Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Thorongil le Mer 11 Mai 2011 - 20:57

Bonjour bonsoir...


Alors qui suis-je ? Grande question à laquelle je ne saurais pas répondre de manière exacte, n'ayant guère l'habitude d'avoir une opinion convenable de moi-même. ^__^°

Ainsi donc, je vais plutôt vous expliquer ce que je fais là...


C'est pas d'ma faute, c'est la faute à Eleu, d'abord, Votre Honneur. Cette odieuse personnage, que dis-je ? cette perfide bisounours, cette euménide au coeur d'artichaut, cette équidé femelle empêcheuse de piétiner son égo en rond ose prétendre depuis maintenant des semaines que je "serais un zèbre". Oui ça surprend, hein ? C'est sûr qu'on ne s'attend guère à croiser des hypothétiques surdoués sur un forum consacré à la surdouance... geek

Et puis ce soir, elle m'a jeté dans les pattes ce lien vers le site zebra crossing... Jouant honteusement - oui honteusement, je pèse mes mots Votre Honneur - sur la faiblesse naturelle de tous les administrateurs de forums mégalomanes en mon genre (car oui je suis administrateur d'un autre forum, pas du tout de surdoués, rassurez-vous) : l'orgueil.

Alors naturellement, j'ai jeté un coup d'oeil... Et comme cette perfide équidé insiste pour que je m'inscrive, eh bien me voilà devant votre assemblée. A ce qu'il paraît ce serait "évident que [je suis] surdoué, que ça se voit sur [moi] et que j'ai au moins 130 de QI.". Shocked
Et donc que ça me serait profitable.
J'veux bien tester... Alors je me suis inscrit...


Je sais que je ne suis pas bête... Pour être arrivé jusqu'en terminale S dans le meilleur lycée de mon département tout en affrontant en plus une schizophrénie alors en pleine expansion et une épilepsie redémarrant simultanément, c'est sûr qu'il faut pas être trop bêta. scratch
M'enfin je reste persuadé que cela tient d'abord à ma mémoire.
J'ai une mémoire absolument hors-norme, je ne dis pas ça pour me vanter... Mais mémoriser le Seigneur des Anneaux en version longue ainsi que la trilogie classique Star Wars... Ça en fait des infos visuelles et auditives à enregistrer sur du si long terme, le tout sans efforts et très vite. Et bien sûr avec un pourcentage d'erreur nul. Surtout ça en fait.

C'est peut-être la seule chose que j'ai de zèbre - si tant est que cela a un rapport, car Votre Honneur, messieurs-dames les jurés, je n'ai JAMAIS été diagnostiqué surdoué ou zèbre ou quoi que ce soit d'approchant. Même si en CM2 mon institutrice s'était posée la question. Ce fut d'ailleurs la seule fois. Cool


Bref au point de vue activités, je suis sous Allocation aux Adultes Handicapés (oui, à 22 ans, j'suis pas loin du record...) et je passe mon temps à embêter du modérateur (mes souffres-douleur) sur "mon" forum, et à chasser du troll sur les forums doctissimo où je squatte le forum religion. Rien de mieux pour devenir cannibale. Twisted Evil

Pour résumer je viens ici parce que même si je suis orgueilleux et que je doute être un zèbre, je me pose d'autant plus la question que y a au moins trois personnes dans mon entourage plus ou moins direct qui prétendent que je suis surdoué. O_o
Bien entendu pour faire bonne mesure, elles ont toutes ce diagnostic de surdoué...
Donc me voilà... Qui sait... Peut-être arriverai-je à me convaincre que j'ai vaguement des rayures et que je suis une sorte d'équidé des savanes... Allez savoir... Ça ne fera rien qu'une malédiction de plus... Cela dit sans vouloir vous offenser, messieurs-dames les jurés.

Je finirai en vous demandant l'indulgence de la Cour.
Pensez à la famille d'un pauvre schizo épileptique repris d'HP multirécidiviste, à cause de qui elle eut beaucoup de soucis et en a encore pour longtemps... Sad



Ah oui, et j'offre mes plus sincères félicitations à qui sait me traduire ce titre... Parce que faut pas déconner, les Tolkiendili sont toujours aussi rares de nos jours, malgré la hausse des actions du fanatisme de Tolkien depuis les films du Seigneur des Anneaux. jocolor

Thorongil
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 120
Date d'inscription : 11/05/2011
Age : 27
Localisation : Ered Gorgoroth

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Elijah Kvar le Mer 11 Mai 2011 - 21:02

Niark niark What a Face

cheers

Arrow

Elijah Kvar
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 580
Date d'inscription : 20/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Tof le Mer 11 Mai 2011 - 21:03

Bienvenue !!

J'aime bien qu'on m'appelle votre Honneur Smile
Et j'aime bien ta présentation. J'espère que ce site te plaira !

A bientôt sur le forum, le chat, voir une rencontre Smile

Tof

Tof
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2038
Date d'inscription : 11/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Benjamin le Mer 11 Mai 2011 - 21:27

Bienvenu à toi, qui parles avec des mots bizarres et viens d'une étrange contrée !


Dernière édition par Benjamin le Mer 11 Mai 2011 - 21:40, édité 1 fois

Benjamin
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 269
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 34
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Memento le Mer 11 Mai 2011 - 21:29

Bienvenue !

Moi même nouveau, et moi même non diagnostiqué. Je t'encourage à faire le test si tant de personnes pensent que tu es surdoué. Je pense que c'est le meilleur moyen de se fixer (et c'est moi qui dis ça ^^').

Je note sans retenu qu'on partage la même trilogie dans notre tête (star wars). Ça nous fait donc un point commun Very Happy

"Thorongil est mon nom, les esclaves du Mordor s'enfuient devant moi."

Si je ne me trompe pas, Thorongil c'est pas Aragorn en fait ? Je me souviens plus très bien à vrai dire. J'étais en 5ème quand j'ai lu la trilogie. Ça remonte donc à longtemps. Sans parler que j'avais sauté pas mal de page au début du premier tome (sinon j'allais dormir Razz ).

J'irai faire une recherche sur le net. D'ailleurs si je connais la fin de ta phrase c'est qu'il y a quelques temps j'avais fait des recherches sur ces langues (oui c'est marrant), et j'étais tombé sur une phrase inscrite sur une épée où il y avait quasi la même phrase. Dès que je retrouve le lien je le poste ! Quand à la première partie, ce fut simple de déduire, connaissant le mot Thorongil... j'ai pris ce qui semblais le plus logique pour essenya.

Si je me trompe je vais avoir l'air malin Suspect

Memento
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 223
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 28
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Thorongil le Jeu 12 Mai 2011 - 8:54

Non tu ne te trompes pas d'une seule virgule, Memento... ^^°
C'est exactement cela.

Thorongil est bien l'un des nombreux noms d'Aragorn II fils d'Arathorn.
Cette phrase est "inspirée" (bon ok, pompée) sur une phrase authentique issue d'une épée, et pas n'importe laquelle : Andùril essenya, lercuvanten i màli Mordoreo.

Pourquoi cette phrase me diras-tu ? Parce que je me suis le plus souvent identifié à Aragorn en lisant à maintes reprises le Seigneur des Anneaux (même si je suis un fou amoureux de Gandalf...hmmm sa barbe si sensuelle...xD), et qu'un jour que je traînais sur le Net j'ai vu un site où on pouvait acheter des répliques des épées des films.
Et bon j'étais encore jeune mais pas demeuré, c'était il y a...7 ans ? Donc je me suis dit que si je sautais pas sur l'occasion y en aurait vite plus.
Et je me suis acheté Andùril, pasque bon avoir une épée d'1m40 dans sa chambre accrochée au mur c'est la classe. ^_^


Comme vous aurez pu vous en douter je suis tombé raide dingue de Tolkien. A tel point qu'après avoir lu Le Hobbit et le Seigneur des Anneaux, j'ai enchaîné sur la collection complète des autres histoires relatives à Eä.
Je pense avoir tout lu. ^^°

Merci beaucoup à vous tous pour vos salutations !


Faire le test j'y ai déjà pensé... Mais étant donné la situation dans laquelle je me trouve actuellement, j'ai peur que cela ne me soit pas très utile pour reprendre du poil de la bête et faire ce qui me plaît.

J'essaierai de vous expliquer ça en détails. D'ailleurs où c'est qu'on peut parler de ce genre de trucs plus en profondeur ?

Thorongil
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 120
Date d'inscription : 11/05/2011
Age : 27
Localisation : Ered Gorgoroth

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Memento le Jeu 12 Mai 2011 - 10:13

Je ne saurais trop te guider, je suis nouveau aussi.

Pour la phrase je me disais bien aussi. J'avais bien vu ça sur une épée (sur le net par contre). Et là tu confirme bien mes doutes alors Wink

Tolkien c'est bien. Mais je n'ai pas encore tout lu. Seulement la trilogie du seigneur des anneaux. Je devrais peut-être tester Bilbo aussi.
Mais j'ai plusieurs lectures en ce moment. Et si comme d'habitude j'en ajoute encore et encore... enfin bref !
Il faut de la place pour les livres et au bout d'un moment c'pas facile d'en trouver.

Memento
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 223
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 28
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Thorongil le Jeu 12 Mai 2011 - 10:35

Bah apparemment ça peut servir de journal de bord, ce topic de présentation, d'après ptitof. ^^

Tu sais, je suis né dans une famille de lecteurs voraces. Mes parents ont plus de mille bouquins tous lus. Sans compter les éditions des livres de Tolkien et les livres d'illustrations qui vont avec par John Howe et Alan Lee. *bave*
Le seul problème des livres c'est la place mais ça se négocie quand même. Wink


[...]
Bon, pour préciser un peu ce qui m'amène ici... Et raconter un peu mon histoire personnelle...

J'ai toujours été "différent" des autres personnes que je croisais. A tel point que les seules personnes que j'aie jamais aimé fréquenter c'étaient des personnes plus mûres que moi et donc souvent plus vieilles... Des adultes, même dès mes sept ans.

Mais cela tenait beaucoup au fait que je suis un peu misanthrope sur les bords.
Je me suis calmé sur ce point-là, mais j'ai été trop déçu par l'humanité pour lui accorder encore une chance... Je me contente de mon cercle d'amis, qui sont aussi aigris que moi à force de s'en prendre plein la tronche (jamais pu me faire des amis "normaux").
Et comme en plus je suis agoraphobe de manière assez prononcée...Ajoutez à cela de la schizophrénie et une épilepsie de naissance et vous obtenez le parfait cocktail pour une vie pourrie qui conduit à pointer à la MDPH pour l'AAH.
Je n'ai même pas pu avoir mon baccalauréat... Alors que des personnes de ma classe qui n'avaient pas inventé le fil à couper l'eau tiède ont réussi à décrocher une mention AB. Là c'est mon orgueil qui parle mais je suis persuadé que si j'avais été un ado sans histoires mon bac je l'aurais eu à 18 ans avec mention Bien. Et je serais déjà au boulot.

C'est déjà pour ça que cette histoire d'Eleu qui insiste pour me dire zèbre me gêne... Si c'est vrai que je suis un putain de zèbre, ça signifie que je pouvais faire mieux que ça.
Bon ok... J'avoue que je le pense déjà. ^^°
On m'a toujours vu comme une sorte de génie, de type bizarre, infréquentable voire autiste (si si...autiste.) mais même dernier de classe j'étais vu comme une sorte de mec intelligent. Allez savoir pourquoi...

Oh je sais que je ne suis pas un génie, faut pas non plus abuser...
Je sais déjà que je ne suis pas con. Mais le temps béni où je résolvais des intégrales de tête est passé derrière moi. J'ai oublié comment faire.

Et concernant le test...
C'est bien joli mais je suis drogué au Risperdal et à la Dépakine et parfois à l'Alprazolam.
Etant fatigué en permanence et pour ainsi dire sous camisole chimique perpétuelle je vois mal ce qui pourrait être révélé comme possible zébritude à travers un quelconque test puisque je ne suis même pas dans mon état "normal".

En même temps si je me savais zèbre, ça me permettrait de retrouver une certaine notion de normalité à laquelle me racrocher...Une normalité relative s'entend.
Puisque même comme épileptique ou schizo je ne suis pas typique du tout.

Bref tout cela est extrêmement compliqué... Parfois je me retrouve dans certains "zèbres" mais je n'ai pas l'impression de faire partie de ce monde.

De toutes manières j'ai un rapport tellement flou à la réalité... Very Happy

Thorongil
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 120
Date d'inscription : 11/05/2011
Age : 27
Localisation : Ered Gorgoroth

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Memento le Jeu 12 Mai 2011 - 12:00

Je te comprend. Mais il faut aussi comprendre qu'on est tous unique. Zèbre ou non on ne peux pas être exactement identique. On a tous un passé. Un vécu.
Tous les zèbres n'ont pas une scolarité raté ou une vie d'isolé. Certains réussissent très bien et s'intègrent parfaitement (ou presque).

Je te comprend d'autant plus que moi aussi je considère que si le test est positif, j'aurai quelque chose sur lequel m'accrocher. Et l'inverse serait comme repartir à zéro.
Quant au rapport flou à la réalité. Je dois pas être non plus très saint...

En tout cas, apparemment il y a un minimum de personnes qui peuvent te comprendre. Et ça c'est déjà pas si mal. Après ce n'est que maigre consolation, c'est sûr.

Memento
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 223
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 28
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Fata Morgana le Jeu 12 Mai 2011 - 12:12

Tu n'es pas le seul à prendre des médicaments. J'en ai pris depuis 50 ans - 1.
J'ai finalement eu un équivalent du bac à la fac, mais étant trop... (trop quoi au juste... intenable) j'étais auditeur libre en 5eme.
j'ai été viré de trois centres de réinsertion social en un an. J'ai fais des hp et d'autres trucs, en vain...
Il m'a fallu ma vie pour m'en remettre. (Je suis un enfant-martyr)
Seulement voilà, tout cela reposait sur un problème d'identité: différent et solitaire, "ruminateur" et ultra-sensible, bourré d'imagination mais sujet à des crises d'angoisse sévères, je ne comprenais rien de ce que je vivais ou étais.
Et voilà qu'en lisant ici cela http://gappesm.net/test/Articles/Arielle-Adda/Adulte-Doue/ j'ai commencé à admettre l'hypothèse que je faisais finalement bien parti d'un troupeau. Ça a un peu + de trois mois.
Et voilà ce que j'ai observé: plus je me considère comme "affecté" des troubles propres aux zèbres, plus je me comprends. Tous les éléments caractéristiques, quand je les reconnais comme miens, m'apportent la PAIX.
Depuis que j'ai accepté cette hypothèse, tous mes problèmes ont volé en éclat, ne me laissent presque aucun souvenir. Alors si le fait d'admettre (ce qui est difficile car on a peur de mentir et de se mentir au début) mon appartenance au monde des surdoués me donne la paix, m'apporte toutes les réponses à mes questions existentielles et brosse de moi un portrait aussi criant de vérité, au point que cette "révélation" s'est déjà fondue avec mon vécu de façon spontanée et naturelle, que dois-je en conclure ? j'ai passé des semaines à la suite de cette prise de conscience à hurler contre le temps perdu, c'est vrai, mais les faits sont là: une fois revêtue cette identité, je me suis reconnu et accepté, ainsi que mon entourage qui m'a aussi reconnu et a accepté. Depuis, je sens que point par point, mon intelligence se désinhibe, même si je me sens encore maladroit. Mais pour moi, cette découverte a été une libération essentielle dans ma vie. Tout ce que je sais, c'est que j'étais totalement démoli, sans repères ni diagnostic, sans identité ni semblable autour de moi. J'étais seul avec cette différence indéfinissable qui était une torture. j'étais peut-être ceci, peut-être cela - peut-être biloplaire, peut-être fou; peut-être abimé cérébralement, sans aucun doute destiné à l'errance et au repli. Ma devise était: " Tenir vivant jusqu'à la mort". Et bien tout cela, ici même à disparu. C'est tout ce que je vois. Et chacun en déduira ce qu'il voudra, accolera à cela le lexique qu'il voudra "surdoué, zèbre, surefficient, HQI, THQI", je m'en fous. Tout ce que je sais c'est que j'étais un fantôme, et que je ne le suis plus.
j'ajoute que je puis m'exprimer ici sans être banni du forum, et en ayant le sentiment d'être compris et de pouvoir enfin communiquer avec des personnes qui fonctionnent de la même manière que moi, j'ai labouré tout le net pour trouver cela. je n'aurais jamais penser oser cliquer sur surdoué ! Je me trouvais peu lettré, trop infantile émotionnellement pour faire partie d'une telle "caste". C'est par dépit que je suis arrivé ici. Parce que j'étais malheureux partout ! Et je suis tombé des nues. Je tombe encore des nues.
Tout était là, sous mes yeux...Et je ne le savais pas...
Et finalement, j'ai arrêté il y a quatre jours un hypnotique dont je ne pouvais pas me passer depuis 15 ans. C'est pas un signe ça ?
Very Happy

J'ai contacté des psys, et j'ai lu "Différence et souffrance de l'adulte surdoué" de Cécile Bost. "L'enfant surdoué" de Jeanne Siaud facchin (qui m'a moins parlé parce que mon enfance était un tel chaos que je l'ai oubliée) "Guide à l'usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués" de Béatrice Millêtre, "Moi ? Surdoué ?" de je sais plus qui, mais aussi tous les articles concernant cette problématique que j'ai pu trouver sur le web ou ici même.
Et alors l'évidence étant qu'on me tendait un miroir qui pour la première fois n'était pas déformant, je me suis vu, reconnu, adopté. Capable et digne d'exister. Je suis déjà entrain de me détacher des psys, parce que tout est intégré, c'est comme ouvrir une vanne: l'eau se précipite toute seule. Et là, je me sens rempli, dans mon assiette (au sens mécanique du terme) et n'ai plus besoin que d'aider mon intelligence à s'affranchir des milles blocages que les autres ou moi-même lui avions imposé. Je sors du coma, et je réapprends à marcher.
Pourquoi pas toi ?

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Thorongil le Jeu 12 Mai 2011 - 17:12

Parce que moi je sais ce qui m'attend si je fais sauter les cadenas chimiques que je me suis moi-même imposé. ^^°
Pour l'avoir déjà testé à plusieurs reprises je sais qu'il m'en coûte cher. Des séjours à l'HP parce que je délire et que je commence à croire que je vais tomber en morceaux, parce que ma pensée alors va tellement vite et en tellement grande quantité d'informations, que même une dose de cheval de tercian ne suffit pas à m'empêcher de penser. Pourtant merde 310mg/jour c'est beaucoup.
Il y a une si grande pression à l'intérieur de mon crâne et je suis tellement fragile psychiquement que si je ne me bride pas volontairement mes capacités cognitives, je pars vite en sucette.

C'est exactement cela : ouvrir une vanne, lorsque je suis sans risperdal : l'eau se déverse toute seule. Sauf que ça fait tout péter.

Ce n'est pas qu'il s'agisse d'une sorte de génie incontrôlable à la Dr House qui me pousserait vers la folie.
C'est l'ajout de mes fragilités psychiques de base avec un potentiel honorable qui font que lorsque je ne suis pas bridé ça pète.

Je me souviens d'éclairs fulgurants de logique où je me précipitais vers une faille d'un raisonnement mathématique qu'on cherchait à nous imposer pour trouver un chemin plus court. Sauf que simultanément, même si j'avais trouvé un biais pour aller plus vite, j'étais en panique totale, proche de la psychose si redoutée lorsque vous êtes dans une classe où personne ne vous cause et où vous faites tout pour passer inaperçu. ^^°

A moins que je retrouve le chemin qui mène au miroir, je ne pourrai pas prétendre être sorti de la catatonie, pour reprendre l'histoire développée dans le beat'em'all Alice. ^^

Thorongil
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 120
Date d'inscription : 11/05/2011
Age : 27
Localisation : Ered Gorgoroth

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Fata Morgana le Jeu 12 Mai 2011 - 17:44

Thorongil a écrit:Parce que moi je sais ce qui m'attend si je fais sauter les cadenas chimiques que je me suis moi-même imposé. ^^°
Pour l'avoir déjà testé à plusieurs reprises je sais qu'il m'en coûte cher. Des séjours à l'HP parce que je délire et que je commence à croire que je vais tomber en morceaux, parce que ma pensée alors va tellement vite et en tellement grande quantité d'informations, que même une dose de cheval de tercian ne suffit pas à m'empêcher de penser. Pourtant merde 310mg/jour c'est beaucoup.
Il y a une si grande pression à l'intérieur de mon crâne et je suis tellement fragile psychiquement que si je ne me bride pas volontairement mes capacités cognitives, je pars vite en sucette.

C'est exactement cela : ouvrir une vanne, lorsque je suis sans risperdal : l'eau se déverse toute seule. Sauf que ça fait tout péter.

Ce n'est pas qu'il s'agisse d'une sorte de génie incontrôlable à la Dr House qui me pousserait vers la folie.
C'est l'ajout de mes fragilités psychiques de base avec un potentiel honorable qui font que lorsque je ne suis pas bridé ça pète.

Je me souviens d'éclairs fulgurants de logique où je me précipitais vers une faille d'un raisonnement mathématique qu'on cherchait à nous imposer pour trouver un chemin plus court. Sauf que simultanément, même si j'avais trouvé un biais pour aller plus vite, j'étais en panique totale, proche de la psychose si redoutée lorsque vous êtes dans une classe où personne ne vous cause et où vous faites tout pour passer inaperçu. ^^°

A moins que je retrouve le chemin qui mène au miroir, je ne pourrai pas prétendre être sorti de la catatonie, pour reprendre l'histoire développée dans le beat'em'all Alice. ^^

Je connais et le tercian et le risperdal. Mais ce n'est pas le sujet, ça, c'était pour attirer ton attention, mais sur le fond: il est possible -je dis bien possible, et donc pas assuré - que l'ignorance de qui nous sommes nous détraque en profondeur. j'ai été dis condamné par deux fois à cause des doses de médocs. La question n'est pas là. Tu vis un emballement psychique, et des phases schizophréniques, ok, je ne le nie pas, mais cela ne te définit pas totalement. Or justement, la nescience de notre identité est la porte ouverte à tous les "délires" (note les guillemets) c'est cela que je voulais dire, et non qu'il fallait arrêter un traitement qui marche ou même, qu'arrêter le traitement est un but en soi. Juste que la connaissance de soi parfois, produit des effets inespérés. Moi aussi je suis obligé de brider le p'tit vélo tous les jours (sans doute à un degré moindre que le tien) parce que sinon, j'ai l'impression d'être une véritable bombe, y compris d'ailleurs physiquement ! J'ai fais du karaté pour me calmer, du coup j'en faisais même la nuit ! Very Happy ) Cela dit, TOUT n'est pas pathologique, il y a peut-être une partie de ton fonctionnement qui pourrait être canalisée de manière créative si tu la repérais. C'est cela que je voulais dire. Quant au tercian, si on sait que ça marche, on ne sait ni sur quoi, ni comment.
Ce que je ne partage pas c'est ton pessimisme de fait sur les améliorations, pour le moins, que pourrait t'apporter une plus grande connaissance de tes particularités, talents, ou faiblesses. Je me fous des tests, n'ayant plus rien à prouver, ni à moi, ni aux autres, mais dans ton cas, il est vraisemblable que ce soit utile, utile pour te comprendre.
Ps, ce n'est pas ton "génie" qui est incontrôlable, c'est ta pensée apparemment... Very Happy

Pour résumer je viens ici parce que même si je suis orgueilleux et que je doute être un zèbre, je me pose d'autant plus la question que y a au moins trois personnes dans mon entourage plus ou moins direct qui prétendent que je suis surdoué. O_o
Très bien, tu y es. Maintenant, va au bout de la logique.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Thorongil le Jeu 12 Mai 2011 - 18:45

(oui je te rassure je sais que ce n'est pas un quelconque génie que j'ai d'incontrôlable mais bien ma pensée...J'ai eu laaaaaargement le temps de le comprendre. ^^)

Utile pour me comprendre dis-tu ? Justement c'est là la question centrale. En quoi cela me serait-il utile pour me comprendre, quel pourrait être le lien entre schizophrénie, épilepsie, surdouance, et tout ce fatras de mots que je traîne comme autant de boulets depuis si longtemps ?
Ah c'est sûr que s'il existe une théorie unificatrice des forces élémentaires et contradictoires qui m'habitent, ce serait une aubaine. Mais de même que jusque là personne n'a réussi à réunir les quatre interactions fondamentales, je ne sais si c'est si scientifiquement plausible que cela de réussir à expliquer suffisamment de choses chez moi pour me connaître vraiment. J'ai un peu l'impression qu'une telle théorie unificatrice marche de la même façon qu'en sciences, que si ça explique trop de choses ce n'est forcément plus scientifique.

Si je m'arrête avant le bout de la logique c'est surtout parce que j'ai peur de devoir avouer que je le suis (zèbre) ou que j'ai un potentiel largement supérieur du moins à celui de ma tendre soeur aînée et que donc tout ce que j'ai entrepris a échoué par ma faute. (oui parce que ma soeur aînée a beaucoup d'estime pour moi et pense (sans prononcer le mot de surdoué) que j'ai une façon de penser peu commune... Et elle est arrivée à force de travail à décrocher un master de droit bancaire. C'est LA personne que j'admire le plus (oui tout ça pour ça)).
A ce qu'il paraîtrait ce serait faux dans tous les cas.

Mais la surdouance implique des tas de choses. Trop de choses. Notamment que j'ai vécu dans l'ignorance de mon vrai potentiel tout ce temps-là et que j'aurais pu mieux l'employer... C'est terrifiant comme idée.


Mais concrètement ça apporte quoi de se savoir surdoué/zèbre/HQI/machintrucchouette/cequevousvoulez ?

Thorongil
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 120
Date d'inscription : 11/05/2011
Age : 27
Localisation : Ered Gorgoroth

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Fata Morgana le Jeu 12 Mai 2011 - 18:54

Ça apporte quoi de savoir nager quand on est dans l'eau ? Ça apporte quoi de savoir qu'on a le vertige, sinon à éviter les endroits escarpés ? Ça sert à quoi de savoir qu'on n'est PAS ce que tout le monde a voulu nous faire entrer dans le crâne ? D'après toi ? Nos parcours se ressemblent, c'est pour ça que je m'improvise ton interlocuteur. C'est un peu comme si quelqu'un ouvrait une fenêtre dans le grenier où on était enfermé: tout est pareil que dans le noir, mais plus rien n'est pareil !
Tu as perdu tout ce temps ? J'ai perdu 53 ans et six mois ! Oui c'est terrifiant, et j'ai dû consulter, mais avoir un NOM, une identité, un sens, même une heure, ça change même le cerveau qui t'a poussé à me poser la question de savoir ce que ça apporte; ça rend cette question caduque. Quand tu l'auras, tu verras bien ce que ça change. Se complaire n'est pas se plaire. Que tu t'identifies à tes troubles, je peux le comprendre, ça peut qualifier d'une certaine façon, mais ces troubles ne te paieront pas en retour...Les problèmes qui te touchent ne sont pas des gentlemens, si ?
Alors tu ne leur dois rien.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Clemelle le Jeu 12 Mai 2011 - 19:00

Thorongil a écrit:Bah apparemment ça peut servir de journal de bord, ce topic de présentation, d'après ptitof. ^^

comment ça d'après titof ? ^^'

bienvenue a toi, et bonne route !

Clemelle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Thorongil le Jeu 12 Mai 2011 - 19:13

Eh bien dans un premier temps savoir qu'on n'est pas ce que tout le monde a voulu nous faire entrer dans le crâne ça sert à se casser la tronche.
Une fois cela fait, si on ne s'est pas trop fait mal ça sert à ne plus être bancal.
Toute la question est celle de la dureté de la chute. Vais-je me briser définitivement ou cela va-t-il être utile ? Au final en lançant les dés je le saurai fatalement une fois le résultat tombé.

Mais c'est plus fort que moi il me faut tout rationaliser, tout calculer, prévoir, quantifier, décortiquer, aplanir, retourner dans tous les sens jusqu'à temps que j'aie fait le tour du problème dans tous les sens possibles.

Concrètement je suppose que cela signifie qu'il faut que je me lance dans un test je présume...

C'est à double tranchant. Je me ferai de toutes manières mal en tombant de haut quel que soit le résultat. Si le résultat est moyen voire inférieur à la moyenne, je me morfondrai sur ma stupidité et mon arrogance si le résultat est supérieur à ce que je peux attendre, je me morfondrai sur mon incapacité à avoir agi intelligemment lorsqu'il était encore temps d'avoir le bac.

Si je ne fais rien je suis certain de ne pas avoir de bleus. Mais en contrepartie selon toi je suis certain de rester bridé et frustré de ne pas avoir répondu à cette question. Selon moi je suis certain de me poser encore et toujours la question et de continuer à me dévaloriser à ce sujet (et à bien d'autres) sans qu'il soit une certitude que le fait de me découvrir zèbre mette un point final à ma mauvaise image de moi d'un point de vue intelligence.

Autrement dit il s'agit de choisir entre une prudence qui m'épargnerait certes des dommages mais qui risque de me faire poser une infinité de questions sur mon identité toute ma vie...et entre un pari d'audace qui me causera inévitablement des blessures d'égo mais qui, s'il s'avère concluant m'apporterait une vision plus "normale" et moins dangereuse de ce que je suis et de qui je suis.

C'est cela ?

@Clemelle : merci beaucoup à toi ^^

Thorongil
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 120
Date d'inscription : 11/05/2011
Age : 27
Localisation : Ered Gorgoroth

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Fata Morgana le Jeu 12 Mai 2011 - 20:55

En gros, oui. Sans ce besoin de rationaliser, tu pourrais t'y prendre autrement.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Thorongil le Jeu 12 Mai 2011 - 21:24

Oui, sauf que c'est ce besoin de rationaliser qui actuellement me sauve la santé mentale. En rationalisant tout à l'extrême, j'arrive à déceler ce qui est de l'ordre du "normal" de ce qui est de l'ordre du "pas normal", entre ce qui est naturel et ce qui est pathologique. Cela me réussit assez bien pour l'instant.

Dernière chose à savoir : suis-je zébré ou pas au final, d'un point de vue global ?

Là seul le test devrait m'éclairer.
Mais la grande question que je me pose c'est : ça se voit tant que ça que je suis si particulier ?

D'aucuns me disent que oui dans mon entourage. Mais est-ce par amour ou par réalisme ?

En fait je n'arrive pas à admettre cette idée d'être zèbre parce que ça me paraît tout bonnement incroyable me concernant.

C'est parce que je suis trop négatif envers moi-même ou parce que je me connais trop bien ?

Je n'en sais rien et le fait que je ne sache pas trancher tend vers l'idée que je ne me connais pas.
Ce qui revient à dire que je me voile la vérité. Moi qui me targue de tenter de vivre sans illusions... ^^°

Donc au final la réponse à ma question est-elle toute trouvée ou suis-je simplement un arrogant de plus qui prétend à être plus différent qu'il ne l'est déjà ?

Là est la question... Je crains la réponse quelle qu'elle soit.

Thorongil
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 120
Date d'inscription : 11/05/2011
Age : 27
Localisation : Ered Gorgoroth

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Clemelle le Ven 13 Mai 2011 - 4:17

thorongil, mon frère perdu !
(test prévu fin juin pour moi après de si nombreuses nuits tourmentées)

sers toi de nous comme douillet matelas pour amortir ta chute d'où qu'elle vienne en "hauteur"...

Clemelle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Fata Morgana le Ven 13 Mai 2011 - 7:05

Thorongil a écrit:
Donc au final la réponse à ma question est-elle toute trouvée ou suis-je simplement un arrogant
Tu as entendu parler du syndrome de l'imposteur ?

Bref, voici des liens. Personnellement , ils m'ont été très utiles. ("L'adulte surdoué une indicible solitude intérieure" de Arielle Adda, par exemple m'a complètement secoué...)

http://gappesm.net/test/Plan/

http://wiki.zebras-crossing.org/doku.php#caracteristiques_et_problematiques

Et puis comme dit Clemelle, à notre mesure, nous sommes là.




Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Llama le Ven 13 Mai 2011 - 7:21

Oui Arielle Adda (avec qui j'a rendez-vous le 26 Surprised ) m'as aussi complètement secoué je crois que j'ai laisser une larme sur le absurdoué et l'effort.
Bienvelue à toi Copain d'Eleu !

Llama
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 143
Date d'inscription : 06/05/2011
Age : 27
Localisation : Paris

http://LlamaMIB.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Fata Morgana le Ven 13 Mai 2011 - 7:22

Purée ! Le veinard !!! Shocked
Ce texte sur la solitude a été pour moi un coup de mailloche sur la calebasse. Je peux le dire aujourd'hui, il a même changé ma vie ! Shocked

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Llama le Ven 13 Mai 2011 - 8:47

Elle as un cabinet sur Paris, elle est plutôt gentille, tu peux la googler sans trop de difficulté.
Deux semaine d'attente pour les rendez-vous.


Spoiler:
http://www.qype.fr/place/915112-Arielle-Adda-Paris

Llama
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 143
Date d'inscription : 06/05/2011
Age : 27
Localisation : Paris

http://LlamaMIB.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Thorongil le Ven 13 Mai 2011 - 9:04

A ce que j'ai vu y a beaucoup de parisiens ici...^^
Quel dommage que je sois normand et pas mobile du tout, ne pouvant passer le permis ni n'étant prêt à prendre le train. xD

Je ne m'y retrouve pas autant que toi Fata Morgana, dans ce texte de Arielle Adda. Sans doute parce qu'au contraire de ce qui y fut dit dedans, je n'ai jamais été rejeté pour ma différence dans mon entourage. Au contraire. A l'école oui, par contre.

Je ne sais vraiment pas quoi penser de tout ça... Y a des choses troublantes... Comme ce mot de schizoïdie qui tombe plutôt opportunément. En tant que schizophrène ça ne peut que surprendre de le trouver ailleurs que dans un manuel de psychiatrie. ^^°
Par contre non je ne connais pas le syndrome de l'imposteur. J'ai une vague idée de ce que ça peut bien vouloir dire...Mais je ne connais pas.


@Clemelle : merci à toi... mais au fait que me vaut tant de gentillesse ? (ah oui parce qu'en plus le mec qui s'appelle Thorongil n'est pas franchement habitué à être directement accepté quelque part par qui que ce soit. Mais tant mieux Very Happy) ^^°
@Llama : J'aime bien ton avatar ! Very Happy Merci à toi de m'avoir souhaité la bienvenue. Smile

Thorongil
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 120
Date d'inscription : 11/05/2011
Age : 27
Localisation : Ered Gorgoroth

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Clemelle le Ven 13 Mai 2011 - 9:16

bah après t'avoir traité de nom de médicament, je compense ^^
puis quand on est assis sur le même radeau, faut pagayer en coeur !

Clemelle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorongil essenya, lercuvanten i màli Mordoreo...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum