Miscellanées - en guise de présentation.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Miscellanées - en guise de présentation.

Message par Septentrio le Sam 24 Sep 2016 - 13:37


Cela fait plusieurs jours que j'hésite à revenir ici.
Déjà parce qu'il faut se demander une première chose : peut-on réellement écrire quelque chose à ce sujet ?
Du moins : peut-on prétendre écrire quelque chose d'un tant soit peu fiable sur le sujet ?
La réponse me semble clairement non.

Le support est déjà une première question.
On n'évoque pas de tels concepts à la légère.
Mais en parler, même sur un espace privilégié, complique aussi les choses.

Lorsque j'ai débarqué ici la première fois, je n'ai pas réussi à utiliser le vocabulaire officiel — ni le vocabulaire officieux, d'ailleurs. Je n'étais ni zèbre, ni HP, encore moins surdouée. J'ai joué sur les mots, puisque c'est une des rares choses que je sache faire — puisque cela me semble, parfois, la seule défense qui tienne un tant soit peu entre moi et le reste.
Bon. Malgré cela, j'ai cherché une reconnaissance. J'ai souri lorsque mes interlocuteurs m'ont confirmé, yeux dans les yeux, que bien sûr que tu es zèbre, voyons. Cela me rassurait.
J'avais trouvé une solution. Un expédient.
Une explication.

~ * ~
Les explications ne sauvent jamais la vie bien longtemps. La condition du regard de l'autre, la recherche d'une validation perpétuelle, me sont bien vite devenus un poids. Ce n'était qu'une nouvelle ligne de conduite à respecter, un autre profil-type à remplir — parmi un choix peut-être un peu plus large, et encore. Mais si j'avais le malheur de dire une bêtise, si je n'avais pas tel problème ou tel autre qui rentrait dans le cahier des charges, la peur de me faire retirer le précieux sésame informel m'ôtait toute tranquillité d'esprit.
J'ai fini par rejeter l'étiquette, parce que c'était beaucoup plus simple.
Non, voyons, je ne suis pas zèbre, je suis juste bizarre.

~ * ~

Ce mot-là, bizarre, je ne sais combien de fois j'ai pu l'utiliser dans ma vie. Dès la fin de l'adolescence, c'est devenu une revendication, parce que je n'en pouvais plus que ce soit un stigmate.

~ * ~

Bien sûr, on pourrait penser à l'issue, positive ou non, d'un diagnostic. Mais est-ce que cela changerait réellement quelque chose ?
Je ne suis pas sûre que cela me libérerait.
J'ai besoin de tout l'espace de mon flou pour créer et m'épanouir.

~ * ~

Réfléchissons alors un instant à ce qu'il me reste.
Je vais voir une psychologue qui n'a pas l'air de s'inquiéter beaucoup pour moi. Elle me trouve angoissée, débordée, dans une situation parfois difficile, mais mon avenir lui apparaît sans taches.

Alors ?
Il faut essayer de ne pas m'en vouloir, de ne pas me reprocher des fonctionnements naturels que je sais anormaux.
Les contrer lorsque je les repère à temps. Sourire, adapter mes phrases.
Je me déteste souvent de ne pas être la femme qu'il faudrait, pour mon compagnon.

J'ai hâte de ne plus avoir prise. De, surtout, ne plus avoir à faire mes preuves, de passer soutenances, concours. Je finis par rêver de distinctions officielles parce qu'une fois qu'elles existeront,  je n'aurai plus le droit de me penser inapte à tout, puisque j'aurai tout de même un peu réussi.

Et là, là seulement, au bout de 10 ans passés à prouver ma valeur au détriment de tout le reste, peut-être pourrai-je lire, écrire, danser, tout cela tranquillement, dans la pénombre de ma petite vie rangée.

Ou peut-être serai-je devenue cette personne, toujours étrange, mais bizarrement acceptable ; aux manies lissées et plus jamais menaçantes, que je me serai efforcée d'être jusque là.

Pour être aimée, pour survivre.
J'ai toujours eu l'impression honteuse que ces deux mots étaient synonymes.

~ * ~

Alors pour tout cela et pour d'autres choses, j'adresse un petit signe du fond de la salle.
Qu'il reste inaudible dans le brouhaha ambiant n'est pas forcément un problème.
Merci de m'avoir lue.

Septentrio
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 62
Date d'inscription : 27/11/2014

http://bevues.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miscellanées - en guise de présentation.

Message par Septentrio le Sam 24 Sep 2016 - 14:54

Singularités

Je suis allée chez l’esthéticienne, il y a peu. J’apprécie les odeurs fleuries des crèmes qui vous picotent lentement la peau comme si elles vous la grignotaient, et je me sens heureuse de souscrire à un instant purement inutile. C’est un luxe rare dans ma vie bien remplie. La jeune femme, souhaitant sûrement me faire plaisir, souligne alors combien je ne ressemble pas aux autres clientes. Votre robe, par exemple, personne d’autre que vous n’aurait idée de mettre quelque chose comme ça. Ça vous va super bien, mais c’est original. Mais moi, je trouve que c’est chouette d’avoir son propre style. Je souris, ne sachant que répondre.

Un soir, peu après. Une amie et moi sirotons un cocktail. Nous discutons de tout et rien, de nos ambitions, de nos rêves, de nos regrets. Nous nous rappelons une fête passée ensemble. Elle me confie alors : Alors c’est sûr, tu es spéciale ; ça s’est vu d’ailleurs, au Nouvel an, certains de mes potes t’ont regardée bizarrement au début, d’autres n’ont pas osé te parler… et puis finalement, ça a été, on s’est tous bien amusés. Sans doute a-t-elle senti mon étonnement. Elle m’a répété alors ce conseil précieux, qui est d’être soi-même, sans se soucier outre mesure du regard des autres. J’ai acquiescé — qui ne le ferait pas ? mais j’avais la désagréable impression que ce n’était pas toujours si facile. Je me suis demandé si je ne traînais pas derrière moi quelque terrible fatalité, une noirceur fatale, un orgueil de démesure qui m’empêchait l’idéal détachement envers ce regard-là — ce monstre, dont on fait toujours l’erreur de parler au singulier.

J’ai fait part de cette inquiétude à mes proches. Mon compagnon m’a rétorqué plusieurs fois : Mais non, tu n’es pas bizarre, d’un air vaguement navré, avec une force de conviction telle qu’il terminait par UN Et puis de toute façon, je suis bizarre aussi. D’autres ont choisi la stratégie de consolation inverse. Bien sûr que tu es bizarre, mais c’est pour cela qu’on t’aime ! J’ai souri, je crois même les avoir remerciés.

Sans doute n’y a-t-il pas de grand problème dans tout cela. La fiction regorge d’héroïnes qui, leur quinze ans passés, n’espère plus autre chose que d’être spéciales et distinguées pour cela. Et quand bien même cela me serait une gêne, peut-être pourrais-je m’accommoder d’être bizarre comme j’ai pu m’accommoder d’être myope, petite ou encore diabétique… Mais, sans parler des mensonges que ma mémoire me raconte peut-être, en reliant ces différents épisodes, il y a quelque chose qui, secrètement, sans que je puisse même bien l’expliquer, me chiffonne un peu dans cette histoire.

C’est qu’à chaque fois qu’ont surgi ces considérations, j’avais le sentiment d’être complètement dans les clous. La robe rose qui avait fait parler l’esthéticienne, je l’avais mise exprès parce que je la pensais d’un classique presque absolu. Mon souvenir de la fête s’était cristallisé sur le fait que j’avais vécu, une bonne fois pour tout, en jeune femme normale. Je ne posais plus la question et j’agissais, avec les clés que j’avais réunies par expérience. Je croyais sincèrement que ce stigmate mystérieux, que je porte depuis la naissance, et que je n’ai jamais réussi encore à nommer, je l’avais camouflé autant qu’il était possible et qu’on ne le décelait plus que lorsque je le décidais.

Parfois, je suis tentée par le surjeu, par la pose et par l’histrionisme.
Parce que lorsque cela vient me frapper de l’extérieur, sans que j’aie rien demandé, sans même que je puisse penser cela possible, cela fait —bizarrement — mal.

Septentrio
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 62
Date d'inscription : 27/11/2014

http://bevues.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miscellanées - en guise de présentation.

Message par Aziraphale le Sam 24 Sep 2016 - 16:32

Non mais le pire, c'est que tu n'aimes pas le fromage. Ça, c'est bizarre.

Aziraphale
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miscellanées - en guise de présentation.

Message par Septentrio le Mar 27 Sep 2016 - 13:08

Voyons, je suis sûre que je ne suis pas la seule !

Septentrio
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 62
Date d'inscription : 27/11/2014

http://bevues.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miscellanées - en guise de présentation.

Message par Firemane le Mar 27 Sep 2016 - 13:13

Moi ça dépend lequel, mais bon j'suis pas français.

Firemane
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 572
Date d'inscription : 19/06/2016
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miscellanées - en guise de présentation.

Message par Skadi le Mer 28 Sep 2016 - 12:23

Tu es unique.
Mais on est nombreux Wink

Coucou d'un autre bout de la salle ^^

Skadi

Skadi
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 92
Date d'inscription : 10/04/2016
Age : 44
Localisation : Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miscellanées - en guise de présentation.

Message par utilisateurdebase le Mer 28 Sep 2016 - 13:08

t'es pas la seule, mais pas aimer le fromage c'est quand même louche ^^

utilisateurdebase
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 786
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miscellanées - en guise de présentation.

Message par Sun Simiao le Mer 28 Sep 2016 - 23:40


Ne pas aimer le fromage ? scratch

C'est une blague ! king

-Agréable de lire un court texte bien écrit qui sonne si juste.
On s'y reconnaît facilement, va savoir pourquoi.

Sun Simiao
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 404
Date d'inscription : 03/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miscellanées - en guise de présentation.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum