Recherche de la difficulté?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Recherche de la difficulté?

Message par Ponitodesbois le Mer 2 Nov 2016 - 23:15

Questionnement du soir bonsoir!
Chers zèbres, je me demandais si vous aussi dans vos relations, notamment amoureuses, vous recherchiez la "difficulté", à savoir essentiellement des gens... Instables. Je sors d'une relation très complexe (homme qui communique très très peu, égocentrique, qui remet sa vie en question, change d'avis sur la question régulièrement..), avec une personne dont j'étais TRES éprise. Genre, irrationnel. J'avais ressenti la difficulté au départ et BIM, coup de foudre. Ca a été le gros yoyo pendant 18 mois.

Suite à ça, pour se remettre d'aplomb, rien de tel que d'autres rencontres avec des mecs bien non? Bon, j'en ai fait deux intéressantes.

Une première via une célèbre application pour smartphone. Je suis hyper sélective (orthographe, conversation, second degré..), je finis par trouver quelqu'un avec qui ça passe très bien. Je n'ai clairement pas envie de me lancer dans un truc sérieux mais zou, on se voit 4-5 fois. Physiquement ça passe moyennement mais dans le noir c'est plutôt intéressant au lit Wink MAIS, un jour, je vois un pote le soir (bon, un ex) pour une histoire banale d'outils à récupérer, bref, je lui dis que je le vois après. Et là, sketch par SMS, jalousie, mec lourd. Après 5 rencards. Je l'envoie donc gentiment bouler "mais nooon, c'était de l'humour". Hum, on me manque pas de respect. Le lendemain le monsieur sonne chez moi comme un fou jusqu'à ce que je me lève. Il monte et regarde partout à la recherche de la présence d'un autre homme. "mais nooon je voulais juste te revoir avant mon weekend" Et mon culcestdupoulet. Il me supprime de partout suite à ça. Puis revient le lendemain "je peux être chez toi dans une heure". OK COHERENCE? > non!
Conclusion: flippant

Autre rencontre cette fois réelle. En soirée, une centaine de messieurs, j'en repère un, le seul qui me plaise. On passe la nuit à discuter (et se rouler des pelles). Il est en couple (en relation "libre"....) pas de ma région du tout. Peu importe, juste envie de m'amuser. Fin de soirée (hmm 9h du mat'), il refuse de monter chez moi en mode réflexion profonde "non mais t'as l'air fatiguée, je veux pas passer pour un enfoiré" "et puis t'as l'air triste? je veux pas que tu sois triste" "ah tu veux que je monte, vraiment, t'es sûre?" Blabla. Ok. (donc t'es juste pas en relation libre, et non,j'ai pas envie de discuter bourrée à 9h du mat)
Conclusion; torturé de la vie

DONC: pensez-vous que le fait que je sélectionne systématiquement LE relou sur des centaines, soit dû à ma zébritude? Est-ce que vous recherchez (inconsciemment) aussi les gens compliqués, voire malsains? A votre avis pourquoi, peur de s'ennuyer? Envie de sauver le monde?

PS: avec les hommes "bien sous tout rapport", je m'ennuie. Evidemment.

Ponitodesbois
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 73
Date d'inscription : 18/08/2016
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Firemane le Mer 2 Nov 2016 - 23:28

Je n'ai aucun besoin de complexité, ou d'embrouilles, ni aucune attirance pour les trucs foireux.
avatar
Firemane
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 594
Date d'inscription : 19/06/2016
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par chuna56 le Mer 2 Nov 2016 - 23:38

pas besoin d'être zèbre pour cumuler les relations instables, à mon avis...

Si tu regardes autour de toi, tu verras que c'est pour tout le monde pareil ^^

Après de mon côté, je sais pas si c'est ce que je cherche, mais généralement, c'est ce que je trouve Dent pétée
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5182
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Paradoxa le Mer 2 Nov 2016 - 23:48

Ton témoignage moi , me fait bien écho en tout cas .. Apres plusieurs réflexions je me dis que j'ai toujours tellement voulu de l'intensité , que je recherchais des mecs compliqués , instable , avec toujours ce besoin de challenge , de défis à relever . Mes relations ont toujours été compliquées de base , au début , jai ma dose d'intensité , mais avec le temps , je finis souvent triste et surtout fatiguée .. Je me dis également parfois , qu'au final , c comme si je tombais amoureuse de " l'homme qu'il pourrait devenir " , l'homme que je perçois au fond , cachés derrière ses blessures ... Cette manière de voir le truc n'est pas possible car l'homme en face n'est pas forcément la personne que " j'idealise " dans ma tête ... C'est très compliqué , complexe , ça me fatigue .

Paradoxa
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 160
Date d'inscription : 11/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Ponitodesbois le Mer 2 Nov 2016 - 23:55

@chuna56 C'est très inconscient évidemment, je ne me dis pas non plus "heyyy, et si j'en chiais un peu?" ^^

@paradoxa Exact, je tombe souvent amoureuse de la version possible que j'ai de quelqu'un, et non de ce qu'il est à l'instant t. (je suis fatiguée, aussi)

Ponitodesbois
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 73
Date d'inscription : 18/08/2016
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par chuna56 le Jeu 3 Nov 2016 - 11:54

Ponito : ah bon? Des fois, moi je me demande en fait à quel point c'est inconscient vu comment ce qui va m'arriver se voit gros comme une montagne... lol

Ce qui est intéressant, c'est d'essayer de décomposer les comportements et les motivations que l'on a dans les relations (amoureuses ou non, d'ailleurs).

Seul c'est compliqué...

Avec ma psy, on a pu constater qu'en fait, de mon côté, je cherche surtout à rentrer en contact avec l'autre en me rendant utile (ce qui m'a valu récemment une remise à ma place par qq1 de très lucide lol)
Du coup, je cherche plus à jouer les infirmières. et j'attire (ou je vais vers) les gens qui sont dans le besoin.
Ce qui n'est pas forcément une bonne chose pour commencer une relation.

On n'a pas réussi à déterminer si je me désintéressais de la personne qd celle ci allait mieux, et donc que je voyais l'autre comme un challenge.

C'est intéressant de savoir ça, ça permet de prendre du recul sur les relations, ce même si on recommence les mêmes erreurs.

Changer certains comportements est vraiment trèèèèèès long.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5182
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Invité le Jeu 3 Nov 2016 - 12:07

on peut être attiré par certains profils inconsciemment , syndrome du sauveur ou autre brols

on voit finalement souvent dans l'autre un autre soi inconsciemment, on se projette comme on dit

la difficulté est de prendre l'autre comme elle est et surtout de le comprendre, ce n'est pas marqué sur le front ce que sont les gens

donc apprivoisement progressif et décision de continuer commune

ça c'est la règle idéale, dans la réalité il ya plein de bugs qui contrarient ces approches et on peut se précipiter sur les mauvaises personnes de bonne foi

donc je ne recherche pas la difficulté, je la fuis au contraire même si parfois c'est moi même qui la génère, enprendre conscience est une première étape

s'équilibrer soi même et aller vers l'autre avec une vision claire , cela prend du temps aussi donc, qu'est ce que j'attends et quelle place exacte est ce que je suis prêt à laisser à l'autre sincèrement

il faut savoir répondre à cette question et ce n'est sans doute pas la plus facile pour un zèbre

et cette place laissée est elle suffisamment généreuse ou spartiate ? se laisse t on une chance ou aucune ? complexité interne à résoudre

l'autre n'y pourra rien changer du tout

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Bimbang le Jeu 3 Nov 2016 - 13:49

Zebulon a écrit:donc je ne recherche pas la difficulté, je la fuis au contraire même si parfois c'est moi même qui la génère, enprendre conscience est une première étape

Si on se projette dans le rôle de l'infirmière (car oui, je me vois un peu dans le truc), c'est que d'autres sont dans le rôle du malade, non ?

Chuna a écrit:Avec ma psy, on a pu constater qu'en fait, de mon côté, je cherche surtout à rentrer en contact avec l'autre en me rendant utile (ce qui m'a valu récemment une remise à ma place par qq1 de très lucide lol)

Mais j'ai envie de jouer la mauvaise foi sur cette idée ^^
Il faut bien un biais pour rencontrer des gens. Le "prétexte" que j'évoquais sur un autre sujet. Être utile, bah c'est bien non ?
Alors, oui, on peut aussi rencontrer d'autres parce qu'on a des idées ou des occupations communes. Mais pourquoi voir absolument un souci au fait de vouloir aider ? (ou de dire qu'on est mal d'ailleurs).
Je sens bien que ça a un rapport avec le "chacal qui dit oui", c'est à dire qu'on répond au besoin de l'autre sans respecter le sien propre (ou inversement). Mais j'ai toujours un problème avec ça...
Peut être mon souci d'estime personnelle qui cherche à se compenser... Pfiu
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2064
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par chuna56 le Jeu 3 Nov 2016 - 13:58

Bimbang : dans mon cas, je sais pourquoi.
En fait, je n'entrais en relation avec ma mère que quand je répondais à ses besoins (être gentille, l'écouter... bref, lui rendre service).
Elle était incohérente, et j'ai appris rapidement à laisser certains de mes besoins (dont celui d'être respectée pour ce que je suis, et celui d'être moi même) pour le besoin le plus important : rentrer en relation, et avoir un peu d'affection.

L'estime personnelle basse chez moi est juste une conséquence, pas une cause.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5182
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Invité le Jeu 3 Nov 2016 - 14:09

@Chuna : j'avais vu récemment un documentaire sur une artiste que j'affectionne beaucoup, Muriel Robin. Sa relation très complexe avec sa mère l'a conduite dans des périodes très difficile, quasiment au bord de la folie. Ca m'avait touché... Mais elle est une lueur d'espoir, cette femme, elle a fini, après un combat harassant contre le manque d'estime d'elle-même, a parvenir a un certain équilibre... Wink

(Juste pour le plaisir : "un diner de famille" de Muriel Robin :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Sleepwalker le Jeu 3 Nov 2016 - 14:29

J'imagine que quand une activité comme la relation amoureuse devient trop simple, il est normal de chercher le challenge afin de ne pas s'ennuyer et d'obtenir une "récompense" à la hauteur de notre niveau de compétence en la matière mais euh... L'amour, c'est pas non plus un job hein, ni un jeu d'ailleurs.

L'existence est déjà tellement remplie de trucs chelous et difficiles... Si en plus il faut que vos partenaires soient un vrai sacerdoce à gérer pour vous sentir investis, c'est peut-être qu'au final tout va plutôt bien en ce moment dans vos vies et qu'il serait temps de le célébrer, non ?

Je vous souhaite de rencontrer plein de gens super compliqués! ^^
avatar
Sleepwalker
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 276
Date d'inscription : 04/11/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par chuna56 le Jeu 3 Nov 2016 - 15:15

Sleepwalker a écrit:J'imagine que quand une activité comme la relation amoureuse devient trop simple, il est normal de chercher le challenge afin de ne pas s'ennuyer et d'obtenir une "récompense" à la hauteur de notre niveau de compétence en la matière mais euh... L'amour, c'est pas non plus un job hein, ni un jeu d'ailleurs.

L'existence est déjà tellement remplie de trucs chelous et difficiles... Si en plus il faut que vos partenaires soient un vrai sacerdoce à gérer pour vous sentir investis, c'est peut-être qu'au final tout va plutôt bien en ce moment dans vos vies et qu'il serait temps de le célébrer, non ?

Je vous souhaite de rencontrer plein de gens super compliqués! ^^

Je trouve ce genre de réponse extrêmement jugeant, et du coup blessant.

je vais essayer d'expliquer clairement, mais je suis pas certaine d'y arriver et de me faire comprendre.

On nait dans un contexte culturel et familial, on le choisit pas. On se construit avec ce qu'on a, et il y a souvent des couacs qu'on ne contrôle pas. Plus ou moins graves. Notre sensibilité et la gravité de ces couacs font que l'on apprend certains comportement destinés à établir un équilibre.
Certains comportements seront adaptés, d'autres moins, du moins ils seront adaptés à un instant t, puis plus. Mais s'ils sont renforcés, ils seront ancrés.

Ainsi, je vois l'enfant en construction comme une victime des conditions où il est élevé.
Il construit un adulte qui réagira en fonction de ça.

L'adulte n'est plus une victime comme l'enfant, car il a les capacités (à moins de gros gros traumatisme) de réfléchir et apprendre à changer de comportement, mais il est tout de même influencé par son enfance, et les caisses qu'il se traine.

Apprendre à changer de comportement est très très long, et la seule volonté ne suffit pas. Ainsi, porter un jugement sur une personne qui cherche à changer ce qui ne va pas, et s'interroge, c'est faire preuve d'un manque d'empathie, de compréhension, et je trouve ça très désagréable (pour rester poli). Au moins inadapté.
C'est culpabilisant, et pas sympa.

voilà voilà Rolling Eyes
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5182
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Sleepwalker le Jeu 3 Nov 2016 - 15:33

Chuna56 > Pas de soucis. Je juges plus des stéréotypes que des vraies personnes, ne te sens pas concernée. J'ai juste eu envie d'ouvrir ma bouche pour une fois et j'ai l'habitude de me faire enguirlander quand ça arrive. Mon empa/sympathie va très bien en attendant, merci de t'en inquiéter. Je ne fais que passer. Désolé pour la gêne occasionnée. Tchao


Dernière édition par Sleepwalker le Jeu 3 Nov 2016 - 15:45, édité 1 fois (Raison : rajout de "ne te sens pas concernée")
avatar
Sleepwalker
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 276
Date d'inscription : 04/11/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Paradoxa le Jeu 3 Nov 2016 - 15:47

Interessant, ces divers réponses... Personnellement, je pense que nous avons besoin de tous creuser un peu le truc.. un peu plus même.. Enfin, "on" ou "je", j'en sais rien... Le fait de faire un travail sur nous -même, je pense que nous en sommes conscient(es) , que ce sera long, ça personnellement, ce n'est pas qu'une question de volonté, mais pour chacun, ça prend le temps que ça prends... Le besoin de sauver l'autre pour se sauver sois-même, je sais pas, j'ai pas vraiment l'impression que je cherche à me sauver, je cherche plutôt à me sentir vivre, à vivre intensément, je préfère le voir comme ça ... Personnellement, si j'essaie d'être objective : J'aime le challenge, les défis, ils me font me sentir vivre, ils me font oublier le fait de ressentir ce profond ennui et cette soif constante de " plus" , de " trop " et de "toujours" . C'est comme ça que je suis. J'aime l'intensité, les grand huit d'émotions intenses, je veux qu'on me surprenne, qu'on me montre chaque jour que l'amour est beau ( malgré pleins de disputes et de cris qui eux aussi ont leurs importance. ) Je veux un homme qui me dit d'arrêter de penser aux autres et de penser à moi, qui croit en moi, qui me pousse à me retrancher. Je souhaite qu'on y croit TOUT LES DEUX, qu'on se battent TOUT LES DEUX et plus encore... Irréaliste, utopique, j'en veux trop ? Peut-être, peu importe, tant que cette vision me fait du bien, me donne de la force et est en accord avec mon vrai moi. Maintenant je relis tout ça et je me dis mais merde, met tes relations sur la table, est-ce qu'elles ressemblaient à ça ? Absolument pas. Je suis tombée sur des hommes qui souffraient à chaque fois, moi aussi je souffre et j'ai aussi mon mal-être mais ce n'est pas possible de réparer l'autre pour atteindre son quota d'intensité... Quand maintenant,  j'évoque l'idée dans ma tête, d'un homme bien, "sans souffrances," je me dis.... " Bon, euh, bah, euh, oui, euh, ouais, enfin...bah.. " Voila ce que je me dis. Ce que je ressens ? J'ai PEUR. Cette idée me fait peur.. Pourquoi ? 1) Peur de m'ennuyer, 2) peur d'être inutile, 3)peur d'être pas assez bien pour lui, 4) peur qu'il se lasse de moi.. pleins de choses encore sûrement... Voilà.. Ce n'est pas que je veux pas rencontrer d'autres types d'hommes, j'ai peur..

1)Peur de m'ennuyer = pas de challenge, donc ennuis ?
2) Peur d'être inutile = Je me suis toujours occupée des autres, si je n'aide pas, bah je fais quoi ? Ou est l'intérêt de la relation, profondèment ? Aie. A changer... si j'ai le besoin d'aider oui c'est une qualité mais à moi de transférer ça ailleurs, ( reconversion pro, écrire dans un journal, aider d'autres gens mais pas dans une relation intime ou ça doit aller dans les DEUX SENS. )
3) peur de pas être assez bien = Je suis jamais ASSEZ bien à mes yeux, je suis perfectionniste avec moi même autant qu'avec les autres... ( Si un homme te montre que ce que tu es, S-U-F-F-I-T ? jamais essayé lol. )
4)Peur qu'il se lasse de moi = Peur de pas être assez. Car pour moi, je ne suis pas ce que je souhaite être... ( Me construire seule pour atteindre une image qui me satisfait avant d'entrer en relation ? )

Voilà... j'ai sorti tout ça de ma tête à chaud.. hahahaha, j'éspère avoir des réactions Smile


C'est un plaisir de partagez tout ça avec vous... Le partage Smile

Paradoxa
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 160
Date d'inscription : 11/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par chuna56 le Jeu 3 Nov 2016 - 15:55

Sleepwalker a écrit:Chuna56 > Pas de soucis. Je juges plus des stéréotypes que des vraies personnes, ne te sens pas concernée. J'ai juste eu envie d'ouvrir ma bouche pour une fois et j'ai l'habitude de me faire enguirlander quand ça arrive. Mon empa/sympathie va très bien en attendant, merci de t'en inquiéter. Je ne fais que passer. Désolé pour la gêne occasionnée. Tchao

Les stéréotypes ne viennent pas de nulle part. c'est juste ce que je voulais dire.
Quand j'observe un comportement inadapté chez qq1 (à commencer par moi), j'essaie de me demander ce qu'il y a derrière... Des fois, ya rien, c'est vrai. enfin rien d'apparent...

Je ne t'enguirlande pas, je témoigne juste du sentiment qu'une telle réponse peut susciter.

et je ne vais pas estimer que tu manques d'empathie via ton message, par contre, je peux dire que ce message ne témoigne pas d'empathie Wink

avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5182
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Sleepwalker le Jeu 3 Nov 2016 - 16:14

chuna56 a écrit:
Les stéréotypes ne viennent pas de nulle part. c'est juste ce que je voulais dire.
Quand j'observe un comportement inadapté chez qq1 (à commencer par moi), j'essaie de me demander ce qu'il y a derrière... Des fois, ya rien, c'est vrai. enfin rien d'apparent...

Je ne t'enguirlande pas, je témoigne juste du sentiment qu'une telle réponse peut susciter.

et je ne vais pas estimer que tu manques d'empathie via ton message, par contre, je peux dire que ce message ne témoigne pas d'empathie Wink


On parle juste pas la même langue, c'est tout. Cool Faudrait que je communique plus sur zebraland afin d'apprendre le "tact", je pense...
Mais me connaissant, je risquerai de me faire bannir avant. Heureux que tu sois pas fâchée. ^^

PS: Oh et c'est normal qu'il n'y ai rien d'apparent. On est sur un forum après tout, on a pas le temps de stalker tous les gens qu'on croise pour piger d'où ils viennent et pourquoi ils sortent le genre d'énormités capables de nous offusquer. On cause en attendant, c'est déjà pas mal. Wink
avatar
Sleepwalker
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 276
Date d'inscription : 04/11/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par chuna56 le Jeu 3 Nov 2016 - 16:21

pourquoi ils sortent le genre d'énormités capables de nous offusquer

Moi ce qui m'intéresserait, c'est de savoir pourquoi ça t'offusque Wink

Pourquoi donc tu te ferais bannir? Moi je dis que ça vaut le coup d'essayer tongue

Puis le manque de tac, puisque tu l'appelles comme ça, ça peut déclencher une réflexion chez l'autre.
(punaise, Mily elle m'a traumatisée avec ses remarques sur les "", j'ose plus en mettre Shocked )
Regarde là, j'ai pu mettre mes idées à plat, ça a été bénéfique pour moi.
C'est ça l'intérêt d'un forum, la confrontation qui mène la réflexion.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5182
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Sleepwalker le Jeu 3 Nov 2016 - 16:56

Chuna56>

Chuna56 a écrit:Moi ce qui m'intéresserait, c'est de savoir pourquoi ça t'offusque Wink

Il suffit de relire le premier post avec un regard neutre, la meuf a une vie amoureuse digne d'une série télé, c'est plutôt ironique qu'elle vienne s'en plaindre ici au milieu de plein de gens qui luttent pour réussir à dire ne serait-ce que "bonjour" dans la vraie vie.

Chuna56 a écrit:Pourquoi donc tu te ferais bannir? Moi je dis que ça vaut le coup d'essayer tongue

Pour ce que je viens d'écrire juste au dessus ? J'ai manqué de tact, je vais me faire engueuler et puis le sujet va partir en couille...
J'veux dire, c'est pas simple d'être modérateur mais si un utilisateur à tendance à transformer en conflit le moindre sujet dans lequel il poste, je peux comprendre sa décision de le virer.

Chuna56 a écrit:Puis le manque de tac, puisque tu l'appelles comme ça, ça peut déclencher une réflexion chez l'autre.
(punaise, Mily elle m'a traumatisée avec ses remarques sur les "", j'ose plus en mettre Shocked )
Regarde là, j'ai pu mettre mes idées à plat, ça a été bénéfique pour moi.
C'est ça l'intérêt d'un forum, la confrontation qui mène la réflexion.

Ouais confrontons nous, engueulons nous, youpi youplaboum !

Mes idées sont à plat maintenant. Je vais du coup y réfléchir (oh joie). Arrow
avatar
Sleepwalker
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 276
Date d'inscription : 04/11/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Paradoxa le Jeu 3 Nov 2016 - 17:04

Ouais et sinon, c'est possible de rester dans le sujet ?

Paradoxa
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 160
Date d'inscription : 11/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Invité le Jeu 3 Nov 2016 - 19:38

peur de s'ennuyer ou de ne pas être à la hauteur ? je sais pas à 1m53 ca suffit non? lol je déconne

si l'homme est équilibré pourquoi la femme ne pourrait elle pas l'être aussi , pour l'ennui forcément faut des affinités, des points communs en minimum, sinon en effet qu''est ce qu'on fait ensemble

mais on peut aussi forcément avoir des différences , pas trop ou pas fondamentalement insupportable, bien que l'amour fasse passer plein de choses

je pense que l'amour permet de passer outre certaines peurs dans pas mal de cas , mais comment ça marche ? mystère et boule de gomme comme on dit

bref je ne cherche pas la difficulté là non plus, c'est faisable ou c'est compliqué, si c'est compliqué c'est forcément que c'est pas faisable, une équation basique mais finalement pas si fausse

puis on n'est pas parfait ni soi ni l'autre, inutile d'espérer un profil type genre il sera grand noir de cheveux, sentira le musk et portera une chemine à carreau rouge, il m'enlèvera dans sa jeep tout en gérant son paquet d'actions et commandant le thai du soir

mm pendant que le gros orteil compose le téléphone pour le resto du week end aux chandelles

merde le doigt de pied a glissé j'ai commandé un stage de luge oops

la vie est difficile , je suis pour le relationnel simple sans se prendre la tête mais évidemment c'est loin d'être aussi simple , y a un brol que je ne dois pas bien avoir pigé dans l'équation féminine à mon avis

mais bon

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Ponitodesbois le Jeu 3 Nov 2016 - 19:42

Sleepwalker a écrit:Chuna56>


Il suffit de relire le premier post avec un regard neutre, la meuf a une vie amoureuse digne d'une série télé, c'est plutôt ironique qu'elle vienne s'en plaindre ici au milieu de plein de gens qui luttent pour réussir à dire ne serait-ce que "bonjour" dans la vraie vie.


La "meuf" elle t'emmerde en fait. Elle préférerait être en couple stable, posé, plein d'amour, et pas se prendre la tête comme une grosse cinglée qui tombe que sur des psychopathes. T'es franchement limite là. Si t'arrives pas à dire bonjour aux gens, fais comme nous tous, fais toi soigner. Inutile de jalouser mes plans fesses foireux avec des barges.

Ponitodesbois
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 73
Date d'inscription : 18/08/2016
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Ponitodesbois le Jeu 3 Nov 2016 - 19:45

Paradoxa a écrit:Interessant, ces divers réponses... Personnellement, je pense que nous avons besoin de tous creuser un peu le truc.. un peu plus même.. Enfin, "on" ou "je", j'en sais rien... Le fait de faire un travail sur nous -même, je pense que nous en sommes conscient(es) , que ce sera long, ça personnellement, ce n'est pas qu'une question de volonté, mais pour chacun, ça prend le temps que ça prends... Le besoin de sauver l'autre pour se sauver sois-même, je sais pas, j'ai pas vraiment l'impression que je cherche à me sauver, je cherche plutôt à me sentir vivre, à vivre intensément, je préfère le voir comme ça ... Personnellement, si j'essaie d'être objective : J'aime le challenge, les défis, ils me font me sentir vivre, ils me font oublier le fait de ressentir ce profond ennui et cette soif constante de " plus" , de " trop " et de "toujours" . C'est comme ça que je suis. J'aime l'intensité, les grand huit d'émotions intenses, je veux qu'on me surprenne, qu'on me montre chaque jour que l'amour est beau ( malgré pleins de disputes et de cris qui eux aussi ont leurs importance. ) Je veux un homme qui me dit d'arrêter de penser aux autres et de penser à moi, qui croit en moi, qui me pousse à me retrancher. Je souhaite qu'on y croit TOUT LES DEUX, qu'on se battent TOUT LES DEUX et plus encore... Irréaliste, utopique, j'en veux trop ? Peut-être, peu importe, tant que cette vision me fait du bien, me donne de la force et est en accord avec mon vrai moi. Maintenant je relis tout ça et je me dis mais merde, met tes relations sur la table, est-ce qu'elles ressemblaient à ça ? Absolument pas. Je suis tombée sur des hommes qui souffraient à chaque fois, moi aussi je souffre et j'ai aussi mon mal-être mais ce n'est pas possible de réparer l'autre pour atteindre son quota d'intensité... Quand maintenant,  j'évoque l'idée dans ma tête, d'un homme bien, "sans souffrances," je me dis.... " Bon, euh, bah, euh, oui, euh, ouais, enfin...bah.. " Voila ce que je me dis. Ce que je ressens ? J'ai PEUR. Cette idée me fait peur.. Pourquoi ? 1) Peur de m'ennuyer, 2) peur d'être inutile, 3)peur d'être pas assez bien pour lui, 4) peur qu'il se lasse de moi.. pleins de choses encore sûrement... Voilà.. Ce n'est pas que je veux pas rencontrer d'autres types d'hommes, j'ai peur..



C'est très bien résumé tout ça, tu es passée dans ma tête avant de l'écrire? Smile J'ai exactement les mêmes peurs, souvent au départ la 1 et la 2, qui me font rechercher "le grand frisson" et les gens avec un vécu complexe, puis une fois installée dans un début de relation, la 3 et la 4 se pointent et me font tellement peur que.... Je fais peur.
Ca donne: des réactions de rejet de l'autre de peur de trop m'attacher (alors qu'il est déjà trop tard), de la jalousie qui me bouffe (mais je n'en dis rien, car je ne veux pas être ce genre de nana relou) et autres choses sympathiques à vivre dans son petit cerveau.

Ponitodesbois
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 73
Date d'inscription : 18/08/2016
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Paradoxa le Jeu 3 Nov 2016 - 19:51

Putaaaaaain laisse tomber ! c'est exclament pareil ! Jreste choquée je t'avoue ... hahahaha

Paradoxa
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 160
Date d'inscription : 11/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par ktie le Dim 6 Nov 2016 - 21:13

Scotchée aussi par ce tableau de Ponitodesbois...je vais l'imprimer et le relire dès que mon cerveau commencera à partir em vrille dans ma vie sentimentale future...Quand je pense que mes copines ne jurent que par les bouquins sur le couple comme "qui sont les couples heureux" de Dallaire et que je n'y capte rien de nouveau sous le soleil et qu'en lisant ces quelques "points" surtout le 3 et le 4 (ça m'a ruiné la dernière relation en yoyo comme vous et pourtant l'amoureux avait un bon Q.I et un sacré sens de l'observation s'agissant de mon autosabotage...Il m'en a fait part plusieurs fois mais j'agissais régulièrement en me mettant toute seule la pression et en perdant tous mes moyens, ma confiance en moi reculant petit à petit jusqu'à vivre dans la peur...et hop le cycle infernal recommençait)
C'est dingue cette peur...est-ce juste une question de confiance en nous ? Est-ce lié à ce fameux sentiment de n'être jamais la bonne personne à la bonne place ? En tout cas, la peur oui me parle...(heureusement que j'ai trouvé une psy aidante...et ce site qui nous fait réaliser que nous ne sommes pas seul(e)s à nous battre (pour nous accepter nous-même et rester gentils avec nos faiblesses, tout en y travaillant de tout coeur)
avatar
ktie
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 14
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 48
Localisation : au bord d'un lac

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Paradoxa le Lun 7 Nov 2016 - 14:19

J'ai posté mes prises de consciences il y a quelques jours concernant ce sujet et là je suis en plein dedans. Hier : Rupture. J'avais rencontré un homme il y a qq mois avec qui tout est aller assez vite.. Nous nous voyions pas tout les jours, et nous nous sommes jamais dit " En couple. " Moyen de se rassurer l'un comme l'autre, moyen trouvés pour avoir moins peur, bref... On avait peur, tout les 2, les mécanismes de défenses de nos 2 cerveaux on fait le reste... Comme vous vous en doutez, cette relation était compliquée et complexe... Cet homme est mal, très très mal. Dépression existentielle, décès d'un parent tragiquement, bref, depuis le début je le savais, depuis le début je le voyais, il me le disait... Sauf qu'il ne montre pas cet image au reste du monde, il s'isole, se perd dans tout son mal-être, et n'arrive pas a refaire surface d'autant plus qu'il " se doit " de rester fort pour le reste de sa famille.. Trop de poids, trop de tristesse.. Depuis que je suis rentrée dans sa vie, il m'a tout de suite dit qu'il était destabilisé, qu'il avait peur car il se sentait bien avec moi etc... j'étais sa petite bouffée d'oxygène... Moi dans tout ça je suis tombée sous le charme très vite, de réels sentiments pour lui sont nés et au départ, le fait de le voir de temps en temps, me suffisait... " Rencontrer un homme, se sentir vivant ensemble de temps en temps, repartir chacun de son côté dans nos vies, se manquer, et se revoir..." Ce scénario me plaisait je me sentait bien.. Sauf qu'a la longue, tu deviens fatiguée, et moi, comme d'habitude, j'en veux plus, trop, toujours, je veux de la folie, je veux plus d'intensités, bref, moi quoi... Ca a commencé à me frustrer c'est vrai, et me rendre triste.. a la longue ça use, et qu'est-ce que ça fait mal de réaliser que non ton amour ne sauvera personne, même si tu es absolument prête à tout pour prendre absolument tout les risques qui enfin, enfin, te garantiront ta bulle de bonheur, d'émotions et d'amour avec un grand A. Pour abréger un peu, le temps à passé... ça a commencer à partir en couilles pour être crue... Le manque devient un besoin, son silence me fait peur, son mal-être lui empêche de voir mes besoins, bref... Madame jalousie à pointé son nez, madame explosions de larmes toute seule est arrivée, madame je veux changer le monde est apparue, madame silencieuse aussi.. Et là.. Madame remise en questions de touuuuute la relation est aussi arrivée... Il l'a compris, ressenti... après encore une semaine et demi d'absence... Il débarque par surprise et là.. la discussion... Cette discussion que tu sens arriver, que tu savais qu'elle allai arriver mais que tu voulais pas que ça arrive.. En fait, une illusion en moins, c'est une verité en plus, et là ... je me rend compte que le travail pour moi sera long car il y a certaines verités que je ne veux pas intégrer. J'ai comme un monde presque illusoire, ma façon de penser, ma façon d'être dans le trop, cette résilience , et cette envie de tout faire pour réaliser l'impossible.. en gros j'ai comme mon monde à moi, et l'autre, le " vrai." J'ai toujours cette sensation d'avoir le cul entre deux chaises, entre ces 2 putains de réalités, et j'ai parfois peur de me perdre... On a " rompu." Je lui ai dis que je serai toujours là pour lui, peu importe, je le lâcherai pas.. Il se trouvait égoïste de me voir que de temps en temps, quand il voulait. Il culpabilisait, ressentait trop de pression face à ses et mes projections qu'il ressentait... Mes attentes ? Je lui disais souvent que j'en avait aucunes c'était faux... j'ai peur d'assumer que j'ai des attentes, car les miennes, sont trop hautes... Aujourd'hui, mon moral n'est pas trop trop mal, je suis juste vidée tellement j'ai pleuré mais bon, cava mieux... je crois... C'est triste mais je commence presque a m'habituer à ce genre de finalités... Relations complexes, relations foireuses ? J'en sais rien les filles, mais j'en peux plus..

signé : Un paradoxe sur pattes, dans les extrêmes, qui s'pose trop de questions, qui est fatiguée mais comme toujours, motivée à comprendre et à trouver les solutions à ma quête Smile Peut-être ensemble, allons trouvez certaines clefs chacunes qui nous aideraient à evoluer.. quoi qu'il en soit, merci de m'avoir lue, merci de me... ressemblez ? peut-être ? Embarassed Embarassed


Paradoxa
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 160
Date d'inscription : 11/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche de la difficulté?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum