Tu veux être mon ami ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tu veux être mon ami ?

Message par I am so sure le Dim 25 Déc 2016 - 13:48

Hello, 

Re: November's Girl and roses
 par Mildiou le Mer 14 Déc 2016 - 0:57

]Je peux te poser une qst indiscrète iamsosure ?
Je te trouve tellement prolixe sur ton fils, personnellement, j'arrive pas à suivre la cadence de tout ce que tu proposes. J'en suis encore sur la thèse de 350 pages ( le concept de "mère morte" --> A. Green, m'a cloué sur les fesses, ( bon faut pas que ça devienne un concept fourre tout non plus, mais quand même)) http://www.fedepsy.fr/resources/R$C3$A9sum$C3$A9-synth$C3$A8se_La+m$C3$A8re+morte_C$C3$A9line+RIAUX.pdf Ne serait-ce que pour ça merci.
En tant que passeuse de savoir (t'as le nez creux aussi) comment tu arrives à stocké tout ça et est-ce que tu retiens tout ?  Question un peu naïve sur fond de jalousie   "


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ca t'ennuierait de me détailler, développer plus ceci ? stp si tu as deux secondes ? comme sur le "trop forte" ? juste préciser un peu plus le fond de ta pensée parce qu'en fait ça m'a interpellé mais il me manque des détails pour y répondre et comme tu le vois ici je ne réponds pas toujours du tac à tac, j'aime bien laisser maturer certaines questions.


Dernière édition par I am so sure le Jeu 10 Aoû 2017 - 15:22, édité 1 fois
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7468
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation : Chez moi

http://www.zebrascrossing.net/t29569-la-boite-a-so-sure-dans-le-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu veux être mon ami ?

Message par Mildiou le Dim 25 Déc 2016 - 21:50

Je vais essayer... En fait, je me demande si les contenus que tu proposes te sont utilisable et/ou accessible au-delà d'un certain temps. Est-ce que tu arrives à digérer tout ça ? seulement une partie ? Le côté restitution de ce que tu découvres t'es t-il aisée ? hors contexte derrière ton écran de pc)
J'ai saisi l'image du bus que tu évoquais, on est pas obligé de tous les prendre ( moi je monte que dans les bus bleu).
J'ai le sentiment que tu rebondis pas mal sur des sujet évoqués dans tel au tel post, que tu vas chercher des infos pertinentes en relation, histoire d'étoffer le truc pour toi, pour le posteur originel, pour ... bah celui qui veux prendre un bus.
[ le chat qui m'éternue dans l'oreille, dégueu..]
Je crois que c'est la boite à cerveau que je cherche à me représenter. L'avidité d'informations réputée des HP, je cherche à savoir si elle suit un parcours complet, si avec n'importe quelle matière brute, ils arrivent à obtenir un produit manufacturé.
Je questionne moins le pourquoi tu préfères traiter ce sujet plutôt qu'un autre. Affaires de goût, d'intérêt, d'habitude, chacun fait fait fait ♪♫.
Sur le "trop forte", je vois pas trop ce que je peux ajouter. A moins que tu ais une paire de so sure à faire briller 2nd degré
C'est plus une formule comme dans " ouèch ma gueule, trop balèze ! "
Sinon je te prends au bras de fer....
avatar
Mildiou
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 561
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 37
Localisation : Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu veux être mon ami ?

Message par I am so sure le Lun 26 Déc 2016 - 1:20

Merci grâce à toi je découvre que ce serait à cause du pétaoctet qu'on aurait un pet au casque, comme ma théorie des fesses en mode hémisphères, elle n'est peut être pas si bête Smile
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le cerveau humain pourrait stocker toutes les informations présentes sur le web tout entier. Des chercheurs ont découvert qu'il pourrait stocker 10 fois plus de données que ce que l'on pensait.


Notre cerveau aurait des capacités de stockage d’informations extraordinaires, beaucoup plus que ce que l’on pensait jusqu’à aujourd’hui. C’est la conclusion d’une étude réalisée par des chercheurs de la Salk Institute for Biological Studies, grâce notamment à la modélisation en 3D de l’hippocampe.

Notre cerveau a une énorme capacité de mémoire



Notre cerveau pourrait stocker 1 pétaoctet de données. Ce chiffre ne vous dira peut-être rien, cela représente toutes les informations contenues sur le web, 1 million de milliards d’octets. « Nos nouvelles mesures concernant la capacité de la mémoire du cerveau multiplient par 10 les estimations précédentes, l’équivalent de 1 pétaoctet, soit la même capacité de grandeur que le World Wide Web » expliquait le neuroscientifique Terry Sejnowski qui a participé à l’étude.

C’est grâce à la modélisation en 3D de l’hippocampe d’un rat, une zone du cerveau au centre de la mémoire, que les scientifiques ont fait cette découverte qui fait « l’effet d’une vraie bombe dans le domaine de de la neuroscience » dixit le professeur Sejnowski. En étudiant cette modélisation, les chercheurs se sont rendus compte que les synapses étaient capables de changer de dimension afin de décupler la fonction de mémoire. Les synapses, qui font la jonction entre les neurones, seraient ainsi capables de s’adapter au volume d’informations qu’elles doivent traiter.

Un cerveau plus complexe que ce que l’on croyait


Avant cette étude, les scientifiques pensaient qu’il n’y avait qu’un petit nombre de types de synapses différentes, les petites, les moyennes et les larges mais en fait il en existerait 26 catégories différentes. Cela démontrerait que notre cerveau à une capacité de stockage d’informations bien plus grande que ce que l’on pouvait imaginer.
En appliquant ce fonctionnement à la technologie, il serait possible de créer des ordinateurs bien plus performants et plus économes en énergie, soulignait le scientifique.
Source : Clubic
Crédits Photos : Flickr
http://www.begeek.fr/cerveau-humain-aurait-capacite-de-stockage-phenomenale-191932
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En ça je savais que ce n'était pas du tout le même fonctionnement qu'avec les dits de la norme, dans ma tête. Ensuite peut être aussi le fait de ne pas avoir de thématiques particulières. Ca ne m'empêche pas de prendre le bus normalement. Je pense qu'il y a aussi une facilité de mémorisation par images, je l'avais mis ici à une époque, le fait d'avoir tapissé ma chambre avec mes cours et de revoir les pages entières donc ça tombe ça prend moins de place ?  Razz Shocked
Pour la digestion, en fait il n'y en a pas forcément, puisque je ne cherche pas à absorber en fait, ça m'intéresse, les infos rentrent et "ça" les ressort en fonction du besoin. Du coup je vais me renseigner plus parce que c'est vrai que peut être qu'à un moment je vais avoir la tête qui gonfle ? je n'y avais jamais pensé comme ça, c'est intéressant. Mais le mode de classement a mon avis y est pour quelque chose. Par exemple quand j'ai fait cette découverte, je n'ai absolument pas voulu retenir tout ce qui avait rapport aux tests, et trop la douance version scientifique ou psychologique ou psychiatrique me disant que je peux stocker dans la tête d'autres personnes. Par contre il est vrai que si je lis un truc une fois, c'est mémorisé. Mais comme je n'en ai pas besoin, je prends je pense ce dont j'ai besoin pour ma vie perso, ce qui m'est utile. Je dois être une horreur donc pour un fan de Camus, avec mon exagéré, le gars qui pousse ses boules comme dans la mythologie grecque. Et puis il y a aussi le fait d’emmagasiner plutôt des ambiances, des moments, des pans entiers de moments de vie en fait, j'ai du m'habituer à cela, ce fonctionnement. Par contre je l'ai eu difficile à cette découverte il y a 6 ans alors maintenant, ça a du aller chercher des infos dans tous les sens tout en vivant des événements éprouvants. On m'avait encore fait la remarque récemment en me disant alors que je pondais une analyse, mais avec tout ça ton cerveau il explose alors qu'en fait, comment transmettre ça ? je pense à des points cardinaux, comme si je pensais comme ça, que la pointe de l'info mais pas un énorme paquet et de plus ça se projette à l'extérieur, l'info, des lieux, des gens, donc ça peut donner l'impression que je sais trois tonnes de choses alors qu'en fait j'en sais rien. j'ai 10 bouquins de vie seulement. Si effectivement, je m'en suis rendue un peu compte, j'ai lu du neuropsychiatre ou de la philo, si tu retires uniquement l'essence d'un truc qui colle à ta vie, ça fait beaucoup moins d'infos. C'est d'ailleurs pour cette raison que je pouvais me sentir gênée arrivée ici de sembler ne vouloir rester que superficielle sur un sujet qui peut être le point d'orgue d'autres personnes. Mais parce que je savais que j'allais tout enregistrer et là ça n'est pas la digestion qui peut me poser problème, mais la "ressortie" des infos. J'ai déjà ça avec la musique, tu peux pas me dire un mot logiquement sans que le juke box te sorte un titre  Very Happy Me revient un souvenir au boulot, quelqu'un va demander où se trouve tel dossier : boum, ça se met en route et je sais quand on l'a emmené où à qui et je peux ensuite si je veux déduire quel jour mais facilement à savoir que ça fait : je visualise le dossier, où je l'ai posée ou apportée, je revois donc la scène et je replace le contexte genre le soir j'ai vu untel donc ça devait tel mois et ça se dénoue comme ça. Et encore une fois de mon boulot : j'ai appris des techniques de classement, de repères dans le temps et tout un ensemble de choses que j'applique pour tout. De fait peut être que mon cerveau fonctionne à force comme un bureau ? Et ça me fait penser qu'il y a aussi peut être cette espèce de faculté de recul ? ou de ne pas vouloir être dedans comme diraient d'autres ? qui ferait que ça lit autrement ? Tu m'avais par exemple parler du doc sur la mère morte, je passe pas une heure dessus, je me mets en mode "compte rendu" "lecture rapide", ça permet de survoler en pêchant les idées qu'on veut garder. Et ça ça doit venir aussi de mon boulot de secrétaire, l'habitude aussi de ne pas tenter de noter tout ce qui est dit au fur et à mesure, pareil, recul, ambiance, ordre du jour, intervenants, et prise de notes, donc ça tombe je lis en mode "prise de notes", ça pose quand même ta question mais ça semblerait faire oui comme un calendrier de l'Avent où j'ouvre pas forcément tout en même temps sur un sujet. Et ça rejoint aussi une façon de vivre il me semble d'avoir lu ici, à savoir une vie de normo pensante sur pas mal de plans. De fait ça laisse beaucoup de place et du temps. Et puis je vais dire aussi que je trouve que la vie en fait c'est simple  Very Happy (pardon) donc ça tourne souvent autour des grandes mêmes thématiques. De fait si je relis tout de même sur des thèmes, ça vient sûrement écraser la dernière version ? Ca fait partie des choses qui m'ont fait flipper, me dire si on découvre un truc et qu'on me séquestre  Razz et que j'ai chopé des infos ici ou là, est ce que je vais trahir par électrode interposée ? qui déroulerait des parties de ma vie ?  Wink cat
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7468
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation : Chez moi

http://www.zebrascrossing.net/t29569-la-boite-a-so-sure-dans-le-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu veux être mon ami ?

Message par I am so sure le Lun 26 Déc 2016 - 1:21

Mildiou a écrit:Pour la défense du jeu, pour ceux qui connaissent pas, pour le curieux. Je copie/colle un article trouvé sur magic corporation:

Imaginaire logocentrique et quête de performativité

Posté le 21/10/2015 par chercheur

Une fois n'est pas coutume, je propose ici un article qui développe une réflexion d'ordre sociologique et philosophique sur le langage et la Vie à partir de Magic. Un grand merci aux modérateurs qui m'offrent de partager ici mes recherches !
La création littéraire investit désormais des lieux nouveaux, liés à l’avènement du virtuel – à travers l’expression cinématographique, mais également dans les jeux vidéo-ludiques et rôlistes. On voit ainsi s’opérer le glissement d’une génération de « lecteurs » à une génération d’« acteurs », c’est-à-dire des sujets qui désirent éprouver la sensation de construire eux-mêmes le récit – même si cela demeure cadré – à partir du canevas des jeux.
Dans cette optique, on peut considérer que Magic : l’assemblée constitue, dans une certaine mesure, une extension singulière du phénomène littéraire. Il représente un objet dont l’importance culturelle se traduit par une communauté d’adhérents de plus en plus conséquente. Touchant tant des amateurs qui valorisent le contact social ludique que des professionnels qui participent à des tournois nationaux et internationaux, ce jeu doit sa singularité au fait de construire une trame narrative cohérente dont les joueurs partagent entre eux les références. Sa spécificité réside, pour une part essentielle, dans ses rapports à la fiction, à la fois comme structure ludique et comme toile de fond – inspiré principalement des univers médiévaux-fantastiques. Cela en fait un lieu de revivification des imaginaires et des références mythologiques.
Dès lors que ce jeu constitue une forme d’expression paralittéraire, on est invité à considérer son apparentement au langage verbal, ainsi que par extension son impact à l’égard d’une approche pragmatique des actes de parole. L’hypothèse que l’on formule ici est que le succès de Magic se fait le symptôme, d’un point de vue sociologique, du rapport de certaines personnes à leur parole et à leur pouvoir d’affecter autrui. De ce point de vue, cette analyse propose de mettre en lumière, grâce à l’apport de la phénoménologie de Michel Henry, ce qui correspond à une quête de performativité. Afin de déployer cette hypothèse – sans en épuiser tous les possibles –, la mise en avant d’un imaginaire logocentrique à partir de l’intrication entre fiction et mécanismes ludiques débouchera sur l’analyse, plus profonde, d’un désir de faire l’épreuve intime d’un pouvoir langagier chez les joueurs ; pouvoir qui s’avère menacé par ce qui constitue une forme de déni de la vulnérabilité intérieure caractéristique de la sensibilité contemporaine.


Par exemple sur ce paragraphe je balaie en diagonale et je prends que ça, effectivement ensuite j'irai chercher ailleurs d'autres mots, idées dans d'autres textes et autres paragraphes. C'est complètement dissocié en fait de la lecture de livres qui racontent une histoire. C'est de la prise d'infos, d'idées, et si j'analyse ensuite ça va me faire des déductions et des conclusions. Idem pour certains bouquins, que je ne lis pas en entier, je vais au sommaire, je prends ce dont j'ai besoin au présent, je sais que le reste est là mais juste en titre donc je ne le lis pas. Parce qu'effectivement ça doit être compliqué de brasser 150 livres entiers et relus par exemple pour trouver un moyen dans la vie, c'est long. On dirait que j'ai une certaine façon de passer du coq à l'âne en le sachant. Et puis je t'avoue que me retrouver dans des situations où je vais pouvoir ressortir une thèse toute entière ? J'a par exemple résumer en 10 points sur un post it : 7 ans de ma vie avec cette découverte en plus et tous les événements qui se sont déroulés, ça c'est en mode "moi" et sans affectif. Après je peux le découpais ou le moduler en fonction de qui j'ai en face de moi, mode "doué" alors, ou mode "dit np" mais en fonction du type de dit "np" que j'ai en face de moi. Un jour je suis sortie avec un gars qui s'est fait "topé" pour du "shit", j'ai lu le code pénal aux toilettes mais pas en entier Smile Et j'ajoute que j'ai du découvrir ce fait de creuser, d'aller chercher la définition de mots, ou d'aller voir à coté, et je l'ai travaillé en mode alors "concentration - gestion du truc" ? Une espèce de PNL à moi auto adaptée et pratiquée sur moi. Voilà en gros à vif, mais je vais sûrement creuser cette histoire de stockage. Je pense que je parle aussi parfois comme ça. En mettant des grandes lignes, des idées qui peut être mises ensemble en face ne sont pas claires. Mais au moins je m'économise. Si la personne rebondit sur tout allez hop on y va, si rien ne lui parle je me suis pas épuisée et je ne l'ai pas épuisée non plus. J'ai pu surprendre par exemple en répondant dans la vie à des questions en disant : t'as combien de temps ?"  Razz
Donc voici en "spontané". Je pallie aussi en écrivant au fait que plein d'idées germent en même temps et je pourrais effacer (ce que je faisais avant) et reprendre mon texte en reformulant mes idées, en rallongeant des phrases, en en écourtant d'autres et je finirais par ne plus rien envoyer du tout au bout de 20 fois ! Ensuite ça rejoint aussi avant cette découverte où je pouvais voir se vexer des mamans à qui je disais, la critique est aisée mais l'art est difficile et j'ai le temps de me renseigner pendant que vous éduquez vos enfants, faites le repassage pour vos maris, ect. Parler, échanger reste encore et toujours pour moi "lancer des balles".
Chanter, c'est lancer des balles,
Des ballons qu'on tape
Pour que quelqu'un les attrape
Et que ça bebop a lullap,
Des ballons d'hélium
Pour faire monter les hommes
Au-d'ssus
D'la pluie dans le solarium.

Chanter, c'est lancer des balles,
Casser des verrières
Et les filles, les seins à l'air,
Regardent tomber les bouts d'verres,
Pour qu'elles trouvent not'gage
De musique et de langage
Joli, à défaut du visage.

Chanter, c'est lancer des balles
Derrière une vitre
Pour pas qu'une petite nous quitte
Ou pour que la vie passe plus vite.
Seul contre un mur,
Sur une scène contre nature,
Ou en se cachant la figure.
Râper, morose, pour changer les choses
Et même, en désespoir de cause,
Des blagues au téléphone
Pour faire rire les personnes
Et la mère de Jim Morrison.
-------------------------------------------------------------------------

Peut-être aussi pour ça l'histoire de moqueries que je n'ai pas du tout l'impression d'avoir subi comme si j'avais intégré je ne sais comment comment m'ouvrir, à quel degré et à qui ou pas à qui  Very Happy Merci en tout cas de ta question ça m'a donné plein d'idées et de pistes de réflexion.
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7468
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation : Chez moi

http://www.zebrascrossing.net/t29569-la-boite-a-so-sure-dans-le-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu veux être mon ami ?

Message par Mildiou le Mar 27 Déc 2016 - 22:10

Merci pour ce témoignage sosure.
Celui qui pousse ses boules c'est Sisyphe, celui qui se les gratte, euh bah ça m'arrive Razz
C'est intéressant ce que tu racontes sur la façon dont les infos s'impriment directement puis ressurgissent quand elles ont besoins d'être évoquées ( si j'ai bien compris).
est-ce que ça fonctionne pareil en situation d'apprentissage ? ( contrainte extérieure, vécue comme une contrainte pour être précis).
Rapport au texte: Ne verrais-tu pas le "potentiel informatif pertinent" dans un texte assez immédiatement ? D'où lecture en diagonale puis ensuite, recherche d'infos complémentaire si le cœur t'en dit ?
Je pourrais relever d'autres choses que tu as dit mais j'ai la flemme d'écrire là maintenant  Very Happy
avatar
Mildiou
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 561
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 37
Localisation : Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu veux être mon ami ?

Message par I am so sure le Mar 27 Déc 2016 - 22:14

Celui qui pousse ses boules c'est Sisyphe, celui qui se les gratte, euh bah ça m'arrive  


Pété de rire

Où comment il paraît que j'arrive à.... que tirer les vers du nez l'air de désinvolte de rien.

Oui mais Camus l'alu, pluka demander à Alain de nous faire un soap, sur cette question
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7468
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation : Chez moi

http://www.zebrascrossing.net/t29569-la-boite-a-so-sure-dans-le-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu veux être mon ami ?

Message par Mildiou le Dim 5 Mar 2017 - 2:30

Bon mais voilà, ça fait un mois que j'ai repris le travail. En Normandie aujourd'hui ça sentait les débuts de printemps. Il parait que pour se sentir en sécurité il faut 1) de l'argent et 2) de l'amour. J'ai du flouze dans les poches, je cherche une p'tite nénette, un peu chiante mais pas trop, plutôt jolie mais pas forcément trop belle, une jolie moumoute dans la culotte pour des soirées rigolotes.
Avis du psy, j'suis pas Asperger: " vous avez les fondamentaux ".
Je repart vers nulle part. Les non-dupes errent comme disait l'autre.
Je cherche encore mon diapason.
avatar
Mildiou
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 561
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 37
Localisation : Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu veux être mon ami ?

Message par soto² le Jeu 10 Aoû 2017 - 13:05

Je cherche encore mon diapason a écrit:
Peut-être qu'il est juste là ! Wink
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2293
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu veux être mon ami ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum