça risqué, mais je comprends tout à fait. Et je te souhaite de trouver un jour Smile

doc-pisto-colle a écrit:
Finalement, on a tout faux. On voit que les autres "tombent amoureux", (ou pas !! et se mettent en couple quand même !!!! ). On se dit qu'on a loupé quelque chose.

Ah ça... personnellement je ne cherche pas à m'adapter à un moule. Mais quand je vois que tout le monde est heureux autour de moi et que moi j'ai toujours pas trouvé MON truc (couple ou pas couple, mais ma façon d'être épanouie sentimentalement et ce de manière stable et durable) ça me claque au visage à chaque fois que je vois des amis en couple, ou que truc et bidule se sont mariés, etc.

doc-pisto-colle a écrit:
ça ne m'intéresse pas de chercher l'amour, ça voudrait dire que je devrais m'encombrer de tout ce jeu de séduction, faire gaffe à mettre des gants, mais à rester authentique. C'est trop compliqué , ça ne m’intéresse pas.
Finalement, que fait-on de notre masque ?

je comprends tellement... pas envie non plus de m'embarrasser avec des niaiseries qui sont là que pour faire jolie au début, qui sont que des histoires de charme et de séduction . C'est trop d'efforts, pour au final rien. J'aime pas l'hypocrisie du romantisme !

doc-pisto-colle a écrit:
Ta question du couple,  ne se poserait pas avec une personne qui nous correspond vraiment. Ce serait intuitif et spontané ! Comme un coup de foudre , finalement. Sauf si cette personne a oublié d'enlever son masque !

Tu crois vraiment au coup de foudre ? ou à l'âme soeur ? Personnellement, j'ai un peu laissé tomber cette théorie.. je crois que je suis bien trop désabusée !

oslo
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 71
Date d'inscription : 05/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par oslo le Ven 4 Nov 2016 - 19:59

src a écrit:
Tout comme toi, les personnes susceptible de m'intéresser ne sont pas intéressées par moi, et lorsque l'on s'intéresse à moi, c'est très souvent pour mon physique, ce qui ne me plait absolument pas.

Personnellement ça ne me dérange pas qu'on s'intéresse à moi pour mon physique, pourvu qu'après la personne reste pour s'intéresser à ma personnalité. Surtout que pour moi, le physique a une grande importance dans mes relations, même si j'aimerais que ça ne soit pas le cas. J'ai un jour essayé de faire abstraction et le résultat a été désastreux..

src a écrit:
Je me suis déjà posée la question de franchir le pas, d'avoir des sex friends, pensant que l'amour n'est pas pour moi, mais ayant un gros besoin d'affection.
Malheureusement (ou pas, tout est relatif), je me vois incapable d'embrasser un inconnu en boîte, car je souhaiterais qu'il ai envie de le faire pour moi, pour ce que je suis et non pas parce qu'il pue l'alcool, qu'il me voit trouble et que j'ai l'air jolie.

Ahahahaha j'aime cette phrase ! mais encore une fois, j'ai depuis longtemps laissé tomber cet "idéalisme". Pourtant, à la fois, j'aimerais que ce que tu décris m'arrive aussi ! je crois bien que j'ai perdu espoir de trouver qqun qui me corresponde et qui m'apprécie pour moi, mais à la fois j'aimerais encore trouver cette fameuse personne... contradiction contradiction ...

src a écrit:
Et encore une fois, toujours similairement à ta propre histoire, lorsque je vois mes amies autour de moi, tout parait plus simple. Lorsqu'elles ne se retrouvent plus en couple, tout le monde les dragues, et elles ne mettent pas longtemps à trouver une autre personne et à être heureuse.

ahahah, j'ai les mêmes ..!!!


Merci pour ton message Scr Wink Esperons qu'au moins d'en discuter sincèrement nous aidera à y voir un peu plus clair et qu'au pire on se sentira mieux !

oslo
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 71
Date d'inscription : 05/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par oslo le Ven 4 Nov 2016 - 20:01

krapopithèque a écrit:Belle analyse , pas de solution à proposer .

On oscille entre des besoins induits par nos hormones et des choix de vie intellectualisés.

Entre l'instinct de se reproduire et la stabilité relative qu'il entraîne en opposition au besoin de conquête et de renouvellement.

L'ourse tolère un compagnon pour une période restreinte à sa fécondation , elle chasse le mâle . Pour la mante religieuse elle s'en nourri !

Le choix ne nous appartient que dans les limites de notre espèce .

Le beurre , l'argent du beurre et les faveurs de la crémière ! Voilà un graal à poursuivre , , ,Approuve

Je te retourne le compliment !!
Effectivement, il n'y a que nous pour trouver la bonne solution, ou en tout cas, notre bonne solution.
Mais pourquoi tout est toujours SI COMPLIQUE ???

oslo
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 71
Date d'inscription : 05/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par Invité le Ven 4 Nov 2016 - 20:07

oslo a écrit:pas envie non plus de m'embarrasser avec des niaiseries qui sont là que pour faire jolie au début, qui sont que des histoires de charme et de séduction . C'est trop d'efforts, pour au final rien. J'aime pas l'hypocrisie du romantisme

Shocked La vache !
On balance le charme et la séduction aux chiottes, on réduit le romantisme a ce qu'il n'est pas forcement.
Bref, on baise de suite et on passe à autre chose, par peur de "l'hypocrisie" ?

Eh ben, c'est gai Laughing
Si on veut QUE du sexe, il reste l'onanisme, hein. Ou le sexe tarifié.
Parce que faire l'économie de tout ce qui fait la vraie rencontre avec l'autre, juste pour faire du va et vient dans un pieu, je trouve ça triste.

Bon, je caricature et j'ai peut-être (surement) raté des trucs dans ce que tu veux dire, je réagis souvent trop vite Laughing
J'essaie juste de comprendre...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par oslo le Ven 4 Nov 2016 - 20:26

Godzilla a écrit:Godzilla


Comprends moi bien Godzilla (je trouve ça génial de dire ça ahaha), je ne cherche pas que du sexe et je ne rejette pas "tout ce qui fait la vraie rencontre avec l'autre".
Je trouve simplement que le romantisme c'est un peu se voiler la face, comme du pipo quoi. Je préfère entrer dans le vif du sujet, apprendre à connaitre la personne pour vrai. Et là il ne s'agit pas de sexe, mais bien de rencontrer l'âme d'une personne.

Quand je dis que je n'aime pas l'hypocrisie du romantisme j'entends par là que ça j'aime pas tellement jouer de la flûte. Je suis quelqu'un d'assez franc et cash, dans mes relations sentimentales (très étrangement) je n'ai pas peur de mes sentiments ou de mes ressentis, ou de dire si la personne me plait et pourquoi. Le romantisme c'est mettre des fleurs autour de ce qu'on ressens ou de ce qu'on pense. Ca demande des efforts. et je trouve que parfois c'est s'emmerder pour rien. Et je ne dis pas en disant ça, qu'il faut sauter l'étape "on apprend à se connaitre". Loin de là. D'ailleurs dans "sexfriends" il y a bien le mot "friends".

Je ne suis pas contre la séduction ou le charme, et parfois j'aime bien, mais souvent ça me gonfle. Encore une fois, contradictoire.

oslo
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 71
Date d'inscription : 05/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par Invité le Ven 4 Nov 2016 - 20:32

Very Happy Merci Oslo pour les précisions. J'ai été un peu brutal, désolé (bon, Godzilla oblige ! ^^)
Oui je vois la nuance entre être "direct" dans sa façon de rencontrer et être (je sais pas comment dire) purement dans le sexe pour le sexe.
Pardon pour l'amalgame réducteur !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par oslo le Ven 4 Nov 2016 - 20:40

Godzilla a écrit:Very Happy Merci Oslo pour les précisions. J'ai été un peu brutal, désolé (bon, Godzilla oblige ! ^^)
Oui je vois la nuance entre être "direct" dans sa façon de rencontrer et être (je sais pas comment dire) purement dans le sexe pour le sexe.
Pardon pour l'amalgame réducteur !

Aucun problème Godzilla Wink

oslo
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 71
Date d'inscription : 05/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par -Benoit- le Ven 4 Nov 2016 - 22:35



Carrément, des nausées ??
Moi je trouve ça plutôt sain, mais je n'ai pas vraiment une vision romantique des rapports intimes. Même s'ils peuvent l'être parfois. Je considère que j'ai des besoins à satisfaire et je n'ai aucun scrupule à les satisfaire.
Mais je comprends ton ressenti. Un ami m'a dit toute à l'heure "il y a toujours des conséquences, le sexe c'est jamais anodin". Et il a raison !
Je saurais pas vraiment l'expliquer. Déjà c'est queLque chose de spontané. C'est pas réfléchi. C'est juste du ressentit.
D'une part, j'ai besoin de tout mettre dans le même panier : C'est une espèce de "chronologie" complètement barbare   I love you  :  Pour passer à l'acte, il faut déjà qu'on s'embrasse, pour ça il faut déjà qu'on s'aime, pour ça il faut déjà qu'on soit intimes ou amis, et pour ça il faut déjà que le courant passe , qu'on se connaisse sans masque, etc etc.. Je ne saurais pas dire si c'est conscient ou si c'est inconscient, mais si les choses ne se déroulent pas dans le bon ordre, ça bloque. C'est juste que j'ai pas le contrôle sur ce que je ressens.
D'autre part, j'ai pas réglé le problème de la peur. Tu sais, on se construit avec les autres qui nous jugent ou nous harcèle, et on fini par croire qu'on est fou, voire qu'on n'est pas digne des autres. Enfin, je me suis construit comme ça. J'espère que je suis le seul, même si je me doute que ce ne soit pas le cas. Je pense que j'ai enterré ça au fond de mon jardin quand j'étais tout petit, et je n'ai pas le mode d'emploi pour remettre les choses dans l'ordre. Ce serait peut être un début d'explication.
Tu vois, en essayant de t'aider, finalement c'est toi qui m'aide. tu m'a ouvert les yeux sur moi même.  Suspect  What a Face   alien

Pour revenir à
"il y a toujours des conséquences, le sexe c'est jamais anodin". Et il a raison !
Je dirais qu'après ça, il y a une personne qui s'attache , qui attend plus que l'autre. ça casse tout.

oslo a écrit:
C'est quand même dur ce que tu dis là, pourquoi ne pas te donner au moins une chance ??
Après si tu recherches absolument le "match" parfait et que du coup tu préfères ne rien tenter si tu sens que ça ne matchera pas je comprends, mais vas-tu du coup passer ta vie à attendre de trouver LA bonne personne ?  Es-tu sûre d'un jour la trouver ? Je trouve ça risqué, mais je comprends tout à fait. Et je te souhaite de trouver un jour Smile
Oui c'est exactement ce que je me dis aussi. Rolling Eyes
Mais pour être honnête, je sais que ma vision est fausse. Je ne suis même pas sûr d'arriver à trouver le "match" parfait. Je suis bien capable de l'avoir sous le nez et de la laisser filer. (voir le livre " l'alchimiste " )
D'ailleurs, creusons un peu plus. Je pense que j'ai peur des autres, j'ai peur de me livrer à 100% . (ça c'est valable pour une fille que je ne connais pas)
En revanche, pour les personnes que je connais déjà et en qui j'ai confiance,  et avec lesquelles j'ai clairement gaché mes chances, oui, je dirais que : soit c'est de l'auto-sabotage (et là faut que je consulte  study ), soit je vois le truc arriver à des kilomètres. J'entends par là que je sais intuitivement (souvent à tord) que cette personne serait une excellente amie , mais que je veux pas essayer de sortir avec, parce que je vois bien qu'un jour ou l'autre, l'un en voudra plus que l'autre. Ou nos projets de vie se rejoignent pas . Si cette personne me correspond, ce sera génial pendant un moment, mais au fond j'aurais la sensation d'attendre quelqu'un d'autre. Donc je suis en train de m'empêcher de vivre.  study  study  study
Je pensais pas pouvoir écrire ça. Je ne savais que j'avais une part de vérité . Je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus.
Merci  flower




Ah ça... personnellement je ne cherche pas à m'adapter à un moule. Mais quand je vois que tout le monde est heureux autour de moi et que moi j'ai toujours pas trouvé MON truc (couple ou pas couple, mais ma façon d'être épanouie sentimentalement et ce de manière stable et durable) ça me claque au visage à chaque fois que je vois des amis en couple, ou que truc et bidule se sont mariés, etc.

Je vois ce que tu veux dire.
Mes amis et mes cousins/cousines qui ont mon age sont pour la plupart déjà mariés ou en coupe.
Je suis un peu jaloux , un peu frustré de ne pas avoir trouvé l'amour. Ouais...
Mais bon, ça va, je me suis fait à l'idée. ça me gêne pas plus que ça.

Je me pose la même question qu'eux : pourquoi je suis le seul a pas m'être encore casé?
Bah je sais pourquoi. C'est à moi de me bouger. J'ai juste pas le cran d'oser , parce que j'ai trop l'impression que ça ne peut pas marcher, et j'ai peur de me casser la figure. Enfin, je crois.  scratch  
J'ai pas fait la paix avec les gens normaux. J'ai toujours l'impression que personne me comprend, et que ça va recommencer, encore et encore. Je devrais peut être juste arrêter de penser  elephant

C'est compliqué un zèbre  lol!

Et puis, tu parles  aussi je crois, de la façon de définir un couple. Pur amour ? Coup de foudre instantané ? Mélange entre amour et amitié ? Plan cul qui s'est transformé en amitié ? etc  lol!






Tu crois vraiment au coup de foudre ? ou à l'âme soeur ? Personnellement, j'ai un peu laissé tomber cette théorie.. je crois que je suis bien trop désabusée !

Ouais... santa

Je me souviens, je suis tombé amoureux une fois à 7 ans, et une autre fois à 10ans. Depuis, plus rien. ça remonte, pas vrai ? J'ai cette espèce de souvenir qui me sert de référence, et je m'y accroche un peu comme a une bouée. Depuis, j'ai vu d'autres filles, j'ai eu une copine pendant 2 ans, j'y suis encore très attaché, mais avec le recul je sais que je n'étais pas "amoureux" cette fois.

Bonne lecture et vive l'aspirine santa[/quote]
[/quote]
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 839
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 24
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par oslo le Ven 4 Nov 2016 - 23:14

doc-pisto-colle a écrit:
D'une part, j'ai besoin de tout mettre dans le même panier : C'est une espèce de "chronologie" complètement barbare   I love you  :  Pour passer à l'acte, il faut déjà qu'on s'embrasse, pour ça il faut déjà qu'on s'aime, pour ça il faut déjà qu'on soit intimes ou amis, et pour ça il faut déjà que le courant passe , qu'on se connaisse sans masque, etc etc.. Je ne saurais pas dire si c'est conscient ou si c'est inconscient, mais si les choses ne se déroulent pas dans le bon ordre, ça bloque.

A une époque, je fonctionnais de la même manière. Puis plus maintenant. Puis depuis longtemps. Surement parce que j'ai du comprendre à un moment donné, que ce modèle là ne marchait pas pour rencontrer des gens et ne pas rester seule pendant 3 millénaires.

doc-pisto-colle a écrit: D'autre part, j'ai pas réglé le problème de la peur. Tu sais, on se construit avec les autres qui nous jugent ou nous harcèle, et on fini par croire qu'on est fou, voire qu'on n'est pas digne des autres. Enfin, je me suis construit comme ça. J'espère que je suis le seul, même si je me doute que ce ne soit pas le cas. Je pense que j'ai enterré ça au fond de mon jardin quand j'étais tout petit, et je n'ai pas le mode d'emploi pour remettre les choses dans l'ordre. Ce serait peut être un début d'explication.
Tu vois, en essayant de t'aider, finalement c'est toi qui m'aide. tu m'a ouvert les yeux sur moi même.

ahaha je suis ravie !!

doc-pisto-colle a écrit:
Je dirais qu'après ça, il y a une personne qui s'attache , qui attend plus que l'autre. ça casse tout.
C'est justement ça qu'il y a de bien dans les relations "frivoles" que j'ai pu avoir jusqu'ici - notamment une - ni mon partenaire ni moi ne s'est attaché, ça a toujours fonctionné, et ce depuis des années. Mais ces relations "sereines" sont très rares, pour en avoir parlé avec beaucoup de gens, je ne connais personne qui ait jamais eu de telles expériences.

doc-pisto-colle a écrit:
D'ailleurs, creusons un peu plus. Je pense que j'ai peur des autres, j'ai peur de me livrer à 100% . (ça c'est valable pour une fille que je ne connais pas)
Normal que tu es peur de te livrer en entier, c'est toujours un risque. Car ça signifie de devoir s'exposer. Et s'exposer c'est accepter ... beaucoup de choses , des choses qui font du bien, mais aussi des choses qui font du mal.


doc-pisto-colle a écrit: J'entends par là que je sais intuitivement (souvent à tord) que cette personne serait une excellente amie , mais que je veux pas essayer de sortir avec, parce que je vois bien qu'un jour ou l'autre, l'un en voudra plus que l'autre. Ou nos projets de vie se rejoignent pas . Si cette personne me correspond, ce sera génial pendant un moment, mais au fond j'aurais la sensation d'attendre quelqu'un d'autre. Donc je suis en train de m'empêcher de vivre.

Donc en gros, tu sabotes tes chances parce que tu es un pessimiste ! La prochaine fois, penche la tête sur le côté (les animaux font ça pour considérer les choses d'un point de vu différent - vas savoir où j'ai lu ça -), envisages, et dis toi : "pourquoi pas ? au pire qu'est-ce que je perds d'essayer à part d'être plus fort, plus riche ?" Même si au bout ça ne te satisfait pas en entier, au moins ça t'auras satisfait quelques temps, et ça sera un bon début non ?

doc-pisto-colle a écrit: Je vois ce que tu veux dire.
Mes amis et mes cousins/cousines qui ont mon age sont pour la plupart déjà mariés ou en coupe.
Je suis un peu jaloux , un peu frustré de ne pas avoir trouvé l'amour. Ouais...
Mais bon, ça va, je me suis fait à l'idée. ça me gêne pas plus que ça.

Idem, mais la pression de l'entourage, c'est parfois lourd.

doc-pisto-colle a écrit: Je me pose la même question qu'eux : pourquoi je suis le seul a pas m'être encore casé?
Bah je sais pourquoi. C'est à moi de me bouger. J'ai juste pas le cran d'oser , parce que j'ai trop l'impression que ça ne peut pas marcher, et j'ai peur de me casser la figure. Enfin, je crois.  scratch  

Se casser la figure c'est apprendre. Apprendre ce qui plait, ne plait pas, ce qui fonctionne ou pas. Se casser la figure c'est grandir et s'affirmer. (à mon sens)


doc-pisto-colle a écrit:
Je me souviens, je suis tombé amoureux une fois à 7 ans, et une autre fois à 10ans. Depuis, plus rien. ça remonte, pas vrai ? J'ai cette espèce de souvenir qui me sert de référence, et je m'y accroche un peu comme a une bouée. Depuis, j'ai vu d'autres filles, j'ai eu une copine pendant 2 ans, j'y suis encore très attaché, mais avec le recul je sais que je n'étais pas "amoureux" cette fois.

mdrr une bonne mémoire !!
Ca remonte en effet... peut-être qu'il serait temps de quitter un peu ta coquille ! Mais p-e que ce souvenir est aussi "idéalisé" ou "magnifié" puis la vérité des souvenirs est relative, car à 7 ou 10 ans tu ne vivais et ne ressentais pas le monde comme tu peux le faire aujourd'hui. Est-ce bien sage de te référer à une si vieille émotion?
Ou alors, sers t-en comme ressource : pourquoi ces filles là, qu'avais tu ressenti, pourquoi elles te plaisaient, etc. pour faire sortir des "critères" (faute d'un autre mot) qui pourraient t'aider aujourd'hui à mieux "chercher" (même si je pense qu'il ne vaut mieux pas chercher, mais plutôt se rendre disponible) ?

oslo
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 71
Date d'inscription : 05/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par Stauk le Sam 5 Nov 2016 - 13:57

@doc-pisto-colle : le problème avec l'amour, c'est que c'est un produit marketing. Ca ne veut pas dire que ça n'existe pas, mais ça veut dire de manière quasi certaine que tout ce que tu sais à propos de l'amour est faux.

A moins de l'avoir expérimenté. Et pour expérimenter, faut tenter des choses, souvent sortir de sa zone de confort. Je connais rien à l'amour, mais quand on joue à un jeu (mettons le go ou les échecs), on se rend compte que pour progresser, le plus simple c'est d'accepter de se prendre des grosses tôles. Je ne crois pas qu'il y a ait des joueurs forts qui ne soient passé par ces phases de défaites (même s'il y en a ça ne change guère le propos car ça reste vrai pour l'immense majorité).

Bon la différence entre les relations et les jeux, c'est qu'à priori les jeux on peu s'en passer sans trop de conséquences pour la santé, alors que les relations c'est moins sûr. L'immense majorité (en fait l'intégralité) des gens que je connais ont besoin de relations pour vivre. Pas forcément amoureuses, mais en tout cas il en faut.

L'amour c'est un peu comme la guerre. On te dit que c'est  beau, que c'est propre, que c'est bon, et que c'est absolu. C'est peut être vrai, c'est peut être faux, mais une chose est certaine : on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs. Bon décidément c'est très con ce que je raconte. J'espère que tu réussiras à entrevoir le message.
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5877
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par Invité le Sam 5 Nov 2016 - 14:02

Stauk a écrit:c'est très con ce que je raconte.

Pas du tout.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par oslo le Sam 5 Nov 2016 - 14:30

Stauk a écrit:@doc-pisto-colle : le problème avec l'amour, c'est que c'est un produit marketing. Ca ne veut pas dire que ça n'existe pas, mais ça veut dire de manière quasi certaine que tout ce que tu sais à propos de l'amour est faux.

A moins de l'avoir expérimenté. Et pour expérimenter, faut tenter des choses, souvent sortir de sa zone de confort. Je connais rien à l'amour, mais quand on joue à un jeu (mettons le go ou les échecs), on se rend compte que pour progresser, le plus simple c'est d'accepter de se prendre des grosses tôles. Je ne crois pas qu'il y a ait des joueurs forts qui ne soient passé par ces phases de défaites (même s'il y en a ça ne change guère le propos car ça reste vrai pour l'immense majorité).

Bon la différence entre les relations et les jeux, c'est qu'à priori les jeux on peu s'en passer sans trop de conséquences pour la santé, alors que les relations c'est moins sûr. L'immense majorité (en fait l'intégralité) des gens que je connais ont besoin de relations pour vivre. Pas forcément amoureuses, mais en tout cas il en faut.

L'amour c'est un peu comme la guerre. On te dit que c'est  beau, que c'est propre, que c'est bon, et que c'est absolu. C'est peut être vrai, c'est peut être faux, mais une chose est certaine : on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs. Bon décidément c'est très con ce que je raconte. J'espère que tu réussiras à entrevoir le message.

Je suis assez d'accord Stauk !

oslo
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 71
Date d'inscription : 05/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par Firemane le Sam 5 Nov 2016 - 14:59

En tant que grand romantique, la relation amoureuse est simple, fluide, agréable, confortable, ou elle n'est pas. J'en resterais convaincu jusqu'à la fin de mes jours.
Et la légende dit qu'il y a quelqu'un pour tout le monde sur cette terre, où ça j'ai un peu plus de mal à y croire au vue des derniers évènements de ma chtite vie :/
avatar
Firemane
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 594
Date d'inscription : 19/06/2016
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par oslo le Sam 5 Nov 2016 - 16:42

Firemane a écrit:En tant que grand romantique, la relation amoureuse est simple, fluide, agréable, confortable, ou elle n'est pas. J'en resterais convaincu jusqu'à la fin de mes jours.
Et la légende dit qu'il y a quelqu'un pour tout le monde sur cette terre, où ça j'ai un peu plus de mal à y croire au vue des derniers évènements de ma chtite vie :/

Donc pour toi, la relation amoureuse est forcément en couple ?

oslo
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 71
Date d'inscription : 05/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par dahut le Sam 5 Nov 2016 - 16:58

Allongée ?

Sur la table de la cuisine ?

..etc

Je n'ai pas bien compris la question. Wink
avatar
dahut
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 86
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 37
Localisation : Sarlat

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par oslo le Sam 5 Nov 2016 - 17:22

dahut a écrit:Allongée ?

Sur la table de la cuisine ?

..etc

Je n'ai pas bien compris la question. Wink

Ma question Dahut, ne parle pas de sexe.
Ma question c'est comment vous envisagez une relation sentimentale :

- en couple
- en amitié améliorée
- célibataire papillon
- avec plusieurs personnes
- avec une seule
- pour toujours
- pour qques temps
- être seul à vie

Comment vous combler le besoin d'amour, d'affection, accessoirement de sexe ?
Qu'est-ce qui fonctionne pour vous ?

Quel modèle de relation vous convient pour vous combler sentimentalement parlant ?

Est-ce plus clair ?

oslo
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 71
Date d'inscription : 05/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment envisagez-vous la relation amoureuse ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum