Nos phases de Gratitude + amour (optimistique moi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nos phases de Gratitude + amour (optimistique moi)

Message par NIN59 le Dim 7 Aoû 2016 - 12:45

Bonjour à tous,
je voulais savoir, alors je me suis dis je vais venir demander ici à des gens intelligents voir plus intelligents que moi , selon votre vécu, votre recul, votre étape de vie actuelle ou même le cumul de vos vies antérieures Wink

Voilà j'ai pas mal eu de périodes sombres dans ma courte vie, je vais essayer de ne pas virer au blabla de zèbres(l ai déjà trop fait) je suis hypersensible, un rien va me plomber, un rien va me rendre euphorique...blablabla
on est comme ça.

Je me souviens d'une psy de CMP autrefois qui me disait, vous virez trop d'un extrême à l'autre, ce qu'il faut apprendre c'est canaliser cela.
ça c est finalement un peu comme du schopenhauer, ne pas avoir de grandes extases pour ne pas avoir à sombrer dans les plus terribles des ténèbres.
hum la voie du milieu d'un maître zen? mouais schopenhauer m'avait pas l'air d'un maître bouddhiste quand même ^^
J ai réfléchi à ça et je suis passé à autre chose.
toujours ces phases là, soit super happy soit profondément sombre.
Et dans mes rencontres, autour de moi
soit on voyait ma part d'ombre en premier et donc on me résumée à cela, soit l'inverse, et les deux m'agaçait profondément
parce que je suis egocentrique comme tout humain, on a envie d'être vue dans notre intégralité.
pourquoi?
ça sert à quoi d'être vu?

sur le coup c est comme appartenir être reconnue, humaine parmis les humains
du coup c est se sentir moins seul, juste par ça, un truc si simple
J ai aussi ces moments comme vous où je me fiche d appartenir à quoi que ce soit, je me dis j appartiens dejà même pas à moi même alors bon me retrouver quelque part, en un groupe, des gens,un autre...

En fait ma requête ici, c est de savoir comment continuer d'entretenir son optimisme et sa psychologie positive
je suis née d'une famille de pessimiste ou on aime quand même se traîner la patte dans le " mais c est chacun pour soi, rien n'est jamais gratuit, nobody gives a fuck, méfie toi mefie toi mefie,la gentillesse gratuite ça n existe pas..."

J ai été je pense élevée dans cette ambiance là, surtout par mon père, que soit dit en passant j'adore malgré les clashs qu'on a eu dans ma jeunesse(putain mais je suis pas vieille oh ça va!!!)

J ai pas mal lu sur l optimisme, sa force, les façons de s'en sortir , de retrouver le moral tout ça
jai les armes heureusement , merci mon dieu/deesse j'ai la foi aussi, mais ça, après ça me regarde...Je n'appartiens à rien.
Juste peut être quand même au clan des Humains...

J ai même l envie de créer un Kit anti déprime, le breveté et tout et en faire un business , pas pour l argent mais pour sauver le monde Wink
mégalo powaaaa

mais tout ça c est dans ma tête,je ne me lance pas.

Je voulais savoir, ouais accouche Hélène, tu veux en venir où!?
comment faire pour garder cet enthousiasme là, cette joie de vivre, le présent, le simple, dans l amour et la gratitude, garder cet etat d esprit malgré tout, même dans le quotidien stressant d'une mère célibataire en galère (c est plus pour la rime va!)
les réponses sont sans doute en moi, mais j'ai peur que cela reparte
j 'ai quand même vécu une belle crise de foi en la vie cette année,pendant 6 mois, j avais l'impression d'être dans un vilain cycle, j'avais 17 ans quoi... et c etait vraiment vraiment horrible. merdique.Et tout est allé de travers.
Heureusemement que la synchronicité a mis des adjuvants sur le chemin de l espèce de conte de fée qu'est ma vie pour m'aider à reflechir,à avancer, à voir les belles choses, et à croire.

Peut être que parfois on oublie qui on est vraiment ce que l'on veut vraiment ce que l'on vaut?

Bref je me sens très heureuse là dans ma vie, je savoure juste le simple fait d'être en vie, de m exalter de petits riens, de créer( l art c est la vie)et j'ai envie de réussir à la construire d'une façon saine, sans mes crises qui font tout foirer surtout dans ma vie relationnelle notamment mes amours

j ai le syndrome de

et je me soigne parce qu'au fond merde je suis quelqu'un de bien, je voudrais vraiment me faire des amitiés durables dans le temps,des relations saines et harmonieuses et puis Aimer vraiment un homme pour tout ce qu'il est et n'est pas encore.

voilà, merci beaucoup à ceux/celles qui m'auront lu, et qui répondront, belle journée à vous!
La vie est belle quand on aime!

NIN59
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 90
Date d'inscription : 24/05/2015

https://ello.co/helenina

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos phases de Gratitude + amour (optimistique moi)

Message par Bimbang le Jeu 8 Sep 2016 - 11:26

Je n'avais pas vu ton post.
On a quelques petites choses en commun, ou plutôt j'ai vécu ce passage que tu décris.
On va plutôt bien, mais on sent que c'est pas non plus l'apothéose... ni définitif... et qu'un rien peut venir faire basculer ça.

Pour reprendre ta question, je pense, à te lire, que tu sais comment faire pour préserver ce sentiment de bien être. Tu appréhendes juste d'autres possibles, mais tu tiens bon. Il faut rester dans cette optique là.
Créer quelque chose est fondamental bien souvent. Ça te recentre. Pendant que je tourne autour de l'idée ma future création, je retrouve mes élans de quand j'étais gosse.
Si tu es croyante, tu peux t'appuyer sur ta foi. Je l'ai fait longtemps aussi.
Louer Dieu, c'est une façon de se laisser aimer, très douce.

Il y a toujours des moments plus noirs mais il faut toujours garder confiance en soi. Tu sais que tu vas remonter. Tu l'as toujours fait, pas vrai ? Il faut vivre aussi les crises, elles ont des intérêts mais il faut savoir les laisser passer.
En gros, tu te dis, si j'étais "Nin la Futée" comment je ferais ? Et tu cherches. J'ai toujours eu beaucoup de facilité à me mettre "dans la peau de", et donc j'ai tiré profit de ça.

J'ai été mère célibataire également. Je considère que je ne le suis plus vu que mon fils est grand et indépendant aujourd'hui. Je n'ai plus cette responsabilité là, même si j'adore mon fils passionnément.

J'ai adoré cette époque où j'étais seule avec lui, comme en phase permanente, centrée sur lui. Je me suis battue comme un beau diable pour réussir à trouver du boulot et à maintenir une vie correcte, et au final, ça a plutôt bien marché.
Mais je sentais bien qu'il fallait, qu'un jour, ce cocon s'ouvre pour permettre une évolution normale, aussi bien pour mon fils, que pour moi. Alors je me suis mise en quête de trouver un homme. Mon fils avait 8 ans.

Peut-être en es-tu là toi aussi ? A vouloir ouvrir votre nid à quelqu'un d'autre ?
C'est ça qui te pose question ?

Bimbang
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 732
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos phases de Gratitude + amour (optimistique moi)

Message par NIN59 le Ven 9 Sep 2016 - 10:13

Merci beaucoup pour ta réponse Bimbang! c est le genre de message d'être humains qui me donnent le sourire, me rassure sur ce monde. Je peux sombrer dans un tel pessimisme, cynisme and co des fois...comme si ma lucidité me disait, finalement tout le monde s'en fout...et puis je me dis, bah moi je ne m'en fous pas tout le temps...peut etre que dans un moment ce moment là, je m'en fous alors forcément je pense que les autres en font de même...

Faut se recentrer comme tu dis!

Maintenant je souris quand les gens me font des compliments un peu trop sur mon courage etc de mère celibataire...au début oui c etait plus difficile car ils n'ont que 17 mois d ecart, mais bon ça va de mieux en mieux.

Et oui c est vrai, je veux le changement qui m'effraie, je le veux vraiment.
Donc ça doit faire partie de mes peurs de perdre mes enthousiasmes et élans de vie. Je fais tout pour penser positif.

Lorsque je vais mal et que je me sens d'un coup triste, notamment pour les choses concernant l'affectif, le manque d'amour tout ça... je me dis il n'y a pas que ça et je suis toujours partagée entre exprimer mes émotions, mes sentiments, qui n'ont pas à se justifier mais qui devraient être entendus, vus pour ce qu'ils sont...et le fait de tout de suite chasser cette vague sombre en essayant de me convaincre: tout va bien, tout ira bien.

c e st super dur pour moi parfois.
parce que je ne sais plus si je dois pleurer ou faire semblant d etre heureuse pour aller mieux
je remarque que lorsque je trouve d autres raisons de sourire, que je focalise sur mes envies autre que l'amour( même si l affectif et le lien est autre c est ma vie, mon chemin, j aime donner, écouter, apporter quelque chose à ce monde j'en ai besoin, je viens dailleurs de créer un groupe sur facebook pour envoyer des lettres/cartes postales dans le monde entier, juste colorer l intérieur de nos boites aux lettres, envoyer de l'amour, un "random act of kindness" parce que c est cool de donner et que c est quelque chose qu'il faut partager avec les autres.)

J oscille, j apprends à mieux osciller.
J essaie de ne plus me rendre malade avant l arrivée du Monstre du SPM ^_^;; les femmes comprendront.
j 'essaie de rester consciente de ma valeur, de ce que j'aime en moi.... finalement c est quand je laisse mes ombres me rattraper et me donner une image de moi que je ne supporte pas que tout recommence à aller mal.

ecouter et aider les autres autour de moi qui vont plus mal ou qui vivent des choses que j'ai vécu m'aide aussi énormément à relativiser, à me dire, j'ai pris du recul ,fait du chemin je peux apporter ça aux autres
j entends leur douleur, l angoisse de la solitude, mais je suis tournée vers la lumière et l espoir
et oui clairement la foi m'aide.
je ne sais pas vraiment qui est Dieu/Déesse, j'aime tous les monuments où se recueillir, j'aime surtout l'Humanité dans ce qu'elle a de plus pur et de plus beau, l'amour...je suis une idealiste incurable maintenant Wink

Et comme tu le dis, c est vrai qu'il faut aussi vivre avec les crises, éprouver, comprendre une nouvelle chose et grandir de cela.
Le reste de ma vie ne sera pas forcément parfait parce que je suis si proche d'enfin vivre l'Amour, oser me lancer, y croire, y aller de tout mon coeur, sans les peurs, sans les questions, juste oser vivre, ne plus me laisser avoir parce que ce qui m'empêche d etre moi parce que je suis trop sensible, trop émotive blablabla
je suis ce que je suis mais je peux vivre avec et être acceptée avec et même que je peux être aimée
je suis imparfaite mais je vais continuer de m'aimer et de grandir sur mon chemin pour devenir celle que je dois être, celle que je suis, pour être en paix avec moi, avec le temps qui passe, l idée des fins etc...

Je suis heureuse et cela peut durer, même s'il y aura des couacs, des soucis, des chagrins etc, je serai heureuse parce que je vais continuer de faire ce choix là.

Merci beaucoup pour tes mots!

As tu réussi à trouver cet homme pour " refaire" ta vie?
En tout cas je te le souhaite!

NIN59
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 90
Date d'inscription : 24/05/2015

https://ello.co/helenina

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos phases de Gratitude + amour (optimistique moi)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:30


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum