Doit-on mépriser les autres ?

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Doit-on mépriser les autres ?

Message par Momosse le Sam 29 Oct 2016 - 3:00

L'incompréhension entre "les autres" et "nous" étant ce qu'elle est et les conséquences négatives induites que (il me semble) nous subissons le plus souvent en retour de leur part n'inciteraient-elles pas... voir ne légitimeraient-elles pas notre mépris en réponse ?
avatar
Momosse
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 609
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 52
Localisation : Nouvelle-Calédonie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par Doom666 le Sam 29 Oct 2016 - 8:52

Bonjour à tous,
Expliquer certes mais justifier ou légitimer, non. Rien ne saurait légitimer du mépris à l'égard d'autres humains. Le respect de l'individu demeure, à mon sens, inaliénable. Ceci étant dit, la réalité nous rejoint et je dois avouer qu'il est parfois difficile de ne pas s'engager sur cette pente glissante. J'ai beaucoup de mal à ne pas mépriser le Jacky de base, abreuvé de bière devant son foot dont les seuls centres d'intérêt (hormis la baballe) sont l'alcool, les voitures et une vision assez vulgaire de la femme.
Cependant, j'évite comme la peste ces gens, limite au maximum mes rapports avec les normo-pensants et ne me sent vraiment bien qu'avec mes semblables.
J'avoue ne pas être un grand humaniste... Dent pétée
Cordialement.
Alain.
avatar
Doom666
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 948
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par Invité le Sam 29 Oct 2016 - 9:31

Doom666 a écrit:le Jacky de base, abreuvé de bière devant son foot dont les seuls centres d'intérêt (hormis la baballe) sont l'alcool, les voitures et une vision assez vulgaire de la femme.

En "haut de l'échelle" il y a aussi des profils de ce genre (faut juste changer la bière pour du St-Emilion). Le DSK de base Razz (et ceux-là n'ont aucune "excuses", ils avaient accès à tout, pas le Jacky de base...)
Plus sérieusement, oui le mépris, on peut voir ça comme la réponse épidermique "normale", mais à long terme faut passer à une réflexion plus fine et moins bourrée d'affect, sinon on devient vite aussi (ou même plus) con que les gens qu'on méprisent.
Les trolls sont la personnification du mépris, c'est l'unique expression qu'ils connaissent, et personne ne voudrait leur ressembler... (ou me gourre-je ?) Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par utilisateurdebase le Sam 29 Oct 2016 - 12:10

non, on doit pas mépriser qui que ce soit... mais c'est pas toujours facile... même parmi les zèbres, y a des gens cons et méprisables, donc bon... ^^

utilisateurdebase
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 787
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par Invité le Sam 29 Oct 2016 - 12:20

On DOIT ou on ne doit PAS mépriser ?
Parce que chez vous, ça se commande ces trucs là ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par RandomGuy le Sam 29 Oct 2016 - 12:29

En ce qui me concerne, je m'efforce de me rappeler que "les gens" ne sont, comme moi, que les produits de la société qui les a vu naître.

Entendez par là que la bêtise de beaucoup de personnes est dûe au système éducatif défaillant, à l'entertainment (TV, blockbusters, etc), à la pauvreté intellectuelle des milieux politiques et médiatiques, toussa toussa.

RandomGuy
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 41
Date d'inscription : 11/12/2014
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par Invité le Sam 29 Oct 2016 - 13:15

L'incompréhension entre "les autres" et "nous" étant ce qu'elle est et les conséquences négatives induites que (il me semble) nous subissons le plus souvent en retour de leur part n'inciteraient-elles pas... voir ne légitimeraient-elles pas notre mépris en réponse ?

Nous avons souvent tendance inconsciemment à regarder les autres avec notre propre "mode" d'Être et de fonctionnement, c'est naturel, mais l'autre n'est jamais nous et cette différence de composition ouvre parfois la fenêtre de l'incompréhension, de l'induction d'erreurs d'interprétations et de détournement de notre intention initiale lorsque nous communiquons avec les autres

Prenant en considération que lorsque nous ressentons que nous subissons les mauvaises "ondes" que les autres nous renvoient, je peux comprendre que surgisse l'émotion mépris chez mes semblables, même si c'est une émotion que je n'apprécie pas du tout, dans la mesure où elle est négative, y compris pour celui chez qui le mépris jaillit.
Non, c'est une émotion que nous devrions apprendre à comprendre, à contrôler, à adoucir dans la mesure du possible en fonction du curseur "subi";
Lorsque je me ressens "détournée ou incomprise" je préfère utiliser des mots pour essayer de rectifier l'incompréhension de l'autre et si cela ne fonctionne pas, eh bien, je me réfugie dans le Silence et coupe court à la communication avec la personne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par boule-d-ombre le Sam 29 Oct 2016 - 13:36

c est marrant cette habitude de mepriser le reste de l humanite. les machos meprisent les femmes et les considerent comme des 'soushumains', les civilises meprisent les 'sauvages', le rasciste meprisent les 'autres races', le conducteur qui considere la route comme sienne meprise les autres qui le spolient de sont droit d utiliser son jouet. je vais meme pousser le bouchon tres loin les nazi meprisaient les juifs et les slaves tout ca pourquoi ? la difference. je ne vais pas dire que vivre parmis les 'normo-pensants' est simple pour nous. moi meme j en ai souvent souffert pourtant ils voient les choses differemment c est tout ils sont autant humains que nous. en ce moment les choses vont mal et ca dans pas mal d endroits et tout simplement la reaction de base "c est la faute des autres", en d autre terme "a bas la tolerance". si tu veux vraiment te demarquer d eux pourquoi reagis tu comme eux ? a moins de vouloir vivre en autarcie dans une communaute exclusivement faite de zebres, l autre solution : il faut faire avec, voir meme tenter de les comprendre pour mieux vivre.
avatar
boule-d-ombre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1078
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par tieutieu le Lun 31 Oct 2016 - 16:23

Je me pose la question de l'intérêt de la question, mais je vais répondre parce que je n'aime pas son côté communautariste même si elle reflète une souffrance. Je vais répondre à ce que j'en ai compris, soit 'Est-il légitime de mépriser les non HP ?'.

Identifier quelqu'un à sa seule altérité revient à la réduire à 'les autres', nier sa richesse, rejeter ce qu'il renvoie de moi et permet de le mépriser pour me protéger. Je ne veux pas fonctionner comme cela, même dans une approche égoïste, parce que ça reviendrait à légitimer que je sois 'les autres' pour ces autres.

J'ai quand même l'impression d'être sur une autre question: 'Est-il légitime de considérer les autres comme source de mon malheur'.
avatar
tieutieu
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 839
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 40
Localisation : LA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par Mag-Stone le Lun 31 Oct 2016 - 16:39

"mépriser"? Est-ce bien nécessaire?
Ou en tout cas, cela dépend de la signification du mot que l'on retient.
S'il s'agit du fait de "Considérer quelqu'un, sa conduite comme indignes d'estime, de considération, les condamner moralement : Je le méprise d'avoir été si lâche" (Larousse) alors, pour ma part, au-delà de toute préoccupation morale (si tant est que cela intéresse qui que ce soit, la morale... pas sûre),je m'efforce de ne mépriser personne -je ne dis pas que j'y parviens toujours, loin s'en faut- car le mépris me coûte de l'énergie. Et c'est un sentiment négatif qui ne me grandit pas (à mes propres yeux: je ne m'aime pas si je méprise, si je jalouse, etc).
En revanche, mépriser dans le sens "ne faire aucun cas de qqn ou de qqch", de manière non volontariste mais quand c'est naturel, le fait de ne pas laisser son regard (et son esprit, raisonnement) s'accrocher à ce qui serait une dépense d'énergie inutile, alors oui, je choisis de mépriser ce qui me déplaît et ceux, celles qui me déplaisent (plus exactement les comportements des gens parfois bas de plafond et, de fait, ça me fait parfois mépriser les personnes en question).

Mag-Stone
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 397
Date d'inscription : 06/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par Invité le Lun 31 Oct 2016 - 16:42

Personnellement, j'ai tendance à ne mépriser que le mépris, mais du coup, v'la l'affaire, dois-je mépriser mon mépris ? mais si je méprise mon mépris, est-ce que je ne devrais pas mépriser le mépris de mon mépris ? Je ne m'en sors plus...

wikipédia a écrit:Le mépris est une émotion intensément négative à l'égard d'un individu ou groupe d'individus perçu comme inférieur ou sans intérêt.

Je pense que ça n'a d'autres buts que de se rassurer sur sa propre valeur, ses propres choix. Que de soulever un sentiment de "puissance" en soi.

C'est avant tout, un manque de confiance en soi, un manque de foi, parce que la foi c'est la raison que la raison ne connait pas. Parce que dans l'alchimie des pensées, se trouve une fleur bleue et que le soleil brille aussi. Alors cette fleur jaune s'épanouit dans le respect mutuel et assurance de soi.
Mais lorsque vient le soir, et que le murmure des esprits sombrent, sombrent comme la nuit tombe, la fleur rose s'évanouit et crève !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par Doom666 le Lun 31 Oct 2016 - 17:04

Bonsoir à tous,
Sans aller aussi loin, nous pouvons peut-être reconsidérer la question en remplaçant mépris par indifférence.
Alors là, sans aucun doute (en ce qui concerne ma pomme), je trouve très peu d'intérêt aux agitations dérisoires des normo-pensants afin de courir après leur petite part de néant cafardeux en ayant remis leur vieilles lunettes roses à travers lesquelles on peut voir les pitreries masturbatoires de la sociale en train de chanter c'est la turlute finale... Twisted Evil Twisted Evil
Cordialement.
Alain.
PS: oeuf corse, il faut trouver la référence... Dent pétée
avatar
Doom666
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 948
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par Invité le Lun 31 Oct 2016 - 17:09

Doom666 a écrit:leur petite part de néant cafardeux en ayant remis leur vieilles lunettes roses à travers lesquelles on peut voir les pitreries masturbatoires de la sociale en train de chanter c'est la turlute finale... Twisted Evil Twisted Evil

T'as pas trouvé la fleur rouge toi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par Invité le Lun 31 Oct 2016 - 17:31

Doom666 a écrit:Bonsoir à tous,
Sans aller aussi loin, nous pouvons peut-être reconsidérer la question en remplaçant mépris par indifférence.
Alors là, sans aucun doute  (en ce qui concerne ma pomme), je trouve très peu d'intérêt aux agitations dérisoires des normo-pensants afin de courir après leur petite part de néant cafardeux en ayant remis leur vieilles lunettes roses à travers lesquelles on peut voir les pitreries masturbatoires de la sociale en train de chanter c'est la turlute finale... Twisted Evil Twisted Evil
Cordialement.
Alain.
PS: oeuf corse, il faut trouver la référence... Dent pétée

Bon courage dans ta vie alors. Je trouve très peu d'intérêt à ce genre de message farci de prétention. Je t'envoie une petite dose de mépris gratuite ^^
Avec toute mon indifférence.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par Bimbang le Lun 31 Oct 2016 - 19:27

J'aurais dit perso que l'incompréhension faisait d'abord naitre des questions.
Après, on n'a pas toujours le courage/le temps d'aller les poser, ou l'envie d'approfondir plus sur le moment. Ce n'est ni du mépris, ni de l'indifférence.

Le mépris est une forme de rejet qui pour moi suppose d'avoir une opinion négative. L'incompréhension peut rester seulement neutre, interrogative, limite suspicieuse dans le pire.

Edit : pourquoi voir forcément des conséquences négatives à une incompréhension ?
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2055
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par Numero6 le Lun 31 Oct 2016 - 19:34

Je pense qu'on peut parfaitement mépriser les normo-pensants.

La preuve : ils s'en foutent.
avatar
Numero6
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6659
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par Le Don qui Chante le Lun 31 Oct 2016 - 19:44

Et s'auto-mépriser et s'en foutre aussi par dessus l'épaule droite.
Là ou il y a du houblon, il y a la fête !!!
"Et sans cruauté pas de fête" - Nietzsche
avatar
Le Don qui Chante
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par Asperzebre le Lun 31 Oct 2016 - 20:37

Sujet intéressant.

Je peux mépriser le comportement/les propos d'une personne à un instant donné, tout en respectant cette personne.
Je peux mépriser les actes de quelqu'un aujourd'hui, et admirer ceux de demain.

Je ne méprise vraiment une personne que si je la connais suffisamment, et qu'elle m'a montré que ses comportements méprisables ne sont pas des exceptions, mais sa façon naturelle d'être au quotidien.

Je méprise énormément d'idées, de concepts, de comportements, en particulier si ils sont irrationnels et/ou contraires à mon sens de l'éthique.
J'accepte bien sûr qu'on ne pense pas comme moi, mais il me faut que la pensée d'autrui soit éthique et cohérente, sans quoi je la méprise.
Je suis un monstre d’intolérance sur ce point, mais je crois bien que ça fait partie de moi et que je ne peux pas passer outre.
Je peux me mettre hors de moi facilement en présence d'une forme de pensée que je juge intolérable.
Je pense d'ailleurs que je me mépriserais moi-même si je m'autorisais à tolérer certaines formes de pensée.

Mais je ne méprise en aucun cas les gens pour leurs capacités, leur statut social, leur apparence, leur nationalité...sur ces points au contraire je suis un modèle de tolérance.

Un type à 70 de QI, 1 mètre 40, la peau noire, d'origine étrangère, estropié, SDF, avec un accent ridicule quand il parle, et qui ne dit que des choses sans intérêt, je n'aurais aucun mépris pour lui.
Un type à 150 de QI, blanc, riche, beau, sportif avec une belle carrière, qui passe devant le type précédent et rigole un bon coup en le traitant de 'looser', lui je le mépriserais profondément.
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1290
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par Mag-Stone le Lun 31 Oct 2016 - 20:40

Doom666 a écrit:Bonsoir à tous,
Sans aller aussi loin, nous pouvons peut-être reconsidérer la question en remplaçant mépris par indifférence.
Alors là, sans aucun doute  (en ce qui concerne ma pomme), je trouve très peu d'intérêt aux agitations dérisoires des normo-pensants afin de courir après leur petite part de néant cafardeux en ayant remis leur vieilles lunettes roses à travers lesquelles on peut voir les pitreries masturbatoires de la sociale en train de chanter c'est la turlute finale... Twisted Evil Twisted Evil
Cordialement.
Alain.
PS: oeuf corse, il faut trouver la référence... Dent pétée

Oui, indifférence.
Pourtant, dans ce message, je lis comme du mépris, pas de l'indifférence... Perplexe
Anar de droite, donc? mouais

Mag-Stone
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 397
Date d'inscription : 06/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par Doom666 le Lun 31 Oct 2016 - 22:14

Re,
Il reste la troisième solution: l'humour mais pour ça (comme indiqué dans le PS) faut trouver l'origine de la prose.
Pas anar, simplement misanthrope.
Cordialement.
Alain.
avatar
Doom666
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 948
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par tieutieu le Lun 31 Oct 2016 - 23:06

Exercice de simple provocation...(Hubert-Félix Thiefaine)
Doom666 : je comprends toujours pas. Au moins la partie qui va jusqu'à 'Cordialement' Shocked


Dernière édition par tieutieu le Mar 1 Nov 2016 - 0:17, édité 1 fois
avatar
tieutieu
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 839
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 40
Localisation : LA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par jolindien le Mar 1 Nov 2016 - 0:07

Duel tu me tiens, je te tiens, et nous restons tout les deux enfermés...

jolindien
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1191
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par fleurblanche le Mar 1 Nov 2016 - 0:14

Ce que je trouve intéressant chez les normo-pensants, c'est qu'ils ont une plus grande aptitude au contentement, voire au bonheur, que les zèbres.

Un certain sage l'avait dit : plus on a de l'intelligence, plus on a des soucis. Et plus on voit/ressent la vie de manière compliquée.

Rien que pour ça, j'envie les non zèbres, je ne les méprise pas et ne ressent pas d'indifférence pour eux. Au contraire, je pense même qu'on a des leçons de vie à tirer d'eux. Et personnellement j'apprends d'eux.
avatar
fleurblanche
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3963
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 49
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par I am so sure le Mar 1 Nov 2016 - 0:23

Spoiler:



Le mépris 
Une émotion mixte



Des exemples 
[list="color: rgb(0, 0, 0); font-family:"]
[*]
Au lieu de la féliciter de sa réussite comme elle s'y attendait, je lui ai lancé une remarque blessante sur un ton méprisant. 

[*]
Je te méprise d'être incapable de dire non. Je te trouve bonasse!
[/list]

Qu'est-ce que c'est ? 
Il existe deux genres de mépris: le premier est une feinte qui sert de camouflage alors que le deuxième est l'expression d'une réaction. Il faut les examiner séparément car il s'agit d'expériences profondément différentes et parce qu'elles ont une fonction presque complètement opposée. 

À quoi ça sert ? 

    (1) Mépris-camouflage

La première forme de mépris peut être considérée comme une émotion mixte. En fait il s'agit d'une attitude qui cache à la fois de la colère et de la peur. Elle dissimule parfois aussi d'autres émotions comme la jalousie, la peine... La colère qui se cache derrière le mépris révèle une insatisfaction ou même une blessure. La peur qu'on y retrouve, c'est celle d'assumer cette douleur devant l'interlocuteur méprisé. 
Celui qui adopte une attitude méprisante à l'égard d'un autre fait comme s'il était "au-dessus" de la situation, non atteint, alors qu'en réalité il est touché. L'attitude méprisante est une réaction de défense: je tiens des propos méprisants ou j'adopte une attitude méprisante parce que j'ai peur de laisser voir ce que je ressens vraiment. 
Il est rare en effet, qu'on exprime directement son mépris (comme dans l'exemple #2). Nous verrons plus loin en quoi consiste ce deuxième type et comment il inclut une recherche de contact. 
Le ton méprisant de l'exemple #1 est tout contraire à une recherche de contact. Vu de l'extérieur, mon comportement fait croire que je repousse mon interlocuteur "du haut de ma grandeur" en voulant que ce dernier ait l'impression de "ne pas être à la hauteur". Mais mon expérience intérieure ne correspond pas du tout à cette supériorité apparente. 
En fait, je suis jaloux de son succès et je me considère inférieur à elle. Mais ma jalousie est trop compromettante pour que j'ose la vivre ouvertement. Je la cache pour ne pas me trouver en position de vulnérabilité où elle pourrait abuser de moi. 



Par ailleurs, je ne peux supporter l'idée qu'elle voit le peu d'estime que j'ai pour moi- même. Je ne peux non plus supporter l'idée qu'elle me méprise. 

Dans ce cas, le mépris fournit donc une double protection: il camoufle mon insécurité et il assène à l'autre un coup qui devrait l'affaiblir. Si je réussis à l'affaiblir, il est certain qu'il n'attaquera pas mon point vulnérable (quelqu'un qui ne se sent "pas à la hauteur" n'est pas un attaquant potentiel). De mon côté, si je le vois affaissé, je n'aurai plus devant moi ce "rappel" de ma propre infériorité. 

    (2) Mépris-réaction

L'exemple #2 correspond au deuxième type de mépris: celui qui est l'expression d'une réaction. Dans ce cas, je n'adopte pas une attitude méprisante en me plaçant "au-dessus de la situation". Bien au contraire, je dévoile un jugement qui correspond à l'inverse de l'estime. J'exprime ma colère et mon désaccord à l'égard d'un comportement qui heurte mes valeurs ou qui ne correspond pas à mes exigences. 
Si je le fais, c'est habituellement parce que je suis aussi prête à exprimer ouvertement ce qu'il cache. J'ouvre la porte à l'expression claire de mes émotions, de ce qui m'affecte réellement dans cette situation, des raisons pour lesquelles ce comportement m'affecte, etc... 
Cette ouverture est incompatible avec le mépris-camouflage car elle me rend vulnérable en laissant voir combien je suis concerné. Aussi, lorsque j'avoue mon mépris, je change la nature du rapport avec l'autre. Plutôt que de me situer "au-dessus", je recherche le "contact" avec lui. 

http://www.redpsy.com/guide/mepris.html





Etre high on émotions en plus mix t euh oui mais alors le burger ça serait pour quand ? Il faut avoir du temps à perdre sur son temps de vie ?
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7671
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par I am so sure le Mar 1 Nov 2016 - 0:26

Après se demander si il faut les mépriser en minus culs ou mages us culs, ça sera le sujet de ma méditation du soir  Wink cat
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7671
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on mépriser les autres ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum