Du haut d'un petit nuage...

Page 11 sur 27 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 19 ... 27  Suivant

Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par Invité le Jeu 18 Jan 2018 - 12:23

ifness a écrit:@camélé

J'en suis assez souvent aussi à me demander qui je suis.

Je persiste à rêver d'un "lien" (magiiiique !) qui permette d'ÊTRE. Après tout, ce n'est pas farfelu, j'ai étudié.
Satisfaisant uniquement SI l'Être existe pour les 2 membres du lien.
Oui, je pense qu'il est exceptionnel de savoir "Être" seul(e). Des tas d'êtres que j'admire n'y sont point parvenus, quand on creuse un peu.

Je suis curieuse de connaître ton étude en question..! Je pense aussi qu'il existe ce lien, mais impossible d'en retrouver le chemin, parfois je me rends bien compte que je suis pas loin mais y'a un tel brouillard que j'y vois goutte..!! No
Ma séparation m'a permis d'éprouver puis d'approuver ma solitude (sentimentale), c'est bien seule que je suis vraiment le plus Moi..mais pas entièrement...
J'arrive à être "seule" mais pas encore à "être" seule... Pas encore parce que j'y crois quand même! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par ifness le Jeu 18 Jan 2018 - 20:38

Bah, c'est une étude souriante.
Sur le long terme de mes observations de lecteur, ou d'amateur d'art,
observation faite sans trop creuser (sauf rares exceptions) sur l'entourage des créateurs/trices, voire de scientifiques.

On notera que, quand bien même on trouve des personnes toute pénétrées de leur univers, de leur passion, il existe "quelqu'un(e) à côté.
Le rôle de cette "personne à côté" est extrêmement variable : de muse idolâtrée comme la gala de Dali à compagn/e/on intellectuel.le et aimé.e (à égalité) comme le couple Badinter, ou fidélité au long terme par-delà les errances comme le couple Kundera (et ce malgré qu'il en conte en ses romans Wink )
bon, existent des personnages atypiques (Nietszche , Kafka,...)
des vieux râleurs misogynes amoureux d'une intellectuelle (et réciproquement) : Voltaire et Emilie du Châtelet.
De foutus vieux philosophes, qui semblent ne croire qu'en leur philo, mais ont besoin ...ben d'amour, en fait (M. Conche).
Tu me citeras des femmes : cherche et tu trouveras.

Je ne pense pas que nous puissions "être entiers" seul.e.s.

Alors, d'accord, le manque, l'erreur, la quête, le doute,....
font souffrir. Mais je pense que c'est notre lot d '"homines sentimentales".

A toi. Smile

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2292
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par Invité le Ven 19 Jan 2018 - 11:47

Heu...Je prends le temps de réfléchir un peu avant de te répondre si tu le permets... Arrow Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Sam 20 Jan 2018 - 21:44

Embarassed  Rolling Eyes J'ai pas réussi Rolling Eyes  Embarassed
avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1008
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 99
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par ifness le Sam 20 Jan 2018 - 23:17

Ben alors...... Bisous Amis Bisous Amis Bisous

Pour te consoler.

Raconte !!!

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2292
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Dim 21 Jan 2018 - 13:31

Les histoires d'amour reliées par l'écriture et les couples mythiques

avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1008
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 99
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par ifness le Dim 21 Jan 2018 - 23:29

J'aime beaucoup le travail d'Antoine Compagnon (connu sur F.Inter et F.Culture).
(cf cours au Collège de France)

L'âge des lettres, la seconde main, Un été avec Montaigne, Un été avec Baudelaire...

Je ne connaissais pas cet opus.
Ca doit forcément être bien, Compagnon est bon compagnon. Embarassed Embarassed .
Je note !

Ah l'Amour et l'Ecriture...

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2292
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par izo le Lun 22 Jan 2018 - 0:03

Oui déjà le nom est agréable. J’aime également le lire et l’entendre notamment évoquer et décortiquer Montaigne sur lequel je voudrais dire beaucoup d’ailleurs. En attendant, sur l’écriture et sa valeur on a aussi les belles retombées d’Edmond Jabes avec ses livres qui parlent de liens et des autres livres, de cette écriture en marge de, distante et proche pourtant.
avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2320
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par ifness le Lun 22 Jan 2018 - 23:58

Merci @izo pour ta bienveillance.
J'irai voir Jabes dès que possible (j'ai plein de lectures en retard... Smile )
Je ne connaissais pas. C'est noté.
Un compagnon de Montaigne ne peut pas être totalement mauvais ! Laughing Laughing Laughing

Coucou @Miss.

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2292
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Mer 24 Jan 2018 - 19:07

Miss est grippée. J'ai mal dans mon corps et l'écran et les lumières me fatiguent. Je lis de trucs de Servan-Schreiber "Notre corps aime la vérité" et j'ai des pensées sur la mémoire du corps, des liens corps-esprit, sur la dépression. Je suis un peu down, je suppose que c'est normal.
avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1008
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 99
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par ifness le Mer 24 Jan 2018 - 19:30

Tiens bon, Miss !

Y'a des sales grippes, ces temps-ci. Je peine à me sortir de l'une d'entre elles.

Pas terrible, l'Amour, quand on est grippé. Laughing Laughing

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2292
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Mer 24 Jan 2018 - 22:39

avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1008
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 99
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par ifness le Jeu 25 Jan 2018 - 0:41

J'adore la formule (classieuse) :
"La grippe en cela est salutaire."

D'abord parce que cette forte sentence est d'une grande sagesse.

Ensuite parce que l'on peut remplacer le substantif "grippe" par d'autres substantifs, ou composés substantivés,
et que c'est rigolo.

Je ne veux pas te détruire le moral , oh non, chère Miss ! mais je crois pouvoir écrire sans trop de risque d'erreur que le"rejet" qui te rend "dépendante...du regard des autres" persistera, et que tu resteras ainsi dépendante, mais
si je puis t'aider, mais p-ê le sais-tu déjà,
ce n'est pas la DISPARITION du phénomène qu'il faut viser, mais la PRISE DE CONSCIENCE la plus immédiate possible de te retrouver dans ce schéma, afin d'agir ou réagir contre l'emprise néfaste (mortifère) et inutile de ce phénomène, afin de savoir le repousser.
Soit : on a à l'oeil le Démon qui sort de son trou, et l'Ange le terrasse illico. Le démon, seulement blessé, se terre, jusqu'à sa prochaine sortie.
Et ainsi va la vie.
Pour toi, comme pour moi.
(Car je me sens d'un fonctionnement proche du tien.)

Mais tu m'as l'air un peu + "up", non ?
En fait, t'es comme les quarks Laughing , up & down, mais toujours ferm...ion.
De quoi avoir de la matière, donc. Razz Very Happy

L'Univers a encore de l'avenir, avec Miss.

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2292
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Dim 28 Jan 2018 - 22:36

.
Je me tape une bonne crise de la quarantaine.
Il faut que je trouve des solutions pour ne plus rester autant seule et pour avoir l'impression de contrôler un peu ma vie.
Et de rire à nouveau, elle est passée où cette nana qui riait aux éclats sans s'arrêter?



Je ne veux plus rester seule moi non plus, j'ai besoin de présence.
avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1008
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 99
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par chuna56 le Dim 28 Jan 2018 - 22:45

à 36 ans, bientôt 37, sans enfant, c'est aussi une crise de la quarantaine quand tu découvres une nouvelle ride sur ton front ? Dent pétée

avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9256
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 37
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par ifness le Dim 28 Jan 2018 - 23:17

Oui, tu dois te sortir de là, Miss.

Tu entends quoi précisément, quand tu dis "addictions" ?

Et : il y a présence et présence.
Dieu est présence immanente, dit-on (bon, perso, jamais croisé, mais ....).
Il existe aussi des présences lourdes et des présences imprésentes.
Enfin : il existe de tout, quoi.


ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2292
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par Le Don qui Chante le Ven 2 Fév 2018 - 0:47

Et dans l'obscurité du boudoir il me caresse les seins...
Son sexe dressé colle à mon dos
Non, plutôt ce bas
d'en dos qui pour lui
en mouvements de bas en haut
visiterai ce lieu
inconnu de tous
ou d'habitude j'évacue mes excréments...

Je l'aime il m'aime
et sans interdit nous nous trouvons dans ce lieu
ou plus aucun non ne saurait arrêter ces deux amants...

Tiré de "Un soir à Bethléem dans une étable."

avatar
Le Don qui Chante
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1663
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Ven 2 Fév 2018 - 11:15

J'ai pas de réel problème avec la solitude, je l'aime bien et je la recherche. Mais à force, c'est pervers car seul on est rien, plus de miroirs (à part virtuels) , plus d'interactions, plus de partage et on se détache trop du monde auquel on appartient. Et parfois si on se laisse prendre par les idées sombres...c'est la merdasse et dangereux. Mais là je crois que j'étais malade et que ça a accentué.


Je crois que je rêve d'un truc qui n'existe pas dans nos sociétés. De soirées au coin du feu à jouer de la musique, à discuter, à regarder un coucher de soleil...Je veux dire, oui ça existe, un soir d'été, un jour de fête, mais toutes les semaines!!! Sans événement particulier, entre personnes présentes alentours, que ce serait ça la vie: se regrouper, célébrer la vie. Faire les fous. Émulations intellectuelles, artistiques, oui. Je voudrais être baignée constamment là dedans. Ou parfois juste être bien dans les bras de quelqu'un.Une vraie vie de société, pas des silhouettes qui passent et qui s'ignorent, pas des gens cachés derrière leur écran. Des corps, des sourires, des regards à déchiffrer, des mains qui se frôlent, des interactions.

J'ai le blues de ça.


Ma crise de la quarantaine est plutôt dû à une sorte de bilan qu'à des rides que j'ai toujours eues (très expressive la demoiselle). J'étais tellement IDEALISTE étant jeune! comment aurait-il été possible de réaliser tous mes rêves, à part avec un coup de bol miraculeux? Forcément cela allait à m'amener à être déçu un jour! Pourtant j'ai pas manqué de bonne volonté, j'ai tenté des trucs, j'ai été audacieuse, j'ai osé, renoncé, recommencé...



Même si je comprends des choses, je vous le dis, parfois, ça ne me rassure pas plus que ça…

avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1008
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 99
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par ifness le Ven 2 Fév 2018 - 14:02

@ Le Don Y'a une petite chanson de Placebo qui s'amuse autour du thème que tu développes dans ton petit poème pornographique (enfin !!!! depuis que promis...)Mais je l'ai sur un CD enregistré il y a déjà un bail. Trouvable sur youtube ou autre ???
Ouaip, sympa, la petite chanson. I love you
Tu nous sors  Embarassed  Embarassed  Embarassed  l'équivalent sur la chatte ou le clit'e (= rime avec bite) et j'te kiffe.

@ Miss
C'est amusant, parce que
et je ne fais aucune "démagogie", ni ne procède à aucune espèce de "séduction",

tu m'offres pas mal d'éléments pour comprendre
pourquoi
je ressentais une sorte de proximité
malgré ton côté "forêt enchantée" qui eût dû me faire m'éloigner.

(Je me veux et ne puis me tolérer moi-même que rationnel, alors que
et sans doute parce que
je suis une boule sentimentale et affective.)

Nous n'avons ni le même âge ni le même parcours,
mais
(il me semble que ne ne t'es jamais livrée, ici, avec autant de détails biographiques)
je reconnais dans tes éléments
les frères et soeurs de miens.
je liste :

- Vie de couple solitaire (intéressant oxymore)
- "j"ai connu ça". Moi aussi, avec ma bande de nanas quand étudiant, et ensuite lorsque projet de créer une "communauté" avec des couples de potes.
- Mêmes "traces" laissées à jamais dans le subconscient.
- Idéaliste, p-ê pas : mais rêvant à , ou de. Espérant, et essayant. Et réalisant, puis plouf.
- Différence "historico-biographique" de taille : j'ai créé -sans réellement m'en rendre compte, début jeune à 21 ans- une "famille" avec 3 mômes. Ca m'a bien occupé l'amour... Et puis plouf.
[/i
- Même stratagème pour faire (sur)vivre le couple, probablement mêmes causes, sûrement mêmes effets.
- Enfin et surtout sans doute le "mot lâché" d'abandon. J'ai bossé là-dessus pendant des années de psy, je suis sûr du truc. Pour moi, et lié, existe aussi le mot "coupable". Et pour ne pas être en abandon : devoir.

Je ne puis être "rassuré" que lorsque je peux partager avec someone qui entend, partage, com-prend.
Sinon, seul(e), non, ce n'est parfois pas très rassurant, en effet.
Sinon, je me révolte, au bout du compte, et je fuis.
Deux attitudes TRES mal acceptées par le/la/les proches. Ainsi mes enfants -devenus adultes- qui ne souffrent pas des mêmes symptômes, et ne les entendent pas. Fossé creusé entre eux et moi, barbelés-frontière.
Je vis en exil à l'intérieur de moi-même.

......................................................................................
J'arrête là mon discours.
Cela suffit.
Soit ça t'intéresse, nous poursuivrons à l'occasion (?)
Soit moyen moyen, je veux pas être casse-fil. On est chez toi, ici, Miss.


Merci pour ce fil.

Bisous aussi à chuna en passant

Il court il court le furet
le furet du bois Mesdames
Il court il court le furet
le furet du Bois-Joli

Il est passé par ici
il repassera par là

il fourre il fourre le curé (oui, cette comptine est une contrepèterie  Suspect  Laughing  Twisted Evil , délibérée qui + est)

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2292
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Sam 3 Fév 2018 - 12:05

J'ai pas trouvé pour Placebo donc je vous offre des paroles de Moustaki.


Paroles de la chanson Pornographie par Georges Moustaki

Pornographie amour délice orgie
Philosophie d'un monde qui s'ennuie
Pornographie l'argent et les yeux brillent
On se maquille aux couleurs de la nuit

Je me donne à qui me prend
C'est la valse du plus offrant
Je me vends à tous les vents
Je peut faire semblant

Pornographie Paris Hambourg Manille
Démystifie fantasmes et manies
Tombent les masques
La chair est triste et flasque
Dans la bourrasque
Des plaisirs interdits

Je me donne à qui me prend
C'est la valse du plus offrant
Je me vends à tous les vents
Je peux faire semblant

Pornographie amour délice orgie
Philosophie d'un monde qui s'ennuie
Pornographie l'argent et les yeux brillent
On se maquille et on se déshabille
Pornographie amour délice orgie
Philosophie du monde d'aujourd'hui.

Qu'est-ce donc que mon côté "forêt enchantée"? Shocked

Et puis je m'en fous, je suis...


Je me doutais pour toi et tes enfants. Essaye de pas finir comme un vieux con tout seul quand même. Y'a p'être des trucs à sauver. Y'a que l'amour, tu sais, qui ne vaut vraiment le coup. Le reste...c'est le décor.
avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1008
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 99
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par ifness le Sam 3 Fév 2018 - 16:10

Ton côté "Forêt enchantée", c'est
du côté de chez toi, non ? C'est pas ta domiciliation ?

Difficile à expliquer, parce j'ai peur, en fait,
je me suis pris des tas de baffes dans la tronche à cause de ça...

Je suis comme je disais une boule d'affects
mais je n'accepte pas (par un stupide orgueil intellectuel) de
NE VIVRE QUE SELON CETTE TENDANCE
donc je cache cache mes affects et rationnalise rationnalise,
et ratiocine et radote, quoi,
et je "demande " aux autres d'en faire autant,
alors j'ai tendance à ne pas supporter une exposition de sentiments,

et paf ! dans la tronche.....

Moi aussi chuis amoureux (enfin, je l'étais, je ne sais plus très bien si je le suis encore, je porte les cicatrices, ça c'est sûr)
mais de fait elle n'a plus voulu de moi. Je lui ai bien trop créé de quoi douter. Dans la tronche, te dis-je. Quel idiot, cet if !

(j'écoute beaucoup, Placebo. Comme Brian Molko je vais p-ê être bi. C'est un concept : ça me donnerait accès à l'autre moitié de l'humanité. Crying or Very sad Suspect Dent pétée )

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2292
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Dim 4 Fév 2018 - 10:17

Brian Molko c'est lui qui a écrit cette chanson où il explique profiter de la naïveté de ses partenaires amoureuses pour pouvoir libertiner peinard?

J'ai besoin d'électro-chocs en ce moment. Je vais essayer de me les infliger moi-même!

J'ai retrouvé cette vidéo que je cherchais depuis si longtemps: je suis contente!

avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1008
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 99
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par tesla34 le Dim 4 Fév 2018 - 10:34

L'intelligence est comme une richesse, une fois que nous la possédons et l'utilisons à bonne escient, elle ne fait que croître, mais jamais ne diminue
avatar
tesla34
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 42
Date d'inscription : 20/11/2017
Age : 34
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par ifness le Dim 4 Fév 2018 - 17:10

@Miss
Brian Molko est très intelligent, cultivé et sensible. Lorsqu'il explique ça, c'est à prendre avec un sourire , il fait partie de ces "rock-stars" à la vie... hé bien difficile à gérer,
et philosophe avec respect mais une certaine ironie amusée autour de ces sujets.
Il n'en reste pas moins rock-star, et j'avoue ne pas me sentir capable de porter un jugement moral sur ce milieu.

Je me souviens d'un certain présentateur de TV qui expliquait qu'à une époque, lorsqu'il sortait de la Maison de la Radio, des jeunes groupies l'attendaient tous les soirs et qu'il n'avait qu'à faire son choix pour la nuit.
(Mon récit remonte à une trentaine d'années.)
Il contait cela pour en conclure qu'il avait cessé ces pratiques non par moralisme mais parce qu'il était en train de perdre son âme à ce jeu facile et addictif.

@ tesla34
Mon intelligence diminue : Micro-anévrismes et Altzheimer, tu connais ? Laughing Laughing

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2292
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Lun 5 Fév 2018 - 15:38

@tesla34 : oui non je ne sais pas....

@If
Je ne connaissais pas vraiment Brian Molko, oui ses chansons bien sûr mais pas l'homme. J'avais lu cette phrase en cherchant ta chanson. Il a l'air plutôt sympa à première vue...

Etre bi, on est bien d'accord, ça change pas grand chose au problème si ton problème est ailleurs (ne pas supporter l'exposition des sentiments, j'avoue, j'ai carrément du mal à capter ce que tu veux dire ,tu n'aimes pas qu'on t'aime? tu n'aimes pas avouer tes sentiments parce-que tu te sens vulnérable? Je sais pas...).

Pour moi "être amoureuse" c'est un état avant tout. En général, on est amoureux de quelqu'un avec qui on espère ou fantasme des trucs...mais c'est pas obligatoire de fonctionner comme ça.

On peut aussi profiter de cet état pour se booster soi-même, être heureux de savoir l'autre en vie, de savoir qu'il a des atomes-crochus avec soi, qu'il est bien là où il est, de le voir vivre de loin ...

En soi, déjà, ça peut suffire à se sentir plus vivant, plus entier, plus légitime (oui, je sais, c'est un peu bizarre de se sentir plus légitime...comme si on ne l'était pas...mais quand on est un peu différent, on peut très vite sentir ça...) et donc à jouir d'une énergie plus grande, d'une sorte de rayonnement, de s'autoriser plus à être soi-même comme si on avait été reconnecté à un truc presque oublié...

Après, j'avoue, c'est pas toujours facile de garder cette étincelle de joie, d'amour au creux de soi...

Et puis l'idéal, c'est quand même que les deux personnes soient ensemble, c'est sûr. Parce-que c'est super chouette de partager et que "les corps exultent" comme dirait Brel! Mais pour moi, ce n'est pas parce-que le couple ne se forme pas, qu'il n'y a pas eu quelque-chose de passé entre eux de beau et de vivifiant.

Je pense que certains couples d'amants (d'aimants) fonctionnent ainsi, avec le corps en plus, épisodiquement. Ils se savent là l'un pour l'autre.

Dans l'amitié on retrouve ça aussi. Enfin pour moi l'amitié est une forme d'amour aussi. Je déteste dire "j'aime bien" cette personne...je le fais par convention ou quand c'est pas méga fort.
Mais en réalité, j'ai toujours envie de dire: "j'aime" cette personne, surtout quand c'est quelqu'un qui compte pour moi. Je l'aime c'est tout, y'a pas vraiment besoin de préciser comment.

Là où y'a besoin de préciser, ce sont les relations elles-mêmes. Mais pas l'amour.


Dernière édition par Miss aux yeux arc-en-ciel le Mar 6 Fév 2018 - 10:09, édité 2 fois
avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1008
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 99
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du haut d'un petit nuage...

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Lun 5 Fév 2018 - 16:16

En fait, une précision me vient.

Agapè réveille souvent Éros
Parfois Éros réveille aussi Agapè
Voir Éros et Agapè danser ensemble c'est le pied ultime

J'aimais bien l'image. Smile
avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1008
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 99
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 27 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 19 ... 27  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum