S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Stauk le Mer 7 Sep 2016 - 23:35

Je m’interroge un peu sur l’intérêt de ne pas boire. Autant on peut espérer que le fait de ne pas manger va avoir quelques effets (expérimenter la vie sans digestion ..) autant je n'ai aucune idée de ce que peut apporter l'absence d'apport en eau.

A la rigueur je comprendrais qu'on veuille utiliser une eau très pure (avec résidu sec minimaliste genre eau du mont Roucou). Du coup si tu as une idée Alaintuitif, où si tu as remarqué toi des différence avec et sans eau (faiblement minéralisée).

Je retenterais peut être l'expérience du jeûne, mais il n'y a rien qui m'attire dans l'idée de ne plus boire (au contraire, j'ai toujours trouvé très déstressant de boire, et durant mon test de trois jours, c'était un réconfort très important pour moi)
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6099
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Alaintuitif le Jeu 8 Sep 2016 - 6:32

Ne pas boire d'eau pendant le premiers tiers du processus fait partie du protocole initial. Il est évoqué sur un site reprenant les expériences de pranisme qu'il faut sans doute envoyer un message fort au corps pour qu'il envisage de passer d'une alimentation matérielle à une alimentation non matérielle.

Dans les faits, c'est vrai que j'ai noté une vraie différence de ressenti: plutôt plus agréable au début, le dessèchement de la paroi buccale devient ensuite LE problème à gérer. Pour apaiser la sensation de soif, des gargarismes avec quelques gouttes d'huile essentielle de menthe dans un verre d'eau sont géniaux mais les effets ne durent pas très longtemps.

L'eau que j'utilise (pour boire ensuite, pas pour les gargarismes) est en effet la plus pure possible avec très peu de résidus à sec ( Mont Roucous ou d'autres marques préconisées pour les biberons des nourrissons avec une minéralisation inférieure à 25 mg/litre). Je transvase cette eau dans des bouteilles en verre que j'expose au soleil pendant quelques jours. Cela fait partie des mes expériences sur l'eau.
avatar
Alaintuitif
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1077
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 50
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Yoda300 le Ven 9 Sep 2016 - 23:04

Je découvre le fil après que tu ais commencé, je vais suivre l'expérience avec intérêt.

Alaintuitif a écrit:@ Buffle : En fait, en pratique, le jeûne n'est pas spécialement épuisant: beaucoup de gens relatent un surplus d'énergie. Beaucoup de jeûneurs font des randonnées (http://www.ffjr.com)
Ce qui j'ai constaté, c'est qu'il ne m'était pas possible de faire d'efforts violents (contre-indiquée ton intense activité au boulot par exemple). Ceci dit, je suis surpris de la différence entre un jeûne classique et un "arrêt alimentaire pranique". C'est ahurissant!

Si on reste sur un plan purement scientifique, c'est un phénomène bien connu, après deux ou trois jours, le corps se met à secréter des endorphines, dont une des propriétés est de supprimer la sensation de fatigue. Une autre propriété est de faire planer. D'ailleurs, certains traitent l'anorexie comme une addiction aux endorphines.

chuna56 a écrit:Moi ce qui me questionne c'est la gestion des baisses de glycémie. ça m'intéresse ce genre de cure, ça me ferait ptèt du bien (d'autant que je suis hyperphagique), je conduis (1h matin et 1h soir), j'aurais peur d'avoir des malaises.

En l'absence de maladie (diabète surtout), le pancréas libèrera du sucre à partir de ton stock de graisse. Donc tant que tu as de la graisse, ça ira. Par contre le processus est lent, et donc si tu te lances dans un effort violent, tu peux faire une hypoglycémie passagère.

oufy-dame a écrit:Ce type de sujet est malheureusement parfois proche des dérives sectaires.

Soit rassurée, pas de ça chez Mr Tuitif. Un goût prononcé pour le spirituel certes, mais en dehors d'un processus sectaire.
avatar
Yoda300
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1033
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 44
Localisation : Haute-Garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Alaintuitif le Sam 10 Sep 2016 - 5:01

@ Yoda300 :
Merci. Tu n'es pas que ma référence médicale: tu deviens ma caution morale ! Embarassed
avatar
Alaintuitif
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1077
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 50
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Yoda300 le Sam 10 Sep 2016 - 8:15

Alaintuitif a écrit:@ Yoda300 :
Merci. Tu n'es pas que ma référence médicale: tu deviens ma caution morale ! Embarassed

Bah, pas besoin de caution morale, surtout venant de moi qui ne suis pas un parangon de vertus. elephant
avatar
Yoda300
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1033
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 44
Localisation : Haute-Garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par chuna56 le Sam 10 Sep 2016 - 9:25

En l'absence de maladie (diabète surtout), le pancréas libèrera du sucre à partir de ton stock de graisse. Donc tant que tu as de la graisse, ça ira. Par contre le processus est lent, et donc si tu te lances dans un effort violent, tu peux faire une hypoglycémie passagère.

Alors j'en ai pour un moment, ça va Dent pétée
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5712
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Invité le Sam 10 Sep 2016 - 12:15

Des sages indiens du siècle dernier disaient quelque chose du genre : "La meilleure diète/le meilleur jeûne, c'est manger peu". Comprendre : jeûner comme le font certains yogis n'a pas d'intérêt sur le long terme, tu iras très bien si tu manges en fonction de tes besoins et sans tous les excès qu'on observe partout où la nourriture est facilement accessible...


En accompagnement de cette "salade" (Wink), tu peux aussi t'inspirer de cette approche si tu ne la connais pas déjà :

.

Bon courage !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Monsieur Tout Le Monde le Sam 10 Sep 2016 - 14:52

Je me rappelle avoir entendu parler d'une expérience ayant eu lieu aux states avec des sujets obèses qui étaient soumis à un jeûne de plusieurs mois (six je crois).
Les sujets avaient la possibilité de boire bien entendu (six mois sans flotte c'est dure Laughing ), et au bout d'un certain temps ils ont reçu des suppléments en vitamines (entre autres) car les chercheurs se sont aperçus que les sujets présentaient diverses carences (le corps ne peut pas synthétiser tout ce (ou se? j'ai un doute) dont il a besoin tout seul malheureusement).
Les sujets ont réussis à tenir la durée de jeûne initialement fixée, cependant les chercheurs ont remarqués que les corps des sujets avaient souffert de ce long jeûne(je sais c'est pas très précis mais je me souvient plus en quoi ces corps on soufferts  confused ).
Je ne retrouve plus de référence de cette expérience mais si quelqu'un en a une qu'il n'hésite pas à la partager et à me corriger si nécessaire Smile

@Alaintuitif Bien sur, ton jeûne est bien différent par la durée notamment.  
En tout cas je respecte ce que tu fais, je trouve ça super que tu partage ton expérience la dessus.
Bon courage!
avatar
Monsieur Tout Le Monde
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 3
Date d'inscription : 24/08/2016
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Bimbang le Sam 10 Sep 2016 - 15:06

Dans la cure de raisins, il est préconisé de faire un lavement des intestins. Je l'ai fait assez tard cette fois, vu que bon... c'est pas non plus très jouasse à faire.
Ben ça a changé notablement des choses.
Ça a été un tournant vers une perte de poids plus rapide, mes sens du toucher et de l'odorat s'en sont trouvés accrus, par contre ma vue a baissé. C'est gênant. Je sais que c'est temporaire parce que ça revient par moment. Assez étrange.

Je commence à me dire qu'il faut que je commence à réintégrer d'autres choses, tout doucement.
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2174
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par ortolan le Sam 10 Sep 2016 - 15:12

Monsieur Tout Le Monde a écrit:tout ce (ou se? j'ai un doute)
Arrow "Ce" = ce truc, ou cette chose ; "Se" se trouve toujours devant un verbe.
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5781
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Monsieur Tout Le Monde le Sam 10 Sep 2016 - 15:57

ortolan a écrit:
Monsieur Tout Le Monde a écrit:tout ce (ou se? j'ai un doute)
Arrow "Ce" = ce truc, ou cette chose ; "Se" se trouve toujours devant un verbe.

Merci bien Wink
avatar
Monsieur Tout Le Monde
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 3
Date d'inscription : 24/08/2016
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Alaintuitif le Sam 10 Sep 2016 - 20:40

@ Alexandre : merci pour cette vidéo très "nourrissante" et qui colle exactement au thème abordé.

@ Monsieur Tout Le Monde : merci de cette info. Comme d'autres l'ont écrit, jeûner n'est pas vraiment une méthode à suivre si on veut maigrir. Je comprends, dans ses conditions, qu'on épuise complètement toutes ses réserves (surtout si ça dure plusieurs mois).
Comme tu l'as compris toi-même, dans mon cas personnel, ce n'est pas du tout l'objet de ma "pause alimentaire": elle consiste à passer d'une alimentation matérielle à une alimentation "non matérielle" à l'issue d'un processus qui peut sembler similaire à un jeûne dans sa forme, mais dont le fond est très différent.

@ Bimbang : par acquis de conscience, je me suis fait également un lavement pour ce processus de 21 jours car garder les mêmes déchets dans les intestins pendant 2 à 3 semaines, c'est pas mon truc. C'est vrai que ça change la vie. Perso, pour avoir strictement suivi, il y a quelques années, la méthode du Docteur Kousmine (1 lavement par jour pendant 20 jours), c'est devenu (presque) aussi naturel que de se laver les dents. Bon, à part ça, bon appétit !
avatar
Alaintuitif
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1077
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 50
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Alaintuitif le Mar 13 Sep 2016 - 10:38

Bonjour à tous
et merci à ceux qui m'envoient des soutiens et encouragements en mp !


A 7 jours depuis le début du "processus pranique" (fixé initialement à 21 jours), j'ai pensé que ce serait bien de faire le point.

Etat des lieux :
Pour mémoire, j'ai commencé à ne pas boire, ni manger le mardi 6 septembre au matin, alors que je pesais 72,5 kilos.
Dès le lendemain matin (7/09), j'avais perdu 3 kilos (!) Ce qui m'a semblé beaucoup.
Le surlendemain, le soleil tapait fort : 36 degrés à Bordeaux et je me suis déshydraté un peu plus, rien qu'en sortant un peu dehors.
A part un très léger mal au crâne, je n'ai toutefois ressenti aucune privation durant ces deux journées (pas de sensation de faim, ni de malaise, ni de manque d'énergie).
Cela me fait dire, une fois encore, que le jeûne sec est vraiment (agréablement) surprenant !
Deux légers désagréments cependant : des yeux légèrement irrités (petits vaisseaux sanguins apparents) et une voix éraillée (dessèchement des cordes vocales sans doute).
En perdant mes kilos superflus, j'ai aussi retrouvé un ventre plat et une silhouette de jeune homme.
Mon esprit était plus clair et mes capacités de concentration plus grandes.
Dans ces conditions, et pour ne pas prendre de risques de déshydratation, j'ai fait le choix de boire 1/2 litre d'eau (Mont Roucous) le 7/09 au soir.
J'ai pensé, de la sorte, compenser l'excès de déshydratation due à mon exposition involontaire au soleil. Je me suis senti tout de suite plus vivant d'ailleurs.
Malgré cela, les jours suivants, j'ai continué à perdre du poids mais moins vite que précédemment (heureusement) pour atteindre 66,2 kilos le samedi 10/09 matin.
Là, je me suis posé un cas de conscience car j'avais récupéré mes 4 enfants la veille pour passer un week-end chargé avec eux (anniversaires, animation manège, fête du cheval, conduite et j'en passe…). Je ne me suis pas senti de rester "à sec" avec ma voix de Papy et une vitalité qui n'était pas à son comble.
Donc, j'ai décidé de passer à la phase 2 du protocole : me nourrir d'eau diluée à 1/3 de jus de fruit (du jus de pommes bio en l'occurrence). Comme les fois précédentes (décembre et janvier dernier), j'ai eu immédiatement un regain d'énergie. (la première fois, je m'étais carrément mis à pleurer physiquement de joie à ma première gorgée). Ca m'a permis d'être pleinement opérationnel tout le week end.

Depuis 3 jours, je suis donc en étape 2 de l'expérience.
D'un point de vue physique, je me suis rarement senti aussi bien. J'ai toujours des traces de candidose (plaques de peaux sèches), ainsi qu'un teint halé (libération de bile), un poids presque idéal (65,7 kilos ce matin). Honnêtement, à part un reste de fatigue, je veux bien continuer sous ce registre le reste de ma vie d'autant que je n'ai pas spécialement faim.

D'un point de vue psychologique, j'ai réussi à passer la barrière de l'attrait de la nourriture. En effet, j'ai dû cuisiner pour 5 personnes, tout le week-end sans éprouver l'envie de goûter à mes préparations (et comme il y a toujours quelqu'un de compatissant pour lécher les cuillers!) pourtant alléchantes.
Ce détachement flagrant est pour moi une grande victoire dans mon rapport à la nourriture.
En effet, non seulement je n'ai pas faim physiquement mais je n'ai pas faim non plus mentalement (nuance pas forcément facile à comprendre quand on n'a pas vécu cette dépendance émotionnelle à la nourriture)

Autres changements:
Lors de mon premier processus, j'avais ressenti des émotions nouvelles, un sentiment d'amour et d'empathie assez fort en direction de mes proches, de la nature, de l'univers. Cela m'avait notamment permis de comprendre et de pardonner le comportement très négatif de mon ex à mon égard. Je ne désespère pas d'avancer cette fois encore sur des problématiques personnelles encore un peu figées (précision : concernant mon ex épouse, je m'étais payé plein de séances chez le psy et le relaxologue sans grand succès. Donc, j'attends des "miracles" cette fois encore !).

En revanche, j'ai compris hier les raisons de ce qui me pourrit la vie depuis 15 ans: ma fatigue.
Ma fatigue est la conséquence d'une métabolisation laborieuse par mon organisme: même si je respecte une alimentation équilibrée et alors que mes organes digestifs sont sains (diagnostics médicaux assez poussés). Voilà 15 ans que c'est invraisemblable ! Après des dizaines de consultations chez tous les praticiens de la terre d'Aquitaine, aucune explication plausible (sauf peut-être chez le praticien de médecine chinoise)
L'explication est la suivante : "plus on introduit d'éléments de conscience dans les cellules, plus le corps devient exigeant et ne veut plus être nourri n'importe comment" (voir vidéo de "Reine-Claire de la page précédente). Autrement dit, si, à un moment donné, vous vivez en pleine conscience des choses, il faudra forcément que cela se traduise dans l'alimentation (par exemple, si vous êtes sensibilisé à la détresse animale, vous aurez du mal à continuer à vous nourrir d'agneaux et de porcelets).
Or, il se trouve que mes troubles se sont déclenchés, il y a une quinzaine d'années, alors même que je venais de franchir une étape d'évolution personnelle appelée "ouverture de conscience".
Voilà 15 ans que je ne me nourris donc mal et que mes cellules me le font savoir !

Et maintenant ?
Outre le fait que je mesure désormais que je dois porter une attention supplémentaire à mon alimentation dans le choix des denrées (bio), leur préparation (travail de conscientisation et de valorisation), et leur quantité (respecter strictement les besoins de mon corps), je suis face à un défi : me nourrir directement de prana.
Pour ce faire, je compte faire un travail sur l'eau (diluée de jus de fruit) que je continue de boire tout au long de la journée (je ne calcule rien : je bois quand j'en ressens l'envie).
C'est un travail sur l'intention que j'avais commencé (certains zèbres ont d'ailleurs vu mes bouteilles exposées) et que je vais continuer de façon plus systématique.
Je compte continuer également mes exercices de respiration (avec une application de "Pranayama") et de visualisation (me nourrissant des éléments contenus dans l'air).

De la sorte, j'espère :
- continuer à être autonome vis à vis de la nourriture matérielle (c'est bien parti)
- stabiliser mon poids (il me reste une marge de 6 kilos par rapport au seuil fixé à 60 kg)
- augmenter mes prises de conscience et mon intuition.

Je reste bien-sûr intéressé par vos remarques et suggestions (exercices de respiration notamment).


Dernière édition par Alaintuitif le Mar 13 Sep 2016 - 12:44, édité 1 fois
avatar
Alaintuitif
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1077
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 50
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Stauk le Mar 13 Sep 2016 - 11:30

Le fait de surveiller ton poids est une protection je pense assez efficace contre les dangers de l'entreprise. Au niveau du jus de fruit, je me demande si l'apport en sucres rapides ne pourrait pas constituer un élément à surveiller (mais je ne sais plus où j'ai lu ça, et j'ai pas vraiment le courage de chercher).

Il existe un risque de carence, mais pendant le premier mois c'est anecdotique. Tu ne précises pas dans le nouveau chapitre quelles quantités de jus de fruit/eau tu prends en pratique, et si tu les ajustes ou non en fonction de la température.
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6099
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Alaintuitif le Mar 13 Sep 2016 - 12:53

Stauk a écrit: Au niveau du jus de fruit, je me demande si l'apport en sucres rapides ne pourrait pas constituer un élément à surveiller (…) Tu ne précises pas dans le nouveau chapitre quelles quantités de jus de fruit/eau tu prends en pratique, et si tu les ajustes ou non en fonction de la température.

C'est vrai. Je ne calcule pas la quantité d'apports en eau diluée et donc en jus de pommes et donc en sucre.
Il y a un apport en sucre, c'est indéniable et c'est peut-être ce qui explique la persistance de mes squames sur la peau (elles disparaissaient généralement lorsque je supprimais tout apport en sucre dans mon alimentation).
Je viens d'acheter 6 kilos de pommes (bio, locales et peut-être à travailler) pour me permettre de compter précisément le nombre de pommes que je consomme par jour; sachant que j'ai la forte impression que mes besoins de consommation baissent d'un jour sur l'autre. En plus, l'arrivée annoncée de l'automne (température de 38 degrés hier, de 25 degrés demain) devraient accentuer cette tendance.
avatar
Alaintuitif
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1077
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 50
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Sun Simiao le Mar 13 Sep 2016 - 13:53

Ah, je viens de voir ce fil !
J'ai fait le processus, commencé début juillet : beaucoup plus facile, il ne faisait pas trop chaud.
Je n'ai pas "réussi" car je n'absorbais pas assez de prana, mais j'ai commencé le qi gong en fin de jeûne, que j'ai de suite pratiqué avec une respiration pranique, donc le prochain processus sera vraiment intéressant Wink (à moins que je n'opère une transition par diminution progressive des prises alimentaires : à suivre...)
Cela dit mon poids était quasi stabilisé je pense, mais je n'ai pas de balance.
Le poids que tu as perdu au début était évidemment de l'eau, avec cette chaleur il était impossible de suivre le protocole tel quel.
Tes "besoins de consommation" étaient des besoins d'eau : tu aurais pu en boire pure, vu les conditions, pour compléter les jus.
Bonne continuation !
flower
avatar
Sun Simiao
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 665
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Ishtar le Mer 14 Sep 2016 - 8:46

Bonjour,

je trouve ton expérience dangereuse.

L'humain ne peut pas pratiquer le pranisme de la façon dont cela est exposé depuis la mode new-âge.
Nous nous nourrissons déjà du prana et cela n'a rien à voir avec l'alimentation et le système digestif(enfin si puisque tout est corrélé mais le prana n'est pas traité directement par le système digestif)

Il faudrait peut-être comprendre que si l'humain est constitué comme il est,c'est pas pour des prunes...
l'alimentation est un acte spirituel,elle est à respecter comme tout le reste.

Le jeûne modéré par contre peut aider ponctuellement l'organisme mais ton expérience ne te mènera pas plus loin que ça à mon avis.

Je ne juge pour autant ton désir d'expérimenter et te souhaite le meilleur dans ta quête.
avatar
Ishtar
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 215
Date d'inscription : 17/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Le Don qui Chante le Mer 14 Sep 2016 - 8:53

Moi qui pensait que s alimenter autrement aller m apprendre à manger par d autres orifices, je suis déçu...
avatar
Le Don qui Chante
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1320
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Alaintuitif le Mer 14 Sep 2016 - 9:55

@ Sun Simiao :
Merci collègue ! Le processus peut être vu aussi comme une étape qui permet de progresser. C'est ce que je te souhaite.

@ ElectricBlue :
Merci pour tes encouragements. Je partage ton idée que nous nous nourrissons déjà de prana, moins celle que mon expérience serait dangereuse et qu'elle ne me mènera pas plus loin que ça, tu t'en doutes.
Considérer que ce n'est pas pour des prunes que l'humain est constitué comme il est me semble un point de vue un peu restrictif à mon goût. Le risque serait en effet de considérer aussi que les poissons préhistoriques n'avaient pas à s'aventurer sur la rive ou bien que notre système digestif ne pourrait pas avoir d'autres vocations encore (comme digérer des émotions par exemple).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Théorie_synthétique_de_l%27évolution
http://www.linternaute.com/science/biologie/dossiers/06/0609-poissons/2.shtml

@ Le Don qui Chante :
ElectricBlue a en partie répondu à ta recherche, je crois.
avatar
Alaintuitif
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1077
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 50
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Ishtar le Mer 14 Sep 2016 - 13:18

Je partage ton idée que nous nous nourrissons déjà de prana, moins celle que mon expérience serait dangereuse et qu'elle ne me mènera pas plus loin que ça, tu t'en doutes.

je parlais uniquement au point de vue physiologique Smile
ceci dit,effectivement,cette expérience te mènera sur certains chemins de compréhension

quant aux poissons préhistoriques....entre nous,je ne suis absolument pas persuadée que le désir d'aventure et de découverte soit le moteur de leur évolution alien
avatar
Ishtar
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 215
Date d'inscription : 17/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Alaintuitif le Mar 20 Sep 2016 - 13:12

Bonjour à tous
et merci à ceux qui m'envoient des soutiens et encouragements en mp !

A 14 jours depuis le début du "processus pranique" (fixé initialement à 21 jours), j'ai pensé que ce serait bien de faire le point.

Etat des lieux :
Pour mémoire, j'ai commencé à ne manger (ni boire) le mardi 6 septembre au matin, alors que je pesais 72,5 kilos. Je suis passé à l'étape 2 de la transition pranique (eau diluée avec 1/3 de jus de fruit) à partir du 4ème jour.

J'ai maintenu scrupuleusement cette pratique jusqu'à présent; mon poids a continué de baisser de 500 grammes à 200 grammes par jour selon les jours, fixant mon poids à 63,9 kg ce matin. Il est identique entre hier et aujourd'hui alors que ma consommation de jus de fruit équivaut à seulement 4 pommes (de taille moyenne) par jour.
Je ne suis pas spécialiste des "régimes" restrictifs mais, d'un point de vue physiologique, je suis surpris de ne pas avoir perdu de poids alors que mon apport énergétique est très faible.

J'émets donc l'hypothèse que mes exercices de respiration pranique (+ travail sur l'eau) ont permis de compenser ce faible apport en nourriture.

Au niveau des autres changements, je note une plus grande acuité de mes sens (l'odorat surtout), un besoin de sommeil considérablement réduit et une sensation récurrente de froid.
Ce dernier point m'interpelle un peu : je me dis que l'ensemble des cellules de mon corps n'a pas encore enregistré ce changement d'alimentation.

Je n'ai pas encore trouvé de méthode susceptible de poursuivre cette transition.
J'ai songé un temps pratiquer le "yoga (ou chant) des voyelles" mais je ne suis pas garanti des résultats même lointains.
Je m'oriente donc plutôt vers cette pratique :
https://soufflequantique.com/manger-conscience-differente-influencer-positivement-vie/  
Je rencontre la praticienne jeudi soir.

Et maintenant ?
J'espère :
- continuer à être autonome vis à vis de la nourriture matérielle (c'est bien parti)
- continuer à stabiliser mon poids (il me reste une marge de 4 kilos par rapport au seuil fixé à 60 kg et je n'ai perdu que 2 kg en 1 semaine)
- augmenter mes prises de conscience et mon intuition. Je n'ai rien noté d'exceptionnel de ce point de vue hormis une plus grande qualité de "présence" à mon environnement (moins de pensées aussi) comme si je prenais de la consistance.

Je reste bien-sûr intéressé par vos remarques et suggestions (exercices de respiration notamment).
avatar
Alaintuitif
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1077
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 50
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Alaintuitif le Mar 27 Sep 2016 - 7:53

A 21 jours du début de mon "processus pranique" (fixé initialement à 21 jours), j'ai pensé que ce serait bien de faire le point.

Etat des lieux :
Pour mémoire, j'ai commencé à ne manger (ni boire) le mardi 6 septembre au matin, alors que je pesais 72,5 kilos. Je suis passé à l'étape 2 de la transition pranique (eau diluée avec 1/3 de jus de fruit) à partir du 4ème jour et j'ai maintenu cette dilution jusqu'à maintenant.
L'étape 3 n'a donc pas scrupuleusement respecté le protocole (qui prévoyait des dilutions à 2/3 de jus de fruit) car l'apport en sucre me semblait déjà largement suffisant. J'ai même souhaité arrêter la consommation du jus de pommes au profit de jus de pamplemousse (majoritairement) pour son amertume. Mon panel de fruits (et même de légumes) n'est désormais plus limité à un seul fruit puisque je bois également régulièrement tisanes de jus de citron + gingembre (toujours frais et bio avec de l'eau de qualité).

Mon poids est stable (petites variations d'un jour sur l'autre) et même légèrement plus élevé qu'il y a une semaine : 64,5 kg.
(pour mémoire, je pesais 63,9 kg il y a une semaine et m'étais fixé de ne pas descendre en dessous de la barre de 60 kg au terme des 21 jours)

L'eau faiblement minéralisée que je consomme fait suite à un travail d'intention puis exposée au soleil durant au moins 24h.

Mes exercices quotidiens de respiration pranique sont de trois types :
exercices de pranayama
exercices de visualisation
exercices de respiration consciente


Autres changements physiques observés :
-plus grande acuité de mes sens (olfactif surtout)
-besoin de sommeil moins important (réveillé vers 5 heures du matin)
-frilosité quasi-constante
-disparition de mes tartres dermatologiques (effet de la candidose) depuis quelques jours (effets probables du pamplemousse?)
-posture plus droite (perte des kilos superflus)
-réduction de ma fatique de 75% environ.

Changements psychologiques observés :
-plus grande capacité de concentration : clarté de l'esprit
-réduction des pensées polluantes (petit vélo) de moitié environ
-détente générale : joie de vivre et plus grande capacité à envisager l'avenir de façon positive
-faible tolérance à entendre des propos belliqueux et verbeux
-rejet du bruit et recherche du contact avec la Nature (besoin de contemplation au contact de la mer, de la forêt ou de prairies)
-plus grande qualité de présence vis à vis de moi et de mon environnement direct.

Conclusion provisoire :
Dans la mesure où mon poids est stable avec un très faible apport en fruit, que je n'éprouve aucune sensation de privation et que ma santé s'améliore de jour en jour, je considère que l'expérience est réussie : je confirme à ce jour qu'en remplacement de la nourriture matérielle, je me nourris très majoritairement de prana.

Limites de l'expérience :
-cette expérience n'est pas généralisable (il s'agissait de mon 3ème essai qui lui-même faisait suite à une pratique personnelle du jeûne et s'inscrit dans des prises de conscience progressives)
-cette expérience n'est pas définitive : mon poids peut baisser ou ma santé (physique ou psychologique) se dégrader, ce qui mettrait fin immédiatement à la poursuite de l'expérience,
-le 24/09, j'ai consommé du potage de légumes faiblement dilué ce qui a eu pour effet d'entrainer une intense sensation de faim difficilement contrôlable (+ tristesse et fatigue)
-même si les symptômes (problème dermato+ fatigue) sont atténués, je ne suis pas encore guéri de ma candidose (vigilance au sucre) installée depuis des années.
-La sensation de froid témoigne que l'ensemble de mes cellules n'a pas encore totalement pris en compte le changement d'alimentation.
-Si mon état psychologique a gagné en stabilité (ancrage plus fort) mon intuition ne s'est pas beaucoup améliorée.

Conditions de poursuite de l'expérience  jusqu'à consolidation des résultats selon les mêmes modalités :
-exercices quotidiens de respiration
-consommation d'eau de qualité et d'eau diluée à 1/3 de jus de fruits divers
-vigilance portée à mon poids et à ma santé.


Dernière édition par Alaintuitif le Mar 4 Oct 2016 - 8:54, édité 2 fois
avatar
Alaintuitif
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1077
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 50
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Stauk le Mar 27 Sep 2016 - 8:26

Si je comprends bien, tu continues l'expérience bien que le délai de 21 jours soit désormais écoulé, avec un point régulier hebdomadaire ici ? La sensation de froid et l’essoufflement intense mériteraient qu'on évalue si c'est un signe de risque pour la santé. Est ce qu'il y a un moyen d'évaluer comment s’interprètent ces symptômes ?

Est ce que ça serait envisageable que tu fasses une analyse de sang par exemple, en complément des mesures de poids ?



Sans être médecin, en matière de risques je pense à un truc comme une anémie par exemple, ce qui ne serait pas absurde étant donné le régime particulier que tu suis.

http://www.ameli-sante.fr/quest-ce-que-lanemie.html
Ce que je veux dire, c'est qu'après 21 jours, si tu décides de continuer, un complément à la surveillance du poids me semble un plus au niveau sécurité. D'où cette suggestion des prises de sangs pour surveiller un peu d'autres paramètres biologiques.

Et puis d'ailleurs quitte à expérimenter, autant mesurer ! ( et puis nous dire un peu comment tout ça évolue :p )
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6099
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Invité le Mar 27 Sep 2016 - 8:45

Bonjour Alaintuitif, merci pour ton topic, s'est interessant. Je m'inquiète tout de même, parce que je me dis que si jamais tu as un malaise, on aurat pas la suite de l'histoire. Est-ce que tu as prévu quelqu'un qui vérifie que tout va bien, et qui puisse nous dire si t'es K.O. ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Alaintuitif le Mar 27 Sep 2016 - 9:02

@ Stauk : tu as tout compris : continuer et faire un point hebdomadaire si possible.

S'agissant de la sensation de froid, c'est un phénomène que j'ai observé chez moi dès le deuxième jour de mes précédents jeûnes. Je ne sais pas si cela se produit chez tout le monde?
En tant qu'étape de transition pranique, cela a été rapporté par la québécoise Reine Claire (voir Vidéo plus haut) comme se poursuivant au-delà des 21 jours. Je pourrais aussi me renseigner sur '' pranique-le-sit''.

L'essouflement suite à un effort tend à s'estomper : c'est là aussi un effet courant du jeûne que de sentir un léger vertige à se lever trop rapidement ou à trop solliciter physiquement son corps. Dans mon cas personnel, je ne ressens plus ses désagréments du jeûne. Je reprends progressivement une activité musculaire habituelle et j'ai constaté hier que j'étais essoufflé alors que je déracinais un arbre. Ouais, bon, à la réflexion, je me dis que c'est un peu normal aussi.

Concernant l'anémie, j'exclus cette hypothèse dans l'immédiat dans la mesure où je ressens plutôt une plus grande vitalité. Je compte d'ailleurs explorer mes capacités physiques retrouvées et réserver l'analyse de sang pour un peu plus tard.


@ Doliko Ceyfale : ta remarque m'a fait sourire. "la suite de l'histoire'' en effet sera compromise en cas de mort subite par exemple. Dans l'immédiat, le compte rendu hebdomadaire me semble un bon compromis.
À part ça, je ne vis pas seul mais suis entouré d'une famille et d'amis qui veillent sur ma santé, rassure-toi.
avatar
Alaintuitif
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1077
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 50
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'alimenter autrement (projet mené à partir du 6/09/2016)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum