Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Page 28 sur 40 Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29 ... 34 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Sam 15 Oct 2016 - 18:59

Bonne journée, ça fait du bien de voir des personnes qui font pour les autres et il est vivement conseillé de se rapprocher de personnes au mental bien structuré quand on croise des personnes qui creusent dans le glauque et le malsain

AMen Smile toi j'ai des mikados Wink

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Sam 15 Oct 2016 - 19:02


Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Sam 15 Oct 2016 - 19:10

Idée Idée Idée Idée Idée Idée Idée Idée Idée Idée Idée Idée Idée Idée Idée Idée

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Sam 15 Oct 2016 - 19:17

Comment l’énergie négative affecte votre vie et comment s’en débarrasser ?


Vous savez que qui se ressemble s’assemble, non?
Donc voilà comment ça marche: les gens positifs sont attirés par l’énergie positive; les gens négatifs sont attirés par l’énergie négative. Nous avons tendance à la percevoir comme quelque chose que les autres ont. Bien sûr, parfois nous sommes négatifs : comme «partez et laissez-moi tranquille! » Mais saviez-vous que la négativité peut être tellement ancrée en vous qu’elle passe inaperçue?

C’est parce que la négativité porte parfois un déguisement appelé «réalité». Il est facile de se persuader qu’on est «juste réaliste» et qu’on n’agit qu’ en fonction d’un rêve, et on y croit! Vous pouvez en déduire que les personnes positives ne sont pas réalistes, qu’elles sont naïves, têtues et qu’elles se voilent la face, et qu’elles prennent la difficulté à la légère et ainsi de suite. Mais ces gens sont-ils vraiment des imbéciles heureux ou y-a-t-il quelque chose en rapport avec leur attitude positive?Prenez cela en considération: depuis quand le fait d’être « réaliste » signifie que les choses iront forcément mal et que vous devez accepter cela comme étant la vérité ? Lorsque vous observez le monde d’un point de vue « réaliste », vous ne pouvez pas vous empêcher d’être négatif si votre version de la réalité est négative. Si votre version de la réalité est négative, vous êtes programmé pour croire que tout ce qui peut aller mal, ira mal et tout ce qui peut aller bien, ira aussi probablement mal.
Inconsciemment vous possédez des croyances qui font de vous une personne négative sans vous en rendre compte !
Donc, si cette négativité est tellement ancrée en vous que vous ne le remarquez pas, comment déterminez-vous si vous êtes coincé dans un nuage d’ énergie négative qui attire les mauvaises personnes, les problèmes et les mauvais sentiments? Et comment pouvez-vous être sûr que vous ne perpétuez pas cette négativité?


Voici un petit questionnaire pour évaluer le niveau d’énergie négative en vous:



-Vous plaignez-vous? Tout le temps ou juste parfois?
Parlez-vous plus souvent de ce qui ne va pas dans le monde que ce qui va?
Cela inclut le temps «terrible», le trafic «horrible», le gouvernement «stupide», l’économie «minable», la belle-famille « stupide », etc
Est-ce que vous critiquez?
Tout le temps ou juste certaines personnes? – Êtes-vous attiré par les drames et les catastrophes (pouvez-vous vous décoller de la TV quand il y a une nouvelle histoire de nouvelles de catastrophe et pouvez-vous éviter de vous impliquer dans la vie des célébrités qui ont de problèmes dysfonctionnelles?) Est-ce que vous blâmez ?
Tout le temps ou juste certaines situations? Croyez-vous que vous n’avez aucun contrôle sur la plupart de vos résultats?
– Vous sentez-vous comme une victime? Parlez-vous de gens qui font des choses pour vous?
Êtes-vous reconnaissant pour ce qui est ou serez-vous reconnaissant quand les choses commenceront enfin à aller bien pour vous? Vous sentez-vous comme les choses qui se passent pour vous? Ou pensez-vous qu’elles se produisent à travers vous?
Ces deux derniers points sont importants: Si vous n’êtes pas reconnaissant sauf lorsque les choses vont bien, vous êtes négatif. La reconnaissance est quelque chose de positif. Si vous êtes reconnaissant pour ce qui est (y compris l’école désagréable des leçons de vie, alors vous pouvez inviter de plus en plus d’énergie positive dans votre vie. Croire que les choses viennent toutes seules vers vous, ça vous met dans une position de victime, et vu que ça vous arrange de laisser tomber ‘cette force’ alors il devient plus facile d’être négatif.
Alors pensez à cette alternative: qui ou quoi est à blâmer lorsque de bonnes choses vous arrivent?

Est-ce que vous reconnaissez que vous êtes responsable des bonnes choses , comme lorsque vous avez travaillé dur, vous l’avez mérité, etc … mais blâmez les événements externes ou d’autres personnes pour vos échecs?
Alors, comment ça se fait, que lorsque de bonnes choses se produisent, c’est le résultat de vos efforts, mais lorsque les choses tournent mal, ce n‘est pas de votre faute? Personne n’aime entendre cela. Il faut du courage pour accepter que c’est vous qui créez votre propre expérience sur terre!


Si vous avez répondu oui à l’une des questions ci-dessus, vous avez de l’énergie négative à un certain degré!



Pour l’effacer et augmenter votre vibration, vous aurez besoin de réapprendre à choisir une attitude positive. Voici une autre idée intéressante à prendre en compte: avez-vous remarqué que les gens positifs semblent obtenir ce qu’ils veulent de la vie, et même si les choses ne se passent pas comme ils veulent, ils continuent quand même à profiter de la vie … alors que les gens négatifs se lamentent et se plaignent de leurs malheurs et même des bonnes choses dans leur vie? Pour effacer cette mauvaise énergie, essayez ce processus en 3 étapes:
1. Prenez les choses en main « Tant que vous vous pensez que tout est la faute des autres, vous souffrez. Quand vous réalisez que tout prend naissance en vous, vous pouvez alors cheminer vers la paix et la joie. » Le Dalaï Lama
2. Remplacez les pensées négatives par des pensées positives. Cela demande de l’entraînement, du dévouement et de prendre la décision de voir le monde à travers les yeux de «ce qui peut bien se passer » au lieu de « ce qui peut mal se passer. » Vous devrez vous rattraper quand vous parlerez de négativité, et devrez changez immédiatement de discours.
3. Afin d’amener plus d’amour et d’illumination dans votre vie, imaginez la positivité au lieu de rester bloqué dans la négativité, surmontez le conditionnement du passé, pensez intuitivement avec votre âme au lieu de la «réalité», créez une nouvelle réalité désirée dans votre imagination et manifestez la dans le monde extérieur. Personne ne veut que cette mauvaise énergie s’imprègne dans leur vie, mais de nombreuses personnes la tolèrent. Mais nous la tolérons inconsciemment, sur la base de conditionnement du passé qui suggère un résultat inévitable de certaines situations.
Lorsque vous aurez surmonté ce conditionnement et que vous aurez réalisé que l’avenir n’est pas gravé dans la pierre, mais que vous avez plus de contrôle sur votre situation que vous ne le croyez, vous pourrez alors commencer à concevoir consciemment votre vie. Qu’est-ce qui va se passer ensuite? Votre énergie positive attirera magnétiquement ce que vous considérerez comme bon et juste pour vous: les gens, les situations, les choses … et vous remarquerez une énorme, énorme augmentation de votre bonheur et paix intérieure. Pourquoi ne pas choisir l’énergie positive? Faites quelques changements autour de vous, et vous verrez rapidement des changements positifs dans votre vie. Profitez du bien-être et de son abondance!
Après Comment l’ énergie négative affecte votre vie et comment s’en débarrasser ? voir aussi :
http://www.espritsciencemetaphysiques.com/comment-lenergie-negative-affecte-vie-comment-sen-debarrasser.html

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Sam 15 Oct 2016 - 19:25

image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/mujer-narcisista-mir%C3%A1ndose-al-espejo.jpg




Le narcissisme, ou l’erreur de se croire trop important
Probablement savons-nous tous ce que c’est que de parler avec une personne qui a un ego surdimensionné. Cette sensation toxique de devoir lutter avec un narcissisme qui ne veut que s’exhiber et grandir face aux autres, c’est quelque chose d’assez insupportable…
Autrement dit, essayer de parler avec une personne qui refuse d’être auto-critique, c’est comme parler à un mur.  Malheureusement, cela est considéré, dans certains domaines, comme une caractéristique du succès ; les choses se passent ainsi car d’une certaine façon,  une caractéristique psychologique telle que le narcissisme peut en arriver à éteindre les autres au bénéfice de sa propre lumière.
Absorbants, arrogants, imaginatifs, développant un besoin d’admiration et des airs de grandeur ; ainsi sont les personnes narcissiques, qui oublient ce que les autres ressentent, qui attendent d’être reconnues comme supérieures et qui se recréent dans leur imaginaire de succès, de pouvoir, de brillance, de beauté ou d’amour illimité. Elles pensent qu’elles sont uniques, et qu’elles ont quelque chose qui les rend inégalables.


Cependant, leur estime d’elles-mêmes est bien souvent fragile, même si elles croient qu’au travers de leurs auto-attributions, de nombreuses de leurs qualités les rendent supérieures. Elles sont très sensibles aux «dommages» de la critique et de la défaite, ce qui les mène souvent à diminuer leur rendement et leur fonctionnement professionnel ; un tel phénomène peut en arriver à se manifester par des épisodes dépressifs. D’un autre côté, ces moments de grandeur leur donnent la sensation que prévaut une humeur manique ou hypomaniaque.


image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/article_14150571963.jpg


Elles attendent qu’on les reconnaisse comme supérieures et, par conséquent, elles exigent une attention et une admiration constante. Généralement, elles s’inquiètent du fait qu’on reconnaisse leur travail et veulent qu’on les reçoive toujours «avec tambours et trompettes». Généralement, ces personnes sont jalouses et croient que les autres les envient, ce qui les mène souvent à se comporter de façon arrogante et paternaliste.
Leur sens du droit et leur manque de sensibilité envers les besoins et les désirs des autres peut conduire à l’exploitation consciente ou inconsciente des autres. Ainsi, ce trait de caractère mène les personnes narcissiques à attendre et exiger des autres qu’ils se consacrent tout spécialement à elles. Si les autres répondent comme elles le veulent, alors elles leur octroieront des privilèges spéciaux et autres recours supplémentaires.
Voilà comment se traduit le narcissisme. Les personnes narcissiques ont tendance à parler de leurs inquiétudes et de leurs intérêts de façon inadéquatement longue et détaillée, en reconnaissant à peine les sentiments et les besoins des autres. En outre, généralement, elles se montrent impatientes avec les autres quand ils leur parlent de leurs problèmes et autres inquiétudes, critiquant et regardant avec mépris leurs problèmes.






image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/shutterstock_102846443.jpg


L’arrogance de ceux qui ne savent rien faire d’autre que s’exhiber



Je marchais avec mon père quand il s’est arrêté à un virage et après un petit silence, il m’a demandé :
-En plus des chants des oiseaux, tu entends quelque chose de plus ?
J’ai rendu l’oreille et après quelques secondes, je lui ai répondu :
-J’entends le bruit d’une route.
-C’est ça -a dit mon père-. C’est une route vide.
Comment sais-tu que c’est une route vide puisque nous ne la voyons pas ? -ai-je demandé à mon père.
-Il est très facile de savoir quand une route est vide, par le bruit qu’elle provoque. Plus une route est vide, plus le bruit qu’elle fait est grand -m’a-t-il répondu.


Je suis devenu adulte et jusqu’à aujourd’hui, quand je vois une personne trop parler, interrompant la conversation de tous, étant inopportune ou violente, se vanter de ce qu’elle a, se montrant toute-puissante et méprisant les autres, j’ai l’impression d’entendre la voix de mon père me disant :
“Plus la route est vide, plus le bruit qu’elle fait est grand”.

L’humilité consiste à taire ses qualités et à permettre aux autres de les découvrir. Et souvenez-vous qu’il existe des personnes si pauvres que la seule chose qu’elles ont, c’est de l’argent. Et personne n’est plus vide que celui qui n’est rempli que de lui-même. Généralement, comme ce texte l’illustre, l’arrogance et l’égocentrisme font beaucoup de bruit, et ne donnent pas une image saine de soi (estime de soi).

image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/Narcissus-Caravaggio_1594-96-4-se%C3%B1ales-que-advierten-que-estas-con-un-narcisista.jpg

Les gens qui se sentent trop importants sortent de leurs gonds quand ils se rendent compte de l’existence de tout type d’attaque réelle ou imaginaire, car pour eux, le moindre détail est signe d’offense et de manque de respect.
Généralement nous rejetons ce genre d’attitudes, ce qui par conséquent perpétue la victimisation de ces personnes ; elles croient qu’elles ont le pouvoir de la vérité absolue sur les autres, et envisagent les manques et les problèmes des autres en fonction d’elles-mêmes. Peu à peu, elles écartent les autres de leur chemin, ces personnes qui pourtant les aimaient vraiment et qui pouvaient les aider à lutter contre leurs difficultés grâce à la tendresse qu’elles manifestaient.



En ce sens, on ne peut pas oublier que les gens qui se comportent ainsi ont besoin d’aide, puisque si c’est à notre portée et si on peut se rapprocher d’eux, alors on devrait leur recommander de voir un professionnel. Même s’il n’est pas une mince affaire d’y arriver, il n’est jamais trop tard pour essayer.




En savoir plus sur http://nospensees.fr/narcissisme-lerreur-de-se-croire-important/#WQuv3bIH3zbOrPF1.99


----------------------------------------------------------------------------------------


Choisir les bonnes méthodes anti-blues
Que nous ayons simplement le moral dans les chaussettes ou que notre souffrance persiste, quelques méthodes simples peuvent contribuer à retrouver le sourire. Se créer des occasions de rire, d’échanger, de se détendre : autant de remèdes pour nous permettre de reprendre progressivement goût à la vie.


© iStock



  • 0

  • 20



  • j





  • a

  • b






 
1 / 2
 





Sommaire






  • Bougez, riez !
  • Quand l’appétit va, tout va !
  • Zen Attitude
  • Le plein de lumière
  • Sortir de l’isolement





Bougez, riez !

Les bienfaits du sport pour l’organisme sont connus : activités d’endurance respiratoire, footing, marche, natation, vélo agissent positivement sur le moral… Mieux oxygéné, le cerveau secrète davantage d’endorphine, une hormone euphorisante et relaxante. Certains sports comme la course favorisent également la production de sérotonine, dont la présence en trop petite quantité dans le cerveau pourrait être responsable de la dépression.
Le rire aussi favorise la sécrétion d’endorphine. Alors travaillez vos zygomatiques ! Concrètement, certains déprimés boycottent les journaux télévisés momentanément, histoire d’échapper au pessimisme ambiant. Ils regardent plutôt des émissions drôles, lisent des livres désopilants, voire se font une collection de DVD comiques. Et, bien entendu, c’est le moment de fréquenter des gens drôles !

Quand l’appétit va, tout va !

A DÉCOUVRIR

Testez-vous

Comment gérez-vous les coups de déprime ? Pour éviter que les coups de blues ne s'installent durablement, chacun de nous a ses armes propres, plus ou moins efficaces... Quelles sont les vôtres ? Vous aident-elles vraiment ? Faites le test.
Les carences alimentaires accompagnent souvent la déprime. Et l’on sait qu’un régime équilibré permet de garder le moral. Donc, n’oubliez pas de consommer fruits et légumes frais, poissons et céréales complètes. Le manque de magnésium entraîne fatigue, irritabilité et anxiété. Vous en trouverez dans les amandes, les noisettes, le chocolat et les eaux minérales. Enfin, les oméga-3 sont des acides gras essentiels qui agissent sur l’humeur. On les trouve dans les poissons gras (saumon, thon, maquereau…), les huiles de noix et de colza et, en moindre quantité, dans le cresson ou le chou.

Zen Attitude

Savoir se relaxer est toujours profitable en cas de déprime. Yoga, sophrologie ou séances de relaxation sous hypnose contribuent à rester zen. Un bémol cependant : en cas de dépression sévère, la relaxation est rarement envisageable. Le travail sur les pensées est en effet parfois perturbé par des idées négatives envahissantes. Mieux vaut donc commencer avec un professionnel, les techniques de relaxation exigeant du temps et une pratique régulière.
Le plein de lumière
L’absence de lumière durant les longs mois d’hiver serait responsable de bon nombre de dépressions saisonnières. Il existe désormais sur le marché plusieurs gammes de lampes ou de simulateurs d’aube pour pratiquer la luminothérapie chez soi. Le must : le matin, s’exposer pendant 30 minutes minimum. Départ du bon pied assuré. Et si vous en avez les moyens, pourquoi ne pas partir en vacances au soleil au cœur de la saison froide ?

Sortir de l’isolement


Les célibataires qui vivent seuls sont davantage sujets à la dépression. Inversement, les colocataires ou les personnes en couple sont plus à l’abri. L’isolement renforce les sentiments négatifs. Pratiquer un sport collectif, assister à des groupes de parole au sein d’une association, prendre des cours de dessin : tout ce qui peut aider à se décentrer de ses problèmes est bénéfique pour lutter contre la dépression. Il ne s’agit pas de multiplier les activités pour fuir ses problèmes, mais de prendre le temps de garder le lien avec les autres.
http://www.psychologies.com/Moi/Problemes-psy/Deprime-Depression/Articles-et-Dossiers/Du-blues-a-la-depression-se-soigner-sans-tarder/Choisir-les-bonnes-methodes-anti-blues/5Le-plein-de-lumiere

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Sam 15 Oct 2016 - 19:29

psychanalyse jungienne


A tort ou à raison
On ne sait jamais qui a raison ou qui a tort. C'est difficile de juger. Moi, j'ai longtemps donné raison à tout le monde. Jusqu'au jour où je me suis aperçu que la plupart des gens à qui je donnais
raison avaient tort ! Donc, j'avais raison ! Par conséquent, j’avais tort ! Tort de donner raison à des gens qui avaient le tort de croire qu'ils avaient raison. C'est-à-dire que moi qui n'avais pas tort, je n'avais aucune raison de ne pas donner tort à des gens qui prétendaient avoir raison,alors qu'ils avaient tort ! J'ai raison, non ? Puisqu'ils avaient tort ! Et sans raison, encore ! Là,j'insiste, parce que ... moi aussi, il arrive que j'aie tort. Mais quand j'ai tort, j'ai mes raisons, que je ne donne pas. Ce serait reconnaître mes torts !!! J'ai raison, non ? Remarquez ... il m'arrive aussi de donner raison à des gens qui ont raison aussi. Mais, là encore, c'est un tort. C'est comme si je donnais tort à des gens qui ont tort. Il n'y a pas de raison ! En résumé, je crois qu'on a toujours tort d'essayer d'avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu'ils n'ont pas tort
Raymond Devos



Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Sam 15 Oct 2016 - 19:30


Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Sam 15 Oct 2016 - 19:38

psychanalyse jungienne



"Le savoir du coeur ne se trouve dans aucun livre et dans la bouche d'aucun professeur, mais il grandit en toi comme la graine verte sort de la terre noire. 
Mais comment puis-je acquérir le savoir du coeur ? Tu ne peux acquérir ce savoir qu'en vivant pleinement ta vie. Tu vis pleinement ta vie quand tu vis aussi ce que tu n'as jamais vécu, ce que tu as laissé les autres vivre et penser. Tu vas dire : "Je ne peux tout de même pas tout vivre et penser ce que d'autres vivent et pensent." Mais tu dois dire : "La vie que je pourrais encore vivre, je devrais la vivre, et les pensées que je pourrais encore penser, je devrais les penser." Tu veux apparemment échapper à toi-même pour ne pas devoir vivre ce que tu n'as pas vécu jusqu'à maintenant. Mais tu ne peux pas échapper à toi-même. Cette vie est toujours avec toi et réclame son accomplissement. Si tu te montres sourd et aveugle envers ce désir, tu te montres également sourd et aveugle envers toi-même. De cette manière, tu n'atteindras jamais le savoir du coeur."
CARL GUSTAV JUNG , Le Livre Rouge, LIBER NOVUS






Carl et moi nous sommes un peu neuneus en fait  Wink I love you


Dernière édition par Iamsosure le Ven 21 Oct 2016 - 0:22, édité 1 fois

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Dim 16 Oct 2016 - 15:50

Mieux vivre et gérer son hypersensibilité et ses émotions
Publié le 17 juin 2012 par Cécile
L’hypersensibilité, vaste sujet : tout devient facilement « trop », surtout quand on est pris dans un engrenage d’activités et de contraintes sociales. Cet état est une partie intégrante de la personnalité des surdoués, c’est une réalité neurophysiologique.
Ca part de loin, dès l’enfance; la « surexcitabilité affective a différents aspects : sensibilité, intensité des émotions, perfectionnisme et introversion. L’image que l’individu a de soi est directement affectée par sa surexcitabilité, parce que l’élève se perçoit comme étant différent des autres et pense qu’il y a quelque chose qui ne va pas chez lui. Il se soucie fortement des questions d’ordre moral et recherche des réponses à ses questions existentielles, ce qui le fait sortir du lot. Il est important que les éducateurs soient conscients du lien potentiel entre surexcitabilité et image de soi. […] Il peut également être très utile d’offrir des services de counselling qui abordent la question des buts irréalistes, de l’intensité des émotions, des préoccupations d’ordre moral, des formes intenses de stress et de l’augmentation des cas de perfectionnisme ». (P67 – [url=http://studentservices.ednet.ns.ca/sites/default/files/education des elves doues at developpement des talents.pdf]document de l’académie de Nouvelle-Ecosse Canada[/url])
L’affectivité désigne le caractère des phénomènes dits affectifs, l’ensemble des sentiments et des émotions, et la faculté d’éprouver, en réponse à une action quelconque sur notre sensibilité, des sentiments ou des émotions.
Et les couches s’accumulent au fil des ans surtout quand on n’arrive pas à (quand on ne sait pas comment) se protéger … quand de surcroît on peut vivre en se sentant entravé (cf par exemple le Syndrome PASS évoqué il y a quelques temps) il devient de plus en plus difficile de gérer… ou bien, on décide de se couper de ses émotions pour justement éviter de gérer. On prend pourtant tout de plein fouet, ceux qui ont une activité d’ordre social (professionnelle ou associative) savent combien on peut se sentir attaqués sur l’être alors qu’on n’est attaqué que sur le faire… parfois aussi on est attaqués sur l’ être, c’est vrai…
Dans de tels cas le risque est grand qu’un jour la coupe déborde !
Recours à des compensations (comportements addictifs),  « pétage de plombs », dépression, burnout, déclenchement d’une maladie, accident…
Deux vidéos extraites du site Congrès Virtuels : Perrine Vandamme est psychiatre et elle parle de la vie des surdoués sont la sensibilité est mise à mal. « On ne peut pas se débarasser de sa sensibilité, il faut donc transformer un handicap en richesse » rappelle-t-elle.

Quand c’est la psychiatrie qui révèle le haut… par congresvirtuel

Hypersensibilité émotionnelle et haut potentiel… par congresvirtuel
Pour mieux gérer, pour pouvoir redescendre en pression, retrouver le calme, il faut donc pouvoir évacuer, il faut pouvoir se vider, pour reprendre des forces, récupérer de l’énergie.
Je me suis efforcée de procéder à un petit récapitulatif de ce qui pouvait aider à mieux gérer son hypersensibilité et ses émotions, aussi bien en prévention qu’en soin.
C’est certainement loin d’être complet et ceux qui souhaiteront apporter leur témoignage sont les bienvenus : les « trucs » des uns ne marchent pas forcément pour les autres.
A mon sens, on est là dans le domaine de l’autosuggestion et les plus rationnels d’entre nous auront beau jeu de sourire face à des « placebos », mais quand il s’agit de trouver un soulagement par un moyen facile sans danger pour soi et les autres et pas onéreux, je crois que c’est important de partager.
La lecture du livre de David Servan Schreiber « Guérir » est aussi passionnante : claire, didactique, très documentée (20 pages de références d’études scientifiques parues dans des journaux de référence).
Elle permet de mieux comprendre l’importance du système nerveux autonome en lien direct avec les émotions :
ce système nerveux autonome est lui même partagé entre un système sympathique (qui joue le rôle d’accélérateur) et un système parasympathique (qui joue le rôle de frein). L’équilibre entre les deux systèmes permet un bon équilibre phsyiologique, permet d’être en bonne santé.
L’anxiété  est le propre des gens très créatifs. Elle est générée par un système nerveux beaucoup plus développé qui favorise les hyper-réactions. Au coeur de tout ça, le système limbique, le cerveau des émotions.
Les hyper –réactions ont de bons côtés (réactivité, finesse psychomotricité, sens hyperdéveloppés). Elles ont aussi des côtés plus négatifs : saturation plus rapide des sens, cerveau qui tourne en permanence et provoque plus facilement des nuits difficiles et de toutes façons fatigue et anxiété.
Pistes pour gérer mieux cette hyper sensibilité et l’anxiété qui en découle.J’en ai expérimeté quelques unes, plus faciles à intégrer en fonction de mon mode de vie.
Pour certaines.. « on y croit ou on y croit pas », mais au final, sur des personnes hypersensibles, il apparaît que tous ces petits « trucs » ont en général un effet positif.
Dans une société qui expérime les limites d’un modèle productiviste qui prend ses racines dans la révolution industrielle du milieu du 19° siècle, la relation corps-esprit est de nouveau remise à l’honneur (Christophe André, l’un des chefs de file des Thérapies comportementales et cognitives en France, est le premier à en faire l’apologie), les vieux dictons reprennent de la vigueur, la sagesse populaire retrouve un nouveau souffle (pourquoi par exemple, en dehors du fait que ce n’est pas cher, manger des fruits et des légumes de saison ? parce qu’on s’est aperçu que ces fruits et légumes satisfont des besoins biologiques…)
Certaines de ces pistes sont présentées et étayées dans le livre « Guérir » évoqué plus haut :
Physique

Environnement


Limiter le bruit, favoriser le calme. Faciliter des moments
de retrait (pensée/visualisation positive) qui
facilitent la récupération (en veillant à encourager par
ailleurs les activités sociales – voir plus bas) Veiller à
maintenir
sa créativité active en rencontrant des personnes
également créatives Avoir un(e) ami(e) mentor
ou coach bienveillant(e) avec qui partager ses émotions
(page 124 du document ici accessible). Avoir une activité
physique en plein air de préférence de 30 minutes
3 fois par semaine (au moins de la marche…)


Nutrition
A défaut d’arriver à avoir une alimentation équilibrée
(plus facile à dire et à comprendre qu’à faire…),
faciliter la préservation du Capital Oméga 3  :
Huile de foie de morue ou de saumon.
Manger des poissons d’eaux froides, de préférence
poissons du bas de la chaîne alimentaire (maquereaux,
harengs, sardines). Noix (une à deux poignées par jour),
spiruline.
Homéopathie
Envisager Ignatia Amara, Gelsemium Sempervirens ,
Valériane, Fleurs de Bach (Rescue). (préférer
cependant une rencontre avec un médecin homéopathe :
chacun a son histoire et les médicaments homéopathiques
 y sont sensibles)
Acupuncture
… et acupression qui en est dérivée (les 
techniques d’EFT(Emotional Freedom Techniques –
Techniques de Libération Emotionnelle) qui peuvent
relever de petits rituels de réassurance par auto
suggestion tels que présentés dans ce document)
Sophrologie
Apprendre à respirer par le ventre. Cohérence cardiaque
(respirer par le nez) Mode visuel de la cohérence cardiaque
:Guide Respiratoire Visuel from Dr David O’HARE on Vimeo
.Guide auditif de la fréquence cardiaque pour ceux que
le seul visuel n’inspire pas. Sans support,
30 respirations profondes correspondent à environ
5 minutes. L’important est d’arriver à grapiller les
minutes nécessaires 3 fois dans la journée.. ou autant de
fois que l’on en ressent le besoin aussi… Méditation
(5 à 10 minutes / jour ) Massages (aïe les trapèzes en
béton qui bloquent la nuque, le dos, les épaules,
les coudes…!) Simulateur d’aube – Luminothérapie
pour lutter contre la dépression hivernale (la lumière
du jour, du soleil est essentielle pour favoriser le sommeil)
Phytothérapie
Tisanes : Tilleul, camomille, verveine, lavande.

Aromathérapie : Ylang-Ylang, Néroli, Bigaradier, Camomille


Psychique


Les émotions sont très difficiles à gérer, voire parfois complètement bridées
tant elles peuvent être fortes et déstabilisantes – Il est fondamental
d’apprendre à les reconnaître quand elles apparaissent, et de les verbaliser.
Les  sont la peur, la colère, la tristesse et la joie. A ces quatre émotions de base,
certains ajoutent la surprise, le dégoût. Le site canadien Redpsy ajoute un 
guide des émotions pour affiner la perception que l’on peut avoir de
ces émotions (simples, ou plus complexes). Revisiter certaines expériences
marquantes à la lueur de cette hypersensibilité et atténuer les émotions
violemment ressenties et qui perdurent, venant polluer le quotidien de façon
puremet inconsciente : les techniques d’ « EMDR » sont de plus en plus
utilisées, non seulement par les psychologues mais aussi par les psychiatres –
Attention : Avant d’arriver à un mieux-être ça secoue !).
Travailler sur
–  le lâcher prise, les ressentis, la parano, les
projections. (variations d’humeurs pouvant aller
jusqu’à des attaques de panique plus ou moins
sévère très fréquentes)

–  les questionnements existentiels (la mort (la sienne,
celle de ses proches), la souffrance dans le monde,
les injustices). Des idées très difficiles à partager
et qui augmentent l’isolement.

–  La prise de conscience d’un dialogue intérieur plus
souvent négatif que positif, et qui favorise dépression et
cynisme. –   La visualisation positive.

–  le perfectionnisme, mettre l’échec en perspective.
(l’échec n’est pas une condamnation à mort)

–  l’inscription dans un groupe alors qu’on a le
sentiment de n’avoir rien en commun.
(ce sentiment est assez juste, car le mode de
pensée est effectivement très différent en matière de
rapidité et de formulation de la pensée mais aussi
en matière d’approche des idées (plus globale, plus
divergente))

–   la capacité à se savoir le droit d’exister et de
se développer alors qu’on n’est pas dans la norme
habituelle (affirmer son système de valeurs, trouver
des pairs, apprendre à vivre avec soi-même en travaillant
sur son perfectionnisme et son estime de soi)
http://www.talentdifferent.com/mieux-gerer-son-hypersensibilite-et-ses-emotions-1891.html


Dernière édition par Iamsosure le Ven 21 Oct 2016 - 0:32, édité 1 fois

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Dim 16 Oct 2016 - 16:45

Le rat-taupe nu, ce rongeur insensible à la douleur révèle son secret 





Une équipe de biologistes allemands est parvenue à mettre en évidence les mécanismes sous-jacents à l’insensibilité des rats-taupes nus à la douleur. Selon les chercheurs, cette faculté serait le fruit d’une longue histoire évolutive. Pendant des décennies, les scientifiques ont essayé de comprendre l’origine des nombreux superpouvoirs du rat-taupe nu (Heterocephalus glaber). Ce rongeur africain dépourvu de poils et pratiquement aveugle peut vivre en effet plus de 30 ans, une longévité inédite pour les membres de son groupe qui s’accompagne d’une résistance au cancer et une insensibilité quasi totale à la douleur. Cette dernière faculté a récemment été expliquée à travers une étude menée par des chercheurs du Centre allemand Max Delbruck pour la médecine moléculaire à Berlin. Les travaux de recherche, réalisés sous la direction du biologiste Gary Lewin, ont fait l’objet d’une publication dans la revue Cell Reports. A travers le document, les auteurs détaillent la série d’expériences qui les a menés à mieux comprendre les mécanismes évolutifs sous-jacents à cette insensibilité. Pour cadrer au mieux ces protocoles, les scientifiques ont décidé de se centrer sur un type de douleur à savoir la sensation de brûlure liée à un membre enflammé. Étudier l’hyperalgésie thermique Chez l’humain, cette sensation se manifeste typiquement après un coup de soleil. Il devient alors insupportable d’exposer la partie touchée sous l’eau chaude. Dans le jargon médical, ce phénomène est connu sous le terme d’"hyperalgésie thermique" et décrit comme une altération de la sensibilité cutanée. En réponse à des températures élevées ou une inflammation autour des neurones sensorielles, des molécules connues sous le nom de Facteur de croissance des nerfs (en anglais, NGF) entrent en jeu. Celles-ci vont venir se lier à un récepteur appelé TrkA qui va à son tour déclencher une cascade de signaux chimiques. Cette cascade va notamment sensibiliser ce qu'on appelle le "canal ionique" TRPV1 situé à la surface du neurone. Lorsqu'il s'ouvre, ce canal va provoquer l'envoi vers le cerveau de signaux associant la douleur aux températures élevées. En observant le rat-taupe nu, les scientifiques se sont aperçus que tout ce processus était altéré.    Un récepteur modifié Plus précisément, les chercheurs ont constaté que chez le rat-taupe nu, le récepteur à la douleur TrkA était modifié au niveau de trois acides aminés. Par conséquent, celui-ci est devenu moins sensible à la stimulation, réduisant considérablement la capacité à ressentir la douleur de l'animal. D'après les expériences menées, il faut à ce dernier une concentration de NGF dix fois supérieure à la normale pour obtenir une réponse similaire à celle d'autres animaux. Seuls les rats-taupes nouveaux-nés seraient encore capables d’éprouver l’hyperalgésie thermique. Cette perception disparait ensuite à l’âge adulte où le nombre de récepteurs diminue de deux-tiers comparé aux autres animaux. De toute évidence, ce mécanisme est inutile aux rats-taupes nus car les rongeurs vivent dans des galeries creusées où la température demeure constante, suggèrent les scientifiques. Se débarrasser du superflu Selon les auteurs de l’étude, la majorité des nocicepteurs auraient connu un destin similaire au cours de l’évolution. Cette désactivation nerveuse a été savamment équilibrée pour rendre l’animal globalement insensible à la douleur mais capable de la repérer en cas de blessure grave. Ce phénomène peut s’expliquer par le mode de vie extrêmement difficile de ces créatures, ne laissant ni le temps ni l’énergie pour entretenir des fonctions superflues. "Ils vivent sous terre dans des régions désertiques et ils doivent dépenser beaucoup d’énergie pour trouver leur nourriture", explique Gary Lewin. Il conclut : "Leur taux métabolique est le plus bas de tous les mammifères. L’évolution a désactivé tout ce qui n’était pas absolument nécessaire, y compris les récepteurs nerveux accessoires." Au final, l’organisme de l’espèce ne présenterait désormais que le minimum vital nécessaire à sa survie, son développement et sa reproduction.  Publié par Maxime Lambert, le 14 octobre 2016
En savoir plus : http://www.maxisciences.com/rat/le-rat-taupe-nu-ce-rongeur-insensible-a-la-douleur-revele-son-secret_art38862.html?utm_source=fb&utm_medium=cpc&utm_campaign=offigsd
Copyright © Gentside Découverte


Dernière édition par Iamsosure le Dim 16 Oct 2016 - 17:24, édité 1 fois

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Dim 16 Oct 2016 - 17:13

http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0211377718001-julien-vaulpre-portrait-politique-dune-france-sans-boussole-2033983.php#xtor=EPR-3034-%5Bnl_thematique%5D-20161016-%5BProv_%5D-1980648%402
 
Gilles Finchelstein. Pendant des années, on a dit que les Français étaient défiants... Aujourd'hui le mot qui me paraît le mieux caractériser leur état d'esprit, c'est « déboussolés ». Il y a une perte des repères, qui va bien au-delà de l'affaiblissement du clivage gauche-droite. Les Français sont en plein « dilemme ». Dans leur for intérieur, ils se voient penser une chose et son contraire et même les valeurs qu'ils avaient l'habitude de mobiliser pour se forger une opinion par rapport à un événement leur paraissent inopérantes.
Julien Vaulpré. La France a collectivement perdu l'estime de soi, car elle a raté son entrée dans la mondialisation et semble avoir perdu le sens de son histoire : elle ne sait plus d'où elle vient, ni où elle va. Les questions les plus fondamentales se posent. A qui appartenons-nous ? A la nation ? A l'Europe ? Au monde ? Le face-à-face est très angoissant : l'individu se retrouve tout seul face à une humanité universelle. S'ajoutent à cela la mutation numérique et les attentats terroristes, qui font plonger les Français dans l'inédit. Les voilà pris dans une espèce d'étau entre, si l'on peut dire, Apple et Daech...
Electoralement, comment cela peut-il se traduire ?
G. F. L'un des grands enjeux des campagnes électorales est de savoir sur quel territoire l'affrontement va se faire. Il y a des campagnes de « figures libres » où chaque candidat essaie d'imposer ses thèmes. Ce fut le cas en 2007. Il y a des campagnes avec une « figure imposée » : la sécurité en 2002, le chômage en 2012... La spécificité de 2017, c'est que ce sera une campagne avec deux figures imposées, deux blocs de préoccupations qui sont d'une même intensité. Le premier autour des questions régaliennes (terrorisme, immigration, islam), le second autour des questions économiques et sociales (chômage, retraites, inégalités). Je pense qu'aucun des candidats ne pourra choisir de ne traiter qu'une seule de ces questions.
Les responsables politiques sont-ils, eux aussi, déboussolés ?
J. V.Le débat me paraît surtout vétuste. La classe politique française s'est provincialisée, au sens où elle ne connaît pas le monde, elle parle très peu les langues étrangères, elle ne maîtrise quasiment plus les sciences. Nos politiques n'ont plus l'expérience de la guerre, et sont donc démunis de perspectives historiques. Ils ont plongé dans le tout économique, devenant des homo-economicus, qui s'abritent derrière des chiffres pour essayer de guider le pays en managers, dans un pragmatisme généralisé, tout en connaissant souvent mal l'entreprise. Ni des hommes de morale, ni Machiavel, ce sont de faux réalistes avec pour tout bagage le pragmatisme et un oubli majeur : ce qui faitsociété, et rassemble.
G. F. Nous sommes collectivement confrontés depuis vingt ans à des mutations d'une ampleur et d'une rapidité sans précédent - auxquels s'ajoute le choc terroriste. Les responsables politiques doivent beaucoup s'interroger et réinventer mais, dans le même temps, l'opinion attend d'eux qu'ils aient des réponses et des convictions. Reconnaissons humblement que leur tâche n'est pas aisée.
Le pays est-il en train de basculer, ou au contraire tient-il le choc ?
G. F. Pour l'instant, les Français ont fait preuve de beaucoup de sang-froid. Mais, avec la répétition des actes terroristes, il y a des ébranlements profonds.
J. V. Ca n'a pas craqué. Il y a une forte lassitude globale mais une assez grande résilience. Les élans vitaux du pays, comme l'entrepreneuriat ne sont pas affectés, le pays n'a pas été mis sur « off ». Il n'est pas hystérique, même si certains débats comme le burkini montrent qu'il faut être vigilant.
Quel regard portez-vous sur les primaires ?
J. V. Les primaires, c'est la campagne permanente, l'ultra-personnalisation, une attention médiatique au processus de compétition électorale qui s'étend, qui mord sur le temps démocratique. Résultat : cela déplace le centre de gravité de chaque camp vers sa frange la plus radicale, et cela porte un coup fatal aux partis. Chacun désormais a sa propre écurie, son armée, son argent, ses talents, c'est un peu les seigneurs de la guerre dans la Chine des années 1920. Les partis deviennent des sortes de holdings totalement vides, de toutes ressources financières ou intellectuelles.
G. F. Certes, les primaires ont bien des inconvénients ! Mais, lorsqu'il s'agit de régler la question du leadership, je n'en vois pas de système plus démocratique... J'ajoute que je ne crois pas du tout à leur attraction vers les extrêmes. C'est un système qui s'appuie sur une logique d'opinion et non une logique de parti (ce sera peut-être l'erreur tactique de Nicolas Sarkozy) : les électeurs choisissent d'abord celui dont ils pensent qu'il a le plus de chances de gagner la présidentielle. Telle est la double leçon des victoires de Ségolène Royal aux primaires de 2007 et de François Hollande à celles de 2012.
J. V. Aux Etats-Unis, les primaires ont lassé, et font voter de moins en moins de monde. Et on ne peut pas dire qu'elles n'aient pas laissé de place aux franges les plus radicales.
G.F. Tel pourrait être le cas si la victoire, ou la défaite, semblait acquise à un camp. Mais telle n'est pas notre expérience.
Le moment est-il venu pour une recomposition politique ?
G. F. Comme une monnaie, le clivage gauche-droite a subi une dévaluation. En l'espace de trois décennies, il a été relativisé, traversé par d'autres clivages, transcendé à plusieurs reprises, à la faveur de fronts républicains ou d'événements internationaux. Est-on, dès lors, à la veille d'une recomposition ? Là, j'utiliserais une parabole chimique : nous avons quitté l'état solide, sans savoir ce qui l'a remplacé. Un état gazeux ? Alors toutes les recompositions sont possibles. Un état liquide ? C'est moins explosif. Au-delà de mes convictions - je considère que le clivage gauche-droite reste le moins mauvais des clivages et qu'il faut à la fois le défendre et le repenser -, je crois peu probable la recomposition, encore moins avant l'élection présidentielle. Le clivage gauche-droite n'a pas disparu : d'ailleurs, le critère le plus robuste pour déterminer un comportement électoral, reste l'autopositionnement sur un axe gauche-droite.
J. V. Le clivage a beaucoup perdu de sa pertinence. Mais si l'on regarde ce qui se passe dans les pays anglo-saxons, on voit des résurgences : le phénomène Sanders aux Etats-Unis, la réélection de Corbyn en Grande-Bretagne. CQFD : il reste un peuple de gauche. Sur des questions comme l'égalité, les moeurs, l'école, le clivage reste également puissant. La nouveauté, c'est que d'autres clivages sont venus se superposer. Le clivage entre mondialistes et souverainistes ; le divorce géographique entre les grands centres urbains et le reste du territoire. Cela dit, la recomposition autour d'un grand centre probusiness, proeuropéen, je n'y crois pas deux secondes. C'est un mirage, cela n'arrivera pas. Et si d'aventure cela arrivait, nous verrions immédiatement surgir des clivages aux marges du champ démocratique, avec des radicalités renforcées.
G. F. Tout à fait. Je crois qu'il faut réfléchir sérieusement à ce que voudrait dire une « alliance des réformistes ». Elle présuppose un accord sur le fond qui n'est rien moins qu'évident lorsque l'on voit la dérive libérale de la droite - toutes sensibilités confondues. Et elle ne laisserait qu'une alternative aux citoyens : modifier, à la marge, le rapport de forces à l'intérieur de cette grande coalition ou basculer dans le populisme - c'est-à-dire, chez nous, le Front national. Du coup, je pense que les réformistes doivent mener la bataille pour l'emporter chacun dans leur propre camp. Et pour la gauche, la tâche est grande car elle est partout traversée par la vieille question de sa vocation même à gouverner, comme on le voit avec Corbyn, Sanders et Varoufákis.
J. V. Il y a une question importante à laquelle les candidats ne répondent pas : quelle majorité y a-t-il pour le pays, quels sont les différents segments de population qu'un candidat peut rassembler autour d'un projet ? Les perdants de la mondialisation, ça ne fait pas une majorité, les gagnants non plus d'ailleurs. En 1981, on voyait clairement quelle était la majorité sociologique de François Mitterrand, en 1995 celle de Jacques Chirac, en 2007 celle de Nicolas Sarkozy. Déjà, celle de François Hollande était moins nette...
Peut-être parce qu'il a été élu par défaut ?
G. F. Mais surtout parce que le corps électoral ne se découpe plus en classes, groupes ou segments ! La vie publique est, depuis dix ans, caractérisée par une explosion de la mobilité électorale. Il faut toujours avoir ce chiffre en tête, a fortiori lorsqu'on pense que l'élection de 2017 est déjà jouée : entre le mois de novembre 2011 et le mois de mai 2012, 56 % des électeurs ont changé soit d'intention de vote soit d'intention de voter ! Donc prudence.
Jusqu'à quel point les Français sont-ils prêts à donner un grand coup de balai ?
G. F. Cela fait aussi partie des dilemmes des Français : ils veulent à la fois de l'expérience et du renouvellement ! A ce stade, il faut simplement noter que l'incertitude sur l'offre électorale est forte et va durer jusqu'à février. Selon que sorte Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé de la primaire de la droite , François Hollande ou Arnaud Montebourg de celle de la gauche , selon qu' Emmanuel Macron soit ou pas candidat , cette question se posera différemment.
J. V.Le renouvellement, c'est la promesse de base d'une élection présidentielle. Or, il est vrai que les Français sont peu enthousiasmés par la perspective de retrouver la même affiche qu'en 2012. S'agissant d'Emmanuel Macron, il est à la fois philosophe et entrepreneur. Deux figures qui répondent à une demande qui n'est plus couverte ailleurs : il inscrit ses propos dans les principes, il donne un minimum de perspectives historiques, et il est jugé compétent économiquement. Il y a aussi, chez lui, la volonté de faire la pédagogie d'un monde complexe. Sa logique est de développer une offre politique, pas de répondre à une demande. Enfin, tout cela sonne juste, et c'est déjà beaucoup.
G. F. Il y a déjà des leçons à méditer de son ascension. Emmanuel Macron se situe à la fois plus haut et plus bas que les autres. Plus haut, parce qu'il se place sur le terrain des valeurs, du souhaitable, du « pourquoi » ; plus bas, parce qu'il se saisit d'objets très concrets. Il se situe peu dans la couche technocratique des « mesures » dans laquelle les responsables politiques se perdent souvent.
Quelles sont ses chances de réussite ?
J. V. Sa chance c'est l'usure des autres responsables politiques...
G. F. L'issue de ce scrutin est bien plus incertaine qu'on ne le dit. Certes, il y a des éléments solides. Le FN a un socle élevé mais aussi un plafond infranchissable (qu'on a mesuré aux régionales). La gauche est affaiblie et divisée - mais jusqu'à quel point ? La droite est divisée aussi, guère désirée, mais en position de force. Le scénario central est celui-là. Mais ce ne sera pas nécessairement le scénario final ! Car il y a la campagne, avec ses imprévus ; la mobilité électorale jusqu'au dernier moment ; ces dilemmes qu'il faut résoudre. En définitive, les Français sont dans le jugement négatif sur chacun des candidats mais pas encore dans le choix relatif.
J. V. La voie de passage de Macron est très étroite. Sa position du « ni droite ni gauche » me semble intenable sur la durée. C'est un peu un fantasme. Si, en plus, Alain Juppé est désigné à droite, son espace sera complètement réduit. Macron a besoin de Sarkozy.



En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0211377718001-julien-vaulpre-portrait-politique-dune-france-sans-boussole-2033983.php?xWrz7x7Vp57zKXSv.99#xtor=EPR-3034-%5Bnl_thematique%5D-20161016-%5BProv_%5D-1980648%402
----------------------------------------------------------------------------------------------
La résilience c'est obsolète ça Smile Je vais plutôt me demander si je préfère faire kougar ou polyamoureuse, il faut que je me modernise un peu sinon je vais encore être larguée Very Happy 

Oui ça va être mon sujet de la semaine Smile et si il me reste du temps me demander si je fais une raclette aussi, mais j'ai perdu le cordon d'alimentation, j'en rachète un ou pas, ça sera l'énigme de la semaine  Very Happy en attendant l'article de l'échographie de mon QI Smile et de passer mes tests Smile et de faire mon remix de ma chanson "ma charte". mon forum il a des fils plein de beats, il a plein de monuments qui en savent beaucoup vraiment, elle c'est ma charte Smile écrire une chanson même remixée c'est pas simple, il faut trouver les bonnes rimes Smile alors retrouver le nord j'en suis loin et pourtant j'y habite Smile.

Heureusement que je suis une fille Smile pour pas stresser et qu'on me protège c'est mieux Smile sinon je poursuis en mode "habilités sociales Mère Denis" avant de réfléchir pour ma machine à laver. Je dois d'abord payer les tests pour pouvoir poster ici depuis trois ans  Arrow Et dire que j'ai mis tant de temps à faire des phrases simples comme ça Smile vraiment je suis un phénomène.

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Lun 17 Oct 2016 - 15:24

Je suis allée boire des chocolats chauds avec des dames qui se battent dans la vie réelle pour chaque jour faire manger leurs enfants Smile elles sont douces Smile

Ca m'a toujours impressionnée les personnes qui se battent pour rien là où ça n'est pas l'endroit où ça sert à quelque chose Smile

Où l'art de bien dépenser son énergie et son intelligence au bon endroit dans le bon contexte Smile

Bon weekend et ça va être une bonne semaine Smile

J'adore ce forum depuis 2013, il est génial Smile

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Lun 17 Oct 2016 - 15:31

Sinon y'a une dame qui a fait caca sur sa chaise de bureau au travail et puis ensuite elle s'est souvenue qu'elle était dans un lieu public Smile
A mon avis elle va avoir du mal quand elle va se réveiller Smile et déjà plus personne ne peut rien faire pour elle Smile Le ridicule ne tue pas mais pour retirer une grosse couche de ridicule quand on en atteint les limites Smile il va falloir ramer Smile mais comme les gens et encore plus les intelligents ont une bonne mémoire Smile
J'en ai vu des sorties de nombril dans ma vie Smile Mais bon c'est ça y'a des gens qui se gâchent tout et même si après ils sont désolés, le gâchis reste Smile Chacun ses choix dans la vie, et chacun les assume ensuite à vie Smile On n'a jamais vu un bisounours sortir de son dessin animé pour pouvoir aider dans le réel ensuite Smile
Les deux pieds sur terre, et ça fait 46 ans que j'avance comme ça et ça fonctionne très bien et de mieux en mieux Smile Qui met un coup d'épée un jour dans une mare, se retrouvera quand même à devoir ensuite affronter l'océan Smile


Dernière édition par Iamsosure le Ven 21 Oct 2016 - 0:43, édité 1 fois

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Lun 17 Oct 2016 - 18:21

Tétraplégie : un homme récupère le toucher grâce à un implant cérébral

Grâce à un bras robotique commandé par un implant cérébral, un tétraplégique a retrouvé le sens du toucher de sa main droite. C'est ce que révèle une étude publiée dans Science Translational Medicine.

Par Laurence Moisdon
Rédigé le 17/10/2016
Nathan Copeland et Robert Gaunt dans une capture d'écran extrait de la video de ©University of Pittsburgh Medical Center     
Depuis dix ans, Nathan Copeland, devenu tétraplégique après un accident, a perdu le sens du toucher. Aujourd'hui, il l'a retrouvé grâce à un système unique en son genre : un bras robotique commandé par un implant cérébral. Le jeune homme de 28 ans est le premier patient tétraplégique à avoir bénéficié de ce système, encore à l'essai, développé par une équipe de recherche de l'université de Pittsburgh qui a publié son étude dansScience Translational Medicine.

Quatre électrodes sur le cerveau

Le jeune homme a été opéré au printemps 2016. L'équipe médicale lui a posé quatre petites électrodes dans les régions du cerveau dédiées à la sensation du toucher de sa main droite. En stimulant directement ces zones cérébrales, les informations électriques n'ont plus besoin de passer par la colonne vertébrale pour susciter le toucher. La microstimulation du cortex sensoriel peut générer une sensation naturelle, d'après les auteurs de l'étude.

Il ressent le chaud et le froid

Les résultats sont très encourageants. Nathan Copeland réussit désormais à ressentir le chaud et le froid. Dans 93% des cas, il peut décrire parfaitement ce qu’il touche. Même les yeux fermés, il identifie plus de huit fois sur dix quel doigt a été stimulé. Ces sensations sensorielles sont sans danger, selon les chercheurs américains, et restent stables plusieurs mois. Nathan Copeland les a gardées pendant six mois.
Pour les chercheurs, ce n'est qu'un premier pas, l'objectif est de créer à terme "un système capable de bouger et sentir comme un bras naturel le fait", explique le Dr Robert Gaunt, responsable de l'étude.
http://www.allodocteurs.fr/se-soigner/handicap/paralysie/tetraplegie-un-homme-recupere-le-toucher-grace-a-un-implant-cerebral_20566.html#xtor=EPR-1000002224

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par david50 le Lun 17 Oct 2016 - 18:51

Tétraplégie : un homme récupère le toucher grâce à un implant cérébral

Génial! Un jour peut-être, un implant cérébral pourrait permettre à certains d'être touché par autrui?

Avouez que cela serait formidable (même si cela risque de leur faire un putain de choc!).

david50
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4021
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Lun 17 Oct 2016 - 19:33

david50 a écrit:
Tétraplégie : un homme récupère le toucher grâce à un implant cérébral

Génial! Un jour peut-être, un implant cérébral pourrait permettre à certains d'être touché par autrui?

Avouez que cela serait formidable (même si cela risque de leur faire un putain de choc!).
On s'en fout nous, on est déjà loin devant  Very Happy
Je suis en plein reportage où j'attends voir à la fin si les hommes vont devoir se faire faire un implant pour être touché par une truie ? (pardon d'après d'avance pour ce propos). Il y a des personnes qui vivent des choses plutôt difficile et complexes dont ils ressortiront probablement meurtris. J'adore donc renouveler chaque jour ma méthode "Coué et Couette sont dans mon cerveau que j'rééquilibre chaque jour pour ne pas percher trop haut ou couler trop bas ?  tongue

(ça c'est qu'une des images, le restant des reportages il y a d'autres Smile je précise pour les personnes qui s'arrêtent au seul détail pas important, je savais pas moi que des personnes dôtées mieux et plus que d'autres d'un esprit d'analyse le laissaient dormi dans un tiroir)  Wink
Ajoutée le 4 avr. 2016
Pénurie de femmes en chine : 
----------------------------------------------
La Chine compte déjà un surplus de 30 à 40 millions d'hommes. Dans certaines régions, on voit apparaître un monde sans femmes: les “villages de célibataires”. Les rares filles ont déserté pour chercher un mari riche à la ville. Les hommes qui veulent avoir une chance de se marier sont obligés de partir vers d’autres régions. Des millions de jeunes célibataires affluent vers le sud du pays, et travaillent nuit et jour dans les usines du Delta des Perles, l’atelier du monde, tout en tentant de trouver l’âme soeur. Mais, là aussi, les filles se font de plus en plus rares. De désespoir, certains kidnappent des femmes. D’autres partent s’en acheter une à l’étranger. Des Birmanes, des Vietnamiennes, des Indonésiennes "importées" en Chine. Alors que la Chine vient de mettre fin officiellement à 35 ans de politique de l’enfant unique — grandement responsable de ce déséquilibre entre les sexes — des célibataires, broyés par cette impossibilité mathématique de trouver une femme, témoignent et nous emmènent au coeur du trafic, prêts à tout pour ne pas rejoindre les rangs des célibataires endurcis. Ceux que les Chinois appellent "guang gun", les branches mortes, qui ne porteront jamais de fruits.

De Marjolaine Grappe et Christophe Barreyre – ARTE GEIE / OrientXpress – France 2016 

USA : SDF, l’autre solution
------------------------------------------
« Housing First », une nouvelle méthode commence à faire ses preuves. Cette solution d’une simplicité confondante propose un domicile à ceux qui n’en ont pas, à ceux qui vivent dans la rue depuis longtemps et souffrent d’addictions et de graves problèmes psychiques. A Los Angeles, Anthony Ruffin et Rudy Salinas, deux travailleurs sociaux de l’association Housing Works, relogent des SDF que personne n’avait réussi à arracher à la rue. C’est l'une des premières structures à proposer une méthode aux antipodes de ce qui se pratiquait jusqu’ici. Au lieu de demander à ces personnes de régler leurs éventuels problèmes d’alcool ou de drogue, puis, de les récompenser en de leur trouvant un toit, l’association les loge d’abord et les aide à se soigner ensuite. Cette solution séduit de plus en plus les autorités américaines : loger un SDF est moins coûteux que de solliciter des services d’urgence de santé, de police, de prison, d’hébergement collectif… Un SDF peut coûter entre 50 et 150 000 dollars par an à la collectivité, mais seulement 20 à 25000 dollars par an si on le loge tout en s’occupant de ses problèmes de santé. Aux Etats Unis, l’Etat de l’Utah a ainsi réduit ses SDF de 91% en combinant cette méthode avec la construction de logements sociaux. Et la méthode « Housing First » a été imposée par Barack Obama à l’administration des vétérans avec pour objectif de réduire à zéro leur nombre dans la rue d’ici la fin 2016. 

De Catherine Monfajon, Yann Varenne et Ludovic Fossard – ARTE GEIE / Découpages – France 2016

Ca c'est du Mac Gyver du QI et de la créativité dans le réel, ça m'impressionne et ça m'aide depuis tout temps je crois à trouver le juste milieu cat bounce

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Mer 19 Oct 2016 - 12:00

École cherche enseignants désespérément

CHRISTINE LEGRAND, le 18/10/2016 à 17h28





De nombreux postes d’enseignants, vacants depuis la rentrée 2016, n’ont toujours pas été pourvus. Les parents oscillent entre inquiétude et colère.



ZOOM 
Classe de collège. / Clément Martin


Alors que les vacances de la Toussaint 2016 commencent, des milliers élèves n’ont toujours pas eu depuis la rentrée une seule heure de maths, d’espagnol ou d’anglais. Leurs parents ont manifesté devant les établissements, demandé à être reçus par les rectorats, ils ont passé des annonces sur « Le bon coin ». Mais de nombreux enseignants manquent toujours à l’appel.
i Pourquoi lire La Croix ?

  • La Croix vous explique, avec pédagogie et clarté, le monde qui vous entoure, afin que vous puissiez bâtir votre opinion.




+





►710 postes vacants


Selon les chiffres fournis le ministère de l’éducation nationale, 710 postes, en équivalents temps plein, étaient vacants au 16 septembre de cette année, contre 600 l’an dernier. Il n’y aurait donc pas, selon le ministère, d’« anomalie ».
Mais les associations de parents parlent de « situation inédite ». « Nous sommes à la veille des vacances et de nombreux postes n’ont toujours pas été pourvus, y compris dans des classes à examen. On n’a jamais vu ça, particulièrement en Île-de-France », s’inquiète Valerie Marty de la PEEP.

►Situation préoccupante en Ile-de-France...


« D’habitude à la Toussaint, le problème est réglé », abonde Bruno Brisebarre, responsable de la FCPE du Val-d’Oise, qui a comptabilisé pour son seul département 66 profs manquants. « Les postes ouverts dans les matières scientifiques et littéraires n’ont toujours pas été pourvus, s’inquiète-t-il. C’est la première fois qu’on connaît ça chez nous. »
Dans les Yvelines, la situation reste également « très préoccupante ». « On n’a pas réussi à recruter. Il nous manque une cinquantaine d’enseignants », souligne François André, responsable FCPE. L’académie de Versailles est particulièrement touchée cette année, reconnaît le ministère, et il manquerait toujours à la mi-octobre, selon le rectorat, 200 postes d’enseignants à pourvoir, 50 à temps complet, et 150 à temps partiel.
Et dans l’académie de Créteil, qui n’a pas pu communiquer ses chiffres à La Croix, la situation ne semble pas non plus encore réglée. Dans la cité scolaire Ferry-Cormier, de Coulommiers (Seine-et-Marne), il manquait quinze enseignants à la rentrée et encore huit le lundi 17 octobre.

►... et dans certaines régions rurales


Cette pénurie ne touche pas que l’Île-de-France. Dans le département de l’Ain, semi-rural, il manquerait toujours à l’appel une trentaine d’enseignants, dont 10 professeurs de maths et de physiques, selon Joëlle Bozonnet de la FCPE.
« C’est une catastrophe cette année, dit-elle, c’est la première fois que je vois ça. » « Nous avons écrit une lettre à la ministre et à la rectrice, dit-elle, mais nous n’avons toujours pas de réponse. Nous avons passé des annonces sur Le bon coin, mais les enseignants préfèrent aller à Lyon que dans l’Ain, et on ne sait plus quoi faire. »

►Le ministère tente de trouver des solutions


Face à la colère des parents, le ministère de l’éducation nationale tente de calmer le jeu. Les problèmes se seraient déplacés d’une académie à l’autre, mais n’auraient pas empiré. Les postes proposés aux concours ont augmenté et ils ont été pourvus à 93 % cette année.
> Lire aussi Najat Vallaud-Belkacem veut mieux remplacer les professeurs absents
Des enveloppes ont été également débloquées ces dernières semaines pour pouvoir embaucher des contractuels. Dans l’Académie de Versailles,« des sessions de recrutement sont organisées quasiment tous les jours en mathématiques, physique, chimie, espagnol ».

►Une « crise des vocations »


Il ne s’agit pas uniquement d’une question de « moyens », reconnaissent les parents. « La crise des vocations s’accélère et touche aussi les contractuels, notamment dans les matières scientifiques, souligne François André. Par ailleurs, la réforme du collège n’a pas été assez anticipée. » Notamment pour les langues vivantes, une seconde langue étant désormais enseignée dès la cinquième.
« La situation en espagnol est catastrophique », confirme Frédérique Rollet, du Syndicat national des enseignements de second degré (SNES), qui précise que« des annonces ont été publiées pour tenter de recruter des enseignants en Amérique latine ».
> Relire Ce que changent les 60 000 postes créés dans l’éducation nationale

►Des vacataires estimés trop fragiles


Face à ce problème récurrent, les familles craignent qu’on leur propose des enseignants au rabais. « Dans le Val-d’Oise, une session de recrutement a été organisée par Pôle emploi, proposant une formation de quatre semaines à des chômeurs qui ont en moyenne 50 ans et à qui on demande dans quelle matière ils se sentent le plus à l’aise », alerte Bruno Brisebarre. Et François André voudrait« qu’on arrête de recruter des vacataires trop fragiles, qui craquent au bout de quelques semaines ».
Valérie Marty souhaite que le ministère « prenne ce problème à bras-le-corps » et trouve des solutions au plus vite, quitte à faire appel aux retraités. « On a besoin,dit-elle, de toutes les bonnes volontés. »
------------------
DES MESURES POUR PALLIER LES ABSENCES
La ministre de l’éducation nationale vient d’annoncer une série de mesures pour répondre aux absences de courte durée :
 pour les écoles maternelles et primaires, un vivier de remplaçants sera créé par département ;
– dans le secondaire, en cas d’absence de moins de 15 jours, les « protocoles de remplacement », créés en 2005, vont être réactivés permettant aux enseignants de remplacer, en heures supplémentaires, leurs collègues absents ;
– pour réduire les absences administratives, les formations d’enseignants auront lieu pendant les petites vacances scolaires et seront rémunérées ;
– pour mieux informer les parents, une charte sera expérimentée dans les académies de Poitiers et Nancy-Metz et généralisée « courant 2017 ».
CHRISTINE LEGRAND
http://www.la-croix.com/Famille/Education/Ecole-cherche-enseignants-desesperement-

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Mer 19 Oct 2016 - 12:05

image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/mujer-felicidad.jpg







Les règles du bonheur selon Schopenhauer
Arthur Schopenhauer, brillant philosophe allemand, profondément ingénieux, a eu une grande influence pendant la seconde moitié du XIXe siècle et le début du XXe.
Si on se souvient de lui, c’est principalement pour sa position clairement pessimiste face au monde et à la vie, ce qui se reflète d’ailleurs dans sa principale oeuvre, intitulée Le Monde comme volonté et représentation.
Son grand réalisme ainsi que la profondeur de sa pensée l’empêchaient de voir «la vie en rose». Pourtant, Schopenhauer a écrit un essai comportant 50 règles pour atteindre le bonheur.


Le «bonheur» est un de ces concepts imprécis sur lesquels, au fil de l’histoire, on n’a jamais pu se mettre d’accord.
Tout le monde est d’accord pour dire qu’il s’agit d’une certaine sensation de plénitude et de joie, mais chaque personne arrive à cet état pour des raisons différentes.
D’ailleurs, beaucoup affirment que ce n’est même pas un état comme tel, mais plutôt une perception passagère.





«Le bonheur de la vie consiste à avoir toujours quelque chose à faire, quelqu’un à aimer et quelque chose à attendre»

-Thomas Chalmers-





Schopenhauer a développé un concept du bonheur qui avait pour fondement la prudence et l’éthique.
Selon lui, le bonheur a bien plus à voir avec la paix intérieure qu’avec l’exaltation ou le bonheur. Parmi ses cinquante règles pour être heureux, nous en avons sélectionné dix qui peuvent résulter enrichissantes.

image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/arthur-schopenhauer.jpg



Eviter la jalousie, règle essentielle selon Schopenhauer








«Règle numéro 2 : éviter la jalousie. Nous savons tous à quel point la jalousie est cruelle et implacable. Cependant, on s’efforce sans cesse de la susciter chez les autres. Pourquoi ?»





La jalousie est une force très négative qui peut s’emparer de notre coeur et bloquer notre joie de vivre. Quiconque est davantage focalisé sur ce que font ou ressentent les autres méprise la tâche consistant à construire son propre bonheur.

Ne pas penser aux résultats








«Règle numéro 7 : nous devons réfléchir très sérieusement à une chose avant de l’entreprendre, et une fois menée à bien, ne pas s’angoisser avec les résultats, se défaire pleinement de cette chose, et ne plus y penser»









Il s’agit simplement de s’impliquer à fond dans ce que l’on fait, puisque c’est la seule chose qui dépend entièrement de nous. Nous devons avoir la sensation d’avoir fait tout notre possible ; le reste n’a aucune importance.

Se permettre d’être heureux








«Règle numéro 13 : quand on est heureux, nous n’avons pas à demander la permission de ressentir du bonheur, ni à se demander si on a des raisons de l’être»





Beaucoup de personnes en arrivent à expérimenter une certaine surprise, voire même une certaine culpabilité quand elles se sentent heureuses.
Cela est dû au fait que les autres souffrent, ou que l’on considère que la souffrance est plus louable que la joie. Il est important de se défaire de ces idées et d’être capable d’expérimenter la joie, sans se poser de questions.

Contrôler son imagination








«Règle numéro 18 : Qu’il s’agisse de notre bien-être ou de notre mal-être, de nos espoirs ou de nos craintes, nous devons poser des limites à l’imagination»





Goya disait que «l’imagination engendre des monstres». Aussi bien avec nos craintes qu’avec nos ambitions, on a tendance à laisser s’exprimer notre imagination librement.
C’est pourquoi on finit par voir les dangers plus grands que ce qu’ils ne le sont réellement, ainsi que d’énormes succès desquels il ne suffit pas simplement de rêver afin de pouvoir les atteindre.



image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/chica-rodeada-de-fantas%C3%ADa.jpg



Eviter d’être triste








«Règle numéro 22 : vivre heureux, cela ne peut vouloir dire qu’une seule chose : vivre le moins malheureux possible»





Même si cela semble évident, tout le monde n’évite pas la tristesse. En effet, il y a ceux qui la cherchent, et bien sûr, ceux qui la trouvent.
Pour Schopenhauer, il est plus sain d’éviter voire d’éradiquer ces situations pouvant apporter de la tristesse, car en essence, elles n’en valent pas la peine, et sont la source de nouvelles difficultés.

Valoriser ce que l’on a








«Règle numéro 25 : lorsque l’on pense à ce que l’on possède, on doit se demander ce que l’on ressentirait si on nous l’enlevait : qu’il s’agisse d’une propriété, de notre santé, de nos ami.e.s, de nos amant.e.s, de notre femme/mari et de nos enfants, la plupart du temps, on ne prend conscience de la valeur de toutes ces choses qu’une fois qu’on les a perdues»





Chaque matin, on devrait se réveiller et penser à tout ce pour quoi on doit être reconnaissant : la chance de vivre une nouvelle journée, d’avoir un toit, un lit et une conscience pour valoriser ce que l’on a et que beaucoup d’autres n’ont pas.

Entreprendre et apprendre








«Règles 30 : l’activité d’entreprendre ou d’apprendre quelque chose est nécessaire au bonheur de l’être humain»







Avoir des plans et des projets, cela apporte une dose importante d’enthousiasme à la vie. Peu importe que ce projet consiste simplement à cultiver une plante ou à cuisiner un bon petit plat ; ces petites entreprises sont un trésor.
De la même façon, l’apprentissage nous permet toujours de sentir que l’on grandit et que l’on évolue : par conséquent, cela contribue au bonheur de vivre.

image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/mujer-con-franja-roja.jpg



Prendre soin de notre santé








«Règle numéro 32 : une proportion de 90% de notre bonheur repose exclusivement sur la santé»





Lorsque l’on est malade, on porte un regard tout autre sur la vie ; ceux qui ont souffert des rigueurs de la douleur, de l’incommodité ou de la limitation le savent. 
La santé est un trésor authentique dont on doit prendre soin pour pouvoir profiter de tout le reste.

Faire preuve de compassion envers soi-même








«Règle numéro 34 : quand on analyse notre vie et nos échecs, on peut facilement en arriver à nous faire des reproches à nous-mêmes»





Selon Schopenhauer, la première forme de bonté doit être dirigée vers nous-mêmes. Il est important de s’évaluer, de reconnaître les erreurs que l’on a commises et d’en tirer des leçons.
En revanche, nous ne devons pas nous critiquer trop durement, car au bout du compte, cela ne sert à rien.

Préparez-vous pour le temps qui passe








«Règle numéro 35 : ce que l’on méprise et ce de quoi on arrête de tenir compte dans nos plans de vie le plus souvent et presque de façon forcée, ce sont les transformations que le temps opère sur nous-mêmes»





Quand on est jeune, on a l’impression que la vieillesse est quelque chose qui n’arrive qu’aux autres. Cette idée nous pousse à vivre sans nous préparer pour ce futur où le poids des années qui passent implique de nouvelles limitations ainsi que de nouvelles vulnérabilités.
Quiconque se prépare pour la vieillesse se garantit un meilleur passage par cette étape fragile de la vie.

image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/hombre-con-p%C3%A1jaros-a-su-alrededor.jpg






En savoir plus sur http://nospensees.fr/regles-bonheur-selon-schopenhauer/#SOGkLVZrXQhQcKCp.99

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Mer 19 Oct 2016 - 12:08



Crédit image : happilyeverfit.wordpress.com

Gaslighting : Vous devez comprendre cette technique de manipulation sophistiquée




N’avez-vous jamais l’impression que tout dans votre relation est de votre faute ?
Ne finissez-vous pas par avouer des choses à votre partenaire,  choses que vous n’avez jamais vécues ou n’auriez jamais dites, mais que vous avouez pour éviter une confrontation, pour le/la faire taire ?
Finissez-vous  par croire  les choses dont vous êtes accusé(e), de vous faire douter de votre propre perception?
La tentative systématique d’une personne pour induire le doute est appelée « gaslighting”, un terme inventé après la pièce  de 1938 et Gaslight, film de Cukor, de 1944. Le film raconte l’histoire de Gregory, un jeune marié, qui utilise des techniques méthodiquement malignes et indirectes dans le seul but de faire douter  sa jeune épouse Paula  de ses perceptions et de sa mémoire. Ses tactiques comprennent le déplacement ou la modification des éléments et événements (par exemple, jouer sur l’éclairage de la maison, enlever une peinture du mur, égarer des objets, dissimuler des bijoux dans son sac), ainsi que nier avoir dit des choses,  déformer les faits…
La réfutation de la perception a été signalée comme étant l’un des moyens les plus destructeurs de la violence dans les relations. Non seulement la victime est discréditée aux yeux de son entourage et à ses propres yeux, mais aucune responsabilité n’est reconnue à celui qui utilise ce procédé. Grâce à la négation systématique des événements et des déclarations, la victime vient à douter de sa propre santé mentale.
La victime commence par ressentir de la frustration à ne pas être comprise ou validée par son partenaire, mais avec le temps, elle se met à le croire et à douter d’elle-même, jusqu’à sombrer dans la dépression, ou la folie.

Il y a eu un intérêt croissant dans les méthodes employées par certains types de personnalité pour manipuler les gens autour d’eux. Les gens craignent, à juste titre, que quelqu’un dans leur vie puisse contrôler secrètement leurs décisions.



Il existe de nombreuses techniques de manipulations et elles sont utilisées le plus souvent par les psychopathes, les narcissiques, et d’autres personnalités anti-sociales, agressives.
Les projections sociales constamment fausses et difficiles de ces types les rendent très difficiles à identifier. Avoir une vigilance constante et une attitude interrogative peut être épuisant, mais c’est nécessaire.
Le gaslighting est l’un des moyens les effrayants pour contrôler une autre personne. Le manipulateur cherche à faire disparaître la foi de la victime par ses propres jugements et perceptions. Lorsque cela fonctionne , la victime n’a confiance ni en sa propre opinion ni en son point de vue. Dans le film, le mari tente de faire devenir sa femme folle en changeant subtilement son environnement et en affirmant que rien n’a changé ou que tout va bien.
Cela peut se faire de plusieurs manières. Dans une méthode, une personne peut dire un mensonge ou avoir un point de vue totalement opposé afin que l’autre personne doute de sa pensée originale. Le déséquilibre de l’information associé à la culpabilité consistant à accuser ou offenser le manipulateur peut suffire pour convaincre la victime du bien-fondé des mensonges.
L’escroc peut subtilement modifier les petits détails de l’information ou des événements passés, donc tout semble correct. Il change juste assez de détails pour atteindre son but, en laissant suffisamment d’informations correctes pour qu’on les repère difficilement. Le gaslighting est souvent de pair avec la manipulation émotionnelle comme la honte et la culpabilité.
Ces types de personnalité ont besoin de prendre l’avantage sur ceux qui les entourent pour se sentir puissants et avoir l’impression d’avoir le contrôle. Autrement, ils se sentent extrêmement faibles et mal à l’aise. Ils feront tout pour porter préjudice aux personnes qui les entourent.
Les raisons derrière cette tromperie changent d’une personne à l’autre. L’objectif final de ces distorsions est une nouvelle fois spécifique à la personne. Il va de soi que si une personne est capable de justifier le contrôle d’une autre personne, elle le fait uniquement dans son propre intérêt.

Avec le gaslighting, une personne peut perdre son individualité et sa force personnelle. Une fois qu’elle ne peut pas croire ce qu’elle pense ou ce qu’elle ressent, elle est complètement à la merci de son agresseur. Elle va croire ce que son maître dit et faire ce qu’il va leur ordonner de faire.
http://www.espritsciencemetaphysiques.com/gaslighting-manipulation-sophistiquee.html

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Mer 19 Oct 2016 - 12:10

[size=32]LA ROUE POUR LIBÉRER LA COLÈRE SANS VIOLENCE[/size]

Jeff | juillet 2, 2016 | Activités, Bonne idée ! | Pas de commentaire




Vous avez été très nombreux à télécharger les cartes pour exprimer la colère sans violence.
Sur le même principe, je vous invite aujourd’hui à réaliser avec votre enfant une roue de la colère qui comportera les moyens les plus adaptés pour « traverser » la colère.
Le fait que l’enfant soit impliqué dans le processus de création est essentiel car il se prépare ainsi mentalement à l’utilisation de ces outils et prend conscience de sa capacité à gérer ses émotions.
 
Suggestions :



  • fermer les yeux et respirer profondément en comptant jusqu’à 10 dans sa tête
  • boire lentement un verre d’eau
  • serrer la balle absorbe-colère (voir cet article)
  • demander un câlin
  • colorier le dragon de la colère (voir cet article pour le modèle)
  • souffler sur le volcan de la colère (voir cet article pour le modèle)
  • penser à la personne qu’on aime le plus
  • s’imaginer dans le lieu où on se sent le plus en sécurité
  • serrer fort son doudou
  • gribouiller
  • pleurer pour se soulager
  • sauter sur place en levant les bras en l’air
  • dire « je ressens de la colère »
  • chanter
  • tracer un grand « C » en l’air
  • imiter un personnage de cartoon en colère
  • demander l’attention de papa/maman
  • se servir du cerveau dans la main (voir cet article)
  • sortir et marcher



 

2 EXEMPLES DE ROUE


Voici 2 exemples de roue que vous pouvez télécharger au format pdf ici.

http://papapositive.fr/roue-exprimer-colere-violence/

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Mer 19 Oct 2016 - 12:15



image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/Femme-et-loup.jpg






Il y a des gens qui vous inspirent et des gens qui vous épuisent
Il y a des personnes qui épuisent, qui engloutissent votre temps, votre patience et votre énergie. Ce sont des présences sibyllines, maîtresses dans l’art des promesses non tenues qui ne sont jamais en paix et qui entrent en guerre contre le monde entier.
C’est pour cela que nous devons être sages dans nos relations, et nous entourer des personnes qui nous inspirent.
Dans une étude intéressante sur l’interaction sociale menée par l’Université de Rochester (New-York), une donnée curieuse a été trouvée : 1 personne sur 10 présenterait un style de personnalité que les experts définissent comme «saboteurs du bonheur”.

Les personnes qui épuisent sont peut-être les plus communes car elles déploient, parfois sans le savoir, des comportements stressants qui conditionnent directement les environnements dans lesquels elles se meuvent.
Je ne laisse personne derrière moi, mais certaines personnes me perdent un peu plus chaque jour sans à peine s’en rendre compte.
Je me détache d’elles car elles m’épuisent, elles m’enlèvent de l’énergie et je ne permets à personne de saboter mon bonheur. Je préfère m’entourer de personnes qui m’inspirent.
Beaucoup d’entre vous doivent penser à l’évocation de ce type de profil : nous sommes en train de parler une fois de plus de personnes toxiques, mais ce n’est pas tout à fait cela.
Il faut pas tomber si rapidement dans l’usage de ces étiquettes qui sont si peu scientifiques et très populaires car en général, nous passons à côté des comportements et des attitudes particulières d’une personne ou d’un style de personnalité en particulier.
Si une personne nous épuise, c’est parce que nous y sommes perméable. Nous vous invitons à réfléchir à cela.

image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/Fille-robe-bleue.jpg





Personnes qui épuisent : mécanismes psychologiques


Il y a des personnes qui épuisent dans notre famille, dans notre travail, dans nos amis et même pourquoi pas, dans nos relations affectives.
Elles nous épuisent quand nous sommes prisonniers des affects et l’être aimé devient un commerçant qui pointe du doigt nos erreurs et qui nous les fait payer. Elles ne se fatiguent jamais des discourségoïstes, des préjugés et des champs minés par la victimisation et le chantage.
Dans le livre «Intelligence Émotionnelle 2.0» de Jean Greaves, il nous explique que nous ne sommes généralement pas pleinement conscient de l’impact de ce type de liens dans notre équilibre émotionnel et sur notre santé. Nous vous proposons de découvrir certains de ces effets.

L’impact émotionnel des personnes qui sabotent notre calme


Nous pourrions dire que le terme «brûler» prend ici un sens quasi-réel. Les personnes qui épuisent nous utilisent souvent comme des «conteneurs émotionnels», dans lesquels verser leurs pensées, leurs peurs et leurs sombres idées, au point d’user lentement cette architecture si intime et puissante formée par notre cerveau.

image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/Cerveau.gif


  • Les personnes qui épuisent provoquent en nous un fort niveau de stress. Quand cette émotion négative devient chronique, les dendrites neuronales (les petits bras qui unissent les cellules nerveuses entre elles) se brisent à cause de cette sur-excitation si nocive et stressante. La zone où cette altération survient est l’hippocampe, là où se trouvent la mémoire et les émotions.





  • Le fait de se sentir épuisés, d’être «perméables» à ce type de comportements, au lieu de nous éteindre ou de nous fatiguer, nous maintient toujours en alerte.
    C’est une sensation claire et instinctive de vouloir se défendre de «quelque chose» ou de «quelqu’un», de vivre toujours sur la défensive mais en se sentant prisonniers en même temps.



Nous sommes sûrs que face à ce type de situations, on vous a dit que vous devez «apprendre à mettre des limites une bonne fois pour toutes”. En réalité, il s’agit de quelque chose de bien plus simple que cela.
Il suffit de prendre pleine conscience de quelque chose d’essentiel : personne n’a le droit de brûler tous vos rêves de bonheur, personne ne doit vous apporter des tempêtes quand vous habitez dans un océan de calme.
Personne ne doit vous mener à la dérive, là où se cachent vos démons intérieurs.
Cherchez des gens qui vous inspirent, qui n’allume pas l’étincelle de vos incendies intérieurs jusqu’à vous «brûler».

J’aime les personnes qui m’inspirent


On dit souvent que lorsqu’on est très jeune, on ne choisit pas ses amis ou ses premières amours, nous prenons ce qui arrive avec passion, sans filtre, nous laissant porter par une cécité momentanée qui se guérira avec les années.

Avec le temps, nous devenons bien plus sélectifs, plus habiles et moins perméables à ce qui ne sert pas, à ce qui nous épuise, à ce qui veut nous voler quelque chose de légitime : notre bonheur.

image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/Couple-dansant-lune.jpg







Chercher ou plutôt se permettre de trouver des personnes qui nous inspirent est un besoin vital dans lequel nous devrions investir chaque jour.
Qui nous inspire ouvre les fenêtres de l’âme et allume le phare de notre esprit pour nous permettre d’émerger de nos nuits d’apathie, de peurs et de solitude. 
Avoir des parents ou des frères et sœurs qui nous inspirent, par exemple, est quelque chose qui forge des forces exceptionnelles pour grandir tout en maturité et en liberté.
Avoir des amis qui ne nous épuisent pas, mais qui sont des figures inspiratrices pour devenir de meilleures personnes est sans aucun doute un privilège auquel nous ne devrions jamais renoncer.
D’autre part, aucun amour ne peut être aussi fort et authentique que celui qui se construit sur les racines du respect et sur les feuilles reluisantes de l’admiration et de l’inspiration mutuelle.
Car pour inspirer quelqu’un, nul besoin d’être parfait. En réalité, il suffit que les autres voient comment vous surmontez vos propres imperfections pour toujours donner le meilleur de vous à chaque moment.
Cela vaut la peine d’en tenir compte.




En savoir plus sur http://nospensees.fr/il-y-a-des-gens-qui-vous-inspirent-et-des-gens-qui-vous-epuisent/#3mxsb7GA8gvfzSAw.99

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Mer 19 Oct 2016 - 18:52

La séduction étape par étape : l’homme conduit-il vraiment la danse ?
18.10.2016 par Jérôme Palazzolo, dans Points de vue
Séduire a depuis toujours été un concept très vendeur : vous n'avez qu'à taper sur Internet les mots-clés "coach en séduction" pour tomber sur des sites plus farfelus les uns que les autres. C'est d'ailleurs en parcourant l'un d'eux que j'ai eu l'envie d'écrire ces quelques lignes, tant les énormités entendues et lues m'ont choqué / fait rire (au choix...). Globalement, en faisant appel à un "coach en séduction", vous êtes certains messieurs (eh oui, la plupart de ces sites s'adressent aux hommes) d'emballer en quelques minutes !
[Pour alléger mon propos je ne m'intéresserai ici qu'à la séduction hétérosexuelle, que mes ami(e)s gays ne s'en offusquent pas : je leur consacrerai une rubrique très prochainement]
D'où mon questionnement de base : avons-nous finalement, chers collègues masculins, la capacité de manipuler nos congénères féminines pour aboutir à nos fins, ou ne sommes-nous pas de pauvres petits êtres fragiles à qui les femmes "laissent croire" qu'ils dirigent les choses ?... En gros, je plonge là dans une vaste théorie du complot qui remet en cause le fondement même de ce qui définit le tombeur de ces dames, le Casanova de supermarché, le George Clooney de la vraie vie !
Les étapes et les rituels de séduction sont universels, à quelques nuances près. On les retrouve autant dans le monde végétal, animal, qu'humain, et ils sont beaucoup plus semblables qu'on oserait le croire. Par exemple, dans toutes les espèces, c'est la femelle qui est le sujet de la séduction et le mâle l'objet de la séduction. Le chasseur n'est pas nécessairement celui que l'on imagine. Un doute, messieurs ? Essayez donc de séduire une femme qui ne le souhaite pas, et vous verrez qui possède le pouvoir dans ce processus !...
Quelles sont ces fameuses étapes ? Il faut tout d'abord attirer l'attention de la personne que l'on veut séduire. Classiquement et de manière universelle, les femmes vont mettre en valeur leurs charmes physiques, les hommes leur puissance et leurs richesses ; les deux le font de manière plus ou moins ostensible, en lien avec certaines normes culturelles. Les hommes paradent, les femmes provoquent. Les hommes recherchent la fertilité, les femmes la sécurité.
Vient un moment où les regards se croisent. Si le regard intrusif de l'homme rencontre le regard réceptif d'une femme, se produit alors une étincelle remplie de promesses. Les pupilles se dilatent et commence un jeu de regards qui se cherchent et se fuient. Si la femme sourit, si elle fait virevolter sa chevelure, l'homme a la permission d'avancer, sinon ses chances sont minces. Si elle détourne le regard, mieux vaut ne pas insister. Même si le « mâle » se donne de l’importance, parle fort et bombe le torse, c'est peine perdue. Le regard est l'instrument de séduction le plus efficace de l'être humain. L'échange de regards possède un effet instantané : il provoque l'attirance ou la répulsion. Ne dit-on pas que les amants se " dévorent des yeux " ?...
Troisième acte, la conversation. En fait, son contenu n'a pas vraiment d'importance, mais il est nécessaire de trouver un sujet susceptible d’intéresser le ou la partenaire potentiel(le). Il faut donc être observateur et attentif... Plus important encore est le ton de la voix, car la voix nous révèle. Elle ne révèle pas seulement nos intentions, elle signe aussi notre milieu socio-culturel, notre éducation, nos humeurs. Un très grand nombre d'histoires d'amour ont tourné court dès les préambules verbaux. La conversation constitue le point de rupture : la séduction passe ou casse. Don Juan et Casanova savaient jouer avec les mots pour séduire, même si la séduction ne menait pas toujours à la consommation. Il faut savoir qu'au moment où l’on ouvre la bouche et où l’on parle, on dévoile ses intentions par l'inflexion et l'intonation de sa voix, même inconsciemment.
Les anthropologues ont démontré depuis longtemps que c'est généralement la femme qui se hasarde au premier contact physique en effleurant du bout des doigts le bras, l'avant-bras ou le dessus des mains du soupirant. Elle le fait de la façon la plus fortuite et "naïve" possible, mais c'est souvent une manière de dire : « Vous m'intéressez, Monsieur, continuez de me séduire ». C'est là que le « test » commence. Si l’on cherche à séduire une femme qui n’a pas signifié sa réceptivité par un regard, un sourire ou un léger toucher, il est fort probable que l’échange tourne court.
Ce test est de durée variable, mais l'objectif ultime est l'apprivoisement des partenaires. Se développent alors des comportements en miroir ou en écho : je bois, elle boit ; je me penche vers elle, elle se penche vers moi ; je lui prends la main, elle l'enserre ; je l'invite à dîner, elle accepte. L'homme a alors l'impression de mener le bal, car c'est lui qui, généralement, va chercher le premier baiser, exécuter la première caresse, fait les premières invitations intimes. Mais que ce dernier exécute un faux pas ou se montre un peu trop empressé, et il sera vite rappelé à l'ordre ! Ce qui interpelle généralement le plus la femme, c'est d'observer tout ce que l'homme est prêt à faire pour elle, surtout s'il fait exactement ce qu'elle veut et au moment où elle le désire, malgré les embûches qu'elle peut – volontairement ou inconsciemment – mettre en œuvre. Ce rituel constitue ce que Desmond Morris appelle "la danse de l'amour", laquelle vise la synchronisation parfaite des corps et des âmes.
De quoi remettre en question le concept de "sexe faible", non ?
http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages/a/article-comment-surmonter-ses-blocages-37704.php

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Mer 19 Oct 2016 - 18:52

image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/aliados14.jpg






Comment « désactiver » les personnes grincheuses ?
Les personnes grincheuses, les personnes qui ont tendance à se plaindre, à protester, à être grognon, les personnes qui ne supportent rien et qui semblent être sur le point d’envoyer valser toute personne qui les contredirait, ces personnes sont en fait en pleine souffrance.
La souffrance a de multiples visages ; vous pouvez l’exprimer avec des larmes, en dormant ou en mangeant excessivement, en vous montrant anxieux la majeure partie du temps, voire même en la masquant avec de la colère.







La colère est un masque qui peut donner l’impression que l’on est fort, or, la seule chose qu’elle fait bien souvent, c’est compenser un manque, une faiblesse intérieure.




Si on passe du temps avec une personne grincheuse, elle nous imposera un certain respect ainsi qu’une certaine distance puisque c’est précisément ce qu’elle veut de nous.
Cela l’aide momentanément à gonfler son ego qui, comme nous l’avons dit, est en fait profondément affecté.

Anatomie d’une personne grincheuse






Faible tolérance à la frustration




Les personnes grincheuses tolèrent très mal les incommodités quotidiennes et deviennent furieuses quand les choses ne se passent pas comme elles l’auraient voulu.
Cela génère en elles une haine qu’elles projettent généralement sur les autres, bien souvent en étant désagréables avec tout ceux qui se trouvent à leurs côtés.

Plaintes continues




Généralement, elles se plaignent, mais sans arriver à aucune solution efficace. Elles finissent donc par s’épuiser, et elles épuisent également les personnes de leur entourage, compliquant ainsi leurs relations sociales.
Généralement, les plaintes visent à faire culpabiliser les autres, à se victimiser elles-mêmes, et sont exagérées.
image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/Mujer-con-pensamiento.jpg


Solutions peu constructives




Les personnes grincheuses sont des personnes qui, loin de chercher des solutions réalistes et fonctionnelles, préfèrent se plaindre et passer la majeure partie de leur temps à s’énerver contre toutes ces choses qu’elles ne peuvent pas contrôler.
Cependant, ce qu’elles peuvent contrôler, elles le laissent passer, et rares sont les fois où elles se responsabilisent, puisque comme nous l’avons dit, généralement, elles pensent que les autres doivent agir d’une certaine façon avec elles ou que la vie devait être différente de ce qu’elle est réellement.




De mauvais poil dès leur plus jeune âge




Ces comportements, comme presque tous, sont généralement appris, que ce soit au travers de la famille, du cinéma, des livres ou de tout message qu’enfant, on a intériorisé.
Ils s’inscrivent chez les personnes grincheuses et ce pour toute leur vie, sans qu’elles ne se remettent en question ni qu’elles se demandent si de tels comportements leur sont bénéfiques ou non.
Même si la génétique peut avoir une influence, généralement, on ne naît pas grognon mais on le devient.
Il est important de prendre conscience d’une chose : si on a appris à être ainsi, alors on peut aussi apprendre à ne plus l’être, même s’il n’est pas toujours facile de désapprendre en raison de l’automatisation du comportement humain.

Langage verbal et non-verbal menaçant




Généralement, les personnes grincheuses se présentent sous un aspect sérieux et peu amical, les sourcils froncés, bien souvent sans jamais regarder dans les yeux les personnes auxquelles elles s’adressent.
Leur langage verbal est menaçant ; elles imposent leurs opinions comme seule vérité, sans écouter ce que les autres peuvent avoir à dire.
image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/Mujer-gritando-fuerte.jpg
De plus, le ton est généralement fort, énergique, et donne une sensation de nervosité. Tout cela est intimement lié au schéma de conduite de type A, lui-même lié à des troubles cardiovasculaires.

Tout n’est pas si mauvais




Finalement, tout cela n’est qu’une partie de la personne grincheuse ; au fond d’elle, il existe une personne merveilleuse, un enfant qui veut jouer et s’amuser.












Cette personne grincheuse que l’on voit aujourd’hui a autrefois été un enfant de cinq ans bercé par ses illusions et envahi par des envies de sauter, de rire…




Dès notre plus jeune âge et ce tout au long de notre vie, nous intériorisons certaines croyancesdysfonctionnelles. On se les approprie, et on guide notre vie en fonction d’elles.
Par conséquent, on sent que notre esprit s’embrouille, que cela gonfle notre ego, et nous pousse à être exigeant…
Ainsi, pour «désactiver» une personne grincheuse, nous devons être capable de réveiller l’enfant qui sommeille en elle…mais comment peut-on y arriver ?






Un enfant, c’est l’expression de l’amour et de la joie, c’est l’innocence pure, c’est un désir de donner de l’affection mais aussi d’en recevoir ; voici donc notre arme, la principale, l’amour.






image: http://nospensees.fr/wp-content/uploads/2016/10/Mujer-con-una-rosa-en-sus-manos.jpg
L’amour est l’arme la plus puissante qui puisse exister. Elle implique compréhension, affection, un pointe d’humour, des sourires et un bon traitement.
Par conséquent, si on veut «désactiver» une personne grincheuse, la première chose à faire, c’est oublier l’ego.
Cela veut dire qu’on ne doit pas se sentir blessé ou affecté si cette personne nous regarde avec un air méprisant ou si elle emploie un mauvais ton avec nous. Nous ne devons jamais oublier que c’est une personne embrouillée qui se trompe dans sa façon d’agir.
Cela aide également à se rendre compte que la personne grincheuse est, dans le fond, une personne fragile qui n’a pas su bien gérer les problèmes de sa vie et qui n’est pas satisfaite de façon générale.
Là, nous pouvons avoir recours à une partie de l’amour : la compréhension.






Une autre tactique pour «désactiver» les personnes grincheuses consiste à leur montrer notre plus beau sourire ainsi que notre affection la plus chaude et la plus sincère.




Essayez, et vous verrez à quel point c’est efficace ; nous aimons tous que l’on nous traite bien, que les autres nous sourient et qu’ils nous aiment.
Avec ces personnes, ayez recours au sens de l’humour. Non pas pour vous moquer d’elles, bien évidemment, mais plutôt des situations quotidiennes qui les perturbent.
Souvent, cela les aide d’avoir à leurs côtés une personne qui parvient à voir le bon côté des choses même les plus négatives, ou tout simplement qui est capable de dédramatiser.



En savoir plus sur http://nospensees.fr/desactiver-personnes-grincheuses/#1tplFJfQRAyEdCF2.99

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Mer 19 Oct 2016 - 18:53

Les 4 mantras de l’amour réciproque
PAR JEFF · PUBLICATION OCTOBRE 19, 2016 · MIS À JOUR OCTOBRE 19, 2016





J’évoque régulièrement des méthodes simple pour cultiver la compassion et la bienveillance au quotidien. C’est le cas des câlins qui, s’ils sont donnés en pleine conscience, apporte énormément de bienfaits et de réconfort.
Ce que je souhaitais partager avec vous aujourd’hui , ce sont 4 mantras pour nourrir l’amour réciproque. Je les ai découvertes en page 337 de la bible de pleine conscience.
Les voici :
 

[list="margin-right: 0px; margin-bottom: 15px; margin-left: 30px; padding-right: 0px; padding-left: 0px; border: 0px; font-style: inherit; font-variant: inherit; font-weight: inherit; font-stretch: inherit; font-size: inherit; line-height: inherit; font-family: inherit; vertical-align: baseline; list-style: none;"]
[*]« Chérie, je suis là pour toi »

[*]« Chérie, je sais que tu es là »

[*]« Chérie, je sais que tu souffres »

[*]« Chérie, je souffre et je tente vraiment de pratiquer la compassion et le pardon. S’il te plait, aide-moi à fair cela pour nous »

[/list]


 
Ces 4 phrases remplissent les besoins en soutien émotionnel et soutien d’estime qui sont définis dans cet article.
Gardez-les dans votre tête et répétez-les souvent pour plus de chaleur au quotidien.
http://anti-deprime.com/2016/10/19/4-mantras-de-lamour-reciproque/

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Iamsosure le Mer 19 Oct 2016 - 19:03



Un jour ils viendront dans vos villes
Ceux qui n'ont plus rien n'a perdre
Et poussés au fond de l'abîme
Par la haine et la déprime
Un jour ils viendront dans vos villes
Ceux qui n'ont plus rien à perdre

Et vous verrez, vous verrez,
La Rage au fond des coeurs
Les cris, les pleurs, la haine et la douleur
Et vous verrez, la Rage au fond des coeurs
Les cris, les pleurs, la haine et la douleur
La Rage, la Rage au fond des coeurs (bis)

Un jour ils viendront dans vos villes
Ceux qui n'ont plus rien à perdre
Ils iront lécher vos vitrines
A grands coups de barre à mine
Un jour ils sauront vous rappeler
Que tout ne peut s'oublier

Et vous verrez, vous verrez,
La Rage au fond des coeurs
Les cris, les pleurs, la haine et la douleur
Et vous verrez, la Rage au fond des coeurs
Les cris, les pleurs, la haine et la douleur
La Rage, la Rage au fond des coeurs (bis)

Very Happy cat

Alors la nana m'a dit : j'espère que les gens ne feront pas la guerre pendant les soldes et qu'ils attendront que mon vernis soit sec.
Je lui ai dit que dans ce cas là elle vienne vite faire un fil ici et pas dans humour et détente, c'est un sujet sérieux. Je serai pour ma part chez les punks à chiens ou ceux et celles qui ont encore cette mentalité de la survie et de l'essentiel cat tongue Wink

Iamsosure
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2556
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation :

http://www.zebrascrossing.net/t28024-les-rocks-et-aussi-les-slow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rocks et aussi les slows (mode radio radieuse)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 28 sur 40 Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29 ... 34 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum