Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Message par Badak le Jeu 13 Oct 2016 - 3:13

Cuicui a écrit:
Badak a écrit:Sinon, la science a pour but d'expliquer les phénomènes observables de la Nature, elle ne peut rien dire du spirituel.
Peut-être qu'un jour la science (et elle a probablement déjà commencé) s'intéressa au fait qu'il existe un besoin de "spirituel" chez les êtres humains. Ce besoin est nourri pour chacun par diverses sources.

re-salut. J'ai lu ton explication qui suivait, mais pourtant ne vois rien qu'y justife vraiment ce que tu dis ici.

La science doit-elle et peut-elle vraiment expliquer rationnellement la spiritualité et les religions ? On le peut en partie d'un point de vue psychologique et biologique, d'accord, mais est-ce que cela est vraiment pertinent et touche réellement à la spiritualité ? On ne peut tenter des explications scientifiques qu'en objectivant, c'est à dire en se positionnant de l'extérieur.

C'est dire que pour expliquer rationnellement l'origine de la croyance en dieu par (par exemple) la biologie évolutionniste, on doit déjà objectiver la croyance et la réduire d'une manière qui ne peut que rebuter le vrai croyant...
Pour expliquer scientifiquement les expériences de consciences altérées, c'est similaire. On peut fournir des explications neuropsychologiques, mais cela n'a pas vraiment de prise sur le contenu spirituel associé.

La science explique rationnellement ce qui est observable. La spiritualité concerne ce qui n'est pas observable et qui échappe essentiellement à la rationalité... On ne peut pas réduire la seconde au premier !!! Et on ne peut pas non plus appuyer la première sur la seconde !!

La seule manière pour la science de respecter la spiritualité, est de ne pas prétendre chercher à l'expliquer, car la démarche scientifique est non pas opposée à celle de la spiritualité, mais complémentaire sur un terrain totalement autre.

Science et spiritualité ne peuvent bien cohabiter que si elles ne cherchent pas à s'utiliser l'une et l'autre.

Et lorsque, on cherche à légitimer un discours spirituel en le truffant de termes scientifiques en pensant ainsi réconciler spiritualité et science, on les éloigne au contraire en ceci qu'on risque de produire de la pseudoscience caractérisée dont voici un exemple (cité plus haut):

Fata Morgana a écrit:https://www.amazon.fr/Entanglement-Lintrication-quantique-particules-conscience/dp/8862291981

Je ne garantis pas la qualité du truc, c'est juste pour souligner que des questions se posent.
.
Un tel discours de bullshit est foncièrement anti-scientifique (je ne blâme pas Fata pour cela, mais la Zeitgeist ) ce genre de discours ne peut certes pas contribuer à réconciler supposément les scientifiques avec la spiritualité et vice-versa. Bien au contraire, de pareilles merdes ont surtout comme résultats d'induire des clashes qui éloignent la compréhension mutuelle entre les deux discours.

Bref, le respect mutuel entre science et spiritualité est d'abord de respecter leur territoires respectifs...

Badak

Messages : 1138
Date d'inscription : 02/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Quelques précisions

Message par requiem le Jeu 13 Oct 2016 - 14:30

@Cygne  :
Cygne Ethéréa a écrit:
l'EXISTENCE c'est quoi ?
La fusion de tous nos Sens par la mise à nu de leur inconscience ?

De mon point de vue c'est plutôt le contraire, Cygne : l'existence, en tant qu'elle est constatée, implique une conscience de cette existence, fusse la conscience de soi. Par ailleurs, j'ai déclaré plus haut que la LOGIQUE, autrement dit la pensée spécialement revêtue, prouve l'Existence. Mais je pense que la Physique (et donc la sensation)  est un moyen bien imprudent : elle évolue avec les théories. La LOGIQUE est bien moins labile...

@Badak :
Si la science s'occupe des choses objectives il ne s'en suit pas qu'elle ne s'occupe que d'observable. Gare au totalitarisme de l'Empirisme !
Les mathématiques, a fortiori la Logique, n'ont pas pour sujet des observables même si elles en dérivent par abstractions voire par construction du cerveau lui-même ainsi que le posent certaines hypothèses immanentistes.

requiem

Messages : 156
Date d'inscription : 10/10/2016
Localisation : Aubusson

https://ericbasillais.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Message par Invité le Jeu 13 Oct 2016 - 20:20

De mon point de vue c'est plutôt le contraire, Cygne : l'existence, en tant qu'elle est constatée, implique une conscience de cette existence, fusse la conscience de soi. Par ailleurs, j'ai déclaré plus haut que la LOGIQUE, autrement dit la pensée spécialement revêtue, prouve l'Existence. Mais je pense que la Physique (et donc la sensation) est un moyen bien imprudent : elle évolue avec les théories. La LOGIQUE est bien moins labile...

Requiem : Je ne comprends pas très bien ce que tu exprimes, la problématique avec moi, c'est qu'il m'arrive de me demander si je comprends la "logique" et son langage ? Mon cerveau gauche serait-il "défaillant" ?
Oui, la Physique évolue avec les théories, mais les théories ne naissent-elles pas aussi de la pensée.
Et la pensée, n'est-elle pas aussi composée des tous nos Sens ? Je me sens stupide du coup.
Je dois dire que j'ai quelques difficultés avec le "cartésien" ; les Sciences, les chiffres, etc...

Le sens de mon questionnement était d'ouvrir la porte qui relie nos Sens à notre Inconscient ; dans la mesure où les Sens ne sont pas toujours "disciplinés et contrôlables" par notre Conscience, se pourrait-il que justement, ils échappent à notre Sens raisonné ?
Les pensées peuvent-elles se matérialiser par autre chose que des composantes d'elles même ?
Un exemple : la puissance de la volonté par le "mental.
Il existe un test "virtuel" qui consiste à aider un papillon à aller se poser sur les fleurs ; pour cela nous devons l'aider "mentalement" à lutter contre les courants contraires du vent. Comment est-ce possible, derrière son écran, de "diriger" le papillon.
L'énergie crée par notre pensée peut-elle traverser les capteurs spécifiques à cette mesure sur l'écran ?
Et que mesure-t-on en réalité ; le résultat étant comptabilisé en secondes passées pour réussir à poser le papillon sur la fleur ?

Je suis peut-être hors sujet, mais dans le fond, le test est "scientifique" et le moyen de le réussir serait "spirituel" ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Message par Invité le Jeu 13 Oct 2016 - 20:21

@Badak : tu lis dans mes pensées ! (Tu vois que c'est possible les expériences parapsychologique Wink... Laughing)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Message par Badak le Jeu 13 Oct 2016 - 22:12

requiem a écrit:
@Badak : Si la science s'occupe des choses objectives il ne s'en suit pas qu'elle ne s'occupe que d'observable. Gare au totalitarisme de l'Empirisme !
Les mathématiques, a fortiori la Logique, n'ont pas pour sujet des observables même si elles en dérivent par abstractions voire par construction du cerveau lui-même ainsi que le posent certaines hypothèses immanentistes.
Je suis un théoricien dans l'âme, t'inquiète... Mais un beau modèle mathématique, une belle théorie aussi élégante soit-elle n'en sera pas plus applicable au monde physique.... si elles n'a de prise sur le monde physique, et cette seule prise se fait par l'observation.    C'est uniquement l'observation qui permet une objectivité...  

Pour le dire autrement, l'objectivité est la conséquence de l'intersubjectivité de nos perceptions collectives (incluant ce que nous percevons par nos appareils de mesure).  Nous voyons (en tant qu'humains) les mêmes couleurs, les mêmes formes, du moins suffisamment pour nous comprendre lorsqu'on discute ensemble.  La mesure dans laquelle nos perceptions diffèrent, c'est-à-dire leur dimension subjective, nous n'y avons pas accès, nous ne pouvons que nous entendre sur le territoire où nos perceptions se rejoignent: c'est l'objectivité du réel observable. Et ce n'est que de cela dont la science peut parler.  
 
La logique pure ainsi que les questions de fondements des maths, ce n'est plus de la science en ce sens. C'est de la métaphysique et ce n'est pas moins noble ou moins beau  !!   La logique formelle pour justifier ses vérités ne peut que s'appuyer sur des conventions axiomatiques définissant ses règles de fonctionnement...  La logique est impuissante à se fonder elle-même ....  (Ce qui permet justement de justifier la nécessité des approches irrationnelles pour discuter de ce qui échappe totalement à la science et à la logique..., en particulier tout ce qui à trait au spirituel  )  (On ne me traitera pas de scientiste j'espère LOL  )

Je précise que lorsqu'on dit "Sciences" sans autres spécifications (du moins entre scientifiques.... mais c'est aussi souvent le cas dans les média populaires et en philosophie des sciences ), on parle des "sciences de la nature" au sens moderne..  Oui, on peut utiliser le mot "science" dans un sens plus large pour parler des sciences mathématiques, (  et même parler de sciences morales,  de sciences métaphysiques, etc  ).   Et je n'ai rien contre l'usage du mot science dans un sens élargi, mais il faut préciser (au moins implicitement) qu'il ne s'agit pas de sciences naturelles. (sinon c'est justement en utilisant le même mot pour dire des choses différentes qu'on part dans des dialogues de sourds comme souvent  Wink  )

On peut aussi prendre le contre-pied de cette précision, et prétendre que les mathématiques sont aussi une Science de la Nature, et qu'au lieu de se fonder sur une logique abstraite, les justifications de leurs prétentions s'appuient sur les succès de la physique..    Les axiomes de la logiques ne sont alors choisies que parce qu'elles ont du sens intuitivement pour notre conscience et qu'elles nous sont utiles dans notre quotidien concret physique et observable...  

Ce qui est marrant aussi, est qu'alors que le but supposé de la physique et de la science moderne est d'expliquer les phénomènes observables, elle n'a pas cessé depuis un siècle de tendre vers une forme de géométrie appliquée.   Toutes les notions les plus concrètes y sont devenus de plus en plus abstraites et théoriques... ( L'energie, par exemple, autrefois était vue comme une forme de "fluide", et maintenant est vue comme simplement la symétrie de translation du temps.  Pareil, qu'est-ce qu'une force d'interaction au fond ?  hmm une symétrie de jauge ? ).  

Donc, au final, les théories des sciences de la nature utilisent les maths pour expliquer nos expériences concrètes (que collectivement on s'entend pour considérer communes et donc objectives), ce qui a posteriori justifierait la pertinence des axiomes de la logique.

Alexandre a écrit:@Badak : tu lis dans mes pensées ! (Tu vois que c'est possible les expériences parapsychologique Wink... Laughing)
Clairement, on le refait, et on compile les stats. Mais sans blague, j'aimerais bien que ce soit vrai.
Badak
Badak

Messages : 1138
Date d'inscription : 02/12/2011
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Message par requiem le Ven 14 Oct 2016 - 7:59

@ Cygne :
en fait je crois que la question était super mal posée dès le début : je vois bien que le mot "spiritualités" (surtout au pluriel) est une source de malentendus...

@Badak :
le sujet comporte un double pluriel, non seulement pour "spiritualités" mais aussi pour "sciences". Là aussi, petit malentendu : mieux vaut parler de Physique, de Maths ou de Logique.

Elles n'ont d'ailleurs pas les mêmes règles. Quant à l'égalité : inter-subjectivité = objectivité, c'est un postulat de métaphysique moderniste typiquement redevable de la Physique (exemple de la couleur...). Quid des Universaux ?
Par ailleurs, la logique classique ne possède jamais qu'une seule règle : le principe de non contradiction ( ou tiers exclu son équivalent en ce cas). C'est son fondement.

requiem

Messages : 156
Date d'inscription : 10/10/2016
Localisation : Aubusson

https://ericbasillais.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Message par Kondomm le Ven 14 Oct 2016 - 8:48

Le Logos et la rhétorique étant les deux roues de la bicyclette, pour les universaux depuis Avicenne qui souhaitait placer l'homme au centre de ce débat, rien n'a changé depuis, on pédale à côté de la piste.
Les sciences du vivant à mes yeux ne sont pas semblables aux sciences "dures" (matériaux, relativité), dans les premières j' y vois des mouvements (notions d'énergies justement), les "souffles" pour reprendre un terme aux axiomes sémantiques "spirituels".
Je suppose que c'était vis à vis de ça qu'il a fait ce constat, de même on s'aperçoit avec un peu de recul que le point de convergence  entre les sciences et les spiritualités passe par la "deus machina" et Avicenne tout comme les traditions font le distingo entre trois vecteurs que sont le somatique, l'émotionnel et le spirituel, classés par ordre qualitatif croissant (mèchanè des somatisations ? dégun ???).
Ce qui me fait me poser une question, comment objectiver scientifiquement la métaphysique ?
(@ Requiem, hâte de lire tes travaux vis à vis de ça)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Avicenne
Kondomm
Kondomm

Messages : 899
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 41
Localisation : ;●) Grand Rouveau ou à côté.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Message par Invité le Ven 14 Oct 2016 - 11:07

Badak a écrit:
Cuicui a écrit:
Sinon, la science a pour but d'expliquer les phénomènes observables de la Nature, elle ne peut rien dire du spirituel.
Peut-être qu'un jour la science (et elle a probablement déjà commencé) s'intéressa au fait qu'il existe un besoin de "spirituel" chez les êtres humains. Ce besoin est nourri pour chacun par diverses sources.

Badak a écrit:re-salut.  J'ai lu ton explication qui suivait, mais pourtant ne vois rien qu'y justife vraiment ce que tu dis ici.  

La science doit-elle et peut-elle vraiment expliquer rationnellement la spiritualité et les religions ?     On le peut en partie d'un point de vue psychologique et biologique, d'accord, mais est-ce que cela est vraiment pertinent et touche réellement à la spiritualité ?  On ne peut tenter des explications scientifiques qu'en objectivant, c'est à dire en se positionnant de l'extérieur.  

C'est dire que pour expliquer rationnellement l'origine de la croyance en dieu par (par exemple) la biologie évolutionniste, on doit déjà objectiver la croyance et la réduire d'une manière qui ne peut que rebuter le vrai croyant...  
Pour expliquer scientifiquement les expériences de consciences altérées, c'est similaire. On peut fournir des explications neuropsychologiques, mais cela n'a pas vraiment de prise sur le contenu spirituel associé.  

La science explique rationnellement ce qui est observable. La spiritualité concerne ce qui n'est pas observable et qui échappe essentiellement à la rationalité...  On ne peut pas réduire la seconde au premier !!!  Et on ne peut pas non plus appuyer la première sur la seconde !!

La seule manière pour la science de respecter la spiritualité, est de ne pas prétendre chercher à l'expliquer, car la démarche scientifique est non pas opposée à celle de la spiritualité, mais complémentaire sur un terrain totalement autre.  

Science et spiritualité ne peuvent bien cohabiter que si elles ne cherchent pas à s'utiliser l'une et l'autre.  

Et lorsque, on cherche à légitimer un discours spirituel en le truffant de termes scientifiques en pensant ainsi réconciler spiritualité et science, on les éloigne au contraire en ceci qu'on risque de produire de la pseudoscience caractérisée dont voici un exemple (cité plus haut):  


J'ai voulu dire que la science s'intéressait au BESOIN de spiritualité de l'être humain et à l'impact qu'avait la spiritualité sur la vie de chacun. La ou les spiritualité(s) répondent à un désir ou besoin au même titre que l'eau et l'air, les protéines, les sucres et les lipides, le plaisir sexuel ou l'art... La foi, ou plutôt les fois, semblent toutes aussi nécessaires à la vie qu'un bon foie.
De ce qui relèvent de ce qu'on appelle communément les extases mystiques, même si nous en avons des explications neurophysiologiques, cela n'enlève en rien leur pouvoir transformateur profond sur l'individu. Seules leurs interprétations changent. Pour certains c'étaient une rencontre avec Dieu, pour moi ce fut bien autre chose, mais je parlerai aussi de foi. Seul l'objet de la foi change, mais la transformation demeure.

Science et spiritualité ne peuvent bien cohabiter que si elles ne cherchent pas à s'utiliser l'une et l'autre.  

Personnellement je ne suis pas du tout d'accord avec cette phrase. Science et spiritualité sont toutes deux parts entières de nous. Cohabiter, cela veut dire avoir le même toit et j'irai jusqu'à partager la même table. Je l'ai déjà dit sur ce fil, la science nourrit ma spiritualité. Connaître la formule chimique de la chlorophylle et celle de l'hémoglobine est pour moi la source d'un puissant sentiment vertigineux de mon lien à la Vie.
Science et spiritualité sont comme deux amants. Libre à vous de les laisser sous les toits des Montaigu et des Capulet mais vaudrait mieux les laisser danser ensemble.

@Badak:
Sinon, je croyais que tu avais compris que je suis loin d'être une artiste de la rhétorique, même pas une artisane, mais que j'aimais rebondir sur l'idée de quelqu'un pour ouvrir sur autre chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Message par Badak le Ven 14 Oct 2016 - 11:30

requiem a écrit:
@Badak :[/b] le sujet comporte un double pluriel, non seulement pour "spiritualités" mais aussi pour "sciences". Là aussi, petit malentendu : mieux vaut parler de Physique, de Maths ou de Logique.

Elles n'ont d'ailleurs pas les mêmes règles. Quant à l'égalité : inter-subjectivité = objectivité, c'est un postulat de métaphysique moderniste typiquement redevable de la Physique (exemple de la couleur...). Quid des Universaux ?
Par ailleurs, la logique classique ne possède jamais qu'une seule règle : le principe de non contradiction ( ou tiers exclu son équivalent en ce cas). C'est son fondement.

On met un 's' ne serait-ce que pour inclure les sciences comme la biologie et la chimie qui se rattachent à la physique (comme sciences de la nature) mais procèdent d'une histoire indépendante..

Comme je te dis, si on parle de sciences autres que de sciences de la nature, on doit le préciser.... Les sciences mathématiques ne sont pas des sciences, (au sens moderne qu'on accorde au mot science.... dois-je fournir une référence pour l'appuyer ? ) . Et le statut des théories mathématiques n'a rien à voir avec celui des théories scientifiques...

C'est reconnais que ce que je disais de l'objectivité s'appliquait surtout à des phénomènes observables. D'ailleurs je ne prétends pas que l'intersubjectivité soit synonyme d'objectivité, mais plutôt qu'elle en est une condition nécessaire. Est-ce de la métaphysique ? Je dirais plutôt qu'il s'agit d'épistémologie ici et non pas de métaphysique. L'épistémologie explique et justifie les conditions permettant d'établir des vérités scientifiques, mais il ne faut pas confondre nos connaissances avec une réalité absolue métaphysique à laquelle nous n'avons pas accès . Il me semble que tu souhaites parler de métaphysique et non pas de sciences puisque tu sembles vouloir parler des objets sans considérer leur perception.

Que la logique classique ne possède qu'une seule règle... franchement non Shocked . Au pire, tu peux lire wikipedia.. Ne serait-ce que le calcul des propositions... il se fait par une algèbre booléenne, et une algèbre justement nécessite deux opérateurs. Donc c'est impossible à décrire par une seule régle...
Badak
Badak

Messages : 1138
Date d'inscription : 02/12/2011
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Message par Badak le Ven 14 Oct 2016 - 11:57

Cuicui a écrit:... De ce qui relèvent de ce qu'on appelle communément les extases mystiques, même si nous en avons des explications neurophysiologiques, cela n'enlève en rien leur pouvoir transformateur profond sur l'individu. Seules leurs interprétations changent. Pour certains c'étaient une rencontre avec Dieu, pour moi ce fut bien autre chose, mais je parlerai aussi de foi. Seul l'objet de la foi change, mais la transformation demeure.  

La science peut bien chercher à expliquer les extases mystiques... mais a t elle accès à la dimension spirituelle de ces extases ? non. Elle a accès aux mécanismes neurobiologiques (par exemple).    

Supposons que la spiritualité soit un besoin psychologique de l'humain.  L'étude de cette hypothèse en en psychologie.  Si on arrive avec une méthodologie suffisamment rigoureuse pour permettre de vérifier l'hypothèse et d'en construire d'un modèle scientifique pour l'expliquer, aura t'on interrogé la spiritualité d'une manière qui puisse lui être compréhensible ?     Je ne dis pas que cette démarche ne veut rien.  Je veux dire qu'elle est valide pour expliquer rationnellement et objectivement (i.e. de l'extérieur ) certains aspects d'une part de l'être qui ne peut pas se plier à cette démarche sans risquer de perdre son essence.  Comment croire que la science ou la logique puisse capturer ce qu'il y a d'essentiel en la spiritualité ?    


Cuicui a écrit:Personnellement je ne suis pas du tout d'accord avec cette phrase. Science et spiritualité sont toutes deux parts entières de nous. Cohabiter, cela veut dire avoir le même toit et j'irai jusqu'à partager la même table. Je l'ai déjà dit sur ce fil, la science nourrit ma spiritualité. Connaître la formule chimique de la chlorophylle et celle de l'hémoglobine est pour moi la source d'un puissant sentiment vertigineux de mon lien à la Vie.
Science et spiritualité sont comme deux amants. Libre à vous de les laisser sous les toits des Montaigu et des Capulet mais vaudrait mieux les laisser danser ensemble.  

J'aime aussi l'idée que les connaissances issues de la science nourrisent la spiritualité...  mais cela se fait d'une manière libre et intuitive comme tu le dis si bien !    Et cette manière de procéder  n'a rien de scientifique.  

La science est d'abord une méthode et non pas un corpus de connaissances.... On se nourrit de ces connaissances et on en fait autre chose qui n'est déjà plus de la science...    
Un bon moyen de se rendre compte si concrètement une démarche est de la science est de se demander si le résultat pourrait être publiable dans une revue scientifique avec comité de révision......   Ça refroidit soudainement einh  Laughing  Laughing

Faut pas se leurrer, mieux vaut pour la spiritualité de rester indépendante vis-à-vis de la science.
Badak
Badak

Messages : 1138
Date d'inscription : 02/12/2011
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Message par requiem le Ven 14 Oct 2016 - 12:02

@Kondomm
Kondomm a écrit:Le Logos et la rhétorique étant les deux roues de la bicyclette
En fait j'ai une définition purement logique du LOGOS, ce qui permet d'effacer toutes les acceptions antérieures. A la limite on peut y voir le Logos d'Héraclite mais c'est accessoire. J'espère que cette définition logique deviendra la norme à terme. Et j'espère aussi me faire étriller à ce sujet au besoin.

Kondomm a écrit:Les sciences du vivant à mes yeux ....j' y vois des mouvements (notions d'énergies justement), les "souffles" pour reprendre un terme aux axiomes sémantiques "spirituels".
Là je botte en touche... étant entendu que la Logique ne saurait qu'émettre des hypothèses sur la Physique. Je ne me prononce pas sur un quelconque lien. L'existence de ce lien étant non démontrée, je me contente de l'existence de certains êtres intelligibles, parfaitement démontrée, elle.

Kondomm a écrit:... comment objectiver scientifiquement la métaphysique ?
(@ Requiem, hâte de lire tes travaux vis à vis de ça)

Merci. Sortie de presse à prix coûtant, la semaine prochaine, le 1 Novembre au plus tard. La commande se fait par courrier. L'adresse est sur mon blog (ericbasillais.wordpress.com).
Pour ta question :  Si une démonstration d'existence ( au sens mathématique, logique du terme) est une forme d'objectivation à tes yeux, alors tu as la réponse. Loué soit Gödel qui a semé les graines dont mes travaux ne sont que des récoltes.[/quote]
[/quote]

requiem

Messages : 156
Date d'inscription : 10/10/2016
Localisation : Aubusson

https://ericbasillais.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Message par Invité le Ven 14 Oct 2016 - 12:38

Badak a écrit:
Cuicui a écrit:... De ce qui relèvent de ce qu'on appelle communément les extases mystiques, même si nous en avons des explications neurophysiologiques, cela n'enlève en rien leur pouvoir transformateur profond sur l'individu. Seules leurs interprétations changent. Pour certains c'étaient une rencontre avec Dieu, pour moi ce fut bien autre chose, mais je parlerai aussi de foi. Seul l'objet de la foi change, mais la transformation demeure.  

La science peut bien chercher à expliquer les extases mystiques... mais a t elle accès à la dimension spirituelle de ces extases ? non. Elle a accès aux mécanismes neurobiologiques (par exemple).    

Supposons que la spiritualité soit un besoin psychologique de l'humain.  L'étude de cette hypothèse en en psychologie.  Si on arrive avec une méthodologie suffisamment rigoureuse pour permettre de vérifier l'hypothèse et d'en construire d'un modèle scientifique pour l'expliquer, aura t'on interrogé la spiritualité d'une manière qui puisse lui être compréhensible ?     Je ne dis pas que cette démarche ne veut rien.  Je veux dire qu'elle est valide pour expliquer rationnellement et objectivement (i.e. de l'extérieur ) certains aspects d'une part de l'être qui ne peut pas se plier à cette démarche sans risquer de perdre son essence.  Comment croire que la science ou la logique puisse capturer ce qu'il y a d'essentiel en la spiritualité ?    


Cuicui a écrit:Personnellement je ne suis pas du tout d'accord avec cette phrase. Science et spiritualité sont toutes deux parts entières de nous. Cohabiter, cela veut dire avoir le même toit et j'irai jusqu'à partager la même table. Je l'ai déjà dit sur ce fil, la science nourrit ma spiritualité. Connaître la formule chimique de la chlorophylle et celle de l'hémoglobine est pour moi la source d'un puissant sentiment vertigineux de mon lien à la Vie.
Science et spiritualité sont comme deux amants. Libre à vous de les laisser sous les toits des Montaigu et des Capulet mais vaudrait mieux les laisser danser ensemble.  

J'aime aussi l'idée que les connaissances issues de la science nourrisent la spiritualité...  mais cela se fait d'une manière libre et intuitive comme tu le dis si bien !    Et cette manière de procéder  n'a rien de scientifique.  

La science est d'abord une méthode et non pas un corpus de connaissances.... On se nourrit de ces connaissances et on en fait autre chose qui n'est déjà plus de la science...    
Un bon moyen de se rendre compte si concrètement une démarche est de la science est de se demander si le résultat pourrait être publiable dans une revue scientifique avec comité de révision......   Ça refroidit soudainement einh  Laughing  Laughing

Faut pas se leurrer, mieux vaut pour la spiritualité de rester indépendante vis-à-vis de la science.

Non, je ne partage pas du tout cet avis d'indépendance entre les deux. Elles se sont de tout temps nourris l'une l'autre.
J'aime trop la science pour la réduire à une méthode. Une méthode sans connaissances n'ira jamais bien loin. La science n'est pas qu'une méthode. Elle n'a pas attendu Popper pour se développer. Le XXè  a paupérisé la science. C'est parce qu'elle a été réduite à une méthode que cette méthode  a été pervertie.

Oui la science n'ira pas tout expliquer de la spiritualité. Mais parce qu'elle existe et qu'elle ouvre d'autres portes, elle nous libère de schémas lourds qui n'avaient pas ou plus de sens pour certains.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Message par paela le Ven 14 Oct 2016 - 13:16

Je ne pense pas que Badak voie la science comme une méthode sans connaissances.

Il est vrai que le terme de méthode est trop restrictif: si la science était une méthode fixée (plutôt qu'une démarche cherchant à atteindre un idéal), elle serait soit trop générale pour être efficace, soit trop précise pour permettre les révolutions nécessaires pour surpasser certaines difficultés conceptuelles.
paela
paela

Messages : 2312
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Message par Invité le Ven 14 Oct 2016 - 14:17


@Paela:
paela a écrit:Je ne pense pas que Badak voie la science comme une méthode sans connaissances.
Rhoooo... tu me casses ma baraque là. Je sais aussi faire preuve de mauvaise foi. Et c'est Badak, lui-même qui m'a conseillé des bouquins qui apprennent à user de mauvaise foi pour déstabiliser son "adversaire" !  

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Message par requiem le Ven 14 Oct 2016 - 14:20

@Badak :
Bon, comme je disais ... c'est une question de définition des mots employés par le sujet. Pour moi, la Logique est une science. Les Maths en général aussi. Sinon c'est toute LA science qui est démantibulée : la science Physique s'appuyant sur une non-science, ça fait désordre. On ne peut pas réduire impunément la science qui, en réalité est un continuum de sciences, avant d'être morcelée par les spécialisations.

Peut-être que le mot a changé de signification sans que je m'en aperçoive... passons.

Pour le principe "unique" de la Logique, je pensais à la notion de fondement. Tu as certainement raison, je n'ai pas étudié la question sous cet angle. Autant pour moi.

requiem

Messages : 156
Date d'inscription : 10/10/2016
Localisation : Aubusson

https://ericbasillais.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Message par Invité le Ven 14 Oct 2016 - 14:27

Pour ce qu'il s'agit des "extases mystiques", qui semble correspondre à ce que j'ai vécu, je l'aborde réellement et profondément autant d'un point de vue spirituel que scientifique.

D'une part, parce que je suis de formation et d'esprit scientifique et rationnel, et d'autre par car je suis juste "ouvert" à la spiritualité.

Aussi, à l'arrivée de "cet événement", il est certain que je n'avais dans mon bagage aucune explication scientifique (modulo quelques maladies mentales, rapidement éliminées).

Donc les seuls concepts que j'ai pu poser dans un premier temps sont spirituels, et illustré avec mon bagage ésotérique et catholique.
Pour avoir été contraint d'aborder et d'étoffer mon bagage psychologique, et appréhendé d'une manière scientifique ces choses, j'ai plusieurs théories, quand à des explications purement scientifiques dudit phénomène.

Je continue à les étayer, à en éliminer certaines, et peu a peu, je pense que j'arriverais à une théorie scientifique, unique et logique, permettant d'expliquer le phénomène que j'ai vécu.

Bref, tout ça pour dire que oui, oui, et re oui, je suis convaincu que science et spiritualité se rejoignent.

Un autre argument serait qu'avant la science, il n'y avait que la spiritualité.
La science, souvent portée et poussée par des rationnels dénonçant l'irrationnel, à peu à peu gagné et pris du terrain sur les spirituels.

Avant, on expliquait tout par "Dieu". 
Il y a peu, quand la science s'affirmait encore comme "toute puissante", on expliquait tout par la science en renvoyant à des "dérives psychologiques" le spirituel.

Depuis que la science est devenue plus humble quand au périmètre du monde qu'elle estime couvrir, on commence à s'intéresser au spirituel, à l'incompréhensible (par exemple le magnétisme) , que l'on tente d'aborder de manière scientifique.
La science en vient a s’intéresser au spirituel.

Le spirituel notamment, à travers l’église catholique ou l’église de scientologie et certainement bien d'autres, ont toujours cherchées à démontrer scientifiquement ses croyances. 
Cela a rarement fonctionné en ce sens.

Cependant cela arrive parfois. 
Peut être que certains d'entre vous ont constaté la réalité des barreurs de feu par exemple? Qui sont capables d'agir à distance et seulement par la prononciation de mots et d'un petit rituel, de ce que j'ai compris.

J'imagine qu'un jour, on saura expliquer scientifiquement cet exemple, mais je pense que l'on est loin, très loin, d'avoir reconnu scientifiquement toutes les bases qui nous permettront d'expliquer tout le spirituel.

Bon, après, je ne suis pas sûr de mettre dans spirituel exactement la même chose que vous, j'y classe "tout l'inexpliqué qui ne fait pas partie du domaine de la science".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sciences et spiritualités ne sont pas incompatibles !

Message par i.a. le Sam 2 Sep 2017 - 22:10

Bonjour Revz ; si tu as vécu une extase mystique [et je n'en doute pas] ; celle-ci est [dis-moi si je me trompes] ineffable.  

Tu ne pourras donc pas [jamais ; au grand jamais] la communiquer [correctement et complètement] à une autre personne que toi-même.

Alors, quand tu essayes de définir le mot "spirituel" en y classant (je te cite)

<< tout l'inexpliqué ... >>

Peut-être devrais-tu carrément faire un pas de plus et écrire

<< tout l'inexplicable ... >>

car dans la mesure où si tu ne peux même pas toi-même en parler à un autre, tu ne pourras encore moins le lui expliquer.

N'est-ce pas logique ?

i.a.
i.a.
i.a.

Messages : 707
Date d'inscription : 11/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum