Besoin de partir

Aller en bas

Besoin de partir Empty Besoin de partir

Message par Invité le Mar 1 Nov 2016 - 17:15

Bonjour, alors voilà j'écris ce message pour vous demander de l'aide, des avis, des conseils, tout ce que vous jugeriez bon de m'apporter pour mon projet...
D'aussi loin que je me souvienne, mon rêve a toujours été de voyager, de découvrir les multiples facettes de ce monde. Cependant, après ma seconde fugue durant mon adolescence (il y a 11 ans), j'ai un peu voire beaucoup laissé tomber ce projet, ne faisant que me contenter de ma vie. Sans doute plus par peur qu'autre chose. En effet, je m'étais pris de pleine face un camion et plein de doutes, ce qui m'a beaucoup ralenti. Bref, passons.
Le problème, aujourd'hui, c'est que cette envie ne me quitte pas. Je dirai même plus, ce n'est pas seulement une envie, mais un réel besoin. Je passe mes journées à tourner en rond, entre les milliers de films en streaming, mes quelques créations musicales, quelques livres, sortir mon chien, au mieux aller au code, je ne trouve pas de réel passion ni intérêt à cette vie que je mène. Je n'ai plus d'amis, ma famille est disloquée aux quatre coins du globe, et je n'ai pas du tout envie de me dire "tu feras ça pour le reste de ta vie, ou même durant un mois à l'usine". Je ne veux pas non plus rester assis à étudier, me faisant fouetter par les cours à apprendre par cœur, alors que ma vie défile, et que, je le sais très bien (pour l'avoir expérimenté), elle peut se terminer d'une minute à l'autre. Non pas que je n'aime pas apprendre, au contraire, mais j'estime que le mode d'apprentissage aujourd'hui est dépassé par l'allure du monde. Ce n'est que mon avis, et ce n'est pas le sujet ici. Ici, le sujet, c'est mon réel besoin de partir. D'aller voir ailleurs. De vivre ma vie comme je l'entends.

Alors oui, bien entendu, je sais, il faut de l'argent, car il me faut manger et boire, mais ça, à la limite, ce n'est pas tant un problème. Je touche environ 800 tous les mois d'allocution adulte handicapé, du fait de mon accident il y a 11 ans. Ce qui m'est largement nécessaire pour subvenir à mes besoins pour la route, surtout si j'enlève le loyer et tout un tas d'achat inutile.

Mon seul problème reste à savoir ce que je fais maintenant.

Je me torture l'esprit à rester chez moi, dans ma ville, à tourner en rond. Bien sûr je vais au code, bien entendu je fais des heures de conduite, évidement je m'occupe comme je peux, mais la vie est bien au-delà de cela, et j'ai le sentiment que je n'en finirai jamais avec ce permis, alors que ça ne m'est pas franchement nécessaire.

J'ai deux jambes, et une vie. Et je vois, ô combien je le vois, comme c'est suffisant. Comme, au-delà de ce qu'on me dit, ça me suffit amplement, et comme il ne peut rien m'arriver, si ce n'est la mort, mais personne n'y échappe.

Alors voilà, mon problème aujourd'hui, c'est cette prise de décision, cette motivation. Je l'ai déjà fait, et pas que deux fois, je pourrai le refaire, préparer des affaires et partir à l'aventure, tout laisser derrière moi. Après tout, c'est ce qu'on fait tous. à plus ou moins grande échelle. Mais je me demande, dois-je user de patience, passer mon permis, et ensuite, seulement ensuite, partir ? (je me dis qu'au moins, après, j'aurai un mobile-home) Quitte à souffrir chaque jour un peu plus de mon isolement et de ma ZC (zone de confort) ... Ou dois-je me décider une bonne fois pour toute, et partir, suivre mon instinct, ma foi, et vivre comme je l'entend ? Je n'ai jamais été aussi bien que toutes les fois où j'ai pris la route, avec pour seul envie, percer l'horizon...


Le problème qui s'oppose à moi, c'est choisir, entre faire preuve d'égoïsme, en laissant tout tomber, ma maison, ma famille, mon chien, mon chat, ou faire preuve de patience et de souffrance, en continuant, je ne sais encore combien de temps, à payer, payer, encore payer, et le jour venu m'en aller .. J'ai peur de ne jamais y arriver, à ce fameux jour, si je reste, j'ai peur que tout s'accumule encore et encore, que je me retrouve débordé de choses futiles, et que finalement, je laisse totalement tomber mes rêves.


Et puis, j'ai peur, terriblement peur, que si je ne pars pas maintenant, je ne pourrai pas partir demain, vu le chaos ambiant qui s'installe un peu partout.
Voilà, grosso modo mon problème. Si vous avez des idées, je suis preneur sunny Merci !

PS : si je pars, je sors de l'Europe, je vais voir en Inde comment ça se passe. Et là, c'est encore un autre problème. Par où passer ?!


Dernière édition par Sid le Mar 1 Nov 2016 - 20:21, édité 2 fois (Raison : PS)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Invité le Mar 1 Nov 2016 - 17:46

C'est touchant ton post. Pas de conseils... mais ça m'a fait pensé à cette superbe chanson des Kinks, je sais pas, ça peut éventuellement te servir Smile



"Life On The Road"

Ever since I was a child,
I loved to wander wild
Through the bright city lights,
And find myself a life I could call my own.
It was always my ambition
To see Piccadilly,
Ramble and roam around Soho
And Pimlico and Savile Row,
And walk down the Abbey Road.
So I saved all my money
And packed up my clothes,
And I said good-bye to my friends
And my folks back home.
And I left for a life of my own.
I left for a life on the road.

I'm a real hungry tyke,
And I know what I like.
And I know where I'm goin':
To those bright city lights.
Oh yeah, oh yeah,
This time I'm gonna get there.
I'm bound for a life on the road.
Give me life on the road.
I said life on the road.

When I arrived in Euston,
I was little more than a child.
And I didn't know then
That the dives and the dens
Would be so vulgar and wicked and wild.
Mama always told me
The city ladies were bawdy and bold.
And so I searched night and day
To catch a kissable lady,
But all that I caught was a cold,
'Cause those stuck-up city ladies
Didn't notice me walk by.
Now I've got holes in my shoes
'Cause I've been walkin' the streets all night.
And I'm livin' the life that I chose.
Livin' my life on the road.
I said life on the road.
I want life on the road.
Life on the road.

I was standing with the punks in Praed Street,
When a muscle man came my way.
He said, "Hey, are you gay?
Can you come out and play?"
And like a fool, I went and said, "O.K."
Ever since I was knee high,
I thought the city was paved with gold.
But I've seen so many losers
And down and out boozers
Who were tired of bein' bought and sold.
City women are a tease,
But I'd really love to please.
Now I've got blood shot eyes
'Cause I've been walkin' the streets all night.
And it sure knocks you out on the road.
And I'm livin' my life on the road.
I said life on the road.
Life on the road.
I want life on the road.

One of these days,
I wanna go home,
Visit my friends,
And see all the places that I used to know,
And say good-bye to a world that's too real;
Good-bye to a world that's forgotten how to feel.
And it's slowly usin' me,
And there's no security.
Sometimes I hate the road,
But it's the only life I know.
But I'm livin' the life that I chose,
So I'll live out my life on the road.

Give me life on the road.
I said life on the road.
[Repeat]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par ortolan le Mar 1 Nov 2016 - 18:53

.


Dernière édition par ortolan le Lun 25 Déc 2017 - 14:31, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13386
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Doom666 le Mar 1 Nov 2016 - 19:58

Bonsoir à tous,
Attention aux contre-pétries... Twisted Evil
Cordialement.
Alain.
Doom666
Doom666

Messages : 946
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par ortolan le Mar 1 Nov 2016 - 20:03

.


Dernière édition par ortolan le Lun 25 Déc 2017 - 14:31, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13386
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Invité le Mar 1 Nov 2016 - 20:19

ortolan a écrit:
Sid a écrit:PS : si je pars, je sors de l'Europe, je vais voir en Inde comment ça se passe. Et là, c'est encore un autre problème. Par où passer ?!
L'idéal est d'arriver à pied par la Chine, ce qui en soi relève de l'exploit Embarassed

Certainement. Mais si je fais ça je m'arrêterai certainement au Tibet ou au Népal avant.

Parce que passer par l'Europe de l'Est, puis tous les pays en stan, ça me fait un peu flipper. Mais d'un autre côté, si je pars, je me dis que je prends sur moi mes peurs. Que je ne crains rien.
Je peux aussi partir en avion. Du coup, plus de problème. Mais ce n'est pas le but. Le but, c'est la route, le chemin.

J'envisage aussi d'aller à Santiago quand il fera beau (St Jacques de Compostelle). Peut-être, dans un premier temps, ce ne serait pas si mal. Quelqu'un ici a déjà fait l'expérience ? Je lis en ce moment un livre sur le sujet... mais rien de mieux que d'échanger, de communiquer directement avec des connaisseurs !

@Godzilla

Merci pour la chanson (que j'ai traduite malgré mes 2 mois à Londres). J'ai beaucoup aimé, même si ça m'a conforté dans mes doutes. Entre confort & sécurité, et liberté & passion..



PS : je n'ai sans doute pas assez de jugeote pour déceler les contrepèteries


Dernière édition par Sid le Mar 1 Nov 2016 - 20:22, édité 3 fois (Raison : ps)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Lyade le Mar 1 Nov 2016 - 21:32

Bonsoir Sid,

A te lire, tu me sembles déjà bien armé mentalement pour entreprendre la "route", avec plus de gravité que lorsque l'on plaque tout après un burn-out ou pour "trip" entre amis.

Ta situation est sérieuse, tu y joues ta vie.

Et pourquoi donc serait-ce de l'égoïsme que de décider soi-même d'arpenter le chemin que l'on se choisit ?
Parce qu'il est en désaccord avec la vision qu'ont de la vie notre famille, nos amis, notre société ?

Si tu as déjà de quoi subvenir à tes besoins de base, c'est une excellente chose. Ca te permettra de concentrer ton attention sur le reste.

Mais avant toute destination précise, sais-tu comment tu veux vivre ?

Neutral

Si je sais comment je veux vivre, je vois par quels moyens je peux y parvenir... alors je me demande si je suis en capacité d'y parvenir - si j'en ai les "conditions" (mentales, physiques, émotionnelles/spirituelles).

Et si je suis en capacité de le faire, alors j'y parviens.
Sinon, je me prépare, je me mets en "condition" pour.

-------------

Tu as dit vouloir vivre ta vie comme tu l'entends.

Comment l'entends-tu, ta vie ?

Comment serait-elle "belle" à ton coeur ?

-------------

Une fois que ce sera clair pour toi, j'imagine que tu auras les couilles de faire les choses. Je te souhaite le meilleur.


Spoiler:
Et sauf si tu souhaites partager plus et pousser les réflexions, nul besoin de répondre à ces questions ici et à quiconque, les réponses se trouvent en notre for, dans notre intimité.  Approuve

Dès lors que tu seras complétement décidé à prendre la route ou à rester, ça sera un plaisir d'échanger plus sur nos expériences respectives. Echange de "trucs et astuces" quoi, d'infos et bons plans.

(et le permis, c'est "encore" à prendre )

Wink


Tchao


Dernière édition par Lyade le Mer 2 Nov 2016 - 0:04, édité 1 fois (Raison : orthographe)
Lyade
Lyade

Messages : 1825
Date d'inscription : 21/03/2012
Localisation : Montagnes.

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par ortolan le Mar 1 Nov 2016 - 21:45

.


Dernière édition par ortolan le Lun 25 Déc 2017 - 14:32, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13386
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Invité le Mar 1 Nov 2016 - 22:39

Lyade a écrit:
Spoiler:
Bonsoir Sid,

A te lire, tu me sembles déjà bien armé mentalement pour entreprendre la "route", avec plus de gravité que lorsque l'on plaque tout après un burn-out ou pour "trip" entre amis.

Ta situation est sérieuse, tu y joues ta vie.

Et pourquoi donc serait-ce de l'égoïsme que de décider soi-même d'arpenter le chemin que l'on se choisit ?
Parce qu'il est en désaccord avec la vision qu'ont de la vie notre famille, nos amis, notre société ?

Si tu as déjà de quoi subvenir à tes besoins de base, c'est une excellente chose. Ca te permettra de concentrer ton attention sur le reste.

Mais avant toute destination précise, sais-tu comment tu veux vivre ?

Neutral

Si je sais comment je veux vivre, je vois par quels moyens je peux y parvenir... alors je me demande si je suis en capacité d'y parvenir - si j'en ai les "conditions" (mental, physique, émotionnel/spirituelle).

Et si je suis en capacité de le faire, alors j'y parviens.
Sinon, je me prépare, je me mets en "condition" pour.

-------------

Tu a dit vouloir vivre ta vie comme tu l'entends.

Comment l'entends-tu, ta vie ?

Comment serait-elle "belle" à ton coeur ?

-------------

Une fois que ce sera clair pour toi, j'imagine que tu auras les couilles de faire les choses. Je te souhaite le meilleur.


Spoiler:
Et sauf si tu souhaites partager plus et pousser les réflexions, nul besoin de répondre à ces questions ici et à quiconque, les réponses se trouvent en notre for, dans notre intimité.  Approuve

Dès lors que tu seras complétement décidé à prendre la route ou à rester, ça sera un plaisir d'échanger plus sur nos expériences respectives. Echange de "trucs et astuces" quoi, d'infos et bons plans.

(et le permis, c'est "encore" à prendre )

Wink


Tchao

Je tiens tout de même à répondre. Déjà, pour remercier de la réponse, et ensuite, pour moi, pour y voir plus clair. L'écrit m'aide beaucoup.

Je ne sais pas comment je veux vivre. Je ne suis même pas certain de savoir vivre tout court. Alors, partir, voyager, aller voir ailleurs si le soleil y est encore, c'est plus une issue de secours qu'autre chose.

Je ne trouve pas mon bonheur ici, dans cette société, bien que j'aime son confort. Bien que je sois capable de rire de moi, de rire de tout, de rire tout court. J'ai souvent l'impression qu'il s'agit d'un rire nerveux.. comment dire ? Un rire désespéré ?

J'ai une vision très utopique de la vie, comme beaucoup je suppose. J'aimerai un partage universel, une compréhension absolue, une conversation permanente... Que des choses qui me semblent absolument impossible aujourd'hui, à moins d'un grand bouleversement, ou, peut-être, d'une petite ville expérimentale en Inde du sud.. Et encore, qu'en sais-je, moi qui ne sais pas même pourquoi j'existe ?! Moi qui doute de moi en permanence, qui doute de mon intégrité, de ma gentillesse, de mon intelligence, de ma vie, de mon existence-même...

J'ai beaucoup de doutes, et la route m'a toujours permit de.. calmer ces doutes, sans les effacer. Pour que finalement, à chaque demi-tour, ils reviennent m'exploser en pleine poire.

Je ne sais pas si une seule destination sur cette planète saura me suffire. Je sais encore moins si je serai capable, tant que je n'aurai pas essayé jusqu'au bout. S'il y en a un, de bout.

Alors oui, je suppose que je dois entreprendre ce chemin, mais une fois pleinement préparé seulement, ou du moins, une fois que je m'en sentirai capable, et que plus rien ne me retiendra, émotionnellement. (vous comprenez ce terme, employé ici ?) En attendant, je dois faire preuve de patience, et espéré que le monde ne chavirera pas avant que j'ai pu le parcourir !

espéré même tout autant que je ne chavirerai pas moi-même.


@ortolan
J'y ai pensé ! Je connaissais donc au moins le début... mais je n'ai pas osé aller jusqu'au bout de ma réflexion ! Bravo ! Je comprends mieux les contrepèteries maintenant ! Un bon exercice ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par ortolan le Mar 1 Nov 2016 - 22:53

.


Dernière édition par ortolan le Lun 25 Déc 2017 - 14:32, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13386
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Invité le Mer 2 Nov 2016 - 0:33

Shocked

Eric Hannezo (pour le film 'Enragés" a écrit:"C'est comme ça, c'est la règle qui régit l'univers, les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être."

à croire que, finalement, il n'y a que des bons côtés... C'est notre peine qui nous mine !

Je suis choqué silent désormais je serai plus vigilant.. si c'est possible!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Bimbang le Mer 2 Nov 2016 - 2:33

Je crois qu'à ta place, j'essaierais de comprendre pourquoi une fois sur la route, tes angoisses se calment.
Est ce que c'est ton chez toi qui ne te convient pas ? ou est ce que c'est parce que tu n'as pas trouvé de but là où tu es ?

Il y a d'autres gens en recherche, et moins loin que l'Inde. Il y a une rubrique sur le forum : http://www.zebrascrossing.net/f78-j-ai-un-projet par exemple.
Il y a des lieux alternatifs un peu partout. Il faut un peu chercher ce qui n'est montré nulle part, mais ça existe.
Parfois des lieux de lutte temporaire contre quelque chose, ou simplement des lieux de vie de façon différente. Dans les milieux militants, on apprend beaucoup de choses. Ces gens là, avant de sortir aussi du cadre ou de se positionner "contre" quelque chose, ont eu une réflexion forte sur leur vie et la société. C'est toujours formateur. Pas obligé d'y rester non plus.
Il y a aussi des paysans bio qui accueillent des gens pour découvrir un monde bien réel, celui de la terre, une façon de bien reposer ses pieds sur terre : http://www.cursusmundus.com/solutions/jobs-a-letranger/le-wwoofing-travailler-dans-une-ferme-bio-4404
J'aurais visé l'utile plutôt que l'aléatoire, mais je ne suis pas toi. Et je n'ai jamais fait la route.

Je t'aurais aussi conseillé de passer ton permis tout de même. Ça sert toute la vie, ça.

Bimbang
Bimbang

Messages : 4532
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Invité le Mer 2 Nov 2016 - 3:51

Bimbang a écrit:
Spoiler:
Je crois qu'à ta place, j'essaierais de comprendre pourquoi une fois sur la route, tes angoisses se calment.
Est ce que c'est ton chez toi qui ne te convient pas ? ou est ce que c'est parce que tu n'as pas trouvé de but là où tu es ?

Il y a d'autres gens en recherche, et moins loin que l'Inde. Il y a une rubrique sur le forum : http://www.zebrascrossing.net/f78-j-ai-un-projet par exemple.
Il y a des lieux alternatifs un peu partout. Il faut un peu chercher ce qui n'est montré nulle part, mais ça existe.
Parfois des lieux de lutte temporaire contre quelque chose, ou simplement des lieux de vie de façon différente. Dans les milieux militants, on apprend beaucoup de choses. Ces gens là, avant de sortir aussi du cadre ou de se positionner "contre" quelque chose, ont eu une réflexion forte sur leur vie et la société. C'est toujours formateur. Pas obligé d'y rester non plus.
Il y a aussi des paysans bio qui accueillent des gens pour découvrir un monde bien réel, celui de la terre, une façon de bien reposer ses pieds sur terre :

J'aurais visé l'utile plutôt que l'aléatoire, mais je ne suis pas toi. Et je n'ai jamais fait la route.

Je t'aurais aussi conseillé de passer ton permis tout de même. Ça sert toute la vie, ça.



Mes angoisses se calment parce qu'une fois sur la route, je n'ai plus de limite. Une fois sur la route, j'ai encore le choix de ma destination. Une fois sur la route surtout, je pense à avancer, et non pas à regarder où je suis (à rester sur place). Mon idole n'est pas le héro d'Into the Wild mais plutôt celui de Forrest Gump. Bien que j'aime, plus ou moins, les deux pour des raisons différentes.

Ce qui ne me convient pas, c'était (quand j'avais 14 ans) de me dire que ma vie était tracée. C'est toujours un profond malaise qui m'habite.

Question but, non, je n'en ai pas. Je veux juste vivre, simplement, cette vie qui m'a été donnée. Petit, je pensais qu'explorer le monde était un but suffisant. J'ai rapidement déchanté. Alors, non, je n'en ai plus depuis, si ce n'est peut-être être à nouveau véritablement heureux un jour, ou au moins satisfait.

J'ai vécu toute ma vie, ou presque, aux côtés de ma mère prof syndicaliste. Alors le côté militant je connais un peu, ne serait-ce que pour avoir participer à de nombreuses manifs en tête de cortège, ou pour avoir reçu son éducation et tout ce qui va avec...
Mais là aussi j'ai déchanté. Militer, c'est bien, mais je pense que nos combats aujourd'hui ont peu de valeur (ça n'engage que moi et ça ne m'empêche pas d'aider des assoc telles que Greenpeace ou Oxfam!). J'ai vu le film "demain". Mais ça ne m'empêche pas de penser que l'argent est un cercle vicieux qui n'entraîne qu'au chaos (entre autres, et bref, ce n'est pas le sujet!).

J'ai aussi très peur de ceux qui sont totalement hors système (les punks et leurs drogues par exemple). Ou de ceux qui n'acceptent pas du tout des choses comme l'informatique.
J'aime beaucoup le concept de Aurorville, bien que j'en sache au final très peu.

Je connaissais un peu aussi le concept WWOOFING, il me semble même avoir lu exactement le même article il y a quelques temps. Une chose à tester, pourquoi pas.

Mais le permis, oui, c'est sûr que je continuerai de le passer, même si j'y laisserai énormément d'argent. Je me dis que, au moins, une fois que je l'aurai, je pourrai plus facilement aller où je veux. Et surtout, je pense au mobile-home.

D'un autre côté, c'est évident que j'aime mon confort. Donc, je ne sais pas, malgré toutes mes réflexions, si partir est une bonne chose, ou s'il s'agit d'un caprice...
Tout ce que je sais, c'est que ça m'habite depuis toujours, ce besoin d'aller voir ailleurs, et ce sentiment de volupté lorsque je découvre de nouveaux horizons...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par krapopithèque le Mer 2 Nov 2016 - 7:00

krapopithèque
krapopithèque

Messages : 2295
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 68
Localisation : sud

http://www.zebrascrossing.net/t11671-salutation-bonjour-kenavo-e

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Bimbang le Mer 2 Nov 2016 - 8:44

Un besoin d'absolu, en gros. Comme ça que je traduis. Avec peut être un peu de mélancolie.
J'ai eu une phase comme celle-ci étant jeune, que je n'ai pas pu réaliser. Je ne voulais pas de ce monde pourri, et très envie de changement.
Ensuite à 30 ans, j'ai eu un effet boomerang. Constatant que je n'avais toujours pas réalisé mes rêves de jeunesse, je me suis fait une grosse déprime.

Ensuite j'ai rencontré mon homme qui lui avait des projets concrets. Se construire un lieu de vie avec l'idée de vivre le plus possible en autonomie. Maison en paille auto-construite, jardin, production bio toussa
C'est ça qui m'a porté pendant longtemps. Se dire que c'était possible de faire différemment. C'est en faisant tout un tas de recherches aussi qu'on est tombé sur des gens extra qui a chaque fois nous ont fait évoluer. C'était très riche.

Le chemin est sympa en tout cas ^^
Bon courage dans tes recherches.
Bimbang
Bimbang

Messages : 4532
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Chuna le Mer 2 Nov 2016 - 9:29

Je vois pas comment c'est possible de te conseiller...

Je pense qu'il faudrait que tu réussisses à définir clairement tes besoins.

Besoin de partir, ok.
Besoin de quoi d'autre ?

La sécurité, qu'en est il? c'est ca qui va derterminer la façon dont tu t'y prends.

Moi par ex, je pars pas sans permis sans sous... je vais mettre 3 plombes à tout organiser, y'a que comme ca que je serai sereine.

M'est avis que c'est sur ca que tu dois réfléchir....

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Invité le Mer 2 Nov 2016 - 19:02

Je ne sais pas.. Peut-être n'ai-je pas réellement de besoin, d'envie.
Comme je l'ai déjà écrit, c'est peut-être juste un caprice d'enfant gâté de la Terre de 2016 après JC.

J'aimerai bien juste ressentir cette âme. Et le fait d'aller voir autour de moi, le plus loin possible, toujours plus loin, c'est ce qui me fait ressentir ça. Savoir que je suis en vie, que je suis réellement en vie, que tout ceci est réel.
Mais je crains que les mots ne traduisent véritablement mon ressenti. Il y a tellement d'autres éléments à prendre en compte, tellement d'autres facettes dans la/ma vie, d'autres choses...

Pour répondre à la question de la sécurité, c'est assez difficilement explicable, mais je ne me sens pas vraiment en sécurité, à proprement parlé, même entouré de quatre murs. C'est pour moi une notion trop vague. Je pourrai faire simple, et dire que je le suis, en sécurité, mais j'ai beau essayé, et ce depuis que je suis né, je le sais bien, je ne suis pas qqun de simple... Enfin, ce n'est qu'un mot. Alors, partir à l'aventure, ou rester, je me sentirai autant en sécurité. Puisque mon seul toit est le ciel, finalement. Bref..


L'idée de vivre en autonomie absolue est une bonne idée. étant qqun d'autonome depuis petit, et de très solitaire, je connais un peu ça. Mais j'aurai aussi peur de faire "fausse route". D'être égoïste même. Si le monde en est là aujourd'hui, c'est qu'il devait en arriver là ! (en tout cas, il n'est pas ailleurs) Donc je suppose qu'il faut l'accepter. Que, quoi que nous fassions, dans tous les cas, nous l'acceptons. Donc vivre en autonomie, oui, mais je n'y arriverai que par l'acquis, qui s'est construit grâce aux peuples vivant ensemble auparavant. Donc, finalement, pas tant d'autonomie que ça... (et encore, je raccourcis le sujet)

Je pourrai tout remettre en question, ce n'est pas le sujet. Et c'est un sujet bien trop vaste.
J'ai déjà beaucoup réfléchi à ma situation, à mes ratés et mes réussis, à mes possibilités, envies, besoins. Sûrement pas assez, me direz-vous. Justement, c'est pourquoi je suis là, pourquoi j'écris cela, pourquoi on communique. Parce que, tout seul, j'ai l'impression d'avoir déjà fait trois fois le tour de la question : en long, en large, et en travers. Mais j'aimerai être certain que ce n'est qu'une impression noir & blanc, qu'il manque la couleur que vous pouvez apporter.

Le titre "besoin de partir" est vaste. Ce besoin de partir, je l'ai exploité il y a 11 ans, dans un sens plus large. Beaucoup plus large. Mais je n'ai pas réussi à partir. Ou peut-être que si. Enfin, ça, c'est une autre histoire...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Invité le Mer 2 Nov 2016 - 19:15

Sid a écrit:
J'ai déjà beaucoup réfléchi

... et ça se sent. Quelque soit ta décision au final, je ne m'inquiète pas trop pour toi Smile

(content que la chanson t'ai plu, je l'avais mise parce que justement, elle ne "tranche" pas dans un sens ou un autre Wink )

Je suis sans doute le pire sédentaire du monde Laughing Et les aspirant "globe-trotters" trop naif, trop idéaliste, ont tendance à m'agacer.
Ce qui n'est pas du tout le cas quand je te lis : je sens plutôt, intituitivement, que tu as la "force" et la lucidité nécessaire à un vrai voyageur. Ce que je trouve impressionnant, dans le bon sens Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par ortolan le Mer 2 Nov 2016 - 19:19

.


Dernière édition par ortolan le Lun 25 Déc 2017 - 14:32, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13386
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Chuna le Mer 2 Nov 2016 - 19:33

On a tous des besoins fondamentaux, j'en suis persuadée. tout comme on a tous nos propres valeurs. seulement c'est pas évident à définir. et des fois les besoins se chevauchent et sont incompatibles.

ça me parait essentiel de bien connaitre ça pour agir dans la vie au mieux, en toute conscience, afin de limiter les déconvenues (on n'évite jamais tout, de toute façon, je pense que tu le sais bien mieux que moi vu ce que tu as déjà vécu)

Sinon je rejoins God' sur son sentiment.

Faut voir comment.

Prendre un âne, le bâter et partir à l'aventure sans filet, organiser plus les choses, se mettre le permis dans la poche...

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Bimbang le Mer 2 Nov 2016 - 20:09

Et si... et si en fait, c'était une envie de créer qui te manquait ?
La mélancolie intérieure faut la faire sortir, et créer, c'est un super bon moyen. Ensuite on est content de l'avoir fait.

C'est aussi une façon de partir, à mon sens. Pendant qu'on réalise ce "truc", on sort de soi, on exprime.
Pas envie de peindre ? de sculpter ? Tu cherches pas une passion ?

Dégaine sa vidéo de Guy Corneau au cas où Wink
https://www.youtube.com/watch?v=CSvFpBOe8eY
Bimbang
Bimbang

Messages : 4532
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Invité le Mer 2 Nov 2016 - 23:05

J'ai toujours aimé créer. Que ce soit des histoires (avec des personnages petit, à l'écrit aujourd'hui, sous forme de livres publiés même), des fresques murales avec mes dessins, des constructions LEGO (j'adore, même si je soutiens Greenpeace..), de la musique (je ne joue pas d'un autre instrument que du pc, de la corde vocale, et de l'harmonica (très mal)), des chansons, des mini-films..

Ma dernière idée de "création" fut de reprendre les paroles de certains films et de les mettre en musique, réarrangées autrement (voir mon site pour les chansons, la musique, et les mix, ainsi que des liens vers mes autres sites). Je le fais encore de temps en temps, même si je passe moins de temps qu'avant dessus, et même si ce que j'écoute me surprend bien moins qu'au début. ça n'en reste pas moins un plaisir toujours aussi vivace. Réarranger ces paroles venues de partout et recréer des histoires avec... Vous n'imaginez pas le fun ! Vous n'imaginez pas ce qu'on voit, quand on traite ce qu'on entend !! (à moins que vous ne l'ayez déjà fait..) C'est un vaste sujet, dans lequel je suis beaucoup parti. Pour ne pas faire de pub, j'ai créé sur Soundcloud plusieurs comptes pour regrouper tout ça : The Biologist (le 1er), Sidnerus Jeperera (le 2cd), Dr. Divergent (le 3e, toujours en service), et enfin mon site, qui réunit un peu tout ça.


Pour rebondir sur l'astronomie, je suis du signe poisson, et, dit-on, sommes-nous très créatifs, avons-nous un imaginaire débordant..
Mais cette créativité est entrée en contradiction avec.. une certaine lassitude.
J'ai écrit maintes chansons, j'en ai lu beaucoup à mon entourage, je les ai même finalement enregistré pour les publier sur internet. Puis, ça m'est passé. Beaucoup déçu, tant des autres que de moi-même, j'ai laissé tombé les chansons, bien qu'il m'arrive encore de griffonner des pages de rimes...
Puis j'ai (re)découvert les expressions françaises.

Puisque mon imaginaire est costaud, et puisque j'avais aussi découvert quelques années auparavant tonnes d'histoires sur des complots complotés, je me suis fait un film grandeur nature via ces expressions.

Ce fut le début d'une chute interminable de laquelle je n'ai rebondit qu'il y a peu, et encore pas totalement.

"Les mots sont des armes", disait je-ne-sais-plus-qui. Et c'est bien vrai. Je le découvre à chaque instant un peu plus. ça m'a "scotché". Depuis, je me sens plus que prisonnier de cette conscience, et mon seul remède est la fuite, même si elle n'est que partielle. Cette fuite, je la trouve dans le basket (quand je joue ou quand j'arbitre), dans cet échappatoire ici appelé Zebra, ou dans mon rêve de voir d'autres paysages, constamment, sans jamais m'arrêter..


Je voulais faire de la sculpture durant un temps, je me souviens. Il est vrai que je n'ai jamais essayé, ça pourrait être bien. J'ai essayé le dessin, la photo, la peinture (sur mur..), mais pas la sculpture. Il faut dire aussi que je ne suis pas très manuel. à part à l'écrit, mes mains ne sont guère habiles.


Enfin. Je vous remercie beaucoup pour vos messages, pour prendre le temps de me répondre, pour vos pistes. ça me réconforte, et m'aide beaucoup.

PS : Pour en revenir sur les créations, sur ce machin qui sort de nous, je me dis que c'est aussi ce que je fais en ce moment. Et je suis très content de le faire, ça me fait beaucoup de bien. C'est mieux qu'un psy, bien plus clair, et bien moins cher. (et probablement aussi bien moins formaté, quoique..)

PPS : c'est normal que la vidéo de Guy Corneau soit une vidéo de SOAD ? (que j'aime beaucoup aussi, soit dit en passant)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Bimbang le Mer 2 Nov 2016 - 23:46

Arf !! j'suis découverte ^^

mince mince ! la voilà :



Très bons goûts ceci dit ! Wink


Edit : t'as besoin de recoller au réel, on dirait.
Mais elles sont chouettes, tes créations.
Bimbang
Bimbang

Messages : 4532
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Invité le Jeu 3 Nov 2016 - 2:09

En fait, je m'amuse (avec mes créations). On pourrait philosopher longtemps sur "qu'est-ce que le réel". C'est un peu ce que je fais. Je "philosophe dans l'ironie". Sachant pertinemment, au moins autant que n'importe qui, en quoi consiste le réel. C'est une longue histoire, et c'est toujours difficile d'en parler. Même à l'écrit...

Mais du coup, merci le message pré-précédent. J'ai publié sur le forum qquns de mes textes, et ça m'a donné envie de recommencer à écrire. Ou en tout cas de me concentrer pour écrire de meilleurs textes, plus recherchés, plus en phase avec le "nouveau-moi" qui ne fume plus et qui s'est redécouvert intelligent depuis peu..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Shamrock le Jeu 3 Nov 2016 - 9:25

Peut-être que ton projet peut rentrer dans un cadre, avoir un thème selon tes goûts. Le tour du monde de la musique, un truc humanitaire... Ce qui te permet de tenir un blog, écrire un livre, ou créer un truc encore jamais fait. Smile Et donc d'avoir un objectif, d'etre suivi par des gens, d'avoir le sentiment de faire quelque chose d'utile. Tout en étant très libre, car écrire un article de blog par jour ça laisse le temps et n'empêche pas de faire ce que tu veux le reste du temps.

Ton statut de handicapé pourrait t'ouvrir des portes de financement, il y a surement des fondations qui voudraient aider un "pauvre handicapé" à réaliser son projet. Suivant ton âge, il y a des bourses pour réaliser des projets (bcp de trucs pour les -30 ans).
(d'ailleurs, ton alloc handi pourrait sauter si l'administration voit que finalement tu es capable de voyager...)

Tu as le choix entre partir à l'aventure, partir à l'aventure mais en ayant un but, un "contrat" (blog, livre...), partir faire une mission (volontariat international, humanitaire...)...

Si tu es jeune, profites-en, il y a beaucoup plus de possibilités de projets et de financements.
Shamrock
Shamrock

Messages : 926
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 34
Localisation : Colmar

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Invité le Jeu 3 Nov 2016 - 14:16

Je suppose qu'il y en a déjà bien assez, des blogs et compagnie autour de monde (..). Si je pars, c'est pour moi. Bien sûr ça ne m'empêchera pas, éventuellement, de faire des "trucs" à droite à gauche, en humanitaire même pourquoi pas.
Je ne demande pas la charité ensuite. Au mieux (du pire), je me débrouillerai et travaillerai à droite à gauche, si mon AAH saute (mais ça m'étonnerait) - et même si elle ne saute pas.
Je ne suis reconnu handicapé que parce que je suis sourd d'une oreille (et parce que, dans les détails, j'ai perdu 3 mois de ma vie dans un coma, j'ai eu un trauma crânien, et j'ai perdu plus d'un an et demi de ma vie en hospitalisations diverses).
Je suis tout à fait capable de voyager (et je l'ai déjà fait depuis mon accident, le plus loin à la Réunion et même pour y vivre). Et très franchement, l'administration n'est pas tant regardante sur ce sujet là. J'ai simplement un papier à faire signer par mon médecin, tous les 3 ans je crois, et je suis "reconduit".

Je trouve que partir à l'aventure est déjà un beau but. Affronter le monde, la vie, la planète et ses routes biscornues. M'enfin... Ce n'est certainement pas un but/projet suffisant pour un financement. Et je le sais bien.

Pour finir, et pour être tout à fait franc, je n'ai pas envie de me sentir redevable. Si je pars, c'est pour retrouver une certaine liberté. J'écrirai sans doute beaucoup de choses comme je l'ai toujours fait, mais ce ne sera pas forcément immédiatement pour les autres. Avant tout pour moi.

Si je pars, c'est justement pour sortir du cadre ! Mais merci de l'idée Smile



Finalement, je crois que je sais déjà bien ce que je veux (et ce que je ne veux pas!). M'enfin, merci à tous de m'aider à m'affirmer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Lyade le Sam 26 Nov 2016 - 10:38

Sid... si tu es toujours dans le coin et que tu veux raconter où tu en es...

Sinon, si quelqu'un a des nouvelles, le profil étant désormais supprimé, je serai content d'en avoir.

Like a Star @ heaven
Lyade
Lyade

Messages : 1825
Date d'inscription : 21/03/2012
Localisation : Montagnes.

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par Claire29 le Mar 2 Avr 2019 - 0:14

Je me reconnais tellement dans sa façon de penser les choses, avec cette difficulté de les traduire... Même si, merci, il les traduit beaucoup mieux que moi.... J'aurais aussi aimé savoir où il en était de sa vie depuis, et pouvoir échanger avec cette personne, je me suis tellement reconnue que ça me fait presque peur. Pas forcément dans l envie de partir, quoiqu en même temps si, aussi.. Mais dans tout le reste, dans tout ce qu'il y avait entre les lignes

Claire29

Messages : 1
Date d'inscription : 01/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de partir Empty Re: Besoin de partir

Message par scorame le Ven 5 Avr 2019 - 20:23

jolie sujet que voila Very Happy

j'ai des envies similaire et le même souci , s'expatrié coupé les liens envers ma vie d'ici , la question que je me suis posé ,est ce que je ne fuis pas quelque choses ??..... je pense pas, te l'est tu posé ?...... cette envie de manger le monde je la sent bien en toi, perso pareil au même

tu dis invité :
Code:
Je ne veux pas non plus rester assis à étudier, me faisant fouetter par les cours à apprendre par cœur, alors que ma vie défile, et que, je le sais très bien (pour l'avoir expérimenté), elle peut se terminer d'une minute à l'autre. Non pas que je n'aime pas apprendre, au contraire, mais j'estime que le mode d'apprentissage aujourd'hui est dépassé par l'allure du monde. Ce n'est que mon avis, et ce n'est pas le sujet ici. Ici, le sujet, c'est mon réel besoin de partir. D'aller voir ailleurs. De vivre ma vie comme je l'entends.
avoir et être conscient de soi et de ce monde, fort limité, telle qu'on nous le promet ,est une chance et l'enfer si tu en fais rien ,je connais ça aussi , car oui on te promet dans se moule pourri ,ou on te vole ta vie depuis l'école pour te lobotomisé ,faire de toi un esclave soumis prés employable par le patronat ,et ceux, pour en chier toute ta vie durant pour un salaire minable , et une fois tes plus belle années passées, tout rabougris et usée il te reste quoi ? ,rien , tes illusions perdu, un pension de retraite minable et fortement taxé, on se fou de toi et de moi, voila comment je vois les choses Shocked  

cela dis j'ai une pension comme toi , j'aime partir aussi, pas autant que je le souhaite , mon asperger me limite un peut quand même (en dehors de mes repères c'est l'angoisse assuré) , mais j'ai envie ,de grand espace , le monde est se qu'il est car rendu dangereux par l'homme lui même ; la solution je l'ai pas pour autant ,mais je te comprend , l'enfermement dans la vie lambdas est d'un pauvreté sans nom .

Tout se prépare pour voyager , seulement as ton les moyens de ses ambitions ?, mentalement et psychologique surtout  ??? ......la liberté coute cher paraît t'il ??? , c'est discutable , tout dépend des priorité, confort matériels ect ect ..... se que m'est le plus chère c'est mon niveau de liberté , rien d'autres ne compte , être voile dehors , les cases sont des cages et tout se qui s'apparente à des chaînes est résolument combattue .

IL existes des blog des forum d'autres ayant franchi le pas , ce sont des exemples , le couchsurfing échanger des logements etc etc ....... mais ton souci est tout autre , peut être qu'une maturation psychologique de ton projet est à parfaire, moi j'ai connus ça , je suis partie en suisse durant 8 mois et seul  pirat ...... il c'est passer un laps de temps avant d'avoir eu le déclic et me dire je me tire ; j'aurais aimé que ce soit tout le temps ainsi , rien n'est maitrisé je trouve ...
Code:
Ce qui ne me convient pas, c'était (quand j'avais 14 ans) de me dire que ma vie était tracée. C'est toujours un profond malaise qui m'habite
du déterminisme c'est rageant et rejoint me perception du moule sociétal mordicus , on se sent à l'étroitesse lol , tu as raison les limites voila de quoi il sagit, devons nous ne pas en avoir ?, je pense pas sinon c'est le frustration, tout est question de dosage, notre société engendre bcp bcp de frustration , en plus de se remettre en question le jour j, qu'ais-je fais de ma vie ? ; la je ressent une grande satisfaction lorsque je réussis à partir , et hop c'est vécu mon sac est remplie un peut plus je suis satisfait. Courbette

Courbette

scorame

Messages : 105
Date d'inscription : 13/11/2017
Localisation : LANDES

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum